Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Viens je t’emmène au vent je t’emmène au-dessus des gens

 :: Cité d'Atlantis :: Les autres ailes de la Cité :: Digues Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 18 Mar - 22:45
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Age : 25
√ Messages : 749

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Viens je t’emmène au vent je t’emmène au-dessus des gens ❞
- Panda & Isia -
CHRONOLOGIE : Vendredi 03 FÉVRIER
Oh que c'est terriblement chiant et ennuyant cette mise au repos. Même si j'avais repris mes activités en tant que médecin, j'avais le droit au fameux « fortement recommander » pour voir un psy. Personnellement je n'en avais pas besoin et je m'en fichai royalement. Pourquoi j'irais voir Evelyn ? Sérieusement ? Car on a tenté de me violer et de me fracasser ? Et alors ? En allant en mission, je risque ma vie tout les jours. Et puis, l'épisode du viol, je l'ai déjà eu, je sais ce que ça fait et j'ai passé l'âge de me sentir traumatisé. Enfin, si je peux encore l'être. J'aime me dire, que je suis tout bonnement incapable d'être choquée et faible. Pour preuve, à mon réveil, la Isia drôle et joyeuse était de retour. Cela avait étonnée Erin, mais bon, il valait mieux avancer cela fait bien longtemps que je ne vis plus dans le passé. Sinon, je vais finir folle, déjà que je ne suis pas très saine d'esprit selon certains.

Enfin bon… ma journée était similaire à beaucoup d'autre… mais en niveau chiantise, elle bâtait son record. Soigner les blessées suite à l'intrigue de janvier faire des recommandations etc… bref, rien de bien nouveau et cela m'emerdait sérieusement. Surtout qu'il faisait beau et que je grevais d'envie de faire un tour sur les balcons, digues… prendre l'air et un peu de vitamines D.

Bon, je devais dire, que cette journée était une matinée à cet instant… j’avais commencé tôt, donc je pouvais avoir mon après-midi tranquille. Et je comptais bien partir le plus tôt possible. Pas de rab aujourd’hui. Donc ce fut aux alentours des 11h que je quittai l’infirmerie en tenue civil. Mes éternelles pantalons slims, cette fois de couleur jean avec une chemise crème a froufrou sur le décolleter de petite taille. Avec un gilet noir et mes bottines ébènes.

En passant vers le mess pour prendre un « repas » à emporter, j’étais perdue dans mes pensées. Où ouvrait-je allée pour manger tranquillement au soleil. Les digues, me paraissait bien, à l’endroit vers l’aile D. Oui, j’aimais bien m’y rendre, car il y avait une parcelle en contre bas, flottante au-dessus de l’eau. Il m’était arrivée de braver l’interdit en m’y baignant sans aucune gêne. Après, cela faisait longtemps, que je n’avais pas pris cette folie, puisque j’avais sentie quelques gros poissons me frôler les cuisses. Et comme les zoologues, m’avaient affirmé qu’il avait des sortes de requins voraces, il valait mieux éviter de finir amputé bêtement.

Les digues ! Me semble bien que Panda, me devait une balade avec Kalash. Cela faisait longtemps, que je ne l’avais pas revue. Depuis, qu’on avait partagé notre chambre d’infirmerie et qu’il avait quitté celle-ci pour sa mise au vert. Ce brave Kalash me manquait ! Après, je ne le dirais jamais, mais je crois bien que cette tête de cochon d’ours bicolore aussi. J’avais été soulagée, d’apprendre qu’il n’était pas viré de l’armée. C'est bête, mais j'aurais trouvée ça injuste. Même s'il avait été particulièrement violent… les guerres ne se font pas avec des fleurs.

C'est décidé, je vais aller emmerder mon soldat favori. Ainsi, donc je pris un sandwich banal au poulet crudité, une cuisse de poulet froide pour super chien et une salade de pâtes composé de légume et de viande séché pour moi. Avec en dessert deux mousses aux chocolats. Histoire de satisfaire nos estomacs gourmands.

Me restait plus qu'à trouver le militaire, surement dans l'antre de tout homme américain et portant fièrement son uniforme : la salle de sport ! Il devait se faire chier, alors autant bosser ses abdos qui faisaient rêver la moitié de la cité !

Hors, une fois devant l’immense sale, il n’y avait pas de Panda et encore moins de toutou… mince. Un militaire m’aperçut, ce fut Hanz, après quelques paroles simples et sans intérêt il m’indiqua qu’Alek était donc au vestiaire. Parfait ! Pas besoin de l’attendre pour me rendre aux digues. La porte était entrouverte et bien entendu la vision d’une fourrure feu était dans mon champs de vision. Il ne fallut pas longtemps au chien, pour m’identifier et passer le museau dans l’entrebâillement de la porte pour venir me saluer amicalement. Comme toute gaga de service, je m’agenouille, caressa le chien avec oui... oui je le dit ! Beaucoup d’affection l’embrassant sur la tête. J’aurais pu rentrer directement dans les vestiaires cela ne m’aurait pas dérangée… au final, il n’y avait personne…. Donc je pénétrai dans le lieu, bien décider à gêner Panda… donc personne (à croire qu’à cette heure personne ne vient se laver) sauf une silhouette bien connue en caleçon qui était en train de s’habiller. Je m’approchai silencieusement dans son dos pour lui chatouiller les flancs rapidement de mes mains froides. Avant même qu’il râle, je secouai mes deux sacs.

« Livraison à domicile de repas pour Soldat Panda ! Direction les digues pour lancer de balle dynamique pour super chien ! » dit-je d’une voix mécanique, pour imiter un rebot. Oui, pour une fois je ne fais pas d’introduction via une pique. Dans un sens, je n’allais pas le mettre, alors que je lui proposais un truc « gentil ». Enfin bon, avec Panda, c’est la loterie ! Je le regardais dans les yeux en souriant de bonne humeur. Me fichant bien de l’avoir en caleçon devant moi. Pour initier le mouvement je lui pris le bras, pour le tourner. « Hop hop » oui je crois que je vais l’agacer sans le vouloir …


code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.



_________________
Double comptes : John Sheppard & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Mar - 19:06
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 881
√ Localisation : Le plus souvent à l'infirmerie


Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Je vous en foutrais de la mise au vert moi...je m'emmerdais oui. C'est tout ce que j'y gagnais, encore s'ils avaient été un peu futés ils m'auraient renvoyés sur Terre quelques temps. Mais non me voila bloqué sur la cité. Et là à part faire du sport, m'entrainer avec Kalash je tournais vite en rond. Pour vous donner une image : un lion en cage ça serait parfait. Enfin en même temps je devais aussi utiliser ce temps pour m'améliorer dans certains domaines. Je m'entrainais au corps à corps , je m'entrainais aussi au tir pour être moins obligé d'improviser sur le terrain.

Personne ne m'avait dis de le faire mais je n'étais pas bête non plus, si je n'avais pas mon chien je devenais un soldat "boulet". Je passais donc mon temps en salle de sport ou en salle de tir. Mais bon sang que c'était long de rester au calme. Je n'en avais pas l'habitude et puis en permission ça ne me dérangeait pas mais là, je m'emmerdais grave. Vu que j'étais surveillé je ne pouvais même pas aller au bar m'amuser car si je buvais trop , je me ferais rappeler à l'ordre. Bon sang que je détestais cette situation.

Ce matin comme tous les matins, rituel habituel : levé à 7h, petit dej rapide, courir avec Kalash jusqu'au 9h, uis direction la salle de sport ou stand de tir jusqu'au 11h, 11h30, douche et repas. Voila le rituel super fendard de mes matinées. J'avais quasiment terminé mon entrainement au corps à corps et là je faisais encore quelques minutes d'exercices pour me décrasser tranquillement. Mes entrainement au corps à corps étaient très compliqué car je n'étais pas bon en combat et souvent j'étais très vicieux pour compenser mon manque de technique.

Je savais qu'il fallait que je me calme sur la violence mais je n'en avais pas vraiment envie. Je ne faisais pas la guerre pour m'amuser à épargner mes ennemis. Je m'étais engagé pour défendre mon pays et par extension ma famille et mes amis de la menace de tarés. Ces tarés là voulaient tuer des gens de mon pays donc je pouvais les tuer. Sur Atlantis je devais commencer à penser autrement. Pour moi c'était très compliqué car ça allait à l'encontre de ma morale. Morale douteuse d'accord mais morale quand même. Et puis si on se prenait une attaque Wraith je doute qu'on me critique si j'en dégommais certains, avant surement de me faire trucider.

J'étais sorti de la douche une serviette enroulée autour de mes hanches. Kalash m'avait attendu dans les vestiaires en étant très sage comme d'habitude. Mais je le soupçonnais de dormir pendant que moi je trimais comme un abruti. En passant devant lui il leva la tête d'un air de dire " ça y est tu as finis? on peut y aller? ". Je lui caressais la tête.

-Oui mon gros on va y aller ne t'inquiète pas, tu vas pouvoir aller faire ta sieste sur ton coussin.

Je passais mon caleçon et laissais la serviette tomber par terre. Il n'y avait personne dans les vestiaires, je pouvais prendre mon temps. J'avais pris quelques mauvais coups en entrainement donc certains mouvements me faisaient un peu mal. Je cherchais mon déo dans mon casier quand je vis Kalash tourner la tête vers l'entrée. Il se leva et passa la tête à la porte. Mais il lui prenait quoi ce couillon? Monsieur n'avait pas la patience d'attendre que j'ai terminé de me fringuer?

Je ne prêtais pas trop attention à ce que faisait Kalash et passais mon déo. Je cherchais mon tshirt dans le foutoir de mon casier. Un jour il faudrait que je songe à l'organiser un peu mieux. Ouais quand les Puntas auraient perdus leur libido, donc pas demain la veille. Je trouvais enfin mon satané vêtement quand je sentis deux mains froides chatouiller mes côtes. La seule personne sur la cité avec des mains aussi froides était Isia...mais qu'est ce que Blondie foutait ici? Et voila aussi pourquoi Kalash n'avait rien dit. Ce chien pour des raisons que j'ignorais adorait Isia.

J'allais envoyer des piques en guise de réponse mais elle me coupa la parole et agita ses sacs de nourriture devant moi. Fallait vraiment que je change à ce niveau là aussi, je me faisais trop facilement avoir. Je vis Kalash s'avancer vers un sac pour le renifler. J'étais blasé, le maitre et le chien deux boulets. Que je sois en caleçon devant elle ne me gênait pas, je n'avais pas honte de mon corps et on était déjà allés à la piscine donc elle m'avait déjà vu aussi peu vêtu.

J'avais complètement oublié que je lui avais promis qu'on irait sur les digues avec Kalash. Bah blondie ne l'avait pas oublié, elle m'entraina par le bras pour y aller. Oui alors elle était bien gentille mais je n'allais pas me ballader en caleçon dans toute la cité pour ses beaux yeux...

-Je n'ai pas le droit de m'habiller avant? Je sais que tu veux pouvoir dire que je suis ton sextoy mais bon de là à m'exhiber dans la cité...

Je n'avais pas pu m'empêcher d'envoyer une pique mais pour une fois ce n'était pas une méchante pique. Elle était venue de bonne humeur et je n'avais pas envie de gâcher ça. Finalement cette peste m'avait un peu manqué....juste un peu faut quand même pas déconner. Peut être que pour une fois on pouvait passer du temps ensemble sans que ça finisse en piques assassines. J'avoue que j'y croyais moyen mais bon l'espoir fait vivre il parait.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Mar - 17:28
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Age : 25
√ Messages : 749

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Viens je t’emmènes au vent je t’emmènes au-dessus des gens ❞
- Panda & Isia -
CHRONOLOGIE : Vendredi 03 FÉVRIER


Panda avait un sacré problème avec la nourriture, je le sais et j’en profite bien. Faut dire, qu’il a bien raison, je crois que moi aussi on peut me tenir par l’appel aux sucreries ou bien à l’entrecôte. Enfin surtout avec la pièce de viande… si je m’écoute j’en mangerai tous les jours. Manque de chance, je déjeunai rapidement, sur le « pouce » sandwich, plat rapide ou bien salade, le midi pour aller plus vite. Il y a bien que le soir, que j’ai un vrai repas correct avec une assiette et des couverts. Et étrangement, j’ai moins envie de viande grillé le soir. Plutôt le matin ou le midi. Oui, je peux avaler une bavette à 08h du matin pour le déjeuner sans soucis. Cela m’était déjà arrivée et j’avoue que j’aimais bien.

