Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

[Intrigue] Let me alone and drunk [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 19/08/2016
√ Messages : 206
√ Localisation : Proche d'une plante quelconque

Mike Femens
Dossier Top Secret
√ Age: 31 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
MessageSujet: [Intrigue] Let me alone and drunk [Solo] Mer 25 Jan - 20:17
Mike se retourna une nouvelle fois dans son lit, en sueur, les yeux grands ouverts, scrutant le noir complet planant sur sa chambre. Il n'arrivait pas à fermer l'œil. Ou, plus exactement, il ne voulait pas fermer les yeux. Chaque fois qu'il tentait de clore ses paupières, les images d'Isia violée ou d'Alek éventré lui revenait à l'esprit. Il entendait encore raisonner au fond de son crâne les cris de douleur du soldat qu'il avait défiguré. Il entendait Isia lui répéter "Ne joue pas au héros". Il était en train de devenir complètement fou.

Il se redressa d'un bond, s'asseyant au bord de son lit. Il fallait que ça cesse, d'une manière ou d'une autre. Il ne voulait pas que ça recommence. Les cauchemars avaient été déjà bien assez dur à maitriser la première fois. Et pour cela, il avait une solution, aussi pitoyable soit elle.

Il observa son réveil. 22h. Il se releva doucement, avant d'enfiler rapidement un jean et un vieux t-shirt noir. D'une main tremblante, il fouilla dans sa table de chevet, jusqu'à pouvoir en sortir un peu d'argent, assez pour acheter ce dont il avait besoin. Puis, le plus discrètement possible, il quitta sa chambre, verrouillant la porte derrière lui.

Les couloirs étaient déserts. Tout le monde devait déjà dormir, et c'était tant mieux. Il ne voulait pas qu'on le voit. Tel un voleur en quête d'argent, il se laissa glisser dans les couloirs, se dirigeant tout droit vers le bar atosien. Qu'est-ce qu'aurait pu penser Alek ou Isia à ce moment là ? Pas grand chose. Ils avaient besoin de se reposer. Lui, ce dont il avait besoin, c'était d'effacer ces images de sa tête.

Le bar atosien était presque désert. Avec les derniers évènements, les Atlantes préféraient surement rester bien en sécurité dans leurs chambres. Peut-être aurait du-t-il faire pareil. Il s'approcha du bar, encore un peu pâle et transpirant, avant de poser l'argent sur le comptoir, avec une mine décidée.

Une bouteille de liqueur de Schtraz.


La liqueur de Schtraz était un alcool typique atosien. Très fort, peut-être un des plus forts que Mike n'avait jamais goûté. Le barman le toisa de haut en bas, avant de tirer la bouteille de l'armoire juste sous le bar.

Vous êtes seul ? Je ne veux pas vous vexer, mais ce n'est pas vraiment une b...


Si j'ai besoin de conseil, j'irai voir la doctoresse Stanford. En attendant, donnez moi juste cette bouteille et prenez mon argent.


Son ton était sec et froid, ce qui n'était pas dans ses habitudes. Cela dit, cela suffit à décider le jeune atosien, qui lui tendit la bouteille de mauvais cœur, récupérant la monnaie que le botaniste avait mise sur le comptoir. Femens s'empara également d'un verre, avant de s'éloigner vers une table au fond de l'établissement, là où il serait sur de ne pas être déranger. Pour faire cela, il valait mieux être seul. Il s'installa à la table, observant avec attention le liquide contenu dans la bouteille. Un liquide transparent, qui aurait pu presque passer pour une boisson totalement inoffensive. D'un geste un peu distrait, il déboucha son Saint-Grâal, avant de s'en servir un verre complet. Il reposa la bouteille un peu plus loin, se saisissant du verre. Le reflet de la lumière dans le liquide avait quelque chose de fascinant, d'envoutant. Quelque chose qui l'appelait, quelque chose qu'il avait refoulé pendant trop longtemps, quelque chose dont il n'était pas fier, loin de là. Il approcha doucement ses lèvres du rebord, avant d'en boire une gorgée. Le liquide enflamma instantanément sa gorge, et le scientifique manqua presque de s'étouffer. La première gorgée faisait toujours cet effet. Après, on s'habituait. Il sentait déjà le liquide parcourir son corps, ses veines, embrumant dors et déjà une partie de ses pensées. Pour faire passer la première, il but directement une seconde gorgée du délicieux liquide, glacé dans sa bouche, mais brûlant dans sa gorge. La soirée allait être longue.

