Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Virus, magouille et crise de panique. [PV John Sheppard]

 :: Cité d'Atlantis :: Niveau 7 - Zone Scientifique et Technique :: Laboratoires Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 11 Déc - 12:28
Invité
Invité
avatar
Depuis qu'elle était arrivée sur le cité d'Atlantis, Alevtina avait eu le droit à une rapide formation militaire sur les consignes de sécurité propre à la galaxie de Pégase. Puis, elle avait été plongée dans le grand bain sans autres formes de procédé, ce qui en soit ne la dérangeait pas du tout vu qu'elle préférait largement bosser sur ses ordinateurs plutôt que devoir passer de réunions chiantes à mourir en réunions moisies. Elle s'était mise au boulot avec une curiosité extrême. Le système d'exploitation de la cité était inter-phasé avec un système humain et elle était vraiment pressée de découvrir ce que les anciens avaient dans la tête. Les premiers jours furent une vaste exploration suivie d'analyses diverses afin de toute comprendre. Rapidement, elle avait finit par percevoir les bases des codes lantiens ainsi que leur schéma de programmation. Elle pouvait enfin s'amuser à se balader librement dans le système de la cité pour le réparer ou bien jouer des tours pendables aux autres. D'ailleurs, elle tomba sur certaines failles des protocoles qu'elle fit remonter sans avoir de réponse en retour. Pour ce genre de travail, elle devait avoir l'aval des dirigeants de la cité, car cela allait probablement créer des pannes par moment et surtout cela pouvait perturber le bon fonctionnement de la cité. Le manque de réactivité des têtes pensantes commençait à taper sur le système de la belle ruse qui avait bien du mal à ronger son frein. Plus le temps passait et plus elle pensait à réaliser une action d'éclat pour faire comprendre l'urgence de cette maintenance même si cela allait créer des désagréments. Après avoir réfléchit quelques temps à ce qu'elle pourrait faire pour attirer l'attention sur ce menus problème, elle décida qu'il serait peut-être temps de laisser Uchronia faire ce qu'elle savait faire le mieux : foutre le bordel.

Au petit matin, la jeune femme se leva normalement, prit son petit déjeuner suivit de sa douche avant d'enfiler sa tenue de travail, cette affreuse tenue grise avec des galon vert pour la cataloguer comme technicienne. De la manière la plus naturelle du monde, elle se dirigea vers son poste de travail et entra ses codes. Là, le belle russe se retrouva devant le programme de son virus qu'elle avait confectionné pour réaliser son plan. Il lui suffisait d'appuyer sur la touche entrée de son ordinateur pour déclencher l'apocalypse sur la cité. Alevtina inspira profondément en fermant les yeux. Puis, elle ouvrit les yeux qui affichaient une détermination rare. Avec autorité et assurance, la jeune hackeuse appuya sur la touche entrée et lança son virus à travers le réseaux de la cité. Rapidement, ce fut le branle bas de combat dans le service informatique pour tenter d'arrêter cette attaque virale. Personne n'arrivait à le stopper et petit à petit, les dossiers important du programme étaient effacés. Elle regarda la panique s'emparer des techniciens et des administratifs. Un coup d'oeil par au reste de la cité et on pouvait voir le chaos s'installer dans Atlantis. La jeune femme resta stoïque et se contenta d'envoyer un mail à Sheppard pour lui demander de venir la voir au pus vite à propos de tout le merdier qui arrivait sans dire qu'elle était à l'origine de ça. La petite russe avait le chic pour ménager ses effets. Alors qu'elle attendait tranquillement à son bureau l'arrivée du colonel, elle jouait au morpion sur sa tablette quand elle lâcha de manière nonchalante sans lever le nez de sa partie.

- Alevtina Kieslanova : Plop colonel ! Ça boom ?
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Déc - 15:48
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2730

Dossier Top Secret
√ Age: 41 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


Bordel informatique ...

Alevtina Kieslanova




Ah ! Que je n'aime pas les jours, où je dois rester dans mon bureau ... depuis le début de la semaine, je suis cantonné sur Atlantis. Faut bien que je fasse mon boulot d'administration, hors j'en ai une sainte horreur et je ne pouvais pas tout refiler à Karola... dommage d'ailleurs, faudrait peut-être que je me trouve une assistante moi aussi. Enfin, si je m'écoutais, je serais toujours le nez dehors, en mission, jetant au diable et autres démons la paperasse. Et comme, j'en ai une sainte horreur, j'avais une sacrée pile à traiter. Sans parler des mails...

