Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Mer 15 Mar - 22:36
Invité
Invité
avatar


Waiting Superman...
Matt & Evelyn

Plusieurs jours ont passé, plusieurs semaines même depuis les derniers événements et il s'est passé énormément de choses dans la cité. Certains responsables n'occupent plus leur poste, d'autres ont pris leur place... Autant dire que ça fait beaucoup de changements en peu de temps. Me concernant, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas. Tout les jours, je dois accueillir du monde, des gens touchés directement ou indirectement par ces histoires. Mes nuits sont courtes, je suis disponible pour chacun d'eux et j'en oublie même de l'être pour moi. Je me noie littéralement dans les dossiers mais je fais mon maximum pour tenir tout à flot. Ce n'est pas le moment de baisser les bras, mes patients ont besoin de moi et je compte bien faire tout ce qu'il faut pour les aider, même si pour ça je ne dois plus dormir et manger. On est déjà en février, pourtant c'est comme si je n'avais pas vu le temps passer, comme si il s'était arrêté.

C'est la fin de la journée, je n'ai aucune idée de l'heure qu'il est et je ne m'en préoccupe pas. Il faut que je finisse de m'occuper de mettre à jour les dossiers des patients que j'ai vus aujourd'hui et cela risque de prendre du temps. Dehors, le soleil se couche et la nuit ne va pas tarder à tomber. Je laisse échapper un soupir et je retire mes lunettes de vue quelques secondes, juste le temps de me frotter les yeux. Je m'enfonce dans mon fauteuil et j'étire mes bras au dessus de ma tête juste avant d'étouffer un bâillement. Finalement, je crois que je vais me mettre au café. Je jette un coup d'oeil autour de moi, je tend l'oreille quelques secondes, tout semble calme dans la cité et je dois dire qu'après tout ce qu'il s'est passé, ça ne fait pas de mal... Je fais craquer doucement ma nuque avant de remettre mes lunettes pour me remettre au travail.

Je ne relève pas les yeux pendant plus de deux heures. Ce sont des coups donnés à la porte qui me font lever le nez de mes papiers. Je jette un rapide coup d'oeil à la pendule, déjà 20h... Il va vraiment falloir que je sorte d'ici... Les coups se répètent, je n'attend personne, sûrement quelqu'un qui a besoin d'un entretien rapide. Bon je crois que les longueurs dans la piscine ça sera pour plus tard... Je baille, encore et je pose mes lunettes sur le bureau. Alors que je m'apprête à donner la permission d'entrer, la porte s'ouvre. Méfiante, je fixe l'encadrement et j'écarquille les yeux, surprise de voir Matt débarquer ici, dans mon bureau. Un peu prise de panique, je me lève et je m'approche de lui.

- Pitié ne me dis pas que j'ai oublié qu'on avait prévu quelque chose. Si c'est le cas, je suis désolée vraiment...

Je me pince les lèvres, je le fixe alors qu'il reste silencieux. Je passe une main sur mon front, j'essaye de chercher ce que j'ai pu oublier mais rien ne me vient. C'est frustrant ..


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Mar - 23:32
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9192

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Waiting Wonderwoman



ZzzzzZZZZZZZzzzzzzz. Ce sifflement s’échappait des lèvres d’un Sergent Maître, complétement avachi dans le canapé. Il aurait dû être en bonne compagnie mais visiblement sa princesse lui avait fait faux bond. Peut-être se trouvait-elle dans un autre château ou peut-être s’était-elle trouvé un autre prince charmant. Cela ne perturbait pas le dernier en date qui dormait paisiblement. Les journées n’étaient plus de tout repos depuis la reprise du travail. Pas de missions ou même d’efforts physiques, juste de la paperasse et beaucoup de prises de tête. C’est lorsqu’on vous enlève quelque chose qu’on se rend compte de son utilité. Taper au clavier avec une main était laborieux, parcourir un dossier… ou même dans la vie de tous les jours : couper sa viande, s’habiller, nouer ses lacets. Bref la galère.

Un soupir s’échappant de ses lèvres signala la fin de la sieste. Une main chercha à tâtons une autre personne mais toujours rien. Bizarre. Il fallut quelques minutes, plusieurs soupirs et de multiples caresses rugueuses sur le visage pour parvenir à le faire émerger. Bientôt le Ranger pourrait retourner dans les bras de morphée mais avant une grande partie de où est Evelyn Stanford grandeur nature s’offrait à lui. C’est sans grand enthousiasme qu’il quitta la chaleur des quartiers pour partir à sa recherche. Où trouver une psychologue à une heure aussi tardive ? Première chose à vérifier : son bureau pour vérifier si elle ne faisait pas des heures supplémentaires. Les consultations avaient été nombreuses suite aux derniers événements qui avaient chamboulé la Cité. Peut être un patient de dernière minute, plein de craintes et d’une envie de se confier.

Gagné. Il y avait toujours de la lumière à l’intérieur de cette petite pièce. Ni une, ni deux, il parcourut les derniers mètres le séparant de la porte avant d’y porter quelques coups. Il était temps de mettre fin à cette consultation tardive. Aucune réponse ne vint. Il hésita quelques instants avant de finalement tourner la poignée et permettre l’ouverture de la porte. Il y découvrit une jeune femme, assise derrière son bureau qui croulait littéralement sous les dossiers. La surprise se lit sur ses traits, on aurait dit une gamine prise en plein flagrant délit de triche. Cela l’amusa. Il s’appuya sur l’encadrement de la porte n’ayant pas vraiment envie de pénétrer dans cette pièce, beaucoup trop associée à de mauvais souvenirs. Affronter ses supérieurs ainsi qu’une psychologue était loin d’être facile. Matt avait dû ravaler sa fierté, arrondir le dos pour encaisser les coups. Les propos et l’attitude mal à l’aise de celle-ci l’amusent.

« Oh on avait juste convié d’un repas en tête à tête au restaurant… »

Pur mensonge mais il adorait la voir se décomposer et tenter de s’en rappeler.

« Il m’avait juste coûter une semaine de salaire mais bon… n’en parlons plus. » C’est dans ce genre de moments que le Ranger se découvrait quelques talents de comédien. Il adorait faire de mauvaises blagues, torturait gentiment son entourage. Il affichait ainsi une mine triste haussant les épaules mais elle finit par le démasquer.

