Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Nouvelle affectation, nouveau paquetage (et tout ce qui va avec)

 :: Cité d'Atlantis :: Niveau 5 - Zone Militaire :: Armurerie Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 15 Aoû - 21:05
avatar
√ Arrivée le : 07/08/2017
√ Messages : 222

Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
L’arrivée sur Atlantis s’était faite sans cérémonie. Il fallait des renforts suite aux départs survenus ces derniers mois et Mike s’était porté volontaire après avoir servi plusieurs années à bord de l’USS Daedalus. Sa téléportation dans la salle d’embarquement avait eu lieu en compagnie d’autres hommes et de matériel. Elle n’était pas différente des fois précédentes. Le Sergent avait déjà posé les pieds dans la Cité pour participer à certaines opérations menées conjointement avec les équipes SGA et celle du Dédale. Mais ce jour-là, il se sentait à poil. Nouvelle affectation, ça voulait dire remettre son matériel précédent et débarquer dans son nouvel environnement avec la tenue habituelle du Stargate Command, ses effets personnels et c’était tout. Pas de holster à la cuisse ou de fusil d’assaut en bandoulière. Juste son sac sur l’épaule, et une nouvelle vie qui démarrait.

Les formalités d’usage effectuées et l’accueil sommaire de Woolsey, McPherson a été mené jusqu’à ses quartiers et l’intendant lui a remis un formulaire regroupant toutes les étapes de l’intégration. Présentation à son officier supérieur, visite médicale, remise du paquetage propre aux équipes d’Atlantis. Tout autant de joyeusetés que le militaire avait hâte de passer en revue. L’expression du visage avait dû le trahir car son vis-à-vis le lui fit remarquer.

- Avec le sourire, Sergent !

Le susnommé avait souri et rendu le salut au soldat avant qu’il n’aille s’occuper du suivant. Un bref coup d’œil sur le formulaire suffit à lui indiquer comment les jours à venir étaient planifiés. La présentation à son supérieur était pour l’après-midi, dans la foulée avait lieu la visite à l’infirmerie et les analyses d’usage. Quand il fallait y aller…

*

Les différentes étapes s’étaient déroulées sans accroc, certaines plus agréables que d’autres. Son dossier avait reçu l’aval final pour l’enrôlement dans les équipes de la Cité et il était désormais temps de récupérer le paquetage. Le papier qu’il trimballait dans les mains et qui recevait tour à tour le visa du personnel qu’il rencontrait était bien moins précis pour cette étape-ci. Un nom était indiqué : Matt Eversman, sans plus de détails. Pas de dénomination d’aile d’Atlantis, de niveau ou de couloir, juste le nom du militaire chargé de lui remettre son équipement.

Le cache-cache pouvait commencer avec pour terrain de jeu, le labyrinthe de la Cité. Et il s’agissait d’un sacré labyrinthe avec les télé-porteurs dans tous les coins et qui menaient à des zones différentes sans indication vraiment précises. L’armurerie était le principal objectif du soldat américain, mais sa localisation puis le chemin pour l’atteindre représentaient deux défis bien distincts. Un bizutage avant l’heure en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 16 Aoû - 13:18
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10648

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Welcome home guys !



Accueillir deux nouveaux venus. A priori, ce n’était pas une mission des plus passionnantes et plutôt rébarbatives. Des nouveaux, il en arrivait régulièrement pour pallier aux pertes de l’expédition mais aussi renforcer les différents effectifs. C’était pourtant crucial pour eux. Il était essentiel que leurs premières heures, premiers jours sur la Cité se passent le mieux possible pour que les membres s’épanouissent dans leur nouvel environnement. Pas de bol pour eux, le Ranger serait en charge des deux derniers arrivés. Il leur avait donné rendez-vous à l’armurerie à 9h précises. Les deux gardes en charge de la sécurité de la pièce avaient été informés de l’identité des deux venus de manière à les laisser passer. Ayant leur badge d’identification en main, ils risquaient d’avoir du mal à arriver jusqu’ici sans ça.

En les attendant et avec l’aide de l’armurier, les affaires nécessaires avaient été rassemblé en deux tas. Mine de rien, il y avait pas mal de choses entre les différentes piles de vêtements ainsi que le nécessaire pour l’expédition. Il y aurait certainement des couacs car il ne connaissait pas la taille de chacun et ne pouvait donc pas prévoir leur taille de chaussures ou même de vêtements. Il n’avait pas de données là-dessus et n’avait pu que se servir de son esprit de déduction là-dessus. Croisons les doigts. Bon tout ça étant prêts et les deux zigotos pas encore arrivés, le militaire prit les dernières minutes pour attraper son fusil d’assaut et aller faire quelques tirs sur le pas de tir juste à côté.

Ce fut finalement l'armurier qui lui signala l'arrivée des deux. Avec les bouchons dans les oreilles, difficile de s'en apercevoir. L'arme retomba le long de sa sangle pour qu'il puisse avoir les mains libres ainsi pouvoir saluer chacun avec une poignée de main.

