Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Jeu 26 Oct - 13:46
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 927

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur













❝ Un échange de bons procédés ❞
CHRONOLOGIE : 22 OCTOBRE 2017



Bon voilà deux matinées complètes que je me farcis les cours de soins, pour la gente militaire. Et en tête à tête s'il vous plait ! ! Certains étaient très contents de ne pas être en groupe et qu'avec moi ! On se demande bien pourquoi tiens. Je préférais limite avoir une grosse journée, que de me taper des mâtinés d'enseignements. Qui a dit que le métier de prof est une profession de gros flemmard ? Histoire que je lui arrache la langue ! Car là, j'en avais déjà marre, autant les premiers ça va, c'est sympa et j'ai généralement de personnes motivées, mais quand j'ai des loubards pas futés qui confonde leur droite et leur gauche… bordel que j'ai des envies de génocide !

Mais outre, mon agacement, que je dissimulai à travers mes piques habituelles, les gris étaient tous bien content et savaient maintenant se faire les rudimentaire d'un premier soin. Ce qui était avant tout le but. J'avais même écopé d'un cours de tir, si ce n'est pas beau ça !

Histoire de s'assurer que je n'avais blessée ou tuée personne, le major Frei était même venu faire un petit tour en monde ninja de glace. Je n'avais pas pu la choper à ce moment-là, mais cela ne serait tardé. Je sais la vengeance c'est très mal, très très vilain ! (Tsssss), mais ce n'est pas seulement pour asticoter la grande glacée que je compte lui rendre visite. Je désirai ardemment avoir des cours de combats, histoire de ne plus être le boulet que j'avais été sur Ovidae. Je ne savais pas me battre, autrement que de donner des coups hasardeux dans les parties génitales… et mes adversaires ne seront pas toujours des hommes. J'étais un des médecins, qui partaient régulièrement sur le terrain, voire très régulièrement, j'avais au moins par semaine une ou deux missions ou séjours sur des planètes alliés. Il faut bien que je puisse me défendre et éviter d'être dépendante des militaires. Même si bon, j'aurais toujours besoin d'eux, mais si cela me permet de gagner un peu de temps avant que la cavalerie arrive et défonce le gros vilain… C'est toujours ça de gagner ! Sans parler des Wraiths, je ne tiendrai quoi ? Que deux pauvres minutes…

Cela me fit repenser à Coralie… elle était revenue dans un piètre état de la guerre sur magna. Quand un médecin ne partait pas, ce fut elle qu'on envoyait à cause de son expérience.
Maintenant qu'elle n'était plus là… j'étais en première ligne. Non pas que cela me dérangeait, jamais l'action (sinon à quoi bon de partir sur Atlantis) … Mais ce qui me gênait était qu'il faudrait bien qu'un jour je rencontre l'une de ces charmantes créatures vampires. Et ce jour-là, je serais qu'un beau sucre d'orge ! sans parler que le CODIR entretenait des relations d'alliance avec les Natus et on va bien le trouver ce fichue vaisseau mère et là… Et là on sera en guerre une nouvelle fois !

Bref. J'avais mon après-midi, puisque je reprenais à 20heure le service du soir. Après avoir mangé tard, pour prendre deux militaires retardataires et leur octroyer ensemble le cours de soin. Je me changeai pour une tenue typiquement civile, un haut bordeaux avec un pantalon slim gris et des bottines de la même couleur que le célèbre vin rouge d'Aquitaine ! Il fut donc 14h30 quand je toquais au bureau de Frei. Il n'y avait toujours personne a ce bureau vide… Le recrutement devait être difficile pour trouver une nouvelle assistante. Enfin qu'importe, je frappai directement à la porte du major.

Après avoir entendu la confirmation de pénétrer dans le lieu, j’ouvris la porte, la refermant derrière moi, pour m’y adosser nonchalamment.

« Bonjour Major. J'espère que vous êtes en forme. » Je la regardai avec un petit rictus joyeux, les yeux pétillants. Je m'approchai du bureau
« On m'a dit que vous avez besoin d'un cours de premier soin… Et ça tombe bien, j'ai besoin d'un cours de corps à corps. Faisons donc du troc de compétences et nous deviendrons les super nanas d'Atlantis, pour combattre les Wraiths dans nos prochaines aventures ! » Il y avait de l'espièglerie et une bonne dose de culot là-dedans. Mais qui ne tente rien n'a rien. Surtout qu'elle était l'une des meilleures de la cité, avec le nouveau titre de formatrice en art martial. J'avais eu quelques techniques grâce à Vadrielle, en ayant négociée des techniques de combats pour qu'elle se fasse pardonner le foutoir qu'elle m'avait mis dans l'infirmerie en mai. Sans parler de mon nez tordu et de ma lèvre ouverte.

« Et si vous êtes une bonne élève, je vous donnerai même une cape » petit rictus malin sur mes lèvres carmin. Je me postai devant son bureau, les bras croisés en attendant une réaction.


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Oct - 8:39
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2430
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Les derniers rapports de mission concernant les compétences militaires en matière de soins étaient tout bonnement pitoyable, avait réalisé Karola en voyant les carnages subis sur Magna ou au cours d'autres missions. Si il était indéniable que tous excellaient dans leurs domaines, les compétences secondaires laissaient à désirer. Lorsque l'on risquait quasi quotidiennement sa vie sur le terrain et qu'on revenait une fois sur deux de mission blessé, il était inacceptable de constater que près du tiers des blessures auraient pu être amoindries si elle avait été prises en charge avant que la victime ne soit rapatriée sur Atlantis.

