Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Mer 9 Mar - 20:45



Est ce que c'est un


rendez-vous galant ?


Avec Lily Jonhson et Marc Langford

- Non, non et pour la millième fois non !

Je jetais le dernier vêtement de ma penderie sur mon lit, ou se trouvais déjà tout le reste de mes vêtements. J'étais sortie de la douche depuis une bonne vingtaine minutes, déjà et je n'avais toujours rien trouvé à me mettre sur le dos, à part bien sûr, ma serviette. Peut-être que je devrais y aller ainsi… Bon réfléchissons plus sérieusement ! Qu'est, je devrais mettre à ce rendez-vous ? D'ailleurs est que s'en est un ? Je ne pue m'empêcher de soupirer d'agacement, de frustration et d’incompréhension. Et oui, tout cela a la fois, mon cerveau marchait à cent à l'heure en ce moment même. Je n'arrêtais pas de repenser à tout ce que le docteur Langford m'avait dit hier, plus exactement, je repensais à chaque compliment qu'il m'avait fait. Comme si en me rappelant de tout ça, je pourrais dire si oui ou non, c'est un rendez-vous… Galant ? Rooh… Réfléchis un peu cerveau, réfléchit ! Il avait dit que j'étais une jolie femme, après tout. Mais bon, je ne savais toujours pas si, il balançait sa comme ça à toutes les filles qu'il croise ou bien, j'étais, en quelque sorte, une exception. Non, je refusais de croire que Marc soit du genre à courir après toutes les filles qu'il croise, enfin, c'est ce que j’espérais au plus profond de moi-même.

Je me laissai tomber sur le sol, m'allongeant ainsi par terre, les cheveux encore mouillés. Je fixais le plafond, comme-ci ce dernier pouvais m'apporter une quelque conque réponse. Et se fut, en quelque sorte, le cas. Mon réveil avait la capacité de réfléchir l'heure qu'il était, au plafond. Ainsi, je vus qu'il était 18h30 et j'avais rendez-vous à 19h. Je me levai d'un bond, un peu stresser par le peu de temps qu'il me restait. Car il me restait à trouver une tenue, me sécher les cheveux, les coiffer, me maquiller un peu et choisir une paire de chaussures, tout ça en une trentaine de minutes ? Pour aucune femme, ce genre d'exploit n'est possible et pourtant, je devais faire au plus vite, pour ne pas faire patienter le jeune archéologue trop longtemps.

Je me dirigeai d'un pas rapide vers ma pile de vêtements, que j'avais empilés sur mon lit. Je ne savais toujours pas quoi porter, une robe, une jupe ou bien un pantalon. Vite, vite, le temps presse ! Bon aller, je ferme les yeux et j'attrape le premier truc qui me tombe sous la main, que ça me plaise ou non. Sauf si je tombe, bien sûr, sur mon pyjama. Je n'imagine pas la honte, en fait, je ne préfère même à imaginer et puis je n'ai surtout pas le temps de l'imaginer ! J’attrapai mon chemisier blanc sans manche, qui était un peu décolleté. J'hésitais l'espace d'un instant en regardant le chemisier, me demandant si je pouvais me permettre de porter un décolleté lors de ce rendez-vous. Mais je n'avais pas le temps de choisir autre chose, alors je le mis. Je l'accompagnai d'un jean noir et d'une paire de ballerines noires, qui avait deux, petit centimètre de talons. Puis direction la salle de bains, ou je séchai et coiffai, à toute vitesse mes cheveux. Ce qui donner au final un effet légèrement ondulé à mes cheveux, que je trouvais juste magnifique. Pourquoi c'est toujours quand on se presse, qu'on arrive à faire un truc aussi super ? Je suis sûr que si j'avais eut deux heures de plus dans la salle de bains, je n'aurais jamais réussi un tel exploit. Mais bon, l'important, c'était que j'avais réussi à me faire une belle coiffure. Et pour sublimer le tout un léger maquillage, pour faire ressortir un peu mes yeux. Partie de mon visage que j'aimais le plus. Et pour vraiment finir, je mis un peu de parfum. Une légère odeur de rose m’envahit, j'aimais tellement ce parfum.

Enfin, j'étais prête à aller retrouver le jeune et beau archéologue pour aller dîner. Un regard sur mon réveil pour connaître l'heure, je sortis en courant de ma chambre quand je vus qu'il était 19h01. Et voilà, j'avais réussi à être en retard, mon dieu qu'allait-il penser de moi maintenant ? J'arrivais en courant à l'entrée du Mess, ou on s'était donné rendez-vous hier soir. Bien sûr, lui, il était déjà là, je lui souris timidement et dis, tout en essayant de reprendre mon souffle.


- Je suis vraiment désolé pour le retard, j'espère que vous n'avez pas trop attendu Marc.


Dernière édition par Lily Jonhson le Mer 30 Mar - 10:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Mer 9 Mar - 22:46
"et facta mihi in uxorem memento mei Kialas... Sacré Don Juan ce Dalerian..."

Langford avait passé la journée le nez collé sur son ordinateur à traduire les aventures de Tidus Phobb et plus il avançait, plus il trouvait son histoire fascinante et incroyable. Malgré une courte nuit, la fatigue ne l'avait pas démotivé à continuer la traduction de cette banque de donnée. La veille, il avait rencontré la charmante Lily Jonhson avec qui il avait passé une bonne partie de la soirée. Grâce à elle, il peut retranscrire les chroniques d'un héros alteran et en apprendre un peu plus sur la vie des anciens avant qu'ils ne disparaissent de la galaxie de Pégase. Mais lorsqu'il pense à la belle Lily, ses pensées se dispersaient et Marc songeait au doux moment passé avec elle. La fatigue prenant le pas, ses yeux s'alourdissait naturellement devant son écran puis le sommeil l'emporta...

Citation :
... Langford avançait péniblement avec sa machette dans les mains sous le soleil écrasant du Guatemala. Au fur et à mesure qu'il se frayait un chemin dans la jungle plus elle était dense. Sa vision se dissipait et il avait peur d'être attaquer par un animal quelconque. Il a suffit qu'il y pense pour qu'un guépard surgisse de nulle part pour lui sauter dessus. Il réussit à s'extirper tant bien que mal et s'enfonça dans la forêt épaisse pour échapper au félin. Soudain, sa course fut stoppé par une glissade atterrissant contre un arbre aussi gros qu'un baobab. Marc regarda de plus près et se rendit compte qu'il était finalement dans un jumper. Il ressentit un mal être et un danger de plus en plus intense lui rôder autour. Langford put déduire que ce n'était qu'un rêve alors il essaya de se réveiller... Transpirant de sueur, Marc ouvrit les yeux en se redressant dans son lit laissant apparaître son torse nu. Il sentit une présence près de lui, elle était là... Le voyant en détresse, elle sourit et l’enlaça dans ses bras... Il la repoussa pour la regarder droit dans les yeux et sut qu'il était encore dans un rêve...

Langford se réveilla en sursaut de sa table de travail et cligna plusieurs fois les yeux. Il soupira, agacé d'avoir encore rêvé d'elle, ça faisait deux fois depuis son arrivé sur Atlantis mais cette fois-ci, il l'avait repoussé comme si son subconscient ne voulait plus la voir non plus. Il se demanda si c'était la rencontre avec la femme d'hier soir qui avait eu un effet salvateur sur lui. Elle avait quitté sa vie depuis bien longtemps et l'avait presque oublié pourtant depuis quelques semaines, il se remettait à rêver à elle. Son inconscient devait lui jouer des tours et ce n'était pas vraiment du goût du jeune archéologue.

**Roh quelle plaie celle-là, elle me poursuivra encore longtemps?...**

Heureusement, il allait pouvoir se changer les idées le soir même car il avait rendez-vous avec la jolie informaticienne. Il revit son doux visage, son regard pétillant, ses beaux cheveux bruns et l'imagina se mordillant la lèvre inférieur qui la rendait d'autant plus craquante. Langford se perdait dans ses pensées, il n'avait aucune idée si elle avait une quelconque attirance pour lui. Lorsque son regard se posa sur l'horloge de son laboratoire, il écarquilla les yeux en voyant l'heure qu'elle affichait : 18h15. Ni une ni deux, il s'empressa de rejoindre ses quartiers pour prendre une bonne douche et se préparer. Il était excité à l'idée d'en savoir un peu plus sur cette mystérieuse Lily Jonhson et la faim commençait à le tenailler aussi. Après une douche express, il enfila un pantalon noir et un polo blanc, s’aspergea d'eau de toilette et prit sa veste pour se diriger vers le mess de la cité. Arrivé sur place, il chercha Lily dans la salle légèrement tendu et il fut heureux de constater qu'elle n'aurait pas à attendre. Il attendit dans le couloir face à l'entrée attendant avec impatience Lily qui ne t’attardas à pointer le bout de son jolie nez.

- Je suis vraiment désolé pour le retard, j'espère que vous n'avez pas trop attendu Marc.

"Bonsoir Lily, ne vous excusez pas voyons, je suis là que depuis trois quart d'heure..." dit-il ironiquement. "Non je plaisante ça fait cinq minutes."

Souriant à sa plaisanterie, Marc, en bon gentleman, invita Lily à entrer dans la salle et se dirigea vers le self. Glissant le plateau devant lui, il la garnissait d'une petite assiette de salade, d'un plat principal et un petit moelleux au chocolat en guise de dessert. Suivant Lily, il choisit une table près d'une baie vitrée avec une vue sur la cité et s'assit après que Lily s'installa.

"Ah j'ai une faim de loup. Alors, vous avez passé une bonne journée? J'espère que je ne vous ai pas fait veiller trop tard hier..."

**C'est dingue, elle a vraiment des yeux à tomber parterre...**
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Jeu 10 Mar - 14:48



Est ce que c'est un


rendez-vous galant ?


Avec Lily Jonhson et Marc Langford

J'essayai de reprendre tout doucement mon souffle pendant que j'écoutais la réponse du docteur Langford.

- Bonsoir Lily, ne vous excusez pas voyons, je suis là que depuis trois-quarts d'heure... Je le regardai avec de grands yeux quand il me dit cela, prête à rougir de honte. Mais le docteur Langford continua à parler. Non, je plaisante ça fait cinq minutes.

Je lui souris, heureuse de voir qu'il n'était pas énervé par l'attende que je lui avais causé. Je le regardai discrètement de la tête au pied, il était si beau avec son polo blanc et son pantalon noir, j’eus envie de rigoler quand je remarqua que nous étions assortie au niveau des couleurs de nos vêtements. Mais je me retenu, c'était quelque peu idiot de rire pour de telle chose. Je ne pue, en revanche, cacher un grand sourire rieur en le regardant, que j’essayai de cacher en entrant dans le self. Je ne voulais pas qu'il croie que je me moquer de sa tenue ou quoi, bien au contraire.

Je pris un plateau et mis dessus mes couvercles et un verre bien entendu, prit une petite salade composée en entrée, tout comme Marc. En plat principal, je pris, un dos de cabillaud accompagné d'une sauce au beurre blanc et de riz. Et pour finir je pris en dessert une forêt-noire, en espérant que le cuisiner n'avais pas trop forcer sur le kirsch, en le faisant. J'aurais l'air bien bête, si je me retrouvais en train de danser sur la table où je sais quoi d'autre, à cause d'un simple dessert au chocolat. Il faut dire que n'ayant jamais bu d'alcool de ma vie, je savais d'avance que dès le premier verre ma tête se mettrait à tourner. Mais bon depuis le temps que ce gâteau me faisait envie, il était enfin temps que je saute le pas. Et puis peut être qu'avoir, un peu d'alcool dans le sang, pourrai noyer ma peur des hommes et ainsi me faire passer une excellente soirée en la compagnie du jeune archéologue.

Une fois cela fait, je me dirigeai vers une table bien tranquille, suivit de près par le docteur Langford. Nous installions près d'une baie vitrée avec une vue, à couper le souffle sur la cité. Je regardai dehors, les yeux pétillants, la vue était juste magnifique. Puis mon regard se reporta sur Marc, quand se dernier prit la parole.

- Ah j'ai une faim de loup. Alors, vous avez passé une bonne journée? J'espère que je ne vous ai pas fait veiller trop tard hier…

- J'ai passé une excellente journée et vous ? Avez-vous eut le temps de commencer la traduction du journal intime de Dalerian Phobbilae ? J'ai hâte de commencer à le lire, mais ne vous presser pour moi, prenez votre temps.

Je lui souris timidement, en rependant à ce qu'il m'avait dit hier soir « je vais travailler là-dessus même si cela n'intéresse que vous, ça en vaudra la peine ». Cela voulait peut-être dire que je comptais un peu à ses yeux ? D'ailleurs est qu'on est ami ? Je n'ai jamais eut de véritables amis donc je ne sais pas trop comment cela se passe et comment on sait qu'on est ami avec quelqu'un. Peut-être étions que de simple connaissance, mais si je comparé notre relation actuelle, avec certains de mes collègues de laboratoires, on était beaucoup plus proche que de simple connaissance. Alors je pense que nous pouvions dire, que nous étions amis, en quelque sorte. Après tout les amis ça se voit en-dehors du travail pour dîner, boire un verre ou bien discuter tout simplement. Et j'étais actuellement en train de dîner avec le jeune archéologue, donc je pouvais sans problème dire que nous étions, à ce moment mêmes, amis… Ou pas ? Rah, mais pourquoi je prends la tête avec ce sujet. Là n'es pas la question, pour le moment, j'allais passer une très bonne soirée en compagnie du beau Marc ici présent et je me pencherais plus sur notre type de relations, une fois retourner dans ma chambre.

- Et puis ne vous inquiétez pas sur le fait, d'avoir veillé tard hier soir. Comme je vous l'ai déjà dit, j'étais très heureuse de pouvoir enfin faire quelque chose d'amusant ici, en piratant l'artefact. Même si je pense que je suis la seule fille sur Atlantis qui trouve cela amusant. Je rigolai un peu disant cela, qui était tellement vrai à mes yeux.

Je plantai un premier coup de fourchette dans ma salade composé, pour commencer. Après bien sûr avoir souhaite bonne appétit au jeune archéologue. Je me sentais un peu plus tendue que la veille, dès que je n'étais pas dernier un écran d'ordinateur, j'avais comme la sensation d'être mise à nue. Bon, il fallait vite que je trouve un sujet de conversation, entre deux coups de fourchette, avant que ma peur ne vienne refaire surface.Je plantai un premier coup de fourchette dans ma salade composé, pour commencer.

- Dite moi Marc, ou est-ce que vous êtes née ? Vous n'êtes pas Américain, car vous avec un léger accent qui ne m'est pas familier. Que je trouve au passage très mignon… Je baissai les yeux vers ma salade en disant ça, rougissant à mes propres paroles.

Je me sentais un peu gourde de lui avoir remarqué qu'il avait un accent, après tout moi aussi, j'en avais un, enfin aux yeux du docteur Langford. J'espère que ma question ne lui paraîtra pas trop indiscrète, je ne savais pas trop quelles questions lui poser. Enfin si, j'en avais même des centaines, je voulais tellement savoir de chose sur lui. Mais je ne savais pas quelle était la première bonne question à poser dans ce genre de rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Ven 11 Mar - 1:25
Mâchant une feuille de salade, Langford posa son regard sur celui de Lily en attendant sa réponse. Il songeait à la soirée de la veille en se disant qu'elle s'était terminée par deux belles découvertes. Il avait passé une semaine harassante à essayer de décrypter un truc pour lequel il était parfaitement incompétent en fait.

- J'ai passé une excellente journée et vous ? Avez-vous eut le temps de commencer la traduction du journal intime de Dalerian Phobbilae ? J'ai hâte de commencer à le lire, mais ne vous presser pour moi, prenez votre temps.

"J'ai passé toute la journée avec ce Dalerian et il est pas mal bavard sur sa vie, voir un peu vantard..." plaisanta-t-il avant de reprendre. "Puis on ne peut pas dire qu'il s'est embêté, je suis sur un passage où il s'est écrasé dans un vaisseau Wraith et il en profite pour cacher des œufs de Pâque un peu partout..."

Langford sourit en se disant que ce mec devait être un véritable barjo pour avoir fait tout ça. Marc devenait de plus en plus admiratif de cet alteran. Il prit le pichet d'eau pour remplir le verre de Lily puis le sien. Il jeta un coup d’œil sur le paysage à travers la baie vitrée avant de prendre un morceau de pain.

- Et puis ne vous inquiétez pas sur le fait, d'avoir veillé tard hier soir. Comme je vous l'ai déjà dit, j'étais très heureuse de pouvoir enfin faire quelque chose d'amusant ici, en piratant l'artefact. Même si je pense que je suis la seule fille sur Atlantis qui trouve cela amusant.

"Ah ben ça me rassure que vous vous soyez amusés car moi-même j'étais en charmante compagnie."

Elle enchaîna en souhaitant à Langford un bon appétit et l'archéologue fit de même. La jeune femme avait l'air moins à l'aise que la veille alors Langford essaya de rester décontracté et naturel pour qu'elle soit moins tendue. Il prit son verre pour l'amener à ses lèvres et but une gorgée d'eau.

- Dite moi Marc, ou est-ce que vous êtes née ? Vous n'êtes pas Américain, car vous avec un léger accent qui ne m'est pas familier. Que je trouve au passage très mignon…

Le Docteur Langford manqua de s'étouffer lorsqu'elle précisa qu'elle trouvait cela mignon. Il toussa deux fois avant de se racler le fond de la gorge. Le sourire de Langford dessina une petite fossette dans le coin de sa bouche et rougit quelque peu. Il nota que la jolie Lily avait l'air gêné par sa question car elle orienta son regard vers sa passionnante salade, évitant celui de Langford.

"Euh... c'est à la salade que vous le demandez?..." ironisa-t-il en souriant pour essayer de la détendre. "Je suis né à Montréal, dans la province du Québec au Canada mais ma mère est française, ce qui expliquerait peut être ce bel accent."

