Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Entretien - Capitaine Karola Frei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Age : 30
√ Messages : 790
√ Localisation : Atlantis

Erin Steele
Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Entretien - Capitaine Karola Frei Ven 22 Avr - 11:06
    Depuis quelques jours maintenant, Erin était arrivée dans la cité lantienne où commençait tout juste à prendre ses marques. Elle avait ce sentiment bizarre qu’elle n’était là que pour un temps alors que sa mission s’étalait sur des mois. Du coup, la jeune femme n’avait pas la moindre motivation à s’habituer à sa nouvelle vie et à son nouvel environnement. En creusant un peu plus, Erin constatait qu’elle ne sentait pas en « sécurité » parmi tous ces gens. Une impression qui venait des quelques mots qu’un de ses collègues à la commission lui avait murmuré avant qu’elle ne s’en aille pour Pégase, qu’elle se remémorait sombrement : « Bon courage Erin, tu verras, c’est marrant d’être coupée de tous tes contacts à la commission dans un endroit où personne ne nous apprécie. » Erin savait gérer des conflits de part son expérience professionnelle et son caractère, mais ces quelques « encouragements » combinés au voyage, à l’éloignement de ses proches et (mine de rien), de sa planète, lui laissaient un arrière goût amer dans la bouche. La consultante avait une chape de plomb sur les épaules, ce qui rendait la journée à venir particulièrement pénible.

    « C’est sûrement le mal du pays… »

    Elle aimait de temps en temps se parlait à elle-même, usant parfois de la troisième personne du singulier pour se désigner. Quoiqu’il en soit, Erin était bien décidée à s’occuper aujourd’hui, et cela passerait par le boulot qu’elle était censée accomplir sur Atlantis. Elle n’était pas payée à rien foutre, et la civile avait en horreur les gens qui se laissaient abattre. Au programme d’Erin ce matin, le capitaine Karola Frei, qu’elle devait recevoir dans son bureau. En parlant de ce bureau, la brune le trouvait à son goût, et elle avait pu disposer quelques bibelots décoratifs. Mis à part une photo de ses parents, et une photo du défunt Mark, Erin n’avait rien entreposé de personnel dans ces locaux qui désormais lui appartenaient le temps de sa présence ici.

    La jeune femme composa son masque habituel pour le travail, dissimulant les émotions négatives qui l’agitaient, pour afficher une façade neutre, un brin chaleureuse quand même, histoire de ne pas braquer la militaire quand cette dernière allait arriver. Elle en avait suffisamment les moyens avec sa fonction, pas la peine d’en rajouter avec un caractère de merde qu’elle n’avait pas habituellement. Et à dire vrai, Erin était contente d’avoir enfin une discussion avec quelqu’un. Travailler allait lui changer les idées, et lui redonner un peu de baume au cœur. Après tout, elle avait toujours procédé ainsi et cela lui avait plutôt bien réussi jusqu’à présent. Agencée dans son « uniforme » expéditionnaire, à savoir une tunique grise sur laquelle deux grandes bandes rouges sang s’étirent sur la poitrine, un pantalon du même acabit et des grôles qui ressemblent à si méprendre à des rangers de l’armée, Erin était fin prête à recevoir sa « convive ».

_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Sous Lieutenant Pedge Allen - Teshara Lays ~ Ecriture : Springgreen


Dernière édition par Erin Steele le Lun 11 Juil - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 26
√ Messages : 2133
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Entretien - Capitaine Karola Frei Ven 22 Avr - 19:44
Après le fiasco d’Alpha et notamment les nombreuses pertes civiles qui en avaient découlées, le SGC avait procédé à un nouveau recrutement sur Terre et envoyé une nouvelle fournée de volontaires sur Atlantis. Ils étaient tous arrivés il y a quelques jours et parmi eux de nombreux civils surtout mais aussi quelques militaires histoire de renforcer les rangs et la sécurité. Fidèle à son habitude et parce qu’elle avait terminé de rédiger tous ses comptes rendus de missions, Karola avait commencé à éplucher les dossiers des nouveaux arrivants du contingent militaire. Comme ces derniers allaient fatalement se retrouver sous ses ordres il fallait qu’elle les connaisse parfaitement eux et leur parcours, histoire de tirer le meilleur d’eux et surtout de savoir à quel genre d’énergumènes elle allait devoir se frotter.

Elle était en train de lire le dossier d’un jeune sergent espagnol qui avait été fraîchement promu notamment grâce à ses faits d’armes au Moyen-Orient quand un petit bip attira son attention. Elle leva la tête car elle avait reconnu le son significatif que sa messagerie faisait quand elle recevait un nouveau message. Elle stoppa sa lecture quelques instants afin de lire le message qu’elle venait de recevoir. L’émettrice lui était totalement inconnue, il provenait d’une certaine Erin Steele. Il lui fallut quelques secondes pour se rappeler qu’elle avait lu ce nom quelque part. En lisant le corps du message elle se souvint qu’il figurait parmi la liste des nouveaux arrivants ayant débarqués du Dédale quelques jours auparavant. La jeune femme, qui était une civile, la conviait à un entretien le lendemain matin, le message était sobre ne précisant pas quel était le sujet de cette confrontation.

