Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Sam 27 Juin - 1:21
Invité
Invité
avatar
La sensation du métal froid contre la joue de Nyota la rassura. Sa main gauche placée sous l'arme, elle était allongée à même le sol, sur l'emplacement du pas de tir réservé aux tireurs d'élite de la cité mais ne bougeait pas. Son index replié sur la gâchette, la jeune femme tenait fermement son arme contre elle, comme on serre un coussin lorsque l'on a le mal du pays. Bien qu'en position parfaite, la jeune américaine avait les yeux fermés, ses pensées la transportant loin de la cité Atlante, dans un endroit où le sol était fait de sable et le soleil brillait si fortement qu'il rendait son arme brulante. Le M98B solidement tenu contre elle, elle poussa un soupir tremblant sans même s'en rendre compte.

Tout était plus simple à cette époque où seul comptait l'ordre aboyé au creux de son oreille qui grésillait légèrement. Elle ne se posait pas de questions et se contentait d'appuyer sur la gâchette, exécutant la directive froidement. Cela lui était si naturel que c'était aussi facile que de respirer. Mais ici, de l'autre côté du vide intergalactique froid, tout était différent. C'était comme vivre en permanence sur une base d'opérations, ce dont elle n'avait pas l'habitude. Et malgré toutes les règles qu'elle s'était imposée durant toutes ces années, se forgeant ainsi une carapace solide et indestructible, elle avait immanquablement lié des liens bien plus forts que de la simple camaraderie, rendue vulnérable par l'éloignement de sa Terre natale. Elle n'avait pas tenu un mois sans briser son propre règlement et elle se rabroua mentalement. Elle ne regrettait pas mais cela lui compliquait largement la vie de tous les jours.

La plupart des gens qui connaissaient Nyota, la décrivait comme étant entière. Elle n'avait pas de demi-mesures et sa situation actuelle la poussait à faire des compromis et à arrondir les angles. Par conséquent, elle se sentait en désaccord avec elle-même et cela la forçait à se mettre en retrait, à se déconnecter de son propre ressentit. Elle appelait cela 'endurer', mais au fond ce n'était pas le cas et elle le savait. Elle devait faire attention à tous ses faits et gestes et perdait en naturel. Elle se ternissait telle une arme qu'on oublie dans un coin sans la nettoyer. Mais elle savait qu'elle ne pouvait faire autrement si elle voulait conserver la présence d'un certain sergent-maître à ses côtés.

Durant une journée normale, elle pouvait le supporter. Le souci c'est que ce n'était pas une journée normale. Elle avait reçu un email plus tôt dans la journée contenant une vidéo de ses parents. Joshua, son frère adoptif, qui l'avait toujours soutenu et avait toujours été là pour elle depuis qu'elle avait été adoptée par les Washington, venait d'avoir un grave accident de voiture. Il était vivant, heureusement, car sinon Nyota ne serait pas aussi passive, mais le fait de savoir Josh à l'hôpital de l'autre côté de l'univers et d'être incapable d'aller le voir lui remuait les entrailles. Ne pouvant décemment pas se permettre de demander un peu de réconfort de la part de son compagnon, très pris ces derniers temps à cause des nombreuses sorties extra-planétaires, la jeune femme était venu chercher la consolation auprès de cette chose qu'elle considérait comme une extension de son propre corps ; son arme.

Cela faisait bien trop longtemps qu'elle ne l'avait pas utilisé et ça lui manquait sérieusement. Elle avait d'abord pris le temps de la nettoyer avec attention, la bichonnant avec application, avant de s'installer sur le pas de tir. Voilà presque vingt bonnes minutes qu'elle se tenait là, les écouteurs sur les oreilles, son iPad près d'elle diffusant une musique particulièrement énergique afin de se remonter le moral, mais rien n'y faisait. Cela n'avait pas d'importance que l'arme ne soit pas chargée, elle ne comptait pas faire feu de toute façon. Elle avait juste besoin du réconfort habituel de son 98 Bravo. Perdu dans ses pensées, la jeune femme ne remarqua pas qu'elle ne se trouvait plus seule et la main posée sur son épaule la fit sursauter brusquement, se tournant vivement pour voir qui la dérangeait ainsi. Mais son regard embrumé ne l'aida pas à faire le point et, tirant sur ses écouteurs de sa main droite, elle essuya ses yeux rapidement d'un revers de la manche gauche en s'asseyant sur le côté, les joues légèrement rouges, gênée d'avoir été surprise de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Juin - 15:33
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10282

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur
Appuyé dans l’encadrement de la porte, Eversman observait depuis quelques minutes maintenant la scène qui lui faisait face. Un soldat était allongé sur le pas de tir en position d’ouvrir le feu avec une arme de précision. Les écouteurs dans les oreilles, l’immobilité et le positionnement global traduisaient une intense concentration. Il en fallait pour réaliser un tel tir avec un calibre aussi important mais ce n’était pas n’importe quel soldat. Il avait face à lui l’un des meilleurs tireurs de précision de la base. En plus d’être une demoiselle, c’était loin d’être une inconnue pour lui.

