Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Sarah Moore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Sarah Moore Mar 30 Aoû - 5:21
DOSSIER DE CANDIDATURE DE SARAH MOORE
ATLANTIS




Carte d’Identité

» Nom : Moore
» Prénom : Sarah
» Âge : 29 ans
» Date et Lieu de Naissance : 6 avril 1987, Nashville, Tennessee (USA)
» Nationalité : Américaine
» État Civil : Célibataire
» Arrivée sur Atlantis : Expédition de renfort (Mars 2016)
» Poste occupé : Militaire, Soldat de Première Classe
» Spécialité : Déminage, confection et utilisation sur le terrain d'explosifs.


Informations Médicales

» Groupe Sanguin : O+
» Gène des Anciens : (à remplir par l'administration après le lancé du dé) ...
» Inoculation du gêne des Anciens ? : (à remplir par l'administration après un mois de jeu et une demande d'inoculation) ...
» Pathologie : Aucune allergie ou intolérance connue.
» Antécédents médicaux : Opérée en 2010 pour extraire plusieurs éclats de shrapnels reçus à la hanche gauche suite à l'explosion d'une bombe à sous-munitions située à une cinquantaine de mètres. En conserve d'importantes cicatrices en zébrures.

Hospitalisée avec ré-éducation en 2013 pour fracture du pied consécutive à la détonation d'une mine anti-véhicule sous son VTTB. Vérifie désormais toujours deux fois si son harnais est bien attaché lorsque embarquée dans un blindé.


Personnalité & Objet choisi

» Caractère : Sarah est le produit d'une emmerdeuse finie, têtue et garçonne passée dans le moule de l'institution militaire. Il en résulte un individu un peu ambigu, une femme audacieuse au tempérament de feu qui sait, lorsque c'est nécessaire, se consacrer corps et âme à la réussite de l'objectif désigné.

La jeune militaire est une adepte du sarcasme et de la blague en situation de stress ; pleine d'humour et d'ironie, elle donne l'impression de pouvoir prendre les contextes les plus désastreux avec une légèreté qui plaira aux uns et hérissera les autres. Assez pragmatique, elle peut faire montre d'une incroyable concentration du fait de son expertise avec les explosifs : malgré son fort caractère, Sarah ne s'encombre pas du moindre illogisme et peut éventuellement se révéler froide dès lors qu'il s'agit d'accomplir une mission, se conformant strictement aux ordres. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle s'estime coupable d'avoir perdu un camarade si proche qu'elle l'en considérait comme son âme-sœur (en-dehors de toute considération amoureuse) et en conçoit parfois une vive détresse.

Non dépourvue de courage, voire de témérité, elle est aux risques ce qu'un papillon est à la lumière - si le jeu en vaut la chandelle, l'ancienne ranger ira droit au feu.
» Phobies : A peur du vide, bien qu'elle ne semble pas plus dérangée que ça dans un appareil volant.
» Objet choisi : Une minuscule figurine (de la taille de son pouce) faite de morceaux de bois reliés en leur cœur par une mince ficelle. Le personnage lui-même évoque vaguement une femme, l'objet étant de confection grossière.

Compétences

Personnel Militaire

Compétences Primaires Compétences Secondaires

  • Corps à corps : 0 (A depuis longtemps laissé de côté cet aspect du combat)
  • Précision du tir : 6 (3rd Division d'Infanterie, 75th Régiment de Rangers)
  • Infiltration : 3
  • Pilotage : 1
  • Esprit d'équipe : 0 (La mission d'abord !)

  • Explosif : 10 (Raison de la réquisition pour Atlantis.)
  • Résistance à la douleur : 3
  • Influence : 0
  • Sang Froid : 6
  • Soins : 0
  • Technologies : 1
  • Mécanique : 0


Histoire


« Je suis née dans la clinique Belford de Nashville, la capitale du Tennessee. Ce qui est amusant, c'est qu'on a pour habitude de surnommer cette région le Volunteer State, l'État du Volontaire... Si seulement ils savaient dans quoi je me suis embarquée, au pays ! »