Bien sûr, elle ne jetait nullement la pierre à ses hommes. Elle-même ne disposait d'aucun solide savoir au sujet des premiers soins. A tout le moins savait-elle soigner une petite plaie, mais dans Pégase les petites plaies n'existaient pas. C'est pour cela qu'elle avait formulé une demande au CODIR afin que les militaires disposent tous de cours de premiers soins. Après tout, les civils recevaient bien des formations en combat et en tir, il était tout naturel que de leurs côtés les soldats apprennent à soigner des blessures.

Sa requête avait bien évidemment été acceptée et elle avait même établie une liste des militaires éligibles à ces formations. La jeune femme avait même été jusqu'à préconiser l'intervention du Docteur Taylor Lawrence. Elle était plutôt douée dans son domaine et cela suffisait à Karola. Un Beckett se serait très certainement fait manger par certains de ses subordonnés. Cela aussi avait été accepté et les cours avaient commencés rapidement. Elle était d'ailleurs allée vérifier elle-même si tout se passait bien lors du premier qu'Isia donna au sergent McPherson. Le soldat n'avait pas eu l'air traumatisé bien qu'elle ait senti que la doctoresse était tout sauf ravie d'être là.

Deux jours plus tard, elle était tranquillement installée dans sa chaise de bureau et lisait avec attention un document, lunettes sur le nez, lorsqu'on frappa à sa porte. Elle prit le temps de finir sa phrase avant de donner l'autorisation de rentrer. Quelle ne fut pas sa surprise de voir le docteur Taylor Laurence entrer, l'espace d'un instant elle regretta de ne plus avoir d'assistante pour filtrer les allées et venues. Elle lui accorda un regard par dessus ses verres pendant que la blonde la saluait et entrait directement dans le vif du sujet. Elle lui proposait d'échanger leurs compétences, du soin contre du corps à corps. Sur le principe la jeune femme était d'accord. Par contre, lui faire miroiter la formation quelconque d'un groupe avec elle, ne la convainc pas du tout. Karola croisa les bras et la laissa terminer son discours grandiloquent avant de lui répondre.

"Je suis surprise de votre proposition, docteur. J'avais pourtant eu l'impression que la tâche qu'on vous a donné vous paraissez plus ingrate qu'autre chose.'"

D'ailleurs, le major se demanda s'il n'y avait pas autre chose derrière sa demande. Une petite idée de vengeance, connaissant la blonde, ça ne l'aurait absolument pas étonnée. Quoiqu'il en soit, Karola était toujours partante pour de nouvelles expériences et elle était de surcroit fraichement promue instructrice, elle ne pouvait décement pas refuser ! Elle lui répondit sur un ton différent du sien, calme, neutre, à la Karola.

"J'accepte de vous apprendre quelques bases de combat en échange de cours de soin. Laissez-moi voir quand je suis libre."

Elle rechaussa ses lunettes pour faire quelques vérifications sur son planning. Elle avait beaucoup de choses à faire mais elle devrait bien pouvoir trouver un créneau à la doctoresse.

"La semaine prochaine ?"

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Nov - 16:51
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 927

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur













❝ Un échange de bons procédés ❞
CHRONOLOGIE : 22 OCTOBRE 2017



Bon, Karola Frei restera toujours « Frei » (merci pour le jeu de mot avec frais »). à se demander si parfois, elle se déride la mistinguette. Peut-être au lit, mais encore, je me vois mal l'imaginer dans un quelconque ébat avec une personne. La frigidité était tout simplement une légende urbaine, qu'aimait mettre en avant des psychologues arriérés de l'ancien temps… juste pour pouvoir doigter avec des godmichets de pauvres femmes, qui ne ressentait aucun plaisir, car leurs maris ne savaient pas s'y prendre… Mais quand on voyait Karola, parfois, je me demande si la frigidité n'est tout bonnement pas réel, mais pas localisé. Plus généralisé sur un être humain.

Enfin passons, elle était surprise que je lui propose ça. Ce n'est quand même pas si étonnant, que je vienne la former alors que c'est madame qui a demandée tout ce cirque non ?

« Ingrate ? Non, plutôt chiante et que j'avais autre chose à faire que des cours individuels. Surtout vu mon manque d'empathie ou de diplomatie. Mais bon, comme j'avais proposé des échanges de compétences entre personnes du service médical, il est logique que je m'y colle » Je n'allais pas lui servir un discours me gargarisant de ma patience légendaire ou bien même de mon sens du contact incroyable. Cela serait se foutre de sa gueule. Mon ton de voix était calme, il n'y avait pas de rancœur.

« Et puis ça s’est très bien passé » Je n’allais pas dire le contraire au final.

Elle accepta, je lui fis un grand sourire ! J’allais me faire démontée mais qu’importe ! Au moins je servirais à quelque chose en cas de danger. Même si cela ne serait pas dingue non plus. Personnellement, je la laissai chercher dans son agenda et je soulevai un sourcil, en l’entendant me dire la semaine prochaine… Je ne connais pas son emploi, du temps, mais j’ai parfois du mal à me dire qu’un major, puisse avoir un agenda si overbooké. Bon, je vais éviter de juger, puisque pour ma part, je vois un peu les militaires comme des personnes, soient en mission, soit à l’infirmerie ou dans la salle de sport. Et même si elle était officier, je ne connaissais pas sa charge de travail. Donc j’haussais les épaules. J’aurais préféré plus tôt mais bon, quitte à maintenant, mais cela serait stupide d’exiger, elle n’était pas à ma disposition non plus.