Il eut de nouveau un rictus avant de porter de la salade dans sa bouche. il continua pour lui demander à son tour d'où elle venait.

"Et vous? Je crois reconnaître un léger accent américain mais c'est assez vaste, d'où venez-vous?"

**Au vue de la rencontre d'hier... Je dirais qu'elle est tombé du ciel**
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Ven 11 Mar - 20:30



Est ce que c'est un


rendez-vous galant ?


Avec Lily Jonhson et Marc Langford

Impatiente de savoir si le docteur Langford avait avancer dans le décryptage du journal intime, j'attendis sa réponse avec beaucoup d'impatience, je doit l'avouer.

- J'ai passé toute la journée avec ce Dalerian et il est pas mal bavard sur sa vie, voir un peu vantard… Puis on ne peut pas dire qu'il s'est embêté, je suis sur un passage où il s'est écrasé dans un vaisseau Wraith et il en profite pour cacher des œufs de Pâque un peu partout…

Je me mit à rire à ce qu'il venait de me dire, sérieusement cette homme avait caché des œufs de Pâques ? J'essayai d'imaginer la scène dans ma tête, ce qui me fit encore plus rire. Vous imaginez des Wraiths partirent à la chasse aux œufs de Pâques comme des enfants de six ans. Vous les imaginez, sautillant partout, tout content entrain de trouver l'un de ces œufs de Pâques. Non franchement, c'est pas possible. Mon dieu, je vais mourir de rire, si je continue à imaginer cette scène, le docteur Langford vas finir par me prendre pour une folle. Entre deux rire, je lui dit :

- Il a l'air d'être un sacré numéro celui-là, sa me donne encore plus envie de lire ces aventures.

Je remerciais le jeune archéologue d'un signe de tête quand il me servit de l'eau dans mon verre. J'en profita pour boire quelques gorgées pour m'hydrater, avant de le rassurer sur le fait, d'avoir veillé tard la veille.

- Ah ben ça me rassure que vous vous soyez amusés car moi-même j'étais en charmante compagnie.

C'est moi la charmante compagnie ? Et me voilà à nouveau entrain de rougir par son compliment, je ne suis vraiment pas habituer à ce genre de chose. Tout cela est tout nouveau pour moi. Je commençais peu à peu à me dire qu'il était sincère dans ces compliments, en tout cas je voulais y croire, j'en avais besoin. J'avais l'impression que ces compliments, ces sourires et son doux regard posé sur moi, rendais ma peur plus petite envers lui. C'est comme-ci ces mots écrasaient ma peur des hommes à grand coup de marteau, il était peut être le clé de ma guérison, la guérison de ma peur. En tout cas c'est ce que je voulais croire et c'est surtout ce que j'avais l'impression de ressentir.

Je demanda à Marc d’où lui venait son charmant accent qui était au passage, Franco-Canadien. Ce dernier manqua de s'étouffer face à ma question, je me suis sentie gêner et honteuse sur le coup. Est ce que je l'avais vexer en disant cela ? Je ne voyais que cela comme explication, je ne voyais pas d'autre raison. A part peut être qu'il avait avalé de travers, un aliment serait mal passé et donc le failli étouffement. Mais je trouvais ma deuxième idée, beaucoup moins convaincante que la première, à mes yeux. Mon regard fixer sur ma salade composé, j'attendais la réponse avec une pointe de peur en moi.

- Euh... c'est à la salade que vous le demandez?

Je me mit à rougir quand il dit cela, il me trouvais sûrement idiote à fixer ma salade comme ça. Oh mon dieu, la honte et me voilà rouge tomate. Je ne put m'empêcher de me dire que si toute les salades s’appeler Marc, peut être qu'elle deviendrait mon aliment préférer, passant même au dessus du chocolat. Mais voyons à quoi je pense ? A manger Marc ? Je leva timidement les yeux vers lui, j'avais envie de les rebaisser aussitôt, mais je me retenue.

- Je suis né à Montréal, dans la province du Québec au Canada mais ma mère est française, ce qui expliquerait peut être ce bel accent.

Il était donc métisse, cela le rendais encore plus craquant, à moitié Canadien et à moitié Français. Quel chance il avait, d'être né d'une union aussi belle. Et dire que mes deux parents étaient Américain et étaient, en plus, tous les deux de Boston, ma ville natale. On peu dire qu'on était pas des grand voyageur dans la famille, enfin jusqu'à maintenant. Il faut dire que j'avais fait le plus grand voyage que l'on pouvait faire et peu de personne en avait la chance, traverser toute une galaxie.

- Et vous? Je crois reconnaître un léger accent américain mais c'est assez vaste, d'où venez-vous?

- Je viens de Boston c'est la capitale et la plus grande ville de l’État du Massachusetts.

Je n'avais pas grand-chose à dire sur ma ville natale, il faut dire que je n'avais jamais eut la chance et surtout l'envie, de visiter ma propre vie. J'avais presque passé toute ma vie dans ma maison et plus exactement dans ma chambre, une vrai et pur No-Life, le dernier modèle existant. Je planta ma fourchette dans un nouveau morceau de salade, que je porta à ma bouche. N'arrêtant pas de jeter des coups d’œil entre ma salade et le jeune archéologue face à moi. Comme je n'avais aucune envie de parler de ma vie, je décidai de lui poser des question sur sa vie à lui. Il faut dire que j'avais envie de connaître, chaque petit détail de sa vie.

- Et dite moi comment vous êtes venue l'envie de devenir archéologue ? Vous aviez envie de découvrir des dinosaures ou des trésors ? Je le regardais en souriant, contente de ne pas avoir à parler de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Ven 11 Mar - 23:14
Marc se demanda d'où pouvait bien venir cette ravissante informaticienne aux joues aussi rouge qu'une tomate transgénique. En attendant sa réponse, il prit une bouchée de pain puis une gorgée d'eau avec un peu d'hésitation cette fois-ci en regardant Lily. Il songea à son petit quartier de Montréal où il avait grandi, sa vie était rythmé entre l'école, le terrain de football et le bar-restaurant de son père. Il souriait lorsque certains souvenirs resurgissaient dans sa mémoire.

- Je viens de Boston c'est la capitale et la plus grande ville de l’État du Massachusetts.

"Boston? Je n'ai jamais eu l'occasion de m'y rendre. J'ai bien fait quelques déplacements sur New-York pour le travail mais j'étais coincé entre l’hôtel et le Brooklyn Muséum."

Bien que Boston ne soit pas très loin de la frontière canadienne, Langford ne s'y était jamais rendu même en vacance. D'ailleurs, ils ne partaient pas beaucoup avec sa famille jeune entre la maigre retraite militaire de son père, son travail au restaurant et le peu de revenu de sa mère, ils n'avaient ni le temps ni l'argent. Marc était plutôt livré à lui-même avec son ainé dans les rues de la ville. Langford voulait connaître un peu plus Lily et en savoir plus sur son histoire mais alors qu'il voulut enchaîné une question, elle anticipa l'archéologue qui l'écouta en souriant.

- Et dite moi comment vous êtes venue l'envie de devenir archéologue ? Vous aviez envie de découvrir des dinosaures ou des trésors ?

Langford sourit à Lily, ce genre de question lui faisait toujours penser à Catherine. Il ne parlait pas souvent d'elle pourtant elle avait influencé toute sa carrière, sans elle, Marc ne sait pas où il serait aujourd'hui mais sûrement pas sur Atlantis.

**Catherine...**

"Ni l'un ni l'autre... En fait, ce n'est rien de bien extra-ordinaire, un été passé chez ma grande tante en Californie lorsque j'avais 12 ans et les civilisations anciennes n'avaient plus aucuns secrets pour moi. Elle était archéologue et très respecté par ses collègues. Elle a insufflé en moi la passion de la recherche et le goût pour les mystères du passé. Mais peut être avez-vous entendu parler d'elle dans les rapports de missions du programme "Stargate", elle s'appelait Catherine... Catherine Langford."

Langford marqua une pause en regardant la réaction de Lily. Il songeait à Catherine, ce qu'elle avait apporté au programme et à une moindre mesure dans sa vie. Quelque part, elle avait été à l'origine de son recrutement pour cette expédition dans une autre galaxie puisque c'était elle qui avait recruté le Docteur Daniel Jakson et celui-ci a appuyé sa candidature pour ce programme. Lily fit un geste négatif de la tête alors Marc continua.

"Elle a participé au projet de recherche sur la porte des étoiles, et avec l'aide du Docteur Jackson, ils ont décrypté les symboles et ont compris leurs fonctionnements. Après on connait la suite avec le programme "Stargate"... Enfin, bref, la passion a grandi au fil des années ce qui m'a poussé aux quatre coins du monde après mes études, dans une autre galaxie même."

Bien entendu, elle avait gardé cela bien secret cependant elle avait trouvé un moyen subtil pour les partager avec le jeune Marc. Langford sourit lorsqu'il songea aux contes que Catherine lui racontait le soir avant de s'endormir qui ressemblaient beaucoup aux aventures des équipes SG.

**Ah là là Sacré Catherine...**

"Mais dîtes m'en plus sur vous, comment une jolie fille de Boston comme vous en est arrivé à devenir une hackeuse de génie? Vous avez dû fréquenter la prestigieuse école du MIT, non?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Dim 13 Mar - 19:27



Est ce que c'est un


rendez-vous galant ?


Avec Lily Jonhson et Marc Langford

Par chance, le jeune archéologue ne posa pas plus de questions sur ma ville natale, sur laquelle je n'avais vraiment pas grand-chose à dire. Avant qu'il ne pose la moindre question à mon sujet, je lui demandai d’où lui était venue l'envie d'être archéologue.

- Ni l'un ni l'autre... En fait, ce n'est rien de bien extra-ordinaire, un été passé chez ma grande tante en Californie lorsque j'avais 12 ans et les civilisations anciennes n'avaient plus aucuns secrets pour moi. Elle était archéologue et très respecté par ses collègues. Elle a insufflé en moi la passion de la recherche et le goût pour les mystères du passé. Mais peut être avez-vous entendu parler d'elle dans les rapports de missions du programme "Stargate", elle s'appelait Catherine... Catherine Langford.

Je lui fis signe que non de la tête, au moment où j'allais lui dire que je n'avais piraté que le programme Atlantis, Marc se remit à parler.

- Elle a participé au projet de recherche sur la porte des étoiles, et avec l'aide du Docteur Jackson, ils ont décrypté les symboles et ont compris leurs fonctionnements. Après on connaît la suite avec le programme "Stargate"... Enfin, bref, la passion a grandi au fil des années ce qui m'a poussé aux quatre coins du monde après mes études, dans une autre galaxie même.

Je buvais chacune de ces paroles avec plaisir, contente d'en apprendre plus sur son passé. Cela devait être merveilleux d'avoir quelqu'un comme tutrice qui vous donne l'envie et le goût d'un métier. Je ne pouvais m'empêcher de l'envie en l'écoutant parlé, ma vie semblait si fade à côté de la sienne. J'avais soudainement envie d'en savoir plus sur cette Catherine Langford, mais de nouveaux Marc ne me laissa pas le temps de parler. Il se mit à me poser une question qui allait changer radicalement le ton de cette soirée.

- Mais dîtes m'en plus sur vous, comment une jolie fille de Boston comme vous en est arrivé à devenir une hackeuse de génie? Vous avez dû fréquenter la prestigieuse école du MIT, non?

Je manquai de m'étouffer avec un morceau de salade, à la question du jeune archéologue. J'aurais du m'y attendre aussi, bien sûr qu'il allait me poser des questions sur mon passé. Je lui posais une question et il m'en posait une, quel cercle vicieux n'empêche. Je baissai de nouveau mes yeux vers ma salade, il allait vraiment finir par croire que ma salade était beaucoup plus intéressante que lui. Je n'avais aucune envie de parler de mon passé, de comment j'étais devenue ce que je suis maintenant. Mais je ne pouvais pas lui mentir ! Car premièrement, je n'en avais aucunement envie et deuxième, car je ne savais pas mentir convenablement. Il ne me restait qu'une solution : dire la vérité sur mon passé. J’avalai avec difficulté ma salive avant de commencer mon récit, espérant que je ne le ferais pas fuir avec mon histoire.

- Je…

Je ne savais pas par ou commencer mon récit, tout était soudainement flou dans ma tête. Je ne voulais pas lui en parler, pour qu'il allât me prendre après ça ? Je n'étais jamais allé à l'école et mon QI faisait que j'avais obtenu toute sorte de diplôme très jeune. Par ailleurs, j'allais peut-être le faire fuir à cause de mon QI… J'avais entendu, un jour, une de mes collègues dire que les hommes avaient peur des femmes trop intelligence. Je ne pouvais m'empêcher de demander si c'était le cas de Marc. Mais pourquoi j'avais tellement peur de perdre son amitié ? Car je n'avais pas beaucoup d'amis ? Où se cachais derrière cela, une autre raison, dont j'ignorais encore l’existence. Mais ce n'était pas le moment de penser à tout cela, le moment était de répondre à sa question. Je pris donc une grande inspiration, mon courage à deux mains et je me lançais enfin dans mon récit, sur ma vie.

- Je ne suis jamais allé à l'école…

Voilà les premiers mots étaient sortis. Bon, c'est vrai que j'avais toujours les yeux rivés sur ma salade, mais j'avais enfin dit quelque chose. J'avais un peu honte de n'être jamais allé dans une école, j'avais toujours fait l'école à la maison. Secrètement, j'avais toujours rêvé d'avoir un cartable, d'aller d'une salle de classe, d'être entouré d'autres personnes de mon âge et d'être ainsi quelqu'un de normal. Mais mes parents avaient cru faire le bon choix en m’enfermant à la maison et en prenant les meilleurs professeurs de toute l'Amérique. Sans le vouloir, ils avaient complètement gâcher toute mon enfance… J'aurais pu avoir des amis, des amis garçons qui auraient peut-être fait en sorte que ma peur des hommes n'existe jamais. Et peu être même l'un de ces garçons serait devenu mon petit ami, il m'aurait fait connaître le grand amour avec un grand a ou alors il m'aurait brisé le cœur lâchement, alors peut être un autre suivi. En gros, j'aurais pu avoir une enfance heureuse si je n'étais pas né avec un QI à 255. Je soupirai doucement avant de continuer mon récit.

- Mes parents ne m'ont jamais envoyé à l'école, j'ai toujours connu l'école à la maison avec des professeurs particuliers. Il se trouve que j'ai un QI supérieur à la normale et que je possède une mémoire eidétique, ce qui fait que j'ai obtenue très jeune de nombreux diplôme. Comme par exemple, j'ai obtenu un master informatique à l'âge de 13 ans et un master scientifique sur l'astronomie et sur la biologie à l'âge de 15 ans. Je ne vais pas citer tous les diplômes que j'ai obtenus, la plus part, je l'ai obtenu, car mes parents y tenaient. Pour ma part seul m’intéressais les sciences et les technologies. Et bien sûr, les technologies informatiques pour être plus précis. À la mort de ma mère…

J'arrêtais de parler quelques instants, sentant les larmes me montaient aux yeux à une vitesse folle. Parler de ma mère et de mon passé était quelque chose, d’extrêmement dur pour moi. Cela me faisait repenser à mon père et tout ce qu'il avait pu me faire comme les coups et les insultes. J'avalais avec difficulté une nouvelle fois ma salive, j'essayai de contenir mes larmes et pour cela, je restais tête baissé sur ma salade, je ne voulais pas qu'il voie que j'étais sur le point de craquer. Il fallait que je continue, une fois que tout cela sera dit, je pourrais lui poser une nouvelle question et pensé à autre chose.

- Je suis tombé un peu en dépression, me réfugiant sur mon ordinateur. Je jouais énormément à des jeux en lignes avec d'autres personnes, ces personnes m'ont appris le Hackage. J'ai donc commencé à changer l'apparence de mon perso en lui donnant des objets rares voir cheatés. Je punissais les autres joueurs agressifs en leurs enlevant leurs argents virtuels et leurs équipements. Je trouvais cela amusant alors j'ai commencé à vouloir Hacker des choses plus complexe, j'avais envie de relever des défis. C'est donc sur le tas que j'ai appris le Hackage et en traînant sur des forums. Cela me faisait passer le temps et oublier un peu la mort de ma mère et…

Je ne pouvais plus parler, des larmes coulaient le long de mes joues. La pensé de ma mère et de mon père était beaucoup trop forte pour moi, je ne pouvais plus retenir ces larmes et cette tristesse en moi. J'avais honte de pleurer ainsi devant lui. Je baissais un peu plus la tête, essayant de retenir le plus de larmes possible, mais une fois le robinet ouvert, ce n'était pas facile de l'arrêter. Je vis un mouchoir apparaître sous mes yeux remplis de larmes, je levai donc timidement les yeux vers la personne qui me le tendait. En voyant le jeune archéologue, derrière mon regard imbiber de larmes, je me sentais un léger mieux en moi. Je pris le mouchoir essuyant les larmes qui avaient coulé sur mon visage, avant de lui dire :

- Désoler, je dois vous gâchez la soirée à pleurer ainsi. Si vous souhaitez la finir seul après tout ce que je viens de vous raconter, ne vous inquiétez pas pour moi…

Et voilà, j'avais envie de refondre en larme, car je ne voulais pas qu'il parte. J'avais envie qu'il reste avec moi, qu'on passe la soirée ensemble… Je voulais juste passer du temps avec lui...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Dim 13 Mar - 22:08
Entamant sa salade, Langford attendait la réponse de Lily qui tardait un peu à répondre comme si elle n'était pas fier de quelque chose. Selon Marc, cela serait surprenant venant d'une informaticienne de génie tel que Lily car si elle travaillait parmi eux dans la légendaire cité d'Atlantis, elle devrait être plutôt confiante sur le travail accomplie pour avoir ce privilège. Soudain un son sortit de sa bouche et Langford écouta attentivement tout en mâchant un morceau de pain.