Cela faisait quelques temps que les deux n’avaient pas eu l’occasion de passer plus de quelques minutes à deux. Ils ne faisaient que se croiser, l’un étant de service ou partant pour une mission d’exploration alors que l’autre était de repos. Le duo ne parvenait qu’à s’échanger quelques brides de conversation, rien de plus. Difficile à croire qu’ils partageaient pourtant une relation qui allait au-delà de la simple camaraderie et pourtant… Les deux avaient entamé deux mois plutôt tôt une relation interdite entre deux militaires. Ils se devaient par conséquent d’être vigilant en public. Revenu un peu plus tôt de mission, le Sergent venait de déposer son équipement et avait entraperçu une jolie silhouette en train de s’exercer. Il avait fait mine de vérifier le bon fonctionnement de son arme de service, le temps que les autres s’éloignent avant de s’approcher.

Après l’observation, il décida de passer à l’action, bien décidé à profiter de ce petit moment qu’il pouvait enfin passer ensemble. Avec des gestes lents, il se rapprocha de sa cible avant de déposer une main douce sur son épaule gauche pour attirer son attention. Ce fut le cas, Nyota réagit de suite modifiant de suite sa position. Difficile de rater le sourire de Matt qui lui laissa quelques instants pour se remettre de ses émotions avant de la prendre dans ses bras.


« Salut Nyota. »

Les mots étaient prononcés à voix basse. L’accolade fut courte, il ne pouvait se permettre d’être très familier dans un endroit si sécurisé mais rien que le fait de la sentir contre lui était déjà un gros réconfort. Plusieurs jours déjà qu’il ne l’avait pas pris dans ses bras et cela faisait un bien fou. Préférant anticiper la prochaine question de Nyota, il décida de lui apporter de suite la réponse.

« Les négociations sur P4R-477 sont au point mort. Le Major a préféré écourté la mission. »

Pas la peine de s’écaler sur les circonstances, cela ne l’intéressait pas et lui non plus. Tout ce qui comptait était de passer un peu de temps ensemble. Le regard du sous-officier resta quelques instants sur l’arme posée au sol l’observant attentivement avant de relever les yeux vers sa compagne.

« Mouais… C’est pas parce que tu as la plus grosse que tu vises le mieux ! »

_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Juin - 21:28
Invité
Invité
avatar
Une fois qu'elle eut finalement fait le point, les dernières traces des larmes qu'elle ne s'était pas sentit verser balayés par la manche de son t-shirt noir, Nyota reconnu enfin celui qu'elle avait pris pour un importun. Se relevant, un sourire irrépressible prit place sur son visage, faisant ainsi écho à l'expression qui avait peint les traits de son compagnon. L'étreinte qu'il lui offrit alors, rapide mais chaude, mit du baume au cœur de la jeune militaire et les deux mots qu'il prononça au creux de son oreille créèrent un léger frisson le long de sa colonne vertébrale. Le battement de son cœur s'accélérant au cœur de sa poitrine souligna à quel point il lui avait manqué.

Ils s'étaient pas mal croisés ces derniers temps mais le fait qu'elle ne puisse pas vraiment profiter de sa présence avait créé un manque à l'intérieur d'elle. Avant qu'elle n'ait eu le temps de lui demander le pourquoi de son retour si rapide de mission il lui avait déjà donné la réponse et elle lui sourit, incapable de parler sur l'instant tant sa gorge était serrée par l'émotion. Son explication fut courte. Il n'avait pas besoin de s'étendre sur les circonstances de l'opération. C'était peut-être égoïste de sa part mais Nyota s'en fichait. Tout ce qui lui importait c'était qu'il soit là, auprès d'elle, même si ils devaient faire attention à leurs moindres gestes.

Joueur comme à son habitude, il ne put s'empêcher de faire une remarque taquine sur la taille de l'arme reposant toujours au sol et un petit rire rauque naquit au creux de la gorge de la jeune brune. Cette complicité, ce jeu, qu'ils entretenaient entre eux depuis le premier jour de leur rencontre lui avait manqué aussi et elle le bouscula d'un coup d'épaule taquin, ses mains profondément enfoncées dans les poches arrière de son propre pantalon pour s'empêcher de succomber à son besoin de contact.

"Tu dis ça parce que tu es jaloux." lui répondit-elle malgré sa voix éraillée. "Avoue que tu en voudrais une comme ça."

Le regard brillant maintenant de malice, elle ne put s'empêcher de ponctuer sa réplique d'un doigt espiègle dans les côtes du jeune homme avant de se reprendre, faussement pensive.

