Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Des doigts de fée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2237
John Sheppard
Dossier Top Secret
√ Age: 40 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Des doigts de fée Mar 12 Sep - 19:42
Des doigts de fée
Natasha ft John

Chronologie 31 mai 2017

Depuis son retour suite de la guerre Natus vs Wraith, John avait reçu un certain nombre de blessure, entre les différentes scarifications sur son corps, les hématomes et sa perte de sang… le pire avait été sa blessure à la jambe droite faite par un Matt Eversman hybride aux grandes et vilaines griffes aguicheuses. Les griffes du faux Wraith avaient pénétrées dans le muscle et même si l'adrénaline avait bien fait son boulot, le colonel avait sacrément forcé sur celle-ci empirant les choses durant la fin de mission et surtout pour sauver sa peau ! Et s'il ne voulait pas finir boiteux à vie, il avait dû suivre une rééducation intense. Tant que sa patte folle serait là, il ne pourrait pas repartir en mission, en conséquence il avait été motivée pour venir voir tous les jours un kiné.

Le suivis psy avait été tout aussi obligatoire et il commençait à en avoir marre de voir la tête du Dr Falcon. Après bon, c'est pour ce bien, la guerre avait été sale et traumatisante même si de base aucune guerre n'est propre, le jour où on se battrait avec des fleurs, on pourrait s'inquiéter des piqûres d'abeille ! La différence était que l'ennemi ne fut point humain et tellement plus barbare et sanglant… les Wraiths sont de véritable montre, au même titre que l'homme l'est pour une vache se rendant à l'abattoir. Mais bon, sur le plan mental, s'il n'était pas le plus à plaindre : Pedge et Matt avaient bien pire à affronter le soir en dormant. Bref, il avait bientôt fini son moi de thérapie de l'esprit et il en avait hâte. Marre de répéter toujours les mêmes conneries. Surtout que Falcon, travaillait autant sur les possibles traumatismes de guerre que sur sa rupture amoureuse.

Niveau mental, il avait dégusté certes, mais il en restait pas réellement traumatisé, son comportement avait changé, du moins sa vision de certaine chose et notamment la conception même de la vie. Une évolution que connaîtrait n'importe quel humain face à une épreuve difficile, l'esprit change avec le vécu, nous ne sommes jamais les mêmes, chaque jour qui passe nous transforme. Cependant, il avait un suivis psy régulier pendant les mois à venir comme tout membre de l'expédition, la vie sur Atlantes vous amène à voir un professionnel régulièrement, surtout quand l'exploration fait partie de votre quotidien. Et ça, ça l'emmerdai, car il n'appréciait pas franchement devoir suivre une nouvelle thérapie. Il en avait eu une en janvier et il avait été heureux quand tout allait pour le mieux. Avoir deux suivis en un an, lui semblait beaucoup, mais faut dire que cette année avait été riche en évènement marquant et sujet à la dépression. Lui qui croyait naïvement se débarrasser des psys au moins suivant… il pouvait donc se mettre un doigt dans le postérieur et tourner cinq fois dans le sens inverse d'une montre et recommencer !

Et en conséquence après les petites séances du Dr Falcon, il était en pleine forme (ironie), pour enchainer avec sa rééducation par : Le Docteur McFabus, un homme d'un certain âge (60 ans) qui avait accepté l'aventure, puisque étant très réputé et voyant ça comme une occasion de former à son art d'autres jeunes professionnels pour transmettre son savoir, dans ce qu'il considérait comme l'élite de la race humaine. Un homme de grande taille toisant les 1m90 avec une barbe blanche, bien taillée des yeux noirs comme la nuit et un petit rictus espiègle sur le visage. John aimait bien cet Irlandais à l'humour assez perché et aux métaphores loufoques, au moins avec lui, il n'avait pas à parler des évènements de début mai.

Ainsi, le mercredi 31 mai, fut la dernière séance et encore ce fut plus une séance de vérification, John avait fait de grand progrès et ne boitait plus depuis quatre séances. En toute franchise, John avait été sceptique de la rapidité de son rétablissement, mais entre les talents de McFabus et la technologie de pointe, cela était pleinement normal. Comme tout militaire, Sheppard n’aimait pas spécialement rester inactif et surtout ne plus participer aux missions… sa jambe était son dernier rempart avant d’avoir le saint graal de la validation !!

Il était 14h30 quand le responsable militaire débarqua à l'infirmerie dans une tenue devenue courante chez lui : uniforme noir avec tee-shirt noir conventionnel à l'armé. L'homme abordait, même en repos, régulièrement la tenue militaire où se contentait d'affaire à son image : simple et décontracté, comme un jean un tee short voir une chemise… bref. Là, il était en service, sur la base et revenait d'une folle matinée de paperasse et autres rapports à envoyer au SGC après les évènements de mai. Il en avait des choses à dire et surtout avoue-le, son moral avait été miné par la triste nouvelle du 22 mai, concernant les civils Natus. Alors, que l'équipe Natus Cougar se battaient pour sauver ce peuple sur la planète cette connasse de reine Wraith, avait envoyé un croiseur cueillir les Natus évacué, grâce à l'aide de traceurs mit dans de pauvre âmes… bien entendu le Dédale était là pour protéger les civils, mais il n'avait pu tenir la position face à trois vaisseaux… Cette déclaration habilement menée par les dirigeants, avaient fichu en l'air sa bonne humeur et il ruminait depuis. Enfin, quand il y repensait, ne pouvant pas faire grand-chose, il savait qu'Atlantis essayait de tracer les mouvements des Wraiths et trouver ceux de la faction des ingénieurs… le pire dans tout cela, était pour les 20% de Natus restant.

Il chassa cette pensée, vraiment, il devait se concentrer sur autre chose. Comme sa rééducation et la bonne nouvelle qu'il est censé avoir ! L'aval médical après cette séance !! Ainsi, il se présentait à l'hôtesse du pôle du secteur des kinés et autres ostéopathes. Un sourire sur les lèvres comme toujours.

« Bonjour mademoiselle, j’ai rendez-vous avec le Dr McFabus pour 14h45 »
« Bonjour Colonel. Oui, il est tombé malade hier, ça sera sa remplaçante le Dr Avalon qui vous recevra » La jeune femme lui fit une moue aimable et enjouée. John était un peu étonné, il ne connaissait pas ce nom mais après, il ne pouvait pas se vanter de connaître chaque nom du personnel de la base. Il espérait qu’elle avait lu son dossier et qu’il ne doit pas recommencer toute une série de séance.

« Ah… je n’espère rien de grave. Merci »
« Non non, une intoxication alimentaire »
« Au mess ? »
« Non chez les Athosiens »
« Ah bah, il ne faut jamais manger la soupe de tortue… c’est pourtant écrit dans les recommandations du petit explorateur » Lança amuser l’homme, avant de partir en salle d’attente. Il prit place sur une chaise, croisant les jambes en écart pour patienter les quelques minutes restantes.


made by black arrow


_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise


Dernière édition par John Sheppard le Jeu 21 Sep - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 128
Natasha Avalon
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des doigts de fée Jeu 14 Sep - 2:32
Natasha profita que ses deux patients soient occupés à faire leurs exercices en parfaite autonomie pour se masser discrètement les yeux. Un café, elle avait absolument besoin d’un café pour être fonctionnelle pour le reste de la journée. Comme d’habitude, sa nuit avait été agitée et cela n’allait pas en s’arrangeant depuis qu’elle vivait dans cette cité. Elle avait le cœur bien accroché pourtant, elle avait même travaillé aux services des urgences en France fut un temps, mais ce qu’elle voyait ici avait de quoi remuer les tripes des personnes les plus résistantes. Sa toute première semaine de travail avait été plus que riche en émotion avec le retour de mission d’une équipe dans un état épouvantable. C’était la guerre dehors, et pas le genre de guerre qui pouvait se conclure avec un traité de paix. Son peuple combattait des alliens, des monstres qui aimaient faire des humains leur casse-croute. Elle n’avait jamais rencontré de Wraiths bien sûr, et quand elle voyait dans quel état ces créatures mettaient les soldats hyper entrainés, elle savait à coup sûr qu’elle ne franchirait pas la porte tout de suite, pas avant de savoir manipuler une arme à feu pour être capable de se défendre.

Parfois elle se demandait ce qu’elle fichait ici, sur Atlantis. Quelle folie l’avait poussé à abandonner la protection de sa planète pour mener une vie aussi dangereuse ? Et puis elle se rappelait les raisons qui l’avait poussé à prendre une telle décision, un coup de tête, le besoin de s’éloigner de tout pour se reconstruire, oublier qu’elle venait de perdre sa seule famille et qu’elle était en train de sombrer dans la dépression. Atlantis était un nouveau départ et elle avait au moins eu raison sur un point : sa vie ici était tellement riche en émotions et en découvertes qu’elle avait très peu de temps pour penser à sa récente perte. Le travail n’avait pas manqué quand les soldats étaient revenus de Magna et elle avait aidé de son mieux tout en sachant qu’elle venait de débarquer dans la galaxie de Pégase et que tout ça la dépassait complètement. Il fallait bien avouer qu’il y avait mieux comme accueil mais au moins elle s’était vite sentie utile.