"Lequel des deux est Hayes ? Ok donc toi tu es McPherson ?"


Il ne fallait pas compter sur lui pour y parvenir du premier coup. Il avait toujours du mal avec les prénoms et mettait un bon moment avant d'associer un nom avec un visage.

"Finissons les présentations, je suis le Sergent-Maître Matt Eversman et celui qui vous a préparé tout ce qui se trouve derrière et qui va chouchouter votre équipement, c'est McArthy. Ok on va commencer par le plus facile. Vous avez exactement trois minutes pour vous mettre en tenue. Lacets compris. Si la taille ne convient pas, râlez à McArthy."

Et c'est parti pour l'étape la plus amusante du jour, d'autant avec le matériel disposé, il y en avait vraiment beaucoup et il fallait retrouver les bonnes et ne pas se tromper.

@ pyphi(lia)

_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Mer 16 Aoû - 17:50
Invité
Invité
avatar
Matthew émergea lentement des bras de Morphée au doux son de la guitare électrique de Metallica qui lui faisait office de réveil. Il était huit heures. Il lui restait précisément une heure avant son rendez-vous. Largement assez pour un petit footing suivi d'une douche et d'un p'tit dej' fit-il tout haut pour se motiver avant de s'étirer de tout son long à la manière d'un félin. Son regard se posa ensuite sur ses nouveaux appartements, spartiates il fallait avouer. Cependant, Matthew n'était pas du genre à avoir des goûts de luxe. Une armoire avec penderie, un bureau et un lit suffisaient largement à son bonheur. Si on en croyait sa propre mère qui connaissait très bien le caractère bordélique de son rejeton, l'armoire était de trop. Ses affaires ne resteraient pas rangées bien longtemps.

Une fois son footing effectué, ses ablutions faites, Matthew se dirigea vers le réfectoire afin de prendre son petit déjeuner. Il était extrêmement rare que le mécanicien oublie de prendre le repas le plus important de la journée. L'ancien joueur de football gardait quelques séquelles du sport à haut niveau, la superstition en faisait partie. Le footing, la douche et le petit déjeuner formait une sorte de triptyque routinier sur lequel il se basait pour garder quelques repères. Le rookie ne connaissait personne et il était relativement pressé. Il s'installa donc seul à une table et engloutit son repas à la vitesse grand V. Matthew prit cependant la peine de demander le chemin de l'armurerie, lieu de son rendez-vous.

Cela ne faisait que quelques jours que le nouveau venu avait posé ses valises sur Atlantis. La cité le fascinait toujours et il s'émerveillait encore à chaque couloir du dédale que constituait pour lui cet endroit. Depuis quelques années, Matthew vivait dans une bulle, à l'abri du monde extérieur, 100% consacré à son travail. Bien lui en prit visiblement car il pouvait maintenant récolter les fruits de ses efforts. Rien ne valait l'opportunité d'intégrer l'expédition Atlantis. Technicien de métier, il eut cependant un peu de mal à utiliser la technologie très avancée de la cité. La faute évidemment à ce fameux manque de repères. Il apprit plus tard que l'utilisation des téléporteurs et de la technologie atlante en général consistaient en une sorte de bizutage « soft » pour les nouveaux arrivants. Apparemment, tout le monde galérait au début.

Matthew arriva finalement à l'heure à l'armurerie, accueilli par le bruit assourdissant du pas de tir situé à proximité. Il était généralement ponctuel mais n'accordait pas à ce trait de caractère énormément d'importance. A la différence des soldats, c'était pour lui qu'une question d'éducation et de savoir-vivre. Lorsqu'il pénétra dans l'armurerie son regard se posa immédiatement sur un visage familier, le Sergent McPherson. Sans parler d'amitié, ils avaient légèrement sympathisé sur le Dédale. Le mécanicien appréciait l'apparent sens du devoir exacerbé du militaire. Le côté renfrogné et plutôt fermé de ce dernier n'avait pas gêné Matthew bien au contraire. Il se méfiait des gens trop amicaux comme de la peste. Il eut à peine le temps de s'approcher de Mike pour le saluer qu'un militaire s'approcha d'un pas cadencé et leur demanda de se présenter. Matthew n'était pas un militaire et ne connaissait rien ou très peu du protocole en vigueur dans ce genre de situation. Il n'hésita cependant pas et tendit spontanément la main.


- Je suis Hayes, Matthew Hayes. Mécanicien. fit-il sans cérémonie.

Il laissa Mike se présenter avant de laisser le Sergent-Maître Eversman se présenter à son tour et leur présenter McArty, un rouquin en charge de l'armurerie. Comme il l'avait imaginé, les ordres ne tardèrent pas. Il empoigna le tas d'affaires lui étant destiné et commença à s'habiller. Évidemment, le mécanicien n'eut qu'a enfiler une manche pour s'apercevoir que sa tenue était trop étroite. Sans gène et comme il était convenu, il s’adressa directement à McArty.


