Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

10 minutes de répit...

 :: Galaxie de Pégase :: Espace :: Dédale Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 14 Fév - 15:52
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2452
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
En embarquant sur le Dédale, Karola pensait qu'elle n'aurait juste qu'à attendre patiemment que le vaisseau fasse son trajet et la dépose sur le site Alpha où elle pourrait enfin respirer un peu. En tout cas, c'est ce qui était prévu. Sauf que, comme elle aurait dû s'en douter, dans la Galaxie de Pégase, les choses ne se passaient pas réellement comme on le voulait. Passé un premier jour où elle avait réussi à obtenir un laissez passer pour quitter la zone d'isolement des victimes, avait rencontré quelques membres d'équipage, elle avait ensuite passé une nuit à bord d'un F-302 en qualité de co-pilote du Lieutenant Ross à se battre contre des ennemis inconnus. La deuxième journée avait été tout aussi mouvementée car suite à leur victoire, les pilotes avaient organisé une petite fête. Cependant Karola, qui n'était pas trop friande de ce genre de choses, avait profité de la première occasion pour s’éclipser au calme. A la baie d'observation elle avait été rejointe par Adam avec qui elle avait eu une petite conversation. Et puis, le reste de la journée s'était composée de visites et de briefings.

La nuit suivante, Karola n'avait pas plus dormi que la précédente. Pas d'alerte, mais la promiscuité des dortoirs, le nombre de personnes présentes et les ronflements et paroles prononcées pendant le sommeil de certaines personnes, l'empêchaient tout bonnement de fermer l'oeil. Ce n'est qu'au bout de quelques heures d'insomnies qu'elle parvenait enfin à sombrer...avant d'être réveillée par ses camarades qui se levaient pour débuter leur journée. Histoire d'éviter des remarques, questions ou tout simplement de voir les autres, Karola attendait toujours que la pièce ne se vide avant de la quitter en bonne dernière. Heureusement, son humeur exécrable du 1er jour que personne n'avait manqué de remarquer et le surnom qu'on lui avait donné lorsqu'elle avait rejoint l'escadrille, lui avait évité bien des désagréments, notamment que les filles de l'équipe se montrent trop envahissantes avec elle.

La 3eme journée s'annonçait un peu plus calme que les précédentes. D'abord, aucune mission n'était prévue, les F302 étaient contraint à demeurer en cale sèche le temps qu'ils soient réparés et surtout, Adam serait une bonne partie de la journée. Il avait été appelé en briefing à l'observatoire. Ce qui voulait dire que Karola avait devant elle du temps à passer seule. Temps qu'elle avait décidé de passer à dormir pour rattraper ses heures de sommeil. Quand elle débarqua dans le dortoir, ce dernier était entièrement vide à sa grande satisfaction. Elle en poussa même un soupir de soulagement et se dirigea vers son espace personnel. Elle s'allongea alors sur sa couchette et ferma les yeux pour se laisser tomber dans les bras de Morphée.

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Mar 14 Fév - 21:41
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 650
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur

Avec Blue, Sexy-Girl, Pile-Poil et Valkyrie.


- Dios mio ! Elle a l’air perturbée quand elle dort, vous savez… S’exclama Pile-Poil en s’installant à table.

Les trois comparses jouaient à une partie de carte dans le plus grand silence. Le nombre de jetons indiquait que Blue menait largement.

- Parait qu’elle a été agressée sur Atlantis.
- Un major qui commande tout un tas de militaires. Et la voilà coco à vagabonder à bord d’un F-302. Analysa Valkyrie en relançant la mise.
- Tu crois qu’elle a pas sa place parmi nous ?

Sexy-Girl était la seule à observer la partie. Elle haussa les épaules.

- Moi je me demande surtout pourquoi le bon dieu l’a foutue chez nous. Elle passe son temps à nous fuir. C'est pénible.
- Tu as tort, coupa Blue en apposant ses cartes. Apollo nous a prévenu qu’elle n’était pas à l’aise entourée de monde. Couleur !

Les deux autres filles couchèrent les cartes, vaincues.

- Qu’importe. Il va falloir qu’elle s’habitue à nous si elle ne veut pas se faire botter le cul. Son grade me fait pas peur. Il vaut plus rien.
- Et tu vas faire quoi ? Lui chanter un quantique avec ta belle voix suave ?!?

Valkyrie attrapa un magasine qu’elle lui envoya nonchalamment dans les bras.

- Je suis contente qu’Apollo soit de retour. Mais elle, j’en reste partagée. Enchaina Sexy-Girl. Ce n’est pas bon un élément isolé dans une équipe aussi soudée que la nôtre…
- Il faudrait peut-être la réveiller non ?
- Moi ! Moi ! Je peux lui faire mi mejor abrazo ! Tout le monde aime ça ! Même Patron.
- La dernière fois que tu l’as serrée dans tes bras tu as failli y laisser un œil. Oublie ça.

Les filles pouffèrent en cœur. Mais Pile-Poil eût l’air déçue.

- J’ai pas compris son regard sur moi. J’ai fait quelque chose mal…
- Laisse tomber Pile-Poil. Il faut juste lui laisser du temps. Sois patiente.
- Et je pourrais la serrer dans mes bras ?!?
- Non, tu pourras l’espérer seulement.

Les cartes furent de nouveau distribuées.

- Tu devrais aller la réveiller Valkyrie. Il ne faudrait pas qu’elle nous fasse le même coup que Duracell…

La blonde acquiesça, convaincu par cet argument mystérieux. Elle quitta son siège en ignorant les quelques signes d’encouragement pas des doigts croisés puis rejoignit le rempart de auvents encerclant la couchette de Karola. Elle frappa fort, trois coups plutôt rude, avant de déclarer :

- Iceberg, il faut se lever.

Elle frappa deux autres fois.

- Tu vas piquer du nez dans le cockpit si tu fais ta nuit maintenant.
- Psss….

C’était Blue qui tentait d’attirer son attention. Elle lui rappela d’un signe au niveau de son épaule qu’elle s’adressait à un officier et devait la vouvoyer. Mais la blonde n’était pas aussi volontaire, elle refusa d'un signe de tête et toqua de nouveau. Elle trouvait sa façon de se tenir à l’écart assez désobligeante. Et pour l’instant, sa confiance à son égard était assez limitée. Peu importait les compliments de Blue, lui ayant raconté comment elle s’était montrée efficace et avait sauvé Papa. Sa façon de réagir ne lui plaisait pas et elle se taisait par respect pour Apollo.

- Il y a du café sur le feu. Debout, dépêche-toi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mar 14 Fév - 22:20
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2452
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Dès l'instant où Karola s'allongea, elle sentit ses muscles fatigués la tirailler et à la seconde où ses paupières se fermèrent, elle s'endormit immédiatement. Elle avait pas mal d'heures de sommeil à rattraper et son corps ne se fit pas prier lorsqu'il vit une ouverture. Ce n'était pas plus mal, ainsi elle n'aurait pas à ressasser certaines choses pendant des heures. D'ailleurs, cela faisait plusieurs semaines qu'elle ne s'était pas endormie si facilement. Certes, l'épuisement y était pour quelque chose mais ça restait agréable. Avant son départ, le dr Taylor Laurence lui avait fait une ordonnance sur laquelle figurait des somnifères "Juste au cas où" lui avait-elle dit. Car bien que Karola lui ait formellement assuré qu'elle n'avait pas de difficultés pour dormir, Isia n'était pas stupide. Non seulement elle était médecin mais en plus, elle avait vécu la même chose qu'elle. Aussi, elle savait bien contre quels genres de démons le major pouvait lutter tous les soirs. Mais elle était tellement têtue et fière qu'elle préférait le nier. C'est pour cela que malgré le fait qu'elle en ait besoin, elle ne prenait jamais ces comprimés d'aide à l'endormissement. Elle ne voulait surtout pas tomber dans ce travers.

