Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Souvenirs souvenirs ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 03/04/2017
√ Messages : 34
Naalem Lays
Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Souvenirs souvenirs .... Ven 16 Juin - 18:01


Souvenirs souvenirs ...Avec la princesse Kara Aiolos Chronologie 16 juin 2017


Bon mais ce n'est pas tout, c'est qu'on se fait chier ici, quand on ne part pas en mission où quand on m'empêche de faire mon job ! Je tourne en rond depuis dix putains de minutes, car l'autre clébard de service, est partie me chercher un tube d'énergie et qu'il n'est pas fichu de revenir rapidement ! Je te jure pourquoi on est des branques pareilles !

Je bossais une forme de réacteur portatif et pour cela j'avais besoin des « tubes » de cet inventeur sur Faria ! J'en avais acheté (pour une fois légalement) trois afin de tester leurs puissances et j'en ait ravie ! Mes prototypes marchaient et Druan, m'avait demandé d'en construire plusieurs pour les équipes. Et surtout, pour en avoir sous le coude. Et avant d'en faire plusieurs, il y avait le test final ! Et j'avais besoin des tubes pour réaliser mon test. Et c'est idiot de larbin, m'était trois plombes !

Tel un lion, je fulminai, je n'avais pas que ça à faire ! Soudainement, je vis la tête de l'autre homme cheval si peu agréable à voir, qu'il pourrait faire office de stérilisateur tellement il était laid ! Rien que de le voir, je sens mes spermatozoïdes mourir !

« Eh bien ? Tu as trouvé une minette à mâter ou quoi ? » Le mot minette n’était pas pour qualifier une femme dans son corps entier, mais juste une partie bien précise. Ce mec, c’est le petit pervers qui bave dès qu’il voit un bout de peau dépassé outrageusement d’un vêtement ! Faut dire qu’il n’y a personne pour lui vider le poireau aussi.
«Euh non non… mais j’ai une bonne nouvelle Naalem ! »
« Tu vas te suicider ? »

Il se mit à rire… il pense encore qu'on est des super copains, il ne comprend pas que je ne l'aime pas et que j'adore le mettre en boîte. Un jour, je clouerais les planches de chêne sur lui ! Je ne le nommais jamais par son prénom : Xeres, mais « médor » ou « égout », comme il avait été abandonné par sa mère qui avait préféré se jeter dans le caniveau pour mourir après avoir enfanté pareille merde ! Druan, me l'avait attribué comme « aide », je sens que c'est aussi pour me punir de mon incroyable impertinence ! Dans, un sens je la comprends (sa mère) quelle honte d'avoir mis au monde un humain aussi laid et con ! Même si elle avait été violée et donc pas vraiment le choix du père à mon avis, elle avait couché avec un Alien consanguin pour faire cette chose. M'enfin bon, il avait été adopté par les soleils rouges, pour devenir un bon petit criminel de bas étage, avec le don « léchouille de brunes ! » pour grimper les échelons et bien se faire voir. Tss, il me donne des envies de meurtres ! Rien que le voir, j'ai envie de tester des machines de tortures sur lui !

« On a reçu un message de ton copain ! »
« J’ai beaucoup de copain… » soupir...
« Le marchand de tube ! »
« Ouai et bah ? Il veut que j’aide sa femme à avoir un orgasme ? »

Je suis d’une humeur de chien ! Alors que l’autre il pouffe... oh que j’ai envie de le balancer dans un coin sombre et humide… Chose qui ne savait pas, c’est que oui, j’avais déjà rendu service à la bonne femme du marchand ! La pauvre, mariage arrangé à 16 ans (ces parents ne devaient pas l’aimer …bon elle a en peine 20 là et elle a une paire de miches mon pauvre !) avec un vieux crouton, qui avait dû oublier la fonction principale de son entre jambes ! Ça ne sert pas qu’à pisser !

« Il organise une vente monumentale de son stock de tube de première qualité ! Il te propose donc de venir voir la cam ! Bien entendu contre quelque chose »

Bah oui crétin, il ne va pas faire dans l’humanitaire et ne pas les vendre ! Ah c’est une bonne nouvelle ! Si l’autre se met à vendre son stock, c’est qu’il a besoin de fric, mais surtout qu’il en produit enfin en grande quantité ! De quoi m’arranger pour la création de d’autre machine. Et puis soyons réaliste des tubes d’énergie de 20 cm de long (des piles en sommes mais version très puissante) aussi puissantes, ça ne se gâche pas. Et ce vieux singe c’est très bien que ça m’intéresse.

« Cool ! Il veut quoi ? »
« Dans son message il te demandait en échange les plan de ta machine volante et il te feras une réduction de 50% »
« Hin ? File-moi le message Médor ! » J’ai beau lui parler mal, qu’il continue à m’obéir au lieu de se vexer et ne plus m’approcher…ce mec est maso ou véritablement con.
« Xeres ! »
« Tu n’as pas de collier ! Donc viens pas me casser les couilles avec ton prénom »

L’homme me tendis le message, il aurait dû faire ça depuis longtemps au lieu de me répéter n’importe quoi, en plus le marchand, voulait en effet une machine volante, mais plus particulièrement ce que vous nommez vous un deltaplane… pourquoi il voulait ça lui ? Il voulait se faire des sensations fortes avant de crever ? Enfin, il me demandait les plans, pour le réaliser quitte à avoir mon aide, rémunéré en tube. Au final, je ne les paierai pas très cher pour ne pas dire à un prix dérisoire si je négocie en plus. Bon, le marché était intéressant faute d’être équitable pour lui. Mais, ça je m’en branle !

« Ok, ça me va. Je vais y allé demain »
« Ah mais sur son message c’est aujourd’hui.. »
Je relu le message qui datait d’hier en effet…
« Non mais pourquoi je le reçois qu’aujourd’hui ? »
« Heu… »
« Tu ne sais même pas rapporter le courrier ? Tu me sers définitivement à rien ! »
« Mais non, il est arrivé tard c’est les mecs du courrier qui ont merdé… promis »

Il se ratatinait, mais continuait à parler cela m'agaçait ! Je l’envoyai bouler, il est véritablement pénible lui ! Puis je me concentrer sur ma machine... j’avais un peu de temps, pour inclure les tubes dedans, enfin si je n’ai pas encore un problème… oui depuis ce matin je n’ai que des merdes ou je suis dérangés.
« Et les tubes ? »
« Euh ils ont glissé… »
« Quoi ?! » Je feulai tel un lion, sortant mon arme, j’allais jouer au tir à pigeon ! M’en fou si Druan, me dit qu’on n’a pas le droit de buter l’un des siens ! Lui c’est un abrutit congénitale !
« Naalem non ! »
« Oh si ! »

L'autre Médor, s'enfuit à grands pas, comprenant que je ne rigolais pas. Faut dire que je lui avais déjà tiré dessus la semaine dernière ! Mais quel idiot ! Il avait fait glisser les trois tubes et les avaient brisés ce n'est pas possible d'être aussi maladroit ! Il partit dans le couloir, alors qu'une balle (revolver de ronron il faut s'imaginer) était en train de s'écraser contre le mur. Il courrait vite le lapin ! Quand il voulait il savait être efficace ! Je n'allais pas lui courir après… je m'occuperais de lui, plus tard…


Bon, je ne pouvais rien avancer… autant commencer les préparatifs pour voir le marchand. Remarque au moins, avec mon nouveau stock, je suis certain d'en avoir suffisamment. Faut juste que l'autre cheval, ne vienne pas mes les casser. Je pense que je vais les planquer ici. Au moins dans mon atelier, ils seront en sécurité. Je pris, les plans d'un deltaplane, enfin une copie, que j'avais faite. Allant informer Druan que je partais acheté des tubes et aussi, qu'il me file de la tune. Il n'était pas ravi que je quitte Renégat, mais bon, je réussis à le convaincre. C'est relou, de devoir demander la permission à papa n'empêche !

Bref, j'allai vers le laboratoire de ma sœur, au moins avec elle, je serais de meilleures humeurs. Ouvrant la porte en frappant, elle m'accueille avec une moue des plus accueillantes… elle tirait la gueule ! Bah tiens c'est quoi son problème ? Elle n'a pourtant pas ces règles ! Quand, elle les a elle décolle par l'autre teubé d'HéraKlès, comme il a peur des menstruations ! En y repensant, c'est quand même con, d'avoir peur des règles…et après il nous dit qu'il n'est pas stupide. Enfin bon.

« Teshara ? » Dis-je d’un air assez doux, je savais être mignon.
« Oui ? » Air polaire bonjour !
« Je vais voir le marchand de tube, Haras, je crois. Tu viens prendre l’air ? »
« Non »
J’arquai un sourcil intrigué, c’est bien l’une des rares fois qu’elle me dit non, pour voyager tiens ! Vu ces réponses je la sens énervée et automatiquement ça se calque sur moi…ont pas jumeaux pour rien !
« Non ? Mais tu veux moisir ici ou quoi ? » Humour humour… je ne sais pas pourquoi elle m’en voulait. Mais cela n’allait pas tarder à venir.
« Parfaitement, le moisi c'est fidèle au moins. » dit-elle amèrement
« Mais qu’est-ce que tu baves encore ? » Je commençais à être irrité, c’est quoi encore son délire du jour ? D’où elle me parle de fidélité sérieusement !
« Pas ton foutre en tout cas ! Prend ta pouffe et va voir l’autre trou du cul. », Balança t’elle avec un petit geste de main dédaigneux en se tournant pour m’offrir son dos. Je restai un moment incrédule… ma pouffe ? Mais elle parle de qui ?... Ahhhhhhh oui, hier soir j’avais ramené une nana, une contrebandière qui se soûlait dans le bar avec son équipage et elle était sacrément bien gaulée avec son petit regard de féline, donc je l’avais dragué et voilà affaire rondement menée. Je ne vois pas où est le problème…

« Mais tu me fais une crise de jalousie là non ? Je ne t’emmerde pas quand tu t’envoies en l’air moi ! »
« Non, à peine ! Tu le butes au lever du lit ! »
Oui, enfin elle fait pareille elle aussi, elle ne supporte tellement pas ça ! Sauf quand elle participe. Mais, je ne vais pas lui filer toute mes conquêtes aussi ! J’ai le droit à mon intimité non ?
« Non c’est faux, je ne les bute pas à chaque fois hin ! Et puis ça fait tellement longtemps, que tu n’as pas été débourré aussi ! » Bon à chaque fois qu’on se dispute ça monte dans les cris ! J’ai horreur quand elle fait sa jalouse et sa garce en même temps !
« La faute à qui hein ? À Monsieur qui va se taper des putes !! » Elle aussi pouvait crier ! Et elle me cassa les tympans ! L’avantage d’être une nana ! Hurler dans les aiguës.
« Bah tu as le choix sur la base ! Avec tous les mecs en chien ! Ce n’était même pas une pute ! Je ne l’ai pas payé ! Je n’ai pas besoin de ça MOI ! »
« Ooohh je vois ! Mais ce qu'il la défend en plus sa petite chienne d’ivrogne. C'est teeeellement mignon ! Mais je te souhaite un joli mariage et n'oublie pas de m’oublier !! » Du grand Teshara, toujours dans l'excès… elle me sort par les trous de nez, elle a de la chance que ça soit ma sœur.
« Elle au moins elle me casse pas les couilles ! » Je soupirai levant les bras au ciel, elle est pénible ! Je me tournai « Et puisque c’est ainsi, ne m’attend pas pour manger ! Je vais rentrer tard ou je ne vais pas rentrer du tout, je me trouverais une nana et j’irais lui faire plein de mioches ! »
« Ben ça, tu tiens bien de papa ! Et d’toute façon je ne comptais pas manger aujourd'hui puisque je suis seule ! »
« Bonne idée la diète ça fera maigrir ton gros cul ! »
« À défaut de faire du sport de chambre, oui ! Et mon cul t’emmerde ! »
« Tss tu m’étonnes que tu ne te fais pas sauté avec ton humeur ! » Elle me gonflait vraiment là. Je tournai les talons, de toute façon, avec elle je ne peux pas avoir le dernier mot, donc je préfère partir histoire de mettre fin à cette mascarade ! Je claquai la porte de son laboratoire avec violence.

Elle avait réussi à achever le beau d'espoir sur l'existence de ma bonne humeur tiens ! Je marchais d'un pas rapide, vers mon laboratoire pour, m'équiper et partir. Mettant ma ceinture à gadget, mes deux revolvers à ma cuisse, un sac en cuir sur le dos, avec tout ce qu'il faut pour partir à l'extérieur et le fric de Druan ainsi que le plan dans un tube. J'empoignai mes lunettes et je partis hors de la base pour aller vers les transporteurs.

Je croisai les gardes, dont un qui d'habitude est l'un de mes potes de beuverie !
« EHHH Naalem ! Alors ça donne quoi la petite féline ? »
« Ta gueule ! »
« Oula tu es pas d’humeur » Il croisa le regard de sa collègue, qui esquissa une petite moue douloureuse.
« Ouai, le monde entier à décider de me stériliser ! Et je ne suis pas franchement d’accord »
« Ah… d’habitude c’est Teshara la colérique ! Bah écoute à tout à l’heure mon pote » Il n’insista pas, voyant bien, que j'avais des crocs qui poussaient.
« Ouai faut bien qu’on alterne ! Enfin si je ne me trouve pas une autre minette ! » Bon, oui, il me fit sourire et on rigola bêtement.

Tout le long du voyage, jusqu'au moment où je traversai la porte, pour me retrouver sur un site d'entrée et que je retapai les coordonnées de Faria, je ruminais sec ! Entre l'autre Médor et Teshara j'étais servi ! D'habitude c'est moi qui revient vers elle, mais elle pourrait se tanner le popotin ! J'en avais ma claque !

Bref, j'arrivai sur Feria, une planète assez accueillante, avec pleins de petit village atypique, de chaumière, d'auberges où on buvait bien beaucoup et surtout avec des porcelets grillés ! Bref de quoi se repaître le ventre ! J'aimais bien cet endroit, puisqu'il avait pleins de pigeons, les gens sont de nature bonne et confiante. Donc quoi de mieux, pour les voler ? Limite s'ils ne vous offrent pas leur maison en plus !

En marchant vers l'habitation du marchand, celle-ci était vide… bon monsieur est en vadrouille. Je vais donc devoir poireauter ! Sa maison, était à l'extérieur du village, une demeure cossue, avec un jardin plein de fleurs odorantes. Je pris place sur un banc en rondin, a collé à la façade, mettant mes pieds sur un tonneau en bois vide. Lunette de soleil sur le museau, j'avais bien fait de les pendre, il faisait chaud. Habillé, d'une chemise en lin blanche ample, avec un veston en cuir et un pantalon marron des bottes en cuirs remontante. J'attendis donc avec le peu de patience que j'ai ! Pour m'occuper, je sortie de mon sac, à côté de moi, un étrange objet de petite taille. Une manette qui vous file de l'électricité. Au moins, ça m'occupe, de le bricoler et de continuer à bosser dessus.

--------
dialogue Teshara fait par le joueur

© 2981 12289 0


_________________


DC : John SHEPPARD // Isia TAYLOR LAURENCE // Alexander HOFFMAN // écriture : LawnGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 02/12/2016
√ Messages : 261
Kara Aiolos
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Mar 11 Juil - 18:30
Atlantis avait enfin donné sa première mission à Kara et elle en était ravie car elle allait pouvoir voyager. Elle se plaisait sur la cité mais le besoin de voir du pays commençait à être intenable. La diplomate n'était pas du style à être casanière, c'était même tout à fait le contraire. La pégasienne s'était étonnée de la patience qu'elle avait eu pour attendre cette première mission signe de confiance. Il faut dire que découvrir tout une nouvelle civilisation l'avait beaucoup occupé et elle n'avait pas vu le temps passer. Et puis aussi son histoire de puce qu'elle gérait avec Gabriel. Donc ses premiers mois sur la cité passèrent très vite. Mais ça ne gâchait en rien la joie qu'elle avait à en sortir un peu.

Elle avait été chargé d'aller sur la planète Faria pour récupérer des tubes d'énergie. Ce n'était pas trop le genre de missions auquelle elle était habituée mais ça ne lui posait pas de problèmes de faire autre chose que de la diplomatie. On lui avait qu'elle aurait sûrement à négocier un peu les prix. Elle n'avait pas répliqué mais elle allait le faire de toute façon. Dans cette galaxie rien ne s'achetait sans que les prix soient plus ou moins négociés. Souvent c'était juste pour la forme mais ça montrait à la partie adverse qu'on ne leur faisait qu'une confiance relative et qu'on était là pour un accord, donc du donnant donnant des deux côtés.

Avant de partir elle était allée étudier ses notes sur cette planète, car elle y était déjà allée en mission diplomatique. Ce n'était pas une planète difficile, assez rustique mais il fallait quand même faire attention à ses arrières. Kara se renseigna aussi sur ses fameux tubes qu'elle devait aller récupérer, leur utilisation, leur prix "normal" , s'il y avait aussi des précautions à prendre pour le transport et la manipulation. La brune n'était pas du genre irréfléchi et elle voulait mener à bien cette mission pour prouver que le staff d'Atlantis pouvait lui en donner d'autres.

Kara décida d'opter pour une tenue réglementaire d'Atlantis pour partir en mission, elle laissait ses tatouages apparents . Elle n'avait pas à se cacher car son affectation de sa planète à la cité n'était pas un secret et elle était déjà connu sur Faria. On lui annonça aussi qu'elle allait partir avec deux soldats pour assurer sa protection. C'était bien sur une bonne initiative mais la pégasienne ne pensait pas avoir besoin de protection pour une telle mission. Elle ne dit rien et accepta l'escorte. Pour le moment elle n'était pas en position de faire des remarques sur les décisions.

Elle passa donc la porte avec son escorte pour aller acheter ces fameux tubes d'énergie. Quand elle arriva de l'autre côté de la porte elle reconnut le paysage. C'était une planète simple mais qu'elle avait beaucoup apprécié et avait réussis à signer des accords intéressants. Mais là elle doutait de voir les instances dirigeantes. Si jamais elle arrivait à acheter ces trucs assez rapidement, elle irait peut être les voir. Kara avait appris au fil des années qu'une seule visite pouvait des fois plus utiles que de grandes réunions pour signer des accords.

Kara se dirigea de suite vers la maison du vendeur, en arrivant sur les lieux, elle vit que c'était fermé. Elle n'aimait pas trop les contre temps. Cet ivrogne devait encore être à la taverne. Elle hésita un moment à y aller, elle ne voulait pas passer pour l'acheteuse pressée car le vendeur en profiterait pour faire monter les prix. Ah vraiment la pégasienne n'aimait pas ça , c'était dans des cas comme ça que son éducation royale, ressortait car ça n'allait pas comme elle le voulait. Les deux militaires attendaient sa décision.

"- Notre vendeur ne semble pas pressé de vendre sa marchandise. Il doit être à la taverne, nous allons l'attendre ici.

En l'attendant elle voulait lui montrer que c'était très déplacé de sa part de ne pas être présent à sa boutique, surtout après avoir fait circuler l'information qu'il avait des objets à vendre. Et Kara n'aimait pas du tout le gens pas sérieux. Elle regarda autour d'elle pour trouver un endroit où s’asseoir à trois, un banc plus loin ferait l'affaire. C'était parfait car elle allait garder un œil sur la boutique. La brune n'avait pas fait attention qu'un autre personne était déjà présente à attendre.

_________________
DC: Alek Hamilton AKA Panda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 03/04/2017
√ Messages : 34
Naalem Lays
Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Sam 22 Juil - 17:53


Souvenirs souvenirs ...Avec la princesse Kara Aiolos Chronologie 16 juin 2017


Le temps commençait à être long et les chants des piafs me gonflait. Cette maison en bois avec son jardin parfumé était tout ce qu’il y a de plus niais dans la galaxie. Manquait plus que les biches et d’autres bestioles et nous auront le couplet romantique dont rêves les vierges avant de se faire sauter et oublié toutes ses conneries sur l’amour ! Enfin bref, je sortie de ma ceinture, dans l’une des poches, mon distributeur de musique (mp3 version Gennis), enfilant les orifices à oreille pour écouter une musique bien meilleure que les cuicuis des oiseaux. Un mélange de rock et de pop pour vous faire une idée en tant que Terrien, pour nous Geniis cela est de la "Jokke". Mon appareil, contenait un mini CD avec à peine vingt chansons dedans. Cela était le dernier cri de la version des Geniis. Seul souvenir que j’avais gardé de mon ancien peuple avant de me faire passer pour mort et rejoindre les soleils rouges. Je ne pouvais pas me passer de cet appareil, qui était vitale à ma vie chaotique et sans but.

