Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Garde à vous!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Garde à vous! Mer 28 Oct - 6:39
Lundi le 26 octobre 2015
Journal de bord
Cpl. Martin Kowalczyk
2206



La journée a été rude aujourd’hui. Même après une année, il est toujours difficile d’assimiler et de créer une chimie entre différentes forces armées. Que ce soit les Rangers, les SEALs, les SAS ou autre, tous pensent de manière différentes et tous on une approche différente de chaque mission et entraînement. Il est donc difficile, je trouve, de pouvoir créer une chimie entre les soldats sur place. Certes, il y a cette camaraderie et fraterie habituelle des soldats, mais avec les violences des Wraiths incessantes, il est difficile, je trouve, de s’implanter comme une force majeure et d’impact sur Atlantis. J’ai confiance que nous allons avoir le dessus, nous travaillons fort tout les jours à l’entraînement et peu à peu, les résultats commencent à apparaître.






Mardi le 27 octobre 2015
Base militaire
0530


Le réveil fût brutal ce matin. C’est avec les yeux toujours collés que je me lève au son des hauts-parleurs. Le capitaine gueule ses tripes puis dans un mouvement synchronisé, nous nous levons tous d’un bond, enfilons nos vêtements d’entraînements puis sortons en moins de deux à l’extérieur des dortoirs. Jogging matinal, pompes, tractions... Bref le train quotidien. Nous nous dirigeons tous vers la cafétéria pour manger quelque chose de pas trop copieux, toujours de manière quasiement synchronisé. Il faut croire que la discipline implanté sur Terre, selon les différentes forces armées, fait toujours son effet sur Atlantis. On saute dans nos treillis, on nous donne nos instructions de la journée puis direction la salle de briefing, du moins je suis le seul qui s’y dirige. Toujours à pas de course j’entre dans la pièce, deux personnes y sont déjà, je reconnais le capitaine Leeroy, un document non-officiel entre les mains. L’autre est le Sergent Maître Matt Eversman. Je ne le connais pas beaucoup, j’ai eu la chance de le côtoyer à certaines occassions, sur une mission à l’extérieur. J’ai pu l’observé, un excellent soldat. Je n’ai jamais pu lui parler ici même dans le confort de la base. J’avance au milieu de la pièce en silence, effectuant le salut militaire jusqu’au repos. L’homme prend parole. «Soldats, j’envoie des binômes en entraînement, l’objectif est de développer votre sens de l’observation, votre travail d’équipe mais aussi de pouvoir compter sur des nouvelles tactiques de reconnaissance et de destruction de l’ennemi. Sergent Maître, je vous ai donc jumelé avec le Caporal Kowalczyk.» Il se tourne vers moi, c’est la première fois qu’il m’adresse directement la parole depuis m’on arrivé sur Atlantis. Son regard est perçant et impose le respect immédiat. Je retiens presque mon souffle. «J’ai lu votre dossier, vous avez beaucoup d’expérience, c’est pour cette raison que je vous ai choisi pour participer à cet entraînement spécial. Je vous fais un briefing rapide. Une cible importance dois être retrouvé et éliminé». Il quitte la pièce, nous laissant seul, le Sergent Maître et moi-même.


Mardi 27 octobre 2015
Entrepôt
0830


Nous arrivons donc aux entrepôts de la ville, la secteur a préalablement été fermé pour l’entraînement d’aujourd’hui. L’air est froid et le soleil est encore levant. C’est tout de même différent à l’atmosphère de la Terre mais on s’y reconnaît. Cette vision me rappel des moments en Angleterre, alors que le soleil perçait les nuages certains matins, par des journées froides d’automne, voir les arbres virer de vert à orange... bref. Nous sommes équipés de la tête au pied, avec des armes aux balles à blanc. Le but de l’entraînement d’aujourd’hui est de trouver un ennemi précis et de le détruire. Nous devons donc travailler en équipe pour le trouver, entre les entrepôts et donc des espaces restreints. Nous avons une limite de temps et devrons agir rapidement. Je détourne mon regard du paysage puis me retourne vers le sergent maître. Devant lui ce trouve un plan des entrepôts, le but est de se mettre dans les meilleurs conditions de simulations de combats donc l'entraînement se déroule exactement comme une mission. Eversman ne lâche pas la carte des yeux, je m'approche vers la table d'instructions.«Mon sergent-maître, je suis bien heureux de pouvoir travailler avec vous aujourd’hui. Quels sont vos instructions?» Je suis fin prêt, j’attend les instructions du sergent-maître avant de passer à l’action. La fatigue laisse maintenant place à l’adrénaline et mes sens s’aiguisent, je suis maintenant en mode mission.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9040
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Garde à vous! Mer 28 Oct - 10:41
C’était parti pour un petit entrainement en milieu clos et surtout pour un retour du côté opérationnel si celui-ci était une réussite. La cicatrisation de son bras était achevée néanmoins les médecins l’avaient obligé à demeurer au repos une semaine supplémentaire pour éviter tout problème interne. Être au repos forcé n’était pas une chose qu’apprécier le Ranger. Les trois premiers jours, il aimait le fait de ne pas être de garde mais après il s’ennuyait. Sa blessure lui avait empêché d’exercer une activité physique quelquonque, de jouer à la console de jeu ce qui constituait 95% des occupations du Sergent Maître.

