Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Sergle : Une rencontre inattendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 01/11/2016
√ Age : 25
√ Messages : 82
√ Localisation : Sergle puis Atlantis

Héloïse Merveille
Dossier Top Secret
√ Age: 24
√ Nationalité:
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Sergle : Une rencontre inattendue Jeu 3 Nov - 18:28
Héloïse était sur sa planète, plus précisément la planète Sergle ce jour-là. Pour elle, tout était presque fini : elle était condamnée à devoir rester seule sur sa planète jusqu'à la fin de ses jours. Cela faisait déjà quelques jours qu'elle était seule sur sa planète, disons, dix jours environ qu'elle était sortie de sa cachette et elle trouvait déjà le temps long. Vivre seule et toute sa vie sur une planète déserte n'était pas du tout agréable, plus personne à qui parler, plus personne pour vous consoler, plus aucun contact. En bref, de quoi devenir complètement folle... Ce jour-là, c'était en hiver, il faisait nuit et froid avec -12°. Elle eut alors l'idée d'aller allumer un feu de camp non loin de la porte des Étoiles, et pendant qu'elle se réchauffait, elle se disait qu'elle aurait préféré mourir avec les siens plutôt que de continuer à vivre dans ces conditions. C'est alors que, quelques instants après, quelque chose d'imprévisible arriva : la porte des Étoiles s'activa. Héloïse sur le coup n'était pas rassurée du tout. Elle sortit alors son pistolet serglien et l'alluma afin de se préparer à toutes les éventualités.

*Franchement, parmi toutes les choses les pires, celle-là fait bien partie du top 1. En plus avec le feu de camp ! Génial.... On ne pourra pas dire qu'il n'y a personne !*

Héloïse décida alors de se cacher quelque part, derrière un arbre à proximité de la porte, laissant le feu de camp encore allumé.

*Je rêve ou des Tarsiens vont débarquer ici ? J'espère franchement que ce n'est pas eux !*

Dans le doute, Héloïse préféra pour le moment se contenter de se cacher et d'espionner la porte des Étoiles en faisant attention à ne pas se faire voir.

*C'est quoi ce bins ? C'est les Tarsiens qui ont activé la porte ou pas ? Dans les deux cas de toute façon, je ne pense pas que ça soit bénéfique, car si c'est les Tarsiens alors je suis morte. Si ce n'est pas des Tarsiens, de qui s'agit-il ? Serait-ce un peuple pacifique ? Car si c'est encore un peuple comme les Tarsiens alors je suis mal barrée... Pas vrai ! J'ai l'impression que tout le monde veut ma mort ! Comme si je n'avais pas assez de problème ici, il faut en plus qu'on m'en rajoute. Bon, reste zène Héloïse... Espionne et croise les doigts et espérons que ce ne soit pas des Tarsiens, au moins j'aurai une meilleure chance de m'en sortir...*


Dernière édition par Héloïse Merveille le Mer 18 Jan - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2033
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Sergle : Une rencontre inattendue Jeu 10 Nov - 21:00
Karola n’était pour une fois pas dans son bureau, elle se trouvait sur les digues où elle profitait des premiers jours d’automne de la planète. Le temps était encore relativement doux et une légère brise soufflait entre les tours de la cité. Bien évidemment, elle évitait soigneusement de regarder en bas, en direction de l’océan. Si elle pouvait se permettre ce luxe de prendre un peu de temps pour elle, c’était parce que Sheppard lui avait donné deux jours de repos. Plutôt que d’aller se prélasser sur le continent elle avait préféré rester sur Atlantis, au cas où.

Elle était donc tranquillement en train d’arpenter les coursives quand elle entendit des bruits de pas de course derrière elle, accompagnés d’un « Major Frei » prononcé par une voix qu’elle reconnut immédiatement comme étant celle de son homologue, le Major Lorne. Karola stoppa sa marche pour se retourner vers lui et entendre ce qu’il avait à lui dire. Ce dernier l’informa qu’on l’avait nommé à la tête d’une mission mais qu’en raison d’un imprévu de dernière minute, il ne pourrait honorer sa présence et voulait que Karola le remplace. Le départ était prévu pour dans quelques heures. Karola était en week-end mais elle accepta. Après tout, c’était bien pour ce genre de choses qu’elle était restée sur place. Le major Lorne la remercia, lui promettant que cela serait à charge de revanche et lui indiqua qu’il allait immédiatement lui transmettre le rapport MALP pour qu’elle puisse s’en imprégner avant de partir.