« Si vous n’avez pas plus tôt… » Je sortie ma tablette pour voir mes disponibilités. Par contre, ça va être difficile, comme j’ai des zones dites « en réserve » au cas où qu’il ait un problème. Et qu’accessoirement ont est dimanche. Mais bon, chacun avait des séjours décalés ici.

« Mercredi 25 à 15h00 ? Et concernant le soin, je vous l’enseigne avant ou après avoir eu mes premiers bleus ? »



© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Mer 8 Nov - 17:50
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2430
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Effectivement, les retours concernant les cours qu’Isia avait donné étaient plutôt positifs, en tout cas en ce qui concernait le contenu. Pour le reste, le major espérait qu’avec le temps Isia saurait y prendre plaisir histoire de transmettre ses connaissances sans pour autant traumatiser ses hommes. Après tout, elle y arrivait bien jusqu’à preuve du contraire.

« Je ne vois pas en quoi cela aurait pu mal se passer. Vous êtes professionnelle en toutes circonstances n’est-ce pas ? » répondit-elle avec flegme parce qu’il était évident qu’Isia avait tout intérêt à ce que les choses se passent bien et parce qu’elle avait aussi entendu dire qu’elle ne s’était pas gênée pour pester contre cette contrainte.

Ensuite, elle avait pris tout son temps pour lui chercher un créneau, d’une part parce qu’elle avait beaucoup de choses à faire et d’autre part parce qu’elle ne voulait pas s’engager pour finalement annuler plus tard. Pour cela il fallait un moment propice. Cherchant déjà à savoir si la semaine prochaine lui conviendrait, ce fut finalement la doctoresse qui lui proposa une date ainsi qu’une heure. Karola chercha des yeux si elle était libre et livra son verdict.

« Ce sera parfait. » Elle pianota sur son clavier afin de le noter sur son planning et se retourna finalement vers Isia et lui fit l’honneur de se lever.

« Je ne suis pas pressée concernant l’échange de compétences, je préfère que mes hommes en bénéficient en priorité. Nous verrons ça une fois notre séance passée, s’il vous le voulez bien. »

Elle lui laissa le loisir de répondre avant d’ajouter :

« Cela nous prendra une heure en tout. Portez une tenue adéquate et pensez à vous échauffer un peu avant, on attaquera tout de suite dans le vif du sujet. » Karola avait déjà une idée du déroulé de la séance dans sa tête à présent qu’elle avait l’habitude de prendre en charge les nouveaux. En lui faisant ces demandes elle espérait également s’éviter de voir débarquer Isia dans une tenue tout à fait inappropriée et avoir le temps de faire tout ce qu’elle avait prévu.

« Si vous n’avez pas de questions, je ne vous retiens pas plus longtemps. » Conclut-elle sans aucune once de sècheresse mais sans gentillesse non plus. Elle avait encore beaucoup de travail à abattre.

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Nov - 11:19
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 927

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur













❝ Un échange de bons procédés ❞
CHRONOLOGIE : 22 OCTOBRE 2017



C'est quoi cette question avec un sous-entendu là ? Il était logique qu'elle eût des retours et parfois je m'étais énervée avec quelques soldats. Après j'avoue, je les mettais dans un contexte qui pouvait être « traumatisant », comme le fait de dire « et là si un Wraith vous lacère la jambe ? Vous n'aurez pas le temps d'appeler le médecin avant que sa nécrose ! ». Au moins cela mettait certain dans le droit chemin, puisqu'il avait tendance à prendre ça à la légère. Enfin, ça c'est pour les petits marioles ! Je n'avais pas eu toujours besoin d'être aussi cash. Mais bon, je ne comprends pas pourquoi, cela les traumatisait ce sont des exemples de mission ! Leur vie de tous les jours mais bon, ce n'est pas politiquement correcte mais bon.

Après, je ne me plaignais pas à mes élèves mais cela m'était arrivée de râler avec mes collègues quand j'en avait pleins le dos. Enfin qu'importe, j'avais encore plusieurs semaines de formations, j'allais m'y faire.

« Me semble que vous connaissez déjà la réponse. » Oui pas comme si on n'était pas partie en mission plusieurs fois ensemble et malgré mon caractère je n'étais pas trop chiante pour faire mon travail. Pas comme certain. D'ailleurs, j'évitai d'être un boulet généralement. Et c'est pour cette raison que je voulais savoir me défendre. Puisque jusqu'à maintenant j'étais plus « épargnée » d'attaque où autre, mais bon, il avait suffi d'une fois de trop et surtout sur Ovidae où je n'ai pas pu vraiment me défendre convenablement, pour me foutre la honte et la haine de ma vie ! Finalement, sous mes airs de vengeance, je voulais avant tout un savoir, pour améliorer mes compétences en mission et soulager les militaires qui ne doivent pas me couver comme un œuf précieux.

« Comme vous voulez. Les horaires sont sur le réseaux interne, si vous voulez réserver un créneau, sinon on peut s'arranger » Fit-je simplement. Elle fait bien ce qu'elle veut, j'ignore ce qui est mieux niveau stratégie : si privilégier ses hommes ou donner l'exemple. Enfin qu'importe, elle viendra ou non à ce genre de cours. S'il en avait pas envie, je n'allais pas la forcer. Tant que j'ai mon cours de corps à corps. Ce n'est pas simple politesse que de lui rendre la pareille d'un cours de soin et aussi pour introduire ma demande.