Selon les jours ou plutôt les nuits, son sommeil était soit ponctué de mauvais rêves soit de rien du tout. Et malheureusement pour Karola, alors qu'elle avait rêvé de cette petite sieste depuis longtemps et qu'elle espérait qu'elle serait reposante pour elle, elle fut perturbée par des songes qui ne rendirent pas son sommeil réparateur. Dès qu'elle plongea dans la phase profonde, elle commença à rêver d'un long couloir, un des couloirs d'Atlantis. La jeune femme se voyait en rêve, elle marchait dans le corridor. Au départ, il était éclairé, animé mais plus elle avançait et plus il se vidait, s'assombrissait jusqu'à être entièrement plongé dans le noir. Au fur et à mesure de sa progression, son rythme cardiaque s’accélérait. Karola ne voyait rien dans ce couloir mais en revanche, elle entendait des bruits de pas se rapprocher. Elle avait aussi la sale impression qu'on l'observait à des fins malfaisantes. Pourtant, jamais personne ne croisait son chemin.

Sur sa couchette, Karola se tournait et se retournait, elle ne trouvait pas de position confortable. Cette sensation d'être observée n'était pas étranger au fait que Pile-Poil s'était introduite dans le dortoir et était venue discrètement observer le major dormir. Elle même put constater l'agitation de son sommeil. Elle ne se priva pas d'ailleurs d'aller faire part de ses observations aux autres femmes de l'équipe.

Quant à Karola, elle était toujours dans son couloir, cherchant désespéramment un moyen de sortir de ce labyrinthe. Elle se trouvait littéralement dans un dédale, ce qui était assez ironique étant donné sa situation actuelle. Les bruits de pas résonnaient toujours et bientôt s'y joignirent des voix. Au départ lointaines, Karola dut tendre l'oreille pour percevoir ce qu'il se disait. Elle continua d'avancer et finit par distinguer des voix féminines. Des voix qui ne lui étaient pas inconnues. Suivies de coups, comme si quelqu'un frappait contre le mur. Puis on l'appela, Iceberg, elle savait que c'était d'elle dont il s'agissait. Deux nouveaux coups, cette fois-ci plus rudes, finirent de la faire se réveiller en sursaut.

Il lui fallut quelques secondes pour réaliser où elle se trouvait. Sur le Dédale, en route pour Alpha. Elle se frotta les yeux et se rendit compte qu'elle n'était pas seule. Devant elle se trouvait Valkyrie qui lui adressait un regard peu avenant. Karola se leva alors, s'imaginait qu'elle n'avait que trop dormi et avait peut-être fait défaut à l'escadrille et à Adam. Elle se passa une main dans les cheveux pour se recoiffer rapidement et défroissa ses vêtements avant de sortir de son espace. La jeune femme n'était pas forcément heureuse d'avoir été dérangée dans son sommeil, aussi peu reposant soit-il.

- Qu'est-ce qui se passe ? Vous avez besoin de moi ?

Pénétrant dans l'espace commun, elle aperçut qu'au milieu de la salle, Pile-Poil, Blue et Sexy-Girl étaient toutes les trois assises et avaient les yeux tournés vers elle. Le major se demanda bien pourquoi on l'avait dérangée alors qu'il n'y avait apparemment pas d'urgence.

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Mar 14 Fév - 22:53
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 650
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur

Avec Blue, Sexy-Girl, Pile-Poil et Valkyrie.

- Allez, va t'installer ! Soupira Valkyrie en allant vers la cafetière.
- Pour quoi faire ? Demanda Karola méfiante.
- On a des choses à te dire. Et moi, je ne le fais pas avec des gens debout, des plis d’oreiller sur le visage…

Pile-poil, détectant l’incident diplomatique avant tout le monde, passa par-dessus la table avec souplesse et s’approcha rapidement de Karola.

- Ça fait au moins deux heures que tu cauchemardes dans ton coin ! Je le sais, je t’ai vu ! Alors c’est pas pire avec nous, ici, hein, n'est-ce pas ?!? S’écria-t-elle en lui agrippant l’avant-bras.

La jeune femme l’attira jusqu’à la table où se trouvait une Blue et Sexy-girl souriante, se retenant de rire de l’élan puérile de leur amie.

- En plus, sorpresa para ti ! Un cadeau !

Elle se retourna vers ses consœurs, trépignant des pieds.

- Allez, c’est moi qui lui offre. C’est moi !

Blue haussa les épaules et Sexy-Girl acquiesça. La blonde, plus loin, avait l’air beaucoup moins enthousiasmée. Mais elle peinait néanmoins à dissimuler le sourire que lui provoquait l’espagnole. Celle-ci s’éloigna en courant, comme une enfant le jour de noël, puis la moitié de son corps disparût dans la caisse d’Apollo.

- Si tu dors trop au mauvais moment, tu vas passer tes nuits à nous écouter ronfler et tes journées à lutter. Il faut éviter ça, on en a eu un mauvais exemple il y a un an. Fît Blue gentiment.
- Duracell. Un mec sympa mais fragile. Il s’est mis à dormir le jour. Il n’a pas supporté le rythme.
- Ouais ! Ça me « peinerait » qu’il t’arrive la même chose. Fit Valkyrie de loin, d’un ton acide.

Les deux autres filles fixèrent Karola d’un regard entendu, lui faisant comprendre qu’il ne fallait pas tenir rigueur de ses propos, puis Pile-Poil revint avec une petite boite en carton.

- Para ti, mi hermana !

Tous les regards étaient rivés sur la jeune femme. Elle découvrit un objet assez original à l’intérieur.

Spoiler:
 

- Vu que tu as fait ta première mission sur les chapeaux de roues, tu mérites d’avoir le tien maintenant.
- Il t’appartient, garde-le parce que ça te représente. C'est un cadeau de la part de toute l’escadrille.
- Et une tradition qu’il serait malpoli de refuser. Ajouta la blonde en lui versant un café dedans. Bon. Parlons sérieusement. Blue ?
- Oui, oui. On ne t’a pas réveillée que pour ça. Bon, mon F-302 est en phase de calibrage. C’est une étape complexe qui se fait entre pilote, mécanicien et copilote. Si tu veux de bonnes leçons sur ton rôle, c’est une très bonne occasion. Balafre te laisse sa place, et si tu viens, tu ne regretteras pas l’effort.

Mais Pile-Poil, elle, était restée sur l'offrande. Elle fixa l'objet puis Karola en déclarant :

- C'est beau hein ? Je l'ai choisi pour toi !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mar 14 Fév - 23:38
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2452
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Karola ignorait combien de temps elle avait dormi, pas suffisament en tout cas. Elle se sentait un peu barbouillée, engourdie et son réveil un peu brutal n'aidait pas. Ca n'était jamais très agréable de se faire réveiller en plein milieu d'un cycle. Cependant, même si elle était encore un peu embrouillée, elle n'eut aucun mal à deviner l'animosité qui émanait de Valkyrie. Son regard, son ton, visiblement elle ne portait pas Karola dans son coeur. Avec raison ! Mais la jeune femme n'en n'avait pas grand chose à faire, elle n'était après tout que de passage ici. Et si elle avait tout de même à coeur de bien faire son travail de co-pilote et de tout faire pour éviter que les missions qu'on leur donnerait échoue, elle n'avait pas l'intention de se faire grande amie avec les autres. Elle n'avait jamais été dans cette optique d'ailleurs. En tant qu'officier supérieur, elle avait toujours tenu à n'entretenir des rapports professionnels avec ses collègues. Cordiaux mais professionnels.

Ainsi, quand Valkyrie s'adressa à un d'un ton dur, elle se contenta de lui adresser un regard froid et Pile-Poil intervint de justesse pour lui couper l'herbe sous les pieds. Elle lui saisit le bras et Karola se laissa attirer vers la table centrale. Essayant en plus de l'appâter avec un cadeau. Karola se laissa faire, elle était encore fatiguée et elle ne voulait surtout pas faire de vagues. Ces femmes l'avaient accueillies parmi elle, avait fait des efforts pour ne pas s'offusquer de son comportement bourru, il était normal qu'elle aussi de son côté face des efforts. Elle posa donc ses fesses sur une des chaises libres et observa Blue et Sexy-Girl, se demandant bien de quoi Pile-Poil pouvait parler. Toutes les deux arboraient un sourire sur les lèvres.

