Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Des bonbons ou un sort ! [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 16/04/2017
√ Messages : 101
Nelly Bricks
Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Lun 30 Oct - 13:22
Comment s’amuser quand on est empêtré dans la vexation et une rancune tenace ?
Il suffit de s’appeler Nelly. Loki, le chevalier Anglais bien intentionné, avait tiré la bonne corde en lui autorisant sa prochaine connerie. Mieux que ça, il l’aidait même à accéder à l’objet de son attention : Woosley la super-momie !

Sur le moment, elle avait été plutôt surprise d’avoir été soulevé du sol aussi facilement. Mais après tout, elle n’était pas bien grande. Alexander l’aida donc à se jucher sur le dos du directeur d’Atlantis et elle croisa ses jambes pour pouvoir prendre appui convenablement. Il y avait donc un clown qui chevauchait une momie.

« Eh !!! J’ai beau cheval !! Et il sent même pas ! » S’écria joyeusement Nelly. « A LAAAAAA CHAAAARGE ! »

Il y eut un instant de silence où elle s’empressa d’ajouter : « Nan, je rigole patron ! »

Le clown descendit non sans avoir décroché une large bande de son dos et elle fît soudainement deux tours autour de lui, comme si elle était heureuse, avant de foncer vers le pied de la table et d’y faire un noeud bien solide.
Au passage, elle croisa le regard d’Alexander et lui offrit un sourire plein de gratitude.

_________________

Double compte : S. Caldwell, P. Sidney
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 827
√ Localisation : Le plus souvent à l'infirmerie

Alek Hamilton
Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Mar 31 Oct - 13:24
Je remarquais que tout le monde avait pris beaucoup de soins pour faire leur costumes. Les femmes s'étaient misent en valeur et les mecs bah...vive les supers héros ou les vilains. Personnellement j'aurais plutôt kiffé être en Dark Vador mais galère pour trouver le costume. Mais le Joker m'allait plutôt pas mal, le seul bémol c'est que je n'aurais surement pas l'autorisation d'être aussi fou que lui. Dommage, j'aurais pu être tellement mythique.

Je n'avais pas vu l'incident avec Nelly et même si je l'avais vu j'en aurais strictement rien eu à faire. Je ne la connaissais que très peu, ça concernait aussi Frei que je ne portais pas dans mon cœur donc voila. Par contre voir Matt arriver en Batman promettait que la soirée parte en vrille. En plus cet enfoiré se permit de boire dans mon verre....mais quel dommage que je n'ai pas mis de laxatifs dans ce verre...Du coup je décidais de jeter le verre...hors de question que je partage ses potentiels microbes.

C'est là que Mike nous fit une arrivée ...à la Mike , en faisant une gaffe. Je me décalais pour le laisser se gauffrer par terre..ah ben oui vous n'allez pas croire que le Joker allait faire une bonne action? Malheureusement il se rattrapa à BatMattou et tenta de nous vendre ses potions. Oui alors là même pas en rêve car je savais à quel point il pouvait être tordu et depuis l'incident sur Frozen je me méfiais de tout ce qu'Isia ou Mike me demandait de boire.

Ce qui me fit bien rire, fut la réaction de Matt en voyant Pedge en reine des glaces ou neige, en fait j'en savais foutre rien. Je m'approchais de Matt et lui mit sur le bras sur les épaules.

" Hey la chauve souris fait attention, tu as un filet de bave...ça ne se fait devant des femmes. Je me retournais vers Pedge et Isia. "Veuillez excuser mon ami volant, il ne sait pas se tenir devant des femmes."

J'essayais de bouger comme le Joker mais ça n'était pas naturel pour moi. Kalash vient sentir de la truffe les potions que tenaient Mike. Ah super chien avait flairé l'arnaque? héhé. Ahhh pas con ça Matt de faire chanter notre Reine des Neiges. Je me retournais vers le lieu d’où provenait la musique. J'y allais et je prenais d'autorité le micro. Matt venait d'hisser Elsa sur ses épaules pour bien la mettre en valeur pour que tout le monde la voit chanter...En revenant je lui fourais le micro dans les mains.

"Je doute que vous chantiez aussi bien que mon canari enragé des îles, votre majesté...mais après tout c'est Halloween nous ne sommes pas à une horreur prêt."

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9073
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Mar 31 Oct - 14:01

« C’est à cause de ton immonde odeur. »

Joker, Harley et Batman en train de discuter, sans même se taper dessus et bras sur les épaules. Il y avait de quoi faire de belles photos pour immortaliser le moment. C’était de l’inédit. Personne lisant les comics n’avaient déjà vu ça. Après tous les supervilains et héros venaient de trouver un terrain d’entente. Ils avaient tous la sombre intention de faire chanter la Reine des Glaces. Profitant de la proximité soudaine des deux autres, il put leur délivrer quelques mots tout en observant sa proie des yeux.

« Il est temps d’y remédier »


Pas la peine d’échanger, chacun se trouva un rôle à la mesure de son personnage. Le joker se chargeait de récupérer le micro, Harley de l’occuper en parlant maquillage, bigoudis et autres tandis que lui était chargé de la mise en valeur. Batmattou se détourna des autres faisant semblant de se diriger vers le buffet.

Vu l’ogre qu’il était ce n’était pas très étonnant. Il avait même bien faim mais ce ne serait pas pour tout de suite. Il parvint à se placer dans le dos des demoiselles. Joker avait bien fait son boulot, le voilà sur le retour. Queen la gardait toujours bien occupé. Il était temps pour lui de prouver que les muscles du déguisement n’étaient pas que des faux. Il se baissa faisant semblant de remettre en place sa botte. Le signal d’Harley fut donné. Ses mains se refermèrent sur la taille de la Reine des Neiges la soulevant de quelques centimètres lui permettant d’insérer la tête entre ses cuisses. L’instant d’après, il se remit sur ses pieds, Elsa désormais sur ses épaules.

« Plus le choix maintenant, faut chanter ! »


_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 48
Norah Ayoun
Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Mar 31 Oct - 14:13

DES BONBONS OU UN SORT !
Une soirée Halloween ? pourquoi pas. Bon faut dire que ce n'est pas vraiment un truc que j'ai l'habitude de faire. Je suis juive et Halloween n'est pas quelque chose de courant. Au contraire, ça a plus l'air d'être un rituel satanique aux yeux des ancêtres mais comme je dis, il faut vivre avec son temps. Et puis comme je ne connais pas encore trop de monde, je vais aller y faire un tour et peut-être que ça aidera un peu ma vie sociale qui est actuellement au point mort. Forcément, en passant le plus clair de mon temps dans mon bureau, à lire et à étudier, j'ai très peu de place pour me faire des ami(e)s. C'est donc bien décidée de remédier à cette situation que j'ai accepté l'invitation envoyée par mail. Bon par contre, niveau déguisement, l'inspiration et moi ça fait deux... et je ne me vois pas débarquer avec la panoplie d'Indiana Jones quoi que ça aurait pu avoir son charme. Tant pis, je me contenterai de la tenue de Wonder Woman. Heureusement qu'ils ont fait venir de quoi par le Dédale. Parce-que si ça avait été pour me déguiser en Eve, laissez tomber.

Debout devant le miroir, je réajuste la tenue et je souris en prenant la pose, mes deux bras croisés devant le visage, en mode "Guerrière amazone". J'aime bien Wonder Woman, je trouve qu'elle n'a rien à envier à tout ces super héro masculins et surtout, elle ne se laisse pas faire,
chose que j'apprécie tout particulièrement. Je passe un dernier coup de brosse dans mes cheveux lâches, ça fait tellement longtemps que je ne les ai pas détachés. En même temps,
vu leur longueur, ce n'est pas vraiment simple de travailler. Je rajoute la dernière touche, la couronne de la princesse. Hop ! Je suis prête. Bon ouais j'ai pas vraiment le même physique de l'amazone, elle doit faire une bonne tête de plus que moi déjà mais ça me va.

C'est donc en mode Princesse de Themyscira que je quitte mes quartiers pour rejoindre le lieu de la petite sauterie. J'ai hâte de voir les déguisements choisis. Cela promet du grand spectacle.
Il ne me faut pas très longtemps pour arriver sur les lieux et force est de constater que l'invitation a eu du succès. Il y a déjà pas mal de monde dans la pièce et je remarque, avec une pointe d'amusement, qu'il y a beaucoup de personnages de l'univers des super héros. Au moins je ne me sentirais pas seule. Je souris aux gens que je croise et je m'approche du buffet pour aller me prendre quelque chose à boire et à grignoter. Maintenant, va falloir que j'essaye de reconnaître les personnes que je connais et ça, ce n'est pas une mince affaire.

EXORDIUM.

_________________
Qui n'augmente pas sa connaissance l'amoindrit
©crack in time


Dernière édition par Norah Ayoun le Sam 4 Nov - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 09/11/2014
√ Age : 34
√ Messages : 1081
√ Localisation : Atlantis

Pedge Allen
Dossier Top Secret
√ Age: 33 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Mer 1 Nov - 11:18
Des bonbons ou un sort !Date 31/10/2017 en soirée


« Non, mais je ne compte pas chanter », fit Pedge en écho à Isia et Matt qui parlaient comme-ci elle n’était pas là. Elle trouvait déjà l’idée d’Howkins mauvaise, mais maintenant, elle lui en voulait clairement. Pourquoi s’était-elle laissée entrainer là-dedans, et surtout avec ce costume ridicule ?? Venant de Matt, les petites plaisanteries n’étaient pas surprenantes. Il cherchait toujours un moyen de l’emmerder de toute façon. C’est le moment que choisi Mike Femens, déguisé en sorcier, pour venir percuter Matt un peu maladroitement. Il fit mine de rien, en proposant ses potions. Elle refusa poliment.

Il n’empêche que le coup de Trafalgar, elle ne l’avait pas vu arriver. Pedge était occupée par Isia, qui jouait son rôle à merveille, et qui ne parlait pas de maquillage, bigoudis et autres comme Batmattou pouvait se le figurer. Elle n’avait vu aucun signe de connivence entre les super vilains et le superhéros et elle fut donc surprise de sentir quelqu’un passer par derrière elle pour la soulever de terre afin de la jucher sur ses épaules. Elle n’eut pas le temps de réagir, si ce n’était de faire les gros yeux à Isia en ouvrant la bouche de surprise, qu’elle se retrouva avec la tête de Batman entre les cuisses, la robe outrageusement remontée sur ses jambes pour lui permettre de la porter sur ses épaules.

« Matt, qu’est-ce que tu fais bordel ? », maugréa-t-elle entre ses dents en s’accrochant à lui pour ne pas tomber à la renverse comme une conne. S’il y avait bien quelque chose qu’elle détestait, c’était de se taper l’affiche, et il était clairement entrain de lui faire subir. Quand elle vit arriver le Joker avec son micro, tout s’éclaira. Les petits malins voulaient clairement la faire chanter. Elle n’eut même pas le temps de dire ouf qu’elle se retrouva avec le micro dans les mains. De son autre main, elle s’assurait au niveau du cou du ranger. Il était capable de baller en arrière cet abruti. « Aller c’est bon, pose moi Eversman », fit-elle menaçante en se penchant vers l’avant pour peser sur sa nuque. Dans une autre tenue, elle aurait pu se laisser tomber en arrière en s’enroulant sur lui pour les propulser tous les deux au sol, mais dans une salle bondée, et en robe, elle ne se risqua même pas à essayer. Elle fusilla Alek du regard, ne comptant pas chanter même pour se comparer à son canari enragé des îles.

Bon s’ils voulaient jouer… Pedge allait jouer. Ce n’était pas la dernière quand il fallait faire des conneries, et son air pince sans rire laissait penser qu’elle était psychorigide tout le temps. C’était vrai, elle devait le reconnaître, mais là, elle savait qu’elle ne pourrait rien tirer de cette situation sans la retourner à son avantage. Elle mit le micro devant sa bouche.

« Bonsoir… », hasarda-t-elle. Elle reprit un peu d’assurance, se redressant sur les épaules de Batmattou. Elle devait jouer le jeu, et heureusement qu’elle était maquillée, sinon tout le monde aurait pu constater sa gêne par le biais des rougeurs qu’elle était en train de chopper aux joues. En temps normal, elle n’avait pas de problème à s’exprimer devant des gens, mais là, fallait reconnaître que c’était différent. Elle n’était pas dans son élément, elle était costumée, et tout le monde ne voyait qu’elle juchée sur le dos de Batman. Elle prit une inspiration pour se donner de la contenance, la contenance de la reine des Glaces, ce qui pouvait laisser penser qu'elle allait chanter.

« Batman veut lancer un défilé costumé et il me propose, tout naturellement, comme reine du jury. Je cherche deux volontaires pour arbitrer avec moi, et tous les participants peuvent s’échauffer pour coller à leur rôle respectif. »

Et PAN les supervilains pas beaux !

©️ 2981 12289 0

_________________
#a1931c
DC :Erin Steele & Teshara Lays
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 22/01/2016
√ Age : 45
√ Messages : 824
√ Localisation : dans la galaxie Pégase

Aiden Ford
Dossier Top Secret
√ Age: 27 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Inoculation
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Mer 1 Nov - 12:47
Je veux bien faire des efforts pour me socialiser après trois longues années en solitaire ! Tout essayer de bien analyser chez les comportements d'autrui pour bien faire la différence avec mes délires de parano, mais là, franchement ! Ils se sont donnés le mot ! Des super-héros !? Des putains de super-héros !? Ou alors des personnages comme la reine des neiges, des clown ou des vampires ! Même Femens est venu, bon lui, il se prend pour Harry Potter on dirait. Cette soirée est comme les autres où j'ai osé venir : On me laisse dans mon coin ! Oh, Avalon est venue me saluer, normal pour l'organisatrice ! Mais quand Thor Sheppard et Loki Hoffman sont arrivés et bien pas un bonjour, pas une remarque ! Puis Bricks est venue faire sa crise de jalousie, Le Joker et Harley Quin les ont suivis, puis Green Arrow, Frei la vampire qui observait dans son coin, se décida à lui causer. La reine des neiges vue son attitude, sacrifiait a ses obligations sociales, le moins possible, je suis pas étonné que ce soit Allen qui joue ce rôle. Soudain un projectile tombe dans la salle : des fumigènes ! Je me raidis, craignant une attaque, peut-être des geniis ! Mais c'est Bat-Eversman qui fit son apparition pour lancer ses batarangs sur ses ennemis intimes que sont le couple Joker/Harley.

Un échange de banalités et arrive une tornade noire à chapeau pointu : Mike Femens ! Himself ! Et qui se vautre dans sa cape forcément ! Il a des potions bizarres qu'il espère faire boire aux gens. Le naïf ! Après toutes les affaires d'empoisonnement divers de nos missions ? S'il veut s'amuser, il devra les boire lui-même ses potions ! Et maintenant Wonder-Woman ! Voilà au moins un personnage mal considéré et qui n'a pas la place qu'il mérite. N'empêche c'est encore du super ! Et on me fais chier parce que je kiffe trop mon nouvel état ? Les jaloux ! Mais Nelly Bricks est en train de chevaucher la Momie ! Mais c'est Woolsey ! Si on lui passe ça, c'est sûr que pour lui faire admettre la discipline militaire c'est mal barré !

Bon, du calme ! Ils ne ce sont pas donné le mot ! Penses que c'est la pop-culture ! Du pur hasard et du bon boulot de la Warner et de Disney ! Un complot se monte pour faire chanter Allen ! Pas certain que ce soit le genre de la reine des neiges ! Effectivement après avoir gueulée pour n'obtenir aucune réponse, elle semble jouer le jeu mais annonce avoir été choisie pour être l'arbitre des élégances. Comme elle demanda un autre volontaire pour l'assister, je lèves la main et m'avance :

" Moi ! J'ai même la musique sur laquelle défileront les candidats !"

Je branche mon smartphone sur la chanson numero un de mon répertoire spécial Halloween !

https://www.youtube.com/watch?v=SOFCQ2bfmHw

" Allez les champions ! A vos choré pour le Monster Mash !"

J'ai l'impression que ça va pas être triste !

_________________
Aiden Ford Theme:
 





Médailles:
 


DC : Herakles Coeur de Thaïr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 127
Natasha Avalon
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Mer 1 Nov - 21:30
John semblait avoir le diable au corps et il mettait une énergie folle à lui faire exécuter un tas de mouvements de danse invraisemblables, la faisant virevolter, sauter, la portant parfois... Si Natasha avait commencé à danser avec un certain sérieux, elle était maintenant complètement hilare.

- Avoue-le, tu t'es fait sporer par un champignon avant de venir ! Lança-t-elle en riant.

***

John était littéralement à fond… Il s’éclatait comme un fou et se fichait bien des avis, ils étaient là pour faire la fête non de dieu ! Il ricana à la remarque de Natasha.
« Exactement ! Et après on ira construire une cabane en bonbon !

***

Natasha lui lança un regard taquin.

-Ne me tente pas, je pourrai te prendre au sérieux ! Rétorqua-t-elle en commençant à éprouver quelques difficultés à retrouver son souffle après tous ces efforts. Son super-soldat ne respirait jamais ou bien ?

***

« Chiche !  » Il commençait à être fatigué aussi. À force de faire l’idiot il avait chaud.

***

-Avec du pain d'épice ! Et on capturera les petits atlantes qui viendront picorer pour les dévorer !

Elle commença à ralentir le rythme, ça devenait dur à suivre. En tout ça faisait plaisir de voir que les gens suivaient sur la piste ! John avait eu une bonne idée. Tout à coup, il y eu une explosion de fumée accompagnée de l'entrée fracassante de Batman.

-Hahaha, trop génial !

Les gens s'étaient donnés à fond avec leur costume, elle ne regrettait pas de s'être donné du mal pour organiser cette soirée.

***

« ça c’est une idée !  »

L’arrivé d’un Batman, le fit arrêter de danser et il applaudit, rejoins par d’autre danseur. Faut dire que cette entrée méritait d’être souligner avec les honneurs !

« Ouai ! Ce Batman envoie ! Tu veux lui souhaiter la bienvenue, on ou l’invite dans notre cabane ?  » Sous-entendu, qu’ils pouvaient arrêter de danser.

***

-Je ne suis pas contre une pause ! Il fait chaud non ? Demanda-t-elle en s'éventant avec la main.

Elle avait les joues toutes rouges à force de sauter partout. Et puis il ne faisait pas froid dans le bar avec tout ce monde. Ses yeux parcoururent la foule, curieuse d'identifier des visages derrières ces nombreux costumes. Elle tiqua légèrement en reconnaissant quelqu'un avant de se détourner l'air de rien, faisant celle qui ne l'avait pas vu, pour reporter son attention sur John.

-Tu m'offre un verre ?

***

« J’ai chaud aussi et faut pas que je laisse mon marteau trop longtemps seul, sinon il est jaloux. » Dit-il d’un air taquin.

Il avait quelques perles sur son front.

« Jus de citrouille soft ou jus de mandragore ?  » Dit-il parfaitement enclin à lui servir un verre. Le siens avec le dessin de Thor au feutre était à côté de son marteau du la table. Il fit un signe de tête à Mélusine, pour qu’elle vienne. Et lui servit un verre de boisson de son choix, se servant de la citrouille pour goûter.