C’est donc tout naturellement que la militaire se rendit dans son bureau et pris connaissance du message de Lorne. Il concernait une planète nouvellement découverte qui ressemblait peu ou prou à la Terre. Par exemple, les deux planètes étaient toutes les deux soumises à quatre saisons et en ce moment, sur cette planète, renommée T7J-66, l’hiver faisait rage, en témoignait les images qui montrait des paysages blancs. Des ruines avaient été également détectées et visiblement, elles étaient celles d’une civilisation plutôt avancée. Cependant, aucune présence humaine n’avait été repérée mis à part un panache de fumée. Toutes les conditions étaient réunies pour nécessiter une expédition de la part des terriens.

Une fois à la page, la jeune femme se rendit à l’armurerie pour s’équiper et s’habiller en conséquence. Le débriefing aller avoir lieu d’ici quelques minutes et Karola ignorait si Lorne avait prévenu ses deux équipiers du jour : Matt Eversman et Ada Ackerman. Sa relation avec le 1er n’était toujours pas au beau fixe mais jusqu’à présent ils avaient réussis à s’éviter. Elle ne redoutait pas vraiment de partir en mission avec lui, c’était plutôt son comportement qui l’inquiétait. Elle espérait que son professionnalisme et celui d’Ada l’inciteraient à se tenir correctement.

Quand ce fut l’heure, elle se dirigea en salle de briefing où l’attendait déjà ses deux compères du jour. En entrant dans la salle, elle les salua directement.

« Bonjour à tous les deux. Le major Lorne a eu un empêchement de dernière minute, c’est donc moi qui le remplacerait sur cette mission ».

Elle se plaça face à eux et posa son regard sur le sergent Eversman, dont la tête valait son pesant d’or. Elle aurait aimé lui lancer une pique mais elle n’allait tout de même pas lancer les hostilités d’entrer de jeu. De toute façon, ils étaient pressés par le temps.

« J’espère que vous avez pris le temps de lire le rapport MALP envoyé par le Major. Cette planète est très inhospitalière en ce moment alors attendez-vous au pire. Notre mission est d’approfondir les premiers éléments collectés par la sonde et d’essayer de comprendre ce qui a bien pu arriver au peuple qui vivait ici avant. Avez-vous des questions ? »

Karola répondit aux éventuelles questions et annonça le départ pour la mission. Elle laissa le temps à ses coéquipiers d’aller s’équiper si ce n’était pas déjà fait et les attendit sur le pas de la porte des étoiles. Une fois le petit groupe rassemblé, l’ordre d’activer le vortex fut donner et l’horizon des évènements s’ouvrit devant eux. Tous les trois passèrent la porte et se retrouvèrent accueillis de l’autre côté par des températures glaciales. Karola ajusta ses lunettes et son cache-nez avant de s’adresser à ses camarades.

« Pour l’instant on reste groupé, ouvrez bien l’œil et avancez prudemment. Nous allons essayer de rallier le foyer du feu de camp repéré par le MALP. »

Une fois ces ordres donnés, elle prit la tête du groupe et se mit en marche vers leur but, son détecteur de signe de vies en main.

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 8826
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 31
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Sergle : Une rencontre inattendue Sam 12 Nov - 10:32

En route pour le royaume des glaces



Sergle… Les premières images du rapport MALP donnaient une fausse impression de paradis blanc. Cela aurait été une destination sympa pour un séjour de ski mais certainement pas pour une petite expédition. Ils allaient se les cailler. Autant Eversman supportait bien la chaleur mais alors le froid ce n’était vraiment pas son élément. La ville de son enfance, Chicago, n’était pourtant pas réputé pour sa douceur de vivre mais rien à faire, il n’aimait pas ça. Par conséquent, il avait chargé le Caporal McArty de lui préparer une tenue adaptée aux températures froides de cette planète. Il irait s’équiper après le rapide briefing avec Lorne ou plutôt sa remplaçante. La tête qu’il eut fait lorsqu’il l’aperçut valut son pesant en or. Un soupir s’échappa de ses lèvres. Déçu. Il pouvait oublier tout de suite une éventuelle bataille de neige ou quelques descentes en roulé boulé bref tout le côté fun. Autant Lorne était un brave type, autant le Major Frei était la Reine des glaces en personne. D’ailleurs qui de mieux que ce glaçon pour mener à bien cette mission.

