Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Nouveau départ, Nouvelle rencontre, et une arrivée Mouvementée

 :: Cité d'Atlantis :: Continent de Lantia Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 20 Nov - 22:23
avatar
√ Arrivée le : 11/11/2017
√ Messages : 64
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 38 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


Nouveau départ, Nouvelle rencontre, et une arrivée Mouvementée.
Matt Emerson & Rdoney MacKay
Il existe des planètes, qui meurs, qui s’éteignent. Parfois à cause d’un problème qui ne prévient pas. C’est le cas de la mienne. Ma chère et tendre planète natale dans notre monde, c’est éteinte. Il n'y a encore que peu de temps. Avec elle, c’est quasiment toute ma civilisation qui disparue. Placée dans une capsule de secours, à la dernière minute, c’est la dernière fois que je vis le visage de ma famille. Mes parents. Mon frère lui avait embarqué sur une autre capsule dont je ne sais quel avenir lui fut réservé. Tout comme mon bien aimé. La capsule de sauvetage fut éjectée hors de l’appareil. Et peu de temps après, une salve de rayon wraith la détruisit complètement.

L’un des rayons toucha la capsule qui lui fit perdre son moteur. La capsule se perdit, et erra dans l'espace, poussée par les vibrations de l'explosion. J’ai bien essayé de faire quelque chose, seulement, j’étais totalement paniqué, incapable de penser correctement. J’ai bien essayé de bidouiller deux ou trois trucs… seulement, je n’avais jamais touché à quelque chose comme ça, durant ma carrière militaire, et je ne pouvais pas avoir accès au moteur de la capsule. Blessée au front, je ne pouvais rien faire pour me tirer de là. Même… la radio avait fondu à cause de la forte chaleur lors de l’entrée dans l’atmosphère. Je n’avais jamais ressenti autant de vibrations.

C’était une sensation étrange, et je me sentais perdre le contrôle, et surtout… perdre conscience. Au fur et à mesure que les vibrations se propageait, je perdais mes sens qui s’éteignaient un à un. Le dernier fut la vue. Mes yeux se fermèrent inévitablement. Ma tête se mettant d’elle-même sur le côté. Tandis que la capsule tomba dans l’océan. Créant de gigantesques vagues dans un rayon d’une centaines de mètres. Cela dura quelques minutes avant que tout ne redevienne calme. On ne pouvait entendre désormais, que le son des petites étincelles, signe que la capsule me contenant était abîmée. Peut-être qu’elle prendrait feu…A vrai dire, à partir de maintenant… j’étais dans l’incapacité de faire quoi que ce soit, de pouvoir réagir.

Totalement hors-jeu. Le reste semblait être aux mains des gens de cette planète, grâce aux détecteurs à longue portée fonctionnent pour la citée.
(c) D?NDELION


Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Nov - 21:06
avatar
√ Arrivée le : 28/11/2015
√ Messages : 171

Dossier Top Secret
√ Age: 39 ans
√ Nationalité: Canada Canada
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau départ, Nouvelle rencontre,

et une arrivée Mouvementée

Feat Matt Eversman et Eiko Asch


U
n nouveau bip retentit dans la salle, signe que les calculs venaient de se solder une fois de plus par un échec. Je dus faire un effort colossal pour ne pas m'énerver et insulter mon ordinateur. Cela faisait plusieurs semaines que je me penchais sur un moyen de trouver cette maudite reine wraith qui avait attaquer Magna. Utilisant les quelques relais anciens qui restaient en état de fonctionnement dans la Galaxie, ou du moins dans une partie, ainsi que les données des Natus et ce que j'avais récupéré sur le vaisseau wraith, j'espérais pouvoir trouver un moyen de trouver et de suivre le vaisseau modifié de la reine s'il passait dans la zone surveillée par les détecteurs. Hélas, j'échouai à chacune de mes tentatives. Les détecteurs voyaient bien les vaisseaux ennemis, mais impossible de savoir si l'un d'eux était celui tant recherché, démontrant ainsi que l'algorithme que j'avais crée ne fonctionnait pas. Il me faudrait visiblement encore pas mal de temps avant que je parvienne à mes fins. Les heures passèrent, et mes calculs continuèrent d'échouer. Je soupirai bruyamment, maudissant la machine, avant d'avaler mon énième café. Quand soudain, mon oreillette grésilla.

//Docteur McKay ? Ici la salle de contrôle. Vous devriez venir voir, il se passe quelque chose sur les détecteurs longue portée//

D
écidément, on n'allait pas me laisser tranquille. Bon allez, une petite pause me ferait du bien. Je quittai mon siège, et partis en direction de la salle de contrôle. A mon arrivée, l'un des techniciens sur place m'interpella.

"Docteur, regardez ça. On a un signal étrange sur les détecteurs".

J
e m'approchai de l'écran, et laissait le technicien m'indiquer la zone qu'il agrandit en pianotant sur quelques touches. Et plus précisément, une planète qui se trouvait non loin de Lantia, à seulement quelques heures en vaisseau. Une planète qui se trouvait dans la base de données d'Atlantis, mais je ne me souvenais pas d'avoir vu beaucoup de détails dessus. Comme si les Anciens avaient effacé des données. Ou que la planète était sans intérêt. Pourtant, il se passait quelque chose là bas. J'étudiai la carte plus attentivement, et remarquai deux détails.

"C'est étrange, d'après ces données, la planète qui se trouve ici est entrée en collision avec un autre astre. Elle va disparaître. Et là, c'est ... non, impossible. Il y a plusieurs vaisseaux wraiths en orbite. Pourquoi les wraiths s'intéresseraient-ils à une planète qui est sur le point d'être détruite ?"

"Il y a autre chose, Docteur. Nous avons remarqué ça aussi".

L
e technicien dézooma l'écran, et afficha une trajectoire partant de la planète et qui rejoignait Lantia. Un petit point lumineux s'afficha, en mouvement, arrivé presque jusqu'à notre planète.

"D'après nos calculs, l'objet entrera dans notre atmosphère dans moins de trente minutes. Il va se perdre quelque part dans l'océan, à ces coordonnées. C'est trop petit pour être un vaisseau, mais impossible de savoir ce que c'est avec exactitude. C'est peut être une sonde, ou alors une capsule de sauvetage".

"Il vaut mieux alle voir ça de plus près. Si les wraiths nous ont découvert et s'ils ont envoyé quelque chose sur Lantia, il faut le savoir le plus vite possible".

S
ans attendre, je me dirigeai vers le bureau de Woolsey, et m'entretenait avec lui de cette découverte. Il décida également qu'une expédition devait se rendre au point d'impact de l'objet, et vérifier de ce dont il s'agissait. Cependant, la plupart des effectifs militaires se trouvaient en mission sur plusieurs planètes. Il n'y avait pas grand monde de disponible, tout comme il manquait de pilote.

"Docteur McKay, vous avez des connaissances en pilotage, et vous savez utiliser une arme à feu, je vous assigne donc à cette mission. Je vous envoie un militaire pour vous escorter, il vous rejoindra au hangar à jumper".

M
es yeux s'agrandirent sous la surprise et la peur. Quoi ? Me confier les manettes d'un jumper ? Mais ça ne va pas la tête ? Je n'avais pas du tout envie d'y aller. Et puis, j'avais encore de très mauvais souvenirs de mon crash dans l'océan, enfermé dans un jumper en perdition.

"Moi ? Vous voulez que j'y aille, moi ? Monsieur Woolsey, je ne pense pas être la personne la plus appropriée pour ce genre de mission. Dois je vous rappeler que j'ai failli mourir dans les profondeurs de cet océan à cause d'un jumper défaillant ? Et puis, j'ai beaucoup de travail qui m'attend. Trouvez quelqu'un d'autre".

"Désolé Docteur, mais si je pouvais vous remplacer, je l'aurais fait. Ce qui n'est pas le cas. Je ne reviendrais pas sur ma décision. Je vous conseille de vous dépêcher pour chercher vos affaires".

E
n râlant, je quittai le bureau de Woolsey, puis je me dirigeai vers l'armurerie afin de m'équiper d'un pistolet 9mm, ainsi qu'à mon laboratoire pour prendre du matériel, comme un ordinateur portable et quelques câbles glissés dans un sac à dos. Ce fut avec une absence de joie immense que je finis mon voyage dans le hangar à jumpers. De mauvaise humeur, j'entrai dans l'un des vaisseaux, posai mon sac sur la banquette du compartiment arrière, avant de m'installer aux commandes. Le technicien de la salle de contrôle me contacta.

//Docteur McKay, l'objet est entré en contact avec la surface de l'océan. Il apparaît encore sur les détecteurs, mais s'il coule, il disparaîtra des radars. Je vous envoie les coordonnées//

//Bien reçu. Je décolle dès que mon escorte arrive//

E
n attendant l'arrivée du militaire, je préparai le jumper au décollage en allumant les moteurs. Je respirai profondément, essayant de me calmer pour ne rien oublier, afin de piloter ce vaisseau sans causer d'accident. Une carte s'afficha, les coordonnées apparurent à l'écran, et je calculai un plan de vol.

©️ Starseed

_________________

DC : Gabriel Grayson - Skyler McAlister
Couleur d'écriture : #9999CC


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Nov - 22:21
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 9748

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Objet non identifié !



« Non mais je suis pas plongeur moi ! » répliqua-t-il quand McCarthy lui balança une combinaison dans les vestiaires.