Concentrer sur mon bricolage, ce fut par hasard que je relevai la tête, pour voir trois personnes pointés son nez. Non mais il est sérieux le vieux ? Il a prévenu d'autre acheteur pour les tubes ? Tu parles d'une exclusivité !

J'allais me dire, que bon, j'avais toujours de quoi payer plus et une intimidation plus élevée en négociation que n'importe quels autres pourseaux de la galaxie… mais là en observant leur putain de fringue… l'ivrogne avait appelé les Atlantes ! Bordel ! Je n'avais rien à offrir plus que pouvait promettre le peuple -après les Wraith- le plus avancé niveau technologique de la galaxie. Enfin bon, entre les pacifistes de la galaxie et les soleils rouges, le marchand avait plutôt intérêt à me vendre ce dont j'avais besoin, s'il ne voulait pas qu'on lui brûle sa bâtisse et qu'on lui fasse un gosse à sa jolie nénette effarouchée ! Je comptais bien me servir le premier et laisser le reste aux autres et comme je suis gourmand, il avait intérêt à avoir du stock !

Je baissai légèrement mes lunettes, pour mieux voir le cortège Atlante, deux militaires au vu des armes et de leurs costumes et une demoiselle… une superbe nana d'ailleurs, de beaux cheveux longs couleurs nuit et des yeux à vous faire tomber à terre et à donner la patte pour qu'elle vous accorde un sourire. Je ne sais pas pourquoi, elle m'évoquait quelqu'un de connu. Pourtant, vu son faciès, si je l'avais collé dans mon lit, soit elle serait morte à cause de la jalousie de ma sœur, où bien je m'en souviendrais. J'haussais les épaules continuant à bidouiller mon objet. Je les avais observées en détails (toujours apprendre à connaitre l'ennemi) et les arabesques noires sur la peau de la femme, m'était familier. Loin d'être con, j'avais plutôt une mémoire, certes sélective mais pas si mauvaise. Était-ce du décor ou un principe de son peuple ? Elle est Atlante donc bon, c'est du décor. Enfin, on ne nous à jamais rapporter que les Atlantes aient une quelconque tradition à s'enduire le corps de dessin.

Celle-ci parla d'un ton un peu princier. Alala cette princesse. Après, je la comprends, ça me pétait les couilles d'attendre l'autre ivrogne. Qui devait soi-disant au passage se pochetronner quelques pintes. Au final, plus il en buvait plus les négociations seraient faciles.

« Plus il boira, moins il la vendra chère sa marchandise, princesse. Enfin s’il vous en reste » Fis-je avec un rictus au coin charmant, tout en continua a bricoler ma petite manette électrique.

Si seulement, ma mémoire était moins sélective, j’aurais pu comprendre plus vite que je venais de la surnommé par ce qu’elle était réellement. Et puis même si, je m’en souvenais franchement… qu’est-ce que j’en ait à foutre ? Les deux militaires, se tournèrent vers moi. Apparemment, je devais faire partie du paysage, puisque personne n’avait remarquer ma présence, qui pour une fois était discrète.




© 2981 12289 0


_________________


DC : John SHEPPARD // Isia TAYLOR LAURENCE // Alexander HOFFMAN // écriture : LawnGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 02/12/2016
√ Messages : 261
Kara Aiolos
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Dim 23 Juil - 16:21
Kara patientait avec les deux militaires. Ils s'étaient assis sur un morceau de bois, alors que la Pégasienne était restée debout pour attendre. Elle avait du mal à en revenir du mauvais comportement de ce vendeur. Kara détestait les gens qui n'étaient pas professionnel, ça le dérangeait pas d'avoir à faire au pire connard de la galaxie du moment qu'il était professionnel mais là ce n'était pas le cas et ça énervait la diplomate. C'est à ce moment qu'elle entendit la voix d'un homme répondre à a remarque qu'elle venait de faire. Il n'avait pas tort mais de quoi ce mélait il ? Kara n'était pas étonnée de voir un autre acheteur présent mais elle n'appréciait pas les curieux. Bien sur elle aurait pu parler plus doucement mais ce qu'elle avait dit n'avait rien de secret mais ce n'était pas une raison pour que quelqu'un se permette d'intervenir dans la conversation. Kara se tourna vers le mal élevé. Le ton de la diplomate était froid et hautain, ce qui fit sourire les deux militaires présents.

- Merci pour ce précieux conseil.

La voix de cet homme n'était pas inconnue à la brune mais impossible de se rappeler d'où et puis ça n'avait pas une importance cruciale. Par contre ce qui la fit un peu tiquer c'est qu'il l'appelle Princesse...savait il qui elle était? peut être mais encore une fois ce n'était pas quelque chose d'important pour elle. Elle regarda le coin qui était très agréable , très vert, le chant des oiseaux pour compagnie, pour quelqu'un comme elle c'était un petit havre de paix. Kara s'éloigna pour aller vers la forêt, afin d'apprécier d'être au milieu des arbres, des animaux. Les deux soldats se levèrent au même moment.

-Vous ne devez pas vous éloigner madame. Nous ne savons pas si cette planète est sûre.

Kara leva les yeux au ciel, les militaires et leurs ordres à respecter...elle n'aimait pas cette rigidité avec ces gens, même si elle comprenait qu'ils ne faisaient que leur travail.

-Ne vous inquiétez pas soldats, je connais cette planète. A part quelques bandits de bas étages cette planète n'est pas dangereuse. Et puis j'ai peu l'occasion de voir autant d'arbres donc je ne vais pas loin.

La diplomate venait très poliment de dire aux militaires qu'elle ne ferait que ce dont elle avait envie, que ça leur plaise ou non. Par contre elle respecta sa parole car elle ne s'éloigna pas beaucoup, elle restait en vue des militaires. Kara se promena entre les arbres, s'arrêtant pour écouter les oiseaux et tenter de les voir dans les feuillages. Sa promenade ne dura pas longtemps car sa patiente avait atteinds ses limites. Elle revint vers les soldats.

- Nous allons aller chercher ce vendeur, je ne compte pas perdre mon temps ici.

Les soldats la suivirent en se disant surement qu'elle était difficile à suivre et ne manquait pas de caractère. Kara marcha au rythme des soldats en direction de la taverne. La diplomate n'était pas du genre à attendre que les gens viennent à elle, malgré son statut de Princesse elle avait pour habitude d'aller chercher elle même, les choses qu'elle voulait. Et malheur à celui qui lui disait non. Les trois Atlantes entrèrent dans la taverne et il ne leur fut pas très difficile de repérer le vendeur. Ce dernier était attablé à une grande table d'une dizaine de personne. L'alcool coulait à flots et Kara réprima un tic de dégoût. Le vendeur parlait fort.

-Mes amis je vais devenir riches avec cette vente, même des Atlantes viennent pour acheter et comme vous le savez tous ils ont les moyens de payer. Quand la vente sera faite, je vous offrirais une tournée général.


Kara en avait déjà trop entendu, finalement l'inconnu de tout à l'heure avait raison, ce vendeur allait vendre à un prix qui allait nous arranger.

- Avant de devenir riche, soyez présent à votre boutique Monsieur, et je n'apprécie que moyennement vos propos sur les Atlantes, n'oubliez que votre planète a des accords avec eux et qu'il serait fâcheux qu'ils soient remis en question à cause de votre attitude inapproprié. Kara marqua une pause et braqua son regard vert dans celui vitreux et vide du vendeur. -Bien sur je serais encline d'oublier cet incident si vous allez à votre boutique sur le champ et que nous concluons cette vente dans les plus brefs délais

Malgré son esprit embrumé par l'alcool, le vendeur parut comprendre très vite les messages plus ou moins cachés de Kara et l'ordre qu'elle venait de lui donner car il se leva et prit la direction de la boutique sans dire le moindre mot. Pendant tout ce échange les soldats accompagnant Kara étaient restés impassible. Mais quand ils sortirent de la taverne, un de deux militaires s'approcha d'elle pour lui parler assez bas.

-Pensez vous que ce soit judicieux de menacer un homme dans un taverne à la vue et écoute de tous?

Kara lui sourit et le soldat parut un peu destabilisé.

- Question pertinente, ce n'est pas un peuple belliqueux. De plus Atlantis et ma planète ont des accords avec ces gens donc s'il nous arrive quelque chose, ça déclencherait un conflit qu'ils ne seraient pas en mesure de gagner.

Le soldat aquiesca, alors que Kara vit qui'l n'était pas convaincu. Le vendeur était arrivé à sa boutique et était en train d'ouvrir la porte. Kara ne lança même pas un regard vers l'autre acheteur. Et ils entrèrent tous dans la boutique.

_________________
DC: Alek Hamilton AKA Panda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 03/04/2017
√ Messages : 34
Naalem Lays
Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Dim 23 Juil - 17:48


Souvenirs souvenirs ...Avec la princesse Kara Aiolos Chronologie 16 juin 2017


Mon regard quitta le bricolage pour toiser quelques instants la jeune femme qui daigna se tourner. Mais qu’est ce qu’elle faisait pinbesh n’empêche avec son petit regard hautain et sa voix froide qui ‘m’arracha un rictus amusé. Alalala, elle veut impressionner qui là ? Les deux autres guignols empaquetés dans un matelas noir ?

« C’est un véritable plaisir de vous servir » fit-je un ton nonchalant et cynique.

Et la voilà qui part sans son escorte personnelle, pour leur dire bien gentiment de se faire voir et que MODAME faisait ce qu’elle voulait. Ça ne doit pas être rose tous les jours avec cette nana. Une capricieuse, comme on les aime. Celle qui vous donne envie de baffer mais que vous adorez quand elle râle. Franchement, je les plaignais, j’en avais une à la maison et Teshara était la pire des femmes sur terre ! Et à la fois la mieux. Dès qu’elle partit, mon regard était resté sur les deux branlos devant moi. Ils surveillaient la forêt loin de leur belle princesse… des clébards ! Manquait plus qu’une laisse et ils étaient parfait ! Pathétique !

« Allez lui arracher un buisson et coller lui ça dans sa chambre, comme ça semble lui manquer les arbres. Je suis sûre que vous ferez plaisir à votre maîtresses les gars ! »
« Merci de vos conseils » tenta le militaire pour faire bonne figure, en essayant de reprendre le ton de sa maîtresse. Je ne pus m’empêcher de ricaner d’un air mauvais. Non mais sérieusement, ce mec a dû être castrer en même temps qu’il avait perdu sa liberté !

« Mais de rien mon brave ! » J’eu le droit à regard noir et cela me fit autant d’effet que la première fois que j’ai regardé un champ de bataille … c’est-à-dire strictement rien !
En tout cas sa majesté avait perdu patience et elle ordonnant à ses chiens de la suivre pour se rendre à la taverne. Je ne dis rien, offrant un rictus amusé aux deux hommes, qui détournaient la tête, ils avaient très bien compris mon sous-entendu silencieux.

Très bien, sans les Atlantes dans les pattes, je pouvais faire enfin ce que je devais faire depuis quelques minutes ! J’en avais aussi ma claque d’attendre l’autre ivrogne et si les matons n’était pas au pas de la porte, j’aurais pu m’infiltrer dans la boutique ! Il fait chié l’autre à inviter les Atlantes n’empêche ! Je rangeai mon distributeur de musique et ma manette électrique.

Bref, dès qu’ils furent, loin, je me levai d’un mouvement souple, pour faire le tour de la bâtisse, une porte arrière comme toujours. Pratique pour sortir en urgence de sa boutique. Bien entendu, la technologie étant faible, il fallait une tige métallique et la serrure céda sans aucun problème. Ainsi, donc je sortie mon kit du petit voleur, pour pénétrer enfin dans le lieu.

Cela sentait les fleurs ! Et pour cause, ils y avaient pleins de bouquets odorants sûrement mit ici et là, pour offrir un semblant de décoration. Et l’homme était soigné faute d’être professionnel ! Un petit marchand qui rêve de richesse pour entretenir sa jeune femme qui de toute manière s’envoie en l’air avec tout le village ! Une pouliche qui préfère les fringants étalon que le vieux mâle du troupeau ! Bon dieu qu’il devait être cocue le pauvre gars ! Après bon, s’il ne voulait pas qu’elle frotte son derrière aux braguettes des autres mecs, il à qu'à l’enfermer dans la cave ! Avec des miches pareilles elle fait cartons pleins ! et j’en savais quelque chose, puisque je l’avais débourré la coquine !

Bon…traînant un peu les pieds sur le parquet anciens, il y avait mille endroits où planquer les tubes et connaissant le vieux singes, il avait dû les foutre dans un coffre ou… ou tiens dans la cave, avec la trappe sceller d’un cadenas. Bon, je pourrais le faire péter, mais le sceau n’était pas le seul, il en avait cinq autre… et le temps que ça va me prendre… hum tout dépend si miss « balais dans le cul » va mettre du temps à ramener l’ivrogne. On dit qu’il est difficile de séparer l’homme de sa bière ! Mais quand une femme angélique vous demander de se radiner, la bière semble moins attrayante ! Et par chance, la princesse était tout ce qu’il a de plus raffinée et délicats chez les femmes ! Au point que si je voulais verser dans le vulgaire et bon dieu que j’aime bien, je trouve ça fort drôle ! Elle ferait bander un mort ! Ou tout le cimetière !

Bon, je ne vais pas prendre le risque d’être prit en train de démonter les cadenas ! Autant, fouiller un peu ailleurs. Au bout de quelques minutes, caché dans une poche de veste, je trouvai un tube. Un beau tube tout neuf, qui allait me servir à la négociation. Je n’eus pas le temps de chercher plus, que des pas se faire entendre sur la petite terrasse en bois. Eh bien, miss impatiente avait réussi son coup ! Ça doit filer droit dans son peuple avec elle ! Et dans les deux sens du terme ! Tous au garde à vous !

Je pris place sur le fauteuil cossue de l’homme, mettant les deux pieds sur son bureau. Pose nonchalante, le tube entre mes mains. Il aime bien son petit confort le papi !

La clé tourna et le visage creusé par le temps de l’homme apparut. Sa barbe était longue, lui arrivant aux genoux. Il avait l’air d’un vieux sage dans ses vêtements pastel et trop chère pour ses revenus. Tout était soigné chez lui, à se demander pourquoi il aimait autant les pressions ! Cela ne collait pas avec son pathétisme d’ivrogne. À moins, qu’il fasse tous ses efforts pour plaire à sa femme ? Il faudrait pour cela avoir un filtre de jeunesse !

Ces yeux noisette délavée par la vie, se relever sur ma silhouette et immédiatement il blêmit. Il semblait surpris et effrayé de me voir, bien entendu il m’avait reconnu ! Dans un sens, j’avais ma petite réputation, on me surnommait de mille manières. Par contre, je ne comprends pas pourquoi, il est surpris, il m’avait envoyé un message ce naze… a non oui c’est vrai, j’avais usurpé une identité, celle d’un scientifique du nom de Julyam, qui faisait des recherches sur l’énergie. Bref, tant pis, il avait une belle surprise maintenant.

« Bl…Blaze ?! … Mais … mais que faites …vous ici ? » Sa voix tremblait ainsi que ses mains. Ah j’adore ça ! Je lui fis une sourie, mettant mes jambes sous le bureau, pour prendre une position plus…féline : celle d’un lion toisant une pauvre gazelle. Mains croisées avec le tube au milieu.

« Eh bien vous semblez surpris de me voir mon ami, vous m’avez convoqué pourtant. Je viens pour ceci ! » Une main se leva avec le tube brillant de mille feux « Et vous me voyez fort déçu d’avoir amené de la concurrence » j’eu une petite moue, un acteur je vous dit ! Je me redressai sur ma chaise, le dos droit en mon fauteuil. Ceux qui pense que je ne sais qu’être vulgaire seront aussi, que je peux employer toutes les formes de langages, cela est dans ma personnalité, le mensonge et la tromperie et pour cela il faut avoir plusieurs costumes.

« Mais… j’ai demandé à Ju… »
« Oui…Julyam c’est ça ? »
« Oui… »
« Oh c’est mon prénom mon ami » Dans ma gestuelle j’étais constant, souriant et calme. Affichant un rictus carnassier.
« Par la sainte terre ! Me voilà avec de sacrés acheteurs ! »
« Calmez-vous voyons, je suis là pour affaire enfin si nous parlons encore de marchandage. » Sourire amusé sur les lèvres « J’ai besoin de votre stock de meilleur tube. Je veux bien concéder éventuellement quelques tubes de moindre qualité pour la princesse, puisqu’elle a l'amabilité de vous radiner ici rapidement. Et toute bonne action mérite une récompense » Je fis un geste bon prince, j'allais agacée l'autre a coup sûre et cela était fait exprès, alors que le vendeur, marchait péniblement vers sa trappe, pour ouvrir les cadenas avec une clés autour de son coup.
« Et votre prix ? »
« Ce que vous avez demandé à Julyam » Je retira de mon dos les plans, enroulés dans un tube en cuir, pour les mettre sur la table en tapotant dessus.
« Les Atlantes paye plus » essaya t’il bêtement

« L’argent ne sert qu’aux vivants mon ami… » Ma voix était parfaitement naturelle et enjouée, comme si je lui disais une bonne blague. Sauf que cela n’était pas le cas. Je le vis déglutir, puis toisa d’un air de défis la femme Atlantes, comme pour lui dire : tu vas devoir te battre finement pour avoir ton due ma petite ! Et j’espère bien qu’elle négocie et non qu’elle fasse sa princesse !

« Oui c’est plus pratique dans ce sens… je vais chercher le sac… » Il essayait de se donner un peu de courage en descendant les escaliers de sa cave. Il avait au moins un peu de courage, dans un sens il vendait à des truands et autres brigands ! Même s’il avait peur des soleils rouge. L’homme était en train de fouiller ou de gagner du temps, vu les bruits qu’il faisait. En tout cas, il devait compter sur les Atlantes pour parlementer. Il s’était imaginé quoi ? Faire venir des gros poissons contre un pauvre scientifiques pour faire monter les enchères ? Sûrement. En tout cas s il y avait deux requins et il ne savait plus où se mettre pour ne pas se faire mordre !

Mon regard se leva sur la jeune femme, qui allait sûrement m’ignorer pet sec comme elle est !
« On peut trouver un arrangement. Si vos besoins son raisonnable » au moins ce fut ouvert et c’est plus pour la tester. J’étais sûre de moi comme toujours.


© 2981 12289 0


_________________


DC : John SHEPPARD // Isia TAYLOR LAURENCE // Alexander HOFFMAN // écriture : LawnGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 02/12/2016
√ Messages : 261
Kara Aiolos
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Dim 23 Juil - 19:18
Kara fut surprise de trouver l'autre acheteur installé dans un fauteuil quand ils entrèrent dans la boutique. Mais ce qui lui plu encore moins c'est de voir le visage du vendeur se décomposer à la vue de cette personne. Le pauvre homme avait peur. La diplomate perçu aussi le changement de comportement dans ses deux escortes, ils serraient leur arme plus fort. Kara elle ne se sentait pas en danger et trouvait même un certain intérêt à cette situation. A la base la mission l'ennuyait un peu et elle n'avait accepté que pour prouver à Atlantis qu'elle n'était pas un agent double et qu'ils pouvaient lui faire confiance. Mais là cet autre acheteur rendait tout ça beaucoup plus excitant, quoi que après réflexion ce n'était peut être pas le mot exact et son instinct disait à Kara de ne pas dire ce mot en présence de cet homme.

Pour l'instant elle se contentait d'observer l'échange qui se déroulait sous ses yeux. Et quel échange instructif. Le vendeur s'était apparemment fait avoir et la personne qu'il avait en face de lui n'était pas celle avec qui il avait pensé faire un deal. Elle observait avec attention toutes les réactions des visages, les intonations de voix, le langage corporel. Donc l'autre vendeur se prénommait Blaze? Ce nom ne disait rien à Kara. Par contre sa manière de s'installer lui rappelait quelqu'un mais encore une fois impossible de trouver qui. La diplomate avait croisé ses bras , retenant ses soldats de faire des mouvements qui allaient tout faire foirer. Le mot "radiner" fit tilt dans l'esprit de la Pégasienne, ça y est elle savait qui elle avait en face, mais rien dans son attitude ne changea. Elle continuait patiemment à observer cet échange, laissant le vendeur tenter de se défendre et de déjà négocier son prix.

