Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Hermanas Forever

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2033
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Hermanas Forever Mer 3 Mai - 11:48
*Aujourd’hui, je chasse mi Hermana !!!
Ma chérie a mi, oui !
Et te fais pas d’idées toi, hein !!

Elle sait bien que je suis ici, sur Atlantis, et elle est même pas venue me souhaiter bienvenue. Elle a raison d’ailleurs ! Parce que moi j’ai si hâte que je lui aurais bien fait un gros calin devant tout le monde. Mais elle aimera pas. Je sais qu’elle aimera pas !

Le problème, ben c’est qu’elle est major là et c’est son terrain à elle. J’ai peur qu’elle me rejette mais il y a pas de raison. Parce que c’est mi Hermana et je suis sûre que je lui manque !

D’ailleurs, elle aurait pas le coeur de faire comme le vilain méchant Caldwell et m’envoyer en prison parce que je salue par un calin non ?
Le respect y est hein ?!? Mais en même temps, elle, elle aime pas les bisous. Ni les calins. Ni la joie et le bonheur…

Enfin, si, bien sûr, elle aime comme tout le monde. Mais elle fait comme si c’était pas vrai. C’est pour être un bon officier. Une dure de dure. Mais pas comme le vilain méchant Caldwell hein ?!?

Hannnnnn ! C’est lui qui lui a donné la maladie du “bouboude”.
Vilain Caldwell ! Pas mi hermana, pas question !!!*


Nelly agrippa un soldat qui passait par là, lui accrochant le bras.

Eh ! Les quartiers de mi hermana, ils sont où ?!?

Hein ? Fît son interlocuteur d’un air bête.

Elle sortit la photographie du major Frei de sa poche.

Mi hermana ! Elle est quelque part par ici mais je trouve pas la chambre. C’est quel étage ? Combien de marches à monter ? Combien de kilomètres à parcourir pour prendre mi hermana dans mes bras !!!! Ah, depuis tout ce temps que j’attends ! Elle a même pas répondu à mes e-mails en plus, tu sais. C’est pas sympa hein ? Pas vrai que c’est pas sympa quand on répond pas ? En plus je m’inquiétais pour elle parce que...


Le soldat écarquilla les yeux en reconnaissant le major puis écouta Nelly sans parvenir à en placer une. La jeune se perdait sur son monologue et enchaînait après chaque questions. Si bien que le soldat abandonna toute idée d’échange et se contenta de pointer un escalier du doigt. Nelly hocha la tête et s’élança pratiquement en courant. Le soldat secoua négativement la tête, se demandant sur qui il venait de tomber, et demeura dubitatif sur le potentiel lien entre elle et le major.

*Moi, je vais lui faire un gros bisou sur le front.
J’l’ai promis à Appolo d’ailleurs. J’ai acheté le rouge à lèvres rien que pour l’occasion !
Et il m’a coûté cher en plus !

Grosse surprise pour mi Karola. Il faut “marquer le coup”, comme ils disent. Mais bon, pas de témoins hein ? Sinon elle sera colère. Faut pas mettre mi Hermana en colère !*


L’hispanique termina sa course devant la porte de la chambre.
Elle regarda à gauche, puis à droite, et sortit son maquillage : Un rouge à lèvre puissant couleur pétard qui contrastait terriblement avec son visage d’ange. Le morceau de miroir devant les yeux, elle fît un tracé parfait en chantant gaiement un air espagnol trahissant son impatience dévorante. Elle dansait littéralement un pied sur l’autre, trépignant devant la porte qui s’ouvrit soudainement devant elle, dévoilant un militaire qui s’immobilisa. Le gradé était en train d’ajuster sa veste et interrompit son mouvement lorsqu’il la vit avec son maquillage.

Il regarda Nelly et elle le regarda.

Il la regarda, elle le regarda avec un sourcil arqué.

