Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Ô temps suspend ton vol ....

 :: Prologue :: Bureau de recrutement :: Candidats acceptés :: Les disparus Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 12 Oct - 15:50
Invité
Invité
avatar



DOSSIER DE CANDIDATURE DE Alevtina KIESLANOVA.
ATLANTIS




Carte d’Identité

» Nom : Kieslanova.
» Prénom : Alevtina.
» Âge : 22 ans.
» Date et Lieu de Naissance : 21septembre 1994 à Anapa.
» Nationalité : russe.
» État Civil : célibataire.
» Arrivée sur Atlantis : Arrivée avec le Dédale en octobre 2016.
» Poste occupé : Technicienne informatique.
» Spécialité : Informatique (programmation et hackage).


Informations Médicales

» Groupe Sanguin : O-.
» Gène des Anciens : (à remplir par l'administration après le lancé du dé) ...
» Inoculation du gêne des Anciens ? : (à remplir par l'administration après un mois de jeu et une demande d'inoculation) ...
» Pathologie : Le câblage de son cerveaux en déficient : Alevtina est atteinte d'achromatopsie à la suite d'un traumatisme crânien, elle est atteinte d'une maladie génétique rare appelée Urbach-Wiethe puis elle possède une mémoire eidétique. De plus, elle est parfaitement ambidextre.
» Antécédents médicaux : Des signes de maltraitance dans son enfance.


Personnalité & Objet choisi

» Caractère :
Alevtina est une jeune femme qui fait preuve d'une détermination rare. Vous pouvez être assuré qu'elle ira au bout de ce qu'elle a décidé de faire et cela qu'importe le prix. Toute sa vie durant, elle a agit de la sorte sans jamais reculer face au danger ou à la difficulté, car elle tient à ses principes. Principes envers lesquels elle fait preuve d'une loyauté incroyable. Il en va de même avec les gens qu'elle apprécie, mais pour cela il faut réussir à passer ses défenses périphériques qu'elle a mis en place afin d'éviter de souffrir. La vie lui en fait bavé, les gens chargés de la protéger et de l'aimer l'ont trahie, des gens en qui elle croyait ont simplement vendu leur âmes pour un peu d'argent et tout cela a fait qu'elle a beaucoup souffert. Cela fait trop mal et elle ne fait pas partie de ces masochistes émotionnel, Alevtina fait tout pour éviter la situation qui la mettrait en difficulté, dans une situation où elle devrait s'engager émotionnellement, une situation où elle devrait choisir entre ses sentiments et ses principes. C'est pour cela qu'elle préfère les idées aux gens, les idées ne trahissent jamais et sont souvent inspirantes. Grâce à une idée, on peut déplacer des montagnes, on peut pousser un peuple à se soulever contre l'oppression d'un gouvernement tyrannique ou tout simplement rendre le monde meilleur. D'ailleurs, c'est souvent une idée qui provoque chez la jeune femme des envies de lutte. Son enthousiasme naturel est communicatif et souvent elle entraîne les gens à sa suite. Des gens qui n'ont pas forcément la même détermination ou la même loyauté qu'elle, mais qui se laissent séduire par son charisme, par sa gouaille, par son lumineux sourire. Cela est à double tranchant, car les gens peuvent la suivre comme la trahir au pire des moments. C'est peut-être pour cela qu'elle n'aime pas spécialement les gens et qu'elle va se réfugier dans le monde virtuel. Cette piètre opinion de l'humanité en général conjuguée à ses activités l'ont rendue particulièrement méfiante pour ne pas dire paranoïaque. Ceci dit, c'est ce trait de caractère qui l'a maintenu en vie pendant des années et lui a certainement évité de terminer dans une geôle russe. Son fort caractère, ses idées très arrêtées sur tout et tout le monde, ainsi que sa croisade ont fait de la jeune russe une personne maniant la provocation comme une arme pour pousser les gens à réagir, à réfléchir pour les moins lobotomisés par la société. Cette provocation est devenu un trait de caractère à part entière avec le temps si bien que maintenant il est impensable d'imaginer qu'elle a pu être une jeune fille adorable et sage. D'ailleurs, cet aspect de sa personnalité fait échos à son côté punk, son côté rebelle qui veut tout foutre en l'air pour reconstruire une société plus juste et plus équitable. Idéaliste, elle n'admet pas que le monde ne tourne pas rond et est prête à s'insurger à la moindre occasion. Souvent elle se fait la voix de la dissidence, la voix de l'objecteur de conscience, mais rarement la voix de la raison … enfin pas de la raison des gens fortunés et des dirigeants égoïstes qui veulent garder leurs privilèges au détriment de la majorité silencieuse. Oui, elle s'est donné pour mission d'être la voix de ces gens incapables de parler, car brisé par la vie et le carcan des puissants. Malgré sa « profession » qui réclame de la discrétion, Alevtina est une personne particulièrement franche et elle n'hésitera jamais à vous dire les choses en face. D'ailleurs, c'est une qualité qui lui a valu beaucoup d'ennuis notamment avec le gouvernement russe. Elle est particulièrement réputée dans le milieu des cyber-pirates comme étant une personne n'hésitant pas à dire les choses telle qu'elles le sont même si la vérité n'est pas belle. Puis, la jeune russe est une personne particulièrement inventive. En informatique, rien ne résiste à son cerveaux. Elle peut craquer n'importe quel code, n'importe quelle sécurité sans se faire prendre. D'ailleurs son surnom de hackeuse vient du fait que l'on a l'impression que ses interventions sont irréelles, pas possibles, qu'elles sont juste une possibilité alternative à la réalité. Elle est un fantôme qui se ballade comme elle veut dans l'univers cybernétique. En son royaume, elle est imbattable et fait preuve d'une inventivité incroyable qui la rend particulièrement imprévisible pour ses adversaires.
» Phobies : à cause de sa pathologie, Alevtina n'a peur de rien et ce manque d'émotion face à ce qui devrait en provoquer ne lui plaît guère. Peut-on qualifier cela de phobie, pas vraiment, mais c'est ce qui la met en rogne quand elle y pense. Cela l'énerve presque autant que l'injustice et les mensonges. Sinon, elle angoisse à l'idée de ne pas laisser de trace de son passage sur terre. L'idée même de retourner au néant sans rien avoir fait de grand qui laissera une trace dans l'histoire de l'humanité lui est insupportable. Elle veut que l'on se souvienne d'elle.
» Objet choisi : Sa mallette de hackeuse comprenant son super ordinateur portable monté par ses soins et son masque avec vocodeur intégré pour déformer sa voix.