- Je…

Langford fronça les sourcils en souriant en se demandant pourquoi elle hésitait à lui répondre. L'archéologue commença à se sentir légèrement inquiet à l'idée d'avoir posé une question gênante. Avait-elle eu une mauvaise expérience dans son école? Ou peut être est-ce un de ces hackeurs recruté par le pentagone? Marc n'en avait aucunes idées mais ce silence prolongé laissait planer un mystère autour de son passé, ce qui amplifia son désir d'en savoir plus sur cette jolie Lily.

- Je ne suis jamais allé à l'école…

**... Non, elle plaisante là...**

C'était donc ça, elle devait être une de ces pirates informatiques sous contrat avec le gouvernement américain à la suite d'une attaque cybernétique contre le Pentagone. Mais pourquoi s'était-elle arrêter? Lily avait attisé la curiosité du linguiste en laissant le suspense grandir. Des questions fusèrent dans sa tête comme une usine en pleine activité. Elle était tellement doué dans son domaine qu'elle n'a pas eu besoin de suivre une formation dans une prestigieuse université, elle avait un don naturel pour la programmation tel un artiste devant sa toile.

- Mes parents ne m'ont jamais envoyé à l'école, j'ai toujours connu l'école à la maison avec des professeurs particuliers. Il se trouve que j'ai un QI supérieur à la normale et que je possède une mémoire eidétique, ce qui fait que j'ai obtenue très jeune de nombreux diplôme. Comme par exemple, j'ai obtenu un master informatique à l'âge de 13 ans et un master scientifique sur l'astronomie et sur la biologie à l'âge de 15 ans. Je ne vais pas citer tous les diplômes que j'ai obtenus, la plus part, je l'ai obtenu, car mes parents y tenaient. Pour ma part seul m’intéressais les sciences et les technologies. Et bien sûr, les technologies informatiques pour être plus précis. À la mort de ma mère…

Le regard toujours plongé dans sa salade, elle marqua une pause lorsqu'elle mentionna sa mère. Langford sentit une boule au ventre peu à peu dans son ventre. Il lui avait fait remonté un mauvais souvenir involontairement, la perte d'un parent. Marc ne voulait pas aborder les sujets sensibles. Il songea instantanément à son père, qui luttait contre un cancer du foie. Ne désirant pas bouleverser la vie du jeune archéologue, c'est sa mère qui lui en avait parlé quelques semaines avant son départ pour Atlantis. Il réfléchissait à aborder un autre sujet pour éviter l'angoisse à la jeune femme, gêné par la situation mais elle continua son histoire, la voix légèrement tremblotante.

- Je suis tombé un peu en dépression, me réfugiant sur mon ordinateur. Je jouais énormément à des jeux en lignes avec d'autres personnes, ces personnes m'ont appris le Hackage. J'ai donc commencé à changer l'apparence de mon perso en lui donnant des objets rares voir cheatés. Je punissais les autres joueurs agressifs en leurs enlevant leurs argents virtuels et leurs équipements. Je trouvais cela amusant alors j'ai commencé à vouloir Hacker des choses plus complexe, j'avais envie de relever des défis. C'est donc sur le tas que j'ai appris le Hackage et en traînant sur des forums. Cela me faisait passer le temps et oublier un peu la mort de ma mère et…

La deuxième fois qu'elle mentionna sa mère lui fût fatal, elle éclata en sanglot, pleurant à chaudes larmes au-dessus de sa salade. Je me mis à chercher dans ma veste un paquet de mouchoir pour qu'elle puisse essuyer ses larmes. Il en sortit un avant de lui tendre et par miracle, Langford vit le visage de Lily décoller de son assiette avec un peu mascara dans le coin des yeux.

- Désoler, je dois vous gâchez la soirée à pleurer ainsi. Si vous souhaitez la finir seul après tout ce que je viens de vous raconter, ne vous inquiétez pas pour moi…

Touché par la sensibilité de la jeune femme, Langford la regarda dans les yeux, approcha sa chaise d'elle pour lui prendre la main pour essayer de la réconforter. Il lui répondit à voix basse pour éviter d'exposer trop les larmes de la jeune femme au reste du mess.

"Écoutez, Lily, ne soyez pas gêné, ni honteuse." dit-il d'une voix douce. "Perdre un être cher est une épreuve très difficile à surmonter. Vous avez utilisé le monde informatique comme échappatoire, quel mal à cela? Votre passé a fait la femme que vous êtes aujourd'hui, c'est à dire une belle femme brillante, ambitieuse et charmante. Pourquoi voudrais-je finir ma soirée seul? J'apprécie beaucoup votre compagnie et je dirais même plus, vous me surprenez beaucoup mademoiselle Jonhson..." dit-il en souriant.

**Allez un sourire... Vous êtes tellement plus jolie quand vous souriez...**

Langford était toujours troublé et sensible face à une personne triste, qui plus est lorsque c'est une femme. Bienveillant, il prenait toujours le temps d'être à l'écoute des personnes en détresse. Il prit un second mouchoir et se permit d'essuyer les quelques larmes ainsi que le peu de mascara dans le coin de ses yeux.

"Alors comme ça, vous trichez dans les jeux en lignes?... Ah bravo, je ne vous félicite pas mademoiselle... Cela dit je dois bien avouer avoir déjà télécharger une saison complète des "Simpsons". Mais on garde ça entre nous..." dit-il ironiquement en lui faisant un clin d’œil.

Il reprit le cours de son repas en souriant à la jolie informaticienne. Elle semblait se mettre pas mal de pression alors Marc essayait de faire un peu d'humour pour la détendre un peu. Il avait pour habitude de ne jamais juger les gens sans les connaître vraiment. Intrigué par le nombre de diplômes de la jeune femme, Langford se risqua à prolonger la conversation tout naturellement.

"Et donc, quand, adolescent, je prenais un malin plaisir à embêter ma petite sœur, vous, vous passiez des diplômes à la volet, chacun ses priorités... Je suppose que cela n'a pas dû être difficile de négocier votre contrat avec le gouvernement américain? Vous deviez les mener à la baguette après avoir pirater leur serveur, ça a dû les rendre fous... Rien que d'y penser, ça me donne le sourire."

Le jeune archéologue commença son plat principal en espérant avoir remonter un peu le moral à Lily. Contrairement à ce que pouvait penser Lily, Langford voulait, non seulement, continuer ce repas avec elle mais il désirait de plus en plus la connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Dim 13 Mar - 23:04



Est ce que c'est un


rendez-vous galant ?


Avec Lily Jonhson et Marc Langford

Je voulais partir en courant, partir dans sa chambre et fondre en larmes dans mon lit, plutôt qu'ici au Mess devant le jeune archéologue. Ses larmes ne cessaient de couler sur mon visage, n'ayant aucune envie de s'arrêter. Je tremblais légèrement, hoquetant de temps en temps, car il n'est pas facile de respirer quand on pleure. Soudain, je sentis la main de Marc se posais sur la mienne, elle était chaude et douce. J'avais l'impression qu'elle me réchauffait le cœur, je regardais le jeune homme, je ne voulais pas qu'il enlève sa main de la mienne.

- Écoutez, Lily, ne soyez pas gêné, ni honteuse. Perdre un être cher est une épreuve très difficile à surmonter. Vous avez utilisé le monde informatique comme échappatoire, quel mal à cela? Votre passé a fait la femme que vous êtes aujourd'hui, c'est à dire une belle femme brillante, ambitieuse et charmante. Pourquoi voudrais-je finir ma soirée seul? J'apprécie beaucoup votre compagnie et je dirais même plus, vous me surprenez beaucoup mademoiselle Jonhson...

Je ne pouvais pas lui dire que je ne pleurais pas à cause de ma mère, enfin pas seulement à cause d'elle. Mais aussi à cause de mon père, l'image de mon père, me frappant, m'insultant et essayant d'abuser de moi sexuellement, était juste horrible. Je ne pouvais tout simplement pas lui parler de cette partie de ma vie, enfin pas maintenant, pas aujourd'hui. Peut-être un jour, j'aurais le courage de lui dire ce que j'ai sur le cœur, lui dire ce qui encombre mon esprit nuit et jour, me causant cauchemar et crisse de larmes sans prévenir.

Marc savait trouver les mots justes envers moi, il était si doux dans ses paroles, qui me réchauffaient le cœur peu à peu. Il m'avait dit beaucoup de belles choses et je voulais croire à tout cela, j'en avais besoin à ce moment-là. Besoin de me sentir, aimer, admirer... Me sentir autre chose que laide à ce moment-là, en pleurant toutes les larmes de mon corps. D'ailleurs me mit à penser à mon maquillage qui devait couler à ce moment même, mon dieu, je devais ressembler à un panda géant. Alors que je m'apprêtais à essuyer le coin de mes yeux, pour voir si le maquillage avait coulé. Le jeune archéologue prit un mouchoir, d'un geste doux, il enleva le peu de mascara qui avait coulé. Je ne disais rien, le regardant faire, clignant sans le faire express, des yeux de temps en temps des yeux. Un doux et timide sourire se dessina sur visage face à ce geste, sans que je m'en rende compte.

- Alors comme ça, vous trichez dans les jeux en lignes?... Ah bravo, je ne vous félicite pas mademoiselle... Cela dit je dois bien avouer avoir déjà télécharger une saison complète des "Simpsons". Mais on garde ça entre nous...

Je me mis à rire quand il me dit cela, un doux rire timide et court, mais certes un rire après tant de larme versé. Il avait réussi à me redonner le sourire et avait même réussi à me faire sourire, il avait un don pour chambouler mon cœur du tout au tout. Par ailleurs quand il retira sa main, je me rendis compte, que je n'avais ressentit aucune peur. Je n'avais pas tremblé à son contact, je n'avais pas éprouvé la peur qu'il me saute dessus et me frappe ou autre. Je n'avais pas non plus eu peur quand il avait approcha sa main, près de mes yeux pour essuyer mon mascara. Je me surpris moi même par tout cela. A force de penser à mon passé, mon père et ma mère, mon esprit n'avait pas réagi à tout cela. Ou il y avait autre chose, un sentiment de confiance envers le jeune archéologue. Un sentiment qui disait à ma peur, qu'elle n'avait pas raison d'être avec lui. Je ne savais et je m'en moquais, j'étais déjà un peu heureuse que ma peur ne soit pas venue tout gâcher, encore plus, quand il avait posé sa main sur la mienne.

On reprit tranquillement le repas, je me sentais un peu fatiguer après tout cela, mais je n'avais aucune envie que cette soirée s'arrête surtout après cela. Je finis ma salade qui avait un goût un peu plus salé qu'avant. Des larmes étaient surement tomber dans ma salade, d'ou le goût si salé. Je finis tout même les quelques morceaux salades qui restaient, malgré le goût, avant de m'attaquer au plat principal. Je goûtai donc un peu, mon dos de cabillaud qui était tout simplement délicieux et la sauce au beurre blanc, l'accompagnait parfaiement bien.

- Et donc, quand, adolescent, je prenais un malin plaisir à embêter ma petite sœur, vous, vous passiez des diplômes à la volet, chacun ses priorités... Je suppose que cela n'a pas dû être difficile de négocier votre contrat avec le gouvernement américain? Vous deviez les mener à la baguette après avoir pirater leur serveur, ça a dû les rendre fous... Rien que d'y penser, ça me donne le sourire.

- Enfin ça a été beaucoup plus simple que je ne le pensais. Ils étaient tout impressionnés par mon talent de Hackeuse, il m'on presque donner le poste comme ça. Quand j'y repense, ca c'est passé à une vitesse folle. Je me mis à rire à ce souvenir, je me sentais mieux, beaucoup mieux. Alors que j'étais en train de lire des dossiers sur SGA, j'entendis quelqu'un frapper à la porte. Des militaires étaient là, je suis partie en courant par une porte derrière la maison, j'avais super peur sur le coup. Faut dire que quand on pirate, on est fier sur le moment, mais on est mort de peur quand on nous prend la main dans le sac. Et donc quand ils sont réussis à me rattraper, faut dire que ça n'a pas été compliqué, je ne suis pas une sportive. Je lui souris, en repensant à lui qui hier, faisait un footing. Moi qui croyais qu'on allait m'envoyer en prison ou je ne sais quoi, on m'a proposé un travail ici même. On pourrait dire que c'est un miracle, vous ne trouvez ? Ou même plus un conte de fées !

Je me mis à rigoler légèrement, vraiment cette histoire était tout juste incroyable. J'avais beau y repenser une centaine de fois, elle me semblait toujours aussi inimaginable. Je regardais sa réaction et l'écoutais en continuant à manger, mélangeant un peu mon riz avec la sauce au beurre blanc. Puis je lui dis avec un sourire complice aux lèvres et un peu de rouge aux joues.

-Peut-être que je pourrais venir courir avec vous un jour, pour être un peu plus en forme. Enfin si vous êtes d'accord, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Lun 14 Mar - 20:13
L'idée qu'une jeune civile du Massachusetts puisse berner le gouvernement en outre-passant la sécurité des serveurs du Pentagone. Elle a vraiment du cran pour fouiner dans les affaires les plus secrets de la planète. Elle méritait amplement sa place parmi les membres de cette expédition et elle ne devrait pas le remettre en cause selon le Docteur Langford.

- Enfin ça a été beaucoup plus simple que je ne le pensais. Ils étaient tout impressionnés par mon talent de Hackeuse, il m'on presque donner le poste comme ça. Quand j'y repense, ca c'est passé à une vitesse folle. Je me mis à rire à ce souvenir, je me sentais mieux, beaucoup mieux. Alors que j'étais en train de lire des dossiers sur SGA, j'entendis quelqu'un frapper à la porte. Des militaires étaient là, je suis partie en courant par une porte derrière la maison, j'avais super peur sur le coup. Faut dire que quand on pirate, on est fier sur le moment, mais on est mort de peur quand on nous prend la main dans le sac. Et donc quand ils sont réussis à me rattraper, faut dire que ça n'a pas été compliqué, je ne suis pas une sportive. Je lui souris, en repensant à lui qui hier, faisait un footing. Moi qui croyais qu'on allait m'envoyer en prison ou je ne sais quoi, on m'a proposé un travail ici même. On pourrait dire que c'est un miracle, vous ne trouvez ? Ou même plus un conte de fées !

"La chance sourit aux audacieux puis ils ont fait preuve de pragmatisme, vous êtes utile plus ici que dans une prison. Effectivement, ça a dû être impressionnant de voir ces scthroumphs en uniforme vous courir après. Ils ont être frustré d'avoir été tromper par une jeune femme, blessés dans leur orgueil de mâle."

Langford appréciait toujours les personnes qui tenait tête à l'autorité, c'était souvent signe d'intelligence. D'ailleurs, Marc eut de nombreuses occasion pour s'écarter des règles, ce qui lui valu quelques petits soucis avec ses supérieurs, voir avec des gouvernements étrangers.

"Il m'arrive des fois d'enfreindre les règles aussi, à une moindre mesure je suppose. Dans certains pays, les autorités sont un peu trop à cheval sur les procédures et sur la sécurité. Je me rends dans des zones interdites pour pousser plus loin mes fouilles et j'ai la fâcheuse tendance à oublier les demandes d'autorisations. D'où l'intérêt de s'entrainer à courir de temps en temps, il faut être en forme physiquement pour échapper aux autorités locales..." dit-il en souriant.

L'archéologue sourit en songeant à son dernier voyage en Irak, près de Bassorah où il avait judicieusement sorti du territoire un bon nombre d'artefacts. D'ailleurs, le Docteur Jackson n'était pas tellement surpris par son omission administrative. Il faut dire que Langford a une sainte horreur de la paperasse et de la lenteur des réponses.

-Peut-être que je pourrais venir courir avec vous un jour, pour être un peu plus en forme. Enfin si vous êtes d'accord, bien entendu.

"Oui pourquoi pas, c'est plus agréable de faire un footing en bonne compagnie. Puis on ne sait jamais si des militaires d'Atlantis vous courent après ici aussi."

Langford plongea une nouvelle ses couverts dans son assiette pour continuer à manger. Son regard se posa sur la jolie informaticienne et il la trouvait de plus en plus charmante avec ses joues rosées, ses yeux timides, son sourire craquant, sa sensibilité touchante et son intelligence. Elle n'avait vraiment rien de commun avec les autres femmes qu'il avait rencontré durant sa carrière. Il voulait continuer cette conversation et en savoir en plus sur cette femme au regard de braise.

"Mais dîtes-moi, Lily, quel âge avez-vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Lun 14 Mar - 21:33



Est ce que c'est un


rendez-vous galant ?


Avec Lily Jonhson et Marc Langford

J'expliquai à Marc comment j'avais été embauché, une situation bien cocasse, qui ne pouvais n'arriver qu'à moi bien sûr.

- La chance sourit aux audacieux puis ils ont fait preuve de pragmatisme, vous êtes utile plus ici que dans une prison. Effectivement, ça a dû être impressionnant de voir ces scthroumphs en uniforme vous courir après. Ils ont être frustré d'avoir été tromper par une jeune femme, blessés dans leur orgueil de mâle.

- On peut dire que la chance ma beaucoup sourit à ce moment-là...


Et il me sourit énormément encore aujourd'hui, cette chance. Rencontrer Marc, ce jeune archéologue était une véritable chance à mes yeux. Dire que si nous étions sur Terre, je ne l'aurais sans doute jamais rencontré, vu la distance qui sépare Boston et Montréal. Je dirais que pas moins de 495 km nous aurez séparés et ayant déjà du mal à sortir de chez-moi avant, faire un tel voyage sans raison ne se serais jamais.

- Il m'arrive des fois d'enfreindre les règles aussi, à une moindre mesure je suppose. Dans certains pays, les autorités sont un peu trop à cheval sur les procédures et sur la sécurité. Je me rends dans des zones interdites pour pousser plus loin mes fouilles et j'ai la fâcheuse tendance à oublier les demandes d'autorisations. D'où l'intérêt de s'entrainer à courir de temps en temps, il faut être en forme physiquement pour échapper aux autorités locales...

