Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Un murmure à l'oreille des jumpers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9073
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Un murmure à l'oreille des jumpers Ven 8 Jan - 23:58
Quelques minutes après avoir appris par le Capitaine Frei qu’il ne pouvait pas participer à l’opération, le Sergent Maitre gérait sa frustration en cognant le plus fort possible sur le sac de frappes. Il n’avait pas pris le temps d’enfiler des gants de boxe, il fallait qu’il se défoule et cela immédiatement. Seuls ses coups et ses soupirs se faisaient entendre dans cette salle pourtant habituellement très bruyante. Les habitués étaient à bord de l’Athéna mais pas lui, il restait là comme un con.

Tout ça à cause de Stanford. Celle-là, il pourra dire qu’elle lui avait pourri cette dernière semaine. Ok son entretien psy n’avait pas été réalisé mais Eversman se savait capable d’être sur le terrain. Il aurait pu être utile là-bas. Des copains étaient en détresse et il ne pouvait rien faire ici. Cela le rongeait de l’intérieur, il ne pouvait contenir cette colère en lui. Il ne pouvait se défouler contre la personne lui ayant interdit d’y participer, il le faisait contre ce sac. Seul moyen trouvé pour évacuer toute cette pression et de toute manière le Capitaine lui avait ordonné d'évacuer la tension qui l'opprimait. Il resta là un bon moment.

Ce n’est qu’une bonne heure plus tard qu’il finit par quitter les lieux, épuisé et libéré de cette frustration. Certes, il ne cessait de ruminer mais la pression était quelque peu redescendue. Il y avait toujours quelques risques de coller une droite si une personne tentait de l’accoster mais son air renfermé ainsi que son regard noir n’insistaient pas à la rencontre. L'homme paraissait quelque peu perdu. Ne sachant pas où allait, il laissa ses pas vagabondaient et lorsqu’il releva la tête, il eut la surprise du lieu. Le hanger des jumpers. S’il y avait bien un lieu où Eversman n’avait rien à faire, c’était bien celui-là. Il n’était pas pilote et ne possédait pas le gène ATA. Même avec la meilleure volonté du monde, il serait incapable de déclencher l’ouverture de la porte arrière. Pour autant, il ne quitta pas le lieu et partit à sa découverte laissant trainer sa main le long des carlingues, lui laissant souligner les formes des jumpers de sa peaume. Le froid du métal avait quelque chose d’apaisant. Les aspérités étaient nombreuses nécessitant une certaine attention de sa part.

Il reitéra la manœuvre avec le vaisseau de droite.

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un murmure à l'oreille des jumpers Lun 25 Jan - 0:41
Elle essaya de se changer les idées en se rendant à son bureau, comme si de rien n'était. Mais elle était incapable de se concentrer. Comment se concentrer sur des taches aussi triviales que la rédactions de rapport concernant une pomme de terre extraterrestre quand cette journée pouvait être la dernière pour tant de gens qu'on connaissait qu'on appréciait, voire pour soit même si la mission tournait au désastre et que les Genii finissaient par parvenir à envahir Atlantis ?

Finalement, elle jeta l'éponge. Enfermée dans son bureau l'attente était pire. Elle sortit et claqua la porte derrière elle. Elle commença à errer dans la citée, sans but. Elle remarqua qu'elle n'était pas la seule à ne pas être capable de travailler. La plupart des bureaux étaient vides. Les Atlantes étaient regroupés au mess ou dans la salle de briefing, attendant impatiemment de recevoir des nouvelles qui ne venaient pas.

Nathalie réalisa qu'elle n'avait aucune envie de se retrouver entourée de gens aussi angoissés qu'elle, elle n'avait pas envie d'entendre leurs divagations, sa propre imagination était déjà bien assez fertile. Elle reprit son errance des les couloirs.

Finalement, ses pas l'amenèrent dans un des rares endroit dépeuplé. La baie des jumpers. Alors qu'elle y entrait, elle repéra quelqu'un qui déambulait parmi les appareils, laissant sa main glisser sur les carlingues.

Matt. Nathalie n'avait pas eu souvent l'occasion de le croiser depuis leur mission sur Paradize et leur séjour à l'infirmerie. Mais, en tant qu'assistante de Karola, elle savait que depuis il était un peu en délicatesse avec la hiérarchie et privée de mission, consigné à la base. C'était certainement pour cette raison qu'il était ici et non à bord de l'USS Athéna.

