Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Les enfants du Diable se font une soirée [ Isia - Explicit Content]

 :: Cité d'Atlantis :: Niveau 4 - Quartiers du Personnel Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 17 Jan - 18:48
Invité
Invité
avatar
C'est pas que mais ça faisait maintenant un long moment que je n'avais pas passé un moment sympa avec Isia. En général on ne faisait que se croiser pour Kalash ou dans les couloirs. Elle était très occupée et moi la tête ailleurs complètement. Depuis Noel j'avais compris pour qui elle "craquait' mais j'avais décidé de ne même pas la charrier à ce sujet. Et puis entre temps j'étais rentré sur Terre, un séjour salvateur pour moi. Qui m'avait rappelé pourquoi je m'étais engagé dans l'armée pour éviter que mes amis soient attaqués par des inférieurs. Et là question inférieur je m'étais planté avec les Wraiths.

Enfin voila tout ça pour dire qu'une soirée entres potes devenait obligatoire. Alors autant prévenir que les mineurs n'écoutent pas nos dialogue car quand on le décidait on pouvait devenir les pires enfoirés sans coeur. En fait on dévoilait juste nos vraie natures, allez savoir.. même moi je n'étais pas capable de dire si j'étais quelqu'un de bien ou un psychopathe. Mais j'avais de l'empathie ce dont ma chère Blondie était totalement dépourvue. A deux on était de beaux exemples de ce que la race humaine pouvait produire de pire. Je pense que sur la cité on gagnait la palme des sans coeurs.

Je lui avais envoyé un mail pour l'inviter à une soirée dans mes quartiers. C'était bien la seule femme que je pouvais inviter dans mes quartiers sans qu'elle s'imagine finir à l'horizontale ou à la verticale selon mon inspiration du moment. En rangeant mes quartiers j'avais retrouvé l'autre carton de bière qu'elle m'avait offert après Magna. Bon au pire on serait malades, au mieux cette bière serait de la tuerie. J'avais branché ma console au cas où mais pas sûre qu'elle veuille jouer à GTA. Dans le mail je lui avais demandé d'apporter des minutions pour la soirée, pas la peine de lui spécifier que je parlais d'alcool c'était une évidence.

Ah par contre fallait que je pense à prendre de quoi éponger les grammes d'alcool, donc j'étais parti en quête de bouffe. Plus précisément de mal bouffe. Bah ouais vous avez déjà mangé de la salade en buvant des bières vous? A par ces fous de vegans... Donc j'arrivais à me procurer des chips, du guacamole, des trucs au fromage, tout pour la ligne. Je doutais fortement qu'elle me fasse un caca nerveux car elle allait bouffer des trucs gras pendant une soirée et au pire si elle le faisait, je mangerais tout et elle irait bouger ses belles fesses pour se chercher des salades. Hors de question que de la bouffe saine passe la porte de mes quartiers.

Donc là je regardais si j'avais tout et normalement ça devrait être bon...de quoi se faire un bonne soirée entres couilles. Ouais bon elle avait pas mais c'était tout comme parfois. J'avais encore de la marge sur l'horaire donné donc je décidais d'aller faire courir Kalash et moi aussi par la même occasion. Rien de trop intense, trente minutes pas plus. Je rentrais à mes quartiers, je pris une longue douche musique à fond. Mes voisins devaient m'adore mais soyons clair j'en avais rien à foutre. Ca ne durait pas non plus trois plombes. Je sortis de la douche, enfilait un jogging réglementaire. Ah ouais je n'allais pas faire des efforts vestimentaires pour elle. Se serait lui donner trop d'honneur et elle trouverait le moyen de s'en vanter et de me l'envoyer dans les dents.

J'hésitais à faire un effort de présentation pour la bouffe ou tout laisser dans les paquets...Je trouvais plus sympa de se faire passer les paquets c'était plus convivial. Je regardais ce que j'avais comme jeu à part GTA...FIFA, Call of, Battlefield ouais bon à mon avis ça n'allait pas lui plaire. Je checkais ma musique ouais là c'était un peu plus varié. Un fond sonore ça irait. Le seul truc qui manquait c'était à fumer mais dans l'enceinte d'une base je n'allais pas jouer au con en ayant ce genres de choses. Je n'étais plus en Californie là...et si je faisais un pas de travers l'autre crâne chauve se ferait un plaisir de me renvoyer sur Terre.

Normalement là j'étais bon et d'ailleurs comme j'étais en avance, je me lançais un call of en m'ouvrant une bière affalé dans mon fauteuil. Manquait plus que la main dans le jogging et je serais un cliché à moi tout seul.

Revenir en haut Aller en bas
Ven 19 Jan - 19:31
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 928

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur



Les enfants du Diable se font une soirée


Chronologie : 18 janvier 2018

Je fus surprise de recevoir un mail de Panda, il m'invitait à une soirée entre bon copain pour ne pas dire entre deux supers connards en puissances à refaire le monde sur notre trône de canapé a bouffé sainement et parler avec pudeur ! Ouai, ce soir les oreilles vont siffler voir même, il aura quelques tympans percés.

Un large sourire se fit sur mon visage, le temps était passé que trop vite, même pour anniversaire je n'avais rien fais et mise à part le croiser ici et là, cela faisait longtemps qu'on ne s'était pas retrouvés. Et cela, je dois l'avouer que ça me manqua. Même pour Noël, cela fut rapide, faut dire que j'avais beaucoup de personnes à voir et une en particulier et lui, il avait sa « madame Hamilton ». Faudrait que je le questionne d'ailleurs. Si c'est une pauvre victime ou bien une amie. Elle m'avait l'air en bonne santé sans marque de pleurs intense… Et quelques fois, j'avais dû la croiser de loin et elle me semblait bien portante, donc bon, peut-être pas une des pauvres nanas qui avaient espérés plus qu'un bon moment ? Je ne sais pas pourquoi, les filles s'attachent aussi facilement.

Enfin qu'importe, le grand jour était là et j'étais heureuse de ne pas avoir croisée Nelly ! Elle est gentille, mais usante usante et tellement usante ! Surtout qu'en me voyant chercher des munitions chez le vendeur Athosiens, elle m'aurait questionné, si je ne passais pas une soirée strip poker avec « Maman ». Pfft rien que d'y penser ça me fou en rogne.

En tout cas, j'avais pris ce qu'il fallait, deux packs de bière Athosienne, avec différents parfums venus tout droit de la grande galaxie, deux bouteilles de vin français (obligée) un Bordeaux et un vin alsacien sucrée. Bref, que des bonnes choses j'espère qu'il avait pris de la nourriture, car sinon, on ne va pas être bien. Au cas, où je chopais deux paquets de bonbons.

Je fis un tour dans mes quartiers, histoire de me doucher, car sentir l'odeur si agréable du bloc opératoire c'est un coup à ce qu'il me fasse une attaque le Panda. Je marchais vers ma table basse, prenant un jeu, que j'avais piqué à un infirmier, enfin il me l'avait prêté en me dévorant du regard. J'aime bien jouer à la console en duo, des trucs qui demande de la compétition ou de tirer sur les autres, car ça me défoule. Après, je ne suis pas une fan au point d'en avoir une non. Mais, bon… Mario kart, un jeu de voiture amusant, de quoi bourriner un peu. Après, Panda en avait surement d‘autre. Celui-ci, fut par curiosité puisqu'il avait des concours de mario dans le service.