Elle s'était levée, signifiant la fin de la conversation pour ma part. Mais elle ajouta ses consignes pour la prochaine fois. Il est certain que je n'allais pas venir en robe. Je fus étonnée qu'elle puisse m'apprendre en une heure les rudimentaires, j'avais intérêt à être efficace.

« Cela me va. On se donne rendez-vous au gymnase. » Oui je n’aimais pas plus qu’elle, perdre mon temps. « Non, j’ai eue ce que je désirais. Bonne journée major, à la semaine prochaine ! » Fis-je avec un sourire éclatant, la saluant d’un hochement de tête pour partir à la piscine. J’irais voir si Erin est de repos ou Panda, sinon j’irais seule.

----- Le Mercredi 25 à 15h00

Comme dit une semaine avant, je me rendis avec une bonne dizaine de minutes en avance, histoire de m'échauffer. J'avai questionnée ce pauvre Panda, sur les meilleurs exercices à faire avant un cours de corps à corps. Il m'avait aidée avec plaisir.
Ainsi, vêtue d'un jogging noir un peu moulant et d'un haut de sport avec la tête d'un berger allemand et écrit en bas : « super chien » que je m'étais fait dans un élan de folie (je crois que j'atteins des sommets de gagaterie avec ce chien, pas comme si j'avais aussi un panier dans mon bureau pour lui… noonnn) et des baskets noires et rose, je fus prête pour commencer mes échauffements. Il n'y avait personne donc ce fut que plus agréable.

Je prenais grand soin à bien détendre et échauffer mes muscles, ne voulant pas souffrir de courbatures dignes d'une mamie pleine d'arthrose. Afin d'éviter aussi cela, j'avais pris deux bouteilles d'eau et une serviette.




© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Ven 10 Nov - 22:59
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2430
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
La semaine s’était écoulée rapidement et lorsque Karola avait reçu son rappel pour le cours d’Isia, deux jours avant, elle se mit en peine de préparer le cours qu’elle allait lui donner. En soi, rien de bien sorcier, il ne s’agissait de lui enseigner que quelques bases, aussi elle n’aurait pas grand-chose à faire hormis lui transmettre deux trois astuces de base.

Le jour même, elle devait donner un cours à quelques militaires au niveau tout à fait honorable et elle profita de la fin de la séance pour prendre une pause d’une demie-heure. Il était alors 14h30 et elle avait le temps de s’occtroyer un petit temps de repos avant de rejoindre de nouveau gymnase où elle retrouverait Isia.

Elle débarqua à l’heure et fut satisfaite de constater que la doctoresse était déjà présente, en tenue et qu’elle effectuait son échauffement. Elle laissa la porte se refermer derrière elle, signifiant à la blonde son arrivée et la salua.

« Bonjour Docteur. Je vois que vous êtes prête »

Elle s’avança jusqu’au bord du praticable cependant qu’Isia lui répondait et enchaîna.

«Ne perdons pas de temps si vous le voulez bien. »

Elle monta sur le tatami et rejoint Isia en son centre. La salle était vide, Karola s’en était assuré pour qu’elles puissent être tranquilles. Cela leur permettrait d’être pleinement concentrées sur leur travail et c’était aussi une disposition qui lui paraissait essentielle pour un cours particulier. Le regard des autres pouvait être gênant. La militaire doutait qu’Isia soit du genre à redouter l’opinion d’autrui, mais au cas où…

Elles n’avaient qu’une heure devant elles, voilà pourquoi Karola ne voulait pas perdre de temps et lui avait demandé de s’échauffer au préalable. Elle se planta devant elle, les bras croisés. Il y avait une chose importante qu’elle voulait savoir avant toute chose et elle le fit savoir à son vis-à-vis.

« Avant de débuter la pratique, j’aimerais que vous m’expliquiez ce que vous attendez de cette séance et plus particulièrement de moi. »

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Sam 11 Nov - 15:15
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 927

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur













❝ Un échange de bons procédés ❞
CHRONOLOGIE : 22 OCTOBRE 2017




J'étais en train de finir mes étirements, quand j'entendis la porte se refermer. Le major venait de pénétrer dans la salle. J'étais plutôt satisfaite d'être seule, non pas que l'avis d'autrui m'aurait dérangé, mais niveau concentration c'est le mieux. Il aurait été pénible de se disperser, alors qu'on avait qu'une heure me faire apprendre les bases.
« Bonjour Major. En effet » Fis-je en stoppant mes exercices, pour lui serrer la main en salut cordial avec mon sourire agréable visé sur le visage. Je dois, l'avouer j'avais hâte de commencer. « Vous allez bien ? » Formulation polie, pour ma part cela se voyait que j'allais bien, je rayonnais.

Parfois, elle manquait de tact la major, m'enfin qu'importe, je ne me vexe pas de ce genre d'élément. D'un simple signe de tête, je lui confirme que moi aussi, je ne veux pas perdre de temps, même si je ne suis pas particulièrement pressée. Je souhaite apprendre et non être contrainte par une épée de Damoclès temporel !

J'étais au milieu du grand tapis de combat ou sorte de tatamis ? Je ne sais pas trop ce que c'est en tout franchise. Mon corps était chaud avec les étirements et je me sentais dans une allégresse propice à faire du sport.

