Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

[Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2237
John Sheppard
Dossier Top Secret
√ Age: 40 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Lun 13 Juin - 21:17
Les 40 ans de Sheppy


Bonjour à Tous,

Voici un post « événement spécial » qui comprendra au maximum 2 réponses de votre part. Le but est de s’amuser un peu sans se prendre la tête (oui vous aurez l’obligation de faire toujours 10 lignes ^^).

Dans les faits : vous avez tous reçu la visite de Teyla, qui organise l’anniversaire surprise de Sheppard. Elle vous demande d’apporter chacun un petit quelque chose (musiques, boissons, nourritures, cadeau, autres, libre à votre imagination farfelus…ou de lui donner un coup de main pour la préparation de la salle).

Le rendez-vous : Vers 15h30 pour la préparation de la salle (pour les volontaires). Sinon c’est 15h50, puisque Weir et Sheppard rentre de mission diplomatique sur un autre monde à 16H00 et ils sont censés faire un débriefing. Élisabeth mènera habillement Sheppard dans la salle de réception (qui sert parfois de salle de réunion quand on est beaucoup où quand il y a plus de place nulle part). Et vous serez tous là, pour faire la fameuse surprise (vous êtes libres d’imaginer toute folie, pour la déco ou pour le reste c’est LIBRE !).

Pour les membres les plus « intimes » de Sheppard (Karola-McKay-Ronon-Nathalie-Teyla-Nyo-Gabriel-Weir) vous avez bien remarqué l’humeur désastreuse de Sheppard depuis quelques jours, mais vous ignorez (sauf pour Teyla et Nathalie) la raison.

Pour les personnages intimes cité plus haut, vous êtes donc obligatoire, et si les personnes qui ne les jouent pas ne se manifeste pas, vous serez compté automatiquement dans les participants comme des PNG (au même titre que Weir et Teyla), car un Ronon ou un Mckay qui ne vienne pas c’est un peu aberrant wink
Qui peut participer ? : TOUS le monde est le bienvenu !

:arrow: OUAI DJ MATT dans la place !

Voilà, Les deux RP qui suis, c'est pour le pour le côté réalisme, vous n’êtes pas obligé de lire.

Sheppard répondra à la fin de vos réponses.
Amusez-vous bien !! :fun14:



----------------------------------------------------------------------------------------
PS / Si vous avez des questions MP ---SHEPYNOU
Je poste avec un jour d’avance (car oui les 40 ans du monsieur c’est le 14 juin), pour que tout le monde puisse répondre un peu en avance. Je clôturai ce RP Dimanche à 20H.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °





Le Ronchon de service
feat. Teyla-John Sheppard - Nathalie Dumond

Le 11 juin – Salle d’entrainement 15H30

Voilà une semaine que le colonel semblait être moins joyeux qu'à l'accoutume. Comme si quelque chose le travaillait. D'ailleurs, il était soudainement très susceptible sur des sujets insignifiants, comme la jeunesse, la force et tout autre sujet qui gravite autour de cet état. Avait-il pris un coup de vieux ? Nathalie avait-elle décidée soudainement de mettre fin à leur relation ? Cela aurait été étonnant elle était folle de lui !

Bien décidée à avoir le fin mot de cette histoire, la belle Athosienne profita d'un entraînement quotidien et en tête à tête avec John, pour lui tirer les verres du nez. Qu'elle ut sa surprise quand après avoir lutté comme un lion, elle due lui extraire la raison en lui écrasant le bras. Son ami était en train de faire la fameuse « crise de la quarantaine » … enfin les terriens la nommait ainsi. Elle n'aurait jamais pensée que cela pouvait lui arriver, mais en y réfléchissant, mentalement parlant John était encore un fringuant jeune homme qui aime rire et prendre des risques inconsidérés. Les fameux 40 ans étaient l'étape qui devait le faire rentrer dans la catégorie des « humains matures » et ses coups de folies ne pouvaient plus être justifié par son âge.

Elle, l'avoue, elle n'aurait pas dû rire de lui. Car il bouda après cela et aucune de ses paroles de réconforts avait l'air de chasser la mauvaise humeur de son visage. Il se défila de ses bras, pour attraper sa tablette qui clignotait. Il avait reçu un message de Nathalie. Sans aucune gêne, l'Athosienne s'approcha de lui, laissant son regard lire le message attendrissant que lui envoyait l'assistante rousse. Elle lui demandait si cette nuit ils se rejoignaient, laissant sous-entendre que cela fait au moins 5 jours qu'ils n'avaient pas pu partager un moment seuls. Faut dire que les missions y étaient aussi pour quelques choses… John soupira, avant d'écrire brièvement une réponse qui déplut à la Teyla.

Message John > Nath:
 

Il se prit une baffe dans la tête. Bien entendus qu’ils se disputèrent, l’Athosienne, voulais qu’il la rejoigne et lui non.

• Elle va croire que tu l’as trompée !
• Ce n’est pas le cas !
• Qu’importe ! les femmes sont imaginatives
• Teyla tu me fatigues !

Et sur ses mots il partit… parfois il est compliqué à comprendre. Elle hésita à aller voir Nathalie… oh est puis zut, s'il est bête, autant qu'elle aille rassurer cette pauvre jeune femme, qui n'avait rien demandé pour subir son mauvais comportement. D'un pas décider elle se dirigea vers le bureau de Capitaine Frei, celle-ci était en vadrouille quelque part, seul Nathalie, la mine déconfite était présente. Il était 16h55 et au vu de la tête de l'assistante elle venait de recevoir la réponse du Colonel. La jeune femme avait de la compassion pour la routine, comprenant son désarroi, voir même un peu trop.

• Bonjour Nathalie, tu es seule ?
• Oui
• Faut que je te parle de John
• Ah ? répondit l’assistante en ce pinçant les lèvres d’un ton désabusé

Nathalie était très mal à l'aise cela se voyait sur son visage de porcelaine, l'Athosienne dévia son regard vers les portes grandes ouvertes… instinctivement elle allait les fermer sous le regard interloqué et suspicieux de son interlocutrice. Ne sait-on jamais si la Capitaine revient au milieu d'un sujet sensible, il serait dommage qu'elle soit au courant de cette relation secrète par sa faute. John la (Teyla) tuerait déjà que s'il apprend qu'elle est venue voir Nathalie, il va râler car, pour lui il n'y a pas de sujet !

• C'est un enfant. Il a décrété qu'il était vieux ! dit-elle d’un ton lasse, qu’elle accompagna d’un large geste du bras, montrant son exaspération la plus totale.
• Tu as remarqué qu'il était de mauvais poil depuis deux semaines ?
• Non ?! sans dec ?! Renchérit Natalie d’un sourire au coin moqueur
• Après une longue discussion à l’entrainement, je sais enfin pourquoi il est boudeur !

L'Athosienne resta coït quelques minutes, tendant l'oreille face aux bruits de pas qui animaient le couloir. Par chance ceux-ci ne s'arrêtèrent pas à la porte, mais continuèrent plus loin. Le regard de Teyla se reporta sur son interlocutrice qui restait sur la défensive, comme un chat prêt à sortir les griffes. Ne comprenant pas vraiment son attitude qui était bienveillante, l'Athosienne lui fit un petit sourire amical avant de continuer dans sans lancer.

• Et ?
• Cet idiot se sent vieux, il nous fait un petit caprice avec ses idées, quand je l'ai vaincue pour ne pas changer, pour lui c'est la fin, il n'était plus bon à rien ...du grand n'importe quoi ! Je me doute que ton imagination a fait des siennes

La jeune femme offrit un regard amusé à la belle rousse qui se raclait la gorge d’un air coupable et mal à l’aise face à cette vérité.
• Heu...
• Nous ne sommes pas au bout de nos peines …. Son anniversaire c'est le 14
• Le 14 ? Je ne savais pas ! s’exclama Nathalie qui venait de relever brusquement la tête après l’avoir baissé de culpabilité juste avant.
• Si j'avais su, j'aurais forcé sa porte, je croyais qu'il m’évitait…Je... ne voulais pas l'embarrasser

Nathalie leva les yeux au ciel, soupirant longuement, il était évidant que le comportement de John était très particulier et pas très compensable. Même Teyla, ne l'avais jamais vu dans cet état. Parfois les comportements humains sont des énigmes et malgré que cela soit pour une raison « bête » en apparence, cela traduisait d'une peur sous-jacente qu'avait le Colonel de vieillir, à moins que cela ne soit que de passer la fameuse dizaine ?

• Pas étonnant, il a décrété que ce jour n'existerai pas, c'est la première fois qu'il ne veut pas fêter son anniversaire. Je ne sais pas ce que ça déclenche chez les terriennes la quarantaine, mais ça le perturbe ! En effet il t'évite puisqu'il ne veut pas que tu lui pose des questions... ainsi que lui dire qu'il est bête, comme il le sait déjà ! De plus comme il est de mauvais poil, il ne veut pas s'énerver contre toi

Cette réplique déclencha le rire de Nathalie qui fut suivis par la belle Athosienne.

• Je vais me gêner tiens pour lui dire qu'il est bête... une façon pour les poires de retourner au sac ! Comment tu sais ce que je me suis imaginée ?
• Car je suis une femme et moi aussi j'ai un compagnon qui attire le regard des autres ! répondit amusée Teyla dans un clin d’œil. Et John est un ami proche
• J'ignorais que tu voyais quelqu'un... et je constate que John ne sait pas tenir sa langue ; répliqua Nathalie d’un air réellement surprise avant de lui rendre son clin d’œil avec sa phrase suivante. J'espère qu'il ne te raconte pas tout quand même !
• On va dire qu'il n'a pas le choix. Il me la donne sa langue. Non je te rassure je je ne sais pas tout.
• Tu devrais faire attention avec certaines expressions... on pourrait se méprendre !

Après quelques éclats de rire qui apporta comme réaction la stupéfaction de l’Athosienne, qui ne comprit pas en quoi sa phrase était à double sens.

• Ah ? Faut peut-être que John me les apprenne correctement aussi
• Et je te conseille d'éviter l'expression "il me donne sa langue"... une jalouse pourrait se méprendre
• Je comprends. Ça te dit qu'on passe la soirée ensemble ? Il me semble que tu n'as jamais eu l'initiation aux produits Athosien ?
• Non, je n'ai jamais eu l'initiation aux produits Athosiens
• Ah eh bien ça serait un grand honneur de te faire partager ça
• Le plaisir serait partagé. Petite moue. Si monsieur veut broyer du noir, tant pis pour lui. Moi je serai heureuse de partager une soirée sympa au lieu de me morfondre

• Exactement, il ne faut pas se priver pour les râleurs, répondit en pouffant Teyla très ravie de pourvoir passé une soirée avec la compagne de son ami.

Ce fut en riant avec la belle rousse qu’elle eut l’idée d’organiser une petite fête d’anniversaire surprise pour le ronchon de service ! dans le but de redonner sa bonne humeur, peut-être qu’ainsi, il comprendra le ridicule de cette situation. Même si personne d’autre ne savait la vraie raison de la morosité soudaine de Sheppard, elle s’attela dès le lendemain à l’organisation de cette petite sauterie dans la joie et la bonne humeur.

FICHE ET CODES PAR ILMARË




Chacun son cafard du soir !
feat. John Sheppard & Nathalie Dumond

13 juin au soir - Sheppard

La journée avait été longue comme toute celles de cette maudite semaine. J’avais du mal à cacher mon humeur morose, tout m’énervait ! Je galérai vraiment à ne pas afficher des moues désabusées ou soupirantes à chaque phrase, qu’on pouvait me dire. L’impact de ce maudit anniversaire était bien plus grand que je le pensais. Pour y remédier, je restais la plupart du temps dans mon bureau à finir la paperasse et retard où faire des tâches administratives. Partir en mission, me faisait du bien, car j’oubliais cette stupide obsession qui grandissait chaque jour. Je savais que j’étais passablement ridicule, mais que voulez-vous… on ne change pas les méandres de son cerveau. Après tout on avait tous droit à ses moments de cafards non ?

Je n'avais envie de voir personne, juste de rester tranquille avec mes Sudoku, cela me relaxait, ainsi j'oubliais ma bêtise. Car avoue-le, cela m'énervait d'être aussi « con ». Pas besoin de dessin, pour rire de ce complexe sur mes futurs 40 ans ou rides… le joyeux gai luron Sheppard qui nous fait une crise de la quarantaine ? il y à quoi mourir de rire ! Et pourtant c'est bien ce que je suis en train de faire, une maudite « crise » comme si je prenais soudainement conscience que le temps défilait et que je ne mûrissais pas ! Je ne sais pas pourquoi je bloque sur cet âge, comme quoi il y a des dizaines difficiles à digérer. Je me moquais de ma mère quand elle a eu sa crise d'existentialisme au même âge… ne comprenant pas pourquoi les années se devaient de devenir poids sur les épaules. Maintenant je savais et j'enrageais de ce sentiment désagréable.

C'est un cercle vicieux, un pur et simple engrenage sans queue ni tête !

Mon humeur, impactait mes proches, ne vous inquiétez pas, ça ira mieux dans quelques jours… là pour le moment qu'on me foute la paix au lieu de venir me tirer les vers du nez. Comme Teyla, pour ne pas changer ! Je l'adore, mais parfois qu'est-ce-qu'elle est emmerdante ! Oui j'ai bien conscience que je ne suis pas des agréable avec Nathalie en refusant de la voir, mais c'est ainsi. Je préfère être seul qu'elle constate mon agacement. Elle n'avait pas à subir mes état-d 'âme de petit garçon qui se rend compte qu'il doit voler de ses propres ailes.

Qu'importe si elle pense que je la trompe, Nathalie a tendance à se faire beaucoup de films de toute manière avec ou sans mon aide, je me chargerais de la rassurer plus tard. Là je ne suis en capacité d'être « normal ».

Enfin bon, allongé sur mon canapé, je remplissais les casses de mon livre de sudoku avec en fond musical le Cd de John Cash. C'est une forme de relaxation proche du bonheur après la tempête.

Je sentais le calme revenir dans mon esprit, cela était bon de ne penser plus à rien, juste de se concentrer sur des chiffres et rien d’autre… mais ma quiétude fut vite dérangée. Quelqu’un venait d’ouvrir la porte de ma chambre avec son gène. Je relevai la tête foudroyant la personne qui osait venir me déranger avec le bip bip de la porte. Mon humeur continua à décroître quand je vis le visage de Nathalie avec un panier à la main et balancer à la cantonade :

• Il parait qu'il y a des choses à fêter ! Oui, je sais je suis un peu en avance, mais te connaissant tu serais bien foutu de t'être débrouiller pour partir en mission demain !

Oulala je sens que je vais être agréable tiens ! Dans un état normal, j'aurais été absolument ravie de la voir déboulé en mode « surprise » avec un panier qui sentai bon le poulet rôtis… mais là, elle pouvait clairement voir ma surprise et mon état peu aimable. Je poussai même avec un soupire, me redressant avec le même entrain qu'une vache qui va à l'abattoir.

• Oui, je suis en effet en mission demain avec Élisabeth. Lui dis-je d’un ton froid

Un énième soupir et mon regard se figea sur son visage couleur porcelaine. J’enchainai vite d’un ton cynique. Pourtant, je fus assez curieux de voir le contenu du panier, mon regard papillonna paresseusement sur le contenu du panier en osier qu’elle posa sur la table base pour le vider.

• Ah bon il y a quelque chose à fêter ? Tu es enceinte ?
• Pourquoi, ça te ferait plaisir ?
• A ce qui parait les hommes qui ont mon âge ont des gosses. Et ça ferrai plaisir à Hua "reine de feu donner bon petit a mâle dominant. Dis-je d’un ton théâtral
• Tu as encore tout ton temps pour te reproduire. Me répondit-elle après avoir ri comme une hyène. Contrairement à moi

Je suivis ses mouvements agiles, pour se positionner de l’autre côté de la table en tailleur. Son regard pétillait d’espièglerie. Je n’avais pas envie de jouer, je voulais qu’elle parte, qu’elle me laisse tranquille. Sa présence m’était insupportable, car je savais bien que je serais désagréable et cela ne me ressemble pas vraiment… enfaite non, mon état m’était insupportable. Mais courageusement Nathalie continue dans sa lancer. Et le sujet dérivait dangereusement sur un terrain glissant…

• Pour le coup, je me fiche de faire plaisir à Hua... c'est ton avis que j'aimerais entendre
• Ah non, je sors avec une mamie ménopause donc bon la reproduction ça sera que dans le cas pratique sans résultat !
• Je vois que tu es de bonne humeur dit-elle d’un ton froid en pinçant ses mignonnes petites lèvres. J’avais réussi à l’agacer, tant mieux, comme ça elle partira que plus vite !
• Je suis rayonnant !

Je lui offris un sourire digne des plus mauvais comédiens. Mauvaise foi ? Oui totalement. En la regardant, elle serait les dents, se retenant de m'envoyer bouler… je soupirai, tu sais bien John que tu vas regretter si elle parts… tu as envie d'être seul, mais maintenant qu'elle est là ? Je soupire encore une fois, chassant un insecte imaginaire avec ma main, m'adossant contre le dossier du canapé, lâchant cette phrase dans un souffle aigris.