Flairant l’odeur du café, Natasha traversa le couloir et pénétra dans la salle de repos où une cafetière pleine l’attendait. Elle eut une pensée pour l’adorable secrétaire qui veillait à ce qu’il y ait toujours du café frais disponible pour le personnel et se servit une tasse avant de sortir pour se diriger vers l’accueil.

-Alice, mon heroïne ! S’exclama-t-elle en lui montrant son mug.

-Je sais, répondit la secrétaire avec un sourire.

-Que ferais-je sans vous ?

-Vous diminueriez votre consommation de caféine ?

Natasha prit un faux air boudeur et avala une gorgée de sa boisson.

-Un jour, peut-être… Quoi ? Je ne fume pas, j’ai bien le droit à ma drogue !

Elles échangèrent un sourire de connivence. La vie était peut-être dingue à Atlantis mais elle ne pouvait pas se plaindre de ses collègues de travail qui étaient, pour la plupart, très sympathiques.

-Monsieur Shepard est arrivé, glissa la demoiselle en lui indiquant un homme sur un siège dans la salle d’attente ouverte.

Le Colonel John Shepard… ce n’était pas la première fois qu’elle apercevait cet homme et, à vrai dire, leur « première rencontre » s’était faite dans des conditions épouvantables. Le militaire était criblé de blessures et au bord de l’inconscience, comme un certain nombre de ses collègues. La jeune femme balaya ces images de sa tête ; l’homme avait l’air de s’être remit sur pied et il avait même guéri à une vitesse hallucinante (vive les technologies extra-terrestre). Pour un peu, elle ne l’aurait presque pas reconnu ; il était charmant lorsqu’il n’était pas couvert de sang et de blessures ouvertes. Elle s’était sentie soulagée en lisant son dossier un peu plus tôt dans la journée. N’ayant pas suivi son cas dans la mesure où son collègue l’avait pris en charge, cela lui faisait plaisir de savoir qu’il allait mieux. Elle ressentait la même chose lorsqu’elle croisait un soldat remit sur pied : elle respectait l’intimité des habitants d’Atlantis et ne se permettait pas de consulter les dossiers médicaux de tel ou tel s’il ne faisait pas parti de sa patientelle mais ça ne l’empêchait pas de ressentir de l’empathie pour ces hommes et femmes qui risquaient leur vie pour protéger celle des autres.

-Monsieur Shepard ? Lança-t-elle en allant à la rencontre de son patient. Je remplace Cahal McFabus aujourd’hui. Je suis Natasha Avalon mais vous pouvez m’appeler Natasha parce que je ne suis pas trop adepte des monsieur et madame, dit-elle d’un air sympathique, en lui tendant la main qui ne tenait pas le mug.

En général, utiliser les prénoms mettaient ses patients plus à l’aise. Bien sûr, s’il préférait rester formel elle s’adapterait sans s’en offusquer. Ils se serrèrent la main et elle lui fit signe de le suivre dans son cabinet. Ce dernier était un peu différent de ce que l’on voyait d’habitude puisqu’elle y avait installé, en plus de son bureau et de la table de soin, un petit canapé et un fauteuil. Les décorations visaient à créer une ambiance zen pour que ses patients se détendent rapidement, cela déroutait parfois les gens à la première séance mais Natasha aimait prendre quelques minutes pour faire connaissance et cerner l’état moral de ses patients avant de les soigner. Elle aurait pu se contenter du bureau mais elle préférait rompre la distance qu’imposait le meuble, se rendre plus « accessible » humainement parlant. Bref, elle avait une conception très particulière de son métier mais elle aimait la relation qu’elle arrivait à tisser avec ses patients grâce à cette manière de faire ; il était évident que sa formation d’ostéopathe avait largement contribué à cette vision des choses. Outre la décoration, la pièce comportait également quelques outils de rééducation que l’on pouvait retrouver, pour certains, dans la salle commune. Il lui arrivait parfois de préférer gérer les exercices en privé lorsque c’était possible, selon l’état physique ou moral de ses patients.

Après l’avoir fait entrer, elle referma la porte et lui proposa de s’assoir un moment, suivant le mouvement ou non selon qu’il décidait d’accepter ou de rester debout.

-Comment vous vous sentez ? Vous avez l’air de marcher correctement, votre jambe vous fait mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2237
John Sheppard
Dossier Top Secret
√ Age: 40 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Des doigts de fée Jeu 14 Sep - 18:46
Des doigts de fée
Natasha ft John

Chronologie 31 mai 2017




L'homme avait pris place sur un siège à l'assise moelleuse. Il commençait à avoir l'habitude d'être ici, puisque tous les jours il avait sa séance. Cela était rentré dans une forme de routine et puis, petit à petit cela avait été espacé pour arriver jusqu'à aujourd'hui. Cela ne le dérangeait pas d'être blessée, ce qui était pénible c'est le après et avec son âge il commençait à mettre plus de temps pour se remettre sur pieds. Après bon, les soins de la technologie d'Atlantis étaient tels qu'il pouvait rivaliser avec les jeunots de vingt-cinq printemps. Faut dire que sur terre, il n'aurait pas été soigné aussi vite. Donc, il ne devait pas se plaindre.

John avait pris une revue quelconque sur le tas de la petite table basse en bois. Quand il l'ouvrit il se surprit à constater que ce fût un magasin 100% féminin. En relevant la tête, il pouvait voir que ce fut le cas de la majorité et lire « mécano pour les durs », un magazine pour les fans de belle mécanique en métal, ne l'enthousiasmait guère plus. Par curiosité, il feuilletait son « ouvrage » … Alors il était très content de savoir que manger des graines de goji était super bon pour le transit et faire de la détox. Il se surprit à rire doucement en voyant les tests de personnalité sur « votre potentielle de séduction » et dut se mordre la langue, quand il arriva à la partie « sexo » avec le titre ronflant « comment avoir un orgasme avant quarante ans ! ». Les pages modes sur les fringues et les accessoires furent passées très vite tout comme les PUB, où l'Interview d'une célébrité qui faisait sa promo pour son dernier album en clamant qu'elle était pour sauver les enfants souffrant de la leucémie… Alala…

Il reposa le magazine, se félicitant d'être le seul dans cette salle d'attente. À dire vrai, il se marrait silencieusement tout seul, se disant qu'il devrait plus souvent en lire, histoire de ricaner. Franchement, il y avait des femmes qui reprenaient au sérieux tous ces pseudos conseils ? Elles devaient quand même être malheureuses, car entre recettes de cuisines qui ne donnent jamais le résultat sur la photo et les conseils en sexualité… il y avait quoi déchanté rapidement. D'ailleurs, il ne s'était pas reconnu dans le profil masculin que décrivaient certaines pages et cela ne donnait pas forcément une bonne image ni de la femme qui était donc une « femme libérée » MAIS dans la cuisine, avec ses mômes et à faire de la déco, ni de l'homme qui demandait juste à être satisfait sexuellement. Cela était bien dommage que ce type de revue reste dans certains stéréotypes.

Il avait bien fait de déposer le magazine puisque quelques minutes après le Dr Avalon arrivèrent.
« Oui ? » Du monsieur Sheppard, il en avait pas souvent entendu, souvent c'est du « colonel » et basta. Cela lui fit bizarre. Limite s'il bêtement, on l'appelait pas lui mais quelqu'un d'autre. Le « monsieur Sheppard » il l'avait entendu jeune, quand les personnes hélaient son paternel. Et cela, ne lui correspondait pas à lui, puisqu'il l'avait associé à quelque chose de pompeux et de détestable comme ce qu'est son père.

L'homme s'était demandé à quoi elle pouvait ressembler, puisque son patronyme lui était inconnu. En se tournant vers la voix, il put voir que ce fut une jolie jeune femme aux longs cheveux roux foncés avec une petite moue boudeuse de ses lèvres charnues. Les roux n'étaient pas très courants et automatiquement on se rappelait plus d'eux. Et il avait toujours apprécié les chevelures flamboyantes et claires. Irrémédiablement, cela le fit penser à son ex, qui avait devenait glaciale et digne d’un robot. Il se doutait que ce fut de sa faute. Et trouvait ça dommage, qu'à cause d'une rupture, elle perdre sa joie de vivre… La vie, ne s'arrêtait pas qu'à ça. Enfin bon c'est ainsi.

Il se leva, souriant amicalement comme à son habitude qui continua son laïus. Ne pas mettre de madame ou de titre lui convenait très bien. Il n'était pas adepte du cérémonial et préférais largement tutoyer que vouvoyer. C'est un homme simple sans fioriture.

« Très bien Natasha, vous pouvez aussi dire John je ne n'aime pas plus les titres ou les madames/monsieurs » Il lui prit donc la main pour lui serrer d'un petit mouvement « doux » et non bourru. « Même se tutoyer si vous le désirez » Précisa-t-il, le jour.

