Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Jeu 17 Mar - 23:14
Invité
Invité
avatar
Lorsque Elia arriva dans la salle d'embarquement où elle avait été réclamée suite à une « léger incident » pour évaluer les besoins pour que son équipe de nettoyage puisse faire le nécessaire, elle n'en crut pas ses yeux. C'était ça qu'ils appelaient un « léger incident » ? L'endroit ressemblait à un champ de bataille. De l'autre coté du cercle de pierre qu'elle savait être ce qu'on appelait la « porte des étoiles », elle voyait un espèce de vaisseau, entouré d'une mer de verre coloré et un grand trou dans ce qui avait été un vitrail magnifique.

Elle resta pantoise. Ils attendaient quoi du service de nettoyage ? Déjà, elles ne pourraient rien faire tant que le « truc » était encore au milieu, mais visiblement, ce problème était en cours de règlement. Un homme assis derrière une console prit la parole :

- « Major Lorne, vous pouvez ressortir le Jumper. »

Elia vit le vaisseau s’élever légèrement du sol et repartir en marche arrière, ressortant par là d'où il était visiblement entré. Mais avec beaucoup plus de délicatesse que ceux qui l'avaient posé là. Ce fameux Major Lorne était un pilote bien plus doué qu'eux. Il réussit à faire ressortir l'engin sans même faire tomber un nouveau bout de vitrail.

On leur avait donné l'ordre de faire le point de ses besoins et d'attendre le feu vert avant de se mettre au boulot, mais le feu vert de qui ?

Elle jeta un coup d’œil autour d'elle. Dans une salle de l'étage, elle vit plusieurs personnes assises autour d'une grande table ronde. Elle reconnut la directrice de la cité ainsi que le responsable militaire. Peut-être cette réunion au sommet avait-elle quelque chose à voir avec les événements qui avaient amené à tout se bazar ?

Malgré elle, elle commença à réfléchir à l'organisation des choses. Déjà, il leur faudrait attendre que les restes de vitrail qui tenait encore par miracle au cadre soit enlevées. Ensuite, il leur faudrait des grands conteneurs pour évacuer les gros morceaux de verres qui était au sol, ainsi que des gants pour éviter les coupures. Rien que pour ça, il leur faudrait probablement plusieurs heures, et la totalité des filles de son équipe.

Pendant qu'elles seraient occupées à ça, elles ne pourraient pas assumer leur travail courant. Il leur faudrait probablement doubler leurs service pendant quelques jours pour rattraper le retard. Elia soupira...

Une fois le plus gros dégagé, il leur faudrait passer un sérieux coup d'aspirateur, le verre, ça faisait des échardes, de la poussière.

Comme on lui avait dit d'attendre, elle attendit, accoudée à la balustrade et regrettant le carnage. Il était tellement beau se vitrail, c'était un crève cœur de le voir ainsi détruit.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Mar - 23:13
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 34
√ Messages : 2186
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


Bris et débris

Elia




Quand Karola avait souhaité que quelque chose se passe sur la cité alors que depuis un moment elle était plongée dans la langueur en raison des récent événements sur Alpha, elle ne s'attendait pas à ce que ce soit de manière aussi extrême. Alors qu'elle travaillait tranquillement elle avait été dérangée par un vacarme infernal. Elle sut très rapidement que cela provenait de la salle d'embarquement et en se rendant sur place elle eut le déplaisir de constater que l'une des baies vitrées de la salle avait été explosée par l’atterrissage très mal négocié d'un Jumper. A son bord, personne d'autre que Marc Langford et Nathalie Dumond son assistante. Avant qu'elle n’ait le temps de se demander quelle était cette mascarade elle avait été sollicité par un Sheppard fou de rage et une Weir toute aussi penaude que coupable. 
 
Tous les trois s'étaient rendus dans le bureau de la chef histoire de parler de ce malheureux incident qui venait de se produire. De fil en aiguille Karola apprit que Weir en était indirectement la responsable car c'était elle qui avait demandé à son assistante de faire découvrir à l'archéologue la technologie lantienne. Karola avait de nouveau ressentit un très fort mécontentement face à cette décision de Weir pas du tout inappropriée. Ils mirent tous les trois d’accord sur les sanctions qui attendaient Nathalie et Marc puis allèrent les rejoindre en salle de briefing. Là le ton grimpa rapidement et son assistante finit par craquer et dans un geste désespéré annonça sa démission. Karola lui avait couru après pour l’en dissuader car c’était selon elle une décision hors de propos et bien exagéré en regard de la situation. Heureusement elle était parvenue à la ramener à la raison et en salle de débriefing.
 
