Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Mission Echo Natus / Autorisation au sommet /

 :: Cité d'Atlantis :: Niveau 10 - Zone de Commandement :: Salle de Briefing Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 11 Jan - 15:21
avatar
√ Arrivée le : 08/07/2016
√ Messages : 1143

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: Royaume-Uni Royaume-Uni
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
Mission Echo Natus / Autorisation au sommet /

Co-auteur : Papi/ Erin

Depuis l’enlèvement des Natus par la faction de Méda’Iyda sur la planète de repli, Atlantis avait mené plusieurs enquêtes dans le but de retrouver la trace de leurs vaisseaux. La reine comptait cloner indéfiniment ces civils, en s’en servant comme d’une banque d’ADN, pour assurer une source de nourriture continue et très fiable. Si elle parvenait à ses fins, toutes les factions Wraith se rallieraient sous sa bannière et l’espèce qui détruisit les Anciens seraient de nouveau une puissance destructrice.
C’était une menace qu’Atlantis ne pouvait pas ignorer. Méda’Iyda ne devait pas réussir ses opérations de clonage.

Fort heureusement, les informations collectées lors de la guerre sur Magna indiquaient qu’elle ne possédait pas encore les infrastructures pour lancer son opération. Cela lui demanderait des mois et elle serait ralenti par l’avidité des autres factions envers sa source de prisonniers de premiers choix.
Les experts garantissaient que, malgré la demi année écoulée depuis la guerre, Méda’Iyda n’était pas encore en mesure de réunir les factions. Seulement voilà, le temps pressait de plus en plus, le CODIR manquait d’informations et la faction avait su se rendre extrêmement discrète depuis la rafle.

En coordination avec le Dédale, les équipes usaient des détecteurs longue portée de la cité pour enquêter. Ils étaient aidés par les informations ramené par le Major Karola Frei de l’ancien système d’espionnage Lantien sur la Magna. En recoupant les mouvements habituels sur les différents territoire Wraiths et en demandant des opérations de surveillance avec le Dédale sur le terrain, ils étaient enfin tombés sur quelque chose de croustillant. C’est le croiseur qui avait obtenu les dernières informations en se rapprochant au plus près.

Quelques jours de voyage plus tard, le Dédale revenait en orbite. Le CODIR et le colonel Sheppard avaient été demandé en réunion pour faire part de découvertes importantes sur la piste de Méda’Iyda. Le colonel Caldwell, accompagné du lieutenant Ross, furent téléporté pour le début de la séance. Ils avaient avec eux des dossiers et des cartes spatiales. L’officier salua poliment tout le monde tout en les remerciant d’avoir accepté de le recevoir aussi rapidement.

« Messieurs, madame, colonel Sheppard. » Il leur distribua un dossier à chacun. « Je pense que nous tenons une piste sérieuse concernant de possibles infrastructures de clonage de la reine Méda’Iyda. »

Alexander était assis au milieu entre Erin et John. Il reçut le dossier avec un air satisfait. Depuis le temps qu’ils stagnaient ! Sheppard semblait plus neutre pour une fois, il avait du mal à se dire qu’il fallait autant de temps pour retrouver cette grognasse ! Mais il ne pouvait rien dire de plus, il trouvait ça atrocement long et angoissant pour un peuple qui lui tenait à cœur.
« Bonjour Colonel, Lieutenant. Ah ! Enfin une bonne nouvelle ! » Alexander ne porta aucun intérêt plus poussé à Adam, il aurait pu à cause de la mission fourbe prospect et laisser sous-entendre un quelconque conflit purement masculin, avec ou sans état normal. Mais cela n’était pas le cas. Il connaissait le lieutenant, pour l'avoir vu régulièrement sur alpha et ne lui portait pas de prétention particulière même à cause d’une mission. L’homme savait faire la part des choses.

