Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

There You'll Be ~ John Storm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: There You'll Be ~ John Storm Jeu 11 Fév - 15:09


❝There You'll Be...❞
John & Evelyn

Il est 9h00 du matin et j'ouvre enfin les yeux dans mes quartiers. Le sommeil a été difficile à trouver. Dés que je fermais les yeux, je revoyais de Genii qui avait posé ses mains sur moi. Entre ça et le fait que je suis rentrée tard de l'infirmerie, je dois dire que je ne me suis pas vraiment reposée. Nous sommes rentrée du Site Alpha la veille au soir... Nous y sommes restés qu'une seule journée, pourtant j'ai l'impression que ça a duré des semaines. Je me redresse difficilement dans mon lit, je suis courbaturée et ma plaie au front me fait un peu mal. Hier soir, tard, je suis passée à l'infirmerie pour faire un check up. J'ai attendu que ce soit plus calme, qu'il y ait un peu moins de monde. Une fois la plaie recousue et que tout avait été vérifié, j'avais pu regagner mes quartiers. Je me traîne difficilement vers la salle de bain, je suis encore un peu engourdie mais je ne vais pas me laisser abattre pour autant. Je reste de longues minutes sous la douche, je me lave les cheveux en prenant soin de ne pas mouiller les points et j'enfile la tenue réglementaire de la cité. Cheveux encore mouillés, je décide d'aller manger un morceau, j'espère aussi voir John. Avec tout ce qu'il s'est passé, tout ce qu'on a vécu là-bas, je me suis rendue compte que c'était stupide de ne pas avoir discuté avec lui de ce qu'il s'est passé lors de l'entraînement. Je marche au ralenti, je prend le temps de mémoriser les visages des gens que je croise. Est ce que ceux qui sont morts sur Alpha je les ai déjà croisés ici auparavant ? Rien que de penser à toutes ces victimes, j'en ai l'estomac noué mais comme d'habitude, je ne laisse rien paraître. On me sourit, certains me demandent même comment je vais. Je souris, je leur répond que tout va bien mais je ne m'attarde pas.

Une fois au self et une fois installée, je regarde dans la grande salle si je repère le militaire mais non. Je pousse un soupir et je finis de boire mon thé, le regard fixé vers l'horizon et l'océan. Je crois que c'est à ce moment là que me vient une idée pour pouvoir discuter avec le soldat. Je termine mon petit déjeuner en vitesse et je file, direction les vestiaires. Une fois sur place, j'attend discrètement que les quelques hommes qui y sont en sortent et je griffonne un petit mot que je glisse dans le casier de John après m'être assurée une bonne dizaine de fois qu'il s'agit du bon.

"Rejoignez moi sur les digues à 18h... Besoin de vous parler... Evelyn."

En sortant des vestiaires, je dois subir quelques sourires et remarques sur ma présence dans les vestiaires des hommes. Je rougis, les yeux baissés et posés sur le sol et je me dépêche de quitter l'endroit.

Le reste de la journée passe lentement. J'essaye de m'occuper pour ne pas penser à tout ce qu'il s'est passé la veille, au fait que le colonel Sheppard soit dans un sale état à l'infirmerie, qu'un autre soldat est dans le coma... Ça ne fait pas longtemps que je suis ici mais je considère déjà tout ces gens comme ma famille....

Vers 16h je décide de me rendre à la bibliothèque pour lire un peu et pour faire que le temps passe plus vite. Je trouve un livre sur les Anciens et je m'y plonge à corps perdu pour me vider l'esprit. Lorsque je lève le nez du bouquin, je constate qu'il est presque 18h et que si je ne veux pas qu'on se loupe, j'ai intérêt de me rendre sur les digues maintenant. Seulement voilà, je dois encore faire avec mon orientation médiocre et sur mon incapacité à me repérer. Je pense que je dois tourner et tourner dans les couloirs un bon moment avant que je finisse enfin par trouver ma destination. Je me dirige au bout de la digue et je m’assois. Il y a un peu de vent, il ne fait pas chaud, mais bien couverte, ça ne me dérange pas. Je jette un coup d'oeil à ma montre, il est 18h15. Je regarde autour de moi, toujours pas de John. Soit il n'a pas eu le mot, soit il ne va pas venir. Je me tourne vers l'océan et je ferme les yeux.

J'espère qu'il va venir... vraiment...


© Pando


Dernière édition par Evelyn Stanford le Dim 3 Juil - 17:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 04/11/2014
√ Messages : 88
John Storm
Dossier Top Secret
√ Age: 29
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Jeu 18 Fév - 0:32
L'appel du réveil finit par avoir raison du Soldat. Comme chaque matin, il s'assoit sur le bord du lit, ouvre ses yeux puis se lève. Les premiers instants de sa journée sont consacrés au rangement de ses quartiers. En premier lieu, il fait son lit puis prend quelques minutes pour passer un coup de balais et arroser ses plantes. Il finit enfin par prendre une bonne douche chaude avant de se mettre en tenue.

Il est 8h30 quand le militaire quitte ses quartiers. Il n'est pas de service aujourd'hui mais sa journée est chargée. En premier lieu, il doit passer petit déjeuner. C'est donc avec détermination qu'il se rend vers le réfectoire. Il y a peu de monde. Le buffet est chargé et copieux et les odeurs le tentent mais sans grand appétit... il décide finalement que ce sera expédié avec un simple jus d'orange et une madeleine enfin... cela y ressemble. Le gobelet a la main, il se dirige vers les terrasses extérieures afin de profiter d'un air pur et frais. En franchissant la porte, une brise fraîche caresse son visage. Il ferme les yeux l'espace d'un instant et se détend. Un jour de repos est rare dans la cité et cela mérite d'être savouré à chaque instant. Tout en buvant son verre, il pense à la dernière opération et aux conséquences de cette dernière. Sa blessure est maintenant guérie. Il faut dire que son expérience et la chance qui l'accompagne lui ont permis de revenir intacte ou presque.

Son petit déjeuner terminé, le militaire se dirige vers ses quartiers afin de se mettre en tenue de sport et pouvoir ensuite lever un peu de fonte. Un soldat doit toujours se maintenir au top afin de parer à toute éventualité.
Un petit crochet par le vestiaire pour récupérer la tenue de sport et il sera fin prêt pour aller se défouler. John croise ça et là des militaires de son unité à qui il passe le bonjour. Les derniers mètres le séparant de son casier sont rapidement parcourus. Il doit être aux alentours de 10h lorsqu'il ouvre enfin son casier.
Tout en saisissant son linge propre, il fait tomber un papier. Machinalement, le militaire le ramasse et le glisse dans sa poche sans y prêter attention pensant qu'il s'agit d'une facture de carte. Tout en rangeant sa tenue dans son sac, il claque la porte métallique et prend la direction du Gymnase.

Les midis sont déjà bien passés et le soldat fini à peine sa séance. Il met en boule son linge transpirant dans son sac, prend une bonne douche et se remet en tenue potable pour aller grignoter quelque chose.

La journée passe à une vitesse folle. Il est maintenant presque 16h. Après avoir dépanné deux heures durant un de ses camarades d'unité, il se rend vers ses quartiers pour pouvoir se détendre un peu. Les dernières heures seront consacrées à la détente et notamment à l'écoute de la musique. En s'installant sur son lit, le militaire est prit d'un coup de barre qui le terrasse littéralement. John s'endort paisiblement.

Aux alentours de 17h30, le soldat est reveillé par une annonce générale dont il n'a pas saisit le moindre mot. La première pensée du militaire : S'occuper de son linge .... Il se dirige alors vers la laverie et y prépare sa lessive. Il saisit les tenues une à une et fait les poches pour ne rien laisser et ainsi éviter de déchiqueter des mouchoirs ou autres fonds de poches. Vers 18h00 le militaire se saisit de sa tenue de sport et en sort un papier blanc. En y jetant un oeil avant de le jeter, il pouvait y lire :

"Rejoignez moi sur les digues à 18h... Besoin de vous parler... Evelyn."

Le militaire bug un instant et relis le mot une seconde fois.

Digue ? 18h ? ..... Mince !! Il est 18h15 !!!

Le soldat lance alors précipitamment sa machine et pars au pas de course en direction de la digue. Il aimerait éviter de louper Evelyn.
Les couloirs se succèdent rapidement, les panneaux indiquent la digue et les extérieurs. Les pas de course du soldat raisonnent dans les couloirs....
Soudain : La sortie !

Une longue ligne droite et il sera enfin arrivé au point de rendez vous. Les derniers mètres sont avalés rapidement.
John aperçoit soudain une ombre au bout du chemin de garde. Tout en ralentissant, il commence à s'interroger sur le pourquoi de ce rdv ? Se demande s'il a bien fait de venir et si ce n'est pas à cause d'un événement grave ....
Encore quelques pas et il sera à côté d'Evelyn. Son coeur s'emballe. Il respire un grand coup et tout en discrétion se pose à côté de la psychologue et pose délicatement sa main sur son épaule.