Non sans mal ils avaient fini par mettre fin à leur petite réunion-crise et Karola avait annoncé les sanctions à Nathalie et Marc. Et puis enfin ils se séparèrent. John décida de raccompagner la capitaine jusqu’à son bureau et sur le chemin lui demanda de gérer les quelques détails concernant le nettoyage de la zone notamment en allant donner le feu vert aux équipes de nettoyage une fois que Lorne aurait évacué le Jumper. Karola avait bien évidemment accepté contente d’avoir autre chose à faire que de lire des rapports. Rapidement elle avait consulté la base de données du personnel afin de prendre connaissance des techniciens de surface de la base. Celle en chef se nommait Elia Fischer. Elle devait très certainement déjà se trouver sur place, Karola n’avait plus qu’à la rejoindre afin de lui donner l’autorisation d’intervenir.
 
En débarquant à nouveau dans le hall principal d’Atlantis, Karola put constater que le Jumper ne s’y trouvait plus. Lorne avait réussi à l’évacuer sans faire d’autres dégâts, heureusement qu’il était bien meilleur pilote que les deux autres énergumènes. Son regard se promena dans la salle, il y avait un sacré paquet de débris au sol. Ils n’y étaient pas allés de main morte. Autant dire que le nettoyage allait prendre des heures. Heureusement que les missions étaient suspendues pour l’instant, la porte n’était pas susceptible d’être traversée et ainsi les équipes pourraient faire leur travail en toute sérénité. Finalement ses yeux se posèrent sur une jeune femme qu’elle reconnut aussitôt pour avoir vu sa photo sur son dossier à peine quelques minutes plus tôt. Il s’agissait de la fameuse Elia Fischer, elle observait l’air songeur la zone qui s’étendait devant elle. Karola se dirigea vers elle afin de lui transmettre quelques infos.
 

-Elia Fischer ? Je suis le Capitaine Frei. Je viens vous donner l’autorisation de commencer le nettoyage. Vous avez carte blanche pour procéder, s’il vous faut quoique ce soit faites le savoir au soldat McArly qui fera son possible pour vous donner satisfaction. D’ailleurs vous ne devriez-pas tarder à être rejointe par les deux grands fauteurs de trouble du jour. 



© Lady sur Epicode


_________________


DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Mar - 21:34
Invité
Invité
avatar
Elia attendit patiemment, jetant parfois un coup d’œil vers la salle vitrée où les cinq personnes semblaient avoir une discussions houleuse. Elle surprit la tentative de fuite de la rouquine qui fut rattrapée par une des soldate. Vu ses épaulettes et le fait qu'elle participe à cette réunion de crise, Elia comprit que c'était une gradée. Elle vit la soldate convaincre la jeune rouquine de rejoindre la salle de réunion, à moins que ça n'ait été le message que cette dernière avait reçu ? Mais tout ceci ne regardait pas la jeune femme, sauf si ça pouvait avoir un impact sur son boulot, et elle ne voyait pas comment ce pourrait être le cas.

Décidément, il semblait qu'on ne s'ennuie jamais ici. Quand les participants quittèrent la salle de réunion et s’égayèrent dans la citée, elle comprit qu'elle n'aurait plus très longtemps à attendre. Elle vit la rouquine qui avait tenté de prendre la fuite quitter l'endroit en rasant les mur, un jeune homme reprendre ses activités comme si de rien n'était, et les deux soldats partir ensemble en discutant.

Pour Elia, le fait d'être ici ou ailleurs n'avait pas beaucoup d'importance. Elle était patiente, et puis au moins, comme ça, elle avait eut le temps d'organiser les choses. De réfléchir à ce dont elle aurait besoin.

La jeune soldate brune vint finalement la rejoindre, se présentant comme étant la Capitaine Frei. Elia la salua d'un geste de la tête. Ainsi c'était elle, la Capitaine Frei ? Elle en avait entendu parler bien sûr, mais elle n'avait jamais eut l'occasion de la rencontrer. Mine de rien, la base était grande et Elia n'avait beaucoup de contact avec les autres Atlantes. Il faut dire que son équipe intervenait principalement dans les lieux professionnel, de préférence de nuit, quand ils étaient plus ou moins vide (même si sur Atlantis, elle avait eu l'occasion de voir que même à 3h du mat', il était rare de ne pas trouver encore un scientifique penché sur son microscope).