Kara décela la menace dans les mots du dénommé Blaze. Mais quelque chose disait à Kara que Blaze n'était pas le vrai prénom de cet homme, du moins dans son souvenir ce n’était pas avec ce prénom là qu’il s’était présenté. Encore une fois le mot “présenté” était trop recherché pour décrire la manière dont il l’avait abordé. Elle avait raconté ça à ses amis et ils avaient tous bien rigolés.

Le vendeur comprit lui aussi la menace sous entendu et fila chercher les fameux tubes qui étaient le but de leur venue à tous. Les soldats étaient toujours un peu nerveux mais pour le moment la situation restait calme. Monsieur je suis sûr de moi prit la parole et Kara reporta son attention sur lui. Vos besoins? comment devait elle interpréter cette phrase? Pour le moment la diplomate ne le savait.

- Dites vos besoins en premier, vous semblez en avoir beaucoup plus besoin que nous.

Il avait été aimable, et Kara l’était aussi. Mais pour elle il avait posé la mauvaise question et surtout trop tôt. Car vu la fiabilité du vendeur s’il n’avait que deux tubes ça allait nous ennuyer tous les deux. Le vendeur remonta avec son sac de marchandise.

-Voila tout est là, comme je l’ai déjà dis , les Atlantes font une offre plus importante.

Kara regarda le vendeur avec un sourire en coin et les yeux joueurs.

- Vu votre manque de respect à notre égard je crainds que notre accord ne soit plus valable et comme l’a dit Monsieur Blaze, “l’argent ne sert qu’aux vivants”. Mais avant de parler de prix, montrez nous la marchandise car ma confiance en vous a été ébranlé donc à partir de maintenant je ne crois que ce que je vois.

La diplomate senti les deux soldats être surpris par sa menace. Ce n’était surement pas la manière de négocier des Atlantes mais c’était la sienne. Et Kara n’irait pas jusqu’à faire tuer cet homme, elle n’était pas comme ça. Instiller la peur et le doute lui suffisait pour avoir de l’influence. Le marchand étala donc les tubes, il y en avait au nombre de 20 et leur qualité semblait très bonne. Kara savait qu’Atlantis ne lui avait pas demandé de tout acheter, la diplomate jugea que 10 était un bon chiffre.

-Voilà vous ne pourrez pas trouver mieux dans toute la galaxie, 20 tubes parfaits. Pour me faire pardonner mon comportement je les vends à 2000 crédits l’unité au lieux de 2200.

La brune faillit exploser de rire mais elle restait impassible. Elle s’avançait vers le vendeur avec un air enjôleur et un regard très provoquant. N’importe quel homme ne pouvait lui résister quand elle faisait ça et Kara le savait d'ailleurs le visage du vendeur lui confirma ça, tout le monde pouvait voir qu'il était destabilisé par elle.

- Il est évident que vous pouvez faire mieux, nous ne sommes que deux acheteurs, vous avez peur de ce Monsieur Blaze et peur de ce que je pourrais dire à vos dirigeants, donc vous savez quoi faire.

Encore une fois Kara n’avait pas dit combien elle en voulait, pour le moment elle ne parlait que du prix. Elle voyait le vendeur ne pas être très serein, elle avait bien compris qu’il pensait avoir les Atlantes dans sa poche contre cet autre acheteur, et elle ne voulait pas lui donner cette impression trop longtemps. Si l’autre vendeur n’était pas trop bête il aurait compris qu’ils pouvaient faire baisser le prix et repartir chacun avec 10 tubes.

_________________
DC: Alek Hamilton AKA Panda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 03/04/2017
√ Messages : 34
Naalem Lays
Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Mer 26 Juil - 19:26


Souvenirs souvenirs ...Avec la princesse Kara Aiolos Chronologie 16 juin 2017


En voyant ce brave homme se décomposer sur place par ma simple présence, mon regard couleur ciel alla vers les deux clébards de miss pincée. Automatiquement, ils se raccrochaient à leurs armes. Le pouvoir des armes, on pourrait disserter durant des heures dessus, ce besoin de tenir entre leurs mains faiblardes des tubes en métal qui crachent la mort, ce sentiment de puissance et de protection. Certes, cela était peut-être dans leur métier de protéger, mais face à un quelque chose ou quelqu’un de potentiellement dangereux, ça traduit aussi ce besoin de se rattacher à la toute-puissance d’un objet, comme des vierges qui ne peuvent pas se battre sans se cacher derrière les jupons de leurs pauvres mères ! Mon enseignant Geniis, un homme détestable, comme beaucoup d’officier de mon peuple de naissance, nous disait que la taille de l’arme était importante pour faire du dégât et inspirer la peur chez son adversaire. (Sur ce point, il avait raison ou une fois). Chose, auquel je lui répondais : * Que plus l’arme est grosse plus le pénis est ridiculement petit et faut bien compenser en tenant quelque chose d’une dureté et d’une longueur qu’on ne peut avoir entre les jambes *. Bon, ce genre de remarque faisait rire les troupes, mais bien moins l’officier avec sa grosse arme et je me retrouvais dans un coin sombre durant quelques jours pour m’apprendre le respect. Je n’ai jamais su retenir cette leçon étrangement !

Toujours dans mon fauteuil, je prenais mes aises, parlant avec le marchand. Je jouais clairement, puisqu'il faut bien un côté ludique dans la vie ! Sinon, elle est merdique ! Quelques fois, mon regard alla sur les deux clébards et un beau sourire plein d'arrogance se figeait sur mes lèvres pour mettre un peu de provocation dans la balance. Oseraient-ils perdre leur sang froid ? J'avoue que cela m'amuserait un peu, mais tuer des Atlantes serait fort dommage, au vu du prix qu'ils coûtent sur le marché !

Je voyais bien que la belle demoiselle grognon, m'observait, ou plutôt l'échange, elle restait calme, un véritable cyprès la nana ! Franchement, son attitude me semblait familière, j'avais dû la rencontrer, mais aucun souvenir d'avoir partagé une nuit de folie avec elle. Ça se peut même, que je n'ai pas réussi à l'attirer… genre moi Naalem Lays ! Séducteur de vos dames ? Mouai, ça dépend quand je l’ai rencontré aussi, je n’ai pas toujours été le pro de la drague ! Mais quand même ! On n'oublie pas un petit lot comme elle ! Cela m'intriguait et je devais avouer que je trouvais ma mémoire sélective handicapante. Car si, elle, elle m'ait reconnue je n'aurais pas l'air con tiens ! Boarf ça va revenir ! Ce n'est pas la première fois, que je ne reconnais pas une nana et ça ne sera pas la dernière.

Suite à ma menace, le petit homme tremblotant essayant de faire bonne figure et partit chercher ses tubes dans sa cave. Mon regard se leva sur les prunelles claires de la princesse. Elle avait de beaux yeux une véritable arme ! Un rictus se fit sur mes lèvres, oui je suis un sacré gourmand !

« J'ai un besoin d'une cinquantaine de tube de bonne qualité. Et j'espère qu'il en possède au moins une trentaine, pour avoir autant survendu ceux-ci. » Ma voix était normale, enjouée et agréable comme un papier de musique bien rôdé. Je ne me cachais pas de mes intentions, après je pouvais me contenter de moins, mais bon j'aimais avoir un bon stock, surtout si l'autre consanguin me les brises ! « Et vous ? Que ferai un peuple avec une technologie qui dépasse la majorité des peuples connus de la galaxie, de ces tubes ? » Bien sûre il avait de rares peuples avec une technologie supérieure ou égale et qui avaient échappé avec des accords ou autres conneries de ce genre aux Wraiths. Puisque les suceurs de vie n'aiment pas les proies aux civilisations intelligentes. Dans un sens je les comprends, on ne va pas demander à de la volaille d'inventer la roue, après ça pose des problèmes de conscience ! Je m’étais un peu avancer sur le bureau, les mains toujours croisées autour du tube jaune fluo. Fallait bien demander leur besoin, pour savoir ce qu’ils fichaient là, sérieux !

Le petit homme barbu revenu insistant encore une nouvelle fois sur les Atlantes, je roulai des yeux, il se pensait en sécurité avec les deux clébards qui encadraient la belle dame. Un soutient des grands de ce monde… mais faut arrêter un peu le cinéma ! J’allais lui répondre un truc bien piquant, quand ce fut la miss qui s’en chargea. Et j’avoue que je l’aurais bien demandé en mariage pour jouir de sa répartie ! Une moue « admirative » se fit alors que je hochais nonchalamment la tête. Bah voilà, ELLE savait négocier ! Finalement, il y allait avoir un peu d’intérêt dans cet échange commercial ! J’avoue que j’aurais été seule, je me serais amusé avec lui en le manipulant et s’il avait encore fait sa bourrique, je te l’aurais menacé clairement en pendu par les pieds.

Le marchand étala donc les tubes sur la table… je me levai, pour venir inspecter la marchandise. Il en avait qu’une vingtaine… sérieux c’est que dalle !! Enfin surtout si on devait se les partager. Et je ne suis pas du genre à faire dans l’équitable ! Au vu de la couleur ils étaient de bonne qualité, voire très bonne, il n’avait pas menti. Il y en avait pour une fortune. Quand je me rapprochais, les soldats se raidirent une nouvelle fois. Mon regard ne quittait pas les tubes, les tournants dans certain sens, pour voir si cela n’était pas des factices. J’avais rangé mon tube dans ma poche de pantalon arrière. Personne ne pouvait avoir que je l’avais chouré. Comme tout bon acheteur il fallait un point de comparaison et ce tube était mon « étalon ». Le marchand, fit une offre qui marcha un petit rire doucement. Manquait pas d’air, mais cela était la base du commerce. S’il n’avait pas fait ne réduction après l’attente, il aurait perdu des clients !

La réplique de la demoiselle, me fit tilt, elle jouait sur les peurs pour baisser le prix. Une bonne idée tiens. Autant jouer le jeu aussi, pour obtenir ce don j’avais besoin. Je me redressai me mettant vers elle et je remarquais que justement, elle avait les épaules dénudées… pleins de tatouages enroulés et emplis de signification. Ce n’est pas courant et je les avais déjà remarqués de loin. Et faut dire qu’ils me firent rappeler où je l’avais croisée. Une soirée un peu trop arrosée dans ma jeunesse folle de l’armée. Je l’avais dragué lourdement, avec une approche assez drôle même si je fus pateau ! Je n’avais pas honte, j’étais bourré et elle brillait au milieu de la pièce comme une lanterne. Il aurait été inhumain de ne pas l’accoster, mais il y avait meilleur manière que de lui dire : * j’ai crus voir un être divin et j’aimerais être châtié par vos yeux *. En y repensant, je crois que j’avais dû lui sortir pire après, avant d’avoir été envoyé bouler et de trouver une proie moins hautaine !

Bon, je ne laissai rien paraître alors que de faible bride se décomposait dans mon esprit et dans mon faible souvenir, les années en plus ne l’avait rendu encore plus attirante. Elle devait en mettre par terre des hommes, comme ce pauvre marchand malmené par son regard implacable. La beauté est un don et faut s’en servir sur les autres. Je ne me gênais pas faire ce genre de bassesse moi non plus. D’ailleurs, en m’approchant de la princesse, les soldats eurent un mouvement de protection. Mon regard les foudroya.

« Calmez-vous les sbires ! » J'avais feulé comme un grand fauve. Les atlantes n'étaient pas rassurés, mais restaient non loin de la jeune femme. Tss, si j'avais voulu la choper et lui faire du mal, elle ne serait jamais revenue de sa balade et quant à eux, leurs têtes auraient décoré le jardin du marchand. Bref, je me reportai aimablement vers l'homme, qui se décomposait suite à la menace.

« Elle n'a pas tort. Il n'est jamais bon, de faire attendre de gros clients. Surtout quand, ils peuvent faire pressions sur certains éléments… une réputation par exemple… ce mettre à dos les sauveurs de la galaxie et ceux qui la tiennent… pas très bon tout cela pour les affaires » fit-je d'un air assez atone. Bien entendu, je ne précisai pas qui était les sauveurs et les propriétaires de cette galaxie. Il avait compris.

Le marchand déglutissait voyant, que je me mettais du côté de l'atlante, offrant toutes les menaces dont il avait peur, par l'occasion.
« Je peux descendre à 1980 crédits, ils seraient dommage de les vendre à perte ». Ce qui était quand même un prix énorme.

Je fis une petite moue, laissant la demoiselle, répondre, cela était un échange de balle. Alors, qu'on continuait à négocier et faire baisser les prix avec habileté doucement mais sûrement, mon regard fut attiré par des mouvements dehors. Je me déplaçai vers la fenêtre pour toiser. Laissant la princesse finir le boulot, mais le petit vieux n'en démordait pas. Les silhouettes qui se déplaçaient dans le grand jardin, avait des uniformes que je connaissais que trop bien. J'eus les poils hérissés sur les bras. Une dizaine de soldats Geniis… putain de bordel à queue ! Ce vers de terre avait prévenu la milice ? Où bien ces enfoirés de suce nœud avaient des informateurs ? Cela ne serait pas étonnant, comme Koyla à faire circuler une offre sur le marché noir pour tous renseignements sur la cité Atlantis, les atlantes (vivants) ou la technologie de ce peuple. Et je savais très bien de quoi je parle, puisqu'il plusieurs mois, mon boss avait été contacté par Koyla, pour une offre les concernant. On avait négocié avec le leader des atlantes, pour retirer les offres contre des armes. Sauf que Koyla, avait utilisé d'autres canaux et même si les offres étaient réduites, elles avaient été vues. Et les Geniis ont beaucoup d'alliés dans la galaxie (un peu trop que des lèches bites !). Bref, je me doutais bien que les charmant ex collègues étaient là pour cueillir les Atlantes. Et je n'avais pas à être là ! J'étais censé être mort.

Je plissai des yeux émettant un bruit quand il eut un blanc. « Hum… vous savez combien vaut un Atlantes sur le marché ? »

Le marchand toussa estomaqué et devenu tout rouge. Étant toujours de dos, mon regard surveillait les mouvements des Geniis, les masquant involontairement à la vue des autres. Donc sans ce contexte-là, je devais paraître louche ! Les Geniis s'organisaient pour une stratégie débile et trop prévisible. Ils sont pathétiques, mais recréer les techniques qui marchent et qui ont fait leurs preuves !

« Pardon ? » Il ne fut pas le seul à être étonné, puisque les soldats, eurent d'autres mouvements de protection autour de la belle brune. Je me tournai lentement, tout en tira la commode proche de la fenêtre pour la mettre devant la porte d'entrée pour ralentir la progression. Je m'adossai à celle-ci, croisant les jambes.

« Ne faites pas l'innocent voyons… 5000 crédits ou un chargement de meilleures armes Geniis et comme les armes ne sont pas votre fort, je subodore que vous désirez le prix des tubes avec le bonus des 15 000 crédits bonus » Oui parfois je savais utiliser des mots rechercher. Après tout, je m’étais fait passer pour un scientifique lettré et pompeux.

Je croisai les bras, en le toisant durement. Ma tête n'était pas mise à prix, puisque étant connu que part mon patronyme par les Geniis et non de ma véritable tête et pour cause … Il fallait mieux que Koyla ne soit pas au courant que ces jumeaux issus de son élite personnelle soient en vie et non tuer dans une explosion causée par des Atlantes.

« Non, non, je n'ai vendu personne aux Geniis ! » Argumenta le pauvre homme en panique.
« Bien sûre…. Alors, expliquez-moi, pourquoi il y a une dizaine de soldats dehors ? Ils ne sont pas là, pour cueillir des fleurs ! » Je fis un mouvement de tête en direction de la fenêtre.

Et comme pour appuyer ma phrase, des coups se firent à la porte. Personne ne répondit et je me décalant doucement, vers la table, prenant discrètement le sac vide.

« Ils vont défoncer la porte… enfin tant pis, vous devrez vous battre pour le peu d'année qu'il vous reste » fit-je nonchalamment, alors que les soldats Atlantes, s'étaient mis en position de tir, pour accueillir les Geniis. Cela allait être tendu comme un string dans le cul d'une pute ! Enfin la commode les ralentiraient un peu, mais ils n'étaient pas si bête et comptait bien atteindre la maison. Bientôt elle sera encerclée. J'étais plutôt calme, alors qu'intérieurement je rageai puisque je devrais me battre, remarque ça me défoulerait un tant soit peu.

D'un mouvement, je mis les tubes dans le sac, autant ne pas gâcher la marchandise. Le vendeur était en panique complet, puisqu'il ne s'attendait pas a avoir la visite des Geniis, donc il était innocent, les Atlantes s'étaient fait balancer par quelqu'un d'autre. Peut-être à la taverne ? Bon ce n'est pas mon problème. Le sac alla sur mes épaules, l'attachant avec des lanières en cuirs que j'avais dans ma sacoche, afin de me faire une sorte de sac à dos. Laissant le plan de la machine sur la table. De toute manière le pauvre gars serait bientôt mort. Mon regard croisait celui du marchand, qui était dans un état pitoyable essayant de se pardonner en suppliant la jeune femme. Il lui tenait les mains en pleurant. Il avait peur.

Je comptais bien filer comme un voleur par la porte de derrière avant que les soldats ne la trouve… mais celle d'entrée explosa dans un vacarme monstre. Je fus projeté à terre sur le ventre et j'entendis des bruits de pétarade et de combat. Un épais brouillard dû à l'explosion se fit et il y avait le feu dans la maison en bois. Bordel, faut que je sorte de là !! Je pris un foulard dans ma sacoche de bric à brac pour me l'enrouler autour du nez et de la bouche évitant de respirer la fumée de bois et autres poussières néfastes pour les poumons. Sortant mon arme. Je me relevai, on y voyait rien dans cette fichue baraque. Et ça pique les yeux ! Je distinguais des Atlantes en corps à corps avec des soldats, mais je ne vis rien d'autre. En toussotant, je repris le sac et je marchai vers la porte, quand soudainement j'entendis des cris, les soldats avaient chopé la femme ! Je ne donnai pas cher de sa virginité passée ! Chacun son problème ma grande !

Je ne voyais pas si elle se démerdait ou non. Et putain, il y avait des soldats qui entraient par la porte arrière, ceux si avaient des masques et se dirigeait droits vers les atlantes. La fille semblait être trainée pour sortir de la maison avec toute la douceur que pouvait avoir un homme de l'ancien temps ! Moi je me planquais discrètement… bon vu les bruits que j'entendais entre les armes et les cris de rage, elle ne devait pas se laisser faire. Bon… ne me demander pas pourquoi j'ai fait ça ! Et pour une fois, ce n'est pas pour me taper la nana à la fin comme le héros que je ne suis pas !

Je profitai de la fumée, pour me rapprocher des soldats qui tenaient la jeune femme (faudrait que je lui donne un prénom tiens !) je chopai l’un qui la maintenait par le cou, pour lui coller un poing dans les bas reins. Le mec se plia, lâchant la princesse qui se retrouva maintenue toujours par l’autre soldat. L’homme se retourna et je lui foutu un coup de boule, braquant mon arme sur le troisième lui explosant la tête à coup de plasma rouge. Cela gicla un peu.

Le second qui tenait sa proie, essayait de se reculer pour rejoindre des collègues qui se battaient avec les chiens Atlantes qui se démerdaient plutôt bien ! Mais bon, je ne fus pas assez rapide et je me pris un poing dans la gueule de celui qui avait les reins cassés ! Oh mon salopard toi tu vas morfler ta race ! Enfin notre race ! Un combat, de coup s’enchaîna, puis mon arme finie par toucher son ventre, un rictus mauvais était sur mes lèvres, mais il ne pouvait le voir avec le foulard.

« Perdu gars ! » Et feu sans aucune pitié, cela m’amusait beaucoup. Bon au dernier maintenant ! Je sortie de mon autre main, ma manette électrique (teaser version bricolo). Le soldat, me vit approché et serra un peu trop fort le corps de la femme, la plaquant bien contre lui. S’il avait des émois ou des incontinences elle devait le sentir !