- Je peux avoir la taille au-dessus s'il vous plait ?

Si Matthew avait le physique d'un soldat, culminant à près d'un mètre quatre-vingt-dix, et ayant des restes de sportif de haut niveau, il n'en avait ni l'aura, ni l'allure... ni les automatismes... Il prit un temps considérable pour s'habiller, s'assurant que sa tenue soit la mieux ajustée possible. Le rookie en profitait pour prendre son temps. Il n'aurait sans doute pas trop l'occasion de chipoter par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 18 Aoû - 23:34
avatar
√ Arrivée le : 07/08/2017
√ Messages : 222

Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Après avoir tourné en rond, demandé son chemin à plusieurs reprises, s’être trompé autant de fois, avoir fait demi-tour à une bonne demi-douzaine d’occasions, le soldat parvint finalement à l’armurerie. Il n’avait aucune idée du temps que cela lui avait pris mais il avait trouvé que l’orientation au milieu des dunes du désert Iraquien avait été une véritable partie de plaisir à côté. Il allait lui falloir travailler la disposition des lieux s’il ne voulait pas se retrouver dans pareille situation à chaque fois qu’il serait convoqué quelque part. Il s’agissait d’une bonne leçon en somme. Malgré tout, Mike arriva légèrement en avance. Une prouesse, se dit-il.

Il fut rapidement rejoint par Hayes, un mécano qui travaillait sur le Dédale. Un mec bien qu’il n’avait pas côtoyé plus que ça mais qui s’était montré efficace et de bonne humeur chaque fois qu’il l’avait sollicité. Lorsqu’il s’approcha pour lui serrer la main, le fameux Eversman daigna montrer ses bottes pour les accueillir comme il se devait. Le jeune homme le salua comme il était de coutume de le faire mais le Sergent Maître ne semblait pas s’embarrasser des formalités et se montra curieusement chaleureux. Une bonne poignée de main en guise d’accueil, c’était une révolution pour les soldats. Mais comme il y avait un civil, Mike ne s’en préoccupa pas davantage.
Les présentations effectuées, Eversman leur intima l’ordre de se mettre rapidement en tenue. Et Mike s’exécuta, imité par le mécanicien. Si son homologue aux manches vertes se plaignait de sa tenue taillée pour nain, le soldat lui demanda une autre paire de rangers.

- 52, c’est pas la taille de mes chaussures McArty, fit-il faussement blagueur.

Le rouquin fronça les sourcils, jeta un œil sur un formulaire et disparut quelques instants pour revenir avec la tenue adéquate et la bonne paire de pompes pour les deux nouvelles recrues. Dans la foulée, les deux terminèrent de revêtir leur nouvel uniforme et furent prêt pour la suite des hostilités, même si Matthew traîna un peu plus que lui. Il n’était visiblement pas habitué à l’efficacité militaire. Il fallait dire que le défi était malgré tout assez relevé car, si tout était plié avec rigueur, les affaires avaient été mélangées et, si on n’avait pas le coup d’œil, trouver les bonnes fringues relevaient d’une dégustation à l’aveugle où il fallait identifier des herbes aromatiques. Un connaisseur se serrait troué sur toute la ligne. Forcément, Matthew trouverait l’exercice compliqué. Mais comme c’était un bon gars, le militaire l’aiguillait par moment et lui indiquait de reposer un vêtement quand il n’était pas nécessaire.

Enfin, bon an mal an, ils y parvinrent. Avec plus ou moins de succès visiblement.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Aoû - 11:51
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10648

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Welcome home guys !



C’était grisant d’être à la place du sergent instructeur. Voir les autres trimer, s’activer pour réussir le plus rapidement possible un défi impossible. Sans aucune question ou même envie de révolte, les deux s’empressèrent de s’équiper. Ils auraient pu lui reprocher le manque d’indications, le manque de pudeur. Le militaire était habitué à ça mais certainement pas le civil et pourtant il ne broncha pas. Petit sourire aux lèvres, le Sergent détourna les talons pour passer un petit chiffon sur son arme neutralisée avant de la raccrocher à son emplacement. Petit coup d’œil vers la montre. Les trois minutes étaient dépassés mais les gaillards n’avaient pas terminé. Il ne dit rien se contentant de les observer finir de se mettre en tenue s’asseyant sur l’une des tables, balançant les jambes dans le vide. La coopération des deux avaient été remarqué. Le militaire n’hésitant pas à aider son collègue, certainement moins habitué à l’exercice. Bon point.