Compétences

Personnel Technicien

Compétences PrimairesCompétences Secondaires

  • Sang Froid : 3
  • Technologies : 3
  • Informatique : 10
  • Mécanique : 0
  • Sabotage : 0


  • Capacité d'explication : 1
  • Bidouillage : 3
  • Corps à corps : 3
  • Précision du tir : 5
  • Pilotage : 0
  • Soins : 1
  • Sciences : 1


Histoire


Une jeune femme blonde aux cheveux courts se balançait sur une chaise. La pièce où elle se trouvait, était petite, simplement meublée d'une table et de deux chaises. Elle faisait face à la table qui la séparait de l'autre chaise occupée par un homme. Un type en costard noir et à la peau couleur café. Il tirait une tête de cent pieds de long et la lecture du dossier ne semblait pas le dérider. Cela faisait doucement sourire la jeune femme qui observait le mur derrière son vis-à-vis qui était en fait un immense miroir. Elle se doutait bien que c'est une vitre sans teint et qu'une flopée de gens décortiquait son comportement. Elle savait tout cela, mais la jeune femme s'en amusait plus qu'elle ne s'en émouvait. Finalement, le calme de la scène fut cassé par l'apparition d'un type plus grand et baraqué que le métisse, un type à la mine patibulaire qui ne semblait pas commode. En entrant, il lança un regard sombre à la belle blonde et va se placer derrière son collègue puis il commença à parle avec une forte voix éraillée.

- Type en noir patibulaire : Déclinez votre identité.

- Alevtina Kieslanova : Chuis la reine d'Angleterre, ça s'voit pas ? Un léger sourire narquois se dessina sur ses lèvres.

