Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Mer 31 Déc - 15:18
Invité
Invité
avatar
HRP : désolée pour l'attente je suis pas spécialement doué pour les RP hasardeux, j'ai fais une réponse un peu bateau j'espère que vous arriverez à vous greffer dessus sans soucis^^

Il n'était que midi mais Marie était déjà épuisée. Toute la citée semblait s'être donnée le mot pour lui donner plus de travail. En plus de ses rendez-vous habituelle elle avait été sollicité à trois reprise comme médiatrice pour des conflits puérils. C'était son travail et elle l'aimait, elle avait d'ailleurs parfaitement conscience que la pression, l'inconnu et l'éloignement était autant de facteurs qui exacerbaient les tensions. C'était simplement qu'elle avait besoin d'une pause. De souffler un peu.

En fait, elle réalisait qu'elle avait envie de vacance. De se poser dans un petit chalet de campagne avec bon livre. Elle avait envie de passer des heures à écouter la pluie battre le carreau et à se laisser bercer par ce doux bruissement. D'apprécier cette immense satisfaction de voir la nature se déchaîner et d'en être à l’abri, bien au chaud. Avec une cheminé tient. Une belle cheminée avec des flammes bien hautes et quelqu'un contre qui se blottir et avec qui rire.

Marie ferma les yeux et soupira. Sa belle vision s'envola et elle s'étira comme un chant en faisant tourner la chaise de son bureau. Un peu morose elle se leva pour aller au mess et décida qu'elle se prendrait une pause un peu plus longue que d'habitude, elle en avait besoin.

Même la vue des plats plus ou moins appétissants de la cantine ne parvint pas à la lui redonner sa bonne humeur et son entrain. A croire que ce n'était simplement pas sa journée.

Après avoir poussée un énième soupire elle s'installa toute seule à une table à l'écart et commença à trifouiller les haricots de son assiette du bout de sa fourchette, sans grande conviction. Elle n'avait pas trop faim non plus. Elle n'aimait pas se sentir déprimée comme ça, surtout sans raison particulière.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 31 Déc - 15:52
Invité
Invité
avatar
Keith avait carburé comme un fou ce matin et il ne sentait plus ses doigts. Ses yeux lui donnaient l’impression qu’ils allaient sortir de leur orbite tant il avait passé de temps à lire, à la fois sur son écran, et le dossier que lui avait confié la gestionnaire de la Cité lors de sa dernière visite. Il avait annoté dans les marges des semblants d’algorithme et, ce matin-là, s’était lancé dans une course frénétique pour coder toutes les remarques qu’il avait faites sur le dossier. Cela faisait une éternité qu’il n’avait pas été aussi productif et il se sentait un nouvel entrain pour son projet. C’est avec l’impression du devoir bien fait qu’il se redressa sur sa chaise –qui couina d’ailleurs, peu habituée à ce traitement- et croisa les bras derrière sa tête, un crayon dans la bouche.

Le regard posé sur le plafond de ses quartiers, le codeur fou fut tiré de son absence par un bruit à en faire frémir les soldats les plus courageux. Un bruit qui venait des tréfonds… de son estomac. L’animal avait faim. Un bref coup d’œil sur sa montre lui indiqua l’heure du déjeuner. C’est donc avec une mine joyeuse qu’il se rendit d’un pas rapide au Mess pour s’y restaurer. Là, il prit un plateau, fit la queue au milieu des militaires qui chahutaient comme des enfants –pour ne pas changer. Quand vint son tour, rien d’autre qu’une double portion de viande blanche, accompagnée d’à peine quelques grains de riz, traitement de faveur obtenue de la cuisinière en chef en échange d’un service dont lui seul avait le secret. Il la gratifia d’un sourire, habité d’une bonne humeur qu’il ne se connaissait plus.

Vint alors le moment de choisir une place. Il préférait le plus souvent s’assoir loin des « sans cervelles » mais bon nombre de tables étaient déjà prises d’assaut. Son regard s’attarda alors sur un visage qui lui tira immédiatement un autre sourire de ses lèvres. Marie, malgré une mine fermée, était assise à une table seule. Avec son flegme habituel et sans se poser la question de sa solitude, et qu’elle le veuille ou non, il avança d’un pas décidé dans sa direction et s’installa face à elle, sans manière, fidèle à lui-même. Ses bras de part et d’autre de son plateau posé, il fixa la britannique du regard, un large sourire –qu’il forçait à peine- pour essayer de lui en décrocher un, à elle, qui gardait un visage bien différent de celui auquel il était habitué.

