Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Bienvenue sur Atlantis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 25
√ Messages : 1978
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Bienvenue sur Atlantis. Mer 25 Mai - 13:41
Le week-end avait été relativement calme pour Karola. Par calme elle entendait qu'aucun événement tragique ou imprévu n'était venu perturber la tranquillité de la cité. Certes, c'était appréciable, surtout quand repensait aux derniers mois mais quand même, quand on avait l'habitude de vivre d'action ça faisait bizarre. Vide. Cependant, ce n'était pas pour autant que la capitaine s'était laissée allée pendant ces deux derniers jours. Bien au contraire, elle savait s'occuper intelligemment, nous ne dévoilerons cependant pas le genre d'activités auxquelles elle peut s'adonner au risque que des informations tombent entre les mains d'yeux curieux et mal intentionnés (oui lecteur/lectrice c’est de toi dont je parle).

Bref, Karola avait donc bien occupé ce week-end et de retour au travail le lundi matin de bonne heure et de bonne humeur, elle se sentait d’attaque pour abattre la pile de travail qui l’attendait. Lorsqu’elle entra dans son bureau le jour était à peine levé et Nathalie n’était donc pas encore arrivée. Elle se demandait d’ailleurs à quoi elle avait bien pu occuper son week-end elle aussi. Elle alla lancer la machine à café afin qu’il soit prêt et chaud lorsque son assistante arriverait. De cette façon elles pourraient le boire ensemble afin de faire un peu le point sur ce qu’elles feraient aujourd’hui. Peut-être que si l’occasion se présentait elle demanderait à la rouquine ce qu’elle avait fait de ses jours de repos.

En attendant que Nathalie arrive, Karola alla s’installer à son bureau et ouvrit sa boîte mail, qui croulait évidemment sous les messages. Notamment ceux du Docteur Weir. L’intitulé de l’un d’entre eux éveilla sa curiosité, il avait pour objet : « Arrivée d’un groupe de renforts à bord du Dédale ». Le message expliqué que le vaisseau revenait d’un voyage sur Terre et qu’il avait à son bord une vingtaine de personnel recrutés pour porter renforts à la cité. Parmi eux des militaires surtout, la liste été adressée en pièce jointe ainsi qu’un dossier compressé comprenant tous les dossiers des personnes recrutées. Karola téléchargea le dossier sur sa tablette afin de pouvoir le plus rapidement possible lire tous ces nouveaux rapports. Il était important qu’elle apprenne à connaître les nouveaux soldats avant qu’elle ne les rencontre et surtout qu’eux apprennent à la connaître. Il y en avait une dizaine en tout.

Etant donné qu’elle avait encore le temps avant que son assistante ne commence son service, elle ferma sa boîte mail et se concentra sur les rapports. Elle aurait largement le temps de répondre aux diverses plaintes et demandes plus tard dans la journée. Elle sélectionna le premier dossier, celui du Caporal David Kyle, un américain. Elle lut avec intérêt ses états de service ainsi que les divers commentaires donnés à son sujet par ses supérieurs. Visiblement c’était une recrue de choix, tireur de précision et très professionnel. Etant donné que ce genre de spécialité ne courrait pas les rues, il n’aurait aucun mal à faire régulièrement partie des missions extra-planétaires. Sauf que Karola savait aussi que c’était une spécialité un peu spéciale, en ce sens que de par les particularités des missions d’un tireur de précision, ce pouvait être un soldat particulièrement vulnérable sur le terrain. C’était pour cela que bien souvent on le faisait faire équipe avec un autre soldat dont le rôle était de le couvrir. Comme David était nouveau sur Atlantis, il était évident qu’il allait falloir lui trouver cette personne qui serait là pour veiller sur lui. Karola eut tout de suite une idée de qui lui coller.


Elle lâcha alors sa tablette et fit sortir son pc de veille. Rapidement elle rédigea un mail de convocation à l’intention du Caporal Kyle afin de l’inviter à venir dans son bureau le jour même, à 15h. Puis, alors qu’elle avait l’intention de reprendre sa lecture elle entendit son assistante arriver. Elle posa alors sa tablette et se leva dans le but d’aller la saluer et de parler quelques minutes avec elle. Pendant leur petite discussion, Karola en profita pour annoncer qu’elle avait donné rendez-vous à l’un de ses hommes cet après-midi à 15h et que lorsque Nathalie le verrait arriver il faudrait qu’elle l’accueille et la prévienne. Une fois leur pause-café terminée, chacune vaqua à ses occupations journalières. Karola continua la lecture de ses rapports jusqu’à 12h puis elle se rendit au réfectoire pour manger en charmante compagnie et son début d’après-midi elle le passa à répondre aux différents mails qu’elle avait reçu pendant le week-end en veillant à surveiller l’heure, sachant que David ne tarderait pas à arriver. 