- Le métisse : Arrête de nous prendre pour des cons. On sait que tu es Uchronia.

- Alevtina Kieslanova : Qui ? J'connais pas c'type. En tout cas, c'est trop loose de s'appeler comme ça. Faut pouvoir l'porter c'nom.

- Type en nois patibulaire : On t'a déjà dit d'arrêter de nous prendre pour des cons. Alors, maintenant tu vas nous répondre.

- Alevtina Kieslanova : Moi ? Vous prendre des cons ? J'oserai pas voyons … Elle ne termina pas sa phrase et se contenta de laisser un petit rire passer ses lèvres en guise de provocation.

-Type en noir patibulaire : Putain, je vais te l'effacer ce sourire … Il fut interrompu par son collègue.

- Le métisse : Chut ! On se calme. Il regarde la jeune femme et se mit à lui parler sérieusement d'une voix grave. Ce n'est pas la peine de jouer avec nous. On sait que tu es la fameuse hackeuse Uchronia. Pas la peine de le cacher, mais si tu préfères, on peut toujours te remettre aux autorités russes. Un sourire mauvais déforma sa bouche à cette énonciation.

- Alevtina Kieslanova : Hum ! Intéressant comme proposition. Elle soutenait le regard de ses interlocuteurs avec un air de défiance.

- Le type en noir patibulaire : Tu crois que l'on rigole peut-être ?

- Alevtina Kieslanova : Osef ! J'en ai rien à foutre de c'que tu penses mon gros. Perso, j'pense que vous bluffez. Si chuis vraiment c'que vous dites, vous allez pas m'lâcher comme ça. Et surtout pas m'refourguer aux russes. Il m'semble que l'type Uchromachinchose en sait long sur les USA. J'parie que les russes seront heureux de mettre la main dessus.

La blondinette qui se balançait toujours sur sa chaise avec un air détaché, semblait avoir marqué un point. Les deux types en noir se regardaient quelque peu ébêté par la rétorque de leur interlocutrice. Ce fut à se moment là qu'une autre personne fit son entrée, c'était un militaire, un haut gradé d'après ses galons, mais la jeune russe s'en fichait royalement. De toute façon elle était incapable de dire le grade du nouveaux venu, elle n'y connaissait rien en hiérarchie militaire et encore moins celle des USA.

- Colonel d'état-majore Vance : Bonjour mademoiselle. Je vois que vous jouez la forte tête.

- Alevtina Kieslanova : Pas du tout général ???

- Colonel Vance : Non, je ne suis pas général. Je suis le colonel Vance et je fais partie de l'état-major inter-armée des USA. Ajouta-t-il avec un franc sourire.

- Alevtin Kieslanova : 'Tain comment il est trop pompeux ton titre mec. T'arrives à l'dire plusieurs fois rapidement sans t'tromper ? La jeune russe laissa échapper un petit rire taquin.

- Colonel Vance : Là n'est pas la question. Je pense que l'on devrait se pencher un peu plus sur votre cas mademoiselle.

- Alevtina Kieslanova : Mon cas ? J'vois pas, chuis juste une nana qui voyage un peu, C'tout !

- Colonel Vance : Bien sur et c'est pour cela que le FBI a repéré un certain nombre d'ancien agent du KGB sur notre territoire ? Des anciens collaborateurs de Poutine.

- Alevtina Kieslanova : Font p'être du tourisme !

- Colonel Vance : Non, ils sont là pour Uchronia et nos informations sont plus que fiables.

- Alevtina Kieslanova : 'Tain, mais c'est qui ça ? On n'arrête pas d'me casser les couilles avec c'te Uchronia et chais pas qui c'est.

Le militaire comprenait qu'il n'arriverait pas à faire craquer la jeune femme et ce n'était pas les deux types en noir de la CIA qui semblaient l'effrayer. Elle semblait même trouver la situation plutôt comique. Alors, il décida de jouer son va tout en sortant un dossier. Il plongea le nez de dans puis se mit à parler doucement et calmement.

- Colonel Vance : Alevtina Kieslanova. Citoyenne russe née le 21 septembre 1994 à Anapa d'un père contre-maître général à la compagnie de l'électricité et d'une mère chanteuse lyrique. Vous avez grandit entre un père alcoolique et violent et une mère dépressive et absente.

