Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Sam 23 Avr - 12:44
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 271
Voir le profil de l'utilisateur
13h / Avril 2016

Le Site Alpha. L’évocation de ce lieu dans une convocation suffisait à provoquer des frissons chez l’interlocuteur tant il était chargé de symboles. Tout d’abord c’était une base, une réalisation que les Atlantes étaient parvenus à sortir de terre. Il n’y avait rien sur cette planète paisible avant leur arrivée. Le Site Alpha était un beau fleuron d’Atlantis. On y trouvait aussi bien une base militaire avec des équipements à la pointe de la technologie, qu’un laboratoire ainsi que des champs et des élevages pour en assurer l’autosuffisance alimentaire et énergétique.

Il avait suffi d’une seule journée pour réduire tous ses efforts à néant. Le commandant Kolya était l’unique responsable de ce saccage, de ses meurtres aussi. Il ne fallait pas oublier que le Site Alpha n’était plus qu’un champ de ruines mais aussi de nombreuses vies avaient été prises et d’autres anéanties par d’atroces blessures. Le personnel d’Alpha s’était montré héroïque dans la défense de la base mais pas autant que ceux qui s’étaient portés volontaires pour cette mission suicide. Il fallait une grande dose de courage, d’inconscience pour venir d’Atlantis et se lancer dans le champ de bataille en ayant connaissance des données. Il n’y avait aucune raison pour que cela ne finisse pas en carnage, même Elizabeth Weir en était consciente lorsqu’elle avait fait appel aux volontaires mais elle avait passé cet appel. Elle l’avait fait…

Appuyée sur l’une des rambardes qui surplombaient la salle d’embarquement, la jeune femme ressassait de sombres pensées. Les noms des mutilés lui venaient en tête. Beaucoup de personnes irremplaçables. De bonnes personnes. Des amis. Ils ne seraient pas oubliés et leur sacrifice ne serait pas vain. Pour cela, le Site Alpha devait continuer d’exister. P2X – 584 ne pouvait plus être utilisée, ses coordonnées étaient compromises et elle rappelait beaucoup trop de mauvais souvenirs. Il faudrait s’en souvenir mais ne pas s’apitoyer sur son sort. L’expédition avait besoin d’un site secondaire, d’un site de repli au cas où Atlantis devait être évacué. Ils devaient relever la tête et allaient de l’avant. Courber le dos mais ne pas rompre.

Animée par la volonté d’aller de l’avant, la Commandante de l’Expédition finit par se redresser avant de faire les quelques pas qui la séparait du grand escalier. Elle en descendit lentement quelques marches attirant aussitôt les regards du personnel rassemblé en salle d’embarquement depuis plusieurs minutes maintenant. Le silence se fit, elle n’eut pas à le réclamer et bientôt tous n’attendirent plus que ses propos. Elle ne leur accorda pas de suite ce plaisir se contentant de les observer tout en tenant fermement sa tablette tactile. Beaucoup d’entre eux avaient participé au sauvetage d’Alpha. Ils en portaient encore les cicatrices. Elle pensait notamment au Colonel Sheppard, au Docteur Grayson. D’autres avaient été un peu plus chanceux comme Coralie Deltour, Evelyn Stanford, Marc Langford ou même Nyota Washington mais demeureraient marqués à jamais par ce qu’ils avaient pu avoir. Le Capitaine Frei et le Sergent Eversman avaient d’une quelque sorte vécu leur propre péril Alpha entre les murs de la base.

Il y aurait un avant et un après Alpha. Des renforts leur étaient parvenus, la jeune vague était là en la présence de Blanche Philipps, Erin Steele, de Jeff Brewer et Harold Switak. Certains étaient novices en exploration planétaire, il fallait une première à tout et nulle doute qu’elle pourrait compter sur eux le jour venu. Elle lisait de la détermination dans le regard de chacun.

Après un soupir destiné à évacuer la pression, Elizabeth Weir prit la parole.

« Bonjour à tous. D’ici quelques minutes vous serez répartis en équipe, chacune explorera une planète différente. Les données transmises par le MALP témoignent de la viabilité de celles-ci. Chaque planète possède un potentiel intéressant d’après les indications laissées par les Anciens dans leur base de données. Néanmoins nous ne pouvons nous baser sur des données physiques pour choisir notre futur Site Alpha, nous avons besoin d’un ressenti humain et c’est pourquoi vous participez à cette expédition. »

Petite pause le temps de reprendre son souffle et sa salive avant de continuer.

« Vos rapports seront essentiels. Ouvrez grand les yeux, analysez les données environnementales et surtout revenez nous. Je compte sur vous. L’expédition Atlantis compte sur votre réussite.»

La Commandante leur laissa intégrer les données tout en faisant un signe de la tête en direction de la salle de contrôle. Un projecteur afficha l’image de la première planète et par conséquent les visages de ses premiers explorateurs.



« PRA-127 baptisée « la Fantastique » par notre équipe. L’équipe sera menée par le Lt Colonel Sheppard. Elle sera composée de Caporal Washington, de Jeff Brewer, des Docteurs Langford et Switack ainsi que de Coralie Deltour.»

L’équipe numéro 1 étant constituée, l’image de la planète suivante s’afficha tout comme son équipe.



« PX-587 dite « La Terre sans jour ». J’appelle Erin Steele, les Docteurs Grayson, Philipps et Laurence. Le Capitaine Frei mènera l’exploration. Vous vous regrouperez en salle de briefing 2 . »

L’animation fut lancée pour la dernière planète et certainement celle qui susita le moins d’enthousiaste du côté des spectateurs. Une Terre marécageuse faisait un peu moins rêver.



« F4X-254 alias La Marécageuse sera explorée par les Docteurs Stanford, McKay ainsi que Nathalie Dumont et Britt Hata. Chef d’expédition : Sergent Maître Matt Eversman. Regroupent en salle de briefing numéro 3. Bonne journée et bon courage»

Planète exotique, commandant atypique aussi. L’animation visuelle prit fin, le brouhaha reprit ses droits, les membres lâchant leurs impressions sur les planètes mais aussi sur les compositions d’équipe. Certains encourageaient ceux qui n’étaient pas les plus rassurés, se lancer dans l’inconnu n’était pas facile et aisé pour tous. Quinze minutes plus tard, tous étaient attendus dans leur salle de briefing respective pour obtenir un briefing complet sur leur planète. Ils auraient le temps d’aller s’équiper par la suite.


------------------------------------------

Jusqu'au 3/05 pour répondre.
N'hésitez pas à interagir entre vous, entre équipes.

Si questions, n'hésitez pas.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Avr - 19:24
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 34
√ Messages : 2186
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


A la recherche d'Alpha

Ft. les membres d'Atlantis



Vendredi 1er Avril 2016 – 10h – Salle de Briefing.


Ce samedi, Karola était convoquée de bon matin avec John et Matt en salle de briefing afin de rencontrer le docteur Weir. John lui avait révélé quelques jours auparavant que maintenant que les missions avaient totalement repris leur cours et que le site Alpha avait été perdu, il était nécessaire d’en trouver un nouveau. Et pour autant qu’elle sût cette fois-ci elle n’aurait pas à observer les choses de l’extérieur et ferait partie de l’aventure. Elle était soulagée de l’apprendre, de toute façon si encore une fois on l’avait écartée elle aurait fait des pieds et des mains pour en être. Mais elle n’en aurait pas besoin et heureusement, sinon elle aurait encore dû passer pour la rabat-joie de service. Non pas que ça la gêne, elle s’en moquait mais disons que pour les autres on ne pouvait pas dire que c’était très agréable.

Quoiqu’il en soit, ce jour, elle se présenta à l’heure en salle de briefing. Le Docteur Weir était déjà là, son bureau se trouvant juste en face elle n’avait aucun mal à être à l’heure. Il ne restait plus qu’à attendre les deux hommes et la réunion pourrait commencer. Pendant les quelques minutes qui s’écoulèrent avant leur arrivée, le docteur Weir posa quelques questions à Karola histoire de passer le temps sûrement et de faire la conversation. La capitaine se contenta de lui répondre poliment histoire de ne pas passer pour une impolie et surtout parce que Weir était en quelque sorte une de ses supérieurs. La capitaine fut bien soulagée de voir le sergent et le colonel débarquer ce qui mit fin à ce petit moment gênant.



La réunion commença et Weir leur présenta sobrement son idée de mission en vue de trouver un nouveau site alpha. Elle leur présenta trois planètes qui avaient été « élues » sites d’accueil potentiel. Karola lisait attentivement les informations sur chacune d’elle sur sa tablette. Toutes avaient leurs points faibles et points forts. Etant donné que l’on ne parvenait pas à les départager des missions d’exploration étaient nécessaires pour déterminer laquelle serait leur nouvel asile en cas de problème majeur. C’était la raison de la présence des trois militaires, chacun d’entre eux serait chef d’équipe. Et quand elle entendit ça, Karola jeta un coup d’œil inquiet vers le Sergent Eversman. John lui avait également parlé de ça. Etant donné que le sergent était à présent apte à aller sur le terrain et comme il avait fait des efforts considérables ces derniers temps, John voulait lui donner une chance de se racheter et de faire ses preuves. C’est pour ça qu’il l’avait choisi pour être chef d’équipe. Karola avait eu un peu de mal au début mais le colonel avait su se montrer convainquant et elle avait fini par accepter à quelques conditions notamment concernant les personnes qui devraient l’accompagner.



Bref, elle n’allait pas restée bloquée là-dessus, la réunion continuait et elle avait tout un tas d’infos à ingérer. Mieux valait être parfaitement concentrée si elle ne voulait pas être à la ramasse. Après une rapide présentation des planètes, Elizabeth leur annonça qui était affectait où. Karola écopa de la planète dite « Sans jour ». Le nom ne laissait pas de doute sur la caractéristique principale de ce monde puisqu’il y faisait constamment nuit. Ce qui se révélait être un sacré challenge. Mais ses collègues n’étaient pas en reste. John se retrouva à devoir aller explorer une planète aux caractéristiques assez fantastiques et quant à Matt, il allait devoir crapahuter sur une planète marécageuse. Karola retint un petit sourire en entendant cela.

A présent se posait la question des équipes et donc des personnes qui allaient les accompagner. Weir insista pour qu’au sein de ces dernières se trouve au moins un représentant de chaque contingent présent sur Atlantis si cela était possible. Elizabeth leur proposa une liste de personnes susceptibles de participer aux missions. Il allait donc falloir que des civils soient présents, si Karola avait un peu de mal avec ça depuis Alpha, là les raisons de leur présence étaient valables et les planètes n’étaient pas sur le point d’être attaquées par les Geniis ou les Wraiths. Enfin elle l’espérait. Heureusement que les militaires savaient travailler en équipe et s’entendaient bien car cette partie-là de la réunion aurait pu mal tourner. Constituer des équipes dans ces circonstances pouvait très vite tourner au vinaigre. Cependant, il s’agissait tout de même d’une part importante de la mission qui ne devait pas être laissée au hasard et ils passèrent bien 1h30 à discuter, argumenter pour faire le choix final. Au bout de longues minutes de débat, le docteur Weir prit finalement la parole pour récapituler qui faisait partie de quelle équipe.

-Très bien, donc Capitaine vous ferez équipe avec Mademoiselle Steele ainsi qu’avec les docteurs Laurence, Philips et Grayson.


Karola approuva ses paroles et Weir énonça les compositions des deux autres équipes et fut contente de constater que les conditions qu’elle avait « imposées » à John soient respectées. Matt serait étroitement surveillé par Evelyn Stanford pendant cette mission et serait épaulé par Britt Hata une guerrière hors pair. La capitaine de son côté était plutôt contente de son équipe, elle avait échappé aux casse-pieds de service comme McKay. Certes, Isia serait là et elle avait un peu de mal avec la doctoresse néanmoins elle était là pour travailler alors il ne devrait pas y avoir trop de problème. Et puis pour compenser cette présence il y avait Gabriel, son ami. Tout allait beaucoup mieux entre eux à présent, ils s'étaient de nouveau rapprochés et se voyaient régulièrement quand ils parvenaient à trouver le temps. Sa compagnie rendrait les choses plus agréables. Quant à Erin, Karola se méfiait un peu d’elle, il allait falloir qu’elle soit irréprochable car son rapport atterrirait sans aucun doute sur les bureaux de la CIS et bien qu’elle sache qu’elle excellait dans son domaine on n’était jamais à l’abri. Enfin, le dernier membre de l’équipe se trouvait être le docteur Blanche Philips que Karola n’avait pas encore eu le loisir de rencontrer bien qu’elle sache que la jeune femme soit épidémiologiste. En somme chacun avait son rôle à jouer et elle espéra que rien ne vienne troubler leur travail.

Après de longues heures de réunion, Weir leur donna quelques dernières informations et les libéra afin qu’ils puissent commencer à préparer cette mission de grande envergure. Sheppard accompagna Karola jusqu’à son bureau comme à son habitude puis parti de son côté vers le sien. La capitaine s’installa à son bureau afin d’accéder à la base de données commune de la cité. Là elle pourrait mieux appréhender la planète qu’elle allait devoir explorer et donc mieux se préparer. Le docteur Weir leur avait dit qu’elle se chargerait des convocations et peu avant 18h elle reçut son mail. Elizabeth annonçait dedans qu’ils devaient tous se réunir en salle d’embarquement le lendemain à 13h pour assister à une annonce collective. Karola savait qu’après cette annonce elle allait devoir s’entretenir avec son équipe afin de les briefer sur ce qui les attendaient alors elle commença à préparer son petit topo avant de finalement quitter son bureau vers 21h. Il était certes encore tôt mais comme une mission l’attendait le lendemain mieux valait aller se coucher tôt pour être sûre d’être en forme.