***

-Mandragore bien sûr !

Dan s'était surpassé pour créer des cocktails sur mesure afin d'honorer le thème de la soirée. Un coup d'œil lui apprit qu'il croulait d'ailleurs sous les commandes : les gens avaient soif et consommaient. La kiné se sentit légèrement coupable de l'avoir abandonné pour s'amuser. S'il lui faisait une remarque, elle prétexterait s'être faite kidnappée par un ancien dieu nordique qui s'était fait sporé la tronche par un champignon et qui voulait maintenant la forcer à fabriquer une maison en bonbons... wait, comment ça l'excuse n'était pas crédible ? Arf ! Au moins, pendant qu'elle était avec John, Will ne venait pas l'aborder. Ca faisait près de deux mois qu'il lui courrait après et elle ne savait plus comment s'en dépêtrer. Un bref coup d'œil lui apprit que l'ingénieur était en train de reluquer une blondinette en cosplay de Harley Quinn... Intérieurement, Natasha cria victoire. Elle allait peut-être enfin avoir la paix ! Ouiiiiiiiii !

***

John lui servit donc le jus demandé.

« Et voilà Mélusine ! Tu as vu tu as ton homonyme de sorcellerie qui vient d’arriver » fit-il en donna un coup de tête en direction du mage noir a potion.

***

-Merci. Tu vas aussi l'inviter à danser ? Demanda-t-elle malicieusement.

***

  « Non, je suis trop fatigué. » fit-il en pouffant un peu.

***

-Ton sorcier est trop barbue c'est ça ? Plaisanta-t-elle.

***

  « Le mage noir oui.. j’aime pas quand sa pique  »

***

Alors que Natasha s'apprêtait à renvoyer une énième plaisanterie à John (il fallait croire qu'ils ne savaient plus communiquer que comme ça), il y eu soudain un mouvement de foule et des gens s'écartèrent pour laisser de l'espace autour de Batman qui avait hissé un cosplay de la reine magicienne du deuxième opus de Blanche-Neige (si ses souvenirs étaient exactes) sur son dos. Elle écouta la belle s'exprimer au micro en proposant un défilé costumé. Ah bah justement, elle qui voulait organiser une élection du plus beau costume, ça tombait bien ! Si les invités se mettaient à faire l'animation à sa place elle allait pouvoir profiter de la soirée sans trop se tracasser, cool ! D'ailleurs, Ford se précipita pour se proposer comme membre du jury.

-Tu veux y aller ? Demanda-t-elle à John en sirotant son cocktail.

***

"Allez soyons fou". Il tendit son bras à la belle.

***

-Il ne manque qu'un seul jury... on compte tous les deux pour un demi?

***

[mediumTurquoise] "Ah mais je compte bien faire mon Thor pour le principe ! J'ai toujours rêvé d'être un dieu !! Tu seras mon jury d'honneur". [/color]  Il lui sourit en prenant son marteau. [mediumTurquoise] Va faire ta maîtresse de cérémonie avant qu'on pique ta place" [/color].

***

-Ah, dans ce cas ! Elle fit une courbetteÔ seigneur à la blonde chevelure, votre prestation a intérêt à être divinement réussie si vous ne voulez pas que je vous jette un sort !

Elle posa la main sur son bras et lança un regard curieux au marteau.

-Jolie ! Dit-elle en l'entrainant vers le groupe de super héros. Nous on est volontaires !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 827
√ Localisation : Le plus souvent à l'infirmerie

Alek Hamilton
Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Jeu 2 Nov - 19:45
Notre Reine ne semblait pas encline à vouloir pousser la chansonnette. Mais pourquoi dont? C'était une soirée pour s'amuser, se détendre. On ne dirait pas après que c'est Pedge Allen qui a chanté mais la Reine des Glaces ou des Neiges. J'étais persuadé qu'elle pouvait nous enchanter avec sa voix, et dans le cas contraire on la baillonerait. C'est vrai pourquoi s'embêter avec des considérations humaines? BatMattou qui était aussi fin qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine dans son comportement envers Allen, avait fait sa part du travail et l'avait juché sur ses épaules.

C'était parfait, la soirée allait enfin pouvoir s'animer un peu. Isia Harley était calme et ça me filait la frousse. Normalement elle était censée être encore plus folle que moi. Bon tant qu'elle décidait pas de faire du poldance avec un des piliers du bar ça pouvait aller. Mais revenons en à notre Castafiore d'un soir. Elle allait chanter oui ou non? J'aurais été le vrai Joker je lui aurait collé une balle entre les deux yeux car je n'aimais pas attendre...ça aurait mis un peu de couleur sur son costume.

Au lieu de chanter elle décida de faire son intéressante en proclament l'organisation d'un concours. Là normalement la chauve souris aurait du la faire tomber de ses épaules s'il était pas un peu beaucoup perturbé par la demoiselle. Du coup de l’œil je vis arriver Wonder Woman..ahh bon choix de costume c'était justement le film que je regardais avant que Blondie vienne m'interrompre avec une brutalité inhumaine.

Alors que je décidais d'aller saluer cette super héroïne avec les honneurs qui lui revenait. Je vis un participant déguisé en je sais pas quoi sortir un smartphone et mettre de la musique de merde. Non non non le Joker n'était pas d'accord. Je m'approchais de lui l'air pas aimable du tout.

" Vous ne devez pas être un génie vous non? Vous entendez ce fond sonore, ça s'appelle de la musique, il n'est donc pas nécessaire d'en rajouter surtout quand c'est celle que feu ma grand mère devait écouter quand elle allait au bal. Alors soyez gentil laissez les adultes s'occuper de la musique et prenez votre rôle de juré ou plus surement de concurrent."

Je le laissais là où il était pour aller m'approcher de WonderWoman. Bon je devais faire un peu peur mais je pense qu'elle allait vitre me reconnaître. Des hommes avec des yeux bleus comme les miens il n'y en avait pas beaucoup sur la cité.

" Diana Prince nous fait l'immense honneur de venir s'amuser avec nous....voulez-vous rejoindre notre justice league? "

Et encore une fois WonderWoman était joué par une Israélienne, le clin d’œil était marrant.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9073
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Ven 3 Nov - 18:15

« Non non, tu es bien là. » répondit-il aux menaces de la Reine des glaces tout en renforçant sa prise sur ses jambes pour s’assurer qu’elle se basculerait pas en arrière. Pedge tenta à plusieurs reprises de lui crever les yeux, à moins que ce ne soit simplement pour assurer sa prise au niveau de son menton. Il faut dire qu’avec tous les froufrous de la robe, ce n’était pas bien évident. Il n’y voyait plus grand-chose. Apercevoir Pedge avec le rouge au visage lui suffit. Elle tenta bien de le tuer d’un regard mais malheureusement pour la soldate, elle ne possédait pas encore de yeux revolver. Il y eut une vague tentative de rébellion de sa part qui fut rapidement maté en la forçant à rester en place. Le piège se refermait autour d’elle. Pedge prit la parole, sa voix résonnant dans la pièce. Matt échangea un grand sourire avec le Joker, ravi de leur supercherie. Bientôt elle chanterait… ou pas… L’autre annonça un défilé costumé.

« Hey ! C’est pas ce qu’on avait dit ! » dit-il en haussant les épaules histoire de lui faire sentir son mécontentement. Trop tard ! Les autres étaient tombés dans le panneau, gueulant leur contentement et voilà déjà que certains se nommaient déjà membres du jury. Non mais c’était pas ce qui était prévu. Impossible pour lui de faire quoique ce soit à part envoyer valser sa cavalière. Ce fut très tentant mais il ne lui voulait pas encore assez pour faire en sorte qu’elle se fracasse le crâne. Pas le temps d’échanger avec le Joker pour trouver une solution, ce dernier s’était éloigné pour régler des problèmes de musique. L’instant d’après, le DJ de la soirée avait monté le son diffusant joyeuse et dynamique permettant la mise en place du défilé. Les gens s’écartaient pour laisser une place au centre la pièce pour que les concurrents soient bien mis en valeur.

Non mais c’était trop facile ça. Pedge s’en sortait beaucoup trop bien et en plus continuait d’être mise en valeur sur ses épaules ! Ne manquait plus qu’elle décide de défiler, lui en guise de cheval. Matt chercha un moyen de retourner la situation à son avantage. Il s’amusa à bouger les épaules, ôtant ses mains d’elle quelques instants pour faire quelques mouvements tout en dansant sur la musique. Hop un petit tour sur lui-même et sans les mains. A son tour de la déstabiliser un peu et de contrecarrer ses plans ! La miss s’accrocha de plus belle.

« Tu es sûre que tu ne veux pas chanter, Pedge ? »
« Sans façon. »

Ok, c’était donc parti pour une nouvelle chorégraphie avec des mouvements totalement inventés dans le seul but d’embêter sa partenaire.

« Tu fais un bon cheval, y a plus qu'à te dresser. »
« Y a plus qu’à te trouver une cravache ! » répliqua-t-il avant de se trémousser un peu plus agitant bien les épaules.
« Je savais que tu avais des délires sado maso, mais je n'ai pas besoin de cravache. Je veux que tu danses, tu le fais. », répliqua-t-elle taquine, renversant la situation à son avantage même si elle ne rêvait que descendre de là.

« Bon j’arrête alors. Je vais quand même pas te faire plaisir ». Il cessa de danser mais ne laissa pas descendre pour autant, blouqnat toujours ses jambes. Le Ranger opta pour une autre technique, continuait tranquillement la fête en faisant comme si de rien n’était. Difficile pour autant de l’ignorer, le poids sur les épaules était bien là. La Reine des Glaces ne portait pas son nom pour rien, une belle armoire tiens ! ( ;-) Batmattou se fraya un passage jusqu’au bar où il se fit servir une boisson.

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 48
Norah Ayoun
Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Sam 4 Nov - 16:20

DES BONBONS OU UN SORT !
Autour de moi c'est l’effervescence. Les gens chantent, s'amusent, discutent et sont heureux. Je crois que si ma mère me voyait dans cette situation, elle ne manquerait pas de me faire savoir à quel point elle est amusée par ce tableau. Faut dire que je n'ai pas vraiment eu pour habitude de passer du temps avec mes amis, d'aller en soirée etc... En fait, je crois que les amis que j'ai eu dans ma vie se comptent sur les doigts d'une main. A part les collègues de travail, on ne peut pas vraiment dire que j'ai une vie sociale des plus remplies. Enfin bref, je m'en contente et ça me va pour le moment donc pourquoi vouloir à tout prix faire changer les choses. Je porte mon verre de jus de fruits aux lèvres alors que des rires se font entendre un peu plus loin. Je ne comprend pas tellement ce qu'il se passe mais apparemment, une histoire de chanson ratée ou quelque chose dans ce style.

Je quitte le buffet pour aller me caler contre un mur, toujours en observatrice. Une musique que je ne connais pas se met en route et je souris. Un goût très particulier en tout cas... Il a confiance de mettre quelque chose qui ne plaît peut être pas à tout le monde. Je croise les bras et j'observe ce qui se déroule sous mes yeux. Je suis en pleine observation lorsque quelqu'un s'approche de moi sans prévenir. Je sursaute alors que le Joker s'adresse à moi. Il ne me faut pas longtemps pour reconnaître Alek. Enfin reconnaître est un bien grand mot. Je lui souris alors qu'il me propose de rejoindre la Justice league. Je plisse les yeux et je crois les bras, l'air songeur.

"Et j'ai quoi en échange ?"

Je lui donne un coup dans l'épaule, amusée. Et je lui attrape le bras avant de l'entraîner.

"Allez Mr J montre moi ta Justice league."

EXORDIUM.

_________________
Qui n'augmente pas sa connaissance l'amoindrit
©crack in time


Dernière édition par Norah Ayoun le Dim 5 Nov - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 827
√ Localisation : Le plus souvent à l'infirmerie

Alek Hamilton
Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Dim 5 Nov - 15:51
Comment ça avoir quoi en échange? Non mais déjà moi gentil gentleman je lui proposait de rejoindre le meilleur groupe face à la Marvel team constitué par Thor et Loki et elle me demandait ce qu'elle pouvait avoir en échange? Décidément les Wonder Woman n'étaient vraiment pas des femmes faciles à comprendre. En même temps le jour où une femme sera facile à comprendre je me teindrais en blond je crois.

-"Vous aurez l'immense honneur de faire partie d'une équipé composée de gens déséquilibrés mentalement." Je me penchais vers elle pour lui parler comme un secret à garder." Le pire est la chauve souris...mais on ne lui dit pas pour lui faire plaisir."

Elle me prit le bras et je marchais pour rejoindre les autres. De loin je vis que Batman était encore en train de se chamailler avec la Reine des Glaces. Je ne sais pas comment ça allait se terminer entres ceux deux là pour la soirée mais tant qu'ils n'en venaient pas aux mains ça irait. Je cherchais des yeux ma foldingue préférée...elle était passée où encore la tornade? Bon tant pis je n'allais pas lui courir après.

"Demande à Monsieur J ce que tu veux, il peut te l'avoir s'il en a envie."

On arriva devant Batman. Tiens super chien avait aussi disparu....bah tiens, Blondie pas là, le chien aussi. Il allait falloir que je précise les termes de notre garde alternée je pense. Donc il n'y avait que Batman pour représenter la justice League...nous vla bien tiens.

"Alors là je n'avais pas prévu que nous allions perdre Superman et Harley Quinn...il ne nous reste que Batman, qui sert de cheval pour la Reine des Glaces. Que c'est triste de voir un homme pareil réduit à faire le jouet."

Les concurrents pour le concours de déguisements étaient nombreux. Moi ça ne m’intéressais pas. J'avais jamais été fan des concours pour savoir qui était le plus beau et puis j'avais soif et faim. Depuis que j'étais arrivé ici je n'avais pas eu le temps de boire ne serait ce qu'un seul verre. Et encore moins manger.

Je lâchais le bras de WonderWoman pour pouvoir aller vers le buffet et le bar. Je ne pris pas d'alcool parce que je n'avais pas trop envie de me mettre la tête à l'envers. Je piquais aussi beaucoup de petits fours oui j'avais une faim de loup. Une fois mon estomac de méchant bien rempli, je regardais autour de moi.

Mouais là il était temps pour le Joker de tirer sa révérence. Je commençais à ne plus supporter ce maquillage blanc et encore moins le vert sur mes cheveux. Sur Terre j'aurais gardé le vert, voir mieux j'aurais fait une vraie couleur mais là non je n'aimas pas.

"Avant de venir à la fête j'étais en train de regarder le dernier WonderWoman, ça te dis de venir le regarder? "

Bon avant il faudrait que j'aille me doucher mais ça se ferait vite, fallait que j'enlève vraiment ce blanc et ce vert et pour ça vive les grandes eaux.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatarInfos√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 48
Norah Ayoun
Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Dim 5 Nov - 16:16

DES BONBONS OU UN SORT !
Bras dessus, bras dessous, Mr J. et moi partons à la recherche du reste de l'équipe de super héros. Sauf que apparemment, il ne reste pas grand monde dans cette équipe et à part Batman qui sert de monture à la Reine des Neiges, aucun autre héros à l'horizon. Alek me fait un petit topo de la situation psychologique des membres de la ligue et je ne peux pas m'empêcher de rire. Décidément, cette équipe est pleine de surprise. Se rendant compte que les trois quart de l'équipe ont déserté, Mr J se tourne vers moi et me demande si j'ai besoin de quelques choses.

"La princesse que je suis te remercie et voudrais bien quelque chose à boire."

Je lui souris et mes yeux se posent sur le défilé de personnes déguisées qui se prépare. On me demande si je veux y participer, je refuse poliment. On ne dirait pas comme ça, mais je suis quelqu'un de timide et m'exposer dans cette tenue aurait pour résultat de me mettre dans un état de gène très prononcé. Et croyez moi, ce n'est ni le moment ni l'endroit pour faire la coincée. Alek revient avec un verre de jus de fruits rouges. Je le remercie et je bois une gorgée pendant qu'il déplore le nouveau rôle du justicier de la nuit. Je souris et je lui répond en haussant les épaules.

"On va tous devoir se recycler un jour ou l'autre tu sais. Il a juste pris de l'avance."

A son tour, Alek va faire le plein de munitions. Amusée, je souris alors que je le vois faire le plein de petits fours. Je jette un rapide coup d'oeil à ma montre et je me rend compte que je suis ici depuis un bon moment maintenant et que j'ai une pile de dossiers qui m'attend dans mon bureau. Alors que je m'apprête à lui dire au revoir, Alek revient vers moi et me propose d'aller regarder Wonder Woman avec lui. Je réfléchis quelques secondes avant de lui répondre par l'affirmative. Tant pis pour les dossiers ça fait tellement longtemps que je n'ai pas passé une soirée comme ça. Cependant, je lui fais savoir qu'avant, je veux me prendre une douche et me changer. Nous voilà donc partis et juste avant de quitter le bar, je fais à mon tour le plein de petits fours que nous allons pouvoir manger devant le film.

EXORDIUM.

_________________
Qui n'augmente pas sa connaissance l'amoindrit
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Age : 30
√ Messages : 780
√ Localisation : Atlantis

Erin Steele
Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Mar 7 Nov - 13:55
Des bonbons ou un sort !



Elle n’aimait pas quand il la faisait basculer en arrière de la sorte. Quoique si. Enfin, elle ne savait pas, mais à chaque fois, elle avait cette sensation dans le ventre, cette montée d’adrénaline qu’on pouvait ressentir en prenant une bosse en voiture en étant sur la place passager. « Non, on ne rivalise pas avec, mais la tentation de se bruler les ailes est importante », répondit-elle dans le même murmure en accrochant son regard, sous son masque censé voiler ses traits en partie, contente qu’il la relève. Il ne l’aurait pas laisser tomber de toute façon, elle le savait.
« Et la plus agréable des brûlures » Dit-il d’un air suave.
« Catwoman attendra de voir ça… », répondit-elle avec sensualité.
« Elle verra » Conclut-il… la soirée allait être mouvementé pour certain. La faute au cuir ça, à toujours donner un coté “grr” alléchant.

Forcément, Richard ne fit pas illusion longtemps, surtout auprès d’Alexander qui était un fin observateur. Erin s’amusait de voir que le DA essayait de donner le change. Cette réclamation sur le manque de PQ fit rigoler la jeune femme, de même que son comparse de la CIS. Il était vrai que le stock en avait pris un coup, mais s’il n’y avait pas de contamination par un virus ou une bactérie qui donnait la chiasse, ça ne devrait pas trop poser de problème ! Batman tenta de dépouiller la momie et ne réussit qu’à lui faire un trou au niveau du postérieur. Cela amusa d’autant plus Erin qui espérait bien que chacun allait vouloir tirer sur un bout de bandelette. Ça promettait d’être marrant quand on s’apercevrait que c’était Woolsey en personne.

« Va donc », fit Erin comme-ci elle lui donnait son autorisation de courir après Batman.