« On avait dit trois minutes les gars… » dit-il en montrant sa montre, un petit sourire amusé aux lèvres. Il n’était pas vraiment de ses gradés qui passaient leur temps à gueuler, humilier leurs hommes et de toute manière, il n’était pas officier. « Et là ça fait plus de cinq… Vous avez de la chance je suis de bonne humeur. Sur la table, il y a votre équipement pour vos sorties à l’extérieur : gilet tactique, holster, couteau de combat, lampe torche, dispositif radio…ça c’est la base mais en fonction des missions le matériel peut varier. Mettez votre équipement et vérifiez le, les gars. McPherson, tu m’ajoutes un fusil et un pistolet. C’est parti ! »

L’exploration, c’était un peu le graal pour chacun des membres de l’expédition. Qui ne rêvait pas de poser le pied sur une autre planète ? C’était un rêve pour chacun même si cela pouvait se transformer en cauchemar. Une fois les deux en tenue, le militaire s’approcha d’eux pour accrocher sur leur épaule le drapeau américain puis le sur l’autre le logo de l’expédition.

« A part si on est sur une planète alliée sinon on retire tout symbole de l’expédition. Nos ennemis Genii ont mis nos têtes à prix. Vous, ils ne vous connaissent pas encore mais s’ils voient ça, vous risquez de passer un sale moment. » Bon le mot Genii devait peut être ne rien leur dire. Il n’y avait pas pensé. « Je vous remets vos badges d’identification. Evitez de les perdre si vous ne voulez pas mettre les techno en rage. » dit-il en tendant les deux badges respectifs à chacun. « Est-ce que vous avez des questions ? sur le fonctionnement de la base, des missions ou même sur l’heure des repas du mess voir même les plus belles nanas de la base ? Je suis là pour ça. »

Tout en leur parlant et en répondant à leurs éventuelles questions, le militaire leur fit signe de le suivre sur le pas de tir. Un endroit vaste qui permettait la réalisation de tir lointain mais aussi des approches plus variées.

"Hayes, McArty va te montrer comment se servir d'une arme de poing. Sergent, épatez moi."


@ pyphi(lia)

_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Aoû - 23:30
Invité
Invité
avatar
Matthew réagissait plutôt bien à l'autorité de manière générale. Ancien footballeur et plus récemment membre d'une équipe mécanique de NASCAR, on peut décemment dire qu'il a été conditionné presque toute sa vie à suivre une chaîne de commandement bien précise. Il a toujours eu quelqu'un de plus qualifié que lui pour lui donner des ordres que ce soit des entraîneurs ou simplement des supérieurs directs. Le mécanicien pouvait se montrer inquisiteur parfois mais jamais pour flatter son ego. Il ne se permettait généralement des remarques uniquement lorsqu'il maîtrisait son sujet. Ce qui n'était visiblement pas le cas ce jour là. En tant que novice sur Atlantis, remettre en question les ordres des plus expérimentées revenaient presque à du suicide. Ca il l'avait bien compris. Il n'oubliait pas que la Terre était en guerre et que la cité des anciens se trouvait presque sur la ligne de front. Les critiques des militaires et plus particulièrement du Sergent-Maître Eversman étaient les bienvenues. D'ailleurs, Matthew était soulagé du caractère coulant et encourageant de ce dernier alors qu'il venait de mettre des plombes pour enfiler une simple tenue. Avec l'aide de Mike en plus...

La séance d'habillage n'était cependant pas terminé. Sur une table devant les deux nouveaux venus se trouvait tout un bardas. Matthew hallucina de la quantité de matériel qui constituait apparemment le paquetage de base d'une mission sur une planète de la galaxie de Pégase. Il imaginait qu'il était préférable de pouvoir palier à toute éventualité mais ça faisait quand même beaucoup ! Un peu perdu, le technicien supplia presque Mike du regard. Il n'y avait aucune honte à imiter les moindres gestes du soldat, au contraire. Après quelques minutes, Matthew était finalement équipé et semblait étonnement à l'aise avec tout ce bardas sur les épaules. Étrangement, il avait l'impression de revenir à l'époque où il jouait au football. La sensation de l’équipement était diablement similaire à celle d'une tenue intégrale de foot. Le surpoids était presque identique pour les joueurs qui optaient pour une protection supplémentaire sous leurs maillots. C'était d'ailleurs obligatoire pour les Quarterbacks comme Matthew, généralement mieux protégés car physiquement moins forts. Lorsqu'il réalisa qu'il était en tenue officielle d'exploration, la joie se lut presque immédiatement sur son visage. Il se fendit d'un large sourire d'enfant en se tournant vers Mike et lâcha même un petit cri de joie. Youhou ! Il s'y croyait déjà !

Matthew se montra légèrement solennel lorsqu'il reçut ses écussons. Ce n'était pas une cérémonie grandiose. Rien de tel. Cependant, le mécanicien n'avait pas eu le loisir de recevoir de prix, ni d'être le récipient d'une quelconque reconnaissance officielle depuis le lycée et ses plus grandes heures de gloire. Il n'était d'ailleurs pas détenteur d'un Bachelor's, diplôme qui sanctionnait le premier cycle universitaire américain. Généralement fêté lors d'une immense cérémonie qui remplissait de fierté la plupart des parents. Le discours d'Eversman le sortit brutalement de sa torpeur. La galaxie de Pégase était une splendide opportunité mais était aussi remplie d'ennemis. Rencontrer des races aliens serait assurément un immense kif, découvrir des technologies serait presque magique. Il ne fallait cependant jamais oublié que les Wraiths ou les Geniis, pour ne citer qu'eux, les attendaient au tournant. Matthew fut soulagé en se rendant compte qu'ils se dirigeaient à présent vers le pas de tir. Avoir quelques notions de tir lui serait sans doute très utile à l'avenir.