« Et en plus tu as pris du XL ? Tu m’as pris pour Mckay ? » ça c’était avant de remarquer qu’il y en avait deux dont une justement pour l’éminent scientifique. Ah y en avait une justement pour le scientifique et une autre pour lui. Super. Heureusement qu’elles n’étaient pas roses toutes les deux sinon il aurait envoyé chier le Caporal. Déjà que là, il n’était pas très loin de se faire porter pâle. La plongée c’était pas son truc. Il n’y avait pas un Navy Seal dans le coin pour répondre à l’urgence ? Pour une fois que les gars de la Navy pouvaient servir à quelque chose. Non Fallait que ça tombe sur lui …

En plus, il n’y avait pas que cette combinaison. Il y avait aussi tout le reste. McCarthy ne put s’empêcher le détail du matériel à embarquer alors qu’il était en train de lacer ses chaussures.

« Non mais arrête de parler et ramène le matos dans le jumper. Je prends les combis et l’armement. »

Bon ça c’était dit. McCarthy s’empressa de quitter la pièce pour faire ce qu’il avait à faire ce qui permit au calme de revenir dans la pièce. Le Gilet tactique fut attrapé par un pan, le holtser avec avant d’en terminer avec les combinaisons par-dessus. C’était parti pour un sprint dans les coursives d’Atlantis, chargé comme un marchand. Il en avait plein les bras et gueulait comme un putois pour qu’on le laisse passer. La baie des jumpers n’avait jamais paru aussi loin. C’est les bras chargés qu’il débarqua à l’intérieur du vaisseau. Surprise McCarthy y était déjà avec une autre personne. Ce dernier ne put s’empêcher de le charrier d’un grand sourire avant de quitter le vaisseau lui laissant une tape derrière la nuque qui avait un goût amer. Matt l’observa déguerpir avant de lâcher le contenu de ses bras sur la planche arrière.

« Bon… » lâcha-t-il en s’avançant vers le pilote. McKay aux commandes du vaisseau, ça fichait la trouille. Le mec semblait prendre son pied à tripoter tous les boutons à sa disposition. Finalement il valait peut être mieux pour lui retourner dans le sas arrière se préparer. Il prit néanmoins place dans le siège passager pour assister au décollage du vaisseau. Il n’y aviat pas la douceur de Sheppard dans les manœuvres mais bon pour l’instant ils étaient en vie. Matt attendit qu’il n’est plus rien d’important à exécuter pour parler ne cherchant surtout pas à le troubler.

« On a plus d’infos, McKay ? On m’a dit que quelque chose allait s’écraser dans l’océan et qu’on allait le chercher. »

N’ayant rien à faire à l’avant du vaisseau, il partit s’installer à l’arrière pour enfiler cette belle combinaison saillante et moulante à souhait. Loin d’être facile de l’enfiler. Rien que passer les mollets était une galère alors le reste. Le t-shirt fut ôté, hop quelques centimètres en moins. Il multiplia les soupirs et jurons pour rentrer à l’intérieur. La vache que c'était moulant ce truc. ça le mettait un peu trop en valeur. Il s'agita un peu pour tenter de détendre un peu le plastique.




@ pyphi(lia)

_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Déc - 14:11
avatar
√ Arrivée le : 28/11/2015
√ Messages : 171

Dossier Top Secret
√ Age: 39 ans
√ Nationalité: Canada Canada
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau départ, Nouvelle rencontre,

et une arrivée Mouvementée

Feat Matt Eversman et Eiko Asch


L
'attente ne fut pas longue. Alors que je passais tout en revue pour vérifier si tout fonctionnait correctement, et si le plan de vol était établi sans erreur de calculs, du bruit attira mon attention derrière moi. Me retournant, je constatai la présence du Caporal McArthy. S'agissait-il de mon escorte ? Je fronçai les sourcils, m'interrogeant sur cette question. Je n'avais jamais effectué de mission avec lui, je ne le connaissais que très peu, j'appréhendais donc de partir seul avec lui, ne connaissant pas ses qualifications et son expérience.

"Vous faites parti de la mission, Caporal ?"

M
cArty secoua la tête avant de me répondre.

"Non Docteur McKay, c'est le Sergent Maitre Eversman qui vous accompagnera. Il est parti prendre du matériel, il ne devrait pas tarder à arriver".

"Hhhmmmm" fut ma seule réponse, sur un air pensif, avant de retourner à mes affaires.

E
versman. La dernière mission effectuée avec le militaire remontait déjà à plusieurs mois, après cet instant horrible que nous avions tous traversé. Par la suite, j'avais même entendu certaines rumeurs concernant le Sergent Maitre, et un frisson me parcourut l'échine en y repensant. Une tentative de suicide, d'après ce que j'avais entendu dire. Est ce que c'était vrai ? Si c'était le cas, je commençais à m'inquiéter. Partir en mission avec lui, enfermés tous les deux dans une boite de conserve sans échappatoire, cela avait de quoi me stresser un peu plus. Et si l'envie lui prenait de refaire une nouvelle tentative ? Cette fois ci, je serais là, avec lui, et je n'avais pas du tout envie de mourir. Mais non Rodney, n'y pense pas. S'il était toujours cinglé, il n'aurait pas pu reprendre le service, non ? Tout va bien se passer, respire, et ais l'air naturel. Comme d'habitude. Pitié, au secours, tout le monde savait que j'avais un manque de tact légendaire.

M
cArty quitta le jumper au moment où Matt arriva, les bras chargé de matériel, et le raffut qu'il fit attira à nouveau mon attention. Je regardai le militaire poser toutes ses affaires dans le sas arrière, en tentant d'adopter une posture neutre, ne voulant pas faire croire que j'étais au courant de ces rumeurs. Même si c'était difficile, me connaissant.

"Tiens, vous voilà enfin, Sergent".

Q
ue dire de plus pour cacher mon attitude inquiète ? Et non, il n'y avait pas du tout de moquerie dans ma question, ce n'était pas comme si Eversman était essoufflé à porter beaucoup de matériel tout seul à travers la cité. Mes yeux se posèrent sur le matériel que Matt venait d'apporter, et je fus surpris de voir deux combinaisons de plongée. Non mais qu'est ce que c'était que cette histoire ? Woolsey ne m'avait pas dit que j'allais devoir plonger. Je n'ai jamais fait cette activité, et l'idée même d'enfiler cette combinaison et de me retrouver au milieu de l'océan, dans un silence absolu, monta mon niveau de stress de quelques crans.

"Mais ... c'est quoi, ça ? Non non non, je n'ai pas l'intention de partir faire de la plongée".

J
e priai intérieurement pour ne pas à avoir à faire d'excursion sous marine avec ce matériel. Déjà que l'idée de piloter le jumper sous l'eau si l'objet à étudier coulait ne m'enchantait pas du tout, alors la plongée sous marine, c'était hors de question. Pauvre de moi. Je repris mon travail, et vérifiai que tout fonctionnait bien, laissant Matt s'asseoir sur le siège du copilote. Un message d'erreur apparut concernant l'apport en énergie vers les propulseurs du vaisseau, mais celui disparut rapidement pour revenir à la normal. Probablement un bug d'affichage, ces vaisseaux avaient pas mal souffert depuis notre arrivée sur Atlantis. L'important était que tout allait bien. Une fois prêt, je contactai la salle d'embarquement.

//Ici McKay, permission de décoller pour se rendre aux coordonnées de l'impact de l'objet non identifié//

//Permission accordée, Docteur//

S
ans attendre, j'ouvris le toit du hangar, puis je fis décoller le jumper. Certes un peu chaotiquement, mais sans érafler les parois, c'était déjà ça. Une fois dans le ciel, je déployai les nacelles, puis je pris la direction des coordonnées transmises. Matt me demanda alors des détails sur la mission. Quoi, Woolsey l'envoyait là sans lui dire ce dont il retournait exactement ? C'était donc à moi de faire le travail, merci à vous "petit chauve à lunettes", je fais votre boulot en plus de faire le mien.

"On a remarqué sur les détecteurs qu'une planète était attaquée par les wraiths, non loin de Lantia. Un objet a quitté cette planète et s'est dirigé vers nous, avant de s'écraser dans l'océan. On ne sait pas ce que c'est, mais Woolsey veut s'assurer qu'il ne s'agisse pas d'une balise wraith ou autre chose qui pourrait compromettre la cité".

O
n approchait peu à peu des coordonnées indiquées, il restait seulement une dizaine de minutes. Matt avait quitté son siège pour se diriger vers le compartiment arrière, et anxieux, je ne pus m'empêcher de jeter de temps en temps un coup d'oeil en arrière pour le surveiller. Je n'étais pas du tout à l'aise, et mon inquiétude ne disparaissait pas. Le voyant enfiler la combinaison de plongée, et surtout de voir celle ci aussi moulante, je soupirai bruyamment, m'imaginant mettre également ce truc, et avoir le même résultat. Même pas en rêve, c'était hors de question. Le temps passa, et je tapotai sur le manche de pilotage sans m'en rendre compte, signe de ma nervosité. Puis, je finis par craquer, je devais savoir, la curiosité l'emportait. Je regardai à nouveau Matt, inquiet.

"Vous ... vous allez bien ? Enfin, je veux dire ... depuis notre dernière mission ensemble. Vous savez, tout ce qui vous est arrivé là bas, et ce que vous avez fait sur Magna ... et puis, votre retour sur Atlantis" lui lançai-je en disant au revoir à la délicatesse.

©️ Starseed

_________________

DC : Gabriel Grayson - Skyler McAlister
Couleur d'écriture : #9999CC


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Déc - 16:09
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 9748

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Objet non identifié !