Bien chargée j'étais en tenue civile : chemiser blanc écrus fin avec un débardeur en dessous, jean slim beige et des bottines noires. Je frappai à la porte avant de passer la main sur les cristaux de sa chambre. Étant autorisé, tout comme dans les miens, je pouvais évoluer librement dans son antre.

« Coucou Panda ! » Je tournai la tête vers le canapé, ou j'avais une forme approximative d'un cachalot sur son canapée avec le cadavre d'une bière sur la table basse, remplie de victuaille, devant un jeu vidéo. Il était en jogging et franchement, il perd tout son sex apeal ! Remarque pour ce que je vais en faire de son attirance et de son sexe ! Je déposai les packs de bières le sac contenant le vin et le jeu.

« Enfin, Panda le cachalot … » Fis je taquine avec un rictus, pour lui claquer la bise sur une joue en me penchant vers lui. Pas besoin qu'il bouge, je ne lui demande pas de le faire. Alala. De toute façon, quoiqu’il mette j’aurais surement trouvé quelque chose pour l’emmerder. Après, je me fou de comment il s’habille pour une soirée entre nous. Il aurait été en callebut que cela ne m’aurait rien fait de plus. C’est quand même particulier notre amitié mine de rien. Mais j’aime bien ça. Je peux me lâcher avec lui et surtout ne pas sentir constamment un regard empreint de désirs et avec cette envie de me foutre dans le lit juste derrière. C’est sympa de fricoter, mais parfois ça me gonflait de ne voir que ça. Étant fille unique, je crois que la relation qu’on a ensemble, ressemble plus à des frères et sœurs qu’a de simples potes. Enfin du moins, c’est l’impression que ça me donnait au vu de notre totalement manque de pudeur ou de désirs de se sauter dessus.

« Bon j'ai emmené ça, je ne sais pas si c'est ton genre de truc, mais tout le service en ait dingue… ça et des seins de Miranda, qu'elle laisse toucher pour la charité » Ouai je commençai fort. Bon aussi je ne pouvais plus me la voire ! Elle est pénible… heureusement qu’elle est compétente, car niveau humanité c’est vraiment le cliché pathétique d’une nana pétasse et jalouse ! J'avais sortie, le jeu du sac pour lui montrer.
« Tu vas bien ? » Une truffe me toucha la cuisse, ce bon super chien fidèle au rendez-vous, je me baissai pour lui faire un bisou sur la tête et le caresser.



© TITANIA


_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Jan - 13:53
Invité
Invité
avatar
J’étais absorbé par mon jeu vidéo, un bon petit call of, de quoi pas avoir besoin de réfléchir. Parfait. En plus j’avais déjà terminé le jeu plusieurs fois donc là c’était plus de l'abattage d’élevage que vraiment découvrir un jeu et galérer pour passer les missions. Je n’avais pas encore attaqué Battlefront 2 mais c’était le prochain sur ma liste. La première bière tomba rapidement sur le champ de bataille. C’était pas très cool de boire seul alors qu’on attendait quelqu’un mais elle mettait trop de temps à arriver et je n’étais pas d’un naturel patient.

Nous avions tous les deux libres accès aux quartiers de l’autre, nous avions quand même une règle à respecter celle de taper à la porte avant. Ouais j’avais pas envie d’entrer pour lui dire bonjour et de la voir se taper une de mes supérieures hiérarchiques et je pense qu’elle n’avait pas envie de tomber dans un mauvais moment aussi.Quoi que y’avait peu de risques me concernant car je ne ramenais jamais des greluches dans mes quartiers.

Isia était la seule dotée de seins à pouvoir entrer dans l’antre du connard que j’étais. Fallait pas non plus déconner et ouvrir mon antre à tout le monde. J’aime ma solitude et entendre une femme piailler risquait vite de me faire chier. Bref je l’entendis toquer et entrer. J’aurais pu me lever pour l'accueillir mais balek car j’étais dans une mission délicate donc elle pouvait se gratter pour avoir droit à un bisou ou une connerie du genre.

Et puis la peine de me faire chier car c’est elle même qui venait pour me claquer la bise. Mais du coup elle obstruait la tv. Oh son père était pas vitrier ...bouge blondie. Mais trop tard, je me fis tirer dessus et mon perso fut mort. Pffff et j’avais bien entendu? Panda cachalot? non mais elle allait se calmer la grognasse là?

”Bonjour à toi aussi Blondie et tu m’as fait mourir mon perso…”

Je voyais qu’elle n’était pas venue les mains vides, un jeu, de quoi boire, de quoi manger. Enfin son de quoi manger était chelou, des bonbons? alcool et bonbons? ça pouvait passer des bonbons dans la vodka mais je n’avais pas cet alcool à dispo. Par contre les bières ça c’était une très bonne idée, je jetais un oeil sur le jeu, mario kart. Pas trop mal mais c’était le style de jeu qui pouvait briser une amitié.

” Ahh les seins de Miranda, le truc le plus faux que j’ai pu voir dans toute ma vie et pourtant j’en ai vu des seins. Je me demande comment tu fais pour l’avoir encore dans ton service.”

Cette femme était le dévidoir de la cité. Pour moi c’était un mystère d’avoir si peu d’estime de soi et de travailler dans le médical. Ok c’était un milieu stressant et fallait trouver comment évacuer mais à la cité y’avait des périodes très calme. Leur rythme n’avait rien à voir avec celui de ceux travaillent dans des hôpitaux sur terre. Je savais qu’Isia était perfectionnistes et l’attitude professionnelle comptait aussi pour elle donc là arriver à garder un personnel pareil, je ne comprenais pas.

Kalash s’était levé de son panier pour venir dire bonjour à sa mère humaine adoptive. Il savait qu’il allait avoir droit à sa dose de câlins et quelques friandises. J’éteignis le jeu et la console car ça ne servait à rien de laisser le truc allumer pour le moment. J’attrappais une bière, la décapsulais et la lui tendit.

“ Je vais bien, je crois. J’ai pu partir une semaine sur Terre c’était génial, j’avais besoin de rentrer à la maison après tout ce qu’il s’est passé depuis quelques mois.”

Elle savait que j’étais parti sur Magna pour une mission, mais je ne lui avais pas dis exactement quoi, seul Sheppard avait été au courant. J’avais dû faire un séjour à l’infirmerie à mon retour. J’étais pas frais plusieurs blessures importantes et une fois guéri il y avait eu l’event de Noel pendant lequel on avait peu parlé et ensuite j’avais filé sur Terre. En fait depuis notre grande discution on ne s’était pas trop revus ou alors en coup de vent.

” Et toi quoi de neuf? “
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Jan - 18:20
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 928

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur



Les enfants du Diable se font une soirée


Chronologie : 18 janvier 2018


Alalalala il fait rêver le Panda là ! Canapé jeux vidéo et que dalle, pas même un bisou. Quel ingrat, heureusement que Kalash est plus affectueux. Nfin, je dis ça, mais au final qu'il se lève ou non, je m'en tamponne un peu, puisque je viens direct le voir et que cela l'emmerde ou non…pffou au-dessus. Apparemment, j'avais tué son personnage. Mon regard alla sur le jeu avant de reporter mon regard sur lui, un jeu qui m'étais inconnu et j'haussai des épaules.

« Tu veux un bisou pour te consoler ? » Fis-je pour la forme, avant de déballer le contenue de mes sacs et faire un commentaire très en forme sur la connasse du service. Il est vrai qu'elle était quand même une sacrée paire de seins sur patte.