Sarah est la dernière née d'une fratrie de trois, la fille d'un enseignant de faculté de droit et d'une standardiste pour ambulances ; gamine, elle a vécu la vie dont peut rêver n'importe quelle môme d'une banlieue résidentielle des États-Unis. Si l'on exclue, signalerait-elle, le fait qu'elle a passé les quinze premières années de son existence à se démener pour survivre à ses deux grands frères.
L'un dans l'autre, elle a eu une enfance qu'aujourd'hui la militaire estime idéale. Bien entourée, elle profitait de la présence d'une mère employée à mi-temps et se voyait gratifiée d'une vie de famille plutôt complète pendant les vacances scolaires : ceux qui l'ont connue à cette époque évoquent une morveuse espiègle et pleine de malice, redoublant d'ingéniosité lorsqu'il s'agissait de faire des pieds-de-nez à ses frangins, ses parents et les consignes de manière générale. Quelques mauvaises langues suggéreraient qu'elle n'a pas tellement changé une fois adulte et que ceci explique qu'elle soit toujours soldat du rang, ce à quoi l'accusée répondrait probablement d'un geste grossier.

« Down, set... Hut ! HA ! Feinté par une nana, gros naze ! »

On pourrait difficilement trouver de meilleur qualificatif pour l'adolescente que Sarah a été que celui-ci : garçon manqué. Ayant compris qu'être une grande gueule facilitait la vie et commençant à percevoir que l'audace était souvent récompensée, la native de Nashville s'évertuait à montrer à tous qu'elle pouvait être la meilleure (ou la pire, selon le point de vue notamment de ses parents) des casse-cous. S'ingéniant à s'incruster sur les terrains improvisés, parfois vagues, où les mioches pratiquent le football - américain -, lançant et relevant à tout-va des défis tous plus provocateurs les uns que les autres, on ne tarda pas à la voir comme une sorte de survoltée du dimanche. On l'adorait ou on la détestait, mais il n'y avait pas beaucoup d'entre-deux : et ça lui allait très bien comme ça, Sarah aimant s'entourer d'un décor dépourvu de nuances. C'était toujours tout ou rien, quitte ou double... Une manière pour cette gamine de s'affirmer dans un monde dont au fond, elle avait terriblement peur.

« Sac à dos, check, manuels, check, trousse à stylos check aussi... 'Manque un truc. Hé, m'man ! T'aurais pas vu mes strings ? »

Tout le monde n'a pas la chance d'aller à l'université. Si chacun des deux frères de Sarah s'étaient essayés à la première année, aucun n'avait percé dans ce domaine ; l'aîné s'était plutôt engagé dans les forces de police, tandis que le suivant avait pris le chemin de l'auto-entrepreneuriat en gérant un site d'intermittents du spectacle. Pour la jeune américaine - ainsi que pour son professeur de père, lequel formulait le souhait ardent de voir un de ses enfants prendre le chemin des études supérieures - c'était là l'occasion de casser la routine familiale. Naturellement, comme dans tout ce qu'elle faisait, Sarah avait décidé d'y mettre un bon paquet de panache et de passion, priant pour que ça passe comme ça.
Elle réussit sur le fil les examens d'entrée à la faculté du centre-ville. C'était pour elle ainsi que pour ses proches un véritable tournant dans sa vie : l'un des gamins Moore allait finalement cirer les bancs et décrocher un diplôme... ou essayer.

L'université Vanderbilt de Nashville n'avait rien d'un Harvard ou d'un Oxford, mais elle demeurait plutôt bien cotée dans le pays. Et surtout, elle permettait à ses étudiants de se créer un véritable menu académique en piochant de-ci de-là dans la foule des disciplines proposées, ce qui arrangeait bien une Sarah à l'esprit surchauffé ne sachant plus trop où donner de la tête. Elle arrivait dans un milieu dont l'effervescence lui correspondait bien, avec ses programmes surchargés, ses élèves enthousiastes prêts à croquer la vie à belles dents, ses examens continus avec leur lot de révisions à la dernière minute et bien entendu ses fêtes délirantes.

Comme beaucoup de jeunes filles, Sarah se pliait au système de vases communicants propres aux universités voulant que moins l'on était expérimentée, plus on la ramenait.
Et elle n'était pas du tout expérimentée.

