Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
anipassion.com

I'm sexy and I know it[ Norah ]

 :: Cité d'Atlantis :: Continent de Lantia :: Plage Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 15 Fév - 18:40
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 141

Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Sexy And I Know It
Norah ft. Alek

C'est donc complètement trempée et avec une allure de chien mouillé que je quitte l'eau pour rejoindre le sable. Une fois les pieds sur le plancher des vaches, je me tourne histoire de voir ce que fait Alek et je souris alors que je l'observe pendant qu'il profite un peu de l'eau. Cependant, il me rejoint rapidement et c'est ensemble que nous faisons route vers le petit bungalow. Le trajet se fait dans le silence, on se contente seulement de regarder le paysage... c'est vraiment magique comme endroit ici...

On finit par arriver au bungalow et une fois à l'intérieur, Alek attrape deux bières. Une pour lui et une qu'il me tend. Je le remercie d'un sourire avant d'ajouter, amusée.

"Si ça ne te dérange pas, je vais aller me passer vite fait sous la douche et me changer..."

Je repose la bière et avant d'entrer dans ma chambre, je lui dis le plus sérieusement possible.

"... Ça serait dommage que tu passes la soirée avec un chien mouillé ou que j'attrape froid."

Nouveau sourire avant de disparaître. Je pince mes lèvres en voyant l'état de ma robe et tout l'arc en ciel de couleurs que j'ai sur la peau. Bon ben je crois que celle là, je ne la remettrai pas et de toute façon vu son état, elle très certainement hors d'usage. Je profite de la douche, de l'eau chaude sur ma peau et je me délecte de chaque seconde passée sous le jet d'eau chaude. Bon il ne faut pas trop que je traîne non plus, sinon j'en connais un qui risque de boire ma bière et et manger toutes les bonnes choses de prévues pour ce soir. Une fois sèche, j'enfile un jean, un débardeur et une veste et je tresse mes cheveux pour éviter qu'ils dégoulinent dans mon dos, j'ai horreur de ça.

Avant de rejoindre Alek, je récupère ma bière. Je sors du bungalow et je souris en voyant que le petit barbecue est déjà allumé. Je vais m'installer avec lui et nous trinquons à ma petite victoire du jour. Je souris lorsqu'il m'indique que je suis plus courageuse que lui avec les aiguilles. Je lui donne un petit coup d'épaule.

"Si j'ai réussi à me baigner, je suis sûre que tu peux toi aussi le faire..."

Mon corps est parcouru de frissons alors que la chaleur que dégagent les braises me parvient. Même si le temps est agréable, je dois bien avouer que cette petite source de chaleur est la bienvenue. Je tourne une nouvelle fois mon visage vers lui et je constate que quelque chose a changé dans son regard. Il n'est plus aussi fuyant que tout à l'heure et je crois bien que c'est la première fois qu'il me fixe autant. D'ailleurs, sans trop m'en rendre compte, je me met à faire la même chose. En temps normal, faire ce genre de chose ne me correspond pas, mais là c'est différent. Depuis le début de ce petit séjour, je vais de surprises en surprises et plus les heures passent, plus je me rend compte que la personnalité du militaire me plaît. Il a ce quelque chose qui me fait me sentir bien, qui me fait me sentir à l'aise et c'est étrange, mais quand il est à côté de moi, j'ai le besoin inavoué de le toucher...

Le temps passe, nous sommes complètement enfermés dans notre petite bulle et même le crépitements des flammes ne nous fait pas rejoindre la réalité... Jusqu'à ce que je décide de briser ce contact en un battement de cils... Je me racle la gorge et j'avale une loooongue gorgée de ma bière avant de regarder le feu.

"Je meurs de faim..."

Comment briser l'ambiance en quelques secondes... de toute façon, tu t'attendais à quoi Norah...
made by black arrow

_________________
Rewrite The Stars
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Fév - 19:44
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 1127

Dossier Top Secret
√ Age: 35
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
J'allais pas lui répondre que ça me dérangeais, elle faisait comme elle voulait, ce n'était pas mon problème. Le seul truc que j'aurais pû répondre c'était que ça me dérangeais qu'elle y aille sans moi mais on ne se connaissait pas assez pour que je lui réponde ça. Et puis bon vu ce qu'il venait de se passer je pense qu'elle avait vraiment besoin d'un moment toute seule. Et moi aussi en fait. Par contre passer la soirée avec un chien mouillé j'avais déjà fait et ce n'était pas agréable, bon dieu ce que ça pouvait fouetter un chien mouillé. Comme tous les bergers allemands, Kalash adorait l'eau quand c'était pour faire le con mais beaucoup moins pour prendre un vrai bain. Enfin même en chien mouillé comme elle disait je la trouvais très belle, ça la rendait encore plus vulnérable mais c'était trompeur.

Je ne répondis rien et la laissait filer sous la douche. M'occuper du barbecue, de couper la viande, les légumes et tout me vidait la tête et j'appréciais. Je n'était pas un grand cuisinier mais bon ça j'arrivais à gérer. Fallait pas être cuistot trois étoiles pour couper des trucs en morceaux et faire cuire comme il fallait. Nous avions de la famille au Texas donc on m'avait appris à respecter la cuisson de la viande pour lui faire honneur. Là bas dire que vous étiez végétarien c'était pire que dire que vous étiez pro russe.

J'étais toujours en maillot mais j'avais enfin séché, merci le barbecue. C'est sur que quand je la vis arriver habillée comme ça , je me dis que là j'abusais mais mince j'étais en bord de mer je ne pouvais pas mettre un haut ni des chaussures, ma religion me l'interdisait. Ca lui allait bien la terre, mais je préférais les cheveux détachés. J'hésitais à faire une blague mais là par contre je me retenais pas.

"C'est vachement efficace le toilettage canin de nos jours, ca transforme un chien mouillé en une belle femme."

Normalement j'aurais dû utiliser le mot chienne, qui avec moi n'était pas péjoratif étant maître chien. Mais comme chez beaucoup ça pouvait l'être je m'abstins d'utiliser ce mot. Parfois je m'achète un peu de savoir vivre quand j'en trouve en solde. On trinquait donc nos bières et ouhhh là on se calme, non non non les aiguilles c'est vicieux et ça fait mal mais pas l'eau. Bon l'eau pouvait tuer, mais moi aussi et pourtant j'étais gentil, pas comme les aiguilles et puis en général elles étaient maniées par des sadiques. Isia en était l'exemple parfait.

"On ne va pas s'emballer hein...j'ai eu ma dose de piqures faut juste pas que je la vois arriver sur mon corps sinon là ça finit mal. J'ai mis une droite à un infirmier de la cité car il n'a pas pris en compte ma peur et a voulu faire le malin." Je souris en me rappelant cet incident."Je lui ai explosé le nez...j'aurais du faire ta technique un coup de pied là où ça fait mal"

Je n'avais pas prévu de la regarder aussi longtemps mais que voulez vous je ne suis qu'un homme faible qui se trouve devant une belle femme. Mais je n'avais pas prévu non plus qu'elle me rende mon regard. Ce n'était pas un jeu de qui allait céder le premier enfin céder oui mais pas en baissant le regard. J'aurais pu rester là encore longtemps avant qu'elle ne coupe ce moment. Sur l'instant je lui en voulu un peu mais en fait j'avais faim aussi. Je me levais lui laissant ma bière à porter et je servis les trucs dans des assiettes en plastique. On devait tout jeter après il fallait laisser l'endroit très propre. Mais pas besoin de me le dire, je ne jetais jamais rien dans la nature.

Je lui souris amusé, un plan machiavélique venait de germer dans mon cerveau tordu. Je restais debout sans lui donner son assiette.

"Si tu veux ton assiette il va falloir venir la chercher.."

J'aimais jouer, j'adorais ça même. J'attendis qu'elle se lève et je gardais toujours son assiette proche de moi. Pour l'obtenir elle devait vraiment s'approcher. Je la laissais venir. Une fois qu'elle fut à seulement quelques centimètres de moi, ma main vint se poser délicatement sous son visage pour le lever vers le mien. Mon regard était très intense, j'avais décidé de forcer un peu le destin. Au pire je risquais de prendre un vent, au mieux et bien d'assouvir une envie que j'avais depuis un moment.

Je posais délicatement mes lèvres sur les siennes. Elles étaient aussi douces et pulpeuses que je me l'étais imaginé. De ma malin libre, je posais les assiettes sur le truc fait pour à côté du barbecue et une fois libre elle vint se poser sur la hanche de Norah pour la rapprocher de moi. Elle n'avait pas l'air de me repousser mais je n'intensifiais pas le baiser, je lui laissais l'occasion de le faire si elle le voulait.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Fév - 16:13
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 141

Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Sexy And I Know It
Norah ft. Alek

Je ne peux pas retenir un éclat de rire lorsque Alek me parle de la malencontreuse expérience qu'un médecin de la cité a connu en tenant absolument à lui faire une piqûre. Il me faut quelques secondes pour arrêter d'imaginer la scène mais c'est plus fort que moi, je ne peux pas me retenir de rire. Alek me dit que si il avait su, il aurait sûrement essayé ma technique du coup de pied mal placé. Je lui fais un clin d'oeil tout en lui répondant.

"Tu aurais été tranquille pendant un petit moment avec cette défense, crois moi..."

Mon sourire s'élargit et j'avale une nouvelle gorgée de ma bière. Les gargouillis de mon ventre me ramène à la réalité et je jette un coup d'oeil à ma bière. Si je continue comme ça, sans rien avoir dans l'estomac, je suis sûre que dans pas longtemps, je vais être capable d'aller nager au large sans me poser de questions. Je ne bois pas souvent mais quand je le fais, si je n'ai pas le ventre plein, l'alcool a tendance à me monter rapidement à la tête... comme la dernière fois, quand on m'a fait boire du saké...

Heureusement, Alek m'entend et il s'attaque à la préparation des assiettes. Les jambes remontées et le menton posé sur mes genoux je le regarde pendant qu'il prépare le repas. Je ne peux pas m'empêcher de sourire, ne me demandez pas pourquoi, j'en ai aucune idée... C'est seulement lorsqu'il m'adresse la parole que je secoue la tête et essaye de faire comme si de rien était. Je dois avoir l'air d'une psychopathe à le fixer comme ça en plus... Norah échappée d'un asile... J'hausse un sourcil alors qu'il me provoque. Je me lève sans hésiter, j'ai tellement les crocs que si il faut le faire tomber pour que je puisse récupérer l'assiette alors soit. Je fronce les sourcils alors que je m'approche de lui. Je lui souris.

"Ne jamais provoquer une Norah qui meurt de faim..."

Heureusement, Alek décide de rester sur place, ce qui m'arrange. Je ne pense pas que j'aurai été capable de lui courir après en fait. Je me retrouve assez vite à quelques centimètres de lui et ce qu'il se passe ensuite, je ne m'y attendais pas vraiment.

Bizarrement, alors que je suis tout près de lui, l'atmosphère a subitement changé. Sa main vient délicatement prendre mon menton pour m'obliger à lever les yeux vers lui. Alors que sa main vient toucher ma peau, mon coeur s'emballe et ma gorge se noue. J'ai du mal à respirer, c'est à la fois douloureux et agréable comme sensation... Ses yeux sont posés sur mon visage et je peux clairement voir que quelque chose a changé dans leur éclat. Son regard est devenu plus sombre, plus attrayant... comme celui d'un prédateur chassant sa proie. L'intensité dans son regard a quelque chose de fascinant et je n'arrive pas à m'en détacher.

