Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Clé de bras et croc-en-jambe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Age : 30
√ Messages : 727
√ Localisation : Atlantis

Erin Steele
Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Clé de bras et croc-en-jambe Sam 8 Juil 2017 - 18:49
Il y avait des choses qu’elle avait reporté de trop nombreuses fois. Apprendre à se défendre en était une. Erin avait décidé de franchir le cap, et de prendre un instructeur pour se former à la self défense, ou du moins, acquérir des bases plutôt solides pour le restant de ses jours. Jours qui se trouvaient trop souvent mis en péril de se voir écourter de par son inaptitude à se préserver toute seule contre autrui. La multiplication des situations critiques depuis quelques mois lui avait fait prendre conscience qu’il fallait qu’elle évolue dans ses compétences physiques. Elle était athlétique, elle courrait deux fois par semaine, faisait des circuits d’abdominaux, et autres exercices physiques, mais elle faisait ça en amatrice. Sa motivation première était surtout de garder la forme, et le sport l’aidait à lutter contre les effets néfastes de son diabète. Désormais guérie de cette maladie par une onde lantienne à laquelle elle avait été exposé fortuitement, elle continuait de s’entrainer parce qu’elle en avait pris l’habitude, en conservant à l’esprit qu’elle s’entretenait pour sa santé future.

Elle avait eu quelques notions de bases lors de son intégration au SGC, mais sans plus, et désormais, elle voulait plus. Plusieurs situations l’avaient conduite à prendre des cours :

Le soldat Pète Barnes, désormais mort, avait failli lui décoller la tête avec une baffe monumentale, et si Alexander Hoffman n’était pas intervenu, nul doute qu’elle aurait terminé dans un état pire que la pauvre Elia Fischer qui avait été désarticulée par cette brute épaisse. Cet enfoiré en avait tellement après elle qu’il avait passé ses nerfs sur l’assistante d’Alexander dans le seul but de l’atteindre, et par devers lui, de l’atteindre elle.

Il y avait eu également la mission sur la planète mal nommée « Paradize », où elle s’était retrouvée entre les mains d’indigènes qui voulaient la tuer. Elle avait réussi à en zigouiller un avec son couteau, avec l’énergie du désespoir, mais peut-être qu’elle aurait pu faire mieux. Elle s’était sentie tellement vulnérable entre leurs mains, et le pire, l’apothéose de l’horreur, était survenu quand ils avaient décidé de la torturer, de la tuer à petit feu en la vidant de son sang par des plaies multiples sur son corps. Ce sentiment d’impuissance, elle l’avait terriblement mal vécu, et elle avait mis des mois à s’en remettre complètement, et passer à autre chose. Alors oui, elle était consciente que si elle apprenait à se défendre, la situation n’aurait pas été différente, mais peut-être qu’elle aurait réussi à se sauver dans la jungle sans se faire prendre.

Une autre fois, elle s’était retrouvée entre les mains du Capitaine Luke Harris. Ce violeur l’avait prise en otage dans le but de faire libérer le Major Woolsey, pour qui il avait un amour sincère. Elle n’avait pas réussi à se défendre, ni même à s’enfuir, et elle s’était retrouvée, encore une fois, dans une position qui la soumettait au bon vouloir d’un autre être humain. Elle avait détesté ça, même si elle avait réussi à agir finement pour qu’il discute avec sa chère et tendre, qui l’envoya promener. Il s’était suicidé dans son dos.

Malheureusement pour Erin, qui avait passé plus d’un an sur la cité Atlantis, les exemples ne s’arrêtaient pas là. Elle s’était retrouvée dans un combat au corps à corps contre l’infirmière Deltour, et cela s’était soldée par un échec critique de sa part. Elle n’avait pas été à la hauteur et la française l’avait tout simplement poignardé. Si son corps n’était pas baigné dans cette même onde lantienne qui avait guérie son diabète, elle serait morte à l’heure qu’il est, et cela lui semblait vraiment inconcevable. Elle en avait discuté avec Alexander, et l’idée de prendre des cours était venue assez vite sur le tapis. Bien entendu, ils avaient évoqué le fait qu’il l’entraine lui, mais tous les deux savaient qu’ils ne seraient pas sérieux dans l’entrainement, du moins, dans la rigueur de celui-là. Elle aurait plus tendance à ruminer, à prendre personnellement des remarques, à faire moins d’effort parce qu’elle se faisait entrainer par son amoureux, et lui aurait été dans l’exercice pur et dur, et même s’il avait raison, finalement, il n’aurait pas pu la pousser plus loin que les limites qu’elle s’imposerait peut-être. Bref, c’était une mauvaise idée.

Elle avait pensé au Major Frei, mais la jeune femme, studieuse et compétente, avait d’autres chats à fouetter, un boulot d’officier plus prenant, du fait de son poste dans la hiérarchie haute. Aiden Ford ? Choix qui aurait pu le faire, mais Erin avait peur du mutant altante, sans parler du fait qu’elle ne le sentait pas assez posé pour s’improviser professeur. Il fallait aussi mettre de côté sa personnalité exubérante qui lui aurait tapé rapidement sur le système. Le lieutenant était quelqu’un de profondément humain, et elle l’appréciait un peu plus depuis les évènements de Janvier qui avaient secoué la cité, mais elle ne pouvait pas imaginer une seconde passer quelques heures en sa compagnie, à se faire apprendre des techniques de combats. En plus, elle le voyait déjà lui demander de soulever des trucs impossibles pour elle ou à faire des exercices exagérément difficiles. Bref, mauvaise idée.