"Coucou ! Désolé pour le retard j'ai faillit ne jamais voir ton petit mot...."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Jeu 18 Fév - 11:53


❝There You'll Be...❞
John & Evelyn

Du bout des doigts, j'effleure doucement les points sur mon front. Ça tire un peu mais rien d'insurmontable. Les bras croisés sur la poitrine, j'essaye de garder ma chaleur corporelle, il y a un peu de vente et il ne fait pas très chaud. J'apprécie ce moment coupé de tout... Plus de rendez-vous, plus de blessés, rien que l'océan et moi.... J'ai arrêté de regarder l'heure sur ma montre, j'ai juste envie de profiter de ce moment hors du temps. Mais au fond, j'espère avec force que John va venir et que si il ne vient pas, c'est parce qu'il n'aura pas vu mon mot à temps dans son casier. Je ramène une mèche de cheveux derrière mon oreille. Cette vue me fait penser à celle que j'avais de mon bureau à New York.... Seulement voilà, à chaque fois que je pense à New York, je pense à lui et à chaque fois que je pense à lui, je pense à ce qu'il s'est passé sur Alpha... Je revois ce Genii qui essaye de m'embrasser, ses mains qui se baladent.... Rien que d'y penser j'en frissonne et j'ai envie de vomir, mais encore une fois, j'essaye d'effacer tout ça de ma tête en m'efforçant de me dire que tout va bien se passer...

Les yeux fermés, je respire profondément et j'essaye de faire le vide dans ma tête. Je suis perdue dans mes pensées et je n'entend pas que quelqu'un s'approche de moi. Quand je sens une main se poser délicatement sur mon épaule, je sursaute et je fais face à la personne qui n'est autre que John. Un peu plus et je l'aurais giflé... Je ne peux pas m'empêcher de pousser un soupir de soulagement de voir qu'il est venu au rendez-vous. D'ailleurs il me fait savoir qu'il a bien faillit ne pas venir. Je grimace, je sais que j'aurais directement pu aller le voir, mais je ne m'en sentais pas la force... Encore une idée stupide Evy, tu n'es plus une enfant pourtant. J'affiche un sourire timide et je lève les yeux vers lui.

- Je suis contente que vous... tu sois venu...

Je suis aussi soulagée de voir qu'il va bien et qu'il n'a pas été gravement blessé lors de la mission sur Alpha, mais ça je le garde pour moi. D'un signe de la tête, je lui fais signe de me suivre, j'ai envie de marcher sur les digues, de profiter un peu de la vue et puis si je rester sur place, je vais finir par me congeler sur place. Sans le regarder, les bras croisés sur la poitrine, je m'adresse à lui.

- J'ai eu peur que tu ne viennes pas...

Là aussi je n'en dirais pas plus, je préfère encore une fois en dire le strict minimum plutôt que de passer pour une idiote. Je finis par me tourner vers lui, l'air sérieux...

- Après... après ce qu'il s'est passé sur Alpha... j'avais vraiment besoin de te voir.

Je me racle la gorge un peu gênée par ce que je vais lui dire. Je ne sais pas comment il va réagir et je n'ai pas envie de lui faire peur non plus.

- On a pas vraiment eu l'occasion de parler ce qu'il s'est passé la dernière fois... pendant l'entraînement....

D'ailleurs, rien que d'y penser j'en rougis et je me sens un peu, voir beaucoup mal à l'aise. Je n'ose même pas le regarder dans les yeux et à vrai dire, je m'attend même à ce qu'il fasse demi tour et qu'il prenne la fuite...


© Pando


Dernière édition par Evelyn Stanford le Ven 19 Fév - 22:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 04/11/2014
√ Messages : 88
John Storm
Dossier Top Secret
√ Age: 29
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Ven 19 Fév - 21:30
La jeune femme semble réceptive à son arrivé. Elle semblait bien pensive face à l'océan atlante mais ce contact semble la sortir de ses pensées. Ses yeux sont maintenant figés sur les siens.

- Je suis contente que vous... tu sois venu.. J'ai eu peur que tu ne viennes pas...


Evelyn poursuit en indiquant que suite aux incidents sur alpha, elle souhaitait voir John. Mais ce n'est pas tout. Elle voulait aussi aborder l'incident de la salle de musculation. Il faut dire que le militaire avait été surpris mais il lui avait fait comprendre tant bien que mal qu'il y avait une envie réciproque en lui rendant son baiser.

Evelyne semble ailleurs, ses yeux sont maintenant rivés sur le sol, perdu dans une vague de gêne et de "je ne sais plus ou me mettre". Une gêne similaire à celle de la salle d'entrainement qui avait précédé son départ précipité.

Le militaire rapproche doucement sa main de son visage et lui oriente délicatement afin qu'elle le regarde.

- Je suis content que tu sois encore là....

Il sourit discrètement et ajoute

- L'incident de la salle est partiellement de ma faute, je n'aurais pas du insister. Mais c'était tellement tentant...Je me suis laissé dépasser par un moment d'égarement..


Le soldat pédale dans la semoule. Il se contredit même dans ses phrases préférant finalement se taire et cesser ses explications brouillons.

- je devrais plutôt te laisser aborder le sujet car tu souhaitais me parler. je suis content de voir que tu vas bien et que la mission ne t'a pas été plus dommageable.

John se trouve dans une étrange situation. Il n'a aucun contrôle sur son corps, sur ses pensées. Il est juste fixé sur les lèvres de la jeune femme afin de connaitre sa réponse. Plusieurs choses lui passent par la tête à cet instant.
Dans un premier temps, il se dit qu'il devrait se taire que s'avancer va lui apporter des ennuis et des impasses desquelles il ne saura pas sortir sans se vautrer lamentablement. Puis ensuite, il repense au baiser.... douce torture qu'il aimerait revivre enfin, craquant littéralement il s'imagine crocheter sa nuque et l'embrasser fougueusement mais se serait déplacé...
Pour résumé John est dans un état second ... seul la jeune femme saurait lui permettre d'y voir plus claire.

Ses pensées sont brutalement arrêtées par le bruit des vagues, puis suivi par une sensation douce de brise sur son visage. L'air lui semble doux...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Ven 19 Fév - 22:35


❝There You'll Be...❞
John & Evelyn

Les yeux baissés vers le sol, j'essaye de me convaincre que rien ne peut m'atteindre, que je suis forte mais bizarrement dés qu'il est dans les parages, je sens les barrières que j'ai dressées autour de moi faiblir et ça me fait peur. J'ai peur de me faire avoir encore une fois, j'ai peur de devoir revivre tout ce que j'ai vécu par le passé. Les yeux fermés, la tête baissée, mon corps tout entier réagit à sa main qui vient doucement me faire relever le visage. Je frémis, je ressens quelque chose d'étrange, c'est un mélange entre le crainte et l'excitation. Je fais ce que je peux pour ne pas le regarder dans les yeux mais dés qu'il me sourit, je ne suis plus capable de mettre autant de distance entre nous. Il me rassure, me dit qu'il est content de me voir, puis il me parle de ce qu'il s'est passé dans la salle de sport. Je n'arrive pas à détacher mes yeux des siens, je n'ai plus le contrôle de rien et ça me perturbe plus que de raison. Quand il me dit qu'il n'aurait pas du insister mais qu'il n'en a pas été capable parce qu'il en avait envie, j'ai l'impression que le sol se dérobe sous mes pieds. Les bras croisés sur ma poitrine, le regard levé vers le militaire, je ne sais plus ce que je dois penser...

Il me fait savoir qu'il est content de voir que la mission ne m'a pas amochée plus que ça et je ne peux pas m'empêcher de penser à ce qu'il s'est passé sur Alpha. Au moins, je suis encore capable de lui cacher quelque chose... Seulement voilà, à cet instant précis, ce n'est pas à Alpha que je pense mais encore et toujours à ces deux baisers échangés dans la salle d'entraînement. Je baisse une nouvelle fois la tête et je ramène mes cheveux derrière mon oreille avant de relever les yeux vers lui. Je me mordille les lèvres et je sens que je rougis. Je ne sais pas trop comment je dois lui dire mais il le faut...

- Je... Ces baisers...

Je me racle la gorge et je baisse une nouvelle fois les yeux vers mes pieds pour cacher ma gène.

- Je suis perdue... je ne sais plus où j'en suis ni ce que je dois faire...

Je relève les yeux vers lui et il peut facilement y voir la peur qui me traverse à ce moment précis.

- Pourquoi est ce que tu arrives si facilement à faire tomber toutes mes barrières ? Pourquoi quand je suis avec toi, je me sens rassurée et en confiance...

Je passe une main sur mon front, j'ai l'impression que je vais devenir folle avec tout ce qui se bouscule dans ma tête.