« Bon ok j’avais besoin de quelqu’un pour gratter le dos et… » Cela lui valut un petit coup. « Tu étais sensé me rejoindre dans mon quartier après la séance de kiné… » La séance s’était achevée vers 18h, il omettait volontairement de parler de sa petite sieste. « On y va ? » Il n’avait pas particulièrement envie de s’éterniser dans cette pièce de malheur.



@ pyphi(lia)

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Mar - 19:29
Invité
Invité
avatar


Waiting Superman...
Matt & Evelyn

Je m'arrête à quelques mètres de Matt et je réfléchi. Est-ce que j'ai oublié quelque chose ? on avait peut-être prévu quelque chose ce soir et avec tout ce boulot j'ai complètement perdu la notion du temps... Lui, il reste là à me fixer et je m'attend à me faire passer un savon, ce que je comprendrais totalement. Je reste silencieuse et j'attend qu'il me dise ce qu'il se passe. Lorsqu'il le fait au bout de quelques secondes, je plaque mes deux mains sur ma bouche, complètement désolée et mal d'avoir oublié ça. Je pense même que ma couleur de peau vire du normal au blanc. Je me sens tellement coupable, tellement mal que j'ai envie, à cet instant précis, de disparaître sous terre. Je suis à deux doigts de me confondre en excuse, de le supplier de me pardonner mais il rajoute quelques mots qui me font subitement douter. Je laisse tomber mes bras et je le fixe quelques secondes.

Je croise mes bras sous ma poitrine et mon regard se fait un peu plus inquisiteur. Sa mine triste qui jusque là me faisait me sentir mal me semble plus ou moins jouée. Je fronce les sourcils quelques secondes et il finit par lâcher le morceau. Je ne peux m'empêcher de laisser échapper un soupir de soulagement mais je me rend compte que son rendez-vous s'est terminé à 18h et que ça fait quoi... deux heures qu'il m'attend. Je me pince les lèvres et je baisse les yeux quelques secondes.

- Je suis vraiment désolée...

Je relève les yeux vers lui et j'affiche un petit sourire, prête à me faire pardonner.

- Tu as toujours besoin de quelqu'un pour te gratter le dos ?

Il me demande si on peut y aller et je me rend compte que cet endroit le met mal à l'aise. Je fais demi- tour et je vais vers mon bureau, juste pour récupérer quelques dossiers et attraper mes lunettes de vue. Une fois toutes mes affaires récupérées, je reviens vers lui et je lui désigne la porte d'un signe de tête.

- Allez, on y va avant que tu me fasses une crise de panique.

Je secoue la tête, amusée. Je le laisse quitter la pièce, je le suis de près. Une fois la porte fermée, je vais me mettre à côté de lui. Maintenant, on ne fait plus vraiment attention au regard des autres, à vrai dire, je pense que lui comme moi, on s'en fiche pas mal. Je tourne ma tête vers lui.

- Ça ne te dérange si on passe prendre quelque chose à manger ? je ne sais pas toi, mais je meurs de faim...

Je lui fais mon petit regard suppliant, histoire qu'il ne refuse pas et je rajoute.

- Promis, on prend juste de quoi manger et on mangera dans mes quartiers. Pour me faire pardonner, je te gratterais le dos si c'est ce que tu souhaite.

Je souris et je lui donne un petit coup d'épaule.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Mar - 20:50
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9192

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Waiting Wonderwoman



- Tu as toujours besoin de quelqu'un pour te gratter le dos ?
« Le dos et bien d’autres zones… »

Matt n’allait certainement pas louper cette occasion. La proposition de la demoiselle n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Autant il était capable d’oublier le contenu d’un briefing autant là il savait se montrer attentif et il saurait le lui rappeler en temps voulu. Heureusement pour lui, Evelyn n’avait pas l’intention de camper dans son bureau. Elle récupéra quelques affaires ou plutôt quelques dossiers avant de verrouiller la pièce.

« Tu comptes vraiment lire ces trucs-là ?! Ou bien tu les gardes pour m’assommer ? »

Il fit référence à leur première nuit ensemble. Elle aurait certainement donner beaucoup pour avoir quelque chose pour le faire taire. Ce genre de lectures ne pouvait être bien passionnant. C’était un peu comme la lecture d’un dictionnaire à ses yeux et encore là on pouvait y apprendre quelques mots nouveaux mais là… Il était sûr de parvenir à s’endormir en moins de deux. La porte refermée, il était temps pour eux de profiter enfin de ses petits moments à deux. Matt ne put s’empêcher d’attraper sa main, entremêlant de suite ses doigts aux siens. Ce n’était pas grand-chose, un simple petit geste d’affection envers elle. Leur relation n’était pas secrète, ils n’avaient pas raison de se cacher et c’était bien appréciable.

Evelyn lui fait part de son envie d’aller chercher un petit truc à manger. Ce n’était pas vraiment étonnant, il était 20h passées. Il aurait même parié qu’elle n’avait peut-être rien avalé ce midi ayant tellement la tête dans le guidon entre les différents rendez-vous, paperasses administratives…Lui aurait été bien incapable de tenir autant, le Ranger était un véritable estomac sur pattes. Elle n’avait pas besoin de faire sa tête de chien battu, il était déjà favorable à sa demande.

« Ok ! »

Le trajet se modifia leur faisant prendre la direction des étages inférieurs. Cette fois, ils rencontrèrent davantage de monde. Le personnel achevait son repas et prenait la direction de ses quartiers ou du travail pour ceux qui seraient de service cette nuit.

« Tu as une envie particulière ? »

Il avait beau avoir dévoré un bon paquet de biscuits apéritifs, cette proposition lui avait ouvert l’appétit. Les portes du mess s’ouvrèrent les laissant découvrir cet endroit si envoutant. Bien entendu les odeurs achevèrent l’estomac du soldat qui dut se faire iolence pour ne pas lâcher la main de sa petite amie et se ruer sur la nourriture. Il l’emmena devant les différents stands. Les plats du jour ne le faisaient pas particulièrement pas rêvé. Les plats à base de salade furent évincés de suite. Les légumes et plats végétariens, ce n’étaient vraiment pas son truc. Il se retrouva bien vite devant les pizzas, bavant d’envie devant le technicien qui venait retirer sa commande.