Alors comme ça le jeune archéologue était du genre à enfreindre les règles, l'idée me plaisait. Je me sentais soudainement plus proche de lui. Au moins, il n'était pas du genre à suivre les règles à la lettre et donc ne me critiquer pas sur mon piratage. Et puis ça lui donner un côté Bad Boy, le rendant encore plus craquant à mes yeux. Je lui souris malicieusement et lui dis en rigolant.

- Alors notre jeune archéologue si calme est donc en réalité, un Bad Boy ?

Je le regardai dans les yeux en disant cela, il avait vraiment de très beaux yeux. Je lui demandai si cela lui plairais l'idée de courir, un jour, ensemble, rien que tous les deux.

- Oui pourquoi pas, c'est plus agréable de faire un footing en bonne compagnie. Puis on ne sait jamais si des militaires d'Atlantis vous courent après ici aussi.

Je lui souris heureuse qu'il accepte ma proposition, je me mis à sourire encore plus en me disant que cela nous donnez une nouvelle fois, l'occation de se revoir. Même si je me dis que je n'allais sûrement pas réussir à tenir son rythme et finir morte essoufflé au bout de dix minutes. D 'ailleurs, il faudrait peut-être que je m'entraîne avant de courir avec lui, pour pouvoir tenir au moins vingt minutes plutôt que dix. Je bue une gorgée d'eau, un peu perdu dans mes pensées, essayant de planifier mes futurs footings en cachette.

- Mais dîtes-moi, Lily, quel âge avez-vous ?

Voilà une question que je n'osais pas lui poser, la trouvant trop indiscrète. Enfin seulement à poser, car cela me dérangeait aucunement d'y répondre. J'étais contente, car en lui répondant, je pourrais lui demander sans problème son âge, que je mourrais envie de connaître.

- J'ai 25 ans et vous ?

J'écoutai sa réponse en continuant à manger mon dos de cabillaud et mon riz. Je mangeais doucement, car je n'avais aucune envie que ce repas se termine. Je voulais passer toute ma soirée, voir même la nuit en sa compagnie. Que le temps s'arrête autour de nous, que le temps nous laisse tranquille, qu'il nous laisse juste profiter de ce temps si doux. Et pour profiter de ce moment et pour en apprendre plus sur le jeune archéologue, je lui posai une nouvelle question.

- Et à part courir, vous avez d'autres hobbies dans la vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Lun 14 Mar - 23:49
Bad boy? Langford pouvait en être un quelque part mais avec la galanterie et les bonnes manières en plus. Ça lui arrivait de mettre un blouson en cuir et conduire une moto dans le désert irakien ou la jungle d'Amérique centrale. D'ailleurs, si son père ne l'avait pas envoyé chez Catherine cet été-là et son frère ainé à l'école militaire, il aurait continuer à errer dans les rues d'Hochelaga, un quartier chaud de Montréal. Dieu seul sait où il serait maintenant. Avec la myriade de diplôme que Lily semblait avoir, Marc se demanda quel âge avait la jeune informaticienne.

- J'ai 25 ans et vous ?

**25 ans... C'est à peine plus jeune que moi, c'est bien ça...**

"29 ans et toutes mes dents."

Langford sourit en sachant que la belle hackeuse n'avait que quatre ans de différence avec lui. Il prit un verre d'eau pour se désaltérer en réfléchissant à ce qu'il pouvait encore demander à Lily sans trop la brusquer. Elle prit la parole avant le jeune docteur en archéologie.

- Et à part courir, vous avez d'autres hobbies dans la vie ?

"L'histoire des civilisations disparues est une passion dévorante et j'ai la chance d'avoir pu en faire mon métier. Il y a tellement de mystères dans notre passé qu'une vie ne suffirait pas pour tous les découvrir mais j'aime relevé les défis."

Il est vrai que Langford ne reculait devant rien pour avancer dans ses recherches. Il avait orienté ses travaux sur le rapport des cultures anciennes et les étoiles, il avait même fait mention d'une civilisation antérieur à notre histoire, bien plus ancien que les égyptiens ou les sumériens. Ce qui lui a fait plus d’ennemies dans le métier que de reconnaissances. Les critiques et le temps n’entachaient pas sa curiosité pour l'histoire et l'origine de notre civilisation, sa motivation est chaque jour plus grande, surtout depuis qu'il est sur Atlantis.

"Sinon j'adore les voyages, visiter de nouvelles régions du globe et rencontrer de nouvelles cultures ce que j'ai beaucoup fait avant d'être professeur. Vous avez déjà vu la mythique cité du Machu Picchu au Pérou? Une cité Inca perchée à 2 400 m d'Altitude, il y a un paysage magnifique qui rends l'endroit unique au monde."

Et il en avait vu des panoramas à couper le souffle. Ces plus bons souvenirs ont été les visites des monuments les plus mystérieux comme les statuts de l'île de Pâque, le site de Stonehenge en Angleterre ou la Grande Pyramide sur le plateau de Gizeh près du Caire en Égypte.

"Après j'aime bien le sport mais c'est plus une forme d'hygiène de vie, ça me permet de reposer un peu mon esprit. Une habitude que mon père m'a donné, il était militaire dans la marine royale donc la santé physique était importante pour lui."

Langford songea à son enfance lorsqu'il allait faire du vélos aux chutes de Montmorençy près de Montréal. Il aimait ces moments passés entre mâles de la famille avec son frère ainé. Cela faisait des années qu'ils n'avaient pas fait une excursion de la sorte, cela lui manquait mais avec le cancer de son père et son ainé toujours en mission pour la marine, cela devenait impossible. Marc mâcha les derniers légumes de son assiette avant de continuer.

"Et vous, vous avez dit que vous aimiez les sciences et technologies mais c'est très vaste comme domaine. A part l'informatique, vous vous êtes intéressez à autres choses?"

Langford était curieux de beaucoup de choses et appréciait apprendre de nouvelles connaissances. Son appétit insatiable lui a permis de nourrir sa culture général et de parler de tout avec tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Mar 15 Mar - 11:18



Est ce que c'est un


rendez-vous galant ?


Avec Lily Jonhson et Marc Langford

En lui demandant son âge, j'essayai en même temps de le deviner.

- 29 ans et toutes mes dents.

Quatre ans… Seulement quatre ans de différence nous séparer, ce n'est pas beaucoup, non ? J'étais mal placé pour poser un avis concret là-dessus, mais j'avais l'impression que quatre ans de différence ce n'était rien. Et bizarrement, cela me réjouissait que peu d'années nous séparer. Je lui demandai si, il avait des hobbies dans la vie a part courir sur les digues d'Atlantis.

- L'histoire des civilisations disparues est une passion dévorante et j'ai la chance d'avoir pu en faire mon métier. Il y a tellement de mystères dans notre passé qu'une vie ne suffirait pas pour tous les découvrir, mais j'aime relevé les défis.

- Tout comme moi, cela nous fait un point commun.


Une vague de joie m'envahit. Avoir un point commun tous les deux me rendais tout simplement heureuse, je me sentais encore un peu plus proche de lui. Notre amitié se construisait petit à petit, doucement, mais sûrement.

- Sinon j'adore les voyages, visiter de nouvelles régions du globe et rencontrer de nouvelles cultures ce que j'ai beaucoup fait avant d'être professeur. Vous avez déjà vu la mythique cité du Machu Picchu au Pérou? Une cité Inca perchée à 2 400 m d'Altitude, il y a un paysage magnifique qui rends l'endroit unique au monde.

- Ouah ! Je vous envie tellement Marc, vous avez fait presque le tour du monde. Alors que moi, je n'ai jamais quitté ma petite ville de Boston jusqu'à mon voyage sur Atlantis…


Je soupirai doucement en regardant mon dos de cabillaud, qu'est que j'aurais aimé visiter d'autre ville dans d'autres pays. Apprendre de nouvelles cultures, visiter des monuments connus et parler avec des personnes du monde entier. Mais bon me connaissant, je n'aurais jamais eut le courage d'acheter un billet d'avion ou de train pour visiter le monde, même rien que les États-Unis. Et puis timide comme je suis avec les personnes que je ne connais, je n'aurais jamais osé adresser la parole à des inconnus.

- Après j'aime bien le sport, mais c'est plus une forme d'hygiène de vie, ça me permet de reposer un peu mon esprit. Une habitude que mon père m'a donné, il était militaire dans la marine royale donc la santé physique était importante pour lui.

- Vous avez raison le sport est bon pour la santé, mais bon, je n'ai jamais le courage d'en faire… Enfin surtout toute seul.


Mais bientôt, nous allons courir ensemble, tous les deux, main dans la main… Heu, non ! Je veux dire juste courir tous les deux, lui me montrant ses compétences sportives et moi un visage rouge tomate, couvert par la sueur… Mon dieu, mais pourquoi je lui ai demandé de courir ensemble tous les deux, qu'elle idiote, je suis. Je vais juste me taper la honte de ma vie et bien sûr adieu les doux compliments que le docteur Langford me disait, les jolies jeunes femmes ou les, je ne sais quoi d'autre encore. Après ça, il va me retrouver repoussante, c'est sûr. Même en m’entraînant quelques matins en secret, je n’atteindrais jamais son niveau… Il faut absolument que je trouve une excuse le jour J, pour ne pas y aller ! Mais bon, j'avais tellement envie de le revoir encore et encore… Quel cruel dilemme…

- Et vous, vous avez dit que vous aimiez les sciences et technologies mais c'est très vaste comme domaine. A part l'informatique, vous vous êtes intéressez à autres choses?

- Et bien comme vous le savez déjà, j'aime beaucoup les jeux vidéo en ligne, même si, il m'arrive de temps en temps de tricher. Mais chut cela reste notre petit secret.
Lui dis-je en lui faisant un clin d’œil.

Je pensai à Matt Eversman mon premier ami garçon dans la galaxie de Pégase, et même sûr Terre, il était le premier. Mais bon, il restait juste un ami de jeux vidéo en ligne, car j'avais encore énormément de mal à lui parler en face. Il m'intimider beaucoup par son allure de militaire. Il devait d'ailleurs penser que j'étais bipolaire ou un truc du genre, car derrière mon écran, j'étais une fille pleine d'assurance et n'arrêtant pas de rigoler et en face de lui, j'étais une pauvre fille timide, qui avait beaucoup de mal à aligner deux mots à la suite. Mais bon, il avait l'air d'accepter la situation et devait comprendre à moitié mes agissements.

- Quand je ne suis pas derrière mon écran d'ordinateur ou de tablette, je lis. Mais bon, il avait l'air d'accepter la situation et devait comprendre à moitié mes agissements. Il m'arrive même de perdre la notion du temps quand je suis à fond dans un ouvrage. D'ailleurs en ce moment, je lis un livre passionnément, Sortilège. Cela parler d'un jeune New-yorkais jeune, beau et riche, mais terriblement arrogant. Un jour, une jeune sorcière, dont il a eu le tort de se moquer, lui jette un sortilège pour qu'il se transforme en monstre bestial. Devenu aussi horrible à l'extérieur qu'il l'est à l'intérieur, il est chassé par son père qui ne le supporte plus et il va s'enfermer dans une maison de Brooklyn, avec pour seule compagnie une bonne et un jeune répétiteur aveugle. Et pour défaire le sortilège, il doit se faire aimer d’une jeune fille qu’il aura séduite par sa bonté et qui acceptera de l’embrasser en dépit de sa laideur. Et il a seulement deux ans pour y arriver, je trouve ce livre passionnément… Je rigolai à voix basse avant de rajouter timidement. Désoler me voilà encore en train de jacasser sans réussir à m'arrêter.

Je lui souris timidement avant de boire une gorgée d'eau, finissant ainsi mon verre. Je le remplie avec la carafe d'eau, se trouvant juste à côté de moi. Demandant au passage au jeune archéologue si, il désirait que je remplisse son verre également. Ce dernier accepta et donc je remplis son verre, avant de continuer à dire ce qu'il m'intéresser en dehors de l'informatique.

- J'aime beaucoup la musique, je n'ai pas de style en particulier, mais j'avoue avoir un faible pour le classique, je trouve cela reposant et cela m'aide à réfléchir. Vous devez me trouvez vieux jeu à aimer ce genre de musique. Je rigola en disant cela, avant de continuer. Et vous d'ailleurs quel genre de musique aimez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Mar 15 Mar - 19:06
L'astronomie... Il avait oublier de lui parler de sa passion pour les étoiles, les constellations et l'Univers en général. Mais il se dit qu'il aurait sûrement une autre occasion pour lui dire, il avait conscience qu'il ne pouvait pas tout dévoiler dès le premier rendez-vous. Il se surpris à songer qu'ils se reverraient assez vite. Il sentait que le feeling passait bien et il désirait tout naturellement de la revoir.

- Et bien comme vous le savez déjà, j'aime beaucoup les jeux vidéo en ligne, même si, il m'arrive de temps en temps de tricher. Mais chut cela reste notre petit secret.

Un sourire se dessina sur ses lèvres lorsqu'elle partagea ce "petit secret" à son tour. Ils ne se connaissaient que depuis la veille et ils s'échangeait déjà des secrets digne des plus grands dossiers confidentiels de l'Histoire. Il se demandait à quels jeux elle pouvait jouer, lui qui ne connaissait que les classiques de stratégies médiévales ou si elle était plus FPS en faisant des "kills" en coopération sur d'autres planètes. Cependant elle ne semblait pas vouloir s'éterniser sur le sujet, elle enchaina sur tout à fait autre chose.

- Quand je ne suis pas derrière mon écran d'ordinateur ou de tablette, je lis. Il m'arrive même de perdre la notion du temps quand je suis à fond dans un ouvrage. D'ailleurs en ce moment, je lis un livre passionnément, Sortilège. Cela parler d'un jeune New-yorkais jeune, beau et riche, mais terriblement arrogant. Un jour, une jeune sorcière, dont il a eu le tort de se moquer, lui jette un sortilège pour qu'il se transforme en monstre bestial. Devenu aussi horrible à l'extérieur qu'il l'est à l'intérieur, il est chassé par son père qui ne le supporte plus et il va s'enfermer dans une maison de Brooklyn, avec pour seule compagnie une bonne et un jeune répétiteur aveugle. Et pour défaire le sortilège, il doit se faire aimer d’une jeune fille qu’il aura séduite par sa bonté et qui acceptera de l’embrasser en dépit de sa laideur. Et il a seulement deux ans pour y arriver, je trouve ce livre passionnément… Désoler me voilà encore en train de jacasser sans réussir à m'arrêter.

Elle prit le pichet pour remplir chacun de leur verre. Langford ne connaissait pas ce bouquin, ce qui fut peu surprenant puisque ce n'était pas son genre de lecture. Il aimait beaucoup lire les livres de fantasy ou de science-fiction mais il raffolait lire et relire les mythes et légendes d'autrefois et peu connu.

"Sortilège vous dîtes... Ça ne me dit rien du tout. Pour être tout à fait honnête, ce n'est pas vraiment le genre de lecture que je lis. Non pas que ce soit trop fantaisiste, au contraire j'adore la littérature héroic-fantasy, il y a souvent des références historiques, en particulier médiévale. Je ne suis pas trop... romance, enfin quand l'histoire d'amour est la base même de l'histoire. Sinon j'aime assez la science-fiction, l'histoire bien entendu et j'apprécie lire des bouquins de philosophies, de spiritualités, de nature, d'astronomie... Un peu de tout en fait. En ce moment, je lis un livre d'un écrivain allemand, résident au Canada : Eckhart Tolle, "Le pouvoir du moment présent", un excellent bouquin de développement personnel."

**Pourquoi j'ai dit spiritualité, elle va me prendre pour un illuminé maintenant...**

Catherine lui avait appris d'être curieux de tout et de s'informer sur beaucoup de sujets pour émettre un véritable jugement. Il avait gardé ce goût d'apprendre et essayait de le transmettre à ses élèves lorsqu'il était professeur.

"Ne soyez pas désolé, je vous écouterais "jacasser sans vous arrêter", comme vous dîtes, pendant des heures..."

Il trouvait touchant la manière dont elle avait à s'excuser comme si elle pensait que sa présence le gênait. Pourtant il trouvait ce moment très agréable et il faisait tout pour la mettre à l'aise. Il comprenait qu'une personne puisse avoir du mal à interagir avec d'autres, sûrement une blessure d'enfance qui lui donne peu confiance en elle aujourd'hui songea-t-il. Langford pensait que la meilleure attitude à adopter fut de ne pas en faire allusion, rassurer la personne et surtout ne pas la juger. Il y a toujours de bonnes raisons pour qu'elle soit comme cela aujourd'hui. Il était loin de penser que ce puisse être lui qui l'impressionnait.

- J'aime beaucoup la musique, je n'ai pas de style en particulier, mais j'avoue avoir un faible pour le classique, je trouve cela reposant et cela m'aide à réfléchir. Vous devez me trouvez vieux jeu à aimer ce genre de musique... Et vous d'ailleurs quel genre de musique aimez-vous ?

"Je ne pense pas qu'écouter de la musique classique soit "vieux jeux". J'ai été bercer à Beethoven et Mozart, ma mère les écoutaient lorsqu'elle peignait dans le salon et elle était plus désinvolte et rebelle que "vieux jeux" croyez-moi."

Flashback, Marc se souvint de sa mère devant sa toile posée sur son chevalet. La 5e symphonie de Beethoven à fond dans le salon, elle peignait énergiquement devant le jeune Marc en plein spectacle et admiratif face à sa petite maman. Même si ces chefs d’œuvres n'avaient pas de succès auprès des galeries mondaines de la ville, elle s'éclatait à dessiner, peindre et faire de la sculpture même si elle avait sa famille comme seul reconnaissance. La vie d'une artiste n'est pas agrémenté d'argents mais de regards pétillants et ébahis comme elle dit si souvent. Le jeune linguiste sourit en pensant à sa mère et bu dans son verre avant de reprendre.