Malgré la terrible envie de se faire porter pâle à son tour, Eversman fut bien présent quelques minutes plus tard en salle d’embarquement. La cagoule noire fut dépliée sur son visage, lui donnant un peu le look d’un membre du Raid. Ainsi il serait bien au chaud et en plus il pourrait manifester toutes les émotions possibles, Frei n’y verrait que du feu. Ne lui restait que la bande autour de ses yeux à l’air libre et encore il avait prévu de quoi les couvrir si besoin avec un charmant masque. S’il ne gagnait pas le prix de la tenue de l’année-là, il n’y comprenait rien. Vu que la chef de mission avait autant d’humour qu’un caillou, il préféra accorder sa mini référence à l’autre fille de l’équipe, Ackeman.

« Les dames, d’abord. »

La porte des étoiles fut rapidement traversée. Un vent froid fut ressenti de suite. Il s’empressa de bien remonter le tissu au niveau de son nez histoire de protéger la zone au maximum.

"Bordel. IL fait au moins -8000"

Rien à signaler, Frei donna ses consignes sur la suite de l’aventure : trouver l’origine du feu de camp détecté par le malp. Qui dit feu, dit présence. Eversman restait par conséquent vigilant tout en se plaçant en queue de colonne. Devant ce paysage enneigé, une chanson lui vint en tête.

// Libérée, délivrée…. //

Histoire qu’il ne soit pas le seul à l’avoir en tête, il activa sa radio l’espace de quelques instants avant d’observer les visages de ces dames. Autant ne pas être le seul à subir cette chanson.




@ pyphi(lia)

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan


Dernière édition par Matt Eversman le Mer 7 Déc - 20:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Sergle : Une rencontre inattendue Dim 13 Nov - 1:05
La gunslinger était retournée à sa routine habituelle dans la cité, l'entraînement qui s'est déroulé avec le major Frei était plutôt satisfaisant. Cependant bien que suffisant pour la prise en main d'une arme par un novice total, le stand de tir actuel ne reflète pas du tout la réalité du combat ou il faut savoir viser avec rapidité, et précision. Même ses compétitions en TSV que la miss exerce depuis l'age de 12 ans se rapprochent plus d'un combat réel. Pendant qu'elle mangeais au mess, seule dans son coin, elle était en train de réfléchir a comment elle pourrais adapter son ancien sport vers des entraînement spécifiques de combats sur Atlantis : le premier souci étant que les terrains pour le TSV doivent être sécurisé, modulaire, et surtout grand... très grand. Il faut facile un terrain de 100 par 100 mètres de long minimum pour avoir quelque chose de confortable.

Elle n'a pas eu le temps de réfléchir a cela qu'un officier supérieur, un major qu'elle connaissait de nom seulement s'approche de la table, avec un rapport en main. Il tend à la brunette le rapport, et lui indique de se préparer pour une expédition. Sur le début surprise qu'elle soit envoyé dans la nature aussi rapidement après son débarquement, la brune hochera simplement la tête en guise de réponse.

Plus le temps de réfléchir a comment améliorer l'entraînement des armes a feu, la brune se planche sur ce rapport en terminant son repas. L’heure du départ est situé seulement dans quelques heures, ce qui lui laisse peu de temps pour se préparer. Le but de la mission : explorer une planète semblable a la terre, potentiellement technologiquement avancée ou la civilisation a disparu de la surface. Le tout sous un blizzard de neige et de froid.
La brune termine rapidement son repas et file s'équiper a l'armurerie. Elle choisi un treillis rembourrée pour rester au chaud, un cache oreille, une paire de gant et une paire de lunette transparente pour protéger les yeux. Pour protéger sa bouche et son nez, elle compte sur sa fidèle écharpe qui ne la quitte pas. En plus d'être douce, elle est isolante du froid... Question tactique, elle récupère un gilet tactique standard avec option "bouillotte de poche" et un sac a dos léger. Enfin vient la partie armement : bien que la brunette n'apprécie pas trop le Famas G2 part apport au F1 qu'elle a utilisé sur Terre lors du conflit Afghans a cause d'un pontet large qui prend toute la main au lieu de l'index uniquement, la brune fera exception pour cette fois, car ce pontet particulier permet l'utilisation de l'arme avec des gants et est donc propice aux climats froids. en arme de poing, elle compte sur son fidèle Beretta M9A1 rangé dans un holster a la cuisse et de son calibre 357 magnum personnel rangé dans un second holster cette fois ci situé au niveau du fessier, sous le sac a dos, mais facilement d'accès. Puis elle se rend a la salle de débarquement ou l'attendait le Major Frei et un inconnu...