Dès qu'elle fut devant moi, mon regard azure alla sur le brun de la jeune femme austère. J'avais l'impression que j'allais me faire passer à tabac ! Mais c'est son expression habituelle à dire vrais. Je fus un peu étonnée qu'elle me demande réellement ce que j'attends de cette séance. Eh bien faire un golf pardi ou même des cookies !

Peut-être que c'est moi, mais je ne pus m'empêcher d'essayer de trouver le sens caché à cela. Me demandait-elle si ce n'est pas par pure vengeance ? Oh lui donner des cours de soins auraient pu en être une. Mais j'avais trop besoin de savoir me défendre pour m'enmerder avec un cours gratuitement. Et cela pouvait être juste une question, pour savoir mes objectifs. Donc je ne fis pas de cynisme, de toute manière cela ne servirait à rien. Nous ne sommes pas les meilleures amies du monde. Il y a une sorte de barrière, un manque de communication ou de relation humaine qui pour le moment fait, que nous aillions que des relations cordiales et pro. Et j’ignore si le major, à autre chose, que ce genre de rapports avec les être humain, je l’espère pour elle. sinon faut qu’elle aille vite voir un psy. Donc j'allais avec toute ma franchise.

« Pour être franche major, j'ai vécu une mission particulièrement difficile sur Ovidae en juin. Jusqu'à lors, j'étais épargnée de me battre pour ma survit. Mais je ne vous cache pas que je vais de plus en plus sur le terrain » Cela elle le savait, j'étais plus à l'aise en mission que d'autres et depuis mon arrivée j'effectuais beaucoup de mission extérieure acquérant un peu plus d'expérience pour faire des soins dans des situations critiques.

« Et cette expédition sur Ovidae, m'a confortée à plusieurs agressions et mise à part broyer des testicules avec mes mains ou mes pieds… Je ne sais pas me défendre convenablement. Je ne souhaite pas être un boulet trop grand ni avoir une armée de militaire pour m'escorter. J'attends donc, d'avoir des bases d'auto défense et non d'attaque, car je m'en tamponne l'oreille, histoire de savoir me débrouiller un peu avant que la cavalerie arrive » Voilà, ce fut franc et direct. Parfois, faut être roué de coup, pour se dire qu'il vaudrait mieux savoir se battre pour éviter les prochains bleus. Sans parler de janvier, où sans l'aide de Panda j'aurais fini une nouvelle fois violée. Et puis, je n'aime pas être la princesse que tout le monde couve comme du petit lait.



© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Nov - 21:22
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2430
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Le but de sa question était d’adapter les exercices à la demande de la jeune femme. Il lui semblait inutile de lui apprendre à développer sa force physique ou bien à apprendre toute une combinaison de coups si elle souhaitait simplement apprendre à se défaire d’un adversaire dans un objectif de survie. Elle voulait donc apprendre à se défendre et non pas à sa battre. C’était tout à son honneur que de réaliser et d’admettre qu’elle avait des lacunes en ce domaine et ça l’était à plus forte raison qu’elle effectuait les démarches pour changer la donne.

D’ailleurs, les raisons qu’elle exposa étaient tout à fait légitimes. Elle se souvenait vaguement avoir lu quelque chose au sujet de cette mission sur Ovidae mais elle n’avait pas eu accès au dossier médical d’Isia aussi, elle ne savait pas vraiment ce que la jeune femme avait pu subir. Elle était tout à fait désolée pour elle et encore une fois cela la contraria de voir le sort que pouvez subir les civils lorsqu’ils partaient en mission. Il était peut-être temps d’imposer à tous une formation en défense pour éviter d’avoir à les ramasser à la petite cuiller à chaque expédition. Certes, cela donnait du travail aux psychologues et aux médecins mais elle n’était pas convaincue que c’était de ce genre de travail dont ils étaient le plus friands.

« Très bien. » lâcha-t-elle tout simplement après ce petit exposé. Inutile d’en rajouter plus, elle avait eu une réponse à ses questions et elle n’avait pas besoin de connaître tous les détails. A présent qu’elle connaissait les motivations d’Isia, elle n’avait plus qu’à appliquer avec elle quelques exercices qui devraient à terme lui permettre de savoir se défendre.

Elle fit trois pas en arrière, décroisa les bras pour les relâcher le long du corps et l’informa de la suite des évènements.

« Vous allez m’attaquer, de la manière que vous voudrez et je vais me défendre. Essayez d’avoir conscience de ce qui se passe et de la façon dont je vous repousse. Une dernière chose… ne vous retenez pas, mettez-y tout votre cœur. »

Tant qu’à faire, autant que cela ait l’air aussi vrai que possible. Elle plia les genoux pour garder ses appuis souples et ancrés dans le sol et fit signe à la doctoresse.

« C’est quand vous voulez. »

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Ven 24 Nov - 15:20
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 927

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur













❝ Un échange de bons procédés ❞
CHRONOLOGIE : 22 OCTOBRE 2017




Mon petit exposé semblait avoir répondu aux attentes et aux questions latentes de la major. Tant mieux. Au moins, je lui ne demandai pas un cours pour la forme et lui faire perdre de son temps. Mon regard se braqua sur elle, en mouvement avec ces trois petits pas en arrière, signe que les choses sérieuses allaient commencer. Elle décroisa les bras. Souvent, croiser ceux-ci étaient signe de négation et de fermeture d'esprit, mais chez le major, j'avais l'impression, que c'est juste sa manière naturelle de se tenir.