"Après j'écoute souvent du rock des années 70/80, ça m'arrive d'écouter même du rap lorsque c'est bien écrit ou les mélodies orientales aussi. En fait, à peu près tout sauf... Le zouk... Et la musique traditionnelle russe peut être..." ironisa-t-il.

Pourquoi il n'aimait pas le zouk? Aucune idée, il ne pouvait pas l'expliquer, sûrement par jalousie du charme des Antilles, il ne savait pas vraiment. Il pensa au fait qu'elle n'avait jamais bougé de Boston et il en était désolé pour elle. Peut être que sa vie de pirate du web avait plus d'espace qu'elle ne l'avait imaginé ou que ces parents misaient tout sur la scolarité de la jeune Lily.

"Et donc, vous n'avez jamais quitté Boston? Ce doit être sûrement très jolie, mais il y a tellement de choses à voir dans notre cher petite planète bleue. Cela dit, il n'y a qu'une poignée de gens qui sont partis dans une autre galaxie, vous pouvez vous en féliciter, c'est déjà énorme... Vous savez quoi? Si un jour, on retourne sur Terre ensemble, j'aimerais beaucoup faire un voyage avec vous et une destination que vous aurez choisie."

**Mais qu'est tu racontes mon petit Marco, elle te connait à peine, puis elle a sûrement de la famille à aller voir plutôt que vadrouiller avec un professeur en archéologie croulant comme toi...**

"Euh... Enfin, vous avez sûrement de la famille à qui vous manquer à Boston. Excusez-moi, j'ai tendance un peu à m'emballer parfois mais ce serait un plaisir de faire un voyage avec vous en tout cas..."

De plus, elle avait perdu sa mère, cela avait dû resserrer des liens dans sa famille, peut être qu'elle lui manquait. Marc avait la crainte de lui faire resurgir des blessures du passé sans le vouloir alors il essaya de changer de sujets.

"Si vous aviez l'occasion de partir, où est-ce que vous voyageriez en premier?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Mar 15 Mar - 21:16



Est ce que c'est un


rendez-vous galant ?


Avec Lily Jonhson et Marc Langford

Quel bavarde, je pouvais faire des fois, dès que je parlais d'un sujet qui me tenait à cœur, impossible de m'arrêter. Je ne me rendais compte de cela qu'une fois mon blabla fini. Si seulement je me rendais compte au milieu de mon discours... Un jour, quelqu'un finira par me rembarrer, mais ca n'avais l'air du genre du jeune archéologue.

- Sortilège, vous dîtes... Ça ne me dit rien du tout. Pour être tout à fait honnête, ce n'est pas vraiment le genre de lecture que je lis. Non pas que ce soit trop fantaisiste, au contraire j'adore la littérature héroic-fantasy, il y a souvent des références historiques, en particulier médiévale. Je ne suis pas trop... romance, enfin quand l'histoire d'amour est la base même de l'histoire. Sinon j'aime assez la science-fiction, l'histoire bien entendu et j'apprécie lire des bouquins de philosophies, de spiritualités, de nature, d'astronomie... Un peu de tout en fait. En ce moment, je lis un livre d'un écrivain allemand, résident au Canada : Eckhart Tolle, "Le pouvoir du moment présent", un excellent bouquin de développement personnel.

- Les histoires d'amour sont souvent destinées aux femmes, je comprends tout à fait que ce genre de livre ne vous attire pas. En tout cas, quand vous aurez terminé de lire votre livre, peut être, vous pourriez me le prêter. J'adorais le lire, cela me permettrait de connaître un peu plus vos goûts littéraires. D'ailleurs si vous avez des livres à me conseiller ou à me prêter, je serais ravie de les lires. Peut importe le genre tout me va, que se soit science-fiction, historique, philosophies, spiritualités, nature, astronomie... Enfin, vous avez compris.

Encore un point commun que nous avions, nous étions tous les deux des littéraire. Enfin, vous avez compris. J'avais tellement envie de le connaître plus en détail, de connaître ces goûts et les partager.

- Ne soyez pas désolé, je vous écouterais "jacasser sans vous arrêter", comme vous dîtes, pendant des heures...

Je rougis instantanément à sa phrase, je baissai les yeux vers mon assiette pour cacher mes joues rouges. Je n'osais plus trop parler sur le coup, j'étais tellement touché par ce qu'il venait de me dire. Il ne me trouvait pas insupportable avec mon jacassement, bien au contraire. Je sentis quelque chose se réchauffer en moi, une douce chaleur, qui avait augmenter, un peu, les battements de mon cœur. J'eus un peu de mal à continuer de parler, mais je réussis tout de même à parler ma passion pour la musique sans soucis.

- Je ne pense pas qu'écouter de la musique classique soit "vieux jeux". J'ai été bercer à Beethoven et Mozart, ma mère les écoutaient lorsqu'elle peignait dans le salon et elle était plus désinvolte et rebelle que "vieux jeux" croyez-moi.

Il aimait donc la musique classique ?... Un nouveau point commun, on en est à combien là ? Mais pourquoi je me sentais heureuse à ce point à chaque fois que je trouvais un nouveau point commun entre nous deux ? Pourquoi j'étais contente de me sentir plus proche de lui ? Je n'arrêtais pas de me poser la question, sans en trouver la réponse. J'essayai de me concentrer sur ce que me disait le jeune archéologue, pour ne pas me perdre dans mes pensées.

- Après j'écoute souvent du rock des années 70/80, ça m'arrive d'écouter même du rap lorsque c'est bien écrit ou les mélodies orientales aussi. En fait, à peu près tout sauf... Le zouk... Et la musique traditionnelle russe peut être...

Je ne lui répondis juste par un sourire, je ne lui posais pas plus de questions sur la musique. Même si je me demandais pourquoi il n'aimait pas le zouk, pour ma part, j'aimais un peu, ce n'était pas dans mes préférer, mais en écouter une de temps en temps, j'aimais bien. Par contre, je pouvais comprendre qu'il n'aimait pas la musique traditionnelle russe, c'était une musique très particulière, que je n'aimais pas beaucoup non plus. Alors que j'étais en train de terminer mon poisson et mon riz tranquillement, Marc se mit à parler, me faisant lever les yeux de mon plat.

- Et donc, vous n'avez jamais quitté Boston? Ce doit être sûrement très jolie, mais il y a tellement de choses à voir dans notre cher petite planète bleue. Cela dit, il n'y a qu'une poignée de gens qui sont partis dans une autre galaxie, vous pouvez vous en féliciter, c'est déjà énorme... Vous savez quoi? Si un jour, on retourne sur Terre ensemble, j'aimerais beaucoup faire un voyage avec vous et une destination que vous aurez choisie.

Je le regardai surprise, rougissant de plus belle. Il était en train de me proposer un voyage rien que tous les deux ? Mon cœur se mit à battre à cent à l'heure, un sentiment pas dès plus désagréable. Je n'avais pas peur d'ailleurs, donc pourquoi mon cœur s'emballait ainsi pour ce qu'il venait de me dire ? Je ne savais quoi lui répondre, en fait si... Je voulais lui dire : oui, partons en voyage tous les deux. Mais aucun son ne sortit de ma bouche, tellement j'étais sous le choc de sa proposition. Je n'avais pas peur d'ailleurs, donc pourquoi mon cœur s'emballait ainsi pour ce qu'il venait de me dire ?

- Euh... Enfin, vous avez sûrement de la famille à qui vous manquer à Boston. Excusez-moi, j'ai tendance un peu à m'emballer parfois mais ce serait un plaisir de faire un voyage avec vous en tout cas...

Il était adorable à s'emballer ainsi, tout comme mon cœur et tout comme moi intérieur. Je m'imaginais déjà faire un voyage avec lui, tous les deux vivons un bon moment, aussi bon que ceux repas. Il fallait d'abord que je le rassure sur ma famille, que je n'avais plus. J'étais la dernière de ma famille, enfin, j'avais peut-être des cousins éloignés, mais je ne les connaissais pas.

- Je n'ai personne qui m'attend sur Terre, mon père est mort également. Mes parents n'avaient pas de frères et de sœurs et mes grands-parents sont déjà morts eux aussi.

Je le regardai silencieuse quelques instant... Non, je n'allais pas pleurer, pas encore. J'avais assez pleuré pour la soirée, je fis un doux sourire à Marc pour le rassurer que j'allais bien, avant de continuer.

- Ça serait un immense plaisir de partir en voyage avec vous, il faudrait qu'on voie à nos prochains congés sur Terre. Pour les caler ensemble et ainsi partir toutes les deux quelques parts.

J'avais presque l'impression qu'on était un couple à prévoir nos vacances ensemble, mais bon, on était juste ami. D'ailleurs, deux amis partent ainsi en vacance ? Enfin un garçon et une fille, célibataire tous les deux ? On dirais bien que oui, puis que Marc me proposer de partir avec lui en voyage.

- Si vous aviez l'occasion de partir, où est-ce que vous voyageriez en premier ?

- Je pense que j'aimerais aller... À Montréal ! J'adorais connaître l'endroit où vous êtes né et ou vous avez vécu et je suis sur vous serez un excellent guide.


Oh oui, j'adorais visiter la ville où il est né ou il a vécu, ça me rapprocher encore et encore plus de lui. Quel bonheur ça serait de visiter sa ville natale en sa compagnie en plus. Me voilà déjà en train de rêver de ce futur voyage.

- Sinon j'adorais visiter le Japon, j'ai toujours adoré leur culture et leurs paysages, surtout au printemps avec les cerisiers en fleurs. J'aimerais aussi visiter la Suisse en décembre sous la neige, avec un grand manteau en fausse fourrure. Où bien faire les boutiques à Paris, en France. Cette ville est si romantique, vous ne trouvez pas ?...

Je me mis à rougir doucement, un peu honteuse. Mais ou j'avais la tête, voyons ? Marc et moi, on n'allait pas partir à Paris dans une ville aussi romantique, alors que nous sommes juste amis. Et pourtant, j'avais bien envie de partir là-bas en sa compagnie, marcher sous les champs Elyzé, faire les boutique tous les deux et boire un verre tout en haut de la tour Eiffel. En plus, le jeune archéologue est à moitié français, donc il doit surement parler Français et donc aucun problème avec la langue pour nous, contrairement à la Russie ou au Japon.

- Et vous quel pays, ville avez-vous envie de visiter ou de revisiter d'ailleurs, comme vous avez déjà énormément voyagez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Mar 15 Mar - 23:49
Langford était rassuré de voir que la jolie informaticienne gardait le sourire. Il appréciait de plus en plus la présence de la jeune femme, elle lui plaisait de plus en plus. Il posa son regard sur la douce Lily en attendant sa réponse.

- Je n'ai personne qui m'attend sur Terre, mon père est mort également. Mes parents n'avaient pas de frères et de sœurs et mes grands-parents sont déjà morts eux aussi.

Attristé, Langford gardait la bouche ouverte sans se rendre compte, interloqué par la révélation de Lily au sujet de sa famille. Il comprenait de plus en plus la fragilité de cette jeune femme. Un sourire se dessina tout de même sur ses lèvres ce qui ferma instantanément la bouche béante de Marc laissant apparaître à son tour un sourire, rassuré.

- Ça serait un immense plaisir de partir en voyage avec vous, il faudrait qu'on voie à nos prochains congés sur Terre. Pour les caler ensemble et ainsi partir toutes les deux quelques parts.

Une étrange sensation se réveilla dans le ventre du Docteur Langford, il n'en était pas sûr car il n'avait pas ressenti cela depuis longtemps. Elle avait envie de partir en voyage avec lui, avec un "immense plaisir" comme elle avait dit. Quitte même à déplacer des congés pour les synchroniser avec les sien? Langford était très touché par le geste de Lily, connaissant la complexité des demandes administratives. Le professeur lui demanda alors où elle aimerait aller voyager.

- Je pense que j'aimerais aller... À Montréal ! J'adorais connaître l'endroit où vous êtes né et ou vous avez vécu et je suis sur vous serez un excellent guide.

**... Décidément, cette fille est pleine de surprises...**

Langford leva les sourcils en souriant trahissant son étonnement. Il n'en revenait pas, de tous les endroits sur Terre, elle voulait aller à Montréal, dans son pays d'origine. Il avait dû être un excellent ambassadeur du Québec pour qu'elle réagisse comme cela ou bien... Serait-ce possible? Peut être que Langford plaisait à la jolie informaticienne. L'idée troubla quelque peu le jeune archéologue même si il aimerait beaucoup que ce soit le cas. Il appréciait les femmes surprenantes comme Lily.

"Montréal?... Je dois bien avouer que je ne m'y attendais pas mais pourquoi pas. Je pourrais vous faire visiter le vieux port, le parc du Mont Royal, les animaux du Biodome ou le planétarium. Puis bien sûr, prendre un bol d'air dans la campagne québecoise, je connais des petits coins de nature à couper le souffle."

Langford songea à tous ses endroits qu'il a connu plus jeune avant ses études en Californie. Il n'avait pas souvent l'occasion de rentrer au Canada depuis le début de son cursus universitaire et attiré par les nombreux sites archéologiques à travers le monde, il ne voyait pas souvent sa famille et forcément, sa région natale. Il se demandait si la ville avait évoluée, si il y avait toujours autant d'écureuils arpentant les parcs de la ville, s'il y avait toujours ces immenses peintures urbaines dans les parkings du centre ou encore s'il y avait toujours cette boutique artisanale amérindienne qu'il aimait tant. Lily interrompit ses pensées en continuant la conversation.

- Sinon j'adorais visiter le Japon, j'ai toujours adoré leur culture et leurs paysages, surtout au printemps avec les cerisiers en fleurs. J'aimerais aussi visiter la Suisse en décembre sous la neige, avec un grand manteau en fausse fourrure. Où bien faire les boutiques à Paris, en France. Cette ville est si romantique, vous ne trouvez pas ?...

"Ah je n'ai jamais eu l'occasion d'aller au Japon, ni même en Suisse. C'est vrai que ce doit être magnifique les cerisiers fleurir au printemps mais c'est seulement quelques jours je crois, il faut bien tomber."

Le Japon était l'un des nombreux pays que Langford n'a pas visité pourtant cette île du Soleil levant était chargée d'histoire. Lily lui avait donné envie de voir ses fameux arbres fruités se couvrir de fleurs au printemps.

"Et Paris... J'y habitais depuis quelques années avant d'être affecter sur Atlantis et j'étais même professeur à la célèbre Université de la Sorbonne. C'est une ville magnifique et si vous voulez faire les boutiques, il n'y a que l'embarras du choix. Le problème avec Paris, c'est que c'est remplie de parisien. L'accueil n'est malheureusement pas aussi légendaire que la courtoisie québecoise."

Et oui, si les touristes français n'avaient pas bonne presse à travers le monde, ça ne pouvait être qu'à cause des parisiens. Il avait compris au cours de ces quelques voyages à travers le globe. Le regard de Langford se posa sur Lily, elle rougissait sans trop qu'il sache pourquoi mais il la trouvait si craquante.

- Et vous quel pays, ville avez-vous envie de visiter ou de revisiter d'ailleurs, comme vous avez déjà énormément voyagez.

"Ouf, il y a encore beaucoup d'endroits où je ne suis pas encore aller, le Japon me plairait beaucoup aussi bien leurs pagodes que leurs buildings. Le Tibet malgré la restriction chinoise, l'Inde, les vallées en Mongolie sont des pays où j'aimerais beaucoup aller. Puis je me lasserais jamais de retourner voir les pyramides d’Égypte ou les pyramides aztèques au Mexique. En fait, j'aimerais aller n'importe tant que..."

**N'importe où tant que je serais avec vous...**

Langford faillit dévoiler son attachement pour la jeune femme alors il se mit à rougir à son tour. Comment aurait-elle réagit s'il avait continué sa phrase tel qu'il l'avait penser. Langford se reprit pour ne pas éveiller plus de soupçons.

"Tant que... Je vois de somptueux paysages, que je rencontre de gens extraordinaire... Si en plus, je peux le faire en charmante compagnie alors là, c'est l'idéal..."

Son plat principal finit, il attendit galamment que Lily finisse le sien avant d'entamer le délicieux moelleux au chocolat. Il convoitait ce dessert depuis son arrivé au mess, il n'y en avait pas souvent alors il se régalait à chaque fois qu'il pouvait en avoir.

"Ah le dessert, les choses sérieuses vont commencer... J'adore les moelleux au chocolat..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Mer 16 Mar - 11:48



Est ce que c'est un


rendez-vous galant ?


Avec Lily Jonhson et Marc Langford

Le docteur Langford avait l'air étonner que la première ville que je souhaite visiter, était sa ville natale. Je souris face à son air si surpris, le trouvant si mignon ainsi.

- Montréal?... Je dois bien avouer que je ne m'y attendais pas mais pourquoi pas. Je pourrais vous faire visiter le vieux port, le parc du Mont Royal, les animaux du Biodome ou le planétarium. Puis bien sûr, prendre un bol d'air dans la campagne québecoise, je connais des petits coins de nature à couper le souffle.

J'avais déjà hâte d'y être, de visiter sa ville natale à ses côtés. Je me dis qu'une fois retourné dans mes quartiers, j'allais sûrement faire une tonne de recherche sur Montréal et sur les moyens de locomotion pour nous rendre jusqu'à là-bas. En réfléchissant à tout cela, je me mis à me demander si j'allais rencontrer quelques membres de sa famille. En tout cas, ces parents avaient l'air d'être des personnes merveilleux, surtout sa mère qui peignait en écoutant de la musique classique. J'avais envie de voir les œuvres que pouvais peindre cette femme, d'ailleurs peut être que Marc en avait quelques une dans sa chambre. Il faudrait que je pense à lui demander à l’occasion.

