Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

[INTRIGUE] Les souvenirs ne meurent jamais

 :: Cité d'Atlantis :: Niveau 7 - Zone Scientifique et Technique :: Laboratoires Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 5 Fév - 13:21
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2406
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Jour 5 - 23h45

A 23h45, Karola était encore en train de travailler dans son bureau. Enfin, travailler était un bien grand mot. Elle était plutôt assise sur son fauteuil, les bras croisés, le regard perdu dans le vide, ses pensées profondément plongées dans une intense réflexion. Elle avait passé une sacrée journée. Une sacrée journée de merde. Elle essayait de ne pas repenser à son pétage de plombs du matin ainsi qu’à l’entretien qui avait suivi dans le bureau d’Alexander, en passant par son rendez-vous avec la psy…. Heureusement, elle s’en sortait plutôt bien et ce soir, elle sentait qu’elle avait repris de l’ascendant sur elle et cela l’avait rassurée. C’était juste un petit coup de mou dut à la fatigue et au traitement qu’elle prenait. Se sentant beaucoup mieux, elle réfléchissait à présent à l’affaire et à ce qu’il fallait faire pour que tout ça s’arrête. D’ailleurs, à ce sujet, les résultats des analyses de Weir devaient être terminées. Elle essaya de contacter le labo afin de connaître le résultat mais personne ne répondit. Alors, impatiente et ne souhaitant pas attendre le lendemain pour avoir le compte rendu, elle se mit en tête de se rendre directement là-bas. Sortant de son bureau, elle passa devant Lawson, immobile comme une statue.

- Seriez-vous un robot, Sergent ?

- Ne vous en faites pas major, le caporal McCarty me remplace de temps en temps.

Karola le regarda, il avait une mine fatiguée. Elle finit par hausser les épaules avant de l’informer de son intention.

- Je vais me rendre au labo, ensuite vous me raccompagnerez dans mes quartiers et , vous irez vous reposer.

Si Karola détestait le fait d’être surveillée 24h/24, elle appréciait le grand professionnalisme du soldat qui la suivait sans mot dire partout où elle allait, peu importe l’heure. Le sergent opina du chef et quitta son immobilisme pour la suivre. Ils déambulèrent dans les couloirs direction les labos. Vu l’heure et surtout vu l’ambiance du moment, il n’y avait plus personne à cette heure-ci. Cela lui rappela le soir de son agression, 4 jours plus tôt elle empruntait le même chemin, de nuit. Penser à cela lui provoqua un frisson qui lui parcourut l’épine dorsale de manière très désagréable. Il ne fallait pas qu’elle s’inquiète, cela n’allait pas se reproduire et surtout cette fois-ci elle était escortée.
Sans s’en rendre compte, à mesure qu’ils approchaient de leur destination, Karola se mit à ralentir son allure tandis que son rythme cardiaque lui s’emballait. Elle réalisa qu’au détour du couloir dans lequel ils se trouvaient, ils tomberaient sur le lieu de son agression et à cet instant précis elle n’eut qu’une envie faire demi-tour et s’enfuir en courant.

Lawson la percuta, n’ayant pas fait attention à son arrêt et puis en regardant la jeune femme, il capta son regard teinté de peur.

- Major, tout va bien ?


La voix du sergent la réveilla, elle secoua la tête comme si de rien n’était pour lui répondre.

- Oui pardon, continuons.

Sauf que non, tout n’allait pas bien. Subitement, Karola se sentait anxieuse, la peur de traverser cette partie de la cité l’envahit. Elle tenta tant bien que mal de se reprendre ne voulant surtout pas reperdre le contrôle comme ce matin, mais des images qu’elle pensait avoir enfouies bien profonds dans sa mémoire vinrent s’imposer à son esprit. Sentant son souffle s’accelerer, des sueurs froides l’accabler, Karola fut incapable de dépasser le virage du couloir que se présentait à elle. A la place, elle se plaqua contre le mur comme pour se cacher de quelque chose. Effrayée, elle se laissa glisser le long du mur pour finir assise. Ses jambes se replièrent et elle enfouit sa tête entre ses bras devant un sergent Lawson tout pantois qui ne comprenait pas plus ce qui lui prenait.
Adam passait par la et découvrit la scène. Il fronça les sourcils, s'approchant d'eux.

- Lawson ? Il y'a un problème ?

Le sergent ne savait pas trop quoi faire, appeler un médecin, prévenir un de ses supérieure ? Par chance, le lieutenant Ross débarqua, lui demandant ce qui se passait.

- Je ne sais pas lieutenant. On se rendait aux labos et tout d'un coup, elle s'est mise à paniquer.

Ross fronce les sourcils, et se met à croupis proche du Major.

- Major Frei ? Vous allez bien ?
Karola était assise par terre, le corps tremblant et l'impression d'étouffer. Elle entendit une voix lointaine s'adresser à elle mais ne parvenait pas à répondre. Depuis qu'elle s'était mise dans cette position, des larmes avaient commençaient à couler le long de ses joues et elle ne voulait surtout pas qu'on la voit dans cet état, alors elle garda sa tête baissée, cachée dans ses bras.
Adam lui saisit doucement les épaules, lançant un regard inquiet vers Lawson.

- Major Frei, calmez-vous, ça va aller.

