Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Souvenirs souvenirs ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 03/04/2017
√ Messages : 24
Naalem Lays
Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Souvenirs souvenirs .... Ven 16 Juin - 18:01


Souvenirs souvenirs ...Avec la princesse Kara Aiolos Chronologie 16 juin 2017


Bon mais ce n'est pas tout, c'est qu'on se fait chier ici, quand on ne part pas en mission où quand on m'empêche de faire mon job ! Je tourne en rond depuis dix putains de minutes, car l'autre clébard de service, est partie me chercher un tube d'énergie et qu'il n'est pas fichu de revenir rapidement ! Je te jure pourquoi on est des branques pareilles !

Je bossais une forme de réacteur portatif et pour cela j'avais besoin des « tubes » de cet inventeur sur Faria ! J'en avais acheté (pour une fois légalement) trois afin de tester leurs puissances et j'en ait ravie ! Mes prototypes marchaient et Druan, m'avait demandé d'en construire plusieurs pour les équipes. Et surtout, pour en avoir sous le coude. Et avant d'en faire plusieurs, il y avait le test final ! Et j'avais besoin des tubes pour réaliser mon test. Et c'est idiot de larbin, m'était trois plombes !

Tel un lion, je fulminai, je n'avais pas que ça à faire ! Soudainement, je vis la tête de l'autre homme cheval si peu agréable à voir, qu'il pourrait faire office de stérilisateur tellement il était laid ! Rien que de le voir, je sens mes spermatozoïdes mourir !

« Eh bien ? Tu as trouvé une minette à mâter ou quoi ? » Le mot minette n’était pas pour qualifier une femme dans son corps entier, mais juste une partie bien précise. Ce mec, c’est le petit pervers qui bave dès qu’il voit un bout de peau dépassé outrageusement d’un vêtement ! Faut dire qu’il n’y a personne pour lui vider le poireau aussi.
«Euh non non… mais j’ai une bonne nouvelle Naalem ! »
« Tu vas te suicider ? »

Il se mit à rire… il pense encore qu'on est des super copains, il ne comprend pas que je ne l'aime pas et que j'adore le mettre en boîte. Un jour, je clouerais les planches de chêne sur lui ! Je ne le nommais jamais par son prénom : Xeres, mais « médor » ou « égout », comme il avait été abandonné par sa mère qui avait préféré se jeter dans le caniveau pour mourir après avoir enfanté pareille merde ! Druan, me l'avait attribué comme « aide », je sens que c'est aussi pour me punir de mon incroyable impertinence ! Dans, un sens je la comprends (sa mère) quelle honte d'avoir mis au monde un humain aussi laid et con ! Même si elle avait été violée et donc pas vraiment le choix du père à mon avis, elle avait couché avec un Alien consanguin pour faire cette chose. M'enfin bon, il avait été adopté par les soleils rouges, pour devenir un bon petit criminel de bas étage, avec le don « léchouille de brunes ! » pour grimper les échelons et bien se faire voir. Tss, il me donne des envies de meurtres ! Rien que le voir, j'ai envie de tester des machines de tortures sur lui !

« On a reçu un message de ton copain ! »
« J’ai beaucoup de copain… » soupir...
« Le marchand de tube ! »
« Ouai et bah ? Il veut que j’aide sa femme à avoir un orgasme ? »

Je suis d’une humeur de chien ! Alors que l’autre il pouffe... oh que j’ai envie de le balancer dans un coin sombre et humide… Chose qui ne savait pas, c’est que oui, j’avais déjà rendu service à la bonne femme du marchand ! La pauvre, mariage arrangé à 16 ans (ces parents ne devaient pas l’aimer …bon elle a en peine 20 là et elle a une paire de miches mon pauvre !) avec un vieux crouton, qui avait dû oublier la fonction principale de son entre jambes ! Ça ne sert pas qu’à pisser !

« Il organise une vente monumentale de son stock de tube de première qualité ! Il te propose donc de venir voir la cam ! Bien entendu contre quelque chose »

Bah oui crétin, il ne va pas faire dans l’humanitaire et ne pas les vendre ! Ah c’est une bonne nouvelle ! Si l’autre se met à vendre son stock, c’est qu’il a besoin de fric, mais surtout qu’il en produit enfin en grande quantité ! De quoi m’arranger pour la création de d’autre machine. Et puis soyons réaliste des tubes d’énergie de 20 cm de long (des piles en sommes mais version très puissante) aussi puissantes, ça ne se gâche pas. Et ce vieux singe c’est très bien que ça m’intéresse.

« Cool ! Il veut quoi ? »
« Dans son message il te demandait en échange les plan de ta machine volante et il te feras une réduction de 50% »
« Hin ? File-moi le message Médor ! » J’ai beau lui parler mal, qu’il continue à m’obéir au lieu de se vexer et ne plus m’approcher…ce mec est maso ou véritablement con.
« Xeres ! »
« Tu n’as pas de collier ! Donc viens pas me casser les couilles avec ton prénom »

L’homme me tendis le message, il aurait dû faire ça depuis longtemps au lieu de me répéter n’importe quoi, en plus le marchand, voulait en effet une machine volante, mais plus particulièrement ce que vous nommez vous un deltaplane… pourquoi il voulait ça lui ? Il voulait se faire des sensations fortes avant de crever ? Enfin, il me demandait les plans, pour le réaliser quitte à avoir mon aide, rémunéré en tube. Au final, je ne les paierai pas très cher pour ne pas dire à un prix dérisoire si je négocie en plus. Bon, le marché était intéressant faute d’être équitable pour lui. Mais, ça je m’en branle !

