Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

A la découverte d'un vaisseau et d'un(e) partenaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 09/11/2014
√ Age : 34
√ Messages : 1010
√ Localisation : Atlantis

Pedge Allen
Dossier Top Secret
√ Age: 33 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: A la découverte d'un vaisseau et d'un(e) partenaire Dim 25 Jan - 12:12
Le sergent Allen se présenta en salle d’embarquement pour une petite visite de leur nouveau vaisseau, l’USS Athena, fleuron de la technologie terrienne en la matière. En tant qu’ambassadrice Atlante auprès des officiels venus visiter la cité et par la même occasion, leur livrer l’engin, elle avait reçu le privilège d’aller voir de quoi il retournait de visu. Depuis sa première expérience sur le Dédale pour venir dans la galaxie de Pégase, Pedge était plutôt fan de vaisseau, même si elle n’aimerait pas y vivre continuellement, préférant sa qualité de vie sur la cité que le confinement d’un navire de l’espace. Il devait surement s’agir d’anciens de l’US Navy pour servir d’équipage là dedans, habitués qu’ils étaient à servir sur des bâtiments navals de guerre. Elle leur laissait volontiers le privilège. Pedge était une terrienne dans tous les sens du terme, elle était de l’US Army à la base, et il se trouvait qu’elle était plutôt fière de ça.

Moulée dans un treillis noir qui faisait ressortir sa teinte de peau plutôt blême, ses cheveux blonds d’une longueur acceptable soigneusement agencés en un chignon simple mais efficace, la jeune femme affichait toujours son air neutre et impassible, avec ses deux paupières légèrement tombantes lui donnant un air endormi. Mais il ne fallait pas trop compter la dessus, car quiconque la connaissait savait qu’elle avait plutôt une vivacité d’esprit et une bonne capacité d’observation. Elle n’était pas seule à partir pour la « visite ». Elle reconnut dans le lot de personnes en partance pour l’USS Athena le soldat de première classe Fuller. Un brave gars comme elle les aimait. Il ne faisait pas de vague, faisait son boulot, et il était plutôt respectueux. Bref, le parfait petit soldat aux yeux de la formatrice. Contournant un groupe de techniciens, elle s’approcha de lui.

« Soldat Fuller, l’aborda-t-elle, attendant qu’il se mette au garde à vous pour ensuite le saluer réglementairement à son tour, comme c’était de coutume dans l’armée en présence d’un plus haut gradé qui se présentait à soi. Une fois le protocole, elle l’autorisa à reprendre une position normale. Repos soldat. »

Ils ne se connaissaient pas des masses pour ainsi dire. Ils s’étaient croisés lors de la visite des officiels, et lui comme elle avait bien mérité de visiter ce vaisseau. En effets, tous deux avaient participé à la neutralisation d’un Wraith évadé des cellules de la cité lorsqu’une panne électronique s’était produite pendant la visite des officiels de la cité. D’ailleurs, Fuller avait perdu le sien, la ministre anglaise, par sa curiosité mal avisée avait décidé de se rendre seule sans escorte militaire voir le Wraith, lequel en avait fait son quatre heures. Elle fit un pas de côté, pour regarder dans la même direction que le soldat, se mettant ainsi à ses côtés dans l’attente d’être téléporté à l’intérieur de vaisseau, comme les autres personnes présentes. Puis elle entama la conversation.

« Vous allez bien Cody ? Le moral ? Pedge se souciait des répercussions possibles de la perte de l’anglaise pour le soldat. Est-ce qu’il se sentait responsable ? Est-ce qu’il en dormait ? Peut être qu’il le vivait bien, peut être qu’il ne s’en voulait pas. La jeune femme n’était pas psychologue, mais en sa qualité de sous officier, elle se devait de prendre des nouvelles des hommes qu’elle était susceptible de diriger un jour ou l’autre. Et puis Pedge était comme ça. Elle était une militaire, elle savait à quoi s’attendre de ses collègues, lesquels prenaient souvent à cœur leur mission. S’eut était-elle à sa place, elle ne serait toujours pas remise, probablement, même si au final, il avait respecté le protocole et que rien n’était de sa faute. Elle espérait sincèrement que c’était ce qu’il se disait. Vous savez, à propos de la visite... précisa-t-elle pour resituer le contexte afin qu’il comprenne le motif de sa demande. »

_________________
#a1931c
DC :Erin Steele & Teshara Lays
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 01/07/2014
√ Age : 22
√ Messages : 367
√ Localisation : Canada