Une longue heure s'était écoulée désormais. Déjà par deux fois, le barman était venu lui conseiller de retourner se coucher. Déjà deux fois, Mike lui avait conseillé de se foutre ses conseils au cul. Désormais, la bouteille avait été décimée de moitié, et son estime de lui-même totalement. Par contre, sa confiance en lui, elle, avait bien triplée. Un mouvement en vision de sa vision plutôt trouble attira son attention. Le scientifique releva la tête, prêt à lancer un beau "Va voir ailleurs si j'y suis" au barman, avant de reconnaître le beau, le grand, le magnifique Aiden Ford ! Il fit un grand sourire bien trop exagéré de par son elixir, avant de lancer d'une voix forte et joviale :

Ah ! Voila notre héros, Ford ! Assois toi mon gars, viens.


Il lui indiqua d'un geste mal assuré la chaise en face de lui, avant de se servir un nouveau verre. Le soldat, lui, semblait plutôt impressionné. Surement pas son charisme naturel, Mike n'en doutait AB-SO-LU-MENT pas.

Bon sang Prof ! T'as un peu exagéré sur le jaja local !

Le scientifique ricana, observant le liquide avec intérêt. C'est rigolo, avec toute cette lumière, on aurait presque dit de l'argent fondu. En même temps, vu le prix, ça devait surement en être. Cela expliquait peut-être pourquoi cela lui brulait autant la gorge. Il devrait étudier ça tiens, mais une autre fois, hein.

Booooof, ça picote un peu au début, mais après ça va.


Le scientifique ne put retenir un hoquet, écarquillant un peu les yeux, avant de boire une nouvelle gorgée d'alcool pour faire passer. Pendant ce temps, Ford commanda quelque chose au barman, avant de revenir vers lui.

Bon, c'est gentil de me dire ça, je vais boire un coup avec toi et ensuite on rentre ! Il faut qu'il ferme ! Et toi tu as trop bu ! Faut aller se reposer !

Le scientifique fit vibrer ses lèvres pour faire comprendre une expression de "Oh le reloooou", avant de faire tournicoter un peu son verre. Sa vision tournait à la même vitesse que le liquide, donnant un peu une sensation d'harmonie. Par contre, il fit attention de ne pas tourner trop vite, afin de conserver son équilibre.

Boarf, tout façon, j'arrive pas à dormir. Je fais des cauchemars.


Il se pencha sur la table, fronçant les sourcils, prenant un air sérieux, mettant sa main sur le coté pour chuchoter d'une manière extraordinairement forte.

J'arrête pas de voir Alek et Isia. Je crois que je suis fou.


Il se laissa retomber en arrière, laissant échapper un rire un peu trop proche de la démence. Il commençait à se dire qu'il y avait surement une part de vérité dans ses paroles. Le soldat gardait une distance raisonnable de lui. Quoi, il sentait si mauvais ? Ah, ces mutants, ils peuvent plus trainer avec la plèbe.

Tu les vois ? Ils sont a l'infirmerie pas morts ! Ils font quoi quand tu les vois ?

Le scientifique fronça les sourcils, se laissant dériver dans sa mémoire, tentant de se rappeler des détails.

Ils... Tout va bien. Puis après, y'a des gens qui arrivent. Avec des couteaux. Et ils... Ils... Ils poignardent Alek, et ils attachent Isia, pour...


Le scientifique ne termina jamais sa phrase, car il fut rapidement pris de sanglots, rattrapé par ses cauchemars, s'affalant sur la table. Il voulait oublier. Pourquoi personne ne voulait le laisser oublier ? Il ne voulait plus voir ça, il ne voulait plus imaginer ça. Il ne voulait plus...

Du calme ! C'est fini ! Les méchants ils sont en morceaux a l'hosto ou morts grâce à Alek, ! C'est fini ! Allez cesse de pleurer !

Ford lui fit une tape dans le dos. Bon gars. Le botaniste renifla longuement, avant de redresser la tête, essuyant son visage humide sur son bras, louchant sur une tasse de café que lui tendait le soldat. Il observa alternativement le mutant et le café, avant de se saisir de la boisson et de la boire cul-sec. Il regretta instantanément son geste. C'était salé, immonde. Il fit une belle grimace en sentant le gout du sel dans sa bouche.