« Ok, ça me va. Je vais y allé demain »
« Ah mais sur son message c’est aujourd’hui.. »
Je relu le message qui datait d’hier en effet…
« Non mais pourquoi je le reçois qu’aujourd’hui ? »
« Heu… »
« Tu ne sais même pas rapporter le courrier ? Tu me sers définitivement à rien ! »
« Mais non, il est arrivé tard c’est les mecs du courrier qui ont merdé… promis »

Il se ratatinait, mais continuait à parler cela m'agaçait ! Je l’envoyai bouler, il est véritablement pénible lui ! Puis je me concentrer sur ma machine... j’avais un peu de temps, pour inclure les tubes dedans, enfin si je n’ai pas encore un problème… oui depuis ce matin je n’ai que des merdes ou je suis dérangés.
« Et les tubes ? »
« Euh ils ont glissé… »
« Quoi ?! » Je feulai tel un lion, sortant mon arme, j’allais jouer au tir à pigeon ! M’en fou si Druan, me dit qu’on n’a pas le droit de buter l’un des siens ! Lui c’est un abrutit congénitale !
« Naalem non ! »
« Oh si ! »

L'autre Médor, s'enfuit à grands pas, comprenant que je ne rigolais pas. Faut dire que je lui avais déjà tiré dessus la semaine dernière ! Mais quel idiot ! Il avait fait glisser les trois tubes et les avaient brisés ce n'est pas possible d'être aussi maladroit ! Il partit dans le couloir, alors qu'une balle (revolver de ronron il faut s'imaginer) était en train de s'écraser contre le mur. Il courrait vite le lapin ! Quand il voulait il savait être efficace ! Je n'allais pas lui courir après… je m'occuperais de lui, plus tard…


Bon, je ne pouvais rien avancer… autant commencer les préparatifs pour voir le marchand. Remarque au moins, avec mon nouveau stock, je suis certain d'en avoir suffisamment. Faut juste que l'autre cheval, ne vienne pas mes les casser. Je pense que je vais les planquer ici. Au moins dans mon atelier, ils seront en sécurité. Je pris, les plans d'un deltaplane, enfin une copie, que j'avais faite. Allant informer Druan que je partais acheté des tubes et aussi, qu'il me file de la tune. Il n'était pas ravi que je quitte Renégat, mais bon, je réussis à le convaincre. C'est relou, de devoir demander la permission à papa n'empêche !

Bref, j'allai vers le laboratoire de ma sœur, au moins avec elle, je serais de meilleures humeurs. Ouvrant la porte en frappant, elle m'accueille avec une moue des plus accueillantes… elle tirait la gueule ! Bah tiens c'est quoi son problème ? Elle n'a pourtant pas ces règles ! Quand, elle les a elle décolle par l'autre teubé d'HéraKlès, comme il a peur des menstruations ! En y repensant, c'est quand même con, d'avoir peur des règles…et après il nous dit qu'il n'est pas stupide. Enfin bon.

« Teshara ? » Dis-je d’un air assez doux, je savais être mignon.
« Oui ? » Air polaire bonjour !
« Je vais voir le marchand de tube, Haras, je crois. Tu viens prendre l’air ? »
« Non »
J’arquai un sourcil intrigué, c’est bien l’une des rares fois qu’elle me dit non, pour voyager tiens ! Vu ces réponses je la sens énervée et automatiquement ça se calque sur moi…ont pas jumeaux pour rien !
« Non ? Mais tu veux moisir ici ou quoi ? » Humour humour… je ne sais pas pourquoi elle m’en voulait. Mais cela n’allait pas tarder à venir.
« Parfaitement, le moisi c'est fidèle au moins. » dit-elle amèrement
« Mais qu’est-ce que tu baves encore ? » Je commençais à être irrité, c’est quoi encore son délire du jour ? D’où elle me parle de fidélité sérieusement !
« Pas ton foutre en tout cas ! Prend ta pouffe et va voir l’autre trou du cul. », Balança t’elle avec un petit geste de main dédaigneux en se tournant pour m’offrir son dos. Je restai un moment incrédule… ma pouffe ? Mais elle parle de qui ?... Ahhhhhhh oui, hier soir j’avais ramené une nana, une contrebandière qui se soûlait dans le bar avec son équipage et elle était sacrément bien gaulée avec son petit regard de féline, donc je l’avais dragué et voilà affaire rondement menée. Je ne vois pas où est le problème…

« Mais tu me fais une crise de jalousie là non ? Je ne t’emmerde pas quand tu t’envoies en l’air moi ! »
« Non, à peine ! Tu le butes au lever du lit ! »
Oui, enfin elle fait pareille elle aussi, elle ne supporte tellement pas ça ! Sauf quand elle participe. Mais, je ne vais pas lui filer toute mes conquêtes aussi ! J’ai le droit à mon intimité non ?
« Non c’est faux, je ne les bute pas à chaque fois hin ! Et puis ça fait tellement longtemps, que tu n’as pas été débourré aussi ! » Bon à chaque fois qu’on se dispute ça monte dans les cris ! J’ai horreur quand elle fait sa jalouse et sa garce en même temps !
« La faute à qui hein ? À Monsieur qui va se taper des putes !! » Elle aussi pouvait crier ! Et elle me cassa les tympans ! L’avantage d’être une nana ! Hurler dans les aiguës.
« Bah tu as le choix sur la base ! Avec tous les mecs en chien ! Ce n’était même pas une pute ! Je ne l’ai pas payé ! Je n’ai pas besoin de ça MOI ! »
« Ooohh je vois ! Mais ce qu'il la défend en plus sa petite chienne d’ivrogne. C'est teeeellement mignon ! Mais je te souhaite un joli mariage et n'oublie pas de m’oublier !! » Du grand Teshara, toujours dans l'excès… elle me sort par les trous de nez, elle a de la chance que ça soit ma sœur.
« Elle au moins elle me casse pas les couilles ! » Je soupirai levant les bras au ciel, elle est pénible ! Je me tournai « Et puisque c’est ainsi, ne m’attend pas pour manger ! Je vais rentrer tard ou je ne vais pas rentrer du tout, je me trouverais une nana et j’irais lui faire plein de mioches ! »
« Ben ça, tu tiens bien de papa ! Et d’toute façon je ne comptais pas manger aujourd'hui puisque je suis seule ! »
« Bonne idée la diète ça fera maigrir ton gros cul ! »
« À défaut de faire du sport de chambre, oui ! Et mon cul t’emmerde ! »
« Tss tu m’étonnes que tu ne te fais pas sauté avec ton humeur ! » Elle me gonflait vraiment là. Je tournai les talons, de toute façon, avec elle je ne peux pas avoir le dernier mot, donc je préfère partir histoire de mettre fin à cette mascarade ! Je claquai la porte de son laboratoire avec violence.