Méfiante Karola s’empara de sa tablette et fouina dans ses dossiers à la recherche de celui de cette fameuse Erin Steele. Quand elle commença à lire l’intitulé de son poste, tout dans sa tête prit sens. Il s’agissait d’une consultante appartenant à la CIS autrement dit à l’organisation qui finançait l’expédition et qui se plaisait à mettre des bâtons dans les roues du SGC. La capitaine fronça les sourcils, elle se demandait bien ce que cette personne lui voulait tout en sachant que si elle voulait s’entretenir avec elle ce n’était pas pour rien. Elle prit son oreillette afin de contacter John mais ce dernier ne lui répondit pas, il devait certainement être occupé. Elle se demandait s’il était au courant qu’elle était convoquée et si lui aussi avait eu droit à un entretien.

Etant donné cette nouvelle perspective qui s'annonçait, Karola laisse de côté la lecture des rapports des petits nouveaux et se concentra sur celui d'Erin. Puis en vue de son entretien du lendemain elle relu attentivement les rapports qu'elle avait eu l'occasion de rédiger depuis son arrivée sur Atlantis pour être au point. Elle ignorait ce qu'on lui voulait alors autant assurer ses arrières. Puis le lendemain elle se présenta à l'heure au bureau de la civile. Elle toqua et attendit qu'on l'invite à rentrer avant d'ouvrir la porte. Cette pièce de la cité encore récemment inoccupée avait été rapidement aménagée pour sa nouvelle occupante et décorée avec beaucoup de goût. Pas vraiment angoissée par cet entretien Karola s'avança jusqu'au bureau où se trouvait Erin et lui tendit la main pour la saluer sur un ton neutre.
- Bonjour Mademoiselle Steele, je suis le Capitaine Frei. Enchantée.


_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Age : 30
√ Messages : 790
√ Localisation : Atlantis

Erin Steele
Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Entretien - Capitaine Karola Frei Lun 25 Avr - 22:04
- Capitaine Frei, merci d’être venue, l’accueillie Erin avec un franc sourire, alors que la gradée lui tendait une main que la brune serra fermement mais sans empressement, indiquant implicitement qu’elle gérait la situation. Plusieurs dossiers étaient empilés sur le côté du bureau en verre de la consultante, et il était plus que certain qu’ils concernaient les états de services de Frei. En remerciant la soldate, Erin repositionnait Karola dans une position de contrôle, lui indiquant par là qu’elle était venue de son propre chef, la convocation à part. Cela pouvait aussi être une façon d’accueillir quelqu’un poliment, rien de plus.

- Je vous en prie, asseyez-vous, continua Erin dans la foulée de la poignée de main, indiquant les chaises situées devant le bureau. Est-ce que vous souhaitez un café, ou de l’eau ?

Elle espérait mettre à l’aise l’allemande, la sentant quelque peu coincée, même si elle allait rapidement se rendre compte qu’elle était juste naturelle. Pour le moment, Erin Steele mettait ça sur le compte de l’entrevue et de la fonction de sa petite personne au sein de la commission. Qu’importe, de toute façon, elle allait devoir faire avec et s’habituer à la distance que les gens mettraient entre elle et eux.

- Je suis restée évasive concernant les motifs de votre venue dans mon bureau dans le mail que je vous ai fait parvenir, pour la bonne et simple raison qu’ils sont multiples. Erin capta le regard de Karola, lui servant ou non une des boissons proposées auparavant, avant de prendre place elle-même derrière son bureau. Je pense que ça ne vous a pas échappé, mais je suis arrivée récemment à Atlantis, et je fais le tour des personnels pour échanger avec eux, afin de m’imprégner des lieux et des gens, conclut-elle en regardant autour d’elle, un peu comme-ci elle voyait la cité dans son entièreté.

La consultante marqua une pause, laissant le temps à la gradée d’en placer une si elle le souhaitait. Erin n’était pas un moulin à parole habituellement, mais elle aimait poser un cadre et un contexte à chaque entretien afin de permettre aux personnes qu’elle recevait de savoir à quelle sauce ils allaient être mangés. Avec un petit rire, elle ajouta :

- Puis il faut reconnaître que c’est plus intéressant de parler avec des êtres humains plutôt qu’avec ces bouts de papiers. Elle parlait bien entendu des rapports, choses qu’elle confirma en tapotant du plat de la main sur la pile de dossiers. Bien, est-ce que vous souhaitez vous entretenir de quelque chose en particulier ?

Elle laissait toujours le choix à ses collaborateurs d’initier l’orientation initiale de la conversation, même si elle avait elle-même un listing dans la tête des points à aborder. Elle orienterait la conversation par des questions en temps et en heures.

_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Sous Lieutenant Pedge Allen - Teshara Lays ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 26
√ Messages : 2133
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Entretien - Capitaine Karola Frei Lun 25 Avr - 23:16
Karola fut immédiatement accueillie par son interlocutrice de manière plutôt chaleureuse à sa grande surprise. Elles se serrèrent la main poliment et Karola répondit à son invitation à se mettre assise en se dirigeant vers son bureau. Elle tira une des chaises et en remerciant Erin, se mit assise. Elle était prête pour cet entretien, ne craignant pas grand-chose au final car elle savait qu’elle avait été irréprochable ces derniers temps et pour avoir lu les rapports de ses supérieurs elle savait également qu’ils ne tarissaient pas d’éloges sur elle. Et c’était justement bien ça qui la taraudait, qu’est-ce que la CIS lui voulait vraiment ? Rien que pour ça elle n’avait pas envie de faire confiance à Erin et à son sourire chaleureux, en tout cas pour le moment. En fonction de la manière dont cet entretien allait se dérouler, elle déciderait si oui ou non, la jeune américaine était digne de confiance et surtout si elle constituait une menace. Certes, le mot était fort, mais connaissant un peu la Commission ce n’était pas tout à fait indu de l’utiliser.