Ce retour à l’état d’opérationnel était donc important aux yeux du sous-officier. Leeroy ne lui avait pas collé un novice – c’était étonnant – mais plutôt le Caporal Kowalczyk avec lequel il avait déjà fait équipe. Déjà un bon point. Parvenu sur les lieux, Eversman scrute attentivement le plan de l’entrepôt de la digue nord. Il y a quelques indications mais impossible de savoir si celles-ci sont fiables. L’homme essaie plutôt de se mettre à la place de son ennemi, où se cacherait-il ? Certainement dans l’endroit le plus sombre, le plus clos et avec le moins d’ouverture possible. Son binôme prend la parole le détournant des plans lui témoignant son affection avant de réclamer ses instructions.

« Ouvre la voie, je te suis… »

Les espaces clos n’étaient pas sa spécialité mais le Ranger devrait faire avec. Se présentant à l’entrée du parcours, le jeune homme vérifia que son HK-416 était prêt à ouvrir le feu avant d’activer le faisceau laser. Sa main droite se posa quelques instants sur le dos de son binome pour lui signaler sa présence mais aussi son appui avant de retourner prendre appui à proximité directe de la gâchette. Encore quelques secondes avant le début de l’épreuve qu’il passa à soupirer pour évacuer la tension, le stress pour ne laisser place qu’à l’adrénaline. Pas question d’échouer, seul le succès était permis.

"Go"

Le signal tomba, les deux hommes s’engouffrèrent aussi dans le couloir principal. Celui-ci était sombre et parcouru par une épaisse brume, plusieurs fumigènes avaient été jetés pour gêner leur progression. Le binôme devait fouiller les lieux de manière organisée, pièce par pièce sécurisant chacune d’entre elle avant de passer à la suivante. S’appuyant dans l’encadrement de la porte de gauche, un geste de la tête d’Eversman suffit pour que l’autre l’ouvre lui permettant de pénétrer aussitôt dans la pièce et de la balayer du regard à la recherche d’ennemis.

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Garde à vous! Mer 28 Oct - 17:26
Mardi 27 octobre 2015
Entrepôt
0845


Le signal est lancé et nous nous lançon dans le couloir principal, l’endroit est complètement enfumé. Impossible de voir à moins de 2 mètres devant soi, il faudra être prudent tout ayant une certaine vitesse pour en finir le plus vite possible. Nous arrivons à une première porte, je m’y colle puis jete un oeil derrière moi pour attendre les instructions de mon coéquipier. Il me lance un signe de tête, je lui répond par l’affirmative puis j’ouvre la porte, dans un mouvement ultra rapide et fluide le sergent maître s’engouffre dans la pièce. Je lève alors mon L86A2 puis je couvre son dos avant de moi aussi entrer dans la pièce. La pièce est vide, rien à signaler par ici, dans une coordination digne d’un cirque nous sortons de la première pièce puis continuons d’avancer dans le couloir, même stratégie pour la deuxième porte, cette fois-ci à notre droite. Il me fais signe, j’ouvre, il entre et je le couvre. Encore une fois la pièce est vide, quelques documents ont été placés, je regarde le sergent maître et celui-ci m’indique d’un simple signe de tête de ramasser le paquet, je m’éxécute puis nous sortons aussi rapidement que nous étions entré. Je commence à avoir chaud, la sueur perle sur mon front. Je pousse quelques soupires discrets pour évacuer la pression et passe une main sur mon front. Je serre mon arme avec plus de poigne puis nous continuons notre chemin.