Cody Fuller
Dossier Top Secret
√ Age: 25
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: A la découverte d'un vaisseau et d'un(e) partenaire Mar 27 Jan - 5:49
Le réveil sonne ce matin et mon chien me réveille comme à son habitude. J'ai à peine dormi. J'ai mal dormi, en fait. Cela dure depuis quelques semaines, depuis la perte de la ministre Anglaise pour être honnête. Je revois le Wraith et la femme chaque nuit. Je vois cette créature faire qu'une bouchée d'elle et son corps inerte que nous avons découvert. Je me sens responsable de sa mort. J'essaie de me dire que ce n'est pas de ma faute, que je n'ai fait que respecter le protocole pour justement que ce genre de chose ne se produise. Je me dis aussi que c'est sa curiosité qui l'a mise dans cette situation, mais la culpabilité est toujours présente. J'essaie de trouver tout plein de scénarios qui auraient pu l'épargner, mais je sais que je me fais plus de mal à moi-même qu'autre chose. Je fais de mon mieux pour ne pas laisser cet événement déranger ma routine, mais c'est bien difficile.

Voir Nacho en me réveillant m'arrache un sourire. Je suis heureux de le voir. Il me fait sentir un peu moins seul, car nous avons vécus des épreuves ensemble tous les deux. Il est l'être le plus loyal que je connaisse. Je jette un regard au réveil pour voir l'heure qu'il est. Je n'ai pas le temps de faire un jogging matinal. J'en ferrai un plus tard. Je suis attendu à la salle d'embarquement pour visiter le vaisseau USS Athena, celui que les Officiels nous ont laissé. Je m'habille d'un chandail et d'un simple jean. Je ne fais que me rendre au mess pour manger et prendre quelque chose pour Nacho en même temps. Lorsque j'arrive dans la salle à manger, je peux voir des gens réveillés à cette heure-ci. Je les salut poliment et me prends un plateau avec ce qu'il y a à manger. Je prends aussi quelque chose au passage pour mon chien. Je termine de manger rapidement pour ne pas arriver en retard. Je me rends à ma chambre pour donner ce que j'ai déniché au chien le temps de prendre une douche et me vêtir du treillis militaire de la cité.

Fin prêt, je fais signe à Nacho de me suivre. Un maître chien sans son chien, ça fait un peu étrange, non ? Tandis que je marche, Nacho me suit docilement et m'obéit si je lui demande de se rapprocher de moi. J'arrive enfin à la salle d'embarquement où je suis accueilli par des techniciens. J'ai servi comme personnel Atlante auprès des Officiels. Il est tout à fait normal que j'ai le droit de visiter le tout nouveau vaisseau avec les autres. Je m'identifie auprès des techniciens et me tiens un peu à l'écart avec Nacho qui s'assit à mes pieds. Les mains jointes derrière moi, le corps bien droit, je fixe devant moi et attend de pouvoir être téléporté à l'intérieur du vaisseau.

C'est alors qu'une voix m'interpelle. Je me retourne dans sa direction pour voir le Sergent Allen. Nous ne nous connaissons pas vraiment. Nous gardons nos rapport strictement professionnels à vrai dire. Notre premier contact a été un peu brusque, car je ne l'ai pas salué par son rang, mais je me suis rapidement repris en le faisant un peu plus tard lorsque la dite Ministre Anglaise s'est aventurée jusqu'aux cellules où était détenu le Wraith. Nous avons participé à la neutralisation de cette même créature qui a tué cette femme dont j'étais en quelques sortes responsable. Le Sergent a même failli y passer, mais elle s'en est sortit de justesse. Cette dernière est une excellente militaire à mes yeux, même si au premier abord elle peut paraître froide. Elle fait son devoir et est même très efficace en situation comme celle que nous avons eu à faire.

Je ne perds pas une seconde pour me mettre au garde à vous. Je m'exécute ensuite lorsqu'elle me donne l'autorisation de reprendre ma position de repos. Je replace mes mains derrière mon dos, le corps bien droit et je fixe devant moi une fois de plus.

Vous allez bien, Cody ? Le moral ?

J'entends une voix de femme. D'abord lointaine puis de plus en plus proche. C'est à ce moment-là que je me rends compte que c'est la femme à mes côtés qui me pose une question. Je tourne la tête dans sa direction et croise son regard. Je découvre quelqu'un de bien différent, quelqu'un qui se soucie des autres Soldats. Un soldat ne considère-t-il pas son équipe comme des amis, voire des frères et sœur d'armes ? Une chose est sûre, même si je ne connais pas le gars ou la fille, je lui viens en aide peu importe la situation. Ils passent avant moi. Le Sergent ajoute une phrase qui suffit pour me faire comprendre ce qu'elle souhaite savoir.

Non, Sergent. Non. Je secoue la tête doucement, lentement et puis détourne le regard. Un silence lourd s'installe entre elle et moi. J'étends une main pour la passer dans le poil de mon ami à quatre pattes à nos pieds, comme pour me calmer et trouver les bons mots pour m'exprimer. Je... je me sens responsable de ce qui lui est arrivé. Je ne devrais pas, mais... c'est plus fort que moi. Je marque une pause pour lui laisser le temps d'assimiler ce que je viens de lui dire et puis lui pose une question. J'ai bien envie de savoir comment le Sergent se porte depuis la visite. Et vous, Sergent, est-ce que vous allez bien depuis leur visite ?