Elle avait donc fait naturellement une requête auprès de l’état-major, qui s’empressa de fournir un officier à la RDA. Elle avait donc rendez-vous ce jour avec un certaine Lawrence Waters, spécialisée en technique et tactique de combat. La jeune femme appréhendait un peu, mais elle était déterminée à apprendre, donc elle mit son stress de côté pour le moment. A l’heure convenue, Erin était dans le gymnase, armée d’une tenue de sport règlementaire d’Altantis, un pantalon souple, et un t-shirt noire avec le logo de l’expédition, d’une queue de cheval, d’une paire de baskets, et d’un sac de sport contenant de l’eau, une serviette, et des affaires de rechanges. Elle se demandait sur quel genre d’homme elle allait tomber. Si elle devait être honnête avec elle-même, elle aurait préféré être entrainée par une femme, mais qu’importe… Bref, elle était arrivée dans la partie « Dojo » du gymnase, celle réservée aux sports de combats. Logiquement, c’était là qu’elle allait retrouver son instructeur pour cette matinée. Elle avait un vague souvenir culturel comme quoi il ne fallait pas porter de chaussures sur le tatami, aussi les enleva-t-elle pour marcher pieds nus sur le sol aux tapis japonais, en éprouvant cet espèce de moelleux dur caractéristique.

Il y avait quelque chose de rassurant dans le calme qui régnait dans le Dojo. Elle était toute seule, plantée au milieu de la salle.

_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Sous Lieutenant Pedge Allen - Teshara Lays ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 26
√ Messages : 2079
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Clé de bras et croc-en-jambe Sam 9 Sep 2017 - 19:33
Karola effectuait une petite ronde en début de soirée, pour s’assurer d’une part que tout allait bien dans la cité mais aussi pour veiller à ce que les soldats prévus au service de nuit avaient bien pris leurs fonctions et n’essayaient pas de grapiller quelques minutes de répit supplémentaires en salle de repos. Discrète et silencieuse, la jeune femme progressait calmement en direction de ce lieu dans lequel elle savait que ses hommes aimaient y passer leur temps libre. Lorsqu’elle entra à l’intérieur, ses yeux parcoururent l’espace, remplit de civils mais aussi des militaires en repos. Elle accueillit avec satisfaction le fait de ne trouver aucun soldat de service. Pour une fois, elle n’aurait pas à donner un peu d’autorité pour motiver ses troupes, c’était déjà ça de gagner car il ne fallait pas s’y méprendre, devoir à longueur de journée imposer à ses hommes l’obéissance n’était pas une tâche aisée.

Elle rendit leur salut aux militaires présents puis quitta la salle de repos afin de poursuivre sa route. Tout se déroulait pour le mieux jusqu’à ce qu’elle entende des pas précipités dans son dos, des pas de course plutôt. Elle ne s’en préoccupa guère mettant cela sur le compte d’un coureur du soir jusqu’à ce que son nom soit appelé. Elle s’arrêta net et fit volte-face pour voir qui lui en voulait et qui risquait potentiellement de faire voler en éclats la tranquillité de sa petite routine.

« Major ! … C’est le lieutenant Waters qui m’envoit.. Il s’est foulé la cheville en intervention et comme il devait donner un cours censé débuter dès maintenant à Mme Steele il aurait aimé que vous désigniez un remplaçant. »

C’était le sergent Lawson qui lui avait couru après et s’était arrêté le visage rouge devant elle pour lui annoncer cette nouvelle. Karola croisa les bras et fronça les sourcils quelques secondes en proie à une intense réflexion. Elle avait établi tout un planning à l’avance et bien sûr cet imprévu venait tout chambouler. Elle aurait pu imposer à l’un de ses hommes de remplacer le lieutenant au pied levé mais elle cela aurait été contre-productif, d’autant plus qu’elle avait le souvenir que l’administrative avait demandé à avoir un professeur pour des cours sur du long terme. Autrement dit, elle ne pouvait pas substituer à un soldat compétent dans le domaine un autre forcément moins qualifié. Le sergent Lawson attendait devant elle, profitant de son moment de réflexion pour reprendre son souffle. Finalement, Karola sortit de sa torpeur pour observer son subalterne, une idée en tête.

« Dites au Lieutenant Waters de ne pas s’inquiéter, je m’en charge. »

Sur ces mots, elle le salua et tourna les talons pour se diriger vers le gymnase. Elle n’avait pas le temps d’aller se changer pour mettre une tenue plus confortable mais son treillis militaire ferait très bien l’affaire. D’autant plus qu’il s’agissait d’un premier cours, elle n’aurait pas besoin d’effectuer de mouvements impressionnants.

C’est un dôjo vide qu’elle trouva lorsqu’elle pénétra à l’intérieur, à l’exception bien évidemment d’Erin qui était déjà présente et visiblement prête à recevoir sa leçon. Karola s’approcha du tatami et pris le temps de lui adresser la parole d'une voix plus affable qu'à l'accoutumé avant de monter dessus.

« Bonjour mademoiselle Steele. Je suis désolée de vous apprendre que le Lieutenant Waters s’est blessé et ne pourra pas assurer son cours. J’ai donc pris la décision de le remplacer. Si vous n’y voyez aucun inconvénient. »

Il était important qu’Erin soit d’accord avec ce compromis, sans ça le travail ne pourrait pas avoir lieu dans les meilleures conditions. Une fois son accord donné, le major retira ses rangers et monta sur le praticable pour rejoindre la jeune femme au centre, l’air déterminé à faire d’elle une femme capable de se défendre.

