Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Remise en question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2154
John Sheppard
Dossier Top Secret
√ Age: 40 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Remise en question Jeu 4 Aoû - 14:24
Remise en question
John Sheppard & Nathalie Dumond


Chronologie : entre 11h30-12h50 – MJ Paradize – Quartier de Nathalie
---------------------------------------------------------------------------------

Nathalie passa près de moi, je l’accueillis avec un sourire joyeux, comme j’aurais fait avec n’importe qui. Mais, il était plus radieux avec elle. Faut dire qu’on travaille souvent ensemble et il n’y avait rien de tendancieux à ce rictus. Mais j’étais à mille lieues d’imaginer qu’elle allait me tacler. Je n’avais pas vraiment remarqué son regard froid. A vrais dire, j’avais la tête ailleurs, Caldwell m’ayant bien énervé j’essayais de faire redescendre les tensions de mes épaules. Mais apparemment quelque chose avait changé entre ce matin et là. Pour une raison que j’ignore Nathalie devait peut-être aussi avec des maux d’estomac…sa première pique, me laissa un regard surpris et mitigé. Oui bah c’est vrai que s’il y a des belles demoiselles, je ne vais pas me retenir de regarder … mais je ne toucherais pas si c’est ça qu’elle a peur.

Sa seconde phrase dite sur le ton de la confidence avec un regard digne de Frozen, acheva les couleurs de mes joues. Mais c’est quoi son problème ? J’ai fait quoi ? Elle prit la fuite. Heureusement, que tout le monde était parti vaguer à leurs occupations. Un soupir lasse, me submergea, je n’étais pas d’humeur à supporter une dispute sur un sujet futile. Pas aujourd’hui en tout cas. J’hésita a la planté là, la laisser dans son coin bouder pour une raison mystérieuse. Mais cela allait pourrie la mission. Et puis bon, elle venait de m’échauder les nerfs autant que j’aille la voir et que ça soit finit pour qu’on reparte au mess avec les autres !

Je la suivis, la rattrapant au moment où elle s’engouffrait dans ses quartiers. Je la poussai gentiment, avant de la toiser… malgré le fait qu’elle m’offrit son dos.
« C’est quoi le problème ? » Ma voix était un peu inquiète. J’espérais qu’une mauvaise rumeur n’étais pas venu à ses oreilles. Pourtant je n’avais rien fait de bien particulier. Elle en avait rien à faire … préférant ranger deux trois trucs dans la chambre, en me tournant toujours le dos. « Un problème ? Hmm, je ne sais pas » siffle-t-elle entre ses dents

Elle est tendue et crispée… bref coincé, tout ce que je déteste quand elle fait ça. On dirait qu’elle a le même balai que Caldwell, et je retiens cette remarque acerbe entre mes lèvres. Je soupirai levant les yeux au ciel. « Bon arrête de tourner autour du pot ! Tu m’explique ta petite pique ? » Je me souvenu aussi de son reproche. « Ah oui et aufaite ce n’était pas prévus ma venue, sinon j’aurais eu la délicatesse de te demander de te casser une cheville ! » Malheureusement, j’étais déjà agacer avec Cadwell et là cette situation me gonflait déjà et je ne pus lui faire remarquer que sa phrase avait été ridicule !

Elle se décida à se tourner vers moi, un éclair de colère dans les yeux. Parfois, elle trouve son humour un peu déplacé. « Charmant » répond-elle. Elle se rend dans la salle de bain et fouille dans les placards pour prendre sa protection solaire.

« Je te fais remarquer que c’est toi qui à commencer. » dit-je d’un ton agacé.

Elle secoue la tête. Pourquoi faut-il toujours que les hommes fassent porter les conséquences de leurs actions sur leur compagne ? Elle se tourne vers lui et plante ses yeux glaciaux dans ceux de son compagnon. « Vraiment ? » Elle retourne fouiller dans son armoire à pharmacie avec brusquerie.