Elle veut que je l'attaque ? Ah euh bon … je m'y prend comment ? Un coup de poing ? Un coup de pied ? Les rares fois, où je me suis battue étant adulte, ce fut face à des mecs et avoue-le, il est facile de neutraliser un homme. Un bon coup dans les bijoux et KO assuré. Bon faut-il atteindre les valseuses aussi. Après, en tant que médecin, je savais aussi que faire ce genre de coup bas, chez une femme est particulièrement douloureux. Ce n'est pas parce qu'on a rien de visible, que nos lèvres, résidus de testicule, ne peuvent pas en souffrir, ni même le choc en lui-même. Enfin bon, pour en revenir à mes moutons, le peu de fois, où je me battais était désordonné et je cherchais à viser ce point précis, pour me défaire rapidement. En me souvenant de ma manière de me défendre, si on peut nommer cela un combat, sur Ovidae, ce ne fut que de la protection, gesticuler et essayer de repousser en frappant avec les pieds mes adversaires. La seule, fois ou j'avais attaqué fut quand j'avais mis la main au panier de l'indigène pour le plier en deux… Ou avec une arme blanche comme mon scalpel pour planter quelqu’un. Mais cela, c’est du a mes années de chirurgie, je maniais le scalpel avec aisance, sauf pour un combat… mais j’avoue que c’est la première chose qui me viens en tête, prendre un scalpel pour repousser quelqu’un.

Karola m'encourageais, voyant surement que j'étais en train de mouliner dans ma petite tête, pour choisir un angle d'attaque. À dire vrais, je cherchais quoi faire. Entre, se battre à la cour du lycée, pour faire croire à une potentielle virilité inexistante et contre un véritable combattant ce n'est pas la même chose. J'haussai alors les épaules, décidant d'y aller au feeling. Je n'utilisais rarement la force… pour ne pas dire jamais, j'en avais pas besoin, les changements de température de ma voix suffisait à donner une bonne claque.

Je mis mes mains en forme de poing, m'avançant vers la major, essayant de mimer un coup de poing droit, mais leva aussitôt la jambe gauche. Mes jambes, sont plus puissantes que mes bras, auquel je n'ai que peu de force à dire vrai. Je tape pour me défendre avec elle, donc autant les exploiter. Je continuai à enchainer en tapant majoritairement avec les jambes, essayant de taper par moment avec mes poings. Dès qu'elle me contraint, j'essayais de la feinter… Enfaite, je n'y allais pas franco, je cherchais à la toucher par le bluff. Je ne m'en rendis pas vraiment compte. Essayant de changer mes postures, pour frapper comme elle m'avait demandée.




© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Déc - 17:42
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2430
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Patiente, Karola attendit qu’Isia se mette au mouvement. Elle se doutait bien que la doctoresse devait être en proie à un questionnement interne, elle hésitait au sujet de la manière dont elle devait attaquer la militaire. Pour une personne qui n’avait pas vraiment de compétences dans ce domaine, sa consigne devait semblait à la fois vaste et exigeante. Elle l’observa attentivement réfléchir alors que de son côté elle restait souple sur ses appuis histoire d’être prête à riposter.

Son attaque frontale était prévisible, ses poings serrés et en avant, elle feinta en utilisant finalement ses jambes pour attaquer. Si les gestes d’Isia étaient relativement lents et prévisibles pour une combattante comme Karola, il fallait lui reconnaître qu’elle était plutôt maline et ce genre d’inclination à la feinte pouvait se révéler particulièrement intéressant à exploiter. Surtout contre des ennemis qui ne s’y attendaient pas et sous-estimaient leurs adversaires.

Karola évita chacun de ses coups et n’interrompit pas l’exercice car visiblement Isia ne manquait pas de ressources pour l’attaquer et ça aurait été contre-productif de sa part de la stopper net dans son élan. Elle la laissa user de ses poings et de ses jambes et occuper l’espace du tatami pendant quelques minutes pour voir de quoi elle était capable. Elle para ses coups de poings en levant sa garde devant son visage, croisant ses avant-bras et quant à son jeu de jambes, elle les contra en allant au-devant du contact avec ses propres jambes pour couper le geste dans son élan.

Et puis finalement, quand le moment fut le bon, elle profita d’une nouvelle offensive de la doctoresse pour lui attraper le poignet du poing qui se dirigeait vers elle. Avec force, elle attira Isia à elle et lui tordit le bras pour l’inciter à se tourner et bloquer son bras dans dos. Elle lui attrapa l’autre bras pour le bloquer également dans le dos, mettant ainsi fin à ce premier exercice. Légèrement essoufflée, Karola rendit compte à la blonde de ses impressions.

« Pour une débutante ce n’est pas trop mal. »

Elle s’assura que sa prise était ferme sans toutefois qu’elle ne blesse Isia et poursuivit.

« Maintenant, vous être prise au piège par votre agresseur, c’est à vous de vous défendre. Autant vous prévenir, je n’ai pas l’intention de vous lâcher si facilement. »

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Déc - 18:28
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 927

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur













❝ Un échange de bons procédés ❞
CHRONOLOGIE : 22 OCTOBRE 2017




Je ne pus atteindre Karola, si je l’avais fait je crois que j’aurais halluciner. En tout cas, je m’efforçai de donner de la matière à analyser pour la major. Cela était maladroit et pas forcément coordonnée par moment, mais je ne lâchais rien. Pleinement concentrée, je ne vis pas le temps passer et j’essayais de noter dans un coin de ma tête la manière dont elle pare. Puisque n’attaquant pas, je ne pouvais pas tenter de me défendre. J’aimais bien le jeu de jambe de la major et j’espère pouvoir refaire un semblant de copie après.