Samedi 2 Avril 2016 – Peu avant 13h


Karola était debout depuis quelques heures et en vue de la mission qui allait commencer dans l’après-midi elle se dirigea tout naturellement vers l’armurerie afin de préparer ses affaires. Certes elle aurait le temps de s’en inquiéter plus tard certainement mais en tant que chef d’équipe il était normal qu’elle s’en charge avant. Elle recouru à l’aide du Caporal McArty afin de préparer les équipements de tous les membres de l’équipe, gilets pare-balles, gilet tactique, munitions et surtout lunettes de vision nocturne, tous les deux ne laissèrent rien au hasard et surtout prirent soin à ce que tout soit de couleur sombre histoire de passer inaperçus dans la pénombre. Elle laisserait soin aux autres de préparer leurs sacs. Quand ils eurent terminé Karola remercia McArly et elle retourna à son bureau pour attendre enfin l’heure de se rendre en salle d’embarquement.

John lui fit la surprise de venir la chercher et elle fut agréablement surprise de voir qu’il était en avance. Attrapant sa tablette elle sortit de son bureau et suivit son supérieur dans le dédale des couloirs de la cité. Pendant leur marche, ce dernier engagea la conversation avec elle, un grand sourire aux lèvres, synonyme de son empressement de partir en mission.
-Alors Karola, satisfaite de votre équipe ?


-Oui je crois que je ne pouvais pas mieux tomber. Je m’inquiète surtout pour le Sergent Eversman, j’espère que cette fois-ci, il ne nous décevra pas..


- C'est un test, nous verrons s'il est à la hauteur.


-S’il n’est pas bête il sait que c’est dans son intérêt d’être à la hauteur.


Ils n’eurent pas le loisir de s’étendre dans le sujet car ils firent un détour pour aller chercher Matt afin que tous les trois puissent se rendre ensemble au point de rendez-vous. Le reste du chemin n’était pas très long et Karola resta silencieuse sur les quelques mètres qui leur restait à faire. Enfin, ils débarquèrent dans le hall de la cité. Tout le monde était déjà présent ou presque. Les trois militaires traversèrent la foule afin de monter quelques marches et de se poster non loin de Weir qui dominait tout le monde depuis le haut de l’escalier, sa tablette entre les mains. Il sembla à Karola qu’elle était un peu nerveuse.  Elle attendait avec une certaine impatience de voir comment le docteur Weir allait s’en sortir, non pas qu’elle espère qu’elle se plante quelque part mais parce qu’après tout, la dernière fois qu’ils s’étaient tous retrouvés réunis ici, c’était pour Alpha, et on connaissait la suite de l’histoire par cœur.

Après avoir poussé un soupir pour se donner du courage, la civile démarra enfin son discours présentant les choses à l’assemblée et le but de la mission qui les attendait. Karola, les bras croisés écoutaient Weir parler tout en laissant son regard parcourir la salle. Tous les visages étaient tournés vers Elizabeth qui parlait avec beaucoup d’assurance. Elle insista sur le rôle que tous allaient devoir jouer dans cette entreprise et commença à donner les compositions des trois équipes. Elle commença par John qui à l’annonce de son nom ne put s’empêcher de faire un petit signe à tout le monde, du Sheppard tout craché en somme. Son équipe était assez équilibrée et composée de pointures dans leur domaine. Puis Weir passa à son équipe et à l'annonce des noms, Karola chercha des yeux Erin, Gabriel, Blanche et Isia des yeux pour observer leur réaction. Son regard s’attarda quelques secondes sur Gabriel mais elle ne se risqua pas à lui faire le moindre signe puis reporta son attention sur les paroles de Weir qui passait maintenant à l’équipe de Matt. Elle tourna légèrement la tête vers ce dernier qui se tenait bien à ses côtés. Impossible de savoir ce à quoi il pensait, en tout cas son attitude n’avait rien à voir avec celle d’avant. Pourvu que ça dure !

Weir acheva enfin son discours et leur souhaita à tous bonne chance. Enfin, tout le monde pu enfin échanger sur ce qui venait de se passer et se rapprocher de ses partenaires du jour. Karola resta sur les marches et après avoir souhaité bonne chance à ses deux collègues rejoint la salle de briefing numéro 2 afin d'accueillir ses compagnons d'aventure. 

© Lady sur Epicode


_________________


DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Avr - 10:48
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9200

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur
Installé au bureau du quartier, Eversman ne cessait de lire et relire le rappport MALP de F4X-254 ainsi que les anecdotes qu’il avait pu griffonner dans les bords. L’écriture était assez illisible pour une personne tout autre. Travailler tard le soir n’était pas souvent synonyme de travail soigneux mais cela n’avait pas d’importance. Les remarques étaient personnelles, destinées à l’aider à préparer cette mission et il risquait d’avoir bien besoin de ces petites notes lorsqu’ils se retrouveraient en salle de briefing. Cette fois, il ne pourrait pas suivre le mouvement, le Sergent devrait être l’initiateur.

Le Capitaine Frei et le Colonel Sheppard avaient décidé de lui incomber la fonction de Chef d’équipe. Il aurait dû s’en sentir fier, de le prendre comme une preuve de confiance de la part de ses deux supérieurs pourtant cela s’apparentait à un cadeau empoisonné. Un test de plus pour le mettre en danger. Nul doute qu’il y avait de l’Allemand là-dessous. Eversman avait déjà assumé ce rôle auparavant mais ce n’était pas quelque chose qu’il appréciait. Il n’était pas un leader. Il ne possédait pas ce charisme pour inspirer ses hommes, les motiver et de toute manière qui le suivrait les yeux fermés avec toutes ses affaires derrière lui. Il le faudrait pourtant bien…

12h45. Bip. La montre venait de signaler la fin des révisions. Il était temps d’agir maintenant. Dernière vérification avant de partir : la localisation d’une clé usb dans la poche supérieure gauche de son uniforme. D’un commun accord, les trois chefs d’équipes avaient choisi d’arriver ensemble en salle d’embarquement. C’est ainsi qu’il retrouva les deux autres au détour d’un croisement et leur accorda un geste de la tête suivi d’un très bref salut règlementaire.

« Colonel. Capitaine. »

Le geste protocolaire n’était pas fait de gaité de cœur et manquait d’enthousiasme mais il avait été fait. C’était déjà un très changement dans le comportement du Sergent même s’il devait se faire violence et serrait les dents. Il avait toujours autant de mal avec le regard acide du Capitaine mais ne pouvait se permettre de le lui renvoyer ou de la remballer. Il se tirerait une balle dans l’autre pied se condamnant aussitôt à un retour sur Terre. Les derniers mètres se firent silencieusement, chacun étant visiblement concentré sur la suite des événements. Le rassemblement avait lieu en salle d’embarquement, les participants étaient déjà et Eversman suivit le mouvement se plaçant aux côtés de ses collègues. Mains dans le dos, il tentait de dissimuler une certaine nervosité, les doigts ne restant pas inactifs. Sa présence aux côtés des autres officiers devait intriguer tout comme le port d’un uniforme de camouflage à dominance vert. Ce n’était pas courant mais étant donné l’environnement marécageux de cette planète, c’était une obligation.

La Commandante de l’expédition commença son discours. Le Ranger ne l’écouta que d’une oreille, ne pouvant s’empêcher de balayer la zone du regard à la recherche de les visages connus. Il repéra rapidement les futurs membres de son équipe : Hata, Dumont, Stanford et Mckay. Ils semblaient prêts et déterminés mais le seraient-ils autant avec lui ? Il n’en avait aucune idée et devrait faire ses preuves rapidement pour s’imposer. L’heure en était maintenant à la constitution des équipes. Il y avait participé mais n’avait pas imposé de choix personnels laissant les deux officiers faire leurs petits marchés. Chaque participant possédait ses propres atouts et faiblesses mais s'il avait affecté dans cette mission, c’était qu’il avait besoin d’eux et était par conséquent à leur place. Eversman ne manqua pas de réagir à l’annonce du nom de Blanche Philipps, la recherchant aussitôt du regard avant de tourner un regard quelque peu inquiet vers le Capitaine Frei. SnowWhite risquait de ne pas vivre une mission des plus paisibles avec cette sadique mais elle serait en sécurité. C’était là l’essentiel et puis ils auraient de quoi critiqué une fois de retour à la base le lendemain soir.

Fin du discours de Weir.

Les choses sérieuses allaient commencer. S’il avait écouté ses envies, il serait descendu pour saluer quelques copains et échanger avec eux quelques mots d’encouragements mais les deux autres ne semblaient pas de cet avis demeurant quasi immobiles. Foutue fonction de chef d’équipe. Il souhaita à son tour bonne chance à ses deux collègues échangeant au passage un signe de la tête avec le Colonel. Il le prenait comme un signe d’encouragement de son ainé. Il le lui rendit avant de détourner les talons. Les dernières discussions s’achevaient, chacun prenant la direction qui lui avait été assigné pour la suite des événements. Chaque membre de son équipe eut le droit à un signe de la tête. Il put intercepter la dénommée Blanche sur la montée d’escaliers, posant rapidement sa main sur son avant-bras pour l’interrompre quelques instants avant de lâcher à voix basse.

« Fais attention à toi, SnowWhite. »

Le contact ne dura pas, il ne pouvait se le permettre maintenant mais c’était important à ses yeux de pouvait lui parler, même quelques mots. Dumont passa à ses côtés, il répondit à son signe de la tête avant que son attention ne soit attirée par la suivante : Stanford. Etant donné leurs récents événements, il ne put s’empêcher de lâcher un commentaire à voix basse avec un petit sourire.

« Pas trop déçue ?! »

La réponse ne tarda pas. De la psychologue toute crachée et il lui emboîta le pas en direction de la salle de briefing numéro 3.

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Avr - 12:34
Invité
Invité
avatar
Cela faisait quelques temps que l'opération de sauvetage du site Alpha avait eu lieu. Apparemment, les atlantes considéraient cette opération comme fiasco, pourtant du point de vue de la sauvage, ce n'était pas le cas. Après tout, ils avaient botté le cul des geniis et ils avaient même fait des prisonniers. Enfin, si cela n'avait tenu qu'à Britt, il n'y aurait pas eu de prisonnier ou bien juste un pour qu'il puisse témoigner auprès de son peuple de ce qui c'était passé sur le site Alpha. Bref, la guerrière blonde n'était pas encore très au fait des us et coutumes des atlantes, ni même d'accord avec leur stratégie de guerre. Elle estimait qu'ils se prenaient trop la tête, il était parfois tellement plus efficace de faire dans la simplicité. Bref, même si cela faisait maintenant quelques temps qu'elle arpentait les couloirs de la cité, la jeune femme n'arrivait toujours pas à comprendre ces gens étranges. Il y avait bien le colonel Sheppard qu'elle appréciait un peu, car c'était un guerrier avec des ressources. Ils étaient en quelque sorte de la même race, celle des combattants et des survivants. Il y avait aussi cette fameuse docteur Stanford. Britt lui accordait un peu de considération, car cette femme avait eu la bonne idée de lui proposer un tour sur le continent de la planète histoire de lui faire prendre l'air. Sinon, pour les autres, elle avait assez peu de contact avec eux et pour la plupart c'était en salle d'entraînement juste avant de leur mettre une raclée. Par contre, la guerrière blonde avait compris une chose, c'était que les rouges étaient les chefs ici et qu'elle ne les aimait pas du tout. Perdue dans ses considérations, allongée sur son lit, elle fut dérangée par quelqu'un qui toqua à sa porte.

- Britt Hata: Quoi vouloir ? Dit-elle quand la porte s'ouvrit sur un jeune soldat atlante.

- Jeune Soldat: Euh ... Vous êtes convoquée pour une réunion demain à 13h en salle d'embarquement.

Le jeune homme semblait quelque peu mal à l'aise et bredouilla quelques mots avant de prendre congé. Britt pencha légèrement la tête sur la gauche. Décidément, elle ne comprendrait jamais les atlantes. De quoi pouvait bien avoir peur cette personne ? N'avait-elle pas déjà prouvé qu'elle ne leur voulait pas de mal ? Rapidement, elle passa à autre chose. Une chose était certaine, quelqu'un avait pensé à la faire prévenir, car la belle blonde n'était pas au fait avec la technologie et n'aurait certainement jamais été au courant pour la réunion si on ne lui avait pas envoyé un messager. Le reste de la journée s'écoula doucement entre entraînement, flânerie dans la cité et quelques passages au self malgré la piètre qualité de la nourriture qui y était proposée. La guerrière n'était pas du tout inquiétée par ce qui l'attendait à cette réunion. Elle pensait qu'elle aurait probablement le droit à une petite sortie, voir avec un peu de chance encore une bagarre comme celle du site Alpha. Enfin du moment que cela lui permettait de fuir la cité, Britt était d'accord de participer à cette réunion et ce qui allait en découler. Elle se laissa enlacer par Morphée qui la conduisit vers un sommeil sans rêves, mais fort réparateur.