« Colonel, lieutenant. » Dit le militaire avec un signe de tête respectueux aux deux. Pas besoin de relancer l’autre homme, le vieux loup de mer connaissant son job.
« Messieurs. », lâcha Erin en guise de salut tout en réceptionnant le dossier. C’était la première fois depuis la mission Fourbes Prospect qu’elle se retrouvait en présence d’Adam, et quoiqu’elle en pensait, elle n’arrivait pas à se sentir naturelle, et elle sentait que s’il posait les yeux sur elle, il la verrait nue, comme elle le revoyait encore… Bien que le souvenir fût maintenant flou et qu’il se confondait avec celui du corps d’Alexander. Enfin qu’importe, elle ne pouvait pas se permettre de faire la mijaurée ou la pucelle de deux jours avec un sujet aussi brûlant dans les mains. Si elle faisait comme si de rien n’était, le Lieutenant n’aurait d’autre choix que de faire pareil. Elle doutait fortement qu’il fasse une remarque, cela ne semblait pas être le style du garçon, mais elle appréhendait surtout de croiser son regard. Enfin qu’importe, elle était bien plantée dans son rôle de dirigeante, stoïque et neutre.

Chronologie : Février


° CODAGE PAR DITA | EPICODE °



_________________
    Alexander Hoffman
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : firebrick
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 11 Jan - 18:42
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 542
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Le colonel leur déplia et présenta au milieu de la table une carte stellaire avec des coordonnées de vol. Quelqu’un avait fait un cercle à la va-vite avec un crayon blanc.

« Voici le bras galactique VX-34-12. Il s’agit d’un amas stellaire anarchique et chaotique, la navigation spatiale y est quasiment impossible à cause des conditions épouvantables liés à des cataclysmes en série. Nous suspectons un bombardement d’une succession d’étoiles à neutrons d’avoir dévasté cette zone limité de la galaxie il y a plusieurs millions d’années. »

Il leur présenta ensuite un agrandissement de la position qui avait été surligné, sur une endroit particulier où semblait se mêler trois système solaires décomposés. L'assemblée suivait silencieusement les explications. Serait-ce là que se cache le vaisseau ruche ? Cela était une bonne idée de se planquer dans cet endroit difficile d’accès, personne ne viendrait les embêter, surtout que des morceaux d'astéroïdes pouvaient faire la taille d’un vaisseau ou plusieurs ensemble, donc passer inaperçu aux radars.

« Nous avons néanmoins réussi à nous approcher suffisamment pour procéder à une enquête avec notre appareillage d’analyse à longue portée. Nous avons découvert un secteur particulier dont les conditions sont sensiblement moins hostiles. De nombreux croiseurs semblent faire des allers et retours réguliers sur une planète en désagrégation progressive. Nos clichés photographique sont en première page de vos dossiers. »

Alexander ouvrit son dossier pour voir l’image, suivit d’Erin puis de John. Il y avait des ceintures d’astéroïdes s’entrechoquant, des planètes qui semblaient coupées en plusieurs morceaux, des amas de gazs dans tous les sens. Bref, un véritable enfer. Mais une toute petite boule verte fluo était entourée en rouge, il n’y avait presque rien de ce coté-là. Sur les clichés suivant, des petits points étaient désignés par des flèches rouges. Il s’agissait des croiseurs Wraiths qui opéraient dans le secteur. Heureusement qu’il y avait des flèches pour leur indiquer où étaient les croiseurs supposés, parce qu’Erin aurait été incapable de les différencier d’autres corps célestes. Le cliché était vraiment éloigné, mais c’était compréhensible. Elle continua de suivre l’explication.

« Les conditions sont si désastreuses qu’elles empêchent l’utilisation classique de la technologie Atlante. Un jumper ne pourrait même pas s’y occulter. Pour les Wraiths, c’est encore pire. Les radiations particulières et les gazs corrosifs peuvent ronger leurs coques organiques. Il n’y a pourtant rien d’intéressant sur ce secteur et même la base de donnée des Anciens la désigne comme une zone risquée pour la navigation spatiale. Alors que font-il là ? »

« Dites nous… » Répondit Alexander à la question rhétorique, le RDA était assez enthousiasme intérieurement parlant. Ils avaient retrouvé la trace de cette reine, qui savait se planquer habillement. Par contre, elle prenait un risque, à moins qu’elle ait trouvé une manière de protéger sa coque du gaz corrosif. En tout cas, il devait reconnaître qu’elle était bien maline.