Elia sourit à la brune.

- « Et bien, dés que les techniciens auront fini de faire tomber les morceaux de verres encore accrochés au cadre, ce qui vu leur professionnalisme et leur efficacité ne devrait pas prendre beaucoup de temps, mon équipe sera prête à intervenir. Mais si nous avons quelques mains de plus, se ne sera pas de refus. Je pense qu'au plus tard demain matin, si nous travaillons jusque tard dans la nuit, l'endroit sera prêt pour recevoir un nouveau vitrail. »

Sur ces mots, elle salua la capitaine Frei d'un mouvement de tête avant de descendre l'escalier, tapotant son oreillette pour contacter le reste de son équipe et leur demander de venir la rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Avr - 18:39
Invité
Invité
avatar
Sa petite sieste dans les bras de John avait permis à Nathalie de reprendre un peu de poil de la bête. Et puis surtout elle était heureuse, heureuse de savoir que ses sentiments étaient partagés. Après son départ, elle s'était changée, troquant son uniforme de bureau contre celui qu'elle mettait les rares fois où elle partait en mission. Ensuite, elle était passé par la salle de bain pour tenter de se rendre présentable, mais avait vite réalisé que vu l'étendu des dégâts ce n'était pas un peu de maquillage qui ferait illusion. Elle s'était donc contenté d'enlever les restes de son maquillage ruiné par ses larmes et de se passer un peu d'eau froide sur le visage, en évitant soigneusement de mouiller les points que Beckett lui avait posés avant de tresser ses cheveux.

Lorsque son oreillette grésilla et que Karola lui demanda de rejoindre la salle d'embarquement où l'équipe de nettoyage était arrivé, elle était prête :

- « J'arrive. »
répondit-elle simplement.

Nathalie retourna vers le lieu de son forfait en s'efforçant de garder la tête haute malgré les regards en coin qu'elle rencontra dans le couloir. Oui, bon, elle avait fait une connerie. Elle n'était pas la première sur Atlantis, et ne serait certainement pas la dernière. Dés que la vitre aurait été remplacé, il ne faudrait pas longtemps pour que cette histoire soit remplacé par une autre. Bon, encore que... pour être honnête pour faire pire qu'incruster un jumper dans la salle d'embarquement...

Toute à ses réflexions, elle arriva à destination. Mon dieu... Elle n'avait pas vraiment pris la mesure des dégâs tant elle était perturbée. Une équipe de technicien était en train de détacher délicatement les derniers morceau de l'immense vitrail... mais bon, il ne restait plus grand chose. Elle sentit le vent s'engouffrer par l'ouverture. Il y avait des morceaux de verre coloré partout sur le sol, jusque sur les premières marches de l'escalier.

Elle secoua la tête, prenant soudain conscience des conséquences qu'aurait pu avoir cet incident s'il y avait eu plus de monde dans la salle. Pour éviter à ses pensées de trop s'attarder sur ce qui aurait pu arriver, Nathalie chercha Marc des yeux. Elle savait qu'il serait aussi là pour donner un coup de main, mais elle ne le vit pas. Par contre, elle vit une toute jeune femme châtain avec de long cheveux tressés, portant l'uniforme des techniciens, discutant avec un des soldat... Mcarty si ses souvenirs étaient bons, et si ses souvenirs était toujours bon, c'était lui qui était à la radio avant que John ne prenne le relais. Elle se racla la gorge et pris une grande inspiration pour se donner du courage avant de s'approcher des deux jeunes gens et se présenter.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Avr - 21:08
Invité
Invité
avatar
Les mains dans les poches, Langford descendit nonchalamment les escaliers de la salle d'embarquement. Il songea à ces dernières heures, la rencontre avec Nathalie, leur petite excursion et l'incident. Les événements s'étaient enchainés à une vitesse folle finalement et Marc se mit à penser que ce pouvait être beaucoup plus grave. Heureusement que personne n'était présente dans le hall à ce moment-là, ou se perdre au fin fond de l'océan ou de l'espace. Langford se demanda si l'assistante du Capitaine Frei lui en voulait de tout ce chaos. Après, il n'avait pas pu contrôler l'engin et cela a dû la faire paniquer sur le moment. Enfin bon, les responsables de la cité avaient tout naturellement ordonné aux deux petits chenapans de donner un coup de main à l'équipe de nettoyage. Selon Langford, c'était une évidence, même s'ils ne l'avaient pas demandé, il se serait porter volontaire pour remettre en ordre la bourde dont il était à l'origine.