Elle avait réussi à achever le beau d'espoir sur l'existence de ma bonne humeur tiens ! Je marchais d'un pas rapide, vers mon laboratoire pour, m'équiper et partir. Mettant ma ceinture à gadget, mes deux revolvers à ma cuisse, un sac en cuir sur le dos, avec tout ce qu'il faut pour partir à l'extérieur et le fric de Druan ainsi que le plan dans un tube. J'empoignai mes lunettes et je partis hors de la base pour aller vers les transporteurs.

Je croisai les gardes, dont un qui d'habitude est l'un de mes potes de beuverie !
« EHHH Naalem ! Alors ça donne quoi la petite féline ? »
« Ta gueule ! »
« Oula tu es pas d’humeur » Il croisa le regard de sa collègue, qui esquissa une petite moue douloureuse.
« Ouai, le monde entier à décider de me stériliser ! Et je ne suis pas franchement d’accord »
« Ah… d’habitude c’est Teshara la colérique ! Bah écoute à tout à l’heure mon pote » Il n’insista pas, voyant bien, que j'avais des crocs qui poussaient.
« Ouai faut bien qu’on alterne ! Enfin si je ne me trouve pas une autre minette ! » Bon, oui, il me fit sourire et on rigola bêtement.

Tout le long du voyage, jusqu'au moment où je traversai la porte, pour me retrouver sur un site d'entrée et que je retapai les coordonnées de Faria, je ruminais sec ! Entre l'autre Médor et Teshara j'étais servi ! D'habitude c'est moi qui revient vers elle, mais elle pourrait se tanner le popotin ! J'en avais ma claque !

Bref, j'arrivai sur Feria, une planète assez accueillante, avec pleins de petit village atypique, de chaumière, d'auberges où on buvait bien beaucoup et surtout avec des porcelets grillés ! Bref de quoi se repaître le ventre ! J'aimais bien cet endroit, puisqu'il avait pleins de pigeons, les gens sont de nature bonne et confiante. Donc quoi de mieux, pour les voler ? Limite s'ils ne vous offrent pas leur maison en plus !

En marchant vers l'habitation du marchand, celle-ci était vide… bon monsieur est en vadrouille. Je vais donc devoir poireauter ! Sa maison, était à l'extérieur du village, une demeure cossue, avec un jardin plein de fleurs odorantes. Je pris place sur un banc en rondin, a collé à la façade, mettant mes pieds sur un tonneau en bois vide. Lunette de soleil sur le museau, j'avais bien fait de les pendre, il faisait chaud. Habillé, d'une chemise en lin blanche ample, avec un veston en cuir et un pantalon marron des bottes en cuirs remontante. J'attendis donc avec le peu de patience que j'ai ! Pour m'occuper, je sortie de mon sac, à côté de moi, un étrange objet de petite taille. Une manette qui vous file de l'électricité. Au moins, ça m'occupe, de le bricoler et de continuer à bosser dessus.

--------
dialogue Teshara fait par le joueur

© 2981 12289 0


_________________


DC : John SHEPPARD // Isia TAYLOR LAURENCE // Alexander HOFFMAN // écriture : LawnGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 02/12/2016
√ Messages : 223
Kara Aiolos
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Mar 11 Juil - 18:30
Atlantis avait enfin donné sa première mission à Kara et elle en était ravie car elle allait pouvoir voyager. Elle se plaisait sur la cité mais le besoin de voir du pays commençait à être intenable. La diplomate n'était pas du style à être casanière, c'était même tout à fait le contraire. La pégasienne s'était étonnée de la patience qu'elle avait eu pour attendre cette première mission signe de confiance. Il faut dire que découvrir tout une nouvelle civilisation l'avait beaucoup occupé et elle n'avait pas vu le temps passer. Et puis aussi son histoire de puce qu'elle gérait avec Gabriel. Donc ses premiers mois sur la cité passèrent très vite. Mais ça ne gâchait en rien la joie qu'elle avait à en sortir un peu.

Elle avait été chargé d'aller sur la planète Faria pour récupérer des tubes d'énergie. Ce n'était pas trop le genre de missions auquelle elle était habituée mais ça ne lui posait pas de problèmes de faire autre chose que de la diplomatie. On lui avait qu'elle aurait sûrement à négocier un peu les prix. Elle n'avait pas répliqué mais elle allait le faire de toute façon. Dans cette galaxie rien ne s'achetait sans que les prix soient plus ou moins négociés. Souvent c'était juste pour la forme mais ça montrait à la partie adverse qu'on ne leur faisait qu'une confiance relative et qu'on était là pour un accord, donc du donnant donnant des deux côtés.