- J'y pense jour et nuit à ces baisers... et je sais pas quoi faire parce que j'ai peur tu comprends ?

A cet instant précis, j'ai envie de lui dire, de lui raconter tout ce que j'ai traversé, de lui dire pourquoi je suis aussi froide et distante mais je ne veux pas. Je ne veux pas parce que je n'ai pas envie de le voir partir...


© Pando


Dernière édition par Evelyn Stanford le Lun 22 Fév - 22:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 04/11/2014
√ Messages : 88
John Storm
Dossier Top Secret
√ Age: 29
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Lun 22 Fév - 21:29
La jeune femme est complètement gênée... ne sachant plus ou se mettre. Ses yeux présentent des scintillements gênés, brillants, vivants mais tellement effrayés...
Elle se pose de nombreuses questions concernant les baisers échangés au cours de l'entrainement, il y a quelques temps. Moment doux et agréable mais tellement compliqué par la suite....
Evelyn lève et baisse régulièrement son regard. A chaque nouvelle phrase elle se perd dans sa timidité et dans ses pensées.... Le dernier regard présente un autre visage, celui correspond à celui d'une femme au bord d'un gouffre, hésitante, paniquée....lorsque soudain elle se jette dans le vide.

- Pourquoi est ce que tu arrives si facilement à faire tomber toutes mes barrières ? Pourquoi quand je suis avec toi, je me sens rassurée et en confiance...- J'y pense jour et nuit à ces baisers... et je sais pas quoi faire parce que j'ai peur tu comprends ?

Une brise fraîche vient se frotter au visage des deux compagnons.... un silence vient s'installer avec en fond, l'océan qui vient s'écraser sur les digues de la cité. Le blanc dure quelques instants.
Le militaire entre-ouvre la bouche mais aucun mot ne sort. Il ne sait absolument pas quoi répondre à ce questionnement intime et touchant....

Evelyn est donc perturbée... se dit-il...

Le militaire est dans une situation quelque peu étrange, lui qui est formé à faire face à tout type de situation, à réagir en cas de danger, à prendre des initiative, il reste là comme un idiot. Foudroyé sur place.
Il ne s'y attendait pas, il ne pensait pas que cela pouvait être aussi important.
Plusieurs solutions se présentent à lui. Il pourrait l'embrasser et lui avouer qu'il ressent aussi quelque chose mais vu sa panique, elle serait capable de sauter de la digue pour fuir... cette option est donc à oublier. Une seconde idée lui traverse l'esprit, il pourrait juste la rassurée en lui indiquant qu'elle est sublime et qu'il ne sait pas pourquoi il lui fait cet effet mais que c'est réciproque...
John est persuadé que s'il se voyait de l'extérieur, il devait être tout rouge ou du moins gêné.

Après quelques instants...Il choisit la dernière solution, celle à laquelle il n'avait pas pensé...
Il prit une profonde respiration et fit un pas vers la jeune femme.

- Détend toi et respire un grand coup

John se pose de nouveau un court moment avant de passer sa main gauche dans son dos puis de faire de même avec la seconde pour la rapprocher de lui afin de l'enlacer tendrement. Il vient la coller contre lui sans ajouter un mot et savoure cet instant. Instant qu'il attend depuis si longtemps....Le cœur du militaire bats la chamade.... il ferme ses yeux....



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Lun 22 Fév - 23:19


❝There You'll Be...❞
John & Evelyn

La bombe est lâchée... Maintenant, deux options s'offrent à moi, soit il fuit, soit c'est moi qui m'échappe. En tout cas, John reste silencieux pendant plusieurs secondes qui me semblent durer une éternité. Je ne sais pas ce que je dois faire, ni si je dois parler ou pas. Je jette un rapide coup d'oeil autour de nous, nous sommes tout seuls. Il n'y a que la brise et le bruit des vagues qui viennent s'écraser sur les pieds de la cité qui nous tiennent compagnie. Isolés, coupés du monde, on reste face à face plusieurs minutes, silencieux, se contentant juste de fixer l'autre dans les yeux. Le militaire essaye de parler, mais aucun son ne sort de sa bouche. A cet instant précis, j'ai envie de faire demi-tour, de le laisser là et de rentrer mais je n'y arrive pas... Je crois même que je n'en ai pas envie... Je ne le connais pas depuis longtemps, mais je ne sais pas pourquoi, quand je suis près de lui, j'ai la curieuse sensation que rien ne peut m'arriver et que personne ne peut me faire du mal. C'est stupide, je sais, mais j'ai envie de croire à tout ça... De me dire qu'il est peut être celui qui peut me faire oublier tout ce que j'ai traversé pendant toutes ces années. Oui je ne le connais pas si bien que ça, oui j'ai peur de ce qu'il me fait ressentir... mais non, je n'ai pas envie de tout laisser tomber...

Je ferme les yeux quand la brise vient me caresser le visage avant de les poser une nouvelle fois sur le soldat. J'ai envie qu'il réagisse, qu'il dise quelque chose, pourtant il se contente de rester là silencieux à me fixer. Plus les minutes passent, plus je sens son regard sur moi et plus je me sens mal. La gorgée nouée, les mains moites, le coeur qui bat à vive allure... je ne sais plus quoi penser et ça me fait clairement flipper. Moi qui me suis toujours promis de ne plus faire confiance aux hommes, de ne plus me lier à eux, voilà que lui, en quelques semaines seulement, il est capable d'abattre les murs que j'ai dressés pour me protéger. Le silence est finalement rompu par le bruit de ses pas. Je lève les yeux vers lui, un peu perdue et je reste sans bouger alors que je le vois s'approcher un peu plus de moi. Machinalement, j'ai un petit mouvement de recul mais lorsque j'entend sa voix qui me dit de me détendre et de respirer un grand coup, j'ai envie de l'écouter. Je ferme les yeux, je prend une profonde inspiration et au moment où relâche l'air, je sens ses mains venir se placer dans mon dos. Mon corps se tend, je frémis, je me pince les lèvres, les bras tombant le long de mon corps. Ma respiration se fait un peu plus rapide et moi qui suis persuadée que je vais prendre la fuite, lorsque je me retrouve collée tout contre lui, je me détend jusqu'à ce que à mon tour, je ferme les yeux. Mes bras, qui jusqu'à présent ne bougeaient pas, viennent enlacer délicatement la taille du soldat. Bercée par les battements cardiaques du soldat, je me détend et je finis même par apprécier le contact avec lui.

Enlacés, l'un contre l'autre, plus rien ne semble exister autour de nous. Perdus au bout d'une digue, nous ne bougeons plus, nous profitons de ce moment qui n'appartient qu'à nous. Le soleil continue sa descente vers l'horizon et toujours collée contre lui, mon regard fixe l'immensité de l'océan. Je me serre un peu plus contre lui, mes mains toujours posées dans le creux de son dos. Les secondes passent, se transforment en minutes puis je me remet à penser à ces baisers que nous avons échangés et je ressent l'envie de recommencer, de goûter une nouvelle fois à ses lèvres. Sans retirer mes mains de son dos, je m'écarte un peu de lui et je l'observe alors qu'il a toujours les yeux fermés. Doucement, je me hisse sur la pointe des pieds et je vais déposer un baiser juste au coin de ses lèvres. Mes mains remontent et viennent l'enlacer au niveau du cou. Je dépose un nouveau baiser mais sur ses lèvres cette fois. Ce contact me fait frémir, je sens le rouge me monter aux joues puis je m'écarte de lui.

- Dis moi que je ne suis pas la seule à repenser à ces baisers... Dis moi que je ne suis pas folle...

La tête levée vers John, je l'observe. J'ai besoin qu'il me dise ce qu'il se passe de son côté, ce qu'il a dans la tête...


© Pando


Dernière édition par Evelyn Stanford le Jeu 25 Fév - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 04/11/2014
√ Messages : 88
John Storm
Dossier Top Secret
√ Age: 29
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Jeu 25 Fév - 20:48
Le militaire est collé à sa partenaire. Les minutes sont longues... son cœur palpite et se comporte de façon étrange...un rythme tantôt rapide et tantôt court....Ses mains caressent doucement son dos jouant par moment le long de sa colonne vertébrale. Aucun mot, aucun son si ce n'est le bruit des vagues et les embruns salés qui viennent par moment se poser sur leurs peaux..

L'instant est presque magique et John ne peut s'empêcher de repenser aux baisers échangé lors de l'entrainement.... Il ferme l'espace d'un instant ses yeux toujours contre sa jeune psychologue. Il se remémore la scène... cet instant ou elle vint poser ses douces lèvres sur les siennes. Le souvenir est tellement intense que le jeune soldat semble ressentir cette douceur et cette chaleur sur le coin de ses lèvres. Cela lui semble si réel...qu'il ouvre les yeux et découvre la jeune femme face à lui qui approche de nouveau. Les mains douces mais froides d'Evelyn crochètent son cou et avant qu'il n'ait le temps de réagir, elle dépose un nouveau baiser plus présent sur les lèvres du soldat.