La jeune femme se mit à se dandiner sur son siège. La situation était particulièrement inconfortable, ou tout du moins elle le faisait croire, car de son côté elle avait fait le deuil de cette partie de son histoire. L'évoquer ne la mettait plus dans une rage noire comme pendant son adolescence. Maintenant, elle considérait cela comme un moteur pour ne pas commettre les même erreurs que ses géniteurs. En quelque sorte, ils étaient une forme de modèle pour elle, un modèle à ne pas suivre, une source d'inspiration de ce qu'elle voulait éradiquer sur terre. Devant ce que le colonel croyait être un succès de déstabilisation, il continua sur le même ton.

- Colonel Vance : Vous avez suivit des études au lycée public d'Anapa, mais vous n'avez pas décroché votre diplôme de fin d'étude. Votre dossier scolaire montre un fort taux d’absentéisme et une propension à la recherche de la confrontation avec l'autorité. Vous bossiez dans un cyber-café de Moscou avant de débarquer à New-York. Vous habitez dans un petit studio pas loin de votre lieu de travail et … Le militaire fut interrompu pas la jeune femme qui éclata de rire. Un rire franc et cristallin. Qu'est-ce que vous avez ?

- Alevtina Kieslanova : Rien … C'toi qui m'fait rire. T'crois vraiment qu'ton numéro va m'impressionner ? Z'êtez complètement à l'Ouest les gars.

La jeune russe attrapa le portable que le métisse avait laissé sur la table. L'agent spécial de la CIA fut arrêté par le colonel qui voulait voir ce qu'elle allait faire. Elle bidouilla quelques trucs et finalement elle planta son regard dans celui des trois américains qui lui faisaient face. Avec un petit sourire narquois en coin, elle commença à leur parler sur un ton serein fortement teinté par son accent russe.

- Alevtina Kieslanova : Colonel Vance, Mickael de son prénom. Né le 18 mars 1971 à Buffalo. Marié à Kathryn Winnick professeur de littérature au lycée Roosevelt. Trois enfants, Noémie 15 ans, Faith 12 ans et Léon 6 ans. Elle jeta un petit regarda espiègle en direction du miroir. Elle imaginait le remue-ménage qui régnait derrière la vitre sans teint. Je continue où cela vous suffit ? Je peux faire aussi la même chose pour vos amis de la CIA.

- Colonel Vance : Impressionnant ! Mais cela ne fait que confirmer ce que nous pensons tous ici. Vous êtes Uchronia.

- Alevtina Kieslanova: C'est vous qui l'dites ça … Elle fut interrompue par le militaire.

- Colonel Vance : Non, je l'affirme, car pour accéder à mon dossier, vous avez dû craquer des sites faisant parties des mieux protéger au monde. D'après nos estimation, il n'y a qu'une poignée d'informaticiens capable de cet exploit. Hormis Uchronia, nous connaissons leur identité réelle puisqu'ils travaillent tous pour nous maintenant. La nouvelle sembla quelque peu ébranler la jeune femme qui ne s'attendait pas à cette nouvelle. Comment croyez-vous que l'on vous ait retrouvé ? Ils ont tous mit en commun leur talent pour vous traquer. Le militaire afficha à son tour un léger sourire triomphant.

- Alevtina Kieslanova : J'vois. Logique de s'faire pincer quand les traîtres vous chasse. Elle s'enfonça dans sa chaise les bras croisés sur sa poitrine.

- Le type en noir patibulaire : Tu avoues maintenant ?

-Alevtina Kieslanova : J'avoue rien du tout du con.

-Le métisse : Mais tu vas arrêter de jouer les durs ? Tu … Le militaire coupa les agents de la CIA pour prendre la parole.

- Colonel Vance : Mademoiselle Kieslanova, nous ne sommes pas là pour vous poursuivre en justice, ni même vous forcer à travailler pour une de nos agences gouvernementales. Non, on veut vous offrir la chance de participer à quelque chose de grand pour l'humanité.