« Elle est sous le service de Dale maintenant. Je ne pouvais plus, j'allais la tuer franchement. Elle est super compétente niveau infirmière, mais le comportement… Je ne pouvais pas demander à Katty de désinfecter tout ce qu'elle de peur de me choper une MST au bloc » Cela était de la mauvaise foi, mais pas vacherie, j'avais déjà demandé à Miranda de portée double gant et d'autres protections en double pour lui faire comprendre que se faire prendre avant une opération m'insupportai. De toute façon, si elle n'était pas aussi professionnelle et digne de servir le hall des soins, je crois que je l'aurais virée depuis longtemps. Elle avait un don avec les patients les plus gravement atteint pour leur faire passer le cap. Et méchamment cela pouvait être de leur sucer le poireau, mais ce n'est pas que ça. M'enfin bon, Carson avait trop d'empathie et de bonté pour renvoyer une nymphomane sur terre. Donc je l'ai refilé à Dale, un autre collègue médecin avec qui je m'entends très bien.

Je pris la bière qu'il me tendit le remerciant et posa mes fesses sur le canapé. Kalasha posa sa tête sur mes genoux et je le papouillai. Il est incroyablement doux, bon faut dire que je le brossais plusieurs fois par semaine, si je pouvais. C'est mon délire et il semble aimer ça. Il avait un truc assez étrange et à la fois bien pour Panda, c'est que ces quartiers ne puaient pas le chien.

Mon regard alla sur lui, il m'avait parlé de son retour sur terre. Comme beaucoup, il est nécessaire de se ressourcer loin. On vit sur notre lieu de travail et la coupure et parfois que trop difficile. Depuis mai, beaucoup d'événements s'était déroulé, notamment pour ceux qui avaient participés à la magna. Faut dire que les Natus, de grands alliés avaient pris une place dans les relations diplomatiques et la recherche du vaisseau riche de la reine une nouvelle priorité. Alek, avait aussi fait une sorte de mission, je ne savais pas si ce fut officiel ou non, mais en tout cas, il était rentré dans un état pitoyable et je ne lui avais pas posé de question. Étrangement, on avait mandaté un autre médecin pour le soigner à ce moment-là. J'avais découvert son entrée au service que deux jours plus tard. Cela m'avait vexée qu'on m'écarte alors que j'étais de garde, mais je n'avais reçu aucune réponse. Enfin, je comptais bien lui demander un peu plus.

« Tu as fait quoi de beau sur Terre ? Du surf ? » Je savais son gout pour ce sport, comme bon enfant vivant près de l'océan.

« Hum… diverses choses. J'ai enfin conclu avec Allen ! Depuis le temps qu'on se tournait autour ! » Fis-je en hésitant un peu. Mais, il m'avait grillée à Noël. Cela était flippant, puisque cela voulait dire qu'il me connaissait que trop bien, pour deviner qui j'avais en vue. « Enfin t'emballe pas dans des conclusions amoureuses, on a juste couchée ensemble. Et j'ai crue qu'on n'allait jamais pouvoir ! Dale était bourré et ce con, à frapper à ma porte pour me chanter la sérénade ! Je te lai envoyé se coucher, manquai plus que le trésor et on me surnommait Smaug ! » Fis en ricana.

Le pauvre s'en était pris pleins la figure ce soir-là. Le lendemain, il ne se souvenait plus donc je m'étais garée de lui faire remarquer qu'il avait déclaré ces sentiments d'en un état douteux et avec le nez pété. Je ne voulais pas particulièrement lui rappeler qu'il était amoureux de moi. Certes, il me plaisait bien, mais je ne voulais pas de relation en couple fidèle et tout ça, donc j'évitais de l'encourager à se manifester. Mais, cela ne m'empêchai pas de jouer à la provoquer doucement comme avant.

« Et toi ? Norah c'est une bonne copine ou elle est passée entre les mains expertes du Panda ? »
Je pris des apéros pour les mettre en nous deux et grignoter en même temps. « Sinon, je me dit qu’on peu allé chercher des pizza au service snack du bar Athosien »




© TITANIA


_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Jan - 19:16
Invité
Invité
avatar
Vous voulez pas que je sois énervé? A peine arrivée que déjà elle me faisait mourir un perso dans une mission casse bonbon. Non mais c'est vrai quoi, comment voulez-vous que j'arrive à jouer dans une mission d'infiltration avec en face de moi une blonde qui prenait largement tout l'écran...et ce qui devait arriver, je me fis tuer. On lui avait jamais dit de ne pas s'interposer entre un homme et sa console? Tiens ça me rappelait une phrase ça..ah oui le seigneur des anneaux, quoi que j'avais rien d'un nazgul...mais Isia oui par contre. Elle était sérieuse avec sa question? me dire ça à moi? Je pris l'air le plus triste du monde d'avoir perdu...and the oscar goes to " Alek".

"Oui je veux bien, c'était une mission difficile."

Y'a des fois je me demandais quel âge on avait quand on se retrouvait ensemble, quatre ou cinq ans. Six ans les jours où on décidait de devenir sérieux. Elle n'était pas arrivée les mains vides c'est cool. Et le sujet dériva vite sur notre souffre douleur commun, notre chère amie Miranda. Ca m'étonnait pas qu'elle l'ai dégagé de son service, ce n'était qu'une question de temps avant que ça arrive. D'ailleurs j'étais impressionné qu'elle soit arrivée à tenir si longtemps. Concernant le travail Isia était la personne la plus consciencieuse que je connaissais.

"Bon courage à Dale alors, l'avantage est que s'il se sent stressé, il pourra lui casser les pattes arrières et hop il ira mieux."

Comme j'étais un garçon poli et tout le tralala je lui avais offert une bière et je l'avais mm décapsulé. Vous voyez je suis un ange. Elle s'assit ou plutôt se laissa tomber sur le canap à côté de moi et ben c'est qu'elle pesait son poids la blondie là vu les secousses sur le canapé. Kalash vint de suite réclamer ses caresses. Celui là ne perdait pas une occasion. Depuis qu'Isia s'en occupait aussi, j'avais remarqué que sa fourrure était plus belle, en général je le brossais une fois par semaine, mais elle devait le faire elle aussi et du coup mon chien était devenu encore plus beau. J'avais mis le jeu en pause, puis je m'étais aussi pris une bière car je commençais à me dessécher. J'avais aussi ouvert un paquet de chips.

J'étais très gourmand et là je ne pouvais résister à la junk food. Que voulez vous américain un jour, américain toujours. Je ne pouvais pas résister à des chips et des bières. Au pire j'irais faire plus de sport demain ce n'était pas un problème. J'ouvris aussi le paquet de bonbons car si elle préférait le sucré, elle pourrait. Sur ce plan là je ne la connaissais pas trop entre sucré et salé. Il me semblait qu'elle aimait les deux avec une préférence pour le sucré.

Je préférais vraiment parler de ce que j'avais sur Terre plutôt que de ce que j'avais sur Magna. Déjà parce que je ne digérais pas ce qu'il s'était passé là bas et puis c'était moi qui avait demandé à Sheppard de ne pas avertir Isia si je rentrais blessé. Il faudrait peut être que je lui dise un jour mais si je pouvais éviter je m'en porterais très bien. Je lui souris, montrant que j'étais content de parler de ça. C'était la seule à qui je pouvais parler de ma vie et surtout le seule à que je voulais bien en parler.