« Recule où je la fume !! » Argua-t-il avec férocité
« Ça m’étonnerait, ton boss a besoin d’elle ! »

Je reconnu dans les nuages de fumée jaune, le visage d’un ex compagnon… Jared ! Et vu sa tête, il ne pouvait pas identifier mon visage à moitié voilé par le foulard, mais ma voix était connue, par cet ex copain de beuverie avec qui j’avais fait les 400 coups ! Fait chié de le butter mais bon tant pis je serais triste quoi ? Deux secondes et basta !

« Naalem ? C’est toi ? Mais tu n’es pas mort ? » Il était limité heureux de me voir, pensait-il bêtement que j’allais l’épargner ?
« Non » Je levai mon arme, il avait la sienne sur la tempe de la demoiselle.
« Fait pas le con mec ! Je sais que c’est toi !! » Et il croit franchement que ça va m’arrêter ? J’ai décidé de le buter ce con, puisqu’il m’avait reconnu. Je ne répondu pas et continua à m’avancer avec l’arme bien droite devant lui.
« Arrête je vais la buter !! »
« Bah va y et tu expliqueras à Koyla que tu as tué une Atlante ! »

Je fis feu sans attendre, lui touchant l’épaule. Il hurla et lâcha, « Cyprès » (la nana, je vous avais dit que je lui trouverai un nom !) En jurant. Oui j’aurais pu toucher la demoiselle, mais qu’importe, je savais tirer moi ! Dès qu’il fut plié en deux par la douleur, je m’approchai de lui, lui balançant un coup de pied dans sa petite gueule d’ange le chopant par la nuque, pour l’électrocuter avec le gadget. Je me pris une châtaigne monumentale qui me fit râler puisqu’il n’était pas au moins et je dus lâcher l’objet (il me brûlait le traître). Putain que ça fait mal cette merde ! Bon l’autre était sonné et PAN a plus baby !

Le problème c'est que la fumée se dissipait et les soldats remarquèrent ma présence… Eh merde !!! Bon il est temps de montrer mes talents d'artificier et de balancer une boule de fumée explosive. Ce que je fis en mode ninja, pour me dissimuler et commencer à sortir. Je chopai le bras de Cyprès, pour la tirer vers l'extérieur. Je me pris des coups, je ne sus si ce fut soldat ou elle… mais qu'importe. Sans surprise je dû me battre encore avec trois Geniis, pour réussir à atteindre la porte. Je ne pus pas les butter mais bon, j'avais cru voir quelques chandelles à un moment. Le goût métallique du sang était dans ma bouche. Sans surprise, je fus blessé, je devais avoir des bleus sur le torse, la lèvre ouverte et l'arcade sourcilière aussi. Et fait étrange, avait-je de la chance ou était-elle consentante que je l'entraine loin de cette baston ? Puisque à chaque fois, je retrouvais son bras ou sa main pour la tracter à travers la fumée suffocante. Quand on est un spécialiste des explosifs il faut toujours avoir un foulard dans un coin ! Cela évite d'avoir le nez pleins et de tousser comme un phoque !

Finalement, je sortis, lâchant le bras de la demoiselle. Je n'avais pas été très doux par moment, dans un sens, sous l'urgence je ne pouvais pas avoir de délicatesse et lui effleurer la peau, pour que madame me suive. Déjà, qu'elle devait se demander pourquoi l'autre acheteur la tractait, avec la supposition que j'allais la vendre. Moi-même je me demandais pourquoi je l'avais aidé à sortir ! Ouai, ça pourrait être une bonne idée ! Mais je ne traficote pas trop dans la marchandise humaine. Sauf quand Druan le demande. Mais de mon propre fait, je trouve ça chiant de vendre des humains, faut les nourrir et ça piaille ! Autant en faire des otages, on les gardes moins longtemps. Mais bon, là, je ne pensais nullement à la rentabilité ! Après tout, j'avais les tubes ! Mais à fille avant de se faire abattre par les Geniis, mais l'urgence était là. Je la toisai quelques secondes tout en retirant mon foulard, pour me mettre à courir.

« Cours princesse ! »

Des soldats sortirent aussi en nous pris en chasse, alors qu'on allait dans la forêt. Faudrait être malin et de temps à autre je me tournais pour les canarder, mais en pleine course je ne suis pas le meilleur tireur ! Mais ça les ralentissaient, il était plus que six ! Faudrait trouver une planque !!



© 2981 12289 0


_________________


DC : John SHEPPARD // Isia TAYLOR LAURENCE // Alexander HOFFMAN // écriture : LawnGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 02/12/2016
√ Messages : 261
Kara Aiolos
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Lun 31 Juil - 13:48
Kara observait tout ça de manière très attentive. Cet autre acheteur avait tout l’attitude de la personne sûre de lui. Mais pour la pégasienne, il y avait un hic dans ce comportement, c’était les coups d’oeils vers les deux militaires de son escorte et la position trop assurée. Les négociations allaient être compliquées, mais Kara était une habituée de ce genre de complications. Le vendeur était en stress et ça la diplomate l’avait de suite remarqué. Alors normalement elle aurait dû être conciliante, mais au vue du comportement de cet homme elle allait lui faire comprendre qu’on ne prenait pas les Atlantes pour des vaches à lait.

Quand il partait chercher la marchandise, Kara se détendit un peu. Son premier coup de pression avait eu l’effet escompté, le vendeur avait aussi peur des Atlantes et ça c’était très bien. Manière habile pour équilibrer les rapports entres eux et ce Monsieur Blaze. Le vendeur avait maintenant peur des deux acheteurs en face de lui et l’autre acheteur pouvait voir que les Atlantes n’étaient pas là pour acheter à un prix donné. Kara leva son regard vers son interlocuteur du jour en souriant. Elle devait avouer qu’il n’avait peur de rien pour être aussi honnête, bien sur la brune ne pensait pas qu’il dise tout à fait la vérité mais qu’importe après tout?

“ Eh bien c’est évident non? augmenter notre domination technologique.

En réalité la diplomate ne savait pas réellement ce que les scientifiques de la cité comptaient faire de ces tubes, mais elle voulait juste jauger de la réaction de son interlocuteur après une pareille provocation. Kara rendait coups pour coups aux “provocations” de cet homme mais dans un autre registre, ce n’était pas dans son attitude mais dans les mots que la brune était piquante. Le vendeur revint avec sa précieuse marchandise et Kara fut assez déçue de voir qu’il y avait si peu de tubes, mais elle ne montra rien. Par contre elle n’en pensait pas moins. Se comporter d’une manière aussi peu professionnelle, pour si peu de marchandise? La diplomate en était limite à rire d’une situation si ridicule. Par contre ça la confortait dans son intention d’avoir ces tubes au prix le plus bas possible.

Kara s’approcha aussi à son tour pour venir voir ces fameux tubes. Les scientifiques Atlantes lui avaient dit comment reconnaître un tube de bonne qualité d’un tube de très bonne qualité. Elle avait passé deux heures avec eux pour en apprendre le plus possible afin de faire un achat judicieux, mais surtout éviter de se faire arnaquer. Kara prit une tube dans sa main pour l’examiner et en effet c’était de la bonne qualité. Donc sur ce point le vendeur n’avait pas mentit. Le seul bon point à mettre au crédit de cette personne selon Kara, mais ça n’allait pas suffire à ce qu’elle la joue gentiment.

Maintenant que tout était sur la table, les vraies négociations pouvaient commencer. D’ailleurs la pégasienne ne s’en privait pas et même l’autre acheteur joua le jeu de Kara. Bien évidemment elle ne montra pas qu’elle trouvait sympa qu’il joue le jeu, mais bien sûr elle ne devait pas le montrer. Elle l’avait reconnu depuis un moment et Kara ne gardait pas un très bon souvenir de cet homme. C’était il y a très longtemps, ils étaient jeunes mais elle avait rarement rencontré un balourd pareil. Le mec très sûr de lui qui pensait que toutes les femmes lui tombaient facilement dans les bras. Sauf qu’avec Kara il était tombé sur un os. Mais tout ça c’était loin, maintenant ils étaient là pour revenir avec ces tubes et si possible au meilleur prix. Par contre Kara n’apprécia pas du tout la remarque qu’il fit aux gardes. Ils ne faisaient que leur travail et répondre ça ne ferait qu’augmenter leur méfiance. En gros ce n’était pas très malin de la part du pégasien. Dans les souvenirs de Kara ce n’était pas non plus l’homme le plus intelligent qu’elle ai eu à côtoyer. Beau mais con, voilà comment la brune aurait résumé son interlocuteur, dans certains cas ça ne l’aurait pas dérangé car surement qu’elle ne lui aurait pas demandé de parler mais bien de lui donner du plaisir, mais là c’était une situation toute autre.

Kara laissait donc l’homme se mettre à mener les négociations et il joua lui aussi sur la corde de la peur. La jeune femme ne disait rien et écouta attentivement la réponse du vendeur. 1980? Certes il faisait un geste et il en était à 220 crédits de réduction mais ça ne convenait pas à la diplomate.

“Je pourrais prendre cette nouvelle offre pour une insulte...et nous sommes bien d’accord que vous ne voudriez pas que je me sente insultée. Faites un nouveau geste.

Le visage du marchand se décomposa, et il devint nerveux. Bien c’était le but que Kara recherchait, par contre il y avait quelque chose dans l’attitude du vendeur qui alertait les sens de la diplomate. Il reculait.


“ Vous me saignez, mais il est bien évident que je ne veux pas vous insulter. Si vous me le permettez, je vais voir dans mes livres de compte quel prix je peux vous proposer. Prix qui sera je l’espère correct pour toutes les parties présents.”


Kara reporta son attention sur Naalem après sa question. Mais de quoi il parlait? pourquoi cette question à cet instant? C’était tout à fait non désiré, et Kara sentit un frisson non agréable lui parcourir le corps. Ses pressentiments étaient donc vrais? La jeune femme vit que l’autre acheteur regardait droit vers les fenêtres dans le dos du vendeur. Son regard n’était pas rassurant. Bien sûr elle ne répondit pas à la question posée, même si elle connaissait la réponse. Elle vit Naalem déplacer une commode pour bloquer la porte d’entrée. Kara n’aimait pas du tout la tournure des évènements, des Geniis? elle ne les appréciaient pas du tout. Tout tournait à la situation non gérable. Son escorte s’était rapprochée d’elle en signe de protection.

Le vendeur tentait de se défendre mais Kara ne croyait pas un seul mot qui sortait de la bouche de cet énergumène. Il était de mèche et c’est pour ça qu’il avait fait patienter avant d’ouvrir son trou à rats de boutique. Il avait laissé le temps à ces Geniis de malheur de venir pour les accueillir elle et son escorte. Kara remarqua Naalem prendre tous les tubes et s’approcha de lui. Elle ne semblait pas avoir peur et pour cause, elle n’avait pas peur. Malheureusement pour elle ce genre de situation commençait à devenir la routine. Elle allait vraiment devoir prendre des cours d’autodéfense. Les deux militaires s’étaient positionnés face à la porte, prêts à tirer. La jeune femme par contre s’était rapprochée de Naalem pour lui faire passer un message.

“ Je vous ai vu prendre les tubes…

Kara sentit deux mains la saisir et elle entendait un homme pleurer. Le marchand était à terre et jouait un rôle de pauvre victime. La brune posa sur lui un regard rempli de dédain, là la Princesse revenait sur le devant de la scène. Elle repoussa séchement le marchand et le toisa.

“ Ne faites pas l’innocent, vous m’ennuyez. Depuis que nous sommes ici vous faites pour nous retarder, afin que vos “amis” puissent arriver à temps. J’ai compris votre jeu il y a quelques minutes à peine...maintenant vous n’avez qu’une chose à souhaiter c’est qu’on s’en sorte.

C’était une menace claire nette et précise. Les Atlantes ne feraient rien suite à ce piège tendu mais par contre sa planète répondrait à cet affront. A cet instant une porte explosa et Kara fut projeté au sol par le souffle de l’explosion. Elle mit quelques secondes pour se relever, la fumée avait envahi la boutique et la Pégasienne se mit à tousser, ses yeux pleuraient car la fumée les piquait. Kara entendait les bruits des tirs, et aussi des bruits de lutte. Une fois debout elle sentit qu’on l’attrappait par la taille, une étreinte ferme et pas agréable du tout. Par réflexe elle se débattit et donnant des coups de pied en arrière.

Son agresseur la lâcha par surprise avant d’être frappée à la tête pour l'assommer. Elle retomba au sol. Kara avait mal au bras et en se réveillant elle vit qu’elle était traînée au sol par le bras. Elle reprit complètement connaissance et se tenta de se relever. Le Genii l’attrappe par le coup pour la faire sortir de la boutique. Par réflexe elle mordit le bras très fort et fut presque libérée. En fait la jeune femme réalisa que ce n’était pas sa morsure qui avait atténué la pression mais Naalem qui attaquait les deux soldats. Kara était encore dans une mauvaise posture, un des soldats Geniis la maintenait fermement contre lui avec son arme pointée sur sa tempe. La jeune femme n’appréciait pas du tout ce sentiment d’impuissance et décida d’écraser les pieds du soldat du plus fort qu’elle pu. Quitte à mourir autant opposer un peu de résistance.

Le reste fut très flou pour la diplomate, le soldat tomba en hurlant puis des coups furent donné avant qu’un bras tente de la saisir. Ah non pas encore, elle se rebiffa et donna aussi un coup sur le visage avant de se rendre que c’était monsieur “je suis sûr de moi”, elle le suivit sans réfléchir. C’était peut être un mauvais calcul mais ça lui donnait du temps de répit alors que rester là au milieu des tirs croisés était bête. Elle ne s’attardait pas du tout sur le fait qu’ils arrivaient quand même à se trouver dans la fumée, là pour le moment son esprit était plutôt focalisé sur la fuite. Ils arrivèrent à sortir de la boutique, direction la forêt le plus rapidement possible.

Les Geniis lui suivaient mais on aurait dit que maintenant ils en avaient plus après Naalem qu’après Kara. Elle avait entendu leur conversation et donc c’était un déserteur ou traître. Kara décida que ça ne la regardait pas et puis s’il était parti de ces chiens de Geniis c’est que peut être il avait encore un ou deux neurones de viables. Seulement distancer des soldats aussi entrainés n’étaient pas chose aisée et si Kara avait une qualité c’était sa souplesse. Ca aussi elle n’allait pas le dire comme ça à Naalem dieu sait comment il aurait pu interpréter cette phrase. En passant sous un arbre dont la branche était assez basse , elle s’y accrocha et grimpa dans l’arbre très gracieusement.

“ On va monter le plus haut possible dans l’arbre, vous aurez la position dominante pour les tirer comme des lapins


_________________
DC: Alek Hamilton AKA Panda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 03/04/2017
√ Messages : 34
Naalem Lays
Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Mar 1 Aoû - 18:11


Souvenirs souvenirs ...Avec la princesse Kara Aiolos Chronologie 16 juin 2017


Peut-être avais-je été trop présomptueux en disant clairement mes attentions ? Qu'importe, j'ai besoin d'une grande quantité et je comptais défendre mon bout de gras pour en avoir. Je n'étais pas là, pour en prendre quelqu’un pour le principe d'avoir des jolis tubes lumineux. Fallait que j'avance mes inventions et cette source étaient la plu stable et puissante dans le long terme à portée de ma technologie et compétences. Parfois, je l'avoue, j'aurais aimé naitre dans une civilisation, technologiquement plus élevée que les Geniis. Pour le bricoleur et génie que je suis, il y a un côté frustrant de ne pas réaliser certaines choses à cause de cette barrière de science.

J'ai entendu parler que les Atlantes accueil des pégasiens chez eux… mais encore une fois, je crains que je ne puisse pas vivre avec des gens qui se proclament comme les protecteurs d'une galaxie. Sûrement trop de principes et d'idéaux que je mettrai en pièce par mon côté sans limite et profondément chaotique. Quand, ont les voient débarqués, toujours bien organisé avec des escortes et cette bienveillance induite…enfaite ça serait plutôt eux qui ne pourraient pas vivre avec quelqu'un comme moi. Déjà, que je trouve que les soleils rouges sont bien sympas… mais bon, quand on sert et qu'eux me servent aussi, c'est un échange de bon procédé. Même si, ça me fait chier d'avoir quelqu'un au-dessus de moi parfois ! Enfin qu'importe, la belle demoiselle, m'annonça une phrase qui me fit rire.

« Eh bien, c'est sûr qu'avec ces tubes vous allez gagner un cran infatigable pour battre les Wraiths » ce fut de l'ironie, mais qu'importe, si elle ne voulait pas me répondre. Ils avaient surement une curiosité sur la technologie primaire de cette galaxie et que tout était à prendre. Peut-être même qu'ils amélioraient les tubes ? Peut-être que je suis trop présomptueux, mais qu'importe, je m'en contre fiche.

La marchandise arriva et ont fit notre petit numéro avec la princesse. Faut dire, qu'on avait un but commun et s'allier pour atteindre le prix le bas était une bonne stratégie. Après viendrait le moment épineux, pour savoir qui prend quoi. Et vu, comme elle savait être douée avec les mots, j'aurais du challenge. Pour une fois, que je ne tombe pas sur l'abrutie du village, ça me donne un peu plus de motivation à faire marcher son cerveau. À force de côtoyer des idiots, ont fini par leur ressembler. Ça me manquait… remarque mise à part avec ma sœur, je n'ai pas beaucoup de stimulation intellectuelle, j'ai toujours trouvé les autres plus con que moi. Et encore avec Teshara ont rivalise beaucoup dans le vulgaire, puisqu'on adore choquer et aller de plus en plus loin dans ce genre de diction.

Alors que les négociations se menaient avec la brune, je vis mes copains… je savais que ma phrase venait de déclencher les alarmes internes des Atlantes. Ce qui est logique, mon but n'était pas de leur foutre les pétoches, mais d'acculer le vendeur. Il se montra pathétique comme prévu. Quant à moi, après avoir mis un meuble pour retarder mes ex copains, je pris l'initiative d'embarquer les tubes. Hors de question de mettre autant fait chier et surtout déplacer pour ne rien avoir. D'ailleurs miss perspicace, trouva ma proximité intéressante pour me glisser quelques mots. Mon regard alla sur elle avec un rictus

« C’est bien, ça prouve que vos yeux ne sont pas juste décoratifs ! » Elle ne put répondre qu'elle eut le droit au numéro de charme du vendeur. Vraiment, avec ce rôle de comédien, il devait en faire pleurer des chaumières ! Maintenant, qu'il ne me servait plus à rien, sa mort m'apparaissait comme une douce mélodie. Franchement, il était vieux, pathétique et en plus il espérait quoi venant des Atlantes ? De la compassion ? Alors que j'étais sûr qu'il y était pour quelque chose. Indirectement ou non. Il suffirait qu'il ait trop parlé à la taverne pour qu'un indicateur des Geniis fasse passer le mot. Il les prenait vraiment pour des naïfs. Enfin bon, quitte à toucher 15 000 crédits autant que cela soit fait par le vendeur en lui-même. Mais bon, je ne pouvais pas certifier de son honnêteté et cela fait longtemps que je ne crois plus en ce genre d'utopie.

Bref, ce fut le grand moment, les explosions, les combats, les tirs d'armes et le sang qui gicle ! Et puis une lueur d'héroïsme étrangement mal placé de ma part ! Je ne savais pas pourquoi, à cet instant, je l'avais tiré de là, la princesse. Franchement, je ne sais pas pourquoi, mais c'est fait et je n'avais pas à chercher plus. Peut-être qu'elle me servirait et parfois faut mieux être deux à chercher à survivre que tout seul. Surtout avec des Geniis au cul ! J'en avais buté deux et en me retournant je pu que me dire, qu'ils en avaient une quinzaine ! Les enfoirées, ils n'étaient pas tous entrés dans la bâtisse ! Ils avaient mis les moyens les petits-fils de pute, pour trois Atlantes. Remarque, nous, quand on en chopé sur renégat ont avait sorti l'artillerie lourde. Mon groupe d'élite et la technologie qui va avec et cerise sur le gâteau : la surprise du chef ! Bref choper des atlantes faut les moyens !