Le temps qu’il revienne, Erin fit un nouveau tour du lieu. C’était bien décoré, et il y avait du monde. L’ambiance était sympa, et les costumes étaient dans l’ensemble plutôt réussi. Alexander ne mit pas longtemps à revenir vers les deux cadres, leur donnant des verres qu’il stylisa afin de les personnaliser et d’en identifier le propriétaire. « Je vais éviter de faire un câlin à Isia alors… Ou peut-être que je vais faire exprès de lui en faire un. Elle serait tellement d’accord ! », fit Erin espiègle, avant de goûter à ce jus de citrouille. Ce n’était pas mal.
« Le pire oui… Elle adore tes câlins ! » répondit l’homme. Elle lui fit un sourire entendu et mutin.

Loki s’éclipsa une nouvelle fois pour aller chercher un petit clown malheureux. Alala Alexander et son caractère de Saint Bernard. Elle ne le referait plus maintenant.

« Vous voyez que ce n’est pas désagréable comme soirée », fit Erin à Richard, constatant qu’il avait perdu une bonne partie de son costume sur le postérieur. Ce dernier lui répondit, non sans avoir prit une bonne gorgée de jus de citrouille.
« Oui, tant que personne ne se met dans l’idée de me faire danser. », fit-il avec un sourire.
« Ne me donnez pas de mauvaise idée Richard. », répondit une Erin amusée, qui ne se voyait pas du tout danser avec son patron.
« Au contraire, au contraire », répondit ce dernier. Il ne vit pas arriver Alexander avec son clown qu’il percha sur le dos de Woolsey. C’était Nelly Bricks, méconnaissable avec son déguisement, mais sa voix ne trompait personne. Cette dernière s’en donna à cœur joie en invectivant la momie pour qu’elle charge, avant d’avouer qu’elle plaisantait en identifiant très bien sur qui elle était. Heureusement, Richard était une bonne patte, et même s’il avait son caractère, il possédait pas mal d’autodérision et il ne prit pas la mouche.

« Catwoman reçoit une communication. », fit Erin en faisant un clin d’œil à Alexander, qui taquinait Richard. En effet, on lui parlait dans la radio, et elle s’éloigna un peu des enceintes pour demander que l’on répète, alors que la Reine de Glaces juchée sur le dos de Batman demandait des candidats pour un défilé.

Quand elle revint vers Alexander et Richard, elle avait retiré son masque de ses yeux. « Il y a un problème en zone médicale avec des athosiens. La petite sauterie est finie pour nous trois, et j’ai bien peur de devoir emmener Isia avec nous, Carson est en pleine opération au bloc et il n’est pas disponible. » Elle avait la mine défaite, ne pensant pas une seconde qu’elle allait débouler dans la zone médicale en costume, accompagné d’une momie à moitié défroquée, d’un Loki dans toute sa splendeur, et d’une Harley Quinn mirifique.
« Voilà qui est fâcheux », répondit Richard avec gravité, tout en enlevant une partie des bandelettes sur son crâne.
« Très… » Il regarda la petite fête… et soupira « Dommage elle était trè bien cette fête… Allons remercier l’hôtesse de cérémonie puis filons. »
Richard hocha la tête, tout en regardant Nelly « Navré petit clowns, vous me retirez la suite de mes bandelettes un autre jour »… Et en marchant, la suite du costume se déchira, puisque Nelly l’avait accroché à une table. Richard se retrouva en tenu d’Indiana Jones ! Bien entendu Alexander pouffa un peu et fit un clin d’oeil à Nelly, après lui avoir tendu la main, pour taper dedans.
« A bientôt pequeño payaso »
« Vous êtes décidément pleins de ressources Richard. ». Erin était amusée par la nouvelle tenue de Woolsey, amusement augmenté par la blague de Nelly. Ils passèrent rapidement remercier Natasha Avalon qui était avec John pour sa petite fête bien sympathique, et son initiative très appréciable, et ensuite, cap sur Isia.

« Très bonne initiative mademoiselle Avalon. Malheureusement, nous devons régler un problème avec les Athosiens. Merci pour cette soirée » Dit Alexander en saluant la jeune femme avec un sourire agréable et donna un coup à l’épaule de John.
« Pas de bétise, Asgard a besoin de son roi »
« Tant que tu ne rôde pas trop près du trône … »
« Passez une bonne soirée », ajouta Erin pour conclure tout ça, reprise par Richard dans la foulée.

Ils passèrent donc prendre Isia au passage.
« Coucou ma belle. », fit Erin en abordant Isia, la reluquant dans sa tenue d’Harley Quinn dès plus parfaite. « Il paraît qu’on ne doit pas se faire de câlin sous peine d’affoler les foules. », fit la brune avec tout le sérieux du monde, tout en ouvrant ses bras en grand pour l’inviter.
Isia avisa Erin de haut en bas, en sifflant « Ah bon ? C’est bizarre comme ont dit » Fit Isia avant de se jeter dans les bras d’Erin. Délaissant ce pauvre Mike, qui était déjà tout rouge comme une tomate. « Tu es canon ! Coquine en cuir miaouu » Lui dit la belle blonde en la serrant plus fort dans ses bras. « Je crois qu’on vient de mouiller quelque caleçon et pourrie des esprits chastes là »
Erin était déjà en train de rire avec les quelques paroles d’Isia, mais sa dernière réplique la fit franchement se marrer. Elle était tellement nature. « Il va falloir qu’ils restent sur leur faim, la team Loki Momie Catwoman à besoin des services d’Harley pour sauver les athosiens. Problème médical à l’infirmerie et ça doit être quelque chose pour que nous devions nous déplacer tous les quatre. », répondit Erin plus sérieusement cette fois-ci.
« Docteur Femens. », ajouta la brune en se tournant vers le scientifique qu’elle ne connaissait pas vraiment, afin de le saluer et de ne pas le laisser pour compte alors qu’elle venait lui ravir sa belle blonde.

Isia lacha Erin et soupira en levant les yeux au ciels « Mais putain ! (en français dans le texte) ! Ils ont fait quoi encore ces primitifs ? Ils me font chier franchement ! » Elle râlait clairement.

Alexander et Richard attendaient les filles proche de l’entrée.

« Quelque chose de suffisamment important manifestement. Console toi en te disant qu’on va tous débarquer là bas bien costumé. J’en suis réjouis. », fit Erin en lui faisant un sourire. Elle savait qu’Isia était particulièrement retors avec les Athosiens.
« Ouai ma seule consolation ! Dale va faire une crise cardiaque !! » Elle jubila en sautillant ! « Dès que j’ai piquouser les Athosiens, on fini la soirée chez moi ! »
« Tu sais me parler. ». Elle fit un grand sourire à son amie avant de l’entrainer vers Loki et la momie. « En route mauvaise troupe. »
Isia passa son bras dans celui d’Erin « La prochaine fois monsieur Woolsey, vous vous mettrez en comics histoire qu’on fasse une team d’enfer ! ! »
« Je compte sur vous pour penser à me trouver un costume alors, Docteur Taylor Laurence. », répliqua Richard. Il ne lui manquait plus que le fouet.
« Vous étiez une momie très convaincante, jusqu’à un certain point. » ajouta Erin, contente qu’il se soit prêté au jeu. Les couloirs étaient vides, et cela était marrant de voir le contraste qu’il y avait entre le décor de la cité lantienne et les membres de l’expédition costumés qui se promenaient.
« Pas de problème ! Mister pingouin ! Ou mister freeze ! »
Alexander était silencieux, mais ricanait doucement à la folie douce de la Harley.

©️ 2981 12289 0

_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Sous Lieutenant Pedge Allen - Teshara Lays ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 22/01/2016
√ Age : 45
√ Messages : 824
√ Localisation : dans la galaxie Pégase

Aiden Ford
Dossier Top Secret
√ Age: 27 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Inoculation
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Mer 8 Nov - 18:49
Boum ! Les incultes frappent ! Le Joker Hamilton qui ne m'a pas reconnu ni même ce morceau de musique incontournable quand on est un américain qui adore Halloween ! On trouve cet air dans tout un tas de séries que je regardais avec ma grand-mère ! Et monsieur Tête de con il se barre avec wonder woman ! On dirait un signal ! Du coup Catwoman, Loki, Harley et la Momie Woolsey, pardon Indiana Woolsey ! Se tire leur révérence ! Chouette ! Le défilé, on dirait bien que malgré les efforts de la reine Allen des neiges, BatMattou va pouvoir la faire pousser la note ! D'ailleurs les deux sont toujours encore liés et ne semblent pas décidés à se séparer comme ça ! D'un coup tout ça me sembles vide, faux ! Je distingue mon reflet dans un miroir déformant de la déco : C'est moi ça ? Une dépouille grotesque prisonnière d'un wraith caché ? Je regardes tous ces gens inconnus ! Combien sont en fait mal à l'aise devant mon déguisement ? Devant moi tout court ? Ils me jugent tous ! Et bien je ne participerais pas à ce bal façon "Carrie au bal du diable !"

Je m'approches d'Avalon et lui remet le micro : " Désolé, Docteur mais je viens de me rappeler que j'ai une permanence à prendre ! Je ne peux pas rester plus longtemps ! Belle fête ! Félicitations ! J'espères que vous aurez une belle cloture digne de l'effort ! Quand les deux auront finis leur baston vous n'aurez qu'a prendre ma place de juré !"

Je fis un salut, un dernier sourire et sortit de la salle en courant. Poings serrés et luttant pour faire taire mes idées issues de mes démons ! Super Halloween !

_________________
Aiden Ford Theme:
 





Médailles:
 


DC : Herakles Coeur de Thaïr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 07/08/2017
√ Messages : 101
Mike McPherson
Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Ven 10 Nov - 13:27
Mike McPherson


Visiblement, Nelly Bricks et ses pitreries, ça n’était pas sa tasse de thé. Cela n’étonna guère le soldat car, si le Major montrait une nouvelle facette de sa personnalité, elle n’en demeurait pas moins la jeune femme droite et au dossier impeccable dont sa réputation parlait. Aussi, qu’un clown arpente les couloirs de la Cité et qu’il puisse être armé d’un pistolet, ça ne devait pas non plus l’enchanter. Comme elle lui signifia, elle ne valait pas la peine que l’on s’y attarde davantage et il hocha la tête en réponse.

Ils trinquèrent et Karola fut prise au dépourvu par l’alcool dans son verre. Comme si c’était la première fois qu’elle en buvait. Pour une allemande, c’était d’autant plus étonnant ! Le Sergent se moqua gentiment de son supérieur avant de boire quelques gorgées dans son propre verre.

Ha oui ? On a pas l’habitude de boire en Allemagne ?

Mike se tourna vers la foule.

Alors. Qui allait vous dévorer ce soir, Major ? Il y a le chaperon rouge innocent, quelques super-héros sans super-pouvoirs, ou des serveurs. Ca en fait du monde, et un sacré choix. Et si vous n’arrivez pas à vous décider, il y a un paquet d’âmes endormies sur la Cité !

Karola Frei


L’eau l’aida à faire disparaître la sensation qu’avait fait naître le liquide dans sa gorge. Finalement, elle allait plutôt se contenter de boissons softs. Elle récolta au passage quelques brimades de la part de Mike mais ne se sentie nullement offensée.

« On a l’habitude mais pas quand on vient d’une famille de militaires. » lâcha-t-elle nonchalamment, haussant les épaules en l’observant boire sans aucun problème son propre verre.

« Je vois que vous êtes plutôt bien renseigné sur le sujet… J’aurais quelques victimes en tête effectivement, mais vu les personnages je ne crains que la digestion soit difficile. » Pendant qu’elle lui répondait, ses yeux s’étaient posés en particulier sur certaines personnes présentes. Batman, le Joker étaient en tête de liste.

« Et surtout, étant donné mes différends avec ces personnes, on aurait tôt fait de vous envoyer à mes trousses. Ce serait dommage que nous ayons à nous affronter alors que nous formons une bonne équipe, vous ne croyez pas ? » l’interrogea-t-elle en le fixant droit dans les yeux.

Mike McPherson


Ainsi, les beuveries, ça n’était pas pour elle. Nulle doute que toute son éducation avait été intransigeante à ce sujet, comme elle le sous-entendait. Si la facilité avec laquelle Karola plaisantait et se montrait bien différente de la femme qu’elle était habituée à paraître était un aperçue de celle qu’elle pouvait être une fois dévergondée, Mike aurait payé pour le voir.
Le Major jaugea du regard les cibles potentielles, non sans s’attarder sur deux bien précises. Visiblement, ça n’était pas au hasard mais la raison lui échappait et il ne put déceler l’ironie derrière les mots de son supérieur.

Une partie de chasse avec vous comme proie ? Mike étudia la situation un bref instant. L’idée lui plaisait assez mais il fit mine de ne pas s’y intéresser davantage. Je suppose que ça serait amusant mais cela mettrait à mal l’efficacité de notre binôme s’il était amputé d’une petite partie de ce qui le compose une fois que je vous aurais eue, lâcha-t-il pour se gausser gentiment.

Il reprit une gorgée. Et un petit-four. Ils étaient diablement bons !

Karola Frei


La réponse du sergent était plutôt prévisible mais Karola se douta qu’il cherchait ici plus à l’asticoter plutôt qu’à la sous-estimer. Elle se garda bien de penser ou bien de dire tout haut que cela ne lui déplaisait pas forcément. La jeune femme entra délibérément dans son petit jeu, feintant d’être vexée par sa dernière remarque. Pour ajouter un peu de crédibilité, elle croisa même les bras sur sa poitrine.

« Après tout ce que vous avez pu entendre sur moi, vous me sous-estimez encore, sergent ? Vous m’avez pourtant déjà vue à l’œuvre, et ça n’était qu’un aperçu. »

Elle imita Mike en attrapant à son tour quelque chose à manger et le considéra, une image amusante lui vint en tête dont elle ne se priva pas de faire part à son interlocuteur.

« Croyez-moi, vous pourriez disparaître encore plus vite que ce petit-four. »

Et elle joignit le geste à la parole en avalant le petit four, prenant soin de dévoiler ses canines histoire de faire mine de l’impressionner avec. Finalement, jouer au vampire avait un petit côté amusant.

Mike McPherson


[color=#006600]Ha mais, je ne crois que ce je vois, personnellement !” laissa-t-il échapper malgré l’air autoritaire qu’elle se donnait. Et pour en ajouter à la boutade : [color=#006600]Je n’ai pu eu le temps de contempler, j’étais occupé je crois bien, à ne pas finir comme du gruyère.”

C’était à moitié vrai, il avait vu sa maîtrise et la facilité avec laquelle elle avait neutralisé son assaillant. Et il ne désirait pour rien au monde l’affronter en combat au corps-à-corps. Mais tout ça, elle ne le savait pas.

Lorsqu’elle se saisit d’un apéritif et qu’elle le fit disparaître bien rapidement, non se donner un air bien théâtral, Mike la regarda avec un air étonné. D’autant plus que cela pouvait être interprété de bien des façons.

Je suis plus gros que lui.

Il fit une brève pause pour lui laisser ruminer ses mots, lui aussi assez amusé par la situation.

Et je ne me laisserai pas faire non plus.

Karola Frei


Non contente de son petit effet, le sergent ne se laissa pas démonter face à ses fausses tentatives d’intimidation. Il renchérit même, prétextant ne pas l’avoir vue à l’œuvre et faisant même des insinuations ambigües qui surprirent un peu la jeune femme car ne sachant pas vraiment quel sens leur donner.

Mais loin de se laisser déstabiliser par tant de provocation, elle décida de passer à l’action plus pour le surprendre que pour lui prouver quoique ce soit, elle était loin d’avoir besoin de cela. Elle savait de quoi elle était capable et avait confiance en ses compétences c’était suffisant pour elle. Seulement, puisque le sergent la mettait l’air de rien au défi, elle avait envie de lui montrer de quoi elle était capable.

« Oh je vois… Vous êtes du genre proie coriace. »

Karola le fixa du regard pendant quelques secondes, les mains sur les hanches, feignant d’être déçue. Elle ne laissa pas transparaître qu’elle avait une idée en tête et puis sans crier gare, elle fondit sur lui, se saisit avec rapidité de ses deux poignets et passa dans son dos pour l’immobiliser par-derrière.

« Alors ? Convaincu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 26
√ Messages : 2131
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Ven 10 Nov - 13:28
Mike McPherson


Son audace ne parut pas lui déplaire et la jeune femme semblait même s’en contenter. Et puis, elle l’attaqua. Littéralement. Il l’avait mise au défi, elle avait répondu bien rapidement et Mike ne se serait jamais attendu à ce qu’elle le fasse de cette manière, devant tout le gratin d’Atlantis.

Avant même qu’il ait eu le temps de cligner des yeux, le Major lui immobilisa les mains dans le dos avec une prise qu’il ne connaissait pas -et même si ç’avait été le cas, il aurait été surpris par sa réaction. Son verre par terre, il pencha la tête en avant, désolé de l’avoir laissé tomber plus que d’être prisonnier des griffes -et des dents- du vampire.

Non, pas tellement.

Elle se tenait étrangement proche de lui. Il sentait presque son souffle sur sa nuque. Un vrai vampire n’aurait pas perdu un seul instant pour planter ses crocs dans sa chair bien fraîche. Des regards se tournèrent vers eux et la jeune femme lâcha sa prise, probablement gênée. Il ne sut le dire car il ne se tourna pas tout de suite vers elle. Il se pencha en avant pour ramasser son verre, les lèvres pincées.

Si vous vouliez vous faire remarquer, c’était la bonne chose à faire. Mais me convaincre, il va me falloir plus que votre petite démonstration, Major Frei. sourit-il en se tournant vers elle. Mais avant que vous ne me sautiez à nouveau dessus, on devrait faire cela dans un coin plus discret et adapté... Le ring du gymnase, par exemple…

Karola Frei


Heureusement n’avait-elle pas poussé le vice jusqu’à le mordre dans le cou. Même si l’idée lui avait traversé l’esprit tant son visage se trouvait proche du cou de Mike, elle avait bien vite repris ses esprits. La jeune femme ne garda pas longtemps sa « proie » sous son emprise, elle lui libéra les poignets et, réalisant la proximité de leurs corps, s’écarta de lui, instaurant de nouveau entre eux un espace beaucoup plus acceptable.

Elle se redressa, bien droite et lança des regards autour d’eux, elle avait eu tendance à un peu oublier qu’ils se trouvaient dans un lieu public et qu’autour, une fête se déroulait. Effectivement, certaines personnes semblèrent étonnées d’un tel comportement de sa part quand ils la reconnaissaient mais ils détournèrent bien vite les yeux lorsqu’ils croisèrent ceux du major. Elle réalisa qu’elle était peut-être allée trop loin en franchissant la barrière invisible qui les séparaient. Et en plus de ça, Mike ne s’annonçait toujours pas convaincu. Si elle venait de montrer qu’elle ne manquait pas d’audace, le soldat n’était pas en reste.

Elle réarrangea sa tenue un peu froissée par ses mouvements, plus par gêne que pour tout autre raison et ne feint pas d’être intéressée par ce qu’elle croyait être une proposition. Mike se montrait particulièrement coriace et malgré elle, elle fut tentée de faire perdurer le petit jeu qui s’était installé entre eux. Il fallait dire que le jeune homme y mettait aussi du sien et Karola avait du mal à saisir la véritable signification de ses paroles. On ne pouvait pas dire qu’elle était habituée à aller si loin dans l’exercice de la taquinerie. C’était certainement pour cela qu’elle s’était montrée un peu imprudente en assaillant l’américain. Elle rebondit tout de même sur ses dernières paroles, pensant qu’il continuait de la mettre au défi.

