Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Une bouteille pas comme les autres (HéloÏse Merveille) (Part II)

 :: Cité d'Atlantis :: Niveau 8 - Zone Médicale :: Infirmerie Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 14 Jan - 18:18
avatar
√ Arrivée le : 01/07/2014
√ Messages : 403
√ Localisation : Canada


Dossier Top Secret
√ Age: 25
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Cody Fuller & Héloïse Merveille


« Une bouteille pas comme les autres »

Bip... Bip... Bip...

L'alarme de mon réveille-matin sonne. Le son résonne à travers la chambre et me sort de mon sommeil peu profond. Soupirant, j'étends un main vers une petite table de chevet près de mon lit et arrête l'alarme pour ne plus qu'elle sonne pour que je puisse me réveiller sans être agressé par elle. Je regarde l'heure et vois qu'il est 6h du matin. C'est très tôt, mais je suis habitué. Nous, les militaires, avons l'habitude de nous lever à cette heure-là. J'ai un tour de garde ce matin alors je vais prendre une douche pour me réveiller et être présentable. Je m'habille d'un uniforme militaire avec un gilet, des armes et une radio pour communiquer avec les autres militaires si j'ai quelque chose à signaler. Zelda qui m'attend sagement dans ma chambre. Le Berger Allemand lève la tête, dressant ses grandes oreilles. Je souris et lui donne quelque chose à manger avant de partir pour aller manger quelque chose au mess.

Après avoir pris un petit-déjeuner, Zelda et moi marchons à travers la cité. Je peux entendre les gens commencer à se réveiller. Certains sortent de leurs chambres ou leurs bureaux pour vaquer à leurs routines habituelles du matin. Au moment où j'ai quitté le mess, des gens s'y rendaient pour manger quelque chose. Zelda marche à mes côtés, à l'écoute de chaque bruit, chaque mouvement. Avec l'aide de son odorat développée, elle perçoit des odeurs que je ne peux pas sentir. Grâce à son ouïe sensible, elle accorde son attention un peu partout. Alors que je marche, j'entends ma propre respiration régulière, mes pas se répercutant sur les murs, la friction des tissus de mon uniforme ainsi que les griffes de mon chien sur le sol. C'est alors qu'elle s'arrête de marcher et renifle une odeur que je ne peux pas percevoir.

Je m'arrête de marcher et observe ce qu'elle fait. Elle semble avoir trouvé quelque chose, quelque chose d'inhabituel. Alarmé par son comportement, je décide de la laisser faire pour voir ce qu'elle a trouvé. Elle se remet ensuite en marche et je la suis silencieusement. Elle est entraînée pour trouver des explosifs. « Faite que ce ne soit pas un explosif qu'elle a trouvé. » Certains explosifs ont des effets désastreux.

C'est alors qu'elle me mène à l'infirmerie. Que peut-il bien y avoir ici pour avoir attiré son attention ? Je prends mon Jéricho 941 en main par mesure de précaution et entre dans la pièce. Une infirmière me fixe d'un air surpris et je lui fais signe que ce n'est qu'une mesure de précaution, car je suis en tour de garde. Zelda suit l'odeur qu'elle a reniflé et s'arrête devant un lit où une femme aux cheveux blonds est installée. Quoi ? Une personne ? Mais pourquoi ? Silencieusement, je me dirige vers elle et m'arrête devant son lit.

''Qui êtes-vous ?'' je demande fermement, gardant mon regard fixé sur elle.

_________________

J'écris en #4B86B4


Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Jan - 20:33
Invité
Invité
avatar
Une petite demi-heure après que Blanche soit partie, donc Héloïse était encore bien bourrée, un atlante, ou plus précisément un terrien, fit son apparition dans l'infirmerie. Sur le coup, la jeune blonde n'y prêtait pas vraiment attention, mais celui-ci semblait la rejoindre. Ce qui intrigua le plus la jeune femme était que, cet humain, possédait une arme dans les mains et était accompagné d'un quadrupède poilu orné d'une longue queue.