Le mécanicien était plutôt sociable mais lorsque le Sergent-Maître leur demanda s'il avait des questions, rien de précis lui vint à l'esprit. A part les femmes bien entendu... Mais il préférait garder cela pour plus tard. C'est le genre de discussions que les hommes avaient autour d'une bonne bière, pas dans une armurerie en plein topo briefing ! Surtout après le discours sur le danger des explorations et du danger inhérent à la vie sur Atlantis.


- Aucune question pertinente, Sergent-Maître. A part peut être des questions très pointues sur le fonctionnement de la plupart des technologies anciennes... fit-il en haussant les épaules. Son attention se porta alors sur Mike. Peut être que lui avait des questions.

Une fois arrivés sur le pas de tir, Matthew fut confié aux bons soins de MacArty. Le rouquin serait son professeur. Les deux hommes s'éloignèrent afin d'être plus à l'aise. Le militaire estimait surtout qu'il valait mieux que son élève reste concentré sur ses propres sensations et ne se fixe pas l'objectif de faire aussi bien que Mike.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 22 Aoû - 23:43
avatar
√ Arrivée le : 07/08/2017
√ Messages : 222

Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Ca n’avait pas été aussi efficace qu’ils l’avaient espéré, mais au moins ils étaient parvenus à revêtir la tenue fournie par Eversman. Comme le délai imparti avait été dépassé, le Sergent Maître ne se gêna pas pour leur en faire la remarque. Les deux militaires savaient que la faute en incombait au mécanicien mais Mike ne moucha pas. Un collègue était en difficulté, et il avait préféré l’aider que de tenir l’objectif qui était de toute façon irréalisable pour son équipier du jour. Aussi, mieux valait-il bien se faire voir par le supérieur et jouer l’esprit d’équipe, quitte à se faire un peu remonter les bretelles sur leur manque d’efficacité. Mais au final, ça n’avait pas été si terrible et les hostilités pouvaient continuer.

L’équipement pour partir en mission était plus sommaire mais plus encombrant aussi. Là, il n’y avait pas de pièges mais Matthew semblait préférer mimer le soldat plus expérimenté. Il prit son barda et commença à accrocher le holster à la cuisse en resserrant la sangle. Puis ce fut au tour du gilet, du couteau, de la lampe et de tout le reste. A chaque étape, il prenait soin de jeter un œil à son homologue pour vérifier qu’il suivait la cadence. C’était un mec débrouillard et il arrivait à reproduire les gestes sans difficultés. Aussitôt qu’il fut prêt, Mike récupéra un M9 et un P90 qu’il contrôla avec minutie. Cran de sureté, chambre vide, alignement du réticule de visée, fonctionnement du chien. Tout fut passé au crible, non parce qu’il remettait en cause le travail de l’armurier mais parce que le protocole le voulait. Il fallait vérifier qu’une arme qui vous était remise était en bon état et fonctionnel. Dès lors qu’elle était entre vos mains, c’était votre responsabilité. Le soldat hocha la tête, satisfait du matériel mis à sa disposition et deux magasins pour chaque arme lui furent remis. L’arme de poing fut rangée dans le holster et le fusil-mitrailleur maintenu par un clips à la poitrine, le canon vers le bas. Il prit ensuite place face à Eversman, aux côtés du mécanicien.

Là, les badges de l’expédition leur furent remis, accompagnés d’un laïus sur leur utilité en mission. D’ambassadeur à cible mobile, le choix était vite fait pour le soldat.
Cible mobile bien sûr. Un SEAL ne reculait jamais devant l’action !
Une fois le petit discours terminé et le badge d’identification remis, ce fut le tour des questions. La mention d’un classement des plus belles dames de la Cité lui arracha un petit sourire et son vis-à-vis ne semblait pas dénué d’intérêt pour la question. A n’en point douter, ce sujet serait débattu autour d’une bière si la suite des hostilités se déroulait sans accroc.

Le pas de tir était l’occasion de mettre leurs capacités à l’épreuve. L’un devrait montrer sa faculté d’adaptation, l’autre qu’il était un crac du tir. Mieux valait ne pas décevoir son supérieur sur la question.
Le mécano s’éloigna pour être formé au maniement du M9 et Mike resta en compagnie du Sergent Maître. Une cible était disposée à bonne distance. Des lunettes de protection et des bouchons d’oreille attendaient sur l’établi. Il était temps de faire parler la poudre. Gentiment. Le soldat mit les lunettes sur le nez, les bouchons dans les oreilles et plaça un chargeur sur le compartiment prévu à cet effet sur le P90. Il chargea la première balle dans le canon et se mit en position vers la cible, bien sur ses appuis, les jambes fléchies, le haut du corps détendu. La sécurité fut enlevée et le premier coup tiré, la balle coupant l’air pour venir frapper la cible et la douille étant éjectée de l’arme. Puis Mike répéta l’opération en ouvrant le feu sur la cible inerte qui ne demandait pas tant de mots d’amour à son intention, d’abord au coup par coup, puis par courtes rafales. Le tout sous le regard inquisiteur de son supérieur.