Nous avançons ainsi assez vite, enchaînant les pièces vides, ou avec de la documentations sur l’ennemi, sur des pistes à suivre etc... Il ne dois même pas s’être écoulé 5 minutes, tout va pour le mieux, pour le moment. Nous arrivons devant une dernière porte, à notre gauche. Devant nous une intersection sur environs 3 ou 4 mètres avant de retourner dans le confort du couloir principal. Je jete un rapide coup d’oeil pour m’aperçevoir que nous serions à découvert, peu importe l’angle d’attaque que nous pourrions utiliser. La porte à notre gauche est très près du couloir qui mène à gauche. Je m’avance légèrement, passant la porte puis, rapidement regarde le couloir de gauche. Il ne fait pas plus de 2 mètres avant d’atteindre la fin, mais il y à une porte sur le côté droit. Je reprend place avec le sergent-maître, jete un regard derrière moi. «C’est l’échec assuré devant, rien à gauche sauf une porte, mais l’intersection pourrait être mortel». Il regarde à son tour, puis me regarde et me fais encore une fois signe d’ouvrir la porte. Dans ma tête j’espère qu’il a déjà pris une décision pour l’intersection, à quatre la situation aurait été différente, chacun aurait pu couvrir son angle tout en couvrant les arrières de son homme. Je me dis que oui, il ne doit pas porter la banane de sergent-maître sans raison valable, de plus pour avoir déjà travailler avec lui je sais de quoi il est capable. J’ouvre finalement la porte puis le sergent-maître entre rapidement, j’entend alors une raffale de tirs, j’entre alors rapidement dans la pièce.

Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9040
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Garde à vous! Jeu 29 Oct - 13:05
Quelques documents ramassés, la pêche était bien maigre pour le moment. Le manque d’hostilité rendait nerveux le sous-officier. Ce n’était pas normal que toutes les pièces soient vides, cela ne ressemblait pas à LeeRoy de leur faciliter le travail, celui-ci avait dû prévoir des pièges ou des pièces digne d’une forteresse. Visiblement son coéquipier pense la même chose et lors d’une intersection, les choses semblent se gâter. Kowalczyk analyse la situation avant de lui faire un rapide topo. Ce n’est pas bon du tout. C’était là que ce jouera son retour sur le terrain et l’échec n’est pas envisageable.
Eversman prend quelques instants de réflexion avant de lui faire signe de se rapprocher de la porte. Se plaçant contre l’encadrement, il ne peut s’empêcher de vérifier le bon état de fonctionnement de son arme. Si seulement il disposait d’une grenade flash, il aurait pu l’envoyer mais là il n’y avait rien de cela. Seules leurs aptitudes au tir et leur mobilité pouvaient les sauver.

« Je passe en premier. Tu avances côté droit. On ne s’arrête qu’une fois la pièce nettoyée. »

Le signe de la tête de son coéquipier fut repéré, il avait compris les ordres et s’apprétait déjà à ouvrir la porte. Le Ranger soupira un bon coup avant de se précipiter à l’intérieur de la pièce enfumée, le canon levé. Aussitôt des détonations sont repérées suivi par des impacts à proximité de sa position. L’homme s’empressa de sa plaquer contre l’un des piliers métalliques lui servant de couvert. Il ne parvient pas à repérer la cible et préfère ne pas ouvrir le feu. D’autres rafales de tir se sont entendre, son coéquipier ne doit pas être dans une meilleure situation.

Pas le choix, il fallait avancer et sortir du couvert précaire. L’œil dans le viseur de son HK-416, le doigt sur la gâchette, Matt progressa lentement sur son flanc, se rabattant à couvert dès que cela était nécessaire et finalement repéra une cible Genii dissimulé derrière un pilier. La gâchette fut aussitôt enclenchée envoyant trois balles se figeaient dans la cible. Des détonations continuaient de se faire entendre mais impossible de repérer ce fichu tireur. Les secondes défilaient et toujours rien. Ce fut Marty qui le repéra hissé en hauteur dans la structure métallique de la pièce et l’élimina. Le silence revint aussitôt dans la pièce.