Erin n’embraya pas à la suite d’Alexander, mais elle posa un regard intéressé sur les deux hommes, voulant clairement dire “et bien développez”. Elle partageait le sentiment intérieur du RDA Hoffman. C’était une excellente nouvelle si elle s’avérait être juste. La jeune femme ne s’attendait pas à ce que la reine leur facilite la tâche en se révélant aussi vite, mais elle ne pensait pas qu’elle resterait invisible aussi longtemps sans donner signe de vie.

Quant à John il restait neutre étrangement. Il se ne sentait pas à l’aise, puisqu’il redoutait la mauvaise nouvelle, car vu le tableau peint, il devait avoir une connerie. Et puis John était sur la réserve il ne savait pas s’il devait être content ou bien angoissé. Cela était normal, en retrouvant la trace de cette grognasse, il devrait repartir à la guerre et il craignait pour la vie de ses soldats et de leur possible torture. Cela peut paraitre idiot, mais il reste un homme empathique et très protecteur envers son corps d’armée. Sa vie n’a pas d’importance à comparer des autres. Et surtout qu’il savait à quoi s’attendre niveau horreur et technologie incroyable ! Et comme tout homme, il avait peur de perdre cette seconde bataille. Mais cela passera, et ce genre de questionnement intérieure le rendait que peu enthousiasme.

Caldwell les invita à tourner les pages suivantes du dossier, ce qu’ils firent sagement. Ils étaient passés sur un capteur différents qui fît apparaître des signatures énergétiques dans la petite planète verte. Le zoom rendait l’image catastrophique, entièrement pixélisée, mais les droites et intersections que l’on discernait ne laissait pas de doutes sur la présence d’une installation.

« Il n’a pas été facile de détecter cette signature, elle apparait sur une fenêtre de douze secondes toutes les vingt heures. Une tempête de surface empêche toute diffusion de ce signal et nous avons eu la chance de la relever sur le passage de son œil. Notre ingénieur assure que capter une signature à une telle distance révèle l’utilisation d’une somme d’énergie colossale, facilement comparable à ce que peut fournir un E2PZ. Et pour finir... »

Alexander arqua un sourcil… les wraiths n’avaient jamais eu de puissance comparable à un E2PZ, cela était la force des anciens et non des Wraiths.

« Comparable à un E2PZ ? Cela commence à devenir alarmant, si les wraiths posséde une telle puissance, c’est qu’ils ont fait des progrès non négligeable... »
« Surtout que si le secteur est référencé comme une zone de navigation risquée par la base de donnée des anciens, on peut exclure quasiment qu’une structure ancienne abandonnée susceptible d’abriter un E2PZ soit sur place.. », ajouta Erin en regardant le cliché qui ne lui évoquait rien de plus qu’un globibulga de pixel.

Sur la suite du dossier, il y avait une copie tirée de la base de donnée des Anciens.

« Effectivement, cette planète figure sur la base de donnée comme étant une exoplanète voyageuse qui avait terminé sa course dans ce bras galactique. Elle était simplement étudiée par les Anciens, il n’y a ni structure Atlante, ni Porte des Etoiles. »

L’officier laissa le silence prendre place, tandis qu’il venait de confirmer la remarque précédente de la jeune femme pour le coup. C’était beaucoup d’informations à intégrer en un seul coup mais l’enquête avait révélé tous ces faits surprenants. Les Wraiths n’avaient strictement aucun intérêt à opérer dans le secteur. Ce qui rendait leur présence d’autant plus suspecte aux yeux de l’américaine et pas seulement aux siens.