Il rejoignit le Capitaine Frei et Nathalie se tenant face à une femme qu'il ne connaissait pas. Il fit un signe de tête à la jeune femme pour la saluer avec un sourire aux lèvres.

"Bonjour, Docteur Langford, archéologue et... un peu responsable de tout ça..."

Marc n'était pas tellement fier de leur œuvre mais au moins, on pouvait dire qu'ils avaient fait une entrée fracassante. D'ailleurs, il remarqua à ce moment-là que le Jumper avait disparu, un pilote, sûrement le Major Lorne, l'avait remit à sa place dans le hangar à Jumper. Il regarda autour de lui l'étendue des dégâts et effectivement, ils n'avaient pas fait semblant, il y avait de quoi faire.

"Bon, plus vite on attaque, plus vite on terminera. Puis j'ai un rendez-vous très important avec... mon sandwich..."

Le linguiste se frotta les mains en cherchant un balai avec une pelle autour de lui. Il se remémora les quatre cents coups qu'il avait fait avec son copain de chambré à la fac et surtout le nombre de fois qu'ils avaient dû nettoyer en guise de punition, les surveillants s'en arrachés les cheveux.

**Malgré l'âge, il y a des choses qui ne change pas...**
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Avr - 22:28
Invité
Invité
avatar
Alors qu'Elia s’apprêtait à accueillir la rouquine qui venait de se présenter, elle vit apparaître un jeune homme qui descendit l'escalier d'un air nonchalant, les mains dans les poches, un petit sourire aux lèvres. Il lui fit un signe de tête pour la saluer, avant de se présenter.

Ainsi donc c'était le deuxième Pied-Nicklé ? Et bien, visiblement, il semblait vivre beaucoup mieux sa petite aventure que la rouquine. Autant lui semblait prendre la chose avec désinvolture, voire un certaine amusement, autant celle qui s'était présenté sous le nom de Nathalie semblait complètement dévastée.

Elia pouvait voir les profondes cernes mauves sous les yeux de la jeune femme, et son air mal à l'aise. Elle se rappela que c'était elle qu'elle avait vu sortir en trombe de la salle de débriefing avant que la Capitaine Frei ne la rattrape pour la convaincre de rejoindre la réunion de crise. La jeune femme se demanda comment ces deux-là avaient pu se retrouver dans le jumper qui avait fait exploser la verrière. Ils semblait être tellement différents. Bien sûr, elle savait que ça n'empêchait pas une certaine complicité et de l'amitié, pourtant ses deux là ne semblait pas spécialement proche. C'est à peine si Nathalie lui avait jeté un coup d’œil quand il avait déboulé.

Elia jeta un coup d’œil à la rouquine qui se tenait le nez baissé, alors que le Docteur Langford faisait de l'humour. Tiens, un petit rigolo... On verrait s'il rigolait toujours autant après avoir trimballer des kilos de verre.

Quoi qu'il en soit, elle était contente qu'ils soient arrivés presque simultanément, ça lui éviterai de se répéter.

- « Bienvenue, Docteur. Bien puisqu'il semble que nous soyons au complet... »


Elle s’interrompit en voyant arriver la chef de la cité. Elle, elle n'avait pas besoin de se présenter, Elia la connaissait puisqu'elle faisait régulièrement le ménage dans son bureau, et qu'elle ne semblait jamais dormir. Quelque soit le planning, quelque soit l'heure du jour ou de la nuit où le ménage du bureau de la direction était prévu, il était rare que le Dr Weir ne s'y trouve pas.

- « Bonjour, Dr Weir, en quoi puis-je vous aider ? » demanda la jeune femme

- « C'est moi qui viens vous aider. Je vous en pris, continuez ».

Elia leva un sourcil surpris. Et bien... voilà une situation qui était plutôt inédite. Son équipe de nettoyage de ce soir était on ne peut plus prestigieuse. La chef de la cité, un scientifique et une administrative.