Les indications données par McKay quant à la nature de la mission ne convainquirent pas le Ranger. Il avait beau retourner l’affaire dans plusieurs sens, il semblait clairement pas être l’homme de la situation. Choisir Mckay était une évidence. Ce type était un génie capable de détecter la moindre onde dans le vide total ou de réparer une centrale nucléaire avec une simple cuillère en bois mais lui ? Ses spécialisations : le combat terrestre et les tirs de précisions. C’était clairement éloigné du milieu marin tout ça. Pourtant c’était bien lui qui se trémoussait dans cette combinaison. Il avait bien quelques connaissances en la matière mais ça restait faible. Matt avait la trouille, se sentant clairement pas qualifié pour la mission. Ce n’était clairement pas le poignard qu’il venait d’attacher à son mollet qui risquait de le protéger des milliards litres d’eau autour de lui.

Valait mieux ne pas rester à cogiter bêtement, cela ne servait à rien. Il se mit à faire l’inventaire du matériel qu’il avait à disposition. Un vrai arsenal et il y avait même quelques objets dont il ignorait l’utilisation. Bon valait mieux rester sur des éléments basiques. Un peu de tri s’imposait : les trucs connus à gauche, les autres à droite. Mckay le troubla en prenant la parole, l’interrompant dans sa manœuvre. Il se stoppa levant les yeux vers lui, remarquant sa tête qui dépassait de son fauteuil. C’était étrange et peu habile de sa part. On demandait rarement aux gens s’il allait bien avec un tel ton. Ça manquait de délicatesse, de talc mais bon c’était Rodney.

« J’ai pas l’intention de m’éterniser ici, Mckay. Si c’est votre question… Donc si vous pouviez regarder devant. » lui répondit-il tout en lui faisant un geste de la main en direction de l’avant du vaisseau espérant lui rappeler qu’il était toujours aux commandes d’un vaisseau spatial fonçant à plusieurs centaines de kilomètres heures. Le ton employé n’était pas froid. Matt ne s’offusqua pas. Il avait bien d’autres chats à fouetter en ce moment même. Il savait très bien que le Canadien avait fait cette demande car il craignait pour sa vie mais ça sous entendait aussi qu’il s’intéressait à lui. C’était déjà pas mal.

Le voyage continua. Matt semblait avoir fait ce qu’il avait à faire. Le matériel semblait prêt à être utilisé. Les bouteilles d’oxygène venaient d’être vérifiées ainsi que l’ensemble du matériel de plongée. Le sien comme celui supplémentaire. Il bidouilla encore plusieurs minutes avant que le Scientifique ne l’informe qu’ils étaient aux coordonnées indiquées. Il se précipita à l’avant du vaisseau s’attendant à trouver quelque chose : un vaisseau ou même une grosse tâche à la surface de l’eau. Rien. Juste de l’eau à perte de vue.

« Tu es sûr des coordonnées ? » Bon c’était juste au cas où. Matt eut beau plisser des yeux, s’aider de jumelles, il ne voyait rien du tout. Par contre il venait de remarquer le regard de Mckay sur sa personne. Il baissa les yeux se rappelant soudainement de cette tenue bien moulante. C’était assez gênant. Il échangea un regard avec le scientifique avant de se déplacer dans le siège passager, se cachant un peu ainsi. Il tâcha de reporter son attention sur la recherche et d’effacer de son esprit ce regard. Bon c’était peine perdue, il n’y avait rien ici. Matt appuya sur le commutateur radio du vaisseau.

// Atlantis. Ici Eversman. On est sur zone. Il n’y a rien. //
// Je confirme que vous êtes au bon endroit, Jumper 2. Nous avons perdu la trace du dispositif à cet endroit. //

Plus qu’à chercher… Cool. La partie la moins intéressante s’annonçait. Lui n’avait qu’une pauvre paire de jumelles pour aider alors que Mckay pianotait déjà dans tous les sens. Avec un peu de chance le Jumper allait se transformer en un méga vaisseau surpuissant et il n’aurait même pas à se baigner. D’ailleurs en parlant de bain, ce dernier était justement en train de faire descendre le jumper dans l’eau. Matt savait bien qu’il était submersible mais cela ne l’enchantait guère de découvrir la faune marine du lieu. Nerveux, il se cramponnait aux accoudoirs du siège.

"Tu es sûr de ton coup, Mckay ?"

Tendu, Matt oubliait le vouvoiement de rigueur.




@ pyphi(lia)

_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Déc - 17:11
avatar
√ Arrivée le : 28/11/2015
√ Messages : 171

Dossier Top Secret
√ Age: 39 ans
√ Nationalité: Canada Canada
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau départ, Nouvelle rencontre,

et une arrivée Mouvementée

Feat Matt Eversman et Eiko Asch


M
att éluda ma question, ce qui ne fut pas à mon goût bien sûr. Je voulais me rassurer, mais au lieu de ça, je me retrouvais face à un mur. Bon, d'un côté, c'était peut être normal que le militaire ne veuille pas parler avec moi de ce qui s'était passé. Après tout, nous n'étions que de simples collègues de travail, j'étais sans doute mal placé pour connaître ce genre d'informations un peu trop personnelles. Mais malgré cela, je ne pus m'empêcher de reprendre le cours du pilotage sur un air bougon, en soupirant.

"Je sais ce que je fais, Sergent. Je n'ai pas envie de m'abîmer en mer".

L
aissant Matt terminer de s'habiller et de préparer le matériel, je poursuivis ma route jusqu'aux coordonnées. Qu'allait-on trouver là bas ? Pitié, faites que ça ne soit pas un engin wraith. Après de très longues minutes dans un silence pesant, nous arrivâmes à destination. Pourtant, rien à la surface. Impossible, nous étions au bon endroit. Ce que demanda d'ailleurs Eversman. Comment ça, si j'étais sûr des coordonnées ? Bien sûr que oui, j'étais sûr et certain. N'avait-il pas le grand McKay avec lui ? Celui qui ne se trompait jamais ? Je lui lançai un regard noir malgré moi.

"Vous me prenez pour qui ? Evidément, je suis sûr de moi. Je n'ai commis aucune erreur dans le plan de vol, nous sommes bien au bon endroit".

M
oi exaspéré ? Même pas vrai. Je vis alors le militaire dans sa combinaison ultra moulante, et ce fut un moment très gênant pour nous deux. Il devait être à l'étroit là dedans. Bon sang, je n'avais pas envie de voir certaines choses, et je détournai aussitôt les yeux. Et dire qu'il y avait une autre combinaison pour moi qui devait faire la même chose. Maudite mission. Je regardai alors autour de moi, pendant que Matt demandait confirmation à la tour de contrôle concernant notre position. L'objet avait disparu. Ce que j'avais craint avait fini par arriver. L'objet avait fini par couler, et il se trouvait quelque part sous la surface de l'eau. Quelle veine. Tandis que le militaire cherchait à la surface avec une paire de jumelles, je commençai à pianoter sur la console pour activer les détecteurs. Une carte s'afficha, et l'instant d'après, un signal apparut, descendant dans les profondeurs de l'océan. Heureusement, le sol n'était pas loin, à seulement une trentaine de mètres sous la surface. Au moins, il n'y aurait pas de soucis avec la pression. Pas comme lors de ma dernière mésaventure, où la paroi en verre avait explosé. Pourtant, cela ne me réconforta pas, car je dus me rendre à l'évidence : il fallait plonger.

"L'objet a coulé, je détecte sa trace ici" dis-je en montrant à Matt le signal émis sur la carte.

N
ous n'avions pas fait ce chemin pour rien, nous n'avions pas d'autre solution que de le suivre. Je branchai alors mon ordinateur à la console, et pianotait sur le clavier pour entrer dans les paramètres du vaisseau. Je reproduis la découverte de Zelenka, et modifiai l'occulteur pour le transformer en bouclier. Hors de question que l'eau s'infiltre à l'intérieur du jumper. Puis, doucement, je fis descendre l'appareil vers la surface, avant de l'immerger totalement. Eversman n'eut pas l'air rassuré, vu sa question. D'ailleurs, moi non plus.

"Nous n'avons pas le choix, il faut aller voir ce que c'est".

P
ourquoi est ce que c'était tombé sur moi ? J'aurais du partir en mission, tiens. Au moins, je n'aurais pas été bloqué ici, dans cette boîte de conserve sous marine. Allumant les phares de navigation pour me permettre d'y voir clair, je poursuivis lentement notre descente dans les profondeurs de l'océan. Sur la carte, l'objet avait arrêté sa course, sans doute avait-il atteint le sol. L'obscurité nous enveloppa peu à peu, mais ce n'était pas le noir total. Alors que je regardais autour de moi, je déglutis avec difficulté. J'avais peur, il fallait le reconnaître. Etre ici me rappelait de mauvais souvenirs.

"J'ai un mauvais pressentiment".

A
ce moment là, un signal retentit, et trois autres points apparurent, en mouvement autour de l'objet. Un son retentit et résonna dans le jumper. Un son que je reconnus entre mille pour l'avoir déjà entendu. Et même si ce son s'était montré inoffensif la dernière fois, je ne pouvais m'empêcher de me plonger dans mes souvenirs. Des souvenirs atroces de mon enfance. Inquiet, je regardai Matt.

"Je vous avais dit qu'il y avait des sortes de baleines dans cet océan ? Et bien, en voilà trois. Et elles sont toutes proches de nous. Je n'aime pas ça, ça me rappelle mon enfance. Mon père m'a lu Moby Dick une fois. J'ai fait des cauchemars toutes les nuits après ça, pendant très longtemps. C'était horrible, je rêvais que cette maudite baleine me mangeais, et j'ai toujours l'impression que ça va être la même chose ici. Et là, il y en a trois, vous vous rendez compte ?"