Il se versa un verre d’eau, fit mine de porter ce dernier jusqu’à ses lèvres, puis s’interrompit.

« Et bien ? Bonjour Marie ! Quelque chose te tracasse ?»
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Jan - 14:04
Invité
Invité
avatar
Attablé depuis maintenant un moment, il ne restait que quelques restes dans l’assiette de Nyah. La portion de pâtes était pourtant conséquente mais elle n’avait pas résisté à l’envie dévorante de la demoiselle. Elle en aurait besoin cet après-midi étant donné qu’un briefing puis un départ en mission y était programmé. Pas question de découvrir une nouvelle planète mais plutôt de veiller à un déplacement de diplomate et d’en assurer la sécurité une fois sur place. L’éventualité de passer la nuit là-bas n’était pas à exclure. Il fallait donc s’attendre à une mission plutôt ennuyante et qui risquait de durer quelques temps. Cela ne passionnait pas la jeune militaire qui préférait l’action.

Le Capitaine en charge de l’expédition ne cessait de relater les conditions climatiques glaciales de la planète tout en mettant en avant la chaleur des femmes sous les rires graveleux des autres. Habituée à ce genre de remarques, Nyah demeura silencieuse préférant jeter un regard circulaire dans la salle. Son attention fut attiré par le déplacement d’un « vert » qu’elle connaissait bien et qu’elle suivit des yeux jusqu’à une table isolée où était déjà une autre fille. Cela piqua la curiosité de la militaire qui le signala aux autres pour éviter qu’ils ne partent sans elle.


« Je reviens. »

Equipée pour la mission prochaine, Nyah tenait le P90 négligemment dans sa main droite. Le gilet tactique était ouvert pour qu’elle ne souffre pas de la chaleur vu l’épaisseur de ses vêtements destinés aux planètes froides. Un brassard avec la croix rouge ainsi que les instruments placés dans les poches de son gilet indiquaient clairement sa fonction de secouriste.

« Hey Latimer… »

Sans attendre une réponse de sa part ou même de l’autre jeune femme, Nyah s’attabla en posant ses fesses sur un bout du meuble juste en face du technicien.

« Tu tombes bien. Mon Pc déconne… Je te l’amène ou bien tu viens dans mon quartier ? » dit-elle tout en lui adressant un sourire charmeur ainsi qu’un clin d’œil avant de se tourner vers l'autre pour la dévisager.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Jan - 21:26
Invité
Invité
avatar
Marie daignait à peine croquer quelques haricots verts quand Keith s'installa nonchalamment à sa table. Bien loin de la contrarier, cette petite auto-invitation insolente, lui tira un sourire léger mais sincère. La main appuyée sur sa joue, la tête légèrement penchée sur le côté elle lui jeta un regard amusé qui en disait long sur ses manières.

« Et bien ? Bonjour Marie ! Quelque chose te tracasse ?»

Marie sourit un peu plus. Son entrain était légèrement contagieux, elle se sentait déjà un peu moins morose. Peut-être que sa journée n'était pas perdue finalement.

« Salut Keith. Je suis un peu déprimée aujourd'hui mais ça va passer ne t'inquiète pas. Et toi comment vas tu ? », demanda-t-elle gentiment.

D'ailleurs, elle ne s'inquiétait pas de son état par pur politesse, elle n'avait pas oubliée le découragement que le geek avait vécu récemment, elle était juste trop fine pour lui demander directement.

Elle qu'elle sentait son moral remontait, ce dernier fit une rechute brutale lorsqu'une soldate bien plus jeune qu'elle s'invita également à sa table. Nonchalamment appuyée sur un meuble à côté d'elle. Après avoir offert un sourire aguicheur à Keith, cette dernière fit une remarque sur son ordinateur avec beaucoup trop de sous entendus au goût de Marie.

« Tu tombes bien. Mon Pc déconne… Je te l’amène ou bien tu viens dans mon quartier ? »

Voilà exactement pourquoi elle étudiait les relations sociales, les autres avaient la capacité d'influencer son humeur avec une telle facilité...