"Tu me connais bien Blondie, oui j'ai fais du surf quasiment tous les jours. Je créchais dans une dépendance de la maison de mon meilleur ami donc assez libre de mes mouvements mais le séjour fut mouvementé." Ca c'était le moins qu'on pouvait dire, elle n'allait surement pas en revenir quand j'allais lui raconter. " Figure toi que je vais être parrain dans quelques mois,ma dernière perm sur Terre c'était pour aller à son mariage car j'étais son témoin et là il m'annonce qu'il va être papa et qu'il veut que je sois le parrain, j'ai même pas hésité, et ils attendent une fille." Bon j'avais aussi fait d'autres trucs et c'est là que le truc drôle arrivait." Un jour j'ai du accompagner sa femme à une consult à l'hosto car il bossait sur une affaire importante... en l'attendant j'ai chopé le numéro de deux infirmières du service, crois moi que je me suis bien amusé le soir...Je sais pas ce que vous avez dans le médical mais dans le genre chaudasse c'est pas mal. J'ai pu tout faire, elles ont jamais dit non et puis entres elles...surement ma plus belle nuit depuis des années. Et puis sinon supporter une femme enceinte plus jamais de ma vie, j'ai eu envie de la tuer plusieurs fois.'

Je pensais que c'était de la légende moi, le coup des envies changeantes mais non...j'avais du traverser L.A pour acheter un truc spécifique, puis en revenant ça n'allait pas, elle voulait autre chose. L.A c'est grand on fait pas l'aller retour en 20 minutes mais plutôt en deux heures. Donc note à moi ne JAMAIS mais alors JAMAIS être père ou alors me barrer en mission de neuf mois. Je l'écoutais parler de ce qu'elle avait en mon absence et ohhhhh grande nouvelle, elle avait enfin conclu...sonnez les cloches à Rome, Isia s'est enfin tapé Allen. Je me mis à l'applaudir pour me foutre de sa gueule.

" Alors ça ça vaut une bière ou deux Blondie. Vu vos regards j'ai même cru que vous alliez le faire à Noel. Remarque j'aurais pas dis non, j'aurais filmé et gagné de la tune. Si tu arrêtais de faire craquer pour toi toute la base tu pourrais t'envoyer en l'air sans ce genres de soucis. Donc ...question cruciale...bien ou bien? "

En fait je ne savais pas si je voulais vraiment savoir car Allen était ma supérieure mais j'avais la capacité à faire la part des choses. Et puis tant pis pour elle fallait pas se taper Blondie. On avait assez peu de secrets l'un envers l'autre et encore une fois je ne voulais pas réfléchir à notre relation d'amitié...trop compliqué et pas assez de neurones. Par contre je me rembrunis un peu quand elle parla de Norah...là c'était off limits.

" C'est une amie."

Paf réponse claire, nette et précise, d'ailleurs je me concentrais sur ma bière qui me semblait très passionnante d'un coup. Ainsi que les conneries à manger. En plus je disais la vérité, Norah était une amie. Plus qu'une amie? j'étais pas vraiment prêt à penser à ça. On passait du bon temps quand on était tous les deux et c'était le principal. Par contre la relation n'avait rien à avoir avec celle que j'avais avec Isia, Isia était comme une soeur de coeur, Norah paaas du tout et je n'avais pas du tout envie qu'elle le soit.

Je regardais Blondie d'un air: mais t'es sérieuse là? bouger? mm pas en rêve. J'avais déjà trop bougé pour faire un semblant de ménage et chercher à boire et à manger.

"Je ne sais pas si on peut commander et s'ils livrent.....mais j'ai pas envie de bouger mon cul d'ici."

Revenir en haut Aller en bas
Mer 7 Fév - 12:25
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 928

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur



Les enfants du Diable se font une soirée


Chronologie : 18 janvier 2018


J'esquissai un rictus amusé sur mes lèvres carmin, Panda qui accepte un bisou venant de moi ? Eh bah ! Je dois prévoir la bassine ou pas ? Et puis, il me fait sa petite tête de chien battue, rhooo comment voulez-vous qu'on ne l'adopte pas ? Je suis certaine que dans un refuge, il ne reste pas plus deux jours, avant d'être ramenée car il fait trop de bêtise avec la petite chienne du voisin ! Enfin bon, heureusement pour lui, ce n'est pas un chien mais un humain et c'est peut-être le pire.

En tout cas, je lui fis un bisou sur la joue, il n'aurait pas de marque, puisque mon rouge à lèvre était une sorte de glose qui sèche rapidement et réputé pour tenir 24H sans marque. Le rouge à lèvre parfait en somme ! Même si soyons clair, il tenait que 10 heures. Ce qui est mieux, car sinon, c'est d'un chiant de le retirer au démaquillant :
« Tiens voilà, mais tu en as vu d'autre mon petit » Fis-je vraiment pour la forme en lui claquant ce fameux bisou de consolation.

Je ne pus m'empêcher de rire avec la phrase très imagé de Panda sur une Miranda qui servirait d'exutoire anti stresse à Dale. Il ne connaissait pas vraiment mon collègue, sauf dans mes propos et souvent ce fut pour lui raconter la dernière situation cocasse ou amusante. Mais Dale est du genre très timide et pas très dynamique pour prendre les devants. Je ne le voyais pas se faire Miranda à quatre pattes sur la table d'auscultation. Quoique, bon, si elle le chauffe bien et par frustration il pourrait lui faire voir la couleur du plafond ! M'enfin, ça me dégoûterait si je l'apprenais. Miranda est cataloguée dans ma tête comme étant la fille la plus sale de la cité ! Voir même de la galaxie ! Une boite à MST avec une paire de seins énormes ! Bref, ça me donnerait plus du tout envie de jouer avec mon collègue si mignon et gentil.

« Berk berk berk, j'espère qu'il ne la touchera pas. Sinon, il sera infesté de toutes les maladies galactiques existantes ! » Tiens d'ailleurs, ça me fit penser à un truc, je lui tapotai sur la cuisse par réflexe « Aufaite en parlant d'elle. Je l'aie croisé au restaurant en octobre, une voiture volée aurait été moins flash qu'elle ! Alalala sa petite robe orange fluo qui fait pupute magnifique ! Bref, elle était avec un infirmier, qui semblait vouloir se la faire mais apparemment, il lui a foutue un vent mémorable ! Faut qu'elle arête d'ouvrir sa bouche … enfin pas pour parler en tout cas ».

Tout en papouillant Kalasha je pris un mélange bonbon chips et cela n'était pas désagréable. Enfin, le coup des sucreries qui piques avec les chips, ça fait un peu bizarre sur le coup. Qu'importe, je trouvais ça amusant dans ma bouche. Et afin d'éviter d'avoir mal au bide, je ne retentai pas l'expérience allant d'abord sur les chips, les bonbons seront en fin, comme tout bon repas parfaitement équilibré.

Panda commença à me raconter ces vacances sur terre, je l'écoutais en buvant ma bière. Ce ne fut pas surprenant qu'il ait surfer tous les jours. Je me demande si sur une plage du continent il n'y a pas de spot intéressant. Il faudrait se renseigner. Je n'avais jamais surfé de ma vie. Son meilleur ami était cool de lui répéter une dépendance de sa maison, comme beaucoup, je supposais que Panda avait dû vendre ou rendre les clés de son habitation. Revenir sur terre devenait une chasse au squattage pour beaucoup. J'avais vendu mon bien et le peu que je revenais sur notre planète bleue, fut chez mon père et ma tante. Avec le recul, j'aurais dû mettre en location cet appartement et demander à mon père de la gérer, mais bon tant pis, je ne manque pas vraiment d'argent.