La pétillante espagnole revint bien vite devant elle et lui tendit un petit paquet. La jeune femme lui lança un regard un peu méfiant avant de tendre la main vers la boite de carton. Sous les regards des quatre pilotes, Karola l'ouvrit et découvrit une tasse bizarrement ornée. Elle la soupesa et l'observa sous toutes les coutures cependant que Blue lui expliquait les raisons qui les avaient poussées à la réveiller. Il était vrai qu'il valait mieux ne pas avoir de rythme décalé avec le reste de l'escadrille mais elle était tellement fatiguée ! La tasse était assez originale et son surnom de copilote avait été gravé dessus. Elle avait un peu de mal à comprendre la tête de mort mais elle se doutait qu'il devait y avoir une bonne raison. Le fait qu'on lui ait offert un présent la surprenait beaucoup, d'abord parce qu'elle ne le méritait pas mais aussi parce qu'elle n'en avait pas l'habitude. Elle jeta un coup d'oeil en biais à Valkyrie qui, aimable comme une porte de prison, lui fit savoir qu'elle n'apprécierait pas qu'elle le refuse.

- Merci...

Souffla t-elle, reconnaissante mais en même temps un peu gênée. Elle ne savait pas trop comment elle devait se comporter avec ces jeunes femmes qu'elle ne connaissait pas. D'ailleurs, déjà Valkyrie la lui piquait des mains pour la remplir de café. Ce qui était plus que bienvenue. En même temps, elle lui fit part d'une idée qu'elles avaient eu et dont elle voulait faire en être Karola. Elles lui proposaient de lui donner quelques leçons concernant son rôle de copilote en se servant du F-302 de Blue. Alors qu'elle s'apprêtait à lui répondre, la voix de Pile-Poil l'interrompit. Elle n'avait pas remarqué que depuis tout à l'heure, la jeune femme la fixait, elle et sa tasse. Karola la regarda, un instant, avant de lui dire pour lui faire plaisir.

- Oui, c'est..très original.


Puis, comme pour joindre le geste à la parole elle but une gorgée de café avant de reporter son attention sur Blue.

- Pourquoi pas ? Après tout je n'ai rien d'autre à faire et si ça peut me permettre d'être plus efficace et utile au lieutenant Ross, alors je suis partante.


_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Fév - 0:45
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 650
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur

Avec Blue




Une demi-heure plus tard, Karola se trouva sur la baie tribord. Elle n’y était pas retournée depuis son atterrissage d’urgence avec adam et trouva sans mal les séquelles du crash de Papa. Son chasseur, d’ailleurs, se trouvait deux mètres au-dessus du sol, tenu par un grappin d’une taille impressionnante, tandis que trois techniciens lui redressaient son train d’atterrissage.
Le F-302 de Blue se trouvait en plein centre du pont. Il pointait vers les portes actuellement verrouillées et la femme de Tyrol : Cali, était en train de régler des pièces visiblement très petites avec des outils plus minuscules encore. Elle les salua d’un petit sourire et d’un signe de tête au passage puis s’activa lorsque Blue déclara vouloir lancer la phase de calibrage.
On plaça l’échelle et la jeune femme laissa Karola passer en premier, l’aidant lorsqu’elle risquait de glisser.

- Tu as vite pris le pli Major. Il m’arrive encore de me rattraper in extremis à ces satanés barreaux.

La militaire s’installa alors, comme il avait été convenu, à la place de copilote. Elle découvrit alors, le temps que Blue avait le dos tourné, une magnifique photo d’elle coincée entre les rainures de l’écran digital. Elle arborait ses étranges plumes bleues qu’elle s’accrochait à ses mèches de cheveux pendant son temps de repos. Et le visage qu’elle avait, tourné sur le côté, indiquait que le cliché avait été pris à son insu. Surement à l'une de ces fêtes de pilotes à en voir ce joli sourire.
Balafre avait oublié de décrocher la photographie de son tableau de bord après la mission du Dédale.

Car si tout le monde savait que ces deux-là s'amusaient à se tourner autour dans un étrange jeu de séduction, Blue, en revanche, ignorait que son équipier avait atteint ce stade. Seule Karola venait de découvrir le pot-aux-roses. Pour l'instant...

- Ok, Iceberg ! Fît Blue qui ne s’était rendue compte de rien. Avec tout ce remue-ménage, mon joli coucou ne voit plus droit. Alors on va commencer par un tir au canon électromagnétique. Je te préviens, dans la baie, ça résonne très fort.

Et les deux techniciens de l’échelle vinrent placer une cible en papier sur trépied au fond de la baie. Le rectangle était suffisamment grand et le bouclier atmosphérique s’activa derrière, probablement sur un mode de fonctionnement supportant les impacts des tirs.

- Paré pour test initial ! Fît Cali.
- Paré pour le tir ! Fît Blue.

//Bouclier en mode rétention activé, intégrité confirmé, autorisé au tir.//

- Tir ! Fît Blue.

Et un vacarme inonda la salle.
La cible était crevée de part en part, exactement là où se trouvait le viseur du HUD. Le réglage avait donc été le bon. Cali fît plusieurs vérifications puis déclara l’initiation du test missile. C’est là que Blue se redressa pour venir à la rencontre de Karola et lui faire ses première leçons.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Fév - 10:37
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2452
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Etant donné qu'elle allait apprendre par le biais du F-302 de Blue, ce fut cette dernière qui l'emmena jusqu'à la baie de F-302. Pile-Poil avait fortement insisté pour les accompagner mais heureusement la pilote était parvenue à l'en dissuader. Un soulagement pour Karola qui était persuadée que si l’hispanique les avait accompagnées, elle aurait insisté pour s'asseoir sur les genoux du major dans le cockpit. Et Karola n'aurait aucunement aimé être désagréable avec cette jeune personne qui semblait être la seule à l'apprécier. Après avoir déambulé dans les couloirs du vaisseau, elles finirent par débarquer dans le hangar. La pièce était immense et on ne savait jamais vraiment où donner de la tête, c'était encore plus vrai qu'il semblait avoir de l'activité venant de partout, en haut, en bas, à gauche, à droite. Pour Karola qui n'était pas du tout habituée à cet environnement c'était un peu impressionnant mais aussi excitant. Certes elle n'en était pas au point de sautiller de joie partout, elle savait se contenir et n'était pas aussi facilement impressionnable ! Mais toutefois, elle avait un peu hâte d'en apprendre plus au sujet des coucous et du pilotage. Elle avait toujours aimé étendre ses connaissances et acquérir de nouvelles compétences. Sur ce point, Blue constaterait très vite qu'elle n'était pas contrariante.

Karola salua la mécanicienne lorsqu'elle passa devant elle et lorsque l'échelle fut installée, elle la gravit, soigneusement sans se précipiter pour éviter de tomber, ce qu'elle réussit sans mal. Puis elle s'installa à sa place de copilote pendant que Blue qui la rejoignait la complimentait sur sa réussite. Le major avait encore beaucoup de mal avec leur manie de se tutoyer à tout va, elle avait toujours respecté la hiérarchie scrupuleusement et avait lutté pour se faire respecter une bonne partie de sa carrière. Elle ne doutait pas que les pilotes la respectassent, quoiqu'elle avait un doute pour Valkyrie mais là encore elle s'en moquait, toutefois elle aurait pensé que son grade de major lui apporterait quelques avantages, par exemple des quartiers personnels.