D’un ton froid la brunette se présente


Ada – "premier soldat Ada Ackerman au rapport… Je viens prendre part a l'expédition sur T7J... heu... 66 avec le major Lorne."

Karola - « Bonjour à tous les deux. Le major Lorne a eu un empêchement de dernière minute, c’est donc moi qui le remplacerait sur cette mission ».

Ainsi au final c'est le major Frei qui au final prend en main la mission, la brunette effectue un hochement de la tête en guise de réponse.

Karola - « J’espère que vous avez pris le temps de lire le rapport MALP envoyé par le Major. Cette planète est très inhospitalière en ce moment alors attendez-vous au pire. Notre mission est d’approfondir les premiers éléments collectés par la sonde et d’essayer de comprendre ce qui a bien pu arriver au peuple qui vivait ici avant. Avez-vous des questions ? »

Ada - "Aucune major. Je suis prête."

Une fois le débriefing achevée, la brunette regarde avec une attention particulière la porte s'activer, reculant légèrement quand le flot de matière déstabilisé se projette devant elle. La 1ère fois c'est "impressionnant quand on ne s'y attend pas" dirait t'elle. Puis le major fait signe d'avancer à travers la porte. La brunette regarde le liquide bleuté flotter dans l'anneau… quand le sergent maitre fait une petite révérence à la brune

Matt – Les dames d’abord

Décidant d’ignorer son coéquipier sexiste, la demoiselle n'y va pas par quatre chemin et fini par le snober complètement. Sans un mot elle s’approche du liquide, le touche avec le bout des doigts. Elle ressent un léger frissons, puis prend une grande inspiration et passe la porte, la tête la première.
S’en suis une espèce de tunnel qui défile a toute allure avec des flash bleuté a intervalle régulier jusqu’à ce que sa conscience reprenne, de l'autre coté dans un environnement de neige et de foret. Le froid de l'arrivée la surprend, s'ébouriffant dans son écharpe. On se les caille ici... mais elle n’émet aucun commentaire à ce sujet, le rapport était clair, et se plaindre n’y changerait rien.
Elle vérifie visuellement les alentours pendant qu’Eversman débarque à son tour… Aucune menace en vue pour le moment puis elle se tourne vers le major qui donne ses directives.


Matt - "Bordel. IL fait au moins -8000"

Sexiste et râleur, décidément pour une première impression, peu mieux faire. La gunslinger attend les ordres de la cheffe de l’équipe

Karola - « Pour l’instant on reste groupé, ouvrez bien l’œil et avancez prudemment. Nous allons essayer de rallier le foyer du feu de camp repéré par le MALP. »

Ada - "Bien."

La cheffe du groupe prend la tête de la marche, la gunslinger la suite juste après, gardant sa main droite sur la poignée de son famas, prête a viser, puis tirer si besoin… quand au sergent maître qui accompagne les deux miss, il ferme la marche, il semblerais qu’il ne souhaite pas trop s’exposer a l’inconnu… serait-t-il… un bruit de radio dans l’oreille interrompt la réflexion de la brune…

// Libérée, délivrée…. //

Restant indifférente vis-à-vis de son collègue peu discret et peu concentrée sur la missions. Et ce n'est pas une chansonnette qui va la déstabiliser quand on s'est collé une moulin a parole telle qu'une espagnole dénommée Gloria pendant 2 semaines de voyage en dédale. A peine arrivée au niveau du feu de camps, la gunslinger remarque les traces de pas, encore fraîche s’éloigner du campement de fortune en direction des bois environnants.

Elle les désigne de sa main gauche au major quand elle entend au loin des bruits de pas… plutôt des bruits de sabot au galop. S’abaissant, en levant son poing fermé pour désigner a ses collègues « stop » puis inspecte avec détails la zone ou elle a entendue le bruit en braquant son arme en joue. La zone en question coïncide avec les traces de pas humanoïde qui s’éloignent du feu de camps. Elle y voit une silhouette ressemblant de loin à un cheval, a coté d’un arbre… A voix basse elle indiquera la direction de sa main et restant accroupie pour rester le plus a couvert possible avant de chuchoter au major


Ada - "Mouvement détectés a 15-20 mètres, une espèce de cheval dans les bois la ou les traces de pas nous conduisent…"
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 01/11/2016
√ Age : 25
√ Messages : 82
√ Localisation : Sergle puis Atlantis

Héloïse Merveille
Dossier Top Secret
√ Age: 24
√ Nationalité:
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Sergle : Une rencontre inattendue Dim 13 Nov - 10:46
Autant dire que la pauvre Héloïse "était dans de beaux draps". Entre un petit groupe humanoïde bien armée qui venait de passer la porte des Étoiles, et un chevalérös qui venait d'arriver, on va dire que ce n'était pas la joie du tout. Le chevalérös l'avait, en fait, remarqué et voulait à tout prix des caresses, sauf que ce n'était pas du tout le moment car les humanoïdes étaient vraiment pas loin du tout, et jusque là, elle ignorait totalement de quel peuple venait ces gens. Elle tenta de murmurer au chevalérös :

"Rï deg piz !" (Tu dois partir !)