Docilement, il la suivit jusqu'à son cabinet et fut surprit de la décoration très « zen » digne d'une ambiance japonaise. Cela, lui convenait très bien, le Dr McFabus, avait aussi une déco assez atypique autour de l'ethnique d'Afrique, un pays qui semblait le passionner pour sa culture primaire et son art. John était persuadé que la femme défunte de l'homme devait être africaine au vu de certain tableau de peinture d'une jeune femme couleur ébène qui ornait les murs. Son regard alla sur la zone comportant un canapé et un fauteuil. Cela devenait assez courant dans les bureaux des administratifs ou même dans le siens, pour briser la glace du formalisme. Il était plutôt satisfait de voir qu'elle entrait dans cette démarche sans être au courant. Sans plus attendre, il obtempéra pour se rendre dans ce coin, prenant place dans le canapé en cuir assez bien rembourré. Il adorait cette texture. John se cala contre le dossier croisant en équerre sa jambe droite (blessée) sur la gauche tout en restant droit. Rigueur militaire brisé par son air détendu et amical.

« Je vais bien. Oui, je ne boite plus comme un papi sans canne » Il eut un rictus railleur
« Seulement quand je suis fatigué et lorsque que j'ai un peu abusé de l'entraînement pour clouer le bec aux petits nouveaux qui se sentent immortel » Il parlait des nouveaux militaires, souvent jeune qui se sentait plus pissés car surentraînés, mais qui allait déchanter quand ils allaient rencontrer leurs premiers Wraiths. Ou autre créature aliens. John était quand même assez franc, il ne se cachait pas d'abuser et d'être sur la corde régulièrement. Cela était son comportement, il avait grand mal à être inactif. Son ton avait toujours été agréable.
« Et vous ? Nouvelle arrivée ? ».



made by black arrow


_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise


Dernière édition par John Sheppard le Sam 16 Sep - 12:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 128
Natasha Avalon
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des doigts de fée Jeu 14 Sep - 23:15
-Très bien Natasha, vous pouvez aussi dire John je ne n'aime pas plus les titres ou les madames/monsieurs.

Il lui serra la main avec douceur et Natasha s’en étonna presque. C’était un militaire haut gradé et elle s’était faite une image de lui plus… disons plus sèche, comme on avait tendance à se représenter les soldats expérimentés : des gros bras, autoritaires et pas toujours très sympas.

-Même se tutoyer si vous le désirez.

-Ok, lança la rouquine avec un sourire. Elle était agréablement surprise par la personnalité de son interlocuteur.

Après tout, elle n’avait pas beaucoup cotoyé les militaires depuis son arrivée ; ils avaient tendance à l’impressionner avec leur treillis et leurs armes à feu. Peut-être qu’elle s’était faite une fausse image d’eux. A l’occasion, il faudrait qu’elle essaie de les aborder et pourquoi pas sympathiser ?
Ils entrèrent dans son cabinet et John s’installa sur le canapé, elle prit place en face de lui sur le fauteuil et observa sa manière de se tenir. Sur ce point-là, il ne pouvait nier son lien avec l’armée cela se voyait à des kilomètres. Elle l’interrogea sur son état et réalisa après coup qu’elle l’avait vouvoyé par réflexe, ce n’était pas tous les jours que ses patients lui proposaient de se tutoyer.

-Je vais bien. Oui, je ne boite plus comme un papi sans canne.

Natasha acquiesça d’un air compatissant. Les images de Shepard couvert de sang s’imposèrent à nouveau à son esprit. Cet homme revenait de loin.

-Seulement quand je suis fatigué et lorsque que j'ai un peu abusé de l'entraînement pour clouer le bec aux petits nouveaux qui se sentent immortels.

-Et ça arrive souvent ?  Demanda t-elle d’un air amusé en imaginant très bien la scène. 


John n’avait pas une carrure de body Builder mais elle voulait bien croire qu’il était plus que compétent sur le plan physique. Après tout, on ne devenait pas responsable militaire sans être un  minimum qualifié. Et puis… ses exploits sur Magna avaient largement fait le tour de la cité, même elle en avait entendu parler. Aujourd’hui, elle accueillait un héros dans son cabinet de travail.

-Et vous ? Nouvelle arrivée ?

-Yep, au début du mois.

Elle ne put s’empêcher une légère grimace en repensant à cette période trouble.

-Au moins j’ai pu renforcer les effectifs de l’équipe soignante au moment où elle en avait vraiment besoin.

Ses yeux se portèrent sur la jambe blessée de John, délicatement posée en équerre sur l’autre.

-C’est votre… hum, c’est ta dernière séance aujourd’hui si je donne mon aval c’est bien ça ?

C’était un peu bizarre de tutoyer un patient qu’elle connaissait à peine, mais pourquoi pas ? Elle allait bien s’y faire à la longue. La jeune femme but une longue gorgée de café et posa son mug sur la petite table basse.

-Quelle pression ! Plaisanta t-elle. Si tu permets, j’en profiterai pour m’assurer que le reste de ton corps n’a pas subi de traumatisme. J’ai une formation d’osthéopathe, j’aime bien tordre les gens pour les remettre sur pied, lança t-elle d’un air taquin. Est-ce que ton dos te fait mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2237
John Sheppard
Dossier Top Secret
√ Age: 40 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Des doigts de fée Ven 15 Sep - 18:09
Des doigts de fée
Natasha ft John

Chronologie 31 mai 2017



Bon le sujet cérémonial étant réglé, John était plutôt content d'échapper au « vous ». Il trouvait ça pénible surtout avec le corps soignant qu'il côtoyait régulièrement à cause de son métier. Faut dire que l'homme était l'officier le plus souvent sur le terrain, tellement souvent que la paperasse était régulièrement faite par sa seconde le major Frei. En avait une sainte horreur et s'il pouvait faire autre chose pour y déroger…il le faisait. Ce n'est pas d'une grande maturité, mais bon. Alors, quand il était en phase de « repos » sans avoir le droit de filer en mission, il se tapait les papiers et bon dieu qu'il en avait marre. Mais une fois qui s'y mettait c'est la journée complète non-stop. Histoire que cela soit torché et qu'il en ait plus à faire. Enfin qu'importe, il trouvait plus aisé de tutoyer les personnes qui le soignent puisque les voyant régulièrement et surtout cela calme l'atmosphère. Et même si Natasha remplaçait juste son homologue et qu'elle n'allait pas lui faire un suivi toutes les semaines, ça sera peut-être elle, la prochaine à lui faire la rééducation.

L'homme ne s'en formalisa même pas qu'elle emploie le « vous », s'il recommençait il lui ferait doucement la remarque. Il savait très bien, qu'au début certaines personnes ont du mal. Comme les deux RDA qui avaient mis de longues semaines avant de prononcer le fameux « tu » avec le colonel. Naturellement, il enchaîna sur des phrases connotées d'humour. Surtout sur la mentalité des petits soldats gonflés à bloc comme des baudruches et qui roulaient des mécaniques pour s'impressionner et surtout faire baver les minettes civiles. Faut dire que la gente masculine militaire n’avait pas l'habitude de travailler en collaboration avec autant de civile et qui dit civils dit « droit de fricoté » et en conséquence, bon nombre de jeune homme s'adonnait à la drague. Mais cela était aussi le lot des femmes militaires. Ainsi, rouler des pectoraux, avec cet amas de testostérone dans leur veine, leurs donnaient des ailes et il est parfois bon, pour un chef de montrer pourquoi il est là. Et ce n'est pas parce qu'on est « vieux » qu'on en ait moins fort.

« De temps à autre, cela dépend des personnalités. C’est plus un jeu pas très mature certes, histoire d’affirmer qui a la plus grosse. Mais ça leur fait du bien d’être remis à leur place. » Cela était très masculin comme comportement et même les femmes s'y mettaient pour se faire respecter. L'armée est une grande famille, mais aussi une meute. Il avait sourire gai sur son visage, il était plutôt de bonne humeur. Il était certain que le colonel, n'avait pas la carrure qui ne passait pas les portes comme certains soldats. Niveau force il en avait, cela aucun doute avec les muscles sur ses bras parfaitement visibles avec son haut manches courtes, mais sa qualité première était surtout le fait qu'il était malin. Ce n'est pas un pro du corps à corps, mais il avait de l'agilité et les combats étaient remportés non pas par la puissance mais par son côté futé qui le tirait des mauvais pas. De toute manière, il fait réfléchir un minimum pour combattre des Wraiths originel, seul Frei avait le niveau pour leur tenir tête en corps à corps et encore elle en chiait grave !

Elle était bel et bien nouvelle et comme elle le disait par la suite, elle arrivait au bon moment pour renforcer l'équipe soignante.

« Bienvenue à bord alors ! » Il hocha la tête en signe de salut « Oui. Au moins, vous n'avez pas dû attendre longtemps avant qu'on vous jette à l'eau. En plus, on manquait de Kiné et vu le nombre de personne qui en ont besoin, votre arrivée est plutôt une bonne nouvelle. Entre ça et les ostéopathes… ».