En ouvrant mon ordinateur, je commençais à faire le tri... sérieux 150 mails... non mais c'est ouf quand même ! Plusieurs fois le nom de notre nouvelle informaticienne, une Russe : Kieslanova (je vais encore avoir du mal à le prononcer encore), nous interpelait sur l'urgence de faire une mise à jour du système blabla et le reste je n'y comprenais rien. Bien ! Qu'elle le fasse alors ! Ah bah oui, faut que Weir, valide... mrf. Je donnai mon autorisation, précisant que je ne pipais rien et que j'en avais rien à faire tant que sa sécurise le tout. Après tout, je suis responsable des militaires, pas de la section informatique, elle avait bien un responsable la petite non ? Et bien qu'il fasse son job en allant harceler Weir ! J'en deviens colérique, quand je suis au bureau. Je n'aime pas ça et la pile de papier qui me lorgnai du coin de la feuille, me débitait.

Je pus constater que dans le long fils des réponses des mails, Hoffman, Steele, McKay, Beckett et les autres avait aussi donné leurs validations depuis plusieurs jours voire semaines... il ne manquait que moi en réalité et Weir, n'a pas cru bon de m'en parler ? Pas comme si, je la croisais tous les jours non ? Tiens donc elle, non plus n'avait pas répondue non plus, jugeant qu'elle avait sûrement autre chose à faire. À moins, qu'elle attendait et comme c'est à elle de dire oui ou non, elle l'a fait depuis longtemps. En conséquence ma réponse, n'aurais pas d'importance.

Faut dire, que la plupart des administratifs du corps dirigeant, avaient les têtes tournées sur les travaux du site Alpha et des nombreuses conneries, qu'avait fait un mécanicien, en voulant booster Jeep et F-302. L'habilitation de la base prenait plus de temps que prévu surtout avec la saison des Tortouffes, elles avaient écroulé toute une section. Sans parler, des nouveaux traités avec Paradize (ou plutôt la fin des traités), ceux avec le peuple de Frozen les Püntas et les autres projets scientifiques qui en découlaient. Une certaine folie se confirmait depuis plusieurs mois.

Les découvertes récentes, donnaient de la matière a traité et de nombreuses choses voyaient le jour... alors bon, pour la pauvre informaticienne qui vient demander une autorisation de faire une maintenance, sur un sujet, où personne n'avait fait attention à l'importance, elle passait au deuxième plan voir même au trentième.

Chose, que j'ignorais, c'est que le lendemain nous allions le regretter. Et ce fut donc, le lendemain, que je repris le chemin de mon bureau, me mortifiant de n'avoir guère avancé plus la veille.
Faut dire que j'avais été pas mal déranger par certains soldats, qui profitaient de ma présence dans les murs de la cité, pour me faire leurs rapports ou me parler de certains sujets. Et j'avais des réunions ! Le truc RELOU ! Bon, ça va ce fut sur le site alpha, donc ça m'intéressait un tant soit peu et les présentations étaient toujours intéressantes, avec le duo d'administratifs en charge de ce projet, l'anglais et Erin.

Et finalement, retourna (en traînant les pieds) à mon bureau, je décidai de m'atteler à la lecture des rapports en retards et surtout des données du projet de Marius sur les lentilles... hors, j'étais persuadé de les avoir laissés sur le réseau, pour éviter que le nombre indécent de méga (pour ne pas dire giga), prennent de la place sur ma tablette... Putain, je dois être bourré non ?
Impossible, de les trouver, malgré plusieurs recherches, que cela soit sur mon appareil que sur le réseau... d'ailleurs TOUT avait disparus. C'est une blague ? Je senti l'agacement me prendre, je déteste le bureau, mais alors je déteste encore plus l'informatique qui ne marche pas comme je veux ! Je rageai de plus belle, avant de me lever jusqu'au bureau de Karola et de Nathalie... elles aussi, n'avaient plus rien. Merde, c'est quoi ce bordel ? Je fis un rapide tour des autres bureaux... même résultats. Un brin de panique était en marche et ce n'est pas bon du tout... je regagnai mon bureau, pour checker mes mails, ça se trouve un informaticien et autres administrateurs nous rassurait sur la blague du jour... mais au lieu de ça, j'eu un courrier de la russe, me demandant de venir au plus vite.

Chose que je fis, puisque quelques minutes après, je déparquai au niveau 7, frappant à la porte de l'open space, trouvant la jeune femme en train de jouer sur sa tablette. Je n'entrevu pas vraiment son jeu immédiatement. Son accueil familier me surpris tout comme son physique, un brin rebelle d'une ado qui en avait rien à foutre de la convenance. Bordel, je devais ressembler à un troisième âge face à elle ! Bah tiens, c'est la première fois qu'on me le fait ça ! J'eu un petit rictus amusé.
« Ça fartai avant ce bordel et vous ? » j'avais hésité à dire « tu » mais en toute franchise, j'avais encore un peu de protocole dans les veines et je n'avais pas poussé la blagounette, jusqu'à là. Je m'approchai d'elle.