Dernière édition par Cody Fuller le Mer 4 Mar - 5:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 09/11/2014
√ Age : 34
√ Messages : 1010
√ Localisation : Atlantis

Pedge Allen
Dossier Top Secret
√ Age: 33 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: A la découverte d'un vaisseau et d'un(e) partenaire Mar 27 Jan - 19:27
La jeune femme ne s’attendait pas à une réponse aussi directe de la part du soldat. Habituellement, les militaires jouaient aux gros durs et, dans cette optique, ils affirmaient, surtout à une femme, qu’ils n’avaient pas de problèmes, surtout pas d’ordre psychologique. Elle s’attendait donc à lui tirer les vers du nez, petit à petit, aussi fut-elle surprise par sa réponse sans ambigüité. Positionnée à son côté, la blonde tourna la tête vers le jeune homme pour le détailler, histoire de jauger un petit peu l’homme. Elle appréciait particulièrement le fait qu’il se confie à elle alors qu’il aurait très bien pu éviter de répondre directement et d’esquiver la question. Ce gars ne cherchait pas à fuir ses responsabilités ni ses problèmes, ce qui faisait de lui quelqu’un de confiance, du moins à première vue. Pedge allait répondre à sa question quand sa vision se troubla l’espace d’une seconde, alors que le rayon de la téléportation s’était activé pour les transférer à bord de l’USS Athena. A première vue, la baie d’arrivée n’était pas bien différente du Dédale.

« Et bien nous y voilà. Vous faites un bout de chemin avec moi ? »

Elle se tourna vers lui ainsi que vers un couloir qui partait dans les entrailles de la nouvelle bête de guerre de la flotte Atlante, attendant posément une réponse. Une fois le petit duo remis en route (oui il n’avait pas de guide, le personnel du vaisseau n’ayant pas que ça à foutre, il ne fallait pas déconner non plus), Pedge entreprit de répondre à la question de Cody. Il venait de se confier ouvertement à elle en ne niant pas ses sentiments, elle n’allait pas faire l’inverse. Aussi déclara-t-elle sur le ton de la conversation.

« Je fais des cauchemars. Je me revois dans les bras de ce Wraith, prête à me faire siphonner mon essence vitale. Quand ça arrive, je me réveille en sursaut et j’ai beaucoup de mal à me rendormir. »

Lors de la visite des officiels, Pedge avait été de l’équipe qui était partie régler son compte à la créature. Il y avait un autre soldat et Cody ici présent. Ce dernier se souvenait sans doute que la créature l’avait coincé contre elle, prête à la tuer si les militaires ne la laissaient pas passer. Heureusement, les choses s’étaient plutôt bien terminées pour le Sergent qui n’avait eu qu’une sacrée frousse l’espace de quelques secondes. Mais depuis, elle en rêvait, si on pouvait appeler ça des rêves. Elle n’aimait pas trop parler d’elle-même, mais elle jugeait que c’était essentiel si Cody voulait se confier un peu plus, ou si elle voulait l’aider à reconsidérer les choses pour que la culpabilité passe. Elle soupira avant de déclarer :

« Vous voyez, nous sommes tous humains. Je sais que ce n’est pas très protocolaire, mais appelez moi Pedge, ça ne me dérange pas pour promener. Tout en promenant, elle détailla les différentes parties de la coursive qu’ils visitaient. Pourquoi est-ce que vous pensez que c’était votre faute ? Elle souhaitait le faire parler, lui faire mettre des idées, des pensées, sur des émotions, afin de faire un petit travail de fond. Oh elle ne le manipulait pas, loin de là, il ne fallait pas y voir une quelconque forme de malice. »

La jeune femme croisa les bras tout en marchant. A dire vrai, elle n’en avait un peu rien à foutre de ce couloir, aussi préférait-elle regarder devant elle. Elle espérait que les salles suivantes seraient plus passionnantes, mais d’un côté, elle était plutôt satisfaite que l’environnement immédiat ne donne pas loisir à se distraire, ceci afin de se concentrer sur la conversation qu’ils tenaient. Afin de conclure sur une note plutôt positive, Pedge tourna ses yeux vers le chien.