-Non ça ira je vous remercie.



Karola déclina poliment sa proposition de lui servir quelque chose à boire, autant éviter. La capitaine avait lu dans le dossier de la civile qu’elle possédait des compétences en psychologie, aussi elle ne voulait pas qu’elle prenne tous les prétextes possibles et imaginables pour l’analyser en interprétant ses gestes ou ses réactions. Erin rejoint son fauteuil et Karola se contenta de s’asseoir confortablement, les coudes posés sur les accoudoirs et les mains croisées devant elle. Elle attendit patiemment que son vis-à-vis entame la discussion pour de bon.

Elle l’écouta attentivement lui faire une petite introduction en bonne et due forme, lui faisant savoir qu’étant donné son arrivée récente elle tenait à s’entretenir avec l’ensemble des membres de l’expédition afin d’être plus vite dans le bain. Bon point pour elle, cela indiquait qu’elle était professionnelle et qu’en plus, elle faisait ce qu’il fallait pour essayer de s’intégrer au plus vite. Si toutefois cela était possible pour une personne bossant pour la CIS. On entendait parfois au détour d’un couloir quelques remarques au sujet de la Commission et donc Karola se doutait que ça ne devait pas être évident de débarquer sur Atlantis avec une telle « tare ».  

Karola répondit timidement à son sourire lorsqu’elle mentionna le fait que parler avec des êtres humains était hautement plus intéressant que de rester le nez plongé dans les rapports. Karola pensait tout le contraire, à tout le moins lire des rapports ne lui déplaisait pas. Au contraire, c’était plutôt devenu une activité reposante avec le temps, qui avait au moins le mérite de lui changer les idées. Son regard dévia quelques secondes sur la pile de dossiers qu’elle tapota avant de retourner se river au sien, toujours silencieuse. Enfin plus pour longtemps car enfin Erin lui lança une perche qu’elle prit soin de ne pas saisir préférant la laisser elle-même en venir au fait. Après tout la convocation venait d’elle.

-Je ne sais pas, à vous de me le dire. J’ai cru comprendre que la liste des motifs de ma présence était plutôt longue alors autant ne pas perdre de temps.


Perdre du temps Karola avait horreur de ça. Depuis qu’elle était devenue le bras droit de Sheppard elle n’avait plus une seconde à elle et avait toujours quelque chose d’important ou d’urgent à faire. C’est pour ça qu’elle organisait toujours comme il se fallait ses journées avec l’aide de Nathalie pour être sûre de ne rien oublier et justement ne pas perdre de temps. C’était pareil ici, elle attendait avec une certaine impatience de savoir à quelle sauce elle allait être mangée alors autant ne pas faire durer le suspense plus longtemps. 

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Age : 30
√ Messages : 790
√ Localisation : Atlantis

Erin Steele
Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Entretien - Capitaine Karola Frei Mar 26 Avr - 19:52
- Autant ne pas perdre de temps, oui, confirma Erin sans se démonter. Cette dernière n’avait pas une grande expérience avec les militaires, mais elle commençait à saisir les grandes lignes de conduites qui les animaient. Prendre des décisions personnelles n’en faisait pas souvent parti puisqu’ils obéissaient à des ordres venant de plus haut, et ainsi de suite. Sur le terrain, il ne faisait aucun doute que ces soldats étaient à même de prendre des initiatives, mais en dehors… Bref, Erin s’attendait à une réponse dans ce style, ne serait-ce parce qu’elle avait à voir avec un costume gris, mais aussi parce que les entretiens qu’elle menait n’étaient pas toujours favorables à la personne qui en était l’objet, laquelle ne lançait donc pas le débat de peur de donner plus de cartouches à la consultante. Quoiqu’il en soit, Erin n’était pas là pour faire perdre du temps au capitaine, qui, elle se doutait bien, n’en avait pas autant qu’elle le souhaitait. Les joies des cadres dirigeants.

- Les rapports vous concernant sont exemplaires. Je vais donc faire l’impasse dessus, puisqu’il n’y a rien à en dire si ce n’est que vous faites votre travail brillamment. J’aimerai revenir sur les évènements concernant le site Alpha. Que pouvez-vous m’en dire ? Quel rôle avez-vous joué ? Et par pitié, ne vous contentez pas de me dire de lire le rapport.

Erin se réajusta dans sa chaise. Elle n’était pas agressive derrière sa façade neutre. Certes, elle avait perdu son sourire, mais c’était simplement la conséquence des sujets qu’elle souhaitait aborder. Elle ajouta, suivant le cours de sa pensée :

- Oh, et pendant que nous y sommes, j’aimerai que vous m’expliquiez quel est votre rôle en général, tant qu’à y être. Elle marqua une pause, avant d’afficher un nouveau sourire : Bref, je veux tout savoir de vous, professionnellement, bien entendu.

Il était temps de débroussailler un petit peu tout ça. A n’en point douter, les réponses qu’allaient fournir la jeune allemande permettrait à Erin de rebondir et d’orienter l’entretien sur des points qu’elle aimerait voir développer. Dans une posture d’écoute, la consultante croisa les mains sur son bureau. Elle gardait à proximité un carnet et un stylo, qu’elle utiliserait certainement pour prendre des notes. Ce n’était pas un exercice facile pour l’américaine, qui était plutôt habituée, de par ses précédentes expériences professionnelles, à travailler autrement. Mais c’était là le sel de sa nouvelle activité, et même si ce n’était pas ce qu’il y avait de plus marrant, elle participait à faire tourner le rouage monstrueux de l’administration, et par son travail, elle espérait que le programme Porte des Etoiles serait encore fructueux pour de longues années. Il était essentiel d’avoir des personnes contrôlant la qualité du travail, déterminant si la façon dont les fonds étaient utilisés à bon escient ou pas, afin de permettre à ce projet de continuer d’exister. Bien que la Terre représente désormais une planète lointaine, c’était quand même sur cette dernière que les salaires se faisaient, et que le ravitaillement s’opérait, même si Atlantis tend à s’auto suffire avec le temps, pour des raisons pratiques et pragmatiques.