« Bon Nathalie, je ne suis pas d’humeur ! Dis-moi ce qui se passe qu’on en finisse car tu m’agaces là !» Mon air était fatigué. Elle ignorait mes disputes avec mon supérieur…

Un flacon de parfum tombe et se brise. Elle se baisse pour ramasser les morceaux et pousse un jurons en s'entaillant le bout du doigt au moment où John lui reproche de l'agacer « C'est sûr que j'adore cette situation » crache-t-elle « Tu sais à quel point j'adore me disputer ! » Elle lui tourne le dos en sentant les larmes que la brulure de l'alcool provoque sur sa coupure. La situation et déjà assez tendu, elle n'a pas envie de l'envenimer par des larmes. Elle sait qu'il a horreur de ça.

Parfois je me demande, si elle n’adore pas faire des montagnes là où il en pas. J’entends le bruit du verre qui se brise. Inquiéter, je m’approche d’elle pour voir le parfum se répondre sur le sol. Elle venait de s’entailler le bout du doigt. Je trouve un mouchoir et enrobe celui-ci malgré ses jérémiades. « Donc ? Il se passe quoi ? ». Je la fais pivoter face à moi, constant que ses yeux étaient emplis de larmes. Je sens, la moutarde me monter au nez. « Nathalie ! dis-moi ! » ma voix fut plus dur.

Elle serre les dents quand il l'oblige à se retourner et qu'elle voit ses yeux se durcir devant les larmes qui brillent dans ses yeux et lui ordonne de s'expliquer d'un ton dur. Elle arrache sa main de la sienne et retourne dans la chambre « ça fait mal. Si mes larmes de douleurs te dérangent à ce point, je ne te retiens pas ! » Elle change d'avis et revient se planter devant lui « Et je te prierai de me parler sur un autre ton, je ne suis pas un de tes soldats ! Et ce n'est pas moi qui te traite comme... » Elle détourne la tête en pinçant les lèvres conscientes qu'elle en a trop dit.

Je la toisai encore plus durement. Non mais c’est une blague c’est ça ? Je ne comprends absolument rien de son comportement. Au contraire je sens l’envie de la planté là et de lui dire d’allé se faire voir. Je sais très bien que cette envie est mué par ma colère de ce matin. Je soupir, levant les yeux au ciel. Elle a de la chance que je l’aime ! « Comme quoi ? ça te coûte quoi de me dire ce que tu me reproche à la fin ? » Je me retenu de lui dire qu’elle me faisait perdre mon temps. Mais cela était odieusement méchant et intitule. Je me mets à soupirer « Écoute j’ai passé une mâtiné de merde à mes disputer avec Caldwell sur pas mal d’élément ! Alors ma patience est très très limitée. » ma voix était plus douce. Je voulais lui faire comprendre que ce n’était pas le bon moment mais que je voulais avoir et je prenais sur moi.

« Désolée si ma crise de jalousie tombe mal. La prochaine fois, je te demanderai ton planning avant de me sentir insultée » répond-elle d'une voix dure. Elle secoue la tête en soupirant et va s'asseoir sur le lit.

Mon regard s’agrandit… je resta pantois quelques minutes, me demandant si ce n’était pas une blague. Pour calmer les envies de l’envoyer chier, je passai une main sur mon visage. Une crise de jalousie, mais sur quoi bon dieu ! Mon regard se releva quand elle enchaina.

« Je n’ai pas aimé la façon dont tu as parlé à Erin, ni ta façon de la regarder. » Elle fixe son regard sur un point sur le sol pour éviter de le regarder. Il a raison, il est temps de percer l'abcès qui la fait souffrir depuis déjà trop longtemps. « Tu me traites comme une maîtresse qu'il faut à tout prix cacher. »

Une maîtresse ? mais elle va chercher ça où ? Je soupirai, longuement. Tout cela à cause d’un regard déposé sur Erin… elle est jalouse d’Erin ! Non mais… je ne sais pas si je dois lui rentrer dedans pour lui montrer que tout cela est ridicule ou non. « Et tu penses que j’ai envie de batifoler avec Erin ? » On va faire ça par étapes.

Elle relève les yeux et les plante dans ceux de John « Et ça change quoi ce que je crois ou non ? Si l'envie te prenait de batifoler avec Erin ou une autre, tout ce que je pourrais faire ce serait fermer ma gueule. Je n'existe même pas ! Pour tout le monde tu es un célibataire endurci qui collectionne les femmes ! » Se relève brusquement en secouant la tête pour aller se passer un peu d'eau sur le visage dans la salle de bain.