• Il manque les bougies
• Il manque aussi le gâteau. Mais si c'est que ça, je peux en planter quelques-unes dans le poulet (ton toujours aussi contrarié)
• Ça serait quand même ridicule de fêter le fait que tu es forcée ma porte alors que j'avais prévus une super soirée sudoku

Elle me répondit avec un regard noir que je ponctuai d’un sourire moqueur.
• Si ce n'est que ça…

Bah voilà, je viens de réussir à la décourager. J’aurais pu me satisfaire au final de chasser comme un goujat ma compagne, qui m’avait préparé si gentiment un pique-nique… je soupira non je ne pouvais pas me comporter comme ça ! Fait chier la conscience !

• C'est Teyla qui te la dit ?
• Oui, mais ce n'est pas important. J'aurais pu regarder dans ton dossier. D'ailleurs, j'aurais du
• Mais tu ne l'as pas fait
• Non. Je ne l'ai pas fait. Se mord l'intérieur des joues pour contrôler sa moue contrariée. Je pensais que tu avais suffisamment confiance pour m'en parler…Je pensais qu'il était déjà passé ou encore loin
• Te parler de quoi ?
• Ton anniversaire...
• Ah ça ? Je t'ai dit des choses bien plus importantes qui prouve ma "confiance"

Une nouvelle fois, je la vis se mordiller les lèvres, si elle continue, elle va finir par ne plus rien avoir. Je soupirai longuement, commençant à prendre un ton taquin. Il fallait bien désamorcer la bombe… surtout que détonateur c’est moi. Je me résignai donc à essayer de me calmer pour ne pas me disputer avec elle.

• Et tu ne me l’as pas demandé non plus miss 13 octobre
• Je ne pensais pas avoir besoin de te le demander... mais je vois que toi tu as fait tes devoir. Dit-elle un tantinet vexé de ne pas avoir pensé à demander avant
• Oui je suis un bon garçon, j'aurais le droit à bon point ?
• Hmmm, la mamie ménopausée aurait l'impression d'être une cougar
• Ça veut dire qu'elle plait toujours autant, malgré son grand âge.
• Ce n'est jamais agréable pour une femme de se faire rappeler son grand âge
• Je n'ai pas précisé l'unité devant le zéro. Je sais être respectueux de ses dames

Elle commençait enfin à sourire un peu, malgré ses efforts pour me le dissimuler. Je déposai ma grille de sudoku sur la table.

• Oui... mamie ménopausée est un terme très flatteur
• C'est chouette la ménopause, on a plus ses règles et donc moins de migraine
• *lève un sourcil incrédule* Les cheveux terne, la peau fine, des sècheresses intimes...
• Mmmm so sex dit-je en pouffant
• Tu es encore bien conservé * sourire en coin* Toi aussi …
• Et bah sure que tu sois si sèche que ça d'ailleurs. Enfin faudra vérifier dit-je sur un ton lasse mais charmeur

Je n’étais pas vraiment d’humeur coquine, mais cela m’amusait grandement d’essayer de la charmer, poussant le vice à la regarder de cette fameuse façon qu’elle adore. Mais bon début de ce petit jeu, vole en éclat avec sa phrase. Rhalala rabat-joie !

• J'espère que tu as faim, j'ai pillé la cuisine
• Ils vont être content qu'une petite souris les volent tiens ! dit-je en m’avançant un peu, pour mirer les mets qu’elle avait chiper au Mess !
• Eh bah ...
• Oui, faudra pas que je m'y amuse trop avec le nouvel intendant
• C'est certain, il compte tout, même les munitions.
Finalement, elle revient vers la table pour la contourner et s’asseoir à mes côtés, ponctuant son action d’un coup d’épaule.

• Tu m'en veux toujours d'avoir dérangé ta soirée sudoku en forçant ta porte ?
• Ah ? car je t'en voulais ? - Dans ce cas, oui terriblement ! Lui répondit-je avec un coup d’épaule pas de raison qu’elle n’y ait pas le droit elle aussi. Mais apparemment elle semblait du même avis et me rendit la pareil d’un geste bien plus doux, pareille à une caresse.
• Tu sais que parfois tu peux être un crétin ?
• Bah faut bien que je sois imparfait, dit-je en faisant mine d’avoir eu très très mal. Elle pencha sa mignonne petite tête et un sourire triste… on dirait un panda roux quand elle fait ça…
• Tu sais ce que j'ai pensé ces derniers jours ?
• Que j’allais voir une autre femme ? Du genre la petite Marie qui me met pleins de plantes dans mon bureau ?

Je levai les yeux au ciel, bien sûr que je me doute qu'avec son manque de confiance en elle et sa paranoïa envers ma potentielle infidélité qu'elle pense que je l'ai remplacée. Je secouai la tête, alala Nathalie !

• Je n'ai pas forcément pensé à Marie, bien que je sois sure qu'elle ne serait pas contre. (Petit sourire en coin) Mets-toi à ma place une minute... tu voulais plus me voir…On a déjà peu de temps pour nous... et là, tu ne voulais même plus en profiter ! Finit-elle sa phrase avec un regard tendre et un peu triste.
• Tu aurais préféré que je te dise oui et qu'on passe une mauvaise soirée car j'étais d'humeur crétine ?
• Non. J'aurais préféré que tu me parles. Que tu m'expliques
• Que je t'explique quoi ? La profondeur de ma bêtise ? ça sonne bien ta ma tête mais je l'explique a voix haut c'est absolument ridicule. J’ai l'impression d'être une nana qui tortille des fesses pour rentrer dans un 34 alors qu'elle fait du 40 !

Elle ria de la comparaison peu flatteuse pour la gente féminine

• Je fais un 40 ! t'as qu'à dire que tu me trouves grosse (ton faussement vexé)
• Oui tu es énorme, tu prends toute la place dans le lit !

Pour cette remarque je récoltai un autre coup sur l’épaule, heureusement que c’est la valide, car sinon, je pourrais avoir des billes pour la faire culpabiliser. En tout cas ça me fit bien rire.

• Brute ! Et en plus je suis un homme battu !
• Pov choupinou ! Justement, l'avoir dit à haute voix t'aurais permis de te rendre compte que ce sont des bêtises
• Mais je sais que c'est des "bêtises". Mais je ne peux pas m'en défaire et ça m'emmerde !
• John, tu es très séduisant, et tu le sais. Un an de plus ou de moins n'y change rien... Regard moqueur. Et puis, il y a des hommes que le temps bonifie comme le bon vin
• *soupir longuement* Ce n'est pas qu'une question d'apparence. Je ne suis plus au top, alors que chaque jour on se fait botter le cul par les geniis et les Wraiths. Mon épaule a mis un temps fou à cicatriser alors que ce n'est pas ma première balle ! La mentalité ne suit pas, je suis toujours aussi immature et suicidaire alors que je devrais être plus sage, surtout au vus de mes responsabilités… je suis considéré comme le « gamin » le petit jeune qui fait des actions hors du règlement, car bah c'est un jeune quoi ! Faut le pardonner. Là, ça n'est plus le cas, je n'ai plus l'âge en adéquation avec mon esprit. Et puis, je me fais tanner régulièrement par des plus jeunes à l’entrainement !

Elle déposa tendrement sa main sur ma joue, remarquant bien que je commençais à m’emporter dans mes paroles qui avaient pris quelques tons en plus.

• Tu crois vraiment qu'une épaule explosée par un coup de feu à bout touchant aurait guérit plus vite si tu avais été plus jeune ? Tu crois vraiment que tu aurais ce poste si tu étais aussi incompétent que tu sembles le sous-entendre ? Regarde Eversman...
• Eversman ?
• Oui. Eversman.
• Et bien ?
• Lui c'est un "chien fou. Pas toi…Mais peu importe.
• On n’est pas loin niveau caractère
• Peut-être... mais tu sais te contrôler quand il le faut…
• Oui en effet, je ne taperai pas Karola et schroum schroum (elle me colla un bout de poulet dans la bouche pour me faire taire.)
• Tu vois que c'est ridicule…Toi tu as du mal avec le temps qui passe... moi j'ai du mal avec ma confiance en moi. Hausse les épaules "faut faire avec*
• Pour ça que je voulais être tout seul en monde gros râleur
• Et qui te dis que tu serais resté en mode "gros râleur" très longtemps ?
• Jusqu'au 15 après ça sera passé. Et dit donc, j'ai le droit à mes moments casse pieds aussi

On se mit à rire à l’unisson
• Oui.... Elle m’embrassa. Et c'est pour ça que tu m'aimes !
• Faut bien justifier mon côté suicidaire

En réponse, je lui croquai le bout de son nez. Nathalie déposa son front contre le miens, ce qui me procurant un long soupir… finalement j'avais retrouvé mon calme habituel, comme quoi je suis qu'un crétin. Je restai quelques secondes contre, elle avant de me redresser et entamer les chips ! bah quoi ? elle était bien là pour être dévoré non ?

• Teyla va quand même finir pendue par les pieds -elle ta raconté quoi d'autre la traîtresse ?

Mes menaces envers mon amie, firent beaucoup rire ma compagne, qui ramenait ses longues jambes contre elle.

• Faudra déjà que tu arrives à l'immobiliser... Je crois avoir entendue dire qu'elle te met régulièrement des raclés. Prend un air songeur …Faudrait que je lui demande de me donner des cours
• Tatata n'y pense même pas !
• Pourquoi ?
• Tu me bats suffisamment comme ça ! Lui dit-je en l’attirant contre mon torse. Merci mamie, dit-je en l’embrassant sur le front savourant son corps contre le miens.
• De rien papi
• Faut pas se coucher tard, à notre âge on fatigue vite
• Hmm... Frotte son nez dans mon cou. Oui, et puis ça fait plusieurs jours que je dors mal !

Je pouffai un peu, avant de la lâcher et manger le repas qu’elle avait si gentiment fait. Après avoir débarrassé, je commençais déjà à somnoler sur place, je me levais tôt le lendemain. Et je partis me coucher avec ma compagne qui allait être désagréablement surprise de l’heure à laquelle j’allais la lever …

FICHE ET CODES PAR ILMARË

_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise


Dernière édition par John Sheppard le Jeu 23 Juin - 22:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Mar 14 Juin - 20:24
Nathalie avait bien dormi pour la première fois depuis plusieurs jours. Les bras de John, sa chaleur et sa tendresse étaient bien plus efficaces que les somnifères pour lui offrir un sommeil réparateur. Ça ne l'empêcha pas de râler quand il la réveilla le lendemain matin. Elle aurait bien dormi encore quelques heures blottie contre son corps. Et puis, de toute façon, Nathalie n'aimait pas se réveiller, et il s'en amusait beaucoup depuis le début de leur relation.

Elle paressa un peu entre les draps pendant qu'il passait à la salle de bain et s'habillait. Elle avait le temps. Elle attendait toujours qu'il soit parti depuis plusieurs minutes avant de rejoindre ses appartements, et en prenant soin de ne pas être surprise en ouvrant la porte de ses quartiers. Radio Atlanis aurait jasé pendant des semaines s'ils avaient été surprit sortant ensemble de la chambre du chef militaire de la cité au petit matin.

La jeune femme savait qu'il avait une mission de prévue aujourd'hui avec Elisabeth. Le fait que John ai choisit de partir en mission précisément ce jour-là aurait pu la contrarier, mais en fait, ça l'arrangeait plutôt. En effet, ce que John ignorait, c'est que la soirée qu'elle avait passé avec Teyla avait été fructueuse. Non seulement, elle avait découvert des spécialités Athosiennes qu'elle avait beaucoup aimé, mais elles avaient aussi décidé d'obliger John à faire face à ses démons en lui organisant une petite fête surprise.

Elles s'étaient partagées les tâches, elles n'avaient que peu de temps et beaucoup de boulot, et surtout, il leur avait fallu travailler discrètement, et les deux femmes attendait impatiemment le départ de John pour régler les derniers détails et préparer la pièce qui accueillerait les festivité. Nathalie s'était chargée des relations avec les cuisines pour le buffet, elle connaissait bien les goûts de John et avait « ses entrées » auprès des cuisiniers. La jeune femme avait également mis la main à la pâte et décidé de préparer quelques douceurs.

Teyla s'était chargée des invitations et de la préparation de la salle. Pour cela, elle avait « emprunté » Lorne pour faire un allé retour sur le continent. Nathalie en avait profité pour lui commander un petit cadeau pour John. Elle aurait bien aimé lui faire venir quelque chose de la terre, mais pour ça, il aurait fallu qu'elle soit prévenue plus tôt. De toute façon, comme on dit, c'est l'intention qui compte. Elle avait expliqué à Teyla ce qu'elle aimerait. Elle savait que les artisans arthosiens étaient réactifs. Elle lui avait même fait un petit croquis... un bracelet en cuir, pas trop épais, mais suffisamment pour être masculin, avec une petite incrustation d'argent en forme d'ailes.

John quitta la chambre, l'embrassant légèrement en lui disant « à plus tard ». Il ne s'engageait pas à la voir le soir même. Nathalie pinça un peu les lèvres. Sans le traquenard que les deux jeunes femmes lui avaient préparé, elle était sûre qu'il se serait bouclé dans sa chambre pour broyer du noir.

15h00, Teyla revient du continent. Tous ceux qui assistèrent au déchargement du jumper ne purent qu'être surpris. Visiblement, la tradition arthosienne voulait qu'il y ait des fleurs pour ce genre d’événement, et la pégasienne n'y était pas allée avec le dos de la cuillère.

Elle rejoignit Nathalie dans la salle, suivit par une cohorte de porteur chargés de ce qu'elle avait rapportée du continent. Nathalie ne put se retenir de rire. On aurait dit la Reine de Sabat suivit de sa cours. Elle donna quelques ordres, et les soldats déposèrent leurs fardeaux aux endroit stratégiques. Pendant qu'ils s’exécutaient, elle vint rejoindre la jeune femme et lui tendit un petit paquet. Nathalie l'ouvrit et jeta un œil à ce qu'il contenait et sentit son sourire s'élargir.

Le contenu du paquet:
 

-  « ça te convient ? » demanda-t-elle avec un sourire

- « C'est parfait ! Exactement ce que j'imaginais ! Merci beaucoup Teyla. »
Répondit Nathalie avec un immense sourire.

15h30 : Les premiers invités, ceux qui s'étaient portées volontaire pour donner un coup de main à la préparation arrivèrent. Nathalie ne fut pas très surprise de voir arriver Marie avec une belle plante en pot. Elle regarda la rouquine d'un air suspicieux, semblant se demander pourquoi c'était elle et Teyla qui s'était chargée de l'organisation de cette fête. Nathalie la remercia de son aide précieuse et lui suggérera d'aller aider Teyla à installer les bouquet sur les tables pendant qu'elle supervisait la répartitions des plats d’amuse-gueules et de boissons sur les tables.

15H50 : la majorité des participants étaient arrivés, il ne manquait plus que l'invité d'honneur, qui ne devrait plus tarder. Nathalie avait expliqué leur projet à Elisabeth, pour qu'elle leur serve d'alibi pour convaincre John de venir dans cette salle précise. La chef de la cité avait rit, avant de dire à Nathalie qu'elle pourrait toujours le mener jusqu'à la salle, mais pas l'obligé à y rester. Nathalie lui avait sourit, visiblement Elisabeth savait que John avait du mal avec le temps qui passe, mais Nathalie était sûre que John n'oserait pas décevoir tout ceux qui s'était réunit pour l'aider à passer ce cap difficile.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9080
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Mar 14 Juin - 22:03

Les 40 ans de Papy !




15h32.

Voilà plusieurs minutes qu’Eversman s’arrachait quelques cheveux imaginaires. Il s’était porté volontaire pour animer la petite réception donnée en l’honneur de Sheppard et malheureusement la technologie faisait des caprices. L’interface atlante refusait tout simplement de connecter son ordinateur personnel aux hauts parleurs dont la salle était équipée. Sans ces caisses de son, il risquait d’avoir du mal à se faire entendre. Le redémarrage de l’ordinateur ne servit à rien et il s’en suffit de peu pour que ce dernier ne se retrouve au sol. Les injures étaient nombreuses. L’intervention d’un vert qui appuya sur deux touches magiques résolvit la situation, le laissant sur les fesses. Bon au moins la situation était résolue et ils auraient du son.



Les premières notes résonnèrent dans la salle attirant l’attention de certains sur le DJ qui était en train d’esquisser quelques petits pas de danse sortis de nulle part. Il était un bien piètre danseur mais le cœur était là. L’essentiel était de passer un bon moment. C’est donc sous quelques notes de musique qu’il prépara ses listes de lecture faisant quelques aménagements de dernières minutes. Teyla avait notamment négocié pour ajouter quelques chansons athosiennes dans les playlists. Pas sûr que cela enchante le peuple Atlante mais bon… Après il les avait ajouté, il n’était pas non plus obligé de les jouer.