« Donc c’est officiel, s’en est fini de notre alliance ? Je ne suis pas sûre que ce soit très équitable pour vous de venir me provoquer sur mon terrain, mais, si c’est ce qu’il faut pour vous convaincre… »

Et puis finalement, toute penaude et gênée, elle lui tendit un verre en guise de mea culpa pour remplacer celui qu’il avait fait tomber quand elle s’était jetée sur lui.

« Je suis désolée, sergent. J’espère tout de même ne pas vous avoir mis dans l’embarras. »

Mike McPherson


Le Sergent la provoquait, mais il s’agissait surtout d’une taquinerie plus qu’un véritable défi. Le dernier lui avait coûté, que ça soit pour son égo ou son porte-monnaie, alors même qu’il s’agissait d’une inconnue. Là, il défiait la tenante du titre en personne. C’était du suicide. Mais c’était aussi la meilleure façon pour progresser et peut-être que des cours particuliers lui seraient nécessaires pour progresser. Il s’agissait d’une idée à ne pas écarter.

Tout de suite, les grand mots ! Vous avouerez que c’est quand même plus équitable que d’attaquer quelqu’un en pleine soirée alors qu’il a les mains prises.

A cela, elle ne pouvait que lui reconnaître qu’il avait raison. Elle avait beau être la meilleure en corps-en-corps sur Atlantis, elle ne l’aurait certainement immobilisé en un tour de mains en combat singulier. Il était moins bon, mais ça n’en faisait pas un manche pour autant. Toutefois, il ne renchérit pas à ce sujet, conscient qu’avant de courir, il devrait d’abord apprendre à marcher. Traduction, il faudrait battre Orendell avant d’espérer challenger le Major.

Enfin, elle lui donna un autre verre, en signe d’excuse et l’air gênée sur le visage. Si elle avait embarrassé quelqu’un, c’était surtout d’elle qu’il s’agissait.

Nous n’aurons qu’à dire que vous ne tenez pas l’alcool. Les gens s’en contenteront, en tous les cas.

Les présents le confirmeraient probablement, et les absents n’y croiraient rien, compte tenue de la réputation de la jeune femme. Au final, ce petit incident serait vite oublié. Enfin, il le serait, s’il ne la concernait pas elle.

Après tout, vous avez dit vous-même que les beuveries, ça n’a pas fait partie de votre éducation ! Famille de soldats, c’est ça ?

Karola Frei


Mike fut bien aimable de la rassurer au sujet des éventuelles messes basses que son comportement pourrait provoquer. A vrai dire, elle avait l’habitude, les bruits de couloirs au sujet du Major Frei étaient fréquents et elle n’y faisait pas particulièrement attention. Bien au contraire, elle se fichait de savoir ce que les autres pensaient d’elle, d’autant plus quand il s’agissait de personnes qui ne la connaissaient ni elle, ni son travail. C’était surtout vis-à-vis de lui qu’elle se sentit un peu honteuse. Le pauvre s’était retrouvé bousculé sans aucune raison devant tout le monde. Cependant, elle se garda bien de le lui faire savoir et acquiesça bien volontiers à sa remarque, satisfaite de cette option qui mettait fin à ce malencontreux accident.

Le sergent fut bien inspiré de changer de conversation et de revenir sur un sujet un peu plus sérieux. Elle en fut surprise car elle n’aurait pas été étonnée que l’américain préfère prendre la poudre d’escampette plutôt que de risquer de se faire agresser une fois de plus par le major, vampire d’un soir.

« Exactement, depuis quatre générations pour être précise. C’est aussi votre cas il me semble ? Pourtant, on dirait que cela a eu moins d’emprise sur vous. »

Elle faisait autant référence au fait qu’il boive de l’alcool qu’à son air décontracté qu’il arborait depuis le début de la soirée.

Karola avait pris la peine de lire le dossier de Mike quand elle avait appris qu’il était affecté au service actif d’Atlantis. C’était quelque chose qu’elle faisait pour chaque nouveau soldat qui débarquait. En tant qu’adjointe militaire de la cité, c’était une tâche qui lui paraissait inévitable à ses yeux et au moins, cela lui permettait de savoir à qui elle avait à faire. Elle en savait donc long au sujet du sergent McPherson mais lui laissa toutefois l’initiative de lui parler de sa propre histoire. En attendant qu’il lui réponde, elle but de nouveau une gorgée d’eau.


Mike McPherson


Il avait visé juste. Elle descendait d’une petite lignée de militaires et, si elle n’était pas fille unique, la fratrie au complet devait avoir suivi les traces du géniteur, comme il l’avait fait lui-même avant eux. Dans son propre cas, Mike pouvait parler de dynastie de soldats, sa famille servant les couleurs depuis la guerre secession.

Oui, depuis plus longtemps que votre famille encore. Mais pour ce qui est de l’alcool.. Hé bien.. La Navy, ça n’était pas vraiment une vocation pour moi, si vous voyez ce que je voulais dire.

Si son dossier était blanc comme neige, c’était uniquement dû à l’intervention de son père, qui avait été contraint de tirer des ficelles pour éviter à sa descendance certaines corrections. Franchement pas émerveillé par l’absence remarquée de son paternel, il avait préféré faire les quatre cents coups sur la base navale de Norfolk. Du coup, la police militaire de la base avait fini par le connaître mieux que son propre père. Autant dire que tituber rond comme une queue de pelle, c’était le minimum pour lequel il s’était fait embarquer avec de jolis bracelets autour des poignets.

Malgré l’autorité paternelle, j’en faisais qu’à ma tête. Alors, je tiens mieux l’alcool que vous, Major.

C’était une évidence, s’il en était.

Karola Frei


Elle écouta attentivement sa réponse, hochant la tête. Ses paroles confirmèrent bien ce qu’il y avait inscrit sur son dossier, ce dont, bien sûr, elle n’avait pas douté une seule seconde. Elle retint un rictus lorsqu’il se vanta mieux tenir l’alcool qu’elle.

« Je n’irais pas vous défier sur ce terrain, sergent. Ce serait un coup à ternir définitivement ma réputation. Et mine de rien, j’y tiens tout de même. »

Oui, si Karola avait bien voulu jouer le jeu en répondant à ses taquineries un peu plus tôt, elle resterait ici prudente. Elle n’osait d’ailleurs pas imaginé ce qui aurait pu se produire si elle avait eu quelques grammes dans le sang alors qu’ils s’amusaient à se défier verbalement. Elle se rappela alors une remarque qu’il avait fait à son sujet un peu plus tôt.

« D’ailleurs à ce propos, je serais curieuse de savoir ce que vous avez bien pu entendre à mon sujet.. ? »

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatarInfos√ Arrivée le : 07/08/2017
√ Messages : 101
Mike McPherson
Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Ven 10 Nov - 13:29
Mike McPherson


La jeune femme restait prudente et, cette fois-ci, elle se garda bien de répondre à sa petite provocation. La scène de tout à l’heure devait résonner dans son esprit. D’ailleurs, le sujet en vint à sa fameuse réputation qu’elle se traînait derrière elle et dont elle se demandait ce que les bruits de couloir en disaient.

Rien de plus que ce que vous savez déjà. On vous dit froide, distante, très à cheval sur le protocole et les règles et intransigeante. Comme le Colonel Caldwell, en somme. Pas étonnant qu’il vous tienne en haute estime. Vous êtes sa fille spirituelle ! conclut-il en riant.

Il la jaugea un instant du regard et, à y réfléchir, effectivement, elle lui faisait penser à l’homme qui dirigeait le Dédale d’une main de fer. Sauf qu’elle, elle était plus agréable à la vue. Bien plus. Surtout ainsi vêtue de cuir.

Karola Frei


Mike ne lui apprit rien de plus qu’elle ne savait déjà mais le parallèle qu’il établit entre le colonel Caldwell et elle-même, l’étonna. Elle qui estimait grandement cet homme qui respirait et lui inspirait la rigueur militaire dans toute sa splendeur, se sentit flattée d’une telle remarque. Elle ignorait ce que de tels mots signifiaient venant tout droit de la bouche du sergent mais elle les reçut plutôt positivement.

Et pourtant, c’était loin d’être le cas. Les divers déboires qu’elle avaient pu rencontrer ces derniers mois lui revinrent en tête et si Mike avait été au courant, pas de doute qu’il ne lui aurait pas tenu un tel discours.

« Ce n’était peut-être pas votre but, mais c’est un sacré compliment que vous me faites là, sergent. Si je n’étais pas telle que vous venez de me décrire, je crois bien que j’aurais rougi jusqu’à la racine de mes cheveux. »

Elle sentit son regard la scanner et ne sachant pas trop comment interpréter ce comportement de la part de l’américain, elle croisa les bras et enchaîna d’une voix un peu moins taquine que précédemment.

« Et pourtant, malgré tout ce que vous avez pu entendre à mon sujet, vous n’avez pas pris vos jambes à votre cou lorsque je vous ai bousculé tout à l’heure… »

Sa remarque résultait d’un véritable questionnement de sa part. Elle imagina une seconde McArty à la place de Mike ou bien cette tête brûlée d’Hamilton. L’un et l’autre se serait empressé de quitter le champ visuel du major aussitôt après avoir réalisé que c’était à elle qu’ils avaient à faire.

Mike McPherson


Le Major prenait bien la comparaison avec Caldwell et elle avait raison. Le soldat n’avait pas laissé de sous-entendus à ce sujet-là. Les deux individus étaient exemplaires -selon ses propres critères- et méritaient la réputation qu’ils se trainaient. S’il fallait ce genre de qualités pour être un excellent soldat et un excellent leader, il signerait tout de suite.

Aussitôt, elle prit une posture un peu plus sérieuse avant de demander pourquoi Mike n’avait pas fui en la reconnaissant. Elle attendait une vraie réponse et non une taquinerie, comme le montrait sa position et ses bras croisés. La jeune femme lui rappelait furieusement la façon dont elle avait exigé le rapport de McArty et Lawson après l’incident de la graine de Caris.

Le Sergent lui répondit par un sourire, décidé à ne pas la laisser gagner si facilement. Il écarta les bras pour désigner sa propre tenue.

J’aime le cuir ? Puis il lui offrit un sourire. Il n’était pas encore assez à l’aise pour lui dire que sa réputation n’était pas encore assez intimidante pour chasser de son esprit certaines images lorsqu’il songeait à ce qu’il avait vu d’elle.

Plus sérieusement, c’est bien de se faire son propre avis. Je vous ai vue en action, je voulais voir si vous aviez d’autres ressources.

Comme une facette de sa personnalité bien dissimulée derrière un épais mur protecteur, par exemple. Pour le reste, il avait déjà eu un aperçu bien satisfaisant, qu’il s’agisse de ses capacités physiques ou… de ses capacités physiques.



Karola Frei


La jeune femme était loin de s’attendre à ce genre de réponse ou plutôt, étant donné la tournure que leur conversation avait depuis le début, elle aurait dû se douter que le sergent ne se priverait pas pour la taquiner à nouveau. Quoiqu’il en soit, il mettait en avant le déguisement qu’il portait et Karola ne put s’empêcher de faire comme lui quelques instants plus tôt et de l’observer de la tête aux pieds. Alors qu'elle n'aurait dû que jeter un bref coup d’œil à la tenue du sergent, ses yeux s’attardèrent sur lui et ses vêtements qui semblaient taillés sur mesure pour lui.

Heureusement, sa voix l’incita à se concentrer de nouveau sur son visage et elle fixa son regard dans le sien et écouta cette fois-ci sa vraie réponse. S’en était plutôt une bonne et elle témoignait de l’intelligence d’esprit du soldat. Une qualité que certaines personnes mal avisées se plaisaient à dénuer des militaires.

« Je vois. Certains diront que c’est très courageux de votre part. »

Et puis, se rendant compte qu’elle monopolisait un peu le sujet de la conversation depuis tout à l’heure et n’étant pas vraiment à l’aise avec cela, elle prit l’initiative de changer de sujet.

« Et vous, sergent ? Je n’ai entendu que des retours positifs à votre sujet. Vous vous sentez bien intégré à la cité ? »

Mike McPherson


Karola sembla légèrement surprise de sa réponse et le gratifia d’un compliment. Il avait simplement été honnête et n’attendait pas vraiment son assentiment à ce sujet. Il l’observa un bref instant, elle et ses faux yeux bleus clairs. Ca lui donnait un regard de glace et perçant. Se doutait-elle que son déguisement lui collait bien à la peau ?

Elle le tira de sa réflexion.

Vraiment ? Tant mieux alors.

Puis il reprit.

J’ai tendance à dire que oui, même si je n’ai pas noué plus de liens que ça avec le personnel ici. J’en ai côtoyé quelques uns mais de là à parler d’intégration… Il s’agit surtout de collègue et il est difficile d’oublier les années dans une unité ou sur le Dédale. On quitte des frères, et il faut des années avant de se créer une nouvelle famille, des gens de confiance auxquels on peut confier sa vie.

Karola était probablement de ceux-là car elle était d’une fiabilité à toute épreuve, il avait pu s’en rendre compte lui-même sur le terrain. Malgré la situation compliquée à laquelle ils avaient fait face, ils s’en étaient sortis sans trop d’égratignures grâce à ses décisions. Mike n’avait fait que la suivre en mettant ses capacités à son service.

En tous les cas, le cadre change quand même des couloirs gris et spartiates du Dédale. La vue est bien meilleure même si, parfois, celle en orbite d’une planète n’est pas mal non plus.

Karola Frei


Leur discussion avait pris soudainement un tout autre tournant, une dimension beaucoup plus sérieuse. Même le petit sourire qui collait aux lèvres de Mike depuis un bon moment avait disparu. La question de Karola n’avait pas pour seul but de faire la conversation et de combler un éventuel blanc. Elle témoignait d’un réel intérêt de la part du major en ce qui concernait le bien être des militaires et en particulier de ceux qui avaient fraîchement rejoint l’expédition. C’était un peu comme s’ils avaient repris leurs rôles de soldats l’espace d’un instant.
Parfois, l’intégration sur Atlantis se passait mal et il fallait envisager une mutation sur Alpha ou bien un retour sur Terre. D’après ce que Mike lui annonçait et ce qu’elle-même avait pu voir et entendre, on était loin d’envisager ces options dans son cas. L’allemande accueilli d’ailleurs cela de manière positive : il aurait été dommage que l’une des seules personnes avec qui la socialisation n’était pas un calvaire, doive repartit à des années lumières d’ici..

« Je ne suis certainement pas la mieux placée pour vous donner des conseils mais nous sommes tous ici plus ou moins pour les bonnes raisons. Ca aide à créer des liens. »

Ses yeux se perdirent alors dans le vide, pensive, elle songea soudainement à ses années passées sur Terre et à tous les moments qu’elle avait pu y vivre.

« Il est toujours difficile de tout reprendre à zéro mais comme vous le dites justement la vue ici est spectaculaire. C’est en partie pour cela qu’on a signé, pas vrai ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 26
√ Messages : 2131
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Ven 10 Nov - 13:29
Mike McPherson


Ils étaient un peu tous dans la même galère, c’était ce que Karola se gardait de dire. Même si tout semblait beau dans le meilleur des mondes la plupart du temps, ils faisaient face à des ennemis tous plus coriaces les uns que les autres. Et personne n’en sortait vraiment indemne. Forcément, des liens finissaient pas se tisser entre les hommes et les femmes d’Atlantis. C’était une évidence. Un peu comme le “vous avez signé pour en chier”.

Mike hocha la tête à ses mots, la conversation devenant aussi sérieuse qu’elle avait été légère un peu avant, surtout en plein milieu d’une fête comme Halloween. L’introspection qui pointait le bout de son nez n’était clairement pas adaptée à l’esprit de la soirée et le Sergent souhaitait la chasser bien loin. Il y avait probablement des sujets personnels plus joyeux sur lesquels ils pourraient échanger.

Si on m’avait dit que je croiserais des Dieux et une vampire toute de cuir vêtue, j’aurais signé plus tôt que ça ! Et même demandé ma mutation encore plus tôt !

Il lui sourit et but une nouvelle gorgée du cocktail qu’elle lui avait donné. A combien il en était déjà ? Il faudrait certainement se calmer un peu ou passer à plus soft.

Karola Frei


Une fois de plus, Mike fit dévier la conversation à un moment tout à fait propice. Il est vrai que parler travail alors que tout autour d’eux tout le monde faisait la fête au rythme de la musique était un coup à gâcher l’ambiance. Karola commençait à l’admettre, elle avait plutôt apprécié le fait de ne pas penser à son travail et à tout ce qu’il impliquait jusqu’ici. Finalement, elle devait reconnaître que Sheppard avait raison, cela ne faisait pas de mal de décrocher de temps en temps. Alors pourquoi s’en priver ?

« Vraiment ? » s'exclama t-elle amusée de le voir aussi enthousiaste à ce sujet. « Vous êtes un adepte de ce genre de soirées ? »
En tant qu’américain, Halloween devait certainement être une institution pour lui mais les exceptions existant et ne voulant pas verser dans le cliché, elle préféra le questionner à ce sujet plutôt que de l’affirmer.

Elle l’observa en silence lever le coude pour boire son verre. Mike avait raison, il tenait plutôt bien l’alcool, en tout cas jusqu’à présent. Elle n’osait même pas imaginer son propre état après avoir ingurgité la même quantité de boisson…

« Vous devriez manger quelque chose. Je ne suis pas sûre que vous ayez envie que tout le monde me vois vous ramener complètement ivre dans vos quartiers. » Ses paroles étaient tout à fait innocentes et purement prononcées dans son intérêt. Elle ajouta quasi-spontanément, car l’occasion était trop belle : « Cela dit, cela ferait de vous une proie facile.. »

Mike McPherson


Ce genre de soirée ? Il s’agissait de la fête d’Halloween, une tradition bien ancrée dans la culture américaine et Mike n’y avait pas échappé lorsqu’il était enfant. Peut-être parlait-elle de son appréciation du cuir. Auquel cas, cela dépendait de qui le portait et il fallait dire qu’elle lui allait plutôt pas mal sa tenue. Et là, il serait volontier coutumier du fait. Aussi, il opina simplement du chef. Il s’agissait de la réponse la plus simple pour ne pas paraître totalement nigaud s’il avait mal interprété ses mots.

Inquiète de ses performances au lever de coude, le Major lui intima de se nourrir également pour ne pas finir sous une table. Il n’en était qu’à son quatrième verre, pensa-t-il, avant de se faire la remarque qu’il y avait quand même du gratin autour de lui, à commencer par la femme avec laquelle il discutait depuis le début des festivités. Mais l’alcool aidant, certaines barrières s’étaient abaissées et l’esprit taquin du soldat en perça les maigres défenses.

Vraiment ? Vous m’escorteriez jusqu’à mes quartiers, et pour que j’y sois mordu ? Les gens n’auraient pas fini d’en parler si on s’éclipsait ensemble maintenant ! Plus que de votre précédente performance si vous voulez mon avis.