Puis soudain elle s'écarte.

Dis moi que je ne suis pas la seule à repenser à ces baisers... Dis moi que je ne suis pas folle...

Le militaire prend sa respiration et essai de retrouver ses esprits. Il est dans un état second, transporté par les baisers et perturbé par cet instant magique.
Il tente de rassurer la jeune femme en lui caressant doucement la joue. Sa main fini délicatement par glisser vers son cou, puis sur son épaule avant de venir se placer au creux de son dos.

Tu sais, je n'ai pas cessé de repenser à cet instant volé.

C'était si agréable....si....envoûtant...

je.... enfin....



Prit d'une pulsion le militaire rapproche son visage de la jeune femme et vient frôler ses lèvres avec les siennes. Sa respiration s'accélère et par la même occasion son pou.. Le soldat dépose dans un premier temps un léger baiser à peine perceptible, pinçant délicatement ses levres afin de créer une envie chez Evelyn. La jeune femme est réceptive et cette réponse évolue vers un baiser plus profond et fougueux. Il se laisse aller savourant délicatement et sensuellement les lèvres de sa partenaire. Ses mains l'enveloppent complètement, les rapprochant de lui...Sa langue vient ensuite se mêler tendrement à la sienne cherchant chaleur et désir...

Le temps semble s'arrêter, rien ne semble exister autour...

Il cesse ses baisers et ajoute :

Je n'avais qu'une envie... recommencer.... revivre cet instant....mais tu me fuyais...

Avant de de nouveau se laisser aller.
Il ne contrôle plus vraiment son corps et se laisse guider par son cœur et son attirance inexorable pour Evelyn....
Au bout d'un moment, il cesse ses baisers et regarde la jeune femme gêné....

Je ne sais pas si ma réponse te conviens.... ?




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Jeu 25 Fév - 23:36


❝There You'll Be...❞
John & Evelyn

Les yeux dans les yeux, l'un face à l'autre, je ne quitte pas John des yeux. J'ai envie de savoir, j'ai envie qu'il me dise ce qu'il pense. Mon coeur bat très vite, j'ai du mal à respirer et j'ai l'impression que je vais m'écrouler, pourtant je reste là, les yeux levés vers le militaire. Le goût de ses lèvres sur les miennes est encore bien présent et je n'arrive pas à m'empêcher de me dire que le contact est agréable. Ma question semble le perturber, du moins c'est ce que je ressens à cet instant précis. Sa main vient se poser sur ma joue et la caresse doucement. Je frémis à ce contact et je ferme même les yeux quelques secondes, juste pour profiter. Je n'ai pas eu de mouvement de recul, je ne sais pas ce que je dois faire et quand sa main glisse peu à peu vers mon cou puis mon épaule avant de se mettre dans le creux de mon dos, mon corps est parcouru d'électrochocs. Ses yeux sont plongés dans les miens et je n'ai plus du tout la notion de ce qu'il se passe autour de nous. Tout ce qui compte à ce moment précis, c'est lui et ce qu'il me dit. "Agréable, envoûtant....." Ces deux mots résument parfaitement l'instant que nous avons partagé dans la salle de sport... Peut être que si je n'avais pas fui, peut être que si je n'avais pas cherché à l'éviter durant tout ce temps...

Mon cerveau n'a pas le temps de réfléchir plus longtemps. John s'approche de moi. Il n'est plus qu'à quelques centimètres de mon visage, je n'arrive pas à détacher mes yeux des siens. Il y a quelques temps j'aurais fuis si un homme m'avait approchée de la sorte, il y a quelques temps, j'aurais évité tout contact avec lui, je n'aurais jamais cherché à le revoir.. pourtant là, c'est différent. Il a cette capacité à me mettre à l'aise et c'est bizarre mais j'ai besoin de le voir, j'ai besoin de le sentir près de moi. Je ferme les yeux quand ses lèvres viennent frôler les miennes. Mon coeur s'affole, ma respiration s'emballe, je frissonne, mon corps se tend et réagit à ce contact. A son tour, il dépose un premier baiser sur mes lèvres et vient les pincer. Cette fois, je n'ai pas envie de fuir, cette fois j'ai envie de rester et de profiter. Mes mains glissent sur ses bras et remontent vers son cou que j'enlace. Une de mes mains vient caresser ses cheveux alors que le baiser se fait plus intense, plus langoureux. Lorsqu'il cesse son baiser, je ne peux retenir un petit soupir de déception. Sa phrase me fait frémir, je n'ai pas le temps de répondre qu'il m'embrasse une nouvelle fois. Je me laisse faire, je lui rend ses baiser jusqu'à ce qu'il s'écarte une nouvelle fois pour me demander si sa réponse me convient. Je souris, amusée par la situation et je ramène une mèche de mes cheveux derrière mon oreille.

- Je pense oui...

Mon sourire s'estompe peu à peu et je le fixe, sérieuse.

- Pourquoi est ce que tu n'as pas cherché à me revoir ? Je veux dire... Si je ne t'avais pas laissé ce mot... Tu aurais fais quelque chose ?

Je reste collée contre lui, mes bras l'enlacent toujours. J'aime sentir son corps battre tout contre mon corps, cette sensation me fait du bien, m'apaise. Mes doigts caressent doucement sa joue avant de suivre le contour de sa mâchoire.


© Pando


Dernière édition par Evelyn Stanford le Ven 29 Avr - 22:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 04/11/2014
√ Messages : 88
John Storm
Dossier Top Secret
√ Age: 29
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Ven 26 Fév - 14:31
La jeune femme affiche maintenant un sourire léger. Peut être semble t-elle plus détendue ?
Visiblement la réponse du militaire et son envie soudaine de partager un long baiser avec elle avait su la rassurer. Elle se pose encore tout de même pas mal de questions.

- Pourquoi est ce que tu n'as pas cherché à me revoir ? Je veux dire... Si je ne t'avais pas laissé ce mot... Tu aurais fais quelque chose ?

- Tu sais, tu m'as fuis après notre entrainement... j'ai donc pensé simplement que tu ne voulais plus me voir. J'ai fait un pas vers toi, notamment lors du briefing de la mission Alpha, en te demandant de faire attention mais sans grand résultat. Puis je suis passé de nombreuses fois devant ton bureau mais je n'ai jamais eut l'occasion de te croiser...

Le soldat laisse un court silence avant d'ajouter.

- J'aurais certainement cherché à comprendre et je serais certainement venu te parler...

Puis il affiche un sourire détaché et un peu gêné.

C'est alors que la jeune femme lui caresse la joue puis la mâchoire. Le militaire a l'impression de fondre.
Ce n'est pas dans les habitudes du soldat de se laisser envoûter de la sorte. Généralement, il est plus sérieux et plus concentré sur ses objectifs. Formaté par sa formation de commando d'élite, il n'est pas censé craquer, mais cette jolie jeune femme vient troubler sa vision des choses. Elle devient une obsession, un fantasme même.

Le militaire regarde alors plus intensément la psychologue et lui demande

- Et toi comment vois tu les choses ? Pourquoi vouloir me voir ici ?

John revient vers elle trop tenté par l'instant puis abandonne de nouveau ses lèvres à la jolie brune et part dans un échange langoureux intense. Leurs lèvres collées chaudes et moites se rencontrent une nouvelle fois entraînant une montée d'adrénaline chez le militaire qui emballe son coeur. Entrouvrant sa bouche collée à la sienne, il mène sa langue sur les lèvres de sa partenaire avant de la faire courir sensuellement le long de ces dernières.
L'homme joue avec elle, joue avec son désir....ses mains viennent à leur tour se glisser au bas du dos de la jeune femme. Tout en la caressant tendrement le soldat cesse de l'embrasser et lui sourit. Puis il glisse délicatement une de ses mains sous son tee shirt préférant un contact peau à peau plus humain, plus intense....C'est à cet instant qu'il se rend compte que la jeune femme frissonne....Tout en rapprochant de nouveau son visage, il lui glisse

- Désolé mais c'est trop tentant...

Le militaire saisit alors la jeune femme et la porte contre l'un des murs de la cité. Elle se retrouve maintenant avec le visage au niveau de celui du soldat. Son corps plaqué contre le mur et celui du soldat. Ses jambes sont maintenues par le militaire, l'une à droite de son torse et l'autre à l'opposé. C'est alors que John recommence à l'embrasser tendrement se laissant porter par l'instant....