"Quoi-que… je sais même pas si tu saurais t'en servir…" continua-t-elle en laissant trainer la fin de sa phrase pour accentuer son faux air dubitatif.

Les yeux toujours plantés dans ceux de son compagnon, elle lui lançait maintenant un regard plein de défi. C'était impressionnant comme son humeur changeait au contact du jeune homme. Elle n'avait pas oublié la raison pour laquelle elle avait passé vingt bonnes minutes à serrer son M98B contre elle, mais elle ne passait pas beaucoup de temps avec Matt et elle devait en profiter au maximum.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Juin - 10:19
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10282

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur
« Avoir besoin d’un truc aussi long pour atteindre sa cible, c’est presque un aveu d’impuissance, ma chère ! »

A son tour d’enfoncer son index de quelques millimètres dans le corps de la soldate s’amusant de la situation. Le jeu avait toujours été au cœur de leur relation. Il en avait été le début avec une suite de défis qui s’était terminé dans les douches des vestiaires et ils ne cessaient de jouer ensemble. C’était une sorte de moteur dans leur couple et leur permettait d’avancer.

« Madame a besoin d’une bonne démonstration visiblement… »

Avec un grand sourire aux lèvres, il détourna les talons pour retourner dans la pièce principale de l’armurerie passant les fusils d’assaut en revue avant que son regard ne s’arrête sur l’un d’eux. Il l’aurait reconnu entre mille, celui-là c’était le sien. Chaque militaire avait une relation presque humaine avec son arme, il n’échappait pas à la règle et délogea la sienne de son emplacement avec le plus grand soin. Elle était reconnaissable de par son étoile rouge à proximité de la gâchette. Pourquoi une étoile ? Maintenant il l’associait à la porte des étoiles mais avant elle n’était qu’un simple distinctif parmi d’autres.

Revenant avec son précieux entre les mains, le jeune homme passa la sangle autour de son corps pour ne être gêné. Il n’eut pas besoin de croiser son regard pour savoir qu’elle observait ses faits et gestes. Avec un sourire malicieux aux lèvres, il se mit au sol sur le tapis joignant le sien. La voyant trainer la patte, il n’en fallut pas plus pour qu’il ne lâche une réflexion.


« Alors on se défile ? »

_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Juin - 23:44
Invité
Invité
avatar
La bravade de Matt ne manqua pas d'amuser Nyota. Elle ne craignait pas les blagues graveleuses, loin de là. Aillant passé la plus grande partie de son enfance avec deux garçons, c'était un peu comme si elle se retrouvait en terrain familier. L'index du jeune homme en revanche lui arracha un petit cri de surprise et la militaire dut se faire violence pour ne pas sauter sur le dos de son compagnon afin de lui administrer une série de chatouilles dont elle avait la maîtrise. Pas tout à fait sûre de comment réagir à la place, elle rétorqua d'un léger coup de poing sur l'épaule, un peu comme on se salue dans certains quartiers de Miami, alors qu'il récupérait sa propre arme et l'équipait sous le regard de sa compagne.

Bien qu'elle l'observa, son cerveau paissait en revu ce qui venait tout juste de se passer. Un coup de poing dans l'épaule ? C'était quoi cette réaction ? Elle s'en serait mis des claques. Et la prochaine étape ce serait quoi ? "Wesh, gros. Bien ou bien ?" Elle avait vraiment un problème se dit-elle tout en poussant un petit soupir discret alors qu'elle le regardait prendre place à côté de l'endroit qu'elle avait occupé quelques minutes plus tôt. Après s'être installé, il leva le regard vers elle pour la taquiner à nouveau et elle lui répondit en secouant la tête. Non, elle ne se défilait pas. Elle se demandait juste si elle méritait le bucher ou la cour martiale. Décidant d'oublier le petit incident précédent, que Matt n'avait surement même pas remarqué, elle s'allongea à nouveau, collant son corps contre le sol lisse et froid de la cité qui la fit frissonner.

Mais avant de se lancer dans le défi, elle se pencha légèrement vers son adversaire éphémère, le regard fixé sur cette étoile rouge qui ornait la crosse de son HK-416 et qu'elle avait déjà eu l'occasion de voir lors de sa première sortie extra-planétaire sur P2X-584. Peut-être que ce n'était pas un hasard ce qu'il se passait entre eux… Peut-être que c'était écrit quelque part… dans les étoiles justement. Secouant la tête une nouvelle fois, elle releva le visage vers son compagnon et lui sourit comme si de rien n'était, bien que son expression fut un peu plus crispé que s'ils avaient été à l'abri de l'intimité de leurs quartiers. Elle ne prit pas la peine de lui expliquer ce qui était en train de lui passer par la tête. La dernière chose qu'elle voulait c'était qu'il la prenne pour une grillée de la caboche.