Elle n’était donc pas là pour faire perdre du temps à la militaire, pas plus qu’elle ne souhaitait en perdre. Elle était là pour permettre à cette gradée de continuer d’exercer sur cette mission dans de bonnes conditions, et avec l’appui de la commission de surveillance internationale, qu’il serait de bon goût de renommer pour virer le « internationale » et le remplacer par « intergalactique ». Mais ça, c’était l’avis personnel de la consultante, et tout le monde s’en tamponnait bien.

_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Sous Lieutenant Pedge Allen - Teshara Lays ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 26
√ Messages : 2133
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Entretien - Capitaine Karola Frei Mar 26 Avr - 21:10
La réponse d’Erin ne se fit pas attendre et elle allait tout à fait dans le sens de Karola. Ça va, pour l’instant la civile n’était pas contrariante mais bon en même temps les choses sérieuses n’avaient pas réellement commencé. Karola savait qu’Erin avait planifié son entretient et qu’il y avait certaines choses qu’elle s’attendait à entendre et s’il était évident que Karola n’avait aucun intérêt à mentir sur certains points elle n’avait pas non plus l’intention de tout lui servir sur un plateau d’argent.

Etant donné que la capitaine lui avait fait savoir qu’elle préférait que ce soit Erin qui commence en abordant sans tourner autour du pot les points qu’elle souhaitait aborder, la civile commença sans détour à parler. Très succinctement et parce qu’il n’y avait évidemment rien à dire elle passa sur son dossier personnel admettant qu’il n’y avait aucune zone d’ombre et qu’elle faisait son travail très bien. Karola aurait pu et aurait dû se sentir fière mais il n’en fut rien. Après tout, ça, elle le savait très bien. Sheppard le lui avait déjà dit, ses supérieurs aussi et c’était un peu pour ça qu’elle se trouvait ici, sur Atlantis, parce que sa carrière était irréprochable. Pour autant, bien que très au courant de ses qualités elle ne s’en vantait guère. Ça ne l’intéressait pas de se pavaner devant tout le monde en agitant son dossier sans bavure au nez de tous, elle faisait son travail, c’est tout.

Erin lui demanda alors de revenir sur les éléments qui s’étaient déroulés pendant l’incident d’Alpha et plus précisément de lui expliquer quel rôle elle avait joué.

-Le rôle que j’ai joué pendant Alpha ? Hé bien aucun. Le colonel Sheppard a souhaité que je reste sur la cité afin de coordonner les opérations depuis Atlantis et c’est ce que j’ai fait. J’ai également rendu visite à la première vague de blessés qui nous a été rapatriée.  


Même si elle n’avait pas pu se rendre sur le site pendant l’attaque et qu’elle n’avait pas vraiment participé aux affrontements, Karola avait tout de même rédigé un rapport. Certes il se concentrait essentiellement sur ce qui s’était déroulé sur Atlantis mais comme la cité avait également vécu les événements il avait fallu en faire un rapport. Elle avait bien sûr passé sous silence l’épisode de l’annonce que Weir et Sheppard lui avait fait concernant leur volonté qu’elle reste là pour le cas où John ne reviendrait pas, ainsi que la frustration qu’elle avait ressentie et le sentiment d’inutilité qui s’en était suivi quand les premières infos concernant la situation leur étaient parvenues. Quel intérêt après tout cela aurait-il bien pu avoir ?

En donnant sa réponse Karola s’était efforcée de rester neutre fixant Erin dans les yeux. Car c’était là un sujet épineux mais ça la consultante n’avait aucun moyen de le savoir puisque le rapport qu’elle avait rédigé était tout aussi neutre relatant simplement les événements tels qu’ils s’étaient déroulés. Pourtant, si Karola avait été une personne mal intentionnée elle aurait très peu mentionner le fait qu’elle avait désapprouver la décision de Weir d’envoyer des civils et qu’elle la tenait pour responsable en partie du fiasco que cela avait été.

Heureusement, suite à sa première question, Erin avait voulu approfondir les choses. Elle avait demandé à Karola de lui expliquer quelles étaient ses fonctions sur la cité. Du coup, cela permettait de changer de sujet et d'éviter les sujets qui fâchent, mais elle savait très bien qu'elle n'y échapperait pas. 

-Mis à part les fonctions qui m’incombent en tant que Capitaine, c’est-à-dire gérer une équipe d’hommes et mener des explorations, le Colonel Sheppard a fait appel à moi afin de le seconder. Depuis, je le soulage dans ses tâches en traitant la plupart des rapports de missions qui sont effectuées, je gère également certains conflits qui peuvent advenir au sein du contingent militaire. Je m’occupe d’octroyer les permissions de retour sur Terre et il arrive que je participe aux prises de décisions qui concernent la cité, en tout cas si je n’y participe pas, je donne mon avis. Lorsque le Colonel ne peut partir en mission avec son équipe c’est moi qui le remplace au pied levé tout en continuant celles avec ma propre équipe.