« Oh ça c’est top ! On s’en prend une ? »

Ne restait plus qu’à se mettre d’accord sur les ingrédients et cela risquait de ne pas être une partie de plaisirs. Matt se rendit compte qu’en fait il ignorait complétement ses préférences.
« Pitié pas de végétarienne..." Cette fois, c'est lui qui affichait une mine suppliante
Evelyn regarda Matt, un sourire en coin, alors qu'il prie pour ne pas qu’elle ne choisisse une pizza végétarienne. Elle prit son temps, fit mine de réfléchir avant de lancer "plein de fromage et si possible plein de viande !"

Les quelques secondes de reflexion de la jeune femme furent une torture pour le Ranger qui guettait son visage. Il lâcha un soupir de soulagement à son annonce. "On va pour une reine alors ?"
Amusée de le voir stressé, elle sourit quand il lâcha un soupir. Elle se frottait les mains et elle hocha la tête "oh oui avec supplément fromage !"
« Va pour ça. Une reine pour nous, Monsieur. »



@ pyphi(lia)

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Mar - 14:36
Invité
Invité
avatar


Waiting Superman...
Matt & Evelyn

Je jette un coup d'oeil aux quelques dossiers que j'ai sous le bras au moment où Matt me demande si je compte travailler dessus ce soir. Je me pince les lèvres et je souris quand il rajoute que je les garde peut-être pour l'assommer. Amusée, je quitte la pièce et je ferme la porte du bureau. Fini le boulot pour ce soir... Il faut vraiment que je me vide la tête et que je passe un bon moment avec le militaire. D'ailleurs, il ne tarde pas à venir chercher ma main afin d'y mêler ses doigts aux miens. Je souris et je laisse échapper un soupir de satisfaction. Ce simple contact me fait du bien et je ne peux pas m'empêcher de serre un peu plus fort ses doigts. C'est donc main dans la main qu'on déambule dans les couloirs. On ne se préoccupent même pas des regards qu'on peut nous lancer et à vrai dire, je pense que lui comme moi on s'en fiche pas mal. Cette relation n'est pas un secret d'état alors je ne vois pas pourquoi nous devrions prendre des précautions.

Alors que le bruit de nos pas résonnent dans le couloir, je demande à Matt si c'est possible qu'on s'arrête au mess histoire que je puisse prendre quelque chose à manger et c'est sans grande surprise qu'il me répond par l'affirmatif. Pas besoin de le supplier, ce qui est une bonne chose puisque mon estomac ne supporterait pas une trop longue attente. On modifie notre trajet, direction la cafétéria. Sur le chemin, on croise pas mal de monde quittant le mess, on a encore droit à des coups d'oeil, des chuchotements, mais je ne m'occupe pas de tout ça.

Au moment d'entrer dans la salle, Matt me demande si j'ai envie de quelque chose en particulier. Je secoue la tête négativement, bien que mon estomac me réclame quelque chose de consistant. On oublie donc la salade pour ce soir. A nous le gras et le bourratif. A peine entrée, les odeurs qui m'envahissent les narines ne font qu'accentuer ma faim et les gargouillis de mon estomac se font de plus en plus insistants. C'est Matt qui balance l'idée de la pizza et je dois dire que je suis totalement convaincue. Il n'a pas besoin de se lancer dans un argumentaire, j'accepte immédiatement quand il me demande si on en prend une. Debout devant le stand "pizza", on réfléchit tout les deux à ce qu'on voudrait et la réflexion de Matt me fait sourire. Je tourne la tête vers lui et je le fixe, un sourire en coin. Je prend mon temps avant de lui répondre.

- Plein de fromage et si possible plein de viande !

Une pizza végétarienne ? Mais pourquoi faire ? Ça serait un sacrilège ce genre de chose. A côté de moi, Matt ne peut pas s'empêcher de pousser un soupir de soulagement lorsque je lui dis enfin ce que je veux. Il me propose une reine, je valide, amusée.

- Oh oui et avec supplément fromage !

Le militaire passe commande. Je lâche sa main et je m'adresse à lui avec un sourire.

- Je reviens, je vais nous chercher quelque chose à boire.

Je tourne les talons et je me dirige vers l'endroit où sont installées les boissons. J'opte pour deux bouteilles de bières et de l'eau. Avant de retourner auprès du soldat, je fais un arrêt au stand "dessert" et je craque pour de la salade de fruits et deux éclairs au chocolat. C'est donc les bras chargés que je retourne vers Matt qui récupère tout juste la pizza. Une fois le tout réglé, on quitte le mess, direction mes quartiers. Il ne nous faut pas longtemps avant de les atteindre et juste avant d'ouvrir la porte, je m'adresse au soldat, sourire aux lèvres.

- Tu as de la chance, j'ai fais un peu de rangement...

Je fais bien entendu référence au petit brin de ménage qu'il a du faire en vitesse la première fois que je suis venue dans ses quartiers. Une fois la porte fermée, je vais poser ce que j'ai dans les bras sur la petite table près du canapé. Rapide coup d'oeil pour m'assurer qu'il n'y a pas de trucs qui traînent dans la pièce et je vais poser les dossiers sur le bureau.

- Attend moi avant de commencer, je vais me changer en vitesse.

Je souris avant de disparaître dans la salle de bain. Quitter l'uniforme de la cité est quelque chose que j'adore faire, surtout après une longue journée. J'enfile rapidement un short et un débardeur avant de relever mes cheveux en chignon un peu brouillon. Je retourne dans la pièce principale et je vais m'installer sur la canapé, prête à dévorer toutes ces bonnes choses.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Ven 31 Mar - 18:24
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9192

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Waiting Wonderwoman



La psychologue s’éloigna pour s’occuper des boissons. Il l’observa déambuler devant le présentoir, ne pouvant s’empêcher d’hésiter entre plusieurs breuvages. Le cuisinier l’interpella, il la perdit des yeux pour s’intéresser à son interlocuteur et régler son dût. La pizza fut prête deux minutes plus tard. Tant mieux car le fumet le rendait complétement fou. Son estomac ne cessait de se tordre en tout sens et l’idée d’une deuxième pizza géra dans son esprit. Heureusement le calvaire prit fin. Le précieux désormais en mains, il rechercha sa partenaire des yeux qui revint les bras chargés. Afin d’éviter qu’ils ne continuent à dilapider leur salaire, les deux quittèrent le mess pour prendre la direction de ses quartiers.

Une fois à l’intérieur, elle ne peut s’empêcher de le charrier gentiment sur l’état de rangement de son quartier. C’était de bonne guerre.

« Tu attendais quelqu’un ce soir ? Ton amant peut être ?»