Je me fis prendre le poignet, sans savoir, comment elle avait fait… une nouvelle surprise, mais faut dire que je ne m’y attendais pas et je devais donner une belle ouverture à la demoiselle. Enfin, je me retrouvai en mauvaise, posture et même si elle ne désira point me faire mal, la force et la position en elle-même n’était pas des plus confortables. J’eue une petite grimace. J’avais surtout essayé de résister et cela ne me fit que plus mal. Je suis franchement maso parfois.

Essoufflé, le cœur bondissant pour pomper du sang et de l'oxygène, je repris doucement mon souffle. Plutôt satisfaite que ce ne fut pas catastrophique pour une novice comme moi. Intérieurement, j'eue un gonflement d'égocentrisme, ce fut un compliment pour moi et une manière de continuer d'avantage les cours pour m'améliorer, puisque loin d'être nulle à chier ! J'avoue qu'elle m'aurait dit que je suis irrécupérable, j'aurais eu une certaine déception avec toute l'énergie que j'ai mis dans notre échange unilatéral.

« Ah tant mieux… » Je ne sais pas, si données des cours de combats, était une activité qu'elle aimait, qu'elle le faisait pas obligation ? Je l'ignore. Peut-être aimait t'elle partager son savoir ? cela serait une facette intéressante de cette major si froide. Je lui demanderai, la vocation d'enseigner est un don pour moi. Il faut aimer faire ça et partager avec bienveillance. Et surtout être patiente.

Me lâcher ? Mon réflexe fut immédiat, je lançai ma tête en arrière pour donner un coup de boule. Bon, jasperai pas lui péter le nez, au pire je la soignerai, mais je ne suis pas trop partisante du syndrome de Münchhausen. Même si cela concerne avant tout, une mère qui rend malade son enfant pour le soigner après. Je verrai bien, dans tous les cas, je n’hésiterai pas à m’excuser.



© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Jan - 22:23
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2430
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Karola maintenait Isia contre elle afin de la mettre dans les conditions les plus probables d’une éventuelle agression. Elle resserrer donc de plus en plus son étreinte et Isia devait se presser de trouver une solution de la contrer sinon elle finirait par l’annoncer vaincue. Elles n’en arrivèrent pas là, car la doctoresse prit un peu d’élan avec sa tête et la fit brusquement basculer en arrière. L’arrière de son crâne vint percuter l’arête du nez du major mais cette dernière limita les dégâts en lâchant sa proie et reculant vivement.

La douleur était cependant là, elle porta ses mains à son nez juste par réflexe mais elle sentit qu’elle n’avait rien de casser et que le sang ne s’en écoulait pas. C’était juste un petit choc et heureusement car Isia semblait y avoir mis des forces. Reprenant contenance, elle releva le visage vers elle.

« Très bien, docteur. C’était très ingénieux. Dans ce genre de configuration vous pouvez aussi écraser avec force les pieds de votre assaillant. C’est particulièrement efficace quand on porte des talons. Sinon, le très célèbre coup de pied entre les jambes pouvait également être une option quoique que demandant un peu plus de gymnastique. »

Elle se massa distraitement le nez et réfléchit à la suite des évènements. Elles arrivaient presque au terme de leur séance mais avant cela il restait une dernière chose à faire. Une petite démonstration qu’elle voulait enseigner à la doctoresse. Elle lui avait donné deux-trois trucs pour se défendre en cas d’attaque dans le dos, il fallait à présent passer au frontal.

« Avant de vous libérer, je vais vous montrer quelques astuces qui vous permettront de vous dégager d’un éventuel étranglement. Cela fait partie des techniques d’agression préférées de nombreuses personnes. » Elle-même en avait déjà fait les frais et pas seulement des êtres humains mais aussi des wraiths.

« J’ai besoin pour cela que vous jouiez le rôle de l’agresseur. Vous avez juste à poser vos mains autour de mon cou et de serrer un peu. »

Elle attendit qu’Isia obtempère et s’activa à lui faire sa démonstration, en faisant des gestes lents d’abord pour que son élève puisse les retenir.

« Dans un premier temps, je vais lever mon bras droit pendant que j’abaisse mon épaule gauche afin de pouvoir faire une légère rotation malgré la force de mon adversaire. » Elle joint le geste à la parole et en faisant une rotation son bras droit vint tout naturellement écarter l’une des mains d’Isia de son emprise.

« Comme vous pouvez le voir, vous n’avez d’autre choix que de me lâcher d’une main. L’autre est toujours là mais votre force est diminuée, je peux donc m’emparer avec force de votre bras droit avec ma main gauche et répliquer en vous frappant avec mon bras droit. » Là aussi elle effectuait les gestes en même temps qu’elle lui expliquait la manœuvre. Elle se répéta deux fois afin d’être claire, en augmentant la vitesse à chaque fois, puis elle demanda à Isia de la lâcher afin qu’à son tour elle puisse jouer le rôle de l’agresseur.

« A vous à présent. On y va à votre rythme. »

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Jan - 15:22
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 927

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur













❝ Un échange de bons procédés ❞
CHRONOLOGIE : 22 OCTOBRE 2017




Ma manœuvre marcha, elle me lâcha et je me tournai immédiatement pour constater les dégâts. Par chance, elle avait réussi à amortir le choc en l'évitant un tant soit peu. Bon, c'est déjà ça. Mon regard resta quelques instants sur la zone qu'elle se massait, elle ne gonflait pas. Cela aurait été dommage de lui faire mal.

