Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

M7G-677 - Promenons nous dans les bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 23/11/2015
√ Messages : 289
Coralie Deltour
Dossier Top Secret
√ Age: 40
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
MessageSujet: M7G-677 - Promenons nous dans les bois Mar 4 Juil - 12:22
Début juin 2017

Coralie était heureuse.

Elle était installée dans un jumper à destination de M7G-677, aussi appelée « la planète des enfants », même si cette appellation était de moins en moins vrai maintenant que les suicides rituels des membres arrivant à leurs 25 ans avait été abolis.

C'était toujours un peuple très jeune, les habitants les plus âgés n'avaient pas encore 30 ans, mais on ne pouvait plus dire que c'était des « enfants ».

Leur système social était lui aussi assez particulier puisque les jeunes bambins n'étaient pas élevées dans le village de leurs parents, d'ailleurs, le terme de parent n'avait pas du tout la même signification que pour les Atlantes. Là bas, les petits étaient pris en charge par la communauté toute entière, chaque « grand » s'occupait des plus petit. C'était vital, à l'époque où les plus âgés mettaient fin à leurs jours, pour éviter que leurs enfants se retrouvent du jour au lendemain privé d'affection et de soutient.

On aurait pu croire qu'après l'abolition des suicides rituels, l'organisation sociale en serait modifiée mais il n'en avait rien été. Finalement, leur société fonctionnait pas mal avec ce système qui permettait de protéger les plus petits, de leur garantir un relatif confort et l'affection de tout le village.

Elle pensait à tout ça en regardant la cime des arbres défiler sous le Jumper. Ils ne pourraient pas aller jusqu'aux villages ainsi, le champ magnétique interdisant le fonctionnement de tout appareil « moderne », mais ils se rapprocheraient le plus possible.

Keras leur avait donné rendez vous dans une clairière à la limite de la protection magnétique, lui et quelques autres membres de sa communauté aideraient les Atlantis a transporter le matériel médical jusqu'à son village, avant qu'ils ne soient dispatchés dans les 11 autres.

Leur santé était étonnamment bonne vu leurs conditions de vie plutôt spartiate, mais depuis peu, ils faisaient face à une épidémie touchant les plus jeunes, c'était quelque chose qui ressemblait à la rougeole. Elle s'était propagé à la vitesse grand V dans les différents village. Dans un premier temps, les guérisseurs avaient tenté de la contrôler, mais il était devenir rapidement clair qu'il ne pouvait pas y faire grand chose, à part soulager les symptômes.

Lorsque les plus faibles avaient commencé à mourir, Keras avait fini par demander de l'aide aux Atlantes.

Des analyses avaient été effectuées et il était apparut que ce virus était bien de la même famille que la rougeole terrienne et les chercheurs avaient pu développer un vaccin qui avait été testé avec succès dans le village de Keras. Maintenant, il restait à traiter tout les autres villages.

C'est ainsi que cette mission avait été mise sur pied. Pour Coralie, après sa dernière mission, elle s'apparentait à une promenade de santé.

Une planète accueillante, dont le relief et la végétation lui rappelait sa France natale, un peuple pacifique, toujours heureux de voir arriver les Atlantes, que se soit pour des visites de courtoisies, pour étudier leur système de défense contre les wraiths ou, comme dans le cas présent, pour leur donner un petit coup de main.

Et puis surtout... une planète garantie sans wraiths !

Ils se posèrent en douceur à l'endroit prévu. Keras les accueillit avec effusion et le jumper fut déchargé avant d'être occulté par précaution.

Le reste de la route devrait se faire à pied, mais le sentier qui serpentait dans les bois en direction du village de Keras était large et régulier, et la distance plus que raisonnable. En moins de trois quart d'heures ils avaient atteint leur but.

Le chef de mission, un médecin militaire que Coralie n'avait encore jamais rencontré, leur attribua à chacun un secteur d'intervention, et composa les équipes. Même si la planète ne présentait pas de danger particulier, il était quand même hors de question de laisser les infirmières se balader seuls dans les bois entre chaque village.