Peu à peu la salle de réception se remplissait, chacun apportait sa petite touche personnelle. Lui-même vérifia que sa contribution était bien dissimulée sous la table réservée au DJ de la soirée. Il espérait faire un carton avec sa petite surprise mais il ne doutait pas que les autres avaient quelques surprises pour le big boss. Après tout, on n’avait pas 40 ans tous les jours. La bonne humeur régnait dans la pièce, les nouveaux venus étaient salués par les autres et les discussions allaient bon train. Personne n’avait fait d’effort particulier côté vêtement, les tenues de soirée étaient restées au placard. C’était quelque chose de cool, à l’image de la personnalité de Sheppard, qui avait été imaginé par l’Athosienne.

L’annonce de l’activation de la Porte des Etoiles fit cesser tout bruit dans la salle. Quelqu’un se chargea d’éteindre la lumière dans la pièce tandis qu’il éteignit la musique en plaçant l’ordinateur en veille. La suite fut ponctuée de quelques éclats de rires, discussions à voix basse et bientôt la voix de Sheppard fut perceptible. Le doigt sur la souris, Eversman patientait nerveusement. Il fallait que la lumière s’allume pour qu’il puisse envoyer le son. Les secondes s’écoulèrent et puis finalement ce fut le grand moment.




L’accueil fut à la hauteur de l’intensité du sourire de Sheppard.




@ pyphi(lia)

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 22/01/2016
√ Age : 45
√ Messages : 824
√ Localisation : dans la galaxie Pégase

Aiden Ford
Dossier Top Secret
√ Age: 27 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Inoculation
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Mer 15 Juin - 4:10



Dire que le mois dernier j'étais enchainé à une table de fer devant trois officiels avides de trouver de quoi me faire passer en cour martiale ou sur la chaise électrique. Et voilà que Teyla vient me voir moi pour me parler de sa petite surprise pour le colonel. Je lui répondis avec joie que je serais là bien sûr ! Je me suis creusé la tête pour savoir quoi lui offrir sans avoir l'air déplacé.

On m'avait repris, mais on se méfiait encore de moi, je le remarquais bien quand je vins pour aider aux préparatifs. Je m'étais creusé pour trouver un chouette cadeau, et c'est dans les archives que j'avais trouvé mon bonheur, puis avec un joli cadre et une plaque de verre, l'emballage cadeau et son ruban rouge, accomplirent leur office de présent sans prétention.

Heureusement que je suis doué pour cacher mes doses car, gonflé à bloc, je portais caisses et matériels avec aisance et rapidité. Le sergent-maître Eversmann s'occupais de la musique. Je vis aussi la rousse Dumond je crois ! L'invité d'honneur était absent, occupé par une pseudo mission diplomatique avec Weir. Mais quand on s'amuse le temps passe vite, voilà que 16 approche, la surprise ne devrait plus trop tarder à se réaliser ! On va bien rigoler, et au pire, après avoir remis mon paquet je me casses et c'est tout, je veux pas ennuyer un homme qui vient tout juste de m'accepter dans son entourage !



_________________
Aiden Ford Theme:
 





Médailles:
 


DC : Herakles Coeur de Thaïr


Dernière édition par Aiden Ford le Mar 21 Juin - 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 05/09/2015
√ Messages : 242
Britt Hata
Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Mer 15 Juin - 14:46
La jeune femme avait eu vent qu'une surprise pour Sheppard était en préparation. La belle blonde avaient entendu parler dans les couloirs d'un anniversaire, mais elle n'en savait pas plus. Finalement, elle croisa Teyla avec qui elle parla un peu. A la fin, de cette conversation, Britt avait comprit le principe de cette petite fête. En gros, c'était la même chose que la fête de la nativité sur Gaïa et il était toujours bon pour le moral des troupe, du peuple de fêter celle de leurs chefs. Oui,ça la guerrière blonde le comprenait et surtout se demandait bien ce qu'elle pourrait faire comme offrande au colonel Sheppard. Après quelques moments à se triturer le cerveaux, elle décida de voir avec les artisans athosiens qui avaient bonne réputation afin de parler de ce qui était faisable en si peu de temps. Elle profita d'un des nombreux voyages entre la colonie du continent et la cité pour aller là-bas. Une fois sur place, la question du financement se pose très rapidement. Pour obtenir ce qu'elle voulait, Britt offrit ses compétences de chasseuse. Elle avait remarqué qu'un certain nombre d'entre eux avait été blessé. Ils devaient avoir quelques petits problèmes avec un gros prédateur du coin et elle pourrait certainement résoudre ça pour eux en échange de ce dont elle avait besoin. Le marché portait donc sur une robe de cérémonie dont elle avait donné le patron aux couturières athosiennes et un manteau en peau de bête pour Sheppard. La fourrure du voisin indélicat semblait tout indiqué pour servir à la confection de cette pièce de vêtement.

Britt prit ses lames, son sac avec quelques herbes et onguents de sa confection avant de filer en direction de l'endroit où avait été vue la créature pour la dernière fois. La traque ne fut pas compliquée, car le prédateur ne cherchait absolument pas à se cacher, mais la lutte s'annonçait difficile. La jeune femme allait devoir faire face à une sorte de tigre des neiges à dents de sabres, une espèce relativement rare dans pégase et vénérée dans de nombreuses cultures. Une belle bête, une véritable machine à tuer ... un peu comme Britt elle-même. La guerrière blonde passa quand même une bonne journée pour débusquer l'animal. La lutte fut aussi intense et violente qu'elle fut brève. En cinq minutes, tout fut réglé, mais le prédateur avait laissé une assez profonde blessure sur le flan gauche de la jeune femme qui avait contre attaqué à ce moment et plant l'une de ses lames jumelles dans le poitrail de la bête qui s'écroula dans un gémissement plaintif comme s'il était surpris de s'être fait avoir par une de ses proies. La belle blonde prit le temps de s'appliquer les premiers soins avec l'aide de ses onguents avant de se diriger vers le village athosien avec sa prise. La surprise passée de la voir revenir si vite et tout à la joie de savoir les problème résolue, les athosiens se mirent au travail pour fournir la commande de la guerrière blonde.

Pour récupérer loin du regard d'Atlantis, Britt resta au village. De toute façon, elle préférait la vie ici plutôt que celle de la cité, car au moins on pouvait manger correctement. Pour passer le temps en attendant que tout soit prêt, elle décida de s'occuper en sculptant les dents de sabres du défunt prédateur. Après pas mal d'heures de travail, elle avait réalisé deux jolies couteaux de cérémonie finement décorés. Sa blessure commençait à aller bien mieux, le manteaux était prêt et magnifique, il ne manquait plus que quelques retouche pour que la robe soit prête elle aussi. Tout fut prêt pour le matin même de la fête de la nativité de Sheppard. Il devait se trouver loin d'Atlantis, car la belle blonde nota que le nombre de rotation entre la colonie et la cité avait soudainement explosé sans raison particulière. Les préparatifs devaient être dans la dernière ligne droite. D'ailleurs, elle profita d'une des navettes pour rentrer sur la cité afin de pouvoir se préparer au mieux pour la petit soirée. Finalement, elle arriva dans la salle où était prévue la petite fête sur les coups de 15h30 dans sa belle robe de cérémonie et les bras chargés des cadeaux pour Sheppard. Il y avait un gros qui renfermait le manteau de fourrure et un plus petit qui contenait les deux couteaux sculptés par les soins de Britt. Elle alla poser le tout dans un coin pour éviter que cela gêne le passage et surtout qu'un maladroit marche dessus. Il ne restait plus qu'à attendre l'arrivée de l'homme de la soirée.


Britt dans sa robe:
 

_________________

DC Alevtina Kieslanova.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Mer 15 Juin - 16:19
« UN ANNIVERSAIRE SURPRISE»


Feat : Tout le monde



Après le bal donné en l'honneur de la mission périlleuse Alpha, voilà que les habitants de la cité étaient tous conviés à un anniversaire surprise donné en l'honneur du Lieutenant Colonel Sheppard. Quelle belle initiative que celle de lui organiser cette fête pour qu'il puisse rentrer sans trop de gravité dans la quarantaine. C'est même étonnant qu'on me propose de faire partie des invités. J'aurais pu décliner prétextant ne pas connaître ce gaillard, mais l'e-mail reçu plus tôt de Matt me poussa à accepter. Il ne me proposa pas de m'y accompagner, ni même de venir me chercher comme un homme galant, non de toute façon j'étais capable de me rendre à un endroit sans être escortée par une quelconque personne. Bon, c'est vrai que s'il me l'avait proposé, je n'aurais pas refusé. C'est donc avec un sourire que je lui répondis que je le retrouverai là-bas. Je me demandais à cet instant si Isia serait de la partie. Mais je n'avais pas le temps de m'y attarder plus que davantage puisque je devais rejoindre mon lieu de travail. J'étais plutôt préoccupée par le cadeau que je devrais amener. Comment pouvoir tomber juste quand on ne connait pas la personne ? Quel genre de cadeau pourrait lui faire plaisir ? Devrais-je décliner à cause d'un stupide présent ? Au pire si je viens les mains vides, me blâmerait-on ? Sans doute que ça ferait mauvais genre, mais qu'est-ce que ça pouvait me faire ? Je n'étais plus à ça près de toute façon. Une bouteille ? Une bouteille plaisait souvent, puis si c'était le genre d'homme à ne pas aimer boire, je me ferais un plaisir de la boire. Après tout, autant que ce cadeau serve à quelqu'un !

Maintenant, la chose qui me préoccupait le plus, c'était ma tenue. Lors du bal, j'étais venue habillée d'un costume plutôt masculin, il était temps que je sorte la petite robe attrayante. Ouais, je ne manquais pas de robes dans mon armoire, mais voilà, elles étaient peut-être un peu trop habillées pour l'occasion. Pourquoi fallait-il toujours que je me prenne la tête avec des détails aussi futiles qu'inintéressants ? Ça va ce n'était pas ce genre de soirée dont j'avais l'habitude côtoyer en temps ordinaire, il fallait que j'apprenne à me lâcher et à m'amuser. On s'en foutait pas mal que je vienne habillée sobrement,d e toute façon, ce n'était pas moi l'invitée d'honneur. Puis, j'ai promis de passer faire un tour, j'ai pas dit que j'allais y rester jusqu'au bout de la nuit. Ce soir là, j'avais bien plus d'idées en tête que cette fichue party d'anniversaire. L'invité d'honneur ne m'en voudrait pas de lui faire faux-bond, je n'ai aucune affinité avec lui, ce n'est pas maintenant que ça allait arriver. Il aurait sans doute d'autres chats à fouetter. Enfin si j'étais à sa place, je n'aimerais certainement pas ce genre de maudit cadeau, une fête d'anniversaire, le pauvre ! Qu'est-ce je m'en fous moi ! C'est un jour comme un autre tiens. Encore une idée saugrenue sortie de la tête d'une sacrée bonne-femme tiens ! Comme si le cap de la quarantaine ne suffisait pas, il fallait à tout prix marquer cet événement. Bah ouais mec ! Tu vas fêter quarante-ans, ce n'est pas rien ! Fais gaffe aux premières rides et aux cheveux blancs qui vont se pointer à la fête ! C'est d'un ridicule vraiment !

L'heure approcha, bon, cela me permettrait de quitter le travail plus tôt, mais on a pas idée de faire ça en après-midi, non mais, c'est du grand n'importe quoi ! Je vous jure ! Je ne suis pas aigrie du tout, c'est que je trouve ça juste ridicule surtout d'inviter des gens lambda à sa fête. Je vais devoir faire quoi ? Sourire en prétextant que je suis heureuse d'être là ? Faire genre que je le connais et que je suis contente de pouvoir m'amuser ? Non mais, franchement ! Une bonne douche me fera du bien, au moins ça me détendrait ! Si j'arrive là-bas en faisant une gueule d'enterrement, mieux vaut que je reste sagement dans ma chambre, toute seule. Au moins, il faut que je prenne le bon côté des choses : pouvoir voir Matt. Sans doute un peu Isia aussi. C'est vrai qu'elle me fait du bien, bien que je veuille préserver ce que je ressens pour Matt sans devoir l'exposer au grand jour. Le dicton dit bien que pour vivre heureux, il faut vivre caché, mais on a plus besoin de le faire. Nous sommes des adultes. Si cette relation n'est pas vue d'un bon œil, bah ils n'ont qu'à aller voir ailleurs. Après tout, jamais Matt ne m'a dit que c'était interdit, et je crois bien que si cela l'était, ça me donnerait encore plus envie de braver ces interdits. C'était toujours un peu stimulant d'enfreindre les règles, bien qu'un poil dangereux. Je ne voulais pas mettre en danger sa carrière ainsi que la mienne, et puis, ce que bous vivions, ne regardait que nous, et nous seuls. Le monde tout entier n'était pas convié pendant nos ébats intimes. Nous ne faisons rien de mal pour le moment ceci dit.

J'aimerais que les choses puissent évoluer dans le bon sens bien entendu. Bien que j'appréciais de pouvoir le voir entre deux pauses, entre deux briefings, mais parfois, cela laissait place à la frustration. Parfois, je me réveillais à ses côtés, d'autre fois non, mais ça m'était égal. L'attente de pouvoir être à nouveau dans ses bras me plaisait malgré tout. On profitait plus de ces instants qui nous était donné. Il fallait les prendre avec le sourire et ne pas penser au moment où on se quitterait pour retourner à nos tâches respectives. On s'entendait plutôt bien et c'était la première fois depuis longtemps, que j'étais heureuse avec quelqu'un. Je l'acceptais volontiers dans ma vie, bien que nous n'avions rien conclu jusqu'à présent. La douche me fit effectivement beaucoup de bien. Une fois sèche, il fallait que je choisisse ma tenue et cette partie n'était pas gagnée ! Je vidais machinalement mon armoire pour trouver une tenue adéquate. Un truc pas trop pimpant ni trop extravagant, ni trop stricte, ni trop provocant. Je mis mon dévolu sur un chemisier en mousseline rouge et un short noir. Pas un micro-short non plus, un truc qui dévoilait mes cuisses sans en faire trop. Je mis des escarpins tout aussi noirs que le short. Aucun bijou n'ornait mon cou ou mes oreilles. Mes cheveux humides étaient relevés en un chignon dans un style coiffé-décoiffé ! Voilà, j'étais prête. J'emballais du mieux que je pouvais la bouteille d'alcool. Oui bon, je ne me suis pas cassée la tête, mais au moins, je ne venais pas les mains vides ! C'était toujours ça !

Je sortais donc de ma chambre tout en ayant pris le cadeau improvisé et rejoignis les autres. J'espère qu'il n'était pas trop tôt ni trop tard ? En arrivant, je découvris Matt aux commandes de la musique. Il s'improvisa DJ pour l'occasion ! Intéressant tiens ! Cela faisait-il partie de l'un de ses secrets ? Je ne manquerais pas de lui demander, j'espère qu'il est aussi bon aux commandes de cette machine qu'il l'est au lit. Cette pensée m'arracha un petit gloussement et un soupçon d'excitation qui trahissait mes joues et avant de perdre toute contenance, je préférais me diriger vers le buffet pour attraper un verre. Je levais mon verre en toute discrétion en sa direction comme trinquant en silence avec lui.

-A la tienne mon DJ !