U
n regard du Sergent Maître me rappela à l'ordre, et me fit redescendre sur Terre.

"Ah oui, la mission".

J
e tentai d'oublier ce moment angoissant pour moi, afin de me concentrer sur les détecteurs. J'entrai de nouveaux paramètres, notamment en scannant l'objet maintenant que nous étions assez proche. Le résultat me fit froncer les sourcils.

"Etrange. Je capte un signe de vie à l'intérieur de l'objet. Vous croyez qu'il s'agit d'un wraith ?"

N
ous finîmes par arriver près de l'objet inconnu, et je posai le jumper sur le sol sablonneux juste à côté. Eclairé par les phares, je pus voir enfin cette chose. Aucun hublot apparent, assez petit, des traces de brûlures sur les parois. Vu qu'il y avait un signe de vie à l'intérieur, c'était peut être une capsule de sauvetage.

//Atlantis, ici Jumper 2. Nous avons trouvé l'objet. On dirait une capsule de sauvetage, et les détecteurs captent un signe de vie à l'intérieur. Nous allons vérifier ça. Terminé//

S
ans attendre, j'ouvris la porte arrière. Grâce au bouclier, l'eau ne pénétra pas dans le vaisseau. Pour une raison inconnue, je ne parvins pas à agrandir temporairement le bouclier pour recouvrir l'objet, comme l'avait fait Zelenka. Un signal d'erreur apparaissait, et je dus me résigner à abandonner cette idée. Pas le choix, il fallait nager jusque là bas. Puis, je regardai Matt avec un léger sourire un peu moqueur.

"Bon, vu que vous êtes paré, vous pouvez nager jusqu'à cet objet et voir ce que c'est. Je ne peux pas vous accompagner, je ne suis pas préparé. Et puis, je dois rester ici pour vérifier les systèmes du jumper, il ne faudrait pas qu'il tombe en panne. Bonne chance, Sergent".

C
e n'est pas vrai, je ne prenais absolument aucun plaisir à donner un ordre à un militaire, et à l'envoyer à l'extérieur pendant que moi, je restais au sec. Là, j'étais vraiment l'innocence incarnée, je vous assure.

©️ Starseed

_________________

DC : Gabriel Grayson - Skyler McAlister
Couleur d'écriture : #9999CC


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Déc - 18:22
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 9748

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Objet non identifié !



L’océan. C’était définitivement pas son environnement. L’assurance du militaire avait volé en éclats, Matt n’en menait plus large, écoutant les paroles de McKay. Il observait régulièrement l’écran à la recherche d’une éventuelle faille. Pas question de rester coincé dans ce milieu hostile. Déjà que la surface n’était plus visible. La déglutition fut difficile. Lorsque trois points firent leur apparition sur les détecteurs, il bloqua sa respiration s’attendant presque à entendre parler de trois torpilles dans leur direction. Il fallait vraiment qu’il arrête de regarder les films catastrophes. Finalement ce n’était que trois baleines. Cela le rassura mais pas McKay qui semblait avoir une phobie de ces cétacées.

« C’est des baleines, McKay. Pas des requins ! Et encore moins des wraiths ! Et ne lâche pas les manettes !!»

Le ton du Ranger était sec. Ce n’était pas le moment de déconner. Il n’était pas d’humeur et la situation ne s’y prêtait vraiment pas. Un caisson apparut sous leur yeux, éclairé par les phares du vaisseau spatial. Pas très grand, pas plus de deux mètres de haut. Point positif : ce n’était pas un vaisseau de guerre mais peut être un truc servant de balise. Le Canadien indiqua qu’il y avait quelque chose dedans, une vie.

« Wraith ou humain ? »

Question essentielle aux yeux du militaire mais les données n’étaient pas assez précises pour obtenir une réponse définitive. Dommage. Mckay se lança dans une manœuvre inédite. Recouvrir d’un bouclier la capsule qui lui permettrait de rejoindre la capsule sans se mouiller. C’était très ingénieux. Matt lui adressa une tape sur l’épaule tout en se levant se dirigeant vers la soute arrière. Il avait là une vue sur l’océan, uniquement retenu par le champ de force. C’était assez flippant et en même temps il fut pris d’envie de toucher, de voir ce qui se trouvait derrière. Un bip strident se fit entendre. Ça n’annonçait rien de bon. Il fit quelques pas de recul, prêt à rejoindre la partie avant du vaisseau au cas où tout cédé d’une seconde à l’autre. D’un coup fort du point, Matt actionna le bouton d’urgence fermant la porte arrière. Il fallait faire une croix sur la balade à sec et y allait à la nage où plutôt que lui se mouille comme le fit bien remarquer le scientifique. Cela n’enchantait pas du tout le militaire.

« OK. »

Matt était un peu sous le choc. Il allait vraiment se mettre à l’eau. Il marqua un peu d’hésitations avant de se mettre en mouvement. Les palmes furent enfilées, le harnais avec la bouteille d’oxygène sanglé sur ses épaule et la cagoule enfilé. Malgré l’urgence de la situation, le militaire ne dérogea pas aux protocoles de sécurité. C’était un fait à noter dans un calendrier. Il prit le temps de vérifier une dernière fois le contenu de son équipement, peu sûr de lui. S’il n’avait pas confiance en lui, il devait au moins s’en remettre au matériel. Bon tout semblait prêt. L’anxiété gagnait le militaire. Il porta une certaine attention au harnais qui le reliait via un câble au jumper, une sorte de ligne de vie.

// Eversman prêt. Fermeture de la cloison interne //

Le bouton fut actionnée et la séparation entre les deux compartiments fut effective. Rester maintenant à se lancer dans le grand bain. Le Ranger soupira à plusieurs reprises avant d’annoncer la suite.

// Ouverture de la soute arrière //

Le levier fut baissé. L'océan était toujours là, derrière ce champ de force. Pas le choix, cette fois il faudrait le franchir. Quelques pas furent péniblement faits. Les palmes ce n'était pas son fort. il manqua de se rétaler de son long sur le sol du véhicule, se rattrapant de justesse à la paroi. Allez un grand pas et il y serait. Une grande inspiration ne fut pas suffisant, il en fallut une de plus. Un petit pas pour Mattou, un gros pas pour Mattou !!!! Et voilà l'eau qui l'entoure. Pourquoi avait-il accepté ça ? Bon pour l’instant il était encore en vie et tout fonctionnait. Enfin ça c’était le début. Matt évolua dans son nouvel environnement, restant à proximité du vaisseau avant de finalement apparaître à l’avant de ce dernier. Il fit un petit geste de la main au scientifique signifiant que tout allait bien avant de se diriger vers l’objet. Ce ne fut pas long. L’objet était semblable à la description. Ses doigts gantés touchèrent la structure recherchant d’éventuels indices ou traces de texte ou quoique ce soit qui pourrait être un indice.

// Pas d’inscriptions connus. Ça a pas l’air d’être du wraith. //

Pour en connaître son contenu, il faudrait l’ouvrir. C’était un peu comme un kindersurprise. Même si là à la place du chocolat, il y avait un réceptacle métallique. Une espèce de serrure fut repérée sur le côté mais tout semblait avoir fondu. Ça n’allait pas féliciter l’ouverture ça. Matt chercha à forcer à plusieurs reprises mais rien n’y fit. Il n’arrivait pas à ouvrir ce truc et puis qui savait ouvrir ce truc tuerait peut être la personne à l’intérieur. Le Ranger tenta autre chose, bouger la structure. Un échec. L’objet était bien ancré dans le sable.

//McKay. Je peux pas l’ouvrir ou le déplacer seul ! Va falloir enfiler ta combi et m’aider //





@ pyphi(lia)

_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Déc - 19:03
avatar
√ Arrivée le : 28/11/2015
√ Messages : 171

Dossier Top Secret
√ Age: 39 ans
√ Nationalité: Canada Canada
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau départ, Nouvelle rencontre,

et une arrivée Mouvementée

Feat Matt Eversman et Eiko Asch


J
e fusillai Matt du regard quand ce dernier me rétorqua qu'il n'y avait rien à craindre des baleines, mais je ne répliquai pas. Il ignorait qu'une baleine, ça pouvait être très dangereux ? C'était grand, c'était imprévisible, ça avait une grande gueule, ça pouvait tout avaler. Non non non, je restais persuadé que c'était aussi dangereux qu'un requin. Par la suite, je captai un signe de vie dans l'objet non identifié, mais impossible de savoir s'il s'agissait d'un wraith, d'un humain, ou d'autre chose. Après avoir posé le jumper sur le fond de l'océan, à côté de notre objectif, j'expliquai la situation à Eversman, et ce qu'il devait faire. Cela n'eut pas l'air de l'enchanter, mais quoi de plus normal ? J'aurais réagi pareil dans sa situation. Le militaire termina de préparer son matériel et de s'équiper, puis il quitta le jumper. Pendant un instant, le silence envahit le vaisseau, rien ne se passa. Matt allait-il bien ? Alors que je m'apprêtais à le contacter, ce dernier passa devant le hublot, me faisant un signe de la main. Ouf, il n'était pas mort. Cela aurait été dommage de mettre ça sur mon rapport. Je lui fis un signe de tête, puis je suivis sa progression du regard jusqu'à l'objet. Arrivé à côté, le militaire commença à l'étudier, me faisant part de sa découverte. L'appareil ne serait pas d'origine wraith ? Alors, qu'est ce que c'était ?