Cela éveilla la curiosité de la jeune femme et provoqua un échange de regard plein d'incompréhension entre les deux types en noirs. Ils pensaient pouvoir forcer la russe à bosser pour eux d'une façon ou d'une autre et là, le militaire était en train de leur enlever leur jouet sans qu'ils n'y puissent rien. Malgré son intérêt, la jeune blonde ne montra pas le moindre signe favorable à ce que disait le colonel Vance.

- Colonel Vance : Alevtina, nous nous foutons royalement de vos agissements. Nous voyons juste vos compétences qui nous seraient très utiles dans un projet dont je ne peux pas parler ici, mais qui vous plaira très certainement. Répondez favorablement à ma question et on sort d'ici sans attendre. Vous serez libre et surtout blanchie de tous vos crimes. En contre partie il faudra travailler sur notre projet. Qu'en dites-vous ?

Faisant mine de réfléchir, la jeune femme était en train d'évaluer ses diverses possibilités de s'en sortir. Pendant ce temps, les deux agents de la CIA contestaient avec véhémence la tournure des événements ne voulant pas lâcher leur prise. Même derrière la vitre sans teint ça devait être le boxon. D'ailleurs un autres type en noir débarqua en faisant de grands gestes et vociférant qu'il ne se laisserait pas voler le dossier par l'armée sans rien faire. Au milieu de ce foutoir sans nom, la jeune russe était morte de rire et observait le colonel Vance qui semblait imperturbable devant les récriminations des autres. A un moment, il prit un air détaché et sortit son téléphone pour passer un coup de fil. Après quelques mots échangés, il passa son téléphone à celui qui semblait être le patron des agents de la CIA. L'homme d'un certain âge se raidit et se mit à bafouiller avant d’acquiescer à tout ce que sont interlocuteur lui disait à l'autre bout du fil. Puis, il se tourna vers à la jeune femme et lui passa le téléphone. Intriguée, elle prit le portable. C'était apparemment le président des USA qui voulait lui parler et qui lui assurait que toutes les décisions du Colonel Vance étaient les siennes. Ce devait être vraiment un très gros projet pour qu'une personne aussi importante s’immisce dans l'affaire. Suite à une courte discutions, elle rendit le téléphone au militaire qui parla encore un peu avec le président et raccrocha.

- Colonel Vance : Alors ? L'affaire est conclue.

- Alevtina Kieslanova : Z'êtes vraiment certain ? Car chuis pas une enfant de cœur moi.

- Colonel Vance : Écoutez, Venez avec moi et vous comprendrez pourquoi on vous veut absolument.

Le militaire se dirigea vers la porte et l'ouvrit. Il regarda la jeune femme d'un air interrogatif. La hackeuse russe se leva, regarda les agent de la CIA et se fendit une petite grimace à leur attention pour marquer le fait qu'elle s'en était sortie … Encore une fois.

- Alevtina Kieslanova : J'vous suis Mick !

Ils quittèrent la pièce ensemble et se dirigèrent vers l'ascenseur. Là, deux MP attendaient sagement l'arrivée du gradé et de son invitée. Tout ce petit monde entra dans l'ascenseur. Alevtina jeta un dernier coup d’œil en direction des agents de la CIA qui la regardaient partir sans rien pouvoir faire d'autre que pester contre leur manque de chance. Elle fut conduite par les militaires jusqu'à un parking sous-terrain où l'attendait une voiture avec escorte militaire. Le convois se mit en branle et prit la direction d'un petit aéroport fédéral où un jet privé devait transporter ses passagers vers une base militaire à Coloradospring. Pendant le voyage, le colonel Vance se montra moins protocolaire et commença à discuter avec la jeune russe.

- Colonel Vance : Dites-moi, pourquoi avoir choisit une telle carrière ? Avec votre talent vous pourriez travailler pour les plus grosses boites, voir créer la votre ? Vous pourriez gagner beaucoup d'argent.

- Alevtina Kieslanova : J'en ai rien à foutre du fric. J'me bats pour la liberté et la justice. Ça m'fait gerber d'voir des gros enculés s'en sortir en écrasant les plus petits.

- Colonel Vance : Je vois, mais comment on en vient à faire ça ?