Il la regarda, elle éclata de rire en disant :

Oh !!! Mi Hermana à un copain !!! Mais c’est génial ça ! Moi qui avait peur qu’elle finisse toute seule. C’est horrible la solitude hein ?

L’homme ne sut quoi répondre. Loin d’être à la Caldwell, il ne la rabroua pas pour son côté trop personnel vis à vis du grade et se contenta de lui demander de quoi elle parlait.

Le major ! Mais je veux pas déranger, hein ! Arriver comme un cheveux sur la soupe, c’est pas bien.

Le major Frei…?

Si !!!

Ses quartiers se trouvent au bout du couloir.


En fait, j’ai rien dit. Mi hermana, elle est parfaite !

Nelly se retourna vivement pour fixer le bout du couloir avant de revenir sur lui. Elle fourra son rouge à lèvre dans ses poches et le prit dans ses bras, veillant à protéger la veste du rouge avant de déclarer :

Je vous aurais bien fait un bisou pour dire gracias mais je peux plus ! Et puis le salut militaire, je le travaille encore !

Puis elle tourna brusquement les talons pour faire le siège de la porte de Karola Frei. Après quelques minutes, Nelly vérifia que personne ne regardait dans sa direction. D’ailleurs le couloir était maintenant vide. Elle passa la main sur le capteur lantien pour signaler sa visite, trépignant des pieds comme un enfant le jour de noël.

Dès que mi Hermana ouvre la porte...je lui saute dessus !
Je m’accroche à elle et je lui fais un énormeeeeeeeeeeuh bisous sur le front !
Ah, là ! J’entends du bruit ! Vite !!! Elle vient !!! Mi Hermana arrive !!!


Attention !!! La porte s’ouvre et….

HERMANAAAAAA !!!!

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2033
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Hermanas Forever Mer 3 Mai - 11:51
Fraîchement débarquée sur Atlantis depuis à peine 2 jours, Karola avait des tas, des tonnes de choses à faire. Entre les dossiers à lire, les e-mails à traiter, les entretiens à passer et les réunions concernant la nouvelle direction mise en place dans la cité, la jeune femme n’avait plus une minute à elle. C’était radicalement différent du mois qu’elle avait passé sur le site Alpha où le rythme de vie et l’ambiance n’avaient rien à voir. Heureusement, Atlantis était son foyer aussi elle n’appréhendait nullement le retour à la maison et au travail. Bien au contraire, elle avait hâte car tout cela lui avait manqué. Elle allait pouvoir retrouver ses repères et ses habitudes.

Elle avait été fort bien accueillie à son retour et aussitôt sollicitée. Le seul moment de détente qu’elle avait pu s’accorder avait été ce déjeuner avec Sheppard qui avait tout de même eu pour but de discuter de travail. Mais se retrouver en compagnie de cet homme qu’elle appréciait énormément lui avait fait du bien.

Autrement, débordée par le travail, elle ne s’autorisait que quelques heures de sommeil par-ci, par-là qu’elle effectuait dans son bureau et quelques minutes pour prendre sa douche dans ses quartiers. Elle venait tout juste d’en sortir et de finir de se changer quand on sonna à sa porte. Intriguée, n’attendant pas de visite, elle jeta un regard à sa montre se demandant s’il elle n’avait pas passé tellement de temps sous l’eau qu’elle en avait raté le début de sa prochaine réunion et qu’il avait fallu venir la chercher. Mais non ce n’était pas le cas, elle avait encore du temps devant elle.

Ajustant son uniforme, elle se dirigea vers la porte et leva la main machinalement vers les cristaux pour ouvrir la porte à un véritable ouragan qui se déversa sur elle. Surprise et ne comprenant pas ce qui se passait, Karola laissa échapper une exclamation d’étonnement. Quelqu’un se jeta littéralement dans ses bras. Heureusement, elle parvint à maintenir son équilibre et à ne pas tomber. Tant bien que mal elle repoussa la personne qui faisait quant à elle tout son possible pour la maintenir contre elle et dans la bataille, elle sentit qu’un baiser appuyé lui était donné sur le front.