La civile n'approuvait pas vraiment cette décision de la chaîne de commandement. D'autres moins aguerrit avait été autorisé à se porter volontaire. D'un autre coté, elle était contente de savoir que quelques hommes aussi expérimentés que lui étaient restés dans la cité et serait à même de prendre les choses en mains en cas d'intrusion.

Elle hésita à le déranger, elle se doutait qu'il devait être hors de lui, et la dernière chose dont elle avait envie était de se faire les frais de la mauvaise humeur du soldat. Elle hésitait encore lorsqu'il s’aperçut de la présence de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9073
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Un murmure à l'oreille des jumpers Mer 27 Jan - 20:53
La couleur grisâtre du métal tranchait avec les écorchures rouges qui parsemaient ses mains. Elles n’étaient pas douloureuses et n’étaient dû qu’à son empressement à porter ses coups dans le sac de frappes. S’il avait été en état de réfléchir ou de se poser quelques instants, il aurait revêtu des gants de protection mais là frapper était devenu vital. S’il n’avait pas pu se défouler, nul ne savait ce qu’il aurait été capable de faire. La prochaine personne ayant croisé son regard en aurait fait les frais, certainement… La fatigue aidait à l’apaisement mais n’enlevait pas la frustration ou le goût amer qu’il continuait d’avoir en bouche.

Un bruit attira son attention sur sa gauche. Surprise, il n’était pas seul dans cette pièce. Son regard se fronça en scrutant la personne qui semblait l’observer. Son visage ne lui était pas inconnu, il lui fallut juste quelques instants pour remettre un nom sur celui-ci et d’y associer la mission Paradize. L’observation mutuelle dura quelques instants avant qu’il ne rompt le contact visuel et ne basse la tête. Eversman n’avait pas vraiment envie de compagnie, il ne savait même pas ce qu’il désirait à part être là-bas avec les copains. Le front posé contre le vaisseau spatial, le Ranger se focalisait sur sa respiration espérant que cela l’aiderait à prendre une décision. En vain. Après un soupir plutôt bruyant, il se décida à lâcha quelques mots d’un ton plutôt sec.

« Pourquoi tu es pas là-bas , Dumont ?! »


Lui n’y était pas car on le lui avait interdit mais il ne comprenait pas pourquoi la jeune femme n’y était pas, oubliant quel était son rôle sur l’expédition. Après tout, là il ne s’agissait pas que de courage, il fallait être un peu inconscient pour se porter volontaire pour une telle expédition.

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un murmure à l'oreille des jumpers Mer 27 Jan - 22:07
Nathalie ne fut pas vraiment surprise par la réaction du ranger, ni par le ton dont il l'interpella. Elle hésita un peu. Peut être devrait-elle le laisser tranquille ? Elle comprenait tout à fais que l'inaction, surtout dans de telles conditions devaient lui être intolérable, mais d'un autre côté, qu'est-ce qu'elle y pouvait ? Pensait-il qu'elle était lâche parce qu'elle ne s'était pas portée volontaire ?

Que croyait-il ? Qu'elle s'en fichait de savoir ce qu'il allait advenir d'eux ? Qu'elle n'avait pas peur pour ses compagnons ? Qu'elle ne se demandait pas lesquels allaient revenir vivant ? Qu'elle ne se demandait pas s'il allait revenir vivant ?

Quelle que soit son inquiétude pour John, elle savait qu'elle n'avait pas le droit de la montrer. Leur relation n'était que l'embryon de quelque chose, personne n'était au courant, et personne ne devait l'être, juste au cas où cette histoire ne serait rien d'autre qu'un feu de paille. Mais, en attendant, dans cette situation, elle aurait beaucoup apprécié d'avoir quelqu'un à qui en parler. Quelqu'un à qui faire part de toute son inquiétude.

Elle sentit son cœur battre un peu plus fort. Elle sentait la colère grandir en elle. Une colère qui n'avait pour autre objet que le hasard et un mauvais timing. Mais, si le sergent Eversmann cherchait à passer ses nerfs sur elle, il risquait d'être surprit par le résultat.

Nathalie fit quelques pas en direction du Ranger, en s'approchant elle remarqua les égratignures sur les mains de l'homme. Des égratignures récentes. Elle pinça les lèvres. Visiblement, il était encore plus mal que ce qu'elle pouvait imaginer. Elle décida de ne pas trop le chatouiller.