« C’est un joli chien que vous avez là, il ou elle à un nom ? »

_________________
#a1931c
DC :Erin Steele & Teshara Lays
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 01/07/2014
√ Age : 22
√ Messages : 367
√ Localisation : Canada

Cody Fuller
Dossier Top Secret
√ Age: 25
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: A la découverte d'un vaisseau et d'un(e) partenaire Lun 2 Fév - 0:36
Une lumière trouble ma vision pendant un moment et me force à fermer les yeux. Je comprends que c'est le rayon de la téléportation qui s'est activé. Lorsque je rouvre les yeux, je vois qu'à première vue la baie d'arrivée n'est pas si différente de celle du Dédale, le vaisseau qui a servit à emmener beaucoup de renforts dans la galaxie de Pégase. J'espère que les autres salles seront un peu plus passionnantes. Je ne suis pas le genre d'homme qui fuit ses responsabilité ni ses problèmes. Je suis en fait le genre de personne sur qui on peut compter. Faire confiance à quelqu'un est difficile pour moi. Je me méfie beaucoup. Je veux être certain que je peux faire confiance à la personne pour pouvoir m'ouvrir à elle. Le fait que je l'ai fais avec le Sergent vient peut-être du fait que j'ai une totale confiance en mes frères et sœurs d'armes. On se fait confiance mutuellement pour sortir vivant d'une situation.

J'entends la femme à mes côté me poser une question. Je tourne mon regard vers elle et hoche la tête à la positive pour qu'elle sache que je veux bien faire un bout de chemin avec elle. Je fais signe au chien à mes pieds de se lever. Docilement et calmement, le Berger allemand se lève et nous suit alors que nous nous dirigeons dans un couloir des plus ordinaires. Après un moment, la femme à mes côtés réponds à ma question à propos de comment elle se porte depuis la visite des Officiels. Nous sommes donc tous les deux affectés par les événements récents. Je peux très bien le comprendre. J'ai été témoin de ce qui est arrivé. Être face à face avec ce genre de créature prête à te siphonner la vie doit être une expérience qu'elle ne sera pas prête d'oublier. Je tourne le regard vers le Sergent et dépose une main qui se veut réconfortante sur son épaule.

''C'est compréhensible. Au moins nous sommes deux.'' Je lui offre un sourire qui se veut tout aussi réconfortant que la main sur son épaule.

Celle-ci se retire après avoir prononcé ces mots et je continue de marcher dans ce couloir qui me parait interminable. Je m'apprête à poser une question, mais la militaire à mes côté ouvre la bouche en premier. Elle me fait savoir que cela ne la dérange pas que je l'appelle Pedge pour se promener. Je lui offre un léger hochement de tête pour qu'elle sache que j'ai compris puis elle ajoute qu'elle désire savoir pourquoi je me sens coupable de ce qui est arrivé à la Ministre. Je soupire. C'est difficile de mettre des mots sur ce que je ressens. Déjà que je n'aime pas beaucoup parler de moi au niveau émotionnel, ce qui n'aide pas. Un silence s'installe alors que je réfléchis. Je me sens comme si je devais m'assurer que rien n'arrive à cette femme, car nous était assigné à un Officiel. En un rien de temps, elle est morte de cette façon horrible sans aucun avertissement. Elle aurait pu finir ses jours d'une façon différente. Mais pas comme ça. Surtout pas comme ça.

''On peut dire que je me sens comme si je devais m'assurer que rien ne lui arrive. En un rien de temps, elle s'est fait siphonner son essence vital. Elle est morte d'une façon horrible. Elle aurait pu finir ses jours différemment. Pas comme ça. Surtout pas comme ça.'' Je marque une pause, secouant la tête rapidement à la négative, me permettant de montrer des traits horrifiés malgré que je sois un militaire. Je suis un humain avant tout. Je suis visiblement horrifié par ce qu'il lui était arrivé à cette femme. ''Je me sens aussi comme si je ne l'ai pas assez mise en garde. Comme si j'aurais pu dire ou faire autre chose qui aurait pu l'épargner.''

Je peux voir que Pedge veut me faire parler, me faire mettre des idées, des mots sur ce que je ressens, faire un travail d'introspection. Étrangement, j'ai envie de partager ce que je ressens avec quelqu'un qui comprendrait peut-être. Bien sûr, nous sommes tous les deux différents. Nous réagissons à des situations différemment. Alors que je vocalise ce que je ressens, je comprends que j'ai mon devoir très à cœur, ce dont je me doute. Je vois la femme à mes côtés regarder vers le sol et suis son regard pour voir qu'elle fixe le chien qui marche sagement à nos côtés. Je souris doucement et lève le regard vers Pedge pour lui répondre.

''Merci, Pedge. Il est mon chien de travail. Il se nomme Nacho. Je marque une petite pause pour observer sa réaction et ajoute sur ton un peu plus joyeux et sur la plaisanterie. C'est un nom bizarre, je sais. Qui nommerait son chien après des chips au fromage ? Mais c'est le nom qui m'est venu à l'esprit quand il m'a été assigné.''