Les secondes passent et nous restons comme ça, jusqu'à ce que ses lèvres viennent se poser sur les miennes. Leur contact est doux... je me sens immédiatement envahie par une vague de chaleur. Je ne m'occupe même plus des assiettes... Alors que se main vient se poser sur ma hanche... J'ai l'impression d'être une gamin, j'ai les jambes en coton et la curieuse impression d'avoir la sensation que je vais tomber. Je me blottis tout contre lui et je passe mes bras autour de son cou comme pour l'empêcher de s'en aller.

Le baiser est doux, chaste. Seulement voilà, plus les secondes passent et plus nos lèvres restent collées, plus j'ai envie qu'il devienne plus intense. Les doigts de ma main droite vont se glisser dans ses cheveux et je pousse un petit soupir alors que je me presse un peu plus contre lui.

Au diable les assiettes, au diable le ventre qui gargouille. A cet instant précis, j'ai juste pas envie que tout s'arrête mais bon, on est pas des machines et faut bien qu'on respire de temps en temps.

Alors que nos bouches se séparent, je sens le rouge me monter aux joues. Je baisse les yeux vers mes pieds et je me mordille les lèvres. Il me faut quelques secondes avant de redescendre complètement sur terre. Je lève finalement les yeux vers lui et j'affiche un léger sourire.

"Mais c'est que vous êtes un homme plein de surprises Alek Hamilton..."

Les gargouillis reviennent à la charge ce qui vient légèrement pourrir l'ambiance. Je me pince les lèvres comme pour m'excuser de ce petit interlude musical.

"Je crois que mon estomac ne te trouve pas assez nourrissant..."

Je dépose un nouveau baiser, rapide, sur ses lèvres, un petit sourire aux lèvres.
made by black arrow

_________________
Rewrite The Stars
Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Fév - 13:56
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 1127

Dossier Top Secret
√ Age: 35
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Ah ben je la croyais sur paroles pour son attaque, ayant été une pauvre victime je savais à quel point ça pouvait faire mal. En général on disait qu'on ne voudrait pas que son pire ennemi ne subisse ça mais franchement vu le mal que ça faisait je ferais ce coup là à un ennemi. J'avais déjà planté un couteau à cet endroit ceci dit...ça avait du faire un peu mal. D'ailleurs il était devenu quoi ce pauvre con à qui j'avais fais ça? Il avait dû passer un long moment à l'infirmerie. Rien de repenser à ça je sentais le fou rire arriver. C'était méchant mais me rappeler ce cri de pucelle effarouchée qu'il avait poussé restait un des moment marrants de ma carrière. Note interne à moi , ne pas raconter ça comme ça à un psy sinon j'étais bon pour la camisole.

En fait nous avions la dalle tous les deux et c'est la raison pour laquelle je m'en étais occupé. Normalement ça ne mettrait pas des plombes à cuire. J'avais mis de la viande type boeuf, en espérant qu'elle ne soit pas végétarienne, bah au pire elle aurait les légumes et à moi la barbaque. Finalement quand on y mettait les moyens, le service était assez correct je trouvais. Ca ne valait pas certains endroits sur Terre mais c'était normal et de toutes façons ces lieux je ne pouvais plus me les payer. Je n'avais pas fait attention que Norah me regardait, j'étais trop concentré sur le fait de pas foirer le barbecue. J'étais un mec hein donc faire deux choses en même temps sortait de ma zone de confort.

Et puis je ne sais pas trop pourquoi tout d'un coup j'avais eu cette idée pour l'embrasser. Par moments tout ne se connectait pas super bien dans ma tête. Mais bon là faut dire aussi que j'avais cette idée derrière la tête depuis quelques temps et c'était le genre de truc que je n'aimais pas laisser sans réponses. L'idée de m'amuser à la piéger gentiment avec la nourriture était venue toute seule et je ris à sa remarque. Je lui souris très sûr de moi et oui dans un sens le prédateur avait fait surface.

"Je prends le risque...."

Heureusement pour moi elle ne comprit mon plan que lorsque mes lèvres étaient posées sur les siennes et ma main sur sa hanche. Pour l'instant notre repas pouvait attendre nous avions tous les deux mieux à faire. J'étais soulagé quand je sentis ses bras autour de mon cou, j'avais donc vu juste, elle n'allait pas me repousser. Et c'est elle qui intensifia le baiser et moi qui étais je pour ne pas la suivre dans tant de douceur? Je la rapprochais de moi, son parfum m’enivrait, pendant quelques courts instants, je m'étais isolé du reste du monde, j'étais concentré sur le fait de l'avoir dans mes bras, de l'embrasser. Je craignais que le prédateur soit en train de se faire avoir par sa proie, mais comme je lui avais dis, je prends le risque. Si j'avais pu le faire durer beaucoup longtemps je l'aurais fais, mais le manque d’oxygène se fit vite ressentir ainsi que le ventre de Norah qui se fit entendre et là j'éclatais de rire. C'est clair que ce n'état pas très romantique comme son mais comme j'avais moi aussi la dalle c'était drôle. Sauf que mon estomac savait mieux se tenir que le sien.

" Que veux tu l'estomac a ses raisons que le cœur ignore."

Je la lâchais un peu à regrets, capturant une dernières fois ses lèvres pour l'embrasser. Ouais on a parfaitement le droit d'abuser des bonnes choses. Je pris les deux assiettes et là ...et merde. En fait je n'avais pas pensé à tout. On allait manger où? parce que la table la plus proche était dans le bungalow et moi j'aurais bien aimé manger dehors. Il faisait trop bon et le paysage était trop beau pour aller s'enfermer. J'avais presque été parfait pour une fois. Je désespérais pas d'y arriver un jour.

" Houston on a un problème...la table est dedans donc soit on rentre soit on mange assis dans le sable."

Je restais comme un con avec mes deux assiettes, pour rajouter à mon malheur je ne pouvais même pas attraper ma bière. Et je commençais à avoir soif, en plus d'avoir faim bien sur. Y'a des fois je pensais vraiment que j'étais un génie et dans d'autres cas comme celui là que j'étais un boulet. Si ça ne tenait qu'à moi je mangerais assis sur le sable en regardant l'océan. Mais voila je n'étais pas tout seul et Norah en avait peut marre de voir de l'eau.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Fév - 14:52
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 141

Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Sexy And I Know It
Norah ft. Alek

Comme l'impression que je suis redevenue une gamine. Faut dire que des petits amis je n'en ai pas eu beaucoup dans ma vie... Je suis plus du style à me me préoccuper du travail, de ce genre de choses et mes relations, qu'elles soient amicales ou amoureuses se sont faites assez rares depuis quelques temps. Les bras toujours autour de son cou, je souris et esquisse une légère grimace alors que mon estomac fait savoir qu'il meurt de faim et qu'il est temps de le nourrir. En fait, ça ne m'aurait pas posé de problème de rester là sans manger mais malheureusement, je suis diabétique et il ne faut pas que je plaisante avec ça. La dernière fois que j'ai voulu faire la maline et continuer de travailler sans écouter mon ventre, je suis tombée dans les vapes... donc là, si je peux éviter de me donner une nouvelle fois en spectacle ça me va.

Alek finit par me lâcher et j'en fais de même. Je croise les bras sur ma poitrine alors qu'il prend les deux assiettes. J'essaye de me concentrer sur autre chose que sur ce qu'il vient de se passer. Je souris légèrement alors que je le vois qui semble perdu avec les deux assiettes dans ses mains. Il regarde autour de lui, sans trop savoir quoi faire et lorsqu'il me fait savoir que la table est restée à l'intérieur, mon sourire s'élargit. Je m'approche de lui et je prend doucement une assiette dans mes mains avant de faire demi tour.

"Et bien, allons manger assis sur le sable..."

Je marque une pause et me tourne vers lui quelques secondes. Je lui fais un signe de tête avant de reprendre.

"Suis moi, j'ai repéré un coin sympa toute à l'heure..."

J'ouvre la marche. Je prend bien soin de regarder où je met les pieds... ça serait dommage de m'écraser de tout mon long dans le sable... On ne met pas longtemps avant d'arriver là où je voulais aller. Un peu plus loin devant nous, une grosse branche en bois flotté... idéale pour s'asseoir dessus et manger les pieds dans le sable, face à la mer. J'accélère un peu le pas et je vais m'installer sur notre petit banc de fortune. Droit devant nous, à quelques mètres, l'océan et le soleil qui s'apprête à disparaître derrière l'horizon.

Je n'aime peut être pas trop passer mon temps dans l'eau, mais je ne me lasserais jamais de regarder cette étendue... c'est apaisant, l'endroit est tellement beau, silencieux... Je ferme les yeux quelques secondes, juste le temps pour moi de profiter un peu plus de ce calme. Près de moi, Alek mange en silence et je continue de l'observer du coin de l'oeil...

"Encore merci pour tout ça..."

Le reste du repas se passe dans le silence. Une fois terminé, je pose mon assiette délicatement sur le sable et j'en fais de même avec celle du militaire. Sans un mot, je me lève et je prend ses mains pour qu'il me rejoigne. Main dans la main, nous faisons quelques pas dans le sable avant que je m'installe et lui fasse signe de faire la même chose. Dés qu'il est assis, je vais m'asseoir entre ses jambes et je me colle doucement contre lui.

Face à l'océan, j'observe les couleurs qui changent autour de nous, bercée par la respiration calme d'Alek.
made by black arrow

_________________
Rewrite The Stars
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Fév - 17:43
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 1127

Dossier Top Secret
√ Age: 35
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Clairement j'avais l'air d'un con paumé avec mes assiettes dans les mains. Mais je n'avais pas pensé à tout et bon on ne pouvait pas trop m'en vouloir j'avais déjà fais pas mal de choses assez inhabituelle pour moi. Bon pas si inhabituelle, mais sur la cité je tenais à ma réputation de barbare. Militaire était mon métier rien de plus , personne n'avait à savoir qui j'étais vraiment. A part Isia mais là c'était un cas à part, et maintenant Norah. Pour les autres, rester le mec drôle un peu bourrin me convenait. Enfin pour en revenir à mes assiettes, Norah vint à mon secours avec une idée. Ca sympa de sa part car franchement là j'avais buggé complet. Je la suivis vers le lieu qu'elle avait trouvé.

Je ne m'étais pas attendu à ce que ce soit sur la plage. Mais le coup du tronc d'arbre pour s'installer c'était une bonne idée. On s'installait tous les deux pour manger. Le repas se fit dans le calme , nous avions faim tous les deux donc pour le moment nos assiettes étaient la chose la plus importante au monde, du moins pour moi. Je n'avais pas trop mal réussis les grillades, si je voulais être pointilleux, je dirais que les légumes avaient été un peu trop cuit mais comme Norah ne disait rien, je supposais que ce n'était pas un problème.

Cet endroit me rappelait la Californie par bien des aspects. Je ne parle pas de Santa Monica, ou Venice beach, endroits fait pour les touristes, pour aller faire du sort ou du shopping. Mais des endroits méconnus , des criques bien cachés au nord de Los Angeles. J'aurais presque pu me croire à la maison et c'était un sentiment très agréable. Au bout de quelques minutes de silence total, nous eurent tous les deux terminé nos repas de fortune, Norah s'occupa de rassembler les assiettes et moi j'étais dans la Lune, enfin dans l'espace.

"De rien Norah si j'ai pu aider j'en suis content."

J'avais tendance à déconnecter et partir dans mon monde et là j'étais dans un de ces moments là. Je l'avais à peine capté qui s'était levée. Je planais, perdu dans mes pensées, aucunes n'étaient claires, c'était un beau bordel dans ma tête. Je pensais la Terre, à mon rôle ici etc etc C'est quand elle me prit les mains que je revenais sur ce monde. Je me levais donc à mon tour et je la laissais une nouvelle fois nous guider. Je n'étais pas trop le genre de mec à vouloir toujours diriger les choses. J'aimais bien parfois me laisser entraîner.