Chaque équipe fut composé d'un ou une infirmière, d'un aide soignant, d'un garde armée, et accompagné par quelques membres du conseil des anciens du village de Keras.

D'ailleurs, ce fut lui qui se porta volontaire pour le groupe de Coralie, disant qu'il y avait longtemps qu'il n'avait pas rendu visite au village de Nyla, et qu'il avait envie de voir comment se portait ses enfants.

La jeune femme regarda ses troupes d'un air satisfait. Son aide soignant était Eliot, ils avaient l'habitude de travailler ensemble. Elle appréciait la discrétion et le coté taciturne du jeune homme. Elle appréciait aussi sa carrure de Catcheur qui pouvait se révéler très utile dans certains cas.

Leur garde était Jimmy McArty, Coralie ne le connaissait pas plus que ça. C'était une grande asperge rousse, au visage juvénile constellé de taches de rousseurs et aux grand yeux bleus et candide. Mais elle savait pouvoir compter sur lui. Elle avait eut l'occasion de juger de son sérieux lorsqu'il avait été assigné à la surveillance de la porte d'Elia. Elle se rappelait l'avoir quelque peu houspillé, et vu les regards timide et craintis qu'il lui lançait, il n'avait pas oublié non plus. Elle se sentit un peu coupable.

Le chef de mission avait décidé de rester dans le groupe de Keras. Coralie se demandait un peu pourquoi un médecin militaire avait été désigné pour cette mission, qui finalement n'avait rien de militaire. Mais elle savait aussi que les autres docs étaient un peu débordés en ce moment. Et puis, peut être qu'il avait des fourmis dans les jambes à rester sur Atlantis et qu'il s'était porté volontaire comme elle ?

Elle l'observa un instant pendant qu'ils achevaient les derniers préparatif. Il était grand, brun, les cheveux un peu long, il devait être à peine plus jeune qu'elle. Quelques mèches folles lui retombaient devant le visage et lui donnait un petit air « bad-boy » des plus craquant. Elle secoua la tête. Décidément, elle était incorrigible. Ce n'était pas le moment de penser à ce genre de choses.

Après les derniers préparatifs, chaque groupe prit la route dans une direction différente pour rejoindre les autres village. Coralie savait que celui qui leur avait été attribué était le plus éloigné. Deux jours de marche. Ils devraient camper en route.

- « J'espère que vous avez mis de bonnes chaussures » dit-elle d'un air taquin aux hommes qui l'accompagnaient « Et que dormir au milieu des bois ne vous fait pas peur. » oui, son humour un peu pinçant était de retour.

Keras prit un air préoccupé.

- "Il faudra prendre quelques précautions pour notre campement. C'est la période de migration des rayés. Ils ne sont pas agressif en temps normal, mais quand ils sont nombreux, ils peuvent provoquer quelques désagréments."


- "Les rayés ?" demanda Coralie. Elle devait bien reconnaitre qu'elle n'était pas très familière de la faune de ces contrées. "C'est quoi ?"

- "Ce sont des rongeurs, d'ailleurs, en ragout, c'est excellent, et leur fourrure particulière permet de faire des pièces vestimentaires du plus bel effet. Ils font environ 4 pieds de long pour environ 1,5 pied de haut. Ils sont plutôt timide en temps normal, mais ce sont aussi des animaux très intelligents, difficiles à chasser, leur odorat leur permet de repérer la présence des humains, ou ce qu'ils ont touché, ainsi on ne peut pas les piégés avec des appâts, il faut les chasser à l'arc ou à la lance, et encore, en prenant soin de se mettre sous le vent pour qu'ils ne nous détectent pas. Mais en période de migration, ils oublient leur peur de l'homme et peuvent se montrer curieux et facétieux."

Les rayés:
 

_________________

Merci Sheppy !
DC : Nathalie Dumond / Elia Fisher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

M7G-677 - Promenons nous dans les bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Un, deux, trois promenons-nous dans les bois ♫
» [Défi] Promenons nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Galaxie de Pégase :: Planètes explorées-