« Faudrait voir si sur Lantia, il n'y a pas un spot intéressant pour faire du surf » Fis-je à sa première phrase. Ainsi donc un séjour mouvementé ? J'avais hâte de savoir tiens ! La suite était une super nouvelle, j'ignorai qu'il aimait les gosses, mais il avait l'air heureux comme tout d'être nommé parrain. Ce qui est dommage, c'est qu'il ne pourrait pas voir sa « nièce » aussi régulièrement qu'il le souhaite.

« Oh ? Cool ! Félicitations alors ! Tu vas être intenable avec ta pupille, elle va se nommer comment ? » Pour ma part, je ne suis pas gosse du tout, c'est comme les vieux c'est relou. Mais bon, quand c'est ceux de mes amis. Tant qu'on ne vient pas me baver dessus ou m'embêter.

Je mis le goulot de la bière à ma bouche quand il continua la suite, je manquais de m'étrangler quand il me sortit la suite. Je me mis à tousser fortement et mon regard se figea sur lui avant d'éclater de rire ! Ce mec il chope même à l'hôpital, il devait avoir un aimant sérieux !

« Non mais… Je suis sûre que sur une île soi-disant déserte tu trouverais une nana ! » Je me marrai de plus belle « Je ne sais pas non plus. Ça doit être les études et les fêtes indécentes qu'il y a en médecine où chez les infirmières, ça donne le ton. Soirée beuverie et orgie ! Les infirmières sont le pire avec les sages-femmes, puisqu'elles essaient de se choper les docteurs. Comme si c'est une vieille tradition que les petites infirmières essaient de se taper les médecins… Hum, elles se dévouent pour nous empêcher de trop stresser ! Donc elles ont de l'expérience dans les cochoncetés ... Petit chanceux, tu n'as pas perdu ton temps ! » Fis-je en ricanant de plus belle. « Franchement, pas besoin de prostituée, suffit de trouver des infirmières et c'est tout aussi bien et gratuit ». Alala Panda, il me tue. « Ouai les femmes enceintes c'est pénible. J'en avais baffé une dans mon stage en maternité » Oui, cela était assez peu flatteur, mais elle engueulait tout le monde et se prenait pour la reine au point qu'elle avait fait une crise d'hystérie et excédée par ce comportement, la baffe était partie toute seule.

Je lui annonçais que j'avais enfin réussit à faire quelque chose de plus poussé avec Allen. Faut dire qu'on était toujours dérangée. Je n’en revenais pas que notre jeu ait durée si longtemps. Je pris de nouvelle bière et lui tendis, puisqu'on arrivait à la fin des nôtres. Le paquet de chips descendait bien aussi. Je lui donnai un petit coup de coude pour l'histoire de filmer.
« Ce fut à Noël oui. Allen en fille, faut en profiter ! Elle était à tomber ! » Comme on ne s’était pas revu avant « Bah écoute c’est ça d’être la reine d’Atlantis ! Mêmes s’il y a quelques nanas du dernier lot de renforts qui sont pas mal. Mais bon, que veux-tu, le coté tigresse et femme fatale marche mieux que les gentilles filles ». Je pense qu’au point où en son mes fans, je n’avais pas de soucis pour ma célébrité. Et quand bien même, cela me permettra de souffler un peu. Puisqu’autant j’aime séduire, mais parfois, c’est lourd. Après, dans ce lot d’homme et de femme, je n’avais pas que les éternels qui rêve de me mettre dans le lit, j’avais surtout des personnes amoureuses de moi, ce qui est grave quand même.

Panda me demanda si ce fut bien. Je n'ai pas été déçue au contraire et ce fut une très bonne nuit. La frustration accumulée s'était déliée d'une belle manière. « Oui très bien ». Lui avouait-je simplement. De toute façon, on était très proche et on se racontait presque tout et il y a bien qu’à lui que je lui dirais ça. Peut-être Erin, mais bon, on ne discutait pas vraiment de nos ébats. Et même elle n’était pas au courant encore. Panda avait l’exclusivité, c'est l'avantage et le désavantage d'une relation comme on a.
Par contre, je le vis direct se refermer quand je parlais de Norah. Eh bien ? Il ne va pas me faire le coup du top secret quand même ? Je fis une petite moue. Surtout quand il regardait sa bière. Il est amoureux où quoi ? Genre lui le grand Panda ?

« Ah d'accord… Bon, quand tu voudras en parler, tu me diras » Je n'allais pas le forcer après tout. Ça se trouve il ne sait pas quoi penser d'elle. Si tout était clair, il m'aurait fait une blague une de ces phrases amusantes et il m'aurait regardé dans les yeux au lieu de contempler sa bière. D'ailleurs, je trinquai avec la mienne sur la sienne pour le ramener à la réalité. Je savais que trop bien, les incertitudes et les doutes sur l'amour. Cela me ramenait à Allen et j'espérai qu'il n'était pas dans le même cas que moi.

Je lui proposai de prendre des pizzas.« Non, je ne pense pas. Au pire, j'irais si on a trop faim. » ça ne me dérangeait pas de me lever, surtout pour de la bouffe. Je m'adossais au dossier, Kalash s'était allongé sur nos pieds, il tenait bien chaud.
« D'ailleurs c'est quoi ton plat favori ? »



© TITANIA


_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Fév - 14:05
Invité
Invité
avatar
Quelqu'un peut m'expliquer comment on était venus à parler de ce garage à queues? Non parce que je m'en foutais vraiment de ce qu'elle pouvait faire de sa vie. Elle ne vivait que pour le sexe, ce qui en soit n'était pas fait pour me déranger mais la manière dont elle voyait la chose me dérangeait. Pour cette trainée c'était équivalent à aller faire son jogging quotidien. Pour moi c'était très différent. Et puis selon la partenaire je préférais encore aller faire un jogging en calbut par une nuit d'hiver bien froide histoire que rien de mon anatomie puisse être opérationnel.

" Ah ça on sait bien qu'elle ne serre pas avec sa conversation exceptionnelle et puis quand un mec vient la voir ce n'est pas vraiment pour parler de la géopolitique sur la planète Magna.."

Son pote doc pouvait bien faire ce qu'il voulait mais juste fallait qu'il ai un bon désinfectant dans quoi la tremper après usage. Je la regardais faire un mélange gustatif de plus chelou..chips et bonbons? ah ben elle n'était pas détraquée seulement en mental, son sens du gout avait quelques ratés semble t'il. Mais qui étais-je pour juger vue que sur Terre dans un fast food j'adorais manger mes frites après les avoir trempées dans ma glace. Pour ce soir vu que je n'avais ni frites, ni glace j'allais me contenter des chips avec ma bière. C'était pas foufou mais c'était bon.

Passer au sujet de mes vacances était plus agréables car elles avaient vraiment été bien. Je ne sais pas trop pourquoi cette fois j'avais encore plus profité de mes amis, de leur présence. Peut être parce que j'avais passé l'année précédente à manquer de mourir au moins une fois par mois. Enfin voilà ce séjour avait été parfait et puis partager le bonheur de mes meilleurs amis avec leur nouvelle famille c'était génial.