« Ne perdons pas de temps si vous voulez bien. Mettez-vous en garde et montrez-moi comment vous vous serviriez de vos bras et de vos poings en cas d’attaque à mains nues. »

Une fois la consigne donnée, elle recula de quelques pas afin de lui donner suffisamment de place pour effectuer ses mouvements et pour également mieux l’observer faire.

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Age : 30
√ Messages : 727
√ Localisation : Atlantis

Erin Steele
Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Clé de bras et croc-en-jambe Mer 13 Sep 2017 - 16:46
Erin fut surprise de voir débarquer le Major Frei en personne. Elle était certaine qu’on lui avait confirmé la personne avec qui elle devait passer cet entrainement, et c’était un certain Lawrence Waters. Il y avait peut-être eu un imprévu ou peut-être qu’elle s’était trompée d’heure. Finalement la réponse vint de la Major elle-même qui lui expliqua naturellement les motifs et les raisons de sa venue.

« Bonjour Major », répliqua Erin en lui faisant un sourire. A dire vrai, elle était plutôt contente de voir débarquer Karola. Elle préférait nettement avoir à faire avec une femme plutôt qu’un homme, mais elle avait, sans rechigner, accepter Waters parce qu’elle n’était pas du genre à faire un caprice qui pourrait passer pour de l’abus d’autorité. Bref. Cette mésaventure de l’officier tombait à pique, même si c’était regrettable pour lui, et pour les statistiques d’accident du travail.

« J’espère que ce n’est pas trop grave pour le Lieutenant Waters », ajouta-t-elle histoire de donner le change, avant de compléter par : « Je n’y vois aucun inconvénient, bien au contraire. »

Une fois qu’Erin eut donné son accord, l’allemande la rejoignit sur le tatami, entrant dans le vif du sujet directement. Ce n’était pas plus mal, il n’y avait pas de bavardages intempestifs comme ça. Ou alors elle était pressée parce qu’elle avait autre chose à faire que d’entrainer la rond de cuir de la direction, et qu’elle avait du prendre sur son temps de service déjà bien fourni pour s’occuper d’elle. Erin préférait y voir une forme de rigueur allemande qui collait bien avec le personnage, avec cette volonté d’aller à l’essentiel tout de suite et d’être efficace, plutôt que de se dire qu’elle voulait terminer cela vite fait bien fait. Surtout que cela ne prendrait pas qu’une séance pour inculquer de bonnes bases à l’américaine.

Bien, elle devait donc montrer ce qu’elle savait faire. Dans le vide ? C’est ce qu’attendait l’officier apparemment, puisqu’elle se recula de quelques mètres pour lui laisser de la place.

« D’accord. »

C’était certainement stupide, mais elle se sentait bête, sans parler de la pointe de honte qui venait s’ajouter à son état. Elle hésita, puis finalement, elle mit de côté sa timidité qui ne tenait qu’au fait qu’elle ne maitrisait pas le sujet, pour se lancer. Après tout, elle avait déjà tué un homme, et elle s’était déjà battue. Pour un résultat guère convaincant il est vrai… Elle jeta un coup d’œil à Karola, avant de se lancer, en regardant droit devant elle.

Elle leva les bras pour prendre sa garde, les poings serrés correctement, c'est-à-dire avec le pouce qui ferme proprement les autres doigts. Elle adopta une posture de défense assez haute, un poing sous le menton, et l’autre un peu devant, dans le prolongement de son arrête nasal. Ni une ni deux elle envoya un coup de poing dans le vide en visant à sa hauteur, une fois, deux fois, trois fois, jusqu’à ce que le Major lui demande d’arrêter. Elle tapait comme une bucheronne, avec les épaules et les biceps, sans se soucier de ses jambes ou de son corps. Bref, elle était statique et la technique était mauvaise.

_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Sous Lieutenant Pedge Allen - Teshara Lays ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 26
√ Messages : 2079
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Clé de bras et croc-en-jambe Mer 13 Sep 2017 - 22:08
Consciente d’avoir en face d’elle une parfaite débutante, Karola ne s’attendait pas à une prestation à couper le souffle. Cependant, elle était loin de penser avoir affaire à une pauvre petite chose sans défense. La militaire avait déjà eu l’occasion de partir en mission avec elle et de la côtoyer à l’occasion de réunions qui réunissaient le haut-commandement de la cité. Le moins que l’on pouvait dire, c’était qu’elle était loin d’être faible. Surtout après toutes les épreuves qu’elle avait pu traverser depuis son arrivée sur Atlantis, il fallait bien le reconnaître, Erin en avait bavé et parfois plus que certains militaires. C’est pour cela qu’elle n’avait pas l’intention de lui faire trop de cadeaux. Elle voyait en la jeune femme du potentiel et elle avait bien l’intention de le développer pour qu’elle puisse à l’avenir partir en mission avec un peu plus de sérénité.

Mais pour atteindre ce but il ne fallait surtout pas la brusquer et encore moins vouloir brûler les étapes. C’est pour cela qu’elle lui avait donné cette première consigne, afin de voir un peu d’où elle partait et qu’elle était son niveau de base. Elle ignora son évidente gêne quant au fait de se retrouver à faire la bagarre dans le vide, Karola n’était pas là pour se moquer et y faire attention n’aurait fait que rendre la jeune femme plus nerveuse. Elle se concentra uniquement sur ses bras et ses jambes.