Mais là, franchement, je me demandais bien, s'ils ne me courraient pas après, aussi pour moi ! Puisque je n'avais plus mon foulard et j'étais que trop bien connu pour pas que mon visage s'oublie si facilement. Ils ne devaient pas comprendre pourquoi je les fuyais déjà… et se dire que si je fuis, c'est que je ne veux pas les voir et donc que je suis un putain de traitre. Mouai… quitté les Geniis avaient été l'idée la meilleure qu'on a eue avec ma sœur. Ce peuple est voué à se détruire, ils sont trop agressifs et stupide. Sans parler de leur égo. Je n'ai jamais compris pourquoi l'ancien commandeur avait décidé de trahir (comme quoi c'est dans notre nature) les Atlantes, alors qu'on aurait pu être allié et profité de leur technologie.

Vu leurs cris, j'entendais parfois mon patronyme ! Merde ils font chier ! Je remerciai mon entrainement intense chez les soleils rouges, pour donner en change à ces ex potes ! Mes tirs en courses, n'étaient pas des plus précis, je ne suis pas tireur d'élite, mais au moins j'en touchai d'eux à la jambe et l'un à l'épaule. Ce qui les faisait ralentir. Et puisqu'ils ne nous tiraient pas dessus avec leurs armes, ils nous voulaient vivants ! Il fallait qu'on trouve une solution rapidement, pour mettre une distance entre eux et nous ! Je décrochai de ma ceinture l'une des petites bombes d'artificier de ma ceinture, la balançant en arrière. Cela fit un énorme BOUM et du biome vola en l'air. Je pressai la course, alors qu'on passait sous des arbres. La princesse, m'héla de monter. En m'arrêta, je la vit grimper avec une souplesse étonnante. Bon, je ne suis pas aussi souple, normal je suis un mec. Bref je ne discutai pas, elle avait une bonne idée. Et vu ce que je leur avais fichue dans la gueule, ils n'allaient pas nous voir grimper. Cela n'était pas fait pour les tuer…enfin pas tous, puisque ce n'est pas une bombe puissante.

Je la suivis, le plus haut possible, pour ne pas être vu et surtout ne pas être à portée. Cet arbre était tout bonnement immense. Les branches en hauteurs aussi, on pouvait y tenir confortablement à deux. Leurs diamètres avoisinaient les cinquante centimètres de diamètres. Un truc de dingue. Bon, au moins on avait une bonne stabilité. Je me mis vers elle, passant devant, histoire d'avoir le champ libre pour les tirer… le feuillage épineux, nous cachait au final. Je m'allongeai sur le ventre. Le sac de tube toujours sur mon dos. J'étais en train d'analyser la situation… puis, je me redressai en les voyant courir vers notre position… ils devaient rager de nous avoir perdu. À califourchon sur la branche, je sortie cinq boules explosives que je tendis à la demoiselle.

« Tenez, ça explose quand sont soumises à un impact. Vous n'avez qu'à les lancer vers le groupe des Geniis, pour qu'ils perdent leurs repères, avec un peu de chance, ça en tuera un ou deux. » Je sortie mon arme, la précision à cette hauteur ce n'est pas le mieux, mais dans le capharnaüm, si je pouvais en tuer au moins cinq, cela serait pas mal. Ils iront automatiquement chercher des renforts et se repliant. Surtout s'ils ne voient pas l'ennemi.

« Si j'en tue suffisamment, ils se replieront, pour chercher des renforts et organiser une battue. Faudra qu'on trouve un endroit pour passer la nuit. Ils vont garder la porte… » Je me remis sur le ventre, pour être confortablement installé et pouvoir avoir un peu de précision. Je savais que j'aurais dû maintenir plus à ce genre de tir. Je suis nul à ça ! Bon, coordonnée mes actions avec miss souplesse était nécessaire… je sens que ça va être hilarant cette journée !
« Vous connaissez bien la planète ? Vous savez s'il y a des grottes ou des trucs dans ce genre ? » Falaises… bref, des endroits difficiles d'accès autre qu'un arbre.



© 2981 12289 0


_________________


DC : John SHEPPARD // Isia TAYLOR LAURENCE // Alexander HOFFMAN // écriture : LawnGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 02/12/2016
√ Messages : 261
Kara Aiolos
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Jeu 3 Aoû - 20:00
Kara ne comprenait vraiment pas comment tout avait pu déraper en si peu de temps. Quelqu’un les avaient balancés et elle était persuadée que c’était le vendeur d’où son attitude envers lui. L’occasion était trop belle de se faire autant d’argent si facilement, par contre la diplomate aurait parié qu’il n’avait pas pensé que cette manoeuvre allait lui coûter la vie. Bien sûr Atlantis n’interviendrait pas s’ils s’en sortait pour réclamer justice, Kara avait bien compris qu’ils voulaient plutôt être des pacifistes. Par contre son gouvernement allait venger cette tentative odieuse de vendre un membre de la royauté. La jeune femme n’avait pas de soucis à organiser des vengeances, après tout parfois la diplomatie doit aussi passer par la force. Elle détestait en arriver là mais n’hésitait pas à donner cet ordre. Bien sûr elle verrait d’abord avec les dirigeants s’ils pouvaient eux même corriger cet avorton.

Mais pour ça il allait faloir qu’ils s’échappent des Geniis, Kara ne comprenait pas trop pourquoi ils semblaient aussi chasser son partenaire d’infortune. Ca elle le compris plus tard en faisant marcher ses neurones de brune. Il avait trahit les Geniis, normal qu’ils le veuillent morts car les Gennis n’étaient pas réputés pour accepter la trahison. En fait aucuns peuples n’acceptait la trahison. Naalem arrivait à tirer pendant qu’on courait, C’était très bien, finalement Kara n’allait pas devoir se débrouiller toute seule et pour s’échapper autant avoir un mec comme lui à ses côtés. Kara courait le plus vite possible et pour le moment ils arrivaient à maintenir une avance confortable mais elle n’allait pas durer.

L’idée de monter aux arbres lui était arrivé de manière très naturelle. Elle fut soulagé de voir que Naalem la suivait sans rien dire. Lui aussi montait assez facilement, moins qu’elle mais normal pour une homme de son gabarit; Du souvenir qu’elle en avait il était beaucoup moins musclé et imposant, mais à l’époque c’était un jeune homme, et maintenant c’était un homme aguerri. Une fois que les deux furent cachés par l’arbre et son feuillage, Kara poussa un soupir de soulagement. Elle ne pensait pas que les Geniis puissent les trouver ici. La jeune femme ne comptait pas du tout participer au combat pour leur survie, c’était le taf de Naalem ça. Mais quand il lui tendit des boules et lui expliqua leur utilité elle comprit qu’elle devrait participer aux opérations.

En temps normal Kara n’était jamais violente elle même, elle déléguait le sale boulot car elle détestait avoir du sang sur les mains. Elle ne l’avait juste que métaphoriquement parlant. Elle prit les boules explosives et se pencha pour regarder en bas. Les Geniis s’étaient regroupés et on pouvait les entendre jurer d’avoir perdus leurs proies. Un Genii qui apparement était leur chef, vociférait ses ordres.

“Cherchez les, ils n’ont pas pu disparaitre comme ça , bandes d’abrutis, je veux que vous fouillez tout, même si on doit passer la forêt au peigne fin. Retrouvez moi ce chien et cette pétasse ou je vous tue personnellement.”

Kara grimaça, personne ne l’appelait pétasse alors qu’elle n’avait rien fait. Si encore elle avait repoussé ce Genii elle aurait compris. Bref cette insulte purement gratuite la décida à lâcher les boules explosives. La jeune femme tenta quand même de viser pour en toucher un maximum mais de cette hauteur ce n’était pas facile. Elle les lançait une par une pour maintenir ce petit groupe sous pression. Les deux premières boules tombèrent à deux mètres du groupe et à part les surprendre et les faire tomber avec le souffle il n’y eu pas de morts ni de blessés. La troisième tomba sur le ventre d’un soldat et explosa, des morceaux volaient et Kara en eu des nausées. Du coup elle se débarrassa des deux autres minis bombes qui en tuèrent deux autres. Elle ne regardait pas Naalem donc ne savait pas s’il arrivait à en tuer d’autres, par contre elle vit un Genii montrer l’arbre avec son arme.

“ Ils sont là haut...tirez à vue ils ne pourront pas s’échapper.Allez chercher des renforts on va se les faire. “

Kara commençait à paniquer. Ils n’étaient que deux contre un nombre inconnu de Geniis. Elle s’était remise dans le coeur de l’arbre pour ne pas être atteinte par un tir. Si elle connaissait un coin? mais il la prenait pour quelqu’un d’ici? Non elle ne connaissait pas cette putain de planète. Ah voila que maintenant elle se mettait à être vulgaire elle aussi. Elle réfléchissait à un coin mais rien ne venait, elle n’était venue ici que 3 fois et à chaque fois un coin différent. Elle tentait de se concentrer mais la peur la bloquait un peu.

La diplomate se souvint qu’un soir une fête avait été organisé pour sa délégation et qu’un mec un peu trop sûr de lui, lui avait parlé d’une rivière avec une cascade. Il lui avait dit qu’on pouvait se cacher derrière la cascade.

“ On m’a parlé d’une rivière avec une cascade et y’a une grotte derrière. Ca doit être à deux kilomètres d’ici

Kara n’attendit pas la réponse de Naalem, elle se releva et vit que les branches étaient assez grandes pour pouvoir marcher dessus mais ça risquait de les mettre à découvert...il allait falloir courir vite à 20 mètres du sol...génial, la jeune femme était enchantée… Elle prit une grande inspiration et s'élança sur la branches; Elle savait que Naalem la suivrait donc elle ne prit même pas la peine de vérifier s’il était derrière elle. Les geniis se mirent à tirer mais ils passaient d’arbres en arbres plutôt facilement.

La pégasienne vit la rivière donc la cascade ne devait pas être loin, elle continua à courir sur les branches. Elle semblait à l’aise dans cet environnement. La cascade fut en vue et elle descendit de l’arbre tout aussi gracieusement. Elle menait la marche mais ce n’était par son statut mais juste qu’elle savait où aller. Ils étaient au bord de la rivière et la cascade était en vue. Kara ne fit pas attention que le sol était mouillé et glissa se retrouvant dans la rivière. Elle remonta sur la berge et passa derrière la cascade et en effet y’avait une grotte.

“ J’avais raison, je pense que là on est tranquilles pour un moment. “

_________________
DC: Alek Hamilton AKA Panda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 03/04/2017
√ Messages : 34
Naalem Lays
Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Ven 4 Aoû - 16:34


Souvenirs souvenirs ...Avec la princesse Kara Aiolos Chronologie 16 juin 2017


C’est con, mais j’avais l’impression de revivre un épisode de mon enfance, où avec ma sœur on fuyait les fermiers, après avoir volé des pommes se réfugiant dans les arbres. Je ne suis pas un bon grimpeur aux troncs, j’aime mieux escalader les pierres. Après, vu l’urgence, j’essayai de ne pas être un poids mort et ma force m’étais grandement à me hisser à la suite de la princesse. Par chance, je n’ai jamais eu le vertige et fallait bien avec vingt mètres sous nous, une chute et on finit en galette !

Elle semblait surprise que je la fasse participer à la tuerie. Bah, je ne peux pas faire tout seul (enfin si, mais bon, comme ça je suis sur une seule tâche) et déconcerter les petits malins en bas était la meilleure façon de ne pas se faire repérer pour les tirer comme des lapins, comme elle le dit si bien. Et puis, ça va, je ne lui demande pas les égorgés, juste à lâcher des boules de manière innocente. Enfin qu’importe, après lui avoir expliqué, je me recouchai sur la branche, pour me mettre en position de tireur. Je sens, que je vais être bon, pour m’améliorer en rentrant !

Ils étaient un peu con, ils se regroupaient, des cibles parfaites pour faire un carton pleins avec les bombes. Celui qui gueulait plus fort, je le reconnaissais bien ! On avait été dans la même promo. Le petit prétentieux et con de base. Il n'avait rien dans le ciboulot (bon comparer à moi personne n'a de neurone… mais passons), il était arrogant et se pensait être le meilleur. Il avait été jaloux de ne pas avoir été choisi par Koyla pour faire partie de l'élite. Tu m'étonnes qu'en me reconnaissant, il avait senti sa haine revenir. Je suis sûre qu'il a fêté ma mort au bar du coin ! Comment il se nommait ? Ah oui Jordan ? Oui un truc dans ce genre. Bien entendu, il avait gardé son style… la peur, tu parles d'un commandant ! Pas besoin de menacer ses hommes de cette manière, il n'a pas le droit de buter ses soldats ! Il est vraiment con ! Il n'apprenait rien ! Je murmurai dans ma barbe.

« Le chien il va te faire exploser ta petite tête de fils à papa » Oh que je n'aime pas qu'on m'insulte ! Et puis de « chien » quoi ! Il n'avait pas plus original franchement ? J'aurais eu bien envie de le provoquer, mais cela était juste de la fierté mal placée !

La demoiselle, décida de lancer ses boules, les deux premières étaient un échec cuisant… mais la troisième fit mouche et je tirai avant qu'elle ne touche le sol. Dégommant du premier coup un mec à la rotule, mais à cette hauteur je ne suis pas très bon et les traits rouges de mon pistolet traversèrent l'air ne touchant pas toujours. Finalement, les hurlements de l'autre pénible, nous repéraient et un d'entre eux, essayait de monter ! Le fou ! Je tirai de plus belle, alors que les dernières boules tombaient au sol. J'en tuai un et j'en avais blessé trois ! Ils ne pourraient plus courir dans la forêt ! C'est déjà ça en moins au cul ! Je me relevai, pour éviter des tirs et je descendis d'une ou deux branches, pour coller mon arme sur le front du grimpeur. Celui-ci releva les yeux vers moi… il eut peur… il savait très bien, que je n'allais pas avoir de pitié, mais il essaya quand même.

« Hey mec … tu ne vas pas tuer un pote hin ? » Je soupirai et tira. Il eut un trou dans la tête absolument gore et sale. Son corps tomba au sol sur deux soldats qui le réceptionnant en rageant. Jordan leva le poing de colère.

« Connard de Naalem ! Je vais te fumer ! Et je ramènerais ta tête à Koyla disant que tu avais fricoté avec la mauvaise femme ! » Je crois que j’avais buté son frère en fait… oupsss. Non mais il était sérieux.

J’en profitai pour remonter et poser ma question à la princesse. Fallait qu’on bouge et le problème c’est qu’on était attendu en bas. Le temps, qu’elle trouve une idée, je décidai de provoquer un peu les Geniis. Plus ils sont en colère plus ils font des conneries.
« Ça mon petit gars, faut que tu puisses me tuer… on ne retue pas les morts ! De toute façon tu as toujours été le dernier ! » Mon ton de voix était blasé.
« Je vais te faire la fête ! Mort vivant ou non ! »
« Mouai… Koyla doit être désespérer pour avoir engagé pareille merde »
« Je ne suis pas dans l’élite de Koyla !!»
« De toute façon, il envoie toujours les saccarifiables pour les missions pourries comme ça ! J’espère que tu as embrassé ma fille avant de partir ! »
« Hin ? »
« Bah tu crois que ta femme elle se serait encombrer de tes gènes ? » Ce n’est pas vrai, enfin peut-être mais qu’importe, c’est juste pour le pousser à faire n’importe quoi.
Il hurla de rage. Je levai les yeux au ciel. Franchement, quelle idée que le vendeur ait vendue les Atlantes franchement. J'entendis une flopé d'insulte et il tira n'importe comment dans l'arbre. Ne nous touchant pas, car il tirait au mauvais endroit. Qu'il vide son chargeur cela allait faire des armes en moins. Et les autres firent de même.

Je remontai vers la princesse, dont en réalité je n'avais jamais su son prénom. Elle avait sûrement peur, pour ma part en bon sociopathe cela m'était inconnu. Elle finit par m'annoncer un lieu. Bien parfait ! Sans rien dire mise à part un hochement de tête, je la suivis du regard… elle était sérieuse ? Marcher sur les branches ? Euh ouai… fallait avoir un bon équilibre… Bon bah on va faire les singes. Je pris deux autres boules, que je positionnai en déséquilibre sur une branche. À force de tirer comme des pingouins, ils allaient se les prendre dans la gueule.

En m'élançant sur les branches, je n'étais pas foncièrement rassuré. Une bombe explosa (petite balle mouhaha) la branche qui se décrocha de l'arbre pour tomber sur les soldats et l'autre bombe au sol… cela fit trembler les végétaux proches, je ne sus les dégâts, mais le souffle dépluma quelques arbres. On se fit repérer, or passer d'arbre en arbre était plutôt aisé. Vu la taille des branches… et puis bon, ils durent perdre notre traces…je pris le rythme et je trouvai ça, limite... génial en trouvant ça même excitant et amusant !

La princesse savait où, elle allait, je la suivis sans rien dire, sauf parfois ricaner doucement. Finalement, entre les feuilles une rivière serpentait au loin. Je descendis de l'arbre, pour courir vers la rivière et la rejoindre. Fallait patauger… génial ! Je regardai autour de moi, si je ne pouvais pas me glisser sans être trop mouillé… bon, je marchai jusqu'à la berge, le plus proche de la cascade qui envoyait ses particules d'eau dans la gueule ! Il semblait avoir un passage, un peu de souplesse pour sauter de rocher en rocher et se coller contre la paroi humide… oui, ça va le faire. Mais, des cris et des hurlements se firent entendre… et je vis de silhouettes au loin ! Bon pas le temps, je sautai dans la rivière pour m'engouffrer sous le rideau d'eau… la douche quoi ! Je grognai en me secouant un peu, une fois de l'autre côté. Mes chevaux me collaient au visage, mais surtout l'eau était glacée !!

« Bordel elle est froide en plus ! » Elle parla, je soulevai quelques mèches trempées pour la toiser avec une moue sans signification. « Ouep, comme quoi les princesses c’est utile pour la géographie !». Ce ne fut que de la provocation gratuite. Rien de méchant, c’est du Naalem pur et dur.

Je retirai ma veste, pour la secouer, mon haut me collait outrageusement et je n'en avais rien à péter. De toute façon, fallait retirer les vêtements, pour qu'ils sèchent un peu. Mais avant de retirer le reste, je commençais à faire le tour. Ce lieu devait être connu et je suppose qu'il en avait qui devait forniquer dans les coins. Il y avait des traces de feu avec des cendres… bon, il devait avoir un peu de bois ? Au fond, il y avait un trou, plutôt un couloir…je passai devant la princesse, constant qu'elle était mouillée et surtout que ses vêtements la collaient aussi de manière scandaleuse. Mon regard s'attarda sur elle, quelques minutes…puis se détourna vers la cavité, pour y pénétrer dedans. Bien entendu, il y faisait noir et immédiatement la fraîcheur venait me chatouiller. Et si le tunnel était profond, cela ne serait que pire… et ce n'est pas avec des fringues trempées qu'on allait avoir chaud et pas choper une merde ! Je revenu vers la jeune femme.
« Bon, on va explorer la grotte dès qu’on est sec. On se les pèle dedans ! Et c’est un coup à choper une maladie et d’être repérer à cause de nos claquements de dent ».

Fallait faire du feu… l'entrée était vaste et en haut il y avait un creux pour évacuer la fumée…et l'entrée derrière la cascade assez peu visible, avant que les Geniis, comprennent que la fumée qui s'échappe du haut de la colline est à cause d'un feu dans la grotte… il allait s'en passer des hivers ! Et les connaissant, je pense qu'ils sont repartis aux campements des troupes… j'attendis quelques minutes à faire le fauve puis, je sorti un de mes deux pistolets, que je fourrai dans les mains de Kara sans lui demander son avis.

« Tiens, je vais voir s’ils se sont cassés, ou les attirer plus loin. Et j’en profiterai pour prendre du bois, sinon on va crever de froid ici ! ».

J’allais vers le rideau, sans attendre qu’elle me réponde, puis essaya de trouver un passage sans me reprendre une douche. Seconde arme en main… une fois dehors le soleil me réchauffait un peu plus. Et je courrai me mettre à l’abri derrière les buissons qui bordaient la cascade. Les Geniis, étaient encore là et ils n’étaient pas contents. Pas du tout. Ils avaient sept blessées et morts confondu. Et Jordan avait du mal à se faire obéir par ses hommes… tu m’étonnes ! Ils voulaient rentrer vers la porte et lui chasser. Ils se disputaient sévèrement. Bon, au moins comme ça, ils ne nous cherchaient pas. Au bout de dix minutes le ton monta et la mutinerie arriva et Jordan se prit un poing dans la gueule et ils partirent tous dans le sens inverser direction la chaumière du commerçant et je suppose la porte.