*J'espère seulement qu'il ne vient pas me voir, surtout avec son pistolet dans les mains...*

Mais il s'approchait de plus en plus de Héloïse. Par conséquent, cette dernière était de plus en plus anxieuse à l'idée qu'il vienne la voir si bien, qu'elle n'osait plus bouger, et n'osait plus dire quoi que ce soit. C'est alors qu'avec une voix assez percutante, il demanda à la jeune serglienne qui elle était. Sur le coup, elle mit un peu de temps à répondre à cause du fait qu'elle était un peu paniquée... :

*Ils sont tous sympa avec moi ici... Il n'y a pas à dire...Cela ne me donne guère envie de rester là !*

Elle répondit alors, et surtout pas avec la joie, à cet individu, tout en galérant à cause de l'alcool et du fait qu'elle était un peu terrorisée :

"Je... Je .... Ch'suis une Atlante... Je... Mon....Enfin mon... J'viens de ...."

*J'en ai marre ! Je sature.... Je vais faire comment là ? Il ne peut pas revenir quand j'irai mieux lui ? Je pense que si j'avais voulu tuer tout le monde... Enfin bref...*


C'était un peu difficile pour elle de parler en étant bourrée et, les circonstances étaient loin d'arranger la discussion :

"Mon peupe n'exite pus ... Y'a été anéanti ! Je.... Ch'suis la seule survivante donc... Enfin... On m'a... Enfin.... Vot' peuple... M'hébège et j'ai r'joins vote cité réc'ment ..."

Héloïse se demandait vraiment bien ce que cet homme était venu là avec son animal. Avait-elle fait quelque chose de grave ? Est-ce que les terriens avaient perdu confiance en elle ? Allaient-ils la tuer ? Allaient-ils la renvoyer sur sa planète ? Dans tous les cas, la jeune extraterrestre n'était pas rassurée du tout. Le regard de l’individu qui venait d'arriver était extrêmement froid, si bien que, Héloïse avait le cœur qui battait la chamade, sa salive commençait à devenir difficile à avaler et surtout des frissons commençaient à faire leur apparition, si bien, qu'on pourrait presque dire qu'elle tremblait.

*J'ai fait quoi ? Que se passe-t-il ?*

Il n'est habituellement pas courant de voir un militaire armé avec un animal inconnu vous chercher avec un regard froid et vous demander qui vous êtes...
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Jan - 6:12
avatar
√ Arrivée le : 01/07/2014
√ Messages : 403
√ Localisation : Canada


Dossier Top Secret
√ Age: 25
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Cody Fuller & Héloïse Merveille


« Une bouteille pas comme les autres »

Je plisse les yeux et garde mon arme au cas où l'inconnue essayerait de poser un geste agressif. Sauf que vu la façon dont elle me regarde, je doute fort qu'elle tente quoi que ce soit. Quand bien même, mieux vaut prévenir que guérir. Zelda, quant à elle, renifle l'inconnue, méfiante vis à vis d'elle. Je déduis qu'elle n'a jamais senti une telle odeur d'après son comportement. Inquiétant, plus qu'inquiétant même. Cela signifie que la personne n'est peut-être pas humaine.

''Zelda... couché.''

Le ton toujours ferme, je donne l'ordre au chien pour ne pas effrayer la femme. Le Berger Allemand ne se le fait pas dire deux fois et se couche immédiatement sur le sol au pied du lit. Je n'ai aucune envie de la voir blessée. Ce n'est pas du tout mon intention. Zelda restera couchée jusqu'à ce que je lui ordonne autre chose ou bien si elle voit que je suis en détresse.

Après avoir demandé au chien de se coucher, j'ai demandé à la femme de me dire qui elle est. La réponse ne tarde pas. Bordel, je comprends rien à ce qu'elle raconte ! Ses mots sont incompréhensibles. Vu la façon dont elle les prononce, je remarque tout de suite qu'elle est bourrée.