« Et alors, c'est à ce moment-là que je lui suis montée dessus. Comme un putain de cheval ! Et après ? Ben après j'ai sauté le plus haut que j'ai pu pour lancer le ballon, bien sûr ! ...Je parlais de football, voyons. Pas toi ? »

Sarah compensait son manque flagrant d'académisme par une obstination acharnée (généralement mise au service des révisions entre minuit et trois heures du matin) ainsi qu'un don rare pour le sport et notamment le football. Dédaignant le prestigieux club de cheerleading, elle fit des pieds et des mains pour participer aux épreuves d'entrée de l'équipe universitaire : les résultats qu'elle obtint surprirent les joueurs chevronnés et coachs bougons, qui délibérèrent plusieurs jours pour savoir si une fille pouvait bien intégrer leurs rangs. Ce n'aurait pas été une première dans l'histoire du sport, mais c'était suffisamment exceptionnel (et la candidate en question, suffisamment insupportable) pour mériter une soigneuse délibération.

On décida de la mettre à l'essai, en quarterback remplaçante. Celle qui lançait les ballons sur le terrain, et advienne que pourra ; il n'en advint que du bon.
Il fallait croire que Sarah avait une main bénie de Dieu. Hail Mary désignait ces passes incroyables survolants des yards et des yards pour permettre à l'équipe de remonter toute la longueur des champs de jeu, et la dernière née des Moore s'y montrait à ce point douée - d'autant plus qu'elle adorait ça - qu'on commença à parler de Hail Sarah. Mais pas trop, sinon l'intéressée s'en gargarisait pendant des heures après l'entraînement.

« Et c'est quoi ton problème, à toi ? T'as cru que c'était la foire à l'empoigne ici ? Connard, viens un peu par ici que j'te-...! »

Évoluant dans un milieu masculin, l'étudiante croyait devoir en adopter les stéréotypes. À outrance, si bien qu'elle causait des problèmes plus souvent qu'à son tour, réagissant avec feu à toutes les provocations (ou tout ce qu'elle prenait pour une provocation). Les sanctions disciplinaires finirent par tomber, puis pleuvoir, tant et si bien que son cursus s'en trouva menacé. Ce n'est qu'alors qu'elle accepta de mettre un peu d'eau dans son vin, de mauvaise grâce, au grand soulagement de ses parents et de ses camarades de jeu.

Toutefois chasser le naturel est la meilleure façon de le faire revenir au galop.

C'est lors d'une soirée un peu mouvementée que Sarah se retrouva prise dans une bagarre, au milieu des effluves d'alcool et de testostérone. Une bagarre vilaine, où il y eu des bris de verre et des points de suture ; elle ne s'étendit jamais sur ce qui s'était passé, mais elle y gagna un ami pour la vie et un renvoi de l'université Vanderbilt.

« Hé, Jake... Tu étais sérieux quand tu parlais de t'engager à l'armée ? Parce que là, tu vois... ça ne me paraît plus être si taré que ça. »

Jake Fennighan était un grand gaillard originaire du Dakota du Nord et venu avec sa mère dans le Tennessee pour des raisons qu'il avait toujours gardées floues. Assez beau, plutôt mystérieux, sérieux et gentil, il méritait selon Sarah qu'elle ai fait une croix sur ses années à la faculté. Il y avait, depuis cette fameuse soirée, un lien fort et confus qui s'était tissé entre eux deux. Ils zonèrent ensemble quelques mois après l'incident, partageant leurs soirées puis leurs journées, apprenant à se connaître d'une façon qu'aucun n'avait pu anticiper. C'était plus qu'une simple amitié, mais ça n'avait rien non plus d'une amourette ou de deux jeunes gens qui se tournent autour sans oser s'avouer leur attirance : c'était davantage comme deux âmes-sœurs subitement réunies, se comprenant mutuellement et trouvant chez l'autre exactement ce qu'il vous manquait à vous.

À la moitié de l'année ils décidèrent de sauter le pas ensemble, et de signer pour l'US Army.

Autant pour les rêves de voir une Moore universitaire, songèrent ses parents. Mais après tout, si elle pouvait être heureuse comme ça ?

« Oh vacherie... hé... j'savais même pas qu'on avait des muscles là, dis donc... Chef, oui chef ! J'me tais dans les rangs, chef ! »

Pour certains, il était impensable qu'une personne aussi excitée et au tempérament de feu que Sarah pouvait l'être fasse bon ménage avec la stricte discipline de l'armée ; pour d'autres, c'était exactement ce dont elle avait besoin.
Et ces derniers avaient raison.