A son réveil, Britt se comporta comme à son habitude avant de se diriger vers la salle d'embarquement au lieu d'aller au self pour manger quand il fut presque 13h. En arrivant, elle y trouva grand monde qui regardait en direction de la rouge qui se faisait appeler Docteur Weir. D'ailleurs, Britt avait du mal à comprendre pourquoi se faire appeler comme cela alors qu'il était clair que ce n'était pas une guérisseuse. Elle se contenta de hausser les épaules en se disant que les rouges étaient de toute façon des abrutis finit imbus de leur personne. Juste des parasites qu'elle aimerait bien écraser une fois en passant pour rire et leur montrer un peu la différence entre ce qu'il pense être vrai et la réalité des choses. La belle blonde fut coupée dans ses pérégrinations homériques par la voix Weir. Elle parla du désastre Alpha et qu'il fallait se mettre de suite à la recherche d'un nouveau site secret pour se replier en cas de problème. Puis, elle présenta trois planètes qui semblaient avoir sa faveur. Ensuite, elle donna le nom des chefs d'équipe et la composition de cette dernière. La guerrière arqua un sourcil quand elle comprit qu'elle devrait aller crapahuter dans des marrais-cages sous les ordres du "maître de l'arène". Pendant un instant, elle pense que c'était encore un coup des rouges pour l'ennuyer. Pas grave, elle irait là-bas, car de son point de vue, c'était bien mieux que de rester ici enfermée dans ce lieu coupé de la nature et de la vie en général. De loin, elle assista à quelques rapides conversations entre les gens et remarqua que des groupes se formaient pour rejoindre chacun une salle particulière. Britt se dirigea en direction de la salle où semblait se regrouper l'équipe d'exploration dont elle faisait partie. En plus du "Maître de l'arène", elle eut le plaisir de voir le docteur Stanford qu'elle appréciait, un type inconnu mais à la mauvaise réputation auprès des siens et surtout la sorcière rousse. La promenade promettait d'être mouvementée.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Avr - 14:16
Invité
Invité
avatar
A 13 heures, Nathalie était avec le reste de ceux qui s'était portés volontaires pour la recherche d'une nouvelle planète à même d'accueillir une base Alpha. Puisque cette planète serait sensé les accueillir en cas de pépin sur la cité, et pour éventuellement un certain temps, autant avoir son mot à dire...

Elle soupira légèrement en pensant que « Frozen » aurait fait une super base de replis. Elle sourit en se rappelant combien elle n'avait pas été convaincu de son caractère accueillant avant de l'explorer. Qui sait, peut être y aurait-il de bonnes surprises parmi les planètes sélectionnées ?

Nathalie échangea quelques mots et salutations avec certaines des personnes de la salle qu'elle connaissaient et apprécier et adressa un petit sourire à John lorsqu'il entra. Elle ne connaissait pas les détails de la mission (franchement, quand ils étaient tous les deux dans ses quartiers, ils avaient des choses plus intéressantes à se raconter et à faire que de parler boutique), mais elle savait déjà qu'ils ne seraient pas dans la même équipe d'exploration, ni même sur la même planète.

La réunion de présentation de la mission commença. Le Dr Weir leur expliquant le but de ces missions. Elle présenta ensuite chacune des planète qui avait été retenue et la composition de l'équipe qui serait chargé de les explorer.

Par déduction, n'ayant pas entendu son nom dans la composition des précédentes équipes Nathalie compris qu'elle ferait partie du troisième groupe sur la troisième planète. Sa présentation ne faisait pas spécialement rêver... une planète recouverte de marécages.... Ils allaient donc patauger dans la boue, au milieu de bestioles aquatiques qu'ils ne pourraient même pas voir venir... super.

Heureusement que Nathalie était capable de masquer ses émotions parce que là, elle eut juste envie de pousser un énorme soupir. Quand elle entendit la composition de son équipe, son simple sourire faillit se transformer en gémissements... Mon dieu... De la boue jusqu'à la poitrine, les babillages sans fin de McKay, et le danger qui pourrait venir autant de l'extérieur que de l'intérieur du groupe... Elle avait hâte d'y être.

Une pensée lui traversa l'esprit alors qu'elle se dirigeait vers la salle de débriefing numéro trois. Leur équipe ne comportait aucun membre du personnel médical. Hors, elle était bien placé pour savoir, après ses déboires sur Paradize, que le moindre petit bobo s'infecterait rapidement dans un tel environnement.

Avant d'entrer dans la salle, elle jeta un œil vers la porte voisine où John venait d'arriver, elle lui lança un regard et se força à lui sourire. Elle avait l'impression qu'elle le voyait pour la dernière fois. Reprenant son masque elle entra dans la salle avec l'impression très nette d'aller à abattoir.

Elle s'installer sur une des chaises autour de la table et attendit que le reste de l'équipe s'installe à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Avr - 16:14
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2309

Dossier Top Secret
√ Age: 41 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
LE NOUVEAU CHEZ NOUS... MOI JE LE VEUX AVEC DES LICORNES

PV TOUT LE MONDE


VENDREDI 1ER AVRIL 2016 – 10H – SALLE DE BRIEFING.


Après avoir sélectionné durant ma convalescence, avec Weir, trois planètes qui pourraient être intéressantes pour notre nouveau site alpha, il était grand temps de partir les explorées. Il faut dire que j'avais assez hâte de reprendre une activité assez intense d'exploration. Je n'étais pas vraiment en reste, car j'avais eu la chance de partir sur Frozen il y a quelques semaines, mais bon … j'en ai jamais assez. Une super découverte, qui allait nous attirer des échanges intéressants avec les Puntas.

Comme très souvent, j'avais passé la nuit avec ma compagne et c'est en me levant que je l'avais réveillé pour qu'elle s'active et rejoigne son bureau. Décidément elle n'est vraiment pas du matin. Après un rapide baiser, je la laissai filer, pendant que je relisais mes notes, prise la veille.

Je sortis de mes quartiers pour me présenter quelques minutes après en salle de réunion, j'avais failli me faire avoir par le temps. En pénétrant dans la salle, j'avais l'impression de sauver Karola… celle-ci semblait soulagée, enfin je le devinai à force de la côtoyer (son visage n'est pas très expressif). Elle n'appréciait que peu Weir et je suppose grandement qu'elle avait dû faire bonne figure pour papoter avec la cheffe de la cité.

• Bonjour Karola, Élisabeth

La cheffe de la cité, me fit un grand sourire, commençant à papoter un peu avant que le sergent arrive.

Weir, nous fut un petit topo sur les planètes. Je les connaissais par cœur, car nous avions longuement débattue ensemble sur lesquelles choisir. Enfin bon, il faut l'avouer, celui qui avait écopé de la planète la plus pourrie était bel et bien Matt. J'en fus surpris qu'au final Élisabeth lui confie la marécageuse. À croire qu'elle tenait autant que nous, à tester le petit rebelle de la cité. Enfin, je trouvais cela un peu vache quand même.

J'étudiai la liste des personnes choisies pour former les équipes… j'aperçu le nom de ma compagne et j'eu une petite moue dubitative. Oui bien sûr il me serait facile d'exiger d'avoir « Dumond » avec moi. Mais cela serait une nouvelle fois suspect, surtout avec Frozen. Je soupirai commençant à répartir les personnes avec Karola et Weir. Matt semblait se faire porter par la vague. Dans un sens, il ne devait pas se sentir à l'aise.

Quand venu le moment de répartir les « trois rouges » … je pris les CV des deux nouvelles personnes Steele et Brewer. Mm aucune doute que la jeune femme du CIS sera une future casse pied, comme Woosley. Alors, autant la mettre avec l'un des chefs d'équipes irréprochable… donc sans surprise Karola. Mettre Erin avec Matt serait juste une catastrophe… et puis bon je ne suis pas un chef de plus « parfait ». Autant que Steele ait à observer une personne irréprochable. Matt était en test et suffisamment sous pression pour lui rajouter en plus une administratif chiante et qui va le scruter avec attention. Ce fut d'ailleurs sur ce constat que je lui « donna » Nathalie. Elle avait fait un super rapport sur Frozen, elle connaissait les éléments à faire et ce n'est pas sa première mission. Elle sera donc parfaite pour Matt. Quant à moi je pris le dénommer Jeff.

Pour les scientifiques, une nouvelle fois, je fus tenté de prendre la facilité en gardant avec moi Rodney. Mais … et oui, je le mis avec Matt pourtant. Si nous voulions voir quel leader il était, autant le mettre en situation. Être chef, c’est faire avec des personnalités bien différente et surtout ce n’est pas une balade ! Rodney allait l’emmerder et c’est en voyant comment le sergent réussit à se dépêtrer de ça, qu’il nous montra ses talents.

Et oui, c’est bien cruel de vouloir mettre à l’épreuve pareil tête de mule. Mais ce petit avait de la valeur et il faut bien qu’on teste nos soldats pour leur confier des missions en toute confiance. Et Matt avait un quota de confiance à remonter. On aurait pu le laisser dans un placard à balais. Mais non, nous tenons quand même à lui donner la chance d’effacer ses folies et de retrouver le droit chemin.

Enfin, pour le scientifique, je pris Harold, un personnage assez amusant qui ressemblait à Rodney. Je l'avais rencontré la fois ou Nathalie se fut perdue dans la cité. Cet homme semblait me connaître et apprécier mes « exploits ». Il était donc naturel que j'essaye de connaître cet homme brillant. Cela me changera de Rodney. De toute façon, il fallait bien que je prenne un scientifique, au cas où, nous rencontrons des technologies. Et Rodney serait plus amène avec Matt. Le chef d'équipe était peut-être néophyte, mais il serait qu'avec des pro !

Naturellement Gabriel alla avec Karola. Ils avaient formé un duo plutôt efficace sur Frozen, malgré un début froid.

Niveau médecins, il en y avait que deux, une infirmière et la chirurgienne en cheffe. Weir, répartie la fameuse Isia avec Karola, jugeant que ses talents seraient plus efficace sur la terre sans jour. Supposant qu'on pourrait plus facilement se blesser. Mouai… la mettre dans les marécages aurait été assez logique, mais soit. Coralie Deltour, fut dans mon équipe. Ma planète semblait paradisiaque mais, on sait tous que dans les forêts… il y a des dangers encore plus grands.

La dernière « jaune, » une épidémiologiste. Elle fut mise avec Karola, sûrement pour récolter de nombreux échantillons, car le malp avait détecté des passages fréquents de bestioles. En réalité sur chaque planète il semblait y avoir de la vie… mais de la vie intelligente … je l'ignore. Enfin bon, il fallait bien la mettre quelque part non ? Personnellement, je fus soulagé que Weir, s'avait avec pression les compétences de chacun. Car pour Blanche j'aurais sûrement séché.
Bien entendu, sous les exigences de Karola, Evelyn et Britt fut mis dans l'équipe du sergent. Il serait bien entouré le petiot. Au cas de coup dure, la lionne blonde allait être une véritable arme de destruction massive. Et la jolie et douce Evelyn, là pour surveillé le comportement du rebelle.

Pour ma part, je fus assez ravie de voir que j'avais Nyota avec moi. J'aimai bien la toute jeune caporal. Et au vu de sa récente promotion, il était évidant que cette mission allait être un test. Enfin, il restait l'archéologue Langford. Sans hésiter je le demandai dans mon équipe. Au vu de la planète, je ne serais pas surpris de voir découvrir des urnes ou autres trucs étranges. Enfin, je suppose beaucoup. Et puis, Marc était un petit rigolo, autant que l'équipe soit composée de personne avec une sens pousser de l'amusement.

J'étais plutôt satisfait de mon équipe et celle des deux autres leaders. Karola avait du challenge avec Erin. Et sûrement même avec la chaotique doctoresse. Mais, cela était parfait pour l'allemande. J'attendais d'elle un certain nombre de choses dans un but bien précis. Au final, j'étais peut-être le seul soldat qui n'allait pas être testé.

Une fois la réunion finit, je saluai le sergent lui souhaitant une « bonne nuit de préparation » avant de raccompagner, comme à mon habitude ma capitaine favorite.

Enfermée dans mon bureau, je travaillai assez tard, pour lister le matériel nécessaire et surtout éplucher les longs et ennuyants rapports malp. Ma planète semblait être tout droit sorti de l'imagination un peu trop irréaliste d'un artiste. J'avais du mal à croire la véracité des clichés. Limite si je ne me questionnais pas sur la défaillance du Malp. Non mais regarder moi ça … des îles flottantes, des fleurs immenses … manquerait plus des éléphants a pattes immenses et on se croirait dans un tableau de Dali ou dans le film avatar !
Je reçus le mail de Weir, envoyant un soldat prévenir Britt Hata qu'elle était convoquée le lendemain. Connaissant la pégasienne, elle ne sait toujours pas familiarisée avec les technologies. Le jeune soldat ne semblait pas très ravi mais qu'importe, elle ne va pas le bouffer ! Alala, depuis qu'elle fou des raclées monumentales à mes hommes, ils la craignent un peu trop. Faudrait vraiment qu'elle se batte contre Ronon, histoire de rire un peu.

Je sortis de mon bureau vers 21h10. Le bureau de Nathalie et de Karola était éteint. Pour une fois, que ma capitaine finit avant moi. Je me dirigeai immédiatement vers mes quartiers. Très vite rejoins par ma compagne et le repas. Je lui annonçai brièvement qu'elle ne sera pas avec moi lors de l'expédition. Je ne lui dis rien de plus. J'étais crevé et puis oui… on avait autre chose à se dire que de parler de la mission de demain.

SAMEDI 2 AVRIL 2016 – 10H DU MATIN

Je m'étais levé à la même heure que la veille, recommençant la petite routine qui s'était installé avec Nathalie. Je la réveillai doucement ou de manière assez taquine, selon mon humeur. On se douchait et elle partait la première. Cette routine, m'allais bien et ne m'ennuyais nullement, bien au contraire. J'étais sûrement l'un des rares hommes de cette expédition à pouvoir dormir avec sa chérie aussi souvent.