Oula oula, j’eu un mouvement de recul. Et la suivit dans la salle de bain. Je soupirai « Ce que ça change Nathalie, c’est que tu es en train de me faire une crise de jalousie, car j’ai osé regarder et taquiner une autre femme ! Si j’avais voulu te tromper, j’ai eu moult occasions de le faire et cela n’ait jamais arrivé ! La plupart de mes collaboratrices sont des femmes superbes ! Que je pourrais avoir facilement ! Et pourtant, la seule qui est dans mon lit et que j’aime c’est une belle rouquine ! Qui ne se rend pas bien compte qu’elle est au-dessus de toutes ses femmes ! » J’eu un mouvement agacé pour revenir dans la chambre « Mais ça tu t’en fou ! Tu ne vois que ce qui t’arrange ! »

Nathalie soupira... décidément il ne comprenait rien. Elle le suivit dans la chambre. « Je sais que tu as pleins d'occasions, et que je suis la seule à partager ton lit et que tu m'aimes. »

Bon alors, pourquoi tu m’emmerde avec ta crise sérieusement ? Une fois qu’elle est dans la chambre je la regarde. « Et tu veux quoi exactement ? Que tout le monde sache qu’on est ensemble ? » Mon regard était posé sur elle sérieusement.

« Oui. J'en ai marre de me cacher. J'en ai marre de faire comme si de rien n'était, de devoir faire attention à tout ce que je dis ou fait qui pourrait nous trahir. J’en ai marre d'être une femme de l'ombre » Elle le regarde sérieusement elle aussi. Un regard un peu triste. « Je ne suis pas en train de te demander en mariage rassure toi. Juste d'exister vraiment dans ta vie »

Je restai interdit. Personnellement, je ne désirais pas que cela se sache. Pour plusieurs raisons. Caldwell attendait qu’une chose pour me virer. Et comme il n’y arrivait pas niveau compétence, il attendait que je trouve une « copine ». C’est con, mais l’officier supérieur qui a quelqu’un ça fait « conflit » d’intérêt. Et puis même, je ne voulais pas qu’elle soit la cible principale des autres femmes, ou bien des ennemies juste pacque c’est ma compagne. Donc pour m’atteindre il faudrait l’avoir elle. Et sa vie de petite assistante serait que trop changer. Karola, ne la voudrait peut-être plus… Bref. Il n’y avait rien d’avantageux, sauf pour son égo à elle. « Tu as pensé qu’en faisant ça, je t’expose directement au danger ? ».

Elle eut une petite moue. « Au danger ? quel danger ? tu as peur que Marie mette de la ciguë dans mon café ? » Elle secoua la tête tristement.

« Non Nathalie. En étant ma compagne, tout le monde le saura. Et comme tout fuite dans cette fichue cité, cela pourra revenir à certain de nos ennemis ! Et croit tu que je ferai quoi en voyant Koyla t’égorger ? Déjà que je n’étais pas loin de la faire avec Ford ! » Je soupirai longuement. « On ne partira plus en mission ensemble, tu ne seras plus en charge de me seconder administrativement. Tu devras sûrement changer de service, pour éviter justement les conflits d’intérêt. On sera surveillé au moindre écart. Dès que tu seras en danger, on va me dire de rester sur Atlantis… ». Mon regard resta figé sur elle.

Elle secoua la tête tristement.

« Tu vas être la cible numéro 1 Nathalie ! » dit-je d’un ton lasse

« Crois-tu vraiment que le secret tiendra sur du long terme ? enfin, si tu envisages que notre relation peut durer. Et tu crois qu'il se passera quoi si on se fait surprendre un jour ? »

Je soupirai. « Me semble que si je ne voulais pas que ça dure, je t’aurais quitté à cet instant, ou tu me demande d’officialiser » Je me mis à marcher. « On en est pas encore là. Je ne veux pas que toute la cité le sache, je ne veux pas être le people de service ! Il y a beaucoup de couple sur la cité. Et tous se cache et quand quelqu’un découvre, la personne a la décence de tourner le regard ». Il la regarde longuement « Je suis certain que tu as dû surprendre quelques personnes non ? ».