Après tout, mon pays est réputé pour être le meilleur en gastronomie. En tout cas, mes sachets en papier marron, faire taire toute réplique de la part de ce cher Panda, quand il sentit mes mains froides. Je fus presque déçu qu’il ne sursaute pas. Mais bon, tant pis.

Mon regard alla sur Kalash, qui voulait snifer la bonne odeur de la nourriture. Je lui fis un geste de main « Tatata Tu auras aussi ton plat, mais tu vas attendre ».

Enfin bon, je ne laissai pas vraiment le temps de réagir à mon soldat favori, l’entraînant pour sortir. Il me fit une remarque, qui m'arracha quelques rires. Je levai les yeux vers lui avant de le toiser de haut en bas. C'est vrai qu'il était en sous-vêtement... borf, ça ne me dérange pas de le voir ainsi. J'en ai vu d'autre et puis bon comme nous étions déjà e rendu à la piscine, j'avais déjà tout vu de ce qui est visible à cet instant. Oui, je l'avoue, j'avais fait exprès de l’entraîner en petite tenue, pour voir s'il allait réagir et puis, sous le coup de mon excitation du jour, je ne m'étais pas plus formalisée que ça de son faible état vestimentaire. En tout cas, je ria.

« Un sex toy ? Tu te dévalorises en te donnant juste cette simple utilité » Je lui fis un rictus amusé. Je lâchai son bras, pour m’asseoir sur un banc non loin.
« Habille toi princesse je t’attend avec mon beau loup de feu » Oui, je suis de bonne humeur un peu timbrée.

Je n’eue pas besoin de tapoter sur ma cuisse, que Kalash me suivis, posant sa tête sur celle-ci. Naturellement, je caressai la tête de l'animal avec un sourire tendre. J'étais véritablement gaga avec ce toutou. Je lui parlais doucement, pour éviter que Panda, ne me charrie sur cet aspect. Car m'entendre dire « c'est qui le plus beau hin ? c'est super chien » et autre petite phrase débiles qu'on les humains fan de leur animaux (même si ce n'est pas le miens), allait sûrement le faire rire.
De temps à autre, je levais les yeux sur le corps du militaire, pour vérifier son avancement dans l'enfilage de vêtement. En y repensant, cela aurait pu être drôle de le trimballer en caleçon mais il aurait eu très vite froid sur les digues.

Quand il eut fini, je me redressai dans un mouvement dynamique, je ne tenais plus en place. Ne véritable gamine parfois. Je ne le pris pas cette fois-ci par le bras, je suis tactile serte mais bon, je ne désirai pas le mettre grognon pour une obscure raison. Alors, autant lui laisser la liberté de mouvement pour le moment. Je sortie la première du vestiaire, n'aillant alors, strictement rien à foutre, qu'on me voie à cet instant sortir des vestiaires pour homme avec Panda. Enfaite, l'avis de la foule et leur jugement m'indiffère, si cela leur fait plaisir de s'imaginer quelque chose de tordu en nous mirant, qu'ils se fassent du bien. Une fois dans le couloir, je me rapprochai de Panda, pour parler doucement.

« Tu vas bien ? Tu ne te fais pas trop chier ? » J’étais sérieuse, je ne cherchais pas à cet instant à le tacler, mais bien à savoir comment il se portait.


code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.



_________________
Double comptes : John Sheppard & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Mar - 14:29
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 881
√ Localisation : Le plus souvent à l'infirmerie


Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Sur le sujet de la nourriture, Kalash était pire que moi. Ce chien pouvait passer la journée à manger s'il en avait l'occasion. Quoi que en y réfléchissant je pourrais très bien faire ça aussi mais manger et avoir un corps d'apollon comme le mien n'était pas compatible. Je me rappelle d'une fois où Kalash s'était tapé l'incruste dans les cuisines de la base pour avoir du rab de bœuf. Si nous on faisait ça on se serait fait mettre un sérieux blâme mais lui non. Il avait eu son rab de bœuf tranquille. Franchement si je meurs je veux être réincarner en chien comme lui. Manger, courir, tuer, la vie de rêve.

Isia semblait en mode pile électrique et ce n'était pas vraiment rassurant. Cette fille était imprévisible et honnête la voir aussi "excitée" ne me rassurait pas. Je sais pas pourquoi tout d'un coup je pensais aux gremlins. De gentilles et belles peluches sauf si on les faisaient manger après minuit ou qu'ils étaient touchés par de l'eau. Ben voila Isia à cet instant me faisait penser à un gremlins. Dans sa forme actuelle à un mogwai mais le gremlin n'était jamais bien loin.

-Y'a rien de mal à être un sextoy, faire monter une fille aux rideaux c'est un super sentiment pour un mec. Je marquais une pause pour m'empêcher de rire. Je ne suis pas crédible une seule seconde hein? Je vais m'habiller mon prince

Et voila moi aussi j'étais parti pour dire des conneries. Finalement la compagnie de blondie parfois pouvait être un peu agréable. En plus de ça j'avais la dalle donc vu qu'elle avait apporté les munitions je n'allais pas faire mon ronchon de service. Ca viendrait bien assez tôt avec Isia dans les parages de toute façon. Je ne regardais pas où elle allait s'installer en m'attendant mais ce traitre de Kalash la suivit comme un brave toutou.

Je passais mon pantalon militaire normal, un thsirt avec une veste par dessus. Allez le plus chiant mettre les rangers. Je ne perdis pas trop de temps car j'étais du genre rapide pour me préparer mais j'avais certains collègues qui étaient encore plus longs que des femmes. J'étais habillé de tout de noir vêtu ce qui correspondait bien avec mon mental du moment. Une fois prêt je rejoignis blondie et Kalash pour aller manger et promener un peu. L'air frais me ferait peut être un peu de bien.

Isia se leva et on sorti du vestiaire, tout comme elle l'opinion des gens ne m'importait pas beaucoup sur ce sujet. Et puis ce n'était pas comme si j'avais déjà dû répondre à de multiples questions concernant Blondie. Et je n'avais répondu à aucunes car en intime je ne la connaissais pas et dieu m'en préserve que ça arrive un jour. Mauvaise foi powerrrrrr.

Cette fois elle ne m'attrape pas le bras, bonne initiative j'aimais rester maitre de mes mouvements. On marchait dans les couloirs pour aller vers les digues. Kalash était revenu vers moi pour marcher à côté de moi; Lui aussi semblait très content. Y'avait un gaz joyeux qui se répandait dans la cité ou bien? Je marchais dans le calme jusqu'à ce que Blondie vienne me parler, pourquoi elle parlait à voix basse d'ailleurs?

-Je vais super bien et oui je me fais royalement chier, vivement de pouvoir repartir en mission et toi? J'ai entendu que tu avais été mise au vert aussi.


Première question un joli mensonge , deuxième question, réponse honnête de ma part. Je languissais vraiment de partir me dégourdir les jambes en mission. J'avais été étonné qu'Isia aussi soit mise au vert, elle avait été victime ok mais elle tenait le coup et que connaissant l'animal la mettre à l'écart n'allait pas l'aider mais la rendre encore plus bizarre. Finalement nous étions un peu ressemblant.

-L'important ce que tous ces connards ont été jugé, même si j'aurais préféré qu'ils soient exécuté. Mais je t'avoue que je n'ai trop suivit qui était responsable et puis on a pris grand soin de ne pas m'en informer.

On arrivait vers l'extérieur de la cité et les digues. J'aimais beaucoup venir ici, l'eau m'avait manqué en Irak et là ça me rappelait un peu ma Californie natale. On m'avait déconseillé de me baigner mais ce n'est pas dit que j'allais écouter ce conseil longtemps.

-Je passe mon temps à m'entrainer au corps à corps car j'ai pas beaucoup brillé et aussi au tir. J'en profite pour devenir un meilleur soldat, encore plus mortel.

Je sortais la balle rouge de ma veste. Depuis qu'Isia l'avait offerte à Kalash pour Noel je la gardais pour jouer avec lui. Je la lui lançais pour qu'il aille la chercher. Il partit comme une fusée pour aller la chercher, heureusement il n'y avait pas beaucoup de vent , comme tous les bergers allemands le freinage pour attrapper la balle fut un peu chaotique. Ca me faisait rire à chaque fois.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Mar - 18:23
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Age : 25
√ Messages : 749

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Viens je t’emmènes au vent je t’emmènes au-dessus des gens ❞
- Panda & Isia -
CHRONOLOGIE : Vendredi 03 FÉVRIER


Il renchérissait à ma boutade. Faut dire que je ne me faisais aucune illusion sur son sens de la répartie et heureusement qu'il en a un d'ailleurs.
« En effet non, je te vois mal en monde vibration » Je singea avec mes mains comme si je vibrais, avant de ricaner à sa petite blague, bon super il est de bonne humeur alléluia ! Il va pleuvoir aujourd'hui ! Enfin je n'espère pas, comme nous allons sur les digues...

Entre trois caresses sur Kalash, je constatais que mon petit soldat était habillé tout de noir, une vraie veuve ou comme les nouveaux uniformes d'alpha qui avaient été distribués à tout le monde. Faut dire que les anciens étaient immondes. Et même s'ils ont changé de styliste au SGC, je ne compte pas vraiment le porter pour autant. Hors mission bien entendu. J'apprécie peu le fait de devoir en porter un, pour nous « identifier », genre nous sommes trop bêtes pour ne pas savoir que lui, la tête d'ampoule c'est un scientifique ? Il faut lui coller une bande bleue sur la figure ? Et quand bien, même ça nous force à nous connaître. Et en tant que civil nous n'avons pas à supporter ce genre de choix. Les militaires, ils sont « soumis » à divers codes et autres loi militaires c'est normal qu'ils soient en tenu réglementaire. Mais nous sérieusement ? Mise à part les tenues professionnelles, type blouse et tout. Pourquoi on doit se faire chier avec un fichu uniforme ? Et maintenant, mise à part Woolsey, aucun des responsables du pôle administratif le portait donc bon. Et au final, cela n'était pas imposé.

On sortit donc du vestiaire, moi une véritable pile électrique et je ne faisais rien pour le cacher. Mon pas était légèrement sautillant, il est bon d'être d'aussi bonne humeur et j'en ignorai les facteurs. Je pense que c'est un tout, un bel ensemble : avoir une activité qui me plait bien, voir super chien, jouer avec lui, me sortir un peu au soleil, me balader d'être en quart d'heure de folie (oui comme les chats) et même être avec Panda me rendait gai. (Sans jeu de mot). Bon, il y a de forte chance qu'on se prenne la tête pour une broutille, hors cela ne serait pas si grave nous sommes habitués à se détester cordialement. Mais la question, est pourquoi on finit par s'emmerder ? Bonne question, c'est plus fort que nous, tel un chat et un chien. Même si depuis l'épisode infirmerie, on avait été plutôt sage. Enfin je trouve. Après, je ne voulais pas le tacler méchamment aujourd'hui. Enfin bon, connaissant Panda, il risque de prendre la mouche pour rien et redevenir grognon et bougon. J'avais encore du mal à le cerner, dû à son côté imprévisible. Étrangement, je pouvais maintenant comprendre ce que ressentait les autres quand ils étaient en face de moi. Cette instabilité qui peut chanceler à tout moment vers une autre constante.

Finalement, j'avais chuchotée involontairement, pour ne pas ébruiter sa réponse aux personnes que nous croisons. À vrais dire la réplique de Panda fut évasive, il pourrait me mentir ou bien me dire la vérité, dans les deux cas n'insista pas. Il avait reçu un mauvais traitement et une réputation carabinier suite aux conséquences faites sur ces fils de pute. Je trouvais cela injuste qu'on doit blâmer quelqu'un qui n'a fait que mettre en pièces des ennemis. Enfin certes, ce fut d'anciens compatriotes, mais aurait-il eut un blâme pour avoir buter des geniis ou même un peuple hostile ? Je ne le pense pas. Enfin bon, il fallait bien que les hauts responsables grisouilles, se protègent des conséquences politiques. (J'avais pris un blâme de ce cher Caldwell d'ailleurs, la grosse blague du jour). Apparemment certains membres sur terre avaient les dents longues et affaiblir les têtes pensantes du CODIR des responsables des pôles auraient pu leur servir pour tout rechanger. La mort attire toujours les vautours.