Incapable de détourner le regard du jeune homme, elle laissa ses yeux sonder ceux du jeune homme à ses côtés, en observant le moindre détail ainsi que la façon dont leur couleur réagissait à la lumière, les parant d'une belle teinte ambrée. De loin on aurait pu croire qu'ils discutaient simplement entre collègues, mais ce qu'il se passait en vérité entre eux était tout autre et Nyota ne dit rien, se contentant de graver cette image dans son esprit comme si cet instant passé ainsi était le dernier avant bien trop longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Juin - 20:28
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10282

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur
Leurs regards se croisèrent pour ne plus se quitter. C’était comme si le temps venait brusquement de s’arrêter. Ce geste si simple, dénoué de tout contact physique était pourtant si intense entre eux. Il ne perdait pas un instant de cet échange, ne parvenant pas à se lasser. Cela faisait longtemps qu’il n’avait plus eu l’occasion de se plonger dans son regard, de parcourir ses formes du bout de ses doigts ou tout simplement de passer un moment en tête à tête. Le sourire malicieux semblait fixé sur ses lèvres, bien décidé à y rester tant que la demoiselle était présente à ses côtés.

Un frisson lui parcourut l’échine le ramenant à la réalité. Est-ce Nyota qui en était l’origine ? Certainement… Machinalement, le garçon mit fin au contact faisant quelques mouvements de tête comme pour recoller plus rapidement à la réalité avant de laisser échapper un soupir. Non, ce moment magique ne pouvait qu’être éphémère mais rien n’empêchait de le prolonger. Avant cela, il avait un petit défi à accomplir.

Sourire toujours aux lèvres, le Ranger modifia sa posture pour se mettre dans les meilleures conditions de tir possibles. La cible n’était autre qu’une affiche d’un wraith avec des cercles au niveau de la poitrine, de la main et de la tête. Les points sensibles étaient nombreux mais il fallait plusieurs balles bien placées pour rendre sa cible hors service. Eversman se focalisa sur la main de son adversaire de papier, l’œil rivé dans la lunette de tir de son arme tandis que son doigt se déplaçait lentement sur la gâchette de tir. La poigne fut renforcée pour faire cesser les légers tremblements de l’arme et après une dernière inspiration, il ouvrit le feu pour la première fois. La détonation fut amplifiée dans cette pièce vide. Verdict : une balle logée dans le deuxième cercle ce qui n’était pas mal.

L’homme répéta la manœuvre pour les deux autres cibles. Le tir au niveau de la poitrine fut un semi-échec atteignant la limite du dernier cercle tandis qu’une autre balle se logea en position deux. Matt n’était pas vraiment satisfait de sa prestation mais il n’avait pas en rougir non plus et s’empressa par conséquent de mettre au défi sa partenaire.

« Fais mieux avec ton long machin et peut être que…. Disons que le vainqueur choisira un défi pour l’autre »

_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Juil - 0:54
Invité
Invité
avatar
C'est Matt qui finit par interrompre leur échange, un petit sourire toujours aux lèvres alors qu'il reprenait sa position. Nyota le regarda faire tout en attrapant à tâtons la boîte de munitions qu'elle avait laissé à sa portée quelques minutes avant qu'il n'arrive. Tout en l'observant tirer, elle en mit quelques-unes dans son chargeur avant de le réenclencher sous son 98 Bravo puis de reprendre, elle aussi, sa position de base. Les tirs du sergent maître lui valurent un petit sifflement impressionné de la jeune femme qui regardait l'état des cibles dans la lunette de son fusil.

"Pas mal pour un bleu." le taquina-t-elle avant de se repositionner confortablement. "Challenge accepté… mais je te préviens, tu vas perdre."

Nyota ne faisait que le charrier et cela transparaissait dans son ton. Elle ne cherchait en aucun cas à blesser l'égo de son compagnon et le sourire qu'elle arborait en était la preuve. Plaçant ses mains sur son M98B, la jeune femme finit par détendre son visage, à nouveau concentrée. Elle prit d'abord une grande inspiration, les yeux fermés avant de les ouvrir à nouveau pour choisir sa cible. Elle était en contrôle. Le métal froid du fusil contre sa joue, elle se sentait sereine. Elle visa donc la première cible en silence, un œil fermé pour faire le point et son doigt se plaça lentement sur la détente. L'unique bruit qu'elle percevait maintenant était celui de son sang qui battait dans ses oreilles. Son arme n'était plus un objet étranger mais une extension d'elle-même. Retenant soudainement sa respiration, elle aligna les deux points du viseur sur le cercle situé sur la main de l'agresseur en deux dimensions et pressa la gâchette d'un geste net. La détonation emplit l'air et l'arme eut un léger recul qu'elle accompagna par habitude.