« Nous savons que les Wraiths n’ont pas besoin d’importantes lignes logistique. Ils font “pousser” leur bâtiments et les vaisseaux ruche assurent les ravitaillements. Il n’y a donc aucune raison pour que ces croiseurs fassent ces allers et retour sur une structure dégageant tant d’énergie. »

Le dossier contenait une recoupe de toutes les ressources stratégique et une carte estimant le territoire des différentes factions. Il n’y avait, en plus, aucun atout stratégique : c’était comme vouloir se rendre maître d’un désert qui n’avait strictement rien à offrir.

« Il n’y a qu’une raison pour une prise de risque de cette importance : dissimuler des opérations secrète dans un secteur interdisant les déplacements de gros vaisseaux, autant pour les Wraiths que pour nous. Le clonage de masse pourrait être la raison d’une telle activité énergétique... »

Le colonel se tourna ensuite vers le lieutenant Ross.

« Il est impossible d’y approcher avec le Dédale. Ni même avec un jumper. Mais un F-302, en revanche, pourrait se glisser jusqu’à cette planète pour un repérage. C’est une mission à haut risque, très périlleuse, mais le lieutenant Ross m’a proposé une idée intéressante. »

Caldwell n’était pas du genre à s’octroyer les lauriers, il s’installa dans son siège tout en invitant son subordonné à exprimer son plan.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 11 Jan - 19:04
avatar
√ Arrivée le : 24/11/2016
√ Messages : 136

Dossier Top Secret
√ Age: 33 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Le CODIR tourna le regard vers le lieutenant. Très silencieux généralement, les deux RDA écoutaient avant de trop parler. Quant à John il fit de même, cet officier qui était revenu au service du dédale après avoir refusé la vie sur alpha, jugé trop monotone devait être dans son élément maintenant. Il lui jeta un regard amical. Erin le dévisagea également, attendant qu’il prenne la parole.

Le lieutenant le remercia d’un rapide signe de la tête, avant de se lever et de faire face au CODIR. Après une rapide inspiration, il prit finalement la parole.

« Merci Colonel. Comme vous venez de l’annoncer, un F-302 pourrait s’approcher suffisamment près pour pouvoir prendre des clichés plus précis et reconnaître la zone. Cependant, cette mission pourrait s’avérer dangereuse, voir suicidaire. Malheureusement, il ne nous reste que peu d’options, et plus nous attendrons, plus les Wraiths se renforceront dans le secteur. »

Le lieutenant se pencha sur la table, posant ses mains sur celle-ci, laissant son regard passer sur chaque membre présent.

« Nos ingénieurs ont mis au point un F-302 modifié, réservé pour les opérations spéciales. Sa signature énergétique a été réduite au maximum, ce qui lui permettra de s’approcher sans se faire repérer, et cela avec l’aide de l’environnement présent sur place. »

Il fit apparaître à l’écran de sa tablette un plan en trois dimensions plus qu’approximatif de l’endroit. Les détails avaient été relevés grâce aux scans longue distance.

« Notre approche se fera par ici. Une tempête spatiale fait rage dans ce secteur de la galaxie, envoyant des débris spatiaux créés par des corps célestes en destruction dans tous les sens, rendant fou n’importe quel capteur. Seul un petit vaisseau, piloté par deux personnes assez expérimentés, pourrait espérer se frayer un chemin jusqu’à notre objectif. »

Il fit un zoom sur la carte, montrant une représentation approximative de leur objectif. Un trajet approximatif s’illuminait en rouge au milieu.

« Une fois sorti de la tempête spatiale, le F-302 pourra ensuite profiter du cyclone généré par la planète pour se rapprocher des installations et prendre les clichés. Puis, il faudra faire le chemin inverse. Si nous suivons cette trajectoire, les Wraiths n’auront en principe aucun moyen de nous repérer. Cela dit… La navigation sera extrêmement difficile, voir apocalyptique. Je me suis déjà d’ores et déjà porté volontaire pour cette mission. Cependant, il me manque un copilote. Le meilleur de tous, idéalement. »

Adam releva son regard et le posa sur Sheppard, tout en se redressant. Le colonel, n’avait pas piloté de F-302 depuis longtemps et ne se sentait pas spécialement visé. Il n’était pas un co-pilote et il était en train de faire la liste mentale des co-pilote présent sous ses ordres, par réflexe et voir lesquels serait le mieux.

