Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

[moment fort 15] : Le débarquement des loups

 :: Galaxie de Pégase :: Espace :: Dédale Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 7 Fév - 11:25
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 407
Voir le profil de l'utilisateur
Intrigue Grande Lessive


Le débarquement des loups




Point de vue : Neutre
Personnes impliquées : Steven Cadwell; Richard Woosley ; Joshua Berckam
Intervention autre ? : non
Chronologie : 6eme jour : 10h00
--------------------------

Dirigé par le Colonel Steven Cadwell, nous avons le plaisir de vous annoncer que le vaisseau spatial Dédale vient d’arriver en orbite autour de la planète Lantia, apportant avec lui son lot de vivres, de relève, ainsi que deux passagers un peu plus spéciaux : Joshua Berckam et Richard Woosley, tous deux membres éminents de la Commission Internationale de Surveillance. Ils viennent contrôler l’avancement de l’enquête sur les derniers événements qui secouent la cité.


-----------
ACTIONS :
-Libre de Steven
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Fév - 18:34
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 529
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Une heure avant l’arrivée. L’équipage du Dédale est en pleine activité, les repos n’existent plus à ce point culminant du voyage hyperspatial. Dans les couloirs transitent vivement chacun des membres. Nombre d’entre eux sont déjà à leurs postes. La cantine, la blanchisserie et le coiffeur sont fermés. L’observatoire reprend ses calculs pour la douzième fois et confirme, éternellement, l’arrivée en avance sur les coordonnées de décélération.

Cette fois-ci, le voyage n’a duré que trois jours et l’équipage a supporté cet instant comme s’il était devenu vingt fois plus long. En connectant cet E2PZ à l’alimentation de la propulsion, la moindre petite erreur, la simple défaillance, pouvait envoyer tout le monde dans le néant.
Et c’est dans un état d’esprit de perfection et de professionnalisme que chacun de ces hommes et de ces femmes avaient rempli leurs rôles.
Aussi, lorsque le colonel passa sur la passerelle une heure avant l’émergence du Dédale, il trouva ses subordonnés en pleine activité. Le poste de pilotage répétait sur son écran les procédures d’approche et les protocoles d’urgence. L’artillerie refaisait le compte de ses munitions placés en silos et demandait un nouvel état de fonctionnement de l’armement.

Tout de suite, l’agent de liaison Dwayn lui tendit une tablette arborant le dernier rapport de l’observatoire, l’énorme mire de porte-avion sur le pont supérieur du Dédale avait repéré quelque chose de curieux au sonar acoustique. Mais cette technologie basique ne permettait pas d’en savoir plus.

- Concentrez-vous sur notre approche ! Ordonna le colonel d’un ton martial.

L’agent de liaison informa l’observatoire puis retourna à son poste. Caldwell, de son coté, s’apprêtait à s’installer sur son siège, le trône, symbole de son pouvoir incontestable sur le bâtiment.
Quoique…celui-ci n’était pas vide et il semblerait bien qu’un invité très gênant s’y soit permis des libertés. Steven ne fût pas étonné d’y trouver cet homme, bien pénible, qu’il avait eu sur le dos tout le long du voyage.
Et il n’était pas seul.

- Je vois que vous avez su prendre vos marques…en trois jours… Déclara l’officier sur un ton qui ne laissait rien paraître.

Berckam, était installé nonchalamment sur le siège du grand manitou. Après tout c’est bien lui le grand « dieu » du CIS. Il leva les yeux vers le colonel, tout en soupirant d’agacement.

« Il le faut bien. Quand arrivons-nous ? Des affaires pressantes secouent Atlantis et nous perdons du temps ». Il avait un ton imbus de lui-même

A ses côtés, Woosley ne disait rien, se dandinant sur place en attendant que l’échange entre les deux hommes démarre. Il n’aimait pas Berckam et ses manières abruptes, mais il devait prendre sur lui, vu qu’ils cohabitaient ensemble depuis le début de toute cette pathétique aventure.

« L’essentiel est d’arriver entier Joshua. Je suis certain que le colonel fait de son mieux. »

L’homme leva les yeux vers son confrères en soupirant « Mouai… 3 jours, il peut s’en passer des choses… on va retrouver Atlantis à feu et à sang si on se trainasse encore. »

Caldwell hocha la tête. Il était bien obligé d’accepter et de respecter cette autorité supérieure, fusse-t-elle aussi détestable.