Comme la jeune femme y allait de ses petites railleries, Mike y répondait sans faillir. Qui aurait cru que la parfaite soldate serait aussi simple à dévergonder, bien aidée par du cuir, de l’alcool trop fort et une fête populaire. Ou bien était-ce plutôt le cas du Sergent ?

Karola Frei


Karola s’était attendue à ce que Mike soit beaucoup plus loquace en ce qui concernait ses habitudes festives, en tout cas plus qu’un simple hochement de tête. Cependant, elle s’en contenta, pensant que le sergent ne préférait pas s’étaler sur un sujet personnel et comprenant que cela pouvait s’avérer gênant de raconter ses soirées de beuverie à l’un de ses supérieurs.

Elle passa outre et écouta, amusée, sa réponse quant à sa dernière remarque. Visiblement, le jeune homme était plus enclin à la taquinerie qu’à la confession. Elle regarda autour d’eux et visiblement personne ne faisait plus que ça attention à eux, tout le monde était occupé à danser, boire et à s’amuser. Aussi, si elle avait décidé d’embarquer Mike, quasiment personne n’aurait certainement remarqué leur disparition.

« C’est vrai, les gens ici ont l’esprit plutôt tordu. Mais en ce qui me concerne, je crois surtout qu’ils auraient de la peine pour vous et penseraient que je vous emmène en cellule pour avoir manqué au règlement. Personne ne se douterait de rien, croyez-moi. » Dit comme cela, ça n’avait absolument rien de rassurant.

« Mais si c’est vraiment cela qui vous dérange, je suis sûre que King Kong serait ravi d’aller vous déposer dans votre lit. » ajouta-t-elle, en désignant d’un geste de la tête une personne déguisée en ce célébrissime gorille et qui tentait d’impressionner un groupe. Un peu moqueuse, un léger sourire s’étira sur ses lèvres car elle ne pouvait s’empêcher d’imaginer la scène.

Mike McPherson


Karola ne semblait pas tout à fait d’accord avec l’idée qu’il avait émise. Personne ne semblait vraiment remarquer que les deux soldats ne s’étaient pas décrochés l’un de l’autre de la soirée, trop occupé à boire danser et plaisanter. Au final, cette idée que les gens ses fassent des questions à leur sujet, ça ne pouvait l’ennuyer que lui. L’hypothèse même que cela puisse le mettre mal à l’aise trahissait quelque chose de sous-jacent qu’il préféra chasser d’un revers de la main.

Il réprima un rire lorsqu’elle parla de prison et de sanction. Sa réputation d’impitoyable soldat au doigt sur la couture en permanence lui collait à la peau au moins autant que le cuir de sa combinaison. Le pire dans tout cela, c’était qu’elle donnait l’impression de s’en être fait une raison et que sociabiliser était un mot banni de son vocabulaire pour bien des gens sur Atlantis. C’était triste de constater cette éventuelle résignation.

Je vois, il n’émane que de la sanction de votre présence à vous écouter ! Effectivement, autant que je me tienne à carreau plutôt que de risquer le mitard.

Mais cette perspective était pourtant moins alléchante que de l’importuner impunément, éméché comme il l’était. Quant à sa remarque à l’égard du gorille, il le regarda en grimaçant malgré le sourire espiègle de son vis-à-vis. Mike désapprouvait clairement l’idée et le fit savoir ouvertement.

Je préfère largement votre cuir à ses poils, Major ! Surtout si c’est pour être bordé !

Où était passée sa résolution de respecter le protocole et son supérieur ? Aux oubliettes, probablement. Il termina son verre en se disant qu’il ferait mieux d’arrêter là avant de perdre totalement pied. Un soupçon de lucidité l’en intimait, bataillant ferme contre un autre murmure qui le rassurait que tout était sous contrôle. Chacun avançait ses arguments, certains beaucoup plus convaincants que d’autres…

Karola Frei


Mike était visiblement un peu éméché par ses verres de cocktail, il avait l’air d’être peu à peu pris dans l’euphorie et un sourire restait collé à ses lèvres ; hormis quand fut évoqué l’idée qu’il soit raccompagné par le gorille. Loin de s’offusquer de le voir ainsi parce que le contexte s’y prêtait et que le mot d’ordre de la soirée était de s’amuser, Karola le trouvait au contraire charmant. Même si en temps normal elle aurait très certainement trouvé qu’il était allé trop loin et si cela c’était passé quelques mois plus tôt elle l’aurait sèchement remis à sa place, là elle n’en avait aucune envie. Après tout, leur petit jeu n’avait rien de méchant et leur permettait de mettre de côtés leurs problèmes quotidiens, une chose dont Karola avait grandement besoin. D’ailleurs, elle se surprenait à aimer ça et le fait d’être en compagnie de Mike ne devait pas y être étranger.

« Que je vous borde ? Et ce sera tout, sergent ? » Les mains sur les hanches elle le regarda, faussement outragée par la divulgation de sa préférence pour le cuir et donc pour qu’elle le ramène à ses quartiers. « Ce sont des revendications d’enfant gâté ça, pas de super héros. »

Aussitôt après avoir prononcé cette phrase, elle se sentit mal à l’aise car elle se rendit compte que c’était plutôt maladroit. Elle se mordit la lèvre inférieure craignant d’être allée trop loin et s’empressa de se détourner de lui quelques secondes pour se rapprocher de la table et récolter dans une assiette en carton des petits fours qui avaient encore la chance de ne pas avoir été dévorés. Une fois remplie, elle la tendit à Mike.

« Avant qu’on en arrive là, commencez donc par manger ça. Et c’est un ordre soldat. » Ce n’était pas dit avec une voix pleine d’autorité, comme on pouvait l’entendre faire avec ses hommes mais plutôt une recommandation. Elle crut bon quand même de chercher son regard pour l’inciter à obéir.

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatarInfos√ Arrivée le : 07/08/2017
√ Messages : 101
Mike McPherson
Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Ven 10 Nov - 13:30
Mike McPherson


L’air sévère qu’elle se donna lui arracha un petit rire. Il n’allait pas du tout avec l’expression amusée de son visage. Ou alors l’interprêtait-il de la mauvaise façon. Quant à sa question si le fait d’être bordé lui suffirait, il préféra éviter d’y répondre car quelque chose lui disait que ce qu’il dirait ne serait pas approprié. Surtout envers un supérieur, peu importait le contexte. Il fit donc l’effort de se contenir en hochant la tête.

C’est vrai, vous avez raison, lança-t-il en bombant le torse et en s’emparant des derniers petits fours que Karola lui tendait. Elle se comportait presque comme une mère avec lui. Lorsque cette pensée lui vint, il l’analysa de pied en cape. C’aurait été une curieuse maternelle, ainsi vêtue de cuir moulant et dont il s’était délecté de l’aperçu de ses formes. Non, clairement. Ce ne serait pas sa mère.

Il souria, l’air benêt en y songeant. Il en prit un premier avant d’ajouter :

Vous aimez ça, qu’on vous obéisse, hein ?

Karola Frei


Finalement, cela était plutôt marrant de voir Mike un brin alcoolisé. Surtout après l’avoir vu si sérieux en mission. Elle se bénit d’avoir été raisonnable de son côté, étant donné qu’elle n’était pas habituée à boire de l’alcool, elle aurait certainement fini par en ressentir les effets dès le deuxième verre. Et elle préférait ignorer ce que cela aurait pu donner.

Mike obtempéra sans difficulté à son « ordre », non sans lui lancer une petite pique teintée de provocation. Compte tenu de l’état du militaire, Karola se demandait s’il s’agissait d’une vraie question ou bien d’autre chose. Dans le doute, et avant de répondre quoi que ce soit, elle attrapa un verre et pris son temps. Il était vrai qu’elle aimait que les choses marchent comme elle l’entendait mais c’était aussi une sorte de malédiction.

« C’est vrai, finit-elle par admettre, ça peut avoir ses bons côtés mais c’est aussi un sacré fardeau. Mais j’avoue que je n’ai pas l’habitude qu’on me désobéisse... D’ailleurs, j’ignore si c’est plus par crainte que par respect. »

Pensive, plusieurs noms lui vinrent à l’esprit pour infirmer ou confirmer l’une et l’autre. Elle but une longue gorgée avant de jeter un regard à Mike, curieuse.

« Et vous, sergent, est-ce que vous aimez donner des ordres ? »

Mike McPherson


Ca, il savait ce que c’était de donner des ordres et quel poids cela pouvait représenter sur certaines épaules. Quand tout allait bien, on pouvait s’enorgueillir de sa réussite mais quand tout dérapait, on était le seul à blâmer. Il le savait pour l’avoir vécu et il s’agissait d’un moment difficile de sa vie et qu’il avait mis du temps à laisser derrière lui.
Karola avait répondu avec sérieux à sa question alors qu’il avait plaisanté et ne l’avait pas posée en ayant en tête le côté martial de donner des ordres mais plutôt dans un autre contexte. A l’hameçon, elle n’avait pas mordu.

Il fit une moue, tant parce qu’il était déçu de ne pas avoir eu sa proie à ce petit jeu qu’à cause de sa réponse. La craignait-on ? Assurément, eu égard à sa réputation, il ne faisait pas bon lui désobéir et il comprenait mieux certaines attitudes désormais. Elle ne lui avait pas semblé injuste, mais après avoir servi sous les ordres de Caldwell, la rigueur lui semblait d’une normalité affligeante.

Toutefois, la question lui avait semblé amusante, à en voir l’air sur son visage. Un brin d’amertume dans la voix, il répondit :

Ca dépend des ordres. Et des conséquences. Mais je vous apprends rien à ce sujet, vous avez lu mon dossier, comme vous dites.

Karola Frei


La petite moue qui apparut sur le visage de Mike l’espace d’un instant n’échappa pas au regard observateur de Karola. Elle se demanda si elle n’était pas liée au tournant de nouveau sérieux que reprenait leur conversation. Ajouté à son ton un peu moins enjoué, aucun doute qu’elle avait loupé un wagon en croyant qu’il lui posait une question sérieuse quant au fait qu’elle aime donner des ordres.

Son verre toujours à la main, elle hocha la tête en signe d’accord avec sa réponse. Sur ce point, tous les deux étaient bien d’accord. Karola avait une idée de ce à quoi il faisait référence et comprenait que ce n’était pas forcément un sujet sur lequel il avait très envie de s’étendre et ce n’était certainement pas le moment.

Elle but une nouvelle gorgée, elle ignorait ce qu’il y avait dans son verre mais c’était beaucoup plus agréable à boire que son premier essai. Et puis elle se recomposa un visage un peu plus espiègle pour tenter de faire revenir la conversation dans un esprit un peu plus léger.

« C’est vrai, je connais votre dossier. Mais je suis sûre que vous avez des tas d’autres choses à m’apprendre à votre sujet et que j’ignore. Des choses qu’on ne trouve pas dans un dossier militaire… »

Elle laissa sa phrase en suspend, c’était une sacrée proposition déguisée qu’elle se surprit elle-même à formuler et dont elle ne s’offusquerait pas si Mike venait à trouver ça déplacé. La jeune femme espérait tout de monde au fond d’elle que ce ne fût pas le cas car elle devait bien admettre qu’au sujet de Mike, elle était curieuse.

Mike McPherson


La façon dont la jeune femme lui répondit faisait montre d’une certaine audace, surtout quand on la connaissait. Mike resta d’ailleurs un instant abasourdi par sa question et il se demandait si le sous-entendu était volontaire ou non. A en voir l’expression de son visage, elle ne pouvait être innocente. Le Sergent plissa les yeux pour la sonder et y séparer le bon grain de l’ivraie.

Je.. suppose ? fit-il, sans savoir réellement quoi répondre à cette femme qui était son supérieur lors de leur dernière mission. Il se râcla alors la gorge.

Son visage espiègle et ses propos légèrement déplacés contrastaient réellement avec le portrait que les bruits de couloirs avaient dépeinte à son sujet. Il était étonné de voir avec quelle facilité les rumeurs pouvaient vous donner un a priori à propos des personnes que l’on avait pas encore rencontrées. Aussi bien était-elle un peu joueuse en réalité et la retenue que s’imposait le soldat n’était pas fondée.

Je suis certain que vous n’êtes pas reste, Major. Et l’aperçu que vous nous offrez ce soir est assez intriguant. J’avoue que ma curiosité est.. aiguisée ?

Tant qu’à rentrer dans son jeu, autant y aller à fond, songea l’Américain. Et puis, il n’y avait qu’elle qui l’entendait. Et s’il se fourvoyait, il pourrait aussi bien se confondre en excuse le lendemain. Par contre, si Karola jouait également, la partie s’annonçait intéressante. Restait à savoir ce qu’il y avait à gagner. Ou à perdre.

Karola Frei


Karola s’amusa intérieurement de la réaction de Mike suite à sa proposition. S’il hésita, il ne sembla pas non plus très réfractaire à l’idée, en tout cas c’est ce que Karola en déduit mais dans un petit coin de sa tête elle se demandait s’il ne voulait pas non plus éviter de contrarier sa supérieure.

La suite la rassura cependant et flattée d’avoir attisé la curiosité du soldat, elle se fendit d’un léger sourire aux canines aiguisées. Une subtile manière de faire écho à ses derniers propos. Si Mike était partant pour céder à sa curiosité dans ce cas, elle ferait de même de son côté.

« Ah oui ? Dans ce cas, j’ai hâte de voir ce que vous avez à m’offrir. En échange, je serais ravie de satisfaire votre curiosité mais autant vous prévenir, beaucoup ont échoué à me percer à jour. J’espère pour vous que vous êtes persévérant ou à défaut, très convaincant. »

C’était clairement le mettre au défi en le titillant ouvertement et elle l’assumait pleinement. Restait à voir si le soldat comprendrait où elle voulait en venir et accepte de le relever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 26
√ Messages : 2131
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Ven 10 Nov - 13:31
Mike McPherson


Le sourire suffisant et carnassier que la jeune femme lui offrit était étrange. C’était comme si Mike avait l’impression de s’être jeté dans la gueule du loup en entrant dans son petit jeu. Chacun devenait la proie de l’autre et le but était d’en savoir le plus possible sur son interlocuteur sans en dévoiler trop à son sujet. Le mystère qui entourait le Major était bien connu et, à part ses excellents états de service et la rigueur qu’elle s’imposait à elle-même et à ses hommes, on en savait bien peu sur elle.

D’ailleurs, elle souligna la difficulté qu’il y avait à la faire parler pour en apprendre davantage. Au moins avait-elle le mérite de le prévenir et, en bon Seal, il ne reculerait pas devant l’obstacle. Il prit même le défi avec gaieté, une pointe de malice dans son regard.

Quelle est la limite, Major ?

Si tant était qu’il y en avait une, maintenant qu’ils avaient tous les deux un peu perdu prise.

J’aurais tendance à dire que je sais déjà une chose de vous que peu savent. Qu’est-ce que c’est, selon vous ?

Il avait un sourire en coin et Mike se moquait presque d’elle en la regardant. Trouverait-elle à quoi il faisait référence ? Il n’en était pas certain, qu’elle trouve ou qu’elle ose le mentionner.

Karola Frei


Non contente de voir que Mike adhérait à son idée, elle se maîtrisa tout de même pour ne pas se dévoiler complètement. A sa place, aucun doute qu’une Nelly Bricks aurait sauté au plafond.

« Je ne sais pas, vous n’aurez qu’à essayer pour voir. »

Une façon subtile de lui répondre car en vérité elle n’avait aucune idée des limites à donner à leur petit jeu. En ce qui la concernait il y avait bien longtemps qu’elle les avaient franchies et, peu habituée à ce genre de comportement, elle ignorait quel genre de règles pouvaient régir un tel manège. Cependant, elle trouvait cela drôle qu’ils se renvoient la balle chacun leur tour et elle ne faisait que profiter de la soirée en compagnie d’une personne qu’elle se surprenait à apprécier. Surprenant en ce qu’elle était loin d’être du genre à se lier avec ses subordonnés.

Imperturbable suite à sa déclaration, elle arqua un sourcil, s’interrogeant quelques secondes. Elle se demanda s’il faisait référence et puis finalement, à en voir son regard qui courait sur elle et son sourire en coin moqueur qui en disait long, elle saisit où il voulait en venir.

« Visiblement, cette chose à l’air de vous avoir marqué, sergent. Et si nous pensons bien à la même chose, j’ai bien peur que cela ne vous donne un sacré avantage. Je trouve ça plutôt injuste . »

A son tour elle adopta un petit sourire en coin pour lui montrer qu’elle était loin de se démonter même au risque de se fourvoyer. S’il pensait bien au petit incident qui s’était produit en mission, on pouvait dire que la limite qu’ils avaient évoquée un peu plus tôt avait été franchie dès lors que le soldat l’avait aperçu en petite tenue et ce, même s’il s’agissait d’un incident.

Mike McPherson


Les limites, si elle n’étaient pas posées d’emblée, étaient au moins approchées lorsque Mike fit mention, de manière faussement innocente, de l’incident chez les Cimmériens. Sur le moment, cela ne l’avait pas perturbée plus que ça et le Sergent n’avait pas eu l’occasion de l’observer avec insistance. A vrai dire, il avait eu tôt fait de se défiler lorsqu’il avait compris de qui il s’agissait. Malgré cela, il avait eu un aperçu agréable de sa silhouette.

Comme Karola le souligna, cela représentait un sacré désavantage pour elle. Cependant, elle se garda bien d’exiger l’équité ouvertement, même si elle le sous-entendait fortement. Le soldat l’observa un instant et ne s’attarda pas sur sa remarque. Si elle n’était pas satisfaite de la situation, il lui faudrait le signifier directement, sans sous-entendu. Mike se laissait le droit de se tromper dans son interprétation car, il fallait le dire, cela l’arrangeait bien.

C’est vrai, mais c’était avant que l’on entame cette petite danse, Major. Alors, ça ne compte pas !

Il lui offrit alors un sourire à la fois enjôleur et moqueur, bien décidé à ne pas se laisser faire face à elle. Cela pouvait sembler culotté d’avoir mentionner l’incident et de s’en défiler l'instant d’après, mais en réalité, il cherchait à lui montrer qu’il était un excellent joueur également et qu’elle n’arriverait pas si facilement à ses fins.

Alors, chacun donne une information à l’autre, pour garder l’équité. Et comme vous êtes une femme, du moins, de ce que j’en ai vu, précisa-t-il avec espièglerie, à vous l’honneur Major.

Karola Frei


Finalement, Mike fit marche arrière, une démarche qui convint parfaitement à Karola car elle leur permettait d’être tous les deux sur un semblant de pied d’égalité. Pour que ce soit vraiment le cas il aurait fallu effacer de la mémoire du soldat certaines images d’elle mais ça, elle ne le pouvait pas.

Sans se départir de son charmant sourire, l’américain pris les devants en l’invitant à être la première à répondre. C’était plutôt malin de sa part car ainsi, il n’avait pas à se jeter à l’eau en premier et ne prenait pas de risques. Car si tous les deux s’étaient lancés dans une petite lutte taquine et que chacun jouait le jeu, ils ne devaient pas non plus oublier qu’en dehors de la petite bulle qu’ils s’étaient créée l’espace d’une soirée, ils n’en restaient pas moins des militaires.