« Jusqu’à maintenant, le duo du F-302 ayant le plus brillé à bord du Dédale était… Celui de Julie Fornell et de Nelly Bricks. Elles ont accumulé le plus de victoire de toute l’escadrille jusqu’à aujourd’hui. Certains d’entre vous sont certainement au courant de… La disparition de Fornell. Mais ce n’est pas vraiment le moment d’en discuter. Bricks a toujours été la plus expérimenté d’entre nous en matière de copilotage. Jamais personne n’a réussi à l’égaler, et son départ de l’escadrille a été une véritable perte. Là où je veux en venir, c’est qu’il me faut à tout prix Bricks en copilote pour cette mission, si je veux pouvoir espérer m’en sortir vivant. Et pour cela, il me faut votre accord, colonel Sheppard. »

Ross se tut finalement, fixant le colonel, attendant sa réponse.

_________________
All great things are simple, and many can be expressed in single words : Freedom, Justice, Honor, Duty, Mercy, Hope.

Winston Churchill


DC : Mike Femens

Signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Jan - 12:11
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2793

Dossier Top Secret
√ Age: 42 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Mission Echo Natus / Autorisation au sommet /

Co-auteur : Papi/ Erin

« Rappelez-nous ce qui est arrivé au soldat Fornell s’il vous plait ? » Demanda Alexander qui avait en tête un nom, mais ne se rappelait plus la disparition exacte, cela n’était pas un membre d’Atlantis et déjà qu’il devait retenir les 305 noms des habitants, si en plus il avait le dédale, il n’en finissait jamais. Ce n’est pas une machine.
Le colonel Caldwell se racla discrètement la gorge. Les mains croisées, le dos contre le dossier, il débuta une explication qu’il voulait rapide : « Julie Fornell était le pilote du F-302 de Nelly Bricks. Elle a été grièvement blessée lors de l’opération Grand Veilleur par des débris qui ont détruit son chasseur. Le première classe Bricks a survécu et s’est acharnée à maintenir son pilote en vie jusqu’à l’arrivée des secours. Fornell a été opéré sur le Dédale puis rapatrié sur Terre. »

Steven fit une pause. C’est là que les choses se gâtaient et le CODIR devait bien le savoir. Plus précisément, le petit signe de gorge du colonel, n'avait pas échappé aux yeux observateurs des deux RDA.

« Ses séquelles ne lui ont pas permis de reprendre le service actif. Trois mois après son opération, Fornell a été déclaré inapte à l’exercice de ses fonctions en F-302 et a bénéficié du programme de réinsertion des invalides de guerre. Elle officiait dans l’administration du SGC avant de s’absenter. La sécurité l’a découverte chez elle, Fornell s’était suicidée par absorption de médicaments. Je tiens de source sûre qu’elle a envoyé deux lettres avant son suicide : une pour l’escadrille tribord, l’autre pour Nelly Bricks. »

L’homme fit une nouvelle pause avant de conclure :
« Et je pense sincèrement que la demande de mutation du première classe Bricks n’est pas étrangère à ce drame. »
Alexander hocha la tête, il se souvenait du dossier, il l’avait reçu après la demande de mutation de Bricks. Une piqure de rappel n’était pas des moindres. Surtout après la demande d’Adam.
« Bien merci Colonel »