Dès qu’ils furent plus, loin je sortis, prenant des branches qui traînaient. Pas le temps, de faire plu, comme chasser. On verra plus tard. En revenant près de la cascade, je m’étais absenté pendant une trentaine de minutes.

« Tir pas ! » lançait-je avant de traverser sur le côté pas trop humide… on sait-jamais, je n’avais pas envie d’être blessé bêtement. J’avais encore des fringues humides et je perlais d’eau. Je déposai le petit bois sur le sol de la grotte, adressant un petit rictus à la demoiselle.

« Ils sont partis vers la porte. Ils ont quelques blessés et mort…on va être tranquille en effet.» Commençant à agencer les branchouilles convenablement. Accroupie, je fouillai dans ma ceinture de cuirs avec des poches, si je trouvais un briquet. Un truc très sommaire, mais que j’avais gardé de chez les Geniis et qui était très pratique. Il était humide… bordel. Je râle de plus belle, essayant de l’utiliser quand même. Ce fut fastidieux mais au bout de nombreux essaies, une petite étincelle se fit et puis une flamme pour mettre sur le bois. Une fois le feu, allumé, je me relevai, commençant à retirer mes fringues, pour les mettre près du feu de fortune, afin qu’il sèche. Rapprochant ma veste en cuir aussi. Ainsi en calbute rouge, je m’assis près du feu, ramenant mes genoux près de mon torse. La pudeur ? Mais rien, à foutre mes petits oiseaux !

Je levai la tête vers la princesse. « Dépêche-toi, de mettre tes fringues, je ne sais pas s’il va durer longtemps » ma voix était agréable même un peu autoritaire sans le vouloir. Puis, je me rendis compte du double sens de ma phrase et le fait que bon, c’est une femme, qui allait se dévêtir face à un inconnu…un homme qui plus ait. Tu m’étonnes qu’elle risque de me toiser de manière étrange.

« Hum… si ça peut te rassurer, je ne viole pas.... » Oui j’avais utilisé le « tu », celas était plus simple. Et ma phrase était encore plus étrange. Oui, je n’avais pas besoin de violer et puis c’est mieux quand l’autre est consentante ! Bref, je n’allai pas lui sauter dessus en mode gros porc. Par contre, je ne peux pas lui promettre de ne pas la mâter si elle fait comme moi. Cela serait bête de loupé ça. Je soupirai.

« Bref, laisse tomber… ». Je m'enfonce un peu beaucoup ! Un peu grognon le Naalem là. Faut dire que des putains de Geniis nous courraient au derrière et je ne voulais pas qu’on sache que je suis en vie.



© 2981 12289 0


_________________


DC : John SHEPPARD // Isia TAYLOR LAURENCE // Alexander HOFFMAN // écriture : LawnGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 02/12/2016
√ Messages : 261
Kara Aiolos
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Sam 5 Aoû - 14:06
Ils avaient réussis à échapper aux Geniis en courant sur des branches à 20 mètres de hauteur puis maintenant en se cachant derrière une cascade. Kara préférait ne pas réfléchir à la situation actuelle car ça relevait des histoires d’aventure qu’elle avait lu quand elle était beaucoup plus jeune. Elle devait être en train de rêver, ce n’était pas possible autrement. Mais pourquoi dans son rêve il y aurait ce Genii? Ca faisait bien 10 ans la première fois qu’elle l’avait rencontré et depuis rien du tout. En plus c’était dans un bar, et pas du tout dans un contexte comme actuellement.

Kara devait se rendre à l’évidence qu’elle ne rêvait pas, ils avaient bien échappés à des Geniis en faisant les singes sur des branches puis en se cachant derrière une cascade. Elle n’avait pas trop le temps de s'apitoyer sur son sort que Naalem lui fila une arme. Euh non mais il comptait vraiment qu’elle utilise ça? Elle détestait les armes à feu. C’était lui le soldat pas elle...Enfin il n’était peut être pas un soldat mais en tout cas il savait se défendre. La jeune femme regarda l’arme d’un air ahurie et n’eut pas le temps de répliquer quelque chose qu’il partit, la laissant seule ici.

La diplomate n’était pas une femme du genre passive à attendre que les choses viennent vers elle. Son compagnon de galère étant parti elle allait elle aussi explorer cette grotte. La cavité continuait par un tunnel très sombre. Génial...Kara pensait qu’il y avait aussi peut être des chauves souris ou d’autres animaux inquiétants. Elle resserrait l’arme dans ses mains.

“ Pfff gamine , tu ne sais même pas tirer correctement avec ces trucs.

Kara continuait donc son exploration comme une femme courageuse qu’en cet instant elle n’était pas du tout. Plus elle s’avançait dans l'obscurité du tunnel plus elle sentait la température baisser. Etre mouillée n’aidait pas et donc elle savait que si elle continuait, elle risquait d’avoir encore plus froid. Sa puce ne l’aidait que si son corps était sec, là elle ne lui était donc d’aucunes utilité. Mais Kara était une femme têtue et donc elle continua de s’enfoncer encore plus dans la grotte.

Mais au bout d’un moment quand elle commença à avoir vraiment trop froid et surtout le tunnel commençait à faire des virages trop souvent et elle craignait de se perdre. Elle n’avait pas fait attention et n’avait pas laissé des repères pour retrouver son chemin. La jeune femme décida d’arrêter de faire son inconsciente et elle rebroussa chemin pour revenir à la grotte. Peut être que Naalem y serait déjà revenu.

Quand Kara arriva dans la grotte, tout était calme, le bruit de l’eau était assez assourdissant, mais ils étaient à l’abris car à moins d’être de la planète, personne ne savait que cet endroit existait. Peut être que les Geniis allaient poser des questions au village, mais encore fallait il que le jeune homme lui ayant parlé de ce coin, aille parler aux Geniis. Si ça arrivait c’est que franchement ils n’avaient pas de chance. Kara était du genre objective et vu les emmerdes qu’ils avaient depuis qu’ils étaient arrivés ici elle aurait parié que les Geniis allaient avoir cette information et débarquer ici.

La jeune femme entendit du bruit malgré le bruit de la cascade et pris son arme pour viser vers la chute d’eau. C’est là qu’elle entendit un “tire pas” des plus direct. C’était donc Naalem qui revenait de sa ballade. Kara, baissa son arme et aussi bizarre que ça puisse paraître pour elle, elle était contente de le voir revenir. Elle savait que seule, elle s’en serait sortie mais avec lui ça allait être plus rapide et surement moins dangereux.

Kara le laissa préparer le feu et elle voyait bien qu’il savait parfaitement quoi faire, elle aurait vraiment beaucoup plus galérer si elle avait été seule. Bon déjà elle ne serait pas sortie de cette boutique de malheur. La pégasienne regarda les flammes apparaitrent et mis ses mains en avant pour se réchauffer. Elle se sentit un pau mal à l’aise quand Naalem commença à se déshabiller pour faire sécher ses vêtements. Il était super bien foutu mais elle détourna bien le regard en étant gênée de l’avoir maté comme ça.

“ J’espère surtout qu’ils n’auront pas l’idée de questionner les habitants du village, en posant la même question que tu m’as posé.”

Kara sentait la chaleur du feu sur ses mains et c’était une sensation très agréable en cet instant, par contre l’éternument qui suivit fut moins agréable. Ses vêtements lui collaient à la peau et augmentaient sa sensation de froid. Naalem avait raison, elle devait faire sécher ses vêtements mais elle n’était pas à l’aise à l’idée de se mettre en sous vêtements devant lui. Mais elle avait ses tatouages, finalement c’est comme si elle était habillée. Et puis elle avait remarqué un truc c’est que quand elle était naturelle, c’est à dire avec les tatouages recouvrant tout son corps, les hommes n’étaient pas intéressés par elle.

La jeune femme décida donc d’enlever son débardeur, puis ses rangers et son pantalon pour les mettre à sécher. Elle s’assit en tailleur devant le feu. Elle n’osait pas le regarder dans les yeux. Kara était du genre sûre d’elle mais quand elle était en mode séduction, ce qui là n’était pas le cas du tout. La diplomate n’essayait pas non plus de cacher ses formes, Naalem avait dû voir beaucoup de femme donc là il n’en perdrait pas les yeux.

“ Combien de temps on va devoir rester ici? Et ta phrase sur la viol n’est pas si rassurante que ça…

Ceci dit Kara savait sans trop savoir pourquoi que sur ce plan là elle ne risquait rien avec lui.

_________________
DC: Alek Hamilton AKA Panda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 03/04/2017
√ Messages : 34
Naalem Lays
Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Lun 7 Aoû - 17:19


Souvenirs souvenirs ...Avec la princesse Kara Aiolos Chronologie 16 juin 2017


Elle devait être perturbée la princesse, puisqu'elle ne réagit même pas à ma première boutade sur le fait qu'elle était une bonne guide et peut-être pas si inutile. Enfin qu'importe-je n'avais pas le temps de lui faire remarquer qu'elle était absente. Il fallait trouver du bois et surtout éloigné ces enfoirés au plus vite. Et vu la tête qu'elle fit en voyant une arme dans ses petites mains manucurée, elle devait se demander ce qu'elle foutait avec. Bon elle est grande ! Je partis donc faire mes petites affaires dehors avec toute la discrétion d'un serpent qui se glisse de pierre en pierre. Pour le moment, on avait joué de chance entre notre balade dans les arbres, trouver cette grotte et maintenant que les Geniis se foutaient sur la gueule ! Il fallait exploiter ce temps de libre à notre avantage !

Enfin fallait procéder par étape, d'abord sécher nos vêtements sinon on allait mourir de froid dans cette grotte. Puis après l'explorer. Et voir où elle mène si c'est aux tréfonds de la terre ou si elle sert de passage d'un point à l'autre. En revenant, elle avait toujours l'arme en main et j'aurais presque crus voir de la joie de me revoir. Oui, j'aurais pu l'abandonner à son sort. Mais à deux ont à plus de chance de survie et puis bon, elle est dans la même merde, je l'ai pas sauvé pour la laisser après. Je ne sais toujours pas pourquoi, mais c'est ainsi. La nature humaine pousse les êtres solitaires à être en groupe. Mouai, on va dire ça.

Les flammes firent leurs capricieuses puis firent par apparaître et moi par me défringuer sans aucune gêne. Je ne fis pas gaffe à si la princesse avait eu la charmante idée de me mâter ou non. J'espère pour elle, je suis partisan qu'il faut outrageusement regarder ce qui est beau. Il ne faut ne pas en être gêné ! Une fois assit, j'avais rabattue mes genoux contre ma poitrine pour garder un peu de chaleur…. Puis finalement, je mis en tailleur, pour prendre le plus de température des flammes. Miss trempée, était en train de faire chauffer ses mimines.

« Oh ils l'auront. Ils vont mettre le village à feux et à sang, pour le principe. Faut juste espérer que cette grotte n'est pas super connue » Je haussais les épaules, c'est Geniis de se venger de cette manière-là. Et puis, ils adorent faire peur. Ça pousse les gens à tout dire sans trop les bousculer.

Mon regard bleu lagon se levait sur la demoiselle, ses vêtements la collait énormément, autant qu'elles les retirent sérieusement, sinon elle n'aura jamais fini de sécher. Chose que je lui fis remarquer, puis s'ensuivit une bourde a là Naalem. Parfois je suis tellement inspiré que je sors de la merde ! Mais bon, dans un sens fallait peut-être mettre les choses au clair ? Je ne suis pas en chien pour sauter sur la moindre nana en soutifs ! Après le viol, c'est limite une tradition courante dans beaucoup de peuple à la technologie inférieure… et même dans ceux qui en avait pas mal. Ça doit être une norme humaine, d'avoir des viols dans les sociétés. Je ne vois pas trop l'intérêt, sauf pour briser l'âme…et encore franchement ça ne me fait pas vraiment bandé qu'une nana hurle et se débat. Autant qu'elle prenne son pied de manière consentante. Si c'est un problème de domination mal placé pour avoir une forte excitation quand on brise et tabasse une nana eh bien, faut se faire soigner où se trouve une minette qui aime ça aussi. Bref, ce genre de débat intérieur est ennuyeux. Surtout que ma compagne de galère décida de se défringuer !

Ah bah voilà une bonne idée ! Elle aurait moins froid et puis bon, il y avait de quoi se rincer l'œil de manière simple. Il est vrai, qu'une fois en sous vêtement, tout son corps était recouvert d'arabesques noires. Cela lui apportait comme un second vêtement. C'est assez étrange je dois avouer. Cela noie le côté sensuel et attirant d'une nudité partielle. Mais, ça ne la rendait pas vilaine. Un côté intriguant. Et j'avoue que je la regardai sans pudeur, observant les courbes des motifs ébène. C'est plutôt très esthétique, ça lui donne un air de guerrière mystérieuse avec tout un symbolique autour de son corps. Enfaite, elle était très belle comme nana et son corps marqué ainsi, lui rendait hommage. Ça phrase me coupa dans mes interprétations de certains symboles. Finalement, la curiosité était un peu trop présente chez moi.

« Le temps qu'on sèche déjà » Je relevai les yeux vers les siens qui étaient posés sur ses épaules en ricanant légèrement sur ses derniers propos.
« De ce que j'ai vu, le chef a du mal à se faire respecter de son escouade. Le temps qu'ils rentrent jusqu'à la porte et qu'il réorganise ses troupes ou qu'un nouveau chef se proclame et qu'ils aillent brûler quelques maisons… ont à au moins deux bonnes heures devant nous. Si ce n'est plus. ». J'avais relevé les yeux vers le plafond en signe de réflexion puis reporta mon intérêt sur la jeune femme. « Ce n'est pas très fin comme phrase oui. Après bon tu avais mieux a proposée peut-être ? Pour te dire que te foutre à poil devant moi, ne va pas entraîner une situation désagréable » Je haussai les épaules amusées pas certain que ce que je vais lui sortir est bien mieux « Je préfère quand on est consentant. Enfin tous les Geniis ne sont pas de cet avis. Si tu te fais attraper, tu y passeras et toutes les garnisons avec. C'est le problème des nanas un peu trop jolie et des hommes sans neurones ». J'eu un léger rire tout en me levant, pour exposer aussi mon caleçon aux flammes, c'est désagréable d'avoir le cul mouillé !

« Aufaite tous tes tatouages racontent quelques choses ? Me semble que de base tu n’es pas une Atlantes. » Cela était de la pure curiosité. Je m’approchai d’elle, pour ramasser mon arme et la mettre avec sa copine, j’avais besoin d’être en mouvement être immobile était pénible. Je tournai plusieurs fois autour du feu. Tout en regardant la cascade pour voir si des ombres se dessinaient derrière l’eau. Même si je me doutais que les Geniis n’allaient pas débarquer aussi vite, je restais sur mes gardes. J’aurais l’air fin de me battre en calbut tiens !




© 2981 12289 0


_________________


DC : John SHEPPARD // Isia TAYLOR LAURENCE // Alexander HOFFMAN // écriture : LawnGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 02/12/2016
√ Messages : 261
Kara Aiolos
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Mar 8 Aoû - 19:53
Quand Naalem lui dit que les Geniis allaient surement mettre le village à feu et à sang pour forcer les habitants à donner des infos, Kara eu un frisson de peur. Elle aurait eu beaucoup de mal à supporter d’être la cause de la mort de gens innocents. Le marchand s’il y passait elle n’en avait rien à faire car il avait cherché cette situation, mais les habitants non. Elle essayait de se rappeler si la grotte était connue ou pas et malheureusement la réponse était oui.

“ Mauvaise nouvelle pour nous, cette grotte est connue. C’est le lieu de rencard des amoureux..jeunes ou moins jeunes."

Traduction..il ne fallait pas s’attarder ici. Le seul truc qui pouvait les sauver c’est que le seul homme qui ai proposé à Kara de venir ici ne s’en rappelle plus et ne dise rien. Si au moins pour une fois ils pouvaient avoir un peu de chance, Kara ne serait pas contre.

“Lors de ma première visite diplomatique ici, un homme m’avait proposé de venir ici. Faut espérer qu’il ai oublié de m’en avoir parlé."

C’était il y a déjà plusieurs années, et Kara doutait fortement avoir laissé un souvenir mémorable à cet homme pour qu’il s’en rappelle si longtemps après. D’ailleurs la jeune femme ne se rappelait plus comment ça s’était terminé avec lui. Surtout qu’à l’époque elle était mariée. C’est fou comme la mémoire ne garde que certains souvenirs, au pire elle s’était envoyée en l’air avec lui et y’avait rien eu de sensationnel à se rappeler. A cette époque la pégasienne n’avait pas une morale très développée, mariée ou pas si elle avait envie d’un mec ou même d’une femme elle ne se gênait pas. Maintenant elle n’était plus trop sûre d’être encore cette personne. C’était donc ça qu’on appelait mûrir peut être…

Naalem ne semblait pas du tout gêné par la nudité et avec un corps pareil, Kara comprenait sans soucis pourquoi. La première remarque qui vint à l’esprit de la jeune femme c’est qu’il devait avoir un nombre de conquêtes hallucinants, elles devaient tomber comme des mouches devant lui et il n’avait qu’à faire son choix. Elle se rappelait de la manière lourdingue qu’il avait eu pour l’aborder et si elle avait su qu’il était aussi bien foutu elle aurait peut être accepté. Ou pas en fait car Kara n’aimait pas les mecs lourds. On va dire qu’elle aurait eu un moment d’hésitation alors qu’à l’époque ça n’avait pas été le cas.

La remarque sur le viol avait été très maladroite mais bon ça restait dans le veine de sa lourdeur étant plus jeune. Et puis avec un physique pareil pourquoi se faire chier à violer une femme alors qu’elle peut venir vers vous toute seule? Bien sur la brune savait qu’il y avait des détraqués partout mais elle savait quand même se défendre un minimum. Malheureusement pour elle, elle avait déjà eu à faire à des mecs violents et s’en était toujours sortie...eux par contre elle ne pensait pas. Princesse, ordres, vengeance, tout ça tout ça.

Kara n’avait pas fait attention si Naalem l’avait maté ou pas et elle préférait ne pas savoir la réponse. Attention ce n’était pas une fille prude mais dans certains cas elle n’était pas très à l’aise à se faire mater. Surtout que là elle n’avait pas le choix que de se dévêtir. Par contre quand elle avait décidé de choper une proie, elle adorait que l’homme la regarde. Elle était très flatté quand elle voyait un regard de désir posé sur elle par la personne qu’elle avait choisi pour passer un bon moment.

“ Quelques heures c’est toujours mieux que rien. Tu connais ces hommes? Je peux comprendre pourquoi ils me veulent, mais pourquoi te chasser toi aussi?”

Il pouvait ne pas répondre, elle ne lui en voudrait pas. Kara comprenait que les gens veuillent garder leur histoire pour eux mais elle posait quand même la question. La brune grimaça quand il évoqua le sort qu’elle pourrait subir si les Geniis mettaient la main sur elle. Elle ne comprendrait jamais pourquoi les soldats violaient les femmes, ok ils étaient souvent en contact avec la violence et ça leur tapait sur le système mais là apparement ça concernait tous les militaires qu’importe leur race. Un jour elle avait eu une violente dispute avec son ex mari qui lui avait dit “comprendre” pourquoi les soldats agissaient comme ça.

“Je suis d’accord c’est bien meilleur quand la ou le partenaire est consentant “

Kara pouvait aussi être légère et balancer des sous entendus, enfin là fallait vraiment aller le chercher loin quand même le sous entendu. La jeune femme ne put s’empêcher de lever les yeux pour le regarder. Ah ouais y’avait une armoire à glace quand même...La jeune femme ne doutait pas qu’il pouvait tuer sans trop d’efforts. La pégasienne n’était pas très à l’aise à le savoir si proche d’elle. Elle n’en avait pas peur non c’était autre chose, que vu la situation actuelle elle préférait ne pas tenir compte.