Sans prendre le temps de voir si elle avait fait mouche, elle réarma rapidement, éjectant ainsi la douille qui bloquait la chambre de tir et qui tinta lorsqu'elle heurta le sol, puis visa une autre cible. Cette fois ce serait la poitrine décida-t-elle d'une pensée rapide. Elle n'était pas certaine que les Wraiths aient un cœur mais s'ils en avaient un elle imaginait qu'il pouvait se trouver là. Retenant sa respiration une nouvelle fois, elle tira à nouveau et rechargea d'un geste agile qui trahissait la force de l'habitude, pour se tourner vers sa troisième cible, toujours sur la même affiche, le tout dans un mouvement fluide. Maintenant le crane se dit-elle en trouvant la dernière marque. Toujours dans son mouvement, elle réitéra l'exercice, prenant une courte inspiration qu'elle relâcha avec le recul de son arme avant d'éjecter la dernière carcasse de balle qui entravait le chemin de ses deux sœurs, toujours au chaud dans le chargeur. Dieu, que cette sensation lui avait manqué. La jeune militaire, toujours entourée de cette aura de plaisir primaire, poussa un profond soupir de soulagement.

Ce fut seulement à cet instant que Nyota s'autorisa à vérifier le résultat de ses tirs. Le premier était un peu au-dessus du centre de la main de l'agresseur, d'un bon centimètre environ. Elle avait pu prendre son temps pour l'exécuter et même s'il n'était pas parfait, il s'en approchait bien. Le second quant à lui était un peu au dessous de l'objectif légèrement sur la droite ; pas de beaucoup puisque toujours dans le cercle le plus petit mais elle avait tiré un peu trop tôt. Enfin le troisième était plus sur la gauche du front du Wraith, à la limite du premier et second cercle, mordant la ligne intérieure de celui-ci, preuve qu'elle s'était légèrement laissée emporter par son élan.

Le souci auquel Nyota venait de faire face était tout à fait logique. Elle avait pris l'habitude de cibles en mouvement et le fait qu'elles soient fixes pour cet exercice rendait la chose un tout petit peu plus compliquée pour elle. De plus elle n'avait, en général qu'un seul tir à faire et cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas utilisé l'arme. Quand bien même elle n'avait pas atteint les objectifs qu'elle s'était donnée, elle avait touché bien plus près que Matt ne l'avait fait avec ses propres cibles et cela fit revenir le sourire taquin sur les lèvres de Nyota.

"Alors ? Séduit ?" lui demanda-t-elle en se tournant vers lui.

Puis sans le quitter du regard elle fit un léger mouvement de la tête en direction des cibles avant de lui poser une nouvelle question.

"Bon, on se le fait en combien de manches ?"
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Juil - 20:54
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10282

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur
« Je suis pas un bleu… »

Ce réflexe s’échappa de ses lèvres tandis qu’il se redressait quelque peu pour prendre une position plus agréable. Le cran de sécurité remit en place, l’arme fut posée à plat sur le tapis de sol avec une certaine délicatesse. Il n’aurait pas agi de même avec n’importe que l’autre objet mais son fusil d’assaut avait quelque chose de sacré. C’était un ami présent dans les moments difficiles. Un ami lui permettant de survivre, de défendre chèrement sa vie et sans lui, le Ranger ne serait certainement plus de ce monde.

Sous l’œil attentif du Sergent, la jeune femme se prépara au tir. Ses gestes étaient calmes et précis. Il n’y avait aucun mouvement parasite, tout s’enchainait parfaitement jusqu’au premier tir. Le son était impressionnant tout comme le recul, les deux traduisant la puissance de l’arme. La douille à peine éjectée, la tireur d’élire enchaina avec un autre tir puis un dernier. Les lèvres pincées, Matt n’avait pas besoin de vérifier la localisation des balles pour savoir qu’elle venait de lui faire une petite démonstration. Nyota ne manqua pas de le charrier. S’il avait toujours droit à un tel sourire, il voulait bien perdre encore un peu même si son égo n’en pensait pas moins.


« Mouais… C’est que la première manche. »

Attrapant son fusil d’assaut d’une main, l’homme se remit sur pieds. Il comptait bien profiter exploiter les faiblesses de son adversaire. Son fusil de précision était plus long et lourd, il était beaucoup moins maniable. Tirer en position debout serait plus difficile pour elle et il comptait bien en profiter. Un mouvement de doigt le fit passer en mode coup par coup. Bien en appui sur ses membres inférieurs, Eversman stabilisa la position de son arme. Les muscles des avant-bras étaient contractés, empêchant les tremblements et lui permettant d’ajuster au mieux la position de tir. Il prit une grande inspiration suivi du mouvement contraire avant de bloquer sa respiration et d’appuyer sur la gâchette une première fois. Ne se laissant pas le temps de souffler, le garçon enchaina les deux autres cibles avant de baisser le canon fumant de son arme. Il aurait agi de la même manière en mission en enchainant les tirs. Se tournant vers son adversaire du jour, Eversman ne prit pas la peine d’observer ses résultats préférant mettre un peu de pression sur celle-ci.

