Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

[INTRIGUE] On ne laisse personne derrière

 :: Cité d'Atlantis :: Niveau 8 - Zone Médicale :: Infirmerie Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 12 Fév - 17:24
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2386
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Jour 6 - 11h45

Après son entretien avec Caldwell, Karola salua Adam qui devait retourner à la recherche d’Harris et décida de ne pas perdre de temps, d’aller directement à l’infirmerie pour voir Hamilton. En arrivant là-bas, elle se heurta au système de sécurité renforcé et fut autorisée à entrer 5 minutes plus tard. Une infirmière lui montra du doigt l’endroit où avait été allongé Alek. Lorsqu’elle arriva elle remarqua qu’à côté de lui, se reposait également le dr Taylor Laurence, elle aussi avait été agressée par ces pourritures. La major la salua, s’enquit de son état puis fini par tirer un rideau afin d’avoir un peu d’intimité avec son soldat. Avant toutes choses, elle attrapa son dossier, accroché au pied de son lit et le consulta dans les grandes lignes pour voir les dernières informations à son sujet. Puis, elle le reposa et enfin s’intéressa à lui.

- Comment vous sentez-vous, Hamilton ?

Je somnolais car pour une fois Blondie se taisait plus de deux minutes et je prenais ce temps pour me reposer. J'ouvris les yeux quand j'entendis la porte de notre chambre s'ouvrir pour laisser entrer le major Frei. Bon les emmerdes allaient continuer

- Je me suis déjà senti mieux Major

Karola hocha la tête, comprenant bien ce qu'il voulait entendre par là. On ne pouvait pas dire que lui aussi avait été épargné. Malheureusement, elle ne venait pas ici pour lui faire une petite visite de courtoisie mais plutôt pour enfoncer le clou. Etant donné que ce qu'elle avait à lui dire n'était pas facile, elle décida de ne pas y aller par quatre chemins.

- Et je doute que cela s'arrange avec le temps...Le colonel Caldwell et la CIS sont arrivés sur Atlantis il y a une petite heure. J'ai vu le colonel et il a ordonné votre mise en détention immédiate et sans conditions compte tenu des actes que vous avez commis. A partir de maintenant et jusqu'à ce que vous alliez mieux, vous serez hospitalisé dans une pièce sécurisée puis ensuite on vous placera en cellule en attendant votre procès.

Si elle pensait m'apprendre un truc , c'était loupé, je m'y attendais. Mais du coup quittte à être arrêté et jugé j'aurais du les terminer. Je regardais le major

- Je m'y attendais.

Bien, c'était déjà ça. La jeune femme croisa les bras et l'observa quelques secondes.

- Vous allez devoir justifier de vos actes devant la cour martiale. On ne vous fera pas de cadeau, vous en êtes conscient ? Votre carrière militaire est d'ailleurs très probablement terminée.

Je pris un moment pour lui répondre, un très long moment, je cherchais dans ma tète les bons mots.

- Ce n'est pas grave Major si ma carrière se termine, j'assume mes actes. Dans certains cas il faut répondre à la barbarie par la barbarie..


Karola soupira, un peu désolée de le voir accepter les faits de manière aussi docile et surtout parce qu'elle n'était pas fatalement d'accord avec lui. A tout le moins cela voulait dire qu'il était très lucide sur la situation et qu'il y avait certainement réfléchi longuement. Néanmoins, le major trouvait que cela était du beau gâchis.

-Toutefois, il y a peut-être un moyen de réduire votre peine ou tout du moins de vous éviter la destitution, mais il vous faudra coopérer.


Je levais le regard vers elle.

- Quel moyen? parce que si s'échapper de 3 tentatives d'assassinat n'est pas un moyen, je vois pas quoi pourrait l'être Major.

- Je ne peux pas vous en dire plus pour l'instant, mais sachez qu'on ne vous laissera pas tomber Hamilton. On va essayer de vous éviter l’échafaud, vous avez ma parole.

- Pourquoi vous faites ça? vous avez vu ce que j'ai fait , ce dont je suis capable..

- C'est exact, j'ai vu ce dont vous étiez capable, que ce soit en bien ou en mal. Je connais votre dossier par cœur. Ces salauds ont tenté de nous désunir, de nous détruire, alors plus que jamais il est nécessaire de se serrer les coudes, de leur montrer qu'ils n'ont pas atteint leur but. Vous méritez votre place ici, Hamilton, plus qu'eux. On n'abandonne personne.

Alek ne répondit pas à nouveau pendant un long moment.

- Merci Major

- De rien soldat, profitez en pour vous reposer. J'entends vous faire rattraper tout votre retard une fois de nouveau en service actif,lui dit-elle très sérieuse.

Je lui souris amusé mais aussi je devais le reconnaître, rassuré.

- Je serais prêt au service ainsi que mon chien.

-Bien.

Elle attrapa une paire de menottes accrochées à sa ceinture et s'approcha de lui afin de l'attacher à son lit. Ce n'était peut-être pas nécessaire mais c'était la procédure. Puis tout en l'attachant elle l'informa.

- Les sergents Austin et Delgado se chargeront de vous surveiller jour et nuit. Dès que possible, je vous informerai de ce qu'il en est concernant votre cas.


Elle avait baissé le ton pour sa dernière phrase, préférant éviter que des oreilles baladeuses ne l'entendent.

Je me laisse faire, de toute façon, je suis trop fatigué pour contester

- Les menottes c'est necessaire? je ne peux pas marcher, alors à moins de mettre un moteur et un volant au lit, je ne risque pas d'aller bien loin, et en plus même si je le voulais...Laurence me tomberait dessus.

- C'est la procédure.
Lui lança t-elle avant de revenir devant le lit. Vos gardiens ne devraient pas tarder à arriver. Bon courage Hamilton, gardez espoir. Sur ces paroles, elle lui tourna le dos et le laissa seul.

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 8 - Zone Médicale :: Infirmerie-