« Pièce nettoyée. On dégage ! »

Le repli fut aussitôt donné, Eversman se plaça derrière son coéquipier posant une main rapide dans son dos pour lui témoigner sa présence mais à peine allait-il passer l’encadrement de la pièce qu’un obstacle apparut au niveau de sa tête. Bang ! La collision ne put être évitée. Son nez risquait de s’en souvenir. L’homme fit un vol plané en arrière, quelque peu sonné laissant son coéquipier seul face à un ennemi qui n’était autre que leur instructeur de combat.

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Garde à vous! Jeu 29 Oct - 15:02
Mardi 27 octobre 2015
Entrepôt
0855


Lorsque je fais irruption dans la pièce à mon tour, je vois déjà Eversman tirer sur une cible, je cours à moitié accroupis vers un autre pilier métallique, les projectiles sifflants autours de moi. Je me colle, vérifie que mon L86A2 est bel et bien fonctionnel et tire une rafale vers une cible. Je la vois s’écrouler à travers ma lunette de visée. Je n’ai pas le temps de me remettre à couvert qu’une cible, en hauteur, s’acharne sur la position du sergent-maître, je quitte ma position par mon flanc droit puis fait claquer mon arme encore une fois pour mettre fin à la menace. «Pièce nettoyée, on dégage!». Je m’exécute, passe devant le sergent-maître. La tension intérieure est maintenant réduite, le fait de voir de l’action est toujours bon pour la concentration, elle nous laisse sur nous gardes et ça, j’aime ça. Mon coéquipier me met une main dans le dos pour témoigner ça présence puis je commence à avancer, avant de passer le cadrage de porte, à ma gauche je vois une ombre qui bouge rapidement, je me retourne mais il est déjà trop tard, je vois le tout au ralenti. Le sergent-maître fait un vol plané puis donne lourdement sur le sol métallique. Là, devant nous, le capitaine Leeroy se tient debout, le torse bien bombé, l’air fier et le regard menaçant.


Je n’ai pas vraiment le temps de penser, aussitôt mon regard décollé du sergent-maître j’évite un coup de crosse puis un deuxième. Je me lance à ma gauche. Je dois sortir le sergent-maître de là. Je n’ai jamais laissé un homme blessé derrière moi, j’ai déjà participé à des missions où des hommes sont morts sous mes ordres, mais jamais je n’ai quitté une mission avec un blessé toujours derrière. Le capitaine est caché derrière une de ces poutres, je ne sais pas laquelle exactement alors je tire dans le vide, essayant de provoquer une réaction de sa part. «Merde!» Des balles sifflent à ma droite, je repère donc l’endroit où il est. Je tire dans sa direction tout en m’approchant du sergent-maître. Je regarde rapidement autour de moi, le capitaine n'est plus dans mon champ de vision mais la menace est certainement présente. Je ramasse l'arme d'Eversman puis dégaine mon pistolet et le met en joue devant moi, prêt à toute éventualité.


Il est sonné, mais toujours en état de pouvoir combattre. Je lui remet son arme entre les mains. «Il faut le prendre par le flanc.» J’aide le sergent-maître à se relever, son regard s’éclaircit puis il court vers un pilier. Je me place sur celle qui est le plus près de moi. Le capitaine tire vers Eversman, on se regarde. Avec quelques signes de mains je comprend ce qu’il me dit. Nous devons avancer vers lui, de couverture à couverture pour aller le prendre par la gauche et par la droite en même temps. Une tactique bien simple mais efficace. N'importe quelle forces armées de la Terre connaît cette technique, il ne faut donc pas prendre le capitaine pour un con. Si il lit bien nos positions, il saura clairement nos intentions. Surtout dans cette pièce assez étouffante et claustrophobique. L'air est rendu presque irrespirable, le mélange des fumigènes à la poudre à canon rend la tâche vraiment difficile du moins. Je suis essoufflé, tout se passe très vite, mais je suis alerte. J'avais peur de ne pas être prêt pour le défi d'aujourd'hui, mais mes performances, selon moi, sont convaincantes pour le moment. Je regarde le sergent-maître qui reprend son souffle lui aussi mais surtout ses esprits. L'arme du capitaine claque vers nous, je regarde Eversman, puis il donne le signal.