- Mais qu’est-ce que… ?!!

Finalement, elle parvint à se séparer de la sangsue qu’elle réalisa à ce moment-là être Pile-Poil. Mais que faisait-elle là ? Se demanda Karola qui se rappela tout de suite après avoir vu son nom sur la liste des agents de liaisons du Dédale qui avaient rejoint la cité. Détail qui avait son importance étant donné les élans de cœur éprouvés par la jeune femme à l’encontre de Karola mais qu’elle avait totalement oublié. Karola observa Pile-Poil les sourcils froncés, mécontente d’avoir été ainsi agressée.

- Qu’est-ce qui vous prends, Bricks ?

L’appeler par son nom de famille était un moyen pour elle de remettre un peu de distance entre elles et de lui faire comprendre qu’elle avait peut-être un peu dépassé les bornes. Mais cela ne semblait pas avoir d’effet. Nelly lui offrit son plus beau sourire, parut un instant ennuyée qu’elle le prenne mal, puis revint à la charge en ne pouvant s’empêcher de lui faire un calin. Cette fois-ci de manière moins rude. Juste l’espace d’un instant. Karola se raidit quelque peu mais se laissa faire, sans bouger.

Oh, mi hermana, je t’ai mise en colère ! Pardon, mais tu m’as tant manqué ! Depuis que le vilain méchant Caldwell a osé te mettre en prison. Et que je ne pouvais pas te voir. Prohibido qu’il m’a dit ! Et puis quelqu’un avec qui je m’entends bien m’a dit que tu avais eu des galons de capitaine dans le mess et que ça avait pas l’air d’aller.

Elle fit les cents pas rentrant carrément dans ses quartiers, ce qui ne manqua pas d’étonner Karola qui ne l’avait pas invitée à rentrer mais elle était persuadée qu’elle n’aurait pas écouté ses protestations, Pile-Poil était beaucoup trop occupée à déverser oralement son inquiétude ce qui la rendait totalement hermétique.

J’étais très inquiète, vraiment très inquiète. Galons pour mi Karola, c’est muy importante ! Alors j’ai cherché de l’aide pour ti : UN CHEVALIER !!!!

Elle la regarda pendant que le major la laissait vider son sac car c’est seulement après cela qu’elle pourra avoir l’occasion d’en placer une.

Si, c’est vrai ! Un chevalier des temps modernes, un anglais très gentil. Il m’a donné de bons conseils. Mais...euh... le vilain Caldwell n’a pas apprécié alors il m’a jeté en prison. Comme toi avant, tu imagines ?!? Mi en prison !


Ces mots ne laissèrent aucun doute sur l’identité de ce “chevalier”, ce ne pouvait être qu’Hoffman. Mais qu’entendait-elle par “bons conseils” ? Et surtout, qu’avait-elle pu bien demander ?! Elle ne doutait pas que le professionnalisme d’Alexander l’ait empêché de révéler quoique ce soit de confidentiel mais elle savait aussi que la curiosité de Nelly à son sujet était sans bornes. Finalement, après avoir fait un tour complet dans la chambre, elle revint lui faire face. Tremblant sous l’envie de la prendre de nouveau dans ses bras.

Alors vu que j’étais inquiète pour toi. Et que je veux voir si ça va ! Je suis venue, vu, et bisu ! Non bisouter….Non..Euh..embrassé ! Voilà !

Karola recula discrètement d’un pas, tentant de se réapproprier son espace vital. Elle n’avait toujours pas ouvert la bouche et finalement ce n’était pas plus mal. Laisser l’hispanique s’exprimer lui avait permis de mettre un peu d’eau dans son vin et d’éponger un peu l’affront qu’elle lui avait fait. Nelly dansait pratiquement sur ses pieds, les mains jointes en prière, avant de déclarer d’une voix plus basse et pleine d’espoir, limite suppliante :

Je peux te faire un autre mimo ?