Il la toisait, mais pas l’affront de la fixer dans les yeux, il ne le faisait que rarement. Machinalement, il regarda sa jambe. Un petit rictus se dessina sur ses lèvres.
« Oui. De préférence j’aimerai votre aval, je commence à faire le lion en cage ».

Après, elle aviserait s'il était apte à reprendre les missions… il l'espérait il avait besoin de sortir ! D'un mouvement calme, il mit son bras sur le dossier du canapé pour se caler un peu mieux. Il ricana doucement à l'exclamation de son vis-à-vis. Ainsi donc elle avait une double formation ? Beaucoup de personnel médical avait cette polyvalence et c'est quand même bien pratique.

« C'est vraiment alléchant comme programme, être tordu dans tous les sens. Rien que dit penser j'en ai des frissons ! » Il pouffa un peu, cela était de l'ironie
« De temps à autre, oui j'ai mal. Faut dire que j'ai été secoué sur magna... Ce fut violent. Je pense que tu auras du travail… pour mon plus grand malheur. » Un petit rictus chaleureux. John est une personnalité très souriante et avenante.

Le nombre de fois, qu'il s'était retrouvé sur les gravats ou balancer dans tous les sens. Le pire niveau squelettique avait été la fois, où un mastodonte, les créatures de cinq mètres de haut qui vous bouffe (création Wraith fort charmante) avait eu envie de le secouer dans tous les sens dans les airs.

Il se leva, prenant appuis sur ses genoux pour se redresser. « On commence par quoi ? La séance torture ou la jambe ? Par contre je ne suis pas épilé… » Il se sentait parfaite à l'aise avec cette professionnelle. Après bon, le colonel était régulièrement à sa place avec les rapports sociaux étant très porté sur les relations humaines. Il était très rare qu’on ne l’apprécie pas et qu’à l’inverse il ne vous apprécie pas.



made by black arrow


_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise


Dernière édition par John Sheppard le Sam 16 Sep - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 128
Natasha Avalon
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des doigts de fée Ven 15 Sep - 20:18
John lui souhaita la bienvenue et confirma ce dont elle doutait déjà en lui expliquant qu’il ne tenait plus en place. Cela ne faisait que quelques semaines qu’il était en arrêt maladie, sur Terre la rééducation aurait duré des mois et il n’aurait peut-être jamais récupéré le plein usage de sa jambe, mais elle comprenait. Il était ce genre de personne qui ne supportait pas de rester inactive. Jadis, il lui était arrivée plusieurs fois d’imposer un arrêt à des sportifs de haut niveau qui s’étaient sérieusement blessés ; ceux qui refusaient de l’écouter et reprenaient sans avoir pris le temps de guérir finissaient par perdre définitivement toute chance de poursuivre leur carrière en se blessant une fois de trop. Il n’était pas toujours facile de faire entendre raison à ces hommes et femmes drogués à l’adrénaline mais ici, à Atlantis, le personnel soignant avait du poids et leur avis comptait. Cela dit, Cahal était un homme compétent et s’il avait estimé que son patient était prêt à reprendre le travail c’est que ça devait vraiment être le cas. Elle allait le vérifier bien sûr, c’était son job après tout.

 -C'est vraiment alléchant comme programme, être tordu dans tous les sens. Rien que dit penser j'en ai des frissons !

Natasha pouffa. Un patient avec du répondant, c’était agréable ! Elle acquiesça d’un air sérieux en l’écoutant parler de ses douleurs… et il conclut à nouveau par l’une de ses piques ironiques.

-On va regarder ça. Si je peux faire quelque chose pour te soulager j’interviendrai, en espérant ne pas avoir à te faire revenir… pour ton plus grand malheur.

L’ostéopathie n’était pas la réponse à tout mais elle pouvait parfois faire beaucoup de bien en complément de la kinésithérapie. Mais avant de parler de faire craquer le monsieur… au sens propre bien sûr, elle devait d’abord faire un bilan de son état en s’assurant qu’elle ne ferait pas plus de mal que de bien en manipulant son corps. Elle observa ses jambes avec beaucoup d’attention lorsqu’il se leva et nota la fermeté de ses appuis. Effectivement, il ne semblait pas souffrir ou avoir une appréhension d’une potentielle douleur qui l’aurait poussé à prendre d’avantage appui sur son autre jambe.

-On commence par quoi ? La séance torture ou la jambe ? Par contre je ne suis pas épilé…

La kiné rit intérieurement en songeant qu’elle avait fait entrer un vrai clown dans la pièce. Cet homme était une force de caractère pour réussir à afficher un air aussi insouciant avec ce qu’il avait vécu moins d’un mois plus tôt. C’était peut-être un mécanisme de défense pour cacher sa détresse.

 -Je devrai rajouter des bandes de cires à la séance de torture ? Hmm… c’est tentant.

Elle sourit, la bonne humeur de John était communicative.

-Je vais jeter un œil à ta jambe d’abord. Je vais tester ton équilibre et ta résistance pour voir comment tu t’en sors. Si tu as mal dis le moi, ok ?

S’en suivi une série d’exercices où Natasha éprouva les réflexes et les appuis de John avec son matériel de kiné, lui demandant régulièrement comment il se sentait. Évidemment, il lui était impossible de savoir si John mentait en assurant qu’il ne souffrait pas mais elle espérait que le bon sens du soldat lui dicterait l’honnêteté. Un moment plus tard, la rouquine mit un terme aux exercices, elle paraissait satisfaite.

-Bon, c’est pas mal tout ça ! Lança t-elle en attrapant le rouleau de papier et en en recouvrant la table de soin.

Elle jeta ensuite un bref coup d’œil à sa montre pour vérifier l’heure. Il fallait qu’elle rejoigne ses deux autres patients qui avaient terminé leurs exercices et un autre n’allait pas tarder à se présenter à l’accueil. Tant pis, il attendrait, elle n’avait pas le don d’ubiquité. D’habitude elle ne manquait pas de travail mais aujourd’hui c’était pire que tout. Avec McFabus qui était absent, il avait fallu répartir ses patients entre les kinés présents, ce qui avait rajouté une charge de travail supplémentaire. Malgré tout, elle tenait à prendre son temps avec John. C’était, théoriquement, sa dernière visite et il n’était pas question de le laisser repartir sans s’être assuré qu’il allait parfaitement bien.

-Tu peux retirer ton t-shirt et ton pantalon et t’installer, je reviens dans une minute.

Joignant le geste à la parole, elle s’éclipsa de la pièce en veillant à refermer la porte derrière elle et ne revint que de longues minutes plus tard.

-Tu as de la chance, je n’ai pas trouvé la cire, plaisanta-t-elle. On commence la séance de torture ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2237
John Sheppard
Dossier Top Secret
√ Age: 40 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Des doigts de fée Sam 16 Sep - 12:28
Des doigts de fée
Natasha ft John

Chronologie 31 mai 2017




Même si sa convalescente le clouait à « terre », il ne rechignait que rarement aux soins, sachant pertinemment que plus il y serait docile, plus il pourrait repartir sur le terrain. De toute manière l'infirmerie était sa seconde maison. Il était rare qu'il ne revienne pas avec quelques blessures ou éraflure sur son corps. Bien entendu, il pourrait faire un effort et essayer d'éviter de s'exposer… mais quand on n'a pas peur de se rouler au sol, pour dégommer un ennemi ou sauver une vie, on ne revient pas souvent en bon état.

La proposition d'ostéopathie lui convenait bien, il associait cela à une forme de massage, même si parfois cela en était un tantinet douloureux. L'homme appréciait surtout la fin, quand son corps lui indiquait sa lassitude et l'envie de glandouiller quelques heures dans un sofa moelleux. Être manipulé de cette manière l'avait toujours mis en « mode off » après. Tout dépend, bien entendu du type de manipulation. Après une trentaine de minutes dans cet étrange état il pétait la forme et c'est en cela qu'il adorait cette pratique. Mais il en abuserait pas.

John hocha la tête avec un sourire entendu. « Ou le tiens, puisque je pourrais me montrer très chiant » Enfin une menace complètement caduque, puisqu’il n’était pas vraiment porté sur la « chiantise ». Il avait pourtant tenté de se montrer casse pieds, mais cela n’était pas franchement dans sa nature.

En tout cas, il se leva prestement. Habitué à faire souffrir son corps pour son bien ou non. Il ne redoutait pas trop de faire fonctionner des zones sensibles. Et puisqu’il ne sentait plus sa jambe tirée. Il se comportait normalement. Il avait tellement détesté boiter comme un vieux papy, toujours avec sa béquille comme troisième jambe pour combler la faiblesse d’une autre. Bon dans sens, personne n’aime boiter !

Son trait d’humour fit mouche et apparemment Natasha en avait autant que lui. À la bonne heure ! étant un joyeux luron, cela aurait été problématique de tomber sur une réfractaire à l’humour. Certain scientifiques le son et c’est un véritable enfer de les accompagner en mission. Il fit une petite grimace de douleur, imaginant les bandes lui arracher ses poils brin. Sur ce point, il était bien heureux de ne pas être contraint par la société pour s'épiler. Ça faisait un mal de chien !