Après avoir ostensiblement éviter de regarder Keith, et avoir étudier de plus près la jeune demoiselle, qui s’apprêtait manifestement à partir en mission, Marie finit par retrouver ses bonnes manières.

« Bonjour, je ne crois pas avoir le plaisir de vous connaître, je suis le Docteur Abeles. », dit-elle très poliment à la jeune demoiselle qui s'était invitée.

Une chose est sûr elle était très curieuse d'en apprendre plus sur cette demoiselle qu'elle n'avait jamais vu dans son bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Jan - 13:13
Invité
Invité
avatar
L’absence de manières du geek et son entrain non dissimulé eurent l’effet escompté. Cela décrocha enfin un sourire à la britannique alors qu’elle avouait avoir un petit coup de mou. Avant qu’il ne put s’enquérir de ce qui n’allait pas, elle coupa court afin de garder le contrôle de la situation et d’éviter de trop se découvrir. Bah, Keith avait l’habitude et préférait désormais respecter les souhaites de son amie. Lui, il allait bien.

« Bien. J’ai progressé sur Cortana grâce à ton dossier. Je comprends pas tout, mais ça me permet d’avoir une bonne idée de ce qu’il faut faire. Merci ! »

Le jeune homme allait continuer d’essayer de transmettre sa forme du moment quand il fut interrompu par.. Nyah, sa bête noire Atlante. La dernière fois qu’il l’avait vue, leur rencontre avait dérapé et, comme il l’avait repoussée, elle n’en manquait pas une pour lui faire payer. Au point que le geek soit désormais la cible de certaines railleries et rumeur sur ses orientations sexuelles. Il soupira quand il vit la soldate poser ses fesses juste à côté de lui. Visiblement, elle souhaitait faire en sorte que son refus ne demeure pas éternelle tant elle jouait de ses charmes et utilisait de certains sous-entendus. Il n’en aurait pas pris ombrage en d’autres circonstances, mais là, face à Marie, il était à la fois gêné et irrité.

Avant qu’il ne réponde, Marie se présenta, par politesse. L’américain, lui, souhaitait couper court à la conversation.

« Je ne suis pas technicien Nyah. Tu n’as qu’à faire cette proposition au service technique. Je suis certain qu’ils feront tous la queue pour t’aider. Toi, ou ton ordinateur. »

Peu importait les manières et le possible regard assassin de la gestionnaire de la Cité. Lui préférait l’envoyer sur les roses. Elle avait beau être séduisante, sa réputation la précédait et Keith gardait en travers de la gorge ce qui avait découlé de son refus.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Jan - 16:56
Invité
Invité
avatar
Le fusil d’assaut fut posé sur la table lui permettant d’avoir les mains libres et de pouvoir ainsi croiser les bras. Sans gêne, la demoiselle dévisager de haut en bas l’occupante de la table pour lui permettre de l’associer à quelques mots : vieille, coincée, sûrement chiante, rouge. C’était ainsi que Nyah procédait pour retenir le nom des personnes et les caractéristiques notés dans son esprit pour le Docteur Abeles. S’apprêtant à lui répondre, le Caporal fut coupée dans son élan par Keith.

Visiblement c’était un non mais il en fallait davantage pour Nyah, elle était d’une détermination sans faille et lorsqu’elle désirait quelque chose, il était rare qu’elle ne l’obtienne pas. Certes, l’informaticien était parvenu à se dérober mais il en subissait encore les conséquences. Pas découragé pour autant, bien au contraire, la jeune femme aimait jouer et encore plus si elle pouvait l’embêter.

« Et le vert sur ta veste ? Il indique que tu es jardinier peut être ?! »

Un sourire ne quittait plus les lèvres de la militaire, signe que la situation l’amusait. Keith semblait ne pas apprécier sa présence, elle le lui imposerait un peu plus que nécessaire. Après tout, il n’avait qu’à lui proposer ses services plutôt que d’essayer de l’envoyer balader avec des arguments pathétiques. Le laissant cogiter quelques instants, elle se tourna vers sa première interlocutrice pour se présenter.