Erk ! C'est pas bon ça. Je préfère ça plutôt.


Le botaniste tendit la main vers la bouteille à moitié vide, avec la ferme intension de s'en saisir pour la descendre. Cependant, avant qu'il ne puisse se saisir du doux nectar, la main de Ford l'intercepta pour éloigner la bouteille. Mike poussa un gémissement plaintif lorsqu'on lui retira sa boisson, avant de se renfrogner, faisant une mine boudeuse.

C'est facile pour vous ! Vous êtes un héros ! Un héros, ça sauve tout le monde, et ça gagne la fille à la fin !


"Ne joue pas au héros". Il frissonna en entendant la voix féminine lui murmurer ça a l'oreille. Il lança un regard dans la direction du murmure, avant de comprendre qu'il n'y avait personne. Il ne put s'empêcher de repenser à Alek, qui l'avait félicité pour son intervention. Cela dit, il était tout à faire claire, ou plutôt trouble actuellement, qu'il n'aurait rien pu faire si Alek n'était pas intervenu. Il aurait juste pu regarder Isia se faire... Non, ne pas y penser, ne pas y penser, ne pas y penser.

Tu trouves qu'on me traite en héros ? T'es vraiment hors limite point de vue alcoolémie ! Tu sais que j'ai un grade ? Qui m'appelle encore Lieutenant ? Alors arrêtes de pleurer !

Mike se tourna vers Aiden, prit soudain de pitié pour le militaire. Il se leva, avant d'aller passer son épaule autour de lieutenant.

C'est parce qu'ils savent pas tout ce que vous faites Lieutenant. T'es un bon, lieutenant. D'ailleurs, rends ma bouteille s'il te plait mon Lieutenant...


Il glissa sa main vers la bouteille, avant de soudain être pris d'un haut le cœur. Il s'éloigna un peu de Ford, avant de vomir dans un coin, sous les hurlements indignés du patron.

Putain merde ! Les balcons c'est pas pour les wraith, tu charries là ! Mighty Mike ! Tu dégobilles comme tes plantes toi !

Le botaniste toussa longuement, manquant de s'étouffer, le liquide brulant passant une deuxième fois dans sa gorge. Il s'appuyait désormais au mur, n'arrivant pas vraiment à tenir droit. Il se laissa glisser jusqu'à Ford, avant de s'appuyer sur lui.

J'me sens pas très bien mon Lieutenant. Je crois que j'ai besoin de dormir.


Il sentit Ford l'aider à se mouvoir, parlant au barman. Cependant, ces paroles semblaient maintenant bien lointaines pour Mike, qui tentait de stabiliser sa vision de plus en plus trouble. Il se sentit guider le long des couloirs de la cité, sans un mot, réfléchissant profondément. Finalement, il prit la parole, cherchant des réponses à ses questions.

Dites Ford... Qu'est-ce que c'est un "Minou" ?


Il avait prononcé le mot en français, à la manière du docteur Laurence, qui le surnommait ainsi. Ford sembla réfléchir quelques secondes avant de répondre.

" Minou en français, hein ? Si je me rappelles mon français c'est ... comment dire ... Le charmant triangle féminin, on dit pussy mais c'est pareil chez les frenchies !"

Le botaniste écarquilla les yeux devant cette révélation. Sérieusement ?! Il maugréa, tout haut, à lui-même.

Ah, la garce... J'm'y attendais pas à celle là...


Ford ouvrit la porte de sa chambre, le glissant proche de son lit, avec un sceau à portée de main. Immédiatement, le scientifique se roula dans ses draps, sombrant dans un sommeil profond, embrumé par l'alcool, à une vitesse phénoménale.

Au moins, pour cette nuit-là, il ne ferra pas de cauchemar...

_________________
Kit réalisé par la fabuleutissime Matt Eversman !



Une mauvaise herbe est une plante dont on n'a pas encore découvert la vertue

La musique donne une âme à notre cœur et des ailes à notre pensée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Intrigue] Let me alone and drunk [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [INTRIGUE] - La mécanique du coeur (Solo Coco - Solo Nath)
» Résumé de l'intrigue
» Cause everybody's drunk, loud and pissed off {Feat. June
» présentation Bob Solo [Validée]
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 3 - Zone de Restauration et de Loisirs :: Bar athosien-