« Aïe aïe… quand j'aurais 50 ans, on en reparlera ! » Fit-il espiègle. Puisque ces quarante été était déjà passés depuis un an. Après bon, il suffisait que la jolie rousse, viennent à une soirée DVD en salle de repos un mercredi soir, pour lancer cette idée que cela se réalise. Généralement, les militaires se charriait et il n'était pas rare que sous les taquineries, il ait quelque shampoing à la bière ou fourrage de bonbon dans la bouche d'Eversmann… penser au sergent lui fit un pincement au cœur. Il avait vu son état à l'infirmerie et il craignait sincèrement que la séance de torture complètement violente et gratuite ne l'ai tout bonnement détruit à vie.

« Oui » Répondit-il simplement. Il exécuta sans aucune appréhension les différents exercices qu'elle lui demandait. Étant très sportif, comme tout militaire ses semaines au repos, l'avait un peu crispé et cela tirait dans les cuisses. Mais ce ne sont que des douleurs contractées par des muscles pas content de bosser alors qu'ils étaient peinards juste avant. Intérieurement, il fut satisfait de ne pas ressentir cette fichue douleur lancinante à la cuisse, le muscle avait retrouvé sa tonicité et surtout s'était réparé correctement.

Il arrêta les efforts, expulsant un peu d'air dû à l'effort. Bon, elle semblait tout aussi satisfaite que lui de son aplomb. Machinalement, il étira sa nuque, une zone malmenée a de nombreuse reprise durant cette fichu guerre. « Je vais donc avoir mon papier magique ? ».

Il observa la table où il allait finir dans peu de temps, sa pensée fila un court instant sur ce qu'il allait pouvoir faire aujourd'hui étant donné qu'il était encore en « semi arrêt » … De la paperasse, oh génial, cela lui donnait une folle envie de se pendre. Mouai, pas de paperasse aujourd'hui ça va hin ! La jeune femme brisa son programme mental en lui demandant de se dévêtir, il hocha la tête. « Dos ou ventre ? »

Une fois qu'il eut la réponse il retira ses affaires. De toute manière John n'avait pas vraiment de pudeur comme beaucoup de militaire habitué aux douches communes et aux missions extrêmes. Il s'installa donc, dans la position qu'elle lui avait demandée. En caleçon noir et chaussette. Pendant qu'il patientait, il reprit le cours de ses pensées, jouant avec sa montre digitale, pour checker d'éventuel mail ou informations urgentes. Bon, il n'y avait rien de bien probant, donc il irait soit à la piscine… bah tiens il fait beau aujourd'hui non ? Il ira sur les digues !

Natasha revenue de longues minutes plus tard, avec une super nouvelle qui fit rire l’homme.
« Oh quel dommage… » Il se racla la gorge « Faute d’être belle, je vais souffrir alors » cela repensait la célèbre citation, très stupide de : faut souffrir pour être belle. Franchement, qui à oser dire ce genre de connerie ? De base cela était avec les corset qui une fois serrer donnait une taille de guêpes aux femmes. La souffrance était atroce tout cela au prix de se sentir désirable et belle aux yeux des hommes de l’époque. « Beaucoup de travail avec l’intoxication alimentaire du Doc ? »



made by black arrow


_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 128
Natasha Avalon
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des doigts de fée Sam 16 Sep - 14:05
-Ou le tiens, puisque je pourrais me montrer très chiant.

-Je crois que nous n’avons pas la même conception du patient chiant, répondit-elle.

Clairement, travailler au service des urgences avait le mérite d’être très formateur sur ce point-là. Soit on apprenait à être patient, soit on devenait fou. Elle lui fit ensuite exécuter la série d’exercices jusqu’à lui confirmer que oui, normalement il devrait obtenir l’autorisation de reprendre du service. A moins qu’elle ne découvre quelque chose de vraiment mauvais en l’auscultant tout à l’heure mais c’était peu probable.

-Dos ou ventre ? Demanda-t-il lorsqu’elle lui demanda de s’installer.
-Assit dans un premier temps, mais tu peux te mettre à l’aise en attendant que je revienne.

Elle allait lui faire alterner les positions mais la station assise lui permettait d’avoir une meilleure vue d’ensemble dans un premier temps. Après lui avoir fourni toutes les indications, elle partit s’occuper de ses autres patients et revint un moment plus tard. Docile, John avait bien suivi ses consignes et s’était mis en sous-vêtement ce qui lui permit de noter deux choses : d’abord qu’il portait plusieurs cicatrices à différents endroits de son corps et, ensuite, que si les militaires étaient tous calqués sur le même modèle elle comprenait les femmes qui fantasmaient sur les hommes issus de ce corps de métier. Ne laissant rien paraitre de ses pensées, elle fit un petit détour par la table basse pour avaler une gorgée de café -tant pis s’il était froid c’était toujours mieux que rien – avant de rejoindre John.

-Oh quel dommage… Faute d’être belle, je vais souffrir alors.

-Maiis non ! Je suis la douceur incarnée ! Rétorqua Natasha en prenant une voix et un air angélique.

-Beaucoup de travail avec l’intoxication alimentaire du Doc ?

-Oui, à ce rythme c’est moi qui vais bientôt avoir besoin d’un massage, plaisanta-telle.

Au moins, elle allait bien dormir cette nuit. Ou pas, vu les insomnies et les cauchemars qu’elle se payait à répétition depuis des années. Peut-être qu’un psychologue pourrait l’aider à arranger ça mais elle n’avait jamais trouvé le courage d’en consulter un. Vu son passé, il valait mieux que certaines choses restent enfouies.

Avec des gestes délicats, elle examina la jambe blessée de John, ce qui acheva de la conforter dans l’idée que le temps de la rééducation était terminé. Elle pouvait donc se concentrer sur un examen du reste du corps et notamment du dos. Il n’était pas rare qu’une personne qui souffrait prenne de mauvaises positions en accentuant son poids sur le membre non blessé, causant ainsi des douleurs dans tout le reste du corps. En principe, une bonne manipulation pouvait soulager le problème. Ses mains palpèrent rapidement les tempes, la nuque, les épaules, le dos et le ventre de son patient  et elle nota intérieurement les endroits où elle allait pouvoir intervenir.

-Qu’est-ce que tu fais de ton temps libre quand tu n’es pas occupé à botter les fesses de tes nouvelles recrues ? L’interrogea-t-elle pour briser le silence tout en commençant à faire de légères pressions sur les articulations des épaules en les tirant en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2237
John Sheppard
Dossier Top Secret
√ Age: 40 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Des doigts de fée Dim 17 Sep - 15:28
Des doigts de fée
Natasha ft John

Chronologie 31 mai 2017



Il ne doutait pas un instant qu'elle ait connu des patients bien plus chiant qu'il ne le serait jamais. Mckay par exemple devait être aussi chiant avec les kinés que les médecins. Vu comme il était redouté du service à cause de ses crises et son si adorable tempérament. On pourrait faire un amalgame et dire que tous les scientifiques sont pénibles pour les soins, puisque Kanvannah étant tout aussi agaçant… mais John savait très bien, que les pires devaient être les militaires et leurs fiertés mal placé. Vouloir faire les « bonhommes » et délaisser les soins pour aller trop vitre. Pourtant, ils devraient y être habituée, mais non, à chaque fois, il y avait un gris récalcitrant. En tout cas, il fit un rictus agréable à la jeune femme comme réponse.

Assis ? Bon il obéit docilement se mettant en sous-vêtements dans cette position, croisant les jambes en tailleur. Et le temps passa assez vite, puisque monsieur Sheppard était sur sa montre connecté, petit gadget bien pratique quand il était sur la cité. Il adorait ce genre de choses, de toute façon les hommes et la technologie c'est comme les gamins avec leurs jouets. La technologie n'ait qu'un jouet pour adulte. En mission, il retrouvait sa bonne vieillie montre de l'armée, incassable !

Quand, elle revenue, il releva son regard vert/gris vers elle, grimaçant la voyant boire une tasse de café qui n'était plus du tout fumante. Le café froid… c'est comme la cigarette froide, ça vous donne la nausée. Il n'eut pas le temps, de lui lancer une petite pique sur ses goûts étrange d'européenne, qu'elle avait déjà bouté en touche. Son petit air angélique le fit ricaner.

« Je verrais si c'est bien le cas… » John lui lança un regard digne d'un challenger. En tout cas, il resta en place, bougeant que si elle lui demandait de changer de position.

« Faite passer une petite annonce, je suis certain qu'il y aura bien une bonne âme charitable pour te le faire ce massage » Peut-être même qu'elle aurait plusieurs volontaires. L'avantage d'être une jolie jeune femme, avec pleins d'hommes célibataires dans le coin. Ou un de ses collègues qui pourraient soulager ses cervicales. Cela doit se faire ce genre de pratique quand même.