Erin avait écouté l’histoire de façon attentive, comme tout à chacun dans cette pièce. Elle était lourde de sens, lourde de conséquence, et elle était déchirante. Ce n’était jamais évident de perdre son emploi à cause d’une blessure, et ça l’était d’autant moins pour un pilote comme cette femme, qui avait vécu l’aventure de sa vie. La Terre devait être bien morne pour elle, pour qu’elle choisisse de retourner dans les étoiles, d’une façon plus éthérée malheureusement. La RDA affichait une mine grave, ne laissant rien paraître de ses sentiments un peu bouleversés qui se déchainaient en elle. Elle eut une pensée pour Weir, et elle espérait que la diplomate, ex cheffe de l’expédition, arrivait à couler des jours paisibles, bien remplis quand même, pour qu’elle puisse s’occuper l’esprit. Elle détesterait apprendre qu’elle s’était suicidée. Peut-être qu’à son prochain voyage sur Terre, elle irait la voir. Elle opina de la tête quand Alexander remercia le Colonel de ses précisions. Elle n’avait rien à ajouter, pas de question, juste des projections concernant le soldat Bricks.

John eue une petite moue, cela lui était passé au-dessus de la tête cette histoire. Il fallait être franc. Les soldats du programme avec de lourdes séquelles ne pouvant plus travailler, finissent malheureusement par se suicider, ne supportant plus la vie monotone de la terre. Lui-même serait sûrement capable de le faire, il devait le reconnaître. Mine de rien, cela lui fit de la peine pour la grande gamine qu’est Nelly. Et il se demandait si son comportement n’était pas une manière d’affronter la dure loi de la vie. Et de s’apporter un bonheur pour se protéger des autres. Il ne voyait que cela à cette éternelle enfant aux actions déplacées et incroyable.

Mais revenons à la demande initiale John avait lu le dossier de Nelly, car elle était particulièrement particulière ! Et il avait été étonné de constater qu’elle était d’une compétence qui ferait frôler de jalousie la majorité des pilotes et faire mentir certain sur son inutilité. Elle était étrange hors mission, cela il ne pouvait que le confirmer. Mais elle restait compétente dans ce domaine et il ne l’avait pas évalué sur ce terrain-là. Sur Atlantis, c’est majoritairement des missions terre que dans les airs. En tout cas, elle est surprenante.

Le colonel, avait besoin de réflexion, puisque ce n’est pas seulement dire oui, pour donner un de ses membres d’équipe pour une mission, mais aussi une mission suicidaire. L’urgence était là, mais c’est une chose entre partir soi-même à la mort ou envoyer quelqu’un mourir.

« Hum. Je comprends l’urgence, j’ai besoin de réfléchir un peu. . » Dit-il simplement. Il avait beaucoup d’éléments à prendre en compte et là n’était pas seulement d'envoyer quelqu’un. Mais aussi de la suite. Il ne voulait pas donner une réponse sous l'impulsion, il se devait prendre en compte un peu de réflexion.
« Lieutenant, Colonel vous pouvez sortir quelques minutes s’il vous plait. Le temps qu’on prenne notre décision. » Demanda Alexander, voyant John en pleine réflexion. Faire sortir les deux autres personnes, n’était pas une insulte, mais une manière de laisser le temps à John de faire part au CODIR d’autre éléments et de débattre sur ce sujet-là. Il n’était pas le seul à autoriser et à commander, John le savait bien.

Chronologie : 02 Février


° CODAGE PAR DITA | EPICODE °



_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays & Elana Ravix//écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Jan - 12:35
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 542
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Le colonel ne s’en offusqua pas.
Ils n’avaient pas seulement demandé la présence des têtes d’Atlantis juste pour leur amener une information mais également une solution. Le problème, c’est qu’elle était très risquée pour ceux qui piloterait ce F-302 et on ne jetait pas des soldats en pâture inutilement. Cette mission, le CODIR était la seule entité à pouvoir l’autoriser. Il y avait beaucoup d’éléments, des tenants et des aboutissements hypothétiques, le tout composant une décision qui devait être murie.