Assise à sa place, Karola jeta un coup d'oeil devant elle et repéra l'écran de radar, ainsi que celui des contre-mesures et...une photo de Blue accrochée au tableau de bord de Balafre, son co-pilote. Drôle de moyen de se concentrer se dit alors Karola qui la laissa à sa place, bien évidemment, elle n'allait pas se permettre de toucher à ce qui ne lui appartenait pas. Décidément, ces pilotes étaient bien plus proches qu'elle ne le pensait... Mais là encore, il ne s'agissait pas de son équipe, pas de ses hommes donc pas de ses affaires. La voix de Blue la ramena à la réalité et elle se concentra sur ses paroles. Elle lui annonça qu'elle allait effectuer un tir de test. Après l'installation de la cible, les précautions nécessaires prises, la pilote tira. Effectivement, la détonation fut assez assourdissante et surprenante compte tenu du léger sursaut dont Karola fut prise. La jeune femme leva la tête pour voir le résultat et constata que le tir avait touché sa cible en plein dans son centre, autrement dit l'essai était réussi. Et lorsqu'elle finit d'échanger quelques infos avec la mécanicienne dont le major ne perdit pas une miette, la jeune femme aux mèches bleues se tourna enfin vers Karola, certainement pour enfin débuter son cours.

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Fév - 15:37
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 650
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur

Avec Blue




Bon, je vais te détailler ton tableau de bord. Là, tu as le…

La voix de la jeune femme disparût. Elle s’était interrompu en découvrant la photo d’elle-même et la dégrafa d’une main tremblante. De toute évidence, elle était surprise d’y trouver ce cliché et se demandait surement quand et comment cela avait été pris.
Son regard alla à la rencontre de celui de Karola.

Ça, je ne l’avais pas vu venir. Avoua-t-elle.

Encore interdite, elle se demandait comment elle règlerait ce problème, si s’en était bien un, sans que cela ne se sache dans l’escadrille. Elle songeait qu’Iceberg ne serait pas du genre à répéter ce genre de découverte. Mais quand même, cela la terrifiait.
D’un geste brusque, elle fourra la photographie dans sa poche et secoua la tête.

Bon. Je verrais ça plus tard. Alors…

Elle se reprit et lui montra la série de jauges qui se trouvait à droite du HUD.

Il faut savoir qu’on mêle la technologie avec nos bonnes vieilles méthodes de jauge. Comme ça, si ton ordi brûle au combat, tu peux toujours travailler sur tes instruments et informer ton pilote. Là, il y a deux colonnes de quatre. La première concerne les circuits principaux, la seconde les relais de secours.

Elle lui montra les deux mesures qui affichaient « 058 ».

Donc ici, c’est l’alimentation électrique. Tant que la barre verte n’atteint pas la flèche rouge, c’est que tout va bien. Le coucou est alimenté par son propre moteur via ces deux circuits. Mais en cas de problème, tu as aussi une pile à hydrogène qui s’active manuellement. Elle offre une autonomie de soixante-douze heures sans propulsion.

Elle descendit d’un cran.

Là, 657, c’est la puissance au repos des turbines. La propulsion conventionnelle utilise du propergol au naquada raffiné. C’est extrêmement volatil et puissant. Il ne faut jamais dépasser les 5000 à puissance maximale sinon tu exploses ton engin dans l’espace.

Elle fît une pause.

Le suivant, à 075, c’est la pression interne des cartouches d’oxygène. Si tu les vois baisser, c’est que ton réseau d’alimentation est percé et que tu dépressurise dans l’espace.
Enfin, le chiffre 4, c’est le nombre de jours, en terme d’autonomie, de tes capacités en oxygène. La petite barre verte correspond à la pression interne dans le cockpit. Là, elle est orientée vers la droite par ce qu’on a pas refermé la verrière et lancé la pressurisation. Donc quand tu la vois plus vers la droite, tu as intérêt de t’enfermer dans ta tenue.


Il y avait encore beaucoup à expliquer. Aussi, en étant installée sur l’aile à coté de Karola, Blue fît une pause et déclara :

C’est bon pour ce panneau de contrôle ? Je continue ou tu veux connaitre un système en particulier ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Fév - 18:38
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2452
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Lorsque Blue posa ses yeux sur la photo qui avait été prise d’elle, Karola perçut l’intense sentiment de mal à l’aise qui l’avait envahie. Visiblement, elle n’était pas au courant que son copilote lui portait une certaine dévotion. Karola se sentit très légèrement coupable de l’avoir laissée à sa place, cette révélation allait très certainement porter préjudice à Balafre. En même temps, le bonhomme n’avait pas vraiment fait preuve de subtilité sur le coup, tout le monde aurait pu apercevoir la photo. Une chose était sûre, Karola prendrait bien grand soin de ne pas se trouver là lorsque Blue et Balafre finiraient par se recroiser.

Le major se garda de tout commentaire et cela permit à la jeune femme de pouvoir reprendre le fil de ses explications, non sans un certain mal au départ. Elle se tenait sur l’aile afin de pouvoir mieux expliquer à son élève les différentes composantes du tableau de bord. Elle fit cela de manière très méthodique et très claire. Sans manquer une seule des informations données, Karola tenta de tout mémoriser. Elle avait de la chance à être pourvue d’une mémoire visuelle, aussi, elle faisait son possible pour bien repérer à quoi correspondait chaque cadran situé en haut à droite du tableau de bord.

Evidemment certaines informations lui échappaient, mais à tout le moins, elle retenait l’essentiel. Blue allait suffisamment doucement pour que tout soit suffisamment compréhensible et quand elle lui demanda si c’était bon, elle répéta vite fait à haute voix en pointant du doigt :


- Alimentation électrique. Puissance des turbines. Pression interne des cartouches d’oxygène et autonomie de l’oxygène
. Puis elle se tourna vers son instructrice. C’est bien ça ? Du reste, vous pouvez continuer.

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Fév - 21:07
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 650
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur

Avec Blue





Blue fût satisfaite des efforts d’apprentissage de Karola. Elle avait le sentiment de voir les rôles s’inverser depuis sa propre formation et avait l’envie secrète de prendre cette jeune femme sous son aile, comme venue d’une fraternité naissante qui dépassait le cadre de l’escadrille. Bien qu’elle ne sût vraiment pourquoi, vu sa réputation d’être aussi réfractaire à l’attachement et de faire de sa personnalité le symbole même de la psychorigidité, cette militaire émanait un je-ne-sais-quoi de séduisant. Quelque chose de charismatique qui la rendait tout aussi attachante que Pile-Poil.
Mais Blue n’était pas comme cette dernière et sentait que tout approche personnelle se solderait par une fermeture abrupte de la part de sa collègue. Elle se contenta simplement d’un hochement de tête afin de l’encourager puis poursuivit la leçon. Blue restait néanmoins déboussolée par sa découverte et cela se voyait comme le nez au milieu du visage.

- A gauche de ton HUD, tu as trois jauges correspondant à la vitesse sous atmosphère par l’indice « MACH ». Mais tu ne pourras pas t’en servir car il faut faire le calcul mentalement selon l’indice de la pression atmosphérique. En dessous, c’est la puissance de l’inhibiteur d'inertie. Plus il est élevé et moins tu sens les effets de la gravité sur ton corps. S’il descend à moins de 30, c’est comme si tu pilotais un avion de chasse sur Terre. Et enfin, en dessous, c’est l’efficacité des volets directionnels. Car sous atmosphère, la stabilité ne dépend plus des propulseurs directionnels mais du système d’ailerons classiques que nous connaissons tous. Si l’aiguille prend un aspect perpendiculaire, vous chuterez comme une pierre et il faudra composer avec les propulseurs.

Elle reprit son souffle.

- Le plus important, ce sont ces deux petits panneaux de chaque côté de ton HUD. C’est très important pour le boulot que tu auras à faire avec Apollo. Il s’agit des réservoirs d’essence pour la propulsion d’étrave. Je t’explique : en voyageant dans l’espace, tu dois gérer ton orientation en trois dimensions. Là où un chasseur atmosphérique vire simplement de bord en avançant, le F-302 conserve une vitesse mais évolue sur un vecteur qui tient compte du tangage, du roulis et du lacet. La façon qu’à le F-302 de se mouvoir dépend en grande partie de ses propulseurs directionnels. Le moteur offre la poussée et la contre-poussée générale. Mais le déplacement se fait par ce système. Il faut donc toujours vérifier que ton pilote dispose de suffisamment de carburant de poussée des deux côtés. L’ordinateur de vol gère ça automatiquement mais tu peux prendre la main avec ces deux molettes en dessous des jauges. Elles fixent l’équilibre et le carburant de propulsion se répartit équitablement pour qu’il n’y ait jamais de manque. (Rf : 1)

Enfin, Blue passa aux écrans en dessous du HUD, devant les jambes de Karola.