Il étendit ses jambes pour qu'elle puisse lui tripatouiller. Ne sachant où regarder, il suivit les mouvements de la jeune femme. Quelques fois, il dû réprimer un mouvement brisque, puisqu'étant chatouilleux des jambes, il avait grand mal à rester stoïque. John n'est pas sensible de partout, pour ne pas dire que très peu. Bien entendu les zones délicates, comme sous les bras, était inévitable, mais les jambes… bon dieu ce point faible à la con ! Il fut soulagé que ce genre de palpation ne durent pas longtemps.

La suite fut dans le globale et il ne broncha pas vraiment, détendant son corps au maximum qu’il pouvait, pour lui faciliter la tâche. La question fut bienvenue, étant bavard il aimait bien discuter pour passer le temps.

« Botter les fesses des civils… » Il laissa un temps de silence, histoire de faire croire qu’il était sérieux. Puis, il ricana, ne pouvant l’être bien longtemps.
« Si je peux, je vais sur le continent pour me balader en forêt. » Un grand marcheur, l’avantage c’est qu’il explorait des sentiers de cette immense forêt y découvrant de très beau paysage. Il a toujours aimé la nature. Cela en devenait même un besoin, historie de se ressourcer. « Sinon, c’est les activités typiques d’Atlantis, comme marcher le long des digues, boire un verre au bar Athosiens, soirée film ou jeu vidéo, lire ou écouter de la musique… faire des sudokus !! ». Il adorait les problèmes mathématiques et était un grand fan de toute sorte de jeu de table qui demandait de la réflexion autour des chiffres. « Et toi ? Un hobby particulier ? »


made by black arrow


_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 128
Natasha Avalon
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des doigts de fée Dim 17 Sep - 19:48
-Faite passer une petite annonce, je suis certain qu'il y aura bien une bonne âme charitable pour te le faire ce massage.

-On verra ça, répondit-elle sans aucune intention de le faire.

Dans sa profession, soulever du poids et prendre de mauvaises positions étaient nécessaire et les douleurs dans le dos n’était pas rares, elle avait l’habitude. Après tout, comme on disait : « les cordonniers étaient les plus mal chaussés ». Pour l’heure, elle se souciait d’avantager de trouver le temps de faire une pause pour manger quelque chose. Elle n’avait presque rien avalé depuis ce matin 8h30, excepté un gâteau par ci par là qu’elle picorait entre deux gorgées de café qu’elle buvait tiède ou froid quand elle avait le temps. Y avait des jours comme ça.

Elle écopa d’une plaisanterie lorsqu’elle interrogea John sur ses loisirs ; elle commençait à s’habituer à l’humour de son sympathique patient. Il aimait visiblement les promenades en forêt, tout comme elle. Depuis quand n’avait-elle pas vu d’arbre ? Pas loin de deux mois si l’on comptait le voyage entre la Terre et Atlantis et le mois qui venait de s’écouler. Il fallait vraiment qu’elle se penche sur la question des navettes pour aller faire un tour sur le continent, depuis le temps qu’elle en entendait parler !

-Et toi ? Un hobby particulier ?

-Tu peux t’allonger sur le ventre, s’il te plait ?

Elle attendit qu’il s’installe.

-Ce mois-ci j’ai été un peu occupée par mon installation, le travail et la sociabilisation avec mes collègues... Quand j’ai un peu de temps libre j’essaie de visiter la cité mais il y a encore énormément de choses que je n’ai pas vus. Il est bien ce bar athosien ?

Manipulant sa jambe gauche pour la placer dans une certaine position, puis son bras droit, elle fit une pression sur le dos et eut la satisfaction d’entre un « CRAC » sonore. Parfait.

-La pratique des arts martiaux me manque, j’aimerai bien m’y remettre à l’occasion. Je suis loin d’être au niveau des militaires mais si certains civils pratiquent je me motiverai peut-être à les rejoindre.

Les doigts de Natasha vinrent se poser sur les tempes de John, recherchant certains points de pression. Ses gestes, tout en douceur, pouvaient faire penser à un massage.

-Tu vas souvent sur le continent ? Une patiente m’a décrits les plages magnifiques, tu me parles des forêts… tant de teasing ! Plaisanta t-elle. Les navettes circulent régulièrement entre le continent et la cité ? J’irai bien y faire un tour à l’occasion.

Elle pourrait peut-être envisager de s’y rendre à son prochain jour de congé mais la perspective d’y aller seule l’ennuyait un peu. C’était le genre d’expérience qui était plus sympa de partager avec quelqu’un, de préférence une personne qui connaissait le coin pour pouvoir lui faire visiter. Elle ne connaissait pas encore grand monde à Atlantis mais peut-être que l’un de ses collègues de travail serait tenté par la promenade ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2237
John Sheppard
Dossier Top Secret
√ Age: 40 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Des doigts de fée Lun 18 Sep - 19:22
Des doigts de fée
Natasha ft John

Chronologie 31 mai 2017




Il ne répondit rien sur la proposition de faire une petite annonce. Cela n'en était pas franchement une, puisque dite sur l'humour et cela serait quand même étrange en y réfléchissant bien. Enfin qu'importe.

Il était décidément en forme nivaux plaisanterie. Il était plutôt satisfait de son humeur joyeuse. Les semaines passées n'avaient pas été toutes aussi heureuses. Et l'humour est une forme de lutter contre la culpabilité et les traumatismes. Il commençait à avoir de la bouteille et ces expériences passées, portaient ses fruits pour prendre sur lui et aller de l'avant. Après, il ne dirait pas, qu'il dormait bien toutes les nuits, mais il dormait sans l'aide de médicament. Et puis, il estimait qu'il avait donné avec janvier niveau dépression. Ne voulant nullement repartir dans une sphère infernale de cet état psychologique détestable.

Parler des loisirs était une bonne façon de penser à autre chose et de passer le temps. Il s'allongea sur le ventre en se tournant, appuyant sur ses jambes et bras. Mettant ceux-ci croisé pour soutenir sa tête, qui se logea dans le creux. Elle allait devoir visiter souvent la cité, même en un an, on ne connaissait pas tous les endroits « exploité » par l'homme. Il y avait encore des zones inconnues qui petit à petit étaient habilitées par les terriens. Et parfois, il y avait de surprises de taille et un brin flippant.

« Bon courage, la cité est vaste. J’ai mi moins d’un an à tout visiter. Et oui, il est bien sympa. Si tu aimes danser, il y a même une piste. Par contre, la nourriture est super bonne. »
Il aurait été surprenant qu’il ne mentionne pas les tapas, les apéritifs et les gâteaux servit par le bar. Lui grand gourmand ! Heureusement, qu’il faisait du sport de manière plus que régulière sinon il serait obèse à force d’engloutir du sucre. Et outre, la bonne cuisine, c’est un endroit agréable et que si on est un peu sociable, on se fait rapidement des amis pour rigoler jusqu’au petit matin. Une manière de croiser les autres membres de la cité autrement que sous leur masque de professionnel.

Il étouffa dans sa gorge un petit grognement quand elle lui fit craquer le dos. Bon, ça il n’aime pas trop, mais bon fallait bien. Il fut interpellé par les arts martiaux, à ça, pour un kiné c’est un peu drôle tiens ! Craquer des os des patients et d’amis sur le tatami, sonnait bien.

« Même avec des militaires, on a plusieurs pratiquants qui aime donner des cours. Et tous les militaires ne sont pas bons au corps à corps. Généralement les pilots sont mauvais » Il était marrant de dire ça, alors que c’est un pilote de base. Après, il avait appris à se défendre à force. Et pus, maintenant il était plu souvent sur terre que dans les airs.
« Ou, même avec les Pégasiens, on découvre d’autre style d’art martial » Taila lui avait apporté un sacré savoir et s’il s’en sortait aussi bien, c’est bien grâce à elle. Après Natasha pouvait préférer pratiquer avec des civils de peur de se faire humilié ? Cela n’était généralement pas le cas.

Le travail sur la nuque était plus agréable que celui du dos, il fallait le reconnaître. Et comme avant, il essaya de se détendre le plus possible, pour éviter de lui faire une résistance.

« Oui régulièrement. Si tu veux, je peux t’y emmener pour de la rando » proposa l’homme de bon cœur. Il était toujours mieux de sa balader avec quelqu’un que seul. En plus, il connaissait bien plusieurs coins, assez chouette à visiter. Et cela ne le dérangeait pas d’embarquer une tierce personne, surtout si elle aime marché. En parlant de plage magnifique cela le fit penser à un truc, que les nouveaux ne savent pas forcément.
« En parlant de ça, il y a des bungalows installés sur le continent, pour ceux qui veulent passer des vacances peinardes seul ou entre amis. Généralement, les nouveaux ne savent pas ce détail. »


made by black arrow


_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise


Dernière édition par John Sheppard le Mar 19 Sep - 15:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 128
Natasha Avalon
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des doigts de fée Lun 18 Sep - 22:48
Apparemment l’ambiance du bar était bonne et la nourriture excellente. Chouette, il faudrait qu’elle y fasse un tour un de ces quatre. Ce n’était pas trop son genre de trainer dans les bars seule mais avec un peu de culot ça pouvait être l’occasion de faire de nouvelles connaissances.
Il lui expliqua également que certains militaires donnaient des cours et que d’autres n’étaient pas si bons que ça en corps à corps. Par ailleurs, les athosiens pratiquaient leur propre art martial. Pourquoi pas ? Natasha avait un peu d’expérience dans le kung fu mais elle était tout à fait prête à se lancer dans une autre discipline, tant qu’elle pouvait se défouler et continuer à apprendre à se défendre.