Bref, il allait « super bien », je lui fis une petite moue peu convaincue, mais je ne poussai pas le vice de lui chatouiller les crottes de nez. En fait c’est le « super » qui était étrange. Ce n’est pas à moi de lui tirer les vers du nez, s’il veut en parler il peut sinon il a le droit comme tout le monde à garder son jardin fermé et faire style que tout va bien. Et puis bon, ça se trouve c’est vrai, soyons neutre sur ce genre de phrase. Il enchaîna sur ma propre mise au vert…
« Oui, l’horreur cette mise au vert. Je comprends, qu’il fallait mettre au vert les nanas violées ou qui ont failli l’être… mais bon je ne suis pas traumatisée par ce qui m’est arrivée donc ce fut parfaitement inutile. » dis-je dans un soupir lasse. Avait-il encore quelque chose qui pouvait me retourner le cœur au point de me faire sombrer ? J’aime penser que plus rien ne pouvait m’atteindre, plus rien ne pourrait me faire plier le genou, comme je l'avais courbée autre fois.
« Comme voir la psy tiens ! J’ai sauté les RDV, manquait plus que ça tient ! » Mon regard se posa d’un air taquin sur le visage harmonieux de Panda « On est pas fait pour rester dans un placard ».

Panda enchaîna sur les responsables et leurs jugements. Oui, au final, c’est que personne n’a été oublié au coup de filet et qu’ils vont tous croupirent dans une cellule, pour les vivants. Par contre, le soldat avait été tenu à l’écart, pas très sympas de la part des « copains » ça.
« La peine de mort n’est pas autorisé par la terre. Même si bon, là où ils vont être envoyé, il ne faut pas se leurrer sur leur survie. Les violeurs en prisons finisse avec un des hémorroïdes plus grosses que nos têtes si ce n’est pas des hémorragies internes » Ils auront mérité ce qui va leur arriver. Cela allait leur faire les pieds de sentir l’humiliation et la douleur que toutes ses femmes.
Sans parler de toutes les personnes qu’ils ont blessés et tués. « Le major Woolsey et le capitaine Harris étaient les seconds de cette histoire, un civil Berckam membre du CIS avait un Goal’ud dans la tête et c’est lui qui a tout organisé, pour faire un coup d’état. Je n’ai pas tous les détails mais Harris et Berckam sont mort, le premier suicide et le second une balle dans la tête. Le major a été transféré sur le dédale pour incarcération sur terre. Ce fut le bordel leur truc »

Les grandes baies vitrées donnant sur l’extérieurs attirèrent mon attention, nous passons alors la porte, pour sentir l’air marin nous gifler le visage. Machinalement je fermai les yeux, inspirant le parfum des ondes marines. J’adorai l’eau et plus particulièrement la mer. Il faisait tellement beau et chaud que l’envie de profiter des vagues me prit. Hors, ce n’est peut-être pas le bon moment. Il n’y a pas dire, nous vivons dans un bel endroit et il faudrait vraiment aménagé autour d’une digue une sorte en plage, pour profiter « légalement » de la mer. Panda reprit en m’informant de ses activités durant sa mise au vert. Au moins, il ne perdait pas son temps, profitant de cet arrêt forcé pour perfectionner la belle machine à tuer qu’il était. Je lui fis un rictus en tournant la tête vers lui.
« Le Panda va passer en mode Panda sanguinaire, gare à vos fesses ! » Je pouffai à ma bêtise, lui donnant un petit coup d’épaule « Tu fais bien. Tu n’as pas brillé, mais au moins tu nous à sauver ce qui était le principal ».

Kalash courut après la balle rouge que je lui avais offerte. J’ignorai que les berger Allemand avait du mal avec le freinage et son mouvement de glissade me fit rire. Quand le chien revenu avec la même rapidité pour nous apporter la balle, je m’accroupie tapant dans les mains pour l’accueillir. Il venu m’apporter son jouet et après une gratification purement gaga de ma part en lui flattant la tête avec un mot emplis d’amour « C’est bien mon beau » en français bien entendu, je lui relançai la balle en me relevant. Sans surprise il refit sa fusée sur les digues. On continua de marcher, lançant la balle à tour de rôle. « Il va bien dormir ce soir ! ».

Nous finissons d’arriver vers une zone qui m’était très familière. Je stoppai, marchant vers le bord, la plateforme était en contre bas. Petite zone de matière qui flottait document à quelques centimètres de l’eau. Elle était de dimension rectangulaire 3m sur 2m. toujours intact et aussi accueillante, j’aurais dû prendre ma serviette. Bon ma blouse servira de couverture pour le popotin.

« Je te propose de manger en bas, les petons dans l’eau ! » mon regard était pétillant, signe de ma bonne humeur. Je retirai mes escarpins, car pour l’atteindre il fallait descendre 1m60. En m’accroupissant pour me laisser clisser par la suite et toucher la plateforme solide. Bon j’avais les deux mains chargées, mais cela ne m’encombra nullement. Une fois en bas, je déposai les sachets me tournant pour voir Alek et Kalash.

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.



_________________
Double comptes : John Sheppard & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Avr - 11:33
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 881
√ Localisation : Le plus souvent à l'infirmerie


Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Isia chez un psy, j'essayais d'imaginer la scène mais je n'y arrivais pas. C'était juste impossible, la pauvre psy ne s'en remettrait surement jamais. J'écoutais Isia qui comme d'habitude paraissait être atteinte par rien. Cette femme aurait fait la guerre, elle serait devenue pire que moi. A part se chamailler comme des enfants nous n'avions jamais vraiment parlé et du coup on ne se connaissait pas du tout. Pour moi elle était juste une casse pied de plus, mais une casse pied avec de l'humour. Pour elle j'étais un panda ronchon. Ce qui soyons honnête était vrai autant pour l'un que pour l'autre. Par contre ça ne faisait pas très professionnel mais ça on s'en foutait royalement.

-Ils ont fait l'erreur de penser que tu es une femme normale Blondie. Tu sais le genre qui est un peu traumatisée par une agression sexuelle.

Kalash étai excité lui aussi et j'avais un peu de mal à le tenir au pied sans la reprendre toutes les trente secondes. Je ne le tenais jamais en laisse dans la cité car il était très bien dressé pour rester aux pieds sans problème mais là je ne sais pas pourquoi il commençait à n'en faire qu'à sa tête. Ca ne lui allait pas du tout d'avoir Isia dans les parages. Elle le gâtait, le câlinait et le flattait....comme tout mâle qui se respectait il devenait donc infernal.

-On m'a dit d'aller chez la psy aussi , mais comme toi je n'y suis pas allé. A quoi ça me servirait? je ne regrette pas mes actes, je les assume. Dans le fond c'était fun en fait de leur faire aussi mal.

Je marchais en pensant à ce quelle disait. C'était fou comme parfois Isia pouvait dire des trucs censés. Je n'y était pas habitué. En général, je prenais juste des vannes dans les dents. Mettre au placard un militaire ce n'était pas grave on était beaucoup. Mais un doc comme elle c'était très con je trouve. Ceci dit si elle pétait un câble en pleine opération ça pouvait faire désordre. C'est dans ce genre de cas que j'étais bien content de ne pas être un dirigeant car je ne saurais pas du tout comment agir de la bonne manière.

-Quand tu réagis pas comme la masse de toute façon t'es "sanctionné"....et comme toi et moi on va toujours à contre courant, va falloir qu'on s’habitue aux sanctions....faudra aménager le placard .

Quoi que c'était mon placard, je comptais pas le partager avec Blondie, puis un placard c'est petit, je voulais pas être très proche d'elle. Ah non pas pour des raisons d'attirance mais c'est pas que mais la miss n'était pas un petit gabarit , elle prenait de la place et elle me volerait mon oxygène.

Donc ils avaient été envoyé en prison mais je pense que Blondie se trompait sur le sort qu'ils allaient recevoir là bas. Quoi que dans une prison militaire peut être qu'agresser des militaires femmes était mal vu mais j'en doutais. J'avais trop vu de femmes soldats se faire pas super bien traités par des mecs sur les bases pour douter qu'en prison les violeurs seraient tabassés. Fallait que je me renseigne sur la prison où ils avaient été envoyé. Certains de mes amis avaient été pris pour traffic de drogue ou violence et envoyés dans ce genre d'endroit donc peut être que je pourrais leur demander de finir ce que j'avais commencé.

-Donc tout cette histoire parce qu'un cul de plomb de bureaucrate avait un serpent dans la tête? Ils savent y faire pour mettre un bordel monstre ces Goal'ud quand même faut leur reconnaitre ça.


Je ne savais pas du tout ce que je donnerais si un de ces trucs se mettait dans ma tête. Enfin prenait le contrôle sur mon cerveau déjà bien endommagé. On pourrait faire des grandes choses, mais il y aurait beaucoup de morts ça c'est certain. Par contre vu que je n'avais aucuns intentions de pouvoir il devrait faire le taf tout seul le parasite.

On arrivait enfin vers les digues et j'appréciais vraiment sentir l'air marin. C'était à la fois pareil et différent de la Terre. Mais qu'importe c'était la mer ou océan et ça me plaisait. Je me sentais mieux, un retour un peu comme en Californie. Je pris de grandes inspirations. J'aurais du venir ici pendant ma mise au vert plutôt que de rester enfermé à m'entrainer pour oublier mes idées noires.

-J'ai été formé pour laisser des corps derrière mon passage et pas trop faire dans la dentelle, c'est pour ça qu'ici je ne comprends pas qu'on me considère comme une menace potentielle. Peut être que les hauts gradés pensent qu'on ne peut pas tuer de sang froid et être quand même équilibré dans sa tête...

On lançait chacun la balle à Kalash qui semblait heureux de pouvoir courir et juste s'amuser. Normalement je tentais de faire passer les entrainements pour des moments de jeux mais j'étais quasiment certain qu'il savait que c'était pour le travail et que là c'était vraiment pour jouer. Vraiment de nous deux parfois je me demandais qui était le plus intelligent des deux. Et j'avais peur de reconnaitre que bien souvent il était plus intelligent que moi.

Je regardais la plateforme, c'était un endroit sympa pour manger un bout et se relaxer un moment. Bon les pieds dans l'eau si on se les faisait becter c'était pas génial mais je tenterais quand même. Ca me manquait de ne pas pouvoir me baigner , ni de surfer, et profiter de la plage. Tiens d'ailleurs on avait jamais de permissions quand on était sur Atlantis? Faudrait que je demande car je dirais pas non à retourner chez moi quelques jours. J'irais chez mon frère car mes parents ne voulaient plus me voir depuis mon engagement dans l'armée.

Isia descendit en premier de manière gracieuse je dois dire. J'étais étonné qu'elle soit capable de ça. Enfin pas de sauter mais de le faire d'une jolie manière. Je sautais sur la plateforme et atterrit en amortissant mon saut. La plateforme se mit à bouger et je souris, j'adorais ce genre de mouvement avec l'eau. Je me retournais vers Kalash et le prit dans mes bras pour le poser sur la plateforme.

-Outch mon gros tu as pris du poids.

Kalash se mit à observer le lieu et à sentir partout. Bon nous étions tranquilles pendant un moment. Je m'asseyais et regardais ce qu'il y avait à manger dans les sacs. J'avais les crocs.


_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Avr - 15:58
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Age : 25
√ Messages : 749

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Viens je t’emmènes au vent je t’emmènes au-dessus des gens ❞
- Panda & Isia -
CHRONOLOGIE : Vendredi 03 FÉVRIER


Croire que je sois une femme « normale » à voir si dans la bouche de Panda, cela sonnait comme un compliment ou non. Après, la constante de normalité est discutable. Je me donne cette apparence, de n'être touchée par rien, mais c'est bien pour me protéger et éviter une souffrance. Après bon, il est toujours plus facile de se blindé d'un élément déjà vécu. Si j'avais été réellement violée, certes, mes démons seraient venus frapper à ma porte, me rappelant de bien mauvais souvenir… hors ma mentalité et ma rage aurait chassé cette facette victime pour la broyer et faire face dignement sans larmoyer et me montrer plus atteinte que cela. Hors de question de retrouver les tourments de ma jeunesse en vivant comme une victime. Mon regard se tourna vers lui, un fin sourire sur mes lèvres. « Sûrement. Ils ont eu peur que je sois jalouse, j'aime tellement les psy » dit-je simplement par humour.

Le chien était tout aussi excité que moi, je devais le contaminer avec mes bonnes ondes. Panda, avait du mal à le tenir au pas et puis, je ne l'aidais pas, en flattant l'animal dès qu'il s'approchait de moi. Je ne devais peut-être pas, autant le bichonner, après tout c'est un chien de « travail » et non de « compagnie »… mais bon, à mes yeux il reste un animal et il serait étonnant que notre maître-chien légendaire, traite son chien comme un outil de travail. Il ne fallait pas être une fin observatrice, pour comprendre l'amour que liait l'homme au chien.