Dans une synchronisation parfaite, nous tirons dans sa direction. Il ne répond pas, puis, chacun de notre côté, nous couvrons sur un autre pilier, toujours plus près de notre cible. Leeroy répond une fois que nous sommes bien couvert, il tire sur notre ancienne position. Deux options s’offrent alors à nous. Il joue notre jeu, ou il croit vraiment que nous sommes toujours là. Je regarde le sergent-maître, un signe de tête puis on refait le même manège. Le capitaine ne répond plus. Même après quelques secondes après que nous nous soyons mit à couvert. Je n’entend plus rien, pourtant nous ne sommes qu’à quelques mètres de lui. Toujours mon regard sur le sergent-maître pour attendre ses ordres, je sens une immense pression qui me pousse dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9040
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Garde à vous! Ven 30 Oct - 14:12
Durant quelques instants, de petites étoiles ne cessèrent de danser devant ses yeux. Le temps semblait s’être soudainement ralenti, Eversman se releva en prenant appui sur ses coudes avant de porter la main en direction de son nez endolori. Bon il était toujours là, personne ne le lui avait volé. C’était déjà ça…. Remis sur pied sans ménagement par son coéquipier, il fallut quelques instants pour que la mission lui revienne en tête et il s’empressa d’imiter son collègue en se mettant à couvert. Secouant la tête pour dissiper son engourdissement, il se reprit essayant de repérer la source des tirs. Cette histoire n’a que trop duré, il est temps qu’elle cesse et pour cela, il fait signe de la main au Caporal d’avancer.

La progression fut laborieuse, à plusieurs reprises ils sont forcés de se mettre à couvert mais ils avancèrent. Soudain plus rien, LeeRoy a disparu de leur champ de vision alors qu’ils étaient censés le prendre en étau. Le canon levé, Matt parcourut la salle du regard, prêt à ouvrir le feu mais rien. Un reflet finit par être aperçu, beaucoup trop près de la position de Marty.

« DERRIERE TOI ! »

Le cri du Sergent arriva beaucoup trop tard. Le Capitaine a déjà ouvert le feu en direction de son coéquipier qu’il toucha au niveau du torse le mettant hors-jeu devant un Eversman médusé. Un impact eut lieu un peu au-dessus de son cœur, touché lui aussi. Aussitôt la lumière revint dans la pièce, la ventilation se remit en route pour évacuer cette fumée et assainir l’air. LeeRoy affichait un sourire carnassier alors que le Sergent baissait la tête, déçu par la tournure des événements. Finalement cet entrainement se transformait en échec cuisant. Le rouge montait aux joues du sous-officier dû à l’effort mais aussi à la gêne occasionnée et il décida finalement de quitter cet entrepôt d’un pas décidé pour retrouver la lumière naturelle.

Eversman ne s’interrompit qu’un bord de la jetée qui faisait face à l’entrepôt s’appuyant sur la rambarde, déçu.

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Garde à vous! Ven 30 Oct - 17:36
Mardi 27 octobre 2015
Entrepôt
0905




Tout en tombant vers l’avant, complètement déstabilisé et en perte d’équilibre, j’entend des coups de feux provenant du devant, je sens une légère pression sur mon torse, à deux reprises, ce qui me met immédiatement kaput pour le restant de la mission. Je m’écroule alors, à quatre pattes au sol, le regard vide. Je n’entend même plus ce qui se passe, je ne peux pas supporter un échec, surtout en entraînement. Non seulement je n’ai pas été entraîné pour l’échec et cela me remémore les événements qui ont fait en sorte que j’ai perdu deux excellents soldats mais aussi deux amis incroyables. Un courant d’air me sort de mes pensées, le sergent-maître n’est plus devant moi et Leeroy m’aide à me relever. Les lumières en fonctions et la ventilation rugissant pour faire évacuer les odeurs et la fumée. La tension s'évacue alors par ma bouche et mon nez, l'adrénaline descend et mon corps tremble comme une feuille. Je le sens, mais le capitaine ne semble pas le remarquer.


«Vous avez fait preuve de courage et de bonne volonté durant cet excercise caporal Kowalczyk». Je fais le salut militaire. «Malheureusement l’échec que vous venez de subir était à prévoir, la stratégie doit être peaufiné, vous et le sergent-maître Eversman n’êtes pas à blâmer, en réalité vous êtes le binôme s’étant rendu le plus loin dans l’excercise. Repos soldat». Le capitaine sort à son tour de la pièce, je reste alors sur place. Malgré les bonnes paroles du capitaine je ne peux tout de même pas accepter le fait que nous ayons échoué lamentablement. Pour des soldats d’élites comme nous, le sergent-maître et moi-même, c’est un scénario qui n’est aucunement existant. Nous préférons la mort à l’échec. Je soupire la tête basse puis je sors à mon tour de la pièce.