On marcha dans le sable se rapprochant du bord de mer. Euh elle voulait encore se baigner? Et puis non, elle décida de s’asseoir dans le sable et je fis pareil. Je la laissais s'installer contre moi sans trop lui montrer que je n'étais pas si à l'aise que ça finalement. Embrasser, coucher, c'était facile pour moi mais là c'était montrer de la douceur et ce n'était pas mon truc favori depuis des années. C'était presque un blocage. A cet instant précis je la maudissais...pas Norah, mais cette connasse. Je réalisais à quel point ce qu'elle avait fait m'avait plus atteins que je ne l'aurais pensé.

Mais Norah n'y était pour rien donc je pris sur moi et avec une certaine appréhension je passais mes bras autour d'elle pour la rapprocher de moi. Je posais ma tête sur son épaule pour regarder l'océan devant nous. La vue était vraiment à couper le souffle et c'était pour des moments pareils que je savais pourquoi je m'étais engagé pour combattre et protéger autant la personne que j'avais dans mes bras et un lieu pareil.

"Si je ferme les yeux, je me croirais presque en Californie, sur une plage où on va entres amis."

Pourtant j'étais très loin d'eux et de la Terre. A mon arrivée ici je ne savais pas trop pour qui et contre quoi j'allais devoir combattre, maintenant tout était plus clair mais aussi plus compliqué. Pour la première fois depuis des mois j'étais réellement apaisé et calme. C'était une sensation très agréable, j'avais presque oublié ce que ça faisait. Je dégageais une mèche de ses cheveux pour déposer un baiser dans son cou et je repris me position à regarder l'horizon. Cet horizon m'appelait, je voulais aussi découvrir d'autres lieux, d'autres peuples, peut être d'autres ennemis.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Fév - 22:57
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 141

Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Sexy And I Know It
Norah ft. Alek

Blottie tout contre Alek, je suis bien, je suis apaisée et détendue. Une partie de moi sent que le militaire n'est pas à l'aise, que quelque chose le préoccupe. Je ne fais pas la remarque, je le laisse tranquille. Je commence à le connaître et au fond de moi, je sais que si il a envie de parler, il le fera de lui même sans que j'ai besoin de lui demander quoi que ce soit... Et puis de toute façon, on n'a fait que s'embrasser, ce n'est pas comme si il avait de comptes à me rendre. Je ferme les yeux alors que ma tête va doucement se poser sur le torse du militaire. Je frémis lorsque je sens ses bras venir m'enlacer et m'attirer un peu plus contre lui. Je laisse échapper un léger soupir de satisfaction avant d'ouvrir les yeux... Il pose sa tête sur mon épaule, je souris. Ces moments là sont tellement rares... et avec ce que j'ai vu et vécu avec les Goa'ulds, je me dis qu'il faut vivre au jour le jour et prendre tout ce qui vient... profiter de tout les bons moments que la vie nous offre et les savourer comme si c'était la fin...

Bercée par les battements de coeur d'Alek, j'observe le spectacle qui s'offre à nous. Il vient déposer un baiser dans mon cou, je pose mes bras sur les siens et je serre un peu pour qu'il serre un peu plus son étreinte. Tout les deux, nous fixons l'horizon et je crois qu'à ce moment là, le ciel peut nous tomber sur la tête sans qu'on s'en rende compte...

"Ferme les yeux et imagine toi en Californie alors..."

Un sourire vient se dessiner sur mon visage. Personnellement, si je ferme les yeux, j'ai la sensation d'être en Egypte avec ses étendues de sable... Dernier pays que j'ai pu faire en tant qu'archéologue... c'est là qu'on est venu me chercher pour rejoindre le SGC... Les minutes passent et nous sommes tout les deux perdus dans nos pensées et nos souvenirs. Il n'y a que le bruit des vagues et des animaux...

Seulement voilà, du coin de l'oeil, j'aperçois quelque chose qui ne me dit rien qui vaille. Un peu plus loin, devant nous, de gros nuages menaçants viennent de faire leur apparition et je suis sûre qu'ils n'étaient pas là il y a encore quelques minutes. Je reste assise, dans la même position et sans les quitter des yeux, je m'adresse à Alek.

"Dis moi... ils étaient là toute à l'heure ?"

Je sais parfaitement bien que non mais je ne peux pas m'empêcher de poser la question. D'ailleurs comme pour me faire savoir qu'il sont bel et bien là, un flash vient nous éclairer et une grande ligne vient zébrer le ciel. Je cligne des yeux, un peu éblouie par la lumière et je sursaute alors qu'un gros coup de tonnerre se fait entendre. Premier orage lantien, je ne sais pas ce que ça va donner... mais je vais vite avoir une idée des réjouissances. Alors que je me tourne vers Alek pour lui demander si on a le temps de rentrer tranquillement au bungalow, voilà qu'il se met à pleuvoir à grosses gouttes. Je me redresse d'un coup en poussant un cri de surprise. En quelques secondes seulement nous sommes trempés de la tête aux pieds.

Sans trop réfléchir, en oubliant même les assiettes, nous voilà partis en courant en direction du bungalow. J'essaye de ne pas sursauter à chaque éclair et coup de tonnerre. Heureusement nous ne sommes pas loin et rapidement, on se retrouve sous le porche de notre petit abri. Je me tourne vers Alek, amusée par la situation et je me met à rire lorsque je le vois qui dégouline de pluie. Je ne dois pas avoir meilleure allure et connaissant mes cheveux, je suis même presque sûre que j'ai une tête de chien mouillé.

"J'ai la désagréable sensation d'être de retrour dans la foret tropicale en pleine mousson..."

J'esquisse un nouveau sourire avant de pousser la porte du bungalow alors qu'un nouveau flash vient illuminer l'habitacle. Je m'empresse d'aller dans ma chambre pour attraper mes serviettes et j'en jette une à Alek avant de m'essuyer les cheveux. Je retire ma veste trempée et sans trop réfléchir je retire mon jean qui me colle à la peau à cause de la pluie. C'est seulement quand je me redresse que je me rend compte que je suis en petite culotte et tee shirt, dans la pièce principal, avec Alek...
made by black arrow

_________________
Rewrite The Stars
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Fév - 13:41
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 1127

Dossier Top Secret
√ Age: 35
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
J'aurais bien voulu réellement m'imaginer en Californie avec le ciel étoilé, le bruit des vagues. Mais surtout les rires des amis avec le feu allumé sur la plage pour manger des marshmallows avec une guitare pas loin pour passer le temps en musique. Voilà l'essentiel de mes soirée quand j'étais là bas à la bonne période de l'année. Les mondanités ce n'était pas pour moi et de toute façon sans ma famille je n'avais plus accès à ce genres de choses. Je le vivais plutôt bien, je préférais cent fois une soirée sur la plage à refaire le monde avec des amis qu'un tapis rouge quelconque en étant habillé comme un pingouin. Ou alors aller se balader à la fête foraine de Santa Monica pour faire les manèges comme des gamins, et aller s'acheter des barbes à papa après. Et Norah avait raison si je gardais mes yeux fermés, j'arrivais même à entendre les bruits typiques et les odeurs de toutes les sucreries.

Je n'avais pas vu les nuages noirs arriver petit à petit pour envahir le ciel. C'est quand elle en parla que j'ouvris les yeux pour regarder et assister à un très bel éclair. J'adorais vraiment les orages, je trouvais fascinant de voir la puissance de la Terre s'exprimer. Je pouvais même rester sous un orage pour le voir se déchainer au plus prêt. Seulement voila Norah n'avait pas l'air d'être trop attirée par ce genres de choses.

" J'ai pas fais attention mais en tout cas c'est magnifique à regarder."

A présent on pouvait sentir une légère brise augmenter signe que l'orage se rapprochait, ainsi que l'odeur typique de la pluie. Il ne faisait aucuns doutes que si on restait là on allait se le prendre sur le coin de la tronche. Ca ne m'aurait pas dérangé. Il se mit même à pleuvoir plus vite que je ne l'aurais pensé...mince je commençais à être rouillé en lecture de la météo. On dirait pas mais je m'y connaissais un peu car il fallait bien savoir lire les événements climatiques selon les missions. Par exemple s'infiltrer dans une ville aux mains des djihadistes juste avant l'arrivée d'une tempête de sable. C'était risqué certes mais un moyen assez sûr de passer inaperçu.

Après m'être fait avoir par le temps avant d'avoir la pluie je ne m'étais pas attendu à me manger un tel déluge. Ah ouais les orages dans le coin c'était pas du petit truc...Je fus à nouveau trempe comme un rat en un rien de temps. Norah avait couru pour se mettre à l’abri chose très normale à faire dans un tel cas. Et j'avais commencé à faire comme elle sauf qu'au dernier moment je me rappelais qu'on avait laissé nos assiettes et le barbecue..je fis donc demi tour pour aller les chercher. De toute façon j'étais déjà trempé donc ça n'allait rien changer à mon état mais je ne voulais pas qu'on les oublie le lendemain.

Je revins donc au bungalow avec les assiettes dans le barbecue et je déposais le tout sur l'espèce de petite terrasse. Entre temps l'orage avait doublé de puissance et je me régalais. Je rejoignis Norah qui était autant trempée que moi mais qui se fou de ma tronche...euh..elle s'est vue dans un miroir elle ou quoi? Avec ses longs cheveux bruns on aurait un croisement entre Mercredi Adams et cousin machin..J'attrappais au vol la serviette qu'elle me lançait et me séchait un peu les cheveux.

" Je n'ai jamais connu ça, juste les pluies en Louisiane. C'est déjà pas mal. Et la mousson c'est si terrible que ça? "

Ouais pour un californien ayant servit dans le golfe, les déluges de pluie c'était dans les films ou les séries. Par contre j'étais devenu un habitué des tempêtes de sable. Chacun son délire on va dire. Je n'avais pas percuté de suite qu'elle s'était dessapée. C'est en me tournant que je me rendis compte qu'elle était à moitié à poil. Je bloquais juste un instant. Je veux bien me la jouer gentleman et tout le bordel mais si elle n'y met pas du sien, je donne pas cher du reste de ses vêtements. Je décidais de lui balancer une petite pique.

"C'est une habitude d'être en sous vêtements devant moi? Si oui j'adore ça."

Je gardais la serviette pour sécher mon torse, par contre pour le maillot c'était mort..je n'étais pas sûr que l'autre soit sec. J'allais dans la chambre pour voir et cool il l'était. Je fermais la porte pour me changer, changer de short et mettre un débardeur. Ce moment chacun dans son coin était pour lui donner le temps de se changer mais aussi pour éviter d'avoir cette tentation sous les yeux. Je ressortis de la chambre en espérant vraiment qu'elle se soit changée, ma capacité à résister n'était pas très grande.

Dehors l'orage faisait toujours rage, génial..ou pas. Car là on était bloqué dans le bungalow. Pas de télé, pas de console, j'allais fureter voir si je trouvais de l'alcool fort et nada à part des bières. Je n'avais pas pris mon pc donc je n'avais pas de films à mater.

"Alors état des lieux...on est bloqués dedans, et on a que des bières à boire, va faloir faire preuve d'imagination pour s'occuper. "

J'avais pas mal d'idées en tête mais toutes impliquaient une perte de nos vêtements et des activités d'adulte. Donc voila si Norah proposait autre chose j'en serais ravi car ça me changerait les idées.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Fév - 22:05
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 141

Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Sexy And I Know It
Norah ft. Alek

Je baisse les yeux, je suis juste en petite culotte tee-shirt... en temps normal ça ne me poserait pas de problème mais là, je ne suis pas seule et en plus c'est un mec que j'ai avec moi dans la même pièce... au moment où je percute qu'il est juste là, à quelques mètres de moi, j'ai juste la folle envie de disparaître sous terre et de me cacher jusqu'à ce qu'il disparaisse. Je sens le rouge me monter aux joues et j'essaye de tirer le plus discrètement possible sur mon tee-shirt pour cacher un tant soit peu ma petite culotte mais je n'ai pas du tout l'impression que ça fonctionne vu l'insistance dans le regard d'Alek. Je déglutis... pourquoi est-ce que j'ai l'impression d'être une proie prise dans le piège du chasseur.