Elle trouva dans ce cadre ferme l'autorité sans concession qu'il lui fallait pour se tenir à quelque chose, avancer dans une même direction ; sans pour autant qu'elle ne perde de son caractère provocateur, écopant régulièrement de sanctions - n'allant généralement pas au-delà du laminage physique au travers d'exercices à n'en plus finir. Jake et elle s'intégrèrent facilement dans la compagnie d'élèves de Fort Benning, en Géorgie (la base de l'US Army la plus proche du Tennessee). Là-bas, ils firent leurs classes en se serrant les coudes comme deux camarades savent le faire.

Elle découvrait, alors, de manière ambiguë et pas tout à fait encore nette, ce qu'un frère d'armes pouvait bien signifier.

« C'est demain le grand jour. Fini le terrain d'entraînement, bonjour le charter pour le Moyen-Orient. Ce soir, c'est clair, je fais la fête. Mais j'veux pas y aller seule. »

Une soirée mémorable. Ou pas, si l'on prenait en considération les litres d'alcool que les deux fraîchement qualifiés soldats de la 3ème division d'infanterie s'envoyèrent par le gosier. Bras-dessus bras-dessous, ils écumèrent les bars comme seuls les militaires savent le faire : c'est-à-dire deux crans au-delà du déraisonnable, et encore un pour la route. Ce n'était pas tous les jours qu'on partait pour l'autre bout du monde, hé !

« C'est tout à l'heure le grand jour. Merde, j'arrive même pas à trouver mon lit. Ah bah l'est là... mais j'veux pas dormir seule. »

Les quelques heures les séparant de la montée dans l'avion, ils les passèrent ensemble. Habillés, ivres morts, l'une dans les bras de l'autre : et pas une minute ils ne dormirent, ni ne s'embrassèrent. Passant les instants dans la pénombre simplement à partager, par le toucher, les angoisses leur fouaillant le ventre. Un peu de chaleur humaine, ç'allait être leur bien le plus précieux au cours des mois à venir.

L'Irak, Sarah devait le trouver beau. Beau et terrible, avec ses étendues de dunes caillouteuses vastes et dansantes comme les vagues du Pacifique, ses falaises d'ocre baignées d'un éclatant soleil et ses villes tour à tour noircies ou débordantes de vie. La troisième guerre du Golfe, comme les américains l'appelaient, consistait surtout à pacifier les dernières zones et à survivre à la guérilla constante gangrenant les terres des deux fleuves.
Par la force des choses, par audace et par une envie brûlante de ne plus revoir un camarade déchiqueté, Sarah s'intéressa de près aux bombes, mines et autres sous-munitions largement utilisées par les milices locales. Les vétérans insistaient pour qu'elle cesse ses conneries, selon leurs termes ; Jake, lui, savait qu'il fallait lui laisser la bride sur le cou.

Il ne fallut même pas un trimestre pour que la jeune soldate comprenne parfaitement les bases des explosifs artisanaux et militaires. Avec répugnance, son commandant d'unité accepta de lui confier la responsabilité du stock de grenades : Hail Sarah reprit du service, non plus sur le terrain de jeu mais sur le champ de bataille.
De mémoire de régiment jamais on n'avait vu un GI, encore moins une femme, lancer ces petits engins de mort à une telle distance. Sa précision et sa main ferme compensaient toutes les lacunes des lance-grenades, en faisant un élément de choix lorsqu'il s'agissait de déloger l'ennemi : tandis qu'au camp, elle passait des heures à étudier et décortiquer toutes sortes d'explosifs. Elle en devint experte, à la surprise de ses pairs.

Le temps passa, et les années se suivirent. Sarah et Jake passèrent au travers de diverses instructions et divisions, formant un duo d'une rare efficacité opérationnelle ; ils atterrirent dans le 75ème Régiment de Rangers, qui curieusement était basé à Fort Bening où ils avaient fait leurs classes.

« Goddamn it then, Rangers, lead the way ! »

L'Afghanistan. Un autre théâtre d'opérations. Dès le premier jour, Sarah sentit qu'elle n'aimait pas cette contrée. Quelque chose dans l'air, dans le sable et les galets faisait frémir une fibre de son être, d'un frisson d'horreur et de peur.
On l'employa selon ce qui était devenu sa spécialité : le maniement des explosifs. Jusqu'à ce jour où...