- Nous émergerons de l’hyperespace d’ici une heure, à la suite de quoi nous entamerons une décélération progressive d’une dizaine de minutes. Nous nous alignerons ensuite sur une orbite géosynchrone en sécurité des débris de vaisseaux ruches qui traînent non loin pour la téléportation.

Il fît une pause.

- Deux heures maximum. Et certes, c’est ce que je peux offrir de mieux pour que tout le monde soit en sécurité.

Joshua passa sa main sur sa bouche.

« Mouais pas mal. » Il soupira, il faisait bien exprès d’être blasé. Il se dandina sur le siège en baillant, avant de toiser le colonel, de ses petits yeux sombres. « Vous débarquez avec nous Colonel ? Vous comptez faire quoi sur Atlantis dès votre arrivée ? »

Décidément, songea Steven, il ne va pas se lever de mon siège !

Un léger sourire fût la réponse à cette inquisition mal placée.

- Que vous le vouliez ou non, je suis aussi concerné par les problèmes d’Atlantis. J’irais voir Hoffman immédiatement pour préparer le dépôt du fret. Le ravitaillement d’Atlantis ne doit pas être interrompu par un groupe de criminels, je cite vos pairs.

« Bien bien, tout le monde est concerné, tout le monde sait ce qu’il doit faire. Je pense qu’on devrait laisser le Colonel Caldwell faire atterrir, ou que sais-je encore, son vaisseau, ceci afin d’être arrivé en temps et en heure. »

C’était une proposition à peine voilée à Berckam de lever son petit cul potelé du siège de commandement pour foutre la paix à Caldwell.

- En réalité, j'ai l'intention de demeurer en orbite. Nombre des victimes d'Atlantis espèrent probablement prendre de la distance et j'ai fait aménager le pont de l'équipage pour les recevoir.

« Parfait alors, je ne connais pas les détails techniques, vous m'excuserez. Excellente initiative en tout cas Colonel. »

Joshua fit une petite moue de dégoût quand le colonel parla de Hoffman. « Vous en profiterez pour le surveiller, je crains que l’enquête ne lui soit pas favorable, notamment avec ces penchants violent ».
Il leva la tête vers Woosley, roulant des yeux. Puis tendit la main devant lui dans un geste ample.
« Eh bien rien ne l’empêche, il peut le faire debout. Oui bravo colonel, pour votre professionnalisme, ça nous manquait d’avoir des gens compétents en ce moment »

Caldwell resta muet. Un agent de liaison se posa en sauveur, brisant la tension naissante entre le colonel et Berkam, lorsqu'il apporta une tablette affichant le rapport d'une défaillance de sécurité concernant la téléportation. Caldwell avait veillé à ce que ce genre d'information ne parvienne plus par radio afin d'éviter, justement, l'ingérence de ces deux hommes.

- Il vous reste une heure. Déclara-t-il à l'agent qui s'empressa de retourner au poste d'ingénierie.

« Bien bien. Dans un sens vaut mieux pour vous. » Il fit un geste de la main, se fichant clairement de son environnement. Il regarda Woosley « Quant à nous, on ira parler à mademoiselle Steele, je suis certain qu’elle à beaucoup à nous en dire et en profiter pour voir si elle ne s'est pas fait retourner sa petite cervelle de moineau. Ainsi de voir qui sont ces deux nouveaux responsables élus par notre bonne Dr Weir. Ils sont moins gradés que le Colonel Caldwell, mais nous verrons s’ils sont aussi serviable que ce cher monsieur »

Oui, il parlait comme si le dénommé Caldwell n’était pas ici.

« C'est le programme oui, je m'en souviens. » répondit simplement Woosley avec aigreur.
« Bien, vous avez pas oublié très bien Woosley » dit-il d’un ton affable.
« Et non, ce n'est pas le genre de la maison. » répondit-il avec la même affabilité.
Il lui fit un rictus, en regardant le colonel. « Bien merci Colonel, faite donc votre œuvre »

Berkham n’ayant pas quitté le siège, le colonel se résolut à l’abandonner temporairement. Il veilla comme d’ordinaire à ce que tous les postes soient prêt à l’arrêt de l’hyper-propulsion et fût informé, peu de temps avant, que le problème du téléporteur venait d’être résolu. Il félicita les concernés mentalement et gratifia l’agent de liaison d’un signe de tête.
Le major Meyers, pilote du Dédale, gêné depuis le début d’avoir un étranger à ses côtés, entama le compte à rebours. Un écho fracassant parcourût le Dédale, des tremblements bien connus remontant toute sa structure interne, puis la décélération s’entama.