Visiblement celui qui fêtait son anniversaire ne semblait n'être pas encore là. Je me demandais bien qu'elle tête il pouvait avoir. Sans doute un beau militaire comme ils le sont un peu trop souvent d'ailleurs, sans doute leur charme militaire qui agissait sur la gente féminie. Remarque, je n'y avais pas échappé non plus. Pour le moment, il n'y avait que des visages méconnus, ou rencontrés dans les couloirs, rien de plus. Même ma petite blondinette n'était pas encore là, si elle était là, je l'aurais su direct. Une personne telle qu'elle, ne pouvait pas passer inaperçue. C'était impossible. Je l'attendrais alors, j'espère juste que je saurais profiter de cette fête malgré la présence obssedante de Matt. J'espère qu'elle ne me fera pas trop du rentre-dedans, bien que dans le fond, cela prouverait que je l'intéresse. Mais ce serait comme jouer un jeu dangereux...
014 © Lunay's invention
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Mer 15 Juin - 16:46

Invitation à un anniversaire surprise d'un dénommé Sheppard




Quelques jours après être rentré de l’expédition qui s’était plutôt mal déroulée sur le continent lantien, je n’étais toujours pas remise de mes émotions et je errais assez régulièrement dans les couloirs le soir car je ne supportais pas d’être enfermée dans ma chambre ou dans mon laboratoire. Même si la fatigue se faisait sentir, on m’avait prescrit des somnifères pour que je me repose après la mission mais c’était une solution à court termes. Il faudrait bien un jour ou l’autre que je me remette des traumatismes entrainés par la mission. Alors que je déambulais sans destination dans un des couloirs d’Atlantis, je croisais Teyla qui justement me cherchait. Ayant entendu à l’infirmerie que je ne me remettais pas trop bien de ma première mission, elle avait pensé que participer à une fête même de quelqu’un que je ne connaissais pas encore pourrait être une bonne occasion pour découvrir de nouvelles personnes et surtout pour m’amuser un peu et me sortir ma lygophobie. J’acceptais sa proposition car il est vrai que je devais réussir à sortir de ce cercle vicieux. J’en étais venu à porter en permanence à mon poignet une montre qui faisait de la lumière à l’aide de deux diodes implantées dans un des côtés, de plus la montre était conçue comme un mini-ordinateur que faisait radio et aussi application boussole. J’avais demandé de l’aide à un technicien d’Atlantis pour la partie programmation de la micro-puce. Et comme ma montre avait éclaté en morceau dans une cavité, une nouvelle n’était pas du luxe. D’ailleurs maintenant que j’ai accepté d’être à l’anniversaire d’un dénommé Sheppard demain. Je ne savais pas quoi me mettre et quoi offrir en cadeau. Ah misère de misère de mille sabords, je ne sais pas comment je vais m’en sortir. Aller hop, direction mon laboratoire pour bricoler un cadeau. Me voir aller dans mon laboratoire même en pleine nuit ne surprenait plus les gardes. Je pouvais être reconnaissant que le docteur Isia-Taylor que j’avais rencontré quelques mois plus tôt n’ait pas demandé aux militaires qui patrouillent la nuit dans la cité de me restreindre l’accès à mon laboratoire.
J’alla donc dans mon laboratoire afin de résoudre le premier de mes problèmes. Qu’est-ce qui pourrait faire plaisir à un parfait inconnu ? D’ailleurs ce Sheppard était-il un militaire ou un scientifique ? Un militaire, il me semblait avoir entendu plusieurs fois ce nom de la part du personnel militaire alors en toute vraisemblance ce devait donc être un militaire. Alors qu’est-ce qu’un militaire pourrait désirer ? Un couteau en alliage de différents minéraux supra-résistant. Surement mais je n’avais certes pas le temps d’en fabriquer un dans les 39 heures qui me restaient et si c’était finalement un scientifique mon cadeau ne lui plairait pas. Un cadeau qui conviendrait à un scientifique (technicien, scientifique, médecin, non pas médecin je ne l’avais pas vu lors de mon check up) et à un militaire… Hum bonne question. Je tournais en rond un bon moment avant de trouver un objet neutre qui plairaient à n’importe qui.

Je pris sept morceaux de métal que je sciais de différentes tailles, un assez grand, quatre moyens de la même taille et deux plus petits. Je les assemblais pour faire la structure de l’édifice en faisant fondre un peu d’étain, une des colles possibles pour lier deux métaux entre eux. Puis je programmai un de mes appareils de découpe laser et mis 20 petits pierres dessus afin qu’elle soit façonnée en de petites boules rocheuses parfaitement régulière. Pendant ce temps, je découpais des ficelles de différentes longueurs et les fixaient à la barre du dessus. Ensuite je pris des minéraux réputés pour sa fluorescence et je les broyais de sorte que j’obtiens une poudre fluorescente que je mis dans un pulvérisateur avec moitié d’eau moitié de colle incolore. Enfin, j’assembla le tout, les minéraux sur le bout des cordelettes et la solution fluorescente pulvérisé sur les boules. Je testais l’édifice plus, je le mis dans une boîte et finit de pulvériser la boite avec la solution. Mon cadeau se verrait même dans la nuit. Il était désormais deux heures du matin le lendemain et il me restait moins de quatorze heures pour me préparer pour la soirée. Le bon côté des choses était que j’étais tellement occupée à penser à autres choses que je ne pensais plus du tout à ma peur du noir. Je décidais donc de dormir, un canapé avait été placé dans mon laboratoire car parfois pour obtenir les résultats d’une analyse il me fallait quelques heures et il m’arrivait souvent de dormir par intermittence dans mon laboratoire, j’essayais au mieux quand je programmais une analyse que les résultats n’arrivent pas pendant les heures de réfectoire car sinon j’allais devoir jeûner. Je programmais ma superbe nouvelle montre pour qu’elle me réveille à 11h 50 pour aller manger au réfectoire et je m’endormis.

Je n’entendis pas mon réveil et le réfectoire était déjà fermé quand j’y suis allée, je reviens dans ma chambre avec le cadeau en prenant soins d’éviter toutes personnes ne sachant pas à quoi ressemblait Sheppard. Je m’habillais avec la seule tenue assez classe que j’avais, c’est-à-dire un tailleur noir qui me servait lorsque je donnais une conférence. C’était mieux que rien. Je pris une douche puis m’habilla enfin je me rendis à l’heure indiqué par Teyla à la fête. Il était un peu plus de la demi quand j’entra. De nombreux invités étaient déjà là. Beaucoup de personne que je ne connaissais pas. Je reconnus quand même certaines personnes comme le docteur ou encore le Sergent Eversman qui avait effectué la dernière mission avec moi. Il était le DJ de la soirée, je lui fis un signe de la tête avec mon cadeau fluorescent dans les bras. Un peu mal alaise avec toutes ses personnes, je m’approchais du buffet pour voir ce qui était proposé. J’avais une faim d’ogre et je pense que j’aurai engloutit le buffet entier si je ne devais attendre l’invité de la soirée, le fameux Sheppard, alors militaire ou scientifique ?



Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Age : 25
√ Messages : 687
Isia Taylor Laurence
Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Ven 17 Juin - 19:54
40 ans de Sheppy !
Toute la cité & Isa Taylor-Laurence


Rha où était-elle encore passée ? C‘est dingue ça ! Je passe mon temps à chercher cette maudite infirmière ! Katty qui était habituellement collée à mes basques telle une mouche à son vinaigre, avait encore filé je ne sais où ! Ça me manquait presque de ne pas avoir la petite jeune femme accrochée à ma blouse !
D'un pas énergique je cherchais mon infirmerie que je retrouvai finalement dans les toilettes, la tête la première dans la cuvette. Son visage était blanc comme un linge, j'eu peur qu'elle était retombé dans ses démons… sans lui demander son autorisation, je vérifiai ses bras et ses yeux. Aucun signe de drogue, alors je l'emmenai de force dans mon bureau pour l'occulter. Elle gémissait tellement, son ventre était douloureux. Après quelques minutes de spasmes et autres plaintes, elle était en train de me faire une sacrée indigestion.

Voilà qu'elle avait trouvé un nouveau chéri Athosiens, qui lui avait fait goûter des mets traditionnels… je soupirai, sa fragilité naturelle lui faisait payer ses goûts exotiques. Elle était mal en point et je lui fis une ordonne avec quelques jours d'arrêt. Non mais, l'amour pouvait mener à n'importe quoi vraiment. Enfin bon connaissant Katty, d'ici quelques mois, elle ne sera plus avec cet homme. Elle avait de gros problèmes relationnels. Enfin bon, maintenant je n'avais plus à la chercher n'importe où et espérer qu'elle n'a pas mis son vilain museau dans la pharmacie à drogue. Même si elle était sobre depuis des années, je craignais qu'elle retombe dans un moment de faiblesse. RHO Isia tu es pire qu'une mère poule sur le coup !

C'est en soupirant que je me contentai d'une autre infirmerie qui allait replacer Katty au bloc opératoire. Trois heures après l'opération qui fut fructueuse, Teyla me « tomba dessus » dans le sens littéral. Alors, qu'elle discutait avec un groupe de médecin et autres membres du personnel médical, elle ne me vit pas arrivée et recula maladroitement, nous faisant choir toutes les deux sur le sol.

Surprise, je me relevai aider par Carson, foudroyant l’Athosienne qui s’exclamait dans de bien piètres excuses. Encore dans ma veste d’opération, bien plus rouge que blanche, j’ordonnai qu’on désinfecte le bras de la jeune femme qui avait touché mes vêtements ensanglantés. Elle voulait me tenir au courant d’un fait, mais avant tout il fallait que je me change, avant que quelqu’un d’autre décide de me rentrer dedans.

Une fois propre et dans des vêtements nettement plus agréables, je retournai voir Carson, Teyla et les autres permanents du service. Ainsi, elle organisait une petite fête surprise pour les 40 ans du colonel. Elle s'est mise en tête d'inviter toute la cité ? Aussi sociable que soit le colonel, je ne suis pas certaine de voir des personnes qui lui sont inconnues lui offrir des présents, lui plaise vraiment. Après bon, vous me direz, les « inconnus » ne sont pas obligés de participer aussi.

Pour ma part, cela m’enchanta, je savais exactement quoi lui offrir en plus. Il allait me tuer c'est certain, mais ça ne sera que plus drôle ! Heureusement que j'avais déjà ce qu'il faut, car en deux jours, je sens que la moitié des cadeaux offerts par les invités allait être « du fait à la va vite ».

---------------------------Le 14 juin-----------------------------------------

Je n'avais pas pu me rendre plus tôt, occupé à l'infirmerie, pour donner un coup de main. Carson, était aussi surbooké que moi. L'heure défilait et nous réussîmes à finir 30 minutes avant l'heure du rendez-vous, pour filer nous préparer et surtout prendre une douche bien mérité. En vidant mon armoire du regard, je ne savais guère quoi mettre sans paraître « trop » + adjectif. Sheppard est un homme sobre, appréciant l'ambiance bonne enfant. Je reportai mon regard sur une robe rouge simple, avec un petit décolleté avec des escarpins noirs. Cheveux détachés, je saisis le paquet qui trônait sur ma table pour sortir de mes quartiers et passer prendre Carson.

Celui-ci reluqua mon cadeau avec curiosité, se demandant bien pourquoi le papier qui le recouvrait était orné de petits cœurs roses et rouges avec des noms de femmes écrit dessus. Je lui fis un petit sourire malicieux, il verrait bien pourquoi. Lui avait un petit écrin contenant un stylo plume. Apparemment monsieur avait été prévoyant, puisqu'il savait la date de l'anniversaire du Colonel et avait prévue de marquer le coup avec un « objet de grande personne », un stylo Mont blanc. Très bon choix au vu de la description qu'il m'en fit.

Quand on passa le pas de la salle, il y avait déjà pas mal de monde, beaucoup de militaire dont McArty qui était sur les épaules d’un autre soldat, dans le d’accrocher des guirlandes de fleurs… on se croirait dans un mariage, Teyla avait abusée avec ses couronnes de fleurs… a moins que ça soit la petite Botaniste Marie ? Enfin en voyant Teyla s’avancer avec sa robe traditionnelle bleue vers nous, je n’eus aucun doute sur l’initiatrice des fleurs.

• Il fallait le dire qu’on allait le marier en plus !

Elle ria, m’expliquant que c’est la tradition dans son peuple. Oui, enfin bon pour une femme, c’est plutôt sympa, mais pour Sheppard, c’est un coup à le castrer direct ! Et puis, bon il est américain pas Athosein. J’eu une moue dubitative… finissant par lui faire part de cette constations, qui arracha une petite moue amusée de l’Athosienne que trop persuadé que cela ferait plaisir à son ami.

Carson, qui ne voulait pas que je me dispute avec la jeune femme me tira par le bras, pour qu’on dépose nos présents avec ceux des autres. Je choisie de mettre le miens près de celui qui était fluorescent. Cela m’intrigua mais une nouvelle fois, je n’eut pas le temps d’observer les coffres et l’étrange cadeau qui brille…, que je sentie Carson, me traîner dans la pièce.

• Mais dit donc Carson, tu es bien entreprenant !
Il pouffa, me regardant avec espièglerie.
• Ah tu vois ! Heureusement qu’hier je n’ai pas râlé !
• Mais tu aimes ça toi !
• Être trainer partout ?
Oui, être traîné part une belle blonde !
• Tu es bien la seule
• Manquerait plus que tu me fasses des infidélités tiens !

Une nouvelle fois il ria légèrement, avant que ses joues ce teintes de roses, mais il comptait bien m'embêter jusqu'au bout. Je me retrouvai au milieu de la salle, avec lui qui rejoignait Ronon, Mckay et Teyla, en gros la petite clique des intimes de Sheppard. Je levai les yeux au ciel, je n'ai pas besoin de l'accompagner, mais je sens qu'il me fait payer le fait que je l'ai trimbalé toute la journée d'hier comme un pantin. Son regard me confirma. Je riais et je me détachai de son bras pour explorer la salle si soigneusement décorée, sous le regard que trop appréciateur de la gente masculine. J'avais pourtant mit une robe plus que simple, certes de couleur rouge, mais bon… j'attirai inexorablement les regards.

Je trouvai Nathalie qui fignolait les derniers détails, je l'aidai à porter une couronne de fleurs après l'avoir salué gentiment. Cela faisait longtemps que je n'avais pas parlé avec l'assistante. Depuis le conflit avec la guérisseuse Athosienne, enfin je ne comptais pas son passage à l'infirmerie où j'avais papoté avec elle et que j'avais vu que John était venue la voir, dans un sens c'est aussi son assistante, je les avais taquinés, comme je l'aurais fait si j'étais rentrée dans la chambre de Karola avec Sheppard à son chevet, rien de bien méchant et de toute manière je ne voyais pas Sheppard entretenir une relation avec une seule femme.

• Dommage que vous soyez en uniforme et je crains que je ne sois pas la seule à le penser lui-dit-je d’un ton amical avec un clin d’œil

Elle aurait été bien plus belle avec un autre vêtement que cet immonde uniforme sans formes. Surtout que la rondeur qui se dessinait sous sa chemise, trahissait qu'elle avait de quoi faire pâlir les femmes complexées sur leur poitrine. Enfin bon, je lui demandai comment elle se portait, parcourant du regard la salle. Il y avait le docteur Challita que je saluai, une jeune femme blonde d'une tribu primitive, la fameuse Britt ? Sûrement. En me rapprochant de Nathalie, je vis Aiden Ford qui était présent, cela m'intrigua. Immédiatement je regardai Nathalie, posant ma main sur sa main, sachant que sa mésaventure pour récupérer le lieutenant lui avait causé certes des séquelles physiques qui avait manqués de la tuer, mais surtout psychologique. Mon geste était doux, comme pour lui donner tout mon soutien.

Quand je remontai mon champ de vision, je vue le sergent Everman aux commandes de la musique. Ah bah bien, n va avoir le droit à de grand moment. Je n'avais jamais traité avec cet homme, mais j'en avais entendu des choses sur ce petit Rebel à l'âge mental aussi élevée que le colonel.

C'est en le regardant, que je vis à ma plus grande surprise Blanche… mais que fait-elle là ? J'ignorai qu'elle avait un lien avec le colonel. Intrigué, je pris congé de Nathalie après avoir fini notre échange, qui était toujours aussi agréable. J'appréciai bien la rouquine malgré ses premiers airs un peu froids, mais cela était juste une apparence.

Je m'approchai de ma pestouille, observant sa tenue. Elle était à croquer avec son short noir élégant et sa chemise assortis à ma propre tenue. J'eu un petit sourire charmeur sur les lèvres. Sans aucun gène, je me rapprochai d'elle, comme l'aurait fait n'importe quelle amie, lui déposant un baiser chaste sur la joue pour la saluer. Rien de bien étonnant venant de femme « amies ».

• Bonjour jolie demoiselle, j’ignorais que tu es copine avec le Colonel. Remarque cela ne m’étonne pas, il a de bon goût pour toujours s’entourer de belle femme ! lui-dis-je d’un murmure sensuel audible que de ses petites oreilles


© Starseed


_________________
Double comptes : John Sheppard & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2237
John Sheppard
Dossier Top Secret
√ Age: 40 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Sam 18 Juin - 17:49
Je tiens à préciser une petite information

J'ai marquer fin du RP Dimanche (cela veux dire que je répond avec Sheppard pour faire son entrée)
D'ici là, vous pouvez RP sans soucie d'ordre entre vous

Dimanche, je post l'arrivé de Sheppard, histoire que vous pouvez faire une autre réponse et je clouterai définitivement le RP dimanche prochain
ET vous pourrez faire le nombre d’interactions que vous voulez =)


AJOUT //
En gros au moment où vous arrivez et le moment où arrive Sheppard vous attendez 20 minutes environs (plus pour ceux qui sont en avance)
Vous serez l'arrivé de Sheppard, avec la fameuse alarme de la porte

ET APRES ON BOIS ET DANSE XD

_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 26
√ Messages : 2133
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Sam 18 Juin - 20:20
Si les portes de la cité d’Atlantis avaient pu claquer, aucun doute que lorsque Karola avait quitté le bureau de Sheppard, elles l’auraient fait. Heureusement, elles s’étaient contenté de glisser silencieusement pour se refermer. En revanche, la capitaine était contrariée, filant comme une flèche, elle rejoint directement son bureau. Elle remercia le hasard qui fit que Nathalie n’était pas présente à ce moment -là. Si la rouquine avait vu sa mine déconfite elle n’aurait pas hésité à venir l’accabler de questions pour savoir ce qui lui était arrivé. Elle n’aimait pas se confier et encore moins après s’être pris la tête avec quelqu’un. Surtout que là, c’était arrivé avec John. Ça leur arrivait de ne pas être d’accord sur de nombreux sujets, souvent même mais leurs discussions n’en étaient que simplement plus vives. Là, pour une cause absolument dérisoire – l’organisation des rondes de nuit, ils en étaient venus à vraiment hausser le ton et Karola avait vu passer dans les yeux de son supérieur un éclair de fureur peu avant qu’elle décide de quitter son bureau avant que les choses ne dérapent.