Le sergent Lawson échangea un regard avec son supérieur avant de se retourner et de décider d’aller faire le guet aux alentours pour éviter que quelqu’un ne surprenne cette scène. De son côté Karola avait du mal à contrôler sa crise d’angoisse. Mais quand elle sentit quelqu’un passa son bras autour d’elle ainsi qu’une voix rassurante lui parler, elle releva son visage baigné de larmes et se rendit compte que le lieutenant Ross était assis à côté d’elle. La voix tremblante, elle bégaya difficilement.

- Lieutenant… ils m’ont….ils m’ont…

Elle s’arrêta là, ne parvenant pas à prononcer ce mot humiliant. Adam lui sourit un peu, avant de sortir un mouchoir et de le rendre à Karola.

- Je sais. C'est fini maintenant.

La présence d’Adam la rassura un peu et elle se rendit compte qu’elle ne tremblait plus. Elle attrapa le mouchoir qu’il lui tendit et essuya ses larmes. A présent, elle se sentait gênée, gênée que Lawson et Ross l’ait vue dans cet état. Alors, ses yeux fixèrent un point devant elle et elle tenta de reprendre une respiration normale, sans rien dire. Puis, après avoir déglutit difficilement, elle lui dit:

- Non justement, ce n’est pas fini…

Il fit un peu pression sur ses épaules, continuant de sourire.

- Mais si. Allez Major, tout va bien.

Karola acquiesça quand il lui dit que tout allait bien. Après tout, peut-être avait-il raison. Elle s’essuya une dernière fois ses yeux qui avaient cessé de pleurer et tourna la tête vers le jeune homme. Prenant une grande et longue inspiration puis expirant, elle sentait son corps se détendre.

- Vous avez le chic pour me voir dans de sales états.

Le lieutenant haussa un peu les épaules, avant de l'inviter à se relever

- C'est pas bien grave. Ça arrive à tout le monde, et vous avez toutes les raisons en ce moment.

Karola releva la tête et le vit lui tendre la main. Elle s’en saisit et se laissa tirer vers le haut pour se remettre debout. Elle n’était pas d’accord avec lui, elle aurait préféré que cela ne lui arrive jamais mais elle se garda bien de faire un commentaire. Elle se contenta de le regarder avec un air triste.
Il lui sourit un peu plus, lançant un regard vers Lawson, avant de revenir vers elle.

- Vous allez mieux ?

Le lieutenant était toujours souriant, quant à elle, elle se sentait beaucoup mieux.

-Ca va, je vous remercie. Je crois que je vais regagner mes quartiers.

Adam hocha la tête, avant de faire un signe de la main à son subalterne pour qu'il s'approche d'eux.

- Vous pouvez aller vous coucher sergent si vous le souhaitez. Je vais m'occuper de raccompagner le Major.


Il fit un nouveau sourire vers Karola, s'assurant qu'elle ne s'y opposait pas.

-A vos ordres, lieutenant. Bonne nuit à vous.

Le sergent Lawson adressa un regard à ses deux supérieurs puis tourna les talons pour regagner ses quartiers. Karola lança à ce moment un regard à Adam et hocha la tête pour lui signifier qu'ils pouvaient y aller. Ils se mirent en marche vers les quartiers des officiers en silence jusqu'à ce que Karola le rompe.

- J'espère que vous n'allez pas rapporter ce que vous venez de voir à Steele et Hoffman.

Adam lui lança un regard un peu surpris, avant de sourire, amuse, regardant de nouveau devant lui.

- Je vous trouve bien amère Major. Vous pourriez être en prison actuellement, si je ne vous avais pas empêché d'assouvir vos pulsions.

- Ce n'était pas un reproche, lieutenant.

Car bien que Karola n'ait pas apprécié de se retrouver en porte à faux devant les deux rouges, elle comprenait la démarche de son subordonné. Elle croisa les bras en continuant d'avancer tranquillement tout en ajoutant :

- J'estime juste qu'ils n'ont pas à savoir cela, ça ne ferait que les inquiéter et c'est inutile.

Adam se contenta d'hocher légèrement la tête.

- La limite entre le professionnel et le personnel est bien claire pour moi Major. Ne vous inquiétez pas, je ne comptais de tout façon pas leur en parler.

Satisfaite, Karola et Adam finirent leur chemin en silence, sans rencontrer la moindre personne dans les couloirs. Enfin, ils arrivèrent devant la porte des quartiers du major. Karola avait réussi à reprendre sur elle et à recouvrer son visage impassible. Avant d'entrer, elle se tourna vers Adam.

- Je vous remercie pour votre aide, lieutenant...

Elle ne savait pas trop comment formuler ça mais elle ne voulait surtout pas paraître ingrate devant Adam qui lui était venu en aide déjà à de trop nombreuses reprises.
Adam se contenta de sourire une nouvelle fois, inclinant un peu la tête.

- A votre service Major. Passez une bonne nuit.

Il fit un rapide salut militaire, avant de s'éloigner vers ses propres quartiers.

- Bonne nuit à vous aussi, soyez prudent.

Après tout, le lieutenant aussi était une victime potentielle alors le lui rappeler de faire attention à ses fesses faisaient aussi partie de son travail. Elle le regarda s'éloigner puis regagna ses quartiers et son lit où elle espérait s'endormir rapidement.



_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 7 - Zone Scientifique et Technique :: Laboratoires-