_________________


J'écris en #4B86B4


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 09/11/2014
√ Age : 34
√ Messages : 1010
√ Localisation : Atlantis

Pedge Allen
Dossier Top Secret
√ Age: 33 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: A la découverte d'un vaisseau et d'un(e) partenaire Mer 4 Fév - 14:43
Pedge tiqua quelque peu quand le soldat se montra plus familier en posant une main réconfortante sur son épaule. Elle n’était pas paniquée ni même troublée, ici et maintenant dans ce couloir, aussi cette proximité lui sembla déplacée. Néanmoins, afin de ne pas braquer son interlocuteur, et parce qu’elle savait qu’elle avait un petit problème psychologique avec le fait qu’on la touche, rien de bien méchant certes, elle ne repoussa pas le jeune homme, le laissant aller jusqu’au bout de sa démarche. Avec un effort surhumain, elle réussit même à lui retourner son sourire. C’était un brave gars, et il ne laissa pas sa main se promener bien longtemps sur son épaule. Juste ce qu’il fallait. Comment pouvait-elle lui en vouloir alors qu’il ne s’agissait ni plus ni moins que d’une preuve de réconfort ? La blondinette passa rapidement à autre chose alors que le première classe tentait de mettre des mots sur ses émotions et sur l’expérience émotionnelle qu’il avait vécu, et qu’il devait toujours vivre d’ailleurs, puisqu’il s’en voulait toujours.

C’était plus simple de rebondir sur ses propos que sur ses actes, aussi la militaire s’essaya à lui fournir une réponse dès plus convaincante en lui proposant de revivre la situation par ces quelques mots, afin qu’il prenne conscience qu’il n’y pouvait rien.

« Est-ce que vos ordres étaient de surveiller cette femme ? Est-ce que vos ordres, Cody, était de faire son petit chien et de rester avec elle H24 ? J’étais là moi aussi, et les ordres n’étaient pas ceux là. On vous a demandé expressément de les conduire dans leur quartier, ça n’allait pas plus loin. Vous avez fait votre travail. »

Pedge orienta leur marche vers ce qui se ressemblait fortement à une baie vitrée de taille moyenne. Ils étaient dans l’espace, flottant au dessus de la planète sur laquelle reposait tranquillement Atlantis, cité lantienne normalement détruite lors d’une attaque Wraith quelques années plus tôt. Si ces sales bêtes savaient… Mais elles ne devaient absolument pas le savoir, c’est pourquoi ils avaient abattu la créature sans autre forme de procès quand elle avait tenté de s’évader. Et Pedge le savait au fond, elle n’aurait pas permis à ses hommes qu’ils laissent partir ce Wraith contre sa vie.

« Qui pouvait prévoir que la cité était vulnérable à ce genre d’aléas climatiques ? Si des gens doivent s’en vouloir, ce sont les techos. Imaginez simplement que cela se produise pendant que la cité dort, ça n’aurait peut être pas été pareil. »

En fait, Pedge était un peu dure avec les techniciens. Comment prévoir des évènements inconnus. Ok, c’était le boulot des techniciens de penser aux problèmes, aux problèmes à taille humaine. Bref, la ministre anglaise avait joué de malchance, c’était ça la conclusion logique de la réflexion de Pedge. Elle revint logiquement sur le chien :

« Nacho, intéressant en effet. Mais c’est toujours mieux que le chien de mon voisin. Il l’avait appelé cannabis, c’est pour dire. »

La jeune femme l’enviait un peu d’avoir un animal de compagnie. Comme son nom l’indique, il pouvait lui tenir compagnie, c’était un repaire dans le temps et l’espace, quelque chose de bien vivant venu de la Terre, comme lui, et c’était un être aimant et fidèle. Pedge se sentait un peu seule depuis qu’elle était affectée aux missions SG et son arrivée sur Atlantis. Certes, les militaires formaient une grande famille, mais sa famille biologique était loin, et Dieu sait si elle était proche d’eux. C’était-elle fait des amis – ou plus si affinité – depuis qu’elle était arrivée sur la cité lantienne ? Pas vraiment, elle avait quelques connaissances sympathiques dans son panel de relation, compensées par des personnages plus ou moins antipathiques, mais cela s’arrêtait là.

_________________
#a1931c
DC :Erin Steele & Teshara Lays
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 01/07/2014
√ Age : 22
√ Messages : 367
√ Localisation : Canada

Cody Fuller
Dossier Top Secret
√ Age: 25
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: A la découverte d'un vaisseau et d'un(e) partenaire Ven 13 Fév - 20:43
Je sens la femme Sergent à mes côtés se tendre sous mon contact. Aie-je fais quelque chose qui lui a déplu ? Je ne pense pas, non. Je sais bien que ce geste que j'ai posé est quelque peu déplacé, mais l'intention n'est pas hostile. C'est juste une preuve de soutient et de réconfort. Je n'ai aucune raison de lui vouloir du mal. Pourquoi lui en voudrais-je au juste ? Pour m'avoir rembarré il y a quelques semaines sur ma façon de la saluer ? Ou bien sur sa façon à elle de m'aider à extérioriser mes sentiments et de comprendre comment je me sens ? Il ne faut pas y voir de malice. En plus, j'apprécie le fais qu'elle soit présente. Je me sens un peu moins seul. Je lui ai rendu la pareille en lui offrant un mot qui se voulait réconfortant.