-Si tu dis que les militaires acceptent les civils, pourquoi pas. Moi, tant que je peux m’entrainer dans une bonne ambiance…

Le sujet dériva sur le continent et Natasha songea rêveusement au plaisir qu’elle ressentirait en marchant sur la terre ferme, dans le sable ou au milieu des arbres. La nature lui manquait. John se rendait régulièrement là-bas, et il lui proposa de l’accompagner pour une randonnée. La rouquine pensa à Elia qui lui avait également proposé d’aller promener sur le continent lorsqu’elle serait remise sur pied ; décidément, ses patients étaient pleins de bonnes intentions. Sur Terre, elle n’aurait peut-être pas accepté ce genre de proposition pour des raisons déontologiques, afin de garder une distance professionnelle entre ses patients et elle, mais les habitants d’Atlantis étaient peu nombreux et chacun d’entre eux pouvait être amené à la consulter à un moment où un autre pour des problèmes de santé. Si elle voulait avoir un semblant de vie sociale, elle n’avait pas intérêt à tourner le dos aux autres. Autrement dit, la proposition de John était la bienvenue, d’autant que l’homme lui était sympathique.

-En parlant de ça, il y a des bungalows installés sur le continent, pour ceux qui veulent passer des vacances peinardes seul ou entre amis. Généralement, les nouveaux ne savent pas ce détail.

-Ah oui ? C’est super ça ! S’enthousiasma-t-elle. Je suis partante pour une promenade, sous réserve que je sois capable de tenir ton rythme.

Nouvelle manipulation, nouveau « crac » un peu moins bruyant.

-Une patiente m’a parlé de chevaux que les athosiens louaient pour des promenades, ça a l’air amusant.

Elle avait une question à poser au sujet du continent… quelle était-elle déjà ? Ah oui !

-Au fait, l’eau est assez chaude pour se baigner ? Il n’y a pas de gros piranhas extra-terrestres qui essaieront de me manger les pieds si j’y trempe les orteils ?

Depuis qu’elle avait entendu parler des plages de sa nouvelle planète, elle rêvait d’une promenade dans le sable, mais il n’était pas question de faire trempette sans être renseignée sur le danger de la faune locale. Ils se trouvaient sur une planète extra-terrestre que diable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2237
John Sheppard
Dossier Top Secret
√ Age: 40 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Des doigts de fée Mar 19 Sep - 15:40
Des doigts de fée
Natasha ft John

Chronologie 31 mai 2017



« Il n'y a pas de raison que l'ambiance ne soit pas bonne » Fit-il rassurant. Quand certain militaire ou même Athosiens propose de dispenser des cours de combats aux civils, c'est surtout par passion et envie de transmettre. Certains formateurs, le faisait de bon cœur, les cours avec les civils n'ont pas la même exigence qu'avec des militaires qui sont là pour s’entraîner dans un but précis. Enfin John, ne doutai nullement qu'elle trouvera son bonheur et surtout une bonne ambiance. Elle n'était pas la seule civile de cette base à apprécier la pratique les arts martiaux. Et puis bon, vu dans l'univers où tout le monde vivait, de plus en plus de non militaire, se mettaient à suivre des cours de défense historie de ne pas être de trop gros boulet en mission et d'avoir une chance de s'en sortir en cas d'agression. Même si face à un Wraith fallait pas se leurrer, il faut pratiquer longuement. Lui-même s'étant retrouvé plusieurs fois face à eux, avait essayé d'éviter un corps à corps, pour ne pas se faire tuer. Surtout face aux originels qui excellait dans cette pratique. C'est quand même dégueulasse… c'est un peuple avec une grosse technologie et bon au combat de quoi vous dégouter !

Parfois Sheppard, se demandait comment il avait réussi à survivre mine de rien. Une chance inestimable que toute l'équipe soit en vie…Bon dans un sale état, mais en vie. Dans un sens, il pouvait être fier d'une chose : de la résistance Atlantes qui avait bien fait chier les Wraiths. C'est aussi, pour cette même faculté qu'ils sont apparemment un met rechercher et apprécié. Pour cette autre raison, que les Wraiths ne les tuent pas tout de suite mais joue avec. Au contraire des Natus ou même des autres peuples qui n'avaient pas ce « privilège » d'avoir une chance de vivre plus longtemps pour s'échapper.

Enfin qu'importe, il devait essayer d'arrêter de se poser des questions sur le pourquoi du comment. Non, pas qu'il était contraint de ne plus y penser, non mais éviter de se tourmenter avec les images d'une guerre assez atroce. Il fallait aller de l'avant, jusqu'à la prochaine fois. La légèreté du sujet suivant était bienvenue. Et naturellement, il venait à mentionner les villégiatures installées par des ingénieurs pour les membres de la cité.

« Oui c'est une super idée. Ils sont bien équipés et mit dans des endroits calmes et sauvage. Bien entendu dans des zones sans risques » Oui, car tout le continent n'était pas « paisible », il y avait quand même des prédateurs. Il en avait déjà « loué » un il y a un an. Et ce fut assez agréable. John ricana doucement « Si tu es sage. Mais oui ne t'inquiète pas » dit-il amusé. Il savait ralentir le rythme et puis bon, le but d'une rando était de profiter de l'endroit donc pas besoin d'imposer un rythme de marche martiale. « Tu me diras quand tu as une disponibilité qu'on se cale ça alors ».

Le « crac » suivant fut moins bruyant et donc moins impressionnant. Niveau douleur, c'est assez paradoxal comme la manipulation des ostéopathes transforme la séance qui est censée être douloureuses comme anodine. Au final, ce n'est que pas agréable quand ça « crac » mais ce n'est pas pour autant que cela fait mal. Tiens ? On lui avait parlé des randonnées à cheval ? Enfin cela n'était pas de la location. Du moins, il n'était pas au courant que les Athosiens s'y étaient mis.

« Ah bon ? Location ? Ils ne louent pas leurs chevaux de ce que je sais. Ils les prêtent aux personnes avec qui ils ont des liens. Enfin, je n’ai jamais entendu parler de location, après peut-être que certain le fond. C’est leurs outils de travail. Il y a un éleveur un certain Torin. Mais généralement, si tu sympathises avec eux et que tu aimes les cheveux, ils acceptent de t’en prêter un » Enfin, il avait pu emprunter les chevaux du cousin à Talia, parce que justement il connaissait cet homme. Il se laissa manipulé avant d’ajouter « Tu pratiques l’équitation ? ».

Il aimait bien l'équitation sans pour autant être un grand pratiquant. Son père avait des cheveux de courses et le nombre de fois, où il avait bravé les interdits pour en monter un… la saveur de partir au triple galop sur un coureur émérite n'avait pas de prix… même la fessé et la punition monumentale n'avait aucune importance. Il fallait juste ne pas se faire choper. Et pus bon, dès qu'il avait eu l'âge de monter sur un poney, son père l'avait collé lui et son frère dessus, dans l'espoir qu'ils fassent des concours. John, n'avait jamais accroché le monde de la compétions, préférant pratiquer de manière occasionnelle, pour des balades. Bien loin de contraindre un cheval au travail. Et puis en grandissant, il ne montait que rarement. Même s'il a toujours apprécié ce sport. Après, il y avait plusieurs passionnés d'équitation dont le RDA et il ne serait pas bête, qu'avec le temps de faire un groupe de cavalier en accord avec les Athosiens pour pratiquer.

John ricana doucement à la mention des piranhas. « La plage près du campement est sans risque. Idem, pour les plages qui sont avec des bungalows. Faut aller plus vers le large pour rencontrer des petits copains à grandes dents » Il eut un rictus amusé dans ses bras. « Il y a une période de l'année, je ne sais plus laquelle, mais c'est marqué quelque part, l'eau est bioluminescente la nuit à cause du plancton je crois. C'est super beau à ce qu'il parait » Il n'avait vu que des photos et cela donnât envie.
« Après l'eau est chaude, enfin en hiver ne va pas te baigner. C'est un océan donc cela équivaut à la même chose que sur terre. Je crois qu'elles montent facilement à 25 degrés en été et fin de printemps » Il n'était pas certain, mais n'étant pas très frileux, il n'avait jamais rencontré de problème de baignade sur le continent.

