Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

[Moment fort 4] Ce n'est pas bien d'écouter aux portes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 269
Atlantis
MessageSujet: [Moment fort 4] Ce n'est pas bien d'écouter aux portes ! Mar 17 Jan - 21:56
Intrigue Grande Lessive


Ce n'est pas bien d'écouter aux portes !




Point de vu : neutre
Personnes impliqués : Cheyenne Snyder
Interventions autres ? : Oui besoin d'une intervention (3 personnes max) pour aider Cheyenne
chronologie ? : 3eme jour - 17h00
--------------------------

Qui dit humain dit normes. Et ce n’était pas parce que nous étions dans la Galaxie de Pégase, à des milliards de parsec de notre chère planète bleue, qu’elles allaient s’envoler. Cheyenne Snyder, en tant que soldate du feu, était missionnée par l’intendance pour contrôler les extincteurs de la cité, ainsi que les systèmes de lutte contre les incendies qui avaient été installé à des fins préventives. Après tout, les atlantes ne savaient pas encore si la cité avait ses propres façons de gérer les feux ou pas. Donc dans le doute, il valait mieux prévenir que guérir. Alors voilà, il y avait des centaines de couloirs à inspecter, et le boulot était tout, sauf gratifiant.

Une femme et un homme parlaient vivement, à mi-voix, dans une salle de repos entre ouverte, se pensant certainement seuls.

« Il faut qu’on règle le problème de Steele et Hoffman, ils ont ne nez qui traine ! », dit la voix masculine. La voix féminine répondit quelque chose qui échappa aux oreilles de Cheyenne. Ils passèrent devant elle sans la voir. Ils étaient trois, mais ils apparurent trop fugacement pour que la jeune femme puisse les identifier. L’homme reprit :
« Ils sont gênants ! Faut couper les têtes pensante et on aura la cité pour nous ! Sheppard est en tôle, Karola va le rejoindre et Weir, on la bouscule dans l’escalier !
- Je viens de vous dire que vous aviez raison, que vous faut-il de plus ? », répondit sèchement la femme.
« Des actions ! Faut brouiller les pistes, se débarrasser des enquêteurs. Steele est une salope ! Je me la ferais bien ! Elle a un sacré cul ! »
- Laisser Steele, le boss se la réserve ! Quand à Hoffman je m’en charge »,
« Eux vous êtes sûre pour l’anglais ? Il a quand même fichue Pete à l'infirmerie. laissez le nous madame, on va lui tomber dessus. On peut même pousser Weir, pour faire croire qu’ils y a eut une dispute entre eux et qu’il la tuer !»
- Non ! Bande de crétins ! On ne tue pas des hauts cadre aussi facilement ! Surtout quand vous êtes incapable de tuer une petite conne comme Fischer ! Je m’en occupe, vous allez faire taires les victimes ! »,

Un bruit se fit entendre (action de Cheyenne) La conversation se stoppa derechef. Les pas revinrent dans la direction de Cheyenne, mais ils n’étaient pas encore à son niveau.
« Qui est là ? », lança une troisième voix jusqu’alors muette.





---------------------------
Action :
Merci de laisser Cheyenne postée deux fois (car il y aura une intervention d’un PNJ) avant de venir.

Information pour replacer l'histoire :
- Moment : 17h00 (De la chrnologie du moment 2 :Arrestation de Sheppard et en même temps que le moment 3)
- Il y a trois personnes dans la salle dont une femme
- La femme ne sera pas identifiable
- Les deux hommes sortirons de la salle pour trouver "origine du bruit"
couleur : homme 1 : vert / Homme 2 : bleu


° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


Dernière édition par Atlantis le Jeu 19 Jan - 18:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [Moment fort 4] Ce n'est pas bien d'écouter aux portes ! Jeu 19 Jan - 0:26
Comment y croire ? Je n'y arrive pas. Après l'annonce du Docteur Weir, la salle d'embarquement a commencé à ce vider, j'ai fait de même. Je me suis rendu à la bais des jumpers, pour y récupérer des documents sur les locaux, préparé par un technicien, mais l'homme en question n'est pas là. Au bout de dix minutes, je décide de lui laisser un mot sur son bureau. Le bout de papier lui informe que je repasserais les chercher demain. Avec les dernières nouvelles, je ne peux pas lui en vouloir de m'avoir zappé.