Elle chassa bien vite ces pensées de son esprit pour soutenir le regard de Mike qui brillait d’espièglerie et certainement de contentement d’avoir tourné la situation à son avantage.

« Très bien, si vous insistez.. Voyons voir… » Elle marqua une pause afin d’aller chercher dans sa tête quelque chose à révéler à Mike. Comme elle l’avait dit plus tôt, il n’était pas évident de lui tirer les vers du nez et même si elle s’était montrée plutôt loquace au contact du jeune homme, elle ne voulait pas lui donner satisfaction aussi rapidement. Cela lui aurait certainement ôté tout son plaisir.

C’était plutôt compliqué de trouver quoi dire, sur demande. Et comme elle savait Mike pendu à ses lèvres elle jeta un coup d’œil autour d’eux. L’ambiance était un peu moins festive que précédemment mais des invités étaient toujours présents. Pensive, elle balaya la salle à la recherche de quoique ce soit qui puisse l’aider pendant qu’elle entortillait une mèche de cheveux autour de son doigt comme si cela l’aidait à se concentrer. Et puis finalement, son regard s’éclaira et de nouveau elle posa ses yeux sur le sergent.

« C’est la première fois que je m’amuse autant à une soirée.»

C’était soft pour une première révélation et comme elle ne savait pas vraiment ce que Mike attendait, ni même ce qu’elle pouvait attendre de leur partie de confessions, elle trouva que cela était tout à fait convenable.

« A vous, sergent. Et cette fois-ci, ne vous défilez pas. » ajouta-t-elle, malicieuse, comme s’il s’agissait d’un ordre.

Mike McPherson


La jeune femme parut pensive l’espace de quelques instants. Elle considérait les règles que le Sergent avait émises et les accepta bien facilement. La jeune femme semblait faire bien peu cas de l’instant où il l’avait surprise et ne s’y attarda pas davantage. C’avait été facile, pensa-t-il.

Son regard courut alors sur les visages et les déguisements des gens qui les entouraient. Mike se demanda ce qu’elle cherchait ainsi. Peut-être s’assurait-elle que personne ne les observait en coin ou ne faisait attention à eux alors qu’il jouait à action/vérité, les actions en moins. Elle finit alors par trouver, à en voir l’expression de son visage après qu’elle eut joué avec ses cheveux.

Il opina du chef devant sa déclaration qui, au passage, était la bienvenue. Au moins il ne l’importunait pas mais il s’attrista de voir que ses précédentes soirées avaient était moins amusantes. Il devait y faire bien morose dans celles qu’elle fréquentait pour autant apprécier celle qu’il partageait. Toutefois, le soldat se garda bien d’ajouter un commentaire.

Mike se caressa alors la mâchoire pendant qu’il réfléchissait à son tour. Il soupira un instant, le regard courant sur le sol comme si l’idée y était inscrite. Sans s’en rendre réellement son compte, il observait avec insistance ses jambes de cuir vêtues. Il releva la tête, souriant.

C’est la première fois que je vois mon supérieur hiérarchique habillée de cuir. Et ça lui va pas mal, ponctua-t-il sa phrase en levant son verre comme pour trinquer avant de se jeter le contenu derrière la cravate.

En l’observant du coin de l’œil, Mike se demanda s’il pousserait l’audace jusqu’à lui proposer de jouer à « je n’ai jamais » mais il se ravisa. Il s’agissait, comme il l’avait souligné, de son supérieur et seul un esprit embrumé par quelques verres pouvait lui avoir murmuré pareille sottise.

Karola Frei


Elle n’était pas la seule à devoir se creuser les méninges pour trouver quelque chose à dire. Mine de rien ça n’était pas simple. Karola profita du temps de réflexion du sergent pour déjà réfléchir à sa prochaine révélation. Si elle avait été sur Terre, aucun doute qu’elle aurait eu pléthore d’anecdotes croustillantes à révéler concernant ses aventures sur Atlantis. Mais d’une part, ces informations étaient tenues secret défense et d’autre part, Mike aussi avait connu son lot d’aventures et à ses yeux, ce que Karola pourrait lui raconter ferait office de banalité.
La voix de l’américain la tira de sa rêverie et elle écouta sa réponse. Elle fut surprise de son contenu et resta bête pendant qu’il vidait d’un trait son verre avant de finalement se reprendre.

« Merci… Ça ne vous va pas mal à vous aussi.» articula-t-elle ne sachant pas vraiment comment prendre ce compliment et imitant son geste de trinque avant de boire aussi son verre qui lui remit les idées en place. Elle pensa notamment que ça n’avait peut-être pas été très judicieux de lui faire un retour de compliment. Elle finit par s’éclaircir la voix en se redressant un peu pour se redonner une contenance car la balle était à présent dans son camp. Elle s’empressa de prendre la parole, d’une voix un peu plus assurée.

« A mon tour donc… Je suis ablutophobe. » Et devançant un éventuel questionnement de la part du jeune homme elle précisa « J’ai peur de me noyer. »

_________________

DC : Victoria Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatarInfos√ Arrivée le : 07/08/2017
√ Messages : 101
Mike McPherson
Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Ven 10 Nov - 13:32
Mike McPherson


Qu’elle lui rende le compliment ne l’étonna guère. Il savait que ça lui allait bien à lui aussi. Cette tenue avait connu son lot de succès lorsqu’il l’avait revêtue. Et puis, Karola était aussi du genre à être polie, du moins, il l’imaginait alors qu’elle se mettait en quête d’autre chose à ajouter.

Le Major fit part d’une phobie, sans que Mike ne sache réellement de ce dont il s’agissait. Aussi, elle précisa qu’elle était effrayée par l’idée de se noyer. Il pinça les lèvres alors que l’image de la Cité Ancienne posée au milieu d’une immense étendue d’eau s’imposa à son esprit. Vivait-elle avec la peur permanente que Atlantis ne sombre dans l’océan et qu’elle en soit prisonnière ? Etait-elle apeurée lorsqu’elle observait le lit bleu à perte de vue ? Autant de question que le Sergent se posait et qu’il se voyait mal lui poser, la curiosité étant souvent considérée comme déplacée, surtout à propos d’un tel sujet.

Ca ne doit pas être facile tous les jours, se contenta-t-il d’ajouter en signe de compréhension.

A son tour, il rumina. Etant donnée la confidence dont elle avait fait part, il ne devait pas lésiner non plus sur ce qu’il allait lui avouer. Il s’agissait de quelque chose de très personnel, il allait de soi qu’il fallait en faire autant. Et il ne voyait qu’une seule chose à partager.

Je détestais l’Armée. Je refusais de l’intégrer. Elle me prenait mon père, ça n’était pas ce que je voulais pour moi, pour mes proches. Quand la NAVY m’a réellement pris mon père, pour toujours, j’ai changé d’avis, et je l’ai rejoint, finit-il par avouer, un goût amer dans la bouche. Il n’avait pas regretté sa décision mais l’avouer à voix haute à son supérieur était différent de le partager allongé sur un canapé. Non pas qu’il avait déjà suivi une thérapie à ce sujet, mais ses mots ressemblaient bien trop à une confidence à son goût. Aussi reprit-il avec plus d’entrain :

Mais je ne regrette pas ! Je vis plein de choses intéressantes grâce à tout ça. Des aliens, des vaisseaux, des technologies extra-terrestres…

… et des vampires aux dents pointues vêtues de cuir saillant. En réalité, c’était surtout ce dernier point qui lui venait en tête. Il fallait dire que la fameuse carnivore aux envies sanguinaires était juste là, sous ses yeux.

Karola Frei


Elle opina lorsqu’il mentionna la difficulté de vivre avec une telle phobie. Ça l’été surtout quand elle était alimentée par des évènements vécus en mission. Cela elle se garda bien de le lui préciser, préférant ne plus avoir à penser à cet facette de sa personnalité qui pouvait parfois la handicaper.

Heureusement, ses pensées ses dissipèrent aussitôt que Mike enchaîna avec un nouvel aveu plutôt étonnant. Pour quelqu’un qui avoua avoir détesté l’armée, il avait à son actif des états de service plutôt flatteurs. Cependant, ça n’était pas si étonnant que ça. Elle comprit que Mike tenait à son père et rejoindre l’armée était sans aucun doute un moyen pour le SEAL de faire honneur à son paternel.

Son visage empreint d’un air grave, elle l’écoutait attentivement à mesure qu’il dévoilait un pan de sa vie personnelle. Désolée pour lui concernant son père, elle hocha la tête, compréhensive car ayant vécu la même chose.

Elle se sentait un peu gênée qu’ils abordent une chose aussi privée mais n’en montra rien. Cependant, elle n’en fut pas moins honorée que Mike aborde un sujet intime avec elle, même si c’était sous couvert d’un jeu entre eux.

Ne sachant pas vraiment quoi dire, elle resta silencieuse quelque secondes, consciente qu’elle devait bien choisir ses mots mais heureusement, le soldat lui coupa l’herbe sous le pied.

« …Et votre supérieure en cuir.» compléta-t-elle pour faire écho à sa précédente confession, le visage éclairé de malice. « Croyez-moi, vous ne me reverrez pas de sitôt dans une telle tenue. C’est affreusement inconfortable. Je préfère de loin l’uniforme.»

Effectivement, sa combinaison était loin d’être agréable à porter. Elle se sentait serrée dedans, heureusement elle avait très peu bougé de la soirée. Elle n’osait imaginer ce que cela aurait été si elle avait dû danser. En tous les cas, elle avait hâte de la retirer.

« Ce sera là ma révélation, sergent. A votre tour.» Evidemment, elle était consciente que ce n’était pas une information du même acabit que précédemment mais elle avait prévenu Mike, il n’était pas si facile que ça de la faire parler.

Mike McPherson


Karola l’écouta sans l’interrompre, affichant une mine à la fois compréhensive et désolée en entendant son histoire. Peut-être était-ce trop intime pour eux car la jeune femme lui donna l’impression que si elle avait pu disparaître, elle l’aurait fait. Il lui sauva la mise en partant sur une note plus positive… qu’elle s’empressa de renchérir.

Il lui offrit un sourire amusé lorsque le Major fit mention de sa remarque précédente. Elle se plaignit aussitôt du choix de sa tenue et de l’inconfort qu’elle lui procurait. Mike la regarda, l’air intéressé par cette étrange révélation. Trop serrée dans sa tenue, elle préférait le treillis au cuir moulant.

Vraiment ? Mais ça ne veut pas dire plus jamais ! répondit-il avec espièglerie. Lui la préférait largement dans celle qu’elle arborait pour Halloween et le regard entendu qu’il posa sur elle se suffisait à lui seul.

Mike fit la moue lorsque son vis-à-vis déclara qu’il s’agissait de sa déclaration. Elle était bien maigre en comparaison, mais aussi plus légère. Il était étonnant de noter la manière dont ils s’empressaient de chasser de trop intimes confessions par des déclarations plus légères. L’échange était également ponctué de certains sous-entendus qui ne pouvaient exister que grâce aux verres ingurgités jusque alors. Le retour à la réalité serait bien difficile, surtout lorsqu’il faudrait assurer les arrières de la jeune femme.

Avant que son esprit ne s’égare à nouveau, il se focalisa à nouveau sur leur conversation, à la recherche de ce qu’il pourrait ajouter. Il afficha un sourire en coin et la regarda dans les yeux pour annoncer la suite.

Je n’ai jamais eu peur de mes supérieurs.

Comprendrait ce qu’elle voulait.

Karola Frei


« A moins d’un argument très convaincant, j’en doute. » déclara-t-elle malgré l’enthousiasme non feint de son interlocuteur.

Décidément, il n’avait pas plaisanté lorsqu’il avait avoué trouver que la tenue de la militaire lui allait plutôt bien. En tout cas son attitude ne laissait pas vraiment planer le doute. Cela amusa la jeune femme qui l’espace d’un instant se demanda ce que ça donnerait si elle en faisait sa tenue de travail. Elle n’imaginait même pas la galère que cela pourrait être en mission.

Puis, piquée au vif par sa remarque – ce qui était certainement le but, elle pinça les lèvres pour s’empêcher de répondre trop rapidement. Des personnes étrangères à la conversation aurait pu trouver ça suicidaire de la part du sergent de proférer de telles paroles devant elle mais Karola savait que Mike jouait avec elle.

Clairement provocateur, elle fit un pas en avant vers lui, plus par défi que pour se rapprocher de lui et prenant garde à laisser une distance respectable entre eux. L’américain étant plus grand qu’elle, elle dut lever le visage pour soutenir son regard sans ciller.

« Je suis spécialisée dans le recadrage des soldats insolents. » Ça, ça n’était pas vraiment un secret, en tout cas en ce qui concernait lesdits soldats. Il s’agissait plus de répondre à la petite provocation de Mike plutôt que de vraiment lui apprendre quelque chose à son sujet. Elle resta immobile, feignant d’être sérieuse, les bras croisés devant lui, attendant une réaction de sa part.

Mike McPherson


Malgré l’audace du soldat qui lui faisait face, Karola n’en prenait pas ombrage. Il fallait dire que le soldat n’était pas pleinement conscient de ce qu’il disait ni des répercussions que cela pouvait avoir si jamais elle le prenait trop au sérieux. Certainement faisait-elle preuve de compréhension à son égard en prenant en compte le contexte et le fait qu’il ne la connaissait pas assez pour savoir vers quel danger il se précipitait.
Mais comme le voulait la soirée, il n’y avait pas vraiment de grades et tous devaient être égaux. Ce n’était que l’habitude qui forçait le respect à tous les niveaux car, nul doute que dans un autre contexte, les sous-entendus auraient pu être plus graveleux.

Lorsqu’elle s’avança, Mike ne cilla pas un seul instant. Elle était assez proche pour être contrainte de lever la tête pour croiser son regard mais pas assez pour qu’ils sentent mutuellement leur souffle sur leur peau. A ses mots, le soldat comprit que leur petit jeu n’en finirait pas de si tôt et il reçut l’information avec un intérêt non feint. Le défi déguisé dans ses paroles lui tira un sourire aussi carnassier que la vampire, les canines développées en moins.

Je parie que vous adorez ça, Major.

Et que, plus sérieusement, elle devait être crainte. Mais le Sergent n’était pas d’une humeur sage ce soir-là et c’était d’une façon de bravade qu’il lui avait répondu. Malicieux, il renchérit.

Je pourrais être le plus compliqué à recadrer que vous ayez connu, lâcha-t-il avec un clin d’œil et en buvant une autre gorgée dans son verre non sans ajouter un petit haussement de sourcils.

A n’en pas douter, un petit jeu de séduction s’était installé entre les deux militaires en parallèle de leur conversation. Il ne s’agissait de rien de sérieux, ils le savaient tous les deux et c’était pourquoi ils se le permettaient malgré leur statut.

A vous, fit-il désinvolte avec un petit air de vengeance sur le visage, eu égard à la maigre révélation précédente.

Karola Frei


Si elle adorait ça ? Pas spécialement, ça faisait partie de ses attributions mais c’était loin d’être une partie de plaisir. Enfin…

« Tout dépend du soldat. » s’entendit-elle répondre.

Il lui tenait tête, c’était quelque chose d’intriguant voire même d’excitant compte tenu du fait qu’il s’agissait d’un comportement inédit à son égard. C’était certainement pour cela qu’elle s’était laissée prendre au jeu. Il y avait bien longtemps qu’elle ne s’était pas amusée.

« Dans ce cas vous risquez de m’avoir sur le dos pendant un petit moment.»

Souhaitant se donner un air sérieux malgré tout, plus par jeu qu’autre chose, elle ne pouvait se départir d’un petit sourire en coin. Cette idée ne lui était pas forcément déplaisante. Elle ne douta pas que certains auraient trouvé que c’était s’adonner à un exercice dangereux que de surenchérir aux provocations du sergent mais le contexte s’y prêtait et jusqu’à présent la situation était plutôt sous contrôle.

Etant donné que les révélations d’ordre intime les mettaient tous les deux mal à l’aise et qu’il était plus agréable d’échanger sur des notes un peu plus légères, elle se mit en peine d’une anecdote cocasse à lui révéler.

« J’ai déjà mordu un Wraith.»

L’idée lui était venue comme ça, elle avait fait le parallèle entre son déguisement et le fait qu’elle cherchait un moyen de montrer au sergent que ce n’était pas un petit « insolent » dans son genre qui allait la faire reculer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Age : 26
√ Messages : 2131
√ Localisation : Alpha

Karola Frei
Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Ven 10 Nov - 13:32
Mike McPherson


Les provocations allaient bon train. Ces dernières restaient légères mais les deux soldats ne semblaient nullement inquiets de leur situation ou des personnes autour d’eux. En réalité, la joute continuait et le perdant serait celui qui s’arrêterait. Visiblement, chacun avait affaire à une personnalité entêtée. La question était de savoir celle qui le serait le plus.

Aussi, l’idée de « l’avoir sur le dos un petit moment » ne sembla pas le déranger plus que de raison. Même, il avait imaginé une réponse bien peu appropriée à répondre au Major. Un brin de raison persistait encore mais, dans un bar avec une civile, l’occasion de faire du rentre-dedans aurait été beaucoup trop belle. Karola vint à sa rescousse en déclarant tout de go avoir déjà gouté à la chair d’un Wraith. La nouvelle fut accueillie par un éclat de rire. L’Américain n’en revenait pas.

Sérieux ? Ça a quel goût ?

Certainement un truc dégueulasse à en voir leur horrible tête grisâtre qui lui faisait penser à de la viande avariée. Nul doute que le contexte de la morsure devait être particulièrement croustillant à écouter.

Ha, je paierais pour entendre cette histoire ! Il s’est transformé en vampire après avoir bu votre sang ?

Oui, Halloween, les vampires, les loups-garous, ça faisait partie de la culture populaire et Mike adorait les histoires et les films du genre étant gamin. Autant dire qu’il était au fait des prérequis pour les transformations et autres joyeusetés du même acabit.

J’ai mordu mon chien une fois, un magnifique Golden. Mais c’était pour s’amuser. J’avais la bouche pleine de ses poils. Et il a rien senti mais je n’ai certainement pas votre dentition impeccable. Il avait un goût horrible. Je crois avoir passé cinq bonnes minutes à me désinfecter la bouche dans la foulée !

Le souvenir, ajouté à la cocasse histoire de Karola, lui tira des larmes aux yeux.

Karola Frei


En réalité, l’histoire telle qu’elle s’était produite était loin d’être aussi marrante qu’il n’y paraissait car cette « morsure » avait eu lieu dans un contexte de guerre et l’originel contre lequel elle s’était battue lui avait ôté la vie peu après. Par chance, il la lui avait rendue pour son propre plaisir et au final, elle était parvenue à le vaincre. Néanmoins, sortit de son contexte, cette anecdote était effectivement plutôt comique. En tout cas elle eut le mérite de faire rire Mike. Décidément, cette soirée était celle de toutes les surprises, jamais Karola n’aurait pu croire qu’elle parviendrait à faire rire quelqu’un.