Il lui adressa un sourire malicieux avant de déposer la pizza sur la table basse et de prendre place dans le canapé. Curieux, il ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil aux bouteilles de bières bien fraiches. Cela avait toujours été son penchant mignon. Rien ne valait une bonne boisson ambrée pour décompresser après une grosse journée de boulot. Dommage pour lui, ce ne serait pas pour ce soir. Evy choisit ce moment pour revenir dans la pièce vêtue d’habits civils. C’était étrange de la voir ainsi, il était tellement habitué à l’uniforme de la base que le reste lui paraissait bizarre. Pourtant la vue était des plus agréables, cela se lisait sur les traits de son visage.

« Maintenant que mademoiselle Stanford est prête, on peut attaquer les festivités ? Je ne tiendrais pas deux minutes de plus. »

Il lui vola un rapide baiser lorsqu’elle se posa à ses côtés avant qu’il ne s’occupe de la boite à pizza. En quelques instants, son précieux contenu en fut libéré. Le cuisinier avait eu la bonne idée de la couper ce qui permettait de la déguster directement. Ne manquait plus que les boissons pour que tout soit parfait. Faire sauter la capsule de la bière d’une main s’avéra impossible malgré plusieurs tentatives. Il dut se résoudre à laisser la jeune femme se débrouiller. Facile. Elle se lança aussitôt dans l’ouverture de la deuxième.

« Non, pas la peine. »

Matt qui refuse une bière, il y avait de quoi faire une croix dans le calendrier. Rien à voir avec un quelquonque régime ou un début d’abstinence. Plutôt une punition de son supérieur, Caldwell. Il accompagna ses propos d’un haussement d’épaules.

« Ethylotest demain matin. »





@ pyphi(lia)

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Avr - 16:02
Invité
Invité
avatar


Waiting Superman...
Matt & Evelyn

Je m'installe sur le canapé, tout près de Matt et c'est tout naturellement que ma main va se poser sur sa jambe. Moi qui pensais que j'allais passer une nouvelle nuit au bureau, je suis contente qu'il soit venu me chercher pour me faire sortir de ma tanière. Il vient me voler un baiser, je souris. Assise en tailleur, je lui fais un signe de tête pour qu'il lance les hostilités. Alors qu'il soulève le couvercle de la boîte de la pizza, je m'active pour ouvrir les bières. D'abord une et alors que je m'apprête à ouvrir la seconde, Matt me fait savoir que ce n'est pas la peine. Je me tourne vers lui, je hausse un sourcil. Refuser une bière n'est pas tellement dans ses habitudes donc, autant dire que je suis surprise de son refus.

Muette, je ne sais pas quoi dire et encore moins quoi faire. J'ai envie de lui demander si quelque chose ne va pas mais il prend une nouvelle fois la parole. Pour la seconde fois de la soirée, j'ai envie de me gifler. Mon dieu qu'est ce que je suis stupide, j'avais complètement oublié Caldwell et ses mesures. Je me pince les lèvres et toujours silencieuse, je me lève du canapé, une bière dans chaque main. Sans rien dire, je m'approche de la fenêtre et après l'avoir ouverte, je vide le contenu des deux bouteilles par dessus bord. J'espère que personne ne va se trouver dessous, j'aurais peut-être dû vérifier avant... tant pis.

Une fois les bouteilles vides, je les pose sur le bureau avant de refermer la fenêtre. Je me tourne vers Matt et je hausse les épaules, un sourire sur le visage.

- Tant pis pour les bières. On se contentera de l'eau.

A mon tour, avant de reprendre ma place près de lui, je vole un baiser au soldat. Une fois assise, je laisse échapper soupir de plaisir alors que je sens la bonne odeur de la pizza me monter au nez. Je me frotte les mains et j'attrape une part avant de croquer dedans. Comme d'habitude, je me met de la sauce tomate sur le coin de la bouche, mais je ne m'en rend pas compte. Ça casse un peu ma crédibilité alors que je pose une question tout à fait sérieuse au soldat.

- Tu veux parler de ce rendez-vous ?

Je sais qu'en tant que petite amie, je n'ai pas le droit de m'occuper de lui, de son dossier, mais il faut qu'il sache que je suis là malgré tout je suis là si il a besoin de vider son sac. Je vais poser mes jambes sur les siennes alors que je finis de dévorer, littéralement, mon morceau de pizza.

- Je ne te force pas hein, mais sache que je suis là si tu veux en parler. je marque une pause avant de reprendre. - En temps que petite amie, pas psy...

Je hausse les épaules et je ramène une mèche derrière mon oreille.

- J'ai jamais aimé Caldwell de toute façon... Sa tête ne me revient pas.

Je fais un clin d'oeil à Matt et je souris, amusée.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Mar 4 Avr - 18:29
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9192

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Waiting Wonderwoman



Sa réaction fut surprenante.. Il crut que la psychologue allait remettre les bières au frais pour les boire un peu plus tard mais elle fit un choix beaucoup plus radical en vidant leur contenu à l’extérieur. Matt en resta sans voix, pantois. Il était partagé entre le fait de voir cette boisson onctueuse gâchée et ce geste fort de sa petite amie. Si lui ne pouvait en avoir, elle aussi. Le vol d’un baiser, le fait de sentir de nouveau ses lèvres sur les siennes le ramena à la vie. IL était temps d’entamer cette pizza. Pas question de la laisser refroidir. Stanford se servit un bon morceau, il l’accompagna. Cette première bouchée fut un véritable plaisir. Il ne put s’empêcher de lâcher un soupir avant d’en prendre aussitôt une autre. La pizza, c’est la vie !

« Très bon choix de pizza, Miss Stanford. »

La première part fut rapidement avalée tant l’ogre qui l’habitait avait faim. Vivement une ogresse était aussi présente chez sa petite amie. Celle-ci choisit d’ailleurs ce moment précis pour lui poser une question. Le sujet était sérieux mais il ne put s’empêcher de fixer le peu de sauce tomate qu’elle avait autour des lèvres. Il fallut quelques secondes avant qu’il ne détourne le regard de là.

« Euh pas vraiment. »

Entre les bouchées de pizza et les retrouvailles avec elle, Matt n’avait vraiment pas envie d’évoquer ce sujet plus sombre. Certes il avait déjà échangé un peu avec elle mais il s’était efforcé de rester très vagues sur les reproches faits. La première partie de la punition à savoir, recopier le code militaire avait déjà été effectué. Pour la thèse alors là, c’était tout autre chose. Déjà que ça le saoulait en journée alors là en pleine soirée. Evelyn en remit une couche. Certainement son côté psy, à coucouner ses patients. Il n’en était plus un.