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2033
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Hermanas Forever Mer 3 Mai - 11:53
Karola esquissa un autre pas en arrière mais elle ne voulait pas non plus vexer la jeune femme dont le seul défaut était d’être bien trop spontanée. Elle délaissa son air en colère pour en adopter un un peu plus avenant, neutre mais pas trop dur. Le maximum pour une Karola pas du tout habituée à ce genre d’élans d’amour surtout de la part d’une quasi inconnue.

- Ce ne serait pas approprié, Pile-Poil. Les règles sur Atlantis ne sont pas les mêmes que sur le Dédale.

Sentant poindre une lueur de désespoir dans son regard et pour éviter de la voir essuyer ses larmes sur son épaule elle enchaîna en lui désignant un fauteuil pour qu’elle puisse s’y asseoir. Karola était peut-être quelqu’un de froid dans ses rapports avec les autres, elle n’était pas non plus une sauvage. Elle ne pouvait pas renvoyer la pauvre jeune femme qui venait tout juste d’arriver et qui ne devait peut-être pas encore avoir trouvé ses marques. En tant que second responsable militaire il était aussi de son devoir de l’accueillir comme il se devait. Elle se mit assise face à elle et pris une grande inspiration pour lui poser une question qui pouvait paraître anodine pour d’autres mais qui relevait un peu d’un effort pour elle.

- Si tu me racontais ce qui t'amènes ici et comment se passent tes premiers jours ?

Pendant un instant, Nelly considéra la marque de rouge à lèvre parfaitement réalisée sur son front et évita de fixer l’endroit directement. Il serait dommage que le major découvre la surprise et l’efface tout de suite. D’ailleurs, pour son plus grand bonheur, elle acceptait de discuter avec elle. Mais à la toute première question, Nelly haussa les épaules, comme si la réponse était d’une évidence limpide et déclara d’un air enfantin :

Mais... je suis là por ti !!!

Un grand sourire avant qu’elle n’ajoute :

C’est vachement grand ici ! Je me perds partout ! Surtout avec ce placard à balai bizarre. Il y a une carte de la cité avec des points rouges et BOUM ! Je me retrouve de l’autre côté. Une heure de marche j’ai mis pour revenir.


Elle tapota ses cuisses.

J’ai des courbatures partout ! C’est marrant. C’est pour faire de l’exercice c’est ça ?!? Et puis j’ai récupéré mon paquetage, ma dotation et tout et tout...mais j’ai perdu mes quartiers. Je sais plus où c’est ! Mais il y a bien quelqu’un qui va m’aider !

Si Karola le voyait venir, elle ne pourrait l’esquiver…

Tu voudras bien me montrer ?!? Il y a plein de chose à faire il parait. Même qu’il y a une piscine en plus ! Si tu veux on y va ensemble et on comptera les garçons qui te matent le popotin ! Et on fait une partie de handball dans l’eau !

Elle fît mine de réfléchir pendant que Karola était en train de mentalement trouver des excuses pour éviter une telle corvée. Supporter Nelly quelques heures relevait d’une épreuve pour elle, surtout après avoir été enfermée près de deux heure avec elle sur le Dédale. Non pas qu’elle ne l’appréciait pas, mais disons que sa tendance à être beaucoup trop proche d’elle rendait les choses compliquées.

Ou alors l’armurerie ? Tu aimes bien les pistolets toi ! Tu peux m’apprendre ? Moi je suis nulle, il faut que je m’entraine. Il y a tout un tas de boutons sur la mitrailleuse carrée, je sais pas sur lequel appuyer !

Sur ce dernier point, il ne faisait pas de doute qu’elle déconnait. Pendant l’espace d’un instant, Nelly considéra Karola d’un air ravi, comme un rêve qui se réalise et dont on ne perçoit pas la réalité. Tandis que le major de son côté ne savait plus très bien quoi lui dire ni quoi lui répondre, encore une fois elle ne voulait pas la froisser. Alors elle laissa les choses en suspens, persuadée que le moment venu elle trouverait bien une excuse pour échapper à ses griffes. Puis après être un peu redescendue sur terre, Nelly lui demanda :

Toi ça va ? Tu as les galons de Major ! Tu as puni le vilain méchant Caldwell ?!?