Je suis déjà au bord du malaise mais lorsque Alek me fait une petite remarque sur ma nudité répétée, je manque de m'étouffer. Je me racle la gorge avant de me redresser pour lui répondre et tenter de faire un peu moins coincée.

"Je ne t'oblige pas à regarder hein."

Je lui adresse un sourire timide alors que du coin de l'oeil, j'en profite un peu... Je dois bien avouer que le militaire n'est pas du genre laid à regarder et ça serait vraiment du gâchis de ne pas se rincer l'oeil... seulement voilà, je suis du genre coincée et faut limite me donner la permission pour que je me fasse plaisir... désespérante... Je l'observe quelques secondes alors qu'il s'essuie avec la serviette que je lui ai tendue un peu plus tôt et au bout de quelques secondes, je fais un demi tour rapide tout en tentant de cacher mes fesses en petite culotte, juste le temps de disparaître dans ma chambre pour me changer.

Une fois dans la pièce, je ferme la porte et je m'appuie quelques secondes dessus, juste le temps de reprendre mes esprits. Décidément, ce petit week-end est plein de surprises... Il me faut quelques secondes, debout à fixer mon sac, avant de finalement me décider et enfiler quelque chose de sec et surtout de plus habillé... Enfin ça c'est ce que je pense jusqu'à ce que je me souvienne qu'il ne me reste plus qu'un petit short et un tee shirt sec... Je laisse échapper une grimace avant de me changer... Il va vraiment finir par croire que je lui fais du rentre dedans... Je fouille quand même et je pousse un petit soupir de soulagement lorsque j'aperçois un sweat. je détache mes cheveux et je les brosse alors qu'ils viennent tomber en cascade dans mon dos. Rapide coup d'oeil à la tenue, j'ai mis de quoi cacher ma culotte donc normalement, il ne devrait pas s'imaginer que je lui rentre dedans... non pas que ça me dérangerait mais ça c'est autre chose... Je suis ramenée sur terre lorsqu'un nouvel éclair vient frapper le sol un peu plus loin. Pfiou, les orages ça ne m'a jamais mise très à l'aise mais ça, je le garde pour moi et je prend sur moi... Je pense avoir été assez ridicule comme ça pour aujourd'hui...

Je finis par quitter la chambre, avant de me faire surprendre par un éclair, et je constate que Alek a été plus rapide que moi pour se changer. Par contre, quelque chose a l'air de le contrarier. Il semble tourner en rond, ce qui m'amuse. Il me fait part de ce qui ne va pas et je souris, adossée à l'encadrement de la porte de ma chambre. Je le laisse mariner quelques secondes avant de m'exclamer.

"Sors nous des bières et va sur le canapé, j'arrive !"

Dans un courant d'air, je disparais rapidement une nouvelle fois dans ma chambre. J'en ressors au bout de quelques petites minutes avec plusieurs choses sous les bras. Je rejoins Alek qui est déjà installé et je pose mon pc portable et le disque dur sur la petite table avant de sortir un paquet de friandises au chocolat de la poche arrière de mon short.

"Ne jamais partir sans ces petites merveilles..."

Je m'installe sur le canapé, près du militaire, un sourire aux lèvres, fière de mon coup. J’allume le pc et je branche le disque dur avant de faire un signe à Alek.

"Je te laisse choisir le film... surprend moi."

J'ouvre le paquet et j'attrape un chocolat avant de mordre dedans à pleines dents.
made by black arrow

_________________
Rewrite The Stars
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Fév - 13:35
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 1127

Dossier Top Secret
√ Age: 35
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Je ne pouvais pas ne pas lui balancer une pique face à cette situation répétée. Par contrat de conneries j'étais obligé d'en faire un certain quota par jour. Et là c'était une occasion rêvée. Je n'allais pas non plus détourner le regard, Norah était une belle femme et j'aimais les beaux corps. Je rigolais franchement à sa remarque alors qu'elle tentait de paraitre sûre d'elle...j'aurais presque pu y croire si elle n'avait pas encore du rouge sur les joues.

"Certes, mais bon pourquoi détourner le regard devant la beauté? pas mon genre désolé. "

Et vlan comment retourner une situation en ma faveur en balançant au passage un compliment. Putain par moments j'étais moi même étonné par mon génie. Bref je n'allais pas non plus rester planté là comme un piquet à la regarder, je devais aussi me changer et mettre des vêtements secs. Je partis dans ma chambre pour me changer, heureusement que j'avais prévu au cas où. Si l'armée m'avait appris un truc c'était de toujours être prêt pour faire face à un éventuel problème. J'avais même emporter des armes avec moi mais ça je n'avais pas à le dire à Norah.

Normalement le coin était sûr mais bon..ici à chaque fois qu'une situation semblait tranquille ça partait toujours en vrille d'un moyen ou d'un autre. La preuve, là c'était un très gros orage qui était venu s'inviter et nous obliger à rester dedans. Quand j'étais ressorti de la chambre j'étais seul, Norah devait être dans la sienne pour se changer. Bon comme je n'aimais pas rester inactif je chercher de quoi nous occuper. Pfff que des bières à boire, là c'était pas cool , mieux que rien certes mais pas le nirvana non plus. Et surtout rien à faire question activités, là j'allais vite tourner comme un lion en cage.

Quand je vis Norah ressortir de sa chambre je lui exposais donc nos maigres options. Et euh..c'était un short ça ou un culotte large? non parce que bon au final ça couvrait à peine. Pas que ça me dérange, bien au contraire. Bref j'attendis qu'elle ai une brillante idée et j'explosais de rire à sa phras, je fis un salut militaire.

" Chef oui Chef."

C'est que ça peut être autoritaire quand ça veut ces petits gabarits. J'allais donc prendre les bières...comme j'avais pas envie de me faire chier à faire des allers retours, je pris directement le pack. Bon les munitions c'était ok et donc j'allais vers le canapé et me laissait tomber dessus. Il était pas trop mal, et j'eus une réflexion très con. Mais à mon avis s'il pouvait parler il en aurait des cochonneries à nous raconter.

La miss revint avec un truc super...un ordinateur, elle avait été moins con que moi. Et ça allait nous sauver la soirée. Je regardais la liste des films eh ben...elle en avait pas autant que moi mais pas loin et puis surtout il y avait de tout. Et le pire ils étaient classés par genre. Ouais pas bête de faire ça moi c'était le bordel. Film d'horreur? non j'étais pas d'humeur à avoir peur, Comédie? non plus , Film romantique? Euh alors là non, il ne restait que fantastique, je fouillais dans le dossier et trouvais mon bonheur.

" Ca te dis Jupiter Ascending? Il a été descendu par la critique mais moi je l'ai bien aimé."

Et puis comment ne pas regarder un film avec Mila Kunis? Je la trouvais sublime et elle c'est sûr j'y dirais pas non. Même le mec là...Tatum quelque chose jouait bien. Le rôle du balourd lui allait comme un gant. Ce n'est qu'après avoir choisi le film que je captais qu'elle avait ramené des sucreries. Je lui piquais un chocolat et le mangeais, ouais j'aurais peut être dû croquer dedans mais c'était du chocolat et c'était ma drogue. J'appuyais sur lecture pour lancer le film. Je ne sais plus du tout combien de temps il durait ce truc. Au pire on s'endormirait sur le canapé c'était pas très grave.

Je n'aimais pas regarder un film en étant assis. Mais là la configuration du truc faisait qu'on avait pas trop le choix, ouais alors ça n'allait pas me plaire du tout. Je mis pause et me leva du canapé pour amener le pc vers le bord extérieur de la table. Voila là on pourrait être allongés et quand même voir le film. Il faudrait s'allonger à la mode rome antique mais pas bien grave, j'attirais Norah avec moi et la gardais contre moi pour voir le film. Ouais je pouvais être doux et tendre l'exact opposé du tueur sauvage que j'étais pendant les combats. Là c'était parfait pour regarder un film, pas le meilleur de la création mais ça ferait passer le temps.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Fév - 19:27
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 141

Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Sexy And I Know It
Norah ft. Alek

Assise en tailleur dans le canapé, je regarde Alek qui parcourt l'ordinateur à la recherche d'un film à regarder. Machinalement, je porte une main à sa joue pour la caresser doucement mais je la retire au bout de quelques secondes quand je me rend compte de ce que je suis en train de faire... Je me racle la gorge quand il se tourne vers moi pour me donner sa proposition de film. Je souris et je hoche la tête.

"Va pour Jupiter... je ne l'ai pas encore vu, ça tombe bien..."

J'avais même carrément oublié que je l'avais sur mon pc mais ça, c'est une autre histoire. Je m'enfouis donc dans le canapé molletonné, prête à boire de la bière et dévorer des chocolats tout en regardant le film, mais Alek en décide autrement. La lecture est lancée depuis tout juste une minute quand le militaire met pause. Un peu étonnée, je le regarde sans trop comprendre ce qu'il fait. C'est seulement lorsqu'il me fait me lever du canapé que je comprend où il veut en venir... Je me pousse et je le laisse faire sans le quitter des yeux. Ça m'amuse de le voir s'agiter dans tout les sens pour être sûr que tout va être correctement installé. C'est au bout de quelques minutes de déplacement de canapé et de table basse qu'il finit par s'installer. Allongé sur le côté, face à l'ordinateur, il tape doucement devant lui pour que je vienne prendre place.

Je me pince les lèvres et je m'exécute. Avant de m'allonger juste devant lui, je ramène mes cheveux sur le côté pour éviter qu'il les ait dans le visage pendant une bonne partie du film. Tout en douceur, du moins j'essaye, je viens me caler tout contre Alek. Ce dernier m'enlace de son bras libre et m'attire un peu plus contre lui. Je me love et je viens prendre sa main pour la poser doucement sur mon ventre.

"N'hésite pas à me dire si tu manges trop de cheveux hein..."

Une fois sûre qu'il est bien installé lui aussi, je vais remettre le film en route. Je lâche un soupir, sereine, alors que je remue légèrement les hanches pour me caler confortablement contre le militaire. Seulement voilà, au bout de quelques minutes de film, mon cerveau se met à faire des siennes et je suis assaillie d'une bonne dizaine de questions... Je me mord les lèvres, j'essaye de me concentrer sur le film pour ne pas embêter Alek... mais c'est sans compter sur son souffle qui vient me caresser le haut du crâne... Si je lui pose la question qui me perturbe depuis toute à l'heure, je sens qu'il va me prendre pour une folle et je sens surtout que je vais tout ruiner...

Je réussis à tenir une dizaine de minutes (sans pour autant réussir à me concentrer sur le film) avant de finalement craquer et d'appuyer sur pause. Je lâche un soupir et je me tourne vers Alek, je me met sur le dos, le visage levé vers lui. Je me pince l'intérieur des joues et je me mordille les lèvres, le regard inquiet.

"J'ai quelque chose à te demander..."

Je lâche un nouveau soupir et je ferme les yeux. Je pose une main sur mon front avant d'ouvrir les yeux et de le regarder. J'ai juste envie de me tirer d'ici, de me baffer pour arrêter là et ne pas lui foutre la trouille...mais noooon forcément Norah a décidé d'en faire qu'à sa tête et Norah va encore passer pour une psychopathe de premier choix.... Oh misère....