Je continuai à citer les pays et les villes que je souhaitais visiter, si l'occasion se présenter. Je lui parlai du Japon, de la Russie et je finis par la France et surtout par la ville la plus romantique du monde, Paris.

- Ah je n'ai jamais eu l'occasion d'aller au Japon, ni même en Suisse. C'est vrai que ce doit être magnifique les cerisiers fleurir au printemps mais c'est seulement quelques jours je crois, il faut bien tomber.

- Oui, cela ne dure que quelque temps et en plus, cela peut changer d'une année sur l'autre, donc cela va être dur d'avoir des congés pile à la bonne période. Mais bon, cela doit être si beau de pique-niquer sous les cerisiers en fleurs.

Je soupirai doucement en nous imaginant tous les deux sous un cerisier en fleur, pique-niquant un bon repas. Voir un bento pour faire comme nos amis les Japonais, un repas que j'aurais peut-être moi-même préparer, pour montrer mes talents de cuisinières à Marc. Mais bon, il fallait vite que je m’ôte cette image de la tête ça devenait trop romantique comme futur rendez-vous, qu'amical.

- Et Paris... J'y habitais depuis quelques années avant d'être affecter sur Atlantis et j'étais même professeur à la célèbre Université de la Sorbonne. C'est une ville magnifique et si vous voulez faire les boutiques, il n'y a que l'embarras du choix. Le problème avec Paris, c'est que c'est remplie de parisien. L'accueil n'est malheureusement pas aussi légendaire que la courtoisie québecoise.

- Sans rire, vous avez été professeur dans une université ? Et vous faisiez étudier quoi à vos élèves professeurs Langford ? Dis-je en rigolant à moitié.

Je me mis à imaginer le jeune archéologue en tant que professeur et surtout l'imaginant comme l'un de mes professeurs particuliers. Tous ceux que j'avais eut, avait toujours été des vieux croûtons dénichés à la maison de retraite ou presque. J'aurais beaucoup aimé l'avoir comme professeur, quelqu'un de jeune et de passionné dans ses paroles et non quelqu'un qui ragotait toute la journée sur le même sujet. Un nouveau rougissement aux joues me vient en imaginant la scène, pour je ne sais quelle raison précisément.

Je me demandai à Marc quel pays, ville, il avait envie de visiter ou bien encore de revisiter.

- Ouf, il y a encore beaucoup d'endroits où je ne suis pas encore allé, le Japon me plairait beaucoup aussi bien leurs pagodes que leurs buildings. Le Tibet malgré la restriction chinoise, l'Inde, les vallées en Mongolie sont des pays où j'aimerais beaucoup aller. Puis je me lasserais jamais de retourner voir les pyramides d’Égypte ou les pyramides aztèques au Mexique. En fait, j'aimerais aller n'importe tant que…

Tant que, quoi ? Quelques secondes de silences séparaient ces deux phrases, je me demandai soudainement pourquoi il s'était arrêté, ainsi de parler.

- Tant que... Je vois de somptueux paysages, que je rencontre de gens extraordinaire... Si en plus, je peux le faire en charmante compagnie alors là, c'est l'idéal…

- Je ne sais pas si je suis la charmante compagnie idéal… Dis-je en rougissant ?

Nous finissons tout les deux notres repas, je mis plus de temps que lui à le finir. Peut-être parce que je faisais tout pour ne pas arriver vers la fin du repas et donc vers la fin de notre soirée. Car après qu'on a fini de manger, il se passe quoi ? On rentre tous les deux, chacun dans son coin, dans nos quartiers respectifs ou Marc avait prévu quelque chose ? En tout, je n'avais aucune envie que la soirée se termine aussi vite.


- Ah le dessert, les choses sérieuses vont commencer... J'adore les moelleux au chocolat…

- Pour ma part tant qu'il y a du chocolat tout me vas, je ne sais pas comment je pourrais vivre sans lui. Dis-je en rigolant.

Je poussai un peu mon assiette pour mettre devant moi ma Foret Noir, qui avait l'air plus que délicieuse. Je priais juste pour que le goût du Kirsch ne soit pas trop présent dans le plat, moi qui n'étais pas habitué à l'alcool, j'aurais l'air bien bête. Je pris ma cuillère, pris un morceau du gâteau et le porta à ma bouche. Je retiens une grimace à l'instant même ou je commençai à manger le gâteau. Buvant vite une gorgée d'eau pour faire passer le goût. Non mais ce n'est pas possible, il avait fait tomber la bouteille de Kirsch dedans, le cuistot, ce n'est pas possible. Le goût de l'alcool était juste immonde, car il en avait beaucoup trop. Ce n'était pas un peu de Kirsch avec la Foret Noir, mais un peu de Foret Noir avec du Kirsch. Je levais les yeux vers Marc pour voir si, il avait remarqué ma réaction. Par chance, il n'avait rien vu, ouf. Bon, je n'allais tout de même pas laissé ce gâteau de coter, ça serait du gâchis. Je l'ai pris et bien, je le mange coûte que coûte, en essayant de ne pas faire d'horrible grimace face au jeune archéologue. Il fallait juste que j’enchaîne morceau de gâteau avec une gorgée d'eau, ni vue, ni connue. Et pour essayer de paraître le plus naturel possible, je vais lui poser une question.

- Est que vous avez des allergies alimentaires ou autres ? Je pense qu'il est toujours de bon connaître ce genre d'information, on ne sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Mer 16 Mar - 21:58
- Sans rire, vous avez été professeur dans une université ? Et vous faisiez étudier quoi à vos élèves, professeur Langford ?

"Ouh là ne vous emballez pas, rien de bien extraordinaire. J'enseignais les bases des techniques de fouilles archéologiques à des étudiants de Licence ainsi que quelques modules de langues antiques comme le latin, le grec ancien ou l'égyptien ancien."

Certes ce n'était pas les cours les plus passionnant à enseigner mais ils lui laissaient beaucoup de temps libres pour ses recherches personnelles. Puis Marc lui énuméra les pays où il irait s'il avait l'occasion de pouvoir si rendre comme le Tibet, la Mongolie, l'Inde ou même le Japon comme elle. Il poursuivit en disant qu'il aimerait retourner voir les pyramides de Gizeh ou des cités Aztèques. Il insinua qu'il serait heureux de pouvoir partager des moments comme celui-là avec elle.

- Je ne sais pas si je suis la charmante compagnie idéal…

"Moi, j'en suis sûr..."

Un sourire apparut sur ces lèvres dessinant des fossettes dans le coin de celles-ci. Rougissant à sa remarque, elle mangeait ses derniers grains de riz alors Marc patienta avant d'attaquer son délicieux moelleux au chocolat.

- Pour ma part tant qu'il y a du chocolat tout me vas, je ne sais pas comment je pourrais vivre sans lui.

"Ah ben entièrement d'accord avec vous."

Langfort coupa un bout de son désert pour porter un morceau à sa bouche. Il admirait la belle Lily dégustant sa forêt noir en souriant. Le silence s'installa pendant quelques secondes trahissant le fait que ces desserts soient succulents. Il se demanda si elle connaissait la recette de la forêt noir pour qu'elle puisse lui montrait s'ils allaient faire un tour dans son Montréal natale mais la jolie informaticienne devança le jeune archéologue en prenant la parole avant celui-ci.

- Est que vous avez des allergies alimentaires ou autres ? Je pense qu'il est toujours de bon connaître ce genre d'information, on ne sait jamais.

**Allergies... alimentaires... Ah ben celle-là, je ne l'ai pas vu venir non plus...**

Langford ne put s'empêcher d'avoir un petit rire légèrement surpris par la question de Lily. Il ne voyait pas très bien le lien avec le sujet de la conversation précédente, sûrement un rapport avec les voyages et le fait qu'on mange au mess. Bref, pris de cours, il se mit à réfléchir sur les éventuelles allergies figurant dans son carnet de santé mais rien ne lui vient à l'esprit.

"Ah... Drôle de question... dit-il en souriant...Ben non, pas à ma connaissance. Je n'aime pas vraiment les asperges, mais je ne pense pas qu'on puisse considérer cela comme une allergie... Et vous?"

Il plongea de nouveau sa cuillère dans son dessert chocolaté pour en prendre une bouchée. Heureusement qu'il n'avait pas tellement d'allergies, vu le nombre de voyages qu'il a effectué, ce serait un peu compliqué. Il pointa son couvert vers son moelleux en regardant Lily, le sourire aux lèvres.

"Vous en voulez un morceau?... Vous connaissez la recette des forêts noirs d'ailleurs? Pour ma part, je ne suis pas un grand cuisiner, mais je sais faire des crêpes..." dit-il fièrement.

Il tendit sa petite assiette vers Lily pour qu'elle puisse prendre un bout de son moelleux au chocolat pour goûter. Le fait que le gourmand Langford partage son dessert est signe de grande affection, c'est plutôt rare pour cet estomac sur pattes. Une fois leur dessert finis, Marc commença à rassembler tous ses couverts sur son plateau puis vida le pichet d'eau dans les verres vides pour finir. Il regarda sa montre avant de jeter un œil par la baie du mess.

**J'aurais bien pris 4 ou 5 moelleux de plus...**

"Il n'est pas très tard, ça vous dirait une petite ballade sur la digue pour continuer cette soirée sous les étoiles d'Atlantis? Si vous êtes fatiguée, je comprendrais, je vous raccompagne jusqu'à votre chambre si vous préférez..."

Plus il parlais avec Lily, plus le charme de la jeune informaticienne fonctionnait sur le jeune archéologue. Langford n'avait pas l'intention d'aller plus loin dès ce soir mais il espérait juste prolonger cette douce soirée en compagnie de la jolie Lily. Puis il aimait beaucoup ce laps de temps volatil où les deux êtres se cherchent, se draguent essayant de décoder le moindre sentiments chez l'autre.

**Pourvu qu'elle accepte, j'apprécie tellement sa présence...**
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Mer 16 Mar - 23:50



Est ce que c'est un


rendez-vous galant ?


Avec Lily Jonhson et Marc Langford

Marc avait été donc professeur dans une université, ouah... Il était si jeune et il avait fait et vue tellement de choses, je l'envier beaucoup. J'étais même un poil jaloux, mais ça, j'avais beaucoup de mal à me l'avouer.

- Ouh là ne vous emballez pas, rien de bien extraordinaire. J'enseignais les bases des techniques de fouilles archéologiques à des étudiants de Licence ainsi que quelques modules de langues antiques comme le latin, le grec ancien ou l'égyptien ancien.

- Vous pourriez peut-être me donner des cours de langues... Enfin... Je... Je voulais dire, m'apprendre de nouvelles langues, professeurs.


Pendant un quart de secondes, j'avais eut des pensées mal placées, me faisant dire n'importe quoi et après me faisant bafouiller. J'espère quand finissant ma phrase en disant professeur et en souriant, sa lui fera oublier la stupidité que je venais de dire juste avant. Un cours de langues... J'avais tout de suite imaginé, moi et Marc s'embrassant passionnément, comme dans les films romantiques. Non mais à quoi je pensais ? Non mais vranchement ! Nous étions juste amis, ne pousson pas le bouchon trop loin et puis... Je n'arriverais surement jamais à embrasser aucun homme dans ma vie, ni même à partager son lit. Je resterais vierge toute ma vie... Il ne me restait plus qu'à devenir Lesbienne... Ha moins que j'arrive un jour à surmonter ma peur, il me faudra surement beaucoup de temps, mais avec des personnes comme Marc, je pourrais y arriver.

Puis vint le moment où on parler de voyager ensemble quelque part, discutant des pays et ville où on emmènerait aller. Je dis au jeune archéologue que je n'étais surement la meilleure compagnie qu'il soit.

- Moi, j'en suis sûr...

Je ne pue m'empêcher de rougir, je ne répondis rien à ce qu'il venait de me dire finissant tranquillement mon plat avant t'attaquer le dessert. D'ailleurs en arrivant au dessert, je lui dis à quel point j'adorais le chocolat.

- Ah ben entièrement d'accord avec vous.

Encore un point commun... Là, faut vraiment que j'arrête d'y faire attention ! Mais c'est plus fort que moi, cela me rend si heureuse, intérieurement bien sûr, de savoir que nous avions tant de choses en commun. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais j'aime cette idée que nous soyons proches par nos goûts ou autre. Car j'en avais envie ? Car j'en avais besoin ? Car c'était l'un de mes premiers amis ? Peut importe la raison à mes yeux, j'étais juste heureuse. Heureuse de passer du temps avec lui et de partager ce moment rien que tous les deux.

Ne trouvant pas quelle question je pouvais poser au jeune archéologue et ne voulant montrer à quel point le Kirsch commencé à me monter à la tête, je lui posai la première question qui me vient en tête. Je lui demandai si, il avait des allergies alimentaires. Je me rendis compte, à quel point ma question était idiote, quand Marc se mit à rire. Je baissai la tête un peu honteuse vers ma Foret Noire, non mais je n'avais vraiment pas trouvé mieux comme question ? Quelle idiote !

- Ah... Drôle de question... Ben non, pas à ma connaissance. Je n'aime pas vraiment les asperges, mais je ne pense pas qu'on puisse considérer cela comme une allergie... Et vous?

- Je n'ai d'allergie d'alimentaire, ni d'autre allergie d'ailleurs. Désoler ma question était un peu idiote...

Je baissai encore plus la tête, honteuse, me mordant la lèvre inférieure. Je regrettais tellement de lui avoir posé cette question, il faudra que je réfléchisse à deux fois avant d'ouvrir la bouche pour parler.

- Vous en voulez un morceau ?... Vous connaissez la recette des forêts noirs d'ailleurs? Pour ma part, je ne suis pas un grand cuisiner, mais je sais faire des crêpes...

- Oui, je veux bien un morceau et vous voulez goûter le mien, attention, il est fort en goût.

Je lui répondis avec un grand sourire aux lèvres, je pris l'assiette qu'il me tendit et lui prit la mienne. Ainsi, nous goûtons chacun le dessert de l'autre, comme un petit couple... Enfin, non, comme deux amis ! Il faut vraiment que j'arrête de lire ou regarder des films à l'eau de rose, cela m'embrouille l'esprit. Le moelleux au chocolat était tout juste divin, je regrettais presque sur le coup d'avoir pris la Foret Noir, d'ailleurs, je mourrais d'envie de voir la tête du jeune archéologue en goutant à ce gâteau fort en alcool. Mais bon, je ne fis rien, car après tout, j'étais bien contente qu'il n'ai pas vue la grimace que j'avais fait en le goutant, je lui devait bien sa, en quelque sorte.

- Pour répondre à votre question, oui, je connais la recette de la Foret Noir. D'ailleurs, je connais pas mal de recette, surtout quand il s'agit de chocolat. Je rigolai en disant cela. Il faut dire que mon père était souvent absent et comme ma mère... Enfin, on peut dire que je me débrouille un peu derrière les fourneaux. D'ailleurs, on pourrait se faire un concours de crêpes, j'adorais goûter les vôtres.

Je repris mon assiette finissant avec une grande difficulté mon gâteau. Je sentais ma tête quelque peu tourner, tellement il y avait eut d'alcool dans cette Foret Noir. Quand je pris ma dernière bouchée et bue, ma dernière gorgée d'eau, je sentis une vague de tristesse m'envahir. Je ne voulais pas que tout cela se termine aussi vite, mais bon le jeune archéologue était surement fatiguer et devait avoir hâte de retrouver son lit. Alors que je croyais qu'il allait me dire bonne nuit ou un truc du genre, Marc me dit :

- Il n'est pas très tard, ça vous dirait une petite ballade sur la digue pour continuer cette soirée sous les étoiles d'Atlantis? Si vous êtes fatiguée, je comprendrais, je vous raccompagne jusqu'à votre chambre si vous préférez...

Rien de plus romantique après un repas en tête que de marcher sous le ciel étoilé... Non, mais dès que je rentre dans mes quartiers, je brûle mes romans à l'eau de rose et je mets aux histoires fantastiques. Nous sommes amis ! Il me voit juste comme une amie et moi, je le vois juste comme... Et bien comme... Je ne sais pas trop, après tout, je n'avais jamais eut d'amis donc je ne pourrais dire si je le considérer ainsi ou comme plus. Je sais juste que j'appréciais passer du temps avec lui, parler avec lui et il était très beau, je devais bien l'avouer.

- J'adorais faire une petite balade en votre compagnie sur les digues d'Atlantis.

Et puis je n'étais pas du tout fatiguer, bien au contraire mon cerveau n'arrêtait pas de réfléchir à mille et une choses. Alors que nous dirigeons pour poser nos plateaux, je me mis à réfléchir aux nombres d'hommes avec qui j'avais eut de véritables conversations et non de simple : bonjour, ca va ? Sans plus, non, je parlais de vraies conversations comme celle avec Marc. Bon, alors il y avait déjà Marc, Samari et Marty... Et je crois que j'ai fait le tour... Soudain, une idée me vint en tête, alors que le jeune archéologue s'apprêtait à prendre la direction des digues, je le stoppai immédiatement.

- Attendez !

Il se retourna vers moi, j'avais un énorme sourire aux lèvres, j'étais super exister, que j'avais envie de sautiller sur place comme une enfant de cinq ans. Le jeune archéologue avait l'air bien étonner, par mon sourire et mes yeux pétillants d'excitation.

- J'aimerais vous montrer quelque chose, suivez-moi.