Alors que nous marchons, le Sergent exprime son opinion suite à ce que je viens de lui dire. Je comprends très bien ses paroles et je dois même admettre qu'elle a raison. En y repensant, je n'ai fais que mon travail. N'empêche que je m'en veux toujours. L'entendre de quelqu'un d'autre confirme en quelques sortes qu'il n'y a rien d'autre qui aurait pu être fait. Les ordres étaient seulement de m'assurer que la Ministre Anglaise regagne ses appartements sans que rien ne lui arrive et non pas de la surveiller. Quelques fois, je maudis ce côté un peu trop protecteur que je possède. Je ferrais tout pour les autres. C'est aussi quelque chose qui pose problème parfois, car j'ai tendance à tout vouloir faire pour m'assurer que l'autre se porte bien.

Une silence s'installe entre Pedge et moi alors que nous marchons. Il n'y a que nos pas et nos respirations qui se font entendre. Je regarde autour de moi et remarque cette baie vitrée. À l'extérieur, une planète peut être observée. C'est là que la cité d'Atlantis repose. La cité a subi une attaque de Wraith quelques années auparavant. Depuis, je n'aime pas ces bêtes. Elles ne savent que causer destruction sur leur passage. La cité est plutôt équipée niveau technologie, mais elle est si vulnérable... Des vents solaires et hop, le système fait défaut. Je m'arrête devant la baie vitrée, observant l'espace à l'extérieur, écoutant le Sergent parler à propos des techno qui font partie du personnel d'Atlantis. Ils savent prévoir les problèmes, mais quelques fois il peut y avoir des imprévus qui peuvent malheureusement s'avérer fatals. Je trouve que Pedge est un peu dure avec eux, mais je comprends ce qu'elle veut dire. Je me retourne vers elle pour m'exprimer, hochent doucement la tête à la positive.

''Oui...'' Je murmure, presque inaudible. ''Il y a des imprévus qui peuvent se produire. Justement, l'évasion de ce Wraith en est la preuve.'' J'ajoute, retournant mon regard vers la cité que l'on peut voir.

À la mention du nom du chien de son voisin, je baisse mon regard vers Nacho à nos côté, laissant échapper un rire. Cannabis. C'est vraiment un drôle de nom pour un animal. Autant l'appeler Marijuana. Le nom Cannabis est moins vulgaire. C'est le nom scientifique de l'herbe. Il est amusant de voir comment les humains donnent des noms étranges à leurs animaux de compagnie. Je caresse doucement la tête du chien et lève les yeux vers Pedge, laissant échapper un commentaire, histoire de détendre l'atmosphère qui se fait lourde avec ces mots sombres à propos de la cité et du sort de la ministre.

''Autant l'appeler Marijuana dans ce cas. Votre voisin devait sûrement aimer cette herbe pour donner ce nom à son chien. C'est amusant de voir comment les humains donnent des noms étranges à leurs animaux de compagnie.''

Quelques questions se forment dans ma tête au sujet de Pedge. Il faut en aucun cas y voir de l'intrusivité. Ce n'est que pure curiosité. J'ai juste envie de mieux la connaître. Je me remets en marche, invitant silencieusement la femme à continuer notre visite du vaisseau. Pourquoi rester devant la baie alors qu'il y a d'autre chose à visiter dans le moyen de transport inter galactique ?Je jette un coup d’œil vers Pedge et puis lui demande la question qui me brûle les lèvres depuis un moment.

''Je m'excuse si je vous parais intrusif, ce n'est nullement mon intention. Est-ce que la Terre vous manque parfois ? Comment se passe votre nouvelle vie, si on peut ainsi dire, sur Atlantis ?''