Visiblement, il était très têtu puisqu'il ne bougeait pas d'un pouce. Héloïse lui murmura alors autre chose en espérant qu'il soit moins têtu :

"Rï gazö sy grû dag !" (Tu cours un grand danger !)

Et enfin... Le cheval se mit à galoper et à partir au loin. Décidément, il était vraiment dur de la feuille celui-là...

*Ah quand même ! Tu n'as compris que maintenant...*

C'est alors qu'Héloïse voulut savoir si les gens étaient des Tarsiens, Sergliens, ou un autre peuple. Elle décida de dire à haute voix, un dicton serglien :

"Toz anas, pes tyg !" (Trouver quelque chose, c'est prendre un risque)

Si c'était des Tarsiens, elle se ferait canarder à gogo même si elle était protégée par l'arbre (ils étaient tellement bourrins sur les bords...), si c'était un groupe de sergliens, elle obtiendrait certainement une réponse dans sa langue, sinon, c'était un autre peuple. En vue des armes, et des vêtements il était beaucoup plus probable que ce soit le troisième cas de figure. Mais, à ce moment là, d'où venaient-ils ? Pourquoi étaient-ils là ? Que faisaient-ils ? Était-ce un peuple de paix ou de violences sans merci ? Dans tous les cas, cela ne rassurait pas trop la jeune femme. Elle n'avait, hormis les Tarsiens, jamais vu d'autres humanoïdes ou même d'autres êtres vivants en dehors de Sergle. Et comme si ce n'était pas assez, Héloïse avait de plus en plus froid...

*Qu'il fait froid ! C'est là qu'on apprécie d'avoir un toit...*

Héloïse avait toujours son pistolet serglien et se méfiait énormément de ces individus.

*Pourvu que ça soit un peuple pacifique ! Déjà ils n'ont pas encore tiré, c'est plutôt bon signe...*



Spoiler:
 


Dernière édition par Héloïse Merveille le Ven 13 Jan - 13:22, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2033
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Sergle : Une rencontre inattendue Dim 4 Déc - 18:24
La planète était totalement recouverte d’une épaisse couche de neige et les températures étaient bien basses. Cela n’allait guère leur faciliter les choses. Cependant, cela semblait inspirer le sergent Eversman qui se mit à chantonner une mélodie. Karola fronça les sourcils en l’entendant dans son oreillette et elle détourna son regard du détecteur de signes de vie pour lui lancer un regard foudroyant.


// Concentrez-vous Sergent ou je vous délivre et vous libère de vos obligations envers Atlantis.//


Visiblement, Ada était tout comme elle un peu désespérée par le comportement enfantin du Sergent, ce qui la rassura. Au moins elle pourrait compter sur le sérieux de la jeune femme pour que cette mission soit menée à bien. Une fois le message passé, elle se reconcentra elle-même sur sa tâche, à savoir continuer d’avancer vers le feu de camp repéré et à l’observation de l’apparition du moindre signe de vie. Ils continuèrent leur progression dans la neige sur quelques bons mètres et toujours rien de vivant ne semblait se détacher du paysage.

Ils parvinrent enfin au feu de camp encore fumant, signe qu’une présence humaine était dans les parages ou l’avait été il y a encore quelques heures. Ada attira l’attention de Karola en lui désignant des traces de pas bien nettes dans la neige. Le Major s’y intéressa de plus près, s’accroupissant auprès de certaines d’entre elles pour mieux les étudier. Après quelques secondes de reflexion elle se releva et délivra sa conclusion à ses camarades.