Le grondement électronique et particulier du Dédale reprit le dessus et fût signe d’une bonne santé.

//Poste d’ingénierie à Passerelle, tous systèmes au vert. Décélération progressive.//

L’aura luminescent bleu et violet s’était estompé depuis un moment et l’on devinait à travers la verrière polarisée une petite boule bleue droit devant. Sa taille, déjà, commençait à remplir l’espace et l’on ne pouvait que constater l’importance de l’océan qui s’étalait en bas.

- Mon colonel, l’observatoire confirme : présence de débris repérés en orbite géosynchrone. Changement sur le vecteur d’approche et correction d’altitude recommandé.

Caldwell, qui s’était placé plus en avant, telle une figure de proue observant l’immensité de l’espace, alla derrière le Major et consulta les relevés que lui transmettait le personnel de la mire.

- Je valide. Effectuez les modifications.
- Bien colonel


//Poste d’ingénierie à passerelle, protocole de décélération : efficacité optimale. Alimentation par E2PZ débranchée//

Le Dédale venait de réaliser une nouvelle passe en atteignant aussi rapidement Lantia. La pression et l’effervescence commença à diminuer à mesure que les systèmes, tous corrects, prenaient le relais automatiquement. Le personnel de pont, dans le dos des membres de la CIS, s’échangeaient quelques œillades et signes de félicitations.

Une dizaine de minutes restait encore nécessaire à l’alignement du Dédale mais, déjà, les coordonnées de transfert pour la téléportation étaient enregistrées. Caldwell espérait que cette enquête, et cette horreur en bas, cesse rapidement. Que les loups qu’il allait libérer de son bord n’y ferait pas plus de dégât.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mer 8 Fév - 15:35
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 407
Voir le profil de l'utilisateur
Intrigue Grande Lessive


Le débarquement des loups




Point de vue : Neutre
Personnes impliquées : Steven Cadwell; Alexander Hoffman
Intervention autre ? : non
Chronologie : 6eme jour : 10h00
--------------------------

Le Dr Weir avait été conduit tôt ce matin à l’infirmerie. Elle était dans une chambre au repos et surtout pour être « sevrer » de cette drogue qui l’avait rendue aussi efficace qu’une poupée de chiffons. La pauvre, jeune femme, était dévastée mais n’avait pas encore conscience de son état catastrophique. Manipulation sentimentale, servir de jouet sexuel et manipulée pour des fins perverses de pouvoir, la leader d’Atlantis, était actuellement qu’une ombre. Et sa déchéance, collait bien avec l’arrivée du CIS. Les deux membres de la commission, allaient reprendre la tête, le temps de l’enquête, seconder par les deux administratifs : Steele et Hoffman.

En ce 6eme jour d’enquête, il en avait eu des événements. Justement, avant l’arrivée du Dédale, le major Woosley, avait été arrêtée et cela n’allait pas être une bonne nouvelle pour Richard Woosley, qui pensait sa nièce intègre et innocente. En tout cas, la jeune femme, était à l’infirmerie, pour prise de sang et allait être interrogée suite à ça.

Mais bon pour le moment, les passagers du CIS du Dédale était pris en charge par le linguiste Jack Malone (moment 15). Et l’anglais, attendait sagement que le vaisseau finisse son arrimage, pour rencontrer le colonel Caldwell. Il l’avait déjà croisé de vu ou via des mails professionnels. Il avait hâte de recevoir les documents et échanger un peu avec ce militaire à la réputation intègre et sa présence allait rassurer les militaires. Surtout, depuis que Sheppard était dans le coma.


----------------------------
ACTIONS /
• Interactions entre les deux hommes
• Le colonel participera à l’interrogatoire du major Woosley
• En attendant que Sheppard soit remis le colonel est le 1er responsable militaire de la base d’Atlantis
• Pour le moment Weir n’est plus cheffe elle est au repos. C’est le CIS qui est à la tête de la cité : Richard Woosley et Berckam seconder par Steele et Hoffman

Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Fév - 17:38
avatar
√ Arrivée le : 08/07/2016
√ Messages : 1126

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: Royaume-Uni Royaume-Uni
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
    Alexander Hoffman
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays //écriture : firebrick
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Galaxie de Pégase :: Espace :: Dédale-