Revenir en haut Aller en bas
Ven 25 Aoû - 11:53
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10648

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Welcome home guys !



Le temps que le Sergent mette en place les précautions matérielels nécessaires et ne se prépare à ses futurs tirs, Eversman détourna le regard pour se focaliser sur l’autre recrue. Une mention en rouge lui revenait en tête. Sur son dossier était inscrit qu’il ne savait pas faire fonctionner une arme à feu. Oups. Le voilà désormais avec un pistolet en main. McArty était à ses côtés essayant de lui expliquer du mieux possible le fonctionnement de l’arme. Ce n’était pas le premier à qui il apprenait à s’en servir et certainement pas le dernier. Il n’y avait aucune honte là-dessus. Les civils étaient une force dans l’expédition, au même titre que les militaires.

« Sois moins tendu Hayes… ça va pas te tuer. Quoique… » dit-il avec un petit sourire essayant de l’encourager un peu. Ce n’était pas facile. Il ne deviendrait pas un champion de la gâchette en un jour. « Evite quand même de te tirer une balle dans le pied. Ça ferait mauvais genre sur mon rapport si je devais expliquer ça. »

Ça ferait pas que mauvais genre, ça serait même une petite catastrophe pour lui et l’estropié. Il valait mieux laisser le technicien se concentrer et aux bons soins de McArty. McPherson venait de débuter sa petite démonstration de tir. D’abord coups par coups puis par rafales de trois balles. Le regard du militaire portait d’abord sur la posture du tireur. Pas de doutes il avait affaire à un pro puis il se focalisa sur la précision de ses tirs. C’était bien, même très bien pour une première. Ce n’était pas toujours évident de faire aussi bien avec du matériel qui n’était pas le sien ou même sous son regard inquisiteur. Etant passé par là, Eversman n’allait pas se comporter en salaud en le déconcentrant. La cible trouée aux endroits vitaux, une petite tape sur l’épaule de McPherson tomba pour lui faire comprendre de cesser ses tirs. Les protections furent ôtées, déposées avant qu’il ne lui fasse signe de le suivre quittant le pas de tir.

« Jolis tirs, Sergent. Pas mal du tout pour un mec de la Navy. »

En tant qu’ex membre de l’Army, il était obligé de charrier son nouveau collègue. Army / Navy une très vieille rivalité toujours bien présente et même à des millions de kilomètres de la Terre. Hayes les rejoignit en compagnie de McArty qui était déjà en train de nettoyer et ranger les armées utilisées.

« Voici pour l’essentiel du matériel. Hayes, tu devras suivre une formation pour apprendre à te servir d’une arme à feu. Sans ça, tu ne pourras passer la Porte des étoiles. Sergent, je vous ajoute sur ma liste des aptes en mission. Vous recevrez tous les deux de nouvelles directives par mail. Si vous avez des questions je suis là. Si non vous êtes libres. »



@ pyphi(lia)

_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Aoû - 21:11
Invité
Invité
avatar
Matthew n'était pas très à l'aise. Si sa soif de connaissances, surtout dans le domaine technique, prenait souvent le meilleur sur lui, les armes en général... Ce n'était pas vraiment son truc. Elevé au sein d'une famille ultra libérale, le technicien a cependant été légèrement formaté à détester tout ce qui se rapporte aux armes, aux armes à feu en particulier et par extension tout ce qui pouvait s'avérer dangereux pour la santé. Grosso modo, il n'est pas contre les armes mais le fait que tout américain moyen puisse en posséder le répugne. On est plus en 1800 for God's sake ! Les seules expériences de Matthew avec les armes furent lors de brèves parties de chasse avec le père d'un pote lorsqu'il devait avoir quinze ans. Inutile de dire que lorsque McArty commença son cours, le Bostonien n'en menait pas large.

En plus d'avoir des a priori relativement négatifs sur les armes, Matthew en avaient aussi sur les militaires. Mais il fallait avouer que tous les soldats qu'il avait rencontré depuis son engagement dans cette expédition n'avait rien à voir avec les clichés véhiculés dans les médias. Il s'agissait peut être là d'une exception mais le mécanicien était agréablement surpris. Il s'attendait à bien pire. McArty semblait avoir l’habitude d'enseigner aux rookies comment se servir d'armes à feu. Son ton était posé et ses instructions claires, à la manière d'un professeur. La première leçon de Matthew tournerait autour du maniement général d'un arme à feu. Il s'agirait d'une simple introduction aux différentes consignes de sécurité les plus élémentaires. Ca n'allait évidemment pas parler de feux croisés, de ligne de mire, ni de tactique militaire.