" Il y en a un je me suis déjà renseigné. Je pense y aller assez rapidement j'ai encore quelques jours off. "

Je n'allais pas vraiment lui dire pourquoi je m'étais renseigné sur les lieux de surf dans le coin. Bon je savais déjà malheureusement qu'ils seraient pas aussi bons que ceux de ma Californie chérie mais si je pouvais m'amuser un peu se serait déjà toujours ça de pris. Par contre lui dire que j'allais être parrain ça ne posait pas de problèmes, je savais qu'elle n'était pas une grande fan des enfants mais tant pis. Et d'ailleurs je ne l'étais pas non plus mais je ne pouvais pas leur refuser ça. Je savais que cette gosse serait bien éduquée car les parents étaient géniaux. Un peu barrés certes mais c'est ça qui était cool.

" Ils n'ont pas décidé encore, ils ont appris que c'était une fille pendant que j'étais là bas. Quand je suis parti ils commençaient un peu à se disputer pour les choix mais comme je connais mon pote, il va céder à sa femme. Ils ont calculé la date d'accouchement et j'espère pouvoir prendre une permission pour aller là bas et les aider un peu. "

Avec Isia je pouvais être moi même, elle savait que je n'étais pas le connard barbare de base que tout le monde pensait. Et c'était cool d'avoir quelqu'un à qui parler. Ca me changeait un peu.

"Je risque d'être un parrain gateux mais ce n'est pas grave, c'est le rôle des parents d'êtres méchants après tout. En fait ce pote, il s'appelle Sebastian, on est amis depuis tous jeunes, sa femme et lui ont été les seuls à me soutenir quand je suis parti à l'armée. Depuis je vais chez eux quand je suis en perm."

Elle savait que ma décision de partir à l'armée m'avait tout fait perdre, famille, petite amie, quasiment tous mes amis. Donc elle comprendrait sans soucis que ce pote était très important pour moi. Arriva en suite la partie drôle du séjour, drôle n'était peut être pas le mot le plus adapté à la situation en fait je pense. Je rigolais à la voir manquer de s'étouffer, comme si un truc comme ça venant de moi pouvait encore la surprendre.

"Que veux tu aucunes filles -à part toi mais ta part mec est trop importante- ne peux me résister. " Je lui fis un clin d’œil amusé. " Ahhhh c'est ça, elles apprennent tout pour déstresser les médecins? mais quel bel esprit de sacrifices ces infirmières. Enfin je me suis aussi envoyé des doctoresses et elles sont pires..donc vous êtes pas des saints non plus. J'aime bien draguer donc ça m'a occupé pendant que la dragonne allait voir son gynéco et le torture lui.. après on a passé l'aprem ensemble et quand son mari est rentré , j'ai filé voir ces deux belles jeunes femmes très avenantes et peu farouches."

Je lui passais sous silence que j'avais dû me taper les magasins de bébés, puis ceux de femmes enceintes..la torture. Et là ce fut moi qui manquait de m'étouffer en entendant qu'elle avait gifflé une femme enceinte...Blondie et sa délicatesse légendaire...

"J'aurais aimé voir ça, faut oser, je suis fier de toi."

Donc nous voila dans le croustillant. Blondie avait ENFIN réussit à s'envoyer miss balais coincé. Enfin Allen était très compétente et gentille, mais je me voyais mal me faire une soirée déconne avec elle. Mais je ne la connaissais pas, c'était ma chef donc je ne risquais pas de la connaitre. Je faisais une grande différence entre les gradés et moi. En fait à Noel j'avais à peine remarque qu'elle s'était habillée en fille, je m'en rappelais oui mais ce n'était pas vraiment vers elle que mon regard était allé.

" Je m'en rappelle vaguement de sa tenue, ça la changeait beaucoup. Hein y'a un nouveau lot de proies et tu me préviens même pas? " Je lui lançais un regard glacial. "Tu voulais toutes te les garder pour toi , avoue.. Pffff l'est belle l'amitié."

Oui bon ok j'en faisais des caisses, mais merde quoi, on ne gardait pas une information si cruciale que pour ça. Pis elle avait Allen maintenant donc là c'était vraiment pas cool de sa part. Choqué, voila j'étais choqué. Donc leur nuit avait été bien...c'était pauvre comme infos ça...je n'allais pas lui tirer les vers du nez et puis si elle ne s'étalait pas trop sur le sujet c'est qu'il y avait autre chose derrière, elle m'en parlerait si besoin. Je levais donc ma bière en souriant.

"Buvons donc pour célébrer votre nuit de débauche....il était temps, je pensais que tu avais perdu le manuel de comment faire pour mettre quelqu'un dans son lit."

J'avais réagis comme un con sur le sujet de Norah, mais d'un autre côté je lui avais dis la vérité. A ce stade c'était une amie, avec qui je passais beaucoup de temps. Mais il ne s'était rien passé. Je savais qu'elle me plaisait, mais difficile de faire autrement, elle était très belle, c'est tout ce que je savais à ce moment là. En fait je pense que j'avais déjà réalisé ce que je voulais, mais me l'avouer était clairement une autre paire de manche et j'étais aussi handicapé qu'Isia dès qu'on abordait la gestion des sentiments. Voila pourquoi j’aimais le sexe, c'était simple.

"Il n'y a rien de plus à dire, on est souvent ensemble, je l'aide à progresser en sport et elle me parle d'histoire, de ses expéditions. J'aime l'histoire donc j'apprends des trucs c'est cool. Je pense que vous pourriez bien vous entendre même si vous êtes deux opposées...juste un truc celle là ne la drague pas ou tu me trouveras en face."

Voila là elle savait tout. Avec les derniers mots je réalisais que je venais un peu de me vendre mais ce n'était pas grave. Parler de bouffe était le sujet le moins risqué en fait. Mais vraiment je ne voulais pas me bouger de là. Et j'étais têtu donc quand j'avais décidé un truc je changeais rarement d'avis, que ce soit pour aller chercher une pizza ou me foutre seul devant un char Wraith.

"Ecoute si tu te propose gentiment pour aller les chercher alors ok. Mon plat préféré? j'en ai pas en fait, j'aime plein de choses, les pizzas, les pâtes, la viande, le poisson, les légumes grillés, je ne suis pas trop difficile. J'adore tout ce qui est avec un barbecue en fait "

Je n'étais pas californien pour rien. Plus j'étais dehors, même pour manger, plus j'étais heureux. Et une journée barbecue entres amis avec du poisson, de la viande etc c'était juste parfait pour moi.

"Par contre pour les pizzas c'est quatre formages. Et toi ton plat préféré? "

Finalement on savait pas mal de choses sur nos passés respectifs mais les trucs simples, comme les gouts et les couleurs on ne se connaissait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Fév - 20:02
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 928

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur



Les enfants du Diable se font une soirée


Chronologie : 18 janvier 2018


Oui, Miranda on ne va pas trop la voir pour sa conversation légendaire. Je ne sais même pas si elle en a une. Après, ce n'est pas ce qu'on lui demande. Enfin qu'importe au final. Ça doit être bien pauvre comme vie, heureusement, que pour se sortir de sa médiocrité, elle est professionnellement parlant talentueuse. Comme quoi, la nature est cruelle de créer des êtres avec un potentiel mais vide dans le reste. En fait, la vie c'est une bonne grosse connasse comme moi.