Sa mise en garde n’était pas trop mal, en tout cas, elle avait déjà une idée de ce qu’il fallait faire. Quant à ses coups de poing dans le vide, ils auraient certainement eu un effet si son adversaire se trouvait être une personne âgée mais là aussi on voyait qu’elle y mettait du sien. Par contre, son jeu de jambes était inexistant et un autre détail l’interpella dont elle s’empresserait de lui faire part.

« Ca ira comme ça. » Finit-elle par déclarer une fois qu’elle en eût assez vu. Il n’y avait aucune pointe de lassitude ou d’exaspération dans sa voix. Juste le signe que l’exercice était terminé et la consigne remplie. Elle traversa les quelques mètres qui les séparaient pour se poster devant elle, les mains sur les hanches. Sans attendre, elle lui donna son verdict.

« Vos bras sont tenus bien trop haut. Si votre visage est très bien protégé, en revanche votre abdomen est beaucoup trop exposé. N’importe qui n’aurait aucun mal à vous mettre à terre en exploitant cette faille. Remettez-vous en garde.» Histoire de lui donner une idée de ce qu’elle attendait, elle se permit de lui baisser les bras afin que son torse et le haut de son abdomen soient protégés d’une éventuelle attaque. Ses poings protégeraient son visage, ses avant-bras et ses coudes le reste.

« Très bien. Vos coups sont un peu mous mais je pense que quelques séances en face d’un punching-ball devraient vous être profitable. Quant à vos jambes, elles sont bien trop raides. Fléchissez un peu les genoux pour rester flexible et prête à bouger. » Karola joignit le geste à la parole en se mettant elle-même en garde et en adoptant les conseils qu’elle venait elle-même de lui donner. Les bras qui ferment tout accès au torse et les jambes fléchies. Elle attendit d’Erin qu’elle l’imite et ajusta un peu sa position pour que cette dernière soit idéale. Elle s’écarta un peu de quelques pas afin de l’observer de la tête aux pieds et hocha la tête, satisfaite.

« Parfait. Dernier point. Vous fermez les yeux lorsque vous donnez des coups. Alors à moins que votre ennemi ne se trouve dans votre tête auquel cas c'est d'un psy dont vous aurez besoin, je doute que cela se montre particulièrement efficace. Ne quittez jamais un adversaire du regard, sinon vous aurez beau avoir la meilleure technique au monde, cela ne servira à rien si vous ne savez pas où il se trouve et où frapper. Compris ? »

Une fois certaine de s’être fait comprendre et répondant à d’éventuelles questions si la jeune femme en avait, elle s’écarta de nouveau d’elle et se mit en garde pour attaquer la prochaine phase d’exercices.

« A présent, voyons si vous avez tout retenu. Essayez de me frapper en utilisant seulement vos poings et d’esquiver mes coups. Prête ? » Et sans attendre, elle fondit sur elle en essayant de l'atteindre au visage.

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Age : 30
√ Messages : 727
√ Localisation : Atlantis

Erin Steele
Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Clé de bras et croc-en-jambe Sam 16 Sep 2017 - 23:09
Erin s’arrêta dans son effort. Elle espérait avoir été convaincante, faisant ressurgir une forme de volonté de bien faire et de plaire à son professeur qu’elle n’avait pas ressenti depuis son adolescence. Elle laissa ses bras retomber le long de son corps tandis que le Major Frei revenait vers elle. Le verdict tomba, sévère mais logique. La jeune femme ne se braqua nullement. Elle était là pour apprendre, et si elle prenait la mouche constamment, la séance serait inefficace. Elle ne discuta donc pas les ordres, reprenant sa posture de garde. Elle ne se souvenait plus exactement de ce qu’elle devait faire, et certainement qu’on le lui avait expliqué quand elle avait suivi un petit programme de préparation pour les futures missions quand elle était arrivée à la CIS. Mais ça commençait à dater maintenant.

Karola ajusta sa garde afin qu’elle puisse couvrir plusieurs zones sensibles de son corps. Elle ne laissait donc plus d’ouverture pour d’éventuelles attaques basses. Erin essayait d’imprimer un maximum pour pouvoir le reproduire seule plus tard. Pour le moment, il n’y avait rien de bien sorcier dans cette posture, et comme elle la verrouillait pour l’ancrer dans sa mémoire, elle était certaine de s’en rappeler. L’étape suivante serait de la ressentir physiquement, et non plus de se la projeter mentalement, et ainsi, cela deviendrait un réflexe, une base acquise. Mais pour cela, elle allait devoir l’adopter maintes et maintes fois, cette posture.

La suite des conseils et des remarques arriva sans tarder maintenant que sa garder était un peu plus correcte. Erin opina du chef. Elle savait qu’elle avait tendance à faire la planche avec ses jambes. Elle le faisait déjà quand il fallait danser, même si avec le temps, elle avait réussi à s’assouplir et à jouer avec ses jambes, ses hanches et son torse pour adopter une danse plus lancinante. Il allait falloir qu’elle réfléchisse là aussi à bien fléchir ses jambes pour conserver une certaine forme de souplesse, mais surtout de mobilité. La RDA n’avait jamais tapé dans un punchingball de sa vie, et elle se disait que l’expérience devait être sympathique, quoiqu’un peu traumatisante pour le poignet à n’en point douter. Karola prit la position adéquate, montrant ainsi ce qu’elle attendait précisément. Rien de tel que l’imitation pour apprendre, c’était encore ce qui fonctionnait le mieux chez l’humain. Naturellement, la brune imita le Major, laquelle ajusta sa position pour qu’elle soit idéale.