- Alevtina Kieslanova : Chais pas, ça m'est v'nue comme ça. Chavais y faire avec un ordi et j'trouvais ça cool. Ça m'permettais de fuir la réalité. Puis, j'étais super douée pour jouer avec les lignes de codes. Chais pas comment expliquer ça, mais quand chuis devant un ordinateur tout m'paraît tellement clair et l'impide. La vie c'est pas pareil. C'est compliqué, c'est plein d'emmerdes. L'informatique, c'est simple et logique.

- Colonel Vance : Et le fait d'en venir à vous attaquer à des agences gouvernementales ? Pourquoi prendre le risque de vous mettre à dos Poutine quand on sait comment il peut-être avec ses opposants ?

- Alevtina Kieslanova : Pourquoi les gouvernements ? Chais pas ! P'être parce qu'ils pêtent plus haut que leur cul, qu'ils se pensent invincibles et que de les faire trembler c'est super bon. Et pourquoi Poutine en particulier ? Parce que c'est l'plus gros enculés que j'connaisse. M'fait trop rager à jouer les grands nostalgiques de la période soviétique. Putain d'rouge à croire qu'il ne savait pas c'qui arrivait aux gens qui étaient pauvres. Comme j'l'ai dit, j'aime la liberté et la justice et c'est tout c'que gros con cherche à détruire. J'ai pas envie d'le laisser faire.

- Colonel Vance : Je vois, mais c'est un gros risque quand même de vous le mettre à dos.

- Alevtina Kieslanova : Boarf ! C'est une grosse merde et ses informaticiens sont des nazes. La dernière fois qu'ils ont voulu me tracer, je les ai envoyer chez la maîtresse de Valdimir. Quand les commandos ont débarqué, ils ont trouvé la pétasse avec sont mec. Il était en colère le Poutine. Ça m'a bien fait marrer d'me jouer d'eux comme ça. Puis j'aime la provoc. J'trouve ça trop cool de faire monter la tension d'ce blaireau.

- Colonel Vance : Enfin, vous entachez quand même l'image de voir pays et de votre peuple en ridiculisant Poutine de la sorte et plus largement les agents du gouvernement.

- Alevtina Kieslanova : J'en ai rien à foutre de la Russie, de la grande Russie. Moi, chuis citoyenne du monde, j'connais pas les frontières, j'emmerde les douanes et pisse à la raie des connards qui veulent tenter de fermer des frontières qui n'existent pas dans les faits.

La conversation continua entre les deux pendant tout le reste du voyage. Chacun échangeant son point de vue sur la politique internationale, sur l'économie ou encore sur le progrès technologique. A atterrissage, un nouveau convois militaire attendait nos voyageurs et prit la direction de la base secrète de Cheyenne Mountain. En arrivant, le Colonel Vance cru bon présenter les lieux à la jeune femme.

- Colonel Vance : Voilà donc notre base militaire la plus secrète, c'est … Il fut coupé par Alevtinia.

- Alevtina Kieslanova : Ouais, j'connais. C'est Cheyenne Mountain. Par contre, les dossiers sont pas clairs. Chais pas trop c'qu'on fait ici, mais c'est en rapport avec l'espace et l'exploration m'semble.

Le militaire semblait quelque peu surpris, puis il se mit à rire. Elle était vraiment très douée cette hackeuse russe. Elle serait parfaite pour faire avancer le projet.

- Colonel Vance : Vous êtes vraiment douée, très douée. Il marqua une petite pause. Mais pas assez pour savoir ce qui se passe vraiment ici. Elle déambulait à ses côté dans la base passant d'ascenseurs en ascenseurs pour descendre au cœur du secret. Vous verrez mademoiselle Kieslanova, cela va dépasser tout ce que vous pouvez imaginer. Finalement, il arriva dans la salle de contrôle et ordonna l'ouverture du panneau de protection afin de dévoiler la porte des étoiles. Voyez par vous-même ce que l'on fait ici. A ce moment, la porte s'activa et finit par s'ouvrir laissant passer un groupe de militaires qui revenait de mission. Le militaire éclata de rire devant l'air stupéfié de la jeune femme. Je vois que vous commencez à vous poser des questions et je vais éclairer votre lanterne. Ceci est la porte des étoiles, elle permet de voyager à travers l'espace en quelques secondes. Depuis que nous l'avons découverte et que nous savons l'utiliser, nous avons rencontrer un grand nombre de mondes où vivent des gens. Il y a des races extraterrestres mais aussi des humains qui ont été déportés par le passé. Bref, nous avons découvert le moyen de voyager plus loin que nous le permet un vaisseau spatial. C'est pour cela que vous êtes là. Pour ce projet, on veut les meilleurs, on veut les plus doués et vous êtes clairement de cet acabit. Ceci dit, on n'a pas besoin de vous ici, mais ailleurs quelques part dans la galaxie de Pégase. Là-bas, nous avons trouvé une cité extraterrestre qui est un véritable mystère et votre expertise pourrait nous permettre de percer certain de ces secrets.