Il n'avait trop l'air de comprendre pourquoi on n'allait plus marcher sur les digues, mais il accepta sans rien, de me suivre. Je me retenais de ne rien dire, pour ne pas gâcher la surprise et surtout pour le laisser deviner ce que je pouvais bien comploter. Je marchais devant lui, je me retournais de temps en temps vers lui, toujours ce même grand sourire aux lèvres. On marcha quelques minutes, jusqu'un téléporteur. Une fois dedans, j'appuyai sur le bouton pour nous rendre vers les laboratoires et plus exactement vers mon bureau. J'aimais voir la tête de Marc, qui comprenait de moins en moins la situation. Je trouvais cela très amusant, je dois l'avouer. Une fois arrivé dans les laboratoires, j'allumai la lumière. Il n'y avait déjà plus personnes à cette heure-là, ils étaient tous déjà partis mangés. Au moins, j'étais tranquille avec le jeune archéologue, sans qu'une de mes collègues vienne me taquiner sur le fait que je traînais avec un homme. Je laissais toujours le mystère planais autour de moi, pour une fois que j'avais l'impression de tout contrôler, cela me plaisait tellement. Je regardai Marc et lui montrai un siège pour qu'il s'assoie.

- Ne bougez pas, j'en ai pour deux minutes.

J'avais presque envie de rire, cette situation était tellement drôle. Je me dirigeai vers mon bureau, fouillant pendant plusieurs minutes dans les tiroirs, remuant tout le bazard qu'il avait à l'intérieur. Ne pouvant m'empêcher de pousser un soupir ou deux de temps en temps, n'arrivant pas à trouver ce que je voulais. Je finis par pousser un « Ahah ! » Quand je trouvai enfin l'objet, que je cherchais tant. Je cachai dans mon dos l'objet et je m'approchai de Marc, toujours avec le même sourire et les mêmes yeux pétillants de joie et d'excitation. Je finis par sortir mes mains de derrière mon dos, montrant à Marc une boule sphérique tout en métal. Je me retiens de rire, il ne comprenait vraiment où je voulais en venir avec cet objet.

- C'est un objet des Anciens. Il y a peu de temps, j'ai découvert à quoi il servait, grâce à un militaire, qui à le gêne des Anciens. Je n'arrivais pas à l'activer comme je n'avais pas le gêne, mais depuis quelques jours... Je l'ai, grâce à l'inoculation. Laissez-moi donc vous montrez ce que renferme cet objet.

Je fermai les yeux quelques instants, me concentrant très fort sur l'objet, je l'avais déjà ouvert une fois ou deux, seulement. J'espérais que la boule s'ouvre devant le jeune archéologue, la honte sinon. Je l'aurais trainer jusqu'ici pour rien. Au bout de quelques minutes de silence, la boule s'ouvrit délicatement laissant échapper une étrange lumière bleue, celle-ci se mit à former la réplique exacte d'Atlantis, vue de l'extérieur. J'étais tellement contente, que cela est fonctionné et quand je regardai Marc, je ne pouvais qu'être encore plus heureuse. J'étais sûr que cela lui plairait, il avait même l'air fasciner par cette découverte. Je dis d'une voix calme, essayant ne pas trop laisser exploser ma joie, qui était surexciter, pour ne pas déconcentrer Marc devant l'objet.

- Je trouve cela magnifique et vous Marc ?

En disant cela, je pointai mon doigt sur un endroit de la cité, ce dernier zooma immédiatement sur le lieu révélant la pièce où j'avais cliqué. Je voulais un peu l'impressionner, par cette découverte, je dois bien l'avouer et puis j'avais tellement envie de partager cela avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Jeu 17 Mar - 21:13
Elle baissa de nouveau le nez dans son assiette regrettant un peu sa question, au grand dam de Langford mais il trouvait toujours cela touchant et fut plus amusé par la question de Lily qu'il ne la croyait ridicule. Il en sourit avant de lui tendre son assiette pour lui proposer un bout de son moelleux.

- Oui, je veux bien un morceau et vous voulez goûter le mien, attention, il est fort en goût.

Marc ne put refuser, sa gourmandise était sans limite et sa curiosité le poussa à savoir quel goût avait la forêt noire du cuistot atlante. Ils prirent chacun un morceau du dessert de l'autre. Son regard ne pouvait décrocher du visage de Lily et sa cuillère heurta le bord de son assiette alors il se concentra plus sur ce qu'il faisait espérant qu'elle n'ai pas vu sa maladresse. Il renifla remarquant une odeur prononcée de kirsh avant de porter son morceau à la bouche. Bien qu'il sentait le fort goût du kirsh, il trouvait finalement bon mais préféra tout de même son moelleux.

- Pour répondre à votre question, oui, je connais la recette de la Foret Noir. D'ailleurs, je connais pas mal de recette, surtout quand il s'agit de chocolat. Il faut dire que mon père était souvent absent et comme ma mère... Enfin, on peut dire que je me débrouille un peu derrière les fourneaux. D'ailleurs, on pourrait se faire un concours de crêpes, j'adorais goûter les vôtres.

"Vous avez raison, ça pourrait être amusant..."

La jeune informaticienne se mit à boire beaucoup d'eau sans que Langford ne sache trop pourquoi, peut être que la forêt noire avait mauvais goût ou elle ne supportait pas le kirsh très présent dans la recette du chef. Une fois leur dessert terminé, le linguiste lui proposa d'aller admirer le ciel étoilé sur une digue de la cité. Il y avait peu de nuages ce soir-là, il pourrait sûrement voir beaucoup d'étoile pégasienne.

- J'adorais faire une petite balade en votre compagnie sur les digues d'Atlantis.

**Super...**

Langford prit son plateau pour le déposer près des cuisines du mess. Il quittèrent le self de la cité d'Atlantis et s'engagea dans les couloirs pour se diriger vers la digue la plus proche. Il réfléchissait déjà à ce qu'il allait dire, s'ils avaient été sur Terre, il aurait été plus facile de parler la constellation d'Orion ou celle de la Grande Ourse et raconter l'origine de leur nom. Soudain la jeune américaine s'arrêta en faisant signe au Docteur Langford de faire de même. Que se passait-il? Avait-il dit ou fait quelque chose de travers? Marc ne l'espérait pas.

- Attendez !

L'archéologue se retourna pour voir une Lily toute souriante et pétillante comme une enfant à Disneyland. Rassuré par sa gaieté, il laissa Lily dire ce qu'il y avait.

- J'aimerais vous montrer quelque chose, suivez-moi.

**Encore pleines de surprises...**

Elle passa devant lui se dirigeant à l'opposer des digues, Marc ne comprit pas tellement mais suivi la mystérieuse femme. Elle marchait d'un pas décidé devant Langford se retournant de temps en temps un grand sourire aux lèvres. Entrainé par une Lily amusée, elle s'engouffra dans un téléporteur pour amener les deux protagonistes dans une autre zone de la cité. Langford ne savait pas quoi penser, beaucoup de questions lui traversèrent la tête à ce moment-là. Voulait-elle s'isoler avec Langford? Pourquoi était-elle si exciter? Cela amusait beaucoup le Docteur Langford et se laissa emporté bien volonté par la pétillante Lily. Ils arrivèrent devant une pièce aménagée en laboratoire et la jeune informaticienne entra limite en sautillant dans la salle. Elle lui montra une chaise et l'invita à s'asseoir.

- Ne bougez pas, j'en ai pour deux minutes.

Elle disparut derrière un bureau fouillant dans un tiroir. Langford regarda autour de lui pour analyser les lieux et en déduisit assez facilement qu'il se trouvait dans un labo de recherches en électronique et peut être bien, le bureau de la jolie informaticienne. Il était de plus en plus intrigué par le suspense installé par Lily. Lily refit son apparition avec quelque chose dans le dos comme si elle avait une surprise à lui offrir. Toute contente par ce qu'elle orchestrait, elle lui tendit un artefact de forme sphérique en métal provoquant la curiosité du jeune archéologue.

"C'est pas un peu tard pour une partie de bowling atlante?... Qu'est ce que c'est?"

- C'est un objet des Anciens. Il y a peu de temps, j'ai découvert à quoi il servait, grâce à un militaire, qui à le gêne des Anciens. Je n'arrivais pas à l'activer comme je n'avais pas le gêne, mais depuis quelques jours... Je l'ai, grâce à l'inoculation. Laissez-moi donc vous montrez ce que renferme cet objet.

Captivé par l'explication de la jeune informaticienne, il la regarda se concentrer sur l'appareil en fermant les yeux. Il se redressa sur le dossier de sa chaise en croisant les bras et posa sa main devant sa bouche intéressé par ce que faisait Lily. Il en profita pour parcourir son visage du regard, elle était vraiment ravissante à ses yeux. Après quelques minutes d'attente, la boule décida enfin à s'ouvrir laissant apparaître une lueur bleuté. Un hologramme apparut représentant la cité légendaire d'Atlantis vu de l'extérieur. Si Lily cherchait à l'impressionner, c'était gagner, le jeune québécois était ébahi par ce que lui montrait Lily. Intrigué, il contempla le plan en 3D de la cité en remarquant la précision des détails.

- Je trouve cela magnifique et vous Marc ?

Marc ne pouvait plus décrocher ses yeux de la projection de la cité, il trouvait cela vraiment bien fait. Elle plongea ses doigts dans le halo bleuté pour zoomer une zone de la cité.

"Fascinant... En plus, on peut zoomer? Le GPS atlante par excellence... Mais comment l'avez-vous découvert?... C'est magnifique..."

En attendant que la jolie informaticienne narre son histoire, il plongea à son tour ses doigts dans la projection de la cité atlante essayant à son tour de manipuler le plan.

"Et vous avez trouvé d'autres fonctions à ce... ça a un nom au moins?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Ven 18 Mar - 0:39



Est ce que c'est un


rendez-vous galant ?


Avec Lily Jonhson et Marc Langford

- C'est pas un peu tard pour une partie de bowling atlante?... Qu'est ce que c'est?

Ma surprise avait eut l'effet que j'espérais, Marc était fasciner par l'objet et par cette réplique miniature d'Atlantis. Qui ne le saurais pas ? Je pourrais rester des heures à regarder cette lumière bleutée, m'endormir en la regardant et rêvant ensuite d'elle. Je me demandais si, il existait d'autre objet de ce genre, représentant des mondes qu'ils auraient visités ou seraient cacher d'autres objets plus intéressant comme un EEPZ. Vous imaginez la joie que ça serait pour le docteur Mckay de découvrir un EEPZ ? Et moi qui l'admire tant, je serais tellement heureuse de découvrir un plan, qui pourrait nous emmener vers cet objet qu'il désire tant, presque autant que du chocolat ou une bonne tasse de café. Mais ce qui me rendait encore plus heureuse, c'était de voir le visage de Marc s'illuminait devant ma découverte. Je ne connaissais rien, qui pourrais me rendre encore plus heureuse à ce moment même...

Mais que m'arrivait-il ? Pourquoi tout cela me rendait si heureuse ? Pourquoi ma peur n'était pas présente alors que nous étions proches l'un de l'autre, de plus sans personnes autour de nous ? Est que le Kisch m'était monté un peu trop à la tête et avait réellement noyer ma peur comme je l'espérais ? Il fallait que je trouve un moyen pour voir si ma peur était vraiment morte sous les effets de l'alcool ou si elle était cacher quelque part en moi, prête à ressurgir à tous moment. Il fallait que je trouve un moyen discret, mais qui pourrais me permettre néanmoins de savoir si ce que je pensais était vrai.

- Fascinant... En plus, on peut zoomer? Le GPS atlante par excellence... Mais comment l'avez-vous découvert?... C'est magnifique...

- C'est vrai qu'on pourrait dire que c'est un des GPS des Anciens, sans voix pour nous dire de prendre la prochaine sortie à droite.Dis-je en rigolant. En fait, il y a pas mal d'objet des Anciens qu'on a découvert en fouillant la cité et dont beaucoup, dont nous savons pas à quoi ils servent malheureusement. Je ne sais plus pourquoi j'ai tenu absolument à connaître la fonction de cette boule... Elle m'attirait, j'avais l'impression qu'elle m'appelait... Vous devenez me trouver bête, non ?
Je rougis doucement en disant cela, baissant un peu les yeux vers la réplique d'Atlantis, c'était vraiment magnifique. Je me souviens de mon regard se baladant sur les différents objets des Anciens découverts et donc nous ne connaissions pas leurs fonctionnalités. Mes yeux, c'étaient poser sur cette boule et quelque chose en moi m'avait dit : Cet objet ! Cet objet est le bon, il est fait pour toi, il t'attendait.

- Et vous avez trouvé d'autres fonctions à ce... ça a un nom au moins?

Je regardais amuser, en voyant Marc essayer de manipuler cette carte en 3D de la cité d'Atlantis. Une idée me vint soudainement, j'allais donner la boule mystique au jeune archéologue. J'en profiterais pour que nos mains se touchent doucement et ainsi je verrais comment mon esprit réagirais. Je souris timidement à Marc, en pensant à mon idée. Il n'avais pas trop remarqué mon air rêveur, trop occupé par la réplique d'Atlantis sous forme d'une lumière bleuté. J'attrapa avec une très grande délicatesse la main de Marc, l'ouvrant pour y déposer la boule, pour qu'il puisse y jouer avec. Un frisson m'envahit quand nos mains se touchèrent, nos regards se croisèrent sur le coup, faisant battre mon cœur un peu plus vite. Un silence se fit autour de nous, nous nous regardions tous les deux sans rien dire. J'étais assez proche de lui et ma main toucher toujours la sienne. Je me sentis légèrement rougir, mais je n'osais pas bouger, ni regarder ailleurs. Ce moment était si doux, si précieux à mes yeux. Je pouvais presque sentir son souffle sur mon visage, tellement nous étions proche. Plus nous restions ainsi sans rien dire, plus je me mettais à rougir et plus mon cœur s'emballait. Je devais mettre fin à ce silence, même si je n'en avais pas réellement envie. Déjà répondre à sa questions, enfin ses questions, ne serait pas du luxe, non ?

- Je... Je n'ai encore pris le temps de réfléchir à un nom...

Mon regard était restait plongé dans celui de Marc, j'avais beaucoup de mal à quitter son regard. J'avais envie de me perdre dans ses yeux, ils avaient réussit à captiver mon regard. Mon regard qui n'avais qu'une envie le regarder, c'est comme-çi l'objet des Anciens n'existait plus à mes yeux. Je devais me concentrer et pour cela mon regarda quitta, avec regret, le regard de Marc, pour poser se sur la réplique d'Atlantis.

- Je l'ai découvert il n'y a pas très longtemps et je n'ai, pour l'instant pas découvert de nouvelles fonctionnalités. Vous êtes d'ailleurs la première personne à qui je montre cet artefact.

Moi qui m'était promis intérieurement que la première personne à qui je le montrerais serait le Docteur Mckay, je n'avais pas résister à l'envie de le montrer à Marc. J'avais envie de partager cette découvert avec lui, encore une fois, j'en ignorais la raison derrière tout cela.

- Peut être que vous pourrez m'aider à trouver un nom, je suis tellement nul pour en choisir un. Je vous serais extrêmement reconnaissante, si vous pouviez m'aider à en trouver un. Après tout sa serait mieux que cet objet est un nom, avant que je le présente à mes collègues.

J'avais beaucoup de mal à regardais de nouveau Marc dans les yeux, j'avais tellement peur de me perdre dans son regard une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Ven 18 Mar - 18:35
Langford s'amusait à zoomer puis dézoomer certaines zones de la cité, se penchant même pour regarder plus près. Il pensait que la jolie informaticienne avait fait une bien belle trouvaille. Avec ce genre d'objet, les membres de l'expédition ne pourrait plus se perdre dans le vaisseau des anciens. Puis tout d'un coup, la projection des tours d'Atlantis se dissipa pour laisser apparaître l'air amusé de la belle Lily et, à travers la lueur bleuté que dégagé l'engin, les yeux du linguiste se focalisèrent sur le visage souriant de l'informaticienne, les joues légèrement rosées. Elle était tellement craquante avec ses pupilles pétillantes si heureuse de lui faire découvrir un artefact aussi fascinant. Il se redressa pour admirer encore l'hologramme de la cité.

**Qui des deux me fascine le plus...**

Soudain, sans qu'il s'y attende, il sentit la douce main de Lily prendre la sienne et la sensation dans le ventre, qu'il avait eu tout à l'heure au mess, fit de nouveau son apparition, plus intense. L'instant se figea lorsque leur regard se croisèrent au même moment et sa boule au ventre s'amplifia de plus belle. Captivé par son charme, le regard de Langford se noya dans les beaux yeux de Lily et de légers frissons surgissait dans sa nuque. La bouche légèrement entre-ouverte, son pouls s’accéléra un peu et son esprit se déconnecta, ce qui était plutôt rare. L'instant fut presque magique, indescriptible, intemporel...

**...**

- Je... Je n'ai encore pris le temps de réfléchir à un nom...

Ce fut donc la charmante hackeuse qui rompit le silence la première mais ils continuèrent à se regarder encore quelques secondes. Lorsque leur regard se décrochèrent l'un de l'autre, le docteur Langford passa instantanément sa main dans la nuque pour atténuer l'effet des frissons. Lily lui déposa le précieux artefact délicatement dans ses mains.

"Vous... Vous trouverez un chouette nom... J'en suis sûr..." dit-il quelque peu perturbé.

- Je l'ai découvert il n'y a pas très longtemps et je n'ai, pour l'instant pas découvert de nouvelles fonctionnalités. Vous êtes d'ailleurs la première personne à qui je montre cet artefact.

"La première personne vous dîtes? Quel honneur... C'est vraiment une superbe découverte, bravo. Je vous tire mon chapeau... Enfin si j'en avais un..."

L'archéologue plongea de nouveau sa main dans le halo bleuté représentant la cité. Il ne pouvait s'empêcher de sourire après l'échange qu'il venait d'avoir. Cela signifiait sûrement quelque chose, il s'autorisa à penser qu'il lui plaisait mais il ne voulu pas s'emballer trop vite.

- Peut être que vous pourrez m'aider à trouver un nom, je suis tellement nul pour en choisir un. Je vous serais extrêmement reconnaissante, si vous pouviez m'aider à en trouver un. Après tout sa serait mieux que cet objet est un nom, avant que je le présente à mes collègues.

Il commença à réfléchir à voix haute pour trouver un nom à cet engin atlante. Il fallait qu'il soit le plus clair possible et prononçable dans toutes les langues.