Au moins, elle s’appliquait, et elle avait le regard déterminé.

« Je ferme les yeux ? », fit-elle surprise. Elle ne s’en rendait même pas compte ! Est-ce qu’elle avait peur de l’impact ? D’être ridicule parce qu’elle tapait dans le vide ? Ou bien forçait-elle ? Comme toujours, la jeune femme cherchait des explications logiques à cet état de fait. Elle fut bien forcée de se rendre à l’évidence que c’était sa façon de faire à elle, une espèce de réflexe datant d’elle ne savait où qu’il serait probablement difficile à perdre. « Oui, compris. Je vais essayer de faire attention, je ne m’en rendais même pas compte. » D’où la surprise qu’elle avait manifestée quand Karola lui avait souligné cet état de fait. Si elle prêtait attention sur quelques coups, à ne pas fermer les yeux, elle finirait par perdre cette habitude ridicule. Elle ne devait pas quitter des yeux son adversaire, et c’était souvent la base de tout sport de combat et autres arts martiaux.

La phase suivante était un peu délicate. Un duel. C’était la suite logique, si dit Erin. Après tout, un combat au corps à corps se faisait rarement tout seul, sauf dans le cas particulier de l’onanisme, encore qu’on s’éloignât du sujet. Néanmoins, Erin n’avait jamais été une couarde, et jamais elle n’avait détourné la tête quand un coup arrivait. Karola n’attendit pas vraiment qu’elle soit prête en répondant à sa question qu’elle l’attaquait déjà. Toujours être prêt hein ?

Erin se fit passer sa garde sans problème. Elle ne chercha pas à esquiver et elle resta planter droite comme un « i » alors qu’elle prenait le coup du Major en pleine poire. Heureusement, tout le professionnalisme de la militaire résidait dans le contrôle de ses gestes, et elle s’arrêta en lui effleurant le nez. L’autre se vexa un peu, et elle chassa le poing de devant son visage pour essayer de frapper Karola au niveau de sa tête également. S’ensuivit des échanges de coups. Erin n’esquivait pas vraiment. En fait, quand elle essayait de se concentrer sur le fait qu’elle fermait les yeux, elle oubliait son jeu de jambe, et vice versa. Elle ne cherchait pas à se sortir de la trajectoire de l’allemande, bien au contraire. Elle acceptait qu’elle vienne sur elle, et elle essayait de parer le coup avec sa garde, sans esquiver. C’était typique des débutants. L’affrontement pur et dur, avec les chocs qui font bien mal aux avants bras. Elle n’arrondissait pas les angles, bien au contraire.

Elle allait être quitte pour de beaux bleus, mais au moins, elle avait la détermination de se battre, et non cette forme de couardise qu’on pouvait retrouver chez les néophytes qui souvent se reculaient, ou tournaient les talons dès qu’on se jetait sur eux, sorte de réflexe de conservation qu’on pouvait retrouver chez les grandes proies terrestres. Ce n’était pas un mal, car des fois il valait mieux fuir que d’aller dans le centre de l’action. Et des fois c’était l’inverse. Soudainement, sans trop savoir pourquoi, elle se jeta complètement en avant en armant un gros coup de poing. Elle ne se contenta pas, comme les fois précédente, de rester sur place avec une Karola qui lui tournait autour, parfaitement mobile, non, cette fois-ci, elle fit un pas en avant comme pour pénétrer la garde de l’allemande et mettre un peu plus de force dans son coup. Peut-être était-elle frustrée de voir tous ses techniques bloquées, ou peut-être qu’elle n’avait plus d’oxygène pour rester lucide. La seconde hypothèse semblait la plus probable, au vue de ses joues rouges et de sa respiration rapide.

_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Sous Lieutenant Pedge Allen - Teshara Lays ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 26
√ Messages : 2079
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Clé de bras et croc-en-jambe Mer 27 Sep 2017 - 18:45
Comme il fallait s'y attendre, Erin se révéla être une bonne élève, ce qui n’avait rien de surprenant quand on connaissait un peu la jeune femme, rigoureuse et attentive. Prenant en compte les remarques et conseils de Karola, les deux femmes se remirent très vite au travail pour le deuxième round de cette séance. Cette fois-ci Karola entrait dans la danse et elle adopta elle-même la posture qu’elle venait de recommander à Erin. Les poings au niveau du visage, les avant-bras faisant barrière pour d’éventuels coups au niveau du torse. Souple et flexible sur ses appuis, elle jaugea la position d’Erin tout en se mouvant autour d’elle.

Dans un premier temps, Erin semblait ne pas parvenir à agir en faisant usage simultanément de ses bras et de ses jambes, elle le constata lorsqu’elle lui envoya les premiers coups. Erin restait sur place alors que ses avant-bras remontaient pour protéger son visage. De ce côté-là, il n’y avait pas de soucis, elle savait parer. Pour l’instant, Karola laissa passer son jeu de jambes qui laissait à désirer mais qui se déliait au fil des minutes pendant lesquelles Karola prenait l’initiative de balancer des coups en sa direction. Vers le visage, les épaules, l’abdomen, la militaire testait sa réactivité et pour une débutante elle était satisfaisante.