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Bienvenue sur Atlantis. Mer 25 Mai - 20:56
Le vaisseau Dédale était arrivé en orbite de la Cité Atlante en fin de semaine. Cela laissait aux nouveaux arrivants quelques jours pour s’acclimater à leur nouvel environnement avant d’entrer dans le vif du sujet dès le lundi. Si l’intention était louable, n’avoir rien à faire pendant ces deux ou trois jours avait été insupportable pour un SEAL tel que David Kyle. Il s’agissait du genre de gars qui, s’il n’était pas allongé dans le sable ou la poussière à épier le moindre mouvement, il lui fallait un parcours où courir, des cibles sur lesquelles s’entraîner au tir, ou des haltères à soulever. Mais les nouveaux membres de l’expédition n’avaient accès à l’ensemble des installations qu’après avoir été officiellement accueillies –ou bien s’agissait-il là d’une mauvaise blague du soldat qui leur avait souhaité la bienvenue-.

Du coup, avoir quartier libre pendant ces quelques jours avait été une sorte de punition car, s’il y avait de quoi s’occuper sur Terre, il devenait compliqué de ne pas tourner en rond malgré les quelques activités qui étaient offertes. Bon, il s’était perdu, et plutôt deux fois qu’une, mais une fois le principe de ces faux ascenseurs compris, il devenait plus aisé de se mouvoir à travers le labyrinthe de couloirs de la Cité. Il y avait aussi la surprise de croiser des personnalités qui n’étaient pas terriennes. Certaines étaient réellement atypiques et étaient la véritable raison de son dépaysement. Ça, et le fait de voir ranger son fusil dans sa malle, incapable de pouvoir le sortir de son étui pour lui dégourdir la détente, le chien et autres pièces mécaniques.

Les quelques jours qui l’éloignaient du lundi salvateur se sont lentement écoulés –plus lentement que s’il avait passé une quinzaine de jours à attendre qu’une cible pointe le bout de son nez- et le Caporal s’est empressé de se lever avant que les premiers rayons de Soleil ne baigne la Cité dans une douce lueur poétique. Mais David a déchanté bien rapidement, constatant amèrement que son planning n’avait pas encore été élaboré. Ses accès allaient lui être confié au plus tôt, mais il devait d’abord rencontrer la chaîne de commandement et… devait attendre d’être convoqué. Le message tant attendu s’afficha sur la tablette sur laquelle il consultait les plans de la Cité et s’efforçait de mémoriser le gros du règlement intérieur. A 15H, le Capitaine Frei le recevrait dans son bureau. Il mémorisa le chemin qui le mènerait du mess à son rendez-vous et il entreprit d’aller manger tardivement, bien indifférent à l’idée d’avoir moins de choix à se mettre sous la dent. Pour un gars habitué aux rations, avoir plus de deux choix de viandes, c’était un luxe digne d’un prince.

Kyle prit son repas tranquillement, son regard se perdant sur les visages des différents membres de la Cité. Il avait retenu le jeu des couleurs sur les vestes, indiquant à quel organisme appartenait son porteur. Le gris dominait, forcément, et il fut surpris de voir tant de nationalités différentes parmi les militaires. Il y avait des groupes, comme il s’en doutait, les anglophones s’agglutinant dans leur coin, les Russes dans un autre et seuls quelques courageux osaient à faire des groupes plus mixtes où les débats semblaient plus animés. Lui était attablés avec les quelques nouveaux arrivants et ils jetaient tous quelques coups d’œil vers cette assemblée qui les effrayait pour certains, les indifférait pour d’autres. La salle se vida peu à peu, et l’heure tant attendue s’approcha.

Le Caporal débarrassa son plateau et se mit en chemin pour gagner le fameux bureau du Capitaine Frei. Une femme, affublée de rouge –sur les vêtements et dans les cheveux- l’accueillit en le jaugeant de la tête au pied. Kyle s’annonça simplement par son grade suivi de son nom et indiqua qu’il avait été convoqué. Elle acquiesça simplement, l’annonça, et lorsqu’il entendit une voix féminine lui ordonnant d’entrer, il se présenta à son supérieur et la salua à la manière de l’armée américaine, son bras formant un angle de 45 degrés pour que le bout de ses doigts frôle sa tempe, son regard fixé sur le mur face à lui.

- Caporal David Kyle, US Navy, au rapport mon Capitaine !
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 25
√ Messages : 1978
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Bienvenue sur Atlantis. Lun 30 Mai - 19:55
Peu avant l’heure de son rendez-vous, Karola, lunettes sur le nez, relisait tranquillement le dossier du Caporal Kyle. Histoire d’avoir toutes les informations en tête quand ils s’entretiendraient. Puis, à 15h pile, Nathalie la prévint qu’il était arrivé. La capitaine lui donna l’autorisation de rentrer et attendit que cela se fasse.