« Ouai… » Dit-je pour clore ce sujet, qui était drôle au début mais qui finissait par être navrant. Étrangement, Miranda, c'est amusant de ce foutre de sa gueule les deux premières fois, puis après ça tourne en rond comme son neurone unique. Surtout que l'autre sujet était bien plus palpitant : le Panda en Californie et ces drôles de dames ! Il me narrait tout ça, alors que je m'empiffrais d'un mélange douteux mais savoureux.

Il avait donc des spots de surf sur le continent ? Cela ne me surprit pas. Il devait avoir d'autre amateur de ce sport de glisse sur l'écume.
« Ils sont de l'autre côté du continent ? Sinon tu vas te geler les maracas mon ami ! » À voir, peut-être que je lui demanderais de venir, histoire de me baigner dans l'océan, comme j'adorai nager. Et cela faisait une éternité que je ne m'étais pas rendu sur la terre ferme de la planète pour autre chose qu'une mission. La dernière fois, pour soigner un idiot de scientifique, au laboratoire, donc pas vraiment pour passer un jour de congé au soleil.

Je ne pus m’empêcher de ricaner un peu, en l’entendant dire que son ami allait céder à sa femme. Généralement, c’est ainsi. Quand ma femme n’est pas une grosse soumise, elle prend le dessus sur le nom du bébé. Enfin bon, dans les quelques cas observés. Un proverbe dit « femme heureuse, mari peinard » et ça s’applique dans beaucoup de couple. Après faut comprendre, les maris, quand la nana est relou, mieux vaut dire oui a tout pour être tranquille.

« J'espère pour toi aussi… tu vas pouvoir lui ramener des linges typiques Athosiens. Ils font de beaux vêtements, ils doivent en faire autant pour les mioches. Ou même des jouets en bois » Dit-je simplement avec un rictus en imaginant quelques idées cadeaux atypiques. Panda semblait heureux et il avait de quoi ! Qu'on aime ou non les gosses, on est toujours content pour ses amis quand ils ont une pareille nouvelle.

« Tu m'étonnes, elle va être pourrie et gâtée avec toi » fis-je en lui souriant, alors qu'il m'annonçait le prénom de son ami. Cela me rappela un cheval un peu trop dragueur sur citadelle. La coïncidence était amusante. Mais outre, le patronyme, cet homme était l'une des rare personne (pour pas dit la seule avec sa femme) à ne pas avoir tourné le dos à son ami. J'avais encore du mal à concevoir qu'on puisse lâcher quelqu'un juste parce qu'il s'engage à l'armée. Autant lui faire la gueule un an ok, pourquoi pas. Mais après ? Avaient-ils des remords ou même mauvaise conscience ? Je ne sais trop. Et cette grognasse qui allait se fiancer avec lui, qui le largue pour ça. Franchement, c'est débectant.

« Ils relèvent le niveau de l'humanité ! ça n'a pas été trop dur de ne devoir rien leur dire sur le programme ? » Peut-être que je les rencontrerais, en tout cas, ils avaient mon estime pour leur clairvoyance de ne pas tourner le dos à Panda. La conversation dériva sur les exploits des nuits de mon ami. Alala, décidément, il est incroyable avec ces histoires. Même si les personnes en blouses blanches sont un brin tarés mine de rien. Surtout, qu'il s'était aussi envoyé des doctoresses ! Alala ce mec est un aimant à baise !

Je lui fis un rictus au coin, a sa mention. « Faut dire que tu n’as jamais essayer ! Et limite ça vaut mieux ! J’aime bien notre relation sans tension sexuelle, ça nous rend plus sincère ! » Oui là c’est le moment un peu sentimental, et il ne l’aura pas deux fois. Surtout que j’avais sortie ça tout seul. Au début pour le charrier de ne pas m’avoir draguée, mais vu comme j’ai été chiante, normal… et puis je ne sais pas pourquoi le reste avait enchaîner. Mrf… Vite vitre transition sur la suite !

« Faut bien qu'elles s’entraînent à être empathique les infirmières non ? » Dis-je d'un air provoquant. « Bah non, dans le milieu, ont à des pets au casque aussi. Mais bon, il y a pleins d'exception, comme Carson ou Dale qui sont incroyablement sages ! » Car niveau sainteté les deux… après tant mieux, ce sont des personnes respectables et qui pourrait rendre heureuse pleins de femme par leur gentillesse ! « Tu fais bien, au moins tu as l'occupation pour tes nuits ! Les vacances c'est fait pour se détendre ! » dans tous les sens du terme !

Je lui avouai aussi ma mésaventure passée avec une femme pleine d'hormones et de môme… Après, j'étais chanceuse de ne pas avoir fait un stage dans un hôpital public avec des cas so… Car j'aurais pété un câble, quand des gamines de 22 piges son enceinte pour la troisième fois, car elles ne savent pas utiliser des capotes et que la pilule est une légende !

« Merci ! » dis-je en rigolant de plus belle avec une petite révérence, bon prince qu'il est. J'avais aussi tapé une mamie une fois. Mais bon, je ne suis pas adepte de la violence (quoique …) mais parfois faut avouer que c'est le seul moyen pour calmer une hystérie.

La suite parlait de mon aventure charnelle avec Allen et je ne fus pas étonnée que Panda n’ai pas remarquer ou peu imprimé la tenue de ma dulcinée. Il avait les mains prise de deux hanches a patasser. Et je n’eu pas le temps, de lui faire remarquer qu’il avait les yeux qui se baladait sur autre chose, qu’il me bouda pour le nouveau lot.

« Je fais quoi là ? Je t’en parle hin ! Une vraie gonzesse qui se vexe pour rien » Dis-je en lui donnant un coup de coussin dans la figure. « Une infirmière bien jolie. Rends-moi visite demain et tu la verras elle est à mon service ! » On donne toujours le bon filon à son ami ! Après je ne sais pas si Hope est très encline à la drague. Après n’avait-il pas quelque chose avec Norah lui ? Enfin, cela avait l’air aussi compliqué que moi et ma texane. Qu’importe, on ne nous changera pas. Je levai ma bière et je trinquai avec lui.

« Gnagnagna… Fait le malin avec tes plans à trois toi ! » fut la seule réponse pour sa boutade sur le petit manuel de mettre quelqu’un dans son lit !

Le sujet Norah refroidie un peu l’ambiance, mais il décida de développer un peu. Bon, il n’avait pas ça Norah comme je le pensais plus haut... Mais il semblait loucher sur elle, vu sa dernière phrase. J’eu un rictus au coin des lèvres en buvant ma bière. Oh je lui laisse bien volontiers, on ne touche pas au plat de bande des copains, surtout quand il se grille magistralement. Et Norah n’était pas mon genre de femme. Bon, dans un sens, Allen de base non plus. Comme quoi, il a suffi de quelques provocations et de boutades, pour qu’elle devienne super intéressante a mes yeux. Après son côté dominant et impavide me plaisait bien et ce fut un véritable challenge de lui arracher des sentiments à ce bloc de glace. Mais bon, je ne regrettai pas, quelque chose se construisait et même si je ne voulais pas mettre de mot ou de palpitations de cœur, cela me convenait bien et j’appréciais ce qui se passait.