« Dois-je te rappeler à quel point je suis totalement incompétente ? Dois-je te rappeler ce qui s'est passé sur Paradize ? Tu crois vraiment que j'aurais pu être utile à quelque chose là-bas ? Tu ne crois pas qu'ils auront autre choses à foutre que de prendre soin d'une civile incapable de se défendre »


Elle s'approcha encore un peu plus de lui et posa sa main sur la carlingue de l'appareil à son tour avant d'ajouter d'un ton plus doux :

« Crois-tu donc que je ne sois pas inquiète ? Crois-tu donc que je ne donnerais pas tout ce que j'ai pour être capable de leur venir en aide ? Pour faire en sorte qu'ils rentrent tous vivant ? Tu n'es pas le seul à souffrir d'être impuissant, Sergent Matt Eversman ! »
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9073
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Un murmure à l'oreille des jumpers Jeu 28 Jan - 19:10
Les propos de Dumond attirèrent l’attention du Ranger qui détourna l’espace de quelques instants son regard vers elle. Une incompétente. Ce n’était pas ainsi qu’il se souvenait d’elle sur Paradize. La Rouge avait été blessé au début mais comme tous les membres de l’expédition et puis personne n’aurait pu esquiver la charge de cette bête féroce. Dumont ne leur avait pas fait subir des gémissements intempestifs. Il avait connu dans sa carrière des militaires beaucoup plus douillés. Au contraire, Matt gardait plutôt l’image d’une personne forte.

Le jeune homme ne lui fit pas part de son point de vue sur sa personne, Dumond renchérissait et il l’écouta sans faillir. Les peurs, les angoisses de la Rouge étaient semblables aux siennes. Ils étaient tous les deux démunis devant la situation de leurs camarades sur le site Alpha. Ils ne pouvaient qu’attendre un message, un signe de leur part et prier en attendant pour que ceux-ci soient toujours en vie. Mine de rien, c’était réconfortant de savoir qu’il n’était pas le seul à subir cette situation d’attente même si cela n’enlevait rien à sa peine.

« Désolé… »

Ce fut le premier mot qui lui vint en tête. Après un nouveau soupir destiné à lui donner un peu de temps et surtout à évacuer cette tension qui le hantait toujours, il reprit la parole d’une voix un peu plus posée.

« Je pensais pas que… toi aussi…tu subissais ça… »

De petits gestes de la tête lui permettaient de frotter le front contre le métal froid, c’était appréciable. Egoïste et égocentrique, le Ranger n’avait pensé qu’à lui cette dernière heure et pas un seul instant il n’avait pu imaginer que d’autres ressentent la même chose que lui. Maintenant qu’il y pensait, son raisonnement était complètement con.

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un murmure à l'oreille des jumpers Jeu 28 Jan - 22:25
Nathalie ne s'était pas attendue à cette réaction de la part du Sergent. Elle le connaissait peu, mais du peu qu'elle le connaissant, il n'était pas du genre à baisser les armes aussi facilement. Elle s'était attendue à se faire agresser verbalement. Elle connaissait le caractère emporté du Ranger. Son murmure d'excuse et la manière qu'il eut de frotter son front contre la carlingue de l’appareil émurent Nathalie.

Elle avait toujours pensé qu'Eversmann était une tête de mule qui ne pensait qu'à lui. Elle découvrait un homme plus sensible qu'elle ne l'avait pensé, et mieux que ça quelqu'un qui pensait à ses compatriotes avant lui même.

Nathalie soupira, devinant qu'elle l'avait mal jugé. Elle s'approcha de lui et s'appuya à côté de lui, contre le Jumper, gardant le silence quelques instants, observant les appareils inutiles autour d'eux.

« Qu'est-ce que tu crois Eversmann ? Que tu es le seul à t'inquiéter pour eux ? Moi aussi je voudrais pouvoir être là bas et me battre pour les aider. Moi aussi j'espère de tout mon cœur qu'ils n'arriveront pas trop tard... ou au contraire qu'ils arriveront après le plus gros des combats et que nos renforts reviendront sains et sauf. »

Elle serra les paupière, essayant de chasser les images de sa nuit avec John. Elle n'avait pas le droit de s'épancher auprès du soldat. Elle devait garder tout ceci pour elle. Personne ne devait soupçonner ce qui s'était passé entre John et elle la veille. Même si elle pensait que de pouvoir partager avec quelqu'un ce qu'elle ressentait l'aurais aidé, elle savait que ce n'était qu'illusoire.

Nathalie n'avait pas envie de sentir à nouveau sur elle les regards navrés de ses collègues. Si elle avait accepté cette mission à l'autre bout de la galaxie, loin de tous ceux qui l'aimait, c'était justement pour fuir cette pitié qu'elle lisait dans leurs yeux après le décès de son mari.