"Je... est-ce... que..."

Rhaaa mais tu vas parler oui maintenant que tu as mis le film en pause. PARLE OU TAIS TOI A JAMAIS NORAH... Je vais vraiment me taper hein... Je lâche un nouveau soupir et je finis par lâcher le morceau.

"Tu veux qu'on en parle de ce baiser ? Enfin, c'est pas forcément qu'il y a quelque chose à dire hein mais bon je suis une fille et je me pose des taaaaas de questions et mon dieu je suis sûre que là, tu me prends pour une folle oh pitié faut que j'arrête de parler maintenant...."

Mais tais toi ! tais toi tais toi tais toi ! Je peux disparaître là maintenant ou pas ? Pitié faites que je m'arrête de parler, faites moi taire.

made by black arrow

_________________
Rewrite The Stars
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Mar - 14:09
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 1127

Dossier Top Secret
√ Age: 35
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur

J’étais enfin installé selon ce que j’avais envie. Il était inconcevable pour moi de regarder une film sans être correctement installé. Et ça voulait dire trouver la bonne position pour rester au minimum deux heures sans bouger. J’étais chiant mais quand j’étais à fond dans un film même devoir changer de position me prenait la tête. Enfin là hihaa j’étais parfaitement installé. J’invitais à Norah à venir contre moi. L’avoir dans mes bras et contre moi ne me dérangeais pas, déjà je serais bien con si c’était le cas.

Je souris amusé à sa remarque, non là comme j’étais installé je ne craignais rien question cheveux. D’ailleurs c’était un truc chiant parfois leurs cheveux longs. Elle remet lecture pour le film et nous voila donc mis dans l’ambiance de ce film fantastique. Je trouve qu’il met un peu de temps à se lancer mais ce n’est pas un petit univers à mettre en place donc je pardonne cette longueur.

Je suis à fond concentré sur le film donc je ne remarque pas que Norah est en train de se poser des questions existentielles. Moi les questions que je me pose c’est plutôt : “ mais euh c’est génial leur truc pour rester jeune”. Bon ok question éthique ce n’est peut être pas l’idéal mais franchement vu le niveau de certains ça n’allait pas me déranger de la faire crever pour moi rester jeune. En fait en y réfléchissant c’était un peu comme ça que faisait les Wraiths. Sauf que eux ils avaient oublié un truc dans leur machin là c’était que c’était fait pour rester jeune et BEAU. Alors que eux bah question beauté c’était un peu le contraire.

Bref j’étais sûr que l’idée était à exploiter, donc vous voyez bien que j’étais loin de penser que Norah était en pleine réflexion sur le pourquoi du comment. En plus le lycan truc là..c’était pratique d’avoir des sens aussi bien développés quand on était un soldat. Pouvoir entendre plus tôt, voir plus loin, devenir un super soldat en quelque sorte. Bref voilà mes questions ultra intelligente que j’étais en train de me poser.

Donc alors que j’étais en train de me poser des question métaphysiques sur comment devenir un super soldat et en prime être beau et jeune pour l’éternité, Norah mit pause au film. Je tiquais un peu, pourquoi elle avait fait ça? Le film la soulait peut être remarque. Je la regardais s’installer sur le dos et du coup je me retrouvais avec très peu de place sur le canapé. J’étais pas épais mais là à moins d’être aussi fin qu’un tapis j’étais pas très confortable.

J'attendais qu'elle parle vu que bon ça semblait être important et puis elle avait mit le film en pause donc c'est que vraiment ça devait lui trotter dans la tête depuis un moment. Je ne m'attendais à rien de spécial mais alors quand enfin elle me dit ce qui la tracassait je restais sans rien dire pendant quelques secondes. Mon côté masculin ne comprenait pas du tout pourquoi elle se posait ses questions je l'avais embrassé parce que j'en avais eu envie. Il n'y avait pas d'arrières pensées dans ce geste.

" Je t'ai embrassé parce que j'en avais envie Norah, mais si tu as des questions vas y pose les, j'y répondrais si je peux."

Pourtant la soirée était bien partie mais là je sentais arriver le moment des questions que je détestais entendre ou y répondre. Je ne comprendrais jamais pourquoi un simple baiser pouvait leur faire poser des questions. J'aurais couché avec elle...là j'aurais compris. J'avais laissé ma main sur son ventre sans trop faire attention. J'étais vraiment installé mais si je bougeais je n'avais pas le choix que de passer sur elle et bon là question position équivoque c'était pas mal. Et puis j'étais pas sûr de rester sage si je faisais ça.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Mar - 15:35
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 141

Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Sexy And I Know It
Norah ft. Alek

Okay, alors là; clairement, je viens de lui tuer la soirée voir même le week-end... Pourquoi on aime ça nous les filles... Se poser des centaines de questions au lieu de se laisser porter par le courant. Je doute que les mecs aient ce petit défaut là. Bref, maintenant que j'ai parlé, c'est trop tard pour revenir en arrière et vu la tête d'Alek, je pense qu'il ne s'attendait pas à ce genre de questions existentielles. Après tout, ce n'est un baiser et ça se trouve ça ne voulait rien dire pour lui... Pas que ça veut forcément dire quelque chose pour moi non plus, enfin je veux dire, je ne suis pas du genre à embrasser quelqu'un comme ça juste pour le fun... Ça tourne en boucle dans ma tête et je crois, je suis sûre que toutes ces questions vont finir par me rendre folle...

J'essaye de ne pas détourner les yeux du militaire alors qu'il me fixe pour répondre à mes interrogations. Lorsqu'il me dit qu'il m'a embrassé parce qu'il en avait tout simplement envie, mon ventre se noue presque instantanément. Il me fait aussi savoir que si j'ai d'autres questions, je dois les lui poser et il y répondra... Oui j'en ai d'autres, mais c'est complètement stupide. Je me conduis comme une ado attardée et ça ne me ressemble pas... Ma main va se poser sur celle qu'il a laissée sur mon ventre et sans trop m'en rendre compte je la caresse doucement. Je me pince les lèvres avant de lui répondre...

"Je suis désolée... je ne voulais pas t'embêter, je ne sais pas ce qui m'a pris..."

Les yeux dans les yeux, je déglutis. Cette proximité me fait tout drôle et à chaque fois que son regard bleu perçant me fixe, j'ai l'impression de ne plus toucher terre. Sans le quitter des yeux, je rajoute, dans un murmure.

"Tu veux peut-être que je me pousse..."

Je marque une pause et je lui adresse un sourire timide avant de continuer.

"Tu as l'air tout serré... mais moi, je n'ai rien contre cette position..."

Et là, je ne sais pas ce qu'il me passe par la tête, je prend les devants. Sans prévenir, sans lancer de signaux ou autres trucs, je me redresse légèrement jusqu'à pouvoir atteindre ses lèvres. J'y dépose un baiser rapide, mais doux, avant de reprendre ma position. Je fixe Alek et je souris.

"Avant que tu ne poses la question, moi aussi j'en avais envie..."

Ma main ne quitte pas la sienne et continue de la caresser tout doucement. A cet instant précis, je crois que lui tout comme moi, avons oublié le film...

made by black arrow

_________________
Rewrite The Stars
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Mar - 16:52
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 1127

Dossier Top Secret
√ Age: 35
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Ok elle voulait pas m'embêter mais en tout cas elle n'avait toujours rien dis et j'aimais pas trop qu'on me dise avoir des questions et ne rien dire. Après je pouvais éventuellement comprendre que c'était le bordel dans sa tête mais il lui en fallait peu. Moi j'étais bien, posé dans ma tête, en train de mater un super film, bon super j'exagérais un peu. En tout cas il était divertissant, voilà c'était le mot exact. Donc là non seulement je n'avais plus mon film mais en plus j'avais une jolie brune avec des questions plein la tête qui ne m'en posait aucunes. Ah ben on allait avancer comme ça...Si j'étais bien installé? la bonne blague.

Là j'étais en train de ne plus trop la comprendre en fait. Encore un truc typiquement féminin de perdre un mec avec juste quelques phrases? Je ne sais pas mais en tout cas moi là je ne savais plus trop quoi dire ou faire. Je n'aimais pas du tout cette situation. Fallait vraiment qu'elle arrête de se poser des questions car du coup elle m'embrouillait moi aussi. Je n'eus pas trop le temps de répondre si j'étais bien installé ou pas car Norah encore sur un élan incompréhensible pour moi, se releva un peu et m'embrassa. Je lui souris amusé pas sa spontanéité.

Vu qu'elle avait parlé de me donner un peu de place sur le canapé, je décidais de bouger pour me retrouver au dessus d'elle. Je restais appuyé sur mes bras et je la regardais en souriant. Je sais qu'habituellement je n'aurais pas hésité autant à aller plus loin avec une femme mais là ce n'était pas une situation habituelle. Déjà je n'avais jamais invité une femme à partir en week end avec moi et puis...c'était tout en fait.

" Voila, là j'ai plus de place et toi bien installée? "

Je changeais un peu de position pour m'appuyer sur mes avants bras, mais ce que je n'avais pas prévu c'est que du coup ça allait me rapprocher du visage de Norah. Je lui souris mais pas un sourire tendre, plutôt un sourire gamin qui prépare une connerie. Je déposais un rapide baiser sur ses lèvres et bougeais une main pour venir la chatouiller , je ne sais pas si y était sensible ou pas. Si elle ne l'était pas et bien j'aurais appris un truc sur elle et si elle l'était , j'aurais trouvé un moyen de pression.

Je la vis se tortiller sur le canapé et je souris un peu carnassier d'avoir réussis mon coup. Ce n'était pas très flatteur bien sur car je passais peut être pour le méchant de service mais j'adorais m'amuser comme ça. Norah peut être moins, mais comme elle rigolait j'en déduisais que ça ne devait pas la déranger. Je ne fis pas durer la torture trop longtemps. Pendant notre petit jeu assez puéril je n'avais pas fait attention que son pull léger et le tshirt étaient remontés sur son ventre.

Quand je m'en rendis compte, j'arrêtais de suite mes chatouilles. Et là une idée moins enfantine me vint en tête. Je me baissais doucement et posais mes lèvres sur sa peau douce. Je ne m'y attardais pas c'était juste une envie comme ça. Je levais les yeux vers elle et remontais pour l'embrasser mais cette fois pas un baiser rapide, un vrai et long baiser, j'étais quasiment sur elle. Une de mes mains trainais cette fois sous son haut. J'espérais que je ne montrais pas pressant car ce n'était pas mon intention mais j'avais déconnecté mon neurone.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Mar - 19:26
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 141

Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Sexy And I Know It
Norah ft. Alek

Je zappe volontairement les questions. Ce n'est ni le moment ni l'endroit pour l'embêter avec toutes mes questions existentielles à la noix. Et puis j'ai l'impression que c'est le genre de moment qu'on ne doit pas interrompre, donc, je prend sur moi et je range toutes ces vilaines questions dans un coin de ma tête. D'ailleurs comme pour prouver que je n'ai pas l'intention de lui prendre la tête, je vais lui voler un baiser, baiser qu'il semble apprécier au passage puisqu'il me lance un sourire.

Finalement, Alek décide de bouger pour trouver une position dans laquelle il sera plus à l'aise et il vient se placer au dessus de moi, en appui sur ses bras. Je ris, amusée de le voir ainsi.

"Je suis sûre que c'est une de tes astuces pour montrer aux femmes que tu es un militaire costaud..."

Je souris et comme pour valider mes propos, je vais appuyer doucement sur ses biceps. Il me demande si pour moi la position est bonne, je répond par l'affirmative d'un signe de la tête. Apparemment, lui il n'est pas si bien que ça puisqu'il change de position pour finalement venir se poser sur ses avants bras. Son visage est juste à quelques petits centimètres du mien...