Elle ne fut pas plus surprise que ça qu’il se présente en faisant le salut réglementaire. La plupart des personnes qui débarquaient fraîchement de la Terre gardait cette habitude pendant leurs premiers jours sur la cité et on ne pouvait les blâmer pour ça bien au contraire. Cependant, ils se rendaient rapidement compte que sur Atlantis c’était une façon de se présenter qui n’avait plus vraiment court. Ce n’était pas par négligence mais parce que sur Atlantis l’ambiance n’était pas vraiment la même que sur Terre, à vivre ensemble 24h/24, 7j/7 et lutter contre des ennemis terribles quotidiennement avait eu de quoi resserrer les liens et au final, si pour les militaires la chaîne de commandement était toujours de rigueur et respectée, les choses n’avaient pas vraiment les mêmes dimensions ici. Même Karola, si respectueuse des règles militaires ne se donnait plus la peine de faire ce genre de salut à ses supérieurs sauf quand il s’agissait du Colonel Caldwell ou d’autre gradés venus tout droit de la Terre.  Cela ne voulait pas dire que le respect était mort sur Atlantis, bien au contraire.

Quoiqu’il en soit, Karola resta assise quand son visiteur entra dans son bureau. Elle jeta un rapide coup d’œil sur lui sans se lever et retira ses lunettes de lecture avant de lui désigner d’un geste de la tête la chaise située devant son bureau.

-Repos Caporal, je vous en prie, installez-vous.


Elle lui laisse le temps de franchir les quelques pas et s’asseoir sur le fauteuil. Elle l’observa quelques secondes histoire de bien imprimer son visage afin de savoir l’associer avec son nom plus tard. Avec tous les nouveaux qui venaient d’arriver, elle allait devoir faire marcher sa mémoire à long terme à plein tube histoire de ne pas se tromper. Avant d’entrer dans le vif du sujet, elle voulait faire le point avec lui sur ses premiers jours sur la cité, histoire de voir si tout se passait bien pour lui. Ce qui pouvait ne pas être le cas auquel cas mieux valait déceler cela tout de suite et régler le problème pour éviter d’en avoir de plus gros plus tard.

-Vous désirez boire quelque chose ?


Pour sa part ce n’était pas le cas, elle n’aimait pas vraiment boire pendant les entretiens néanmoins, c’était la moindre des choses que de proposer à son vis-à-vis quelque chose. S’il acceptait elle ferait appel à Nathalie. Une fois sa réponse donnée, Karola se cala contre le dossier de son fauteuil et tout en fixant le soldat dans les yeux, débuta leur entretien.

-Comment se passe vos premiers jours sur Atlantis ? Si jamais vous avez la moindre remarque à faire, n’hésitez pas, c’est le moment ou jamais. 

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Bienvenue sur Atlantis. Jeu 2 Juin - 19:37
Habitué à la rigueur militaire ne laissant pas passer le moindre écart de conduite, David fronça les sourcils presque imperceptiblement lors, qu’il ne vit sa supérieure, ni lui rendre son salut, ni se lever pour l’accueillir. On connaissait plus protocolaire comme accueil ou alors n’était-elle pas très satisfaite d’avoir un élément qui lui avait peut-être été imposé. Quoi qu’il en soit, son impression de tension s’accentua lorsqu’elle lui indiqua d’un léger signe de tête de prendre place sur la chaise. Le soldat s’exécuta et s’installa face au capitaine.

Un léger silence s’installa alors que les deux fauves se jaugeaient du regard. Il s’agissait du moment où deux prédateurs découvrent lequel des deux sera la proie. Peut-être se trompait-il, mais David avait l’impression d’être face à une femme autoritaire et rigide, mais dont le respect du protocole s’était évanoui à l’instant même où elle avait posé le pied sur Atlantis. Du laxisme, peut-être ? Ou une suffisance d’être en charge ? Autant faisait-il fausse route et il préféra lui attendre un peu plus avant d’arrêter son jugement. Bien lui avait pris car, dans la foulée, elle sembla se détendre un peu et lui proposa un verre pour se désaltérer. Il afficha un timide sourire avant de refuser poliment d’un signe de la main.

- Ça ira, merci.

Son regard, déjà dur, changea et devint plus inquisiteur, annonciateur que le réel entretien débutait enfin. Plus vite il y passait, plus vite ce serait terminé pensa-t-il. Il réfléchit quelques instants pour formuler la réponse à sa question.