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Ven 26 Fév - 15:14


❝There You'll Be...❞
John & Evelyn

Collée tout contre John, mes yeux dans les siens, je l'écoute alors qu'il répond à mes questions. Je ne peux pas m'empêcher de me dire que j'ai été stupide de l'avoir fui comme ça. Ce n'est pas vraiment un comportement qu'on peut appeler mature mais voilà, ce jour là j'ai eu tellement peur de voir quel effet il a sur moi et je me suis sentie submergée par tout ce flot d'émotions qui m'assaillait. Je ne dis rien, je me contente juste de baisser les yeux au sol alors qu'il me dit ce qu'il aurait fait si je n'avais pas laissé ce mot dans son casier. Je relève lentement mon regard vers son visage et son sourire me fait du bien. C'est étrange, je ne le connais pas vraiment, mais je sais, je suis convaincue que je peux lui faire confiance, qu'il ne va pas me faire de mal. On reste là, l'un contre l'autre, silencieux, se contentant juste de se regarder. Mes doigts frôlent son visage, je mémorise ses traits, ses petits détails.... Je savoure complètement l'instant. La lueur dans le regard du militaire devient un peu plus intense et je n'arrive pas à détacher mon regard de ses yeux bleu. Je n'arrive pas non plus à me détacher de lui, ce contact me plaît, je me sens bien. John me demande pourquoi j'ai voulu le voir ici et c'est avec un sourire au coin des lèvres que je lui répond.

- J'avais envie qu'on puisse discuter tranquillement... loin de tout...

Je n'ai pas le temps d'en dire plus car le soldat se rapproche une nouvelle fois de moi et m'embrasse. Ce baiser est différent des précédents, plus intense, plus puissant. C'est comme si nous attendions juste la permission de l'autre pour s'embrasser de la sorte. Je me laisse faire, je me colle plus contre lui et je me hisse légèrement sur la pointe des pieds pour évite qu'il ne se casse trop le cou. Je suis tellement obsédée par ce baiser, par le goût de ses lèvres sur les miennes que je ne réalise pas de suite qu'il vient de glisser une de ses mains sous mon tee-shirt. C'est seulement lorsque je la sens se poser dans mon dos que mon corps a cette réaction qu'il a depuis plusieurs années. Mon corps se tend complètement, je me crispe, je frémis, j'esquisse même un mouvement de recul et ma respiration se fait plus rapide. Il me faut quelques secondes avant d'accepter le fait que sa main est posée sur ma peau et je finis par me détendre. Il me fait savoir qu'il est désolé mais qu'il en avait très envie. Je ferme les yeux, ce contact rapproché est à la fois douloureux et savoureux... Je ne répond pas, je ne réagis pas, je me contente de me mordre les lèvres.

John me soulève sans prévenir et va me coller tout contre un mur de la cité. En quelques secondes, je me retrouve plaquée entre lui et le mur sans plus aucune liberté de mouvements et presque immédiatement je me met à paniquer. Je revois le visage du Genii quand il m'a plaquée contre le mur, je sens ses doigts sur ma peau et son souffle sur mon visage et là, s'en est trop pour moi. Mes mains se plaquent sur le torse de John et je le repousse aussi fort que je peux. Les larmes aux yeux, le souffle court, je fais mon maximum pour ne pas devenir hystérique. Je plaque mes deux mains sur ma bouche alors que John me regarde un peu perdu devant ma situation. Il ne comprend pas pourquoi j'agis comme ça et c'est tout à fait légitime. Je penche ma tête en arrière, mes mains posées sur les hanches et je prend une profonde inspiration avant d'essuyer les larmes de panique d'un revers de la main. La voix tremblante, je m'adresse alors à John avant qu'il ne prenne peur et ne décide de s'en aller une bonne fois pour toute.

- Je.. je suis désolée... je respire profondément pour reprendre mon souffle. - Ce n'est pas de ta faute...

Je recule et je viens buter contre le mur derrière moi. Je me prend la tête entre les mains et je me laisse glisser sur le sol. Je ne sais plus où j'en suis. Je lève les yeux vers John et je lui tend la main pour qu'il vienne s'asseoir près de moi. Je n'ai pas envie qu'il s'en aille, je n'ai pas envie de tout mettre en l'air. J'attend quelques secondes, le temps que John décide ce qu'il a envie de faire et je reprend la parole, mon regard plongé dans le sien.

- Il s'est passé certaines choses sur Alpha et quand... quand tu m'as plaquée au mur... ça a fait remonté tout ça....

Je baisse les yeux vers le sol et je me met à jouer nerveusement avec les lacets de mes chaussures.

- Si Britt n'était pas arrivée à temps.... je n'ose même pas imaginer ce qu'il m'aurait fait...

Pour le moment, je ne veux pas lui parler de ce que j'ai vécu il y a quelques années, je n'ai pas envie qu'il me prenne pour une folle et qu'il se dise que j'attire ce genre de personnes... Pour le moment, il a juste besoin de savoir ce qu'il s'est passé sur Alpha, le reste il n'en a pas besoin.


© Pando


Dernière édition par Evelyn Stanford le Dim 28 Fév - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 04/11/2014
√ Messages : 88
John Storm
Dossier Top Secret
√ Age: 29
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Dim 28 Fév - 8:13
La jeune psychologue avoue qu'elle souhaitait simplement discuter avec John. Qu'elle voulait le voir.
Le soldat poussé par une pulsion l'avait portée et plaquée contre un mur afin de partager un moment plus intense, lui faire ressentir son attirance pour elle, mais elle ne semble pas réceptive et lui fait rapidement savoir. Sans avoir le temps de faire quoi que ce soit, John se retrouve avec deux mains sur son torse qui le repoussent rapidement. Evelyn est prise d'un mouvement de panique et éjecte littéralement le soldat. La force est telle que ce dernier fait deux pas en arrière.

Le militaire observe la jeune femme surpris et sonné par cette réaction et ce changement brutal d'ambiance. Le visage de la psychologue a changé d'aspect et sa respiration est maintenant celle d'une femme terrorisée ou terrifiée. Ses yeux deviennent brutalement rouge et se remplissent de larmes.
La tête dans sa main elle résiste probablement afin de ne pas pleurer, afin de résister à la larme qui trahirait son état. Bien qu'infine, elle présente toute une série d'indicateurs qui montrent que quelque chose ne vas pas.

John avait déjà vu ce genre de réactions lors de missions à l'étranger. Il s'agissait souvent de soldats traumatisés par des visions d'horreur ou des situations choquantes. Il pouvait parfois s'agir de camarades déchiquetés par une mine ou de civils massacrés par des rebelles à la machette.... mais la jeune femme n'avait pas le profil d'une ex-militaire. John se mit à penser au pire bien que figé par ce rejet express.

Evelyn s'excuse alors plusieurs fois indiquant au militaire qu'il n'y est pour rien et le confortant dans son idée de traumatisme.

- Ca va aller ? Vous êtes sûre que je n'ai rien fait de mal ? Je .... je suis désolé je me suis laissé emporté par mes émotions je n'aurais pas du. Je ferais attention à l'avenir.

Entre temps, Evelyn s'est laissée glisser le long du mur. Elle tend maintenant une main au militaire surement afin qu'il s'installe avec elle pour parler. Elle semble désespérée et absente....

- Il s'est passé certaines choses sur Alpha et quand... quand tu m'as plaquée au mur... ça a fait remonté tout ça....- Si Britt n'était pas arrivée à temps.... je n'ose même pas imaginer ce qu'il m'aurait fait...

Le spécialiste saisit alors la main de sa protégée et s'installe à son tour contre le mur à côté d'elle afin qu'elle vide son sac et puisse partager son vécu. Lors de ses formations militaires, on avait toujours dit aux commandos qu'en cas d'incident, il ne fallait pas lacher la main de son camarade afin qu'il y ait un contact humain rassurant. John prit de façon plus tendre la main de la jeune femme et vint entrelacer ces doigts avec les siens.

- Détends toi, respire un grand coup.

Il laisse quelques secondes à la jeune femme pour reprendre ses esprits puis il poursuit

- Tu m'as dit "ça a fait remonté tout ça" cela veut dire que tu as revécu un traumatisme Evelyn. Tu veux bien me raconter en quelques mots ?