//- J’ai l’impression que les traces de pas appartiennent toutes à la même personne. Une femme très certainement. //


Mais cela n’était bien sûr pas suffisant pour savoir ce qui se tramait ici, ni si ces pas appartenaient à un être humain ou un Wraith. Ils ne pouvaient pas encore savoir si le propriétaire de ces traces pouvait être une menace pour eux ou non. Ils inspectèrent encore le campement quand Ada se mit soudainement sur ses gardes, pointant son arme dans une direction, indiquant qu’elle avait entendu quelque chose. Aussitôt Karola mit son arme en joue dans la même direction puis jeta un œil au détecteur de signes de vie.

- L’appareil détecte une présence en mouvement.

Karola donna cette information en chuchotant histoire d’éviter qu’ils ne se fasses repérer. Prudemment, elle alla se placer derrière un arbre en faisant signe à Matt et Ada de faire de même. Pour cette dernière, le Major lui adressa un signe de tête pour l’encourager à s’engager la première pendant que les deux autres la couvrent. La soldate leur transmis oralement son visuel, les informant que le signe vital repéré était celui d’un cheval.


//- On continue d’avancer, suivez les traces de pas. Fermez la marche Eversman.//


Karola prit la tête du groupe comme tout à l’heure et prudemment poursuivit sa route en prenant soin de suivre les pas dans la neige sans pour autant marcher dessus. Puis quand elle repéra un nouveau signe de vie sur l’appareil, cette fois-ci immobile, elle interrompit sa progression, faisant signe à ses camarades de faire de même. Etant donné la proximité de la présence, il ne valait mieux pas faire de bruit. Alors avec des gestes de la main elle indiqua à ses coéquipiers qu’il y avait quelqu’un derrière un épais arbre situé à quelques mètres devant eux. Toujours avec les mains, elle leur fit comprendre qu’elle souhaite qu’ils l’encerclent de manière à éviter une éventuelle fuite.

Une fois en position, les 3 Atlantes s’approchèrent prudemment du point de vie. Quoiqu’il soit, il n’avait malheureusement pas d’échappatoire si ce n’était la mort si jamais il se montrait vraiment trop hostile. La présence des terriens fut bientôt repérée par la personne qui, acculée, fut contrainte de sortir de sa cachette. Karola fut surprise de se retrouver nez à nez avec une jeune fille blonde qui pointait en tremblant une arme entre les mains. Pas vraiment menaçante de prime abord, elle semblait cependant savoir comment tenir un pistolet, en revanche Karola ne désirait nullement savoir si elle savait s’en servir. Elle échangea un regard pendant quelques secondes avec elle puis souffla dans son micro.

//-Rangez vos armes. //

Elle s’exécuta de son côté pour donner l’exemple et dégagea son visage de son cache nez pour avoir l’air plus amicale. Son instinct la trompait rarement, elle sentait donc qu’aucune réelle menace n’émanait pour l’instant de la jeune fille.

- N’ayez pas peur, on ne vous veut aucun mal.


_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 8826
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 31
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Sergle : Une rencontre inattendue Mer 7 Déc - 21:33

En route pour le royaume des glaces



Pffff. Ackeman ayant autant d’humour que la chef de mission, cela risquait de promettre une mission pleine de joie et de gaité. Déjà que le froid piquait le visage ainsi que les extrémités, il fallait ajouter une ambiance glaciale. On ne le reprendrait plus à faire une expédition avec deux reines des glaces. Ne manquait plus que Pedge pour compléter ce duo de glaces. Il lui aurait céder la place avec grand plaisir. Les soupirs se multipliaient côté Ranger qui s’ennuyait sec à l’arrière de la colonne. Il était peu attentif à l’environnement local. Bon visiblement, il y avait encore quelque de vivant par ici. Tout d’abord un cheval ou du moins dans sa version pégasienne. C’était toujours aussi étrange de voir des créatures fantastiques. Cela donnait l’impression d’être dans un film. Il ne parviendrait jamais à s’y habituer.

L’équipe se reprit en route remontant la piste des pas. Eversman demeurait à l’arrière observant les alentours se retournant régulièrement pour guetter tout mouvement suspect. Rien à signaler de son côté. Le Major signala une nouvelle présence sur son détecteur avant de lever le poing, signe de stopper la progression. Baissé, il se rapprocha de la position des deux autres avant de poser un genou au sol et de s’occuper de la sécurisation de l’espace arrière. Frei leur communiqua davantage d’informations et il approuva le plan tout aussi silencieusement. Se positionnant sur la gauche du leader, il progressa le canon levé et le doigt sur la gâchette pour être prêt à toute éventualité. Le Major les guida jusqu’à l’emplacement de la cible. Une fille qui devait à peine être majeure mais avec une arme dans les mains. Laissant les autres faire les sommations d’usage, lui actionna du doigt le pointeur laser de son arme histoire de bien montrer qu’il l’avait dans sa ligne de mire. Un mot, un geste mal placé et il l’envoyait rejoindre ses ancêtres. L’ordre de baisser les armes tomba, il n’y céda pas activant son micro.