D’autant plus qu’ils avaient besoin d’un copilote qui, de toute évidence, ne voulait plus monter dans un F-302. Les enjeux étaient gros, seuls les responsables de l’expédition pouvaient peser le pour et le contre. Steven se redressa donc, acquiesçant poliment, avant de se rendre vers la sortie en compagnie du lieutenant. Il songea, au passage, aux propos de son subordonné. L’officier ne pouvait pas le contredire, Bricks avait établi des records avec son pilote qui n’étaient toujours pas battu à ce jour, elle était effectivement une perte pour le Dédale et il n’était pas rare de croiser des membres parlant d’elle par anecdotes.

L’officier ne pouvait pas vraiment se targuer de l’avoir maté. Elle avait réussi à faire les cents coups sur le Dédale malgré toutes les punitions qu’il lui avait infligé. Mais malgré ce comportement détestable et très usant pour la patience, elle n’avait pas son pareil dans l’espace. Lorsqu’il avait reçu le rapport d’enquête, après l’opération Grand Veilleur, révélant ses actions courageuses et qu’elle était allée jusqu’à donner son oxygène pour son pilote : Caldwell l’avait proposé pour la Silver Star et requis, de la cour martiale, qu’elle annule sa sanction visant à la dégrader jusqu’en première classe. Caldwell détestait le comportement enfantin de Nelly mais il avait toujours reconnu et encouragé ces actes d’abnégation qui forçaient au respect.
La médaille avait été accepté, pas la sanction. Et pour couronner le tout, la jeune femme fuyait cette récompense comme la peste en refusant les notifications de service et ne se présentant pas aux cérémonies.

La médaille dormait dans son tiroir depuis, attendant que l’officier direct soit nommé pour qu’il transmette cette patate chaude. Tout cela faisait partie de son dossier et, si Sheppard semblait aussi soucieux, c’est qu’il considérait Nelly comme l’un de ses soldats. Elle n’était plus sous les ordres de Caldwell, il fallait le respecter. C’était donc à Sheppard de prendre une décision concernant son implication à venir dans ce plan audacieux.
L’officier parvint jusqu’à la porte et y patienta, croisant les bras, laissant courir son regard dans le couloir et croisant fatalement celui du lieutenant Ross.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Jan - 15:39
avatar
√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Messages : 1181
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
Voir le profil de l'utilisateur
Mission Echo Natus / Autorisation au sommet /

Co-auteur : Papi/ Alexander

Une fois les deux militaires dehors, Alexander tourna la tête vers John qui semblait en pleine méditation, le regard du colonel, se décala vers lui et vers Erin. « J’ai bien conscience que c’est nécessaire… Mais c’est envoyer Nelly Bricks à la mort. Je ne veux pas prendre de décision à la légère. Ne peut-il pas avoir de drone ou de droïdes comme dans star war comme co-Pilote ? . » Dit-il avec un semblant d’humour.

Erin réfléchissait elle aussi. Elle n’était pas la plus calée en technologie de la cité, mais elle tenta quand même de faire jouer ses neurones.

« Et un drone tout court ? Ca doit pouvoir se développer, pour pouvoir le contrôler à distance, sans envoyer d’humain dans ce cauchemar spatial. Non ? » En terme de cauchemar spatial, elle commençait à être rodé, surtout depuis la mission Fourbes Prospect, où elle avait serré les fesses dans un Jumper alors qu’il traversait un champ d’astéroïdes. Après, Ross était un excellent pilote, et si elle était là aujourd’hui, c’était aussi grâce à lui.
« Combien de temps il nous faudra pour développer ce genre de drone ? Je ne pense pas qu’on en ait un a disposition. » Il était d’avis, que cela soit la meilleur solution oui.
« Je ne pense pas. Et il faut voir s’il peut résister aux interférences et rester guidable de loin. Je t’avoue qu’il nous faudrait un avis d’un technicien. », fit Erin en poursuivant ce que disait Alexander.
« Oui. Caldwell à du penser a cette éventualité aussi »