_________________


J'écris en #4B86B4




Dernière édition par Cody Fuller le Sam 28 Fév - 3:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 09/11/2014
√ Age : 34
√ Messages : 1010
√ Localisation : Atlantis

Pedge Allen
Dossier Top Secret
√ Age: 33 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: A la découverte d'un vaisseau et d'un(e) partenaire Sam 21 Fév - 11:16
La petite discussion qu’elle entretenait avec le première classe semblait faire son chemin dans sa caboche, et Pedge en était satisfaite. Elle ne souhaitait pas spécialement le faire adhérer à son point de vue, elle souhaitait simplement qu’il considère les choses une nouvelle fois à la perspective de nouveaux éléments susceptibles de lui apporter des motifs de se dédouaner. La sous officier ne pensait pas être dure avec les techniciens de la cité, elle soulignait juste le fait que leur boulot était de prévoir ce genre de chose, et surtout, d’y pallier au plus vite. Après, ils avaient été réactif, elle ne pouvait pas le nier, néanmoins des victimes étaient à déplorer, et elle doutait fortement que les familles accepteraient un simple : « c’était la faute à pas de chance pour votre épouse/fille… » Non les gens avaient besoin d’un responsable, tout le temps. En l’occurrence, le responsable terminal n’était autre que le Wraith, après tout, il n’était pas obligé de tuer ces deux personnes même une fois qu’il s'était évadé. Mais si les prisons n’avaient pas dysfonctionnées, la bestiole n’aurait pas fait de victimes. Si elle-même était retenue prisonnière et qu’elle avait eu l’opportunité de sortir de là via un problème technique, elle aurait sauté sur l’occasion, tuant sans doute les guerriers qui se seraient opposés à elle… Cela faisait peut être une différence entre elle et ce Wraith… Lui n’avait tué que des civils désarmés. Pedge n’argumenta pas de nouveau, préférant laisser la conversation dériver vers les chiens et ensuite vers elle, comme elle allait s’en rendre compte.

Pedge lui fit un sourire aimable alors qu’il évoquait la possibilité qu'avait son voisin d’appeler son chien du nom d’une autre herbe illicite.

« A mon avis, votre proposition irait mieux à une femelle, à l'oreille comme ça. Je crois qu’il avait un mâle. Enfin oui, les propriétaires ont souvent des idées saugrenues… Heureusement que pour les enfants il y a quelqu’un susceptible de mettre des barrières légales pour empêcher des parents de nommer leurs progénitures de la même manière. »

Elle marqua une pause alors qu’ils reprenaient leur petite visite tranquillement. C’était bien des fois, de s’arrêter de penser en militaire et d’échanger des banalités terriennes à des années lumières de la planète bleue. Elle ajouta, taquine pour le coup :

« Ça veut dire que vous aimez les chips au fromage alors ? Puisque selon vous mon voisin doit aimer cette herbe pour nommer son chien comme ça. Si on fait le parallèle… »

Ce n’était pas une critique, loin de là, simplement une boutade. Après ces quelques divagations culinaires, le jeune homme semblait intéressé par la vie de Pedge sur la cité et ses émotions vis-à-vis de la Terre. La jeune femme tenta de le rassurer tout de suite, vu qu’il semblait être gêné de demander.

« Ne vous inquiétez pas, nous sommes là pour faire plus ample connaissance non ? C’est toujours bien de savoir avec qui on sert, conclu-t-elle en marquant une pause, histoire d’ordonner ses idées pour mieux les formuler. La Terre me manque, autant en elle-même que pour les gens que j’y ai laissé. Ma famille surtout. Vous avez de la famille sur Terre qui vous attend ? Cette question était à double tranchant. D’un côté, s’il n’avait personne, partir loin était moins un fardeau, mais cela sous entendait aussi qu’il y avait des couacs dans sa vie, ou des tragédies. Quant à Atlantis, je m’y sens bien. Cette cité est fantastique, les gens sont sympas dans l’ensemble, et nous vivons bien. Les missions sont intéressantes et variées, et j’aime beaucoup le travail que je fais avec les Athosiens entres autres. Et vous alors ? »

Pedge retournait les questions à l’envoyeur, estimant qu’elle avait le droit de savoir elle aussi, mais c’était surtout pour montrer au jeune Cody qu’elle n’était pas fermée à la discussion et qu’il pouvait poser des questions de cette nature sans rougir d’être intrusif.

_________________
#a1931c
DC :Erin Steele & Teshara Lays
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 01/07/2014
√ Age : 22
√ Messages : 367
√ Localisation : Canada

Cody Fuller
Dossier Top Secret
√ Age: 25
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: A la découverte d'un vaisseau et d'un(e) partenaire Lun 6 Avr - 8:52
En fait, ma proposition ne va en aucun cas à une femelle. Elle va juste à un chien, peu importe que ce soit une femelle ou bien un mâle. C'est juste un commentaire comme ça, pour détendre l'atmosphère. La raison derrière le choix du nom m'intrigue, mais je n'y accorde pas trop d'intérêt. Cela n'a aucune importance. Le choix du nom des animaux compagnie ne regarde que leurs propriétaires. Les gens ont tendance à lancer des banalités. Enfin, c'est ce que les soldats font. Cela allège le stress qu'ils ressentent, même s'ils sont habitués à cette angoisse et nervosité devenue familière au fil des affectations. Puis je vois Pedge m'offrir un sourire aimable. Un léger, à peine visible, se dessine sur mes lèvres, satisfait de voir les siennes s'étendre de cette façon. Toujours au sujet des noms, le Sergent lance un commentaire à propos de ceux des enfants. Oui, heureusement que nous ne pouvons pas les nommer après une herbe illicite. C'est vulgaire et illégal. Son commentaire m'amuse un peu. Je pouffe silencieusement à l'idée qu'un enfant porte un de ces noms. Cela me rassure que nous portons des noms moins vulgaires.