Et puis, il n'avait partagé que quelques heures de passion, pas de quoi faire une relation. Elle doutait qu'il serait ravie, s'il reprenait, d'apprendre qu'elle avait crié leur incartade sur tout les toits.

Elle soupira fixant toujours on regard sur le murs de la baie des jumpers :

« Matt, tu n'as même pas idée à quel point je regrette de ne pas avoir pu me porter volontaire. Mais, tu n'as pas idée non plus d'a quel point je suis heureuse de savoir que des hommes comme toi sont encore ici. Que penses tu qu'il se passerait si les Genii gagnait la bataille et envahissait la base ? Tu crois vraiment que les civils de la bases seraient capables de se défendre contre eux ? Si les nôtres échouent sur Alpha, des hommes tels que toi seront la dernière ligne de défense de cette citée. »


Elle pinça les lèvres en faisant la grimace, alors qu'une idée dérangeante lui venait à l'esprit, avant de reprendre:

- « J'ai peur Matt. J'ai peur pour eux, bien sûr, mais j'ai peur pour nous également. Tu crois vraiment que les Genii auraient des scrupules à tous nous exterminer pour s'emparer de la cité ? »


Ce n'est qu'une fois qu'elle eut réussit à exprimer à haute voix ses craintes qu'elle osa tourner son regard vers lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9073
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Un murmure à l'oreille des jumpers Sam 30 Jan - 19:06
Heureuse que des hommes comme lui étaient encore ici… Ces propos n’enchantaient pas le Ranger, il déglutit difficilement lui laissant un goût très amer en bouche. La main droite ne noua un poing solide, les jointures prenant rapidement une teinte blanchâtre. Cela faisait ressortir les écorchures rouges sur ses mains. Si la Rouge avait connaissance ce qu’il aurait donné pour justement ne pas être là, enfermé entre les murs de cette Cité-prison. Cette pensée remua toute la tension qui l’habitait faisant remonter des sentiments noirs.

« Si les renforts ne reprennent pas Alpha, ce n’est pas la poignée de personnes qu’il y a ici qui les arrêtera… »

Le contingent militaire était réduit au maximum. Il n’avait pas idée du nombre, n’ayant plus accès au dispositif de sécurité mais il suffisait d’observer les endroits stratégiques pour voir qu’ils étaient désertés de gardes. La grosse majorité du peloton s’était porté volontaire, certains étaient restés par nécessité comme le Capitaine Karola Frei ou par obligation. Mais même en armant jusqu’aux dents les civils de la base, ils ne pourraient pas tenir la salle d’embarquement. Ils pourraient opposer une certaine résistance mais rien de plus.

« Au mieux, Frei aura déclenché l’autodestruction d’Atlantis. Au pire, Kolya nous exécutera les uns après les autres… »

Le Ranger ne se faisait aucune illusion sur leur avenir. Ils n’avaient aucune chance si les renforts ne revenaient pas. Ce pessimisme ne lui ressemblait pas. Il était de nature plutôt optimiste et aimait détendre l’atmosphère de quelques bêtises ou phrases bien placées mais ses derniers jours n’avaient pas été faciles. Être envoyer sur Alpha aurait été une soupape de sécurité, une bonne bouffée d’air où son esprit aurait été focalisé sur un point. On lui avait ôté ça, ce n’était pas étonnant qu’il avait implosé en salle de briefing. Les doigts de sa main droite firent quelques mouvements, témoins de ses efforts pour tenter de ne pas se laisser déborder par la tension qui s’emparait de nouveau de lui. Les yeux rivés contre la carlingue métallique, il s’interdisait de croiser le regard de son interlocutrice et essayait à grand renfort de soupirs de se calmer.

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un murmure à l'oreille des jumpers Dim 31 Jan - 13:14
Nathalie regarda les phalanges de Matt blanchir sous la crispation de son poing. Les écorchures et griffures récentes ressortaient encore plus sur cette subite pâleur. Il avait du taper comme un sourd sur le sac de frappe pour se mettre les mains dans cet état.

Elle l'écouta lui expliquer ce qui se passerait si la mission de sauvetage devait s'avérer être un échec. Nathalie due s'avouer qu'elle n'avait pas envisager les choses comme ça. Mais, malgré tout ce qu'elle pouvait dire et laisser entendre, elle était quelqu'un de ridiculement optimiste parfois.

Nathalie baissa les yeux. Évidemment il avait raison. Une bonne partie du contingent militaire était parti sur Alpha. Il ne restait que le strict minimum de soldat dans la citée, et elle était bien placée pour savoir que même armées, les civils ne feraient pas le poids si les hommes de Kolya prenait la porte et s'introduisait dans la citée.