// Elle est armée, Major. //

Sans blagues… Le Major n’avait pas besoin de lui pour le remarquer mais il donnait la raison de son refus de baisser le canon de son arme. Il avait connu trop de mauvaises surprises en mission pour céder si facilement devant le minois juvénile de l’alien. Quelques pas sur le côté lui permirent de se placer dans le dos de l’ennemi. La Reine des Glaces semblait fondre d’émotions montrant une facette beaucoup trop amicale. Elle était où la Karola Frei, impassible ?

// Mauvaise idée…//

Le Sergent Maître fut le dernier à baisser son arme mais ce ne fut que de quelques centimètres demeurant prêt à ouvrir le feu à tout moment, le réticule posé sur les membres inférieurs de celle-ci. Il ne faisait aucun effort pour paraitre sociable. Pas après pas, il se rapprochait de la cible prêt à l'immobiliser et la sécuriser lorsque la distance serait convenable.



@ pyphi(lia)

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Sergle : Une rencontre inattendue Ven 23 Déc - 17:41
La brune gardait son arme pointée dans la direction des bruits suspects quand le major donne ses directives de façon gestuelle pour prendre en tenaille les personnes présentes et couper toute éventuelles retraites. La gunslinger s’exécute se mouvant avec le maximum de discrétion en passant par le flanc droit puisque Matt à choisi la gauche. Au fur et à mesure de la progression des atlantes l’étau se resserre sur la « proie » qui se retrouve au pied du mur… Ou plutôt de l’arbre sans aucun moyen de retraite. Cependant elle détient un flingue : un modèle qu’Ada n’a jamais vu auparavant ce qui est logique car actuellement sur une planète inconnue

// Elle est armée, Major. //

Merci capitaine Obvious… pensait Ackerman, quand la voix du major résonne par la suite dans la radio

//-Rangez vos armes. //

// Mauvaise idée…//

Ada à peine surprise reste en joue quelques secondes aussi avant de baisser et laisser pendre son Famas… en apparence. Car en fait, elle passe les mains dans son dos, comme pour se tenir au garde à vous, droite. Ça c’est le point de vue de Matt, l’alien et du major Frei. Mais en réalité le pouce de la brune retire la languette qui maintient une arme de poing de gros calibre dans un holster situé au niveau du fessier ainsi que le cran de sureté de l'arme, avant que la main en question n’empoigne la crosse, prête à dégainer et faire feu au moindre battement de cil hostile de la jolie blondinette extraterrestre… Et vu la distance d’une 15aine de mètres qui sépare la brune à l’écharpe rouge et la blonde au calibre inconnu le headshot est assuré pour Ada, ou alors un tir dans la main pour désarmer la blonde au choix. Puis le major s’approche de la tête blonde avec un air amical

- N’ayez pas peur, on ne vous veut aucun mal.

La brune reste à distance et ne bouge pas. Surveillant discrètement le moindre fait et gestes de l’habitante de ce monde pour venir au secours du major si besoin. A son habitude, elle reste silencieuse et laisse les autres mener les discussions.

Hors Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 01/11/2016
√ Age : 25
√ Messages : 82
√ Localisation : Sergle puis Atlantis

Héloïse Merveille
Dossier Top Secret
√ Age: 24
√ Nationalité:
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Sergle : Une rencontre inattendue Ven 23 Déc - 22:52
Héloïse était vraiment dans la galère totale car même avec une arme extrêmement puissante elle ne pouvait rien faire. Des larmes commencèrent à couler sur les joues d'Héloïse. Une des seules options, était de faire diversion et de "prendre de la poudre d’escampette". Faire diversion ? Mais comment ? En tirant une balle ? Mauvaise idée, ils prendraient ça pour une agression et canarder... Il n'y avait visiblement rien à faire et sur le coup, Héloïse pensait qu'elle était déjà morte, son cercueil était déjà préparé. Et comme si les problèmes ne suffisaient pas, elle commençait très profondément à avoir extrêmement froid au point où ça commençait à ne plus être supportable. Elle dit alors à voix haute, tout en mettant ses mains sur sa tête, en s'accroupissant et en tremblant de froid :

"Zey ! Cu ké ef ya jyk ! Cu mög ké ef ya jya."(Zut ! Ce n'est pas vrai ! Ce monde n'est pas réel !)