Il m'annonça que lui aussi avait eu le droit à la chouette recommandation d'aider Evelyn Stanford ou la nouvelle psy japonaise à frôler le burn-out. Je ne vois pas vraiment Panda se rendre dans un cabinet et dire à quel point il a adoré castré un putain de connard.
« Oui, ça serait un coup à ce qu'elle te diagnostique comme psychopathe » et ça donnerait des billes à certains hauts gradés, j'en suis certaine pour virer un bon élément. Après bon, en proposant le post à Panda, ils devaient avoir que niveau mental, il était fait pour éliminer. Après tout, c'est le job d'un soldat d'avoir les mains sales, donc pourquoi se faire autant chier avec des fausses morales ? tant que ce n'est pas un tueur en série, qui s'attaque aux « siens ».

« J'ai eu un blâme tu sais ? Car j'ai laissé Karola sortir plus tôt. Cette blague se fut le Colonel Caldwell qui me l'a donné. Par chance, on me la retirée. Mais attend les raisons étaient : pour me protéger de la terre. Genre, depuis quand les blâmes protèges ? ça sert à rien d'en mettre un, pour me le faire sauter après. Et puis bon… » Quand Hoffman, m'avait appelé pour me le dire, j'avais crue, en toute franchise, le mettre en suppôt dans le derrière fripé de l'autre colonel. Qu'il s'occupe de son Dédale à la fin. Mais bon, monsieur avait été mis « responsable militaire » pendant que Sheppard disait bonjour aux anges. Alors, il a cru bon de faire sa loi, en foutant des blâmes à tout le monde. Le plus drôle avait été pour un civil, le mec sans peur quoi ! Si le chef de projet ne m'avait pas retenu et magouiller pour me le faire sauter comme la totalité des blâmes), je crois que j'en collais une au colonel, histoire de lui remettre les idées en place et de lui donner une vraie raison de me coller une sanction.

Je pouffai un peu au commentaire de Panda quand je lui fis un résumé sur le fin mot de cette histoire de dingue. « Oui, ils sont forts pour faire des coups d'état et des trucs tordus. Heureusement, qu'on en a pas sur Pégase en plus des Wraiths… t'imagines un Goal'ud/Wraith ? » Rien que d'y pensée, nous sommes déjà exterminés. Je suis certaine que les serpents adoraient la sensation de prendre la vie. Eux, qui juge que le corps humain n'est pas assez solide pour traverser les ans et qu'il faut en conséquence utiliser des sarcophages…plus de problèmes avec le Wraith.

Une fois sur les digues, il m'informa en quoi il était formé de base. Je n'avais pas lu son dossier militaire, mais juste le médical et en toute franchise je m'en foutai. Je trouvais déjà, pas mal de savoir retenir la majorité des informations de mes patients, pour me parasité en plus du dossier pro. Au final, je ne connaissais plus l'intérieur du corps de Panda que son âme et cela n'était pas vraiment surprenant, puisque nous passons notre temps à nous clasher. Sans discuter, voilà bien le seul jour, où nous parlons réellement. Cela est un peu étrange au final.

« À mon avis, c’est juste pour faire bonne figure et évité que le CIS vienne gueuler en disant qu’on a des tarés chez nous. Aucun soldat n’est clean et si tu es là, le SGC c’est très bien pour quoi et pour faire quoi. Laisse, ça va passer. Le jour où tu éventeras un Wraiths ou Koyla ils te lècherons les pieds »

Après le lancer de balle de Kalash, qui s’amusait comme un petit fou, je me retrouvai sur la passerelle. Franchement, j’adore cet endroit, il faudra l’aménager un peu mieux, mettre des transats et des petits sièges en Rodin pour feignanter. J’aurais dû prendre une serviette… Panda, prit son chien, qui se laissa faire en toute confiance, puis naturellement l’animal alla sentir les nouvelles odeurs pendant que son maître inspectait les sacs. Je le rejoins. Au soleil il commençait à faire bien chaud, alors je quittai mon gilet noir. Le vêtement fut étalé par terre pour servir de couverture de pique-nique pour mon royal popotin à côté du militaire. Je pris place, me mettant en tailleur.
« Je ne connais pas tes goûts alimentaires, je t’ai pris un sandwich banal au poulet crudités » Je sortie ma salade composée de viande et de pâtes en plus de l’éternelle salade qui va avec, la mettant entre mes jambes pour trouver les couverts, donnant une bouteille d’eau à Panda, en lui lançant un regard amusé.

« Tiens, ça épargnera ton foie ». Je ne connaissais pas ses goûts niveau bouffe, mais niveau boisson, je savais qu’il appréciait la bière, merci Mike et ton intervention lors de notre rétablissement. J’en avais pris deux, une aux agrumes et une belge, histoire de goûter, elles furent disposées à côté de nous.
Il pouvait aussi voir que dans le second sac, il avait du pain, des carambars et deux mousses aux chocolats.

« Kalash vient » fit-je en tapotant ma cuisse, tout en déballant la cuisse de poulet « Je lui épluche où il peut la manger comme ça ? ».
Ne sait-on jamais, je n’ai jamais eu de chien, mais que des chats, donc bon me semble qu’il y a une histoire d’os « moue » qui peuvent perforer l’estomac. Et franchement si Kalash décède à cause de ça, je m’en voudrais réellement. Autant un humain, ce n’est pas bien grave, mais lui non.

Mon regard se perdit sur l’océan, j’étais bien, il faisait chaud, le vent très doux avec un bon repas. Plus j’observais l’eau, plus l’envie d’y tremper une partie de mon corps était tentante.
« Tu t’es déjà baigné sur les dignes ? » Après tout, je n’étais peut-être pas la seule à braver les interdits…

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.



_________________
Double comptes : John Sheppard & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Sam 22 Avr - 14:59
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 881
√ Localisation : Le plus souvent à l'infirmerie


Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
J'étais toujours sur le cul qu'ils aient pensé envoyer Isia chez un psy. C'était quand même la connaitre non? et puis cette manie d'envoyer les gens parler de leur traumatisme avec un étranger me dépassait. Je ne remettais pas en cause leurs compétences mais leur expérience. Comment quelqu'un qui n'est jamais allé au combat, n'a jamais tué pouvait conseiller quelqu'un qui l'avait fait? Si je voulais être bien j'allais parler avec des vétérans et là je trouvais les aides dont j'avais besoin. L'armée ignorait volontairement ou non l'impact positif que pouvait avoir d'anciens soldats pour aider. Et c'était une aide mutuellement car les vétérans ne se sentaient plus inutiles.

Je ne savais pas qu'Isia avait déjà été agressé sexuellement, en fait je ne savais rien d'elle mais Mais j'avais bien compris que c'était le genre de personne qui réglait ses problèmes intérieurs avec leur seule force mentale. Les envoyer chez un psy était juste une perte de temps. Je la regardais amusée, ouais pour une fois elle ne m'énervait pas mais m'amusait. Sacré changement, comme quoi des fois le pire pouvait arriver...Panda et Blondie pouvaient s'entendre.

-Bah m'en tape de ce qu'elle pourrait déduire sur moi, je me connais assez bien. Par contre j'avoue que j'ai hésité à y aller, pas pour m'aider mais pour tenter de faire péter un câble à la psy. Se serait un beau fait d'arme, surtout pour moi.

Je ne comprenais vraiment rien à la manière dont cette enquête avait été mené. Et j'avais l'impression que crâne d’œuf avait plus mis le bordel qu'autre chose. J'avais entendu ce qu'il était arrivé au Major Frei, c'était ignoble, et je ne savais pas du tout comment une femme comme elle pouvait gérer une situation pareille. Mais si Isia l'avait autorisée à sortir plus tôt c'est qu'elle savait ce qu'elle faisait. J'avais l'impression que sur Atlantis tout comme sur Terre d'ailleurs, on ne faisait pas assez confiance aux capacités des gens.

-Il m'a bien mis aux arrêts pour acte de torture...je l'ai jamais vu et il se permet de me juger. Si moi j'ai fais de la torture je me demande bien comment il qualifie les actes des violeurs. Et puis entre nous, ce n'était pas de la torture, juste de la légitime défense. Le jour où je torturerais quelqu'un, il verra bien la différence.

Kalash ne voulait clairement pas m'obéir et je n'aimais pas ça du tout mais là nous n'allions pas nous entrainer donc je pouvais lui laisser des moments où il était un peu fou-fou. C'était une journée détente pour tout le monde et tout le monde incluait aussi mon chien. En plus de ça Isia le cajolait et il adorait ça. Kalash parfois était un mystère pour moi comment pouvait il se montrer si affectueux avec moi ou Isia et devenir un vrai tueur en combat? finalement il était comme moi, il savait faire la part des choses.

Je rigolais vraiment quand Isia expliqua le revirement de comportement que pourrait avoir nos élites si jamais on gagnait une bataille contre nos ennemis. J'aimerais que dans un sens Blondie ai tort mais je n'étais pas un lapin de six semaines pour croire au père noel de ce style.

-Si un jour un de ces cons me lèche les pieds car j'ai dézingué un alien, je pense que je lui mettrais un coup pour lui faire tomber les dents.


Une fois tout le monde sur cette plateforme je regardais Kalash passer l'endroit au peigne fin. Il reniflait le moindre centimètres carrés. Quand il aurait fini on allait passer à la deuxième étape à savoir combien de temps il allait mettre pour ne pas sauter à l'eau.

-Poulet crudités, ça passe, et ooohhh de la bière, coooool.

Bon un repas sans viande, j'allais devoir faire avec. Et non le poulet ce n'est pas de la viande mais du la volaille, la viande blanche c'est de l’arnaque. Seul le bœuf compte. Par contre je donnais un bon point à Blondie pour avoir pensé à la bière. Parfois elle assurait quand elle le voulait, dommage que ça n'arrivait que rarement. Je croquais dans le sandwich qui était plutôt bon...mais ça restait du poulet.

-Pas besoin de lui éplucher, il sait manger sans manger les os.

J'étais quand même très étonné de la manière dont elle se comportait avec Kalash, se pourrait il que la casse pied ai un cœur? ok il devait être très petit mais il était là. Au final je ne sais pas si je devais être rassuré ou terrifié d'une pareille découverte. Ou alors en fait un Goa'uld était présent et avait pris le contrôle du cerveau de Blondie. Mouais non idée con car ces serpents n'avaient que des mauvaises intentions donc ça ne pouvait pas être ça. Par contre c'est clair qu'il se passait quelque chose de louche.

-Non pas encore , il parait qu'il y a des bestioles pas très accueillantes dans l'eau. Mais je suis californien et voir toute cette eau sans pouvoir me baigner c'est une torture.

Kalash était en train de s'acharner à manger son poulet sans en perdre un seul morceau. Nous allions être tranquilles pendant un bon moment. Je le regardais amusé de le voir faire. Je pris aussi une bière et commençais à la boire. C'était un moment simple et très agréable.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Mai - 18:57
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Age : 25
√ Messages : 749

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Viens je t’emmènes au vent je t’emmènes au-dessus des gens ❞
- Panda & Isia -
CHRONOLOGIE : Vendredi 03 FÉVRIER


Mon petit rire cristallin fendit le couloir au moment où il m’évoqua sa grande hésitation à voir la psychologue, dans le seul but de lui faire péter un câble. Je n’ai aucuns griefs particuliers contre Stanford ou la nouvelle japonaise au nom imprononçable (qu’elle idée franchement, ils ne peuvent pas avoir une culture moins pénible niveau syllabe ?), mais l’idée me plait. De toute manière, emmerder les gens est toujours une bonne solution. C’est mon hobby favori. Après, franchement, je ne m’étais pas coltinée le suivi et peut-être que j’aurais dû dans ce même objectif ? Non, elle aurait été capable de me trouver des pathologies et me renvoyer sur terre. Enfin bon, même si en allant ici j’avais passé un test psycho et qu’on m’avait trouvé des troubles de sociopathe. Rien de bien « grave », juste que mon manque d’empathie était anormalement bas et une défaillance du cerveau entrainant la production limitée de l’hormones de la peur. Seul élément de mon dossier psychiatrique. Certain, me disait sociopathe, hors, j’étais bien loin du standard pour m’inscrire sur ce tableau-là. Nous, le sommes tous à quelques nuances près.