- Ça se passe convenablement. A vrai dire, je n’ai pas l’habitude de vivre dans un endroit aussi cloisonné. Je n’ai été détaché que sur des bases terrestres, là où il y avait de l’espace pour s’entraîner et pour respirer. Je ne dirais pas que je suis claustrophobe, mais j’éprouve le besoin d’avoir de l’air. Et surtout de m’entraîner au tir longue distance. La Cité n’offre pas un tel stand de tir.

Quelques jours, et déjà, il éprouvait le besoin de se dégourdir les jambes –ou plutôt les doigts- au grand air. Privez un tireur de l’occasion d’utiliser son fusil, et il dépérira aussitôt. C’était déjà un peu le cas du Caporal et plutôt que d’avoir la mauvaise surprise de devoir attendre pour sortir le .300 Magnum de sa valise, il préféra demander tout de go. David parlait peu, mais il allait droit au but. Se perdre en conjoncture, c’était bon pour les scientifiques, pas pour un instinctif tel que lui.

- Mais sinon, ça va.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 25
√ Messages : 1978
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Bienvenue sur Atlantis. Dim 12 Juin - 21:03
Cet entretien bien que n’ayant rien de vraiment formel pouvait en avoir l’air vu de l’extérieur et surtout parce que Karola se comportait exactement comme elle l’aurait fait pour n’importe quel entretien officiel. Le visage fermé, le regard fixé sur son vis-à-vis, elle ne laissait rien transparaître. Tant pis si cela mettait la pression à David, elle ne connaissait pas ce soldat et elle préférait lui annoncer la couleur dès le départ plutôt que de lui laisser le loisir de croire n’importe quoi. Au moins, après cet entretien il saurait à quoi s’attendre avec elle.

Après qu’elle lui eût demandé comment ses premiers jours s’étaient déroulés, elle écouta attentivement sa réponse. Plutôt nuancée d’ailleurs. Il lui annonça que si son arrivée s’était bien passée, le fait de rester enfermé sur la cité commençait à le peser. Elle ne pouvait que le comprendre, il était difficile pour des militaires de rester enfermé à ne rien faire quand on avait l’habitude de vivre d’action. A cela il ajouta le manque d’infrastructures dédiées à l’entraînement des tireurs de précision. Elle nota cela dans un coin de sa tête, elle irait en toucher deux mots à Sheppard dès que l’occasion se présenterait.

-C’est vrai, la cité est un peu limitée à ce sujet, mais je suis sûre que vous trouverez votre bonheur sur le continent. C’est là que nos tireurs de précision vont s’entraîner. Et puis ça aura le mérite de vous faire sortir un peu.


Elle savait que plusieurs fois dans la semaine le caporal Washington et toute sa bande faisait le voyage jusqu’au continent armés de leur fusil afin d’aller s’entraîner et se mettre au défi. Elle ne voyait pas meilleure occasion pour David de voir un peu autre chose que les murs de la cité. S’assurant que cette information le satisferait, elle passa ensuite à la vraie raison de sa présence dans son bureau. C’était d’ailleurs la transition parfaite.


-En parlant de ça, en tant que tireur de précision, je suppose que vous apprécierez de disposer d’un coéquipier qui puisse veiller sur vous ?  Il se trouve que j’ai quelqu’un à vous proposer, si ça vous intéresse. 

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Bienvenue sur Atlantis. Lun 13 Juin - 15:02
Elle restait impassible. Il aurait pu lui dire que la peinture ne lui plaisait pas qu’elle n’aurait même pas esquissé un sourire. Mais cela ne le dérangeait pas. Il n’était pas là pour prendre du bon temps et plaisanter de tout et de rien. C’était son supérieur et mieux valait ne pas lui faire mauvaise impression. Elle prenait cela très au sérieux et cela lui allait.

Elle admit par ailleurs qu’il manquait des infrastructures pour son entraînement mais que le continent tout proche était à même de répondre à un tel besoin. Une équipe s’y entraînait déjà de manière régulière et elle lui suggéra de s’y greffer. Il hocha la tête, comprenant qu’il s’agissait là autant d’une suggestion que d’un ordre. Il aurait tôt fait de demander des détails à son officier référent et de demander à ajouter son nom à la liste. La nouvelle fut donc accueilli avec entrain même s’il n’en laissa rien paraître.