Directement devant moi je vois le sergent-maître, en appui sur une rambarde. Le soleil est maintenant complètement levé et l’ai est légèrement plus chaude. Un vent léger souffle nous rappelant que le froid guette toujours. Je m’approche du sergent-maître, je ne sais pas comment il va réagir, comment il peut réagir. Cependant ce que je sais, c’est qu’il nous a dirigé à la bonne place d’une main de maître. Je lui pose une main sur le dos pour annoncer mon arrivé, je me fou légèrement des cérémonies officiels vis à vis un plus haut gradé que moi. Pour le moment, je crois que le temps est mal choisi. «J’ai aimé travailler avec vous. Vous savez, le capitaine c’est confessé. L’échec était à prévoir selon lui, que la stratégie était à parfaire et que nous étions les seuls à s’être rendu aussi loin dans l’exercise. Le tout, grâce à vous sergent-maître. Je n'accepte pas l'échec également. Nous avons été entraîner pour gagner, mais il ne faut pas se laisser abattre, c'était un entraînement, pas une mission de grande importance. Reste que je n'accepte pas notre échec d'aujourd'hui». Je lui donne alors quelques tapes d’encouragements sur l’épaule.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9040
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Garde à vous! Dim 1 Nov - 20:33
Le contact s’établissant sur l’épaule le fait grommeler, sa bulle mentale éclatant aussi pour le ramener à la brutale réalité. La tête pivota aussitôt cherchant du regard le coupable qui n’était autre que son binôme du jour. La hiérarchie et les gestes d’affections, il n’en avait absolument rien à faire. Déjà qu’il n’était pas su genre à attacher une grande importance aux grades mais alors dans de telles conditions. Ce qui le dérangeait davantage était d’être dérangé quoique la vague tentative pour lui remonter le moral à coup d’abondantes flatteries ne fût pas du meilleur effet. Eversman détacha son regard de l’autre, retournant à son observation de l’océan tout en grommelant entre ses dents.

« Si, cela avait été une mission. On y serait resté, Kowalczyk. »

La réalité était aussi simple et imparable que ça.

« Y a pas de quoi être fier de cet échec. »

C’était d’autant plus un échec pour lui que cela compromettait forcément ces chances de retour sur le terrain. Avec un test négatif, il ne voyait pas comment le Capitaine, en froid avec lui, allait lui permettre d’être opérationnel. Il venait de lui offrir une belle satisfaction et l’officier allait certainement profiter de l’occasion et à regret, Eversman devait admettre qu’il aurait bien raison. C’était cela qu’il avait le plus de mal à digérer, ne pas repasser de suite la Porte des étoiles et tout ça à cause de cette fichue blessure. Instinctivement, il ne put s’empêcher de masser de la main gauche l’impact d’entrée sur le bras opposé.

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Garde à vous! Lun 2 Nov - 17:21
Mardi 27 octobre 2015
Entrepôt
0908




Il avait raison, en situation réelle nous serions morts. Aussi simple que cela. Je lâche donc son épaule et m’éloigne un peu, respirant l’air de la mer pour tenter de me consoler. Je me demande bien si cela aura une influence sur mon intégration dans une mission. La vie sur la base ne m’intéresse pas du tout. Je suis fais pour le combat, pour être prêt de mes frères à battre côte à côte. Au loin je vois le capitaine accueuillir un nouveau binôme, je laisse donc Eversman derrière moi, laissant ruminer la défaite en paix et je me dirige vers l’entrée des entrepôts, pour retourner tranquillement mais sûrement sur la base militaire. En passant devant le capitaine, celui-ci ne lève même pas un oeil vers moi, je cache mon sourire narquois puis retourne dans le véhicule qui nous a amené ici.