Avant de partir elle était allée étudier ses notes sur cette planète, car elle y était déjà allée en mission diplomatique. Ce n'était pas une planète difficile, assez rustique mais il fallait quand même faire attention à ses arrières. Kara se renseigna aussi sur ses fameux tubes qu'elle devait aller récupérer, leur utilisation, leur prix "normal" , s'il y avait aussi des précautions à prendre pour le transport et la manipulation. La brune n'était pas du genre irréfléchi et elle voulait mener à bien cette mission pour prouver que le staff d'Atlantis pouvait lui en donner d'autres.

Kara décida d'opter pour une tenue réglementaire d'Atlantis pour partir en mission, elle laissait ses tatouages apparents . Elle n'avait pas à se cacher car son affectation de sa planète à la cité n'était pas un secret et elle était déjà connu sur Faria. On lui annonça aussi qu'elle allait partir avec deux soldats pour assurer sa protection. C'était bien sur une bonne initiative mais la pégasienne ne pensait pas avoir besoin de protection pour une telle mission. Elle ne dit rien et accepta l'escorte. Pour le moment elle n'était pas en position de faire des remarques sur les décisions.

Elle passa donc la porte avec son escorte pour aller acheter ces fameux tubes d'énergie. Quand elle arriva de l'autre côté de la porte elle reconnut le paysage. C'était une planète simple mais qu'elle avait beaucoup apprécié et avait réussis à signer des accords intéressants. Mais là elle doutait de voir les instances dirigeantes. Si jamais elle arrivait à acheter ces trucs assez rapidement, elle irait peut être les voir. Kara avait appris au fil des années qu'une seule visite pouvait des fois plus utiles que de grandes réunions pour signer des accords.

Kara se dirigea de suite vers la maison du vendeur, en arrivant sur les lieux, elle vit que c'était fermé. Elle n'aimait pas trop les contre temps. Cet ivrogne devait encore être à la taverne. Elle hésita un moment à y aller, elle ne voulait pas passer pour l'acheteuse pressée car le vendeur en profiterait pour faire monter les prix. Ah vraiment la pégasienne n'aimait pas ça , c'était dans des cas comme ça que son éducation royale, ressortait car ça n'allait pas comme elle le voulait. Les deux militaires attendaient sa décision.

"- Notre vendeur ne semble pas pressé de vendre sa marchandise. Il doit être à la taverne, nous allons l'attendre ici.

En l'attendant elle voulait lui montrer que c'était très déplacé de sa part de ne pas être présent à sa boutique, surtout après avoir fait circuler l'information qu'il avait des objets à vendre. Et Kara n'aimait pas du tout le gens pas sérieux. Elle regarda autour d'elle pour trouver un endroit où s’asseoir à trois, un banc plus loin ferait l'affaire. C'était parfait car elle allait garder un œil sur la boutique. La brune n'avait pas fait attention qu'un autre personne était déjà présente à attendre.

_________________
DC: Alek Hamilton AKA Panda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatarInfos√ Arrivée le : 03/04/2017
√ Messages : 24
Naalem Lays
Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Hier à 17:53


Souvenirs souvenirs ...Avec la princesse Kara Aiolos Chronologie 16 juin 2017


Le temps commençait à être long et les chants des piafs me gonflait. Cette maison en bois avec son jardin parfumé était tout ce qu’il y a de plus niais dans la galaxie. Manquait plus que les biches et d’autres bestioles et nous auront le couplet romantique dont rêves les vierges avant de se faire sauter et oublié toutes ses conneries sur l’amour ! Enfin bref, je sortie de ma ceinture, dans l’une des poches, mon distributeur de musique (mp3 version Gennis), enfilant les orifices à oreille pour écouter une musique bien meilleure que les cuicuis des oiseaux. Un mélange de rock et de pop pour vous faire une idée en tant que Terrien, pour nous Geniis cela est de la "Jokke". Mon appareil, contenait un mini CD avec à peine vingt chansons dedans. Cela était le dernier cri de la version des Geniis. Seul souvenir que j’avais gardé de mon ancien peuple avant de me faire passer pour mort et rejoindre les soleils rouges. Je ne pouvais pas me passer de cet appareil, qui était vitale à ma vie chaotique et sans but.

Concentrer sur mon bricolage, ce fut par hasard que je relevai la tête, pour voir trois personnes pointés son nez. Non mais il est sérieux le vieux ? Il a prévenu d'autre acheteur pour les tubes ? Tu parles d'une exclusivité !

J'allais me dire, que bon, j'avais toujours de quoi payer plus et une intimidation plus élevée en négociation que n'importe quels autres pourseaux de la galaxie… mais là en observant leur putain de fringue… l'ivrogne avait appelé les Atlantes ! Bordel ! Je n'avais rien à offrir plus que pouvait promettre le peuple -après les Wraith- le plus avancé niveau technologique de la galaxie. Enfin bon, entre les pacifistes de la galaxie et les soleils rouges, le marchand avait plutôt intérêt à me vendre ce dont j'avais besoin, s'il ne voulait pas qu'on lui brûle sa bâtisse et qu'on lui fasse un gosse à sa jolie nénette effarouchée ! Je comptais bien me servir le premier et laisser le reste aux autres et comme je suis gourmand, il avait intérêt à avoir du stock !

Je baissai légèrement mes lunettes, pour mieux voir le cortège Atlante, deux militaires au vu des armes et de leurs costumes et une demoiselle… une superbe nana d'ailleurs, de beaux cheveux longs couleurs nuit et des yeux à vous faire tomber à terre et à donner la patte pour qu'elle vous accorde un sourire. Je ne sais pas pourquoi, elle m'évoquait quelqu'un de connu. Pourtant, vu son faciès, si je l'avais collé dans mon lit, soit elle serait morte à cause de la jalousie de ma sœur, où bien je m'en souviendrais. J'haussais les épaules continuant à bidouiller mon objet. Je les avais observées en détails (toujours apprendre à connaitre l'ennemi) et les arabesques noires sur la peau de la femme, m'était familier. Loin d'être con, j'avais plutôt une mémoire, certes sélective mais pas si mauvaise. Était-ce du décor ou un principe de son peuple ? Elle est Atlante donc bon, c'est du décor. Enfin, on ne nous à jamais rapporter que les Atlantes aient une quelconque tradition à s'enduire le corps de dessin.