« C’est bien toi la tireur d’élite non ?! J’ai un doute là… Je vais peut-être ajouter une nouvelle spécialité sur mon cv…»

Le mauvais joueur qu’il pouvait être ne put s’empêcher de gêner sa partenaire lorsqu’elle se préparait. La main gauche quitta le canon de son arme pour se balader sur la hanche de celle-ci la laissant trainer quelques instants de manière à la perturber. Il réitéra le geste lors de son deuxième tir, se rapprochant d’elle pour lui pincer légèrement le postérieur à travers le treillis.

_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Juil - 4:47
Invité
Invité
avatar
La bravade de Nyota amena un petit commentaire de la part de Matt qui fit sourire la jeune femme de plus belle alors qu'elle l'observait se mettre debout et réitérer l'exercice. Elle ne manqua pas d'admirer la vue de là où elle se trouvait avant de se relever à son tour. Il avait une posture parfaite, ses muscles crispés tendaient le tissu de son uniforme et elle eut une petite moue déçue lorsqu'il mit fin au spectacle en se tournant vers elle, une nouvelle provocation sur les lèvres.

"Ne crie pas victoire trop vite." le taquina-t-elle à son tour. "Tu risquerais de t'en mordre les doigts."

Et sur ses mots, elle remonta ses manche avant de prendre une nouvelle position de tir, restant pourtant debout. L'exercice était plus difficile cette fois. Elle utilisait rarement son arme ainsi. Le 98 Bravo pesait son poids et la posture n'était pas des plus agréable pour la jeune américaine. Elle ne se défila pourtant pas malgré la tension dans ses muscles et la main de son compagnon qui se baladait de temps à autres sur sa hanche. Vérifiant que la crosse de son M98B était parfaitement calée contre elle, elle prit une grande inspiration, tentant de faire abstraction de ce qui l'entourait, se concentrant à nouveau, bien qu'avec plus de difficultés. Mais il était particulièrement compliqué de ne pas tenir compte de la sensation de chaleur qui continuait de traverser son T-shirt bien après que les doigts du sergent-maître ne s’en fussent ôtés.

Toutefois bien décidée à ne pas lui offrir de victoire facile, Nyota focalisa son attention sur la cible qu’elle percevait à travers sa lunette de visée avant de répéter les même gestes qu’elle avait déjà exécutés lors de la première manche. Serrant les dents, elle visa, tira et rechargea deux fois avant de pousser un petit cri de surprise, son troisième et dernier tir allant se loger bien au-dessus de l’affiche, dans le mur du fond. Les mains sur les hanches passaient encore, mais lui pincer les fesses alors qu’elle tentait de faire un carton, ça c’était bas. Baissant son arme par réflexe elle se tourna d’un geste vif vers son compagnon, un air offusqué sur le visage.

"Espèce de tricheur !" s’insurgea-t-elle, mi-amusée, mi-outrée.

Décidant de la punition qu’elle allait lui faire subir, elle enclencha la sécurité de son fusil avant de le poser sur un des tables qui se trouvaient derrière Matt.

"Tu sais ce qu’on fait aux tricheurs dans ton genre ? continua-t-elle en revenant vers lui en agitant les doigts. "On les chatouilles à mort."

C’en était trop, elle craquait. Dans son état actuel, la jeune femme était incapable de se retenir. Le fait qu’ils soient seuls dans la pièce, ainsi que les gestes que le jeune homme s’était permis envers elle, l’avaient fait glisser dans une fausse impression de sécurité. Nyota s’avançait maintenant vers Matt, un sourire carnassier aux lèvres, bien décidé à lui faire payer sa dernière action malgré la présence du HK-416 sanglé autour du torse de son compagnon ; raison pour laquelle elle tenta de l’attaquer sur sa gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Juil - 23:23
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10282

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur
Le cling métallique témoignait du tir raté du soldat. Avec un tir pareil, impossible pour elle de remporter cette deuxième manche ce qui remettait les compteurs à zéro. Mission accomplie pour Eversman qui était parvenu à son but et arborait un grand sourire. Visiblement cela ne semblait pas plaire à sa compagne qui décida de se séparer de son arme afin de se venger à l’aide de chatouilles. A l’annonce de la sanction, son visage manifesta sa surprise. Le sourire se figea tandis que son sourire droit s’éleva de quelques millimètres. Il ne s’attendait pas à une telle réaction de sa part et après quelques pas dans sa direction, il lui fit un signe négatif de la main.
Nyota ne semblant pas le prendre au sérieux, il employa les grands moyens.