Voilà, c’était un peu près le résumé de son travail sur Atlantis, elle espérait n'avoir rien oublié. En somme, elle ne s’ennuyait guère et avait de quoi occuper son temps. Pendant qu’elle parlait elle regardait Erin prendre des notes et elle prit soin de ne pas lui donner ces infos à un rythme trop rapide histoire qu’elle ait le temps de tout noter. Elle se tut finalement, pour laisser la civile lui répliquer et poursuivre son interrogatoire. 

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Age : 30
√ Messages : 790
√ Localisation : Atlantis

Erin Steele
Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Entretien - Capitaine Karola Frei Jeu 28 Avr - 18:32
Erin ne disait rien, elle prenait simplement des notes, hochant distraitement de la tête. Malgré sa posture d’écoute, la brune moulinait, tissait des liens, analysait les propos de la gradée, elle agençait les choses dans sa tête afin d’organiser sa pensée au mieux. Elle n’était pas là pour piéger l’allemande, loin de là. Si la consultante s’intéressait à ce sujet-là, c’était uniquement pour déterminer si les choses n’auraient pas pu se passer autrement. Il fallait qu’elle rende le discours de Karola plus précis. Elle termina de prendre en note le rôle général de son interlocutrice, pour passer à la suite de l’entretien.

- C’est vrai que le Lieutenant-Colonel Sheppard n’est pas très doué pour les rapports, s’amusa Erin sans chercher à se faire confirmer ses dires par la jeune femme. C’était une remarque, rien de plus. Je comprends mieux votre positionnement dans la cité, ainsi que votre fonction et vos responsabilités. Cela dit, j’aimerai en revenir au site Alpha.

La civile se réajusta dans son fauteuil, ré appuyant son dos sur le dossier pour réfléchir. Il semblait évident qu’elle n’en avait pas fini avec ce sujet.

- Reprenons depuis le début, voulez-vous ? Dans l’ordre chronologique. Expliquez-moi les évènements : à partir de quand étiez-vous au courant ? Comment ça s’est passé ? Comment se sont organisées les choses. Erin afficha un air contrit, avant d’ajouter plus lentement. Je suis désolée, je sais que je remue les choses et les souvenirs, mais je n’étais pas présente, et j’ai besoin de me mettre dans le contexte.

Il fallait parfois prendre des pincettes avec des militaires ayant vu le pire. Certes, Karola n’était pas allée sur le terrain, mais, comme elle l’avait souligné elle-même, elle avait rendu visite aux blessés… Cette visite combinée avec l’impuissance liée à l’attente sur Atlantis pouvait marquer quelqu’un. Erin n’indiquait pas clairement qu’elle cherchait des responsabilités, ni quoique ce soit d’autre. Elle voulait un aperçu plus ou moins fourni des faits. Certainement qu’elle appuierait sur des points sensibles, sur des noms, sur des fonctions, par la suite, mais elle avait déjà besoin d’en savoir plus. Elle se justifia néanmoins.

- Les rapports, c’est bien, mais je pense que sans analyse précise de ce qu’il s’est passé, cela se reproduira. Ça fait partie de mes attributions, ce n’est pas marrant, comme vous comme pour moi. Mais peut-on badiner avec des vies humaines sous prétexte que ce n’est pas drôle de faire le job ? Je ne pense pas.

Sur ces quelques mots, Erin attendit que Karola s’exprime, laissant le soin à la gradée de méditer ce qu’elle venait de dire. La consultante de la commission n’était pas là pour faire des sermons, ou pour prêcher une certaine éthique ou une certaine morale. Loin de là.

_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Sous Lieutenant Pedge Allen - Teshara Lays ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 26
√ Messages : 2133
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Entretien - Capitaine Karola Frei Sam 30 Avr - 14:03
Karola se doutait bien qu’Erin n’allait pas se contenter de si peu. Elle commençait à connaître un peu les personnes qui travaillaient pour la CIS. Elles voulaient tout savoir, connaître chaque petit détail des événements et Karola ne leur en voulait pas. Après tout c’était normal et c’était leur job. Mais vu la réputation que la CIS se traînait depuis quelques années, ceux qui n’en faisaient pas partie avait souvent l’impression que cette manie était plus du zèle qu’autre chose. Plus un moyen de chercher la petite bête pour trouver les failles et appuyer là où ça faisait mal. C’était déjà arrivé par le passer, elle avait pu le lire dans certains rapports du SGC mais il ne fallait pas non plus tomber dans la paranoïa.

C’est pourquoi quand Erin lui annonça qu’elle comprenait mieux son rôle mais aimerait s’attarder un peu plus sur Alpha elle ne fut pas surprise du tout. Après tout, elle faisait partie des renforts qui avaient été envoyés après le massacre et nul doute que sa présence et les entretiens qu’elle souhaitait organisés avait pour objectif de faire la lumière sur ces événements tragiques. Evidemment Karola avait bien son avis sur la question, d’ailleurs elle en avait fait part à son supérieur alors que ce dernier n’était pas encore remis de sa blessure. Cependant, lorsqu’elle avait rédigé son rapport elle s’était bien gardé de le donner. Elle avait préféré rédiger quelque chose d’objectif, se contentant de raconter avec neutralité les événements.

S’ensuivit une pluie de question de la part de la civile. Elle voulait que Karola aille plus loin dans ses propos et pas qu’elle se contente de rester superficielle. Dommage qu’ils n’aient pas eu l’occasion d’en faire un film tiens, ça aurait certainement rendu les choses plus simples, pour tout le monde. Heureusement, la civile se rendait compte de ce qu’elle demandait, elle s’en excusait même. Encore un bon point pour elle, elle n’avait pas l’air d’être aussi impitoyable que ses congénères. Enfin, en apparence. Il allait sans dire qu’elle devait très bien cacher son jeu, pourquoi arborer un masque aussi impassible sinon ?