C’était même très satisfaisant puisqu’elle prit de court Karola en se jetant sur elle, un poing dirigé en sa direction. Malheureusement pour elle, le major répliqua derechef et si le coup été dirigée vers elle avec vélocité, il n’était en revanche pas armé de puissance. Aussi, au lieu de chercher à le parer ou à l’esquiver, Karola attrapa le poignet d’Erin. Elle tira sans ménagement pour la faire chuter au sol, cependant, elle veilla à l’accompagner dans sa chute pour éviter une mauvaise réception de sa part et ne la lâcha qu’une fois que l’administrative ne soit par terre. Elle recula de quelques pas en arrière pour la considérer, sans aucun jugement.

« Buvez un coup et reprenez votre souffle. »

Contrairement à Erin, Karola était encore fraîche. Certes elle était échauffée à présent, mais elle n’avait pas le souffle court, ni le visage rougit comme sa collègue. Elle profita de cette pause puis lui livra ses nouvelles impressions sur la séquence, était très satisfaite.

« C’est plutôt pas mal, vous avez pris en compte mes remarques. Certes, la coordination est encore à travailler mais c’est un bon début. Quant à votre dernier coup, c’était plutôt audacieux et bien pensé. Mais ça manquait de puissance. »

Erin lui avait donné l’impression qu’elle avait craint de lui faire mal en voulant lui asséner son coup. Ça n’avait rien de grave, c’était même très courant chez les débutants mais Erin allait devoir s’affranchir de ses craintes si elle voulait progresser et pour cela, Karola avait une idée toute trouvée.

Elle attendit que la jeune femme soit prête à rattaquer pour lui exposer les nouvelles consignes pour attaquer cette nouvelle étape qui avait pour but de faire disparaître toute éventuelle peur de faire du mal à autrui.

« Nous allons recommencer, mais cette fois-ci je vais vous laisser l’initiative. Je veux que vous me frappiez, sans hésiter. Pour cela, imaginez que je suis une personne qui vous veut du mal ou vous a fait du mal. »

Elle fit une pause et se remit en position, la même qu’elle venait d’enseigner à Erin pour lui signifier qu’elles allaient débuter. Mais, histoire de la mettre dans les dispositions nécessaires pour qu’elle atteigne le but voulu par Karola, la jeune femme ajouta avec une voix un peu plus sombre :

« Repensez à Paradize.. »

Et elle attendit patiemment qu’Erin se lance à l’attaque.

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Age : 30
√ Messages : 727
√ Localisation : Atlantis

Erin Steele
Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Clé de bras et croc-en-jambe Lun 9 Oct 2017 - 13:22
Erin ne comprit pas tout ce qui se passa, mais elle se retrouva au sol plus vite qu’elle ne l’aurait cru, et sans trop savoir par quelle étape elle était passée. Elle était montée en pression au fil des coups que Karola lui donnait, à la manière d’une mouche qui vient se poser sur une partie du corps et qui s’envole rapidement sans qu’on parvienne à y faire quoique ce soit. Quand elle n’était pas en train de la frapper à un endroit, elle était à un autre, et la jeune femme savait très bien que l’allemande était en pleine promenade de santé, contrairement à elle qui ne savait plus où donner de la tête, entre les coups, et les parades. Aussi, des fois, elle ne parait tout simplement pas, elle n’essayait même pas, juste pour refiler un coup à son adversaire.

La chute ne fut pas lourde ni douloureuse puisque le Major l’accompagna jusqu’au bout. Un peu frustrante, et déplaisante pour l’égo, mais elle acceptait avec humilité (ou presque), la petite leçon qu’elle venait de prendre. L’américaine se redressa, basculant sur ses fesses pour reprendre une position assise. Stade intermédiaire avant de se relever pleinement. Elle était en nage, mais ça lui plaisait bien, elle devait le reconnaître. Elle opina du chef en prenant sa bouteille d’eau. Boire ne serait pas du luxe, mais elle n’avala pas non plus trop de liquide de peur que ça lui pèse sur l’estomac pour la suite. Pendant ce temps, elle écoutait l’analyse de Karola.

Effectivement, son dernier coup manquait de puissance, et cela tenait surtout au fait qu’elle ne voulait pas, comme elle le présentait, faire mal à Karola. Certes, elle s’était emportée, un peu vexée de se faire malmener gentiment sans trop pouvoir répondre, mais pas au point de vouloir lui causer des dommages.

« Oui, je ne voulais pas vous faire mal. », finit-elle par reconnaître. Ca faisait un peu arrogant, dit comme-ça, surtout venant d’une novice. Mais c’était typique des débutants de toute façon, et ce n’était pas présomptueux dans sa bouche. C’était une constatation inconsciente. Car consciemment, elle savait très bien que l’allemande était à même de gérer son coup de poing assez facilement, chose qu’elle lui avait d’ailleurs démontrée en l’envoyant proprement au sol. « Mais il me semble évident que vous veillez très bien sur vous-même et que je devrai penser plutôt à ajuster mes coups. », finit-elle par ajouter avec un sourire. Elle reposa sa bouteille d’eau, fin prête à recommencer.

« Hum d’accord. », dit-elle sans conviction. Ce n’était pas évident de voir quelqu’un qu’on appréciait pas quand on avait quelqu’un en face qui n’était pas antipathique, fut-ce -t-elle fermée comme une huître en temps normal. Sa réponse sans conviction amena Karola à lui faire repenser à Paradize. C’était une bonne stratégie pour tenter de la mettre en rogne, de l’amener à être plus agressive.