- Là, on attaque la base de ton travail. L’écran de gauche concerne le radar balistique. Tous les tirs qui ciblent ton appareil apparaîtront ici en forme d’échos. Là, ton affichage est sélectionné sur l’avant, comme par exemple lorsque vous engagez frontalement un ennemi. Mais les boutons blancs sur les côtés permettent de changer de mode. Tu as l’arrière, les flancs, le principal, le général éloigné, le général rapproché etc… Quand tu souhaites lancer une contre-mesure mais que ton ordi est foutu, les deux boutons rouges à gauche servent de relais. Celui du haut pour les drones, celui du bas pour les cartouches. (ref : 2)

Sa main passa sur l’écran de droite.

- Là, tu as l’assistance au verrouillage. Attends, je te montre.

Elle fît un signe à Cali qui initialisa le test missile. Un écho apparût sur ce radar, traversant de la droite vers la gauche à grande vitesse. Une flèche bleue apparût et pointa vers la direction de fuite.

- Tu vois, dans ce cas-là, Apollo tentera de suivre la cible pour la verrouiller. Mais son système de poursuite ne peut être efficace qu’en effectuant le bon virage. Toi, tu peux l’aider en dirigeant le pivot du système de ciblage. Cette manette sur ta droite sert à ça. Tu la tournes, comme ça…

Elle laissa faire Karola.

- Plus fort la rotation ! Voilà. Tu vois, le cran qui signale « 214 » représente l’algorithme de compensation. Il faut que la flèche bleue l’atteigne, oui, comme ça ! Et tu dois maintenir cette compensation le plus longtemps possible. Ainsi, même si Apollo n’est pas face à sa cible, il pourra lancer son missile sur l’ennemi. (ref : 3).

Blue lui frappa gentiment l’épaule.

- Tu apprends vite, c’est bien. On va faire un autre test. Cali ? Nouvelle simulation s’il te plait !

Un nouvel écho apparût sur le radar de compensation. Il venait de l’arrière par la gauche et tentait de s’enfuir sur le flanc droit. Le cran montrait une nouvelle fois « 214 » et la flèche bleue signala sa direction de fuite.

- C’est à toi ! Fît Blue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Fév - 15:34
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2452
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Visiblement, Karola était une bonne élève car elle n’avait fait aucune erreur en répétant ce à quoi correspondait chaque cadran. Heureusement, elle avait la chance d’avoir la faculté d’apprendre rapidement, en revanche elle avait parfois du mal à saisir certains termes utilisés par Blue. Elle espérait qu’en situation réelle elle parviendrait à se souvenir de tout ce qu’elle avait appris, car bien évidemment, le cours n’était pas terminé. Une foule d’autre dispositifs, cadrans, boutons, écrans se trouvaient encore devant elle et Blue semblait pressée et impatiente de les lui faire découvrir.

Elle passa donc au côté gauche du HUD, ici elle se concentra sur l’explication de tout ce qui concernait la pression atmosphérique et Karola retint l’information qui lui semblait la plus importante à ce sujet. C’est-à-dire, la signification de la valeur de l’indice. Après une petite pause, Blue lui indiqua deux petits panneaux situés en haut à gauche et à droite et comme elle lui fit savoir qu’ils étaient primordiaux pour son poste de copilote, elle se concentra pleinement sur les paroles de la pilote. Encore une fois, la technicité du propos de Blue rendit la tâche un peu ardue. N’importe qui ne pouvait pas s’improviser pilote du jour au lendemain. Ici, elle lui parlait du carburant de pousser et si elle avait bien compris, il fallait qu’elle ait régulièrement à l’œil la jauge pour s’assurer que le carburant soit toujours à un niveau respectable pour permettre au vaisseau de voler correctement.

Blue descendit d’un cran et lui désigna deux écrans, un vert à sa gauche qu’elle reconnut comme étant l’écran de radar et un noir à sa droite qui n’était autre que l’écran servant à cibler et verrouiller les cibles. Toujours aussi organisée dans ses explications, la jeune femme aux mèches bleues commença par le côté gauche. On entrait, d’après elle, dans le cœur du travail de copilote. Rien de bien compliqué pour cette partie. Pendant que Blue lui expliquait à quoi servait ce fameux bouton blanc, Karola appuya dessus pour observer les différentes vues que le radar offrait. Il allait falloir qu’elle s’habitue à lire ce genre d’écran. En revanche, elle s’abstint d’appuyer sur les boutons rouges qui servaient à lancer des contre-mesures, même s’ils n’auraient probablement pas fonctionné, autant ne pas tenter le diable. Le bouton du haut pour les drones, celui du bas pour les cartouches.

Lorsque Blue voulu lui montrer comment se servir de l’assistance de verrouillage, elle se décala un peu pour lui laisser un peu de place. Ses yeux captèrent l’écho se baladant sur l’écran radar, puis suivirent la flèche bleue. Elle dût lâcher l’écran des yeux quelques secondes pour repérer où se trouver la manette dont Blue lui parlait. Suivant ses indications, le major saisit la manette dans sa main droite et tenta de positionner la flèche bleue sur l’écho. Elle eut un peu de mal à prendre la chose en main au départ mais finalement, grâce à l’aide de Blue elle parvint à obtenir le résultat espéré…

…Au grand bonheur de sa prof du jour, visiblement ravie qui lui proposa de renouveler l’expérience, ce à quoi Karola ne dit pas non. Après tout, si elle voulait ne pas faire défaut à Adam le jour où il aurait besoin d’elle, en espérant que cela n’arrive pas, il fallait bien qu’elle s’entraîne. Après une manipulation de Cali, un nouvel écho apparut sur l’écran. Karola attrapa la manette, et comme l’écho tentait de filer vers la droite, c’est de ce côté-là qu’elle fit pivoter la manette. Concentrée, les yeux rivés sur l'écran, elle appliqua les conseils de Blue. Avec un peu plus de fermeté pour que la flèche bleue puisse se lancer à sa suite et la rattraper. Lorsque ce fut le cas, elle maintint son emprise sur la manette afin de faire perdurer la compensation, comme Blue le lui avait indiqué. Une nouvelle tape sur l’épaule lui fit comprendre sa réussite et la fin de l’exercice. Karola se tourna alors vers Blue afin de la complimenter à son tour. Car après tout si elle avait réussi et compris, du moins ce qu’elle pouvait comprendre, c’était surtout grâce à la patience et la pédagogie de la jeune femme.

- Vous êtes plutôt douée pour transmettre votre savoir. Vous n’avez jamais songé à être instructrice ?

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Fév - 16:18
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 650
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur

Avec Blue



La jeune femme partie d’un rire sincère.

- Je suis un peu trop jeune pour ça, je viens juste d’obtenir mon agrément.

Elle hésita.

- Et puis tu sais, je n’aurais peut-être pas d’élèves aussi réceptifs que toi. Non, non, je préfère mon rôle de pilote, je ne quitterais ce poste pour rien au monde. J’y ai toute famille.

Elle afficha un petit sourire avant de pointer l’écran central du menton.

- Je t’ai réservé le meilleur pour la fin : l’écran de contrôle général, il est tactile. Avec lui, tu as accès aux différents systèmes de l’appareil. Donc, tout en bas, tu as l’état de tes contre-mesures. Pour commencer, tu dois savoir que le terme « CMR » signifie « Contre-Mesure Rapide ». L’ordinateur calcule lui-même l’angle optimal de fuite pour que la détonation, ou l’onde de choc qui s’en suit, inflige des dégâts minimum à ton appareil. L’autre mode, « CMM », soit « Contre-Mesure Manuelle », te permets de les diriger avec ta manette. Quand on est entrainé, c’est celui que l’on préfère. C’est plus efficace !