D’ailleurs, la Capitaine saisit l’occasion pour lui parler de son binôme. Son habituel garde du corps personnel, Street, n’avait pas été du voyage et était resté sur Terre. Coéquipier de longue date, ils se montraient inséparables lors des déploiements en mission et une certaine complicité était née entre eux. Mais, pour une raison qui lui échappait, il n’avait pas été approché pour rejoindre le Stargate Command. La mort dans l’âme, il se retrouvait seul sur cette base, éloigné de tous ses repères.
Un long apprentissage l’attendait avec l’équipier qui lui serait assigné et cela passerait par de longues séances d’entrainement, des simulations d’assaut et surtout des essais en conditions réelles, l’un allongé au seul, épiant à travers la lunette de son fusil, l’autre à attendre et guetter les alentours pour les protéger. Cette attente, elle était horrible pour bien des personnes et si quelques mots étaient parfois échangés, le plus clair du temps se passait dans le silence car les deux hommes avaient besoin d’une certaine concentration. Tous n’y parvenaient pas et au-delà d’une affinité avec ce rôle, il était aussi nécessaire de bien s’entendre et de se faire une confiance aveugle.

Et il semblait que le Capitaine Frei avait un individu qui pourrait correspondre.

- Oui, Capitaine, répondit-il simplement avant d’ajouter. Toutefois, j’aimerais que nous fassions quelques essais avant de nous décider définitivement. Ce n’est pas forcément un rôle qui plait à tout le monde.

Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 25
√ Messages : 1978
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Bienvenue sur Atlantis. Lun 13 Juin - 21:28
Après avoir posé sa question, Karola espéra qu’elle satisfasse le Caporal et qu’il accepte sa proposition. Non pas qu’elle pensait avoir eu l’idée du siècle, bien au contraire, mais parce que cela lui tenait particulièrement à cœur. En effet, elle s’apprêtait à lui donner comme coéquipier un soldat qu’elle estimait beaucoup mais qui avait très mal vécu les événements d’Alpha. Blessé et traumatisé, le Caporal Marty Kowalczyk avait été contraint de faire une pause de 2 mois afin de recouvrer pleinement sa santé. D’après le docteur Stanford il était à présent apte à reprendre du service. Cependant, Karola ne voulait pas le brusquer et lui faire reprendre les missions d’exploration pures et dures. Il n’était pas prêt pour ça elle le savait. Ils s’étaient entretenus il y a peu et elle avait senti qu’avant de reprendre pleinement du service il avait besoin de se rassurer sur ses capacités.

C’est pour ça qu’à la lecture du dossier du Caporal Kyle avait eu un éclair. En faire son coéquipier était l’occasion rêvée pour Marty de reprendre confiance en lui. Marty était un soldat très attentif et compétent, aucun doute qu’il tiendrait son rôle de spotter à la perfection. Et puis en lisant les différents rapports dont elle disposait au sujet des deux hommes, elle était persuadée qu’ils s’entendraient bien et que leurs personnalités colleraient ensemble.

Finalement, David lui répondit qu’il était intéressé et qu’il souhaitait avant que cela ne soit acté et signé, faire connaissance avec son binôme ce à quoi Karola acquiesça. C'était tout à fait normal qu'il fasse ce genre de demande, le binôme formé d'un tireur d'élite et de son spotter ne pouvait fonctionner que si une osmose parfaite régnait entre eux, sans ça c'était toute la mission qui pouvait être mise en péril.


-Cela va sans dire, bien évidemment. La personne à laquelle je pense est le Caporal Martin Kowalczyk ancien membre des forces spéciales britanniques du SAS. Il a participé au sauvetage de la base Alpha, dont vous avez très certainement entendu parlé, et a été pas mal secoué. Il revient de deux mois de convalescence et je tiens à lui faire reprendre du service en douceur.


Avant de lui laisser la parole pour qu’il puisse réagir elle crut bon d’ajouter quelques mots. Elle ne voulait surtout pas que David croit qu’elle l’associait avec Marty pour le fait de le coller quelque part parce qu’il ne servait plus à rien. C’était tout l’inverse, elle voulait éviter que le britannique ne flanche à nouveau et pour ça, il avait très certainement besoin de voir et de faire autre chose.



-Je vous rassure, ce n’est pas un éclopé que je vous colle, bien au contraire. Ça vous dit toujours ?

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Bienvenue sur Atlantis. Jeu 16 Juin - 4:25
Mercredi le 25 mai, 2016.
Cité d’Atlantis, Quartier de Marty Kowalczyk
1435




Deux longs mois. Deux longs mois à devoir m’endurer et vivre confiner avec moi-même. Certes je me sentais beaucoup mieux aujourd’hui et c’est pour cette raison que le Capitaine Frei m’avait convoquée à un rendez-vous de mise au point sur ma situation. Rendez-vous que je n’avais pas le choix de manquer. Le premier mois avait été pénible, je ne pouvais même pas tenir un pistolet entre mes mains, ni une arme blanche. Je devais rester avec un groupe d’éclopé psychologique, à parler de nos démons internes. Cela m’étais grandement venu en aide. J’ai pu constaté que je n’étais pas le seul à avoir des blessures de guerres internes, des images collées à la rétine psychologique qui font surface après un grand traumatisme. Bref je m’étais même fais de nouveaux potes.