« Quel exemple choisi. », fit-elle avec ironie avant de reprendre sa garde, la mine sombre. Elle n’avait pas spécialement envie d’y penser en fait, surtout qu’au-delà du sentiment d’impuissance qu’il l’avait saisie, elle avait surtout une émotion liée à la honte qui tenaillait son esprit. Elle s’était quand même vidée de ses mixions dans ses propres vêtements tellement elle avait eu peur de cette lame qui s’approchait d’elle, et malgré cela, elle s’était quand même faite torturer. Pourtant, dans la forêt, elle avait trouvé la conviction de se défendre face à un indigène en lui plantant un couteau dans la tempe, ou dans la gorge, elle ne savait plus. La scène était floue, et elle ne voulait pas spécialement refaire des cauchemars.

N’empêche, elle était là pour ça. Pour que ça ne se reproduise plus. Pour qu’elle puisse avancer en mission en ayant le sentiment qu’elle pourrait se défendre par elle-même en cas de besoin, ou le temps que les militaires de l’escorte ne viennent la chercher. Plus jamais elle ne devait se sentir vulnérable au point d’être limite dans un syndrome de stress post traumatique à son retour. Plus jamais. Elle devait être actrice de sa vie, même dans ces moments-là.

Comme elle cogitait, elle n’attaqua pas tout de suite tout de suite. Elle poussa un soupir résigné, fixa son regard sur celui de Karola, et puis elle se laissa aller. Si ses coups portaient, alors tant pis. Le major lui avait bien dit de ne pas hésiter. Alors elle n’hésita pas, cherchant à faire mal comme pour un vrai duel. Elle tentait de varier les hauteurs, et les zones de frappes, tout en essayant de maintenir sa garde de façon optimale, même si elle devait forcément l’ouvrir de temps en temps quand elle cognait. Elle ne pouvait pas avoir conscience de tous les paramètres à prendre en compte, surtout sur un premier cours. Naturellement, en essayant de mettre plus de puissance, Erin devenait plus souple sur ses jambes. Son corps était obligé de compenser sa musculature toute relative en y mettant une dynamique mécanique. Ainsi, elle pivotait un peu mieux le bassin et les hanches, même si c’était quand même un peu raide.

Elle y mettait plus de conviction, et c’était le but de l’exercice. Elle découvrait une forme de corps à corps autre que celui qui pouvait être sexuel, un affrontement autre que verbal, plus physique, où ses coups étaient bloqués et où elle tentait de bloquer à son tour, dans une distance interpersonnelle parfois courte, parfois longue, et elle devait reconnaître que ce n’était pas déplaisant comme sensation, même si elle était loin du combat réel. Il y avait une dimension martiale qui lui échappait complètement et pourtant, elle la touchait du doigt, comme une sensation diffuse, un je ne sais quoi inexplicable, mais qui pourtant flotte à la lisière de la conscience.

_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Sous Lieutenant Pedge Allen - Teshara Lays ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 26
√ Messages : 2079
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Clé de bras et croc-en-jambe Mar 17 Oct 2017 - 21:46
Il était satisfaisant de voir que malgré la dureté de l’épreuve imposée par Karola, l’administrative ne comptait pas reculer et refuser. La militaire était parfaitement consciente que ce qu’elle pouvait demander relevait de la torture psychologique mais ce genre de mise en situation avait toujours porté ses fruits.

«  Vous n’avez pas besoin de tout revoir dans votre tête, il suffit juste de faire renaître les émotions que vous avez pu ressentir. Et vous en servir. »

Relevant sa garde, se mettant en position, prête à la recevoir, Karola fit un signe de tête encourageant à son vis-à-vis pour l’inciter à s’y mettre. Légèrement en mouvement sur ses appuis histoire de rester alerte en cas d’attaque, Karola observa attentivement la jeune femme se remettre en mémoire toute cette avalanche d’évènements malheureux qu’elle avait pu vivre sur Paradize.

Sur son visage il était aisé de deviner que le travail demandé commençait à faire son effet, la mine assombrit, les joues un peu rougies vinrent s’ajouter au regard déterminé qu’elle lui lança quand enfin elle se lança sur elle avec toutes ses forces. Agressive, Karola dut rapidement esquiver ses coups, parfois à l’aide de ses avant-bras, parfois en se décalant sur le côté. Elle répliquait de temps à autre pour l’inciter à continuer sur sa lancer et lui donner aussi de quoi répondre.

L’échange était maladroit, la technique hasardeuse et Karola pouvait reprendre l’avantage sur elle à tout moment, mais elle n’en fit rien laissant à Erin tout le loisir de laisser sa colère s’exprimer dans ses gestes. Non seulement cela lui était utile pour apprendre à se battre mais celui lui permettait aussi d’extérioriser une colère qu’elle avait peut-être gardée au fond d’elle. C’était en quelque sorte un mal pour un bien.

Les deux femmes voyagèrent sur le tatami, surtout sous l’impulsion des attaques d’Erin qui parfois faisait de grands gestes pour chercher à atteindre sa proie. Karola en profitait pour la titiller un peu en touchant certains points de son corps. L’épaule, la hanche. Erin devait apprendre aussi à être réactive.