Elle prit conscience qu'en cas de défaite de leur troupes, ce serait la fin d'Atlantis et de tous ses habitants.

Elle tourna les yeux vers Matt, le front toujours appuyé sur la carlingue de l'appareil. Voir le ranger aussi désarmé, aussi désespéré serra le cœur de la jeune femme.

Nathalie soupira profondément.

- « Oui, évidemment, tu as raison. Je suis trop optimiste. Je suis désolée. »

D'un coup de rein, elle s'éloigna de la carlingue et se redressa avant de s'approcher du soldat. Elle lui posa la main sur l'épaule.

- « J'espère que tu te trompes et que tout finira bien. Si tel ne devait pas être le cas, et bien, sache que j'ai été contente de te connaître. »

Sur ces mots, elle crispa un instant la main sur l'épaule de l'homme avant de s'éloigner.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9073
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Un murmure à l'oreille des jumpers Mar 2 Fév - 20:54
Les paroles pessimistes semblaient avoir atteints le moral de son interlocutrice lui faisant prendre conscience qu’il y avait beaucoup de chance pour que la situation tourne mal. Plus les minutes défilaient, plus les chances de les voir revenir en vie s’amenuisaient. Il ne pouvait rien faire pour les aider, lui ni même personne d’autre. Comme un lion en cage, il tournait en rond mais il n’était pas le seul dans cette situation et peut être d’ici quelques heures, il tenterait de convaincre le Capitaine de lui laisser rejoindre Alpha avec un petit contingent. Ce serait certainement refusé, Frei se tenant aux ordres malgré sa propre frustation.

Le contact amical et bref sur l’épaule le sortit de ses pensées lugubres. Il ne sut quoi répondre à la jeune femme croisant son regard quelques instants. La politesse aurait voulu qu’il lui retourne la même chose. Dumond n’était pas une personne qui lui était hostile et elle était plutôt agréable avec lui, chose plutôt rare ces temps-ci. Il lui accorda un signe de la tête, les mots restant coincés dans sa gorge. Il l’observa s’éloigner de quelques pas, troublant la douce quiétude des lieux avant que finalement des mots franchissent ses lèvres.

« Prends soin de toi, Dumond… »

Pas sûr qu’elle ait entendu son murmure. Son front entra de nouveau en contact avec la carlingue métallique et aussitôt une forte expiration lui permis d’évacuer un peu de cette pression. Après un petit moment de solitude, il finit par s’accroupir suivant les lignes du vaisseau avant de basculer en position assise, le dos appuyé contre la machine.

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un murmure à l'oreille des jumpers Mar 2 Fév - 21:10
Nathalie aurait voulu pouvoir faire plus pour le Ranger. Sa détresse et son impuissance brisait le coeur de la jeune femme. Mais ils en étaient tous au même point finalement, même s'ils ne l'exprimaient pas tous de la même façon.

Elle ne savait pas comment il avait vécu son léger contact. Matt n'était pas quelqu'un de très tactile, mais Nathalie avait ressentit le besoin de lui exprimer son soutient de cette façon.

Alors qu'elle quittait la baie des Jumpers, le silence uniquement brisé par le bruit de ses pas, elle surprit le murmure de Matt. Elle se figea un instant. Prendre soin d'elle ? Si le scenario catastrophe de Matt se produisait, elle ne voyait pas de quelle façon elle pourrait prendre soin d'elle, si ce n'est en évitant de tomber au mains des Genii.

Mais l'attention de Matt la toucha. C'était une marque d'affection dont elle ne se serait pas crue digne aux yeux du rangers.

Elle se retourna vers lui, souriant doucement à son dos, alors qu'il avait toujours le front posé sur l'appareil. Elle sentait qu'il n'avait qu'une seule envie... être seul.

-"Prend soin de toi aussi Matt."
dit-elle d'une voix douce avant de quitter la pièce.

Elle était honnête... même si leurs relations n'était que ponctuelles, elle avait de l'affection pour le jeune rangers au caractère volcanique.
Revenir en haut Aller en bas

Infos
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un murmure à l'oreille des jumpers
Revenir en haut Aller en bas

Un murmure à l'oreille des jumpers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» L'homme qui murmurait à l'oreille des statues
» Es-tu celui qui murmure à l'oreille des chevaux ? (répétitive)
» Bouche à oreille - Participez à populariser le projet
» Le Murmure des Chimères
» Ses sanglots n’étaient qu’un murmure étouffé par le vent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 11 - Baie des Jumpers-