En ce moment, Karola ne comprenait pas vraiment John. Plus nerveux, sur la défensive, il semblait avoir perdu de sa gaîté si légendaire et ça n’allait pas en s’arrangeant, leur dispute en témoignait. Regagnant son bureau, elle se mit assise sur son fauteuil et poussa un soupir mêlant lassitude et incompréhension, relâchant la pression par la même occasion. Elle ignorait pourquoi John était autant sur les nerfs, elle aurait bien risqué une question pour lui demander mais elle était persuadée qu’elle se serait pris une ranger dans la figure en guise de réponse.

Son regard finit par se poser sur quelque chose se trouvant sur son bureau. Un paquet emballé dans du papier cadeau. Quelqu’un était venu le lui déposer pendant son entretien avec son chef car avant de partir il ne s’y trouvait pas. C’était assez ironique quand on y pensait car le cadeau était justement destiné à Sheppard. Le lendemain devait avoir lieu son anniversaire et Karola avait pris ses dispositions suffisamment à l’avance pour lui trouver un cadeau et être sûre de le recevoir en temps et en heure. Elle le prit dans ses mains et joua distraitement avec, se demandant si Sheppard méritait bien son cadeau vu son comportement. Avant qu’elle ne prenne une décision on toqua à la porte. Elle cacha le paquet au cas où le grand perturbé du moment ait décidé de venir s’excuser et autorisa la personne à entrer.

C’était Teyla qui avec son habituelle mine enchantée entra en lançant un grand sourire à la capitaine. Cette dernière ne se détendit pas de la voir débarquer. Teyla venait rarement la voir et là, après ce qu’il venait de se passer avec John elle ne pouvait que faire le rapprochement et imaginer qu’elle venait pour en parler et arranger les choses. Mais cela ne fut pas du tout le cas ! Surprise, Karola écouta l’athosienne lui demander si elle avait remarqué le brutal changement d’humeur de John. Répondant par l’affirmative elle lui apprit qu’elle en avait fait même les frais. Cela suscita le rire de Teyla qui finit par lui apprendre – étant donné la tête de Karola qui ne comprenait pas en quoi cela pouvait faire rire, que la raison pour laquelle John était de si mauvais poil c’était tout simplement parce que le lendemain il prenait une dizaine supplémentaire ! Stupéfaite et surtout abasourdie par une telle révélation tant cela semblait ridicule, elle se retint de ne pas rire devant Teyla. D’ailleurs, cette dernière lui apprit qu’une petite fête était organisée dans l’après-midi après son retour de mission. L’athosienne lui proposa de venir l’aider à tout préparer mais malheureusement, Karola était elle aussi en mission jusqu'à 15h30. Aussi, elle ne pourrait être là que peu avant l’arrivée de John. Soulagée que la mauvaise humeur de John ne soit liée qu’à son anniversaire approchant, la jeune femme décida ensuite qu’elle lui offrirait, bien évidemment, son cadeau. 

Le lendemain, dès son retour de mission, le 14 Juin à 15h45, Karola se dirigea en salle de briefing avec son paquet cadeau dans les bras. Une fois sur place, elle remarqua que beaucoup de monde était présent et cela ne l’étonna pas, le colonel était quelqu’un de très populaire et apprécié sur la cité. Il méritait cette démonstration d’amitié venant de la part des Atlantes. Teyla et les volontaires avaient bien fait les choses, la pièce était joliment décorée, le buffet bien garni et des cadeaux gisaient dans tous les coins. Karola salua les personnes présentes et alla se poster auprès de Nathalie et Teyla qui avaient une mine radieuse. Il ne restait plus que quelques minutes avant que John ne revienne de mission avec le docteur Weir et elle espéra qu’il soit du genre à aimer les surprises sinon c’était sûr, il serait encore bougon pendant des jours ! 

_________________

DC : Victoria Wilde


Dernière édition par Karola Frei le Dim 19 Juin - 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatarInfos√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2237
John Sheppard
Dossier Top Secret
√ Age: 40 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Sam 18 Juin - 22:47
40 ans du vieux !!
John Sheppard


Le réveil sonna, il était 6h, Nathalie commençait déjà à grommeler, comma à mon habitude, je la réveillai, riant face à ces jérémiades et autre plainte. Vraiment elle n'est pas du matin et elle met toujours de longues minutes avant de soulever ces paupières alourdies par le sommeil. Alala ma petite belle à la cité endormis !

Enfin bon, il en a qui boss tôt, donc je l'abandonnai dans les draps encore chauds, pour me doucher, de toute manière elle sortira après moi comme d'habitude. Que je le veuille ou non, la revoir m'avait fait du bien. Je me sentais moins morse, j'en aurai presque oublié que c'est aujourd'hui que j'ai 40 étés.

Nous avions rendez-vous à 6h45 dans son bureau, j’avais eu le temps de m’équiper pour la mission et de parcourir les couloirs pour rejoindre son antre … mais il n'y avait personne, mais celui-ci était ouvert. Je pénétrai dans l'espace vitrée, m'installant sur une chaise pour attendre ma compagne de mission.

Élisabeth était un peu en retard, le matin ne semblait pas vraiment son moment favori. Elle aimait plus la soirée, restée tard alors que les étoiles brillent depuis de nombreuses heures. … et au vu de sa mine déconfite, je me doutais qu'elle avait manqué de s'assoupir contre la paroi de sa douche.

• Vous avez encore les traces de votre oreiller Élisabeth, luit-dit-je d’un ton faussement sérieux

Elle eut un petit sourire et bailla tout son soûle. Apparemment, je n'étais pas le seul à avoir oublié cette date, ma supérieure qui n'avait pas manqué de me le rappeler l'an dernier, ne fit aucune mention de mon âge avancé. Tant mieux, cela aurait assombrit mon humeur encore plus. Encore que, je semblais plus joyeux, car j'avais passé une bonne nuit avec ma compagne et nos ébats avait allégé la morosité de mon visage. Comme quoi, il n'y a pas 50 milles remèdes pour l'humeur et la mal-être … Docteur love bonjour !

La porte fut activée à 7H et nous voilà partis sur cette planète. Après vous me direz, mais pourquoi donc partir si tôt ? Car nous n'avions tout bonnement pas le même cycle temporel que les habitants. Ils nous avaient donné rendez-vous à une heure qui pourrait s'approcher de nos 16h.

La porte était au milieu d'un grand champ de céréale, des paysans eurent peur puis nous accompagnèrent voir leur « chef ». Le village semblait riche et bien prospère. Le commerce de leurs céréales et autres plantations marchaient très bien. Certes, la civilisation en elle-même n'était pas bien avancé, je dirais renaissance, mais pas plus. Les maisons étaient cossues, les habits propres et les gens n'avaient pas le visage boueux ou marquer par la rudesse de leur existence. J'avais l'impression, de me retrouver à la cour d'un roi de France, dans toute son exubérance et ses mauvais goûts.

La bâtisse du seigneur était immense et colorée en rose. Un maigre sourire narquois se dessina sur mes lèvres. Va-ton découvrir Ken et ses belles barbies ? Pleins d'espoir, je fus déçue de voir un homme âgé, barbe blanche, œil vicieux entouré de laiderons en robe de soie colorée. Enfin laiderons, je suis bien méchant, elles n'étaient pas du tout à mon goût. Mais au moins, si leur visage faisait défaut de beauté, leur corps ferait pâlir de jalousie la plupart des femmes de la cité d'Atlantis. Hum pas sûre que cela compense …

Cela doit être génétique ou affilié au pouvoir… mais plus je voyage dans la galaxie, plus je mets fait ce constat édifiant, que ça soit sur terre ou bien sur pégase, dès qu’un homme possède la moindre influence ou richesse, il a pleins de nanas à ses pieds ! Et surtout il en collectionne pleins, comme de vulgaires objets qu’on montre à autrui, afin de les narguer. Je suis certain qu’a son âge, ce pauvre homme, doit avoir une érection aussi dur qu’une limace. À quoi bon, avoir autant de femme, si c’est pour ne rien en faire franchement ! Elles par contre ont un sacré intérêt, elles sont pénardes, pas besoin de s’embêter à offrir son corps, juste attendre que le vieux dégelasse crève, pour toucher les pièces d’or… c’est horrible quand même… Je crains, que je n’ai jamais vue de femme « politique » s’abaisser à mettre une foule d’homme au pied de son trône. Comme quoi, elles sont bien plus futées que nous les mecs. Sauf bien entendu les sorte de coques vite au corps parfait qui ne savent rien faire d’autre que minauder !

Enfin bon, on fut reçu dans une salle avec des tentures et des sortes de coussins partout. L’homme était vautré dans son lits de coussins et de plumes, avec ses 6 nanas qui pouffaient comme des piafs. Élisabeth n’était pas vraiment à son aise et a vrais dire moins non plus. Assis en tailleur, j’ajusta quelques gros oreillers, pour caler mon dos, écoutant les premiers échanges. À peine avait-il parler, que déjà j’avais envie de me casser. Il avait un ton tellement condescendant que même McKay niveau égocentrisme ne lui arrivait point à la cheville. Ça va être un excellent moment tiens !

On eut le droit au petit tour du propriétaire et de ses douces paroles mielleuses pour attendrir nos sens. Bref, il nous montre qu’il est riche, puissant et qu’il est vigoureux comme homme.

Le reste de la discussion diplomatique, je vous l’avoue ne m’intéresse pas le moindre du monde. Je commençai à m’impatienter quand le responsable de ce peuple, avait clairement décider de négocier plus que prévus, pour avoir un avantage. De nombreuses fois, je levai les yeux au ciel, espérant bien que Weir, ne lâche pas le morceau. Au pire ont ira voir ailleurs, ce n’est pas les mondes qui manque et surtout pas les céréales. Même si bon, ses fameuses céréales sont super géniales et tout et tout…. Chouette on va pouvoir manger du blé en 2 mois top chronos sans attendre une semaine complète WAHOU. M’enfin, si c’est pour le payer au prix de l’antimatière, il ne faut pas rêver, c’est des foutues céréales à la fin !

Je soupirai, mal calé je décidai de virer les coussins, pour me lover contre d'autres moins dur. Ma très chère cheffe, ne se démonta pas. Face à son obstination, le vieil homme, malin comme un singe, décida de changer d'angle d'attaque. Il croyait dur comme fer à son pseudo charme. Enfin bon, en tant qu'homme, j'avais du mal à trouver un autre attirant. Mais il avait dû être un séducteur dans sa « palpitante » jeunesse de petit noble.

Ça voix se fut plus douce et plus complaisante. Il axa son discours sur la séduction. Eh bah mon vieux si tu veux séduire Élisabeth ce n'est pas gagné ! Ses propos finirent par gêner encore plus la docteure, qui se rapprocha instinctivement de moi. Faut dire que l'homme avait quitté son siège pour lui toucher le bras d'une manière de que je qualifierais de politiquement correct « fait pas ta farouche ! ». Je restai stoïque, malgré une envie de lui en coller une, observant l'étrange personnage qui avait de nombreuses ressources. Élisabeth loin d'être une femme « soumisse » l'envoyant dans ses pénates, brisant son petit jeu de séduction. Je lui fis un sourire amusé bien fait le lover !

Bref, l'homme était un très bon marchant ou négociateur, car après quelques autres techniques de dissuasions, il réussit à grappiller un peu. Mais, cela durera encore longtemps au point que le jour pris congé, quand le maître des lieux, ordonnant qu’on nous serve le repas. Il était 13h à notre bonne vieille heure d'Atlantis. Et la faim me tenaillait aussi, outre l'ennuis.

Bref, l'homme était un très bon marchant ou négociateur, car après quelques autres techniques de dissuasions, il réussit à grappiller un peu. Mais, cela durera encore longtemps au point que le jour pris congé, quand le maître des lieux, ordonnant qu'on nous serve le repas. Il était 13h à notre bonne vieille heure d'Atlantis. Et la faim me tenaillait aussi, outre l'ennuis.

La salle de repas était immense, j'avais l'impression de voir un banquet du moyen-âge. Oh mon dieu il y avait de la nourriture pour repaître son peuple entier ! Comment voulez-vous qu'on ingurgite tout ça ? J'aurais dû demander à Marc et Harry de venir ! Le pire c'est que tout avait-l'air super bon ! Et gourmand comme je suis, j'aurais bien envie de croquer un bout de chaque mets.

Le repas fut le seul moment de cette journée à être réellement intéressant ! Qu'importe si c'est une technique pour endormir notre méfiance, ce n'est pas moi qui négocie de toute façon, mais Weir ! Qui avait un appétit de moineau ! Je sens que je vais pioncer après…

• Ne mangez pas trop Colonel !
• Pourquoi ? Je suis au régime ?
• On ne sait pas ce qu’ils ont mis dedans !

Mon regard dévia sur les autres convives qui s’empiffraient comme si la famine les avait touchés… ils avaient mis leur salle pattes dans les mêmes plats que nous. S’il y avait un danger, je crains qu’on aurait vu leur visage se raidir …

• Ils n’ont pas l’air d’être mal...
• Qu’importe, ne mangez pas beaucoup c’est tout !

Non mais on aura tout vus ! Je n'aime même pas le droit de manger ! D'un haussement d'épaule, j'ignorai son ordre, commençant à vouloir prendre un plat… Elle m'en empêcha ! Me tapant sur les mains quand je désirais goûter a quelques choses. Je soupirai longuement, l'estomac dans les talons ! Toute cette nourriture gâcher ! Je râlai de mauvaise grâce, c'est quoi son problème ? Si j'avais su qu'elle m'affamait pour éviter que je rechigne à dévorer tout ce que l'équipe Teyla avait organisé, cela n'aurait rien changé à mon envie de boulotter.

Ont eu le droit un spectacle de jeunes femmes à moitiés nues et tous les matériels pour éveiller nos sens… du Streep tease en gros… enfin sauf ceux de ma compagne de mission, qui trouvai cela passablement vulgaire. Je hochai la tête, sachant pertinemment que cela me plaisait bien. Ah bah oui ! Je suis un homme, je vous rappelle et donc voir des créatures ondulées langoureusement ce n'est pas désagréables !

• Et je suppose que ça aussi je n’ai pas le droit ? lui dis-je ironiquement
• Bien entendus, les saveurs de ses dames resteront sur vos prunelles Colonel ! Dit-elle d’un ton malicieux.

Bref, le repas dura au moins 1h30 et Weir enchaîna très vite sur la négociation, qui fut toute aussi rude. Le fin mot de l'histoire ? Elle avait cédé un peu à ses exigences, mais lui aussi, donc tout s'équilibrait. Je ne sais pas comment elle fait, pour savoir perdre son temps dans de belles paroles pour retourner les autres. Enfin bon, on avait notre accord et l'homme s'enquit de notre bien-être en nous proposant de rester encore un peu et de nous faire découvrir les « innovations » de son village. Ah non on se casse ! Mais Weir semblait soudainement intéressée… chouette !

On passage 2h30 à marcher dans les ruelles, pour s'exclamer devant l'eau courante, les latrines qui tombent dans les égouts… et tout ce qui nous parait évidant à notre époque, mais qui révélait d'un grand pas pour eux. Je retenu mainte fois mes réflexions de lassitude. Je désirais rentrer, j'avais autre chose à faire que découvrir la profondeur des égouts et de leurs réseaux ingénieux ! Surtout à la lueur d'une torche !

Quand enfin, on traversa la porte, je m'étirai j'étais engourdis par la fraîcheur de la nuit de cette maudite planète ennuyeuse !

POUR VOUS:
 

• Enfin ! Une minute de plus et je l’assommais ! La mission diplomatique ce n’est pas mon truc !

J’eu une petite remarque de ma responsable qui pouffai.

• Je vais voir si une salle est libre pour notre briefing avec les autres
responsables du projet « nouvelle graine », allez-vous déséquiper Colonel.


Chouette une autre réunion… j’adore ! Franchement ça sera le 14 juin le plus merdique de toute ma vie ! Remarque je n’allais pas me plaindre, ça pourrait être encore pire, j’avais tellement hâte que ce jour finisse. Je soupirai levant les yeux au ciel, pour me rendre à l’infirmerie, où il n’y avait décidément personne. C’est plus blague ? Ils sont où les soldats ? Je regardai ma montre 16h10 c’est l’heure du goûter mais bon … je revenu vers Weir, qui était debout devant son bureau.

• Il n’y avait aucun soldat dans l’armurerie
• Ils doivent être à l’entrainement
• Non, on a mit un référent pour chaque secteur et…
• On va en réunion ?