Sur le coup, Héloïse se demandait si tout ce qu'elle endurait existait vraiment. Sa vie commençait réellement à devenir insupportable au fur et à mesure du temps.

"Da rôto li !" (Dieu protège moi !)

Héloïse voulait éviter de parler la même langue que les étrangers car son but c'était d'éviter qu'ils la comprennent. Elle voulait simplement faire ressortir ses sentiments et ce qu'elle avait sur le cœur afin de se libérer. Malheureusement, le fait de s'être mise à genoux dans la neige faisait qu'elle avait encore plus froid. Elle se mit alors en boule du mieux qu'elle pouvait afin de se réchauffer et elle dit difficilement, à cause du froid et du fait qu'elle pleurait :

"De...toute façon...au point où...j'en suis, vous pouvez m'abattre ! Cela me .... me... soulagera, il y a pire que la mort... croy... croy...croyez moi. La... La souffrance c'est... c'est pire..."

*C'est étonnant qu'ils ne m'ont pas encore tué...*

Elle comprit alors que ces gens n'étaient pas des Tarsiens, ce qui quelque part la rassura. Elle avait toujours du mal à parler à cause du froid et du fait qu'elle pleurait. Elle rangea alors doucement son arme au niveau de sa taille et dit :

"Je... Suis... Na...navrée pour... pour cet accueil et si j'ai pointé... Mon... pistolet sur vous. Je vous ai pris... Pour... Des Tarsiens... Visiblement ce n'est pas le cas.... J'ignore qui... qui vous êtes, et... ce que... vous... vous venez faire ici mais vous... Vous ne devriez pas rester là... Vous de...devriez partir et laisser périr ce qu'il reste ici ! L'histoire a... a commencé ici : elle se terminera i... ici ! Partez tant... qu'il... est encore temps. Ne... Ne rentrez pas dans... ce conflit..."

Héloïse commençait sérieusement à avoir très froid., si bien qu'elle resta pour le moment en boule à trembler mais sans se déplacer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2033
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Sergle : Une rencontre inattendue Dim 8 Jan - 19:32
Lorsque Karola avait vu la jeune fille armée, elle avait eu l’intuition qu’aucune menace ne viendrait d’elle. Elle faisait confiance à son instinct qui ne la trompait que très rarement. Elle avait l’air frigorifiée et terrorisée. Tout le contraire des Atlantes qui n’auraient aucun mal à la neutraliser si besoin est. Eversman semblait opposé à l’initiative de la militaire mais elle fit fi de sa remarque et resta immobile devant l’étrangère, son arme baissée et fut bientôt imitée par ses subordonnés.

La jeune fille les regarda pendant un instant avant de réagir d’une manière très particulière, ce qui eut le don d’étonner Karola. Elle lâcha son arme et tout en s’agenouillant au sol les mains sur la tête se mit à parler dans une langue qui lui était étrangère. Elle échangea un regard avec les deux autres finalement contente que son instinct ne l’ait pas trompée. Elle alla plus loin en s’installant en position fœtale dans la neige. Karola trouvant cela bizarre fit un signe à Matt pour lui indiquer de s’occuper de l’arme de la jeune fille, au cas où elle tenterait de la leur faire à l’envers. Quant à Ada, elle attendait d’elle qu’elle fasse le guet. Les environs étaient calmes mais mieux valait prévenir que guérir.

Elle reporta son attention sur l’inconnue et se rendit compte qu’elle sanglotait à chaudes de larmes et marmonnait. Comme elle ne comprenait pas ce qu’elle disait, Karola s’accroupit prudemment près d’elle. Cette fois-ci elle s’exprimait dans leur langue, mais il était très difficile pour la militaire de comprendre quoi que ce soit car le froid lui rendait la parole difficile, sa crise de larmes n’arrangeait pas les choses. Karola se tourna vers ses camarades.

- Elle est en état d'hypothermie. Ackerman donnez-moi une couverture de survie. On la ramène sur Atlantis.


Karola se saisit de la couverture qu’Ada lui tendait et la posa autour des épaules de la pauvresse avant de l’inciter à se relever pour qu’elle les suive.

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sergle : Une rencontre inattendue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Une visite inattendue (PV Roro et Lala)
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Retrouvaille inattendue [ouvert à tous ^^]
» Une visite inattendue [PV Kira]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Galaxie de Pégase :: Planètes explorées-