***

Deux jours sont passés depuis l'annonce des agressions qui ont eu lieu dans la cité. Je trouve que l’atmosphère est plus lourde qu'en temps normal et les regards se font intrusifs comme si tout le monde est coupable. Et je sais que je ne fais pas abstraction à la règle. Maintenant une équipe est chargée de s'occuper de trouver ces salops alors je retourne à mes affaires. Dans mon métier, la règle principale est de rester neutre et sans jugement vis à vis des gens. Alors je retourne à mes papiers.

Aujourd'hui, je ne suis pas de garde au niveau secours mais je peux être appelée en cas de sous effectif. C'est pour cette raison que l'on m'a équipé d'une radio que je porte en permanence sur moi, c'est un peu comme mon bip atlant.

Depuis la veuille, je suis sur un nouveau dossier qui porte l'intitulé : les extincteurs sur cité Atlantis. En parcourant les documents, j'ai découvert que j'allais avoir à contrôler le bon fonctionnement de 343 extincteurs en tous genres. Je vais en avoir pour un moment ! La personne qui a conçu ses documents est très minutieux. Tous les appareils sont recensés sur une carte avec un code couleur en fonction de leur composition (poudre, sous pression, etc). Le contrôle en lui même n'est pas compliqué. Dans le principe, il faut démonté l'extincteur et réaliser des pesés de cartouche et/ou de poudre et vérifier visuellement l'état (rouille, perforation, etc). C'est ainsi que je commence ma matinée.

Il doit être au alentour de dix-sept heures lorsque j'arrive au niveau de l'extincteur d'un des couloir du niveau trois. Pour la énième fois, je démonte l'objet de sécurité. Je m'apprête à peser la bonbonne de gaz, lorsque des voix attirent mon attention. Je ne peux pas percevoir les paroles, mais la discutions semble animé. Je ne peux pas m’empêcher de repensé à l'annonce fait deux jours plus tôt. Je préfère contrôler que rien de grave ne se passe. Sans faire de bruit, je m'approche d'une porte entrouverte d'où proviennent les voix. Écouter aux portes n'est pas mon genre mais les circonstances actuelles rendent la situation différente !

Une première voix me parvint. Une voix d'homme que je ne connais pas. « Il faut qu’on règle le problème de Steele et Hoffman, ils ont ne nez qui traine ! »


Steele, Hoffman, il me semble que ce sont les deux personnes chargées de l'enquête. C'est normal qu'ils mettent leur nez partout ! Je pense entendre une voix féminine mais je n'arrive pas à comprendre ce qu'elle dit, elle ne parle pas assez fort. Je peux écouter distinctement le son de leurs déplacement, comme si ils faisaient les cents pas. Soudain, trois individus passent devant l'ouverture de la porte, surprise, je me recule pour ne pas être vue, se qui me fit perdre l'occasion de les identifier ou du moins voir leurs visages.

« Ils sont gênants ! Faut couper les têtes pensante et on aura la cité pour nous ! Sheppard est en tôle, Karola va le rejoindre et Weir, on la bouscule dans l’escalier !

- Je viens de vous dire que vous aviez raison, que vous faut-il de plus ? »,

Là s'en est trop ! Pour qui se prenne t ils ces deux là ? Il y a deux jours on parlait de viole et d'agression et aujourd'hui on parle d’assassinat et de prise de pouvoir. Il faut vraiment que j'en parle au docteur weir ou a un des responsable de l'enquête. J'aurais dût partir aussitôt mais je veux en savoir plus. Et si possible, voir leur visage serait la cerise sur le gâteau !

« Des actions ! Faut brouiller les pistes, se débarrasser des enquêteurs. Steele est une salope ! Je me la ferais bien ! Elle a un sacré cul ! »
- Laisser Steele, le boss se la réserve ! Quand à Hoffman je m’en charge »,

« Eux vous êtes sûre pour l’anglais ? Il a quand même fichue Pete à l'infirmerie. laissez le nous madame, on va lui tomber dessus. On peut même pousser Weir, pour faire croire qu’ils y a eut une dispute entre eux et qu’il la tuer !»