Je pris un déjeuner consistant, avant de me diriger vers l'armurerie et préparer les équipements avec le caporal McArty. Il mettait beaucoup d'enthousiasme à sa tâche. On finit même par discuter et rire de sujet assez surprenant. J'aimais bien le rouquin, c'est un bon soldat qui mettait du cœur à l'ouvrage. Et semblait se ravir de tout. En tout cas, son aide état plutôt agréable, puisqu'il me souligna avec justesse de prendre un peu plus de corde. Les équipements préparés, je le libérai pour vaguer à mes occupations.

SAMEDI 2 AVRIL 2016 – VERS 13H

Je m'ennuyais dans mon bureau, assez pressé de vadrouiller sur ma planète fantastique et voir de mes propos yeux cette folie de la nature. Je regardai l'heure… mmm… Karola partirai bientôt. Autant y aller ensemble. Ainsi, je passai la prendre et en avance. Un grand sourire teintait mon visage, signe de mon enthousiasme. J'adore partir à l'aventure ! C'est plus fort que moi, je ne peux pas m'empêcher de trépigner comme un gamin ! sur le chemin, nous parlons un peu. La capitaine était quand même assez inquiète pour le sergent. Non pas qu'elle se faisait du souci pour lui. Oula non. Mais plus la peur de devoir à affronter son échec. Je fus assez rassurant, ne voulant pas être pessimiste. Il s'en sortira ce petit jeune !

Nous arrivons vers le détour d'un couloir où Matt nous rejoignit. Il n'était pas très à l'aise et nous fit un salut plus que cordiale. Je levai les yeux aux ciels. Donna une petite tape de soutiens au soldat. On traversa la foule, j'aperçu le visage Nathalie qui me souriait. Pour ma part j'avais un rictus accroché aux lèvres, saluant les personnes connues et lui adressa un petit sourire à elle aussi. Je me postai aux côtés de Weir comme à mon habitude. La civile parla. Cela me rappelait vaguement alpha. Et une nouvelle fois, j'appréciait la facilité d'élocution de Weir. Elle était rassurante et factuel.

Annonçant les équipes. À l'évocation de mon nom, j'eu un signe de tête avec un grand sourire. Mon regard parcourra l'assemblée pour trouver les personnes de mon équipe. Machinalement mon regard dévia sur Mckay qui ne semblait pas très ravie de la composition.

J'aperçu le regard inquiet du sergent vers Frei. Mais impossible de savoir ce qui l'avait fait réagir et cela m’intrigua un peu. Le discours de Weir se finissait et j'adressai un signe de tête d'encouragement au sergent. Le suivant du regard quelque instants, avant de tourner à mon tour les talons vers la salle numéro 1.
Avant de pénétrer dans la salle, je surpris le regard de ma compagne qui s'apprêtait à s'engouffrer dans la salle. Elle semblait inquiète, je lui fis un sourire rassurant. Je me dirigeai vers Rodney, posant ma main sur son épaule, pour lui parler un peu.


• Bonne chance mon ami

J’aurais pu lui dire une blague ou le taquiner mais non. Je savais que pour lui c’est une épreuve de partir en mission, surtout avec des personne qui ne connaît pas vraiment.

Et puis bon, la planète était quand même hostile et peu agréable. Je me demandais même si j’avais bien fait de l’envoyé sur la marécageuse, commençant à regretter de ne pas l’avoir pris avec moi...RHO John, tu te prends trop la tête ! Matt a besoin de lui pour prouver sa valeur de chef et puis ça ferait du bien à Rodney de côtoyer d’autres personne. Je lui fis un sourire rassurant, avant de partir dans ma salle.

J’alluma le rétroprojecteur, attendant que mon équipe arrive.

° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Avr - 18:36
Invité
Invité
avatar
Coralie avait bénéficier d'une bonne nuit de sommeil la veille de la mission d'exploration pour laquelle elle s'était portée volontaire. Elle avait vécu l'attaque d'Alpha, elle savait à quel point le site n'était plus utilisable comme base de replis, non seulement à cause des dommages que la cité avait subits, et que sa position n'était plus un secret, mais aussi parce qu'elle savait que peux de monde accepterait d'y mettre les pieds.

Pourtant, il était bien évident que la cité avait besoin d'un site de replis. Elle n'était pas là depuis bien longtemps, mais elle savait que la cité avait fait l'objet d'attaques qui avait nécessité l'évacuation d'une grande partie du personnel. Le dédale, quand il était à proximité, peinait à accueillir tout le monde, et les peuples « amis » n'étaient pas toujours très chaud pour recevoir l'intégralité de la population d'Atlantis sans savoir s'ils pourraient regagner leur pénates un jour.

L'infirmière ressentait le besoin de vivre autre chose. Sa seule et unique sortie pour l'instant avait été la boucherie d'Alpha. Elle avait besoin de participer à la rechercher d'un nouveau site. Elle pourrait donner son avis sur l'habitabilité de la la planète, et une infirmière c'était toujours utile en cas de bobo.

Le jour dit à 13h tapante, elle était dans la salle avec les autres volontaires. Elle connaissait la majorité des personnes présentes, Britt et Evelyn qui étaient sur Alpha avec elle. Nathalie, un peu plus loin, mais il y avait quelques personnes qu'elle ne connaissaient pas encore.

Elle écouta attentivement le discours du Dr Weir et la présentation des planètes retenues. Les images qui furent diffusés pour la planète dite « la fantastique » la laissèrent un peu dubitative. Elle ne voyait pas trop en quoi elle était « fantastique », l'image qu'elle vit s'afficher lui faisait penser à la terre. Mais, elle savait que les apparences sont parfois trompeuses.

Coralie écouta attentivement la composition de l'équipe dont elle ferait parti... John Sheppard, le docteur Langford, et la jeune Nyota, les trois avaient participé à Alpha, et deux nouveaux qu'elle ne connaissait pas encore très bien, si ce n'est de vue.

A la fin du discours du Dr Weir, elle se dirigea vers la salle de briefing qui avait été attribué à leur groupe pour la présentation de la planète qui leur avait été attribuée.

En sortant de la salle, elle remarqua que Nathalie semblait perturbée, elle avait quitté la salle sans un mot pour personne, un masque de marbre sur le visage. Coralie échangea quelques mots avec Evelyn, lui souhaitant bonne chance avant de rejoindre son propre groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 25 Avr - 14:22
Invité
Invité
avatar

A la recherche d'Alpha
Intrigue




Je n'avais pas participé à la précédente mission et bien que le danger demeure, il était évident que je ne pouvais pas passer à côté de cette chance. Une chance ? Il en fallait oui et du courage. Même si je n'avais pas l'étoffe d'une héroïne, ma curiosité me poussait à accepter. Je ne sais pas si c'était cependant la curiosité ou bien la folie, mais j'avais répondu présente. Mon travail, mes compétences pouvaient aider. J'avais besoin de sortir de mon laboratoire. J'en avais vraiment besoin. Il fallait par contre que j'arrive à gérer mes certaines phobies et surtout cette peur irraisonnée des éléments extérieurs. La peur de l'inconnu, cette montée d'adrénaline qui me faisait réagir bizarrement. Je me rappelle encore de cette angoisse étouffante qui m'avait rendu presque folle quand je suis arrivée ici. Je n'arrivais plus à me contrôler. Et si cela se produisait là-bas ? Et si au dernier moment je recule ? Et si... avec des "si" on referait le monde, mais je ne pouvais pas fermer les yeux sur ce problème. J'en étais consciente et je devais faire avec. C'était ainsi que j'avançais avec mes angoisses les plus sombres.

Ce jour là, nous avions rendez-vous sur les coups de treize heures, afin de constituer nos équipes et surtout nous donner les raisons de nos missions. Enfin, savoir exactement où nous nous rendrons. C'est avec la peur au ventre que je me dirigeais dans la grande salle où certains avaient trouvé refuge. Je m'installe un peu à l'écart n'osant me fondre dans la masse. Certains visages ne m'étaient pas inconnus : je les avais vus pour certains au bal. Ironique n'est-ce pas ? Donner un bal pour après nous envoyer tout droit vers la mort. Cela ne me disait rien qui vaille. Une fois que la salle fut remplie, enfin, qu'il y avait tous ceux qui s'étaient proposés, Weir prit la parole et je fus captivée par ses paroles. Je l'écoutais sagement tout en prenant des notes.

Plus tard, elle projeta les planètes sur lesquelles nous iront. Nous formerons trois équipes. Les noms défilèrent et quand arriva le mien, c'est avec la boule au ventre que je relevais la tête sur cette planète. Une planète à laquelle on a donné un code. Une Terre sans jour. Super. Vraiment S-U-P-E-R. Comment peut-on espérer pouvoir vivre en ce lieu. J'avais retenu le nom de ceux qui constitueraient mon équipe. Isia allait être de la partie. Au moins, je la connaissais. Je regardais aussi celle qui serait à la tête de l'équipe. La femme à la robe blanche. Il faut dire que sa tenue contrastait avec celle qu'elle portait ce soir là au bal. Elle semblait stricte. C'était du professionnalisme sans aucun doute. T'as pas le droit à l'erreur Blanche. Je savais de source sûre que c'était une très mauvaise erreur. Je devrais prendre gentiment mes affaires et aller leur ditre à tous de se faire foutre, mais bon. Je me renfrogne contre le dossier de ma chaise tout en écoutant de nouveau Weir qui constituait déjà la dernière équipe. Cette dernière sera menée par Matt. Matt ?

Oh... Je ne serais pas avec lui, mais au moins, c'était une bonne chose. Dans un sens, il ne serait pas obligé de s’inquiéter pour moi et moi, je resterais concentrée sur mon travail. Bien que je savais que je ne manquerais pas de penser à lui. Une fois le discours terminé, nous levâmes pour rejoindre nos salles respectives. Je devais rejoindre la salle 2. Je suivais telle un mouton la cohue tout en prenant soin de mettre une certaine distance respectable. Je ne faisais pas attention aux autres et alors que j'allais gravir les escaliers, je sentis une légère pression sur mon bras. Je me retourne vivement tout en croisant le regard de Matt. Je lui souris tout en écoutant ses recommandations. Je ne réponds rien, tout pouvait se lire dans les yeux et bien que ce soit un geste futile, cette délicate attention m'avait touchée. Je reprends mes esprits tout en m'installant sur une chaise après avoir salué d'un signe de tête le Capitaine Frei brièvement, mais le geste y était. Je préférais me faire toute petite. Elle en imposait mine de rien et ce n'était pas avec elle que je rirais de bon cœur.

Il fallait attendre. Attendre c'était ce qui m'agaçait le plus. Attendre notre pitance ? Attendre notre dernier repas ? Notre dernier pain ? C'était chiant. Le truc, c'est que je n'étais pas patiente, même dans mes recherches aussi à vrai dire. Il fallait que ce soit rapide. Attendre les résultats étaient le pire je crois bien. Mais je repensais à cette opportunité : pouvoir me libérer quelques instants de cette prison de verre, bien que dans le fond, ce n'était que de mon propre chef que j'avais accepté de venir. Parfois, c'était pesant, mais assez supportable. J'étais un paradoxe à moi toute seule. J’espérais que cette mission se passe du mieux que possible. Récolter des échantillons, et toutes ces petites bricoles qui pourraient m'aider dans mes recherches. Je commençais vraiment à me demander ce que je foutais là. Au moins, ici chacun avait ses trucs précis à faire, moi c'était quoi véritablement ? Rien n'avait été encore concluant. Rien. J'avais l'impression de tourner en rond, qu'il n'y avait rien que je puisse faire en cet endroit. Voilà que je recommence. Un vrai bordel sans nom dans ma tête. Il fallait vraiment que j'arrête de me prendre la tête pour rien. Cela ne servait à rien et puis au pire, si vraiment on pensait que je ne servais à rien, pourquoi avoir accepté que j'accompagne ces gens ? Donc, soit ils étaient autant fous que moi, ou bien... Non rien.

@ pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas
Lun 25 Avr - 19:05
Invité
Invité
avatar
A la recherche d'Alpha




Vendredi 01 Avril - 18h
Bureau du Docteur Langford

Le nez plongé dans un livre volumineux sur la civilisation olmèque, Langford redressa ses lunettes en réfléchissant sur un ensemble de symboles inscrits sur un artefact ramené de la Terre. Puisqu'il était à jour dans ses recherches sur Atlantis, il ressortait les travaux qu'il avait débutait sur Terre pour utiliser son temps à bon escient. Il prit sa tasse à café avant de la porter à la bouche pour en boire une bonne gorgée lorsqu'il entendit un petit son provenant de son ordinateur lui annonçant un nouveau courriel. Quelques minutes plutôt, il avait envoyé un petit message pour son mentor, le Docteur Jackson, lui partageant les dernières aventures qu'il avait vécut sur la belle cité légendaire. Jusqu'à présent, il n'avait pas eu vraiment l'occasion d'être utile en mission d'exploration comme l'avait fait rêver les rapports de SG-1 mais Marc était bien conscient que ce n'était pas le même contexte, les peuples de Pégases ont des origines bien différentes de celles de la Voie Lactée. C'était un mail du Docteur Weir avec pour objet "Convocation", l'archéologue s'empressa de le lire, le sourire aux lèvres.

**Ah il va enfin avoir un peu d'action!**

Sur cette bonne nouvelle, il se redressa sur le dossier de sa chaise de bureau avant de croiser ses mains au-dessus de sa tête. Il rangea son bureau pour se diriger vers le couloir et il croisa quelqu'un en uniforme militaire avec un beau poisson scotché dans le dos alors il voulut le lui signaler. Le soldat se retourna en grommelant contre le scientifique et tout naturellement, Marc sourit malicieusement.