« C’est une très bonne idée Pandinou. Je peux même venir avec toi, pour faire une thérapie en duo, histoire de donner un peu de challenge. Au premier qui fait vriller la psychologue ! » Ceci dit, je plains en toute franchise les deux jeunes femmes, car outre entendre à longueur de journées des plantes ou des personnes mal à l’aise, elles devaient s’enticher de certains cas, comme McKay. Et Franchement… je suis tellement heureuse de n’avoir pas céder aux chants des sirènes sur la psychologie. C’est une matière intéressante, on apprend pleins de chose, on se prend pour le prochain Freud (ou pas) … cependant, cela ne reste que de la théorie agréable à lire et non à expérimenté en « vrais » avec des « vrais » gens casse pieds et parfois complètement tarés. Autant, je suis un excellent chirurgien, mais j’aurais été la psy la plus horrible du monde. Aucune empathie, la vacherie même et avec le taux de suicide de patient le plus élevée. J’aurais été en prison, pour homicide involontaire.

J’avais eu vent de la sanction pour Panda, en rigolant bien intérieurement. On n’avait pas forcément la même définition de la torture avec ce colonel. Je rejoignais parfaitement l’avis du militaire.
« Le problème avec ce genre de vieux militaire, c’est que toute sa vie, il a fait selon sa manière avec ses hommes et ne prend pas en compte le contexte, juste les actions. Bon, ok tu as castré un mec, mais si ça avait été une victime ? Elle aurait eu quoi ? Blâme pour tentative de défense via torture ? Ou simplement une œillade compatissante car elle s’est défendue ? » Je levai les yeux au ciel en soupirant, enfin bon, il y a des choses qui sont à prendre avec des pincettes dans certaines histoires. Et même si Panda, n’aurait pas dû s’adonner à cette pulsion, ce n’est pas plus horrible ni plus louable. Quand on voit ce qu’on fait subir ces connards aux femmes de leurs propres corps d’armée… on nous dit de ne pas s’abaisser à être un monstre avec les montres… pourtant face à l’horreur, seule l’horreur peut donner raison à ce type de connards. « Tu as déjà torturé ? » C’est la fin de sa phrase qui m’avait intriguée, que la réponse soit oui ou non, mon avis ne changerait pas sur lui.

Finalement, on se marrait bien. Je ne sais pas si cela va durer, mais pour une rare fois, nous ne sommes pas en conflit. Enfin, mise à part lors de son réveil à l’infirmerie. Nous voilà donc en train de casser du sucre sur des hauts gradés prêt à baisers les pieds d’un Panda devenu légendaire pour fait d’arme. « Bah non, profite d’avoir les pieds propres pour les mettre sur leurs tête…rhalala aucune imagination » Mon regard pétillant se plissa et je lui donnai un petit coup de mon épaule en pouffant.

Nous voilà installée, mon regard suivis les mouvements du chien qui désirait ne louper aucune odeur. Je me demande ce qu’il peut bien identifier et qui d’autre que nous, ait pu venir sur la plateforme. En tout cas, la bière plu au soldat, quant au poulet cela « passait ». J’aurais dû prendre une autre viande, sauf que bon bah voilà je n’y connaissais rien à ces goûts. Remarque, j’aurais pu faire clichée en reprennent le célèbre sketch d’une humoristique française : les mecs n’aiment que le bœuf et les patates.

Ainsi, comme Kalash n’avait pas besoin que je lui dépite son poulet, je lui donnai tel quel. L’animal, semblait bien apprécier cet apport gastronomique à ses rations journalières. Bêtement, je lui fis un petit rictus, en flattant son encolure. « Il se peut qu’un jour Kalash fasse des petits avec la chienne de Fuller ? Enfin si les deux animaux son entier » Mon regard se tourna vers Alek, sérieusement. J’ignorais si la bergère allemande de Cody, n’était pas stérilisée ou bien même disposé à portée un jour des petits. Je ne connaissais pas vraiment ce militaire, l’aillant croisée de temps à autre pour des rendez-vous médicaux, puisqu’il semblait bien m’aimer. Enfin, j’avais surtout vu qu’il avait une jolie demoiselle poilue qui ferrait de beaux bébés à « super chien ». Car vu le nombre de maire chien, il devait quand même avoir des « accidents ».

Je picorai ma salade tout en buvant une gorgée de bière aux agrumes, j’aime bien le petit goût d’orange qui adoucie l’artère. Après, je ne bois pas souvent, enfin si, en soirée, des cocktails à la vodka généralement ou un bon vin. La bière c’est plus pour les petits moments, type pique-nique ou apéritif.

Tiens donc Panda était donc Californien ? Bêtement, je l’imaginai sur une planche de surf avec les cheveux longs avec le short à fleur typiquement cliché. Manquait plus que le geste de la main « ça farte » et je crois que j’exploserais intérieurement de rire. Remarque, ça explique aussi, pourquoi il nage si bien. J’avais en tête ses quelques brasses à la piscine.
« Mouai…enfin je me suis baignée pleins de fois et je n’ai rien qui me manque. Il y a juste une fois où, un gros poisson m’a frôlé » Je le toisai quelques secondes en ajoutant d’un air moqueur « Et je suis encore là, pour ton plus grand malheur ».

Je continuai à manger ma salade tout en observant de temps à autre Kalash, l’animal semblait heureux, de prendre « l’air » et surtout de dévorer du poulet. Je levai d’un mouvement gracieux pour m’approcher de l’eau. En me baissant, je déposai mon packaging de repas, sur le côté touchant les ondes marines. Elle était un peu fraîche. Enfin, je ne suis pas trop sensible à la température de l’eau, j’aime tellement me baigner que je me contrefiche des degrés. Une mauvaise idée, me traversa la tête, en tournant la tête vers Panda, je lui jetai un petit regard assortie d’un sourire mesquin… et la connerie arriva, je lui envoyai de l’eau sur lui, me relevant prestement.
« Elle est bonne non ? » dit-je en pouffant. Oui, je ne pouvais pas le laisser tranquille bien longtemps.


code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.



_________________
Double comptes : John Sheppard & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Mai - 13:06
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 881
√ Localisation : Le plus souvent à l'infirmerie


Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Je crois que c'était la première fois que j'entendais le rire de blondie. C'était bête mais dans ma tête elle n'était pas trop capable d'avoir des réactions humaines normales. Bon fallait peut être aussi que j'arrête de croire que c'était un robot, m'enfin tant que j'aurais pas la preuve du contraire je serais étonné à chaque réaction humaine spontanée qu'elle aurait. Je reconnaissais que l'idée d'aller en duo pour rendre dingue la psy était très tentante. Seulement moi je voulais juste la dépiter mais avec Isia comme acolyte la pauvre psy allait surement démissionner après notre passage, voir même entamer elle même un psychanalyse. Le combat ne serait pas du tout équilibré.

-C'est une idée mais tu as pensé à la psy après notre passage? Surtout si on se met à se chamailler, elle va devenir folle la pauvre.

Je gardais quand même l'idée dans un coin de mon cerveau si jamais je m'ennuyais un jour. Mais honnêtement je ne pense pas le faire. Je savais très bien la force de blasage quasi infinie qu'on pouvait avoir avec Blondie. Pendant qu'on marchait je me demandais si vraiment ça pourrait m'être utile d'aller voir quelqu'un pour parler de ce qui me faisait faire des cauchemars la nuit. J'avais toujours refusé n'importe quel type d'aide même après la mort de mon premier chien, et heureusement j'avais trouvé Kalash peu de temps après et en bonus j'avais eu l'occasion de pouvoir me venger.

La conversation dériva après sur nos sanctions respectives et complètements à côté de la plaque en plus. Je ne comprenais pas pourquoi on lui avait mis un blâme mais je pouvais quand même un peu comprendre pourquoi j'avais été mis aux arrêts.

-Pour être honnête à la base j'allais lui planter dans le ventre mais je me suis rappelé d'un coup ce qu'il avait voulu te faire et j'ai trouvé l'idée de castration très amusante mais surtout très à propos. Et puis 30 secondes avant le couteau était dans mon ventre donc moi j'aurais statué légitime défense. Mais crâne d'oeuf est de la vieille école comme tu dis. Et puis au final je n'ai rien donc affaire classée.

Je ne m'attendais pas du tout que Blondie me demande le plus sérieusement du monde si j'avais torturé. Je ne savais pas trop quoi lui répondre. D'habitude j'étais honnête avec elle mais là c'était un sujet sensible non? Vu les réactions que j'avais reçu suite à l'incident du violeur je n'étais pas très à l'aise pour lui répondre. Si elle aussi me prenait pour un monstre? Je sais bien qu'en général l'avis des autres m'importe peu mais Isia était une des personnes dont j'étais le plus proche sur la cité et même si parfois j'aurais bien aimé qu'elle me foute la paix ça me ferait chier qu'elle ne me parle plus. Je décidais de lui faire confiance et advienne que pourra.

-Oui à plusieurs reprises et selon le cas j'adore ça.

Je ne rentrais pas plus que ça dans les détails. Mais j'avais torturé pour soutirer des informations et là je n'avais pas aimé. Par contre torturer quelqu'un qui avait été une ordure au combat me procurait une satisfaction sans trop d'égal. Bien sur officiellement l'armée américaine ne torturait personne, à cause de la convention de Genève. Mais sur le terrain la réalité était toute autre. Un jour où j'avais eu du temps à perdre j'avais lu cette fameuse convention et j'avais rarement autant rigolé de ma vie. Ces articles étaient des plus hypocrites mais bon.

Je la regardais bizarre à l'évocation d'essuyer mes chaussures sur la tête des gradés, oui mais non. Moi je préférais la manière forte et d'abord mes chaussures étaient très propres. De toute façon moi et les conventions sociales nous n'étions pas amis. Et encore moins quand ça concernait des gradés. Problème avec l'autorité bonjour. Bref je ne relevais pas et m'attaquais à mon poulet et à ma bière. Kalash lui dévorait son poulet après avoir fait son tour d'inspection. Je manquais de cracher de la bière en entendant Blondie parler de petits chiots.

-Kalash est un gars avec son service trois pièces oui. Et pour les chiots je n'y ai jamais pensé, du moins pas tant qu'il est en service. J'ai assez peu vu Fuller, mais sa chienne est magnifique. Après je doute que les pontes de la cité apprécient d'avoir une crèche pour chiots.

Isia avait eu une super idée en venant ici pour un pique nique, on passait un moment calme et je trouvais ça très appréciable. Kalash avait terminé son poulet et s'était couché sur le flanc pour s'endormir. Je souriais amusé, monsieur avait bien mangé et maintenant il se faisait une sieste. Je regardais Isia se lever pour aller vers l'eau, et d'instinct je sus qu'elle allait faire un coup de travers. Je me reçus de l'eau dessus mais avant j'avais quand même protégé ma bière et posant ma main sur le goulot. Et oui en cas de danger faut protéger les choses qui nous sont chères.

-Ouais ça va elle est bonne.

Je bus une gorgée, puis posa ma bière doucement. Je me levais d'un bond et poussa Blondie dans l'eau.

-Et là elle est bonne?

J'espérais qu'elle ai raison en disant qu'il n'y avait rien de dangereux dans l'eau car sinon j'avais fait une sacrée boulette. Je restais debout la toisant alors qu'elle était dans l'eau. Elle avait joué avec le feu et cette fois j'avais répondu rapidement. Bon en fait j'avais eu cette idée depuis qu'on était arrivés sur cette plateforme. Mais comme d'hab j'étais le plus mesuré des deux et ce n'était pas moi qui avait lancé les hostilités.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Mai - 18:13
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Age : 25
√ Messages : 749

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Viens je t’emmènes au vent je t’emmènes au-dessus des gens ❞
- Panda & Isia -
CHRONOLOGIE : Vendredi 03 FÉVRIER


Isia tourna une nouvelle fois la tête vers le jeune homme, pensé à cette pauvre psy ? Mais pour s'en inquiéter il fallait de l'empathie et ce genre de choses était en rupture de stock chez la belle chirurgienne. Un autre petit rire, plus doux se fit entendre de la pure ironique.

« C'est son métier, normalement elle a dû avoir bien pire que nous. Enfin, j'espère pour elle »
Notamment des bons cas de folie, de mecs persuadé de voir des licornes et qu'elles lui disent de brûler les vierges rousses et imberbes ! Il y a de sacré cas, presque hilarant sur le coup, puis profondément fatiguant dans les cliniques. Enfin bon, de toute manière cela ne se ferait pas, elle était allergique aux psys et ne souhaite pas faire un tour dans un cabinet. Un jour, peut-être qu'elle en aurait besoin, mais depuis son adolescence, elle a su faire sans et ce fut tout aussi bien.