« Euh Washington… non. »

L’emploi du nom de famille mettait fin à toute familiarité entre les deux, à tout jeu tout simplement et les fit rebasculer dans une relation « normale » de soldat à supérieur. Un officier qui se laisse chatouiller par un subalterne de sexe opposé, ça pouvait paraître très louche, même à lui. Faisant un pas dans sa direction, le Ranger lui fit quelques gestes de la main pour lui faire comprendre qu’ils étaient observés voir surveillés par les multiples caméras de la pièce. L’armurerie et le stand de tir étaient deux pièces à très haute sécurité, ils ne pouvaient pas se permettre d’aller trop loin même s’il avait bien envie de la laisser balader ses mains sur son corps.

« Réfléchis plutôt à la dernière manche… J’ai pas envie de ridiculiser la grande tireuse d’élite de la base. »

Les traits d’Eversman se radoucirent sur ses derniers mots.

_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Juil - 14:38
Invité
Invité
avatar
Il fallut plus qu'un geste de la part de Matt pour arrêter la jeune femme dans son mouvement. Nyota était bien décidée à lui faire payer sa petite tricherie. Mais les mots qu'il prononça alors la coupèrent dans son élan. A la mention de son nom de famille, la jeune soldat se figea brusquement et elle regarda son compagnon, un air légèrement ahuri sur le visage. Elle s'était une fois de plus laissée emporter et elle se mordit la lèvre avant de tourner ses yeux vers le sol, gênée.

"Je… Oui. Tu as raison. Pardon." s'excusa-t-elle alors à mi-voix, presque honteuse.

La dernière chose dont ils avaient besoin c'était de frôler une nouvelle fois une crise telle que celle qu'ils avaient déjà vécu. Ce souvenir lui paraissait si lointain et à la fois si frais que cela en était déstabilisant. Incapable de chercher le réconfort physique dont elle avait besoin auprès de son compagnon, la main droite de Nyota plongea instinctivement dans sa poche de pantalon à la recherche d'un petit objet qui ne la quittait jamais, le briquet que son père lui avait offert à son entrée dans l'armée. Elle le caressa du pouce, laissant la pulpe de son doigt en ressentir les plus petites aspérités avant de hocher la tête au conseil du jeune homme, qui lui arracha un petit sourire malgré l'image de sa famille qui la hantait maintenant. Le contact avec l'outil rectangulaire qui l'avait si souvent consolé de leur absence créait maintenant un vide accentué par la nouvelle qu'elle avait reçu le matin même.

S'imaginer Josh dans ce lit d'hôpital lui nouait les entrailles au point de la rendre malade physiquement. Si elle s'était trouvée seule, elle en aurait surement rendu son déjeuner, mais elle utilisa tout le sang-froid dont elle était capable pour se contrôler. Elle détestait se sentir faible ou inutile en général et en particulier dans ce genre de situation. Sa présence dans le corps militaire et, plus tard, sur la citée d'Atlantis était intimement lié à son désir de protection des autres ; et tout particulièrement de ceux qui lui étaient chers. Toute une série d'émotions bouillonnaient en elle et elle chercha la première chose qui pourrait la distraire. C'est donc naturellement que ses yeux se posèrent sur son 98 Bravo, qu'elle alla récupérer sans grande conviction. Son écart de conduite coupé par le jeune homme à ses côtés lui avait soudain ôté toute envie de jouer.

"On se la joue comment ? Toujours debout ?" lui demanda-t-elle enfin, d'un ton faussement enjoué tout en espérant qu'il n'ait pas remarqué son changement d'humeur. "Je t'avouerais que c'est franchement handicapant pour moi, ce qui, sans parler de tes tentatives de triches, ne rend pas vraiment le défi équitable."

Le sourire qu'elle se força à lui servir, afin de masquer ce qu'elle ressentait intérieurement, était crispé et cela lui fit mal de lui cacher ce qui la tourmentait. Certes, elle détestait paraitre faible mais elle haïssait par-dessus tout lui mentir ou lui cacher des choses. Malheureusement Nyota n'aimait pas non plus embêter les gens avec ses problèmes personnels et, bien que toujours attentive aux autres, elle avait du mal à se laisser aller à en parler de peur de gêner. De plus cela faisait un moment qu'il n'avait pas passé de temps ensemble et encore moins seul tous les deux, ils devaient en profiter autant que possible. Alors, attendant une réponse de sa part, elle se poussa à lever les yeux sur lui bien que son cœur se serra à ce mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Juil - 15:50
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10282

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur
Un moment d’égarement suivi la surprise sur le visage de la métisse. Elle semblait désormais génée par la tournure de la situation, ses lèvres pincées la trahissaient tout comme son regard. Elle l’évita plusieurs secondes avant de reprendre en main son arme de service, comme par obligation plus que par envie de continuer leur petit jeu. Eversman n’avait rien manqué de ses réactions, dégluttant difficilement. Il aurait préféré ne pas avoir à intervenir, ne pas rappeler la hiérarchie militaire mais il n’avait pas eu le choix. Pour une fois qu’il savait se montrer raisonnable, cela lui coûtait et blessait aussi sa petite amie.