Son doigt passa sur les deux cases.

- Donc il y a les drones, que tu connais déjà, capable de dévier un tir de drone Lantien. A l’instant même du lancement, il imite la signature thermique, électromagnétique et préférentielle de l’appareil pour se substituer à lui. C’est un système récent qui s’est montré très utile. La CMR thermique représente la contre-mesure traditionnelle contre les missiles.
Et là, les grappes, sont des systèmes un peu plus habituels. Il s’agit de cartouches qui se déclenchent comme pour une balle. On en utilise deux types : MPE pour « Mousse à Particules Expansives », cela créé un écran compact qui absorbe le tir de plasma. Et ensuite, ELR, Ecran au Lyspèrite Réfléchissant. Lui, il sert surtout pour les lasers mais il peut également faire le travail pour les tirs de Plasma. Quand la cartouche se déclenche, elle disperse une matière en forme de toile d’araignée qui absorbe toute la chaleur du laser. Et quand l’agresseur entre inévitablement en collision avec, la chaleur est telle qu’elle endommage son blindage. D’ailleurs, Apollo a réussi à faire cuire un Dart avec cette contre-mesure. Tu devrais lui demander de te raconter l’histoire.


Elle fît une pause, attendit que Karola intègre toutes ces informations avant de poursuivre.

- Et maintenant, pour finir la leçon, tu as tous les systèmes dans ces cases. Le rouge signifie un problème important, le orange une altération et le vert un état stable. Tu as le pourcentage d’efficacité du moteur, et en dessous, MHS : Moteur HyperSpatial. C’est normal qu’il soit en orange car il est en mode « sécurité ». Il ne faut surtout jamais apponter avec ce type de moteur en chauffe parce que tu éventrerais la baie sur un déclenchement accidentel.

Sa main dévia sur la droite.

- ELC, c’est ta centrale électrique. Tu gères toute la consommation et les dérivations des circuits. PCA, le Protocole de Contrôle des Avaries, te permet de régler certains problèmes automatiquement. Si tu le perds, tout devra passer par toi.
PG, Propulsion Générale, te permet d’accéder aux différents moteurs et à leurs réglages. OVS, c’est l’Ordinateur de Vol Spatial. APV, l’aide personnelle à la Visée, comprend également les affichages du HUD. MIS, pour nos missiles, avec tous les protocoles de sécurité et de déclenchement. BT, c’est le Bouclier Thermique, ce qui permet de pénétrer une atmosphère sans exploser en morceaux. Et enfin, RPV, c’est le Radar de Poursuite et Verrouillage, directement lié à ton écran de droite.


Son doigt alla enfin en-dessous.

- Et voilà, là, tu as le compte des munitions du canon électromagnétique.

Elle souffla, l’une de ses mèches passa sur le côté.

- C’est laborieux quand on fait tout d’un coup n’est-ce-pas ?

//Major Frei au quartier du commandant. Le Major Frei au quartier du commandant.// Fît une voix en annonce générale.

- Ah. On dirait bien que ton cours est terminé Iceberg. Si tu as des questions ou que tu veux t’exercer, n’hésite pas à venir me voir !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Fév - 0:39
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2452
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Karola fut un peu surprise de la réponse de Blue. Il était vrai qu’hormis son surnom, elle ignorait totalement tout d’elle. En tout cas, malgré ses qualités indéniables d’instructrice, elle n’avait pas du tout l’air d’être enchantée à l’idée d’y dédier sa carrière. Cela était compréhensible, pour peu qu’elle se retrouve à devoir enseigner à des Matt Eversman, la pauvre aurait tôt fait de vouloir arrêter.

La petite pause informelle se termina sur ses mots concernant le fait que le Dédale représentait sa famille. Elle lui montra alors un dernier élément, l’écran du milieu plus imposant que les autres. A partir de là elle pouvait faire beaucoup de choses et notamment contrôler et manipuler certains systèmes et circuits du F-302. Elle retrouva notamment des boutons de contrôle des contre-mesures qui pouvait aussi être déclenchée à l’aide d’une manette. Elle lui expliqua un peu plus en détail les modalités de tir ainsi que les caractéristiques de chaque type de tir dont le vaisseau disposait. Grâce à cela Karola y voyait un peu plus clair, cela faisait sens par rapport à ce qu’elle avait pu lui dire plus tôt. En tout cas, voir la diversité des armes dont disposait le vaisseau se révéler être très intéressant et l’envie de voir ce que cela donnait en combat réelle vint la titiller. Pour elle, les combats dans l’espace se révélaient être nettement plus impressionnants et compliqués que ceux auxquels elle était habituée sur la terre ferme. D’ailleurs, Blue lui conseilla de demander à Adam de lui raconter une histoire qui avait l’air très intéressante.

- Je n’y manquerais pas, lui répondit-elle.

Pour terminer, la jeune pilote lui donna des informations concernant la signification des couleurs des cases – ici rien d’absolument compliqué, et de celle de certains termes. Elle n’était pas sûre de parvenir à retenir la signification de tous les acronymes mais comme elle n’avait pas l’intention de changer de carrière et qu’elle n’avait pas vraiment prévu de monter à bord d’un de ses vaisseaux pour des cas extrêmes, cela n’avait pas vraiment d’importance. Après avoir enfin terminé son cours, Blue poussa un soupir. On aurait dit qu’elle venait tout juste de courir un marathon en donnant tout ce qu’elle avait.

- Je vous mentirais si je vous disais le contraire mais, vous vous êtes bien débrouillée et je pense avoir saisi l’essentiel.

Karola se redressa quand elle entendit qu’elle était appelée dans les quartiers de Caldwell. Avec l’aide de Blue, elle descendit du vaisseau prudemment et une fois à terre, se tourna vers elle.

- Je vous remercie, c’était très intéressant. A bientôt, Blue.

Puis, elle la laissa et s’empressa de rejoindre Caldwell, curieuse de savoir ce qu’il lui voulait.

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Fév - 15:23
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 650
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Karola Frei atteignit les quartiers du commandant et entra dans la salle lorsque celui-ci était visiblement en quart de repos. Elle le trouva assis devant son bureau, une série de dossiers étalés devant lui, l’étudiant consciencieusement avec des lunettes qu’il ne portait jamais en service. Les montures métalliques et le verre rectangulaire lui donnait des allures de professeur.

Le bureau se trouvait juste sur la gauche après être entré. A portée de main se trouvait un vieux tourne-disque à sonotone d’où filtrait légèrement le « clair de lune » de Beethoven. Bien au fond de la pièce, encastrée dans le mur, se trouvait un lit plié au carré militaire, d’une telle perfection qu’on n’y trouvait aucun pli. Une longue armoire métallique également incrustée dans le mur terminait cette face. Une petite porte discrète, à l’angle, menait probablement aux sanitaires et à la salle d’eau. La seconde partie était occupée par une table rectangulaire en bois massif, sculptée sur les pieds, apparemment travaillé par un ébéniste passionné. Le tout était sobre, le colonel ne semblait pas avoir la folie des grandeurs. Quelques chaises sur le même ton et un encadrement de commodes contenant de nombreux livres anciens. Une partie de cette bibliothèque semblait plus récente et traitait du droit militaire, de l’an 1800 jusqu’à nos jours.

Une table basse en verre trônait devant un divan, un modèle réduit du Dédale escortait la seule plante verte apparemment bien entretenue. Quelques dossiers finement alignés trainaient là, surement du travail en retard. Et plus impressionnant, l’architecture de la salle amenait le plafond à produire une frise entourant les quatre faces des quartiers, les bardant d’une multitude d’écrans affichant des informations sur chaque systèmes. D’ici, le colonel avait une vue sur l’ensemble de son bâtiment et ses deux cents membres d’équipage. Le major trouva même un écran de notification annonçant l’enregistrement du moindre rapport sur le réseau informatique, avec le nom de l’agent et son rôle. La plupart des lignes qui s’additionnaient sous ses yeux traitaient des réparations du croiseur. Qu’il s’agisse du rapport le plus bénin au plus important, il n’avait qu’à récupérer sa tablette pour en prendre immédiatement connaissance.