"Non rien, je croyais que vous aviez le lacet défait... Autant pour moi..."

**Dire que j'ai failli avoir un élan de bonté pour un treillis...**


Samedi 02 Avril - 12h55
Mess

Le Docteur Langford savourait tranquillement sa tarte aux fraises les pensées focalisées sur ses recherches. Le gâteau aux chocolats de sa voisine lui fit songer à la nuit qu'il avait passé dans les cuisines à déguster ses délicieuses crêpes. L'archéologue s'affala sur sa chaise avant de projeter son regard par la baie admirant encore une fois le paysage qu'offrait la cité lantienne. Lorsqu'il remarqua l'heure sur l'horloge du mess, il écarquilla les yeux pensant au message du Docteur Weir de la veille.

"Oh... oh..."

Il regroupa ses couverts sur le plateau avant de le poser près des cuisine avant de filer en courant en salle d'embarquement.


12h59 - Salle d'embarquement

Tout le monde était là, il jeta un œil au sommet des escalier pour voir si la chef de la cité était arrivé mais à son grand soulagement pas encore. Légèrement essoufflé, il regarda sa montre et soudain, la responsable apparut suivi rapidement par le Colonel Sheppard, le Capitaine Frei et un troisième militaire qui semblait être Sergent-Maître. Le silence ne se fît pas attendre dans la pièce et la petite foule attendait l'allocution du Docteur Weir.

**Oyé! Oyé! Princesse Sisi a une annonce à faire!** ne s'empêcha-t-il pas de penser.

Le Docteur Weir expliqua l'objet de leur mission et Marc fût enthousiasmé à l'idée de traverser la porte une seconde fois pour enfin effectuer une mission d'exploration. L'objectif était bien clair, trouver un site viable et sécurisé pour un nouveau site alpha. Elle rappela que chaque détail dans nos rapports seront essentiels pour choisir la bonne planète pour implanter la base de repli. Elle fit un signe de tête vers la salle de contrôle et une image fût projeté au mur de la salle d'embarquement. C'était une photo d'une exoplanète ressemblant beaucoup à la Terre avec en arrière plan ce qui semblait être une énorme planète gazeuse de couleur bleue. Fasciné par cette nouvelle découverte, Langford trépignait à l'idée de pouvoir la visiter et Weir continua son petit exposé.

« PRA-127 baptisée « la Fantastique » par notre équipe. L’équipe sera menée par le Lt Colonel Sheppard. Elle sera composée de Caporal Washington, de Jeff Brewer, des Docteurs Langford et Switack ainsi que de Coralie Deltour.»

**PRA-127, encore un nom à coucher dehors... On va rester sur "La Fantastique"**

Il était donc affecté à la première équipe d'exploration, celle chapeauté par le Colonel Sheppard. Il connaissait déjà le Caporal Washington et l'infirmière Deltour, il avait rencontré les deux femmes au cours de la mission de secours sur le site Alpha I par contre il n'avait encore jamais vu les deux autres membres. Lorsqu'elle enchaina sur les deux autres planètes, "La Terre sans jour" et "La Marécageuse", Marc se dit qu'il n'était pas si mal tombé mais il se méfiait tout de même. Si on est pragmatique, la vie se développera plus facilement sur une planète paradisiaque que sur une sans lumière ou une autre baignée de marécages nauséabond. Donc, il y avait statistiquement plus de chances de croiser de grosses bestioles sur "La Fantastique" que sur les deux autres mais il était au moins possible de découvrir une civilisation sur celle-ci. Une fois le briefing général terminé, chaque équipe était invité à rejoindre leur responsable dans des pièces différentes près de la salle de contrôle. Le sourire aux lèvres, il grimpa quatre à quatre l'escalier pour se diriger vers la salle de briefing où les attendait le Colonel Sheppard. Enthousiaste à l'idée de visiter une nouvelle planète, il entra saluant de la tête le militaire avant de s'installer tranquillement à une chaise.

"Colonel..."
Revenir en haut Aller en bas
Lun 25 Avr - 19:06
Invité
Invité
avatar
Harold avait été plutôt surpris d’être sélectionné pour partir en mission. Des semaines et des semaines qu’il était arrivé et il avait passé la quasi-totalité de son temps à lire, analyser, croiser des rapports de missions et des données sans avoir le loisir de tripatouiller des choses. C’était pourtant ce qu’il savait faire de mieux. C’était aussi la principale raison de sa venue sur Atlantis.

En dehors de ça, il n’avait pas beaucoup quitté le poste du laboratoire qu’on lui avait confié. Bref, comme tout nouvel arrivant, il avait attendu, en vain une affectation quelque part… ou un projet de recherche.

C’est pour ça que quand on avait demandé des volontaires pour une mission d’exploration, il avait sauté sur l’occasion pour chercher à se rendre utile et occuper un peu mieux son temps qu’installé devant une pile de dossier ou espérer inexorablement recevoir un projet de recherche. A dire vrai, il n’était peut être pas taillé pour de l’exploration. Harold était un vrai rat de laboratoire. Excellent orateur et professeur, il n’en menait pas large avec une arme entre les mains. Enfin… heureusement que la mission n’était pas seulement scientifique et que des militaires étaient là pour tirer et… il l’espérait, prendre les balles à sa place… C’est que… Harold avait toujours eu une sainte horreur du sang…
Il fut donc tout de même surpris d’avoir été sélectionné pour l’une des équipes d’exploration. Il s’était présenté ce matin là, sortant à peine du réfectoire, le reste de son petit-déjeuner à la main, essayant de ne pas couvrir sa combinaison de miettes.

Le pauvre vieux, il avait failli s’étouffer quand il entendit le Dr Weir prononcer son nom… Une quinte de toux qui attira l’attention de plusieurs personnes qu’il rassura d’un sourire avant de se mettre en retrait pour accuser le coup. Cette fois ci, fini le boulot en labo… et qui plus est… il était dans l’équipe de Sheppard… Il aurait bien l’occasion de lui montrer qu’il avait de réelles compétences… C’est que… pour l’instant, il avait tout juste réussi à passer pour un branque en se perdant dans une partie isolée de la cité…

Il ne connaissait pas les autres membres de l’équipe. Au moins, il aurait l’occasion d’apprendre à en connaître certains… Et pas sur une si mauvaise planète si on en croyait son surnom de « fantastique » et les relevés des capteurs. Avec un peu de chance, ils y trouveraient des choses à démonter et faire fonctionner…

Il avait entendu parler de l’attaque sur l’ancienne base… En fait, il avait lu et relu les rapports d’à peu près tous ceux qui étaient là pour pouvoir se préparer, mentalement à ce genre de choses… Terrifiant, cela avait du être tout simplement terrifiant. Il s’était alors demandé comment il aurait réagit, lui.

Jamais il n’avait pris part à une bataille auparavant et sa principale expérience militaire, c’était les rudiments qu’on lui avait appris avant son arrivée sur Atlantis… Comment monter une arme, charger, viser, tirer… Quelques techniques de survie… en dehors de ça, il était plutôt démuni face à une situation pareille… Ce n’était pas un soldat… et il n’était plus tout jeune non plus…

Enfin… il finit son morceau de pain, épousseta sa combinaison avant de se présenter d’un pas nonchalant à ceux de son groupe, suivant de peu l’infirmière qui était de son groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 25 Avr - 19:44
avatar
√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Age : 30
√ Messages : 846
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
Voir le profil de l'utilisateur
Les pérégrinations réflexives de la consultante de la commission s’orientèrent naturellement vers les possibilités qu’elle avait, ou pas, de participer à une mission, alors que ses yeux détaillèrent l’e-mail qu’elle venait de recevoir de la part du docteur Weir. Le fruit de ses pensées n’était pas étranger au contenu dudit courriel, puisqu’il s’agissait là d’une convocation à une sorte de briefing. Evidemment, Erin était parfaitement au courant que ce genre de chose allait se produire tôt ou tard, la jeune femme ayant demandé à participer à des missions d’explorations avec différentes équipes afin de pouvoir jauger d’elle-même ce dont il retournait. Certains, à la commission, l’auraient traitée de « folle et d’inconsciente », tout en lui rappelant l’utilité des rapports que faisaient –plus ou moins bien – ces « bouseux de bidasses » une fois la mission accomplie… A quoi bon aller s’embêter sur le terrain alors qu’il suffisait de lire les synthèses post-exploration ? Mais Erin était une femme intègre, et elle aimait penser par elle-même, aussi jugeait-elle qu’il était, d’une part, plus valorisant pour son intégration, d’aller sur le terrain avec les hommes et les femmes qu’elle « évaluait », et d’autre part, que ce qu’elle coucherait sur le papier serait plus à même de refléter son ressenti ainsi que les faits. De la sorte, on ne pourrait pas l’accuser d’interpréter la réalité, puisqu’elle serait factuelle.

Erin se sentait fébrile. A dire vrai, elle pensait être prête pour (re)partir sur le terrain, même si finalement, elle y était déjà puisqu’elle était loin de chez elle, bien que ce sentiment avait tendance à disparaitre avec les jours qui s’écoulaient, signe évident que la jeune femme avait tendance à se faire à sa nouvelle situation. Un point noir subsistait : est-ce qu’elle ne serait pas un boulet si jamais il devait y avoir du grabuge. Erin savait pertinemment que les missions ne se cantonnaient jamais à des ballades bucoliques. D’ailleurs, un second mail arriva rapidement après celui de Weir, du Lieutenant-Colonel Sheppard, lui demandant poliment si elle souhaitait participer à l’évaluation du Capitaine Frei en vue de sa promotion au grade supérieur. Ainsi donc, elle serait sous la responsabilité de cette femme qu’elle avait eu en entretien quelque temps auparavant. Soit. Erin répondit rapidement à la demande du militaire, l’informant qu’elle irait dans son sens et lui fournirait un rapport détaillé et objectif de l’allemande.

La brune mit du temps à s’endormir ce soir-là, consciente que le lendemain, elle subirait son baptême « pégasien ». Après une nuit agitée, la matinée s’étira sur la longueur, pour finalement déboucher sur l’heure fatidique. Sans se douter de tout le bien qu’on pensait d’elle, Erin s’installa parmi les participants convoqués pour la petite sauterie avec le docteur Weir et les trois fantastiques, à en juger par le trio de militaires accompagnant la maître des lieux. Le petit speech commença, et Weir expliqua les tenants et les aboutissants des explorations qui allaient suivre. Erin était parfaitement au courant des évènements tragiques qui avaient secoués le précédent site Alpha, et elle jugeait urgent d’en trouver un autre. C’était là tout le sujet d’aujourd’hui. La première planète qui s’étira via le projecteur était surnommée « la fantastique » et Erin sut tout de suite qu’elle n’irait pas sur cette dernière puisque le meneur n’était autre le Lieutenant-Colonel. Comme pas mal de monde dans la salle, la civile jeta un œil au type qui s’étouffa en toussant, lequel rassura tout le monde en adressant un sourire général. Il sortit très vite de l’esprit de la brune puisque son nom ne tarda pas à être prononcé par l’oratrice. La consultante de la commission hérita de la seconde planète, surnommée « la Terre sans jour ». Un paradis pour les vampires, pensa Erin ironiquement. Frei mise à part, la jeune femme ne connaissait aucun des trois noms des membres qui composaient l’équipe… Tous des docteurs apparemment. Il ne fallut pas longtemps à la jeune femme pour arriver à la conclusion qu’il n’y avait que le Capitaine qui était militaire dans le club des cinq.

Alors qu’Erin relativisait en se disant qu’il n’y aurait surement aucun risque, la planète suivante fut présentée, et Weir nomma les membres constituant l’équipe qui irait faire trempette. La jeune femme poussa un soupir de soulagement : les marécages, très peu pour elle. Quoiqu’il en soit, elle put mettre un visage sur un nom plutôt populaire parmi les dossiers disciplinaires de la caste martiale : Eversman. Elle n’eut pas le temps de le zyeuter plus longuement, le personnel se dispersant déjà pour rejoindre les différentes salles de briefing. Erin attendit sagement que Karola se dirigeasse vers la salle numéro 2 pour la suivre, ayant quelques difficultés encore à s’orienter dans cette cité. Nul doute que ça viendrait assez vite. Il était temps de retrouver ses futurs compagnons !

_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Sous Lieutenant Pedge Allen - Teshara Lays ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Lun 25 Avr - 20:28
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Age : 25
√ Messages : 750

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur

HEY Mission Pyjama ?
 



Avant la fin de mon service, je reçus avec une certaine surprise un mail de la cheffe de la cité. Hum… bien, j'étais convoquée demain vers 13H, pour participer à une mission. Afin de trouver un nouveau site de replie. Eh bien, j'espère que celui-ci sera tenue secret. Genre éviter de la dire à tous nos alliés et le garder une bonne fois pour toute pour nous. Car je suis certaine que les Geniis, ne resterons pas les bras croisés.

Enfin bon, peut-être que Weir adore sacrifier les civils, elle a peut-être un quota à remplir. Je suis certaine que la capitaine Frei adorerait revivre alpha tiens !
Suite à la lecture de la convocation, je me tâtais grandement sur le fait de répondre à Weir. Et puis merde, c'est dans le thème !

Docteur Weir,
Merci pour votre convocation.