« Pourquoi faut-il que je tombe sur quelqu'un de bourré ?! »

Je sais plutôt bien les gérer. Disons que ça coule dans la famille. Essayez de grandir avec un père alcolo. Vous verrez, c'est pas évident.

''Vous dîtes que votre peuple n'existe plus et que nous vous hébergeons ?'' je tente de confirmer pour être sûr d'avoir bien compris ce qu'elle raconte.

Alors que je la fixe, je m'adoucie. Ça me désole d'apprendre que son peuple n'existe plus. Vraiment. C'est moche de perdre tous ceux de son espèce. Je peux pas vraiment comprendre parce que les humains ne sont pas en voie d'extinction. Elle doit sans doute se sentir terriblement seule. Si nous l'hébergeons, alors cela veut dire qu'elle a passé tous les tests et qu'elle est considérée comme une alliée. Putain, Je m'en veux de l'avoir surprise ! C'est une mesure de précaution. J'espère qu'elle peut le comprendre.

Lentement, je range mon arme dans ma ceinture, gardant toujours mes yeux fixés sur elle. Cependant, rien ne se produit. Je fais un puis deux pas vers elle.

''Je suis désolé. Je suis en tour de garde.'' je marque une légère pause et reprends la parole, montrant mon chien de la main. ''Vous voyez, mon chien Zelda a senti votre odeur et est venue jusqu'à vous pour m'avertir. J'espère que vous pouvez me pardonner.''

[HRP: C'est court, je suis désolé. J'espère que cela te convient.]

_________________

J'écris en #4B86B4


Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Jan - 11:11
Invité
Invité
avatar
Le quadrupède semblait avoir un nom, "Zelda" pour être plus exact, et Cody lui avait ordonné d'un ton assez sec de se coucher. Était-t-il toujours sec comme ça ? C'était dans sa nature ? Ou était-ce la situation qui le rendait comme ça ? Dans tous les cas, le ton froid n'était pas fait pour rassurer la jeune femme.. C'est alors qu'il lui posa une autre question, et l'extraterrestre lui répondit, encore avec du mal :

"Ch'est.... Ch'est ch'a ! Ch'suis la seule... Sur....Survivante car ch'm'étais cachée. Y'a pu ien sur la planète !"

*Il aurait tellement été plus facile de tout lui expliquer dans mon état normal... Mais non, foutu loi de la Misère !* (équivalent à la Loi de Murphy pour les terriens)


Le terrien se mit à ranger son arme, et à parler normalement. D'un coup, ce fut le soulagement pour la jeune Serglienne. Cet individu ne représentait plus vraiment un problème, et le fait qu'il ne faisait que son tour de garde était plutôt rassurant car Héloïse ne se sentait plus visée spécifiquement par lui. Car ce qui faisait le plus peur en soit, c'était le fait qu'il était venu de façon spontanée et armé, vers elle, et personne d'autres... S'il était venu armé pour quelque chose d'autre ou pour quelqu'un d'autre, cela aurait beaucoup moins effrayé Héloïse. Le jeune homme demanda alors de bien vouloir le pardonner pour être venu armé avec son chien à l'infirmerie, mais, pour Héloïse c'était déjà de l'histoire ancienne et elle n'hésita pas à lui faire comprendre. D'ailleurs, elle parvenait à un peu mieux parler du fait qu'elle était moins terrorisée mais ce n'était pas encore ça à cause de l'alcool :

"N'vous inquiétez pas ! Pardonner était un piyé fondatal de not' société !"

La blonde laissa alors un peu de blanc, et lui demanda :

"Z'imagine que vous désirez en savoir plus mais qu'vous n'azez pas trop l'temps ?"

Héloïse était encore bien bourrée, mais pas suffisant pour s'apercevoir que cet homme semblait en réalité plutôt sympathique, du moins, pour le moment. De plus, il était loin d'être esthétiquement moche... Peut-elle allaient-ils devenir amis tous les deux ? Enfin, d'un côté, la cité n'était pas là pour camper et se faire des amis...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 8 - Zone Médicale :: Infirmerie-