Lentement, nous marchons tranquillement dans les couloirs du vaisseau, Nacho sur ses pattes à mes côtés. Ils sont tous semblables, mis à part cette baie vitrée qui s'est trouvée sur notre chemin. Par chance que je suis avec quelqu'un qui, à mon avis, s'avère être aimable. Je peux me concentrer sur la conversation que nous avons au lieu de voir toutes ces pièces défiler devant nos yeux. La conversation revient sur Nacho et le nom que je lui ai donné. Je jette un regard au chien à mes pieds et lève les yeux vers la femme que je pourrais qualifier de charmante à mes côtés. Un sourire amusé plane sur mes lèvres. Il est vrai que j'aime les chips au fromage, mais là n'est pas la véritable raison derrière le choix du nom. J'ai trouvé que le Berger allemand pouvait très bien porter ce nom. Il faut bien qu'il en ait un. L'idée qu'il porte comme nom le chien ne m'enchante pas. Je hausse les épaules alors que je réponds au commentaire qu'a lancé le Sergent, laissant échapper un léger rire.

''Bon, d'accord, je dois admettre que vous n'avez pas tort.''

Après avoir échangés des banalités, la conversation a dérivé vers la Terre et la vie sur Atlantis. La curiosité m'a poussé à questionner la femme à mes côtés. J'ai été gêné de lui poser ces questions, mais je me suis vite détendu en voyant qu'elle ne m'en veut pas d'avoir ce genre de questionnement. En même temps, sommes-nous pas à bord de ce vaisseau pour apprendre à mieux se connaître ? Je continue de marcher tout en écoutant ce qu'elle a à dire. D'après ce que je comprends, la Terre lui manque parfois, surtout sa famille. Puis elle ajoute que la cité d'Atlantis lui plait beaucoup. Je ressens la même chose. Les missions sont intéressantes et palpitantes. Quant au personnel, il est assez aimable et diversifié. Nous y voyons tout plein de gens différents. C'est assez intéressant à voir.

Le Sergent me retourne la question. Elle est à double tranchant, mais je peux comprendre pourquoi elle me l'a posé. Elle à le droit de savoir et puis, ce n'est pas une question trop personnelle. Peut-être seulement au sujet de la famille, mais je veux bien lui répondre. C'est juste difficile de se remémorer ce qui m'est arrivé sur Terre. Mes parents et moi n'avons aucune communication. Ma mère nous a quitté quand j'étais gosse et mon père, affecté par son départ, s'est tourné vers l'alcool pour noyer sa douleur, de ce fait s'enfonçant dans une dépression. Mes parents ne veulent rien savoir de moi alors pourquoi est-ce que je m'efforcerais d'avoir une relation avec eux? Je relève le menton, avalant difficilement ma salive, sentant mon coeur battre rapidement, cherchant les bons mots pour répondre et puis je pose mon attention sur l'envoyeur, passant nerveusement mes doigts dans les poils de mon ami à quatre pattes.

''Je... c'est compliqué. J'ai de la famille, mais... il n'y a aucune communication entre nous. Je ressens la même chose. Je dirais que les missions sont intéressantes et palpitantes. Je n'ai pas rencontré beaucoup de gens, mais le peu de personnes que je connaisse sont sympathiques. Puis-je savoir ce que vous faites exactement?''

Tout en continuant de marcher, je remarque quelque chose et me stoppe net dans mon mouvement. Nacho s'arrête de marcher également tout naturellement à cause de son entraînement et je penche la tête sur le côté. C'est une porte ouverte, menant sur une salle quelconque. J'ignore ce qui s'y trouve. Normalement, les portes ne devraient-elles pas être fermées à clés, surtout avec des visiteurs inconnus dans le coin? Puis soudain, une lueur bleue s'échappe de la porte. Mais que peut-il bien y avoir derrière? La curiosité piquée au vif, je me demande si nous devrions y jeter un coup d’œil. Au moins, ce serait différent de tous ces couloirs ordinaires.

''Vous avez vu? Il y a une lueur qui c'est échappée de cette porte ouverte là-bas.''

_________________


J'écris en #4B86B4


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

A la découverte d'un vaisseau et d'un(e) partenaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fin fond du hangar d'un quelconque vaisseau
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Une étrange découverte
» vaisseau corsaire
» La découverte de l'équipe Aura (privé Trecko)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Galaxie de Pégase :: Espace :: l'USS Athena-