J'espère de tout cœur que le nouveau site sera enfin trouvé et sécurisé pour ne plus revivre cette tragédie.
Comme promis, je vous joins, le listing des personnes blessées et décédés durant l'attaque, maintenant que notre dernier patient grave à « quitter » l'infirmerie suite à ses blessures.
• 10 morts (dont 3 blessés graves qui ont succombés)
• 10 blessées (dont 3 légers et 2 importants)
• Pièce jointe : mes rapports et les causes des morts

Cordialement
Dr Taylor Laurence


Ah bah oui, il y a eu tellement de sous-entendu, que la brave Docteur ne pouvait que comprendre l'impact de sa décision (et à quel point elle m'avait fait chier). Petite piqure de rappel très bien menée. Eh oui depuis le temps qu'elle me saoulait avec le nombre de morts et de blessées, elle avait enfin sa réponse maintenant que le dernier militaire était « enfin » mort.

Je partis en aviser Carson, qui restait sur la base. Je fus quand même étonnée, que ça soit moi et non lui qui soit envoyé en mission. Je fus un peu dubitatif… cela ne me ferait pas de mal, d'aller crapahuter sur une planète inconnue. Je n'avais pas vraiment effectué beaucoup de mission d'exploration. Plus des « sauvetages » ou des « soins » sur d'autres astres. Et j'avoue, que ce côté novateur me plaisait bien.

Ainsi, je partis un peu plus tôt, passant dans la salle du matériel médicale, pour préparer en avance ce que j'allais emporter pour les soins le lendemain. Katty, m'aida à cette tâche. Je n'avais pas vraiment besoin de son aide, mais elle eut au moins la délicatesse de me tenir compagnie et de s'enthousiasmer ! à croire que c'est elle qui part à ma place tiens ! Elle me fit rire. Elle fit une double vérification au cas où et sous ma demande.

Une fois le sac prêt, je rejoignis mes quartiers, lisant un rapport médical de l'un des patients que j'avais opérée il y a 6 jours. Rien de bien palpitant non plus. Il faudrait que je lui face la même chose dans deux semaines. Cela ne m'enchanta guère, car le traitement avait échoué. C'est sur cette chouette pensée que je fermai les yeux pour me lover dans les bras de Morphée.

Juste avant 13h, je me rendis au mieux du RDV, très en avance, puisqu'il y avait que peu de personne. Je saluai, celles présentes avant de me mettre au milieu, attendant la venue de la cheffe. Mon regard bleu, parcourra à plusieurs reprises la salle, voyant une Blanche timide se mettre à l'écart de la foule. Je levai un sourcil circonspect face à son attitude. Je ne pouvais pas vraiment me rapprocher d'elle, j'étais trop encré dans la masse grouillante des personnes. Je ne connaissais pas toutes les têtes… enfin juste croisée au détour d'un couloir, dans l'infirmerie ou pour le bal.

J'entrevue Coralie, qui était à mes côtés, non loin de Nathalie qui détonnait au milieu avec ses cheveux couleur feu.
Puis, le Dr Weir arriva, ainsi que les « trois chefs de missions », le colonel Sheppard, la Capitaine Frei et un petit jeune inconnu au bataillon. Weir, parla de sa voix claire et rassurante. On peut ou pas aimer cette personne, mais il faut au moins reconnaître qu'elle avait au moins l'un des dons recuis pour être leader : l'art oratoire (peut-être le seul d'ailleurs).

Tout le monde buvait ses paroles quand elle énuméra brièvement les planètes. À mes yeux aucune ne semblait être viables… une marécageuse, une terre sans jour et une abstraite… d'ailleurs aucuns visuels plus poussés n'étaient projetés…. J'espérais bien, qu’on aurait au moins le droit à quelques rapports MALPs et photos du paysage pour ce faire une idée d'où on va mettre nos petits petons.

Ainsi, je foulerai le sol de la planète sans jour… chouette, j'espère qu'aucune personne de mon équipe à peur du noir, sinon on est mal barré. Weir avait encore oublié le « Taylor » avant le Laurence… cela me fit levée les yeux au ciel, la prochaine fois, je fais mine de n'avoir pas compris. Et je la nomme « éli eir » ! Comme ça, ça lui fera drôle d'avoir son nom coupé a cette grognasse ! Ah vraiment, elle me sort par les yeux !

Mon regard parcourra la salle, pour trouver les personnes qui composaient mon équipe. Je fus assez ravie d'être avec Blanche. C'est bête, mais comme je l'appréciais bien cela donnait nettement plus envie de partir en mission. Je ne connaissais pas la dénommée Erin Steele, mais des rumeurs, je savais que c'est une future casse pieds, car embaucher par le CIS. Je fini par trouver une jolie brunette au costume rouge. Ça doit être elle. Par contre, à l'évocation du patronyme « Gabriel », je sentie une lourde pression sur le cœur. Je haïssais ce prénom et j'avais mes raisons… et le pire c'est que je ne savais pas si le « Gabriel » avait un « L » ou deux … féminin ou masculin, grande question du jour…

En tout cas, nous semblions être une équipe de fille, si c'est un homme, il pourra pavaner au milieu de ses poules comme un coq. Cette remarque, me fit rire intérieurement, adoucissant un peu l'amertume ressentie face à ce maudit prénom.

Franchement, quel parent digne de ce nom peu nommé son gamin Gabriel ? À part des ultra croyants ? Faut vraiment être complètement stupide, pour croire qu'en portant le patronyme d'un ange, son enfant sera parfait ! ça ne fait que des frustrés et des pauvres gosses au prénom débile (et je sais de quoi je parle). C'est comme nommé son môme : jésus ou comme un saint ! Et si l'enfant n'est pas croyant ? Hin ? Et bien il est super content de se taper une religion imposée par son prénom ! Rien que pour ça, je peux remercier les miens, d'avoir choisie un prénom plutôt original qui ne me rattache à aucun stéréotype.

Le nom du dernier « chef d’équipe » était donc Matt Eversman… il me semblait bien jeune. Et il était que sergent-maître. Je fus assez étonné qu’un grade aussi peu « haut » soit mis en chef. À moins qu’ils veuillent le tester ? Mais j’aurais plus vu Samari à sa place que ce jolie cœur. Je haussai les épaules. En tout cas, je suis ravie de ne pas être avec le « crash-test ». Ce n’est que supposition, après tout, car je ne vois pas pourquoi on mettrait un soldat aussi peu gradé en chef de mission, surtout pour une importante… encore Lorne ou bien Rolle… enfin bon, j’ai envie de dire que c’est pas la première fois, qu’il y a des choses aberrantes dans cette cité ! C’est encore une idée lumineuse de Weir ça !

Je laissai les petits moutons passer devant, pour me rapprocher de Blanche, mais celle-ci tel un robot semblait être poussée par la masse. Elle était un peu étrange ou c'est juste moi qui interprète que trop ? En me faufilant entre les brebis, je réussis à me retrouver à quelque mètre de ma « copine » d'aventure.  Elle fut interceptée par le fameux sergent… si je n'avais pas eu mon regard rivé sur elle, je pense que ce geste m'aurait échappé. Je fronçai les sourcils intrigués… puis continua d'avancer derrière les deux personnes qui montaient devant moi.

En pénétrant dans la salle, je vis Karola, le nez dans sa tablette, comme depuis le début des paroles de Weir. J'étais plutôt contente d'être avec elle en réalité. Pour une raison qui m'échappe.

• Bonjour

J'accompagnai mon salut, par un hochement de tête joyeux aux personnes déjà présentes. Enfin, je pense que mon salut sera accueilli avec beaucoup de froideur de miss rigide… car bon la capitaine est loin d'être chaleureuse, même si là elle semblait plutôt de bonne humeur.  Et j'avais raison sur l'identité de miss casse-pied. Trop forte la Isia ... oulala faut que je me calme.

Je m'assis à côté de ma collègue jaune. Pour une fois, j'avais mis mon uniforme… je n'allais pas me « balader » dans la boue avec mes vêtements de civil. Et Carson, m'avait tellement embêté pour que je le mette que bon … faut bien faire des efforts.

Bref, je m'assis donc à côté de pestouille, lui offrant un petit sourire joyeux. Nous n'étions pas encore au complet, j'en profita pour lui murmurer une phrase espiègle.

• Alors, on te fait du gringue ?

Je plissai les yeux, comme les chats. Ce n'était pas bien méchant, juste une taquinerie sans plus.

Mon attention fut reportée sur l'homme qui venait de rentrer. Ah donc, on aura le droit à notre part masculine. Donc je suppose que s'est lui Gabriel ? Son visage m'était familier, il avait fait partie des blessé d'alpha. Assez sérieusement. Mais je n'avais pas vraiment fait gaffe à son patronyme, étant donné que c'est Carson qui s'occupait de lui. Eh bien mon cochon ! Je ne sais pas si tu es chanceux ou malheureux d'être tombé dans une équipe de gonzesse !

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA


_________________
Double comptes : John Sheppard & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Ven 29 Avr - 0:18
avatar
√ Arrivée le : 29/07/2015
√ Messages : 341

Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Australie Australie
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
A la recherche d'Alpha
Avec Erin Steele, Blanche Phillips, Isia Taylor Laurence et Karola Frei

Me voilà dans mon bon vieux laboratoire, à l'abri. Bon dieu ce que je m'ennuyais. J'avais pris goût aux expéditions, et cela faisait maintenant à peu près un mois que je n'avais pas mis les pieds hors de ces murs. Certes, je faisais mon travail, mais j'appréciais aussi le quitter pour aller prendre l'air. Heureusement que ma relation avec Karola s'était améliorée depuis la mission Frozen, un mois auparavant, et qu'elle et moi se voyions régulièrement pour passer du bon temps ensemble depuis deux ou trois semaines. Le fait de voir mon amie de cette façon m'aidait à ne pas péter les plombs et à prendre mon mal en patience. Et c'était très plaisant, pour nous deux. La dernière expédition nous avait bien rapproché. Jusqu'à ce qu'enfin, mon souhait de repartir en mission fut exhaussé.

Mon ordinateur bipa, attirant mon attention. Tiens, un nouveau mail. Je le parcourus longuement, depuis Frozen j'avais appris à toujours lire mes messages pour éviter des surprises. Le Docteur Weir demandait des volontaires pour trouver un nouveau site Alpha, suite à l'attaque de notre ancienne base par les Geniis. Rien qu'à se souvenir, je frissonnais. Je m'en était sorti vivant, mais j'avais bien failli y rester, comme tant d'autres. Sans compter le nombre de personnes que nous avions perdu ce jour là. Pendant un court instant, je restai plongé dans mes pensées. Elisabeth demandait des volontaires, comme la dernière fois. Devais-je accepter ? Cela pouvait être dangereux de plonger dans l'inconnu. Mais après tout, n'était-ce pas le lot des équipes d'exploration qui partaient visiter des planètes étrangères, sans savoir où ils tombaient ? Nous connaissions tous les risques en venant dans la Galaxie de Pégase. Et il fallait absolument que je sorte de ce laboratoire. Sans oublier que mon travail allait être utile sur place pour les analyses. Deux raisons pour me porter volontaire. A cela s'ajoutait l'excitation qui m'envahissait, malgré la mission désastreuse sur l'ancienne base Alpha. Heureusement que toutes les expéditions n'étaient pas comme ça. Comme Frozen par exemple, qui finalement était assez agréable en y repensant. Allez, je n'y réfléchis pas davantage et je répondis au mail pour affirmer ma participation à cette mission, et je pris connaissance de l'heure du rendez vous. Le lendemain à 13h00 en salle d'embarquement. Parfait. Après mon travail, je quittai le laboratoire, je fis un peu de sport, puis je rentrai dans mes quartiers pour me coucher.

13h00 ...

Je fus l'un des derniers à arriver avant que la réunion ne commence. Il y avait pas mal de monde dans la salle d'embarquement. De nombreuses personnes s'étaient portées volontaires pour cette mission. Je reconnus certaines têtes pour les avoir vu lors de la bataille du site Alpha. D'autres depuis le soir du bal. En revanche, il y avait quelques atlantes que je ne connaissais pas. Les derniers membres de l'expédition arrivèrent, et le Docteur Weir prit enfin la parole, nous expliquant à nouveau ce que nous allions faire. Trois groupes allaient être crées, et comme tout ceux qui m'entouraient, j'attendis avec impatience ce qui allait se passer. Un projecteur s'alluma et dévoila une planète aux allures de la Terre, baptisée "la Fantastique", PRA-127. Sheppard était désigné comme chef, et les noms de ses coéquipiers apparurent à l'écran. Je ne fis pas parti de ce groupe, dommage car je m'entendais bien avec lui. Une seconde planète apparut, PX-587 alias "la Terre sans jour", ce qui n'annonçait rien de bon. La lumière du jour devait être totalement ou presque absente de ce monde. Karola serait le chef de cette expédition, et pour mon plus grand plaisir, je fis parti de son groupe. Un léger sourire naquit sur mes lèvres, et je jetai un rapide coup d'oeil à la jeune femme qui se trouvait un peu plus loin, et qui me regardait brièvement aussi. Puis, mon attention se porta sur les autres noms qui constituaient notre groupe. Je ne les connaissais pas, ou alors très peu. En particulier Steele, elle ne m'évoquait rien. La troisième planète apparut sur le projecteur, ainsi que les membres de ce groupe, mené par Matt. Tiens, mon supérieur était également de sortie. Le pauvre allait F4X-254, une véritable planète marécageuse. Finalement, je préférais la mienne, elle semblait bien mieux, et je n'enviais pas du tout McKay.