//Si ce n'est pas un objet wraith, ça vient peut être de la planète qui a été attaquée. Mais, il faudrait une sacré avancée technologique pour réussir à envoyer quelque chose dans l'espace. De ce que je vois de là où je suis, ça n'a pas l'air non plus d'être de conception Genii ou d'autres civilisations avancées que nous avons rencontré//

J
e jetai un coup d'oeil au signe de vie sur les détecteurs, mais rien de nouveau. Ce qui se trouvait à l'intérieur ne semblait pas bouger. A l'extérieur, Matt commença à nager autour de l'objet métallique, l'étudiant et cherchant à entrer à l'intérieur. A priori, il ne trouva rien car quelques instants plus tard, il me demanda de le rejoindre pour l'aider. Avais-je bien entendu ? Enfiler la combinaison et sortir ? Ah non, pas question.

//Comment ça, venir vous aider ? Vous rigolez ? Cette idée ne me plaît pas. Et puis, vous êtes un militaire, non ? Vous devriez savoir tout faire avec vos muscles, et tout seul//

B
en voyons, qui allait te croire, Rodney ? C'était une peine perdue, je savais que je n'avais pas le choix. Soupirant bruyamment, je finis par quitter mon siège pour me diriger vers le compartiment arrière. Non sans maugréer dans ma barbe, lançant quelques jurons à l'encontre du militaire qui pouvait parfaitement entendre mes dires grâce à la radio. Mais, peu m'importait. Je retirai mon pantalon et mon haut, frissonnant à cause du froid qui pourtant n'était pas prenant, avant de prendre la combinaison. Rien qu'à la regarder, j'eus un nouveau soupir énervé.

"Décidément, il faut toujours tout faire soit même. On ne peut compter sur personne si on veut que le travail soit fait" lançai-je à voix haute pour moi même.

N
on mais, c'était quoi cet outil de torture ? Eversman était sûr d'avoir apporté une combinaison à ma taille ? Ca avait l'air trop petit, ce truc. Et pourtant, c'était la bonne dimension, mais la matière de la combinaison était simplement difficile à détendre. Passant les jambes avec beaucoup de difficulté, je parvins après un long effort à enfiler le vêtement jusqu'à la taille. Je commençai déjà à avoir chaud, et je ne pus m'empêcher de lâcher encore quelques jurons. Après un long moment, je réussis enfin à fermer la combinaison et à enfiler les palmes. J'avais vraiment l'air ridicule dans cet accoutrement. Il ne me restait plus que la bouteille d'oxygène à placer dans mon dos.

//C'est bon Sergent, je suis presque prêt. J'arrive dans quelques minutes//

L
a bouteille accrochée au harnais, le masque en place, me voilà debout face à la porte ouverte du jumper. Je rassemblai mon courage à deux mains pour avancer. Je pouvais le faire, ce n'était pas difficile, hein ? Allez, c'est parti, tu vas finir par exceller dans tous les domaines, Rodney. Je fis un pas en avant, mais les palmes étaient très gênantes. Si bien que je perdis l'équilibre, et tombai en avant, avant de m'affaler de tout mon long par terre, sur le ventre, en lâchant un "et merde" bien audible dans la radio. Non mais c'est pas vrai ? Je maudis la terre entière en cet instant précis. Et comme si ça ne suffisait pas, j'eus beaucoup de mal à me relever, non sans lancer un message cinglant à Matt, comme si tout ça était de sa faute.

//Je vous hais, Eversman. J'espère que vous le savez ?//

T
el un canard empoté, je finis tant bien que mal par me redresser sur mes jambes et me mettre debout, essoufflé et énervé. Je repris lentement mon souffle, au milieu du compartiment arrière du jumper.

©️ Starseed

_________________

DC : Gabriel Grayson - Skyler McAlister
Couleur d'écriture : #9999CC


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Déc - 21:01
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 9748

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Objet non identifié !



La réaction du scientifique ne se fit pas attendre. Matt se tourna dans la direction du jumper, fit un vague geste de lever d’épaules même si rien ne devait être visible. Ce n’était quand même pas de sa faute si ce fichu machin s’était planté là. Et puis s’il voulait un pro, il lui fallait un nageur de combat. Lui faisait ce qu’il pouvait. C’était déjà pas mal qu’il soit dans l’eau alors que ce n’était vraiment pas son truc. Répondre à McKay ne servait à rien, juste à gaspiller un peu de salive et aussi une inspiration d’air. Avec cet embout en bouche, il n’avait plus qu’un choix binaire : parler ou respirer. Impossible de faire les deux au même moment comme sur Terre. Il l’avait découvert à ses dépens. Le scientifique n’avait pas découvert lui comment fermer le canal radio, le Ranger eut le loisir d’entendre les jérémiades du scientifique, les nombreux jurons et gémissements témoignant de sa mise en mouvement. Il avait beau râler, il se mettait quand même en combinaison.

Le Sergent Maître ne resta pas à faire l’étoile sous-marine ou à étudier la faune subaquatique qui se réveillait soudainement attirée par le faisceau de lumière. Les crabes et les poissons, c’était pas vraiment sa tasse de thé. Il n’aimait pas trop ça. Chacun son territoire. Matt chercha à pousser le caisson en donnant de gros coups de palmes. Rien à faire cela ne voulait pas bouger d’un centimètre. Le militaire ne se découragea pas, tournant autour du dispositif pour renouveler sa manœuvre. Rien à faire. Des jurons se firent entendre de nouveau, cette fois cela agaça le militaire qui répliqua.

// Je t’entends Mckay ! //

Au moins maintenant il était prévenu que continuer risquait de lui causer quelques soucis. Cela ne l’empêcha pas de continuer mais ça semblait tourné vers cette maudite combinaison. Matt n’abandonna pas, montrant une détermination digne de son côté tétû et borné. De nouveau, il passa ses mains à la surface de la structure à la recherche d’aspérités. C’était parti pour quelques minutes de caresses intensives du métal cabossé. McKay lui signala qu’il allait le rejoindre d’ici très peu de temps. Cela ne l’arrêta pas dans sa manœuvre.

// Moi aussi je t’aime McKay.McKay ?? // répéta-t-il en entenant un « merde » qui n’annonçait souvent rien de bon. Il s’attendait presque à l’entendre dire qu’il avait troué sa combinaison ou même sa bouteille d’oxygène.

Son doigt finit par être accroché à la base du caisson. Matt dégagea un peu de sable pour découvrir la surface enfouie. Là il y avait quelques dégâts, la zone n’était plus aussi lisse. Cela le réjouit. Bon il n’arriverait pas à la relever de lui-même mais c’était un bon point.

// McKay. J’ai trouvé un truc // Annonça-t-il tout en modifiant sa position pour obtenir un meilleur angle. La surface était rugueuse, enfoncée à un endroit qui lui semblait parfaitement adapté pour y poser un câble. Le seul qu’il avait à sa disposition était sa ligne de vie qui le reliait au puddle jumper et qui était sensé le ramener en quelques secondes. S’en priver revenait à être livrer à lui-même dans les prochains minutes. Eversman jeta quelques coups d’œil autour de lui essayant de repérer un éventuel danger de style baleine, dauphin ou requin tueur. Il n’y avait rien de tout cela aux alentours. Une grande inspiration et hop il s’attaqua au mousqueton du harnais pour être libéré de l’emprise. Matt fit au plus vite pour le relier au caisson. C’était loin d’être aussi facile qu’il l’aurait pensé. Il dût user de tout le matériel à disposition dans l’harnais pour parvenir à l’ancrer suffisamment dans la structure. Quelques coups de palmes supplémentaires pour tester la solidité du truc avant de se tourner vers le jumper.

// Caisson accroché. Prêt à être remorqué à bord du jumper. //





@ pyphi(lia)

_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Déc - 23:23
avatar
√ Arrivée le : 11/11/2017
√ Messages : 64
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 38 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


Nouveau départ, Nouvelle rencontre, et une arrivée Mouvementée.
Matt Emerson & Rdoney MacKay

Le silence régnait en maître absolu dans la cabine ou je me trouvais. Je ne savais ni ou j’étais, ni s’il y avait de la vie là ou j’étais. Ne rien savoir était vraiment effrayant. Pourtant, c’est ce moment-là que j’avais choisi pour rouvrir mes yeux. Je découvrais avec stupeur et tremblements, que j’étais à l’intérieur de quelque chose ? qui ressemblait à une capsule de survie ? … ha ! oui je me souviens maintenant ! je suis coincée dans cette foutue capsule de survie ! Je touche mon front en me rendant compte que je saignais… je tentais de me relever en douceur, la capsule ne semblait plus bouger, elle semblait être au fond d’un grand espace. C’était ce qu’indiquait l’écran qui accepta de refonctionner.

Bizarrement, j’avais juste eu à positionner mes mains sur l’écran de contrôle. J’ai détaché ma ceinture de sécurité. J’entendis soudainement de grosses vibrations à l’intérieur du caisson, comme si… quelqu’un frappait la chose de l’extérieur ? Je priais pour que ce ne soit pas un animal marin ! Sinon, j’allais avoir de gros ennuis ! Enfin, quelque soit cette chose qui frappait contre la paroi d’ailleurs, je devais bien avouer que bizarrement, je ne voulais pas sortir voir ce que c’était comme truc ! Je n’avais pas envie de m’attirer plus d’ennuie que ce que j’en avais déjà !

Je tentais de détecter avec mon faible petit cerveau encore sonné du choque, l’endroit d’où venait les vibrations. Cela semblait se réaliser tout autour de la coque de protection. Pourquoi y’avait pas d’endroit pour voir dehors hein ? Pourquoi c’était un truc tout fermé… ce n’était pas drôle ! Bon, il fallait essayer de rester calme, de ne pas s’énerver, de trouver une solution avec ce truc qui ne marchait qu’à moitié ! Cela recommença encore une fois. C’était vraiment étrange ! Et ça finissait par m’énerver finalement ! Je perdais patience…. Coincer là-dedans n’était pas du tout réjouissant !