Elle l'écouta parler suite aux sanctions qu'ils avaient reçues. Au final, oui, un militaire de l'ancien temps, qui dirigeait comme il l'avait toujours fait sans faire gaffe aux restes. Heureusement, que ce n'est pas lui le responsable militaire, sinon, il n'aurait jamais eu de cas particulier comme Hamilton. Tout le monde, n'est pas conforme au stéréotype de son métier et chacun était ici, c'est pour toutes ses différences et compétences qui les rendent unique et importante pour l'expédition.
« Bonne conclusion », affaire classée et cela ne servait plus a rien de s'épancher plus dessus, Caldwell c'est un con et basta !

Venu LA question du jour, cette question un peu intime qui peut emmener à des indiscrétions. Elle aurait pu regretter de l’avoir formulé à voix haute, or cela ne fut pas le cas elle assumait et comptait bien avoir une réponse, ou lui laisser le choix de l’envoyer bouler. Finalement, il ne prit pas de pincette et lui avoue que oui, il l’avait déjà torturé et qu’il adorait ça. Sans, plus de détail, on pourrait aisément penser que ce mec adorait charcuter de la chair et qu’il avait un sérieux problème voire un complexe de bourreau. Mais, il devait une petite nuance. Elle hocha la tête, son regard était sérieux et n’émettait aucun jugement dans celui-ci. Elle non plus n’avait pas toujours fait de belles choses. Étrangement ou non, cela ne lui fit rien de l’apprendre, tout comme elle avait trouvé cela « bien » qu’il ait castré l’autre connard. On pourrait se dire que pour un médecin, c’est horrible ce genre de révélation, mais non, elle avait le sens du réalisme et en tant de guerre, l’humaine ne fait pas de jolies actions et parfois faut bousculer autrui pour avoir des informations. C’est ainsi, c’est sale mais faut bien le faire.

« Tu adores ça, dans le sens torturer des connards ? » La différence avait son importance pour elle. La jubilation de châtier un odieux salopard était jouissif.

Il la toisa bizarrement quand elle lui avait évoquée de lustrer ses godasse sur ses supérieurs, enfin bon elle ne s'en formalisa nullement. Rejoignant la parcelle pour continuer le repas. Par contre, elle eue un petit ricanement en voyant sa tête pour la mention « Kalash papa ».
« Oh, bah faut bien qu'on forme nos chiens aussi. Les chiens, peuvent être utilisés pour de nombreuses fonctions et pas qu'aux militaires. En médecine, pour la détection de certaine substance dangereuse, ou même pour nous protéger en mission. Et puis c'est la nature, quand la chienne de Fuller aura ses chaleurs, elle va en ramener des mâles. » C'est des exemples professionnels, mais elle doit avouer une chose, s'il y a des minis Kalash, elle en veut un ! Elle tourna le regard sur le superbe chien, avec un petit rictus, il dormait après avoir bien mangé, comme toute brave bête.

Le calme, ne pouvait pas durer longtemps, tout simplement parce qu'ils se nommaient Isia ou Alek et qu'ensemble, ce n'était jamais plat. Elle l'arrosa et se retrouva à l'eau, sans avoir eu le temps de s'écarter de la berge. Faut dire que la détente du maître-chien fut aussi vive que l'éclaire. Elle poussa un petit cri et sentit la fraîcheur de l'eau. Elle était plutôt bonne, même si sur le cou, elle eue un peu froid. Elle remonta à la surface, retirant ses escarpins, pour ne pas qu'ils se déchaussent de ses pieds et se perdre dans les abysses de l'immense océan. Elle les déposa sur la parcelle, levant la tête vers Panda. Elle avait les bras ouverts et recula, pour battre des pieds, pour l'arroser. Elle ne lui en voulut même pas, elle l'avait amplement cherchée.

« Tu n’as qu’à me rejoindre, pour avoir la réponse » Et voilà, il avait le droit à être mouillé aussi. Elle se remit droite, en nageant sur place, relevant une mèche de cheveu sur son visage. Par chance, rien d’électronique dans ses poches. Le jean lui colla à la peau tout comme son chemisier crème, qui devenait transparent, laissant entrevoir une dentelle de couleur clair. Mais, ce genre d’état, ne l’inquiéta pas elle avait zappé qu’elle était en blanc. Et quand, bien même elle s’en fichait royalement ! Elle n’était pas pudique et avait été vu déjà en tenue plus simple par le soldat même si dans l’action, il n’avait pas dû remarquer qu’elle était en sous-vêtements quand il l’avait sauvé.



code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.



_________________
Double comptes : John Sheppard & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Mai - 19:56
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 881
√ Localisation : Le plus souvent à l'infirmerie


Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Bien pire que nous séparément oui je penses que cette psy devait avoir vu des cas plus tordus par contre à deux là je pense qu'elle ne tiendrait pas longtemps. Elle aurait face à elle le combo gagnant le plus ingérable et imprévisible de la cité. Le jour où on allait se faire chier ça serait une super idée. Au lieu de zoner dans la cité à se faire des coups de pute, on irait en faire à la psy. Bon bien sûr je n'allais pas m'en rappeler d'ici demain mais pas grave.

Parler des psys puis de crâne d’œuf était assez déprimant. Ah tien crâne d’œuf devrait aller voir un psy, je pense que la rencontre serait très ...science fiction du style " bonjour monsieur Caldwell alors qu'est ce qu'il y a qui ne va pas" " eh bien vous savez je suis né à l'époque des dinosaures, ma mère m'a élevé au moment où le feu a été inventé". Je me faisais mon film tout seul et sincèrement j'aimais bien. Il ne manquait plus que les pierrafeu et le tour était joué. Je n'écoutais pas trop Isia j'étais perdu dans mon film mental mettant en scène une psy et Caldwellnausaurus. J'en arrivais même à rigoler comme un con.

La voix et surtout le regard hyper sérieux de Blondie me sorti de mon film comique mental. Elle n'allait pas lâcher cette histoire de torture ou quoi? Franchement j'avais castré un mec de sang froid ça aurait dû lui mettre la puce à l'oreille non? Son regard ne semblait pas me juger mais savoir lire Isia était un truc hyper compliqué. Pour vous donner une idée c'est comme essayer de lire de l’hébreu et de n'y rien comprendre ou alors tenter de déceler une lueur d'intelligence dans le regard de Trump. Vous saisissez l'idée...elle peut donc très bien me trouver un monstre comme comprendre mes actes que je n'en saurais rien.

-Selon moi je n'ai torturé que des connards, des tueurs de soldats, de civils, mais ces gens là avaient aussi des familles.

Je marquais une pause ne sachant pas trop si je devais continuer ou pas. Mais je connaissais Isia si la réponse ne lui convenait pas, elle allait me poser d'autres questions et je préférais mener moi la conversation sur ce sujet.

-Comme tu dois le savoir, officiellement la torture est interdite pendant une guerre. Mais dans les faits c'est autre chose. Au moyen orient j'ai vu des choses horribles dont je vais t'éviter les détails car j'ai déjà du mal à les gérer moi même. Quand nous choppions ces enfoirés qui avaient tué des enfants , des femmes volontairement et bien...on peut dire qu'ils mettaient longtemps à mourir et qu'ils avaient perdu toute dignité humaine... maintenant j'aimerais qu'on arrête de parler de ça s'il te plait
.

Je fus soulagé qu'on change de sujet, je n'aimais pas faire revenir mes démons à la surface. Enfin parler de l'éventuelle paternité de Kalash était un sujet de conversation assez inédit pour moi. Je n'avais jamais pensé à ce qu'il se reproduise. Peut être que oui finalement avoir plus de chiens serait utile sur la cité. Les chiens ont des aptitudes que nous n'aurons jamais. Mais ici nous étions plus intéressés par trouver de nouvelles technologiques que de nous servir des dons de ce qu'on avait sur Terre. J'ai vu des chiens entrainés trouver des explosifs dans des endroits que même un détecteur n'aurait pas pu.

-Je ne savais pas que les chiens pouvaient avoir des utilités en médecine.

La suite fut plus drôle, voir Blondie à l'eau et même pousser un petit cri me fit bien rire. Je restais sur la plateforme, amusé par la situation. C'est quand elle s'approcha que je remarquais qu'on voyait tout sous le haut. Alors là pas mal de mecs paieraient cher pour être à ma place. Tout d'un coup je rageais intérieurement de ne pas avoir ma tablette pour la prendre en photo. J'aurais pu faire payer la vision de la photo car Blondie en faisait fantasmer plus d'un.

Mais malheureusement je n'avais pas de tablette sur moi. Merde là c'était balo. Je la vis nager et s'éloigner un peu ...alors là Blondie je sentais ton coup tordu arriver. J'avais vécu toute ma vie en bord de mer et en plus nous avions une piscine chez mes parents donc le cou de vouloir battre des pieds et m'asperger désolé mais non. Je reculais sur la plateforme et esquivais l'eau.

La rejoindre dans l'eau? franchement c'était super tentant. Je voulais bien nager dans cet endroit soit disant fortement déconseillé et au pire j'allais encore atterrir à l'infirmerie. Me prendre un savon par Coralie mais j'en avais l'habitude. Seulement moi je ne voulais mouiller mes vêtements, je me déshabillais pour rester en boxer. Je n'avais aucune pudeur avec Isia. Je plongeais dans l'eau et en fait c'est vrai qu'elle était bonne, un peu fraiche au début mais finalement très agréable. Je nageais sous l'eau un moment et m'approchais de Blondie pour l’attraper par les jambes et l'entrainer sous l'eau.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Mai - 19:02
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Age : 25
√ Messages : 749

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Viens je t’emmènes au vent je t’emmènes au-dessus des gens ❞
- Panda & Isia -
CHRONOLOGIE : Vendredi 03 FÉVRIER


Le sujet était plutôt joyeux au début, enfin on se foutait de la gueule de la pauvre psy et du colonel frigide. Rha j'espère pour lui, qu'il n'aura pas à me croiser, car sinon je vais lui faire sentir la joie d'être une bonne et une vraie chaotique. Enfin bon, j'avais décidée de le prendre en grippe depuis cette histoire de blâme et cela n'allait pas changer. Bref, le sujet était plutôt ironique mais vira d'un air sombre et sérieux quand il tapa sur la torture. Il m'avait répondu, d'une manière franche et j'avais eu besoin de plus de précision. Sa première réponse, ne me satisfaisait pas vraiment, oui même les connards ont des familles, c'est peut-être ça le pire, c'est qu'ils aient réussi à trouver quelqu'un pour fonder une union. Franchement, je ne sais pas si on doit blâme l'individu ou la personne qui se lie avec cet enflure. Comment peut-on tuer des enfants et en avoir ? La transposition étant assez forte… Bref, cela me débecte. Et panda, eu la bonne idée de continuer pour satisfaire mon besoin un peu morbide d'en savoir plus.

Cela ne me surprenant pas que malgré l'interdit par différentes lois et conventions, qu'en tant de guerre cela est pratiqué avec la menace : si vous êtes chopé, on vous dénonce les gars ! Panda souhaitait plus en parler. Normal, s'il avait vu de pareilles horreurs remuées toute cette merde et secouer ne donne rien de bon.
« D'accord » Dit-je simplement. Ma main effleura son bras quelque seconde « Merci » dis-je une nouvelle fois doucement, le toisant avant de détourner le regard et changer de sujet.

M'emportant sur l'utilité que pourrait avoir des chiens pour la cité. Après, je l'avoue, je pourrais justifier tout et n'importe quoi, tant qu'on me donne la possibilité que super chien deviens papa. Cela pourrait être drôle. Après, c'est le point de vu d'une civile.

« La truffe d'un chien entraîné est plus efficace que n'importe quel détecteur » dit-je en pensant à la drogue notamment. Trouvant ça impressionnant qu'un canon pouvait sentir un ballot de cannabis enfoncé dans le rectum d'un gars ! Et puis franchement, c'est bête mais avoir des chiens pour partir en mission, surtout quand il avait beaucoup de civil, cela avait un côté intimidant et protecteur non négligeable.

Enfin bon, la suite des évènements fit que je me retrouvai à l'eau, je l'avais bien cherché et peut-être que j'avais préparé le terrain pour qu'on se foute à l'eau. Il esquiva mon jet d'eau, bon ce fut prévisible et il avait bien raison de s'en éloigner faute d'être aspergé copieusement. Je le provoquais en disant qu'il avait qu'à me rejoindre au lieu de faire le mariole sur la plateforme. Ce qu'il fit, avec son strip tease qui aurait émoustillée certaines personnalités qui bavent sur cet apollon. Pour ma part, je l'observais dès qu'il aura touché l'eau, je comptais bien le couler. Ce qui me surprenant c'est qu'il en avait rien à faire d'être en culbute devant moi. Remarque j'avais bien débarqué dans les vestiaires alors qu'il était en sous vêtement… franchement, je m'en fichais bien, je crois que même à poil, cela ne m'aurait pas dérangée.