- Bonjour Major, installez-vous. Fit l’officier en pointant le siège d’une main munie d’un crayon. Au retour, il récupéra une photographie posée sur son bureau et la déplaça machinalement dans un tiroir.

Il prit deux minutes sur le temps de Karola pour signer quelques papiers. Ce n’était pas un manque de respect mais il avait à cœur de terminer sa tâche. Elle remarqua que l’un des documents portait la mention « Blâmes Frei/Ford, recours en annulation via Hoffman». Le résultat était apparemment en bonne voie. Il replia enfin le dossier puis se déchaussa de ses lunettes.

- Votre intégration s'est faite de façon assez chaotique m'a-t-on dit. Vous avez été mobilisée à tort au cours de l'interception du croiseur Wraith. Vous souhaitez vous exprimer à ce sujet ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Fév - 17:17
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2452
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Lorsque Karola pénétra dans les quartiers de son supérieur, elle ne fut pas étonné de l'ambiance qui y régnait. C'était sobre, stricte, minimaliste, bien ordonné tout comme l'était Caldwell. Tout chez lui respirait la rigueur militaire, du sol au plafond, d'ailleurs sa collection incroyable de code militaire en témoignait. Avait-il tout lu ? Se demanda alors Karola. Et plus que ce lieu parfaitement ordonné, c'est la présence de ses écrans qui transmettaient en direct la vie du Dédale qui la surpris. Caldwell avait fait de son quartier un vrai poste d'observation. Elle y jeta un bref coup d'oeil avant de reporter son attention sur Steven, assis à sa table, lunettes sur le nez. Elle tenta de deviner sur son visage une quelconque humeur histoire de savoir à quelle sauce elle allait être mangée. Mais il ne laissait rien transparaître, bien évidemment.

Karola s'avança jusqu'à son bureau et répondit à son invitation en tirant la chaise qu'il lui désignait et en s'asseyant dessus. Il ne lui accorda pas son attention tout de suite, elle était totalement focalisée sur un dossier qu'il lisait attentivement et au bas des pages duquel il y apposait sa signature. La jeune femme resta silencieuse, l'observant attentivement, lui et ses piles de dossiers entassées sur le bureau. Elle ne se sentait nullement mal à l'aise malgré la tension que le silence pouvait faire naître. Bien au contraire, elle se sentait calme. Il fallait dire que le cours donné juste avant par Blue lui avait changé les idées et que surtout, elle avait un peu l'impression de se retrouver dans son propre bureau. Tout du moins l'ordre qui y régnait et les tonnes de paperasse qui siégeait ça et là lui donnaient cette impression. Mais bien évidemment, elle n'oubliait pas qu'elle se trouvait en présence de son supérieur hiérarchique et qu'elle ne devait en aucun cas prendre ses aises. Ce n'était de toutes façons pas son genre.

Quand Caldwell commença à ranger le rapport qu'il lisait, la jeune femme eu tout juste le temps d'y voir figurer les mots suivants "Blâmes Frei/Ford" sans parvenir à lire la suite. Elle fronça l'espace d'un instant les sourcils avant de relever la tête vers son vis-à-vis qui enfin, délaissa son travail pour s'intéresser à elle. Depuis son arrivée sur le Dédale, tous les deux n'avaient nullement eu l'occasion de se recroiser, Karola était essentiellement restée avec l'étouffante escadrille mais néanmoins accueillante - si on exceptait Valkyrie - escadrille du lieutenant Ross.

Il lui fit savoir qu'on lui avait rapporté les modalités de son intégration qu'il jugea de "chaotique". A ce sujet elle aurait aimé savoir qui lui avait fait un rapport et à quel sujet même si elle se doutait que Frasier et Ross n'y étaient sans doute pas pour rien, en tout cas elle n'avait pas été très agréable avec la première et le second était souvent à ses côtés, elle se disait que ça ne pouvait venir que d'eux. A moins que Caldwell se soit servit de son complexe de caméras pour la surveiller tout particulièrement. En tout cas, elle n'aimait pas trop l'idée d'avoir été surveillée de près alors même qu'à côté on lui faisait croire qu'elle avait intégré l'équipage du Dédale. Mais elle savait parfaitement que Caldwell devait avoir ses raisons et on ne pouvait pas dire que son comportement depuis son agression ait inspiré la confiance.

Puis il lui demanda son avis au sujet de la sortie qu'elle avait effectuée à bord du F-302 d'Adam. Effectivement à ce sujet elle avait des choses à dire et ne se fit pas prier pour lui répondre.

- A vrai dire colonel, je n'ai pas compris les raisons pour lesquelles vous m'avez affectée à l'escadrille du lieutenant Ross ni encore moins pourquoi vous m'avez habilitée au poste de co-pilote. Vous avez vous même indiqué sur le certificat d'affectation que je n'avais pas les connaissances adéquates. C'était donc faire courir un risque à Apollo, son équipe et par extension au Dédale.

Elle marqua une courte pause avant d'en venir à la mission en elle-même.

- Quant à l'intervention en elle-même, je sais que je n'aurais pas dû y participer et le bon sens aurait voulu que je refuse d'y aller connaissant les modalités de mon affectation. Cependant, je vous avoue que je n'ai pas réussi à m'empêcher de vouloir aider l'escadrille et surtout de retourner sur le terrain..

Après tout cela faisait plus de trois semaines qu'elle tournait en rond sur Atlantis et ayant l'habitude de bouger et d'aller en mission cela devenait un supplice pour elle de rester là sans rien faire d'utile. Elle se tût alors, attendant la réponse de son supérieur.

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Fév - 18:37
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 650
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
- Vous manquez d’éléments, Major. Déduit Caldwell après l’avoir entendu.

Il se redressa sur son siège, l'ayant trouvé sur l'instant bien effrontée, voir ingrate. Mais la franchise était une valeur qu'il appréciait. Et s'il avait une sainte horreur d’avoir à se justifier auprès de ses subordonnés ; il avait acquis la certitude que cela s’avérait parfois nécessaire et dissipait tous malentendus. Les officiers qui se fermaient dans la culture du « toujours raison » ne faisaient pas long feu généralement.

- J’ai dévié de certaines règles protocolaires pour vous faire sortir de votre rôle de victime, d’où votre transfert à l’escadrille moins d’une heure après votre arrivée dans l’aile sécurisée. Vous auriez pourtant dû y rester murée jusqu’à notre arrivée sur le site Alpha, en compagnie du docteur Frasier et du psychologue de bord. C’est par respect pour ce que vous êtes que cela ne s’est pas produit.

Il pointa les écrans au-dessus de sa tête avant de reprendre.

- Regardez ces caméras. Toutes les personnes que vous voyez là remplissent une fonction précise à bord. Il y a peu de place pour du personnel sans affectation. Les ressources du Dédale étant limitées. Soit vous restiez dans votre cellule ou vous étiez admise à un rôle d’équipage. Le docteur Frasier m’ayant conseillé de vous laisser des visages familiers, le lieutenant Ross m’a semblé être un choix des plus évident. Et le lieutenant en question à été affecté à un F-302 avec un poste de co-pilote vacant. Vos sorties auraient été de simples entraînements et voyages spatiaux si le CEG et le coordinateur de vol ne vous avaient pas accidentellement embarqués sur cette mission.

L’homme la sonda un instant.

- Vous n’êtes pas apte à votre poste actuel, effectivement. Mais vous vous êtes déjà engagée auprès de l’escadrille par vos actes et je vais donc vous laisser le choix : demeurer auprès d’eux sans participer aux missions. Ou bien je vous retire du rôle d’équipage : vous regagnerez votre temps libre et des quartiers personnels…et dans ce cas je ne veux plus vous entendre pester sur votre sort.