"Ah apparemment, ils ne sont pas aussi costauds que ça..."

Pas le temps de rajouter quoique ce soit d'autre puisque le sourire que je vois se dessiner sur le visage du militaire n'annonce rien qui vaille. Je le fixe, je suis prête à agir à la moindre de ses attaques mais dommage pour moi, je m'attend à tout sauf à une invasion de chatouilles. Je gesticule dans tout les sens (tout en faisant attention de ne pas taper là où il faut pas, encore), je ris aux éclats et je me tortille pour tenter d'échapper aux attaques de mon assaillant. Je crois même que j'en pleurs de rire... j'ai jamais su me contrôler lorsqu'on me chatouille.

Heureusement, Alek ne fait pas durer les assauts trop longtemps et il me faut quelques secondes pour retrouver un souffle normal et une respiration moins rapide. Je laisse même échapper un soupir de soulagement une fois la torture terminée. L'euphorie retombe et c'est une toute autre ambiance qui vient s'installer dans la pièce. Dans la bataille, mon sweat est remonté, découvrant une parcelle de mon ventre. Je m'apprête à le redescendre mais Alek me devance et délicatement, ses lèvres viennent déposer un baiser sur ma peau. Je frissonne, mon corps a la chair de poule.

Je baisse les yeux vers lui au moment où il lève les yeux vers moi. Alek remonte, je le laisse faire... Il finit par venir m'embrasser, mais ça n'a rien du petit baiser que je lui ai donné un peu plus tôt. J'accompagne son baiser, je lui rend et je laisse même échapper un petit gémissement lorsque je sens une de ses mains venir se glisser sous mon haut. Ma main droite, elle, va glisser sous son tee-shirt et se poser sur son dos. Seulement voilà, au bout de quelques minutes, je suis obligée de m'écarter légèrement. Je me pince les lèvres et je le fixe.

"Ça ne te dérange si on change de position... tu appuies sur ma pompe et le cathéter me fait mal..."

Le boulet, le retour. Je n'ai pas envie de couper l'ambiance, donc pour lui faire voir que je suis pleine de bonnes intentions, je bouge. A mon tour de changer de position et cette fois, c'est moi qui viens me placer sur lui. Je ramène mes cheveux en arrière et je me penche vers lui. Mon nez va se frotter doucement au sien avant que je reprenne là où on s'était arrêté...
made by black arrow

_________________
Rewrite The Stars
Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Mar - 14:38
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 1127

Dossier Top Secret
√ Age: 35
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Je la regarde étonné, montrer que je suis costaud? ah je n'y avais jamais pensé en fait. On pouvait croire que c'était ça mais en fait pas du tout. Etre en appui sur mes bras tendus permettait de garder une distance de sécurité entre les deux corps. Mais ma foi si les femmes pensaient que c'était pour paraitre costaud ça me dérangeait pas bien que je n'étais pas dans cette optique d'épater la galerie par ma puissance physique. Déjà parce que question musculature j'étais dans le genre "sec". Seulement voila cette position n'était pas idéale, j'appuyais sur mes poignets et avec ce canapé d'une qualité plus que passable je m'enfonçais et j'avais mal.

"Heyy je suis costaud mais ce canapé c'est un peu de la merde j'ai pas d'appuis."

Le pire c'est que ce n'était même pas une excuse bidon. Faudrait que je fasse remonter cette remarque à la cité. J'image déjà le mail: je vous écris pour vous dire qu'il faudrait change le canapé car on ne pas s'y allonger et rester en appuis sur ses mains sans se démonter les poignets. Je pense que j'allais prendre un refus net et catégorique...sauf si d'autres mecs avaient eu le même soucis.

Le truc cool par contre de la position c'est qu'elle donne un avantage sur la personne en dessous et je me régale de m'en servir pour une attaque chatouille surprise. Juste avant je l'avais vu se préparer au moindre de mes mouvements mais voila, elle n'était pas assez rapide ou alors pas assez habitué à mes conneries, car j'arrive à la surprendre. Par contre je ne réalise pas que je joue avec le feu et donc le risque de me prendre encore un coup où il faut pas. Elle se tortille comme elle peut pour m'échapper mais c'est peine perdue. La règle pour une bonne attaque chatouille c'est qu'elle ne dure pas trop longtemps pour ne pas énerver la personne qui la subit donc je m'arrête assez vite.

Je la laisse reprendre ses esprits en souriant. Ca faisait vraiment des années que je n'avais pas été aussi spontanée avec une femme, mais surtout aussi à l'aise. Je n'avais pas pu résister à venir embrasser une parcelle de peau qui s'était dévoilée. Quand je me rends compte qu'elle a la chair de poule, j'hésite un instant à continuer tout en remontant le haut mais je préfère me freiner. Je croise son regard et je viens plus prêt d'elle pour l'embrasser.

Le baiser n'a rien à voir avec ceux qu'on a déjà échangé, et je l'accentue un peu plus en sentant sa main se poser sur mon dos. Cette fois je ne vois pas ce qui pourrait nous empêcher d'aller plus loin et pourtant à la base ce n'était pas ce que je voulais. Notre baiser est long, et elle le coupe juste avant que je le fasse moi par manque d'oxygène. Ah merde sa pompe, je n'y pensais plus. En fait je ne savais pas du tout ce que c'était ni comment ça se présentait. Alors que j'allais répondre qu'il n'y avait pas de soucis et que je m'excusais, elle avait déjà bouger pour nous faire inverser les positions sur ce canapé.

"Désolé pour ta pompe."

Je répondis à son baiser avec un temps de retard car j'avais été surpris par son geste tendre juste avant. Punaise j'étais rouillé moi. Mes mains reprirent leur places sur ses hanches en passant sous son haut. Je levais un peu plus par curiosité pour voir la pompe. Curiosité et repérer le terrain pour ne pas faire d'erreurs. Je voulais lui faire plaisir, pas lui faire mal. Quoi que pour certain ça se confondait mais perso c'était pas ma came. Finalement ces vêtements me dérangais et je les soulevais un peu plus, je m'arrêtais un instant voir si elle était d'accord pour l'enlever complètement. Quand je fus sûr que c'était ok je me redressais pour être assis et je lui enlevais son pull et son t shirt avec son aide.

Une fois ces bouts de tissu virés de mon champ de vision, je vins délicatement passer ses cheveux dans son dos et ma main descendu lentement pour se loger au creux de ses reines et la rapprocher de moi pour l'embrasser tendrement. Dehors il me semblait que l'orage continuait de se déchainer mais je n'en étais pas sûr. J'avais sous les yeux une vision bien plus belle que de me préoccuper de la météo.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Mar - 15:59
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 141

Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Sexy And I Know It
Norah ft. Alek

Assise à califourchon sur Alek, je me redresse une fois le baiser échangé. Mes deux mains sont posée sur son torse alors que son regard est plongé dans le mien. Doucement, il vient soulever mon haut pour jeter un coup d'oeil à ma pompe. Son autre main est posée sur ma hanche et son contact me fait comme des électrochocs dans le corps. Je me pince les lèvres et une de mes mains va doucement glisser dans ses cheveux avant de s'attarder sur les contours de son visage... contours que je dessine lentement du bout du doigt. Il observe durant quelques secondes la pompe que j'ai au ventre et puis sans prévenir, s'affaire à me retirer mon sweat et mon débardeur. Comme pour me demander la permission, il lève les yeux vers moi. Je ne dis rien, je me contente juste de lui adresser un léger sourire.

C'est seulement à ce moment là qu'il se redresse pour terminer ce qu'il a commencé. Je fais de mon mieux pour l'aider et pendant qu'il me retire mes hauts, je fais de même avec le sien. Je glisse doucement mes mains sur sa peau jusqu'à ce que je réussisse à le lui retirer. En quelques minutes, il se retrouve torse nu et moi en soutien gorge. Dehors les éclairs éclairent la plage et le tonnerre gronde toujours mais ce n'est pas ma préoccupation première.

Une de ses mains vient ramener mes cheveux en arrière, je ferme les yeux pour profiter de cet instant encore un peu plus longtemps. Je baisse légérement la tête en arrière alors que sa main descent lentement le longe de ma colonne pour aller se poser délicatement au creux de mes reins. Un soupir s'échappe de ma bouche. Ma main droite va chercher sa main de libre et j'entremêle mes doigts aux siens. Je baisse les yeux vers lui et je me penche en avant pour aller de nouveau l'embrasser. Au passage, je lui mordille doucement la lèvre avant de diriger mes baisers vers son cou.

Peau contre peau, on pourrait même synchroniser nos battements cardiaques tellement nous sommes proches. Je reste collée tout contre lui, mon corps réagit au contact de sa peau contre la mienne. Je frissonne mais ce n'est pas de froid. Je reste quelques secondes sans rien dire, je me contente juste de le regarder. Je passe une main dans ses cheveux et je vais l'embrasser une nouvelle fois. Un baiser, pressant presque insistant...

made by black arrow

_________________
Rewrite The Stars
Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Mar - 19:00
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 1127

Dossier Top Secret
√ Age: 35
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Une fois que nous sommes débarrassés d'une partie de nos vêtements, je prends un moment pour calmer le jeu et la regarder. Elle est magnifique et mon regard dérive vers nos mains enlacées. A cet instant je ne sais plus trop où je suis ou ce que je fais. Ouais enfin si je sais ce que je veux faire mais un truc me retient. Ce n'est pas que je n'ai pas envie d'elle, c'est même tout le contraire. Je crève d'envie de voir le reste de son corps, de l'embrasser, la caresser. Mais voila un truc me bloque.

Je suis surpris par l'intensité de son baiser et j'y répond, ma main descendant sur ses fesses par dessus le short. Je la rapproche de moi. Je suis vraiment proche de céder et d'aller plus loin, son corps contre le mien ne m'aide pas à rester sage. Ni le baiser d'ailleurs , je comprends le message. Je coupe le baiser doucement et m'écarte un peu d'elle mais sans modifier la position. On est face à face et c'est pas super facile pour moi de faire ça.

"On va calmer le jeu."

Putain mais ce que je peux être con quand je m'y mets. Depuis quand j'ai des états d'âmes avec les femmes moi? La seule que je respecte c'est Isia mais jamais on avait été dans une telle situation et puis la différence majeure c'est que je ne désirais pas Blondie. Alors que je voulais Norah, mais voila je devais être lucide avec moi même, je ne la voulais pas seulement pour une nuit. Mais en même temps je me sentais incapable de me poser. Je regardais Norah droit dans les yeux, je pense qu'il était temps qu'elle sache réellement qui j'étais, je ne voulais pas qu'elle ai de faux espoirs, qu'elle sache quel connard j'étais.

" Tu te rappelles tout à l'heure tu m'as demandé ce que signifiait ce baiser? Je pense qu'il faut que tu saches des trucs sur moi et tu vas pas apprécier. Je marquais une pause, le temps de trouver les bons mots, même si je sais que je ne les trouverais surement pas. Par contre mes mains n'avaient pas bougé de son corps.

" Autant être honnête, je passe des filles en filles sans m'attacher à aucunes. Je suis ce que tu appelles un connard." Je braquais mon regard bleu azur dans ses yeux. " Je ne veux pas être un connard avec toi...si on va plus loin, je peux pas te certifier que je n'irais pas en voir une autre, mais en même temps je n'en ai pas envie d'être comme ça avec toi.

Je me dépitais intérieurement car si elle avait compris ce que je venais de lui dire alors elle était forte. J'avais tout dis et son contraire. Vraiment je n'aimais pas. J'avais tout arrêter pour éviter de lui faire mal si jamais elle avait pensé à plus. Là si j'avais pu méchapper dehors pour prendre l'air je l'aurais fais, mais je pense que serait très malvenu de me barrer comme ça dans n moment pareil.