- Non ! Bande de crétins ! On ne tue pas des hauts cadre aussi facilement ! Surtout quand vous êtes incapable de tuer une petite conne comme Fischer ! Je m’en occupe, vous allez faire taires les victimes ! »,


Je n'arrive tout simplement pas a croire ce que j'entends. En plus, j'ai l'impression que cette femme est le cerveau du trio.

// Présence demandée pour une PCI au niv...// . C'est dans un sursaut que je porte la main à ma radio pour l'éteindre. Merde, merde et remède ! On n'a pas eu besoin de moi de la journée et c'est quand je dois me faire discrète que quelqu'un ce décide à perdre connaissance ! Et après on parle de hasard ? Je parlerais plutôt de malchance !

« Qui est là ? »

Je n'avais pas fais attention mais de l'autre coté de la porte, plus aucune voix ne se fait entendre. Par contre des pas viennent dans ma direction. Que dois je faire ? Faire comme si de rien n'était et retourner travailler, je pourrais ainsi voir leur visage. Ou fuir ! La partir reptilienne de mon cerveau a une préférence pour la deuxième option surtout si je me retrouve face à des militaires. Sans perdre plus de temps je fis se qu'on appel, prendre ses jambes à son cou ! Aller au réfectoire pour me perdre dans la foule semble être une bonne option.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 269
Atlantis
MessageSujet: Re: [Moment fort 4] Ce n'est pas bien d'écouter aux portes ! Jeu 19 Jan - 19:12
Intrigue Grande Lessive


Ce n'est pas bien d'écouter aux portes !




Point de vu : neutre
Personnes impliqués : Cheyenne Snyder
Interventions autres ? : Oui besoin d'une intervention (3 personnes max) pour aider Cheyenne
chronologie : : 3eme jour - 17h00
--------------------------

« Bougez ton cul ! Trouve le et tue le ! Faut pas qu’il ou elle nous ait entendu c’est clair ? »
« Bien »
« Et toi va l’aider triple buse ! »
« Si c’est une demoiselle ? »
« Je n’en ait rien à faire de son sort tant que son corps n’est plus trouvable ! »

Les deux hommes sortirent de la salle, les bruits de course de Cheyenne qui tournait dans l’angle du couloir, les alarmèrent et comme deux bombes, ils s’élancèrent après elle. Entrainés et rapide, ils commencèrent à la rattraper. L’un d’en eux, sortit son pistolet et tira non loin de la jeune femme, pour la surprendre.
« Putain fait chier ! »
« Heureusement que tu n’es pas un tireur toi ! »
« Ta gueule ! »

Ils finirent par rattraper Cheyenne, la chopant par les épaules, pour lui faire embrasser le mur d’un peu trop prêt et avec force.
« Pas alors poil de carotte on écoute aux portes ? »
« On va te les arracher tes belles petites oreilles t’inquiète pas va »

L'un des hommes, la souleva par le cou, l'étouffant, un sourire cruel sur les lèvres. Plus la jeune femme se débattait plus elle se prit des coups. Dans son malheur elle eut la chance, d'avoir en face d'elle, deux gros pervers qui aime les marrons, car sinon, elle serait déjà morte avant les secours. Leur rire un peu macabres accompagnait leurs coups et leurs rages ponctué d'insultes grivoises.

Cependant, alors qu'ils allaient passer à un registre plus hard, en déchirant la chemise de la jolie rouquine, l'un d'entre eux poussa un gémissement.


---------------------------
ACTIONS :
• Tu te fais tabasser, ils sont sadiques et augmenterons les fréquences, avec tes cris
• Ils viseront majoritairement le corps, tu auras une baffe sur la joue pour le principe
• Niveau blessures tu es libres, sachant que là, il frappe pour te faire mal et non pur te briser. Donc le ventre, les côtes et tu auras des traces d’étranglement sur le cou
• Tu peux te débattre et leurs donner des coups (qu’ils te rendront)
• Ta chemise sera déchirée, si tes sauveurs tardent trop, tu auras quelques tripotages, dans le but certain de te violer.
• Les sauveurs : Adam + Cody peuvent venir après ou avant ta réponse, selon se que vous avez décidés

Pour info
Les deux hommes ont 7 en corps à corps c'est des fantassins.
Homme 1 :1m80 90kg brun
Homme 2 : 1m75 85 kg blond



° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


Dernière édition par Atlantis le Dim 29 Jan - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [Moment fort 4] Ce n'est pas bien d'écouter aux portes ! Ven 20 Jan - 0:25
L’adrénaline qui m'avait poussé à fuir, me donnait l'impression de courir plus vite qu'en temps normal. Du moins c'est l'impression que j'avais avant d’entendre un coup de feu dans mon dos. Aucune douleur n'en suivis, bonne nouvelle ! En tournant la tête, je pus constater que deux hommes me suivaient. Bougre dieu, qu'est ce qu'ils couraient vite ! J'essayais de rallumer ma radio pour appeler de l'aide, je commençais sérieusement à avoir peur. Avant que je n'arrive à me mettre sur une fréquence, je sentis qu'on m'attrapait par les épaules. Sans mis attendre, je fus projetée contre le mur du couloir et le rencontrais en plaine face. Tout en lâchant un cri de surprise suivi d'un gémissement de douleur.

La violence de choc me fit tomber à genoux. Pour avoir eu le nez cassé à de nombreuse reprise, je sus qu'il ne l'était pas, car il ne craqua pas lorsque j'imitai Samantha de ''Ma sorcière bien aimée''. En m’asseyant dos au mur, je pus apercevoir distinctement mon agresseur. Un homme brun d'une quarantaine d'année, plutôt bien battis et avec un regard bleu qui aurait était magnifique dans d'autre circonstance ! Il me dominait de toute sa grandeur. J’eus l'impression de retomber quinze en plus tôt, adolescente face à son père. Il fallait que je trouve un moyen de fuir!

« Bas alors poil de carotte on écoute aux portes ? »
« On va te les arracher tes belles petites oreilles t’inquiète pas va »

L'autre, un blond, restait en retrait, même s'il n'avait pas sa langue dans sa poche ! Je me sentis redevenir l'enfant que j'avais été et que je cherchais à oublier. L'enfant provocante et impulsive lorsque l'homme qui se disait être son père devenait violant. Une façade pour cacher sa faiblesse et se protéger de la mort qui par moment pouvait se rapprocher de très près.

- Pour ta gouverne, il s'appelle François Lepic et contrairement à lui je n' ai pas de taches de rousseur. Il va falloir que tu revois tes classique !

J'allais enchaîner sur le fait que je ne faisais pas de mal aux animaux et que je ne vivais pas autant de mésaventure que lui, mais Mr. Beau Yeux ne m'en laissa pas le temps. Il m’attrapa au niveau du cou et me souleva avec une facilité déconcertante. J'eus beau me débattre, lui donner des coups, même dans l'entre jambe, rien n'y fit. Ils devaient les avoir en acier ! J'étais comme un pantin entre ses mains. Il arborait un sourire sadique. L'air ne passait plus, je sentais mes muscles perdre en force et ma vue se brouillai. Dans un ultime effort, je lui rendis son sourire. Il me lâcha avant que je ne perde connaissance.

Étalé de tout mon long sur le sol, je dus tousser plusieurs fois avant de retrouver une respiration convenable. Les deux homme m'admiraient comme s'ils cherchaient se qu'ils allaient bien pouvoir faire de moi.

- A L'AIDEEEE !

Un coup me fut porté au niveau du ventre. Vu la force, un coup de pieds. Suivi de nombreux autres. Je les entendis me brailler de me taire. Les insultes fusèrent sur mon sexe, mon physique et ma profession. Je me mis en position fœtus et j'attendis qu'ils arrêtent. Les coups étaient donnés principalement dans les jambes et dans le dos.

*Couteau, fourchette, cuillère, verre, assiette, couteau, fourchette, cuillère, verre, assiette, couteau, fourchette,..* Je me répétais ses mots, des mots trouvés au hasard pour me changer les idées et oublier la douleur qui aurait du me faire gémir de douleur. Mais je ne contais pas leur faire ce plaisir. Les coups s'arrêtèrent enfin. Je me risquai un regard vers eux, ils me regardaient sadiquement. L'autre homme, qui n'était pas encore intervenu, s'approcha à son tour.

- Tien, tu te décides à ne plus faire le figurant ? Vas y les côtes n'ont encore rien prises !