Celle-ci parla d'un ton un peu princier. Alala cette princesse. Après, je la comprends, ça me pétait les couilles d'attendre l'autre ivrogne. Qui devait soi-disant au passage se pochetronner quelques pintes. Au final, plus il en buvait plus les négociations seraient faciles.

« Plus il boira, moins il la vendra chère sa marchandise, princesse. Enfin s’il vous en reste » Fis-je avec un rictus au coin charmant, tout en continua a bricoler ma petite manette électrique.

Si seulement, ma mémoire était moins sélective, j’aurais pu comprendre plus vite que je venais de la surnommé par ce qu’elle était réellement. Et puis même si, je m’en souvenais franchement… qu’est-ce que j’en ait à foutre ? Les deux militaires, se tournèrent vers moi. Apparemment, je devais faire partie du paysage, puisque personne n’avait remarquer ma présence, qui pour une fois était discrète.




© 2981 12289 0


_________________


DC : John SHEPPARD // Isia TAYLOR LAURENCE // Alexander HOFFMAN // écriture : LawnGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 02/12/2016
√ Messages : 223
Kara Aiolos
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Aujourd'hui à 16:21
Kara patientait avec les deux militaires. Ils s'étaient assis sur un morceau de bois, alors que la Pégasienne était restée debout pour attendre. Elle avait du mal à en revenir du mauvais comportement de ce vendeur. Kara détestait les gens qui n'étaient pas professionnel, ça le dérangeait pas d'avoir à faire au pire connard de la galaxie du moment qu'il était professionnel mais là ce n'était pas le cas et ça énervait la diplomate. C'est à ce moment qu'elle entendit la voix d'un homme répondre à a remarque qu'elle venait de faire. Il n'avait pas tort mais de quoi ce mélait il ? Kara n'était pas étonnée de voir un autre acheteur présent mais elle n'appréciait pas les curieux. Bien sur elle aurait pu parler plus doucement mais ce qu'elle avait dit n'avait rien de secret mais ce n'était pas une raison pour que quelqu'un se permette d'intervenir dans la conversation. Kara se tourna vers le mal élevé. Le ton de la diplomate était froid et hautain, ce qui fit sourire les deux militaires présents.

- Merci pour ce précieux conseil.

La voix de cet homme n'était pas inconnue à la brune mais impossible de se rappeler d'où et puis ça n'avait pas une importance cruciale. Par contre ce qui la fit un peu tiquer c'est qu'il l'appelle Princesse...savait il qui elle était? peut être mais encore une fois ce n'était pas quelque chose d'important pour elle. Elle regarda le coin qui était très agréable , très vert, le chant des oiseaux pour compagnie, pour quelqu'un comme elle c'était un petit havre de paix. Kara s'éloigna pour aller vers la forêt, afin d'apprécier d'être au milieu des arbres, des animaux. Les deux soldats se levèrent au même moment.

-Vous ne devez pas vous éloigner madame. Nous ne savons pas si cette planète est sûre.

Kara leva les yeux au ciel, les militaires et leurs ordres à respecter...elle n'aimait pas cette rigidité avec ces gens, même si elle comprenait qu'ils ne faisaient que leur travail.

-Ne vous inquiétez pas soldats, je connais cette planète. A part quelques bandits de bas étages cette planète n'est pas dangereuse. Et puis j'ai peu l'occasion de voir autant d'arbres donc je ne vais pas loin.

La diplomate venait très poliment de dire aux militaires qu'elle ne ferait que ce dont elle avait envie, que ça leur plaise ou non. Par contre elle respecta sa parole car elle ne s'éloigna pas beaucoup, elle restait en vue des militaires. Kara se promena entre les arbres, s'arrêtant pour écouter les oiseaux et tenter de les voir dans les feuillages. Sa promenade ne dura pas longtemps car sa patiente avait atteinds ses limites. Elle revint vers les soldats.

- Nous allons aller chercher ce vendeur, je ne compte pas perdre mon temps ici.

Les soldats la suivirent en se disant surement qu'elle était difficile à suivre et ne manquait pas de caractère. Kara marcha au rythme des soldats en direction de la taverne. La diplomate n'était pas du genre à attendre que les gens viennent à elle, malgré son statut de Princesse elle avait pour habitude d'aller chercher elle même, les choses qu'elle voulait. Et malheur à celui qui lui disait non. Les trois Atlantes entrèrent dans la taverne et il ne leur fut pas très difficile de repérer le vendeur. Ce dernier était attablé à une grande table d'une dizaine de personne. L'alcool coulait à flots et Kara réprima un tic de dégoût. Le vendeur parlait fort.

-Mes amis je vais devenir riches avec cette vente, même des Atlantes viennent pour acheter et comme vous le savez tous ils ont les moyens de payer. Quand la vente sera faite, je vous offrirais une tournée général.


Kara en avait déjà trop entendu, finalement l'inconnu de tout à l'heure avait raison, ce vendeur allait vendre à un prix qui allait nous arranger.