« Bon on parle d’autre chose ok ? Je suis pas venu dans tes quartiers pour avancer sur cette fichue thèse ok ? »

Le Ranger avait essayé de ne pas laisser l’agacement prendre le dessus. Elle n’était pas bête et percevrait certainement des marques. Il cacha sa rancœur en prenant en main le verre d’eau avant de le porter à ses lèvres. Elle n’y était pour rien. S’énerver ne servirait à rien.

« J’ai vraiment pas envie d’en parler maintenant, Evy. »


Il termina sa phrase par un petit sourire avant d’aller déposer un baiser sur sa joue. Il essaya de passer à autre chose, se concentrant sur un nouveau morceau de pizza. Il fallait au moins ça pour combler le gouffre de son estomac. Cela mit un petit froid entre les deux les laissant déguster leur pizza. Mal à l’aise, le Ranger finit par réchauffer un peu l’atmosphère.

« Allez raconte-moi quelques anecdotes rigolotes que tu as eu dans ce bureau. Tu ne t’es jamais fait dragué là-bas ? Pas de demandes inssolites ?»






@ pyphi(lia)

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Ven 7 Avr - 15:41
Invité
Invité
avatar


Waiting Superman...
Matt & Evelyn

Les jambes toujours posées sur celles de Matt, je le fixe tout en essayant de ne pas le faire de manière trop insistante. Je n'ai pas envie d'être la psy mais juste sa petite amie, celle qui se fait du soucis pour lui. Bon, je sais très bien ce qu'il va me dire, j'essaye quand même, juste au cas où, sans grande conviction. Ça ne loupe pas, Matt me fait comprendre qu'il ne veut pas en parler ce soir, je comprend tout à fait et je n'insiste pas. Je n'ai pas envie qu'il se braque, ce n'est pas du tout mon but. Je le connais, je le sens, il s'agace. Je me pince les lèvres, je me dis que je suis sûrement allée trop loin et je m'en veux. Il fait des efforts pour ne pas me laisser percevoir son agacement, un froid s'installe dans la pièce. Je baisse les yeux quelques secondes et quand il ajoute une nouvelle fois qu'il n'a pas envie d'en parler, j'acquiesce pour lui faire comprendre que je ne lui reposerai pas la question, que je laisse tomber. Si il veut en parler, ça sera à lui de le faire, point.

Un léger sourire vient se dessiner sur son visage et je me détend instantanément lorsqu'il vient déposer un baiser sur ma joue. Un silence s'installe, on est tout les deux silencieux, lui croquant dans sa part de pizza, moi le nez presque plongé dans mon verre d'eau. Je suis presque en apnée, j'espère ne pas avoir bousillé la soirée, si c'est le cas je pense m'en vouloir pour un petit moment... Heureusement, Matt reprend rapidement la parole et ses questions ont le mérite de me laisser sans voix. Un sourire se dessine sur mon visage et je finis par rire. Je me rapproche de lui et je prend une moue songeuse alors que je réfléchis à toutes les fois où j'ai eu à faire à ce genre de patients.

- Quand j'exerçais sur Terre, j'avais un patient plutôt entreprenant...

Je ne peux pas m'empêcher de sourire, amusée, en repensant à toutes ses tentatives pour arriver à ses fins.

- A chaque rendez-vous, il arrivait avec des cadeaux... Une fois il m'a même demandée en mariage...

Je me redresse et je vais me placer à califourchon sur le militaire.

- Oh tu crois que je vais te raconter des anecdotes comme ça, sans rien en échange ?

Je lui fais un clin d'oeil et je passe mes bras autour de son cou. Je reste silencieuse quelques secondes avant de reprendre la parole.

- Ici, ça ne m'est jamais arrivé encore...

Je m'écarte de lui avant de retourner m’asseoir en tailleur sur le canapé, près du militaire. J'attrape une nouvelle part de pizza et je croque dedans.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Avr - 11:45
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9192

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Waiting Wonderwoman



Après un petit moment de flottement, les confidences d’Evelyn permirent de détendre de nouveau l’atmosphère. Il imaginait très bien les diverses scènes de ce patient. C’est fou ce qu’on pouvait faire pour un psy. Lui aurait été capable de tout pour ne pas y retourner quitte à lui offrir justement des cadeaux. Dire que désormais il allait dans son bureau pour la sortir de là. La vie est quand même bien étrange. Dommage, il n’y avait pas d’anecdotes croustillantes relatives à cette base. C’était justement ça qu’il l’intéressait et il saurait obtenir quelques informations croustillantes. Elle aussi savait se faire désirer. Ni une, ni deux, il lui attrapa sa part de pizza avant qu’elle ne croque une fois de plus à l’intérieur. Lui y mit les dents avant de parler la bouche pleine.

« Mmf si tu lamfs veux… »

C’était incompréhensible. Il reprit après avoir avalé. « Si tu veux la récupérer en vie ou en partie, va falloir me sortir des dossiers d’ici. » Nouvelle bouchée histoire de montrer qu’il n’hésiterais pas à prendre la vie de l’otage s’il le fallait. « Pas de demandes de petites pilules bleues par McKay ou Sheppard ? des histoires de râteaux phénoménales ? ou même des personnes qui couchent avec tous ? Allez je veux tout savoir. »

Le secret professionnel, il s’en fichait complétement. Lui voulait quelques nouvelles croustillantes à se mettre sous les dents. Il imaginait bien son pote Lieutenant Colonel faire une petite demande à voix basse ou peut être que ce serait plus à Beckett qu’il devrait la faire. Peu importe, lui voulait connaître quelques petits ragots. Pas sûr qu’Evelyn lâcherait tout ça facilement mais il saurait se montrait convainquant, pizza en main.





@ pyphi(lia)

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Avr - 18:38
Invité
Invité
avatar


Waiting Superman...
Matt & Evelyn

Apparemment, mes explications et mes histoires ne suffisent pas à Matt puisque dans un geste de provocation ultime, il attrape ma part de pizza juste avant que j'aille croquer dedans. Je lui jette un regard faussement méchant et je me retiens de sourire alors qu'il se met à me parler la bouche pleine. Je hausse un sourcil, ne sachant pas trop ce qu'il me raconte et je croise les bras sur ma poitrine, tout en le fixant du regard. Je me pince les lèvres avant de lui dire, toujours le regard qui le fixe.