Une fois le discours terminé, chacun se dirigeait vers les escaliers pour gagner sa salle de briefing. Je laissai tout le monde passer, puis je montai dans les derniers. Mon équipe devait déjà être dans la salle de briefing numéro 2. A mon arrivée, il y avait effectivement les quatre femmes déjà installées. J'étais le dernier. De mémoire, et maintenant que je voyais les visages, il me semblait bien que la grande blonde pulpeuse aux allures aguicheuses devait être la Doctoresse Taylor Laurence. L'autre blonde devait être le Docteur Phillips, si je me souvenais bien. Par contre, la brune m'était inconnue. Erin Steele. J'ignorais tout sur elle. En entrant dans la salle, je fis un petit hochement de tête pour les saluer.


"Mesdemoiselles".

Mon regard s'attarda sur chacune d'entre elles, s'attardant un peu plus longtemps sur Karola. Puis, je vins m'installer à mon tour, pendant que les portes se fermaient. Le briefing pouvait commencer.

by Epilucial




_________________
DC : Rodney McKay - Skyler McAlister
Couleur d'écriture : #339999
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 29 Avr - 17:59
Invité
Invité
avatar



A la recherche d'Alpha.

Intrigue.

"Et ainsi j'ai réalisé que l'aventure était la meilleure façon d'apprendre"








NUIT DU 1er AU 2 AVRIL
QUARTIERS DU CAPORAL WASHINGTON

Assise sur son lit, Nyota se sentait désœuvrée. Comme à son habitude elle avait du mal à trouver le sommeil. Il était bien trop tard, ou bien trop tôt selon les horaires de travail de certains, pour aller chercher de la compagnie à ce niveau de la cité, où à un autre. Une fois de plus, elle était condamnée à passer le temps seule. Que ce soit à botter les fesses à un sac de frappe du gymnase ou bien faire un jogging sur la jetée, la jeune américaine se sentait quelque peu abandonnée au milieu de nul part.

Plongeant la main dans le tiroir entre-ouvert de sa table de nuit, la jeune métisse en sortit son fidèle iPad. Déverrouillant celui-ci d'un geste habitué, elle commença à parcourir les quelques centaines de photos qu'elle possédait déjà avant son arrivée sur la cité, plus celles qu'elle avait fait depuis avec son appareil multifonctions. Au milieu de son dossier d'images, datant de plus de dix ans maintenant, se trouvait une série de clichés qu'elle avait tenté mille fois de supprimer sans jamais réellement y parvenir. Ces photographies aux couleurs jaunissantes, scannées et stockées, transcendaient les règles du temps et de l'espace.

L'écran lui renvoyait une image bien plus jeune de son propre visage ainsi que d'un jeune homme d'un an son cadet. Leurs sourires étaient forcés, pas de se trouver ensemble, mais de devoir bientôt se quitter pour toujours. Et voilà qu'elle l'avait retrouvé. Jeff, qui avait été, pendant plus de dix ans, à plusieurs milliers de milles puis années lumière d'elle, se trouvait maintenant sur la même cité.

Par l'Univers, qu'il lui avait manqué. Elle avait passé sa vie à enfouir ce qu'elle avait dut abandonner ce jour là, résignée, et avait puisé dans cette rage sourde, l'énergie qui lui avait fallu pour devenir celle qu'elle était aujourd'hui. Les entraînements sans fin, les brimades de ses collègues militaires, Nyota les avait encaissé sans plier. Surnommée la psychorigide par certains premières classes à ses débuts, elle avait toujours refusée de se laisser atteindre et son armure était composée de cette énergie brute qui brûlait secrètement, enfouie au plus profond des abysses de son cœur. Jeff Brewer était cette énergie.

Alors qu'instinctivement, elle caressait l'image du pouce, l'écran se scinda en une multitude de fenêtres dont celle de sa boîte mail, reliée au réseau de la cité pour plus de facilité. Le programme contenait un certain nombre de messages non lus mais sans grande importance pour l'instant. Parmi ceux là s'en trouvait un qui attira son attention. Il n'avait que quelques heures et son destinataire n'était autre que le Docteur Weir.

Curieuse, Nyota ouvrit le message et le parcouru assez rapidement. C'était une convocation pour le lendemain, 1300 dans la salle de la porte. Il allait y avoir de l'action et la jeune américaine en était.

Conformément à ce qu'elle avait demandé à ses supérieurs, elle était automatiquement convoquée lorsque ses compétences étaient requises. En effet, depuis le fiasco d'Alpha la jeune femme ne souhaitait qu'une chose, se racheter de son erreur, convaincu qu'elle était d'avoir faillit en ratant Kolya. De plus elle se reprochait aussi le coma du caporal Winkle comme si elle en était personnellement responsable...

Après un rapide email de réponse, confirmant sa présence, elle revint en arrière et jeta un dernier regard à la photo qui l'avait indirectement menée à consulté ses messages. Cette image et les sentiments qu'elle remuait ne manquerait pas d'être une fois de plus l’énergie dont elle aurait besoin pour surmonter les obstacles qui se présenteraient sur son chemin. Prenant donc une bonne résolution pour un fois, elle se recoucha et remonta les draps jusque sous son menton afin de trouver les sommeil.

SAMEDI 1er AVRIL – 1245
SALLE D'EMBARQUEMENT

Nyota tournait en rond depuis plusieurs minutes. Elle avait pris un bon déjeuner, un peu plus d'une heure auparavant afin d'être complètement prête pour la mission qui l'attendait. Elle avait même réussit à passer une nuit plutôt correcte et avait préparé une liste mentale du matériel qu'il lui faudrait pendant qu'elle faisait ses exercices rituels du matin, quelques abdos et pompes avant d'aller courir sur la jetée. Elle ne s'était jamais senti aussi prête pour une mission que pour celle-ci. Elle devait se racheter pour ses erreurs passées, pour Alpha et ce tir qu'elle avait manqué, pour William qui était tombé au combat alors qu'elle n'était pas à ses côtés... Mais aussi pour Atlantis, pour tous ces hommes et toutes ces femmes qui vivaient ici, soumis aux dangers de cette galaxie sauvage, qui comme elle risquaient leurs vies pour le bien de l'humanité.

Elle avait conscience que parfois elle n'était qu'un grain de sable dans la masse mouvante de corps, organismes vivant presque en symbiose avec la cité. Malgré tout, elle avait aussi parfois le ressentit que si elle se donnait à fond, elle pourrait faire bouger les choses, elle pourrait sauver des vies, protéger des êtres importants pour la survie de la mission Atlantis.

Perdu dans ses pensées, elle ne vit pas les premiers arrivants entrer dans la pièce. Ce ne fut que lorsque ceux-ci se mirent à discuter entre eux que Nyota pris conscience qu'elle n'était plus seule. Elle laissa alors son regard parcourir les rangs grossissants de l'équipe d'exploration. La jeune américaine en reconnu quelques uns comme l'infirmière qu'elle avait vu sur Alpha ou encore le scientifique qui avait été là lorsqu'elle avait raté le tir le plus important de toute sa carrière militaire. A part eux, il y avait aussi son amie Evy et le terriblement ennuyeux Docteur McKay. Au fur et à mesure que la pièce se remplissait, Nyota fit un constat quelque peux inquietant : ils étaient bien trop nombreux pour composer une simple équipe habituelle et, fait encore plus troublant, elle était la seule militaire...

La jeune américaine espérait sincèrement que d'autres allaient encore arriver, ne prenant pas attention au scientifique qui s'étouffa un peu plus loin sur sa droite. Malheureusement plus la salle se peuplait et plus le manque de combattant était notable. Il y avait bien la guerrière blonde, Britt quelque chose, dont Nyota avait beaucoup entendu parler par les militaires qui l'avaient affrontée, malheureusement il y avait assez de personnes pour composer trois équipes et trop peu de défenseurs.

Le cauchemar de la jeune femme s'intensifia lorsqu'elle vit Jeff rentrer dans la pièce. Certes il faisait partie de la mission Atlantis, pourtant son poste semblait être de ceux qui reste bien au chaud derrière les murs de la cité, derrière leur bureau, dans leur moelleux fauteuil de cuir. Mais, à moins qu'il n'ait changé durant ces dix dernière années, Jeff n'était pas du genre à se cacher et à laisser les autres faire le sale boulot. S'il fallait mettre les mains dans la boue de quelque planète insalubre pour le bien de son travail, le jeune homme le ferait sans y penser à deux fois.

Adressant une rapide prière aux étoiles, Nyota tenta d'invoquer leur miséricorde et de faire en sorte qu'elle se retrouve à ses côtés pour sa première sortie. Elle venait tout juste de le retrouver, elle ne craignait qu'une chose, le perdre à nouveau. Si Nyota n'avait qu'une certitude dans ses croyances c'était que l'Univers avait parfois un sens de l'humour assez particulier, pour ne pas dire tordu, et elle se rappela sa dernière conversation avec le caporal Winkle...

Le S.A.S. n'était, certes, pas mort. Malheureusement le coma dans lequel il se trouvait maintenant sur Terre, s'apparentait sordidement à un repos définitif.

Jouant des coudes, Nyota se rapprocha de l'intendant autant qu'elle le put et posa sa main sur le bras du jeune américain. Elle n'eut pourtant pas le temps de lui parler que trois militaires entrèrent dans la salle et montèrent les marches pour y rejoindre le docteur Weir qui attendait patiemment que tout le monde soit présent. Mu par un réflexe quelle ne prit pas la peine de questionner, sa main glissa rapidement le long du bras de Jeff pour lui prendre la main.

Cette scène lui rappelait douloureusement celle qui avait précédé ce que certains militaires appelaient entre eux le massacre d'Alpha. Nyota adressa alors une rapide et nouvelle prière aux étoiles afin que tout se passe sans encombre. Elle écouta, plus par habitude que par réelle envie, le briefing de la dirigeante civile de la cité. Ce n'est que lorsque celle-ci s'arrêta pour reprendre son souffle, que les yeux de la jeune américaine détailla les trois chefs d'expedition. Sheppard et Frei étaient tout désignés pour ce genre de mission. La troisième personne qui les accompagnait par contre était la dernière que la jeune brune pensait voir un jour à ce poste.

Le sergent-maître Eversman jetait de légers coups d'oeil dans la foule et Nyota se demanda s'il ne faisait pas exprès d'éviter son regard. Bien que leur histoire commune fut terminée, la jeune femme avait espérée pouvoir rester amie avec lui. Il semblait qu'elle fut la seule à voir les choses de la sorte et elle ressentit un petit pincement au cœur. Chassant ce sentiment désagréable, elle tourna son attention vers le docteur Weir une nouvelle fois, sa main se serrant un peu plus autour de celle de Jeff pour y puiser l’énergie dont elle avait besoin.

Lorsque son nom fut appelé, ainsi que celui de son voisin, pour être dans l'équipe de Sheppard aux côtés des Docteurs Langford et Switack ainsi que de mademoiselle Deltour, Nyota se sentit légèrement soulagée. Elle appréciait beaucoup de le colonel Sheppard, même si elle commençait à se sentir très à l'aise sous les ordres du capitaine Frei. Au moins ne se retrouvait-elle pas sous la férule du sergent-maître Eversman ; les choses auraient put être gênantes et empêcher un bon déroulement de la mission.

De plus son vœux s'était vu exaucé, elle pourrait protéger Jeff en cas de pépins, et des pépins, ils en auraient sûrement. Nyota avait suffisamment roulée sa bosse dans la galaxie de Pégase durant un peu plus d'un an et demi pour savoir qu'il n'y avait pas de mission d'exploration sans danger.

Tournant le visage vers Jeff, elle lui fit un petit sourire qui se voulait rassurant tout en lâchant sa main et désigna la première salle de briefing d'un geste du menton.

"Alors ? Prêt pour ta première sortie extra-planétaire ?" lui demanda-t-elle en prenant le chemin de la pièce où Sheppard les attendait déjà.

Puis après une petite bourrade amicale dans l'épaule du jeune homme, un petit sourire taquin et un clin d’œil, elle ajouta :

"T'inquiète pas, je serais là pour surveiller tes arrières, Brewer"




CSS par Gaelle
Revenir en haut Aller en bas
Ven 29 Avr - 19:00
avatar
√ Arrivée le : 28/11/2015
√ Messages : 156

Dossier Top Secret
√ Age: 39 ans
√ Nationalité: Canada Canada
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
A la recherche d'Alpha

Feat Matt Eversman, Evelyn Stanford, Nathalie Dumond et Britt Hata


"Rodney, vous n'êtes pas obligé d'y aller. Il y a encore beaucoup de travail qui vous attend ici, sans avoir à en chercher ailleurs".

"Je n'ai pas vraiment le choix, Radek. La présence des scientifiques est indispensable pour ce genre de mission. Dieu seul sait sur quoi on tombera pendant l'expédition. Comme par exemple de la technologie lantienne. Je suis le plus qualifié pour ce genre de chose".

"Envoyez alors quelqu'un d'autre à votre place".

"Pourquoi, vous voulez y aller ?"

"Moi ? Ah non non non, je ne parlais pas pour moi. Vous savez très bien que je n'aime pas les expéditions. Et encore moins celles à hauts risques".

"Alors, la discussion est close. Je n'ai confiance en personne d'autre que moi, et il n'y a que moi pour faire de l'excellent travail sur le terrain. Et puis, j'ai l'habitude des explorations dans des mondes inconnus".