« Alors il se passe quoi ? » puisque si elle m’a convoqué ce n’est pas pour manger des sucettes en jouant au morpion. Même si celle évocation m’irait tout autant.

© TITANIA


_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Déc - 19:38
Invité
Invité
avatar
Tout en jouant pour passer le temps en attendant le colonel Sheppard, la jeune russe regardait son écran de temps en temps pour voir un peu ce que les autres informaticiens avaient dans le ventre. Par moment, elle laissait tomber sa partie pour contrer une attaque de son code source par un petit malin plus futé que les autres. Elle ne comptait pas laisser quiconque faire foirer son plan de bataille pour montrer aux grands pontes qu'il faut parfois écouter ce qu'elle a dire. Après, tout, si elle était là, c'était parce qu'ils étaient venus la chercher pour ses compétences exceptionnelles dans le domaine informatique. De ce fait, Alevtina avait un peu de mal à comprendre pourquoi on ne l'écoutait pas quand elle abordait un sujet qu'elle maîtrisait parfaitement. Certainement parce que c'était une nouvelle ou un truc dans le genre. Bah ils verraient tous ce que la bleusaille a dans les tripes et ils verront aussi qu'il n'est jamais bon de provoquer son agacement. Finalement, il débarqua dans son bureau ou plutôt son petit open space. Le calme de la jeune russe contrastait beaucoup avec la frénésie qui régnait partout ailleurs. Elle prit le temps de finir sa partie avant de lever le regard sur le chef des militaires de la cité qui était venu jusqu'à elle. Il avait bien tenté de faire un blague façon surfeur californien, mais elle tomba à plat, car ce n'était pas dans la culture de la jeune informaticienne. Cependant, elle n'eut pas le temps, ni l'envie de la relever. Sheppard entra dans le vif du sujet en lui demandant ce qui n'allait pas.

- Alevtina Kieslanova : C'qui s'passe ? Juste un vilain virus qui défonce tout. Cela la faisait sourire. Mais c'est pas l'problème. Il est ailleurs. Elle pointa son écran d'ordinateur. Il est là l'problème. Y a une faille sécurité dans l'code de programmation.

En disant cela avec sérieux, elle regarda le militaire pour voir un peu sa réaction. Clairement, il ne comprenait rien à ce qu'elle disait. Il allait falloir expliquer différemment pour que le colonel saisisse toute la porté de ce qu'elle tentait de lui dire et surtout de lui faire comprendre.

- Alevtina Kieslanova : Tu captes rien ma parole. Dit-elle avec une pointe d'agacement. T'vois, ça, c'est comme une muraille et c'te faille, c'est comme un tunnel qui passe sous la muraille. En gros, l'gars qui trouve ça, il entre comme il veut. Donc, il fait c'qu'il veut et peut tout détruire ou reconfigurer.

Tout en tentant de lui expliquer simplement une chose complexe pour le profane, il y avait tout un tas d'alerte qui clignotaient sur l'écran de la jeune russe. Elle coupa son explication pour pianoter sur son clavier un petit peu. Aussitôt, les alertes furent moins nombreuses, mais la frénésie des autres informaticiens reprenait de plus belle comme affolé par la nouvelle forme du virus.

- Alevtina Kieslanova : Quelle bande de nazes ! Dit-elle pour elle-même à voix basse. Bref, CA … Bah c'est un ch'val de Troie pour faire simple. Celui qui trouve comment entrer, va foutre un sacrée merdier sur Atlantis. Il pourra tout faire. Couper les défenses, déconnecter le fauteuil dont vous êtes si fier, même bloquer la porte des étoiles. En gros, il vous nique en beauté et sans que vous vous en rendiez compte.

Elle toisa du regard le militaire histoire de jauger s'il avait vraiment tout comprit ou s'il était encore complètement à l'Ouest. Alors, pour appuyer un peu plus, elle rajouta avec insistance.

- Alevtina Kieslanova : Ça fait quand même deux ou trois semaines que j'vous parle de ce problème et qu'personne répond. Faut pas s'étonner après des problèmes qui tombent sur l'coin d'notre nez comme en c'moment.