Elle rougit et baissa le nez en repensant à sa rencontre au petit matin avec Gabriel sortant des quartiers de Karola. « Je sais. Mais ça ne m'empêche pas de souffrir de cette situation » dit-elle d'un ton résigné

Je m’approche de ma compagne mettant mes mains sur ses épaules pour toucher sa tête « Ce qui importe c’est ce qu’on pense l’un de l’autre ! Tu sais que c’est toi que j’aime. Je sais que c’est moi que tu aimes. L’officialisation n’apportera rien de plus. » dit-je d’une voix douce. Je ne sais pas si ça allait marcher pour la calmer, mais j’avais pas envie d’officialiser.

Elle soupira et pencha la tête pour poser son front contre celui de John. « Je sais, ce n’est pas tellement une officialisation que je veux, c'est juste ne plus subir le stress permanent de craindre de faire un faux pas... Je suis fatiguée John... »

Il l’embrasse tendrement sur le front « Si un jour ça arrive, ne t’inquiète pas. Il y a toujours une solution ». J’avais bien envie de lui dire que là, c’est elle qui me fatigue, mais une nouvelle fois, c’est à cause de ma mauvaise humeur. Je savais que ça allait arriver un jour cette discussion. Et franchement, j’aurais préféré dans un autre contexte. Mais on y peut rien. Je la regardai malicieusement. « Et arrêtes de t’imaginer des choses avec Erin ou une autre, sinon je te fais une crise car tu parles avec Matt ».

Elle rit « Et pas qu'à lui ! » répondit-elle d'un ton taquin

Je me mis pouffer « Rho mais c’est inamissible ça ! Tu vas finalement rester attacher ici. Comme ça plus de tentation » Il l’attrape et la colle contre, lui mordillant le cou.

Elle soupire en l'enlaçant, lui rendant ses mordillements. « Je veux bien restée à attacher ici, mais uniquement si tu restes avec moi » le taquina-t-elle en se blottissant contre lui.

« Après avoir fait des pieds et des mains à Weir pour partir en mission ? » Il l’embrasse « Non je vais te garder à l’œil plutôt »

Elle rit. « Moi aussi je vais te garder à l'œil ! » Elle soupira en enfouissant son nez dans son cou, le frottant contre sa peau et laissant son odeur l'apaiser.

« Eh bien fait, j’irais draguer Matt. » Je me mis à rire, avant de repenser à une petite blague, je lui avais parler de ma petite séance cinéma avec mes hommes qui ce fut finit en bataille de popcorn « Tu sais qu’on lui a fourrer des marshmallows dans la bouche avec Erin ? Je me demande combien de fruit de la passion peut rentrer dans a bouche tiens ! S’il n’est pas sage ! »

« Je ne sais pas, on fera l'expérience » rit-elle

Je me mis à rire « Oh ouai ! 'ai la meilleure chérie qui suis mes bêtises ...Je suis certain que Karola sera ravie de voir ce prodigieuse spectacle ».

« Oh, je pense que si c'est pour faire des bêtises aux dépends de Matt, elle pourrait bien se découvrir un peu d'humour »

« C’est certain ! » Je la regardai, frottant ma tête « On va manger ? Je dois passer à l’armurerie, mais je te rejoins là-bas » je soupirai « enfin si j’arrive à éviter Caldwell »

Elle releva la tête et le regarda un peu surprise. Il était rare qu’ils déjeunent ensemble. « Si tu veux. »

Je lui souris, avant de l’embrasser et filer. « Si Caldwell te demande où je suis, tu lui réponds que je suis mort ok ? » dit-je d’un ton profondément gamin
Elle rit de sa taquinerie en le regardant quitter sa chambre.


© Starseed


_________________
    Colonel John Sheppard
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Remise en question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» remise en question .
» [Déc] Remise en question et solitude || Bill ||
» Remise en question des sentiments ... ♥ [With Juice]
» Remise en question sur la discrétion [Sarah Essen]
» Le débat sur la question du protectorat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 4 - Quartiers du Personnel-