- Alors comme ça tu me menaces... Dis donc, méfie toi, je peux te faire chanter moi aussi...

J'affiche un large sourire, le genre de sourire qu'on a jusqu'aux oreilles quand on est sûr de son coup et fier de soi. Le plus amusant dans tout ça, c'est qu'il s'attend à ce que je lui dise des choses qui n'ont pas lieu d'être, puisque ici, il ne s'est rien passé d'intéressant dans mon bureau.

- Je suis désolée de te décevoir, mais ici, je n'ai pas de petits détails croustillants à te mettre sous la dent.

Et avant qu'il ait le temps de dire ou faire quoi que ce soit, je lui arrache le morceau de pizza des mains et j'engouffre tout ce qu'il reste. Les joues gonflées façon hamster, la sauce tomate au bord des lèvres, à deux doigts de déborder, je le fixe, les yeux ronds. Il me faut quelques secondes, plutôt longues, pour réussir à terminer le bout de pizza sans encombre. J'ai de la sauce tomate au coin des lèvres, sur le nez, unique trace de cette bataille.

- Ne me dis pas que tu comptais me faire parler uniquement à l'aide d'un petit morceau de pizza ? Je te pensais plus malin que ça Sergent.

Je souris et je me place de nouveau à califourchon sur lui. Ma main caresse ses cheveux sur sa tempe et je dépose un baiser sur le bout de son nez avant de poser mon front contre le sien et de fermer les yeux. Mes mains vont lui caresser le creux de la nuque et je prend une profonde inspiration.

- Merci d'être venu me sortir de mes dossiers... Je crois que j'avais besoin de ce genre de petite soirée...


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Sam 29 Avr - 11:47
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9192

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Waiting Wonderwoman



Pas de détails croustillants à lui annoncer. Il n’eut pas le temps de manifester une mine de dépit, voir de garçon privé de bonbons que la part de pizza tenue pourtant fermement fut volée. Ni une ni deux, le Ranger s’apprêtait à la récupérer en se ruant sur cette personne mais avec horreur, il l’a vit disparaître dans l’antre du mal. Il ne put qu’assister qu’aux difficultés de celle-ci pour parvenir à avaler son met. Il reste sans voix quelques instants devant ce spectacle : Evelyn Stanford, THE psychologue d’Atlantis, celle qui avait failli le virer avait les joues gonflées tel un hamster tentant d’avaler désespérément quelque chose. S’il avait eu un téléphone portable, Matt se serait empressé d’immortaliser la scène.

Bien entendu, elle en peut s’empêcher de le charrier. On lisait dans ses traits sa fierté d’être parvenue à lui rabattre le clapet mais c’était sans compter sur les ressources du Ranger. Lui aussi afficha un sourire des plus malicieux, bien décidé à répondre aux assauts proches de la demoiselle. Un doigt passa le long de l’arrête de son nez, récoltant un peu de sauce tomate. Il le lui montra avant de finalement la déposer sur sa joue dessinant un petit dessin sur sa peau. Elle ne se laissa pas faire et il dut user d’un peu de force pour le terminer. Il finit son œuvre en déposant un baiser sur sa joue vierge de tout symbole.

« Pas de quoi ! »

Ce genre de soirée, ils en avaient besoin tous les deux. Ils n’avaient pas eu l’occasion d’en passer beaucoup ensemble mais elles s’étaient toutes avérées plaisantes. Il fallait profiter du peu de temps commun, de chaque instant. Eversman en profita pour l’enlacer, bloquant ses deux mains dans les creux de ses reins. Bien vite un espace entre les vêtements fut trouvé lui permettant de caresser la zone du bout de ses doigts, la sentant aussitôt réagir.

« J’ai bien d’autres armes pour te faire parler ma chère. »

Il dut retenir ses envies pour laisser les doigts à leur place et faire en sorte de ne pas être plus entreprenant.

« Je vais peut-être devoir aller voir Mizuchi. Peut-être qu’elle saura satisfaire ma curiosité… »

Stanford avait choisi de le retirer de sa liste de patients, laissant une autre collègue s’occuper de son cas et il espérait bien jouer la dessus.






@ pyphi(lia)

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Mai - 17:06
Invité
Invité
avatar


Waiting Superman...
Matt & Evelyn

Les joues tout autant gonflées que les yeux qui fixent le militaire, j'essaye tant bien que mal de me vider la bouche tout en essayant de ne pas m'en mettre partout. En vain, comme en démontre la sauce tomate que j'ai au coin de la bouche. Matt a du le remarquer, en même temps comment ne pas l'avoir vu, puisqu'il me fixe, un sourire plein de malice dessiné sur son visage. Je sais déjà à quoi il pense, j'ai envie de lui dire de ne même pas essayer mais j'ai la bouche tellement pleine que je ne peux pas parler. Il fait glisser un doigt le long de mon nez, je reste stoïque. Il ramasse de la sauce tomate, prend bien le soin de me le montrer et vient me l'étaler gracieusement sur la joue avant de dessiner dedans. Je me débat mais je perd rapidement l'avantage et assez vite, je me retrouve dans l'incapacité de bouger. J'essaye de chatouiller le militaire, mais rien n'y fait, il ne me laisse pas me débattre. Je ris aux éclats, je me sens bien. Je crois que je ne le remercierais jamais assez de m'avoir sortie de mon bureau et de la pile de dossiers posée dessus. Lorsqu'il a fini son chef d'oeuvre, Matt vient déposer un baiser sur mon autre joue, celle encore propre. Je plisse le nez et une fois libre de mes gestes, je prend une serviette pour m'essuyer la joue.

Une fois assise sur le soldat, ce dernier en profite pour m'enlacer. Ses mains vont se poser dans le creux de mes reins, je ferme les yeux quelques secondes alors que mes mains continuent de caresser sa nuque. Matt en vient à glisser ses mains sous mon haut et je frissonne au contact de ces dernières sur ma peau. Il prend aussi bien soin de me préciser qu'il a d'autres façons de me faire parler. Je m'écarte de lui et je secoue la tête, amusée, par ce soudain élan d'assurance.

- Je vous trouve un peu trop sûr de vous Sergent.