Je me mise alors à frapper la carrosserie de la machine en espérant pouvoir l’ouvrir ! Mais rien n’y faisait. Et allez ! Pourquoi le sors s’acharnait sur moi hein ? Ce n’était pas juste ! Une idée lumineuse me vient et si j’essayais de parler ? Si j’essayais de faire du bruit pour qu’on m’entende ? En partant de l’idée que les choses dehors n’étaient pas des ennemis, car ne rien voir et savoir c’était franchement pénible !

"Тој сака, дали некој ме слуша? "Phonétique entendu
(Traduction « He hoooo, est-ce que quelqu’un m’entend ? »).


« Јас сум тука » Phonétique entendu
(« Traduction : Je suis là ! »)


Je ne savais pas ce que ça allait donner, mais peut-être que ça prouverait que j’étais vivante, réveillée, paniquée, et nerveuse. Je refis un tapage monstre à plusieurs endroits ou on avait déjà semble-t-il frappé, ou tout du moins de là ou venaient les précédentes vibrations !

"Тој сака, дали некој ме слуша? "Phonétique entendu
(Traduction « He hoooo, est-ce que quelqu’un m’entend ? »).


« Јас сум тука » Phonétique entendu
(« Traduction : Je suis là ! »)


Je répétais ces paroles plusieurs fois, tout en surveillant mon écran de contrôle, je remarquais que l'énergie électrique qui maintenait les équipements de survies était défectueuse... et que les choses se corsaient car je n'allais pas tarder à manquer d'air...

(c) D?NDELION


Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Déc - 3:00
avatar
√ Arrivée le : 28/11/2015
√ Messages : 171

Dossier Top Secret
√ Age: 39 ans
√ Nationalité: Canada Canada
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau départ, Nouvelle rencontre,

et une arrivée Mouvementée

Feat Matt Eversman et Eiko Asch


C
e n'était pas mon jour, mais alors vraiment pas du tout. Trop énervé par la situation, je n'avais même pas fait attention que la radio était toujours branchée, et que Matt pouvait entendre tout ce que je disais. Notamment les beaux petits jurons à son égard, au moment où je dus me résigner à enfiler la combinaison. Puis, vint ma chute, et là ce fut le clou du spectacle. Mais qu'avais-je fais pour me retrouver ici, dans cette situation ? Péniblement, je parvins à me relever, prêt cette fois ci à plonger dans l'eau pour rejoindre le militaire. Cependant, ce dernier m'offrit une autre surprise à laquelle je n'étais pas non plus fan. Il venait de trouver un truc. Comment ça, il avait trouver quelque chose ? Je m'arrêtai, attendant la suite de sa phrase. Celle ci arriva quelques secondes plus tard, et je n'aimai pas ce que j'entendais. Matt était vraiment sérieux ? J'avais fait tout ça pour rien ?

//Vous vous fichez de moi ? Vous m'avez demandé de venir vous aider, j'ai du enfiler cette maudite combinaison, je me suis étalé par terre à cause de ces imbéciles de palmes, je suis super à l'étroit dans cette tenue ignoble, j'ai très chaud et je suis essoufflé. Et voilà que maintenant, vous me dites que l'objet est accroché, et qu'il est près à être remorqué à bord du jumper ? C'est une plaisanterie ?//

R
aaaahhhh si Matt avait été là, devant moi, je crois que je serrerais mes mains autour de son cou pour avoir osé me faire enfiler cette combinaison pour rien. Passant sous silence mes envies de meurtre à l'égard du militaire, je lançai un regard noir à travers la baie vitrée en direction d'Eversman, qui patientait toujours près de l'objet, un caisson d'après lui. Il se moquait vraiment de moi, celui là. Très agacé, je finis par retirer la bouteille, la posant par terre. Puis, je me déchaussai et envoyai valser les palmes à travers le vaisseau dans un geste de rage. Pourquoi avait-il fallu que la seule personne qui m'accompagne dans cette mission soit Matt ? J'avais du faire une grosse connerie pour mériter ça, mais je ne voyais pas du tout quoi. Vêtu de ma seule combinaison, débarrassé du reste du matériel encombrant, je me dirigeai vers le cockpit.

M
att avait bien dit que le caisson était accroché. Mais accroché à quoi ? Ah oui, le seul câble qu'il avait à disposition était celui qui devait assuré son retour dans le jumper. Je soupirai, puis j'activai le repli manuel du câble, laissant le militaire revenir par ses propres moyens, accroché au caisson. Un sourire moqueur apparut sur mon visage en imaginant quelque chose d'horrible, pour me venger d'Eversman.

//Maintenant que vous n'êtes plus relié au câble, Sergent, faites très attention à ne pas vous éloigner. Ne lâcher surtout pas le caisson. Je m'en voudrais énormément si jamais vous ne reveniez pas vivant à bord du vaisseau. Ca serait une tragédie, imaginez toute la paperasse à faire//

L
e ton de ma voix était ironique, mais Matt l'avait bien cherché. Le câble se tendit au maximum, grinçant à cause de la surcharge qu'il devait traîner. A un moment, je crus même qu'il allait se rompre. Mais non. Je dus même modifier les stabilisateurs pour alourdir le jumper, le sentant déjà bouger à cause du poids de ce qu'il tractait. Après de longues minutes, le caisson fut ramener lentement à l'arrière du vaisseau, couché sur le sol du compartiment arrière, à l'abri de l'eau. Je m'approchai de lui, tandis que le militaire revenait à bord. Ce dernier avait raison, l'objet ne portait aucun signe distinctif, et ne semblait pas être d'origine wraith. Vu les dimensions et le signe de vie unique à l'intérieur, l'objet était probablement une sorte de caisson de survie ou de voyage. Vu que la planète avait été attaquée par les wraiths, peut être s'agissait-il d'une capsule de sauvetage ? Je m'accroupis près du caisson, et posa mon oreille sur la surface. Je fronçai alors les sourcils, croyant entendre quelque chose. Comme un bruit étouffé. Une voix inaudible à cause de l'épaisse paroi. Aussitôt, je jetai un oeil à Matt.

"Il y a du bruit à l'intérieur, j'entends quelque chose, comme quelqu'un ou quelque chose qui crie".

M
e relevant, je consultai les détecteurs. A l'intérieur de l'objet, le signe de vie s'agitait. Ce qui se trouvait dans le caisson était conscient et voulait sortir. Ne sachant pas quoi faire vu la situation, je m'adressai à Matt, tout en cherchant un équipement laser ressemblant à un chalumeau, afin de découper la paroi pour ouvrir le caisson. Une fois l'objet entre les mains, je le tendis à Eversman.

"Que fait-on ? Vous croyez que c'est prudent d'ouvrir ce truc ? On ne sait pas ce qu'il y a dedans. Et si c'est dangereux ? Ou malade ? Ou un ennemi ?".

M
oi, inquiet ? Bien sûr que oui. Je pris mon pistolet 9 mm au cas où. Un bip retentit au même moment sur le moniteur, et des données apparurent. Je les consultai rapidement, avant de regarder le militaire.

"D'après ces données, il reste très peu d'oxygène à l'intérieur du caisson".

©️ Starseed

_________________

DC : Gabriel Grayson - Skyler McAlister
Couleur d'écriture : #9999CC


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Déc - 21:40
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 9748

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Objet non identifié !



Et voilà Mckay qui râle… C’était des plus agaçants de l’entendre pester. Qu’il appuie sur cette fichue manette pour remonter le caisson et qu’on en parle plus. Il oubliait que pendant qu’il s’époumonait, lui demeurait toujours dans l’eau et elle était loin d’être très chaude. De là où il était, Matt pouvait très bien remarquer le temps que prenait le scientifique pour rejoindre le poste de pilotage. Bien trop longtemps à son goût avant de découvrir une forme dans une tenue bleue s’asseoir enfin sur son siège. Et voilà en plus qu’il prenait la peine de lui faire quelques conseils pour rester en vie. L’ironie puait à plein nez. Il n’en fallut pas plus.

// Mckay. Ferme la et rmène ce truc à bord ou je fais en sorte que tu n’aies pas mis cette combinaison pour rien.//

Le ton était sec pour que la menace fasse son effet. Un Matt énervé et agacé était capable de beaucoup de choses. Pousser le plus éminent scientifique de la base à l’eau lui semblait très probable. Un bon bain d’eau froide permettrait de lui remettre les neurones en place et de lui refermer le claquet. Par chance, il n’eut pas le temps de cogiter à d’autres manière de torturer violemment le Canadien. Le câble venait de se tendre essayant d’entrainer avec lui la capsule. Il fallut attendre plusieurs secondes pour qu’enfin il y ait un peu de mouvement. C’était flippant. Si le cable se brisait, il y avait pas mal de chance de se le prendre en pleine figure et ça serait mauvais ça ! Le militaire n’était pas franchement rassuré. Finalement plus de peur que de mal. La capusule finit par être tractée jusqu’au véhicule. Il n’eut qu’à le lâcher avant son entrée pour pouvoir à son tour pénétrer à l’intérieur de l’habitacle.