Je détestais être vulnérable, j'avais mis des mois à me blinder dans une armure que rien ni personne n'avait pu fissurer. Normalement c'était les femmes qui étaient comme ça mais moi c'était une femme qui m'avait rendu comme ça donc je ne voulais plus m'attacher. J'avais réellement véçu l'expression " avoir le cœur brisé" et hors de question d'éventuellement revivre ça un jour.

J'aurais peut être pu attendre de lui dire tout ça plus tôt mais jamais je n'avais pensé que le week end puisse autant déraper. Je jurais sur la tête de Kalash que je n'étais pas venu ici en ayant des arrières pensées. Donc là je n'avais pas d'autres choix que de jouer l'honnêteté. Je ne la connaissais pas assez pour savoir comment elle pouvait réagir.

Cette fois j'entendis à nouveau clairement l'orage, chaque éclair se voyait dans le bungalow et le bruit qui s'en suivait était très fort. Bizarre on aurait dit que la pluie avait diminué par contre. Voila c'était le point météo par Alek Hamilton. En attendant moi j'étais là hyper mal à l'aise à attendre une réaction de Norah. Si là l'honnêteté ne payait pas ben je le saurais et je ne me ferais plus chier.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Mar - 22:49
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 141

Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Sexy And I Know It
Norah ft. Alek

Echanges de baisers, de caresses... sa peau collée contre la mienne ne fait que renforcer mon envie. En temps normal, je ne suis pas du genre à faire ça les premiers soirs... Surtout que là, à la base ce n'est même pas un rendez-vous galant alors en y réfléchissant, je me demande vraiment ce qu'il me passe par la tête. C'est bête, mais je me suis sentie immédiatement à l'aise avec lui... même lorsqu'on s'est rencontré la première fois, à la salle de sport... En général j'évite les hommes au travail, j'ai déjà eu des mauvaises expériences en sortant avec un collègue... mais là, je sais pas pourquoi... il dégage quelque chose de tellement calme et apaisant que je me suis de suite sentie bien avec lui à côté... Je ne suis pas spécialement fan des militaires non plus, mais lui, il est différent...

Alors qu'on s'embrasse, je sens que Alek s'éloigne un peu de moi. Je ne dis rien, je me contente de le fixer avec un petit sourire. Seulement voilà, les quelques mots qu'il prononce me font l'effet d'une douche froide. Je ne comprend pas ce qu'il se passe et comme d'habitude, mon cerveau se met à carburer à 10 000 à l'heure. J'ai envie de me pousser, de m'asseoir sur le canapé, mais au lieu de ça, je reste au dessus de lui, assise et sans trop savoir ce que je peux faire... Je déglutis et je reste là, sans rien dire à attendre que ça passe.

Heureusement, alors que c'est à deux doigts de devenir gênant comme situation, Alek prend une nouvelle fois la parole. En entendant les premiers mots qu'il a à me dire, j'en suis à me dire que le silence aurait sûrement été mieux... Finalement, je sais pourquoi je ne fais jamais ça le premier soir... ça évite les chutes douloureuses... Et là, sans que je m'y attende vraiment, Alek se met à tout déballer mais alors tout. Je reste face à lui, ses yeux sont plantés dans les miens et plus il parle, plus je sens que je suis en train de me décomposer. Bien entendu, à l'extérieur, ça ne se voit pas, je reste impassible mais à l'intérieur c'est tout autre chose et c'est même un sacré bordel.

Alors que je suis à deux doigts de vouloir disparaître, voir même de fuir, les derniers mots du militaire me laissent sans voix. Je ne dis rien, je reste silencieuse et je quitte ma position. Toujours sans un mot, je me lève et j'attrape mon débardeur pour l'enfiler... Je reste debout quelques secondes, puis je finis par bouger légèrement le pc et m'asseoir sur la table basse, face à Alek. Je lui prend une main pour qu'il comprenne que je veux qu'il s’assoit lui aussi, en face de moi.

Dehors, l'orage gronde toujours et la pièce est inondée de flashs lumineux suivis quelques secondes après de coups de tonnerre. C'est seulement et uniquement quand il est assis que je prend à mon tour la parole.

"Tu permets ?..."

Et sans rien ajouter d'autre, mes mains vont prendre les siennes pour les serrer, doucement. Je lâche une main pour aller remettre une mèche de cheveux en place avant de reprendre sa main.

"Laisse moi t'exprimer ma façon de voir les choses Alek Hamilton..."

Je prend une profonde inspiration, non je ne suis pas du tout stressée mais je suis sûre que ce que je vais lui dire dans quelques secondes, c'est quelque chose qu'il n'a pas vu venir. Je laisse échapper un soupire et j'affiche un sourire avant de commencer à dire ce que j'ai à dire.

"Je ne suis pas du genre à avoir la capacité d'analyser les gens et encore moins à leur mettre des étiquettes..."

Je serre un peu plus ses mains, je ne le quitte pas des yeux...

"Mais si il y a bien une chose que je suis capable de reconnaître, c'est un connard comme tu aimes apparemment te nommer... et crois moi, tu es tout sauf un connard Alek..."

Cette fois je me lève et sans lui lâcher les mains, je retourne m'installer près de lui.

"Je suis du genre à faire confiance à mon instinct et il me dit que tu es quelqu'un de bien... je m'en fous de ce que dise les autres, je ne crois que ce que je vois et de ce que j'ai vu tu es quelqu'un de bien... Tu sais, la première fois qu'on s'est rencontré... dans la salle de sport... c'est stupide, mais je me suis sentie bien dés le moment où tu m'as rejoins... tu as cette capacité à m'apaiser Alek et je ne sais pas pas pourquoi mais quand tu n'es pas là, j'ai l'impression que tout va mal..."

Je lâche ses mains et je frotte les miennes sur mes cuisses. Je n'ai pas finis de parler mais il me faut quelques secondes pour me recentrer. Niveau déballage de sentiments, je dois dire que la soirée bat tout les records.

"C'est peut-être débile mais j'ai la conviction que tu n'es pas ce que dis être... je sens qu'avec tout ça tu essaye de cacher ou fuir quelque chose... Je ne suis pas psy mais je ne suis d'accord avec ce que je te dis..."

Je porte une main à son visage et je lui prend doucement le menton pour l'obliger à me regarder. Sans rien dire, je vais poser mon front sur le sien avant de continuer.

"J'ai envie de te faire confiance... et même si tu es un connard, tout le monde a le droit à une seconde chance..."
made by black arrow

_________________
Rewrite The Stars
Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Mar - 14:25
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 1127

Dossier Top Secret
√ Age: 35
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
J'étais vraiment le dernier des cons pour avoir ruiné une soirée pareille alors qu'elle partait si bien. Pourquoi ma conscience c'était manifestée maintenant alors qu'elle avait été endormi pendant toutes ces années? Elle avait vraiment trouvé le pire moment pour se manifester celle là... Bref à part attendre la réaction de Norah, je ne pouvais rien faire de plus. D'ailleurs la réaction mis un moment à arriver ou peut être pas mais en tout cas pour moi j'avais eu l'impression que ça avait duré une éternité. Je la vis se lever et remettre son haut, mauvais signes, à mon avis là elle allait aller dans sa chambre et c'est tout.

Elle vint s'assoier sur la table en face de moi. D'extérieur on dirait qu'elle était d'un calme olympien. Je l'avais rarement vu aussi sérieuse. Donc j'allais en prendre une de compétition. Mais bon au pire j'aurais pas été un enculé avec elle donc j'aurais ma conscience pour moi. D'ailleurs ...foutue conscience, j'avais presque oublié d'en avoir une. Je m'asseyais à mon tour pour être en face d'elle et je la laissais prendre mes mains. Tiens encore une réaction de sa part que j'avais du mal à comprendre. Si je devais envoyer bouler quelqu'un je ne l'aurais pas fait comme ça. Mon nom en entier...en général c'était signe d'une engueulade à venir.

Je n'étais pas vraiment d'accord avec ce qu'elle disait sur la partie connard. Elle me connaissait à peine et avec elle j'avais été gentil, normal, mais oui j'étais un connard. Suffisait qu'elle demande à la gente féminine de la cité pour savoir mais bon je n'allais pas lui donner l'idée de faire ça. Je m'étais déjà sabordé une fois j'allais pas continuer à creuser ma tombe. Donc je ne montrais rien en extérieur et je la laissais continuer de parler.

Je ne pensais pas du tout que je pouvais faire cet effet sur les femmes. En confiance? c'était pas une mauvaise chose non? Après tout je m'étais engagé dans l'armée pour avoir la possibilité de défendre les miens donc c'était cool si les gens ressentaient que j'en étais capable. Par contre je fus étonné de la suite...ça allait mal quand j'était pas là? Je ne savais pas quoi répondre. D'ailleurs je ne sais pas s'il y avait quelque chose à répondre à ça. J'étais vraiment rouillé, j'avais oublié comment on devait se comporter dans une relation humaine normale. Je ne m'étais jamais rendu compte à quel point j'avais été affecté par mon passé. Les relations dans l'armée étaient faciles, frères ou soeurs d'armes, on se soutenaient , on se sauvaient parfois mais c'était simple.

" On a tous un passé plus ou moins encombrant qui fait qui nous sommes maintenant. Je te remercie pour ce que tu penses de moi, c'est flatteur et je suis content de savoir que tu te sens bien avec moi."

Encore une fois trouver mes mots n'était pas chose aisée pour moi. En fait j'étais très très content de savoir que j'étais devenu important pour elle. Mais encore une fois vraiment réaliser les conséquences j'avais du mal. Nos fronts l'un contre l'autre je fermais les yeux un instant pour assimiler tout ce que je venais de dire et ce qu'elle m'avait dit en retour. Je pris ses mains pour entrelacer nos doigts et l'attirer contre moi pour l'embrasser tendrement.

" Je vais essayer de ne pas être un connard avec toi, promis."

Là encore je pense que je ne mesurais pas vraiment le poids de mes mots. Sans m'en rendre compte je venais de lui dire que je voulais faire un effort pour elle, tenter de construire quelque chose. Dire que je détestais être comme ça n'était pas assez fort pour dire ce que je ressentais. J'étais un militaire, un tueur redoutable, je ne devais jamais montrer que j'avais des faiblesses, du moins c'était comme ça que j'étais arrivé à être aussi efficace dans mes missions.

Un éclair zébra le ciel, il éclaira le bungalow comme s on était en plein jour, il fut immédiatement suivi d'un coup de tonnerre très violent. L'électricité sauta, nous plongeant dans le noir. Je réagis presque instantanément et je la repoussais un peu pour me lever et aller faire le tour du bungalow pour voir où la foudre était tombée. Rien autour de là où on était mais je voyais de l'agitation dans le village au loin. Je rentrais à nouveau.

"La foudre est tombée dans le village, j'ai vu de la fumée. On est pas prêts d'avoir de l'électricité. "

J'avais hésité à aller là bas pour aider si besoin mais je ne voulais pas laisser Norah seule. Au village ils étaient assez pour éteindre un incendie et je n'étais pas un pompier. Décidément ce séjour ne se passait vraiment pas comme j'aurais pu l'espérer.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Mar - 14:35
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 141

Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Sexy And I Know It
Norah ft. Alek

Oui, je sais, soutenir quelque chose quand on ne connaît pas vraiment la personne, c'est prendre des risques en quelque sorte... Seulement voilà, je suis comme ça. Franche et entière, je dis toujours ce que je pense et puis j'ai plutôt tendance à suivre mon instinct... Je n'ai pas peur de dire ce que je pense... et là, je ne me retiens pas pour dire à Alek que je ne suis pas d'accord avec lui. Ses mains toujours dans les miennes je ne le quitte pas des yeux alors que nos fronts sont posés l'un contre l'autre. Je n'ai pas besoin d'être psy ou quelque chose comme ça pour comprendre qu'Alek a certainement dû vivre quelque chose dans sa vie... et que ça a servi de déclencheur à son comportement avec les femmes. Je sais que je ne suis parfaite et je n'ai pas la prétention de dire le contraire mais je sais que mon instinct ne m'a jamais trompé jusqu'à présent et même si je ne suis pas douée pour les relations amoureuses, j'ai envie de croire que quelque chose de positif ressortira de tout ça.