- « Bien. Donc, le Caporal McArty va vous fournir des gants et des sacs résistants. Vous ramasserez les morceaux de verres trop gros pour pouvoir être aspirés et les mettrait dans les sacs. Vous commencerez du coté de l'escalier, et vous avancerez vers l'autre coté. Au fur et à mesure, moi-même et mon équipe parachèveront le travail avec les balais et les aspirateurs. Ce n'est pas très compliqué, mais je vous demande d'être minutieux, le verre se met facilement en travers dans les tuyaux des aspirateurs. Prenez votre temps et faite attention à ne pas vous couper. Maintenant, si vous n'avez pas de questions... »

Elle leur distribua à chacun une des paires de gans que McArty avait rapporté pendant qu'elle parlait

- « … Au boulot ».
Revenir en haut Aller en bas
Ven 22 Avr - 11:52
Invité
Invité
avatar
Les présentation avec la jeune techniciennes furent interrompues par l'arrivée de l'archéologue. Visiblement, leur petite aventure ne l'avait pas traumatisé outre mesure. Il descendait l'escalier d'un air nonchalant, et se présentant en précisant qu'il était un peu responsable de tout se désordre et qu'il aimerait en finir vite parce qu'il avait un rendez-vous important... avec son dîner. Toujours le mot pour rire le scientifique.

Elia commença à leur expliquait ce qu'elle attendait d'eux, lorsqu'elle fut à nouveau interrompue par l'arrivée du Dr Weir. Nathalie baissa le nez. Elle n'avait pas pensé que la cheffe de la cité prendrait vraiment la suggestion de John et Karola au sérieux.

Elle ressentait des sentiments contradictoires, d'un coté elle trouvait normal que Weir participe, Nathalie considérait qu'elle aussi était responsable de ce qui était arrivé. Elle lui en voulait aussi d'avoir essayé de tout lui coller sur le dos.

Mais d'un autre côté, elle se sentait encore plus responsable. Elle aurait dû mieux préparer cette « formation », et surtout, ne pas approcher du Jumper... Mais comment aurait-elle pu deviner que cette chose décollerait aussi facilement ? Elle pensait qu'il y avait quand même un système de sécurité qui empêchait les démarrages intempestifs...

Mais surtout, elle se détestait d'avoir perdu le contrôle de ses nerfs et surtout de l'avoir fait en présence de ses boss. Nathalie considérait qu'elle avait le devoir de garder son calme en toute situation. Bon, en même temps, les choses sur Atlantis était bien plus compliqué que sur terre. Les situations biens plus perturbante ne serait-ce que par leur nouveauté.

Quoi qu'il en soit, la présence d'Elisabeth la mettait très mal à l'aise. Elle baissa le nez, écoutant les instructions de la jeune Technicienne qui semblait un peu dubitative devant ses subordonnées provisoires.

Les gants distribuées, ils gagnèrent le théâtre des opérations. L'équipe de nettoyage d'Elia était déjà en place et attendait, ainsi que quelques soldats. Nathalie les salua d'un mouvement de tête avant de gagner le secteur le plus proche de la fenêtre, s'éloignant autant que possible de Weir.

Elle enfila ses gants et commença à ramasser les débris et à les entasser dans les sacs. Après avoir réussis à s'entailler l’intérieur du bras, au dessus du gant avec un morceau plus grand que les autres, elle se recentra sur sa tache. Manquerait plus qu'elle se coupe sérieusement maintenant... Elle jeta un œil autour d'elle... tout le monde était à sa tâche, personne ne semblait avoir remarquer son petit sifflement de douleur ni les quelques gouttes de sang qui s'échappaient de sa peau.

Elle attrapa un mouchoir dans sa poche et se fit un bandage rapide avait de baisser la manche de sa chemise pour le camoufler, et repris son travail avec plus d'attention.

Finalement, les choses avançait assez vite. Les morceaux de verre était relativement gros. L'organisation d'Elia efficace. Au fur et à mesure qu'elle avançait, les soldats évacuaient les sacs, les remplaçant par des vides, une des filles de l'équipe d'Elia, Claire à ce qu'elle avait compris, balayait les débris trop petit pour être ramassés à la main et trop gros pour être aspirés, et une dernière, passait un coup d'aspirateur.

Au bout d'une heure à peine, ils finirent le nettoyage. A part le vent frais qui entrait par la fenêtre brisée, il ne restait plus de trace de leur bêtise.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 10 - Zone de Commandement :: Salle d'Embarquement-