Le deuxième mois j’ai pu revenir parmi les miens. Sur les terrains d’entraînement et les champs de tirs, histoire de pouvoir reprendre une confiance avec une arme. Le tout c’était heureusement bien déroulé et après une rencontre, fort plus agréable, avec la psychologue Evelyn Stanford, cette dernière avait décidée que j’étais apte à retourner au combat. Cette nouvelle m’avait fortement plu. Après deux mois sans action à proprement dit, j’étais plus que prêt à revoir le champ de bataille.


C’est pour cette raison qu’aujourd’hui je rencontre le Capitaine. Laissant un faible filet de lumière entrer dans mes quartiers je saute dans la douche, me rase de prêt puis enfile ma tenue militaire, laissant tout de même apparaître l’épée SAS. Une fois mes bottes bien attachées je quitte mes quartiers en direction de son bureau. Je n’ai aucune idée à quoi m’attendre. Peut-être même que je vais me faire refuser. Retourner en examination, retourner encore à l’entraînement comme un bleu. Je chasse cette idée négative de ma tête et gonfle mon torse de positivité.


Je tourne un coin puis entre dans la cafétéria où plusieurs nouveaux arrivants sont attablés, en plus des anciens et des types que je reconnais. Je salut quelque uns d’entre eux puis sans souffler mot continue mon chemin vers le télé-porteur qui me transporte directement aux bureaux de la crème militaire d’Atlantis. Je pousse une léger soupire de stress puis arrive directement devant le bureau du Capitaine.


Je cogne fermement à la porte puis une rouquine que je connais bien m’ouvre la porte. «Bonjour mademoiselle Dumond! Vous allez bien?» Elle me répond avant de me faire attendre dans l’entrée. Elle ouvre la porte du bureau de Karola Frei, dans ce geste j’entend mon nom sortir de la pièce. C’est alors que des milliers de questions me pénètrent le crâne. Je ne sais pas si c’est bon signe et je tente de me calmer. Des sueurs froides me coulent le long du dos, je me sens légèrement trembler et du bureau je vois Nathalie sortir, un sourire collé aux lèvres et elle me fait signe d’entrer. J’hésite un peu, puis d’un mouvement décidé pénètre dans l’office du Capitaine.


Un type fait face à elle. Mon stress laisse place à l’interrogation. Je n’avais pas été mis au courant qu’une autre personne, que je n’avais jamais vue, allait être avec nous. Les doigts à la tempe, je salut le Capitaine. «Caporal Marty Kowalczyk au rapport mon Capitaine.» Puis mon regard se pose sur le nouveau venu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Bienvenue sur Atlantis. Lun 20 Juin - 16:02
Le SEAL s’était empressé d’émettre une condition avant d’accepter que son binôme ne soit complété. Il ne s’agissait pas de quelque chose d’insurmontable mais il tenait à ce que ce test soit fait, autant pour l’un que pour l’autre. Elle avait accepté immédiatement et s’était empressée de lui présenter l’homme qui le suivrait comme son ombre, l’homme qui devrait assurer ses arrières. Le gars était un SAS. Elle avait beau dire « ancien », on ne quitte jamais le corps qui vous a vu naître. Lui était un SEAL, Marty était un SAS. Il semblait en avoir bavé sur la base Alpha comme elle l’expliqua par la suite et avait eu besoin de récupérer. Physiquement ou mentalement, elle ne le précisa pas mais cela importait peu en réalité. David, lui, hocha simplement la tête. Tout ce qui comptait, c’était d’avoir un gars sur qui compter à ses côtés. Et si le Dr Stanford l’estimait apte, il l’était.

Dans la foulée, la Capitaine Frei se sentit obligée de le rassurer quant à ses capacités. Ce qui était loin d’être nécessaire. Déjà, il était apte, ça lui suffisait. Ensuite, le gars était un SAS, ce n’était pas un rigolo et il avait d’aussi bonnes capacités que lui, c’était certain. Et pour qu’un mec comme lui en bave et revienne, c’était qu’il devait être doté d’une force mentale –que ses blessures soient physiques ou non- suffisantes pour revenir. Des gars qui flanchaient à cause de l’horreur de la guerre, il en connaissait un wagon. C’était horrible et tout le monde n’avait pas l’estomac assez solide pour tenir. Il fallait une certaine force pour admettre sa faiblesse, et il le reconnaissait à ceux qui avaient le courage d’abandonner. Mais ceux qui sont jetés à terre et qui se relèvent, ceux-là, ils avaient toute son admiration et Marty ferait certainement partie de ses gars-là.