Interloqué, je la regardai, elle venait de me couper la parole d'un ton sec. Bon ok, si madame veux alors on fait. Je la suivi sans grand engouement, cherchant une bonne excuse pour m'éclipsé mais elle tenait vraiment à présence… pfff qu'elle est chiante ! Mais elle va où comme ça ?

• Et vous comptez vous arrêtez ou bien on a réservé la grande salle de réception pour cette fabuleuse mission ?
• Les autres ne sont pas libres, il y a des conférences scientifiques

Je la regardai étrangement, mais cela se tenait. J’avais entendu McKay parler de fameux exposée pour former les nouveau et ou pour partager les résultats entre « bleus ». Nos pas nous menèrent vers la dameuse grande salle.

POUR VOUS:
 

Enfin j’espère qu’ils ont prévus le goûter ! Car avec votre drôle d’idée de me mettre au régime, j’ai faim
C’est pour votre bien ! Sinon vous serez obèse
• Mouai….
• Heureusement que vous faites du sport ! sinon vous roulerez
• Au moins je serais une parfaite mascotte ! Sheppy-la boule qui roule !

Elle ria, avant de se mettre devant la porte. Elle veut que je passe ? Elle peut l’ouvrir, de toute façon, c’est avec le gène. Mais apparemment la cheffe de la cité, semblait avoir de soudaine envies de galanterie… de plus en plus bizarre !

• La faim, vous fait dire n’importe quoi.
• Et vous, vous avez la folie des grandeurs avec la salle de réception, pour faire un briefing ennuyeux sur les céréales

Elle me fit un geste insistant, me laissant passer en premier. Je la regardai drôlement, tournant la tête vers elle, en lui lançant un regard suspicieux. Non mais vraiment Weir, pas plus suspect comme comportement. Je crains, que je ne vais pas aimer ce qui se trouve derrière. Je sens que je vais avoir le droit à la fine équipe… qui eux, n'aurait pas oubliés le terriblement évènement tragique de ce 14 juin ! Rho mais non Johny….

• Franchement Élisabeth, vous êtres bien trop étranges pour être ….


Je ne terminai pas ma phrase, j’entendis un « JOYEUX ANNIVERSAIRE JOHN » et ma tête se riva sur la salle qui était bondée de personne en tenues de civils pour la plupart… Je restai quelques minutes interdit, surprit par cette attention…
C'est quoi ce bordel ? Qui avait eu l'idée stupide d'inviter TOUT ce monde ? Et surtout pour me faire une surprise, ils ont as autre chose à faire que de venir fêter la fin de ma jeunesse ? Non mais soyons francs, on ne va pas voir l'agonie d'un vieux c'est cruel !

… J'hésitai franchement … entre entrer et me casser ! J'eu une action de recul, mais je sentie la main de Weir, dans mon dos, me pousser pour que je franchisse le pas de la porte définitivement. J'obéis machinalement on ne va pas râler quand c'est une femme qui vous pousse... j'étais stupéfait, mais toujours plus …. À vrais dire, j'ai beau faire ma tête de cochon intérieurement, cela me toucha énormément. Il y pas à dire, j'adore les surprises … bah comme tout gamin quoi ! Mais là, je dois avouer que, malgré ma mauvaise humeur puérile par rapport à l'anxiété de prendre une dizaine … je sentie une joie immense submerger mon regard.

Après avoir beugé, avec des grands yeux de merlans frits, mon regard se porta sur la salle en elle-même… surtout sur les fleurs qui me perturbait…Je me serais crus dans un mariage ou un enterrement ... quoique trop colorés pour être un évènement sombre... Ils ne comptent quand même pas me passer une bague au doigt en plus d’avoir mis la corde de mes 40 ans au cou ? C’est un coup à m’achever tiens ! Je me tournai vers Weir, qui radieuse se gargarisait d’être complice de cette mascarade.

On a dû se tromper de salle, c’est pour un mariage ici
• Ah ? Vous comptez nous annoncer quelque chose Colonel ?

Ce fut la voix de la doctoresse Taylor-Laurence qui me fit un sourire magnifique. Enfin un sourire à la « Isia », vous savez ceux qui vous laisse pantois car, elle est radieuse… de toute façon au moment où vous la voyez, vous ne pouvez pas voir autre chose.

• Oui, je suis enceinte de 6 mois, répondit-je du tac au tac

Hilarité dans la salle. J'entendis même un soldat osé me demander qui était le père … bonne question tiens… mon regard parcouru la salle durant les rires, cherchant une personne à incriminer. Je fus étonné de voir des individus qui m'étaient parfaitement inconnus, comme cette belle blonde en short noir et cette femme en tailleur avec du charme… je manquai de ne pas reconnaître Britt habillée d'une longue robe qui lui allait à merveille. Cela changeait de son accoutrement de guerrière. On a tellement l'habitude de la voir autrement que je suis certain que personne n'avait remarqué qu'à ce jour elle était superbe cette femme ! Je restai quelques secondes à la regarder, un peu sur le cul. Faut dire que ce n'est pas souvent qu'on la voie autrement, ça me fit bizarre d'ailleurs, Où était la lionne ? On l'avait remplacé par une belle minette angora ? Je vis même Ford, qui était présent pour l'occasion … et bah qu'elle double surprise tient ! Je ne m'attendais pas à le voir, il semblait en retrait, faut dire qu'il n'est pas très populaire depuis sa « transformation ». Mais cela, était plaisant de le voir quand même affronter les regards, pour avoir pris le temps de venir fêter cet anniversaire maudit !

Mon regard se porta sur la clique des légendaires : Teyla, Ronon, Evan, Carson, Karola et Rodney alignés devant une table. Bande de traîtres ! Non loin d'eux il y avait Nathalie qui voulait sûrement restée discrète, mais son regard était pétillant, par contre elle était restée dans son uniforme … dommage. Mon regard se leva sur le DJ, ah bah Everman, ce rôle te va merveille tiens ! Avec Matt aux commandes de la musique, on ne pouvait que faire la fête dans la bonne humeur !

Sous la pressions et quelques remarques de la population de petits cachotiers, je dû leur dire qui était le responsable de mon état… du responsable qui avait eu l’imprudence de « m’engrosser ». J’eu un petit sourire narquois en regardant la belle brochette de comploteur… choisissant bien entendu ma petite chouchoute, histoire de bien la taquiner.

• Eh bien Le capitaine Frei, qu’elle question !
• Ah c’est pour ça que vous ne pensiez donc qu’à manger !
• Exactement Élisabeth, d’ailleurs, je crois que je pers les eaux ! Je vais devoir partir


Ah bah, face à la surprise et à l’indécision sur mon état, je réponds toujours par de l’humour ! Mais avant de faire un seul geste, je sentis des bras se glisser contre les miens … Teyla et Marie, la botaniste venait de me saisir fermement pour me forcer à rejoindre la fameuse table drapée de blanc que cachait mes amis. Mon escorte personnelle, me fit faire le contour et je découvris … la montagne de cadeau… Ronon … oui ils sont dingues ! La fête aurait largement suffi. Bonjour je suis gêné et je ne sais pas quoi faire !

• Vous n’êtes pas bien vraiment…

Je soupirai. Mais adieu mauvaise humeur, cette scène adorable m'avait touché et même si je ne connaissais pas tout le monde, la présence de chacun faisait chaud au cœur. Je cachais mes petits émois de femellette derrière l'humour. Je me retrouvai donc derrière la table… cela me fit penser au petit seigneur avec sa cours de gentes dames… d'ailleurs les deux demoiselles me lâchèrent avec plus ou moins de regret visible de la part de Marie. Celle-ci aurait bien aimé rester accrocher à mon bras plus longtemps…. Mais elle fut contrainte de rejoindre la foule. Je plissai des yeux.

• Hors de question de faire un discours, mais on va plutôt demander au petit jeune de faire péter le son !

Je lançai un regard espiègle ponctué d'un clin d'œil au sergent, on va profiter de ce moment pour qu'il nous offre ses talents ! Mon regard se posa sur les différents paquets et les deux grands coffres… je fus fortement interloqué par l'un d'entre eux… il en avait un fluorescent ! Bordel c'est quoi ce truc ? Machinalement je le pris pour l‘observer sous toutes les coutures.

• J’espère qu’il n’est pas radioactif…

En pleine observation de ce cube, quelqu’un me l’enleva des mains pour le reposer sur la table. Non mais décidément on compte me priver de tout aujourd’hui où quoi ?

• Tatata après le gâteau !

Weir tu es casse pied jusqu’au bout vraiment ! Mes yeux pétillèrent ah !!!! Enfin une phrase censée !! Mon regard tomba sur Karola et je lui fis un petit sourire amusé dessina un gros ventre avec ma main sur mon propre corps. Je sens que ça va jazzer dans les jours à venir. Enfin, si elle ne m’a pas tuée avant ! De toute manière ils vont tous me le payé... mon regard dévia sur les bobonnes de chantilly...


©️ Starseed




Les 40 ans de Sheppy


Bonjour à Tous,

Je vous ait mit deux informations en spoiler pour vous aidez :king: (je suis adorables HIN ??? )

Bon, voilà pour l'arrivé de Sheppard, je laisse libre court à votre imagination H3
Soyez fou, ont est là pour nous éclater ! Bref amusez-vous ce RP est là pour ça !
Toute actions sont libre, le choix du gâteau (ou des), l'envie de faire une interaction farfelus avec Sheppard (lui coller de la chantilly pour se venger hin Karo ^^ :fun14: )

BREF amusez-vous et VIVE LES ANNIVERSAIRES !


----------------------------------------------------------------------------------------
PS / Si vous avez des questions MP ---SHEPYNOU
Je clouterai définitivement le RP dimanche prochain (26)
ET vous pourrez faire le nombre d’interactions que vous voulez =)
Donc pas obligé d'attendre que tout le monde ait répondu :geek:

° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9080
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Mer 22 Juin - 15:57

Les 40 ans de Papy !




C’est non sans un grand sourire aux lèvres qu’Eversman observa la gène de son supérieur quant à la surprise avant bien vite que le bonheur ne fasse son apparition sur ses lèvres. Teyla n’avait pas loupé son coup, elle avait invité du monde et aucune fuite ne semblait avoir fuité rendant la surprise totale. La lumière revenue, le Ranger ne put s’empêcher de jeter un petit coup d’œil à la foule n’ayant pas vraiment eu le temps avec ses préparatifs. Il resta longtemps à observer la blonde à la robe dans les tons roses ne reconnaissant tout simplement pas la sauvageonne avant de balayer la foule du regard. Les inconditionnelles Mckay, Frei, Weir, Ronon, Dumont… mais aussi quelques nouvelles têtes comme Zahra, la blonde dont il ignorait le nom – plutôt sympathique à regarder d’ailleurs -, Ford dans son coin ainis que sa reine de soirée. Particulièrement sexy dans son petit short noir.

Le poste de DJ n’ayant pas besoin de lui pendant les découvertes de Sheppard, suivant une piste préordonnée, il put délaisser son poste pour rejoindre le « bar ». Il ne manqua pas au passage de déposer son cadeau, ajoutant un de plus à leur petit Minas Tirith.

Spoiler:
 

Il espérait que sa petite attention trouverait une place sur l’une des étagères de Sheppard. Peut être même son bureau. Une réplique d’un X-302 sur son bureau, cela avait de la classe pour un pilote non ? C’était quand même le graal. Bon, il aurait bien voulu trouver un jumper mais visiblement personne n’en avait encore eu l’idée. Ce serait pour ses 41 ans.

Le « bar » étant bien approvisionné, il ne manqua pas de prendre un verre de champagne. Il fallait bien fêter l’occasion avec quelques bulles. Il attrapa une coupe de plus pour la tendre à la personne la plus proche, à savoir sa belle et fit entrer la sienne avec celle de SnowWhite.

« Tu es ravissante, SnowWhite…. A nous… »

Les paroles avaient été prononcées à voix basse, cela ne regardait qu’eux et puis de toute manière tout le monde était focalisé sur Sheppard. La main libre du garçon se perdit dans le creux de la jeune femme, cherchant à mettre fin à l’espace le séparant et prenant ainsi le « risque » de s’afficher avec elle en public. Cette relation était tout à fait possible, il n’enfreindrait pas le règlement en se rapprochant d’elle et ne risquait donc pas de s’attirer les foudres de Miss Règlement alias Frei. Le Colonel l’apostropha, le chargeant de faire « péter le son ». Il lui adressa un salut peu protocolaire tout en prenant la parole.

« A vos ordres, mon Colonel ! »

L’ordre étant reçu, il dût rejoindre la table avec le matériel emportant avec lui sa coupe d’alcool pour lancer une playlist plus festive. C’était parti pour des tubes de ces dernières années mêlés de quelques titres des années 80, idéal pour bien chauffer l’ambiance et inviter les gens à danser. Lui ne se priva pas d’exécuter quelques pas de danse avant de venir chercher les gens pour les inviter à bouger leurs derrières sur la musique. Il prit notamment la main de Zahra pour l’emmener sur la piste de danse improvisée aux côtés d’Isia particulièrement en forme. Elle ne manqua pas de lui écraser le pied. Il se mit à l’abri derrière le Capitaine avant de l’inviter à partager quelques pas.

« Vous ne pouvez pas me refuser ça, mon Capitaine ! »

Oula, il prenait des risques mais elle ne pouvait pas lui refuser. Pas maintenant et devant la foule présente qui ne manqua pas de rater l’image. La fête battait son plein.

https://www.youtube.com/watch?v=1IdEhvuNxV8

Les premières notes de cette musique si particulière raisonnèrent. Grand sourire aux lèvres, Eversman chercha des yeux le Colonel Sheppard avant de gueuler au dessus de la foule.

« ALLEZ MON COLONEL ! NE SOYEZ PAS TIMIDE !!! »

Tirant sur son t-shirt, le militaire incitait clairement le gradé à suivre le mouvement.





@ pyphi(lia)

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2237
John Sheppard
Dossier Top Secret
√ Age: 40 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Mer 22 Juin - 20:34
40 ans du vieux !!
John Sheppard


Mon regard était fixé sur la table des cadeaux, j'avoue que tel un gamin, j'avais hâte de découvrir ce qu'ils contenaient… surtout certain… les immenses coffres décorés. J'étais persuadé que cela venait de Britt, cela était dans ses goûts et coutume. Allais-je avoir des armes ? Peut-être, en tout cas, la belle blonde avait fait de beaux efforts pour cette fête. Et puis ce cadeau fluorescent était tellement intriguant ! En toute franchise, j'aurais bien tout ouvert. Surtout quand Matt rajouta le siens dans la pille. C'est une véritable torture de faire ça vraiment !

• Et il arrive quand le gâteau ?
• Après

Plus précis comme réponse ? Non apparemment, Weir ne devait pas en savoir plus. Pff quelle plaie de devoir attende, entre les cadeaux et le gâteau… en plus j'ai faim. Je lançai un petit regard suppliant à Teyla, qui ne trouva rien de mieux que de ricaner dans son coin. Ronon, me chopa par l'épaule pour ébouriffer ma touffe de cheveux impressionnante. Il est vain de vouloir se dégager de l'étreinte forcé d'un barbare satedien, c'est comme vouloir soulever une montagne. Impossible.
En tout cas, je m'esclaffai, avant de pousser l'homme, pour respirer. En reprenant mon souffle, je pu voir les nouvelles têtes et Matt se mit aux commandes, après avoir quitté la promiscuité de la jolie blonde. Tines donc notre petit Rebel aurait trouver une séduisante demoiselle pour roucouler ? Du moins le rapprochement, m'y fit penser.

Autant Ronon était bourru, mais McKay me donna une petite tape dans le dos, avec une remarque digne de lui. Je la charia, lui rendant la pareille. Non mais vraiment, comme si je n'avais pas compris son allusion. Je sais compter moi aussi en binaire mon petit. Cela le surprit, il ne connaît pas vraiment mes capacités en maths et je me vis à regretter de lui avoir fait douter que je suis pas si « bête » comme militaire.

Pendant qu'il regagnait sa tour de platine et de laser coloré, je pris un verre de champagne, en proposant à mes petits groupes de légendaire. La musique à fond, il y avait de quoi trémousser le popotin sacrément ! D'ailleurs la piste de danse improviser commença à se remplir, donc Isia grande amatrice de danse se donnait à fond aux côtés d'un Matt et de la jeune femme en tailleur.

Une main se glissa sur mon bras et je fus emporter par la biologiste Marie qui ne se priva pas pour danser à mes côtés, ça allait rendre folle ma compagne.... Mon regard chercha Nathalie, mais avec la foule j'ignorai où elle pouvait se trouver. Ronon débarqua à fond, me sautant dessus avec d'autre soldat, je me retrouvai en l'air … non mais bande de gros malade. Je gueulai amuser

• Non mais, on se calme, sinon papi il va être tout cassé !

Peine perdue ! J'eu le droit à toute l'intensité des tapes et des bourrades qu'ont les hommes entre eux. La petite biologiste ne semblait pas vraiment appréciée qu'on lui ait piqué son cavalier.