-Vous n’avez pas à vous justifier, je comprends tout à fait votre démarche.


Puis après l’avoir rassurée, elle s’installa un peu plus confortablement dans son fauteuil, visiblement elles en auraient pour un moment. Puis elle se fit un rembobinage rapide dans sa tête afin de pouvoir lui raconter les événements depuis le début.

-Nous avons reçu un signal d’alerte provenant de la base Alpha très tôt le matin. Les docteurs Weir et McKay, Sheppard et moi nous sommes rendus en salle de contrôle afin de voir de quoi il en retournait. C’est là que nous avons pu entendre le message que l’un de nos hommes en post là-bas nous avait envoyé. Il nous prévenait que la base venait d’être attaquée par les Geniis et qu’ils avaient à tout prix besoin de renforts. Le docteur Weir et le Colonel Sheppard ont donc pris la décision de faire appels à des volontaires pour partir à la rescousse de ceux sur place. De nombreuses personnes se sont portées volontaires, plus qu’on ne l’espérait à vrai dire. Il y avait parmi eux beaucoup de civils et j’étais également prête à partir mais mes supérieurs ont jugé préférable que je reste sur Atlantis.


Elle fit une première pause afin de laisser le temps à Erin de noter ce dont elle avait besoin avant de reprendre.

-Une fois que l’équipe de secours fût partie, nous avons simplement attendu d’éventuelles nouvelles. Je suis restée avec le docteur Weir en salle de contrôle et nous avons espéré que tout se passe bien. Nous nous tenions également prêtes au cas où Alpha soit un coup de bluff et qu’Atlantis ne soit la réelle cible des Geniis. Après quelques heures nous avons fini par recevoir un message de la part du Major Lorne à travers la Porte des Etoiles. Selon lui, la situation était très critique, en plus des nombreuses pertes subies, Sheppard et son groupe avait été capturé par Kolya, le commandant des Geniis, qui en a particulièrement après le Colonel. C’est après avoir reçu ses informations que nous avons décidé de rapatrier sur Atlantis les blessés et d’envoyer une nouvelle équipe pour soutenir le Major. J’ai donc constitué un groupe de militaires qui a ensuite rejoint Alpha.


Nouvelle pause afin de ne pas surcharger Erin en informations puis Karola repris la parole pour raconter la fin de son récit.

-De mon côté sur Atlantis j’ai accueilli les blessés et ait demander une prise en charge immédiate à l’infirmerie. Je m’y suis rendue afin de me renseigner sur leur état et j’ai pu constater que parmi les 10 personnes qui étaient revenues la plupart étaient des civils et que les blessures étaient plutôt graves. Les docteurs Beckett et Taylor Laurence ont fait tout ce qu’ils ont pu pour en sauver un maximum mais ça n’a malheureusement pas suffit. J’ai voulu interroger un de mes hommes afin d’y voir un peu plus clair au sujet de la situation sur place mais ce fut sans succès. J’ai préféré donc retourner en salle de contrôle pour mettre Weir au courant et pour la soutenir. Finalement, en milieu d’après-midi, tout le monde est revenu d’Alpha. Ils étaient parvenus à renverser la vapeur et à reprendre le site Alpha des mains des Geniis.


Elle avait terminé son récit et pendant tout le temps où elle parlait elle revoyait clairement les images défiler dans sa tête. Heureusement qu’elle était un soldat chevronné et avait déjà vu et vécu l’horreur car elle n’était pas sûr que quelqu’un de moins armé aurait pu rester aussi stoïque en relatant les événements. Et puis elle ne les avait pas vécus de l’intérieur alors ça simplifiait certainement les choses. Cependant, cela ne voulait pas dire qu’elle ne ressentait rien face aux souvenirs de ces événements. En plus de la frustration, elle avait toujours un peu de mal à avaler la décision d’envoyer des civils sur Alpha. Les pertes de leur côté avaient été lourdes et c’était inacceptable. Mais ça elle se le gardait pour elle. Elle observa Erin qui ne l’avait pas interrompue et espéra que cette fois-ci son récit la satisfasse.  

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Age : 30
√ Messages : 790
√ Localisation : Atlantis

Erin Steele
Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Entretien - Capitaine Karola Frei Lun 2 Mai - 11:15
Cette fois-ci, le capitaine Frei se montra plus loquace. Elle exprima clairement le déroulement de la dramatique journée, marquant des pauses de façon spontanée et régulière afin de permettre à la consultante de la commission de prendre en note ses propos. Plusieurs choses chagrinaient la jeune femme, néanmoins, elle se contentait d’écouter, afin de laisser le temps à sa vis-à-vis d’aller jusqu’au bout de son récit. Ce qu’elle fit et avec quelques détails. Erin jugeait important d’avoir le récit brut de décoffrage, non transformé, sans polissage nécessaire à la rédaction d’un rapport. La pensée s’ajustait par écrit, tandis qu’à l’oral, elle était plus spontanée… Si l’on mettait les hommes politiques à part, lesquels usaient de techniques de communications afin de se laisser le temps de réfléchir et de répondre de façon à ce qu’aucune boulette ne filtre. A la fin du récit de Karola, Erin releva le nez de son calepin pour faire un sourire à son interlocutrice.