- Avant de devenir riche, soyez présent à votre boutique Monsieur, et je n'apprécie que moyennement vos propos sur les Atlantes, n'oubliez que votre planète a des accords avec eux et qu'il serait fâcheux qu'ils soient remis en question à cause de votre attitude inapproprié. Kara marqua une pause et braqua son regard vert dans celui vitreux et vide du vendeur. -Bien sur je serais encline d'oublier cet incident si vous allez à votre boutique sur le champ et que nous concluons cette vente dans les plus brefs délais

Malgré son esprit embrumé par l'alcool, le vendeur parut comprendre très vite les messages plus ou moins cachés de Kara et l'ordre qu'elle venait de lui donner car il se leva et prit la direction de la boutique sans dire le moindre mot. Pendant tout ce échange les soldats accompagnant Kara étaient restés impassible. Mais quand ils sortirent de la taverne, un de deux militaires s'approcha d'elle pour lui parler assez bas.

-Pensez vous que ce soit judicieux de menacer un homme dans un taverne à la vue et écoute de tous?

Kara lui sourit et le soldat parut un peu destabilisé.

- Question pertinente, ce n'est pas un peuple belliqueux. De plus Atlantis et ma planète ont des accords avec ces gens donc s'il nous arrive quelque chose, ça déclencherait un conflit qu'ils ne seraient pas en mesure de gagner.

Le soldat aquiesca, alors que Kara vit qui'l n'était pas convaincu. Le vendeur était arrivé à sa boutique et était en train d'ouvrir la porte. Kara ne lança même pas un regard vers l'autre acheteur. Et ils entrèrent tous dans la boutique.

_________________
DC: Alek Hamilton AKA Panda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatarInfos√ Arrivée le : 03/04/2017
√ Messages : 24
Naalem Lays
Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Aujourd'hui à 17:48


Souvenirs souvenirs ...Avec la princesse Kara Aiolos Chronologie 16 juin 2017


Mon regard quitta le bricolage pour toiser quelques instants la jeune femme qui daigna se tourner. Mais qu’est ce qu’elle faisait pinbesh n’empêche avec son petit regard hautain et sa voix froide qui ‘m’arracha un rictus amusé. Alalala, elle veut impressionner qui là ? Les deux autres guignols empaquetés dans un matelas noir ?

« C’est un véritable plaisir de vous servir » fit-je un ton nonchalant et cynique.

Et la voilà qui part sans son escorte personnelle, pour leur dire bien gentiment de se faire voir et que MODAME faisait ce qu’elle voulait. Ça ne doit pas être rose tous les jours avec cette nana. Une capricieuse, comme on les aime. Celle qui vous donne envie de baffer mais que vous adorez quand elle râle. Franchement, je les plaignais, j’en avais une à la maison et Teshara était la pire des femmes sur terre ! Et à la fois la mieux. Dès qu’elle partit, mon regard était resté sur les deux branlos devant moi. Ils surveillaient la forêt loin de leur belle princesse… des clébards ! Manquait plus qu’une laisse et ils étaient parfait ! Pathétique !

« Allez lui arracher un buisson et coller lui ça dans sa chambre, comme ça semble lui manquer les arbres. Je suis sûre que vous ferez plaisir à votre maîtresses les gars ! »
« Merci de vos conseils » tenta le militaire pour faire bonne figure, en essayant de reprendre le ton de sa maîtresse. Je ne pus m’empêcher de ricaner d’un air mauvais. Non mais sérieusement, ce mec a dû être castrer en même temps qu’il avait perdu sa liberté !

« Mais de rien mon brave ! » J’eu le droit à regard noir et cela me fit autant d’effet que la première fois que j’ai regardé un champ de bataille … c’est-à-dire strictement rien !
En tout cas sa majesté avait perdu patience et elle ordonnant à ses chiens de la suivre pour se rendre à la taverne. Je ne dis rien, offrant un rictus amusé aux deux hommes, qui détournaient la tête, ils avaient très bien compris mon sous-entendu silencieux.

Très bien, sans les Atlantes dans les pattes, je pouvais faire enfin ce que je devais faire depuis quelques minutes ! J’en avais aussi ma claque d’attendre l’autre ivrogne et si les matons n’était pas au pas de la porte, j’aurais pu m’infiltrer dans la boutique ! Il fait chié l’autre à inviter les Atlantes n’empêche ! Je rangeai mon distributeur de musique et ma manette électrique.

Bref, dès qu’ils furent, loin, je me levai d’un mouvement souple, pour faire le tour de la bâtisse, une porte arrière comme toujours. Pratique pour sortir en urgence de sa boutique. Bien entendu, la technologie étant faible, il fallait une tige métallique et la serrure céda sans aucun problème. Ainsi, donc je sortie mon kit du petit voleur, pour pénétrer enfin dans le lieu.

Cela sentait les fleurs ! Et pour cause, ils y avaient pleins de bouquets odorants sûrement mit ici et là, pour offrir un semblant de décoration. Et l’homme était soigné faute d’être professionnel ! Un petit marchand qui rêve de richesse pour entretenir sa jeune femme qui de toute manière s’envoie en l’air avec tout le village ! Une pouliche qui préfère les fringants étalon que le vieux mâle du troupeau ! Bon dieu qu’il devait être cocue le pauvre gars ! Après bon, s’il ne voulait pas qu’elle frotte son derrière aux braguettes des autres mecs, il à qu'à l’enfermer dans la cave ! Avec des miches pareilles elle fait cartons pleins ! et j’en savais quelque chose, puisque je l’avais débourré la coquine !

Bon…traînant un peu les pieds sur le parquet anciens, il y avait mille endroits où planquer les tubes et connaissant le vieux singes, il avait dû les foutre dans un coffre ou… ou tiens dans la cave, avec la trappe sceller d’un cadenas. Bon, je pourrais le faire péter, mais le sceau n’était pas le seul, il en avait cinq autre… et le temps que ça va me prendre… hum tout dépend si miss « balais dans le cul » va mettre du temps à ramener l’ivrogne. On dit qu’il est difficile de séparer l’homme de sa bière ! Mais quand une femme angélique vous demander de se radiner, la bière semble moins attrayante ! Et par chance, la princesse était tout ce qu’il a de plus raffinée et délicats chez les femmes ! Au point que si je voulais verser dans le vulgaire et bon dieu que j’aime bien, je trouve ça fort drôle ! Elle ferait bander un mort ! Ou tout le cimetière !