Mardi 27 octobre 2015
Base Militaire
0935



Je m’enferme dans mes quartiers. Me râcle la groge puis m’étend de tout mon long sur mon lit. La journée est loin d’être fini mais la défaire plus tôt ce matin fait toujours mal. Je me repasse les événements dans la tête, en boucle. Je revois le capitaine frapper le sergent-maître, je revois le sergent-maître ouvrir le feu vers moi, pour se débarasser de la menace. Puis je repense à ce que ce dernier m’a dit. Nous serions bel et bien mort, je ne trouve aucune manière avec laquelle nous aurions pu nous en sortir et même comment contrer l’embuscade du capitaine. Je me lève, enfile des vêtements plus convenable pour la travail sur la base, m’installe à mon bureau puis ouvre mon journal de bord. Je reste sans rien écrire pendant de longues minutes, je tente de figurer comment mettre mes émotions en mots. C'est une des rares fois que j'écris quelque chose de négatif sur un entraînement, en fait c'est la première fois que j'écris mes pensés par rapport à un entraînement. Ça en fais presque pitié, comment deux soldats d'élites ont pu rater un simple entraînement, comment a-t-on pu nous laisser avoir si facilement? Il devait y avoir une explication, ou encore plus simple, un moyen d'avoir pu mettre la main au collet du capitaine avant que celui-ci s'attaque à nous, puis on cogne à ma porte.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9040
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Garde à vous! Sam 7 Nov - 23:27
L’entrainement était terminé depuis quelque temps pourtant Eversman n’avait pas remué d’un pouce continuant de grommeler face à l’océan. Il essaya à plusieurs reprises de se remémorer leur parcours, de trouver les failles qui avaient pu conduire à ce désastreux échec. Il est le responsable à blâmer vu qu’il était celui qui avait fait les choix tactiques mais il ne parvenait pas à savoir à quel moment il avait pu foirer à ce point. Après un profond soupir, l’homme finit par s’avouer vaincu. Il était temps de quitter cet endroit désert.

Les yeux baissés, l’esprit ailleurs, Eversman effectua le chemin jusqu’au téléporteur le plus proche sans dire un mot et appuya un peu plus qu’il ne le fallait sur le bouton destiné à l’envoyer dans la flèche principale de la Cité. Les portes s’ouvrirent, laissant un flux et reflux de personnes sur le trajet avant qu’il n’atteignit sa destination usant des coudes pour sortir de là. Les quartiers étaient déserts, personne dans les couloirs. Beaucoup étaient à leur poste, d’autres se reposaient récupérant de leur garde nocturne ou d’une mission éprouvante. Lui était libre pour le restant de la matinée, il ne comptait pas se tourner les pouces et était bien décidé à ne pas rester sur cet échec.

Le Ranger passa devant son propre quartier mais n’activa pas le commutateur continuant son chemin s’arrêtant une dizaine de portes plus loin. Il n’était pas sûr de son propriétaire mais un coup d’œil sur le nom de l’occupant le rassura. Le Sergent frappa à deux reprises sur les battants, bien décidé à réveiller l’homme à l’intérieur. Lui était toujours en tenue complète, le fusil d’assaut le long de la sangle mais son interlocuteur lui n’était plus équipé.

« Rendez-vous au téléporteur de la digue nord en tenue complète. Tu as cinq minutes, Caporal. »

Sans lui laisser le temps de répondre, l’homme détourna les talons.

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Garde à vous! Dim 15 Nov - 16:02
Mardi 27 octobre 2015
Base Militaire
0935



J’ouvre la porte et derrière celle-ci se trouve Eversman, le visage dur. L’air de ne pas avoir toujours digéré la défaite aux entrepôts. Je n’ai même pas le temps de faire la salut qu’il m’adresse la parole. «Rendez-vous au téléporteur de la digue nord en tenue complète. Tu as 5 minutes, Caporal». Aussitôt son visage hors de mon champs de vision, je saut dans mon camouflage, mes bottes puis tout le reste en moins de deux minutes, je prend mon L86A2, fraîchement nettoyée, puis quitte mes quartiers, mon journal d’aujourd’hui à moitié écrit. D’un pas décidé et le visage probablement crispé, j’avance comme si ma vie en dépendait. Je croise quelques personnes sur mon air d’aller, certain essaient de me parler mais je n’écoute pas, je regarde ma montre rapidement et il me reste seulement une minute trente secondes.