La jeune femme n'écoutait plus vraiment le militaire lui faire la tableau de son nouveau job, elle était bien trop occupée à regarder la porte des étoiles et tenter de comprendre comment cela pouvait bien fonctionner. Rapidement, elle fut prise en charge afin de lui donner la formation de base ainsi que passer tous les test médicaux adéquates. Elle montra son aisance aux tirs à la grande surprise de son instructeur et elle lui expliqua qu'elle avait fait partie d'une équipe de Paintball à Moscou. Ceci expliquait finalement cela. Niveau baston, elle se la donnait un peu aussi. Merci les zonards avec qui elle traînait et qui lui avait appris comment se défendre dans une baston de rue, donc avec elle, il n'y avait pas de règles d'engagement comme chez les militaires ou dans les arts martiaux traditionnellement enseignés. L'instructeur se fit même la remarque que la russe était une sacré teigne. Quand elle passa devant le médecin chef de la base, elle du expliquer comment elle avait contracté son achromatopsie cérébrale suite à un traumatisme crânien consécutif à une dérouillée prise avec son père à moitié ivre mort. On découvrit aussi qu'elle était porteuse d'une maladie génétique rare, la maladie d'Urbach-Wiethe. Une maladie étrange qui fait que la personne ne ressent pas les symptômes de la peur. A l'annonce de cette nouvelle, Alevtina comprenait certaine de ces réaction, mais elle restait quelque peu déboussolée par cette découverte. Cependant, rien dans son dossier médical ne lui interdisait de participer à la mission sur Atlantis. La dernière remarque que le médecin chef nota dans le dossier de la jeune femme fut de faire des testes plus poussé quant à sa phénoménale mémoire. Le militaire soupçonnait la russe d'avoir une mémoire eidétique, mais sans examen plus poussé et approfondit, il ne pouvait en être certain. C'était juste son intime conviction après avoir passé un peu de temps à avec la jeune femme. Elle était prête à partir, prête à commencer une nouvelle vie, prête à écrire l'histoire de l'humanité comme elle l'avait toujours voulue.


» Comment votre personnage a-t-il vécu le moment il a pu poser les pieds sur Atlantis ? Ses premiers pas sur la Cité des Anciens ?  : (Passage important et obligatoire de votre histoire, c'est pour cela qu'il faut le mettre à part afin qu'on comprenne bien son état d'esprit à ce moment là)

Comme un certain nombre de personne, Alevtina dû prendre son paquetage et sa mallette personnelle pour rejoindre les véhicules militaires qui attendaient à l'entrée de la base pour le mener vers une destination secrète. La jeune russe grimpa dans un des véhicules en compagnie d'un certain nombre de personnes de plusieurs nationalités. Elle passa tout le temps du trajet à observer tout en écoutant tout ce qui pouvait se dire. Elle était plutôt intriguée par ce qui était en train de ce passer. Elle s'était plus ou moins faite à l'idée que la vie s'était largement développée au-delà de la Terre et tout ce qu'elle a pu lire sur les mission SG au cours de ses dernière année,s, mais elle avait encore du mal à croire que tous les gouvernements du monde jouait le jeu du secret sur cette histoire. La Russie tant détestée en politique étant l'un des piliers de ce projet. D'ailleurs, elle préféra éviter de trop croiser ses concitoyens. Pendant tout le trajet, elle se montra quelque peu discrète à cause de la présence d'un groupe de soldat russe, des spetsnaz.