"Un nom?... C'est une très bonne question... Voyons... Une GAM pour Géolocalisation Atlantis Map... Ou... une mapball... Euh non, c'est pas pour lancer sur des bestioles là... Jonh Jonh? Il y a une marque similaire en France..."

Le jeune archéologue souriait lui-même à aux nombres de bêtises qu'il pouvait débiter à la seconde. Il savait qu'elle aurait le temps de trouver un nom adéquat original et court pour que tout le monde s'en souvienne facilement.

"Sérieusement, je n'en ai aucunes idées mais je suis convaincu que vous trouverez un nom génial à ce mini GPS atlante. Je suis vraiment content que vous me l'ayez montrer."

Langford songeait à tous ses endroits de la cité encore inexplorés et ils étaient là, sous leurs yeux, affiché dans cette map lantienne. Cette boule holographique allait pouvoir aider grandement les recherches dans la cité.

"Vous en avez dû en profiter pour visiter un peu la cité, non? Vous ne pouvez pas vous perdre grâce à ça, maintenant."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Sam 19 Mar - 21:25



Est ce que c'est un


rendez-vous galant ?


Avec Lily Jonhson et Marc Langford

Cet échange de regard avait été juste magique... Mais ou été donc ma peur ? Elle n'avait pas fait son apparition, malgré que nous soyons aussi proches l'un de l'autre, malgré ce long échange de regard et malgré ce silence. Si ma peur avait disparu grâce au Kisch peut être que j'allais me mettre à manger des Forets Noirs plus souvent ou bien boire un verre de temps en temps. Ou alors il y avait autre chose ? Car pendant ce court moment où on étions si proche, le regard plongé dans celui de l'autre, j'avais voulu plus. J'avais eut envie de me rapprocher un peu plus de lui. J'avais eut envie de le toucher un peu plus, remonter ma main jusqu'à sa joue, pour la caresser doucement. J'avais eut envie... Mon dieu, mais que m'arrivait-il ? Pouvait-on avoir de telles envies avec un ami ? Même moi qui n'avais jamais eut d'amis, je savais qu'on ne pouvait pas avoir ce genre d'envie avec un simple ami. Mais alors que m'arrivait-il ? Pourquoi mon cœur battait-il ainsi ? Pourquoi je n'avais pas peur ? Pourquoi je me pose toujours autant de question ? Mon esprit ne pouvait pas se mettre sur pause de temps en temps, me laissant juste profiter de l'instant présent. Mais d'un côté si, mon esprit se mettais sur pause, j'aurais surement fait une bêtise... J'aurais surement laisser mon envie, de me rapprocher de lui, se faire. Et pour une fois que je m'entendais bien avec un homme, je n'avais aucune envie de le perdre...

C'est moi qui mis fin à ce moment si beau et si magique, en lui disant que je n'avais pas trouvé de nom à cet objet des Anciens.

- Vous... Vous trouverez un chouette nom... J'en suis sûr...

Il avait l'air d'avoir un peu de mal à parler, tout comme moi. Est que je l'avais mis mal à l'aise ? J'espère que non, et si, au contraire... Il avait voulu plus lui aussi et si je n'avais pas repris la parole, aurait-il coupé le silence ? Ou... Je ne préférais pas y penser, je me faisais des idées, cet évident. L'alcool n'avait vraiment pas de bons effets sur moi...

- La première personne vous dîtes? Quel honneur... C'est vraiment une superbe découverte, bravo. Je vous tire mon chapeau... Enfin si j'en avais un...

Je souris à ce qu'il venait de dire, rougissant légèrement. Sans le savoir, quelque chose était en train de naitre en moi petit à petit, a chacune de ses phrases, à chacun de ses sourires et de ses regards. Je demandais à Marc si, il voulait bien choisir un nom pour l'objet des Anciens avec moi.

- Un nom?... C'est une très bonne question... Voyons... Une GAM pour Géolocalisation Atlantis Map... Ou... une mapball... Euh non, c'est pas pour lancer sur des bestioles là... Jonh Jonh? Il y a une marque similaire en France...

J'écoutais chacune de ses propositions, le sourire aux lèvres. Il avait déjà beaucoup plus d'idée que moi, j'aimais beaucoup l'idée de l'appeler GAM. Avant que je puisse dire quoi que se soit, Marc enchaina en disant :

- Sérieusement, je n'en ai aucunes idées mais je suis convaincu que vous trouverez un nom génial à ce mini GPS atlante. Je suis vraiment content que vous me l'ayez montrer.

- Je suis vraiment contente qu'il t'ait plu...

Je me tue immédiatement, le regardant rouge comme une tomate. Je l'avais tutoyé, comme ça, sans raison... C'était sorti tellement naturellement, je dois bien l'avouer. Il faut dire que je me sentais proche de lui, plus que je ne l'avais été avec qui que se soit. Et puis cet échange de regard qu'on avait eut, devait y être pour quelque chose. Je baissai les yeux honteuse de l'avoir tutoyé comme ça.

- Je... Désoler... C'est sorti tout seul...

Je n'arrêtais pas de rougir, c'est la première fois que je tutoyais quelqu'un. J'espérais que Marc ne le prenne pas mal, d'ailleurs pour m'assurer de vite changer de sujet. J'enchaînai directement en disant :

- J'aime bien GAM, on pourrait aussi l'appeler GPSA. Le GPS des antlantes, ce n'est pas très recherché mais c'est déjà mieux que rien pour l'instant. Je vais continuais à réfléchir à un nom et si jamais vous... Vous avez une idée, n'hésitez pas à m'en faire part. Je serais ravie d'entendre vos propositions.

J'avais eut un moment de doute en le vouvoyant de nouveaux, j'avais même levé discrètement les yeux vers lui, comme pour essayer de savoir si je l'avais bien vouvoyé et non tutoyer. Je me mis à regarder à la mimi réplique d'Atlantis ou Marc s'amusait à zoomer sur des zones encore inexplorées.

- Vous en avez dû en profiter pour visiter un peu la cité, non? Vous ne pouvez pas vous perdre grâce à ça, maintenant.

- Je dois avouer que je n'en ai même pas profiter, pour visité la cité, toute seule j'ai un peu peur... On ne sait jamais sur quoi on peu tomber et si les Anciens avaient installés des pièges ici et là de la cité. Encore si quelqu'un m'accompagner, j'aurais moins peur de partir à l'aventure.


En disant cela je pose mon regard sur le jeune archéologue, comme si je lui proposais de jouer les explorateurs de la cité avec moi. Il faut dire que j'aurais moin peur de jouer l'aventurière en sa compagnie, que toute seule. Peut être pas se soir, enfin je n'étais pas du tout fatiguer, mais peut être que Marc si. Et surtout peut être, qu'il n'avait pas envie de visiter la cité avec moi. Surtout qu'il n'était pas vraiment permis de visiter les zones inexplorer sans autorisation. Après il avait plein de zone ou je pouvais aller, que je ne connaisais pas encore, malheureusement. Je souris timidement au jeune archéologue en lui disant :

- Vous êtes toujours d'accord pour qu'on aille se promener sur les digues ou vous avez envie de faire autre chose ? Si vous êtes fatiguer je comprendrais, ne vous en faite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Sam 19 Mar - 23:35
Alors que Langford essayait de reprendre ses esprits après ce moment intense en émotion, il chercha maladroitement des propositions de nom pour appeler la découverte de Lily. N'étant lui même que peu convaincu par sa réflexion, il lui dit qu'elle trouvera sûrement un nom approprié pour cet objet atlante. De plus, il fit part de sa joie qu'elle est voulu partager cela avec le linguiste.

- Je suis vraiment contente qu'il t'ait plu...

**Super, je suis content qu'elle soit contente que je sois content...**

Le jeune archéologue ne pouvait que sourire à Lily, d'autant plus qu'elle venait de le tutoyé mais cela ne choqua pas Langford. Au contraire, il considérait le tutoiement plus respectueux qu'un vouvoiement car cela voulait dire que l'interlocuteur était suffisamment à l'aise pour faire sauter le protocole verbale.

- Je... Désoler... C'est sorti tout seul...

Puisque cela ne l'avait pas choquer, il ne comprit pas très bien pourquoi la jolie Lily s'excuser. Il regarda Lily en souriant relevant un sourcil lourd de sens. Peut être avait-elle eu une remontée d'air? A moins que par mégarde, elle avait libéré une flatulence? Langford paraissait peut être trop puritain pour qu'elle soit si gêné. Alors qu'il allait la rassurer, elle se précipita à enchaîner sur la quête du nom de l'appareil.

- J'aime bien GAM, on pourrait aussi l'appeler GPSA. Le GPS des atlantes, ce n'est pas très recherché mais c'est déjà mieux que rien pour l'instant. Je vais continuais à réfléchir à un nom et si jamais vous... Vous avez une idée, n'hésitez pas à m'en faire part. Je serais ravie d'entendre vos propositions.

**Mais pourquoi se remet-elle à me vouvoyer?...**

"Dès que j'aurais des idées plus... pertinentes et cools, je vous en ferais part."

Manipulant de nouveau l'hologramme de la cité, il regardait plusieurs zones de la cité qu'il ne connaissait pas. Il demanda alors à la jeune informaticienne si elle en avait profité pour visiter un peu Atlantis grâce à ce GPS atlante.

- Je dois avouer que je n'en ai même pas profiter, pour visité la cité, toute seule j'ai un peu peur... On ne sait jamais sur quoi on peu tomber et si les Anciens avaient installés des pièges ici et là de la cité. Encore si quelqu'un m'accompagner, j'aurais moins peur de partir à l'aventure.

"Je ne pense pas qu'il y est des pièges dans la cité mais des technologies qui nous dépassent, ça, oui..."

**Et j'en sais quelque chose...**

Langford se revoyait en train de décoller dans un jumper par inattention avec la pauvre Nathalie. C'était comme un gamin de douze ans conduisant une voiture, incontrôlable. Il avait finit par encastrer l'appareil contre un gros arbre du continent après un petit détour dans la haute atmosphère et un petit plongeon dans l'océan.

"Mais si vous voulais que je vous escorte pour explorer la cité, ce serait un plaisir, mademoiselle Jonhson. Je suis curieux de savoir ce que peut bien encore cacher cette cité."

Il songea de nouveau à tous ces secteurs inexplorés, il désirait découvrir ce qu'ils renfermaient. Peut être que des anciens avant laisser des objets utiles de la vie quotidienne. D'un point de vue anthropologique, nous ne savons pas grands choses sur le mode de vie des atlantes et les quartiers des ailes pourraient leur révéler pas mal d'informations.

- Vous êtes toujours d'accord pour qu'on aille se promener sur les digues ou vous avez envie de faire autre chose ? Si vous êtes fatiguer je comprendrais, ne vous en faite pas.

"Ah ben bien sûr que j'ai toujours envie de voir les étoiles avec vous... Euh Toi... On peut continuer à se tutoyer si cela ne te dérange pas? Certes je suis professeur mais je suis encore jeune avant tout..."

Langford appréciait cette soirée passé avec Lily, il voulait en aucun cas qu'elle se termine si vite. Une petite promenade au bord des quais sous le ciel étoilé est si reposant et pouvoir partager ce moment avec une femme si intéressante et charmante, ce ne pouvait que plaire au québecois. Il fit un geste de la main pour inviter Lily à sortir la première de la pièce pendant qu'il réfléchissait encore à voix haute à un nom pour l'artefact de Lily mais sans résultats probants.

"MHP pour Map Holographic Projector... mmmh je ne sais pas... Juste Holographic Map... Non... Mapball?... Il faut que j'arrête, je dis vraiment n'importe quoi..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford) Dim 20 Mar - 0:36



Est ce que c'est un


rendez-vous galant ?


Avec Lily Jonhson et Marc Langford

Je me sentais encore honteuse de l'avoir tutoyé aussi facilement, je me mis à jouer machinalement avec une mèche de mes cheveux, espérant qu'il ne m'en veuille pas. Et pour éviter le sujet, je lui parlais des noms qu'on pourrait donner à l'objet des Anciens.

- Dès que j'aurais des idées plus... pertinentes et cools, je vous en ferais part.

Je lui souris timidement, le remerciant d'un simple signe de tête. Puis je parlai de mon envie d'explorer la cité d'Atlantis, mais la peur de le faire seul, en sous entendant que je voudrais qu'il m'accompagne.

- Je ne pense pas qu'il y est des pièges dans la cité, mais des technologies qui nous dépassent, ça, oui...

- Si les pièges ne sont que technologiques cela ne me fait pas peur, bien au contraire.
Dis-je avec un sourire malicieux sur les lèvres.

Découvrir de nouvelles technologies encore inconnues qui pourraient nous servir dans la vie de tous les jours, voir peut-être sauver des vies. Bon, peut être pas, mais on peut toujours rêver, non ?

- Mais si vous voulais que je vous escorte pour explorer la cité, ce serait un plaisir, mademoiselle Jonhson. Je suis curieux de savoir ce que peut bien encore cacher cette cité.

- On pourrait s'organiser une journée exploration de la cité, une sorte de sortie scolaire.
Dis-je en rigolant. Mais bon, je crois que nous devrions demander une autorisation pour pouvoir explorer, les endroits de la cité encore inexplorés.

Ce n'ai pas que j'avais peur de me faire engueuler, pour être partie comme ça, en exploration de la cité, sans autorisation. Mais comme je n'avais pas faire parler de moi, je préférais me faire toute petite aux yeux des dirigeant de la cité. Et puis je mettais fait assez connaître avec mon piratage informatique avec les dossiers du SGA.

Je me demandais à Marc si, il était toujours partant pour aller se promener sur les Digues.


- Ah ben bien sûr que j'ai toujours envie de voir les étoiles avec vous... Euh Toi... On peut continuer à se tutoyer si cela ne te dérange pas? Certes je suis professeur mais je suis encore jeune avant tout...

- Cela ne me dérange pas, après tout, c'est moi qui commencer à te vous... Enfin à te tutoyer. Sur le coup, j'ai cru que j'avais fait une bêtise et que tu allais m'en vouloir de te dire tu.

Je souris légèrement, j'étais contente qu'il prenait cette histoire de tutoyment aussi bien. Je repris l'objet des Anciens, encore sans nom, pour le ranger dans le tiroir de mon bureau. Avant de quitter les laboratoires, pensant à bien éteindre la lumière avant de partir. Tout en écoutant d'une oreille ce que me disait le jeune archéologue.

- MHP pour Map Holographic Projector... mmmh je ne sais pas... Juste Holographic Map... Non... Mapball?... Il faut que j'arrête, je dis vraiment n'importe quoi...

- Non ne t'arrête pas de parler, j'adore t'écouter...

Je lui souris timidement en disant cela, rougissant encore une nouvelle fois. En le tutoyant, je me sentais encore plus proche de lui et j'avais l'impression de pouvoir tout lui dire, de pouvoir lui confier tout mes petits secrets personnels. On marchais tranquillement côte à côte vers les Digues d'Atlantis, nous étions si proche que le dos de nos mains se touchaient presque. Je mourrais d'envie intérieurement de lui prendre sa main et de la glisser doucement dans la mienne, de sentir sa peau contre la mienne. Encore une fois j'ignorais pourquoi je voulais le sentir si proche de moi, mais j'avais décider d’arrêter de me prendre la tête et de simplement profiter de l'instant présent. De profiter de ses regards, de ses sourires et de sentir de temps en temps le dos de sa main contre la mienne. Cela me donnais d'agréable frisson, comme un doux vent venant caresser notre peau sous la chaleur du soleil. Je me permis une fois ou deux de coller un peu plus ma main contre la sienne, me retenant pour ne pas faire plus. Je n'osais pas le regarder, je rougissais légèrement et je n'arrêtais pas de sourire bêtement.

- J'espère que le ciel est dégagé se soir, qu'on puisse admirer les étoiles.

Nous marchions encore quelques minutes, parlant de tout et de rien. Puis nous arrivons sur les Digues d'Atlantis, par chance, il n'y avait personne à l'horizon. Je ne pouvais pas m'empêcher de sourire en sachant que nous étions seul. Ma peur était vraiment morte, ce n'es pas possible et si... Je me souviens soudainement d'une chose. Avant de me rendre à cette soirée, j'avais prit mes médicaments. Ces derniers temps j'essayais un produit destiner à me détendre un peu plus face aux hommes. Cela, plus l'alcool que j'avais manger dans cette Foret Noir... Voilà donc l'explication de mon comportement si calme face à Marc et moi qui pensais... Qu'il y avait plus... Un plus qui faisait battre doucement mon cœur, un peu plus vite que d'habitude, à chaque fois qu'il me regardait. Non, je pouvais et ne voulais pas croire que l'alcool et les médicaments étaient derrière tout sa ! Enfin si, mais pas que... Je voulais espérais que ce petit plus, soit aussi la raison pour que ma peur ne soit pas la.

Je fis quelques pas en avant, prenant une grande bouffé d'air frais. J'essayais de chasser toutes les pensés négatifs ou tristes de mon esprit, ne pensant qu'à Marc qui était juste derrière moi. Je levais doucement les yeux vers le ciel, qui était magnifique ce soir là. Aucun nuage à l'horizon, il y avait juste les étoiles et la lune, enfin les lunes... Cela me faisait toujours rire quand je les voyaient. Les yeux toujours rivés vers le ciel, je dis à Marc :

-Le ciel est vraiment magnifique se soir, tout comme cette soirée en ta compagnie...

Je continuais à regarder le ciel, n'osant le regarder après ce que je venais de dire.
Revenir en haut Aller en bas

Est ce que c'est un rendez-vous galant ? (P.V : Marc Langford)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» [2000]Paris perdu, rendez-vous galant de mauvais goût [Izlaya/Alan/Maureen][Terminé]
» Rendez vous galant ou retrouvaille amicale ? [ PV Kaito ]
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 3 - Zone de Restauration et de Loisirs :: Mess-