“ En effet je ne suis pas une Atlante, mais je travaille avec eux. Et ils racontent mon histoire, celle de ma famille, un peu de ma planète”

La Pégasienne était face à un dilemme mais pas pour la situation actuelle. A l’avenir, devait elle garder ses tatouages lorsqu’elle serait en mission pour Atlantis? Si elle les enlevait elle passerait pour une Atlante avec les risques que ça comportait, si elle les gardait, c’était trop voyant qu’elle n’était pas une Atlante.

“ J’ai un peu exploré la grotte toute à l’heure pendant que tu étais allé chercher du bois. Elle s’enfonce loin dans la montagne, il y fait froid et les tunnels risquent de nous perdre facilement. "

Kara regardait les flammes devant elle, c’était toujours plus calme que de regarder Naalem être comme un lion en cage. Un lion très attirant et en calbut.

_________________
DC: Alek Hamilton AKA Panda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 03/04/2017
√ Messages : 34
Naalem Lays
Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Jeu 10 Aoû - 17:52


Souvenirs souvenirs ...Avec la princesse Kara Aiolos Chronologie 16 juin 2017


La grotte était connue ? Remarque avec les restes de feu… ce peuple n'utilisait pas de protection où je ne savais pas ce qu'il mettait pour éviter les grossesses, mais rien d'autre que des cendres ne traînent dans le coin. Tss, cela devait être le coin de la « baise » romantique par excellence ! Ou le « baisedrome » du coin ! Un endroit bien sale au final… étonnant qu'on n'ait pas délogé un petit couple transit d'hormones !

« Génial… et je suppose qu’il n’y a pas d'autres planques… la forêt, ils seront capables de la cramer. De toute façon maintenant qu'ils savent qu'on est des petits singes, ils vont regarder au-dessus des arbres… » J'hémi un soupir, ce n'est pas une planque pérenne, fallait qu'on s'enfonce dans celle-ci et voir ce qu'il y a dedans. Dans l'espoir qu'ils ne nous suivent pas. Remarque, je pouvais boucher l'entrée… mais ça nous condamnerait s'il n'y a pas de sortie.
« Ouai… mais si ce n'est pas lui qui cafte ça sera un autre… » Mon regard était sur elle, enchaînant sur le thème merveilleux du viol. Franchement… il y avait mieux à faire, mais bon au moins elle était prévenue. Puis, en réfléchissant, peut être que voir un corps remplis de marque ébène allaient décourager les agresseurs ? Hum j'en doute, ils sont capables de se troncher des femmes qui ressemblent plus à des truites qu'à des humaines… De toute façon, cela n'arrivera pas. On se sera barré avant de cette fichue planète ! Les Geniis, enfin les soldats de bas étage comme ça, ne sont pas très futés. Et je connaissais toutes leurs stratégies et manière de faire.

Je la toisais tout en lui exposant pleins de choses. Elle m'avait posé une question … j'eu un petit temps d'arrêt. Devais-je lui dire ? De toute façon, on ne se reverra jamais et je n'en ai rien à foutre. « Ouai… Car je suis mort et ils n'aiment pas trop les morts vivant » fit-je simplement comme si ma phrase était la plus évidente et la plus logique du monde. J'avais de la rancœur contre ce que fut pendant de nombreuses années mon peuple. On ne choisit pas où on naît malheureusement… sinon j'aurais choisi un peuple plus doué niveau technologie et surtout moins con. Sérieusement, pourquoi ils avaient refusé une alliance avec les Atlantes ? Cela n'aurait été que du bien. Mais non, les Geniis ont besoin de se prendre pour les maîtres d'un monde qu'ils ne peuvent maîtriser. En plus c'est, bête de se rajouter un ennemi, avec les Wraiths qui sont déjà suffisamment pénibles comme ça.

La princesse confirma ma phrase sur le consentement des femmes. Je lui fis un rictus charmant, par pure provocation tout en me levant. Heureusement qu'elle préfère aussi… j'avoue que si elle m'avait dit le contraire je l'aurais pris pour une tarée. La pure ironique que le dingue prenne quelqu'un d'autre pour un fou. En marchant dans la grotte je passais régulièrement près d'elle. Décidément, je dois avoir des problèmes d'hyperactivité, je n'aime pas vraiment être inactif. Sauf quand je dors. Aucune notion de l'heure qui défile ou non. Et ces fichus bâtards qui vont nous tomber dessus… hors de question de dire bonjour à Koyla. Je savais très bien ce qui m'attendait si on me ramène. Je suis trop précieux pour être tué, mais voilà, je ne me soumets jamais et Koyla pense que c'est sous la peur et la soumission qu'il a de meilleur résultat. Ça serait repartir pour de la torture. Non pas que j'avais peur de souffrir, mais plus de l'ennui de leur propre bêtise et puis, ils sont tellement bêtes que je préfère me retrouver sous terre que revenir côtoyer des abrutis pareils ! Je n'aime tellement pas la bêtise, que cela pouvait me donner des envies de meurtres purement irrationnelle.

En passant vers la demoiselle et plus particulièrement dans son dos, mon regard s'accrocha à celui-ci. Je m'arrêtai lui posant la question sur la filiation avec Atlantis et surtout sur ses tatouages. Je restai silencieux quelques minutes pensives. Le regard détaillant et suivant les motifs sur ses omoplates. Il y avait des symboles, surement commun à tous les peuples qui m'évoquaient des interprétations familières, mais à dire vraie, l'ensemble et le sens commun m'était inconnu. Une forme de fascination, pour essayer de décoder ce message, caché sur une peau peu visible par endroit.

« D'accord. Ça doit être intéressant. Les rumeurs qui circulent sur leurs cités font rêver… cette technologie, les possibilités qui à faire … ça doit être génial de pouvoir bénéficier de tout ce savoir… » Je repris ma marche, tout en pensant... ouai ça aurait pu être cool de vivre là-bas ! Enfin bon... là je fais le vieux lion en cage. Oui franchement, je n'aurais peut-être pas orchestré ma mort, si les Geniis avaient fait une alliance avec la cité des anciens. Pour la simple raison, que l'appât de la technologie était trop grand pour le "technifique" que je suis …

« Tu as du bien douillée pour tes tatouages, mais ça vaut le coup. » Sauf si son peuple à une autre technique pour injecter de l'encre dans la peau. « C'est assez stylé... ça ne fait pas humain standard. Dans le sens que ça te rend plus intéressante plus que ton titre de princesse qui ne sert à rien… sauf à te la péter » Franchise ? De but en blanc, ce n'était pas un compliment pour sonner bien à ses petites oreilles afin de la mettre dans mon lit… enfin lit, dans ma grotte vu le contexte. Je dois bien aimer ce qui est original et non « dans la norme » puisque je porte de l'intérêt pour tout ce qui est bizarre. Autant que puisse être bizarre Kara. Ça se trouve c'est une nana tout ce qui a de plus banal en caractère. Mais son physique la rend au-dessus des autres. Et elle peut remercier ses tatouages en plus de sa grande beauté. Enfin, j'espère pour elle, qu'elle est autre chose que nana standard et bateau.

Je repris ma marche, pour finalement, m'asseoir à côté d'elle devant le feu. Je commençais à sécher, mais pas mon calbut … Il faut que j'arrête de brasser du vent, surtout que ça ne sert à rien. Niveau nudité, j'aimais bien être sans vêtements, d'ailleurs, il n'était pas rare que je sois à moitié à poil dans mon atelier ! Donc bon, je n'étais pas dérangé. Ni d'avoir une nana dans le même état que moi. Mon regard fixa les flammes dansantes…

« Oui, surtout si elle ne mène à aucune sortie. Mais je crois qu'on n'a pas le choix. On va tenter. De toute façon entre mourir dans une grotte ou voir la tête de Koyla la grotte est moins désagréable ». Je tâtai mes vêtements… pff ça en mettait du temps pour sécher cette merde. Faut dire que la grotte était un tant soit peu humide. Je pris ma ceinture multifonction, commençant à sortir une lampe … « Hum… faudra faire des marques discrètes pour pas se perdre sans que la bande des lumières les voient… Ou pas en faire » … mon regard alla sur la grotte puis que Kara, faudrait les empêcher d'avoir l'idée de s'enfoncer dans les couloirs…J'étais en train de réfléchir à un piège pour leur faire croire qu'on serait dehors. Un truc qui se déclenche quand ils arrivent… je fouillais en même temps que mes idées, dans la ceinture, pour voir si j'avais tout ce qu'il me fallait… Si un jour quelqu'un invente le sac sans fond, je lui achète légalement ! J'allais bien trouver quelque chose… une illumination. Et puis cela m'occupait, car sinon je ne ferai que la mater pour essayer de comprendre chaque motif que son corps bien foutu arborait. Non pas que cette activité est moins intéressante, mais elle ne va pas nous permettre de sauver nos petits culs.

Finalement je trouvai… je pris deux petits objets circulaires et plat. Une petite merveille que les soleils rouges avaient volés je ne sais trop où. Parfois, ils trouvent des petits trucs bien sympathoches et tous cons. Cela produit de la fumer quand on charme dessus, une fumée bien noire et étouffante. Je me levai d'un mouvement agile, pour enfouir sous la couche de poussière une capsule devant le tunnel. Je mis un cercle de pierre autour pour ne pas qu'on marche dessus, quand on va explorer. Vu la fumée que cela va créer, ils ne pourront pas rester dans la grotte longtemps. Je mis la seconde un peu plus loin, mimant des pas surpris, pour définir une trajectoire. Et hop autre petit cercle de caillasse. Et voilà. Avec tout cela, on gagnera du temps en plus. Ça met plusieurs heures à se dissiper dans un endroit clos… Puis, je revenu vers elle, me rapprocha du feu, pour reprendre une place assise, lui expliquant un peu mon plan.


© 2981 12289 0


_________________


DC : John SHEPPARD // Isia TAYLOR LAURENCE // Alexander HOFFMAN // écriture : LawnGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 02/12/2016
√ Messages : 261
Kara Aiolos
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Mar 15 Aoû - 13:09
S’il y avait d’autres planques? Kara supposait que oui mais celle là était surement la plus “romantique”, l’eau qui coule, le fait d’être caché. Et puis le bruit de l’eau permettait aussi de couvrir les bruits d’une certaine activité intime. C’était l’endroit idéal. Mais sur une planète il n’y avait jamais qu’un seul endroit pour s’envoyer en l’air. Surtout sur une planète aussi boisée. Ils devaient bien s’amuser les jeunes couples sur cette planète. Mais Kara elle ne s’amusait pas, elle avait un certain nombre de Genii qui voulaient la capturer et elle était en compagnie d’un fugitif Genii assez bizarre.

“ Vu le type de planète il doit y avoir d’autres endroits de ce style. Ouais il peut baver mais encore faut il qu’il se rappelle m’avoir rencontré et proposé ça. “

Kara savait qu’elle plaisait aux hommes mais de là à ce qu’un homme rencontré quelques années avant se rappelle avoir tenté de l’amener dans cet endroit ça serait gros quand même. Quoi que...Naalem s’était rappelé d’elle mais ils avaient passé du temps ensemble depuis leur arrivée sur cette planète alors que là elle n’avait pas revu l’homme et serait bien incapable de le reconnaître.

La diplomate avait bien compris qu’ils ne pouvaient pas rester ici mais l’idée de s’enfoncer dans cette grotte ne la rassurait pas plus. La jeune femme était courageuse mais avec des limites et s’enfoncer dans une grotte inconnue dans laquelle il faisait froid était une de ses limites. Mais elle savait aussi qu’ils ne pouvaient pas sortir par devant car les Geniis n’étaient pas loin. Kara détestait cette sensation d’être faite comme un rat. Et en plus l’évocation d’un viol n’était pas du tout très engageant, Kara n’était pas dupe donc même sans que Naalem en parle elle savait qu’elle risquait ça.

La diplomate avait demandé pourquoi les Geniis en avait aussi après ce vendeur venu pour acheter ces tubes. Bien sur elle s’attendait à ce qu’il ne réponde pas, ce serait son droit. Kara avait demandé ça plus pour passer le temps que pour avoir une vraie réponse. Elle n’était pas bête si les Geniis le voulaient lui aussi c’est qu’il y avait une bonne raison. Et le fait qu’elle se foute un peu de la réponse montrait bien qu’elle avait demandé ça par ennui et non par intérêt. S’ils s’en sortaient vivants elle ne le reverrait pas donc connaître son CV n’avait pas grande importance. Au pire elle lui paierait un verre pour le remercier de son aide. Donc il avait bien un truc pas net entre lui et les Geniis et Kara en déduisit qu’il était lui même un Genii. Il ne lui avait pas dis clairement car sa phrase pouvait faire penser à quelqu’un devant quelque chose aux Geniis et avait disparu. Mais elle se rappelait de l’avoir vu empoigner un soldat et le soldat avait presque été rassuré de le voir. Donc il le connaissait et pour qu’un soldat soit rassuré face à un autre c’est que c’était un frère d’arme.

“ Personne n’aime les morts vivants et là ils vont encore moins t’aimer je pense…

Les soldats réagissaient très durement à la trahison. Donc si Kara se refaisait le film, ils avaient échappés aux Geniis, les avaient fait passer pour des abrutis, et en plus un traître s’amusait d’eux. Il ne fallait vraiment pas qu’ils mettent la main sur Kara et Naalem car là c’était sûr qu’ils n’allaient pas s’en sortir. Kara le suivait du regard , il avait l’air de ne pas pouvoir tenir en place. Mais pour le moment il n’y avait rien à faire, le temps que leurs vêtement sèchent. Bon le point positif c’est qu’elle pouvait le mater sans avoir l’air de le faire. Elle sentait aussi son regard sur elle mais comme prévu les tatouages détournaient le regard de ses formes féminines. Chaque personne qui les voyait cherchait à les comprendre mais ils ne le pouvaient pas. Les tatouages n’avaient de signification que pour elle même ou ses proches. En gros il n’avait aucunes chances de les comprendre. Quand il parla d’Atlantis, Kara le laissa parler Atlantis exerçait une fascination sur beaucoup de peuples de cette galaxie et maintenant qu’elle y vivait, la jeune femme comprenait pourquoi. Par contre qu’il ne compte pas sur elle pour trop en dire.

“ Je m’y plais bien oui Atlantis est très jolie. Pour les tatouages oui j’ai eu mal à certains endroits mais on a de très bons antis douleurs chez moi. Je pense prendre ces mots pour un compliment mais je n’en suis pas sûre…

Naalem était direct, c’était le moins qu’on puisse dire par contre il avait tort sur mon titre qui me servait mais je n’allais pas le contredire. Si ça pouvait lui faire plaisir de penser qu’elle était une fausse Princesse, Kara n’allait pas lui ôter cette joie non? Elle le vit s'asseoir à côté d’elle et vérifier ses vêtements..c’était bien un homme tiens, il ne vérifiait qu’un seul côté. Kara se leva et retourna tous les vêtements pour qu’il sèchent bien des deux côtés. Mais c’était vrai qu’avoir les sous vêtements mouillés ce n’était pas agréable sauf qu’elle n’allait pas se mettre nue devant lui.

Kara ne répondit rien à la tactique de Naalem car elle la jugeait bonne et puis elle n’était pas militaire. Zébulon se mit encore à s’activer et installa des pièges qu’il lui expliqua. Donc là ils étaient encore plus à l’abris et même s’ils étaient pris par surprise, la fumée allait leur donner le temps de s’échapper. Pendant que Naalem parlait il semblait à Kara avoir entendu un truc, comme un fracas. Elle alla vers la cascade et vit un éclair puis le bruit de l’orage.

“ Il ne manquait plus que ça...il y a un orage énorme dehors. Le bon point ce qu’ils ne vont pas nous chercher par un temps pareil non?

La jeune femme revint vers le feu et s’assit à côté de Naalem en regardant les flammes. Enfin avant de s'asseoir elle vérifia les vêtements qui séchaient bien mais vu leur épaisseurs ça allait encore prendre un peu de temps.

“ Si on m’avait dit qu’une mission pour acheter des tubes d’énergie allait m’amener à être chassée par des Geniis et à me retrouver quasiment nue dans une grotte je ne l’aurait pas cru. Et en plus j’ai encore froid...pfff

Non elle ne craquait pas mais fallait bien reconnaître que la situation n’était pas réjouissante.

_________________
DC: Alek Hamilton AKA Panda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 03/04/2017
√ Messages : 34
Naalem Lays
Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Mar 29 Aoû - 16:59


Souvenirs souvenirs ...Avec la princesse Kara Aiolos Chronologie 16 juin 2017


La mémoire est étrange, parfois on se souvient de détail futile et parfois des éléments importants s'effaces. J'ignorai depuis combien de temps, elle n'avait pas vu le fameux mec qui aurait aimé l'amener ici… dans le but certain de la charmer par la beauté ou la discrétion du lieu. Enfin, l'endroit n'était pas moche, mais pas pour autant fantastique. Pour draguer une nana, en misant exclusivement sur l'endroit du potentiel ébats, faut autre chose qu'une grotte humide et bruyante. Enfin bon. Je fis claquer ma langue en signe d'accord.

« Nous serons vite fixé de toute manière princesse… enfin pour le peu qu'on sache que les Geniis te recherche. Futé comme ils sont, ils vont dire qu'ils cherchent juste une atlante ».
Il serait alors difficile aux habitants de savoir qu'elle était venue et de l'identifier, à moins qu'elle ait marquée les esprits en allant chercher papi à la taverne. Enfin qu'importe, de toute manière il fallait qu'on se bouge le cul ! Mais dès que nos vêtements seront secs.

Oui, il est certain qu'ils ne m'aimeront pas plus, surtout quand un ancien rival est chef d'un escadron. Mais qu'importe, l'avis des gens avaient le don de me passer au-dessus de la tête sans même me décoiffer. Tout en arpentant l'endroit, j'hémi un petit ricanement.

« Ouai…il vont retirer la statue faite à mon effigie et la remplacer par un parterre de fleur » Cela était de l'ironie, certes un peu pompeuse, mais bon qu'avons-nous à faire ici ? Autant parler et dire des conneries. J'aime bien l'humour, ça détend et ça permet d'arrêter de se chiffonner pour une situation cocasse… comme se retrouver traqué par d'ancien copain. Loin d’être en stresse, je n’aimais pas pour autant cette sensation, d’impuissance et d’attente. J’aime mieux être le prédateur que la proie.

Je lui demanderai bien de m'en dire plus sur Atlantis, mais pour avoir les infos que je recherche, il faudrait faire autre chose que de la simple discussion. Quelque chose de désagréable et douloureux pour elle. Et je n’avais pas l’envie de m’adonner à ça puisque je n’en avais nullement le besoin. Aucuns atlantes n'avaient la bêtise de trop en dire sauf peut-être avec un verre de trop dans le nez. Et vu comme, elle ignora ma fascination et mon engouement pour la vieille citée, je savais qu'elle ne me dira rien de plus que du banal. Limite si, pour me satisfaire elle ne pourrait pas me parler de la déco, une belle façon de dire « va te faire voir je ne dirais rien ». Donc, je n'insisterai pas. Même si franchement, j'adorais qu'on me la décrit le lieu et surtout la technologie à bord de cet endroit. Et pour une fois, il n'y aurait pas de but mesquin dans cette soif de savoir. J'aime la technologie, je ne vis que pour cela et je trahis pour cela. La fidélité n'a pas de valeur, que cela soit en amour ou bien même envers un peuple ou gang. On finit toujours par être déçu. Ce n'est qu'une illusion, pour servir un chef égocentrique qui suit ses propres envies. Alors, je suis les miennes.

Le sujet dériva sur ses marques. Tu parles qu'elle avait dû avoir mal, certain endroit bien sensible d'ailleurs… je n'avais aucun tatouage, pour la bonne et simple raison, que je n'avais aucun but d'en faire. Rien à raconter et aucun symbole emplis d'histoire à graver dans ma peau. Je suis trop changeant pour avoir à vie une arabesque qui deviendrait caduque que trop rapidement. Et puis, les tatouages chez les Geniis, cela ne se fait pas vraiment. Ce n'est pas très bien perçu à dire vrai.

« S’en était un. » Fis-je simplement alors que je retournais vers elle, pour vérifier l'état de mes vêtements. Très vite elle se releva, pour retourner tout le petit monde. Oui, pas très malin de ne pas les retourner, je l’avoue.