La dernière phrase avait été prononcée d’un ton un peu plus sévère. Peut-être avait-il été au courant de son comportement dans l’aile des victimes et durant ses débuts dans l’escadrille. Pas question que cela se renouvelle une fois sa liberté rendue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ven 24 Fév - 2:49
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2452
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Bien assise sur sa chaise, Karola était curieuse d’entendre quelles informations elle avait pu manquer car elle ne doutait pas qu’elle n’avait pas toutes les cartes en main et en vérité elle avait un peu sciemment posé ses questions pour que Caldwell lui dise exactement de quoi il en retournait. Le fait qu’il lui révèle qu’il avait enfreint certaines règles pour lui permettre de circuler librement sur le vaisseau. Connaissant Caldwell et son amour du règlement, cela l’étonna grandement, d’ailleurs elle ne put cacher sa surprise. Et il justifia cela en mettant en avant son respect pour ce qu’elle était. Même si Karola n’était pas du genre à se sous-estimer, elle trouva quand même cette raison un peu faiblarde surtout pour un homme qui avait tant à cœur de faire respecter le code militaire et n’admettait pas le moindre écart. Mais voilà que lui-même se mettait à en faire, pour elle, elle se sentait honorée. Mais, d’un autre côté, elle devina aussi très bien que Caldwell lui faisait ici passer un message très précis, une mise en garde contre le moindre écart de comportement. Si d’un côté il faisait une entorse et plaçait toute sa confiance en elle, il ne fallait surtout pas que de son côté elle profite de sa bonté pour faire la forte tête.

Karola leva les yeux vers les écrans quand le colonel les lui montra du doigt. Il s’en servit pour lui expliquer à présent les raisons qui l’avaient poussé à en faire une membre intégrante du Dédale. Pour résumer, non seulement il l’avait libérée mais aussi offert un moyen de se rendre utile. Il était indéniable que sans cela, la jeune femme aura vite fini par tourner en rond et par être plus un fardeau qu’autre chose. Elle délaissa les écrans pour reporter son attention sur son chef qui la fixait du regard. La militaire restait silencieuse, attendant respectueusement qu’il ait fini de parler et qu’il l’invite de prendre la parole.

Il lui donna l’occasion après lui avoir fait une proposition. Encore une fois, Caldwell montrait ici sa grandeur d’âme et ses qualités de chef militaire. Là où certains aurait fait le choix pour elle parce qu’elle n’était après tout qu’une subordonnée et donc un pion parmi tant d’autres, Caldwell lui, lui offrait la chance de choisir. Soit elle restait dans l’escadrille soit elle en était libérée et avec cela elle gagnait des quartiers personnels mais en échange elle devait arrêter de « pester sur son sort » pour reprendre les paroles de Caldwell. La jeune femme tiqua, pinça les lèvres en entendant ces derniers mots et croisa les bras. Ça la démangeait de savoir qui avait bien pu faire le rapporteur auprès de Caldwell mais elle savait pertinemment qu’elle n’aurait jamais eu la réponse. Le colonel se montrait généreux avec elle mais pas à ce point. En tout cas, elle serait d’avantage prudente à l’avenir. Elle étudia rapidement les deux propositions dans sa tête avant de lui offrir sa réponse qui avait pour but de lui démontrer qu'elle n'était pas une peste.

- Sachez que je ne suis pas aussi ingrate que j'en ai l'air, colonel. J'admet bien volontiers que l’escadrille s’est montrée particulièrement accueillante avec moi. Vous même semblez m'accorder beaucoup de crédit et vous tous en dépit de mes...humeurs… Mais, ce genre de vie militaire ce n’est pas pour moi, ce n'est pas ma façon de voir les choses comme vous avez du le savoir ou le deviner. Je ne m’y sens pas vraiment à ma place. Je vais choisir la deuxième option.

Certes, cela l’ennuyait d’un côté de laisser tomber l’équipe comme cela mais il fallait rester lucide, elle était loin d’être un pilote et malgré les dire des autres, son « intégration » parmi eux, jamais elle ne pourrait vraiment faire partie des leurs. D’ailleurs le voulait-elle réellement ? Elle aimait mieux se dédouaner avant qu’un regrettable accident ne survienne que ce soit dans l’espace à bord d’un F-302 ou bien à l’intérieur même du dortoir des pilotes. Elle savait que les autres comprendrait et serait sûrement soulagés que l’Iceberg ne soit plus là pour refroidir leur ambiance si chaleureuse. Cependant, elle était loin de vouloir avoir du temps libre comme l’avait mentionné le colonel. Après avoir tourné en rond pendant 3 semaines elle avait besoin de bouger, surtout de travailler.

- Vous avez dit que sur votre vaisseau chaque personne avait sa place et son utilité. Si je ne fais plus partie de l’escadrille, comment pourrais-je me rendre utile autrement ?

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Ven 24 Fév - 10:49
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 650
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Le colonel secoua négativement la tête.

- Pas de négociations avec moi, Major. Vous avez fait votre choix.

Il tendit le bras par-dessus le bureau et s’empara du téléphone mural. Il porta alors le combiné à son oreille et sollicita le Pôle-Com. Une voix lui répondit.

- Veuillez retirer le Major Karola Frei des effectifs de l’équipage. Transfert sur le pont des officiers dans les quartiers personnels du Capitaine Darm pour les quarante-huit heures jusqu’à notre arrivée sur le site Alpha.

Quelqu’un confirma l’ordre puis le colonel raccrocha.

- Bien. Je vais faire avertir l’escadrille de votre retrait. Vous pouvez rejoindre vos nouveaux quartiers et y déplacer vos affaires. Vous serez ensuite débarquée sur le site Alpha avec le reste du personnel non essentiel.

Quelqu’un se racla discrètement la gorge pour attirer l’attention. Il s’agissait du chef Tyrol. Il avait les traits tirés et semblait épuisé, surement à cause de toutes les réparations à faire à bord. Il avait maladroitement reboutonné sa tunique mais demeurait dans un état lamentable. L’homme portait une tablette et se rendait au rapport.

Le colonel hocha discrètement la tête, lui signalant qu’il le recevrait, puis se retourna vers Karola.

- Ce sera tout Major, rompez...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Mar - 19:54
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2452
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Karola hocha la tête lorsque le colonel lui opposa son refus de faire quoique ce soit pour les aider. Soit, elle vaquerait à ses occupations oisivement en attendant tranquillement qu'Alpha soit rallié par le Dédale. Elle comprenait parfaitement la décision de son supérieur qui en avait déjà suffisamment et certainement trop pour elle jusqu'à présent. Et à vrai dire, en quoi aurait-elle bien pu être utile sur un vaisseau où tout le monde avait sa place et surtout dans un domaine où elle n'avait aucune compétences.

Elle l'observa donner ses ordres à ses hommes et acquiesça à ses propos concernant ce qui l'attendait des à présent. Elle s'apprêtait à lui répondre lorsqu'ils furent discrètement interrompus par Tyrol. Karola se tourna vers lui, il semblait assez préoccupé en tout cas suffisamment pour déranger les deux officiers. Bien sûr, la jeune femme ne fut pas mise dans la confidence et se garda bien de demander ce qu'il se passait. Cela ne la regardait pas ou en tout cas, plus. Lorsque le colonel lui donna l'ordre de romper, elle se leva et lui fit un salut militaire et quitta le bureau sans demander son reste laissant les deux hommes à leur travail.

Quant à elle, lorsqu'elle sortit du bureau, se demanda bien ce qu'elle allait bien pouvoir faire durant le temps de trajet restant. Elle détestait n'avoir rien à faire et rester inactive mais sur un vaisseau spatial lancé en plein dans l'espace, les choix d'occupations étaient très restreints. Elle décida de rejoindre finalement ses nouveaux quartiers avec l'espoir de parvenir à trouver quelque chose à faire sinon les 3 prochains jours allaient s'annoncer mortels..

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Galaxie de Pégase :: Espace :: Dédale-