Je l'observe alors qu'il ferme les yeux, certainement perdu dans ses pensées. Je ne dis rien, je me contente seulement de profiter de ce moment et de ce calme apaisant. C'est étrange comment certaines personnes ont la faculté de nous rendre bien, apaisé etc... Alek en fait partie et je suis reconnaissante qu'il ait croisé ma route. Je crois au destin et à tout ce genre de choses, j'ai grandi dans une famille croyante et je suis convaincue que le destin a fait en sorte de nous mettre sur le même chemin. Ses doigts vont s'entrelacer aux miens, je laisse échapper un soupir, soulagée en quelque sorte par ce geste de la part du militaire. Il m'attire contre lui, je pousse un petit cri, surprise, et je me laisse aller alors qu'il m'embrasse tendrement. Le baiser est court mais intense. Je ne bouge pas, je reste collée contre lui et je ne peux retenir un sourire alors qu'il me dit qu'avec moi, il va essayer de ne pas se comporter en connard.

Je ne dis rien, je préfère juste déposer un nouveau baiser sur ses lèvres. Une façon de le remercier pour cette promesse. Alors que nous restons silencieux, que nous nous contentons de rester l'un contre l'autre, un éclair zèbre le ciel et je sursaute sur place lorsque la foudre retentit. Etant donné le bruit et le sol qui tremble, je suis sûre qu'elle n'est pas tombée loin et ça ne me rassure pas... Pour rajouter un peu de piment, l'électricité saute dans le bungalow et en quelques secondes, on se retrouve dans le noir total. Alek me pousse doucement et je le sens se lever du canapé. Je le suis des yeux alors qu'il quitte le bungalow, un peu inquiète. Heureusement, il ne met pas longtemps avant de rentrer et il me fait part des dégâts. Je grimace lorsqu'il me dit que la foudre est tombée sur le village. Je lui demande avec un peu d'inquiétude dans la voix.

"Tu penses qu'ils ont besoin d'aide ?"

Même si il me dit que oui, je ne sais pas trop ce qu'on va pouvoir faire puisque à mon avis, ils sont bien organisés et se mettre dans leurs pattes risquent de plus les déranger que les aider. Je hausse les épaules concernant sa réflexion sur l'électricité.

"On va bien trouvé quelque chose à faire pour s'occuper..."

Dehors un nouvel éclair, je sursaute et je me mordille la lèvre. Les orages ça n'a jamais vraiment été mon truc surtout quand ils sont au dessus et puissants. Et à l'évidence, ce soir, il est à la fois au dessus de nos têtes et puissant...

"Puis être dans le noir ça donne un petit côté apaisant..."

Je souris, bien qu'il ne le voit pas, et je me lève à mon tour pour tenter de le rejoindre.

"Je te remercie de ne pas avoir choisi un film d'horreur..."

A tâtons, j'avance dans le bungalow essayant tant bien que mal de me repérer et de me souvenir où se trouvent les meubles. Les mains devant, en guise de radar, j'avance doucement jusqu'à ce qu'elle touche quelque chose. Je déglutis quand je me rend compte que ce qu'elles viennent de toucher, c'est le torse d'Alek.

"Woops désolée..."

Je laisse échapper un petit rire nerveux...
made by black arrow

_________________
Rewrite The Stars
Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Mar - 19:27
avatar
√ Arrivée le : 21/08/2016
√ Messages : 1127

Dossier Top Secret
√ Age: 35
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
La question de Norah n'était pas bête car de ce que j'avais pû voir la foudre ne les avait pas loupé. Mais je vois pas comment on aurait pu aider. Je ne savais pas éteindre un feu et j'étais encore moins électricien. Seulement je n'aimais pas rester sans rien faire alors que je savais qu'il y avait une situation pas géniale pas loin de moi.

" A moins que tu aies dans notions en pompier, je pense pas qu'on puisse les aider pour le moment."

Je m'en voudrais sûrement si j'apprenais que de l'aide aurait été la bienvenue mais il n'était pas question que je laisse Norah seule. Je savais qu'elle n'avait pas besoin de moi pour survivre à un orage en étant à l'abris mais c'était de la politesse. L'orage lui semblait bien se plaire au dessus de nos têtes, je dois dire que ça faisait des années que j'en avais pas vu un d'aussi puissant. Dehors les couleurs étaient magnifiques. Si j'avais eu quelques notions en photos j'aurais pu bien m'amuser. Je me demandais s'il y avait des bougies ...surement si c'était LE lieu des Atlantes pour passer un moment à deux, il devait bien y avoir ça quelque part. Fallait juste trouver ce quelques part.

Si j'étais des bougies où j'irais me ranger? Pendant que moi j'étais concentré pour réfléchir à nous éclairer, Norah tentait de trouver son chemin dans le noir. Je rigolais à la remarque sur le film d'horreur. " Au contraire du coup on aurait pû être dans l'ambiance parfaite"

Un bon excorciste avec un orage dehors et l'électricité coupée, si ça c'était pas le combo PARFAIT pour ce mater un film d'horreur je ne savais pas ce qu'il fallait de plus. Mais bon je n'avais pas choisis ça et puis en plus j'avais même pas pu voir le film en entier car madame avait eu une envie subite de questions existentielles dont j'attendais toujours d'en savoir le contenu.

J'avais un peu bougé pour chercher ces fichues bougies sans me cogner. Déformation professionnelle j'assimilais très vite les dispositions des meubles dans les pièces. Ca aurait été très con de me cogner dans le coin d'un canapé alors que j'attaquais une sentinelle par derrière dans le noir. C'est en me redressant après avoir fouillé dans un meuble que je sentis deux mains sur mon torse.

" Ouais ouais...tu as fais exprès avoue "

J'avais dis ça sur le ton de l'amusement, et puis c'était pas la première fois qu'elle touchait mon corps donc j'allais pas en être gênée. Mais ça n'allait pas m'aider à trouver ce que je voulais. Je pris ses mains dans les miennes et lui volais un baiser.

" Si tu m'aidais à trouver des bougies, tu verrais mieux ce que tu veux toucher..."

Ok le noir avait un côté romantique et blabla mais avoir un peu de lumière me permettrait de garder un oeil sur ce qu'il se passe dehors...et puis j'allais pas me faire emmerder par un orage si je voulais voir le corps de Norah. Donc nous voila tous les deux partis à la recherche de bougies pendant que l'autre là haut dans le ciel nous fit encore de belles images et de beaux bruits. Nada dans la cuisine, par contre je me pris une bière et en tendais une à Norah. Jamais partir à la chasse sans munitions.

Donc après qu'on ai passé la cuisine au peigne fin, on alla ver le salon et là comme deux couillons les bougies étaient là sous la table basse. J'avais toujours un briquet sur moi même si je ne fumais pas donc j'allais le chercher et revins pour allumer les bougies. Là on pouvait pas faire plus ambiance tamisée que ça...

"Jamais je n'aurais pu penser qu'un simple séjour à la mer pourrait dériver comme ça. "

Je me laissais tomber sur le canapé l’entraînant avec moi et contre moi. Si je l’apaisais il en était de même pour moi. L'avoir dans mes bras me calmait. J'aurais pu rester là pendant un bon moment à juste regarder les éclairs et sentir sa peau douche et chaude contre la mienne. Encore une fois je mettais mon neurone en pause, pas la peine de réfléchir au pourquoi du comment.

_________________
I will never forget, I will never regret

« Double compte : Kara Aiolos •• »

Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Mar - 22:27
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 141

Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Sexy And I Know It
Norah ft. Alek

Heureusement qu'il fait noir et qu'il ne me voit pas rougir lorsque mes mains se posent sur son torse. Oui je l'ai déjà touché, mais dans le noir, je trouve que tout est différent, tout est décuplé. Comme seule réponse à sa petite réflexion sur le pourquoi du comment de mes mains sur lui, je me contente seulement de rire. Faire exprés non peut-être pas, mais je dois bien avouer que ça ne me déplaît pas comme situation... et le fait qu'on soit dans le noir ne fait qu'accroître les sensations. Ma tête bouillonne j'ai l'impression qu'elle va exploser et puis tout ces coups de tonnerre n'aide pas. Je ne bouge plus, je reste sur place et je ne me rend pas compte de suite que mes mains sont toujours posées sur le torse d'Alek. Seulement, lorsque je m'en aperçois, je n'ai pas le temps de les retirer puisque le militaire les prend dans les siennes et m'attire à lui pour pouvoir me voler un baiser.

En entendant sa proposition, je lui répond, un peu prise au dépourvu et surtout complètement ailleurs.

"Euh ouais... ça promet."

Je souris... La chasse au trésor, en temps normal je suis bonne, mais là dans le noir, je ne promet pas de résultat. J'ai bien était dans des tombeaux, dans le noir, mais j'avais dés le départ une petite source de lumière. Là j'ai même pas l'écran d'une tablette pour m'éclairer... Pitié, faites que je ne m'éclate pas les orteils dans les pieds de meubles...

On se retrouve dans la cuisine et je sais pas trop comment j'ai fais pour y arriver sans encombres. Heureusement, pas de coups que ce soit contre lui ou contre moi. Par contre, à chaque fois que la foudre tombe, je ne peux pas m'empêcher de sursauter. Purée, je devrais pourtant être habituée à tout ça... faut croire qu'être dans le noir de longues minutes et voir comme en plein jour l'espace de quelques secondes ça ne me rassure pas. Pas de bougies dans la cuisine, par contre Alek ne perd pas le nord et me tend une bière. Je la prend tout en essayant de ne pas verser la moitié de son contenu au sol. Retour à la case départ, dans le petit salon, et au grand miracle, le militaire finit par mettre la main sur les bougies tant espérées. Il les allume et le temps qu'il le fasse, je reste sans bouger pour éviter de me vautrer, puisque je ne sais déjà plus où sont les meubles.

Les flammes jaillissent enfin des quelques bougies trouvées et je dois dire que c'est un vrai plaisir... et puis ça donne un petit côté romantique à l'endroit... Alek prend ma main et me traîne avec lui sur le canapé. Une fois installés, je répond amusée.

"Il faudra revenir, on aura peut-être d'autres surprises...."

Blottie contre lui, je ferme les yeux. Sa respiration est calme et m'apaise.... Je ne sais pas combien de temps on va rester là mais je sais que lorsqu'on va aller se coucher, l'orage sera déjà bien loin et le matin proche. On va finir par aller dans la chambre, celle que j'occupe, et on va s'endormir, moi contre lui et lui m'enlaçant.

Je ne sais pas non plus à quelle heure on va se réveiller. On va passer le reste de la journée à profiter, à échanger des petits coups d'oeil en coin. Lui va surfer, moi bronzer et j'irai même mettre les pieds dans l'eau... Puis viendra le soir et il faudra reprendre la navette et faire comme si... reprendre notre petite vie routinière sur la cité.

La seule chose que j'espère, c'est qu'on aura d'autres moments comme ce week-end, rien que pour nous...
made by black arrow



FIN

_________________
Rewrite The Stars
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Continent de Lantia :: Plage-