Il se tortilla pour ne pas tomber de la table, il s'était machinalement rapproché du bord, quand elle avait commencé à le manipuler dans de position inconfortable. « Ne t’inquiète pas pour tes petites petons. Je n'ai pas vu de créatures plus dangereuses sur cette plage que ce qu'on a déjà sur terre » Dit-il d'un air ironique pour la taquiner.




made by black arrow


_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 128
Natasha Avalon
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des doigts de fée Mar 19 Sep - 19:14
Natasha fit la moue.

-Je suis toujours sage…

Il avait intérêt à se mettreau diapason parce qu’elle ne serait pas capable de suivre une marche de forcené. Et puis, elle n’en avait pas vraiment envie non plus, le plaisir d’une randonnée se trouvait dans l’observation du paysage (surtout sur une planète extra-terrestre) et l’appréciation des odeurs de la nature. Elle aimait prendre son temps mais ce n’était peut-être le cas de son voisin. Elle verrait bien ; au pire, s’il n’était vraiment pas sur la même longueur d’onde qu’elle, elle ne renouvellerait pas l’expérience. En attendant, c’était toujours sympa d’avoir droit à une visite guidée.

-Tu me diras quand tu as une disponibilité qu'on se cale ça alors.

-Oui, je t’enverrai un mail.

La rouquine songea qu’ils allaient avoir intérêt à s’y prendre à l’avance s’ils voulaient trouver un jour de repos commun. Le travail ne manquait pas ici, mais c’était bien pire du côté de John qui partait régulièrement en mission des jours durant. 

Le militaire démenti le fait que les athosiens louaient des chevaux, ce qui surprit Natasha qui se souvenait clairement de ce que lui avait dit Elia. M’enfin, peut-être qu’ils n’avaient pas eu affaire à la même personne… sinon cela signifiait qu’elle commençait à perdre la tête. Peut-être qu’elle travaillait trop ?

-Tu pratiques l’équitation ?

-Pas vraiment, non, mais j’aime bien tenter de nouvelles choses.

John la rassura à propos de la mer et de sa faune, lui dressant un portrait paradisiaque des lieux. Du plancton qui brillait… ça faisait rêver. Dommage qu’il ne se souvienne pas de la période de l’année où ce phénomène arrivait.

-Parfait, je resterai près du bord alors, histoire que les grosses dents ne s’approchent pas. De toute façon je suis sûre que j’ai mauvais gout alors autant leur épargner ça, plaisanta-t-elle. Et dans la forêt, pas de danger ?

Les doigts de la jeune femme cessèrent de torturer le brun pour lui faire un léger massage sur les zones endolories, pendant deux ou trois minutes, afin d’éliminer les points de tension susceptibles de nuire au travail qu’elle venait d’exécuter sur son corps.

-Et voilà, la torture est terminée, je vais pouvoir te signer ton papier magique. Tu risques d’être un peu fatigué cet après-midi, évite de porter du poids pendant deux-trois jours, ok ?

Idéalement, elle aurait demandé au patient de ne pas forcer pendant une petite semaine mais elle se doutait que John, de par son travail, n’allait pas s’y tenir. S’il faisait attention pendant 48h c’était toujours ça de gagné.

-Si tu as encore mal la semaine prochaine n’hésite pas à revenir me voir, dit-elle en se glissant derrière son bureau pour imprimer l’autorisation de John et la signer. Le soldat allait pouvoir reprendre du service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2237
John Sheppard
Dossier Top Secret
√ Age: 40 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Des doigts de fée Jeu 21 Sep - 13:31
Des doigts de fée
Natasha ft John

Chronologie 31 mai 2017




Étant sur le ventre il ne put voir la petite moue de la kiné, mais sa remarque le fit pouffer. Oui, tout le monde est sage de base. En tout cas, l'idée de se balader lui allait très bien. De toute manière, le fait de marcher dans la nature allait bien à cet homme. Il aimait tellement ça et en toute franchise, cela lui changerait les idées. Les souvenirs de cette guerre allaient le tarabiscoter encore pendant longtemps et plus particulièrement le sentiment de culpabilité qu'il avait envers Matt. Il ne pourrait s'enlever la bêtise de l'avoir laissé sur le carrefour, certes avec des Natus, mais par ce choix, il avait été kidnappé. Enfin, John avait beau retourner la situation dans tous les sens, il avait fait le meilleur choix et le hasard avait voulu que le soldat soit pris. Il ne devait pas s'en vouloir, mais bon, c'est humain de se faire du mal involontairement ou à son contraire volontairement.

Le pire, peut-être de savoir qu'il s'était battu, manquant de mourir à chaque respiration, pour avoir comme résultat : les civils Natus tous prit par cette grognasse de reine. Un goût amer était et resterait encore dans sa bouche.

« Parfait alors » Il ne se faisait pas de soucis, pour poser un jour, il était tout le temps en action et prenait généralement que les congés « obligatoire » comme les Week-end. Il lui en restait pas mal en réserve. Faudrait qu'il pense à mettre le surplus dans un compte temps, si un jour il arrive jusqu'à la retraite.

La location des cheveux, l'avait quand même intrigué. Cela avait le mérite d'être creusé, puisqu'il n'avait jamais eu besoin de le faire. Les deux fois qu'il avait montés à cheval ce fut prêté par le coussin de Teyla. Que cela soit quand il était resté coincé suite au crash d'un jumper avec Günter où bien avec Nathalie. Enfin peut-être qu'il en avait qui les louait, étant commerçant cela n'a pas dû leur échapper l'envie qu'ont dû avoir plusieurs Atlantes de monter à cheval.

« C'est n'est pas bien compliqué. Surtout avec leurs chevaux. Enfin ceux que j'ai monté appartienne au cousin de Teyla, ils sont placides et très dociles » Il fit un peu la conversation sur les équidés, décrivant leur taille. Ils ressemblaient plus à des chevaux de traits avec de grands fanons sur les patounes avec des robes de couleurs. La conversation alla très vite sur la mer et son contenu.

« Il y a des sortes de renards aussi gros que des berger Allemand. Ils ne sont pas très dangereux pour les hommes. Ils volent le bétail et les enfants, mais au contraire des moutons qui finissent dans leurs ventres, les enfants ils jouent avec et les ramènes le soir. C'est un peu bizarre. Après on ne les croisent pas souvent. J'en ait vu que deux fois » Il se souvenait très bien de la meute qu'il avait croisé avec le caporal Wilson… « Il y a des grosses bêtes prédatrices, mais ont en croisent pas souvent. Elles sont plus dans les zones très sauvages sans qu'aucun humain n'y viennent ou rarement » Au même titre que des ours où bien des loups, le continent, du moins la zone vers le campement avait son lot de super prédateurs. Et ceux-ci en avait un peu rien à faire des humains sauf quand ils ne trouvaient que ça à manger. Il en avait pas rencontré beaucoup, sauf dans des zones non colonisées par les hommes.

La fin de la torture prenait fin et cela se finissait par un massage assez salvateur pour les muscles ou même les os endoloris que pour l'homme. Cela, le relaxa complètement et il commençait à sentir cette sensation un peu lasse ressentie habituellement après avoir été manipulé. Machinalement, il bailla. Finalement, il ne va pas aller tout de suite à la piscine sinon il va couler au fond. Il se releva pour descendre de la table et remettre ses vêtements.
« D'accord » Il devra donc se ménager un peu. 48 heures c'est amplement jouable. Une fois entièrement habillé, il alla la rejoindre près de son bureau « Oui et sans te vexer j'espère que je n'aurais pas, à revenir dans ton cabinet. ».

L'autorisation en pose, il se sentit très heureux… et ces pupilles pétillaient de satisfaction. Le saint graal était entre ses mains et il pouvait recommencer l'entraînement et sortir ENFIN de la cité.

« Merci. Bon courage pour la suite. Et à bientôt » Il lui sourit lui serrant chaleureusement la main. Il était plutôt content d'avoir eu un changement de praticien, cela lui avait fait rencontrer quelqu'un d'agréable et avec de l'humour. Et puis, c'est toujours plus plaisant pour un homme de se faire manipuler par une jolie jeune femme que par un papy barbu !
« Enfin pour la randonnée » Dit-il d'un air malicieux. En sortant du cabinet, il fut alpagué par Ronon, désireux de se battre avec lui. John dû restreindre les envies vindicatives de son ami lui proposant plutôt de l'initier à un jeu vidéo. Le pégasiens, ne sachant pas vraiment ce que fut ce nouveau « jeux » décida de s'y adonner et les deux hommes partirent en direction des quartiers du colonel, pour se divertir. De toute façon, Shepard n'ayant pas le droit d'être secoué devant bien adapter son emploi du temps.

FIN pour John 21/09/2017

made by black arrow


_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infos
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Des doigts de fée
Revenir en haut Aller en bas

Des doigts de fée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les doigts de fées
» Comme les doigts de la main
» Joe Jack-La vie au bout des doigts
» Deux doigts qui se frôlent reprennent espoir ✗ le 22/02 vers les 18h18
» Et le temps déroula ses doigts de papier | Dream Catcher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 8 - Zone Médicale :: Cabinets Médicaux :: Bureau de Natasha Avalon-