Mardi 27 octobre 2015
Téléporteur digue nord
0939


Lorsque j’arrive je prend une bonne bouffée d’air, je ne suis pas essouflé mais je réalise que j’ai retenu mon souffle une bonne partie du trajet. Le Sergent-Maître est déjà sur place, dos à moi. Je n’ai aucune idée de ce qu’il à derrière la tête, enfin oui. Probablement un autre parcours en binôme. Je le connais, légèrement, mais assez pour savoir que sa blessure le gêne et qu’il a hâte de retourner en déploiement. La vie sur la base militaire n’est pas fait pour des hommes comme nous. Nous sommes fait pour vivre sur le terrain, vivre avec l’adrénaline dans le sang constament. Nous ne sommes pas choisi pour notre travail sur la base et nos capacités hors champ de bataille. Nous sommes choisi pour le travail effectué lors de nos sorties. C’est pour cette raison que je n’ai su garder mes amis, proches et même femme près de moi. J’avance encore un peu puis le Sergent-Maître lève le poing pour me dire d’arrêter, ce que je fais. Il se retourne puis nous nous regardons, j’attend la suite avec la plus grande interrogation.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9040
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Garde à vous! Mer 25 Nov - 18:24
Les yeux rivés vers l’horizon et appuyé contre la rambarde de la digue nord, Eversman semblait quelque perdu dans ses pensées. Pourtant il savait exactement ce qu’il allait faire dans les prochaines minutes. Le bruit de quelques pas le stimula, le faisant immédiatement sortir de sa bulle mentale, quitter sa posture passive afin de faire face à son interlocuteur, les yeux quelque peu rosies par la brise matinale. Le Sergent l’observa de bas en haut vérifiant qu’il allait bien respecter ses instructions avant de porter un regard vers sa montre. Pile à l’heure. C’était pas mal du tout car le timing était très serré et pourtant il y était parvenu.

« Bon je vais pas passer par quatre chemins. On a merdé ce matin… »


Les lèvres du Sergent se pincèrent, témoignant de sa déception et de sa colère dont il ne parvenait pas à se détacher.

« Un footing nous changera les idées… »

Les deux étaient habitués à l’effort physique et au footing mais il était toujours plus aisé de se dégourdir les jambes sans avoir à se trimballer un fusil d’assaut et un peu d’équipement. Pour avoir cet honneur, il aurait fallu qu’ils sortent de là victorieux. Ce n’était pas le cas donc Eversman s’infligeait lui aussi cette corvée attrapant son HK-416 avant de donner le signal de départ. Ce n’était pas une course, pas la peine de partit en sprint. Ils étaient là pour se détendre, penser à autre chose. Il fit d’ailleurs signe à son subordonné de se placer à la même hauteur que lui de manière à pouvoir discuter.

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Garde à vous! Sam 12 Déc - 22:00
Mardi 27 octobre 2015
Téléporteur digue nord
0942


Il avait entièrement raison. Nous avions merdé et lamentablement par-dessus tout. Je n’en rajoute pas. Je ne voudrais surtout pas mettre de l’huile sur le feu, surtout que le feu est jeune de ce matin. Il propose un footing, que je n’ai pas le choix d’accepter mais qui nous fera un grand bien. Nous devons payer pour la merde qu’on avait fait ce matin et un footing était probablement la moins pire des punitions, même si nous devons courir avec plus de 36 kilos en plus sur le dos. Je fais comme lui puis met mon arme confortablement entre mes mains puis il lance le signal. Il à la décence de se mettre à la même hauteur que moi. «Je ne suis pas vraiment fier de mes actions de ce matin. Je sais que je peux donner plus. Après tout j’ai réussi les tests des forces spéciales». Je ne le laisse même pas répondre que j’enchaîne tout de suite. «Je ne sais pas si vous avez lu, ou si vous avez eu accès à mon dossier personnel mais j’aimerais clarifié quelque chose avec vous. Mes échecs ne sont pas là pour me déstabiliser ou me déconcentrer. Le passé et le passé et comme tout bon militaire nous devons un jour ou l’autre faire face à une sitation difficile. J’ai peut-être quarante ans passé mais je suis toujours prêt à engager une mission». Je ne sais pas pourquoi je confesse ceci au Sergent-Maître. Peut-être parce que au fond de moi j’ai la crainte de me faire renvoyer sur Terre. Peut-être que j’étais analyser par lui et le commandant ce matin sur mes capacités au combat, même si je crois avoir déjà fais mes preuves sur le terrain depuis mon arrivé sur Atlantis.

Revenir en haut Aller en bas

Garde à vous!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tournoi n°7! (NU)
» Au nom de la République. (Terminé)
» Ne m'appelez pas PENNY !!!!!
» Soldat Garde-à-vous!
» Garde à vous! MARCHE! | Enfant Soldat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Les autres ailes de la Cité :: Entrepôts-