Mon regard la suivis naturellement. C'est peut-être à ce moment-là précis, que je fis réellement attention à ses sous-vêtements… faut dire que les arabesques de son corps, étaient un leurre plus voyant qui attiraient le regard… et là, je pu constater que madame était vêtue de dentelle noire. Pas de bas très échancrée comme le serait un tanga ou un string, (et fort heureusement sinon j'aurais eu quelques inconforts en bas !) mais une sorte de shorty qui ne la dévalorisait pas pour autant. Que je le veuille ou non (et c'est plus souvent le verbe vouloir que sa négation), je ressentis des pointes d'excitation en la voyant à genoux en train de faire sa petite lessive. Je détournai le regard sur les flammes, pour me concentrer à autre chose, avant que mon propre bas, finisse trop déformer… après, qu’elle le constate où non, ça je m’en branle complet ! Elle ne doit pas être prude comme une religieuse ! Elle doit se douter que chez les hommes, ils y a des émotions qui provoque quelques gonflements et pas forcément d’ordre sexuelle. Le fait d’être heureux ou soumis à une forme de bien être, nous fait lever la troisième jambe !

Il est plus préférable de se recentrer, notamment à retarder les Geniis, sur le moment où ils nous tombe sur le nez ou qu'ils nous enfument comme des lapins. Cela, arriva assez vite et je parlai, plus pour moi que pour elle à dire vrai. Cela était courant, que je parle tout seul à voix haute. Cette pratique avait un avantage, c'est que j'entendais les potentiels conneries que je formulerais, pour mieux les détruire et peaufiner mes plans.

Enfin bon, je m’activai, une nouvelle fois en calbut, j’en oubliait que j’étais nu et qui commençait à faire un peu frais loin du feu. Une fois, mes petits pièges en place, je repris ma place près du feu, étendant mes jambes, pour que mon caleçon finisse de sécher lui aussi. La demoiselle était partie vers le rideau d’eau… celui-ci s’allumai une nouvelle fois et un fracas monumental se fit entendre…il y avait en effet de l’orage et un violent en plus ! Je sifflai entre mes dents, peu ravi que la météo ait changé d’orientation.

« Ouai…ils ne vont pas se mouillés pour nous. Surtout que ça m’a l’air violent. » Je soupirai « Dommage, il aurait été bien qu’un ou deux meurent suite à des glissements de terrain, chute d’arbre et autre joyeuseté d’un orage… » Bah quoi ? On aurait eu moins d'adversaire !

Mon regard était toujours sur elle, observant ce qu'elle fichait. Je n'avais plus rien pour m'occuper… je m'allongeai sur le sol, toisant le plafond de la grotte. Il en avait des stalactites dis donc ! Si elles tombent, on allait finir en brochette !

Miss princesse reprit la parole… elle énumérait cette mission qui aurait dû être banale et sans ennuis… J'eu un rictus amusé, surtout que la fin de sa phrase était une perche pour le graveleux.
« Tu as oublié que ton escorte est sûrement morte, un voyage dans les cimes des arbres… et là tu peux même ajouter qu'il n'est pas bon de faire de la spéléologie quand il y a de l'orage ! Donc coincé ici en petite culotte définitivement ». Même si cela ne fut point une culotte. Mes paroles étaient ironiques. Je me relevai sur les coudes la toisant.

« Tu veux un câlin pour plus avoir froid ? » j'avais un rictus taquin sur les lèvres. Je cherchais un peu la merde c'est vrai. Mais qu'elle me dise oui, ou non, cela n'était pas important, mon but était de l'emmerder un peu. Après si madame, vient quémander de la chaleur humaine, je ne vais pas lui refuser, pour la bonne et simple raison, qu'elle est mignonne et pas casse pied !

Un nouvel grondement plus fort se fit entendre… le vent s’engouffra dans la grotte manquant d’éteindre notre feu…non de Lays !!!!!!! Je me relevai agilement, essayant de mettre quelques branchages en rempart vers l’une des ouvertures de la cascade, histoire d’éviter un souffle qui soufflerait la belle bougie ! Je repris ma place allongée sur le sol en tantinet frais, mais j’étais bien dans cette position, sur les coudes. Mon regard alla sur le rideau d’eau… qui semblait plus épais, à cause de la pluie se déversant dans le lac au-dessus de cette roche.
« Mouai… je sens que la grotte va être inondée… On est en veine ! »



© 2981 12289 0


_________________


DC : John SHEPPARD // Isia TAYLOR LAURENCE // Alexander HOFFMAN // écriture : LawnGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 02/12/2016
√ Messages : 261
Kara Aiolos
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Dim 10 Sep - 12:07
Naalem n’avait pas tort les Geniis allaient surement demander pour chercher une Atlante et pas une Pégasienne. De toute façon Kara était persuadé que l’homme ne se rappelerait pas l’avoir vu, c’était il y a plusieurs années. Par contre ils allaient surement chercher Naalem de manière plus active qu’ils allaient la chercher elle. Entre choper une Atlante ou choper un traître, le choix des Geniis serait vite fait. De toute façon dans les deux cas ils ne pourraient pas rester ici trop longtemps.

La jeune femme réfléchissait à un autre endroit pour se cacher mais elle n’en trouvait pas. La seule solution qu’elle voyait était de retourner à la ville pour qu’elle aille voir les dirigeants afin qu’ils les protègent. Seulement ce plan présentait deux problèmes, le premier était qu’allait là bas allait les exposer. Le deuxième, qu’elle n’était vraiment pas sûre qu’ils acceptent de les protéger. Elle pouvait les menacer de représailles mais son armée mettrait du temps à arriver alors que les Geniis étaient sur place et pouvaient faire des gros dégâts immédiatement.

La brune était dans ses pensées d’évasion quand elle entendit la remarque de Naalem. Eh ben il ne se prenait pas pour quelqu’un de normal ça c’était le moins qu’on puisse dire. Mais au moins il détendait l’atmosphère et la miss se mit à rire franchement en imaginant Naalem en statue.

“ Une statue? carrément? Du genre comme celles des dieux dans certaines cultures tout en muscle et à ton avantage?

Du coup pendant ce moment d’humour entre eux , Kara oublia leur situation pas très confortable. En plus de ça elle était persuadée que Naalem était le genre de mec à aimer avoir un truc à son image. Kara se ferma un peu quand la discussion dériva sur la cité d’Atlantis car elle savait qu’elle ne devait pas trop en dire. Qu’elle ai confiance en lui ou pas ne changeait pas le fait qu’elle devait garder le secret sur ce qu’elle voyait là bas. En plus vu que maintenant elle accomplissait des missions pour les Atlantes elle n’allait pas les trahir. Kara avait une haute idée de la confiance et de l’éthique. Et puis elle n’avait pas non plus appris beaucoup de choses sensibles.

S’il voulait en apprendre plus sur Atlantis il devrait aller chercher ses informations ailleurs que par l’intermédiaire de Kara. Elle se rappelait de toutes les questions qu’elle avait eu quand elle avait reçu cette mission, mais au final elle n’avait pas été si dépaysé que ça. Certes leur technologie était avancée, mais sur le plan culturel ils étaient normaux. Kara le regarda un peu étonnée alors qu’il venait de lui faire un compliment. Cet homme était capable d’en faire de manière sincère sans rien vouloir en retour? Elle en doutait un peu.

Après cet échange l’ambiance se calma un peu, Naalem installait des pièges pendant que Kara faisait en sorte que leurs vêtements sèchent le plus vite possible. On pouvait croire qu’en étant une Princesse elle ne savait pas trop s’occuper des choses simples mais il en était tout autre. Elle avait reçu une éducation lui apprenant à être la plus indépendante possible. Ses parents lui avaient expliqués qu’en tant que membre de la famille royale elle allait être entourée de plein de monde mais qu’elle ne devait jamais dépendre d’eux.

La météo décida de se mêler de la situation en déclenchant un énorme orage. L’avantage c’est que les Geniis allaient les laisser tranquilles par contre si la pluie continuait à tomber aussi fort, la cascade allait réagir et le niveau de l’eau allait monter. Décidément cette mission allait de pire en pire. Un autre éclair illumina le ciel avant que le tonnerre claque.

“ Si nous avons un peu de chance, la foudre qui vient de s’abattre aura coupé un arbre qui se sera effondré sur leur camp.”

Là Kara se faisait peut être des films mais si jamais ça arrivait elle n’allait pas pleurer dans le cas de la mort de quelques Geniis. Elle n’avait pas remarqué que Naalem l’avait plus que détaillé il y a quelques minutes. Kara avait son esprit braqué sur autre chose que l’éventuelle gêne d’être en sous vêtements devant un inconnu. Quand elle se mit à énumérer tout ce qui avait mal tourné dans cette fichue mission elle ne s’attendait pas à ce qu’il enchaîne et encore moins qu’ils souligne qu’elle soit en sous vêtements. Mince il avait raison pour son escorte, elle n’y avait pas pensé une seule seconde...Quelle honte, ces hommes avaient été gentils avec elle.

“ Ca pourrait être pire...j’aurais pu porter un sous vêtements avec moins de tissus” S’il pensait la perturber un peu, il était mal tombé. “ D’ailleurs tu vas me dire qu’en venant ici tu t’attendait à terminer en boxer coincé dans une grotte avec une Atlante?

Décidément Naalem la surprenait de plus en plus, Ok elle avait dit avoir froid mais ce n’était pas pour quémander un câlin..mais plus juste pour dire qu’elle avait froid. Une rafale de vent s’engouffra dans la grotte et la glaça sur place. Même le feu avait eu du mal avec cette rafale. Finalement elle ne dirait pas non à un peu de chaleur humaine. Quand il s’était allongé à nouveau elle décida de venir s’allonger contre lui. Il avait intérêt à être un bon radiateur humain. Ah ouais question muscles il avait raison de se la pèter, il n’avait pas un poil de graisse, mais il était confortable.

“ C’est demandé si gentilment…”

Elle tourna la tête vers la cascade qui continuait à être allumée par les éclairs.

“ Le sol est légèrement en pente donc ça devrait nous laisser un peu de répit mais pas beaucoup, mais ça doit être pire en aval”

Un autre éclair avec cette fois une lueur rouge illumina toute la grotte avant qu’un énorme coup de tonnerre ne retentisse. Puis un fracas se fit entendre. C’était vraiment la cata dehors et finalement ils étaient bien là un peu au chaud.

_________________
DC: Alek Hamilton AKA Panda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 03/04/2017
√ Messages : 34
Naalem Lays
Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Lun 18 Sep - 19:18


Souvenirs souvenirs ...Avec la princesse Kara Aiolos Chronologie 16 juin 2017



La princesse se mit à jouer à mon petit jeu et j'avoue que je ricanai de bon cœur avec elle. Une statue divine ? Oh mais j'adore l'idée ! « Bien sûre voyons ! Je suis une divinité » Je ne sais pas laquelle, surement de la connerie ou de la technologie…Pour aller dans la surenchère, je mimai une position en serrant les bras pour gonfler les biceps « Un peu comme ça dans une position héroïque ! Bref un truc bien chouette » J'haussais les épaules en ricanant.

Enfin bon, suite à cette petite tranche de rigolade complètement, hors sujet, on parla de choses un peu plus sérieuses. Enfin, cela ne durera pas beaucoup, le sujet Atlantis étant une affaire confidentielle, je ne pouvais pas savoir grand-chose, sauf des banalités. Par contre, elle me fila un regard surpris, quand je lui confirmais que ce fut un compliment. Bah quoi ? Je n'ai pas dit de connerie pour une fois ? Elle me pense incapable d'en faire ?

« Bah quoi ? » J'avais un l'air un peu bête en disant ça je crois. Enfin bon tant pis. « Je ne te drague pas ! » Je haussai les épaules, même si cela serait tentant, l'ambiance n'est pas franchement à l'épanchement amoureux. Enfin, pour le peu que j'en pense de l'amour. C'est sûr, que c'est très romantique, d'être en sous-vêtement dans une grotte humide avec des Geniis au cul… je suis certain qu'il y a des mecs qui tenteraient leurs chances tiens !
« Enfin profite ce n'est pas souvent que j'en dis ».

Finalement, avec cet orage je me demandai si mes pièges allaient servir franchement. On n'avait pas de chance, alors qu'avant il y avait un soleil plutôt sympathique. Enfin, le bon côté c'est que les Geniis, vont rester bien sagement à l'abri et attendre que ça passe et vu la violence, cela allait durer. Et puis, le terrain serait glissant, bref, de quoi retarder nos assaillants. On avait aussi bien fait de se trouver une grotte au lieu de rester dans les arbres.

« Oh j’adore cette idée ! » franchement, ça serait réellement excellent qu’un arbre vient s’écraser sur leur camp. Quitte à ajouter de la foudre pour les électrocuté ça serait d’un bel effet ! Allongé, j’eu un rictus un brin sadique en mirant les stalactites de la voûte, tout en lui répondant à sa phrase, lui mentionnant ce qu’elle avait oubliée. Un instant, je me demandai s’il les deux autres Atlantes étaient mort. Enfin, s’ils ne sont pas, ils le sauront bientôt. Ça m’étonnerai que du bidasse sachent des trucs intéressant. Enfin, sait-on jamais. Bref mes pensées funestes furent chassées avec la petite pique de miss princesse. Ah j’aime bien quand elle mord un peu comme ça. « Pire pire… ça dépend pour qui » Je ricana à la suite, franchement ? Je pensais que cela allait être tranquille…

« Je suis une divinité… je te rappel » petite référence à notre discussion du haut « Franchement non, je pensais dépouiller papy et me barrer. ». J’étais franc, pas besoin d’inventer un bobard. De toute façon, dans un sens, elle aussi était venue pour ça. Prendre des tubes aux meilleurs prix et se casse sur sa cité.

Madame avait froid et moins naturellement, je lui propose de la réchauffer, faut dire que la perche était là. Une rafla de vent loin d’être chaud s’engouffra et je dû protéger notre petit feu. Brrr, manquerait plus qu’il s’éteigne et on allait gelée sur place. Déjà que là, j’ai des frissons… je n’imagine même pas quand la nuit sera tombée !

Je ne m’attendais pas à ce qu’elle vienne contre moi… j’en fus un peu surpris, m’attendant plus à être envoyé chier proprement mais surement. Me voilà, bon à partager ma chaleur, mais c’est bien fait, je n’avais qu'à pas la provoquer. Après bon, c’est la meilleure façon de gagner un peu de température, puisque le feu vacillait face certaines rafales. Elle était gelée ! « Toujours … » Elle était vraiment trop froide, donc je lui frottai le bras avec énergie, pour réchauffer cette peau digne d’une glace ! Ne fallait pas qu’elle s’imagine que je faisais ça, pour elle, elle me refroidissait et ça me mettait en action. De toute façon, je ne le dirais jamais, si je fais quelque chose pour quelqu’un.

« Ouai… je voulais visiter les galeries, pour voir s’il y avait une sortie, mais cela serait du suicide actuellement » Et comme pour donner raison, un éclair fendit le ciel. Non mais cette planète à décider de nous pourrir cette journée !! « Tss journée de merde ! ». Enfin bon, mise à part, la situation cocasse, je n’étais pas si mal. Il commençait à faire un peu plus chaud avec nos deux corps.

Soudainement, il eut des cris dehors, pas des « au secours » mais du genre : “viens on va se mettre à l’abri”. Et je n’aimai pas trop, qu’on vienne se mettre à l’abri sous MON abris… Pourquoi, c’est quand un moment agréable se produit qu’il y a un empêchement ?

« Désolé princesse », je me levai, pour attraper mon arme et me mettre contre la paroi de l’entrée. Arme levée vers le ciel, je sens que je vais être d’humeur à accueillir les randonneurs ! Briseur de câlin ! Je vais leur faire passer l’envie de venir dans une grotte moisie !

Une tête encapuchonnée dans un vêtement de plus passa l’entrée. Immédiatement, je le chopa par le col et je l’envoyai faire un bisou contre le mur. Il tomba assommer. Le second arriva et je l’empoignai aussi, mais, il eut le réflexe de me fourrer un poing dans le bide. On roula tous deux au sol. En chutant je lui avais enlevé sa capuche et ce fut un Geniis ! Bordel ne peut pas rester au chaud ce con ! Le combat au corps à corps fut violent, on se tabassait bien la gueule et finalement, la lèvre ouverte, je le chevauchai le bourrin ! L’arme sous son cou.

« Vous êtes encore combien dehors à ramasser les escargots ?! »
« Oh Naalem, calme-toi ! » j’étais calme mais mon regard devait faire flipper.
« Tu crois que j’ai l’air calme là Frack ? »
« Euh non… de toute façon, tu vas me buter… »
« C’est vrai. Mais la question n’est pas de si tu vas mourir ou non, mais dans quelle souffrance. Alors ? » Je n’étais plus en mode, larron mais un véritable lion.
L’homme déglutit et j’avoue que je suis bien content que j’ai gardé quand même un bon souvenir sur mes collègues. Au moins, il se pisse dessus, alors que je ne fais rien !

« On est que deux. Les autres ne veulent pas se mouiller …aiiiieeeee » J’avais abattit la crosse de mon arme sur sa main, les os craquaient. Je n’en avais pas grand-chose à faire de lui faire mal. Il fallait être efficace et je n’avais pas le temps à perdre avec des douces paroles. La torture ça fait mal et c’est efficace !
« Tu y tiens à tes couilles ? » Dès que tu parles de ses roubignols à un mec, automatiquement, il se calme.
« On est six ! »
« Combien savent qu’il y a une grotte ? »
« Nous ! …NON tape paaiiiee » Une nouvelle fois et cette fois, ce fut réellement des os brisé. Et l’arme alla sur son bas ventre, il va finir avec des bijoux en moins lui
« Les villageois, nous ont dit qu’il y avait des grottes… c’est la plus visible, on a trouvé qu’elle »
« Ils sont où les autres ? »
« Dans la forêt, ils nous cherchent…ont c’est perdu… avec la pluie ont y voit rien ». Tu m’étonnes mon con ! Et en plu vous n’êtes pas futés.

Il eut un grognement et un bruit de cailloux qui roule se fit entendre, je me tournai voyant l’autre se remettre sur pied, avec le visage en sang… Tsss, il fut dommage qu’il n’ait pas été discret. Je lui tirai dessus et il s’écroula dans un râle de souffrance sur le ventre. Je braquai mon arme sur l’autre et lui tira dessus, sans même qu’il puisse gueuler. Parfois, je me disais que j’avais de la chance, que ça ne me fasse rien. Je me relevai, pour lui retirer son vêtement de pluie pour le tendre à Kara.

« Habille-toi et met ça, on y va » Peut-être un peu directif, mais cela était dû à la situation, faut qu’on se casse ! Et fit de même avec le second. J’allai vers mes vêtements, qui était plutôt sec, malgré une humidité encore palpable sur mon pantalon. J’avais le visage fermé en mode survie. Je fis quand même un tour sur les cadavres histoire de prendre une arme et je découvris un sac à dos, avec du matériel dedans. Je l’enfilai, on en aurait peut-être besoin. Je pris l’autre que je filai à Kara lui donna en même temps une arme Geniis.

« Garde là avec, toi tu vas en avoir besoin. » J’avais quand même vérifié qu’ils n’avaient pas de traceur dans le sac et j’enfilai le manteau de pluie avec la capuche.
Une fois, prêt et elle aussi, j’éteignis le feu. Me dirigeant vers l’autre entrée/sortit, dehors il faisait sombre et la pluie tombaient énormément, les éclairs zébraient le ciel… cela ne donnait pas vraiment envie. Je tendis ma main vers la jeune femme, on n’y voyait que dalle, on allait se perdre. « Tiens, on voit rien, on va se perdre, accroche toi », pour le moment je ne voyais rien d’autre. Les soldats devaient être perdus dans cette immense forêt. Et nous prendrai pour l’un des leurs avec les manteaux. Nous revoilà dans l’aventure ! Et on va être mouillé encore !

Je comptais jusqu’à trois et je m’élançai sous la flotte. Fallait qu’on trouve un autre endroit…




© 2981 12289 0


_________________


DC : John SHEPPARD // Isia TAYLOR LAURENCE // Alexander HOFFMAN // écriture : LawnGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Souvenirs souvenirs ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...
» Les Limbes des souvenirs.
» Entrevue douloureuse et Souvenirs refoulés. {Achevé}
» Quelques souvenirs de fête ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Galaxie de Pégase :: Planètes explorées-