La première consigne était de toujours pointer l'arme vers une cible, jamais vers autrui. C'était peut être évident mais le nombre de personnes qui se retournent quand on les appelle, sans se soucier qu'il porte une arme, était ahurissant. La seconde consigne était de toujours poser son arme après s'être assurée que cette dernière était bien déchargée. Cela incluait bien évidemment une inspection du barillet. Une balle pouvait rester enclenchée sans avoir été tirée. Matthew s'efforça simplement d'absorber la leçon et de reproduire les gestes de McArty comme il l'avait fait précédemment avec Mike. Ca lui rappelait la découverte du foot US et ses innombrables tactiques à assimiler. Pour cela il n'y avait qu'une solution : La répétition, que ce soit des instructions ou des gestes. Le technicien était assidu mais cela ne l'empêcha pas de regarder ce que faisait Mike du coin de l’œil. Les petites piques amicales du Sergent Eversman enclenchèrent rapidement ce qu'il appelait son mode compétiteur. Matthew n'aimait pas perdre...


- Caporal, il paraît que rien ne vaut la pratique. Je peux essayer ?

Devant les yeux pleins de vie du technicien, McArty ne put qu'acquiescer en soupirant, un air de déjà-vu sur le visage. Matthew s'approcha de la table et empoigna l'arme à feu en question, un Beretta M9 des plus classiques. Aussitôt en main, l'arme lui parut étonnement lourde. Il avait largement sous-estimé le poids de cette dernière qui dépassait le kilo ! Comme il venait de l'apprendre, il enclencha maladroitement le chargeur à la crosse et pointa le canon vers une cible à dix mètres. Il prit une grande inspiration et appuya sur la détente, le doigt légèrement hésitant. PAN ! La surprise se lut immédiatement sur son visage. Ca faisait un bruit du tonnerre ! En plus y'avait une flamme qui sortait du canon ! Son bras avait pris cher à cause de sa tension excessive. Il avait aussi sous-estimé le recul de l'arme. Il avait beau regarder la cible, il ne voyait aucun impact. Loin de se laisser abattre pour ce petit échec, Matthew se concentra et vida le restant de son chargeur.

Ce fut avec une certaine appréhension que le technicien ramena la cible vers lui. Matthew était une de ces personnes énervantes qui s'en sortait toujours bien quelque soit la discipline et son expérience dans la pratique de cette dernière. Même si cela valait surtout pour ce qui est des jeux et du sport. En plus il aimait la compétition. A la vue de son carton, McArty s'empressa de le féliciter, lui expliquant qu'il s'agissait d'un super résultat pour un novice. En dehors de la première, toutes les balles avaient atteint la cible. Une prouesse en soi apparemment.


*Comparé aux autres civils assurément.* pensa spontanément le mécanicien légèrement frustré de ne pas avoir tout mis dans le mille.

Les louanges de McArty eurent rapidement raison de sa modestie... Matthew s'empressa de montrer le fruit de son génie à Mike et au Sergent-Maître Eversman. Il était fier comme Artaban ! Cependant, à la vue du carton de Mike et à la tête du Sergent-Maître ce n'était visiblement pas aussi glorieux que prévu. Eversman les évalua rapidement et jugea Mike apte au service et aux explorations. Matthew devrait suivre un cours plus poussé. C'était logique, même si le technicien espérait que son carton et les notions qu'il venait de recevoir suffiraient à lui donner le précieux sésame.


- Qui est apte à me prodiguer cette fameuse formation, Sergent-Maître ? fit-il, ses yeux faisant des aller-retours entre les trois militaires.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 1 Sep - 20:08
avatar
√ Arrivée le : 07/08/2017
√ Messages : 222

Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
L’exercice n’était pas facile en réalité. Il fallait faire mouche mais ne pas trop en faire pour éviter de passer pour un vantard. Sans nulle doute, il aurait pu faire mieux mais Mike s’était contenté de tirs honorables, tous dans la cible qui suffirent à son bon plaisir et à celui du Sergent Maître. Il n’en avait pas raté une miette et il se savait évalué par ce petit exercice. Il avait visiblement réussi car la petite tape amicale sur son épaule vint interrompre la démonstration.
Lorsqu’il tourna la tête vers son vis-à-vis, il l’imita et ôta les protections auditives. D’un signe de la tête, il fut invité à s’éloigner du champ de tir. Cran de sureté remis, magasin retiré et dernière balle éjectée du canon, l’Américain le suivit, s’apercevant qu’un léger poids venait d’être retiré de ses épaules. Il avait l’habitude des mises à l’épreuve et des tirs sous pression, c’était son quotidien durant des années mais la première fois devant un supérieur dans un tout nouvel environnement, ça lui faisait toujours un petit quelque chose.

Mike fut félicité, non sans une petite pique à son attention. Il feignit un sourire avant de rétorquer.

- A l’occasion, je vous montrerai pourquoi on vient toujours sauver vos miches et jamais l’inverse, Sergent !