- Ça me va, Capitaine.

Ouais. Laconique. Mais il n’y avait rien à dire de plus. Marty comme David devrait s’apprivoiser l’un l’autre, et chacun devait faire ses preuves sur Atlantis. C’était une situation qui lui allait. Là, il était impatient de le rencontrer et qu’ils se mettent au travail. Lui avait déjà des idées sur leurs premiers entrainements, et il ne l’emmènerait sur le continent avec lui que plus tard. Au début, il faudrait voir s’ils arrivaient à fonctionner de manière coordonnée malgré leur formation différente.

Ce fut d’ailleurs à cet instant que Marty fut d’abord annoncé par la secrétaire avant d’entrer dans le bureau. Lui aussi avait été convoqué et, visiblement, il ne s’était pas attendu à croiser un autre soldat. David se leva à son tour et lui rendit son salut avant de tendre une main :

- Caporal David Kyle. Enchanté, Caporal.

Puis tous deux prirent place dans un fauteuil face à la jeune femme. Il lui laissait le soin d’annoncer la nouvelle étant donné qu’elle était leur supérieure hiérarchique. Il aurait été mal venu de la court-circuiter pour lui expliquer sa nouvelle affectation. Ils auraient tout le temps après pour mieux faire connaissance.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 25
√ Messages : 1978
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Bienvenue sur Atlantis. Sam 25 Juin - 17:36
Par chance, David accepta la proposition de Karola même en connaissance de cause du contexte psychologique de Marty. Il se contenta d’une réponse très concise ne cherchant pas en savoir plus. Après tout, ce n’était pas non plus à elle de tout divulguer, il aurait amplement le temps de faire la connaissance de son nouveau camarade plus tard. Elle aurait été déçue qu’il refuse finalement mais n’aurait pas chercher à insister pour le convaincre. Elle était bien placée pour savoir que cela aurait été contreproductif au possible. Elle s’apprêtait à enchaîner sur autre chose histoire de lui fournir deux trois autres informations au sujet de ce nouveau partenariat qu’ils venaient de conclure quand ils furent dérangés.

Après qu’on eut frappé à la porte, cette dernière s’ouvrit après que Karola en ait donné l’autorisation. Nathalie s’avança dans son bureau et lui annonça que le Caporal Kowalczyk était arrivé. Elle autorisa ce dernier à entrer et Nathalie les laissa seuls tous les trois. Le britannique sembla surpris dans un premier temps de trouver quelqu’un d’autre dans le bureau de Karola puis le trouble passé, il la salua de manière réglementaire auquel la jeune femme se contenta de répondre. Puis il porta son attention sur son collègue américain qui s’était levé afin de le saluer. Tous les deux firent rapidement connaissance avant de retourner s’asseoir face à Karola qui attendait patiemment que les présentations fussent faites.

-Je suis contente que vous soyez venu, Marty. Si vous êtes ici, c’est parce que le docteur Stanford vous a autorisé à reprendre du service. Mais avant que vous ne repreniez les missions d’explorations j’aimerais que vous repreniez petit à petit.


Sa voix était calme et se voulait rassurante. En échangeant un bref regard avec lui elle avait d’emblée capté qu’il était un peu nerveux et voulait de ce fait, lui faire perdre cette nervosité qui n'avait pas lieu d'être. Cette situation inconnue pour lui n’avait très certainement pas manqué de le questionner, d’autant plus qu’elle ne lui avait pas fourni d’explications. Elle l’avait simplement convoqué dans son bureau sans lui dire pourquoi. Elle avait préféré rester évasive au cas où le tireur de précision refuse sa proposition. Elle avait marqué une pause afin de lui faciliter l’intégration de ces informations puis repris pour continuer à lui expliquer la raison de sa présence et surtout celle du caporal Kyle.


-C’est pourquoi je vous propose de faire équipe avec le caporal Kyle. En tant que tireur de précision, il va avoir besoin d’un coéquipier qui soit là pour surveiller ses arrières. Je pense que vous êtes la personne qu’il lui faut. Vous avez toutes les compétences pour et je suis persuadée que cela vous fera le plus grand bien que de travailler en coopération avec quelqu’un comme le caporal.


Après avoir convaincu David, il lui fallait maintenant faire de même avec Marty. Elle ne doutait pas qu’il accepterait. Il avait beaucoup perdu confiance en lui ces derniers mois et aucun doute que cela l’aiderait grandement à achever sa convalescence. Elle ne doutait aucunement de ses compétences et savait qu’il serait tout à fait à la hauteur.

-Qu'en pensez-vous ?