Je touchai enfin bien à terre, je me dirigeai vers les tables pour finir ma coupe de champagne, aucune trace de Nathalie pour le moment. J'espère qu'elle n'est pas partie… d'ailleurs ce soir, je vais lui… euh non John tait toi. Je finis par voir ma belle rousse, dans la foule. J'eu un petit sourire taquin, avant de me diriger vers elle.

• Cachottière ! lui dit-je en murmurant, lors de la danse.

On fut vite rejoint pas pleins d’autres personnes qui se trémoussait joyeusement ou buvait voire mangeaient. Pas moyens d’être tranquille… a vraiment !
Une musique se distingua des autres… tout le monde s’arrêtai… surpris, je cherchai moi aussi le Dj. Il n’est quand même pas sérieux ? Nos regards se croisèrent et vu son air malicieux, il était tout ce qu’il a de plus sérieux au monde … il prit même la liberté de gueuler … je restai incrédule, non quand même pas… bah si ! Oh le con ! Mon regard se tourna sur Nathalie… non mais je ne vais pas me déshabiller quand même. Il est fou ce gamin !

Très vite, j’entendis des « Shepard Sheppard Sheppard »…

• Mais je ne suis pas assez bourré pour ça voyons !

Et puis franchement, je n’en aie rien à faire de voir des hommes à poil moi …Que nenni, les militaires homme, se mirent en ligne … Ronon les rejoignit aussi, ainsi que d’autres hommes. Je regardai McKay, lui faisant un signe de se joindre aux autres avec Carson. Les deux scientifiques ne semblaient pas très d’accord.

• Mais on va faire tâche au milieu des muscles John ! dit Mckay d’un ton plaintif
• Tatata Rodney, c’est mon anniversaire donc excusions !
• Mais mais …

Carson, fut convaincue par le beau sourire de la sublime doctoresse Taylor-Laurence qui me soutenu pour convaincre les deux hommes. Un chacun ! Je compris, face à l’insistance d’une aussi belle femme, one ne peut pas dire non, donc le médecin rejoignit les soldats. Je jetai un regard à Isia.

• Vous êtes cruelle Docteur
• Oh mais je vais que vous aidez Colonel. D’ailleurs, vous savez que vous n’y couperez pas
• Ça dépend si j’ai le droit un sourire
• Oh mais vous pouvez avoir plus !

Elle mit fin un baiser sur le joue, laissant une marque de rouge à lèvre sur ma peau…je soupira, elle est folle cette femme. Le pire c’est quelle sait son charme et sa marche. De toute manière je n’avais pas le choix donc bon, avec ou sans la pressions des dames j’y serait allé juste pour rire. Oula… je sens que je vais me prendre une baffe venant de Nathalie... enfin bon, elle sait bien que c’est elle ma chérie… oula aie aie je vais m’en prendre pleins la gueule moi !

McKay avait l’air bien malin et cela me fit bien rire ! Mais ce fut de courte durée, car on me poussa pour que j’aille faire le boulot ! C’est-à-dire faire pâlir tous ses petits jeunes.

J’entendis dans la foule une voix s’élevée

« Vous allez moins faire les malins les petits jeune face au colonel ! » impossible de savoir qui c’est sur le coup.

Car même à 40 été je suis super bien foutu. Je levai les yeux au ciel… si j’enlève ma chemise autant que j’emporte avec moi d’autre personne. Je regardai Matt, lui faisaient un signe évocateur, sur le fait que je le tuerai plus tard, vous savez le geste regard-regard. Puis je pris deux chaises que j’installa au milieu de la salle.
Mon regard parcouru la salle, je pris au hasard une des jeunes femmes. Celle en tailleur noir (Zarha) qui dansait avec Matt.

• Madame si vous permettez. Matt semblait bien aimer votre présence, alors autant partager ce moment

Je lui tendis la main d'une manière très gentleman, pour qu'elle me suive et l'installer sur la chaise. J'entendis quelques rires. J'aurais bien mit Nathalie avec elle, mais encore une fois, j'avais peur d'être trop suspect en faisant ça. Par contre, j'en connais une qui va avoir le droit à ma farce. Mon regard vert se leva sur ma capitaine, elle pouvait aisément se douter que j'avais une très très mauvaise idée en tête. Je me rapprochai d'elle, lui tendant la main, elle était réticente et comme je la comprend. Qu'importe, elle n'avait pas vraiment le choix.

Je la tirai vers moi, pour la guider jusqu'à sa chaise, par les épaules, malgré ses réticences.

• Faut bien me faire pardonner de mon mauvais comportement lui dit-je en chuchotant malicieusement

Oui, elle va me tuer. Mais c’est plus fort, j’ai besoin de l’emmerder en réalité. Je fis un signe de cercle aux soldats qui s’exécutèrent aussitôt. McArthy remit la musique ! Donc que la fête commence ! ils en deux qui vont soit apprécier les muscles soit pas du tout.

• Par contre, vous faite ce que vous voulez de votre corps, mais hors de question de quitter le pantalon.

J’entendis quelques soldats rire et faire des allusions sur le fait que je pourrai toujours finir à poil, si c’est une jolie fille qui me déshabille. C’est dingue cette réputation de lover que j’ai quand même !

• Oui que dans ce cas-là en effet.

Surtout si c’est une belle rousse du nom de Nathalie …Je n’aurais pas dû dire ça moi… je sens que ce n’est pas tomber dans une oreille d’un sourd et que je vais finir dans un sale état ! Bref que la fête commence.
Mesdames, vous allez voir du chaud ce soir et grâce à Matt et ses idées stupides !


----------------------------------------------------------------------------------------
PS / Si vous avez des questions MP ---SHEPYNOU
ET vous pourrez faire le nombre d’interactions que vous voulez =)
Donc pas obligé d'attendre que tout le monde ait répondu :geek:

[/color]
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 22/01/2016
√ Age : 45
√ Messages : 824
√ Localisation : dans la galaxie Pégase

Aiden Ford
Dossier Top Secret
√ Age: 27 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Inoculation
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Ven 24 Juin - 5:08



Dès l'heure convenue, Weir et Sheppard sont arrivés dans la cité, un long moment puis des pas ont résonné et moi j'ai perçus des voix qui se chamaillaient : Pauvre Sheppard qui n'arrivait pas à comprendre pourquoi il ne trouvait personne dans la cité. Pourquoi le docteur insistait tant pour lui faire tenir une réunion qu'il jugeait d'avance comme étant barbante au possible, et qui plus est dans une salle aussi vaste que la salle où nous nous trouvions tous.

Je ris dans mon coin, dans mon coin car peu de gens me connaissant sont venus me voir pour échanger autre chose que des regards mi-inquiets mi-désapprobateurs. Il y avait ici toute la cité, je doute que tous soient des intimes du colonel mais c'est un homme qui sait imposer le respect à ses subordonnés et tous savent combien il est homme à sacrifier sa vie pour ses "hommes", et pour ceux qui s'en foutraient, c'est toujours bon que votre patron vous associe à une fête d'anniversaire.

Quand je vois toutes ces beautés, je n'en reviens pas ! Des blondes, des brunes, des rousses, noires, jaunes ou alienes, ouais c'est cool d'être rentré au bercail ! Le voilà qui rentre, dans le noir d'abord et soudain la lumière revient et tous nous crions "Bon Anniversaire ! John !" ou Colonel ou Sheppard, selon le degré d'intimité et/ou d'audace !

Est-ce le même type qui m'a mis sur la sellette il y a peu ? Notre invité vedette, semble rougir, grommelle un peu et balance des vannes. On le conduit vers la table des cadeaux, comme moi quand j'ai posé mon petit cadre enrobé de papier doré et ruban rouge, il s'étonne devant la taille et l'aspect de certains de ses paquets. Mais il devra attendre et nous aussi car Weir le stoppe en plein mouvement et lui dit d'attendre le gâteau. Il grogne pour la forme mais se laisse faire (ça doit lui faire plaisir au fond !)

Je suis un peu déçu : Teyla, McKay, Weir, et ce type là, Ronon ! accompagné d'un autre trio de personnes, semblent faire partie du cercle intérieur, pas moi ! Plus moi ! Pendant un an et plus j'ai risqué ma peau pour ce type, j'ai même vanté ses mérites auprès de ma famille et tout ça est effacé pour une simple erreur de jugement ? Une croyance stupide sur ce que je commettrais comme crimes ?

Je passe près de Sheppard et lèves mon verre de champagne en son honneur :"Bon anniversaire Colonel ! Sincèrement, tous mes vœux de bonheur pour cette nouvelle année qui commence pour vous !", sans attendre sa réponse je vides mon verre et le jettes dans une poubelle avant de sortir retrouver mes quartiers. Ce soir j'ai prévu une petite surprise : J'ai trafiqué les sprinkler anti-incendie, durant la mise en place, avec un peu de savon a vaisselle et au bon moment ça fera une belle soirée mousse !

Pendant tout le temps de mon petit stratagème, j'ai réalisé combien il serait facile de faire encore pire, mais cette idée m'a vite passée : ils ont déjà assez d'ennemis extérieur, je suis pas là pour ça même si je joues les cachotiers ! J'attends ces ennemis !

Soyez tranquilles Atlantes ! Le Lieutenant Ford veille sur vous ! Et malgré votre méfiance, il ne veux que votre bien ! Je passe devant une paroi réfléchissante et je vois du coin de l'œil, ce globe noir qui est maintenant mon autre œil et je crois bien que mon profil m'a sourit ! T'as raison Aiden ! joues les gentils toutous ! Moi je serais là quand le Lieutenant Ford sera jeté au ban de la cité, et que le héros sera conspué par ses si précieux "amis" ! Ce jour-là, car ce jour viendra ! Je m'occuperais d'eux sans remords, comptes sur moi !

Je frappes mon reflet et cours dans la cellule d'isolement qui, pour le moment me sert de quartier; Tu es juste fatigué et excité par toutes ces nouvelles émotions réveillées par la fréquentation de tes anciens compagnons, penses à ce que t'as dit Vincent, Ford ! Apprends à faire confiance à tes amis pas à tes mauvais instincts renforcés par l'enzyme ! Rappelles-toi que tu es le tueur de wraiths pas le tueur d'humains ! Je vais dans la partie salle de bain me plonge le visage dans le lavabo plein d'eau.

Je vais faire un somme léger et rapide, je reviendrais plus tard pour la soirée et l'ouverture des cadeaux, et je veux voir la tête des gars quand l'eau coulera et que la mousse se formera ! Mon mauvais génie, je vais tâcher de le laisser dans sa lampe, j'ai trop peur de le voir libre ! j'ai du boulot sur la planche si je veux éviter que cette peur devienne réalité.

_________________
Aiden Ford Theme:
 





Médailles:
 


DC : Herakles Coeur de Thaïr


Dernière édition par Aiden Ford le Ven 24 Juin - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Ven 24 Juin - 11:41
Tout le monde était venu, tous avec un petit présent qui avait crée une montagne de cadeaux sur une des tables. La salle était pleine de gens plus ou moins endimanchés. Nathalie regretta de ne pas avoir eut le temps d'aller se changer.

L'alarme de l'ouverture de la porte retentit, annonçant l'arrivée prochaine de l'invité d'honneur de la soirée. Aussitôt, quelqu'un éteignit les lumières, et un silence, ponctué de chuchotements, de rires étouffés et de gloussement remplaça le brouhaha des conversation.

Des pas s'approchèrent de la porte, Nathalie reconnut les voix de John et d'Elisabeth. Le silence devint presque total dans la pièce, personne n'avait envie de gâcher la surprise. La porte s'ouvrit et les lumières se rallumèrent, accompagnées d'un retentissant « joyeux anniversaire John ». Ce dernier semblait s'être transformé en statue sur le pas de la porte, regardant la salle avec des yeux écarquillés. Il fallut qu'Elisabeth lui coupe toute possibilité de retraite et qu'elle le pousse légèrement dans le dos pour qu'enfin il se décide à faire quelques pas dans la salle.

Nathalie se tenait dans un coin et observait les réaction de John. Son regard ébahit parcouru la salle, et surtout son plafond ornée de guirlandes de fleurs et de bouquets suspendus. Mais son expression chagrine avait laissé place à un petit sourire. John aimait les surprises. Il fit une réflexion sur la possible erreur de salle, la décoration semblant plus adaptée à un mariage qu'à un anniversaire.

Isia lui demanda s'il avait quelque chose à leur annoncer et tout le monde rit quand il répondit du tac au tac qu'il était enceinte de 6 mois. Décidément, la maternité semblait le travailler en ce moment. Nathalie sourit en repensant à leur conversation de la veille. Un des soldat lui demanda qui était l'heureux papa.

A présent, John semblait à plus à l'aise et heureux de les voir tous réunis. Son regard parcouru les visages présents. S'attardant sur celui de Ford, et sur la silhouette de Britt, magnifique dans sa robe. Nathalie sourit discrètement quand le regard de John glissa sur elle, mais il n'eut pas le temps de s'attarder sur elle avant d'être littéralement kidnappé par Teyla et Marie qui le conduisirent vers la table où était entreposés les cadeaux.

John avait à présent les yeux qui brillaient, il prit un des présent dans ses mains, mais dut le reposer sur l'ordre de Weir.

Matt remonta sur la petite estrade où était installé son matériel et mit la musique. Une petite piste de danse s'improvisa. Nathalie espéra pouvoir échanger quelques mots avec John, mais c'était sans compter avec Marie qui ne semblait pas décidée à le laisser lui échapper si facilement. Mais elle n'eut pas le choix quand Ronon débarqua avec plusieurs autres soldat. Ils se saisirent de John et commencèrent à la faire sauter en l'air, le portant à bout de bras.

John protesta pour la forme, mais son visage barré d'un immense sourire atténuait fortement ses récriminations. Après quelques minutes et pas mal de bourrades, ils le libérèrent. Il en profita pour aller chercher une coupe de champagne.

Nathalie gagna la piste et ce mit à danser avec les autres. Elle sursauta un peu quand la voix de John retentit dans son oreille. Elle se tourna et lui sourit, un coup d’œil à droite et à gauche pour vérifier qu'il n'y avait personne de trop proche. Elle leva son verre comme pour trinquer avec lui avant de dire :

- « Merci du compliment. Tu auras un autre cadeau plus tard. »

Ils furent à nouveau déranger, elle le regarda être emportée par la foule en souriant, avant de retourner prés du buffet pour manger un petit quelque chose. Le champagne commençait à lui monter à la tête.

Soudain, Matt mit une musique adaptée à un strip-tease et des rires retentirent, ainsi que quelques boutades. Nathalie s'approcha pour voir ce qui se passait et resta comme deux rond de flan. Sur deux chaises étaient assises Zahra et Karola, et devant elle John jouait les gogo-dancers. John exigea que les autres aussi tombent la chemise.

Nathalie fut prise d'un gros fou rire, mais ce fit la réflexion qu'elle lui demanderait une représentation privée plus poussé plus tard.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Age : 30
√ Messages : 790
√ Localisation : Atlantis

Erin Steele
Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Sam 25 Juin - 19:36
Erin ne figurait pas dans les amis intimes du lieutenant-colonel John Sheppard. Néanmoins, elle avait partagé quelques moments avec ce dernier, autant d’instants de vie qui malgré tout, comptaient un peu. Ils avaient préparé, autour d’un repas au mess, entre autres, l’interrogatoire du Lieutenant Ford, qu'ils avaient mené avec le capitaine Frei, une allemande aussi chaleureuse qu'un cornetto qu'on aurait égaré au fond d'un congélateur, qu'on retrouverait l'année suivante par hasard. Le caractère de la militaire n'était pas vraiment un souci pour la brune, qui n'avait rien contre les gens froids qui faisaient leur travail de façon bénéfique. A contrario, le futur quadra était plutôt amical et chaleureux. La consultante avait également passé du temps avec Sheppard, Eversman, et d'autres, à l'occasion d'une soirée DVD autour d'un film intergalactique. Malgré le film, tout le monde avait pu échanger un petit peu avant, pendant et après la projection. Ainsi, Erin n'était pas une inconnue pour Sheppard. C'est donc tout naturellement qu'elle avait accepté l'invitation de Teyla, prévenant cette dernière qu'elle ne serait pas disponible pour aider à la mise en place de la réception.

Et finalement le jour J. L’heure H.