- Merci pour votre résumé détaillé de la situation, c’est nettement plus clair pour moi. Et c’est gentil de m’avoir laissé le temps de prendre en note. Si vous souhaitez consulter mes notes, il n’y a pas de problème.

Erin n’avait rien à cacher, n’ayant reprit que les dires de l’allemande sans ajouter quoique ce soit de personnel, pas même une interprétation. Cela serait pour plus tard. Même si l’entretien avait du être houleux, elle aurait proposé cette contre lecture. Le calepin était noirci d’encre, et les phrases concises étaient rédigées en anglais. L’ancienne enquêtrice des Nations Unies avaient prit l’habitude de rédiger les documents en français ou en anglais, les deux langues de travail de l’ONU, mais depuis son arrivée à la commission, l’anglais états-uniens avait reprit pleinement ses droits. Elle regrettait cet aspect là de ses précédentes fonctions, le français étant une langue qu’elle parlait couramment, et qu’elle aimait utiliser à l’écrit. Mais qu’importe, elle avait tout le loisir de l’utiliser dans d’autres situations. Et peut être qu’il y avait des français parmi le corps expéditionnaire d’Atlantis ? C’était presque une certitude, au regard des nombreuses nations représentées séant.

La jeune femme ferma son calepin et posa son stylo sur la couverture, ayant bien entendu attendu si Karola s’était mise à le consulter.

- Nous en avons presque terminé et je ne prendrai plus de notes. J’aimerai simplement avoir votre avis sur la façon dont le Docteur Weir et le Colonel Sheppard ont géré les choses. Si c’était vous la responsable ce jour là, auriez-vous procédé autrement ? De vous à moi, sans trace écrite.

La brune n’était pas dupe. Elle savait très certainement que Karola ne chargerait pas son commandement, mais peut être qu’en ayant la certitude qu’Erin ne garderait pas de traces, elle se livrerait plus volontiers. Quoiqu’il en soit, Erin ne comprenait pas bien le fonctionnement d’Atlantis. Certes, il s’agissait d’une mission civile, sous un commandement civil, mais de là à faire appel à des volontaires pour partir au « casse pipe », il y avait un monde... Normalement, Weir aurait du mobiliser des militaires pour aller faire leur travail. Pas envoyer des civils à une mort certaine. Les blessés et les morts étaient, comme la si bien soulignée Karola, en majeure partie civils. Erin n’était certes pas un stratège, mais elle voyait là un fiasco terrible et un manque de discernement total de la part du Docteur Weir. Une chose était certaine, elle allait devoir s’entretenir avec cette dernière, ainsi qu’avec le lieutenant colonel Sheppard.

_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Sous Lieutenant Pedge Allen - Teshara Lays ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 26
√ Messages : 2133
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Entretien - Capitaine Karola Frei Sam 14 Mai - 23:56
Karola fut ravie d'entendre que son exposé détaillé concernant les événements d'Alpha plaise à son interlocutrice. Elle avait très précise dans le rapport qu'elle avait rédigé et cela aurait du suffire à n'importe qui pour connaitre le déroulement des choses, cependant la capitaine comprenait pourquoi elle lui avait demandé de tout lui raconter à l'oral. Erin avait noirci son carnet de notes des paroles de Karola et se demandait bien pour le coup ce qu'elle allait bien pouvoir en faire. Surement le comparer avec son rapport. Elle lui proposa d'ailleurs d'y jeter un coup d'oeil, peut-être pour que Karola s'assure qu'Erin n'avait pas écrit n'importe quoi et rapporte de fausses informations à la CIS. Cependant, la capitaine secoua la tête pour refuser poliment.

-C'est inutile, je vous fais confiance.

En tout cas, elle lui faisait assez confiance en ce qui concernait la retranscription
de ses paroles. Après tout, qu'elle intérêt avait t'elle à transformer la réalité à part se discréditer auprès des Atlantes ? Et puis si elle lui proposait cela c'était probablement parce qu'elle était de bonne foi. Suite à son refus, Erin referma son calepin sous l'oeil attentif de Karola qui s'attendait à tout venant de sa part. Jusqu'à présent les choses se déroulaient relativement bien, Erin faisait montre d'un grand professionnalisme et menait son entretien d'une main de maître, Karola n'avait rien à redire là-dessus. Cependant, elle le savait, avec la CIS, il y avait toujours un moment où les choses pouvaient prendre une tournure délicate.

Et justement, les propos qui suivirent venant d'Erin confirmèrent ses pensées. Elle lui demanda de lui donner son avis sur la façon dont Alpha avait été gérée par ses deux supérieurs, Weir et Sheppard. Elle poussa le vice plus loin en lui demandant de lui dire comment elle aurait géré les choses si c'était elle qui avait été aux commandes ce jour-là. Karola plissa les yeux, intriguée par cette dernière question. Erin lui avait assuré avant de lui laisser la parole, qu'elle ne prendrait aucune note de ce Karola lui répondrait. Cela devrait l'inciter à dire sans risquer quoi que ce soit le fond de sa pensée, enfin c'est ce qu'Erin devait penser.

Quoiqu'il en soit, Karola s'efforça de rester telle qu'elle l'était depuis le début de leur entretien, de marbre. Elle ne voulait surtout rien laisser transparaître même si elle devait bien le reconnaître, cet événement était un sujet sensible y compris pour elle. Elle ne prit pas la parole immédiatement, elle prit au contraire le temps de réfléchir, de choisir ses mots. Même si la civile ne prenait pas de notes aucun doute qu'elle garderait en mémoire ce qu'elle lui dirait et s'en servirait sûrement.  La regardant droit dans les yeux, elle lui répondit finalement.