Baissant les yeux pour ne pas croiser celui de sa voisine, Matt retira le chargeur en place pour en vérifier sa capacité avant de le remettre en place. Nyota s’exprima sur les conditions de la dernière manche, Eversman y céda avec lui avoir adressé un sourire sincère.


« Ok je reconnais la triche… Donc tu remportes les deux premières manches. On peut se faire la dernière à un autre endroit si tu veux ? Un où tu ne seras pas désavantagé même si je gagnerai pour sauver mon honneur… »

Quittant la position de tir, Eversman profita de leur relative proximité pour que sa main entre en contact avec l’avant-bras de la demoiselle. Le geste ne dura qu’un bref instant avant qu’il ne l’interrompt pour revenir à un geste plus naturel, plus militaire en revenant sur la crosse de son arme de service. Observant la demoiselle ranger ses affaires, il finit par la précéder dans l’armurerie pour remettre en place son arme après avoir retiré le chargeur usagé et fait les vérifications d’usure. L’arme étant prête pour le service, il pouvait se consacrer sur leur future tâche : trouver le lieu de la dernière manche et la décision revenait à la demoiselle. Celle-ci était encore en train de remettre en place son fusil, il s’appuya contre l’une des tables l’observant les bras croisés, un sourire malicieux aux lèvres.

« Alors une idée du lieu de la dernière manche, Washington ? Allez je suis joueur, je mets 20 dollars en jeu pour le vainqueur. »

_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Juil - 17:59
Invité
Invité
avatar
Les mots de Matt surprirent Nyota. Il lui concédait deux victoires alors qu'elle n'en avait remportée qu'une. C'était très fair-play de sa part et elle lui offrit un sourire un peu plus naturel. Au pire elle pourrait toujours le laisser gagner la troisième manche pour que son égo n'en prenne pas un trop gros coup. La sensation qu'il lui offrit à son tour, laissant sa main frôler l'avant-bras de la jeune femme, la fit frissonner et laissa une empreinte chaude sur sa peau qui appelait à plus de contact ; mais elle se retint de s'autoriser plus. Même si le besoin de le toucher et de le sentir contre elle la rongeait, elle dut se faire violence pour ne pas succomber à cette nécessité viscérale et, après lui avoir souri, elle se contenta de vérifier que tout était en ordre avec son fusil.

"Alors une idée du lieu de la dernière manche, Washington ? Allez, je suis joueur, je mets 20 dollars en jeu pour le vainqueur." lui demanda-t-il, alors qu'elle reposait son arme à la place où elle l'avait trouvé bien avant qu'il ne l'interrompe dans son exercice.

Elle le considéra un instant, amusée malgré son humeur maussade et se contenta de lui répondre :

"Espèce de petit insolent."

L'impertinente remarque qu'il lui avait servi décrocha néanmoins un nouveau sourire à Nyota, preuve qu'elle ne le prenait pas mal. Elle avait bien quelques idées sur cette fameuse troisième manche. Ils pouvaient tout simplement jouer cela dans ses quartiers, avec les draps comme uniques juges de leurs prouesses mais, même si ses sens le réclamaient à corps et à cris, elle n'était pas tout à fait d'humeur. En vérité, elle avait besoin d'air. Les murs criblés de caméras de surveillance de la citée commençait à l'étouffer. Habituellement, lorsqu'elle ressentait cela, elle allait courir sur la jetée. N'étant pas mauvaise à la course, elle se dit que ce serait un défi tout à fait acceptable pour eux. Après avoir passé une main douce sur l'arme qu'elle venait de ranger, dernière caresse prouvant son attachement à cette extension d'elle-même, la jeune femme se tourna vers son compagnon.

"En effet, j'ai ma petite idée. J'espère que tu n'as pas peur de transpirer." lui répondit-elle finalement en désignant la porte d'un mouvement du menton pour lui signifier qu'ils sortaient. "Une petite course sur la jetée, ça te tente ?"

Elle espérait que cela ne le rebuterait pas car elle n'en avait pas vraiment d'autre sous la main. Il y avait bien le gymnase où ils pourraient partager un combat sur les tapis de la salle prévue à cet effet mais la dernière chose qu'elle voulait faire, c'était faire mal au jeune homme. Son frère adoptif était déjà blessé, elle ne voulait pas ajouter quelqu'un à qui elle tenait sur cette liste macabre.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 5 - Zone Militaire :: Armurerie-