Ma voix était faible et j'espérais que ma rage interne pouvait se faire ressentir. Je m'attendais à recevoir de nouveaux coups mais au lieu de ça, il se mit au dessus de moi, une jambe de chaque coté de ma poitrine et de tout son poids, il posa son postérieur sur moi, au niveau des cotes. Cette fois ci, je ne pus m’empêcher de hurler. Je n'avais plus la force de me débattre lorsque ce salopard déchira ma chemise. Quitte à être violé et mourir, je n'avais plus rien à perdre. Dans un murmure, je lui dis.

- Je sais pourquoi... toi... le viole... Tes yeux... ils sont... à chier... !

Je m'attendais à recevoir un nouveau coup mais rien. Je fus surprise quand en plus il se releva. Cela me permis de respirer de nouveau. Lorsque je parvins tant bien que mal a me redresser un un coude, j'eux la surprise de constater que nous n'étions plus trois mais six dans le couloir!
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 24/11/2016
√ Messages : 92
Adam Ross
Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité:
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: [Moment fort 4] Ce n'est pas bien d'écouter aux portes ! Ven 20 Jan - 12:02
Adam se frotta doucement les deux, observant les alentours, tentant de se repérer dans ce maudit dédale qui constituait la cité d'Atlantis. Après la discussion qu'il avait eu sur les balcons, avec Karola, il avait voulu se rendre aux mess, pour manger un morceau avant de retourner à l'armurerie pour récupérer son pistolet. Cependant, comme à son habitude, il s'était une nouvelle fois perdu et n'avait aucune idée d'où il se trouvait. Enfin, si, peut-être. Ça ressemblait à la salle de repos de la cité. Différents canapés et tables étaient installés pour offrir du confort aux Atlantes. Cependant, il n'était clairement pas au mess.

Il soupira doucement, s'apprêtant à faire chemin inverse, mais il s'immobilisa en entendant un cri tout proche. Un cri de femme, appelant à l'aide. Adam, ne prenant même pas la peine de réfléchir, s'élança dans la direction du bruit, qui se situait au niveau des couloirs de l'autre côté de la pièce. Après plusieurs virages et croisements, Adam s'immobilisa, les yeux écarquillés face à la scène. Deux hommes, perché ou carrément à cheval sur une jeune femme rousse, visiblement en très mauvaise posture. Le sang du lieutenant ne fit qu'un tour, et tout sembla se bousculer dans son esprit. Détourner leur attention, laisser du temps à la femme de s'enfuir. Appeler la sécurité. Les deux hommes étaient imposants, alors il fallait jouer sur le culot. Il repéra tout proche de lui un extincteur, accroché au mur. L'idée fusa dans sa tête comme un éclair, et il s'approcha très calmement de ce dernier. Puis, d'un coup sec, faisant un boucan de tous les diables, il arracha les attaches reliant l'extincteur au mur, le prenant à pleines mains, faisant faces aux deux violeurs avec un grand sourire malsain aux lèvres. Dans un premier temps, au moins, ça eut son petit effet. Les deux se retournèrent, et celui à cheval se redressa légèrement.

Excusez moi de vous déranger messieurs, mais il semblerait que je me sois perdu en cherchant le mess. Auriez vous l'obligeance de lâcher cette personne pour m'accorder un peu de votre temps ?

Il fit quelques gestes menaçants avec son arme improvisée, mais finalement, ce n'eut que peu d'effet. Au contraire, au grand damne d'Adam, les soldats se mirent à se marrer.

Lâche ça, tu vas te faire mal crevette !

Laisse, je m'en occupe.

Bah flingue le et on en parle plus, tache de bien viser mec.


Le pilote sentit son cœur se figer lorsqu'il fit l'homme encore debout glisser sa main à la ceinture pour en tirer un pistolet. Sans même prendre le temps de réfléchir, réagissant à ses instincts de survie, il balança l'extincteur droit vers eux. L'appareil effectua un vol plané, avant d'aller s'écraser en plein dans le visage du soldat armé, qui lâcha son arme à feu en tombant en arrière sur le sol. Adam s'élança en avant, droit sur eux, puis, profitant de son élan, il donna un violent coup de pied dans l'arme, qui glissa jusqu'au bout du couloir, ou Adam put apercevoir une silhouette apparaître. Oh merde, pas un autre...

Il fila un coup de pied dans les jambes de l'assommé avant qu'il n'eût le temps de se relever, puis recula de quelques pas pour se mettre hors de portée de coup, se mettant en garde, portant sa main à son oreillette.