- Le Colonel Sheppard et le Docteur Weir ont parfaitement fait leur travail. Ils ont su prendre les décisions au moment où il le fallait et les ont assumées jusqu'au bout.

Voilà pour son avis concernant les décisions de Weir et de Sheppard. C'était sincèrement ce qu'elle pensait. Ses deux supérieurs avaient réagi comme il le fallait, rapidement et sans douter une seule seconde. C'était tout ce qu'on attendait de la part de leaders.

-Quant à ce que j'aurais fait si j'avais été à leur place, disons que j'aurais très certainement mobilisé l'ensemble de nos forces militaires pour lutter contre les Geniis et que j'aurais pris le temps d'établir une stratégie. Mais je ne suis pas à la tête de la cité et je suis une militaire convaincue alors je n'ai certainement pas toutes les données en mains..


Bien sûr, Karola se retint de dire à Erin à quel point elle avait été en désaccord avec Weir au sujet de sa décision concernant les civils. Car même si elle ne portait pas la cheffe de l'expédition dans son coeur, il allait sans dire que face à la CIS, elle était prête à mettre son avis de côté pour ne pas porter préjudice à la diplomate.

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Age : 30
√ Messages : 790
√ Localisation : Atlantis

Erin Steele
Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Entretien - Capitaine Karola Frei Dim 22 Mai - 20:50
Et Karola pouvait lui faire confiance. Erin n’était pas du genre à modifier les données pour nuire à quelqu’un, quand bien même elle n’apprécierait pas cette personne, et ce n’était pas le cas pour le moment. Certes, les deux jeunes femmes ne se connaissaient que depuis le début de l’entretien, mais Erin sentait que l’allemande n’entrerait pas dans la catégorie des personnes qu’elle souhaiterait éviter. Pour ce qui est de la catégorie des personnes agréables à rencontrer, voir à côtoyer plus régulièrement, il y avait encore de la marge et seul le temps pourrait faire avancer les choses dans ce sens si elles étaient amenées à se recroiser. De toute façon, Erin ne relirait sans doute pas le rapport de la gradée, préférant de loin se baser sur ce qu’elle récoltait en interrogeant les personnes concernées. La jeune femme comprenait parfaitement la retenue de sa vis-à-vis. Il s’agissait là d’un entretien formel et cadré dans une activité d’enquête et elle en était l’investigatrice. Dur de se détendre et de se confier face à elle. Qu’importe, Erin n’était pas mal à l’aise avec ça, loin de là.

La jeune femme ne fit pas plus de commentaire, malgré le plissement des yeux de son interlocutrice suite à ses questions concernant la gestion des évènements par le Lieutenant Colonel Sheppard et le Docteur Weir. La question n’était pas innocente, loin de là. Erin n’avait pas spécialement d’idée perverse derrière la tête, elle voulait juste avoir le sentiment du capitaine sur la gestion des évènements. Après, elle se doutait que cette dernière n’allait pas se livrer facilement, ni même charger ses supérieurs. C’était une militaire, il ne fallait pas l’oublier. Son pressentiment s’avéra juste puisque la réponse de la gradée dédouana les deux personnes en charge de la cité. Elle exposa ensuite la façon dont elle aurait procédé si c’était elle qui était l’autorité compétente de la cité. C’était censé.

- Certainement oui, conclut-elle, reprenant la propre conclusion de Karola. Erin croisa les mains, affichant un sourire satisfait. Je vous remercie de m’avoir consacré du temps. Pour ma part, je n’ai rien à ajouter. Et vous ?

Erin posait la question par courtoisie, se doutant que la militaire n’allait pas épiloguer vingt ans, vu le comportement qu’elle avait depuis le début de l’entretien. Après, il était possible qu’elle souhaitait compléter une de ses déclarations, ou parler d’autre chose. Aussi Erin lui laissait-elle la possibilité de le faire. Elle n’allait quand même pas la mettre à la porte directement après lui avoir posé des questions. Ce n’était pas décent. Quoiqu’il en soit, la consultante ne contre argumenta pas les propos de l’allemande. Est-ce qu’elle était fâchée de ses déclarations ? Est-ce qu’elle n’avait rien à en dire ? Est-ce qu’elle se laissait le temps de méditer ? Qu’importe, Erin ne laissait rien transparaitre de ce qu’elle avait pensé des réponses que lui avait fourni Karola et pour lesquelles elle n’avait pas prit de note. De toute façon, les deux jeunes femmes n’étaient pas dans une salle d’école où les propos de l’une étaient disséqués puis notés sur vingt. Il n’y avait pas de bonne ou de mauvaise réponse, et la militaire devait bien s’en douter.

Si Karola n’avait rien à ajouter, Erin la raccompagnerait à la porte de son bureau, et la laisserait là sur une poignée de main et des remerciements renouvelés pour le temps qu’elle lui avait consacré. Ce n’était certes pas le protocole habituel pour un militaire, mais Erin n’en était pas une.

_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Sous Lieutenant Pedge Allen - Teshara Lays ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infos
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Entretien - Capitaine Karola Frei
Revenir en haut Aller en bas

Entretien - Capitaine Karola Frei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ce n'est pas la mer qui fait des vagues, c'est Karola Frei
» Karola Frei
» Loronak du Rohan - Capitaine de Gil-Estel
» Signal FM le 7 février 2011 Entretien de Jean-Claude Duvalier
» De l'entretien des armes et pièces et d'armures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 10 - Zone de Commandement :: Bureaux :: Bureau d'Erin Steele-