John attrape ensuite dans son sac un peu d'eau et un mouchoir. Tout en regardant la jeune femme, il sort un mouchoir de son étui et vient essuyer délicatement une larme qui commençait à couler sur sa joue...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Dim 28 Fév - 18:07


❝There You'll Be...❞
John & Evelyn

Et voilà, une nouvelle fois je viens de tout gâcher. L'atmosphère jusque là était sereine, apaisée, vient subitement de virer. En quelques secondes seulement, je viens de tout ruiner avec mes états d'âme. John s'excuse, il me lance un regard perdu, je ne sais pas quoi dire. En venant ici je pensais que j'allais tout effacer de ma vie d'avant, mais à l'évidence, je n'en suis pas capable et puis ce qu'il s'est passé sur Alpha n'aide pas vraiment à passer à autre chose. Assise au sol, la main tendue vers John comme un appel au secours, je me mordille les lèvres pour ne pas craquer, pour ne pas pleurer une nouvelle fois. Il prend alors ma main et ce contact me fait frémir. John s'assoit près de moi, contre le mur et lorsque ses doigts viennent s'entrelacer aux miens, je suis envahie par une vague de chaleur qui me fait tellement de bien. J'écoute les conseils du soldat et je ferme les yeux quelques secondes le temps d'inspirer et d'expirer un grand coup. Le silence dure quelques secondes jusqu'à ce que John prenne une nouvelle fois la parole. Cette fois il me demande si je veux bien lui raconter ce qu'il s'est passé sur Alpha. Je ferme les yeux une nouvelle fois et ma tête va se poser contre le mur derrière moi. Je serre un peu plus mes doigts aux siens avant de tourner mon visage vers lui. Il tend son autre main vers mon visage et d'un geste délicat et tendre, il vient essuyer la larme qui coule sur ma joue. Je le remercie avec un sourire timide et je prend à mon tour la parole. Parler est le meilleur moyen de se sentir mieux et je n'ai pas envie que tout ça me bouffe de l'intérieur. Je plonge mes yeux dans les siens et je commence mon récit.

- Quand on a été pris en otage... Quand Kolya nous a bien fait comprendre qu'il n'allait pas nous laisser la vie sauve... J'ai cru que j'allais mourir là-bas...

Je marque une légère pause. Mes yeux sont toujours plongés dans les siens, je n'arrive pas à détacher mon regard de ces yeux bleu. Ma seconde main vient attraper la sienne, j'ai besoin de le toucher, de le sentir tout près de moi. Sans rien dire je me colle un peu plus à lui et je continue.

- Il a dit à deux de ses hommes de faire ce qu'ils voulaient de Coralie et moi... Je me suis débattue, j'ai crié mais ça n'a servi à rien... Sans que je sache comment je me suis retrouvée plaquée contre un mur par un homme qui savait déjà très bien ce qu'il voulait faire...

Mon coeur se pince, j'ai une boule au creux de l'estomac, j'ai encore envie de pleurer, pourtant je ne fais rien. Je reste seulement là, à regarder John.

- Quand tu m'as plaquée contre le mur, je l'ai revu lui... J'ai eu comme l'impression de sentir encore son souffle, ses mains qui me touchent...

Rien que d'y penser mon corps en a des tremblements. J'ai encore et toujours ces images en tête et ça me donne envie de vomir. Et puis il y a tout ces souvenirs du passé qui sont encore et toujours là et qui semblent ne jamais vouloir me laisser tranquille. Doucement je lâche sa main et je porte doucement la mienne sur sa joue que je caresse doucement. La mine inquiète, je m'adresse à lui.

- Si tu as envie qu'il se passe quoi que ce soit, tu dois savoir que je ne suis pas parfaite comme fille... J'ai vécu certaines choses dans ma vie qui font que j'ai la trouille qu'on me touche...

Je me mordille les lèvres. Je ne sais pas si je dois lui raconter tout maintenant... J'en ai envie mais j'ai peur qu'il prenne la fuite...

- J'ai la trouille de revivre ce que j'ai vécu... et je ne sais pas si tu vas avoir la patience d'attendre...


© Pando


Dernière édition par Evelyn Stanford le Mar 15 Mar - 9:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 04/11/2014
√ Messages : 88
John Storm
Dossier Top Secret
√ Age: 29
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Sam 12 Mar - 0:14
Les craintes de John sont avérées, la jeune femme a souffert durant l'opération. L'instant était au départ câlin et très intime mais il dérive doucement et la psychologue semble avoir besoin de se confier.
Souvent les traumatismes actuels résultent d'un passé douloureux...

La mer est légèrement agitée, les embruns un peu plus marqués et plus frais et la nuit semble commencer à tomber laissant place à un spectacle sublime qu'est celui de la cité éclairée.

Tout au long de son récit, Evelyn conserve la main du jeune militaire, la serrant ça et là en fonction de ses émotions. Son regard est vif et marqué. Il ne ressemble plus à celui d'une femme désireuse et tentée à l'idée de s'abandonner au jeune homme. Il est plus sérieux, ampli de douleur, de craintes et de larmes prêtes à couler sur ses joues.

Les incidents sur le site alpha ont été plus importants que ce que John avait pu déceler. La mission avait pourtant été un succès malgré les blessés et les problèmes rencontrés.
La jeune psychologue lui raconte que lors de la prise d'otage, le principal chef Kyola l'avait donné elle et une de ses collègues en pâture à deux de ses hommes. Les idées qu'ils avaient en tête correspondaient au viol et à d'autres tortures certainement. Durant son récit, on pouvait nettement ressentir sa peur toujours très présente et cette sensation de "souffle" sur son cou qui l'a tant traumatisée. Ses cris et ses débattements étaient vains car personne ne pouvait l'aider.
Puis au bout de quelques instant, elle vint faire le parallèle avec l'intervention de John et le fait qu'il l'ait plaqué contre le mur afin de lui montrer son désir profond. Malheureusement, elle l'avait ressenti comme une agression et cela l'avait conduite à repousser vivement John avant d'arriver à cette situation délicate.

Je n'étais pas au courant de cet incident lors de l'intervention sur Alpha, si j'avais su.... je ne me serais pas permis...excuse moi

Le soldat prend une bouffée d'air, gêné par cet incident et ajoute

"Je pensais que tu en avais aussi envie et du coup je me suis laissé aller....

Un nouveau blanc s'installe entre les deux individus. John se sent complètement idiot et regrette d'avoir pris les devants et d'avoir rompu son fonctionnement habituel. Il a mit la jeune femme dans un état de panique et maintenant dans une forme de tristesse et peur mélangés.
Elle renchérit en indiquant qu'avant Atlantis, son passé est troublé et douloureux lui aussi.
C'est par ailleurs ce qui est certainement à l'origine de son comportement actuel. Elle ajoute que si John souhaite construire quelque chose avec elle, il devra attendre et être patient.

Le soldat est perplexe....

"Evelyn, tu ne peux pas éternellement vivre avec cette crainte, tous les hommes ne sont pas comme les ennemis d'Alpha. Oui je peux attendre et t'aider à passer ce moment douloureux pour que tu reprennes confiance et que tu puisses de nouveau t'épanouir...

Il marque un blanc.

..Mais il faut que tu arrives à me faire confiance si tu souhaites que nous partagions quelque chose. Je suppose que ta fuite lors de l'entrainement est aussi lié à ton passé ? Sache que je serais là, mais si tu me fuis à chaque fois, il me sera impossible de t'aider.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Mar 15 Mar - 10:33


❝There You'll Be...❞
John & Evelyn

Un poids en moins, ma boule au ventre s'atténue mais est toujours présente. Je sais que temps que je ne lui aurais pas dis ce que j'ai vécu il y a quelques temps, je ne pourrais pas me projeter.. je ne pourrais pas profiter complètement de ces moments partagés avec lui. Je plonge mon regard dans le sien, je suis soulagée de voir qu'il n'a pas bougé, qu'il est toujours là, près de moi et qu'il me tient toujours la main. Je me mordille les lèvres alors que le militaire s'excuse pour ce qu'il a fait un peu plus tôt et je ne peux pas m'empêcher d'aller poser ma seconde main sur la sienne pour la caresser doucement. Sourire timide sur le visage, je m'empresse de le rassurer.

- Ne t'excuse pas pour ça... Ce n'est en rien de ta faute si j'ai réagi comme ça d'accord ?

Oh oui j'en avais envie aussi et ça me tue d'avoir réagi comme ça... Je sais que j'ai encore du travail à faire sur moi et j'ai peur que John n'est pas la patience d'attendre ou de supporter encore une de mes crises d'angoisse. C'est stupide de penser ça alors qu'on se connait depuis peu de temps, mais je n'ai pas envie de le voir s'éloigner de moi. Je sais que la façon avec laquelle je réagis à son contact ne le montre pas, mais je suis si bien quand il est avec moi que cette sensation en est presque devenue vitale. John reprend finalement la parole pour briser le silence qui s'est installé. Je baisse les yeux vers nos mains, je l'écoute avec soin. Je sais qu'il a raison, que tout les hommes ne sont pas tous pareils, il en est la preuve mais ces réactions sont plus fortes que moi et je ne sais pas les contrôler, j'en ai la boule au ventre. Et puis la suite fait accélérer les battements de mon coeur. La boule dans mon ventre disparaît peu à peu et je lève lentement les yeux vers le militaire. Ce qu'il vient de me dire résonne dans ma tête et je ne le montre pas mais ce qu'il vient de me dire me fait plaisir et surtout me rassure profondément. Je m'en doutais un peu avant mais là j'en suis convaincue, John est loin d'être quelqu'un de mauvais. Je ne dis rien, je le laisse finir et je me contente de le regarder droit dans les yeux. Les lèvres pincées, je me sens plus légère, plus détendue et sans trop m'en rendre compte, ma main serre la sienne un peu plus fort. Il me demande si ma fuite pendant l'entraînement est aussi due à ça et je répond simplement en acquiesçant.