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2033
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Hermanas Forever Mer 3 Mai - 11:58
Le vilain méchant Caldwell ? Si le colonel apprenait qu’elle parlait de lui en ses termes, aucun doute qu’il l’a renverrait sur Terre à coups de pieds aux fesses depuis la plateforme du Dédale. Cette manière de l’appeler révélait bien son côté enfantin qui voyait les choses de manières manichéennes. Elle esquissa un sourire avant de l’observer attentivement et de lui répondre calmement.

- Le colonel Caldwell n’est pas un vilain méchant, c’est un homme qui aime son travail et qui le fait bien. Il n’a fait que respecter le règlement.

Son visage s’assombrit quelques secondes car cela réveillait en elle les souvenirs des manquements au code militaire qu’elle avait commis et de la dure punition qu’elle avait subie et qui l’avait considérablement marquée. Il lui sembla alors important de mettre Nelly en garde, car Karola savait que quelque part, sa position l’avait protégée mais ce ne serait certainement pas le cas de l’hispanique.

- Tu dois faire attention à ta manière de t’exprimer avec tes supérieurs. Surtout dans certains contextes. Si tu n’es pas prudente cela pourrait te porter plus préjudice qu’un simple séjour en cellule.

C’était une mise en garde plus qu’un conseil. Karola ne savait pas trop comment formuler tout cela car elle avait littéralement l’impression d’avoir affaire à un enfant. Néanmoins, elle ne doutait pas que Nelly comprendrait car elle était une adulte et si elle était arrivée jusqu’à Atlantis c’est qu’elle disposait très certainement de multiples talents. Etant donné l’affection qu’elle portait au major, il y avait certainement plus de chances pour que le message porte ses fruits. Elle regarda distraitement sa montre pour s’assurer qu’elle n’était pas en retard.

- Il n’y qu’avec toi et le chevalier que je me confie. Je ferais attention, oui…promis !!!


Nelly suivit le regard de Karola jusqu’à sa montre et s’attrista.

- Oh, tu veux partir, déjà ?!? Bon, je me lance alors : tu veux bien faire une soirée pyjama avec moi un jour ? Dis oui !!! Juste nous deux ! On regardera des films en mangeant des popcorns ! On mettra même des films de gueguerre si tu veux ! Parce que c’est bien de travailler mais faut reposer el cerebro aussi ! Le dodo accroupi...comment ça se dit déjà...Méditation !! Ben ça fait pas tout ! T’es encore seule avec ça, alors qu’une soirée pyjama entre hermanas...ça te fera beaucoup beaucoup de bien ! Moins de pression dans ton bidou, je te jure !

L’idée même de partager ce petit moment avec le major semblait lui mettre des étoiles pleins les yeux. Son sourire en était même béat. Tandis que Karola de son côté s’était raidie et avait collé son dos à son dossier comme pour s’éloigner un peu d’elle. Avait-elle bien entendu ? Une soirée pyjama ? Et puis quoi encore ?! Heureusement qu’elle n’avait pas mentionné des bigoudis et une séance manucure sinon Karola ignorait comment elle aurait pu réagir. Là, elle pinça les lèvres et rabattit sa manche sur sa montre en maîtrisant parfaitement ses gestes. Elle commençait à cerner un peu la jeune femme face à elle et elle savait qu’elle ne parviendrait pas à s’en débarrasser aussi facilement et qu’elle martelait jusqu’à ce qu’elle ait eu ce qu’elle voulait. Après tout, elle l’avait bien suivie jusqu’à Atlantis.

- Je ne suis pas sûre d’avoir le temps pour une soirée pyjama.

