Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Roh, c'est pas si grave !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Roh, c'est pas si grave ! Sam 25 Juil - 21:55
Alors qu'elle attendait le cœur battant, désespérant d'obtenir une réponse, Keith l'attira délicatement à lui. Tout aussi lentement il posa son front contre le sien et murmura finalement les délicieuses paroles qu'elle attendait avec tant d'anxiété. Marie sourit devant toute la douceur qui se dégageait du moment, loin de la passion qui avait d'abord caractérisé leurs échanges.

Fermant les yeux, elle laissa ses mains venir jouer avec les cheveux de l'informaticien, preuve de sa propre tendresse.

Elle avait rêvé de l'entendre dire ses mots et pourtant elle ne savait quoi y répondre. C'est comme si l'essentiel avait été dit, tout ce qui lui passait par la tête maintenant paraissait futile. Elle craignait de briser ce moment un peu magique en sortant une nouvelle remarque sur le romantisme de la situation. Elle ne pouvait nier que cela lui plaisait, mais pour autant, elle qui savait toujours tout sur tout, était quelque peu dépassé par la situation.

Cela faisait quelques temps déjà qu'elle sentait qu'elle avait plus que de l'affection pour Keith mais elle ne s'était guère projetée aussi loin. Retenue par tous les carcans qui les emprisonnait tous les deux. Carcan qu'ils ne pourraient pas ignorer bien longtemps d'ailleurs...

Soupirant légèrement pour chasser toutes ses désagréables pensées de son esprit, Marie continua à laisser ses doigts jouer avec les cheveux de Keith, savourant quelques instants encore leur nouveau bonheur.

Finalement elle se détacha, et se laissa tomber sur la chaise qu'elle avait quitté pas si longtemps auparavant.

« Félicitation, Keith Latimer, vous avez réussi à me laisser sans voix »,
finit-elle par dire en lui lançant un sourire amusée. Définitivement incapable de ne rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Roh, c'est pas si grave ! Lun 27 Juil - 21:22
La caresse dans ses cheveux eut le don de détendre complètement le jeune homme qui, sans s’en être rendu compte, avait été tendu tout le long de leur échange, aussi bien charnelle que sentimental. Et lorsque ses épaules se relâchèrent, Keith le perçut aussi clairement que la belle britannique. Il pinça un sourire en plongeant son regard dans le sien, regard qui s’excusait de sa gaucherie. Mais à sa grande surprise, la si bavarde Marie resta muette, profitant certainement de ses paroles et de la proximité de leur corps alors qu’il s’avouait avec une timidité maladive avoir des sentiments l’un pour l’autre. C’était une première pour le geek, et le caractère romantique de la situation le laissait aussi perdu que s’il avait été contraint de réparer le moteur d’une voiture du siècle dernier.

Que fallait-il faire ? Dire ? Ne pas faire ? Ne pas dire ?

Le soupire de la magnifique brune le tira de ses réflexions. Il s’était attendu à un nouveau baiser, mais elle se détacha de lui pour se rassoir, le visage rieur. Latimer était parvenu à l’empêcher de parler pendant une dizaine de secondes, un record qu’elle lui reconnut. L’américain adopta le même ton rieur et s’adossa à son bureau en croisant les bras, et la vouvoya avec la même dérision dont elle avait fait preuve.

« Voilà qui doit être assez rare pour être souligné.. Je paierais cher pour voir les fois précédentes où vous êtes restée muette plus de quelques secondes. D’aucuns diront qu’une prophétie existe et que le jour où Marie Abeles se tairait, le ciel leur tomberait sur la tête, par Belzébuth ! » conclut-il en riant, amusé par sa propre blague.

Keith laissa son regard se perdre sur le visage de femme aux cheveux noirs comme la nuit, un mince sourire sur les lèvres. Se moquait-il, ou la dévorait-il amoureusement du regard ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Roh, c'est pas si grave ! Mar 28 Juil - 11:41
Comment elle s'y attendait, Keith saisit l'occasion de faire une blague sur son incapacité à tenir sa langue. Elle l'écouta conter une prophétie farfelue, ponctuant la fin par un petit rire qu'elle accompagna également de quelques notes cristallines. Un franc sourire aux lèvres, elle le dévisagea amoureusement sentant que sa boutade avait détendu l'atmosphère. Assise sur cette chaise en train de lui faire face elle était juste bien. Pas gênée, triste ou inquiète, juste heureuse. Heureuse de partager un moment de complicité avec celui qu'elle aimait, heureuse de savoir ce sentiment réciproque et de ne pas avoir besoin de dissimuler toute la tendresse qui brillait dans ses yeux.

Alors, elle réitéra l'exploit précédent de ne rien dire. De rester silencieuse pendant de très longues secondes, à se laisser juste emporter dans le regard de Keith. A l'instant précis, ses mots lui paraissaient bien futiles, inutiles.

Mais, ce moment de félicitée ne pouvait durait éternellement et finalement sa béatitude fit place à la Marie habituelle. Celle qui réfléchissait trop, tout le temps. Au moins sa conscience avait-elle accepté l'idée d'une relation naissante, bien que cette dernière grommellait déjà sous toutes les complications que cela allait entraîner.

Perdue dans ses pensées sur le comportement à adapté avec autrui, Marie joua distraitement avec sa chaise à roulette quelques instants. Finalement elle se leva, une pointe de regret sur le visage, bien que celui-ci arbore une expression plutôt sereine et heureuse.

Elle avait besoin de réfléchir posément à la situation, calmement. D'analyser tous les tenants et les aboutissants de cette dernière, et surtout de se reposer. Trop d'émotions l'assaillaient encore.

« Il commence à être tard, je devrais y aller, avant que les gens ne commencent à se poser des questions ! », s'exclama-t-elle avec un air exagérément enjoué pour ne pas se laisser atteindre par la contrariété que cette idée provoquait.

En outre, il était fascinant de constater que ce n'était pas la première fois qu'elle se rendait tardivement chez Keith, mais c'était bien la première fois qu'elle s'inquiétait des rumeurs qui pouvaient en découler. Peut-être parce que pour une fois, ces dernières n'étaient pas totalement invraisemblables.

Comme toujours, sa remarque était un tantinet calculée. Elles espérait ainsi qu'il comprendrait que pour l'heure elle souhaitait qu'il tienne leur relation sécrète pour avoir le temps de réfléchir calmement à la situation sans avoir à se soucier du regard des autres. Elle n'avait aucune honte à avouer avoir de l'affection pour Keith, mais encore une fois leur différence d'âge compliquait la donne et elle préférait se passer des jugements préconçus des autres.

Marie ne voulait pas prendre le risque de changer d'avis et de prolonger l’entrevue, toutefois, elle était bien incapable de se hâter de sortir. Alors elle prit le temps de s'approcher de son interlocuteur et de passer une main dans ses cheveux.

« Bonne nuit, Keith », murmura-t-elle avant de déposer un baiser plein de tendresse sur ses lèvres.

Puis, elle se redressa, arborant un léger sourire affectueux et elle sortit tranquillement de la pièce, non sans avoir pris une grande inspiration pour chasser les airs d'adolescentes amoureuses qui traînaient encore sur les traits de son visage.
Revenir en haut Aller en bas

Roh, c'est pas si grave !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» je bug grave !!! (regarder le screen)
» Accent Grave sur la tête des ex-militaires haitiens.
» Grave deterioration dans camps: Desesperes pensent au suicide
» Problème grave
» « L’amour est impossible, rien n’est grave » [PV Arya & Dyonisos]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 4 - Quartiers du Personnel-