John soupira longuement, pendant que les deux administratifs parlaient il avait pris sa décision. De toute manière il n’avait pas beaucoup d’autre possibilité. Et même si cela le faisait clairement chier, le potentiel gain était trop grand. Et ce genre de chose l’emmerdait clairement car donner deux vies pour les Wraiths était une forme de défaite. « S’il n’a pas de drone à disposition ou que c’est pas possible, j’accepterai. Ça m'embête car c’est les envoyer dans une mission suicide... Mais l’importance est trop grande. »

Erin hocha de la tête. L’importance était en effet trop grande, et les informations récoltées seraient capitales. Mais si les deux militaires ne revenaient, ils en seraient au même stade, avec deux personnes mortes pour rien. L’enjeu, dans les deux cas, était énorme. Malheureusement, les décisions concernant les hommes et les femmes qui servaient dans l’armée se prenait d’un bureau, comme aujourd’hui, par des hommes et des femmes qui ne connaissaient rien à l’engagement, du moins, habituellement. Ici, le Colonel Caldwell, le Lieutenant Ross, et le Colonel Sheppard avaient discuté de militaire à militaire, et les intrus ici, étaient clairement les deux administratifs. La décision, fusse-t-elle difficile à prendre, revenait donc à John, et Erin l’appuierait parce qu’il connaissait mieux sa partition qu’elle, et qu’elle savait se servir des forces et des faiblesses des personnes qui entouraient sa prise de décision pour faire les bons choix. C’est ainsi qu’elle avançait.

« Le Lieutenant Ross semble confiant, et je doute que le colonel Caldwell ne se soit renseigné, mais demandons lui quand même... »
Alexander hocha la tête en accord. « Faisons les rentrer et nous verrons » John quant à lui restait silencieux, la situation lui était inconfortable et laissait les deux administratifs prendre les devants. Il l’avait de travers c’est certain, mais il se devait de tenter le jeux. Il soupira, se passant une main dans les cheveux, Alexander lui lança un regard compatissant et le militaire lui fit un petit rictus, bien content d’être soutenu par ses deux amis rouges.
Erin se leva pour aller vers la porte où les deux hommes patientaient. Elle leur indiqua qu’ils avaient discuté et qu’ils pouvaient revenir dans la pièce.


Chronologie : Février


° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Pedge Allen - Teshara Lays - Chenoa Penikett ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Jan - 1:33
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 542
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
L’entretien reprit, notamment de l’existence possible d’y envoyer des drones en substitution des pilotes. Cela était une bonne idée, mais un drone téléguidé était tout à fait inadapté en raison de la distance astronomique que les commandes à distance devraient parcourir. De plus la technologie actuelle ne pouvait permettre ce genre d'utilisation. Il faudrait des drones autonome avec une IA très poussé et actuellement cette ressource n’existait pas.

Le CODIR était arrivé à la même conclusion et ne voyait pas d’autres moyens que d’envoyer ce F-302 avec deux bons pilotes. Le colonel Sheppard donna donc son accord d'envoyer le soldat Bricks. Certes à contrecœur.

Le colonel Caldwell reçu donc l’autorisation d’adjoindre Nelly Bricks à cette mission particulière qui prit le nom de code “Echo-Natus”. Il était prévu d’établir un site d’opération avec les détecteurs longues portées de la cité et le lieutenant se chargerait de convaincre, aux côtés du colonel Sheppard, le soldat Bricks pour garantir une adhésion pleine et entière. De toute façon, ce fut un ordre donc elle ne pouvait pas s’y substituer.

Ainsi, au terme de la réunion, il avait été décidé d’agir au plus vite pour que l’ennemi présent sur ce secteur n’ai pas le temps d’approfondir ses mesures de sécurité.

Le Dédale prit quelques heures pour ravitailler puis, après avoir téléporté les deux derniers soldats et demandé l’autorisation au Codir, le croiseur quitta l’orbite Lantien pour le secteur d’opération.
Ils avaient tous espoir de retrouver les Natus captifs.
Il était temps… grand temps d’en savoir plus !




END 02/02/2018

Suite : Mission spéciale "ECHO NATUS"

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 10 - Zone de Commandement :: Salle de Briefing-