- Il faut jamais dire non sans avoir essayé au moins une fois hein ???

Karola marqua une pause, voyant déjà une lueur de tristesse jaillir dans le regard de Nelly alors elle lui coupa toute tentative d’essayer de la convaincre en enchaînant.

- Par contre, je crois pouvoir m’en dégager pour une séance de méditation. C’est toujours mieux que rien.

Sous entendu avec elle pour lui faire plaisir et surtout pour faire un compromis. Elle n’avait nullement l’intention de participer à une soirée pyjama, ce n’était absolument pas son truc. Par contre, elle pouvait bien lui accorder un peu de temps pour lui apprendre la relaxation, aucun doute que cela lui ferait le plus grand bien. Étant donné qu’elle venait d’accepter de passer du temps avec elle, Karola se prépara mentalement à recevoir des effusions de joie.
Sur le coup, Nelly semblait hésitante, se disant que la méditation serait surement un poison pour son hyperactivité. Mais en même temps, passer un moment avec l’hermana de son coeur, c’était quelque chose impossible à refuser.

- Si je dors la première fois, tu ne me bouderas pas n’est-ce-pas ? Et puis tu dis non pour ce que je propose, moi, mais tu finiras par accepter un beau jour. Il y a bien quelque chose qui te plaira que de t’assoir dans le noir et le silence, si ?

Elle tendit ses bras pour lui faire un câlin et se ravisa au dernier moment, se rappelant de ses premiers propos. Un bel effort pour une personne aussi spontanée que Nelly et qui avait tendance à agir sous l’effet de ses émotions. La jeune femme montrait là qu’elle n’était forcément “qu’une gamine”, bien au contraire. Karola restait persuadée que derrière cette personnalité fantasque se cachait une femme bien plus intelligente que l’on pouvait le soupçonner et qu’elle pouvait le laisser croire.

- Qu’est-ce que je dois amener pour faire la méditation ? Des bougies ? De l’encens ? Pas des bonbons et des gâteaux quand même !! Oh, je suis tellement contente mi hermana !!!

Le calme dont faisait preuve Karola jurait face à l’exubérance de Nelly et à vrai dire cela commençait à un peu épuiser le major qui n’avait pas l’habitude de parler avec ce genre de personne. Elle avait l’impression que l’hispanique lui pompait son énergie pour l’absorber. Aussi elle avait un peu hâte de s’en débarrasser. Elle se leva tout en continuant de la regarder.

- Tu n’as besoin d’amener qu’un tapis, ça suffira largement. Je m’occuperai du reste. Je te contacterais dès que j’aurais un moment de libre.

La jeune femme se leva pour rejoindre la porte. Elle regarda une dernière fois, et très discrètement, l’empreinte de ses lèvres sur le front de Karola, puis demanda avec un sourire ravi :

- C’est promis ?!?

- C’est promis.

Sa main effleura les cristaux et la porte se déverrouilla. Cela ne l’enchantait pas forcément mais elle mettait toujours un point d’honneur à tenir ses promesses, même si le facteur Pile-Poil entrait dans l’équation. Qui sait, peut-être finirait-elle par effectivement aimer ça.
Nelly lui fît une bise fugace sur la joue, déclarant à la volée :

Celle-là, je peux pas l’empêcher mi hermana !


Puis après un large sourire qui lui servit de conclusion, elle s’en alla en sautillant comme une enfant, réprimant difficilement des grands gestes de bras en signe de victoire. Un genre de “hourra” d’un gamin qui a reçu ce qu’il espérait pour noël. Nelly disparut à l’angle d’un couloir et le bruit de ses petits sauts s’oublièrent dans le silence.
Le calme était de retour...

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Hermanas Forever

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Love me now or hate me forever!
» FLEUR ✤ forever young
» -Claire-"Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit" Serdy forever.~
» La Forever Académie (Forum RPG)
» [Complet]Yun conquiert Kanto ~ Moemon Forever v3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 4 - Quartiers du Personnel-