John a finit de parler, le silence s'installe entre nous et je finis par prendre la parole à mon tour.

- Crois moi quand je te dis que ce n'est pas volontaire...

Je baisse les yeux vers nos mains et je poursuis.

- Je sais que tout les hommes ne sont pas mauvais, tu en es un exemple... Je lève les yeux vers lui, un sourire timide sur le visage. ... c'est bizarre mais tu me fais me sentir "moi" à nouveau et rien que pour ça, je te remercie...

Je me redresse et je me met sur les genoux, tout près de lui. Doucement ma main lâche la sienne et va caresser tout doucement sa joue. Le regard pétillant, je lui murmure quelques mots...

- Je vais tout faire pour que tu puisses m'aider alors...

Comme pour prouver ce que je viens de dire, mon visage s'approche du sien avant que me lèvres aillent déposer un léger baiser sur les siennes. Ce simple contact me fait frissonner. C'est à la fois tellement bon et tellement déroutant. Je pose mon front sur le sien et ma main continue de lui caresser la joue, de rester en contact avec sa peau.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 04/11/2014
√ Messages : 88
John Storm
Dossier Top Secret
√ Age: 29
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Jeu 21 Avr - 21:13
La jeune femme finit enfin par s'ouvrir indiquant clairement au soldat Storm qu'il ne lui avait fait aucun mal et que bien au contraire, il lui avait permis de se retrouver et se sentir elle même lors de leurs échanges.
Les deux individus se tiennent toujours la main, presque naturellement.
De manière générale John n'était pas vraiment doué dans le domaine et il ne savais pas comment s'y prendre pour pouvoir être plus proche d'elle sans l'effrayer de nouveau. Gérer une arme sur le terrain ne lui posait aucun soucis, c'est simple et facile. Lorsqu'on la démonte, on enlève une goupille et hop elle s'ouvre donnant accès au problèmes. Pour une femme, c'est plus compliqué et plus fin. Elles sont guidées par des sentiments plus ou moins contradictoires et cela, il ne savait pas gérer.

Toujours plongé dans ses réflexions existentielles, le jeune soldat revint dans la réalité lorsque la jeune femme fit un mouvement vers lui, puis elle lâcha sa main pour la rapprocher de son visage et lui caresser doucement. Le militaire resta scotché et paralysé par cette action spontanée.

- Je vais tout faire pour que tu puisses m'aider alors...

Ces mots raisonnaient étrangement au vu de la situation.

Ses lèvres se rapprochent rapidement des siennes puis dans un délicat mouvement d'approche, elle posa un doux baiser sur les lèvres du jeune soldat qui vit alors son rythme cardiaque exploser. Cette douceur et cette douce chaleur sur ses lèvres correspondaient à un instant magique pour John.

Cette douce manœuvre fut finalisée par un contact front à front doux et tendre de la jeune femme qui poursuit son action par de douces caresses sur ses joues.
John ferma les yeux l'espace d'un instant savourant cette minute de tendresse et de douceur. Il allait peut être enfin arriver à se rapprocher de la jeune et pouvoir partager quelque chose d'intense.

Il rouvrit les yeux et à son tour vint poser sa première main sur la joue de la jeune demoiselle. La seconde vint délicatement lui crocheter la nuque et sans un mot, en guise de réponse, il la rapprocha de nouveau de lui et vint mêler de façon plus affirmée ses lèvres avec les siennes. Son mouvement est doux et tendre, il ne veut pas lui faire peur ou la brusquer.

Les lèvres entre-mêlées, le militaire entre ouvre délicatement ses lèvres brûlantes afin de savourer un peu plus les lèvres d'Evelyn. Leurs langues se mélangent ensuite dans un long et doux baiser langoureux exprimant ainsi l'ensemble de leurs sentiments dans un instant sensuel et tendre.
Le baiser dura quelques instant avant que le militaire ne reprenne une légère distance affichant un sourire discret et timide.

- je ne sais que dire, je crois que cet instant magique est suffisamment clair...

Le soldat gêné fit mine de regarder vers l'océan qui s'étalait face à eux. Son cœur était sur le point d'éclater. La jeune femme qui était proche de lui est sublime, un visage doux et fin, des yeux magnifiques..... il pouvait maintenant en profiter pleinement un peu plus serein et moins inquiet de la perdre suite à une de ses erreur.

Le militaire se retourne puis se plonge dans les yeux d'Evelyn et vient s'y perdre délicatement terriblement tenté par un nouveau baiser tendre et langoureux. Il préférait attendre une réaction de la belle jeune femme avant de se laisser conquérir de nouveau par cette attirance irrévocable....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Ven 29 Avr - 22:50


❝There You'll Be...❞
John & Evelyn

Mon coeur bat la chamade alors que mon visage s'approche lentement du sien. Bizarrement, moi qui avais peur quelques minutes auparavant, je ressens comme une vague de douceur, je me sens rassurée. C'est étrange comme sensation, j'ai envie de me laisser guider, de me laisser porter par l'instante et c'est sans hésiter que je vais embrasser le soldat. Je frissonne, j'ai chaud et c'est apaisée que mon front vient se poser sur celui de John. Les yeux fermés, je savoure le moment, je laisse ma main caresser doucement la joue du militaire, je n'ai pas envie que ça se termine, j'ai envie qu'il n'y ait plus que nous. Mon coeur s'affole alors qu'il vient poser une main sur ma joue pendant que la seconde va glisser lentement dans ma nuque. Je ne dis rien, je me laisse faire parce que de toute façon, je n'ai pas envie de résister, de lui résister. Cette fois, John donne le baiser mais c'est un baiser qui n'a rien à voir avec celui que je lui ai donné un peu plus tôt. Plus intense, plus profond aussi, c'est le genre de baiser qui vous coupe les jambes, qui vous fait avoir des fourmillements dans tout le corps. Le militaire est doux dans ses gestes, je sens qu'il n'a pas envie d'aller plus vite qu'il ne le faut, qu'il ne veut pas me brusquer et je l'en remercie intérieurement. Alors que nos langues se lancent dans un ballet sensuel, la brise vient balayer nos visage et les embruns de l'océan viennent nous caresser la peau. Il fait frais pourtant je n'ai pas froid. C'est tout naturellement, sans m'en sentir obligée que je vais me coller un peu plus contre lui. La chaleur que dégage son corps me fait pousser un soupir de soulagement et je laisse cette chaleur m'envahir.

Mon cerveau n'a pas le temps de réfléchir plus longtemps. John s'approche de moi. Il n'est plus qu'à quelques centimètres de mon visage, je n'arrive pas à détacher mes yeux des siens. Il y a quelques temps j'aurais fuis si un homme m'avait approchée de la sorte, il y a quelques temps, j'aurais évité tout contact avec lui, je n'aurais jamais cherché à le revoir.. pourtant là, c'est différent. Il a cette capacité à me mettre à l'aise et c'est bizarre mais j'ai besoin de le voir, j'ai besoin de le sentir près de moi. Je ferme les yeux quand ses lèvres viennent frôler les miennes. Mon coeur s'affole, ma respiration s'emballe, je frissonne, mon corps se tend et réagit à ce contact. A son tour, il dépose un premier baiser sur mes lèvres et vient les pincer. Cette fois, je n'ai pas envie de fuir, cette fois j'ai envie de rester et de profiter. Mes mains glissent sur ses bras et remontent vers son cou que j'enlace. Une de mes mains vient caresser ses cheveux alors que le baiser se fait plus intense, plus langoureux. Lorsqu'il cesse son baiser, je ne peux retenir un petit soupir de déception. Sa phrase me fait frémir, je n'ai pas le temps de répondre qu'il m'embrasse une nouvelle fois. Je me laisse faire, je lui rend ses baiser jusqu'à ce qu'il s'écarte une nouvelle fois pour me demander si sa réponse me convient. Je souris, amusée par la situation et je ramène une mèche de mes cheveux derrière mon oreille.

Arrive la fin de cet instant et pourtant, je ne veux pas me détacher de lui. J'ai besoin de le toucher, de le sentir près de moi, je ne veux pas qu'il me laisse. Lorsque je vois son sourire, je ne peux pas m'empêcher de rougir. Moi qui me pensais incapable de ce genre de chose, voilà que je viens de partir sur un tout autre chemin. Il prend la parole, je ne dis rien. Sourire gêné sur le visage je l'observe alors qu'il détourne les yeux quelques secondes pour fixer l'océan. Je reste là, sans bouger, j'ai même l'impression d'avoir le souffle coupé. Je me contente de l'observer, de noter chaque détail de son visage. Il dégage quelque chose de rassurant, de protecteur et étrangement, rien qu'en le regardant, je sais que je ne risque rien, tant qu'il est là, près de moi. Lorsqu'il tourne son visage vers moi et que ses yeux viennent se plonger dans les miens, je me sens rougir mais je ne lâche pas ses mains pour autant. Délicatement, du bout du doigt, je viens effleurer son visage et suivre le contour de ce dernier. Sans dire un mot, je viens me blottir tout contre le militaire, la tête posée sur son torse. Je ferme les yeux et c'est un peu inquiète sur la suite que je prononce enfin quelque chose.