Sécurité, ici Ross, j'ai besoin de renforts immédiats au niveau de la salle de repos !

_________________
All great things are simple, and many can be expressed in single words : Freedom, Justice, Honor, Duty, Mercy, Hope.

Winston Churchill


DC : Mike Femens

Signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 269
Atlantis
MessageSujet: Re: [Moment fort 4] Ce n'est pas bien d'écouter aux portes ! Dim 29 Jan - 16:23
Intrigue Grande Lessive


Ce n'est pas bien d'écouter aux portes !


- Hanz Hirsh


Point de vu : neutre
Personnes impliqués : Cheyenne Snyder- Adam Ross- Hanz Hirsh
Interventions autres ? : Non
chronologie : : 3eme jour - 17h00
--------------------------

// Bien reçu Ross, on vous envoie du monde // put entendre le lieutenant dans son oreillette.

Le type qui avait mangé l’extincteur était bon pour le compte, il ne se relèverait pas si tôt pour ce soir. Adam pouvait passer à autre chose. L’autre, qui s’était assis sur Cheyenne, se redressa en voyant son pote se faire décrocher la tête par le système portatif de lutte contre les incendies. La crevette en avait dans les bras.

« Putain, mais c’est qu’elle est dopée la crevette. »

L’autre décida de délaisser la rouquine pour le moment, puisqu’il avait un autre problème sur les bras. Il se lança comme une brute sur Adam, démontrant une technique de combat assez avancée. Seulement voilà, une troisième personne était en train d’arriver, celle que le lieutenant avait pu voir brièvement. C’était un grand blond, portant un drapeau allemand sur ses épaulettes. Il prit de l’élan du fond du couloir et il tapa un sprint en direction des deux combattants, chargeant comme un bœuf. La masse de plus de 100 kilo percuta les deux hommes, les envoyant promener sur le sol.

« Je vais vous apprendre à essayer de tabasser une jeune femme ! »

Manifestement, il comptait en prendre un pour taper sur l’autre.



---------------------------
ACTIONS :
• Cheyenne : libre
•Adam : Tu n’as pas vraiment le dessus dans le combat
•L’allemand ne sait pas qui de toi ou de l’autre est l’agresseur et il ne compte pas faire dans la dentelle.
•A toi de le persuader.



° CODAGE PAR DITA | EPICODE °
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 01/07/2014
√ Age : 22
√ Messages : 368
√ Localisation : Canada

Cody Fuller
Dossier Top Secret
√ Age: 25
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: [Moment fort 4] Ce n'est pas bien d'écouter aux portes ! Dim 5 Fév - 0:34
Cheyenne Snyder, Cody Fuller & Adam Ross


« Ce n'est pas bien d'écouter aux portes »

Alors que je marche dans les couloirs de la cité, j'entends seulement ma propre respiration, mes pas se répercuter sur les murs et les griffes de Zelda sur le sol. Après une longue journée à patrouiller les couloirs de la cité, je me dirige vers une salle de repos pour décompresser un peu. J'ai bien l'intention de prendre un livre et m'évader un moment, le temps d'oublier un peu que des choses horribles se passent dans la cité. Ces derniers jours ont été éprouvants. Jamais je n'aurais cru entendre dire que des gens se font agresser soirs après soirs. Je travaille avec ces gens. Cela me rend malade de savoir que ce genre de chose se produit sur Atlantis. Il faut que cela cesse.

Alors que je m'apprête à prendre la direction d'un autre couloir, le grésillement de ma radio se fait entendre. Demande de renfort en direction d'une salle de repos. J'actionne le bouton pour signaler ma présence.

''Ici soldat Fuller. Bien reçu. Terminé.''

Après avoir répondu à l'appel à l'aide, je cours pour rejoindre la personne qui a demandé des renforts. Arrivé au tournant du couloir, je remarque une arme au sol. Je la prends et m'arrête devant une scène horrible. Une agression. Une femme rousse est étendue au sol, elle a l'air d'avoir pris plusieurs coups. Je me dirige rapidement vers elle et m'accroupis à sa hauteur.

''Vous allez bien ? Vous pouvez vous lever ?''