La jeune femme s’était creusée les méninges pour trouver un cadeau adéquat. Il faut dire que sans connaître trop la personne, et sans avoir accès aux boutiques terrestres, il fallait avoir un peu d’imagination. Heureusement, les Atlantes avaient développé le commerce avec certains peuples de la galaxie, et notamment, les athosiens. Cela permettait d’avoir accès à certaines choses qu’on ne trouverait pas sur la planète bleue de la voie lactée. Néanmoins, cela avait du sens puisque leur vie à tous se trouvait plus ou moins ici puisque l’expédition durait dans le temps. Aussi, Erin avait dégoté une espèce de statuette triballe à l’effigie de Sheppard, que certain, parmi les athosiens, considéraient comme un héros. Le petit artisan qui le lui avait échangé l’avait représenté avec son P90 brandi, dans une position de combat assez bien travaillée. Les couleurs étaient soignées. Le type en question avait d’autres modèles, plus suggestif, laissant apparaître des parties d’anatomies pour le moins intimes dont les côtes étaient peut-être, ou peut-être pas, erronées, au regard de leur dimension. Erin ne savait pas si elle devait en toucher un mot au Colonel… Quoiqu’il en soit, elle prit un lot de plusieurs figurines en bois représentant l’équipe primaire de l’expédition, à savoir le docteur McKay, Teyla, et Ronon. Ce dernier était d’ailleurs moins travaillé. C’est du moins l’impression qu’en avait Erin.

Elle espérait que ce petit présent ferait plaisir au militaire.

Elle déposa le lot emballé avec d’autres cadeaux sur une table qui semblait faire office de réceptacle des présents. Pour l’occasion, Erin ne s’était pas mise sur son trente et un, préférant adopter une tenue plus passe partout, qu’elle utilisait régulièrement. Une petite robe noire sans décolleter, avec une légère dentelle sur le haut et des escarpins de la même couleur. Sobre, et efficace, avec un maquillage approprié et les cheveux lâches. De quoi être détendue sans trop en faire, sachant qu’elle évoluait souvent dans les couloirs dans des tenues de ce genre, quand elle se permettait de mettre autre chose que la combinaison horrible de l’expédition.

Le moment tant attendu arriva. Même pas le temps de dire bonjour à tout le monde, de faire le tour des têtes connues, que le signal de la porte se fit entendre. Ca lui apprendra à arriver sur le fil. Du coup, on fit silence dans la salle. Eversman coupa la musique, et on éteignit les lumières. Les voix de Weir et de Sheppard se firent entendre au bout de quelques instants. Ainsi donc, la directrice de l’expédition était dans le coup. Erin se demandait comment cela avait été mené. Cela avait du être difficile de laisser John dans l’ignorance, lui qui était souvent au courant de tout sur la cité, comme l’exigeait sa fonction. Comme quoi, en mettant un peu de bonne volonté. La décoration était trop prononcée au goût de la brune, qui, comme beaucoup des comparses de la soirée qui s’annonçait, auraient plus vu ça à l’occasion d’un mariage.

John pénétra dans la salle alors qu’un tonnerre assourdissant s’élançait vers lui dont le grondement était un « joyeux anniversaire » tonitruant. Erin ne savait pas si quelqu’un allait prendre des photos, mais elle espérait que ladite personne venait d’immortaliser la trogne du Lieutenant-Colonel. Il ne s’attendait pas à ça, ou même s’il commençait à se faire une idée de la combine de Weir, peut-être qu’il n’imaginait pas tant de monde réunit au même endroit pour un anniversaire surprise. C’était une bonne chose, car cela signifiait que c’était un leader appréciait et que pas mal de personne sur cette cité le tenait suffisamment en estime pour prendre part à ce genre de petite sauterie. Erin souriait bêtement en attendant que les choses évoluent.

Sheppard tenta bien de se défiler mais c’était sans compter sur Teyla une jeune femme que la consultante ne connaissait pas. Finalement, tout en continuant sur sa lancée humoristique, John accepta de bonne grâce de rester et conclut la surprise en affirmant qu’il ne ferait pas de discours. La musique revint, on pouvait compter sur Matt. La fête pouvait réellement commencer.

Elle se déroula un moment avant que DJ Matt choisisse d’envoyer une musique bien connue et bien orientée, poussant le vice jusqu’à hurler au colonel de ne pas faire le timide. Sacré bonhomme. Les choses chauffèrent donc un peu quand le militaire, loin de se démonter, embarqua les autres hommes (dont un Mckay tellement ravi qu’il aurait surement préféré rouler une pelle à Zelenka) et deux femmes dans la combine. Le show commença même s’il n’allait pas sous le pantalon. Erin discutait de ci de là, profitant aussi du spectacle, il n’y avait pas de raison. Elle passait une excellente soirée.

_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Sous Lieutenant Pedge Allen - Teshara Lays ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 05/09/2015
√ Messages : 242
Britt Hata
Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Sam 25 Juin - 21:39
Les préparatifs étaient presque finis et l'heure du méfait se tenait à quelques minutes. Puis, l'alarme de l'ouverture de la porte se fit entendre. Ce devait certainement être Weir et Sheppard qui était enfin de retour. Le calme se fit, la musique fut coupée, les conversations continuèrent sur le ton du chuchotement. Après quelques minutes au cours desquelles Britt ne comprenait pas trop ce qui se passait, on commença à entendre les voix familière du colonel et du docteur. Pour ne pas changer, ils étaient en train de se chamailler, le soldat renâclant à participer au débriefing de la mission qu'il venait de clore en compagnie de sa supérieure. La porte finit par s'ouvrir et un tonnerre de voix scanda avec vigueur et engouement un "Joyeux Anniversaire Sheppard/John/colonel" en fonction du degré d'intimité des gens avec le héro de la soirée. L'homme resta interdit sur le pas de la porte, commençant même à reculer devant l'adversité.Il fut stoppé net dans sa tentative de fuite par la rouge qui le poussa même afin qu'il entre de plein pied dans la salle. Les tapes et les bourrasques se succédaient avec quelques fois des bisous doucement déposés par des demoiselles qui gloussaient après comme des collégiennes. John se plaça devant une table où il y avait une montagne de cadeaux, mais avant qu'il ne puisse se jeter dans la découverte de ses nouveaux trésor, Weir l'interpela pour lui parler du gâteau. Cependant, Matt mit la musique et aussitôt le spectacle commença. La belle blonde restait à l'écart de tout cela, car ce n'était pas sa culture et elle comprenait difficilement tous les codes. Elle prit le parti de prendre les cadeaux qu'elle avait mit dans un coin et de les déposer avec les autres sur la table. Elle était quelque peu intriguée par certaine des offrandes qui semblaient particulièrement étranges.

Puis, elle fut tirée de ses pensées par le changement de la musique. En regardant, elle vit les hommes se mettre en rang et commencer à se trémousser. Tous semblaient morts de rire devant ce qui allait se passer. John alla dans la foule prendre un femme brune que Britt n'avait jamais vue avait et le capitaine Frei. Les deux femmes se retrouvèrent assises sur des chaises face à la colonne formée par les danseurs. Sur le rythme de la musique, ils commencèrent à enlever des vêtements en rigolant. Certain dans le public les encourageaient à aller plus loin, mais Sheppard posa comme limite de ne pas faire tomber le pantalon. Quelques étonnée par la situation, la guerrière blonde inclina la tête légèrement sur le côté gauche, incrédule de voir ça. Elle n'aurait jamais pensé que les atlante pouvait être si libre avec leur corps, qu'ils puissent oublier leur balais dans le cul pour s'amuser de la sorte. Ceci dit, elle trouvait que cela faisait un peu mauvais genre. En général, au sein de son peuple, ce genre de danses étaient réservées aux catins pour stimuler l'envie des hommes venus s'encanailler. De son point de vu, c'était quelque chose de relativement dégradant, mais à priori pour les terriens s'était plutôt de l'amusement. Décidément, elle ne comprendrait jamais cette culture si étrange à ses yeux. Elle se dirigea vers le buffet histoire de voir si pour une fois il y avait eut un effort au niveau de la nourriture et elle fut satisfaite que ce soit la cas. Pour une fois, elle allait pouvoir bien manger. Merci John ! Une assiette en main, elle se dirigea vers la bar pour prendre un verre d'alcool athosien. C'était de la pisse de chat à côté de ce qu'elle avait l'habitude de prendre, mais c'était ce que le barman avait de mieux à proposer. Elle se mit dans un coin pour observer la suite de la soirée en attendant le moment où l'homme de la soirée irait ouvrir ses cadeaux.

_________________

DC Alevtina Kieslanova.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 22/01/2016
√ Age : 45
√ Messages : 824
√ Localisation : dans la galaxie Pégase

Aiden Ford
Dossier Top Secret
√ Age: 27 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Inoculation
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Dim 26 Juin - 15:28
Les wraiths me courent après, les couloirs du vaisseau, succèdent aux couloirs, soudain trois gardes me font face, je m'élance et je frappes ! Mes coups ne leur font rien ! Je restes interdit et ils répliquent, l'un deux me prend à la gorge et tend son autre main vers ma poitrine, je ne peux rien faire, il va me ponctionner ....

....Je me réveilles en sursaut, trempé de sueur, quel cauchemar ! Je regarde mon réveil, 20 h ! Merde j'ai dormi comme une souche ! Malgré mes doses longue durée et les doses fournies par l'infirmerie, je sens bien que l'enzyme se dilue, si on me trouve pas vite un traitement pour gérer mon humeur, je vais crever ! Bon on verra plus tard ! L'anniversaire de Sheppard doit battre son plein, j'ai sûrement raté le gâteau et l'ouverture des cadeaux.

Je me lave vite fait, enfile un débardeur blanc et un jogging, pieds nus dans des baskets, vu ma surprise, pas la peine de faire des frais ! Ce soir c'est soirée mousse !Je quittes mon logis et me diriges vers la salle des fêtes, un seau rempli de papiers en main. J'entre dans la salle, la musique est à fond, les gens s'amusent, Sheppard et d'autres gars sont torse nu, qu'est-ce que j'ai manqué ? On le saura demain j'ai réussi à planquer une camera prise sur un Malp, je me suis dit que ce sera marrant d'avoir des images compromettantes pour les soirées de tempêtes, c'te rigolade !

Je me faufiles dans un coin, derrière les tentures, poses le seau sous un des extincteurs trafiqué à l'eau et au savon et fout le feu au papiers, ça prend vite ! Le fumée monte et ... Bingo les sprinklers s'ouvrent ! C'est bientôt le déluge et j'entends les femmes crier, puis bien vite, la mousse se forme, et la salle se remplie de paquet de bulles blanchâtres, J'espères juste avoir bien calculé et que le DJ ne se fera pas électrocuter. Maintenant j'éteins et je mets les lumières intermittentes, là c'est la teuf ! Derrière mes rideaux j'en perds pas une miettes !

_________________
Aiden Ford Theme:
 





Médailles:
 


DC : Herakles Coeur de Thaïr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Dim 26 Juin - 15:47





 
Quand le fameux invité d’honneur arriva un grand tonnerre d’applaudissement se firent entendre. Tous se pressèrent pour fêter l’anniversaire de Sheppard, venant le saluer et offrir leurs cadeaux les uns après les autres en une file incessante de personne. Les plus proches passèrent rapidement vers lui, le charrier et lui faisant des petites vannes personnelles. Il ploya rapidement sous le poids de ces nombreux cadeaux et du les installer sur une table prévue à cet effet. J'eus aussi le droit à voir les beaux muscles des militaires et avaient tous enlevé leur haut et je piqua un fard . La musique était frénétique et beaucoup de personnes avaient rejoint la piste de danse. Je n’en faisais pas partit ayant préféré le buffet à cet amas de corps dansants, en gigotant et en s’amusant. J’étais un peu moins dans l’excès mais pas non plus dans la réserve totale. Je commençais à me servir du buffet par petit bout pour ne pas paraître comme une grosse morphale malgré le fait que j’avais hyper faim. Prenant une coupe de boissons alcoolisés, j’alla dire bonjour à Isia qui m’avait interpellé peu avant l’arrivée de Sheppard. Je guettais de temps à autre la progression de la mare gravitant autour de l’invité, tous en essayant de faire la conversation avec quelques-uns des invités de l’anniversaire. La musique changeait régulièrement ponctué de commentaire du DJ de la soirée. Le jeu des lumières et la décoration de la salle donnaient des couleurs très chatoyantes et qui invitait à danser. C’est un entendant une chanson que j’aimais bien que je me mis sur la piste de danse avec de nombreuses autres personnes. Je chantais la chanson à tue-tête avec un groupe de fille, en lâchant un peu prise sur la réalité. Quand j’eus dansé que quelques chansons endiablées, je reviens me chercher une boisson au buffet, grignoter quelques amuse-bouche. Je repris le cadeau que j’avais posé sous la table et me dirigeais vers celui qui fêtait son anniversaire aujourd’hui un dénommé Sheppard. Quand j’arriva près de lui, il était en train de boire une coupe qu’il posa sur la table, j’en profitais pour les donner son cadeau, en le mettant directement dans ces bras.

« Bonjour, on se voit pour la première fois mais je voulais quand même vous souhaitez un bon anniversaire. »

Je lui laissais le cadeau fluo dans les mains en espérant qu’il allait aimer la surprise fait main qui était à l’intérieur et en me disant que de toute façon je ne saurais pas s’il a aimé ou pas car ni moi ni lui ne nous connaissait, lui ignorait mon nom et moi c’était la seule chose que je connaissais. Mais bon, je pense quand même que le pendule de Galilée fluorescent fera un très bel objet de décoration sur son bureau. Je regardais l’heure, déjà si tard ? Je n’avais pas vu le temps passer, allez direction le réfectoire pour manger un repas consistant. Je quittais donc l’anniversaire surprise.

 
 

Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 05/09/2015
√ Messages : 242
Britt Hata
Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin) Dim 10 Juil - 11:46
La fête battait son plein. Les hommes se déhanchaient sur un rythme endiablé, torse nu suite à un pseudo strip-tease. Ça rigolait beaucoup, ça gloussait même du côté de certaines jeunes femmes qui prenaient grand plaisir à détailler les hommes, leur musculature et tout plein d'autres choses d'ordre esthétique. Cependant, malgré la bonne ambiance, quelques personnes commençaient déjà à déserter les lieux. Certainement qu'ils avaient épuisé leur temps de "récréation". Ce fut d'ailleurs le cas d'une femme d'un certain âge, celle qui avait participé malgré elle au strip-tease des hommes en compagnie du major Frei. Avant de partir, elle prit un paquet sur la table des cadeaux et le refourgua dans les bras de Sheppard avant de filer de la pièce. A regarder comme cela, elle ne semblait pas très aimable et un peu brusque dans sa façon de faire. Ce fut le signal pour voir les gens arriver avec les cadeaux de John. Chacun à son tour lui en donnait un et attendait la réaction du concerné. C'était assez drôle de constater que par moment, il ne savait plus trop comment réagir. Parfois, il avait un sourire gêné, d'autres fois il cachait son embarras par des grands éclats de rire, mais la plupart du temps le militaire atlante semblait très heureux malgré ce qu'il voulait faire croire. Finalement, ce fut au tour de la sauvageonne d'arriver avec les cadeaux du colonel.

- Britt Hata: Ça être pour toi. Avait-elle dit en tendant un volumineux paquet cadeau. Moi penser que toi avoir besoin. Elle n'en rajouta pas plus pour lui laisser le plaisir de découvrir ce que c'était. Ça être manteau en fourrure. Ça tenir très chaud quand faire froid. Rajouta-t-elle quand il eut ouvert le cadeau pour y découvrir un grand manteaux de fourrure. Ça être très bon travail athosien, mais bête chassée par moi sur continent. Puis, sans trop attendre, elle lui refila un plus petit paquet. Toi pas avoir passé mwyafrif. Avait-elle dit de manière énigmatique. Ça être couteau cérémoniel du mwyafrif. Toi maintenant pouvoir dire que toi être guerrier.

Au sein du peuple de la jeune femme, la majorité correspondait souvent au fait d'être reconnu apte à être un guerrier. L’obtention de ce genre de couteau était souvent une grande fierté pour la famille et toujours un moment de fête. Après avoir donné ses cadeaux, elle laissa la place à d'autres personnes particulièrement pressée de voir la tête de leur chef. Après ce petit entracte, la fête repris ses droits et la musique sonnait de plus belle dans la pièce. Au bout d'un moment, l'alarme incendie se déclencha et une pluie d'eau savonneuse tomba sur les gens. La fête était en train de virer au cauchemar quand certaines personnes constatèrent que ça donnait de la mousse. Alors, certains se mirent à hurler "Soirée mousse ! ! !". Beaucoup de gens passèrent outre le fait d'être mouillé et se remirent à danser joyeusement dans la mousse qui s'était formée. Le regard de Britt marquait son incompréhension face à la situation. Sa belle robe était toute mouillée et la moulait de manière qu'elle estimait indécente. Son incompréhension trouvait échos dans sa surprise de voir tout le monde rigoler et s'amuser malgré la situation. Décidément, elle ne comprendrait jamais les atlantes. Elle décida de quitter la pièce pour aller se sécher et changer de vêtement. C'était bien la peine de prendre une douche et de se faire belle si c'était pour se retrouver à prendre une nouvelle douche et ruiner tous ses efforts.

_________________

DC Alevtina Kieslanova.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infos
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin)
Revenir en haut Aller en bas

[Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Anniversaire] 40 ans de Sheppy (14juin)
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint
» Anniversaire 2010 du Chef d' Etat-Major
» BON ANNIVERSAIRE DROOPY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 3 - Zone de Restauration et de Loisirs :: Salle de repos-