***

« Arrête Sarah ! Ne bouge plus ! »

Il y avait dans la voix de Jake une tonalité que je ne lui connaissais pas. J'étais fière de lui : il était devenu sergent alors que j'étais restée du rang à cause de mes incartades. Je ne voyais que son visage couvert de la poussière du désert, à la fenêtre de son VTTB. Engoncée dans mon équipement lourd, je ne ralentis même pas à son intimation et continuais de courir dans sa direction. La colonne de blindés était au point mort : en seconde position dans le convoi, il n'était précédé que par la carcasse fumante d'un transport ayant sauté sur une mine.

« Arrête putain ! Le terrain est piégé de partout ! »

Il avait raison. Personne ne l'avait vu venir ; cette route était utilisée depuis plusieurs mois sans qu'aucun incident n'ai été à déplorer. Peut-être qu'ils étaient venus la nuit pour le bourrer de TM-89, allez savoir. C'est un passe-temps comme un autre.

« Je m'occupe de ta roue avant gauche » haletai-je en arrivant à sa hauteur.

Il avait signalé par radio avoir entendu une sourde détente lorsque le pneu s'était coincé dans un nid de poule. Toute la procession s'était immobilisée, et plusieurs détonations avaient alors retenti. D'autres appels plus ou moins paniqués s'étaient mis à saturer les ondes.

« Oublie. Va plutôt t'occuper des véhicules bloqués à l'arrière, il faut faire demi-tour. »
« Non, toi d'abord. »
« Bordel, Sarah ! » cria-t-il, me foudroyant des yeux. « Arrête de faire la conne. Les blindés doivent rebrousser chemin, alors sécurise ceux de l'arrière ! Qu'ils se dégagent de là d'abord. Si tu t'occupes de mon VTTB je ne pourrai toujours pas me retirer. Plus on reste immobiles longtemps, plus on court de risques. »

C'était d'une froide et imparable logique. Je le fixais un moment, désemparée, saisie d'un terrible pressentiment.

« Okay, t'as gagné. Je m'y colle » lançai-je en détalant dans l'autre sens, remontant la colonne en surveillant mon capteur à sous-munitions d'un œil devenu expert.

Il m'avait fallu presque une heure pour désamorcer les deux vieilles mines artisanales enclenchées par les autres transports. En retournant auprès de Jake, je me faisais la réflexion que c'était un miracle qu'aucun tir de roquette ne soit venu nous frapper.

« Alors, ta putain de roue... » commençai-je, couverte de sueur, en arrivant au niveau de sa fenêtre.

C'est alors que je vis une silhouette se dresser au sommet des dunes par-devers nous. Je reconnus la forme familière et abhorrée d'un RPG. Et Jake aussi.
Il ouvrit sa portière d'un coup pour sauter dans le sable, m'attrapant par le bras avant de m'entraîner à sa suite. Nous foncions à toute allure vers l'arrière lorsqu'une explosion assourdissante déchira l'air, son souffle nous projetant contre le sol comme des poupées de chiffon. Sonnée, le visage dans le sable, j'ouvris la bouche pour crier sans rien entendre d'autre qu'un sifflement suraigu.


***

Je me suis longtemps demandée... et si j'avais été plus rapide à sécuriser les autres blindés, serait-il encore en vie ? Ou peut-être que le taliban avait simplement attendu que la démineuse se montre pour faire usage de son arme ? Des questions cruelles, me revenant en mémoire pendant de trop nombreuses nuits. J'avais été arrêtée de service pendant deux mois suite à l'événement, après quoi j'avais subi toute une batterie d'évaluations et d'épreuves. Aussi bien physiques que psychologiques.

Ça m'avait agacé, profondément. Qu'on ne me prenne pas pour une imbécile ! Je n'avais rien d'une victime ou d'une fichue traumatisée, j'étais juste... juste... que j'avais mal, quelque part dans la poitrine.

En fait, je m'étais gourée du tout au tout. Je l'ai compris lorsque ces types sont venus me voir dans mes quartiers à Fort Bening, avec leurs papiers à la con. Clauses de confidentialité, mission secrète, réquisitionnée en tant qu'experte en explosifs. Pas de permissions possibles, solde beaucoup trop élevée pour être honnête.

Je les ai envoyés promener, d'abord. Ils n'ont pas insisté. Jusqu'à ce que mon commandant d'unité du 75ème se pointe.