Je l'aide ensuite à se relever et l'emmène loin de la scène de combats entre quatre hommes pour ne pas qu'elle soit blessée. Je me tourne ensuite vers eux, ignorant lequel d'entre eux est l'agresseur. Alors que je m'approche d'eux, je lève l'arme que je tiens dans mes mains et la pointe sur eux. Même si je ne veux pas les attaquer, il faut quand même maîtriser la situation.

''Plus personne ne bouge ! Lequel d'entre vous a demandé des renforts ?''

_________________


J'écris en #4B86B4


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 24/11/2016
√ Messages : 92
Adam Ross
Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité:
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: [Moment fort 4] Ce n'est pas bien d'écouter aux portes ! Dim 5 Fév - 16:55
Visiblement, son lancer d'extincteur avait fait mouche. Il ne restait plus qu'un adversaire, mais pas des moindres. L'homme était grand et baraqué, et Adam n'allait clairement pas avoir l'avantage dans un combat, et il le comprit rapidement en voyant l'adverse foncer sur lui. Il recula, faisant un pas de coté pour esquiver la charge, se préparant à donner un coup. Cependant, il n'en eut jamais le temps. Une énorme masse de muscles vint le percuter lui et son agresseur, l'envoyer voler jusqu'au mur. Le lieutenant retomba à genoux, le regard voilé pendant une seconde par des taches noires, tentant de reprendre son souffle. Le choc avait été violent, mais il ne lui semblait pas s'être cassé quelque chose. Il voulut se relever, mais avant qu'il n'en eut le temps, il attrapé par le col, et soulevé au dessus du sol par ce qui ressemblait à un Hulk allemand et blond. Ce dernier, furax, proféra des menaces à son encontre, ainsi qu'à celle du violeur, qu'il tenait dans son autre poigne. Adam réfléchissait à toute vitesse, cherchant les mots pour apaiser le fauve.

Cependant, ce fut une autre voix d'homme qui détourna l'attention de l'allemand, les sommant de se rendre. Sans s'en rendre compte, le soldat venait peut-être de lui épargner une semaine d'hospitalisation à cause de plusieurs membres brisés. Adam restait impassible, bien qu'un peu pâle, regardant Hanz droit dans les yeux.

C'est moi. Sous-Lieutenant Ross. J'avais besoin d'aide car cette jeune femme se faisait agresser par ces hommes. Alors, si vous pouviez me reposer doucement au sol, je vous en serrais grès.


La brute sembla hésiter quelques secondes. Adam pouvait presque l'entendre grogner intérieurement, comme un chien s'apprêtant à dévorer un carton rempli de chatons inoffensifs. Cependant, le germanophone le relâcha d'un seul coup, sans douceur, et Adam se laissa tomber sur le sol, se rattrapant cependant pour ne pas se gameller, prenant une grande inspiration, soulagé.

Et ce connard, je le brise ?


Hanz faisait référence au second homme qu'il tenait dans sa poigne. Adam tira un peu sur sa veste pour la remettre correctement, avant de laisser son regard défiler de Hanz à l'homme qui ne semblait pas vraiment faire le fier. Après tout, il méritait bien de se prendre quelques baffes.

Vous en faites ce que vous voulez, mais ne l'abîmer pas trop, il doit être en bon état pour pouvoir l'interroger.



A ces mots, le pilote contourna Hanz pour s'approcher de Fuller, inclinant un peu la tête à l'intention de son sauveur.

Vous arrivez après la fête soldat. Mais au moins vous êtes la, c'est l'essentiel. Vous allez bien, mademoiselle ?


Adam lança un regard par dessus l'épaule du maître-chien, s'assurant de l'état de santé de la jeune femme qu'ils venaient de secourir.

_________________
All great things are simple, and many can be expressed in single words : Freedom, Justice, Honor, Duty, Mercy, Hope.

Winston Churchill


DC : Mike Femens

Signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infos
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Moment fort 4] Ce n'est pas bien d'écouter aux portes !
Revenir en haut Aller en bas

[Moment fort 4] Ce n'est pas bien d'écouter aux portes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Moment fort 3] Dans la réserve, on entend de ces choses !
» [Moment fort 6] : La rage aux dents
» [Moment fort 8 ] : Un coquelicot en hiver
» [Moment fort 7] : La faucheuse se souvient de vous
» [Moment fort 12] ; Le péril gris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 3 - Zone de Restauration et de Loisirs :: Salle de repos-