« C’est tout simplement ignoble. Je ne vous recommande pas d’essayer. La chair humaine est clairement plus agréable à mordre. Et si vous êtes prêt à y mettre le prix, je vous raconterais cette histoire avec plaisir. » Se laissant contaminer par la jovialité du sergent, elle lui adressa un clin d’œil entendu. Le laissant délibérément sur sa faim, elle escomptait bien attiser sa curiosité.

Elle le laissa à son tour y aller de son histoire et ne put s’empêcher de pouffer de rire en imaginant la scène que Mike lui décrivait. Elle s’empressa de porter sa main devant ses lèvres pour cacher son sourire comme si rire était inconvenant pour une femme de son statut alors que la situation s’y prêtait parfaitement. Le sergent n’était pas en reste de son côté, l’alcool aidant, il fut pris d’un fou rire. Constatant ses yeux baignés de larmes, Karola lui tendit une serviette en papier pour l’aider à se remettre de cette émotion tout en répliquant un peu moqueuse :

« Seriez-vous un vampire refoulé, sergent McPherson ? Si c’est le cas il semblerait que je n’ai pas de soucis à me faire, nous n’avons pas l’air d’avoir le même type de proie. »

La tenue qui lui collait à la peau avait beau ne pas lui être agréable, n’empêche qu’elle s’était totalement approprié son rôle de vampire et à n’en pas douter. Ce serait quelque chose qui reviendrait souvent dans les conversations et qu’elle saurait certainement évoquer à bon escient.

La jeune femme n’avait pas pris l’initiative d’enchaîner sur une nouvelle révélation. Elle s’était déjà livrée plus qu’à son habitude et elle ignorait si Mike parviendrait à retrouver son sérieux ou bien s’il était toujours en état de continuer.

Mike McPherson


Contrôler son fou rire lui demanda plus de ressources qu’il ne pensait. D’ailleurs, Karola s’en aperçut et lui tendit une serviette pour s’essuyer les larmes qui perlaient au coin de ses yeux. Le revers de ses mains auraient largement suffi mais il la reçut d’un signe de la tête pour la remercier et il se sécha le coin des yeux en s’évertuant à reprendre son sérieux. Il s’éclaircit la voix pour reprendre contenance avant de répondre.

Peut-être, Major. Et j’espère bien que nous n’avons pas les mêmes proies ! Ce serait dommage de devoir vous affronter pour manger.

Quoique, l’idée le séduisait assez à bien y réfléchir. Karola était d’agréable compagnie, plus que l’expression habituelle de son visage pouvait le laisser supposer. Ce n’était alors pas surprenant que le soldat souhaite la recroiser dans un contexte aussi léger que la soirée. C’était la première fois depuis son arrivée sur Atlantis qu’il s’était autant amusé, avec un supérieur qui plus est. Mike se demanda depuis combien de temps il discutait avec la jeune femme et regarda sa montre. Il était déjà tard, plus de deux heures du matin et il était de garde le lendemain aux aurores. Il pinça les lèvres, désolé d’être contraint de laisser sa si bonne compagnie aux mains des autres déguisés.

Je suis désolé Major, je vais devoir vous laisser si je ne veux pas être un fantôme arpentant les couloirs demain pour mon tour de garde. Je suis de service dans quelques heures..

Il trinqua et finit son verre avant de conclure :

Merci pour la discussion, c’était sympa. J’espère recroiser Karola Frei la vampire à l’occasion.

Il lui offrit un large sourire avant de la saluer.

Major.

Il s’éloigna alors de la jeune femme. L’homme avait repris son grade et son statut au moment de la quitter. Elle en ferait probablement autant. Le vampire, Arrow, chassés par leurs obligations respectives, le monde tournait à nouveau rond mais une pointe de regret perça au travers de la tenue de cuir qu’il arborait. Il venait de découvrir une nouvelle facette d’une femme que l’on prétendait aussi froide que la glace. Elle n’était largement pas dénuée d’intérêt et en apprendre plus à son sujet le tentait assez. Nul doute qu’il espérait vraiment la recroiser sans cette armure invisible qu’elle s’imposait. La séduisante vampire ne manquerait pas de se rappeler à son bon souvenir si jamais elle restait prisonnière d’Halloween.

Karola Frei



Karola l’observa reprendre peu à peu son sérieux. Mike était en train de tromper tous les on-dits qui pouvaient circuler sur Karola. On pouvait s'amuser avec elle. Cependant, elle préférait éviter que cela se sache parce qu’elle ne cachait pas que sa notoriété la servait plutôt bien et que c’était une facette de sa personnalité qu’elle ne voulait réserver qu’à de rares personnes de confiance. Le sergent avait déjà montré qu’il pouvait en être digne et son comportement ce soir n’avait fait que la conforter dans ses impressions.

Ses larmes séchées, son fou rire calmé, l’américain consulta sa montre et révéla l’heure tardive qu’il était. Karola fut surprise de constater qu’elle n’avait pas vu le temps passer et à en croire la réaction de Mike c’était également son cas, à sa satisfaction.

« Bien sûr, allez dormir. Ce serait dommage que vos supérieurs vous tombent dessus demain matin. Merci à vous et bonne nuit, sergent.» C’était là sa dernière taquinerie de la soirée. Elle salua Mike sans savoir quand est-ce qu’elle pourrait à nouveau passer une aussi bonne soirée.

Son regard s’attarda sur la silhouette du jeune homme pendant qu’il se frayait un chemin vers la sortie en espérant avoir bientôt l’occasion de passer un autre moment en sa compagnie. Lorsqu'il eût disparu, son regard enveloppa la salle. Il était tard en effet et les lieux s’étaient largement vidés. Il ne restaient que quelques téméraires qui avaient entrepris un défilé un peu plus tôt et qui semblait les avoir déchaînés. Certaines têtes lui étaient familières. Parmi elles celle de Sheppard qui aurait certainement droit à son lot de petites taquineries tant son costume lui allait à ravir… Elle repéra aussi Natasha, l’instigatrice de la soirée. Aussi, malgré la fatigue et parce qu’avant d’être totalement happée par sa conversation avec Mike elle voulait lui dire deux mots, Karola décida de faire un petit crochet de son côté avant d’aller rejoindre sa tanière.


_________________

DC : Victoria Wilde


Dernière édition par Karola Frei le Dim 12 Nov - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9073
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Sam 11 Nov - 14:08
Pedge Allen


Matt était chiant à ne pas la laisser descendre. Elle ne s’abaissait pas à protester, histoire que ça le saoule d’avoir un mollusque sur le dos, mais rien n’y faisait, il continuait de danser comme un beau diable en exagérant les mouvements du haut de son corps pour la secouer dans tous les sens. L’humour lourd, il connaissait bien. Finalement, quand elle opta pour lui faire comprendre qu’il faisait ce qu’elle voulait, il arrêta de danser. C’était déjà un bon point.

« Tiens Batman, tu me donnes quelque chose à boire ? Que je puisse le renverser sur ta tête ? », fit-elle alors qu’il se servait quelque chose au bar, en faisant comme-ci elle n’existait pas. Mais elle comptait bien lui rappeler qu’elle était toujours sur ses épaules et qu’elle voulait descendre.

”Non.” dit-il en s’éloignant du bar avec son cocktail Halloween dans les mains.

« Ok. ». Elle verrouilla ses cuisses et elle se pencha en avant pour essayer d’attraper brutalement le cocktail qu’il tenait dans les mains, juste histoire qu’il s’en foute partout.

”Non mais arrête !”Le rodéo débuta, Pedge en guise de taureau ou plutôt vache. Ne pouvait-elle pas tenir en place ? Malgré de rudes efforts, pas mal de liquide éclaboussa son costume. N’y tenant plus, il lui balança le restant en arrière espérant la toucher en pleine tête.

Elle aurait dû s’en douter, mais elle ne le vit pas venir. Franchement, il abusait. Au lieu de la poser, il préférait carrément lui foutre le reste de son verre dans la tronche… C’était collant en plus de ça, et cela titillait franchement sa fibre maniaque. « Bon, franchement, tu me poses tout de suite, où ça va chier. » C’est qu’elle perdait patience la reine des Glaces.

Bon l’effet espéré fut là : la Reine des Glaces cessa de s’agiter. Par contre là voilà qui gouttait sur lui désormais. Ce liquide froid coulant le long des omoplates, c’était désagréable comme tout. Il valait mieux se séparer de la source à savoir elle sur son dos. ”Toi qui l’a cherché et suffit de demander poliment !!”

Pedge ne répondit pas. Il était vraiment chiant quand il s’y mettait, et il ne savait pas s’arrêter. Elle fulminait assez pour vouloir descendre par elle-même, quitte à se ramasser. Elle lui avait demandé plusieurs fois, et elle ne comptait pas lui lécher les pieds pour parvenir à rejoindre le plancher des vaches. Elle se pencha en avant, et elle passa son bras sur son masque, pour boucher les ouvertures qui lui permettaient de voir. Et de son autre main, elle passa son index sous le nez du superhéros pour tirer en arrière. C’était impossible de résister à la traction sans souffrir le martyre. Ce n’était pas fait pour blesser, seulement pour contraindre.
Surpris, Matt fit quelques pas en arrière hasardeux percutant une personne. Une main essaya de lui faire lâcher prise, l’autre chercha une emprise un peu plus haut finissant par se refermer autour de la cape. Il tira dessus. ”Lâche moi !!!!”

« Si tu me laisses descendre ! », fit elle en tirant un peu plus. S'il fallait le faire tomber soit. Elle en avait rien à foutre qu'il déchire sa cape, de toute façon elle brûlerait ce costume !

Il fit de nouveaux pas hasardeux sous la traction infligée à son joli nez. Pas le choix, il fallait l’éjecter avant qu’elle ne lui permette d’avoir le même nez que Michael Jackson. La table des buffets était à proximité. Il attrapa un chou à la citrouille avant de l’écraser aussitôt dans ses cheveux.

Elle avait vraiment des envies de meurtre maintenant. Y avait que lui sur cette cité pour la mettre en rogne à un point tel qu’elle voyait rouge. Elle ne put rien faire pour éviter le chou. Rageusement, elle l’attrapa alors qu’il collait dans ses cheveux, délaissant le pif de Matt pour se redresser. Il n’en restait pas beaucoup, mais suffisamment pour qu’elle l’écrase en plein dans sa face, lui comprimant son masque avec la pâtisserie maison.

Noon pas le masque putain. Des jurons fusèrent. Bon ça avait assez duré cette affaire, Matt l’attrapa par le col bien décidé à la laisser descendre. Pas question pour autant de la laisser s’en sortir aussi facilement. A peine avait-elle posé un pied au sol, il agrippa un nouveau chou, bien décidé à lui mettre en pleine face cette fois malgré la vue génée par la crème. ”Tu vas voir ! !!!!”. Pedge fut plus rapide, l’esquivant au dernier moment. Le chou rencontra bien une cible, le visage d’une sorcière.

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2235
John Sheppard
Dossier Top Secret
√ Age: 40 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Dim 12 Nov - 14:42
Des bonbons ou un sort !

Nastasha Avalon


Alors que Natasha et John se dirigeait vers le petit groupe de super-héros qui s’était quelque peu disloqué en cours de route pour participer au défilé, son patr… Loki vint à sa rencontre pour la féliciter de l’initiative.

- Vous partez déjà ? S’étonna-t-elle.
« Oui malheureusement… Il y a un problème avec nos bons amis Athosiens. » Répondit l’homme poliment.
- Je comprends. Merci d’être passé ! Répondit-elle en ravalant sa curiosité.
Alexander lui fis un sourire navré et disparu vers l’entrée pour attendre Erin qui était en train d’annoncer la nouvelle à une Isia en mode psychopathe.

Dommage ! Mais elle appréciait le fait qu’il soit passé malgré la charge de travail dont il devait être affublé. Elle nota au passage la complicité qui liait Alexander à John, le tutoiement et la gestuelle. Ces deux-là avaient l’air de bien se connaître et de s’apprécier comme en témoignant le choix de leurs costumes.
Alors que le boss s’en allait, Natasha réalisa tout à coup que l’organisatrice du défilé avait disparue. Ah… non, elle avait été kidnappée par Batman. Hum, tout ceci était très bizarre.
Est-ce que le défilé était annulé du coup ? Une exclamation en français lui fit tourner la tête par pur réflexe. C’était rare d’entendre sa langue natale ici et c’était particulièrement étrange de la bouche d’une Harley Quinn. « Putain de primitifs », c’était bien ce qu’elle avait dit ? Ok... mieux valait oublier ça et ne surtout pas penser qu’elle était en train de parler des athosiens, pas question de prendre en grippe une personne qu’elle ne connaissait pas, surtout si elle était française. Elle se retourna donc vers John et décida d’occuper le temps en attendant que miss Allen veuille bien revenir vers eux.

-Je te paris un massage que tu perds au shi-fu-mi.

Bah quoi, fallait bien s’amuser un peu !

John Sheppard


John salua le RDA en lui lança un “bon courage” non verbal. Il ne savait pas ce qu’avait fait les Athosiens, mais vu l'expression rageuse d’Isia plus loin, cela allait chier pour leur matricule. Surtout que tout le CODIR semblait se déplacer… L’homme espéra que ce ne fut pas trop grave.

Enfin bon, suffisament, pour privé des personnes de la fête. Comme quoi, sur cette cité, rien ne peut être calme. Même pour une soirée qui se veut festive. Le regard de l’homme alla sur celle qui avait lancée l’idée de faire ce défilé…. Il eut du mal à reconnaître le sous lieutenant Allen, qui était encore sur les épaules d’un Batman. Il y a des choses, dans une vie qui sont bizarre… Voir Allen sur les épaules de quelqu’un c’est comme voir un Wraith rouler une pelle à un chien ! C’est franchement déroutant !

Enfin bon, alors qu’il s’interrogeait Natasha lui fit une diversion des plus amusante.

« Un massage ? Tu me prends encore par les sentiments ! » Bah tiens il n’allait pas refuser cette occasion ! Il aimait bien ça et puis venant d’une kiné, ça ne peut qu’être bien ! Il mit sa main dans son dos. « Prête ? »

- Le premier qui compte deux victoires l’emporte. Prépare tes huiles et tes bougies parce que je compte bien gagner ! ,
« Tatatatata On ne bat Thor le magnifique !! » John compta jusqu'à trois et fit un “papier” avec la main !

Pierre… zut ! Bon, il lui restait encore plusieurs chance de retourner la situation ! Au final, qu’elle gagne ou qu’elle perde, Natasha savait que ce massage servirait de prétexte pour passer un bon moment avec un ami.
John fut ravi et ricana doucement ! Parfois, il se disait qu’il était un véritable gamin avec Natasha ! « ça sent le roussie… J’aime le parfum marsmaloow pour info ! » Oui il l’embetait clairement. Il refis le décompte et montra un ciseaux.

- Marshmallow, sérieusement ? Pouffa t-elle. Ca se trouve partout sur le continent ça ! Ironisa la rouquine.
Pierre ! Ah ! Elle avait gagné la seconde manche !

« C’est un parfum très à la mode oui ! » Pouffa t’il avant de grogner pour le principe en voyant qu’il avait perdu. Il recompta….
« Moment de vérité Tigresse ! » Il ne sait plus d’où venait ce surnom mais voilà, c’est gratuit ! Et ce fut … UN autre ciseau !!!!

Tigresse ? Natasha le regarda d’un oeil amusé. Il se mettait aux petits surnoms affectueux ? S’il voulait se la jouer comme ça elle allait lui en trouver un ou deux sympathiques elle aussi !
Et… Pierre !

- Et bim ! S’écria Natasha. Dans les dents Dark Sidious !

OH non … bon pas de massage… pfffff c’est le jeu. « L’empire à échoué !!!! » John mima une attaque au coeur. Il ricana de plus belle. « Bon, faut que je trouve une bougie…. quel parfum ? »

- Hmmmmmmmm… Tant que ce n’est pas à base de champignon bizarre… surprends moi ? Elle lui fit un grand sourire. J’espère que tu es doué avec tes dix doigts.

Surprendre ? Alors là ! Elle était certaine que le premier truc bizarre qu’il trouverait chez les Athosiens, fournisseurs officiels de produits d'Atlantis, il allait lui ramener !
« D’accord, je te surprend… Tu me laisse combien de temps pour te surprendre ? » Autant qu’ils programme ça, sinon il allait oublier et débarquer comme une fleur, le jour où cela allait lui traverser l’esprit. « Avant deux mois hin » Petite pique concernant leur randonnée.
« Oh tu me diras si je suis doué ou non… Tu seras ma première victime mouhahahaha »

- Je crains le pire… t’as jamais fait de massage avant ? Mais dans quoi je me suis embarquée ?!
«Tu ne veux pas savoir … il ne faut pas savoir … Au pire tu te feras mettre en place par un collègue » Dit-il amusé. Il la faisait marcher, mais il n’était pas certain d’être doué en effet.

Natasha pouffa.
- Mon dieu… ça va donner… pour la date, quand tu veux ? Bientôt ?
«Allé courant novembre, dès que j’ai trouvé, je viens te kidnapper pour la séance de torture va ! »
- Le dieu Thor en personne va venir me kidnapper ? Je ne sais pas si je dois avoir peur ou me sentir flattée, plaisanta t-elle.


©️ 2981 12289 0

_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInfos√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Age : 25
√ Messages : 2235
John Sheppard
Dossier Top Secret
√ Age: 40 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre] Dim 12 Nov - 19:30
Des bonbons ou un sort !

C’est à ce moment là que Ford tira sa révérence auprès de Natasha. Cette dernière lui lança un regard surpris.

- Vraiment, vous êtes sûr ? Le défilé a prit un peu de retard mais il va avoir lieu…

Si Allen ne voulait plus s’en occuper, elle se chargerait de l’animer. Après tout, elle était l'instigatrice de la soirée, il lui incombait de faire en sorte que les gens s’amusent. Mais non, rien à faire, Ford avait décidé de partir et il s’enfuit en courant sous les yeux ébahis de Natasha. Qu’est-ce qui venait de se passer là ?

John était revenu près de sa mélusine, regardant aussi Ford partir en courant… Il secoua la tête. «Laisse tombé Tigresse. Ford est le plus grand mystère de cette cité. » Il lui tapota sur l’épaule, ne comprenant pas trop l’homme. Bon faut dire qu’il n’avait pas tout le raisonnement alambiqué de ce brave soldat parano.

«Hé, hé ! » S’écria gaiement le clown qu’était Nelly en cherchant de l’attention. «Je peux participer ? Dites, je peux participer ? Je veux concourir contre Pedgy ! Là j’suis plus belle qu’elle ! Et le coronel gentil aussi, jsuis plus drôle non ? Je peux, je peux, je peux ?????? »

L’homme ricana en voyant les mouvements de Nelly…Le “coronel” lui avait mit la puce à l’oreille sur la personne. Intenable cette jeune femme ! John tapota l’épaule de Natasha « Dis dis dis elle te parle la petite là … dis dis » Il n’allait pas louper une occasion pareille !

Natasha planta un doigt dans les côtes de John l’air de rien, juste pour le plaisir de l’emmerder et pour le faire taire. Et cela le fit rire ! Elle ne comprenait pas la réaction de Ford mais elle n’allait pas s’attarder dessus puisque d’autres personnes réclamaient son attention. En l'occurrence, un petit clown qui sautillait sur place. La rouquine plissa les yeux pour tenter de reconnaître la personne qui se trouvait sous ce costume, cette voix lui disait quelque chose.