Z
elenka soupira mais il ne renchérit pas. Il se contenta de me regarder silencieusement préparer un sac à dos avec mon matériel scientifique. Le tchèque savait bien que je n'appréciais pas vraiment de partir en expédition, surtout sur des mondes étrangers où tout pouvait arriver. Je ne voulais pas mourir, après tout. Mais bon, je partais régulièrement avec mon équipe habituelle, et avec Sheppard à mes côtés, tout allait bien se passer, non ? Mon ordinateur était encore allumé et ouvert sur le mail reçu la veille. Je l'avais parcouru à nouveau pour être sûr de n'oublier aucune information. Rendez vous à 13h00 en salle d'embarquement pour participer à une mission particulière : trouver un nouveau site Alpha. Voilà pourquoi Radek était nerveux, car tout le monde se souvenait très bien de l'attaque de notre dernière base Alpha par les Geniis. Je n'y avais pas participé, et heureusement pour moi, car je serais peut être mort à l'heure qu'il est. Cependant, cette mission là serait bien différente. Comme de nombreuses expéditions que j'avais mené par le passé. Visiter une planète et vérifier si elle pouvait être viable. Rien de bien méchant en soit, sauf si du danger était présent. Par chance, je pouvais toujours compter sur Sheppard pour me protéger.

L
'heure du rendez vous approcha, je devais y aller. Radek me souhaita "bon courage", et après avoir laissé mon sac prêt dans un coin de mon bureau, je partis pour la salle d'embarquement. Il y avait pas mal de monde à mon arrivée, mais tous les participants n'étaient pas encore présents. Puis, après de longues minutes, Elisabeth prit la parole pour exposer les faits, et afficher les différentes équipes. Me tenant debout près de John, je croisais les bras tout en regardant le projecteur qui affichait la première planète. Un vrai paradis, celle là. Cependant, quelque chose me fit froncer les sourcils. En effet, je ne vis pas mon nom dans ce groupe mené par mon ami, mais à la place, il y avait Harold. Quoi, je n'étais pas dans l'équipe de Sheppard ? Je jetai un oeil incompréhensif au militaire, mais ce dernier semblait éviter mon regard. Il devait déjà être au courant, et ne souhaitait pas répondre à mes questions. Il avait sûrement ses raisons pour ne pas m'avoir choisi, mais bon, c'était frustrant de ne pas être avec mes équipiers habituels. Silencieux, je continuai à écouter Elisabeth qui mentionna alors la seconde équipe. Puis enfin, la troisième planète apparut avec les noms de ceux qui allaient l'explorer. Et là, je fis une grimace. Non seulement, j'étais avec Eversman et la sauvage dénommée Britt, mais pour couronner le tout, il s'agissait d'une planète marécageuse. Formidable. Et à entendre les murmures autour de moi, je ne fus pas le seul à démontrer une absence totale d'enthousiasme.

"C'est une blague ? Des marécages ? Il ne manquait plus que ça".

J
'aurais du écouter Zelenka, finalement. Si j'avais su. Bon, le point positif, malgré le fait que je n'étais pas avec Sheppard, ce fut qu'au moins je n'étais pas dans la même équipe que cette folle de sorcière d'Isia. Ouf, je l'avais échappé belle, sinon j'aurais tout fait pour ne pas partir. Quitte à trouver une excuse complètement bidon. Et puis, dans mon équipe, il y avait le Docteur Stanford. Si j'avais des choses sur le coeur à dire, et j'en avais énormément comme à mon habitude, j'allais pouvoir profiter de cette expédition pour discuter avec elle de tous mes problèmes. Une fois le discours de Weir terminé, tout le monde commença à monter les escaliers pour rejoindre les salles de briefing. Alors que j'avançai à mon tour, je sentis une main se poser sur mon épaule. Je vis alors John qui me souhaita "bonne chance". Pour une fois, il ne me lança pas de pique, ce qui fut plaisant au final. Car je n'avais pas vraiment envie de rire. J'appréhendais beaucoup cette mission, d'autant que j'étais le seul scientifique du groupe, et sans mon équipe habituelle. Je parvins à esquisser à mon tour un sourire, mais ce sourire était tremblant et nerveux.

"Vous aussi, John".

P
as un mot de plus, c'était inutile. Sheppard rejoignit la salle de briefing numéro 1, j'en fis de même de mon côté, me dirigeant vers la salle numéro 3, où m'attendait les autres membres de mon équipe. Je me raclai la gorge pour reprendre de la contenance, et je m'installai sur une chaise, en attendant que Matt nous expose en détail ce que nous allions faire sur cette planète en apparence inhospitalière. Je jetai un rapide coup d'oeil aux autres personnes. Je connaissais bien Evelyn, et un peu moins Eversman et Dumond, même si j'avais déjà travaillé avec eux. Cependant, je n'avais jamais vraiment approché Britt, et vu comme ça, elle me faisait déjà peur. Pourvu qu'elle ne se jette pas sur moi pour me tuer. Ronon commençait même à me manquer, car lui au moins, je le connaissais.

© Starseed

_________________
DC : Gabriel Grayson - Skyler McAlister
Couleur d'écriture : #9999CC
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 29 Avr - 22:22
Invité
Invité
avatar

A LA RECHERCHE D'ALPHA
feat. Matt Eversman, Rodney McKay, Nathalie Dumond et Britt Hata

Certains vont dire que je suis folle, d'autres que j'ai du courage. Moi, je ne sais pas trop quoi penser de tout ça. Avec ce que j'ai vécu sur Alpha jamais je n'aurais pu penser que j'allais me porter volontaire pour une nouvelle mission. Je sais que certaines personnes pensent que ma place est plus dans un bureau qu'à leur côté sur une planète inconnue mais j'ai envie, à ma façon, de prouver que même si je ne suis que psy, je suis aussi capable d'aider autant que possible. C'est donc tout naturellement que je me suis portée volontaire pour partir à la recherche d'une nouvelle planète qui peut abriter un nouveau site Alpha. Repartir sur des bases solides, c'est en partie ce qui m'a motivée à donner mon nom sans parler de toutes ces personnes décédées là-bas et à qui j'ai envie de rendre hommage une dernière fois.

La veille du départ, j'ai passé la soirée avec John. Il ne comprend pas vraiment pourquoi je veux partir en mission, je crois même qu'il s'inquiète un peu. Je lui en suis reconnaissante, mais il faut qu'il comprenne que j'ai besoin de ça pour avancer et pour tourner la page sur ce maudit chapitre. Nous avons passé une bonne partie de la nuit à discuter puis c'est à grand regret que je lui ai demandé de rejoindre ses quartiers. J'avoue avoir eu du mal à m'endormir. Des centaines d'images me sont revenues, j'ai revu tout ce qu'il s'est passé sur l'ancien Alpha mais pour la première fois depuis que je suis rentrée, je n'ai pas rêvé de ce que j'ai vécu là-bas. C'est donc un peu plus tranquille que je me suis finalement endormie.

Il est un petit peu plus de 7h quand j'ouvre les yeux. Le jour est déjà levé, le bruit des vagues qui viennent chatouiller la cité me parvient jusqu'aux oreilles. Je reste étendue là, en silence, à fixer le plafond tout en me demandant si j'ai pris la bonne décision. Je pousse un soupir, je tire la couverture sur moi et je ferme les yeux quelques secondes le temps de me réveiller comme il se doit. C'est une sonnerie sur ma tablette qui me fait sortir de ma torpeur. A moitié emmêlée dans les draps je l'attrape et je souffle pour repousser une mèche de cheveux. Rendez vous à 13h00 pour le briefing. Ça y est Evy, tu ne peux plus reculer ! Je me lève et je file prendre une douche avant d'aller déjeuner au mess. J'ai l'intention d'aller travailler un peu sur mes dossiers avant mon départ. Bref passage pour saluer John, je prend la direction de mon bureau et je demande à ce que personne ne vienne me déranger. Je dois me concentrer, je ne sais pas du tout ce qui nous attend et surtout, je ne sais pas où est-ce que l'on va atterrir.

Je ne vois pas le reste de la matinée passer et j'ai tout juste le temps d'aller manger un petit quelque chose avant de devoir me rendre en salle d'embarquement. Rapidement, j'arrive à destination, je me repère facilement maintenant. La salle est pleine, il y a une certaine agitation et je ressens assez facilement l'excitation éprouvée par certaines personnes, notamment des militaires. Toute cette scène ma rappelle étrangement le départ pour Alpha... Je sors de mes pensées, ramenée sur terre par la voix de Weir. Rapidement, elle nous fait un résumé de la situation et on nous présente les planètes à visiter parmi lesquelles se trouve sûrement celle qui va accueillir le nouveau site Alpha. On annonce les deux premières en donnant le nom des personnes concernées puis vient la troisième, celle où je vais poser les pieds. On annonce l'équipe, je ne suis même pas étonnée que Eversman la dirige, en fait je ne tique même pas sur le fait que nous sommes dans la même équipe. Un sourire s'affiche sur mon visage quand j'apprend que je vais être avec Nathalie, Britt et Rodney. Avec eux, je sais que ça va bien se passer, j'ai juste un peu peur de la tournure que les événements peuvent prendre avec Eversman. D'ailleurs, une fois l'annonce terminée, ce dernier ne manque pas une occasion de me lancer une petite boutade. Je me contente simplement de sourire pour qu'il comprenne que je ne suis pas là pour me prendre la tête avec lui. Je souris à Rodney et je me joins à lui alors qu'on entre dans la salle qui nous a été attribué pour le briefing. Je m'installe sur une chaise, je prend une profonde inspiration et je ne peux m'empêcher de penser que la boucle est en train de se boucler.

FICHE ET CODES PAR ILMARË
Revenir en haut Aller en bas
Dim 1 Mai - 18:16
Invité
Invité
avatar
1er Avril, dans la soirée

Bon qu’est ce que je faisais déjà ? Ah oui, une mise à jour de l’inventaire pour le docteur Weir. Tiens en parlant de ça… voyons voir le message qu’elle a envoyé. Alpha gna gna gna… recherche d’un nouveau point de repli… volontariat ? Mouais j’ai déjà pas mal de trucs à faire ici, pas besoin de m’en rajouter. Merde mais ils ont mis quoi dans la bouffe ce soir ? Vite allez aux chiottes. Zut j’espère que ca va aller sur le tra… qui c’est ce gars ?

-Intendant, vous avez deux minutes ?
-Vite alors.
-On aurait besoin de matériel, c’est possible ?
-Envoie une demande.
-Oui mais c’est urgent.
-Si tu veux, je peux aussi te le refuser. Barre toi maintenant faut que j’y aille.

Enfin merde quoi, c’est toujours dans les situations comme ça qu’on nous emm… importune. Aller vite mainte…

-Quoi encore ?
-Heu vous allez bien ?
-J’aimerais bien aller aux toilettes en paix c’est possible ?

Ouai c’est ça écartez vous de mon chemin. Je vais vivre la nuit si on continue à me courser dans les couloirs. Bon sang mais vous allez me foutre la paix oui ? Je devrais demander une escorte militaire pour aller aux chiottes… ou des chiottes dans mon bureau. A l’ancienne avec un sceau et hop, par la fenêtre. En plus ça fait du recyclage si ça tombe sur un emmerdeur. Qu’est ce qui faut pas faire quand même. Ah voila. Bon ça c’est fait. Et pour Weir… bah je verrais demain.

2 Avril, 13h00

Pourquoi je me suis porté volontaire déjà ? Trouver un nouvel Alpha ? Mouai c’est surtout parce que ça va être à moi d’organiser le transfert du matériel et que j’ai pas envie qu’ils trouvent une planète merdique. Surtout pas de marais. J’en ai assez vu comme ça, c’est pas pour ça que j’ai envi d’en voir pour Alpha. Bon sang j’espère qu’il n’y aura pas de crocodile. On dirait qu’il commence à avoir du monde. Tous des volontaires ? bah dis donc, ça en fait des gens pour les explorations. Heureusement que mon ventre s’est calmé. Et… tiens qui me prend le bras ? Nyo…

Ah, voila le trio infernal qui arrive. Sheppard, Freï et… c’est qui le troisième ? Bah je demanderais à Nyota. Et au passage, faut que je lui demande des leçons de tir. Et de corps à corps. Et aller que Weir fait son spitch. Ça m’avait pas manqué ça tiens. Nyo si tu pouvais serrer un peu moins ça m’arrangerait un peu. Weir à finit… enfin. Et je suis sur la Fantastique avec Nyota et Sheppard… et d’autre que je ne connais pas. Bah on as toute une mission pour faire connaissance.

"Alors ? Prêt pour ta première sortie extra-planétaire ?"
-Faut bien que je me fasse bien voir par les autres, et puis voir une autre planète une fois de temps en temps ça me changera les idées.

Allez on va vers la salle de briefing. Ah ma chère Nyota, toujours aussi charmante.

T'inquiète pas, je serais là pour surveiller tes arrières, Brewer"
-Dixit la fille qui as un cul à damner un saint.

Je lui tirais la langue et entrais dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 1 Mai - 18:42
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 271
Voir le profil de l'utilisateur
Et maintenant la suite...

[MJ17] A la recherche d'Alpha - PRA-127 - LA FANTASTIQUE
John Sheppard / Jeff brewer /Nyota Washington / Marc Langford / Coralie Deltour / Harold Switack
http://www.atlantisinsurrection.com/t1543-mj17-a-la-recherche-d-alpha-pra-127-la-fantastique#29704


[MJ 18] A la recherche d'Alpha


[MJ 19] A la recherche d'Alpha - F4X-254
B. Hata - E. Stanford - N. Dumond - R. Mckay - M. Eversman
http://www.atlantisinsurrection.com/t1541-mj-19-a-la-recherche-d-alpha-f4x-254
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 10 - Zone de Commandement :: Salle d'Embarquement-