Bon, je ne vais pas prendre le risque d’être prit en train de démonter les cadenas ! Autant, fouiller un peu ailleurs. Au bout de quelques minutes, caché dans une poche de veste, je trouvai un tube. Un beau tube tout neuf, qui allait me servir à la négociation. Je n’eus pas le temps de chercher plus, que des pas se faire entendre sur la petite terrasse en bois. Eh bien, miss impatiente avait réussi son coup ! Ça doit filer droit dans son peuple avec elle ! Et dans les deux sens du terme ! Tous au garde à vous !

Je pris place sur le fauteuil cossue de l’homme, mettant les deux pieds sur son bureau. Pose nonchalante, le tube entre mes mains. Il aime bien son petit confort le papi !

La clé tourna et le visage creusé par le temps de l’homme apparut. Sa barbe était longue, lui arrivant aux genoux. Il avait l’air d’un vieux sage dans ses vêtements pastel et trop chère pour ses revenus. Tout était soigné chez lui, à se demander pourquoi il aimait autant les pressions ! Cela ne collait pas avec son pathétisme d’ivrogne. À moins, qu’il fasse tous ses efforts pour plaire à sa femme ? Il faudrait pour cela avoir un filtre de jeunesse !

Ces yeux noisette délavée par la vie, se relever sur ma silhouette et immédiatement il blêmit. Il semblait surpris et effrayé de me voir, bien entendu il m’avait reconnu ! Dans un sens, j’avais ma petite réputation, on me surnommait de mille manières. Par contre, je ne comprends pas pourquoi, il est surpris, il m’avait envoyé un message ce naze… a non oui c’est vrai, j’avais usurpé une identité, celle d’un scientifique du nom de Julyam, qui faisait des recherches sur l’énergie. Bref, tant pis, il avait une belle surprise maintenant.

« Bl…Blaze ?! … Mais … mais que faites …vous ici ? » Sa voix tremblait ainsi que ses mains. Ah j’adore ça ! Je lui fis une sourie, mettant mes jambes sous le bureau, pour prendre une position plus…féline : celle d’un lion toisant une pauvre gazelle. Mains croisées avec le tube au milieu.

« Eh bien vous semblez surpris de me voir mon ami, vous m’avez convoqué pourtant. Je viens pour ceci ! » Une main se leva avec le tube brillant de mille feux « Et vous me voyez fort déçu d’avoir amené de la concurrence » j’eu une petite moue, un acteur je vous dit ! Je me redressai sur ma chaise, le dos droit en mon fauteuil. Ceux qui pense que je ne sais qu’être vulgaire seront aussi, que je peux employer toutes les formes de langages, cela est dans ma personnalité, le mensonge et la tromperie et pour cela il faut avoir plusieurs costumes.

« Mais… j’ai demandé à Ju… »
« Oui…Julyam c’est ça ? »
« Oui… »
« Oh c’est mon prénom mon ami » Dans ma gestuelle j’étais constant, souriant et calme. Affichant un rictus carnassier.
« Par la sainte terre ! Me voilà avec de sacrés acheteurs ! »
« Calmez-vous voyons, je suis là pour affaire enfin si nous parlons encore de marchandage. » Sourire amusé sur les lèvres « J’ai besoin de votre stock de meilleur tube. Je veux bien concéder éventuellement quelques tubes de moindre qualité pour la princesse, puisqu’elle a l'amabilité de vous radiner ici rapidement. Et toute bonne action mérite une récompense » Je fis un geste bon prince, j'allais agacée l'autre a coup sûre et cela était fait exprès, alors que le vendeur, marchait péniblement vers sa trappe, pour ouvrir les cadenas avec une clés autour de son coup.
« Et votre prix ? »
« Ce que vous avez demandé à Julyam » Je retira de mon dos les plans, enroulés dans un tube en cuir, pour les mettre sur la table en tapotant dessus.
« Les Atlantes paye plus » essaya t’il bêtement

« L’argent ne sert qu’aux vivants mon ami… » Ma voix était parfaitement naturelle et enjouée, comme si je lui disais une bonne blague. Sauf que cela n’était pas le cas. Je le vis déglutir, puis toisa d’un air de défis la femme Atlantes, comme pour lui dire : tu vas devoir te battre finement pour avoir ton due ma petite ! Et j’espère bien qu’elle négocie et non qu’elle fasse sa princesse !

« Oui c’est plus pratique dans ce sens… je vais chercher le sac… » Il essayait de se donner un peu de courage en descendant les escaliers de sa cave. Il avait au moins un peu de courage, dans un sens il vendait à des truands et autres brigands ! Même s’il avait peur des soleils rouge. L’homme était en train de fouiller ou de gagner du temps, vu les bruits qu’il faisait. En tout cas, il devait compter sur les Atlantes pour parlementer. Il s’était imaginé quoi ? Faire venir des gros poissons contre un pauvre scientifiques pour faire monter les enchères ? Sûrement. En tout cas s il y avait deux requins et il ne savait plus où se mettre pour ne pas se faire mordre !

Mon regard se leva sur la jeune femme, qui allait sûrement m’ignorer pet sec comme elle est !
« On peut trouver un arrangement. Si vos besoins son raisonnable » au moins ce fut ouvert et c’est plus pour la tester. J’étais sûre de moi comme toujours.