« Caporal Nyah Payne. »



Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Jan - 0:37
Invité
Invité
avatar
Marie assista à l'échange avec un étrange sentiment qui mêlait amusement et agacement. Nyah n'était pas entré dans ses bonnes grâces à interrompant leur conversations sans aucune gêne mais la sociologue devait bien reconnaître que la demoiselle avait de la répartie. Elle ne put réprimer un sourire devant sa réplique suite au refus de Keith : « Et le vert sur ta veste ? Il indique que tu es jardinier peut être ?! »

Presque gênée de se moquer gentiment de son amie, Marie mis sa main devant sa bouche en espérant que cela passe inaperçu. Il n'y avait rien de plus désagréable que de ne pas se sentir soutenu dans ce genre de situation.


Toutefois, l'objection de ce dernier était légitime. Ce n'était pas des manières que de s’incruster comme un parasite pendant l'heure du repas pour demander des services avec aussi peu de délicatesse. Qui plus est, Marie avait un étrange sentiment à propos de cette femme. Ces deux invités avaient échangés quelques mots mais pas une phrase n'était dénuée de sous-entendus lubriques, à ce demander ce que la jeune soldate – plutôt bien bâtie il fallait l'avouer – faisait de son temps libre. Savoir ça l'importait peu, pourtant elle était étrangement satisfaite de voir que Keith ne semblait pas l'apprécier le moins du monde.

Étant donnée que leur sentiment était partagée, maintenant que les présentation étaient faites il lui sembla judicieux de la congédier.

« Je suis ravie de vous connaître Caporale Payne, mais à moins que votre ordinateur ne soit sur le point de s'autodétruire je pense que Keith a tout le temps de manger ou que le problème peut-être confié à quelqu'un d'autre. »,
dit-elle avec son sourire le plus neutre. Elle regarda l'équipement de la jeune femme avant d'ajouter toujours sur ce ton diplomatique et avec son sourire de circonstance : « D'autant plus qu'il me semble que vous avez-vous même d'autres choses à faire... »
Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Jan - 18:54
Invité
Invité
avatar
Sa remarque n’eut pas du tout l’effet escompte et l’américaine semblait trouver un malin plaisir à lui faire toutes les misères du monde. Son sourire en disait d’ailleurs assez long à ce sujet et, à son grand dam, son amie ne put se retenir de rire face à la réponse de Nyah. Cela eut le don de l’irriter encore plus et il fut bien incapable de retenir sa langue.

« Si je suis ta logique, le gris sur celle des militaires indiquent que vous êtes tous des 1ères Classe ? C’est pas le cas, sauf que nous on a pas besoin de petites étoiles sur l’épaule pour savoir que l’on doit du respect à quelqu’un ou qu’il est au-dessus de nous dans la hiérarchie. M’enfin, c’est difficilement à votre portée, une telle logique. »

A peine avait-il terminé sa dernière phrase qu’il comprit qu’il avait manqué de tact. Il ferma les yeux un bref et fit claquer sa langue. Keith se mordit ensuite les lèvres avant de lancer un regard vers la britannique qui se chargea d’essayer de congédier la militaire. Marie joua de ses talents de psychologue pour essayer de les extirper de cette curieuse conversation mais elle ne connaissait pas la militaire et lorsqu’elle avait une idée en tête, il était bien compliqué de la lui retirer. Le geek soupira.

« Ecoute Nyah, peu importe le stratagème, tu n’obtiendras rien de plus que la dernière fois. Alors fiche-moi la paix un peu.. »

.. ou sinon ton dossier pourrait bien être muté loin d’Atlantis, se retint-il de dire. Sans son amie assise en face lui, il aurait bien dicté cette menace à haute voix, mais elle aurait désapprouvé le procédé –même s’il l’avait bien aidé quelques temps auparavant- et Keith n’aurait rien fait de toute façon. Malgré qu’elle lui en fasse voir de toutes les couleurs, Nyah était un bon soldat et il en manquait cruellement sur la Cité.

Keith afficha une mine étrangement sincère lorsqu’il la regarda et la supplia de le laisser tranquille et terminer son repas.