C’était étrange de passer de l’eau à l’air en une seconde, de l’océan à l’habitacle d’un vaisseau spatial. Les genoux furent posés sur le sol, suici par le reste du corps. Le premier reflexe fut d’ôter ce masque plein de buée le balançant un peu plus loin avant de séparer du dispositif respiratoire et de ses palmes. Le visage fut essuyé d’un revers de manche. Le résultat n’était pas terrible mais ça évitait quelques gouttes ruisselantes durant quelques instants. Mckay tripotait le truc comme si c’était un cadeau de Noël. Il dévia son regard sur la tenue du scientifique. Oh purée. Il lui fallait un appareil photo et vite pour immortaliser l’instant. Pour ça, il n’eut qu’à appuyer sur la caméra harnachée sur sa poitrine. Cette photo valait de l’or. Matt était si concentré qu’il n’écouta pas les propos du scientifique. Il remarqua juste que ce dernier était tourné vers lui et lui demanda de répéter.

« Du bruit ? » répéta-t-il avant de finir de se déséquiper. Ça paraissait complétement fou. Il voulut le vérifier en posant son oreille contre le caisson remarquant bien des bruits. Impossible de savoir si c’était des paroles, des coups portés mais ça bougeait à l’intérieur. Il eut le reflexe de chercher son holster de combat. Il n’en portait pas vu qu’il était en tenue de plongée. Le poignard de combat fut sorti. C’était assez faible en cas d’attaque si ce truc voulait sortir. McKay chercha à lui refourguer un chalumeau dans les mains pour ouvrir le caisson.

« Non mais on sait pas ce qu’il y a dedans !! Et si c’était pas humain ??? Si ça nous saute à la gueule on fait quoi ??? »

Autant il pouvait être un peu tête brulée mais là il n’avait aucune envie de se retrouver coincé avec une créature des abysses dans le jumper. L’indication quant à la concentration d’oxygène n’aida pas. Il fallait se décider et vite.

« Là si il nous arrive un truc, personne le saura. On a même pas de radio ! Faut qu’on remonte à la surface pour transmettre notre position.»

Matt qui faisait preuve de sang-froid, un grand pas était franchi là. Malgré l’urgence sanitaire et le fait de porter secours à ce qui était coincé à l’intérieur, il y avait aussi leur propre sécurité. Mckay finit par obtempérer le laissant seul avec ce truc. Il était loin d’être très rassuré mais pas le choix. Le poignard toujours en main, il cogna à plusieurs reprises sur le caisson.

« ON VA VOUS SORTIR DE LA »

Pas sûr qu’on l’entende mais ça lui semblait important. Il réitéra à plusieurs reprises la manœuvre tout en demandant au scientifique où ils en étaient. Tout n’allait pas assez vite pour le militaire. Il voyait le taux d’oxygène diminuait très rapidement. Ça devenait franchement critique. Il fallait sortir ce truc. Pas question que cette capsule devienne un cercueil. La surface atteinte, il était tant de lui porter assistance.

« McKay, file moi ton flingue… Tu découpes ce truc. Je te protège. OK ? »

Pas franchement assuré, le militaire assista à la découpe. C'était tendu dans l'habitacle. Matt avait la trouille de se retrouver face à un alien, une bestiole qui allait leur sauter à la figure. ça pouvait être aussi un piège avec une personne avec une ceinture explosive... Bref ça craignait !



@ pyphi(lia)

_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Sam 9 Déc - 2:18
avatar
√ Arrivée le : 28/11/2015
√ Messages : 171

Dossier Top Secret
√ Age: 39 ans
√ Nationalité: Canada Canada
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau départ, Nouvelle rencontre,

et une arrivée Mouvementée

Feat Matt Eversman et Eiko Asch


L
a manoeuvre pour ramener le caisson à l'intérieur du jumper fut laborieuse et longue. Cependant, ce fut un succès, et l'objet se retrouva sur le sol du compartiment arrière, tandis que Matt revint à son tour, en sécurité. Enfin, en sécurité, c'était vite dit, car nous ignorions toujours ce qui se trouvait à l'intérieur. En ramenant le caisson à bord, nous nous mettions peut être en danger, mais avions nous le choix ? Il fallait savoir ce que c'était. Et pour le moment, excepté avoir entendu des bruits étouffés comme des coups ou des cris, je ne pus affirmer ce qu'il y avait dedans. La seule chose dont je sus avec exactitude fut le très faible taux d'oxygène à l'intérieur. Il fallait agir car je doutais que l'être vivant situé dans l'objet ne puisse survivre longtemps sans oxygène. J'eus l'idée d'ouvrir le caisson en tendant un chalumeau à Eversman, mais ce dernier n'était pas du tout rassuré. D'ailleurs, moi non plus. Je le dévisageai, apeuré.

"Moi non plus, ça ne me plait pas de découvrir ce qu'il y a dedans, mais on n'a pas le choix. Et si c'était une victime des wraiths ?"

Q
uel dilemne. Prendre le risque de sacrifier nos vies pour connaître la vérité. Pourquoi est ce que j'étais ici, sérieusement ? Pourquoi étais je embarqué dans cette histoire ? Un regard vers la console du jumper m'annonça que le taux d'oxygène était devenu critique. Il n'y avait plus de temps à perdre. Hélas, le militaire refusa de prendre le chalumeau. Il préférait prendre mon arme pendant que moi, je m'occuperais de la découpe du caisson. Sérieux ?

"Ben voyons. Comme ça, si c'est une bestiole, elle me sautera dessus en premier pour me dévorer".

C
ependant, je dus me rendre à l'évidence. Matt était un militaire entraîné, qui savait manipuler les armes à feu. Il s'en sortirait davantage avec mon pistolet que moi. Sa décision n'était pas dénuée de bon sens, même si elle ne me plaisait pas du tout. Et puis, de toute façon, je n'avais pas le choix, Eversman n'allait pas changer d'avis. A contre coeur, je lui tendis mon arme, avant de m'emparer de lunettes de protection. Puis, je m'approchai lentement du caisson, m'agenouillant à côté. Je n'étais pas du tout rassuré à l'idée de le retrouver aussi prêt. Et une fois que j'aurais ouvert ce truc, qui sait ce qui pouvait en sortir ?

"Oh mon dieu, je vais mourir, je vais mourir, je vais mourir" lançai-je malgré moi.

L
es lunettes sur mes yeux, je commençai lentement à découper la paroi du caisson. Il fallut un long moment pour parvenir à effectuer une ouverture assez grande, et à un moment, j'eus très envie d'abandonner. Un regard vers Matt me confirma qu'il surveillait mes arrières, prêt à faire usage de l'arme en cas de danger. Pourtant, cette vision ne me rassura pas du tout. Je poursuivis mon travail, jusqu'à arriver à la fin de mon découpage. Une fois fait, je posai le chalumeau et les lunettes, avant de regarder Matt.

"Prêt ?"

A
près quelques instants d'hésitation, je commençai à soulever la paroi découpée, libérant ainsi ce qui se trouvait à l'intérieur.

©️ Starseed

_________________

DC : Gabriel Grayson - Skyler McAlister
Couleur d'écriture : #9999CC


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Jan - 22:20
avatar
√ Arrivée le : 11/11/2017
√ Messages : 64
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 38 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


Nouveau départ, Nouvelle rencontre, et une arrivée Mouvementée.
Matt Emerson & Rdoney MacKay
Je sentais que le caisson de survie était entrain d'être bougé et transporter ailleurs, quelque part, à un endroit que je ne connaissais pas, un endroit totalement inconnu pour moi. J'étais si troublée que j'avais du mal à penser correctement et à réfléchir sur mon éventuel comportement à adopter dans ces circonstances. Je me contentais de taper, encore, d'hurler aussi dans ma langue natale. Des mots qui semblaient incompréhensifs pour ceux de l'extérieur mais qui étaient un appel à l'aide pur et simple pour moi ! Qu'elle galère... j'avais dû être projetée si loin de ma planète.

Je surveillais la baisse de l'oxygène, je commençais à tousser, preuve que je commençais à suffoquer, et qu'il restait peu de temps pour agir et trouver le moyen de sortir de là. J'entendis quelque chose, je du bouger de ma position pour tendre l'oreille sur la carcasse pour l'entendre. Une langue inconnue, et si c'était un ennemi ? Et si c'était des wraith ?! La peur agrippa à la gorge, et noua mon estomac. J'en tremblais vraiment beaucoup, quelque chose tapait sur le caisson, j'avais à peine la force pour me redresser, le regard vide et apeuré.

Je mis mes mains devant moi, raclant ma gorge, remontant ma salive de ma gorge, j'avais les mains moites, et j'étais bien plus qu'anxieuse. J'étais surtout sur le point de m'évanouir à cause du manque d'air aussi. Il ne me restait plus que dix pour cent d'oxygène... au moment, ou je vis quelque chose pénétrer à l'intérieur. Le bruit était très énervant, il faisait mal aux oreilles, j'observais silencieusement les étincelles courir sur l'épaisseur du canaux de sauvetage. Ce qui ressemblait à du découpage, prit fin un bon quart d'heure plus tard. Un quart d'heure d'angoisse et d'attente pour les deux côtés. Autant pour moi, que pour ceux qui essayaient d'ouvrir ce caisson.

La partie découpée fut ensuite soulevée, et enlevée assez brusquement. J'ne profitais alors pour me hisser en dehors de mon caisson, passant d'abord la main puis mon bras longeait le sol de la machine ou je me trouvais. Ce que je supposais en être une puisque c'était un sol dur et en acier ? Je me suis hisser de tout mon être en toussant, et rampent, prenant appui sur mes pieds. Jusqu'à ce que tout mon corps se bouscule devant les deux membres d'expédition. J'eu à peine le temps de prononcer un mot, d'observer les silhouettes, que je m'évanouis au sol, l'émotion fut trop grande, la fin du suspens levé j'étais rassurée de savoir que j'avais affaire à deux humains....

(c) D?NDELION


Revenir en haut Aller en bas
Ven 5 Jan - 18:14
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 9748

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Objet non identifié !