Et finalement, un coup de poing puissant vint la percuter au niveau du nez et elle étouffa un soupir de douleur qui mit fin à l’échange musclé. Karola porta sa main à son visage et outre la douleur, du sang commençait à s’écouler. Elle leva les yeux vers Erin avec un petit sourire satisfait lui barrant le visage.

« Vous avez été très courageuse, je vous félicite. »

S’éloignant du centre du tatami, elle alla attraper une serviette afin de s’éponger le visage et le nez laissant Erin reprendre un peu ses esprits.

« Vous vous en êtes très bien sortie, je pense qu’on arrivera à faire quelque chose de vous et que nous pouvons nous arrêter là.»

Elle prit le soin de lui tendre une bouteille d’eau pour la débutante en sport de combat puisse s’hydrater et se rafraîchir les idées.

« Comment vous sentez-vous ? »

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Age : 30
√ Messages : 727
√ Localisation : Atlantis

Erin Steele
Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Clé de bras et croc-en-jambe Aujourd'hui à 10:57
L’exercice était éprouvant, mais en bon élève qu’elle était, elle essayait de ne pas le montrer, même si au fur et à mesure de leurs mouvement, l’administrative semblait perdre en vigueur. C’était logique, elle imposait à son corps des gestes qu’ils n’étaient pas habitués à produire, et elle sollicitait donc des muscles qui n’étaient pas habitués à l’être. Elle allait avoir de belles courbatures le lendemain, et pire le surlendemain, mais cela ne la chagrinait pas outre mesure. A dire vrai, à l’heure actuelle, elle réfléchissait plus à filer des coups à la major plutôt qu’à se projeter dans le temps de la souffrance physique d’après exercice. Une souffrance saine, de toute façon, quand elle le sport était fait de manière intelligente.

Elle fut surprise quand elle sentit le nez de Karola sous son poing. Jusqu’à présent, elle ne l’avait pas touché, si ce n’était au niveau des avants bras, et pas directement avec ses phalanges fermées. Son poignet lui fila une décharge tandis qu’elle percutait bien comme il fallait l’arrête nasale du Major. Bien sûr, cela stoppa l’exercice, laissant une Erin confuse devant le sang qui commençait à couler. Voilà qu’elle la félicitait tandis que la RDA avait porté sa main à sa bouche en guise de stupéfaction. Elle détestait faire mal à autrui. Néanmoins, l’allemande ne semblait pas affectée plus que ça. Elle s’épongea la sueur et le sang avec une serviette, tout en continuant de lui faire un retour.

Erin accepta de bon cœur la bouteille d’eau, qu’elle déboucha. Cependant, elle entreprit de répondre à sa professeur du jour.

« Ca va, je me sens bien, mais je suis horriblement confuse pour votre nez… », fit-elle avec un sourire mi-figue mi-raisin.

Karola lui adressa un sourire et haussa les épaules « Ca fait partie du jeu et j'ai connu bien pire. Vous étiez venue pour apprendre à vous défendre et c'est exactement ce que vous avez fait.»

« Je pense qu’il me reste pas mal de chemin à parcourir avant de prendre un coup de poing dans le nez avec le sourire», répondit-elle, avant d’avaler enfin une gorgée d’eau.

« C'est sûrement vrai, mais vous trouverez certainement rassurant de savoir que vous êtes sur la bonne voie.» Elle s'épongea le nez à l'aide d'une serviette imbibée d'eau, elle était certes bonne pour un petit passage à l'infirmerie mais elle était loin d'en vouloir à Erin. « N'oubliez pas de faire quelques étirements. Nous reprendrons tout ceci dans quelques jours, si vous êtes d'accord.»

« Comptez sur moi», fit Erin avec un sourire, bien contente qu’elle lui propose une séance supplémentaire. « Je ne vous retiens pas plus longtemps. Merci d’avoir pu remplacer le lieutenant Lawrence au pied levé Major.»

Le major hocha simplement la tête avant de s'en aller. Erin resta un moment seule dans le dojo, appréciant le calme du lieu, tandis que son cœur reprenait un rythme plus normal. Avant qu'elle ne soit complètement froide, elle procéda à quelques étirements. Elle le faisait toujours après son jogging, alors s'était plutôt naturellement qu'elle s'y employa. Bien entendu, elle avait sollicité plusieurs muscles et elle adapta l'ensemble de ses mouvements pour cadrer. Ça limiterait grandement les courbatures futures. Au moins, si Alexander la taquinait, elle pourrait toujours brandir la menace du coup de poing de la mort qui a fait saigner l'allemande ! C'était puéril, et il n'y avait pas de quoi se vanter, mais quand elle était avec l'anglais, ce n'était pas rare qu'elle régresse un tantinet. Et puis, elle n'irait certainement pas le crier sur les toits, sachant qu'elle n'en était pas spécialement fière.

[END le 22.10.2017]

_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Sous Lieutenant Pedge Allen - Teshara Lays ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Clé de bras et croc-en-jambe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Christian Vs Cena
» « Si je n'ai plus de bras, je le tuerai avec mes pieds. Si je n'ai plus de jambe, je le mordrai. S'il me coupe la tête, je le tuerai de mon regard. Si je n'ai plus d'yeux, je le tuerai d'un maléfice. Même s'il doit me laisser à moitié mort. » ▬ Naruto
» Les gros bras(Sybille et Nathan)
» Armure: le bras
» # Un guitariste sans bras qui joue avec les pieds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 3 - Zone de Restauration et de Loisirs :: Gymnase-