© 2981 12289 0


_________________


DC : John SHEPPARD // Isia TAYLOR LAURENCE // Alexander HOFFMAN // écriture : LawnGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 02/12/2016
√ Messages : 223
Kara Aiolos
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs .... Aujourd'hui à 19:18
Kara fut surprise de trouver l'autre acheteur installé dans un fauteuil quand ils entrèrent dans la boutique. Mais ce qui lui plu encore moins c'est de voir le visage du vendeur se décomposer à la vue de cette personne. Le pauvre homme avait peur. La diplomate perçu aussi le changement de comportement dans ses deux escortes, ils serraient leur arme plus fort. Kara elle ne se sentait pas en danger et trouvait même un certain intérêt à cette situation. A la base la mission l'ennuyait un peu et elle n'avait accepté que pour prouver à Atlantis qu'elle n'était pas un agent double et qu'ils pouvaient lui faire confiance. Mais là cet autre acheteur rendait tout ça beaucoup plus excitant, quoi que après réflexion ce n'était peut être pas le mot exact et son instinct disait à Kara de ne pas dire ce mot en présence de cet homme.

Pour l'instant elle se contentait d'observer l'échange qui se déroulait sous ses yeux. Et quel échange instructif. Le vendeur s'était apparemment fait avoir et la personne qu'il avait en face de lui n'était pas celle avec qui il avait pensé faire un deal. Elle observait avec attention toutes les réactions des visages, les intonations de voix, le langage corporel. Donc l'autre vendeur se prénommait Blaze? Ce nom ne disait rien à Kara. Par contre sa manière de s'installer lui rappelait quelqu'un mais encore une fois impossible de trouver qui. La diplomate avait croisé ses bras , retenant ses soldats de faire des mouvements qui allaient tout faire foirer. Le mot "radiner" fit tilt dans l'esprit de la Pégasienne, ça y est elle savait qui elle avait en face, mais rien dans son attitude ne changea. Elle continuait patiemment à observer cet échange, laissant le vendeur tenter de se défendre et de déjà négocier son prix.

Kara décela la menace dans les mots du dénommé Blaze. Mais quelque chose disait à Kara que Blaze n'était pas le vrai prénom de cet homme, du moins dans son souvenir ce n’était pas avec ce prénom là qu’il s’était présenté. Encore une fois le mot “présenté” était trop recherché pour décrire la manière dont il l’avait abordé. Elle avait raconté ça à ses amis et ils avaient tous bien rigolés.

Le vendeur comprit lui aussi la menace sous entendu et fila chercher les fameux tubes qui étaient le but de leur venue à tous. Les soldats étaient toujours un peu nerveux mais pour le moment la situation restait calme. Monsieur je suis sûr de moi prit la parole et Kara reporta son attention sur lui. Vos besoins? comment devait elle interpréter cette phrase? Pour le moment la diplomate ne le savait.

- Dites vos besoins en premier, vous semblez en avoir beaucoup plus besoin que nous.

Il avait été aimable, et Kara l’était aussi. Mais pour elle il avait posé la mauvaise question et surtout trop tôt. Car vu la fiabilité du vendeur s’il n’avait que deux tubes ça allait nous ennuyer tous les deux. Le vendeur remonta avec son sac de marchandise.

-Voila tout est là, comme je l’ai déjà dis , les Atlantes font une offre plus importante.

Kara regarda le vendeur avec un sourire en coin et les yeux joueurs.

- Vu votre manque de respect à notre égard je crainds que notre accord ne soit plus valable et comme l’a dit Monsieur Blaze, “l’argent ne sert qu’aux vivants”. Mais avant de parler de prix, montrez nous la marchandise car ma confiance en vous a été ébranlé donc à partir de maintenant je ne crois que ce que je vois.

La diplomate senti les deux soldats être surpris par sa menace. Ce n’était surement pas la manière de négocier des Atlantes mais c’était la sienne. Et Kara n’irait pas jusqu’à faire tuer cet homme, elle n’était pas comme ça. Instiller la peur et le doute lui suffisait pour avoir de l’influence. Le marchand étala donc les tubes, il y en avait au nombre de 20 et leur qualité semblait très bonne. Kara savait qu’Atlantis ne lui avait pas demandé de tout acheter, la diplomate jugea que 10 était un bon chiffre.

-Voilà vous ne pourrez pas trouver mieux dans toute la galaxie, 20 tubes parfaits. Pour me faire pardonner mon comportement je les vends à 2000 crédits l’unité au lieux de 2200.

La brune faillit exploser de rire mais elle restait impassible. Elle s’avançait vers le vendeur avec un air enjôleur et un regard très provoquant. N’importe quel homme ne pouvait lui résister quand elle faisait ça et Kara le savait d'ailleurs le visage du vendeur lui confirma ça, tout le monde pouvait voir qu'il était destabilisé par elle.

- Il est évident que vous pouvez faire mieux, nous ne sommes que deux acheteurs, vous avez peur de ce Monsieur Blaze et peur de ce que je pourrais dire à vos dirigeants, donc vous savez quoi faire.

Encore une fois Kara n’avait pas dit combien elle en voulait, pour le moment elle ne parlait que du prix. Elle voyait le vendeur ne pas être très serein, elle avait bien compris qu’il pensait avoir les Atlantes dans sa poche contre cet autre acheteur, et elle ne voulait pas lui donner cette impression trop longtemps. Si l’autre vendeur n’était pas trop bête il aurait compris qu’ils pouvaient faire baisser le prix et repartir chacun avec 10 tubes.

_________________
DC: Alek Hamilton AKA Panda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Souvenirs souvenirs ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...
» Les Limbes des souvenirs.
» Entrevue douloureuse et Souvenirs refoulés. {Achevé}
» Quelques souvenirs de fête ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Galaxie de Pégase :: Planètes explorées-