Il lui lançait un défi qu’il espérait voir relevé. Nulle doute qu’il devait y avoir un parcours du combattant ou un enchaînement d’épreuves mis en place pour satisfaire les égos démesurés de tous ces hommes chargés en testostérone. Et puis, il n’était hors de question de ne pas répondre au Ranger. C’était également l’occasion de se dégourdir les jambes avec un bon vieux concours lancé sous couvert de rivalité fraternelle.

Le mécanicien les rejoignit, fier comme un paon de ses premiers tirs. Il fallait dire qu’il n’avait pas été mauvais et que, pour un débutant, c’était même plus pas mal. Mike hocha la tête et l’applaudit avant de le gratifier d’un sourire, signe qu’il ne se moquait et qu’avec de la pratique, il n’aurait pas à rougir en mission si cela tournait mal. Il ne serait clairement pas le genre de que l’on met loin et à qui on prive le pistolet de peur de s’en prendre un pruneau dans les fesses.
Eversman lui imposa une formation au tir, logiquement, mais qui devrait être rapidement bouclée au vu de ses compétences actuelles. D’ailleurs, une légère déception perça sur le visage du vert qui lui valut une petite tape sur l’épaule pour le ragaillardir.

- T’en fais pas, tu plieras ça rapidement. T’as déjà un meilleur niveau que le Sergent Eversman !

Celle-là, elle était gratuite. Et facile en plus.

- Je te le donnerais ton cours. Tu n’as qu’à m’envoyer un email si tu ne trouves personne pour t’aider.
- Sergent,
fit-il en se tournant vers lui et en le saluant, merci pour votre accueil.

Mike empoigna son paquetage et s’éloigna des deux hommes après avoir serré la main du mécano. Il tourna d’abord à gauche, jura, puis fit demi-tour en repassant devant les deux compères. On avait beau être un as du tir groupé et du tir de précision, ces putains de couloirs se ressemblaient tous.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 9 Sep - 0:19
Invité
Invité
avatar
Matthew ne se sentait pas vraiment mal à l'aise entre les deux militaires. Depuis tout jeune, il baignait dans la rivalité et les tensions inhérentes à la pratique du football américain. Cela concernait ses adversaires mais avant tout ses coéquipiers. Tout le monde se tirait la bourre pour être titulaire et jouer le weekend. La relation entre les deux militaires semblait se rapprocher de ce type de compétition. D'ailleurs la rivalité entre Army et Navy ne datait pas d'hier et se ressentait aussi dans le sport universitaire et plus particulièrement le foot US. Le match Army/Navy était un événement important dans le calendrier des américains et se jouait traditionnellement autour de Thanksgiving et du fameux 'America's game'. Pour les européens, cela se rapprochait énormément de la course d'aviron entre Cambridge et Oxford. Du moment que ces boutades ne se transformaient pas en baston, Matthew n'aurait pas à intervenir.

S'il avait déchanté après l'annonce d'Eversman et son besoin de faire valider ses tris pour partir en mission, les compliments de Mike lui firent le plus grand bien. Encore une fois, Matthew appréciait beaucoup la franchise du militaire rencontré sur le Dédale. Son coté un peu brut et sans chichis caressait aussi le bostonien dans le sens du poil et rendait ces compliments plutôt sincères. Faut dire que le technicien avait rencontré tellement de gens faux culs dans sa vie que ça en était presque rafraîchissant. Il le prendrait au mot et lui demanderait sûrement un petit coup de main pour apprendre à tirer dans les prochains jours.


- Ca marche, on voit ça par mail. répondit-il simplement en lui serrant vigoureusement la main.

Une fois Mike parti, Matthew reporta son attention sur Eversman. Leur rencontre avait été brève mais là encore le technicien en tira pas mal de garanties. Le militaire l'avait rassuré sur le caractère des militaires présents sur la base. Il faut dire qu'il avait énormément d'a priori à son arrivée mais force est de constater que tous ces clichés n'étaient pas fondés. Il existait probablement des mauvais éléments, des connards comme aimait les appeler Matthew, comme partout ailleurs mais il n'en avait rencontré aucun. Par exemple, on lui avait parlé d'un certain McKay, responsable scientifique... Le fait que le Sergent instructeur, généralement le plus vocal du lot et une vraie peau de vache, soit de bonne composition était une vraie surprise. Il se fendit d'un sourire sincère et serra la main du Sergent-Maître.


- Merci Sergent-Maître pour ce briefing très instructif. commença-t-il avant de récupérer ses nouvelles affaires et de les porter à bout de bras.

- Je verrais donc avec Mike pour mes séances de tir. Si jamais j'ai besoin d'apprendre à manier le couteau ou à lutter au corps-à-corps, je n'hésiterai pas à vous embêter vous et le Caporal McArty. Si vos emplois du temps le permettent bien entendu. Bonne journée Messieurs.
conclut-il en sortant de l'armurerie, content de son expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 5 - Zone Militaire :: Armurerie-