Un sourire se dessine sur mes lèvres et alors que je m'apprête à poser mon front sur le sien, il me fait savoir qu'il va peut-être aller voir ma collègue pour tenter de soutirer des informations. Je secoue la tête, amusée, et je reste silencieuse. Je ne sais pas combien de temps on reste comme ça, tout les deux, mais je finis par me lever. Je tire sur mon débardeur pour qu'il reprenne une position décente et j'attrape ma veste pour l'enfiler avant de lancer la sienne à Matt.

- Allez viens, on va prendre l'air.

Je ne supporte plus d'être enfermée depuis que j'ai tout ce travail et une sortir, même de quelques minutes me ferait le plus grand bien. Une fois dans le couloir, je prend la main du soldat dans la mienne et je m'agrippe à son bras. Les yeux pleins de malice, je lui demande.

- Est-ce que par le plus pur des hasards tu sais piloter un jumper ?

Je sais qu'on a pas le droit, je sais qu'on peut avoir des problèmes, mais je m'en fiche. J'ai envie d'aller sur le continent, de laisser la cité derrière nous le temps de quelques heures. Mes yeux fixent ceux de Matt, qui n'a pas l'air de trop savoir dans quoi j'aimerai l'embarquer.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Mai - 17:01
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9192

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Waiting Wonderwoman



Jouer sur la jalousie de la demoiselle. C’était assez lâche de sa part mais habituellement les femmes n’aimaient pas entendre aprler d’une autre demoiselle, d’une collègue. Souvent le savoir avec une autre les rendait folle, d’autant plus lorsque l’homme était en tête à tête avec une femme. Pas de chance, le Ranger doit être tomber sur l’une des seules représentantes de la gente féminine sur qui cela ne fonctionne pas. A moins qu’elle ne soit une sorte de super-héros, capable de contenir toutes ses émotions. Il en aurait presque été déçu. Finalement une réaction mais certainement une de celles qu’il pouvait attendre. Elle était décidément imprévisible ce soir : là voilà désirant faire un tour. Il attrapa sa veste à la volée observant la demoiselle revêtir la sienne avant de l’imiter.

Le Ranger n’a pas vraiment son mot à dire, se retrouvant bien rapidement main dans la main avec Stanford dans les couloirs d’Atlantis. Il n’a aucune idée des envies de la demoiselle se laissant complétement guidé. Lui pensait passer une soirée peinard dans ses quartiers, raté ! Evelyn Stanford venait de passer par là. Surpris par LA question de la soirée, il stoppa la marche obligeant cette dernière à faire de même quelques instants plus tard.

« Attends. C’est bien Evelyn Stanford, la psychologue de la base de la base Atlantis qui vient de me poser cette question ? Tu sais, celle qui est sensé être saine d’esprit ? Car je pense pas que celle-ci poserait une question aussi folle. »

Un sourire illuminé le visage du Ranger. Il ne cessait d’être étonné par la demoiselle ce soir découvrant une nouvelle facette de sa personnalité.

« On va dire que c’est la pizza qui te rend aussi folle. » Il acheva ses propos en l’attirant vers lui pour lui permettre de déposer un baiser dans son cou. « Au risque de te décevoir, je n’ai pas le gène… Pas de gêne, pas de jumper. Pas de jumper, pas de vol. Pas de vol, pas de vol…» Un haussement d’épaules accompagna son dernier mot. IL ne pouvait satisfaire l’une des envies soudaines de son amie mais une petite étincelle vint éclairer son esprit.

« ça n’empêche pas de squatter l’intérieur d’un vaisseau… »

Ni une, ni deux, le garçon entraina la jeune femme dans une course improvisée à l’intérieur des cursives de la Cité. Personne ne gênait leur progression leur permettant de passer, laissant leurs rires réveillaient les couche-tôt. Quelques téléporteurs et couloirs plus tard, il suffit d’un passage de badge devant le commutateur pour permettre l’ouverture des portes de la baie des jumpers. L’endroit était toujours aussi impressionnant. Il trainait peu par là ne comprenant strictement rien au fonctionnement de ses vaisseaux et n’ayant pas le gène, Matt ne servait à rien aux différents mécaniciens.

« Suffit d’en trouver un avec la baie arrière ouverte…. Ou un technicien sensible à ton charme pour y parvenir ! »







@ pyphi(lia)

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Mai - 20:33
Invité
Invité
avatar


Waiting Superman...
Matt & Evelyn

Le Sergent a l'air étonné par ma proposition. En même temps, ça ne m'étonne pas vraiment, je sais que je donne l'impression d'être quelqu'un de carré et de coincé. Seulement voilà, les gens se trompent. Quand je suis bien avec les gens, quand je me sens à l'aise, je me laisse aller, légèrement d'abord, comme pour prendre la température. Je sais que cette facette de moi peut étonner les gens, la preuve, la réflexion du soldat qui est accompagnée par un immense sourire ne fait que confirmer ce que je sais déjà. Je me pince les lèvres et je hausse les épaules, sa main toujours dans la mienne.

- Elle est toujours là.... C'est juste qu'elle se sent vivre pour la première fois depuis longtemps.

Sans en rajouter, je me laisse aller contre lui alors que le soldat vient poser un baiser au creux de mon cou. Je laisse échapper un soupir, un soupir heureux et je finis par relever les yeux vers lui. Je ramène mes cheveux en arrière alors qu'il m'avoue ne pas avoir le gêne et donc ne pas avoir la possibilité de nous amener en vadrouille. Soit, on va bien trouver autre chose à faire. D'ailleurs, Matt ne manque pas de me proposer une idée qui me fait sourire. Squatter un jumper, pourquoi pas ?

Cette fois, c'est le soldat qui m'entraîne, je ne lâche pas sa main et je me laisse guider dans le dédale de couloir, un sourire sur les lèvres. Il n'y a pas tellement de monde dans les couloirs, tant mieux. Je cours juste derrière le militaire, mon regard se pose quelques secondes sur ma main dans la sienne et nos rires vont se mêler aux bruits de nos pas courant sur le sol de la cité. Lorsque nous arrivons enfin devant la grande porte derrière laquelle se trouve le hangar à jumpers, je ne peux pas m'empêcher de trépigner d'impatience. Je ne suis jamais venue ici et voir ces engins de près est quelque chose que j'ai toujours eu envie de faire. Mes doigts s'agrippent à ceux de Matt, j'ai le coeur qui bat à cent à l'heure, je sais que c'est stupide. Finalement, les portes finissent par s'ouvrir et je ne peux pas retenir un petit cri de surprise et d'émerveillement. Je lâche la main du soldat et je fais un pas, puis deux jusqu'à ce que je me retrouve au centre de cet immense pièce. Les yeux levés au ciel, j'observe tout ces appareils. Je fais un tour sur moi même, lentement, comme pour ne rien louper du moment.