« Faites pas chier, Moore » qu'il a dit. « Ces gars ont besoin de vous. Vous avez pas tué le sergent Fennighan ce jour-là : vous avez sauvé l'équipage de deux VTTB. Je vous emmène boire un coup et après, vous signerez leurs putain de papiers. »

J'étais tellement imbibée en revenant à la base que je n'ai même pas pu signer droit. Plutôt un genre de gribouillis informe.

C'est comme ça que j'ai pris mon service pour Atlantis et que tout a commencé...

» Comment votre personnage a-t-il vécu le moment il a pu poser les pieds sur Atlantis ? Ses premiers pas sur la Cité des Anciens ? :

Nom d'un bloc d'octanitrocubane.

Je titube sur la passerelle d'arrivée, chargée comme une mule et pivotant sur moi-même tout en avançant. Tout ici respire une sorte de magie du soixante-douzième siècle : l'architecture inhumaine des lieux, les veines d'énergie qui semblent courir le long des parois de la cité, faites comme d'un mélange de métal et de sédiments... Je perçois une sorte de lointain et doux bourdonnement, régulier, semblable à la chamade sereine d'un cœur de plasma. J'ai l'impression de fouler des pieds un étrange Eden, futuriste et pourtant bien réel.

« Identité ? » m'interpelle, blasé, un soldat en faction. Il doit visiblement s'occuper de vérifier que personne n'est resté à bord du Dédale et je me doute que le spectacle de nouveaux arrivants déboussolés doit le lasser, à la longue.
« Première classe Sarah Moore, anciennement du 75ème régiment de Rangers, US Army » répondis-je machinalement, parcourant du regard l'intérieur d'Atlantis.

Cette seule atmosphère dépasse toutes mes anticipations, de loin. Ces histoires d'Anciens, d'autres mondes, de races extra-terrestres amies ou hostiles... Je n'ai pas encore emmagasinées toutes les informations qui m'ont été délivrées. Lentement, passant les pouces sous les bretelles de mon sac bourré à craquer de matériel à destination de la garnison, je m'approche d'une gigantesque verrière. D'ici, on a une vue imprenable sur l'océan flanquant les bras d'Atlantis, calme et surplombé d'un ciel tout aussi paisible. La vue en paraît tellement... irréelle...

Je me masse brièvement les paupières, la gorge nouée. Ce n'est pas le moment de rêvasser : je ne dois pas oublier que cet endroit est avant tout une base militaire, à partir de laquelle sont lancées des opérations en direction de divers terrains de guerre. Je n'ai pas été invitée en qualité de touriste.

Je rouvre les yeux, le regard affermi, me tournant vers le garde.

« Parée à servir. Où je prends mes quartiers ? »


Vous derrière l’ordinateur

» Prénom ou Surnom : -
» Âge : 23 ans
» Célébrité de votre avatar : Jessica Biel
» Comment avez vous connu Atlantis Insurrection ? (Google ? Ami ?) Via une recherche Google, tout simplement. Je recherchais un forum RP contemporain ou futuriste.
» Connaissez vous les séries Stargate ? Euh, vite fait. °° Genre je connais vaguement l'univers de SG1 et d'Atlantis, mais dans le détail, c'est mouru.
» Souhaitez vous être parrainé ? : Psschh ! Nan ! ...quoique en fait, j'sais pas. Je ne crois pas que ça soit nécessaire.
» Multicompte ? Non plus.
» Codes du Contrat : (Ils sont cachés dans le règlement ; copiez/collez les 3 entre les balises.)


Dernière édition par Sarah Moore le Mar 30 Aoû - 19:08, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 8900
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Sarah Moore Mar 30 Aoû - 8:57
EPOUSE MOI ;-)

J'exige un lien entre ex-membres du 75th Rangers XD
Par contre je suis étonné du 0 en corps à corps et en esprit d'esprit.

Rien à redire de mon côté, t'es validée !
(attention à mettre l'avatar dans la fiche ;-)

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan


Dernière édition par Matt Eversman le Mar 30 Aoû - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Admin
avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 317
Admin
MessageSujet: Re: Sarah Moore Mar 30 Aoû - 8:57
Le membre 'Matt Eversman' a effectué l'action suivante : Lancé de dés


'Gêne ATA' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atlantisinsurrection.com

avatarInfos√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Age : 30
√ Messages : 727
√ Localisation : Atlantis

Erin Steele
Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Sarah Moore Mar 30 Aoû - 8:59
Coucou et bienvenue sur le forum =D

_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Sous Lieutenant Pedge Allen - Teshara Lays ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Sarah Moore Mar 30 Aoû - 9:04
Coucou et bienvenue :3

J'adore ta fiche, elle envoie du pâté !!!