Et quand on regarde bien, je pu constater que mon haut était transparent et cela m'indifférai tout autant. Bon, je n'ai que peu de pudeur, qu'on me voie en petite tenue, ne me faisait rarement quelques choses. Assumant jusqu'au bout. Et puis bon, je ne sais pas Panda, c'est un peu le mec qui quoique ce passe, je pourrais être nue devant lui, cela ne dérangera ni l'un ni l'autre. La pudeur semblait être une barrière inexistante. J'avais du mal à définir notre relation si cela était de l'amitié, de la haine ou un mélange des deux. Je l'appréciai réellement et pourtant il m'énervait tout aussi fortement.

Il plongea coupant ma réflexion… mince il est où ce con ? Je tournai autour de moi, pour essayer de voir une masse sombre. Sauf qu'avec l'eau profonde je ne voyais pas trop la différence. Et de toute manière je n'eue pas le temps de faire beaucoup de recherche puisque monsieur décida de me tirer sous l'eau. Je pris une grande respiration, me retrouvant dans le liquide dans ma totalité. D'un mouvement de main, je repoussai Panda, en lui ébouriffant ses cheveux en bataille, pour remonter à la surface. Dès qu'il reprit de l'air, je lui sautai dessus, pour le faire couler. Ce fut plus facile qu'à la piscine puisqu'il n'avait pas pieds.

Loin d'être en reste, on se chamailla dans le liquide comme des gamins.
« Mais tu es pire qu'un enfant ! » dit-je par pure mauvaise foi, je dois l'avouer. Et surtout pour le provoquer gentiment, sachant qu'il ne serait pas en reste niveau tacle.
« Tu vas finir au coin ! Avec le bonnet d'âne et tout le tralala ! » Je finie plusieurs fois dans l'eau, puisque moi forte que lui. Mais bon, je fus téméraire pour le couler ou l'éclabousser. J'y mettais de l'énergie pour ne pas être la nana faiblarde et avoir quand même un peu de challenge à être coulée.

Au bout d'un moment et à force de boire la tasse, je m'éloignai un peu de Panda, 1 mètre même pas pour reprendre ma respiration et calmer mes soubresauts de rire. Je fermai les yeux, les frottant, l'eau salée me les piquait un peu. Nous nous étions éloignés de la passerelle avec nos conneries. Mon maquillage avait coulé par endroit, ressemblant un peu un panda. Mais bon cela n'avait pas duré longtemps, puisqu'il était parti pour l'élément non waterproof. Après, je ne me maquillais pas énormément non plus (loin d'être un lampadaire). De mascara, un trait eye liner et du crayon, voilà souvent de couleur marron.


Je toussotai doucement mettant mon point devant ma bouche, quand soudainement, quelque chose me frôla la cuisse. Je sursautai, me tourna brusquement. Encore quelque chose…
« Panda arrête ! » Dis-je en sifflant entre les dents, je n'avais pas repris pleinement ma respiration et surtout que je voyais rien avec le sel. Je me décalai, ne voyant pas que Panda était sur ma droite et je le percutai, nouveau sursautant de plus belle quand je touchai son torse avec mon épaule. Je relevai la tête vers lui.

« Mais… » Mais qu'est qu'il fiche là ? Il n'était pas sous l'eau ? Et un autre sursaut, un truc s'enroulant sur la jambe. C'est quoi qui me fait une blague alors ? Je la secouai.
« Putain mais c'est quoi ça encore !?» j'avais parlé en français. Tout en essayant de retirer le poisson, puisque quand je mis la main dessus, cela était visqueux et râpeux à la fois… bref, pas agréable. Le machin se contractait contre moi, je saisie le bar de panda, par réflexe. Ce ne fut pas de la peur, mais de l'inquiétude. J'essayai de voir ce qui s'enroulait et cela était lourd.
« Non mais, il y a une chose qui me fait un câlin à la cuisse ! »

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.



_________________
Double comptes : John Sheppard & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Juin - 18:09
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 881
√ Localisation : Le plus souvent à l'infirmerie


Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Je n'aimais pas parler des actes de torture que j'avais vu ou fait subir. Ca me rappelait que l'homme était vraiment la pire créature sur Terre car les animaux n'avaient pas recours à ce genres de pratiques mais je devais aussi avouer que j'adorais entendre hurler ces connards, leur enlever leur humanité , les rendre encore plus bas que des vers de terre. Je n'étais pas foncièrement quelqu'un de bien et dans ces situations là je pouvais enfin être libre de qui j'étais. Par contre je reconnaissais que pour obtenir des informations la torture était inutile car le mec disait juste ce qu vous vouliez entendre. Dans ces cas vous lui demanderiez s'il a vu le père Noel il vous répondrait que oui. Par contre c'était utile pour instaurer la peur dans le camp adverse et la peur était l'arme la plus efficace qu'il m’ait été donné de voir car elle ne détruit pas le corps mais le mental.

Isia me remercia mais je ne voyais pas trop pourquoi car avais-je vraiment le choix de ne rien lui dire? Je savais qu'elle était curieuse et que pour avoir la paix autant dire ce qu'elle voulait entendre. Maintenant elle était contente et on pouvait donc passer à autre chose. Cet autre chose était l'éventuelle paternité de mon chien. Vaste débat car au fond Blondie n'avait pas tort, Kalash était un beau chien et aurait surement de beaux chiots et j'avoue que j'adorais les chiots. Après l'armée-enfin si j'y survis- je pensais sérieusement me reconvertir dans l'élevage de bergers allemands et leur dressage pour l'armée, la police ou autre.

Avoir un animal à mes côtés me calmait et puis soyons honnête un animal est bien souvent de meilleure compagnie qu'un être humain. C'est vrai qu'au final un chien dans le service médical pourrait être utile car nous étions exposés à des maladies non connues et peut être que leur flair ou instinct pourrait être utile mais difficile de dresser un animal sur quelque chose que nous ne connaissons pas.

-J'ai lu que les bergers allemands pouvaient sentir quand quelqu'un avait le cancer car la personne dégage une odeur particulière. C'est tout nouveau mais plusieurs hôpitaux s'en servent déjà au lieu de faire passer une batterie de tests aux malades. Avec un bon dressage on pourrait imaginer qu'ils soient utiles ici.

Et ouais je me documentais beaucoup sur le sujet comme quoi je n'étais pas le triple idiot que tout le monde pensait mais c'était plus simple de donner cette image. En attendant le sujet principal de notre discussion dormait à pattes fermées au soleil sur la plateforme. Je savais quand même qu'il écoutait et qu'au moindre danger il serait prêt à intervenir. Mais pour le moment il n'y avait pas de dangers en vue mais juste deux abrutis qui se chamaillaient dans l'eau à coups de vagues ou d'attaques pour se couler.

Franchement je passais un bon moment et j'aurais pas trop cru ça possible en compagnie de Blondie qui avait plus le don de m'énerver que de me faire sourire. Cette garce se défendait bien et en plus elle arrivait parfois à me couler, le combat était plus équilibré que je ne l'aurais pensé même si je n'y mettais pas toute ma force. Bien qu'elle ai le don de m'énerver je n'avais pas envie de lui faire mal sans le vouloir. Comment ça j'étais pire qu'un enfant non mais elle s'était vue?

-C'est celui qui dit qui est dis-je en lui tirant la langue.

Ok là je venais clairement de lui donner raison mais tant pis c'était drôle. Elle s'était un peu éloignée et c'est bien ça faisait une pause bienvenue dans le jeu. Je jetais un œil vers Kalash qui miracle avait bougé...il s'était couché sur l'autre flanc. J'vous jure qu'elle feignasse celui là quand il s'y mettait. Quoi Panda arrête?

-Hey j'ai rien fais, je suis même pas à côté de toi Blondie...


Ce dont elle se rendit compte quand elle me percuta, elle n'avait pas l'air dans son assiette. J'aurais bien répondu un truc méchant à l'évocation du câlin mais sa tête préoccupée m'en dissuada. Je décidais de plonger pour voir ce qu'il se passait, enfin voir était un bien grand mot car l'eau était très trouble. Et en plus le sel me piquait. Je discernais vaguement un truc enroulée autour de sa cuisse, au premier coup d’œil j'aurais dis un serpent.

Non mais sérieux à chaque fois que j'allais aller quelque part avec Blondie un serpent serait là? je savais bien qu'elle était venimeuse mais là ça commençait à faire beaucoup car en plus je ne portais pas ces bestioles dans mon cœur. Le point positif c'était qu'il était plus petit que sur Frozen, le point négatif je pouvais pas le faire imploser. Et puis depuis quand les rampants allaient sous l'eau? sur ok mais sous? Je touchais le machin qui du coup se resserra encore plus...et merde. Ce n'était pas un serpent mais un poisson, enfin je crois. Je remontais à la surface, les yeux déjà bien rouges à cause du sel.

-Surtout ne bouge pas, car à chaque mouvement il va serrer, je vais chercher un couteau.


Je nageais vite vers la plateforme, grimpais dessus et sortis un couteau de mon pantalon. Eh ouais faut toujours sortir couvert comme me le disait ma mère. Je replongeais et nageais vers Isia.

-J'espère pour toi que tu me fais confiance et encore une fois ne bouge pas.


Je replongeais sous l'eau faisant le tour de Blondie pour trouver la tête. Je ne savais pas trop à quel point l'animal serrait donc je préférais ne pas perdre de temps. J'optais pour lui couper la tête histoire de casser l'info du cerveau de la bestiole vers le reste du corps et puis se serait plus simple après pour le dérouler afin de l'enlever. Fallait que je fasse doublement vite car l'eau me piquait vraiment les yeux et j'y voyais bien sur un temps limité. Pfff c'est pas que mais je commençais à en avoir marre de lui sauver ses jolies fesses à cette casse pied surtout dans des conditions jamais faciles.

Je trouvais la tête, passais la lame à plat doucement entre la cuisse d'Isia et la bestiole. Je savais mon couteau parfaitement aiguisé mais je ne savais pas à quel point la peau de mini Kaa allait résister. Je tournais ma lame pour que le coté tranchant soit contre la peau de l'animal qui se contracta encore et tirait d'un coup sec. Mes yeux me brulaient vraiment et le couteau n'avait pas pu tout couper du premier coup, je redonnais un autre coup et la tête se détacha, je ne perdis pas de temps et déroulais l'animal pour le jeter au loin.

Je remontais à la surface en me grattant les yeux.

-Ca va ta jambe ?

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Juin - 19:52
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Age : 25
√ Messages : 749

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Viens je t’emmènes au vent je t’emmènes au-dessus des gens ❞
- Panda & Isia -
CHRONOLOGIE : Vendredi 03 FÉVRIER



Nous évoquons l'utilité des chiens pour d'autres fonctions que militaire. Et je fus franchement intéressée par la remarque de Panda, concernant les aptitudes des animaux, pour sentir les cancers. J'avais vu un article le traitant et ça m'avait donnée des idées pour l'utiliser ici. Je n'avais jamais expérimenté ce genre de pratique sur terre et je dois avouer qu'ici, cela serait bien. Au vu de toutes les toxines ou saloperie qu'on peut ramener. Rien que pour les parasites.

« Je suis d'accord. De toute manière le corps malade dégage des odeurs tellement différentes qu'une fois identifié, ont peu dressé le chien. J'ai déjà quelques idées de projets qui découles de ce qui s'est passé en janvier »
Je m'investissais beaucoup dans la recherche scientifique, pour de nouveaux procédés et autres améliorations médicales pour la cité. Quitte à être loin de la terre, on pouvait faire des expérimentations, plus poussée avec une technologie incroyable, sans parler des budgets indécents qu'on n'aurait jamais eues sur terre.

« Le sujet t'intéresse où c'est simplement tout ce qui touche les chiens ? »
Il m'avait prouvé plusieurs fois, qu'il était loin d'être le simple bidasse avec deux cerveaux sur les avant-bras et un muscle en haut. Même s'il n'avait qu'un rang encore que médiocre, s'il se montre futé et peut-être plus sage, il pourrait prendre du galon. Après tout Eversman était sergent-maître et il était bien moins intelligent que Panda. Alors, si pareil idiot pouvait être sergent, je ne vois pas pourquoi Alek ne pourrait pas.