Je m'arrête face à Matt et je hausse un sourcil en écoutant ce qu'il dit avant de croiser les bras sur ma poitrine.

- Cet endroit est vraiment magnifique... C'est... c'est impressionnant...

Et sans prévenir, me voilà partie en courant, comme une enfant, à la recherche d'un jumper ouvert. Le bruit de mes pas résonnent, il y a comme un écho. Je suis tellement perdue dans mes pensées que je ne vois pas l'homme qui, lui, marche le nez plongé sur sa tablette. Je lui rentre dedans, il fait tout tomber au sol. Cet accrochage me stop net dans ma course et je me précipite pour l'aider à ramasser ce qu'il a fait tomber.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Mai - 20:51
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9192

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Waiting Wonderwoman



Difficile d’imaginer à ce moment précis que la gamine qui venait de partir en courant était bien la psychologue de la base et surtout sa petite amie. Elle agissait vraiment de façon étrange et imprévisible. Cela ne lui ressemblait pas. A croire que le manque de sommeil, de repos avaient des conséquences assez étranges sur elle. Valait toujours mieux ça qu’elle se mette à pleurer dans un recoin ou qu’elle ne le repousse. Avec un peu de retard, il se mit à suivre. Trop tard, au détour d’un jumper il la découvrit au sol, les quatre pattes en l’air. L’instant d’après, elle s’empressa de ramasser des affaires. Ce n’était pas les siennes. Le regard du Ranger passa alors sur la deuxième personne impliquée dans cet accident. Un technicien dont il ignorait le nom.

« Non mais vous pouvez pas regarder devant vous. »
« Oh calme… » Un pas en avant fut fait pour se mettre davantage en vue.
« Qu’est-ce que vous fichez ici ?! La zone est interdite ! »
« Pas si on a les accès nécessaires okay ? »
« Qui êtes-vous ? »

Le Ranger lâcha un soupir bruyant, un peu agacé par la tournure des événements. La carte d’accès fut sortie puis agitée sous le nez du Monsieur histoire de lui montrer qu’il possédait bien tous les accès nécessaires pour aller où cela le chantait.

« Et qu’est ce qu’elle fiche là, elle ?»

« Elle a un nom et un prénom et possède aussi tous les accès nécessaires… Maintenant on s’excuse pour vous avoir déranger, pour la gêne occasionnée et on file ok ? » Bon, Matt n’avait pas l’intention de négocier davantage avec lui. Il n’avait aucune envie que ce Monsieur contacte la sécurité ou quiquonque autre et préféra aider la jeune femme à se remettre sur pieds avant de partir dans la direction opposée. D’un coup d’œil, il s’assura qu’ils n’étaient pas suivis puis remarqua quelque chose qui plairait à la jeune femme. Un jumper à la baie arrière ouverte. Il n’en fallait pas plus pour qu’il la pousse à l’intérieur avant d’activer le bouton pour la fermeture du système.

« Tu l’as ton vaisseau ! » dit il avec un sourire.



@ pyphi(lia)

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Juin - 11:05
Invité
Invité
avatar


Waiting Superman...
Matt & Evelyn

Les joues rouges, je m'empresse de ramasser tout ce qui est à présent éparpillé sur le sol. Mes gestes sont maladroits et l'impatience du technicien ne m'aide pas à me sentir à l'aise. Il commence à s'agacer, je fais de mon mieux pour me dépêcher de tout ramasser. Heureusement, Matt arrive à ce moment là et essaye de tempérer le technicien qui lui, n'a pas l'intention de se calmer de sitôt. Une fois que j'ai ramassé tout ce que j'ai pu, je tend les affaires au technicien qui me les arrache des mains. Ce geste fait remonter en moi quelques souvenirs et il ne m'en faut pas plus pour baisser les yeux et faire deux pas en arrière. Mes yeux fixent le sol, je fais tout ce que je peux pour refouler ces souvenirs. Le ton commence à monter entre les deux hommes et je finis par me mettre à la hauteur de Matt, tout en restant légèrement en arrière. Je pose une main sur son bras pour lui faire comprendre que ça ne sert à rien. Je n'ai pas envie qu'il perde son calme et qu'il ait des ennuis par ma faute. Avec une légère pression je lui fais comprendre qu'il doit laisser tomber. Finalement, les choses se calmes, le technicien reprend sa route et nous la nôtre. Ce petit épisode à jeter un léger froid et il me faut quelques secondes pour me calmer.

Heureusement, Matt a la chance de tomber sur un Jumper ouvert et il s'empresse de me pousser à l'intérieur de l'appareil avant de refermer la porte arrière du petit vaisseau. Je lève les yeux vers lui et en le voyant sourire, je me détend presque instantanément. Je regarde autour de moi, il y a tellement de boutons... A cet instant précis, je me sens un peu comme un enfant à qui on vient d'interdire d'appuyer partout. J'esquisse un sourire et je prend place dans le fauteuil du pilote. Mes mains glissent sur les accoudoirs et je ferme les yeux quelques secondes, m'imaginant aux commandes d'un tel engin.

- J'ai toujours rêvé de pouvoir voler...

Je me tourne vers le militaire et je hausse les épaules, un sourire aux lèvres.

- Et toi ? C'est quoi ton rêve ?

Je fais pivoter le fauteuil de façon à me trouver face à lui. C'est un peu bête comme question, mais je me rend compte qu'au final on ne connait pas grand chose sur l'autre et c'est peut-être le bon moment pour en apprendre sur lui et pour qu'il en apprenne sur moi.

- Tu n'es pas obligé de répondre si tu n'en as pas envie hein.

Je lui souris une nouvelle fois. Je n'ai pas envie qu'il se braque ou quoi et encore moins qu'il pense que je lui fais subir un entretien. D'un geste de la tête je désigne le second fauteuil pour qu'il s'y installe. Je m'enfonce dans le mien et je remonte mes jambes de façon à poser mon menton sur mes genoux. Je ramène une mèche de cheveux en arrière et j'attend.... J'attend de voir si il va répondre ou si il va détourner la question en m'en posant une.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 11 - Baie des Jumpers-