- Qu'est ce qu'on fait maintenant.... pour nous deux...

Ma gorge se noue, je ne peux pas m'empêcher de me demander si il ne va pas me laisser tomber une fois qu'il aura eu ce qu'il veut et ça me fait mal rien que d'y penser. Après tout, je ne le connais pas vraiment et peut être qu'il n'est pas du genre à vouloir se poser avec quelqu'un... Moi même je ne sais pas ce que je veux, je ne sais pas ce que je veux faire... Je ne sais même pas si je suis capable de me lancer dans quelque chose de sérieux... Je sens les doutes m'envahir de nouveau mais je garde ça pour moi. J'ai envie de savoir ce qu'il veut avant de tirer des conclusions qui sont sûrement stupides. Je me redresse et je viens déposer un nouveau baiser mais sur sa joue cette fois.

- Parle moi un peu de toi John... dis moi quelque chose que tu n'as encore jamais dis à personne.

La tête toujours posée sur son torse, je relève les yeux vers lui. Le regard pétillant, je l'observe. On ne se connait pas vraiment tout les deux et si il doit se passer quelque chose, autant que ça se fasse avec quelqu'un que je connais un minimum. Ici, ce n'est pas comme sur Terre, on est amené à croiser la personne tout les jours et puis on a pas la possibilité d'aller au restaurant pour discuter et faire connaissance. Il faut trouver une alternative et je pense que le moment et l'endroit se prêtent plutôt bien à tout ça.


© Pando


Dernière édition par Evelyn Stanford le Dim 3 Juil - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 04/11/2014
√ Messages : 88
John Storm
Dossier Top Secret
√ Age: 29
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Dim 3 Juil - 9:48
Le militaire regarde tendrement la jeune femme. Les formes de son visage sont harmonieuses et fines.... la moindre expression fait vaciller le jeune soldat, submergé par tout une série d'émotions et de sensations peu communes pour lui jusqu'alors. Il plonge ses yeux dans ceux d'Evelyn, le militaire est rêveur.... Il a encore la douce sensation brûlante et le gout délicat de la langue de sa jeune partenaire, la pression des lèvres de la psychologue sur les siennes est encore présente. John détourne doucement la tête et observe l'horizon. De nombreuses idées de battent dans sa tête. Épris de la jeune Stanford, le militaire s'est très vite retrouvé dépassé par les événements. Les échanges de long baisers qui venaient de se produire l'on laissé sans défenses.

Les alentours sont calmes, la zone est déserte. Ce calme apparent est masqué par le bruit des vagues qui viennent s'écraser régulièrement sur les murs de la cité. Les embruns générés par toute cette activité maritime sont emportées par le vent et viennent vaporiser le soldat et sa partenaire. Le ciel est dégagé et la nuit commence à tomber doucement sur la cité. Le point de vue est magique.
L'instant est stoppé par une questions de la jeune Psy.

- Qu'est ce qu'on fait maintenant.... pour nous deux...

- Je ne sais pas vraiment comment gérer notre situation. Je suis heureux de voir que notre attirance est mutuelle.... tu es quelqu'un de bien même si l'on ne s'est croisé que quelques fois en coup de vent ou en mode catastrophe.

Le soldat prend une respiration

- je pense que pour le moment il vaut mieux que nous restions discrets sur notre vie privée. Je n'ai pas envie pour le moment d'étaler ma vie aux autres équipes des équipes SGA. Est ce que tu serais d'accord ?


Emporté dans un élan impulsif, il se rapproche de sa partenaire et pose de nouveau ses lèvres sur les siennes. Entrouvrant ses lèvres il vient méler délicatement sa langue à celle de la jeune femme tout en fermant les yeux pour mieux se délecter de l'instant. Les mains du jeune militaire viennent crocheter sa nuque afin de rendre l'instant plus intense, plus tendre, plus passionné.
Après quelques instants, il cesse son doux baiser et se recule légèrement afin d'observer à nouveau les yeux brillants de la spécialiste.
Elle entre ouvre ses lèvres et demande

- Parle moi un peu de toi John... dis moi quelque chose que tu n'as encore jamais dis à personne.

Le militaire reste bloqué à cette question. Il hésite et cherche une manière de contourner le sujet. Il est pour lui trop brutal de parler de toute ça vie hors contexte, comme ça, sur l'instant.

- Tu sais nous aurons largement l'occasion d'en parler tous les deux au fur et à mesure. Répondre à ce genre de question est difficile et c'est un peu comme si tu demandais à quelqu'un que tu connais à peine : Quel est ton fantasme ?. Je pense qu'au fil du temps du apprendra à connaitre ma vie. Je ne suis pas du genre à en dévoiler les secrets dès les premières minutes. Il faudra plus de temps pour cela....


Le militaire détourne le regard un instant. A cet instant la cité s'illumine. L'éclairage naturel laisse place à une lumière puissante et multicolore des diverses tours de la cité. Le tout se reflète sur l'océan qui encercle la magnifique cité d'Atlantis....

- Je pense qu'il va être temps que l'on rentre, il se fait tard et je prends bientôt mon service.

Le jeune militaire dépose un nouveau baiser sur les lèvres d'Evelyn afin de la rassurer. Il affiche maintenant un large sourire et l'invite à rejoindre la cité afin qu'ils retournent à leurs activités.

- On essai de se revoir rapidement ? J'aimerais en apprendre plus moi aussi...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: There You'll Be ~ John Storm Dim 3 Juil - 17:37


❝There You'll Be...❞
John & Evelyn

Je pose ma question, le silence plane à présent. On entend juste les vagues qui viennent fouetter la cité et j'observe John pendant qu'il à la visage tourné vers l'horizon. Beaucoup de questions se bousculent dans ma tête. Est ce que je ne fais pas une erreur ? Est ce que je ne risque pas de regretter tout ça ? Je sais que si je fais une erreur, que si tout recommence, je ne vais pas pouvoir fuir comme je l'ai fais en venant ici. J'essaye de me convaincre que tout va bien se passer, que ça ne va pas se répéter, que John n'est pas comme mon ex... J'ai beau m'en convaincre, j'ai une voix dans ma tête qui me dit que je dois être méfiante si je ne veux pas revivre tout ce que j'ai vécu. Je sais que je dois l'écouter, que je ne dois pas baisser ma garde, pourtant, plus je regarde le militaire plus je me dis que j'ai envie d'écouter mon coeur... Il revient sur terre au moment où il entend ma question. Lorsqu'il tourne son visage vers moi, je déglutis, j'ai peur de ce qu'il va me dire... Je ramène une mèche de cheveux derrière mon oreille et je ne le quitte pas des yeux. Je ne lâche pas non plus sa main de peur qu'il s'échappe. Je le laisse parler, je l'écoute. Je me mordille les lèvres et quand il me demande si je suis d'accord avec son point de vue, avec le fait que ça doit rester entre nous, je ne peux pas m'empêcher de sourire.

Je n'ai pas le temps de répondre, de lui dire que je suis d'accord car il vient m'embrasser. Ma main ne lâche pas la sienne, je me laisse faire et les yeux fermés je profite de ce moment. Cette fois, il ne veut pas répondre à ma question, il me dit qu'il y aura d'autres occasions de le faire, je rougis. Je ne sais même pas pourquoi je rougis d'ailleurs. Je baisse les yeux au sol, sans rien dire. Autour de nous, la nuit est tombée et la cité s'habille de lumière. Il a raison, ce n'est ni l'endroit ni le moment pour avoir cette discussion. Je frissonne, je met les mains dans les poches. John me fait savoir qu'il prend bientôt son service, je suis déçue mais je ne dis rien. Il dépose un nouveau baiser sur mes lèvres et me sourit. Je frémis mais cette fois, ce n'est pas à cause du froid. On doit y aller, il me demande si on va se revoir assez vite. Je souris et je me hisse sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur sa joue.

- Je l'espère bien...

On se met en marche vers la cité et avant de se séparer et après s'être assuré que personne nous voit, on échange un rapide baiser. Je le suis du regard alors qu'il part prendre son service et une fois qu'il a disparu, je me dirige vers mes quartiers, nouée par l'excitation et tout ces sentiments mais je n'arrive pas à m'enlever de la tête cette peur que j'ai... J'espère que mon coeur ne se trompe pas.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas

There You'll Be ~ John Storm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» John Cena
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Les autres ailes de la Cité :: Digues-