(Dis ? Y a moyen qu'on négocie un petit lien toutes les deux ? *-*)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Sarah Moore Mar 30 Aoû - 10:42
bienvenue ici :)1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Sarah Moore Mar 30 Aoû - 12:22
Merci à tous et toutes !

Matt a écrit:
je suis étonné du 0 en corps à corps et en esprit d'esprit.
Bah l'esprit d'esprit j'ai essayé mais il s'est toujours enfui le salauw. :g: C'est amené à évoluer ! Normalement. Peut-être. 'fin on verra.

Blanche a écrit:
(Dis ? Y a moyen qu'on négocie un petit lien toutes les deux ? *-*)
Bonjouh, ou-i c'est peu-ssi-bleuh *fort accent américain*

Mais plutôt directement dans le jeu non ? Car je vois mal comment ma GI américaine et ton épimio-... épimédi-... épidémiologiste française auraient pu se créer un tel lien dans le passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Sarah Moore Mar 30 Aoû - 12:42
Oui, dans le cadre du RP x)
A moins que tu aies été victime d'un virus foudroyant, mais ça ne me semble pas exploitable x)
On aura toujours le temps de voir pour un lien, mais j'dois dire que ta nana est plutôt intéressante, donc bon, je tente, qui ne tente rien n'a rien :p
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Sarah Moore Mar 30 Aoû - 14:09
Bonjour et Bienvenue parmi nous ! =)
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 19/08/2016
√ Messages : 208
√ Localisation : Proche d'une plante quelconque

Mike Femens
Dossier Top Secret
√ Age: 31 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Sarah Moore Mar 30 Aoû - 18:31
Bienvenue à bord soldat ! J'espère que tu te plairas par ici :P

_________________
Kit réalisé par la fabuleutissime Matt Eversman !



Une mauvaise herbe est une plante dont on n'a pas encore découvert la vertue

La musique donne une âme à notre cœur et des ailes à notre pensée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2194
John Sheppard
Dossier Top Secret
√ Age: 40 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Sarah Moore Mar 30 Aoû - 18:53
:welcomee:
J'ai beaucoup aimé ta fiche de garçonne manqué ! Bravo !
ça va donner des Rp intéressant tiens !

Rajoute une image sur ta fiche de ton personnage stp
Tu n'as aucune antécédent médicaux (blessures etc ?), ça me parait étrange pour une jeune femme qui ce bat beaucoup :)1

_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Sarah Moore Mar 30 Aoû - 19:09
Merci à toi !

Rajouté pour l'image et quelques petits bobos.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2194
John Sheppard
Dossier Top Secret
√ Age: 40 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Sarah Moore Mar 30 Aoû - 19:20
Pour moi ça me va tout ça :)1
Je te donne ma 1er validation avec les trompettes !


_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 26
√ Messages : 2083
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Sarah Moore Mar 30 Aoû - 20:17
Bienvenue !

Bravo pour ta fiche et ta jolie histoire wink Comme mes deux compères, je te valide sans aucun soucis ! Amuse toi bien :)1

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 22/01/2016
√ Age : 45
√ Messages : 801
√ Localisation : dans la galaxie Pégase

Aiden Ford
Dossier Top Secret
√ Age: 27 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Inoculation
MessageSujet: Re: Sarah Moore Jeu 1 Sep - 7:15
Bienvenue soldat ! Tu vas dépoter toi je suis sûr ^^

_________________
Aiden Ford Theme:
 





Médailles:
 


DC : Herakles Coeur de Thaïr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Sarah Moore Dim 4 Sep - 18:28
Bienvenue parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas

Sarah Moore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Elections US: Sarah Palin plus populaire que McCain
» Sarah Wild
» Sarah Eilanö
» Sarah Peverell
» Le GOP a depense 150.000$ pour habiller Sarah Palin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Prologue :: Bureau de recrutement :: Candidats acceptés :: Les disparus-