En arrivant, elle eut la surprise de découvrir le Dédale, un énorme vaisseau spatial conçu avec de nombreuses technologies extraterrestres. Comme tout à chacun, elle grimpa à bord et prit possession de ses quartiers qu'elle devait partager avec deux autres femmes. Des colocataires qu'elle trouva fatigantes tellement elles passaient leur temps à se plaindre de tout et de rien. Heureusement qu'elle pouvait s'évader pour échapper à leur présence horripilante. Elle étudiait un peu le réseau informatique du vaisseau avec les informaticiens du bord afin de commencer à se familiariser avec ce qu'elle allait devoir faire une fois sur la cité d'Atlantis. La jeune russe eut même le plaisir d'avoir une grande discutions avec Hermiode. Très étrange comme moment, mais particulièrement instructif. Cette rencontre avait éveillé chez la jeune femme une indéniable envie de vivre pleinement l'aventure qui s'offrait à elle. Ce fut après plusieurs semaines que le Dédale arriva en vu de la cité. Alevtina eut le souffle coupé par le grandiose spectacle qu'offrait l'immense cité de verre et de métal des anciens. Jamais elle n'aurait pu imaginer quelque chose comme ça. Incertaine, ce fut avec une appréhension non feinte qu'elle se mit à marcher en direction de l'accueil. Là, un militaire chargé du pointage des nouveaux arrivants prit son identité avant de lui remettre une tablette contenant toutes les informations nécessaires pour débuter sur la cité et s'y retrouver. Après un moment d'hésitation, un large sourire radieux s'afficha sur la doux visage de la hackeuse qui bomba le torse et avança avec assurance vers une nouvelle étape de sa vie.



Vous derrière l’ordinateur

» Prénom ou Surnom : ….
» Âge : ….
» Célébrité de votre avatar : Barbara Palvin.
» Comment avez vous connu [i]Atlantis Insurrection
? (Google ? Ami ?) PROUT.
» Connaissez vous les séries Stargate ? oui.
» Souhaitez vous être parrainé ? : non.
» Multicompte ? oui, celui de Britt Hata.
» Codes du Contrat : (Ils sont cachés dans le règlement ; copiez/collez les 3 entre les balises.)
Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Oct - 15:59
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 34
√ Messages : 2186
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
... Et vous heures propices ! Suspendez votre cours !

Je lance les dés et je lirai plus tard wink

_________________


DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Oct - 15:59
Admin
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 329

Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité:
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atlantisinsurrection.com
Le membre 'Karola Frei' a effectué l'action suivante : Lancé de dés


'Gêne ATA' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Oct - 16:00
Invité
Invité
avatar
YOUHOU ! ! !

Merci pour ce magnifique lancé de dé ! ! !
Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Oct - 17:28
Invité
Invité
avatar
Bienvenue parmi nous ! super présentation ! donc on a fait le voyage ensemble dans le dédale :P. (sauf qu'Ada ne se plaint pas nan méh x) et en plus je suis plus la plus jeune \o/ )

GG pour le gène.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Oct - 18:59
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2309

Dossier Top Secret
√ Age: 41 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Re bienvenu la lionne (là faut que je trouve un autre surnom pour ta rebelle XD)

Présentation superbe, un grand bravo ! J'adore, je sens qu'on va bien en chier avec elle XD bravo1

Tu as donc avec les trompette et tout les chœurs la 1ere validation !

_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Oct - 19:10
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 34
√ Messages : 2186
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Pour ma part, je n'ai rien à redire wink Bravo pour cette superbe fiche et rebienvenue parmi nous !

Tu obtiens une 2eme validation !

_________________


DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Oct - 5:45
Invité
Invité
avatar
Bienvenue, tu vas voir les labos sont super!
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Oct - 10:46
avatar
√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Age : 30
√ Messages : 845
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue à ton nouveau personnage =D

_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Sous Lieutenant Pedge Allen - Teshara Lays ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Oct - 17:51
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9192

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur
Super fiche, super personnage !

Validée ;-)

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Prologue :: Bureau de recrutement :: Candidats acceptés :: Les disparus-