- Bien sûr que tu peux !
«YESSSSSSS ! » S’écria soudainement Nelly en secouant des bras et manquant de perdre sa tunique.

Elle alla un peu plus loin en chantonnant, se plaçant sur des postures censées la mettre en valeur dans son déguisement.
«Nelly le clown, number one !!! »


Natasha lança un regard en direction du bar. Ils en étaient où les loulous avec le micro ?

Ils étaient en train de se battre… John les regarda d’un air incrédule…
«On est sage nous comparé à eux…. »

- T’as raison..., lança Natasha en voyant les deux se crêper littéralement le chignon. Mais si tu veux expérimenter le gâteau dans les cheveux ça peut s’arranger, plaisanta t-elle tout en se demandant s’ils n’avaient pas intérêt à intervenir pour séparer les deux. Ils n’allaient quand même pas en venir aux mains, si ? C’est alors qu’un gâteau vint se crasher dans sa tête. Ah non, finalement c’était elle qui allait faire l’expérience du chou. Bon…

John n’eut pas le temps de lui répondre une énième connerie, quand un choux « perdu » arriva dans la tête de la rouquine. Il ricana doucement, mettant un doigt dans la pâtisserie pour manger un bout.
«Hum ? Tu disais ? On peut s’arranger hin ? »
Il se tourna vers les deux grands gamins qui se battaient. Il avait reconnu Matt, de toute façon, il y avait que lui pour être aussi chiant !

Natasha lança un regard blasé vers John l’air de dire “sérieusement, ça te donne faim “? Elle soupira alors que le gâteau s’écrasait par terre et chercha du regard une serviette avec laquelle s’essuyer la joue. Pas de serviette ? Bon, elle s’essuya avec le revers de la main tant bien que mal. Ca collait… génial.

Nelly se tenait non loin et ricanait tout en pointant Natasha d’un air moqueur.
«Fatal strike dans la figureuuuuuuuuuu !!!! Cent points pour Mattou ! »

«Batmattou ! Venez éponger votre connerie ! C’est un ordre ! » Dit-il d’un ton autoritaire ! Faut bien avoir des avantages à être colonel merde ! Par contre, il n’avait pas préciser avec quoi éponger… Si l’autre était inspiré Natasha allait se faire lécher la pomme.

Matt retira son masque pour pouvoir essuyer son visage avec un pan de la robe de la Reine des Glaces, qui était en train de fondre. Cette fois, il put réaliser que le chou n’avait pas atteint la bonne cible. Ah merde, c’était con même s’il ne put s’empêcher de sourire. Et voilà que le Colonel s’y mettait. ”C’est pas moi ! C’est la Reine des Glaces !”
« Biensûr oui, c’est moi qui l’ait envoyé. », fit Pedge de mauvais poil en se soustrayant à Matt qui s’essuyait lâchement. Elle était désolée pour la kiné.

Prenant un air faussement fâché, Natasha fit craquer ses doigts et ferma un poing pour le taper dans la paume de son autre main en signe de représaille. Maintenant qu’il avait enlevé son masque, elle identifiait sans problème le visage de Matt.
Nelly le pointait d’un doigt accusateur tout en souhaitant attirer son attention :

«Même pas vrai d’abord ! Je l’ai vu, c’est lui ! Pas Pedgy a mi. C’est lui le COUPABLEEEEEE !»
”Elle avait qu’à pas l’éviter !!”

«Exécution soldat ou je vous fourre avec ce que je trouve sous la main ! » Histoire de laisser du temps à Natasha pour sa vengeance.
Le masque fut remis en place, étalant un peu de crème. Thor fit une proposition assez étrange et indécente qui fit apparaître un sourire gêné. ”On est pas seul, Thor voyons ! Et que va penser cette sorcière de vous ? ”

- Vraiment ? Batman et Thor ensemble ? J’en pense que je deviendrai riche si je revend la vidéo sur Terre ! Plaisanta Natasha.
«Ils aiment les kikis ?!? »

John leva les yeux au ciel amusé… Bon. Il regarda Natasha en pouffant ! Non mais il ne parlait pas de quelque chose de cochon ! BREF « Tu vas être riche, mais je parlais de lui mettre dans la bouche de la nourriture...Je vais le choper… Fais toi plaisir ». Il alla vers Matt, pour l’attraper, cela allait finir en baston mais bon… mais bon comme a chaque fois !

- C’est ça, justifie toi ! , s’exclama Natasha alors que John allait à la rencontre de Matt.

Voyant la menace s’approchait, Batmattou prit en otage le clown qui se trouvait à ses côtés essayant de se dissimuler derrière ce petit mètre soixante. ”Bouge pas ou je bute le clown !”
«AU SECOURS !!! PEDGYY, AHHHHHH ! »
« Batman est devenu un super vilain ? », John tapa la tête de Matt.
Batmattou esquive le coup se protégeant derrière le clown et son épaisse perruque. ”C’est Thor le vilain. J’ai rien fait !”
« J’attendais ton aide moi Nelly ! », fit Pedge avec une moue boudeuse, même si la colère descendait un peu du fait des conneries des deux autres. En gros, elle lui disait “débrouille toi”.
«Môman, m’abandonne paaaaaaaaas !!!! Je t’aime et j’ferais plus jamais de bêtises, c’est promis !!! » Pedge haussa des épaules, l’air de rien. Elle attendait juste une distraction de la part de Batmattou pour lui verser le pichet de jus de citrouille dans le col et dans le dos. Il n’allait pas s’en tirer comme-ça…

Natasha n’avait pas vraiment envisagé que sa soirée tournerait comme ça ; d’ailleurs, quelques regards étaient braqués vers leur groupe qui ne faisait pas tellement preuve de discrétion. Thor tentait d’atrapper Batman, ce dernier avait prit un clown comme otage et menaçait de le tuer (wow ce revirement !) et le clown implorait sa mère, la reine des glaces, de lui sauver la vie.
- Et sinon… on devait pas faire un défilé ?

John était en train d’essayer de choper l'imposante carrure du Batman, qui se réfugiait lâchement derrière un clown bien trop petit pour lui … Mais le bougre avait le don de lui refiler la petite dans les jambes. Finalement, il tourna la tête vers Natasha. « De base oui ... » Il se tourna vers Matt avec un rictus « Sur la piste champion ! ».
«Moi aussi je veux aller sur la piste !!!! Et s’rait la plus belleuuu pour aller danséééééé. Danserrrrrrr !!!!!! »

Le clown était toujours retenu par ses batgriffres. Pas question de la lâcher sans être certain de ne pas finir fourré par le chef. Et voilà que le défilé revenait sur la table. ”C’est moi le patron ce soir !!!” déclara-t-il avec un grand sourire tout en décalant pour toujours mettre Nelly entre lui et Thor.

- A bon ? Décidément, il cherchait les embrouilles lui ! - Je me demande si le dos de Batman peut se bloquer. Je suis sûre qu’en faisant craquer le bon endroit… lança Natasha avec un sourire malicieux.

En parlant du dos de Batman, Pedge lui versa tout le contenu de la chope de citrouille dans le vêtement pendant qu’il discutait avec tout le monde en se la pétant grave. Un petit soin orangé rien que pour la forme. Il ne pensait pas s’en tirer comme ça quand même.

John se mit à rire de bon coeur, attrapant Nelly, pour la soustraire à Batmattou trempé !
La petite espagnole se serra contre lui dans un remerciement certain.

Un hurlement aigu sortit de ses lèvres tandis qu’il avançait de plusieurs pas pour s’extraire de ce piège. Le mal était fait : le liquide avait parcouru son dos le faisant frissonner. C’était horrible. Humide. Après quelques secondes destinées à se reprendre, Batmattou identifia la responsable et chargea. ”TAYOoooooooo”

Ooooolala le carnage ! Le jus qui dégoulinait de partout, les gâteaux qui trainaient par terre, et évidemment tout le monde était en train de les regarder. Natasha jeta un oeil du côté du bar et surprit le barman plié en deux de rire. Ah bah bravo !

Pedge aurait pu courir, si elle n’était pas dans une robe assez entravante, et si elle n’avait pas un caractère de chien qui ne lui faisait jamais tourner le dos. Elle le laissa la charger, de toute façon, il n’aurait pas beaucoup d’élan, et elle comptait bien s’écarter au dernier moment pour lui faire un crochepied afin qu’il se rétame, espérant que ça le calmerait pour de bon. Et puis, s’il tombait, Sheppard pourrait toujours lui sauter dessus… Ou Nelly, ou quelqu’un quoi !

Mais Matt fut intercepté par Sheppard justement, qui le prit sur les flancs, pour le faire basculer à terre. Les deux hommes roulèrent et John tenta de le foutre sur le dos. C’est un joyeux bordel qui s’annonçait !

Ah le lâche, le vil Thor ! Que c’était moche cette alliance !”Ahahahah ! Thor qui s’allie à la reine des glaces !” La main de Batman se referma sur les cheveux blonds du personnage, décollant la perruque de son propriétaire. C’était raté pour l’appui ! Tanpis ce serait les vrais cheveux qui subiront son assaut.

Avisant le marteau sur la table, Natasha se demanda s’il resterait fixé si elle essayait de le soulever avant de se faire la réflexion qu’elle était vraiment con. En tout cas, ce serait peut-être dissuasif si elle les menaçait avec ça pour leur demander de se calmer, non ? Hum, elle oubliait qu’elle parlait de militaires aguerris et habitués aux combats armés sur des planètes extra-terrestres, c’était pas la petite kiné avec le gros marteau qui allait les impressionner. Avec un soupir, elle s'éclipsa dans l’arrière salle pour récupérer une serpillère mouillée. Ca, ce serait peut-être plus dissuasif que le marteau !

La perruque vola mais il fut pris par les cheveux. À croire que Matt était jaloux de sa belle chevelure ! Il avait véritablement un problème avec la toisons de John ! C’est ça quand on n’a rien sur le caillou, on veut avoir une vraie crinière de lion ! Tsss petit lion va ! Bien entendu cela allait encore de finir en baston et John accrocha la main de Matt « Tu te bats comme un gonzesse ! ».

La chevelure fut malmenée pour interrompre tout geste de révolte chez son adversaire. !”Qui fantasme sur une longue chevelure blonde ? Allez Barbie retourne jouer à la poupée ”
« Eh bien toi, puisque tu me l’arrache grand fou ». John lui chopa l’autre bras pour le mordre.
!”Raaa” Et voilà maintenant que Barbie mettait les dents. ça devenait n’importe quoi. Batmattou tenta de se prendre la fuite.
John le plaqua au sol, il n’allait pas fuir lâchement !

Natasha revint et crut halluciner en voyant John mordre le bras de Matt avant de le plaquer au sol. Merde alors, c’était pas la serpillère qu’elle aurait dû atrapper mais la caméra ! Ah, il fallait croire que d’autres gens avaient eu la même idée puisque certains avaient sorti les appareils pour prendre des photos ou filmer. Ca, ça allait faire le tour de l’intranet à coup sûr ! Dans un soupir, la rouquine s’approcha des deux lascars et brandit sa serpillère.
- Ca suffit les enfants ! Séparez vous ou je vous nettois la face avec ça !!
”C’est lui qui veut pas me lâcher !!! ” dit-il en levant les mains montrant ainsi sa bonne fois. ”Barbie a été ensorcelée. Purifie la sorcière !”
- Thor, range tes dents ou je t’envoie au coin ! Et toi Batman tu vas me nettoyer tout ce bordel vite fait bien fait !

Pedge profita que les deux hommes se soient interceptés pour mettre les voiles. Une soirée à se taper l’affiche était plus que désagréable pour elle, et ses tocs commençaient sérieusement à se rappeler à elle. Elle voulait prendre une douche, arrêter de sentir la citrouille et de coller. Sans parler des restes de chou dans ses cheveux… Elle ne se sentait pas de rester plus longtemps, et cette diversion était parfaite. Elle avait eu sa vengeance en aspergeant Matt, maintenant elle pouvait s’en aller la tête haute. Fini les conneries pour cette année. Il n’empêche qu’elle s’était bien amusée, même si elle ne le reconnaîtrait pas devant les personnes présentes à cette soirée.

Matt et John étaient occupés, d’autant plus quand la sorcière se mêla de la mascarade. Elle fila à l’anglaise en passant derrière le bar, calmant le barman qui se marrait par un regard glaçant. Elle l’aimait bien ce costume au final. Elle n’avait rien contre le type en question, c’était juste pour le faire chier. Bref, elle s’éclipsa, défilé ou pas. Nelly tenta bien de la suivre mais elle savait ce qui l’attendait et la façon dont elle pourrait se faire jeter. Plutôt attristée de voir Pedge disparaître comme ça, elle demeura néanmoins à côté du bar pour admirer la scène et attendre que le défilé commence.

John ricanant doucement, mais qu’ils sont ridicules quand même… Et Natasha avec sa serpillère… « Je suis curieux de voir ça tiens ! » Il se releva, chopant Matt par les épaules et l’envoya sur Natasha. C’est lui qui allait être mouillé !

Et voilà maintenant que Barbie profitait du bazar pour faire le malin. Batmattou tenta bien de résister mais glissa sur le jus de citrouille. Barbie en profita pour le déstabiliser. La sorcière et sa serpillière fut évitée de justesse. Pfffiou ! Que d’émotions ! Désormais libre, Batmattou prit la foule à son compte. ”Attrapez la traitre Barbie !”
Je secoua la tête incrédule. « Non mais tu y crois vraiment ? »

Y en avait pas un pour ratrapper l’autre ! Natasha se décala pour esquiver Matt quand John le lui balança dessus. Non mais sérieusement… Elle lui montra les caméras.
- En tout cas ça va buzzer sur l’intranet.

John eut une petite dubitative… Bon après il n’était plus à ça près, avec le nombre de connerie qu’il faisait avec ou sans Matt. Il regarda celui-ci d'ailleur. « Eh le moche.. sourit c’est pour l’intranet ! » Il était survolté. Mais bon, quitte à être affiché… Il n’était plus à ça près. Finalement le défilé était en train d’être oublié.
”C’est toi le moche ! ” dit-il en se redressant, du liquide dégoulinant de son dos. ça collait, c’était dégoûtant ! Bref Batmattou commençait à prendre la mouche.

Maintenant il se vexait le petit… John frissonnant et se secoua de plus belle… Voilà son costume était foiré et en plus ...ça colle son jus de pépins là !!
« Rhaaa Matt ! » John lui jeta un regard faussement courroucé. « C’est malin maintenant je colle ! » Il marcha vers Natasha, histoire d’échapper à un autre verre collant.

- T’approche pas de moi avec tes vetements tout collants ! S’exclama Natasha en voyant John arriver vers elle.

John eut un rictus au coin « Sinon quoi ? Je me prend un coup de la pro du balais ? »

- Déjà, on se moque pas du balais d’une sorcière c’est mesquin ! Et en plus… et ben oui ! Moi aussi j’ai des dents et j’hésiterai pas à m’en servir !

Par provocation il fit un pas devant elle. « Moi aussi j’ai des dents... » Il ricana doucement de son rire enfantin « Bon tu le lances ce défilé ? » Il essaya de lui prendre son balais.

Celui là, il cherchait le bâton pour se faire battre ! Tellement qu’il tenta de le lui arracher des mains. Le sale gosse ! Il n’avait pas tant bu que ça si ? Pourtant son comportement lui donnait l’air d’être bien touché par l’alcool. De son côté, Natasha avait siroté quelques verres mais elle se sentait relativement sobre à côté de ces deux zigottos. Cela dit, John la cherchait et il allait la trouver !

- Quoi, il a pas déjà commencé ? Dit-elle en se cramponnant au balais. Elle tira dessus pour rapprocher John, se hissa sur la pointe des pieds et le mordit dans le cou. Pénalité du Jury pour t’être roulé par terre !

John n’était pas spécialement pompette, il était juste dans un esprit gamin et joueur. De toute façon, il ne fallait pas grand-chose pour le lancer. Surtout pour faire n’importe quoi. Il était beau le colonel là ! Voilà, qu’ils se bataillait pour avoir le balais, désirant bien, lui tapoter dessus avec pour qu’elle aille faire son rôle de jury… Mais au lieu de ça, il écopa d’une morsure dans le cou. Ce qui déclencha quelques frissons de la part de l’homme qui beuga quelques instants, et releva l’épaule pour coincer la tête de la jeune femme. L’homme eut une petite moue faussement courroucée… Faut pas commencer à lui donner d'opportunité car elle va finir par terre avec son balais la sorcière. Mais ça eut le mérite, de calmer un peu ces actions. Il lâcha le balai et l’attrapa pour la prendre dans ses bras et la soulever du sol comme un pantin dans le but de la mettre sur la première table en hauteur.
« Je ne veux même pas savoir, la pénalité pour avoir mit le juge en hauteur »

Natasha se sentit soudain décoller du sol et s’agita. Ce type était beaucoup trop fort, c’était énervant. Un instant plus tard elle se trouvait les fesses posée sur une table en hauteur.
- Je te transformerai en crapaud et tu n’auras plus qu’à passer le reste du siècle à chercher une princesse pour te désensorceler !
“Sale gosse !” faillit-elle ajouter pour conclure sa menace.

En réponse John se mit à rire de plus belle ! Il n’avait pas peur du ridicule et c’est bien pour s’amuser qu’il y ait ce genre de soirée. Sinon, il péterait un câble. Il est la preuve vivante que même à 41 ans ont est pas plus mature qu'à 15 ans ! « J’en frissonne d’avance ! » Dit-il pour la forme. Il alla au bar, pour trouver un micro et lui tendis. Son dos était affreusement collant et cela allait sûrement la gratouiller quand le liquide aura séché.

John rit à sa plaisanterie, ce qui la rassura un peu, elle aurait été embêtée de l’avoir mis mal à l’aise avec un geste un peu trop intime. Le soldat s’éclipsa pour aller récupérer… le micro. Vraiment, il voulait faire le défilé ? Il était tard, beaucoup de gens avaient quitté la soirée, l’ambiance était retombée et les derniers buvaient un verre en discutant tranquillement maintenant que le spectacle entre Sheppard et Eversman était terminé. Allen avait disparu, Matt avait l’air décidé à partir… Il n’y avait plus beaucoup de monde, cela sentait la fin de la soirée. John avec son micro décida de faire un appel, pour les bénévoles histoire de clôturer cette belle fête. « Il est bientôt deux heures du matin, toutes les bonnes âmes charitables qui veulent aider à ranger sont les bienvenues »

Nelly leva la main comme une enfant et partit directement à la recherche d’un sac poubelle.
« Il faut toujours des bonnes âmes. Moi JE SUIS une bonne âme !!! »



©️ 2981 12289 0

_________________
Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Infos
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Des bonbons ou un sort ! [Libre]
Revenir en haut Aller en bas

Des bonbons ou un sort ! [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Des bonbons ou un sort ! [Libre]
» [Mini-event] Des bonbons ou un mauvais sort !
» Délivrer mon corps du sort qu'on m'a jeté. ▲ LIBRE
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 3 - Zone de Restauration et de Loisirs :: Bar athosien-