Après bon on finit tous deux à l'eau. De toute manière elle nous faisait de l'œil la coquine. Il aurait été fort surprenant qu'on soit restée sur la digue. Je m'amusais comme une petite folle, ne voulant pas mordre l'eau aussi facilement. J'adorai me chamailler de cette façon. Et panda, n'était pas en reste me rendant coup pour coup. Un cercle vicieux, puisque chacun allait dans la surenchère. J'avais les yeux qui piquaient un peu, à cause du sel et la gorge sèche due aux quelques tasses qu'il m'avait fait boire. Je poussai le jeu, jusqu'à le provoquer un peu sur sa gaminerie. Je pouvais parler je n'étais pas mieux, mais un peu de mauvaise foi ne coûte rien. Et bien entendu il me répondit à la hauteur de notre maturité combinée. Je rigolai de bon cœur.


Je m'éloignai pour tousser, j'avais avalé de travers de l'eau et cela me brûlait les poumons. Et puis, une petite pause dans nos jeux énergiques ne faisait pas de mal. Depuis dix bonnes minutes, nous étions à fond à nous faire couler. Je comptais bien m'allonger sur le dos et faire la planche, pour profiter un peu, rien à faire des interdits, quand la cours de récréation revenue sérieuse. Quelque chose était accrochée à ma jambe. Je veux, bien concevoir qu'on désire me câline, mais quand même !

Naturellement, j'accusai Alek, qui ne comprit pas…J'aurais préféré que ce fut une blague de mon compagnon de jeu, que de constater qu'un poisson s'était émarouché de moi ! Je lui offris une petite moue contrite en comprenant ce qui était autour de moi. Ce n'est pas de chance, c'est chiant ! Je sentais l'animal se serrer contre ma cuisse et essayer de m'entraîner vers le fond. Les pressions, n'étaient pas assez forte, pour que je ne puisse pas lutter, au contraire. Si je nage jusqu'à la plateforme, je pourrais prendre mon scalpel ? À oui, mince, je suis en civil et non en blouse.

Panda plongea direct, pour voir ce qui clochait, je me maintenue en la surface, attendant qu'il remonte. Je sentie la bestiole se resserrer un peu plus. Mais, il lui faisait quoi ? Des bisous ? En tout cas cette saloperie me serait avec passion. J'eue une grimace de douleur. Panda, remonta à la surface, me disant de ne pas bouger. Ah, bon, je vais donc attendre que mon sauveur fasse son œuvre alors. Loin, d'être paniquée je hochai la tête, grimaçant quand le serpent marin, me serra une nouvelle fois. Décidément il allait être le super héros qui me sauvent les miches à chaque fois !

« Oui, aussi étonnant que cela puisse être, tu es l'une des rare personne qui a ma confiance » dis-je sérieusement sans une once d'humour. Mon regard se planta dans ses prunelles quelques secondes avant qu'il ne plonge. Je m'efforçai de ne pas bouger ma cuisse. Je n'avais pas peur, juste une crainte, puisque c'est celle qui avait été transpercé il y a un an par un droïde sur la terre sans jour. Et j'aimerais que cette cuisse reste intacte. Je sentis l'animal se contracter, signe qu'il n'était pas d'accord, de se faire trouer ou enlever quelque chose de son anatomie. Là, je commençais vraiment à avoir mal ! Je me mordis la langue, pour ne pas pousser un petit gémissement.

Une fois, l'apprentie chirurgien eu fini d'opérer, il remonta, jetant un corps flasque et brun, plus loin. Je fus soulagée de ne plus sentir la pression sur ma cuisse. Par contre, j'avais un peu mal, comme si le sang avait été coupé. Bonjour les fourmis ! Je posai une main sur son épaule, pour me maintenir et faire bouger ma cuisse. Cela était douloureux.

« Hum ça va » c'est mal de mentir Isia, mais la fierté…Je tournai la tête vers lui, le regardant dans les yeux « Merci. Ça commence à devenir une habitude. Je vais te trouver une cape pour être assortie à super chien » dis-je avec humour, signe que je n’étais pas le moindre du monde perturbé, comme l’aurait pu l’être une nana où une personne normale.

Je nageai vers la plateforme, pour me hisser. J’étais en pantalon et je devais voir les dégâts. Je ne pouvais pas remonter mon slim, jusqu’à la cuisse… bon, tant pis, je me fiche qu’il me voie en sous vêtement, même si c’est un tanga en dentelle. De toute manière, on voyait par transparence mon soutien-gorge. Je me levai, retirant mon pantalon, pour observer les dégâts sur ma cuisse. Elle était rouge mais surtout j’avais une guirlande de bleus sur celle-ci. En touchant, ce fut assez douloureux.

« Si même les poissons veulent me câliner, je n’ai pas fini… » Dis-je simplement, alors que Kalash venait me renifler. Je lui passai une main dans le pelage pour le caresser et le rassurer. Je pris mon bas, pour l’étaler au soleil, qu’il sèche un peu, quitte à être en petite culotte. Après, ma chemise, me couvrait. Je m’assis sur le rebord, mettant les pieds dans l’eau, observant de mes yeux rouges l’eau. Il était solitaire. Je relevai le regard vers Panda, qui avait les pupilles albinos.

« Il semble être seul. Si un autre s’accroche à toi, tu pourras être heureux, d’avoir un chirurgien avec toi et non une secrétaire » Je lui fis un sourire amusée. Je me serais bien re baigné, mais ma cuisse me chauffait un peu, donc j’attendais de voir s’il y aurait une réaction, ou si seulement des bleus allaient apparaître en plus. « Tu veux continuer à nager, faire la farniente, ou rentrer ? » Pour ma part, j’avais fini mon service. Après, s’il voulait être tranquille, je ne vais pas l’embêter plus. Je suis peut-être une casse pieds, mais je ne suis pas du genre à être relou. J’appréciai sa compagnie et l’embêter mais pas de lui imposer encore plus ma présence, si cela commençait à l’emmerder. Pendant, que je parlais, j’essorais mes longs chevaux.


code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.



_________________
Double comptes : John Sheppard & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Mar 4 Juil - 16:37
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 881
√ Localisation : Le plus souvent à l'infirmerie


Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Je ne voyais pas trop le rapport entre ce qu'il s'était passé en janvier dernier et la discussion présente. Faut dire aussi que je n'avais pas trop suivi les résultats de l'enquête, j'étais trop occupé à sauver mon cul du courroux de crâne d’œuf ridé. J'avais quand même entendu parler d'une histoire de drogue. Elle pensait pouvoir repérer les gens drogués avec l'odorat d'un chien? Je ne savais pas si c'était possible mais je pense qu'on était très loin de savoir la capacité réelle de l'odorat des chiens.

"-Je m’intéresse aux capacités sensorielles des chiens. J'espère pouvoir me reconvertir dans ce domaine après mes années de service. Plus je passe du temps avec Kalash plus je me rends compte qu'ils ont des capacités qui pour nous humains tiennent limite de la magie. "

Le seul truc qui me chagrinait dans ce beau projet c'était que j'allais devoir reprendre des études. Je me voyais le cul vissé sur une chaise à apprendre tout ce qui était biologie animale. Je pourrais sauter les cours de comportement canin car je pense que je n'avais pas besoin comment faire pour interagir avec un chien. Par contre question anatomie je n'étais pas calé et là il allait falloir que je sois un pro si je voulais comprendre comment ils utilisaient leurs sens.

"- Si tu veux on peut faire des expériences avec Kalash"


Alors là miracle pour une fois je faisais une proposition très sérieuse à Isia sans qu'il y ai d'anguilles sous roches planquées quelque part. Nous voulions tous les deux faire des recherches en utilisant les chiens et Kalash était un spécimen agréable à travailler. Il n'était pas têtu, il aimait apprendre donc autant profiter de ses qualités. Comme quoi tel maître tel chien n'était pas tout le temps vrai.

Isia lui fit un grand sourire ravie de sa proposition, elle semblait emballée de pouvoir travailler avec le chien. Et peut-(être même le maître soyons fou ! Même si elle craignait pour les biens de son laboratoire…
« Oui pourquoi pas ! Faudrait que je travaille avec plusieurs chiens pour avoir des résultats concluant. Je reviendrais vers toi. Mais surement dans plusieurs moi. Merci Panda



La suite était quelque chose de très prévisible pour qui nous connaissait. De l'eau donc plouf, nous deux donc bagarre. Cette peste blonde se battait de la manière la plus déloyale possible mais ça ne m'étonnait pas. Et je faisais pas mieux car à la guerre comme à la guerre et avec Isia pas de pitié. Au bout d'un moment je reçus l'aide inattendu d'un machin à écailles venu se frotter et s'enrouler autour de la jambe de Blondie. J'aurais pu la laisser là...et l'idée avait fait plus que me traverser l'esprit mais de voir qu'elle n'était pas rassurée m'avait coupé dans mon élan de sadisme gratuit.

C'était pas possible quand même cette fille était un aimant à emmerdes et chaque fois avec des bestioles que je détestais. Un paratonnerre à conneries ou alors elle était greffé sur un concombre. Dans tous les cas c'était à bibi de lui sauver les miches...miches que je n'avais vu soit dit en passant. Sur un ton plus sérieux j'étais assez étonné qu'elle me fasse réellement confiance mais là elle n'avait pas le choix. Je n'avais jamais vu ce genre de bestioles avant mais je commençais à m'habituer à être surpris par la faune et à devoir la tuer. Moi qui aimait les animaux...

"- Tu faisais comment pour survivre avant que j'arrive?"
« Je me faisais moins attaqué ! Tu attires la poisse !

J'étais en droit de me poser la question car là ça commençait à faire pas mal de fois que je devais jouer le sauveur. Ce n'état pas un rôle que j'affectionnais trop. En plus elle me prit même pour une bouée afin de bouger sa jambe. Putain j'avais tous les mauvais côtés d'être en couple sans en avoir les bons....c'était donc ça l'amitié homme/femme...quelle arnaque. Cet incident venait de marquer la fin de la baignade. Je laissais Isia passer devant pour monter sur la plateforme. Et là Blondie se déssappa comme si de rien n'était, je n'allais pas dire que je ne regardais car ça serait mentir mais je remarquais aussi les bleus fait par l'animal.

"- Faudra un jour qu'on m'explique pourquoi tu as autant de succès...même auprès de la faune locale, ça reste un mystère pour moi.
« C’est mes phéromones, je suis tellement bonne que tout être vivant est attiré par moi ! Sauf les Panda, ils ne savent pas se reproduire c’est bien connu Elle lui fit une grimace

Cette réplique était pleine de mauvaise foie car Isia était une belle femme mais l'occasion était tellement belle de lui envoyer un clash que je n'avais pas pu résister. Je me hissais à mon tour sur la plateforme car j'avais vraiment mal yeux et je voulais éviter que ça empire. Je me maudissais de rien avoir pour prendre de photos car un cliché d'Isia trempe en train de s’essorer les cheveux en petit tenue aurait pu être vendu pour très cher. Je serais devenu le Roi des mecs de la cité pour avoir un cliché pareil. Pfff tant pis quoi que...je fouillais dans les poches de mon pantalon et trouvait une tablette.

De un comment j'avais pu oublier ça et de deux qu'est ce que je foutais avec ça dans mon fut' alors que j'étais au sport. Ah oui j'avais prévu d'aller faire un parcours avec Kalash et de le filmer pour voir comment il se comportait à tête reposée. Isia étant de dos j'eu tout le loisir d’attraper la tablette et de prendre une photo d'elle. MOUHAHAHAHA j'allais devenir riche. Je rangeais mon précieux à nouveau dans une poche de mon pantalon.

"- J'avais prévu d'aller entraîner Kalash donc je pense y aller. Il s'est bien reposé, il sera donc en pleine forme. Mais on pourra refaire un moment comme ça un de ces quatre, c'était très sympa
« D’accord. Oui ce fut sympas. Elle ne se doutait pas qu’il avait fait eu la folie de prendre une photo. Et quand bien même, elle s’en foutait…quoique si elle l’apprend il va avoir une vengeance terrible.

Vu le soleil de plomb qu'il faisait j'avais séché assez vite, je remis donc ma tenue noire de men in black. Je prenais Kalash dans mes bras pour le hisser sur le rebord. Bordel ce qu'il était lourd ce chien. Je me hissais à mon tour. Isia en avait encore pour un moment à sécher je pense et je n'avais pas envie d'attendre. Il fallait vraiment que j'aille entraîner Kalash et ensuite j'avais une photo à monnayer.

"- A la prochaine Blondie et merci c'était une super idée de venir ici
« A plus Panda ! Elle se tourna, pour lui sourire, avant de s’allonger sur les digues, profitant du soleil.

FIN 04/07/2017

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Les autres ailes de la Cité :: Digues-