Finalement, elle trouva ce coup ingénieux donnant une autre solution… Il est vrai que je porte souvent des talons et se prendre celui-ci sur le pied, il y a quoi chanter la macarena de manière aiguë ! Mais en mission, ce ne fut point le cas, portant les rangers de l'uniforme, que je concédais porter qu'à ce moment-là. En tout cas, avec ou sans talon, ça doit faire suffisamment mal. Il avait une troisième technique : donne un coup de pied dans les bijoux de famille… Ou même chez une femme cela était douloureux. Euh oui, fallait être souple, et la manœuvre et à mon goût trop visible, le temps de placer sa jambe et de se déhancher pour donner un coup, qui manquerait de force… Personnellement, je ne pourrais pas le faire.

« Le coup de pied dans les roubignols, ça marche sur un Wraith ? » Grande question du jour, après tout ils semblaient avoir des mâles et femelles, mais avaient-ils des organes génitaux ?

« Ça va votre nez ? Si vous avez encore quelques douleurs prenez une poche de glace ou une crème refroidissante » Fis-je par réflexe médical.

Pour la suite j'allais apprendre à me défaire d'une attaque frontale et pour cela, il fallait que je sois l'agresseurs… Mimant un étranglement. Je clignai des yeux quelques instants, avant de m'approcher d'elle et de mettre mes mains gelées autour de son cou.

« Navré pour les mains froides », je ne serai pas du tout. Étrangement, cette position est gênante, la strangulation était à mes yeux la mort la plus horrible, puisqu'on avait tout le temps de sentir la vie s’en allée et d'espérer souvent en vain de se défaire.

Je fus attentive à ces mouvements et surtout aux explications données. J'avoue que cette technique était géniale. Mon angoisse était de mourir ainsi… Me voilà un peu soulager de constater que je serais m'en défaire mais pour cela fallait s’entraîner un peu. Quand on du échanger, une pouffé de stresse me prit. Même si elle n'attenterait jamais à ma vie, je n'aime pas trop avoir le cou serrer entre deux mains solides. Je pris sur moi, déglutissant, pour faire passer l'état détestable de gêne. Je suis certaine, qu'à cet instant Karola avait pu voir mon appréhension quand ses mains, s'étaient approchée. Je n'avais pas spécialement été traumatisée avec ça, même si plusieurs fois, notamment en janvier mon agresseur avait essayé de me prendre par le cou, pour me calmer… c'est plus un réflexe con et humain.

Ce ne fut pas concluant au début, pour ne pas dire pas du tout même ! Je due recommencer cinq fois, pour atteindre un bon geste. Pourtant, j'y mettais du miens mais en voulant trop bien faire j'étais trop lente. À force de répéter le mouvement ; je réussis à le réaliser à une bonne vitesse.

Ce fut la fin de l'entrainement. Je tendis la main pour saluer Karola avec chaleur.
« Merci pour ce cours. J'ai bien fait de vous demander ça. Quant au cours de soins, vous venez quand vous voulez c'est avec plaisir »
J'avais appris beaucoup et rendre la pareille était logique. Je ne serais jamais une super soldate mais au moins, je sais me défendre et franchement, rien que pour ça c'est déjà beaucoup. Je ne serais plus un boulet.




© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Jan - 20:28
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2430
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Lorsque ce fut au tour de Karola de jouer le rôle de l’agresseur, elle porta ses mains au cou de la doctoresse mais cette dernière esquissa un mouvement de recul et son regard s’emplit de méfiance. Comprenant qu’il devait certainement avoir une bonne raison à cela, Karola lui fit un petit signe de la tête encourageant et adopta un air bienveillant pour donner confiance à la blonde. Cette dernière prit son courage à deux mains pour que Karola puisse prendre son cou avec les siennes.

Elle ne serra nullement, tout au plus ses mains étaient posées autour de son cou. Enfin l’exercice put débuter. Isia fut hésitante au début et pas très correcte dans ses mouvements, mais un mot de la part de Karola pour remédier à la situation et son élève s’améliorait à chaque essai. En tant qu’agresseur, elle mit un point d’honneur à ne pas resserrer son étreinte pour éviter de paniquer Isia.
Son dernier essai fut bien plus concluant, attentive aux exemples de Karola et à ses explications, elle avait plutôt bien intégré la façon de faire.

« C’était très bien docteur. N’hésitez pas à revenir vous entrainer dès que possible pour perfectionner le mouvement, ainsi vous vous sentirez plus à l’aise. Je peux à présent vous libérer.»

Elles se serrèrent la main avec respect pendant qu’Isia la remerciait et l’invitait à un cours de soins, comme de convenu. Avec plaisir ? se demanda Karola. Venant de sa part alors qu’elle savait qu’elle n’avait pas vraiment apprécié de se retrouver chargée des cours de soins et qu’en plus toutes les deux n’avaient pas vraiment d’accointances, cela était surprenant. Néanmoins, le major acquiesça. Elle avait des lacunes à combler en premiers secours et Isia lui devait bien ça.

« Je vous en prie. Je vous contacterai dès que j’aurais un créneau de libre. Bonne fin de journée à vous Docteur. »

RP Terminé

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 3 - Zone de Restauration et de Loisirs :: Gymnase-