« S’il te plait… Je verrai pour que ton problème soit traité rapidement pas le service technique. »

Il faisait un effort surhumain pour paraître poli et courtois. Mais en réalité, il était bien gêné que ce petit manège continue face à son amie britannique.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Jan - 21:41
Invité
Invité
avatar
Sa petite remarque n’était pas parvenue à tirer un sourire au technicien néanmoins il n’en était pas de même pour son interlocutrice. Visiblement Keith ne pouvait pas compter sur elle pour être solidaire. Pauvre petit garçon… Le sourire de la militaire semblait gagner en intensité tant le plaisir l’emplissait. Il avait voulu jouer, il avait perdu et elle se délectait de le lui faire payer. Elle devait l’avoir touché pour qu’il tente de répliquer mais ça manquait de répartie, de verve pour l’atteindre. Un simple haussement de sourcils témoigna de son écoute et de la compréhension de ses propos mais il en fallait bien plus pour lui faire perdre sa bonne humeur.

La rouge tenta vaguement de jeter une bouée de détresse à Keith pour tenter de le secourir mais elle venait de l’assommer avec. Tentative complétement ratée et l’autre semblait accuser le coup. Nyah savourait la situation, elle n’avait même pas besoin de s’exprimer, de lâcher d’autres remarques acerbes, il lui suffisait simplement de croiser les bras et d’alterner les regards entre les deux, sourire aux lèvres bien sur. Keith finit par céder….


« Parfait, tu es un amour… Je te le rapporte à mon retour de mission. »

Ayant obtenu ce qu’elle désirait, Nyah n’avait plus de raison de rester avec eux. Quoique sa présence semblait les rendre nerveux et c’était des plus amusants mais malheureusement elle n’était pas libre et avait un programme assez chargé. Reprenant son fusil en main, la jeune femme accorda un regard à son interlocutrice avant de déposer un très bref baiser sur le haut du crâne de l’informaticien. Une nouvelle victoire pour elle !

« Bonne journée ! »
Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Jan - 13:24
Invité
Invité
avatar
La militaire ne semblait pas prendre sa remarque au sérieux, ce qui étonna Marie plus que de la contrarier. Elle n'avait pas l'habitude d'être ignorée en fait. Elle était le genre de personne que les gens détestaient ou adoraient, mais elle laisser rarement quelqu'un indifférent. En somme, c'était assez difficile d'amadouer quelqu'un et de le comprendre quand celui-ci ne communiquer pas avec vous. Même si en soit c'était déjà révélateur d'un penchant de personnalité. La soldate semblait avoir une confiance très excessive en elle même. En son statut, ses capacités et son charme. Sans doute pouvait-elle se le permettre, Marie ne la connaissait pas assez pour juger.

Mais ce qui l'étonna encore plus ce fut la réaction de Keith. Après une répartie sympathique sur la stupidité légendaire des militaire il finit par céder à la requête de la demoiselle. Connaissant la verve de son ami, et le fait qu'il puisse se montrer très têtu quand il s'agissait de ne pas perdre, elle ne s'attendait pas à ce qu'il lâche le morceau aussi vite.

Même si elle avait bien une petite idée sur ce qui avait pu se passer entre eux, elle était quand même curieuse d'en apprendre plus. Qu'est-ce que cette femme avait bien pu lui faire pour qu'il soit si désireux de se débarrasser d'elle ? Surtout qu'il avait l'air embarrassé..

Perdue dans ses pensées, Marie fit un bref signe de tête à la soldate pour la saluer en retour. Elle mourait d'envie d'en apprendre plus sur ce qui c'était passé mais elle avait trop d'expérience pour prendre le risque d'abordé le sujet maintenant. Et puis... elle n'aimait pas tellement l'idée qu'il ait pu se passer quelque chose entre eux. C'était stupide sans aucun doute, mais il y avait chez Keith une certaine candeur qu'elle aimait bien. Peut-être parce qu'au fond elle la partageait en dépit de son âge.

« Eh bien... Voilà une personne... intéressante. », dit-elle en faisant une grimace plutôt éloquente sur le côté exécrable de Nyah.
En fait, elle avait appris à ne pas trop dire du mal des gens, les ragots ne faisaient souvent qu'attirer des ennuis, mais quelques sous entendus n'avaient jamais tué personne...

Finalement, l'horloge du mess attira son attention et elle soupira de nouveau.

« Je suis contente d'avoir pu parler un peu avec toi mais j'ai du travaille qui m'attend... »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 3 - Zone de Restauration et de Loisirs :: Mess-