Au moment où elle disait cela, toutes les lumières de la cité s’éteignirent ainsi que tous les ordinateurs. Par l'intermédiaire de la radio, le colonel reçu un message le prévenant que la porte des étoiles était déconnectée et ne répondait plus à la console de commande de la salle d'embarquement. La seule bonne nouvelle s'était que l'iris s'était mis en place pour interdire l'accès de la cité aux visiteurs extérieurs. C'était une véritable panique chez les informaticiens de la cité tandis que la jeune russe restait parfaitement calme avec même un léger sourire en coin. Maintenant que son ordinateur était éteint, elle reprit sa tablette pour jouer à un autre jeu appelé le jeu de Go qu'elle avait installé dessus sans autorisation.

- Alevtina Kieslanova : V'là c'que j'avais dit. On s'fait niquer méchamment. Rajouta-t-elle avec un certain détachement dans la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 31 Déc - 16:16
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2730

Dossier Top Secret
√ Age: 41 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


Bordel informatique ...

Alevtina Kieslanova




Faut dire qu'elle me surprenant beaucoup. J'étais là, elle en avait rien à faire, continuant à jouer sur sa tablette, finissant sa partie. Je n'ai pas toute ma journée à l'attendre non plus ! Peut-être étais-je trop habitué à ce qu'on se consacre exclusivement à moi, quand je venais voir quelqu'un ... enfin je n'en sais rien, mais c'est chiant son truc là ! Mon regard parcourra l'open space autour de nous...
Elle était d'un calme olympien, alors que les autres informaticiens étaient proches d'une crise de nerfs groupé et monumentale ! Alors, soit elle possède un sang-froid hors norme, soit elle s'en bat les steaks ! Je commence à me demander si elle en avait pas strictement rien à faire... elle n'avait pas l'air concerné.

Finalement, madame la princesse, me répondit. Oui et bah un virus qui fou le bordel ? Bah, il vient d'où, on n'est pas censé avoir le système le plus sécuritaire ? Je lui lançai un petit regard calme qui signifiait « oui et alors ? La suite ? ». Elle sourit, ... c'est drôle les virus ? Personnellement, je ne trouve point ça hilarant. Mes bras se croisèrent, pendant que je réfléchissais... une équipe avait ramené un élément infecté ? Après tout, nous avons récupéré quelques décodeurs Wraiths, pour le peu qu'il ait des protections et autres délires dans ce genre... cela n'est pas la première fois qu'on ait ce genre de problème. Finalement, elle ne me laissa pas vraiment parler, qu'elle me sortit que je captais rien, avec une pointe d'agacement. Oula, si tu commences me chauffer toi, ça ne va pas le faire.

Agacé à mon tour, je vis sur son écran toutes sorte d’alarme en tout genre… et quand elle bidouilla, les autres informaticiens semblaient s’alarmer encore plus. Il a un lien ou c’est moi le débile ? Surtout, le « bande de naze » qui ne faisait rien pour innocenter mes spéculations intimes. Elle continua, me donnant les conséquences de ce virus… Et bah on est dans la merde et cela se voyais sur mon visage expressif. Elle crut bon de rajouter une couche. Je ne décroisai pas les bras. Et comme pour lui donner raison, toutes les lumières et appareils électriques s’éteignirent.

Naturellement, la jeune fille, prit sa tablette… pour jouer… elle est sérieuse là ? Normalement, une informaticienne de son niveau, face ce genre de challenge est limite en train de jouer sur place et à se donner corps et âme pour combattre la menace… mais elle non, elle en a rien à foutre, limite si elle ne jubile pas de voir ce merdier. Elle n’était pas hackeuse ou un truc dans ce genre ? Arf, je n’en sais rien, je n’ai pas tous les dossiers en tête. Bon je vais peut-être faire une accusation à tort, mais elle a le comportement de l’enfant qui a fait une belle connerie pour attirer l’attention des parents et fait style de ne pas savoir. Et puis le coup des lumières sur son écran qui se calme et que ça fou le bordel chez les autres …et le reproche de la sécurité et tout le blabla…

« Bon, le débile de service à deux questions » J’attendis qu’elle semble intéressée, chose qui ne semble pas être vraiment le cas. « Pourquoi vous ne faites rien pour aider la bande de « naze » comme vous semblez être la plus apte à résoudre ce genre de problème ? … et pourquoi vous avez pirater Atlantis ? » Bon peut-être que cette accusation peut être fausse la ferra réagir un tant soit peu. Au pire, je trouverai bien une manière de m’excuser si cela est faux.

Rp:
 

© TITANIA


_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Mar - 21:09
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2730

Dossier Top Secret
√ Age: 41 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
RP abandon 17/03/2017
si tu veux le reprendre envoie moi un Mp

_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 7 - Zone Scientifique et Technique :: Laboratoires-