Le travail de découpe fut très lent. Trop lent pour le militaire mais en même temps il n’avait aucune envie de découvrir le contenu de cette capsule. Il redoutait ce moment. Mckay était aux premières loges. Si quoique ce soit sortait de là, il lui faudrait ouvrir immédiatement le feu pour protéger le scientifique. Pas question de perdre le seul mec capable d’égaler Mcgiver dans cette galaxie. Il était bien trop précieux. Bien entendu, Matt évita de le lui dire. Pas la peine que son égo surdimensionné ne reçoive d’autres compliments. Le pauvre ne passerait plus les portes.

Il fallaut une quinzaine de minutes pour achever la découpe. Il était désormais sec mais se sentait affreusement collant avec ce sel. Le militaire aurait dû profiter de ce temps pour se déshabiller mais c’était sans compter sur ce cercueil à leur côté. McKay portait désormais des coups dans le but de l’ouvrir. La tension était plus que palpable dans l’habitacle. Le doigt posé sur la gâchette, l’autre main sous le canon, Matt était prêt à intervenir. Il avait même hâte d’en finir, n’en pouvant plus de se tenir prêt aussi longtemps. Ses cuisses commençaient à crier leur envie de se reposer un peu. Le couverture fut retiré. Aussitôt une main puis un bras et ensuite une personne humaine, une jeune femme se redressa de l’habitacle cherchant à s’en dégager.

« BOUGE PAS ! » gueula le militaire à la limite d’ouvrir le feu.

L’alien n’obtempérait pas cherchant toujours à sortir. La main gauche, soutenant le canon de son arme, quitta son poste pour accrocher la combinaison du scientifique par le cou le tirant d’un bon mètre en arrière et surtout en sécurité derrière lui. Lui-même recula d’un pas, écrasant un pied de son coéquipier au passage l’obligeant à faire de même.

« BOUGE PAS OU JE TIRE ! »

Les ordres de sommation ne servaient à rien. Matt ne savait pas ce qu’il devait faire. Il aurait dû déjà ouvrir le feu. La jeune femme était en train de s’extraire du cercueil. C’était quitte ou double. Soit elle allait se ruer vers eux, soit elle … s’écroulerait. La jeune femme venait de dégringoler sur le sol du vaisseau poussant un soupir avant que ses yeux ne se ferment. Le militaire échangea un regard avec Mckay tout en la tenant en joue. Que faire maintenant ? C’était là la grande question. Matt consentit à faire un pas en avant. Pas rassuré du tout. Il finit par toucher la jeune femme du bout de son pied essayant de la faire réagir un peu. Rien. Il réitéra une nouvelle fois. Toujours aucune réaction.

« Mckay… Vérifie si elle est morte. »

Ça ne l’enchanterait certainement pas mais ils n’avaient pas trop le choix. Les vérifications effectuées, il en fut conclu qu’elle était toujours vivante mais inconsciente. Matt s’occupa de ligoter ses poignées ainsi que ses chevilles avec de jolis serflex avant d’aider Mckay à lui porter assistance. Le masque à oxygène fut branché pour faciliter sa respiration. Matt resta à l’arrière, le scientifique reprenant les commandes pour les ramener à la base.




@ pyphi(lia)

_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Jan - 20:06
avatar
√ Arrivée le : 28/11/2015
√ Messages : 171

Dossier Top Secret
√ Age: 39 ans
√ Nationalité: Canada Canada
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau départ, Nouvelle rencontre, et une arrivée Mouvementée

Feat Matt Eversman et Eiko Asch

L
e découpage sembla prendre une éternité, et lorsqu'il s'acheva, mon taux de stress augmenta d'un cran. J'étais en première ligne si quelque chose de dangereux sortait du caisson, malgré la présence de Matt à mes côtés. Je levai les yeux vers lui, vérifiant qu'il était prêt à réagir en cas de danger. Ce qui était le cas, même si cela ne m'apaisait pas. Je retirai alors le morceau de tôle, avant de reculer en poussant un cri effrayé au moment où une main sortit de l'appareil. Puis, une jeune femme se hissa à l'extérieur, avant de tomber lourdement sur le sol. J'étais tétanisé, les yeux rivés sur l'étrangère, sans savoir si elle présentait un danger ou non. Mais qui était-elle, bon sang ? Matt m'agrippa pour me placer derrière lui, ce qui me soulagea, car maintenant, je n'étais plus en première ligne. Il avait beau donner des ordres à l'étrangère, cette dernière ne l'écouta même pas. Comprenait-elle au moins ce que le militaire disait ? Aucune idée. En reculant, le soldat me marcha sur le pied, ce qui me fit lâcher un gémissement de douleur, avant de le fusiller du regard.

"Non mais faites attention où vous marcher. Vous auriez pu me blesser !"

A
ce moment là, la jeune femme sombra dans l'inconscience. Que devions nous faire ? Sur le coup, je fus partisan pour la remettre à l'eau, et s'en aller ni vu ni connu. Après tout, nous ne savions pas qui c'était. Et s'il s'agissait d'un piège ? Matt me demanda alors de vérifier si elle était en vie, ce qui ne m'enchanta pas du tout. Je n'avais pas envie de m'approcher du corps de l'étrangère, elle faisait peut être juste semblant d'être évanouie pour mieux nous sauter dessus. J'eus un regard suppliant vers le militaire, mais ce dernier ne revint pas sur son ordre. Sans enthousiasme, je m'approchai de la jeune femme et m'accroupis à ses côtés. Puis, je tendis une main tremblante vers son cou, priant pour qu'elle ne se réveille pas pour m'attaquer. Certes, Eversman continuait de tenir l'étrangère en joue, mais je me trouvais tellement près d'elle qu'il serait capable de louper sa cible et me toucher. Mes doigts se posèrent sur la peau fraîche, et je sentis de faibles battements de coeur.

"Elle est encore en vie, mais son pouls est faible. Elle a du souffrir du manque d'oxygène".

A
lors que Matt s'approchait pour menotter la jeune femme, j'en profitai pour me relever et m'éloigner rapidement. Je n'étais pas du tout à l'aise avec cette inconnue à bord du jumper. Je me méfiai d'elle comme de la peste, imaginant le pire qu'il pourrait nous arriver. Alors que Matt s'occupait de l'étrangère, ou plutôt notre prisonnière, je me dirigeai vers le cockpit, et repris ma place de pilote. Je m'empressai alors d'établir une communication radio.

//Atlantis, ici McKay. On a trouvé un caisson de survie avec une jeune femme à l'intérieur. Elle souffre de manque d'oxygène, et elle est inconsciente. Nous n'avons pas pu déterminer le motif de sa présence ni la dangerosité qu'elle représente. Le Sergent Eversman lui a ligoté les mains et les pieds pour notre sécurité//

U
n long silence s'installa, sûrement le temps que mon interlocuteur reçoive des ordres, avant qu'une voix retentisse dans mon oreillette.

//Jumper 2, ramenez l'étrangère sur Atlantis. Une équipe médicale et une escorte armée vous attendront au hangar pour l'emmener à l'infirmerie//

//Bien reçu//

C
ela ne m'enchanta pas du tout. Je me tournai vers Matt, qui surveillait toujours l'inconnue inconsciente.

"C'est une très mauvaise idée, je n'aime pas ça".

N
'ayant pas d'autre choix, je pris le chemin du retour. Le temps sembla passer lentement jusqu'à notre arrivée. Une fois l'atterrissage du jumper effectué, j'ouvris le compartiment arrière, laissant entrer des infirmiers poussant un brancard. Ces derniers prirent en charge la jeune femme, avant de l'emmener à l'infirmerie, encadrés par quatre militaires. Je m'occupai de retirer ma combinaison de plonger avant de me rhabiller, tout comme Matt, avant de se diriger tous les deux vers le bureau de Woolsey pour lui expliquer la situation. Tout en quittant le hangar, je contactai Zelenka pour qu'il envoie une équipe au hangar afin d'étudier le caisson de survie.

©️ Starseed


FIN DU RP

_________________

DC : Gabriel Grayson - Skyler McAlister
Couleur d'écriture : #9999CC


Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Jan - 20:57
avatar
√ Arrivée le : 11/11/2017
√ Messages : 64
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 38 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


Nouveau départ, Nouvelle rencontre, et une arrivée Mouvementée.
Matt Emerson & Rdoney MacKay
Une fois sortie de la capsule de survie, je sentis mon esprit partir, mais genre vraiment très très loin. J’entendais des paroles que je ne comprenais pas, des paroles qui me faisaient ressentir de la peur envers moi. De la crainte que je sois une ennemie.

Ce qui était normal après tout, je venais de débarquer comme ça à l’improviste dans cette maudite capsule. Je sentis une main se poser sur mon cou, mais j’étais incapable de faire quoi que ce soit, bien trop épuisée. Je ne disais pas un mot de tout le trajet, à cause du choc émotionnel.

Mon cœur battait à cent à l’heure, je sentais qu’on me mettait quelque chose aux mains, et qu’on me transportait. J’essayais de me réveiller, d’ouvrir les yeux, mais j’étais encore trop sonnée pour réussir cette simple action. On me posait quelque part, je sentais le sol sous mes fesses changer. Peut-être qu’on m’emmenait quelque part ?

Bien installée en tout cas. Le voyage fut long, avant que je n’arrive enfin et que le bruit du moteur ne s’arrête. Je me laissais soulever une nouvelle fois encore inconsciente. Je n'entendais plus rien, ne sentait plus rien, je sentais mes muscles vidés de leurs énergies.
(c) D?NDELION
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Continent de Lantia-