Elle se tut afin de le laisser réagir mais aussi de laisser David prendre la parole si toutefois il souhaitait ajouter quelque chose qui puisse finir de convaincre son potentiel futur camarade.

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Bienvenue sur Atlantis. Ven 15 Juil - 18:05
Mercredi le 25 mai, 2016.
Cité d’Atlantis, Bureau de Karola Frei
1500





«Caporal David Kyle. Enchanté, Caporal». Dans un même mouvement nous tendons la main en même temps. Une ferme poignée clos le chapitre et nous prenons place tout les deux devant le Capitaine. Je dois avoir un air perdu. Je me demande vraiment pour quels raisons je suis ici. Oui le docteur Stanford m’a autorisé à reprendre du service, mais pourquoi un nouveau est-il avec moi... Depuis quand nous devons nous rapporter en même temps qu’un nouveau.. Par chance le type n’a pas l’air de chômer. Des traits carrés typique aux américains, le regard sérieux. Probablement un SEALs. Mon attention se repose sur les paroles de Karola. «Je suis contente que vous soyez venu, Marty. Si vous êtes ici, c’est parce que le docteur Stanford vous a autorisé à reprendre du service. Mais avant que vous ne repreniez les missions d’explorations j’aimerais que vous repreniez petit à petit». Je me contente de faire un mouvement de tête pour acquiescer. Il est vrai que je ne me sens pas totalement prêt à sauter dans le feu de l’action. Des images du site d’Alpha me remontent à la tête mais je les chasse immédiatement, comme Evelyn m’a montré. «C’est pourquoi je vous propose de faire équipe avec le caporal Kyle. En tant que tireur de précision, il va avoir besoin d’un coéquipier qui soit là pour surveiller ses arrières. Je pense que vous êtes la personne qu’il lui faut. Vous avez toutes les compétences pour et je suis persuadée que cela vous fera le plus grand bien que de travailler en coopération avec quelqu’un comme le caporal». Mon regard se tourne alors vers le dénommé Kyle. Un mélange d’émotion monte alors en moi. Je me sens excité de recommencé mais nerveux de devoir faire équipe avec quelqu’un que je ne connais pas, surtout pour le type de duo que je dois former avec lui. Je me contente de soupirer ma nervosité, puis je me passe la main au visage.


«Qu'en pensez-vous ?» Je pose mon regard sur le Capitaine. Il n’y aura pas d’autre manière de pouvoir me faire réintégrer les forces d’Atlantis. Comme je ne sais faire autre chose que le combat je me dois d’accepter l’offre. Je regarde alors le Caporal Kyle. Le type a l’air sérieux et prêt à être effectif sur Atlantis. Définitivement pas ici pour rigoler, je l'observe alors qu'il est droit et immobile sur sa chaise. Je me retourne une fois de plus vers le Capitaine Frei. «J’accepte volontiers». Je prend une bonne respiration et m’installe plus confortablement dans la chaise. Je suis finalement éclairé sur la rencontre, ainsi que mon futur sur Atlantis. «Mais plusieurs questions me viennent en tête Capitaine.» Je me tais alors un instant, histoire de mettre de l'ordre dans ma tête. «Premièrement, est-ce que je pourrais voir les faits d'armes de mon collègue si présent?» Je marque une légère pause puis regarde rapidement le Caporal Kyle avec un sourire empreint de bonnes intentions. «Je ne doute pas des capacités du Caporal, je voudrais simplement voir ce qu'il cache sous le capot.» Mon regard retourne sur le Capitaine. «Deuxièmement, est-ce que nos quartiers seront rapprochés? Lorsque j'étais en Angleterre nous avions l'habitude de dormir dans les mêmes quartiers.» Je me retourne encore vers le Caporal qui écoute attentivement mes questions. «Mais bon, je crois qu'ici sur Atlantis, nous pourrions avoir un peu plus d'intimité.» J'essaie de créer une chimie entre moi et Kyle. De lui montrer que je suis fiable, que je n'ai plus de problèmes à l'intérieur de ma calotte crânienne. Je crois même l'entendre étouffer un ricanement mais mon attention est désormais revenue sur le Capitaine. «Et troisièmement, comment allons-nous procéder pour l'entraînement? Je suis sûr que vous avez déjà penser à tout cela Capitaine Frei. Je veux simplement m'assurer que nous ayons des entraînements plus "intime", si je peux me le permettre.» Je m'éclaircis la gorge avant de me mettre à l'écoute des réponses du Capitaine.
Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue sur Atlantis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent
» Stargate Atlantis saison 5: le casting
» [Présentation] Bienvenue à la Chorale Artésienne !
» Acqua & Sapone => Bienvenue en Italie !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 10 - Zone de Commandement :: Bureaux :: Bureau du Major Frei-