« Je te laisse ta prof d'histoire Pandinou.» Dis-je doucement, évitant un sous-entendu sur sa relation potentielle et amoureuse avec elle. Pour une bonne et simple raison, car je n'aimerai pas qu'il fasse de même avec Pedge. Dis-je doucement, évitant un sous-entendu sur sa relation potentielle et amoureuse avec elle. Pour une bonne et simple raison, car je n'aimerai pas qu'il fasse de même avec Pedge. Handicapé des sentiments bonjour et on est bien mieux avec des œillères. N'empêche je suis sûr que beaucoup de personne ne s'imaginent pas Alek féru d'histoire ! Il doit être perçut comme le bourrin sans culture... Eh bah non ce mec il est surprenant ! « Je pense qu'on s'entendrai bien, elle avait l'air marrante à Noël. Enfin on va s'allier pour te faire chier surtout ! »

J'hochais la tête, j'irais les chercher un peu plus tard ces fameuses pizzas. En gros dès que c'est cuit au barbecue ? Il a bien raison, je ne sais pas pourquoi, mais dès qu'un aliment est cuit de cette manière il est encore plus appétissant et bon ! Je ne pouvais que le rejoindre là-dessus.

« Je notre une quatre fromages pour monsieur. Mon plat favori… les sushis saumon dont les California roll saumon avocat et une bonne entrecôte saignante ! » Rien que d'y penser ça me donne les crocs. Bon je vais les chercher les pizzas « Mais je te rejoins, les grillades c'est la vie ! Faudra qu'on se fasse un barbecue durant les beaux jours ! ça fait une éternité que je n'en ai pas mangé ! Et rien que d'y penser j'en salive ! »

Bon sur ce, je levai mon popotin de ce sofa attrayant, « Je vais chercher mes pizzas j'ai la dalle ». Je quittai la pièce suivie de Kalash qui avait décidé de faire le chien de garde, revenant une vingtaine de minutes plus tard avec deux pizzas, une quatre fromages pour lui que je lui déposai sur les genoux et une reine pour moi ! L'odeur était alléchante et je m’empressai d’ouvrir ma boite pour manger une part. elle était à tomber !

« Hum… Apparemment ils auraient des pistes pour retrouver les Wraiths de la faction des ingénieurs… Tu vas renouveler ton engagement à aider les Natus s’il y a un second conflit ? » Je ne savais pas, enfin il doit le savoir, qu’une escouade de 148 soldats Natus crèche sur le continent s’entraînant avec certains atlantes depuis le début de l’année.




© TITANIA


_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Fév - 20:07
Invité
Invité
avatar
Elle me prenait pour un bleu ou bien? Comme si j'allais aller surfer là où j'allais me les geler. Le kif du surf c'est aussi la chaleur du soleil et la plage. Certains fous allaient surfer dans des endroits extrêmes où la combinaison était obligatoire. Dans ces spots les vagues pouvaient être tueuses mais il parait que c'était le pied d'arriver à les surfer. Par contre en cas de chute on risquait l'hypothermie ou se manger un rocher et couler comme une pierre. J'avoue que ça m'avait tenté d'aller là bas mais je me disais que militaire c'était déjà pas mal pour risquer ma carcasse.

"Oui côté cool du continent, mes maracas n'aiment pas le froid, ça les rend plus timides."

J'aimais bien ce terme de maracas, c'est con mais là j'étais en train d'imaginer mon membre masculin portant un sombreros avec un poncho et jouant avec les maracas. Je devais sourire comme un con mais franchement dans ma tête c'était vraiment drôle. Don chibras y sus maracas...j'avais même le nom du groupe. J'étais un vrai génie. Bon là il était temps de penser à autre chose de plus sérieux et j'y arrivais car le sujet me plaisait. J'avais encore du mal à réaliser que cet abruti de première allait être papa, sa femme avait su en faire un homme honorable...c'était pas gagné au début je vous le dis. Et là ils allaient être parents. Parfois je me demandais ce que ma vie aurait été si je m'étais pas engagé, peut être que je serais déjà père..ça je ne le saurait jamais et ce n'était pas grave car je ne regrettais pas mon choix une seule seconde.

" Et je justifie comment de ramener des trucs pareils? non je vais éviter et la jouer classique, des peluches et des trucs Disney. Ils m'enverront la liste de naissance de toute façon vu que c'est pas comme si j'avais beaucoup de temps pour aller faire les magasins et en plus je me vois pas aller acheter des trucs pour bébés. " Je m'arrêtais pour réfléchir un instant. " Oui je pense qu'elle sera gâtée, en tout cas en tant que parrain je sais la responsabilité que j'ai accepté et je serais toujours là pour elle d'une manière ou d'une autre."

D'ailleurs à quel âge ça peut boire de l'alcool un mini humain? Question intéressante à tester avec son père. De toute façon sa femme nous avait déjà prévenu. Ce soir là on était tous les deux assis sur le canap à se mater un match de basket et ce tornade féminine s'était planté devant nous d'un air menaçant. On avait eu droit à quelques recommandations de ne pas trop déconner et aussi que si je venais en perm elle en profiterait pour sortir avec ses amies et nous laisser avec la gamine...Donc ce soir là j'avais conclu qu'elle était folle car nous laisser avec un nourrisson c'était accepter de courir à la catastrophe. Je sais qu'ils m'avaient accepté comme un membre de la famille, quand la mienne avait décidé que leurs idées pacifistes étaient plus importantes que de garder un fils ou un frère. Bah finalement j'avais peut être pas perdu au change.

" Ils pensent que je suis encore dans le golfe dans mon unité plus ou moins officielle. Et Sarah, la femme de mon pote, ne veut rien entendre de ce que je fais, son mari est flic dans un domaine assez secret aussi donc elle refuse de devoir s'inquiéter pour deux personnes." Je souris amusé. "Si elle savait réellement tout je prendre une de ces baffes que je te dis pas."

Je pouvais facilement l'imaginer, rouge de colère se planter devant moi alors qu'elle fait vingt centimètres de moins que moi et me passer un savon à en faire trembler même un Wraith et m'en coller une. Donc sur le plan de ne rien dire j'étais peinard, ils ne me posaient pas de questions comme moi je ne posais pas de question sur le boulet de Seb.

J'avais lancé une pique ne pensant pas qu'elle allait rebondir dessus et j'en fus sur le cul. Merde elle venait de me dire un truc gentil où j'avais eu une hallucination auditive? et bien Blondie on a un coeur finalement? Je ne pouvais pas ne pas relever sinon je n'aurais pas été un enfoiré et je tenais à ma réputation.

"Oh j'y ai pensé crois moi ...mais t'étais trop chiante en fait." Je lui fis un clin d’œil complice."Moi aussi j'aime bien notre relation...c'est reposant mentalement en fait, pas à se faire chier à paraître être quelqu'un."

Isia restait mon anomalie dans ma vie, anomalie que je n'expliquais pas. Je n'avais vraiment même pas essayé de la draguer un peu, jamais. Pourtant elle était magnifique, avec un corps parfait. Bah ouais je l'avais vu en maillot..mais je n'avais pas eu de désir pour elle. C'était comme si j'avais trouvé mon moi féminin et c'était apaisant. Même s'il avait fallu en passer par un gros malentendu et une engueulade pour arriver à ce stade de complicité. Ensemble nous étions infernaux ou bien très calmes comme là, on ne pouvait jamais savoir.

"Je n'ai aucunes empathie mais bon j'en profite avec ces femmes alors ma foi...qu'elles continuent à s’entraîner...durement...je dirais deux fois par jour...et partout. Tu vois ? moi aussi je suis médecin je fais des prescriptions de plaisir...je suis trop bon...ça me jouera des tours un jour je le sais.

Par contre je le prenais mal qu'elle ne m'ai pas parlé de ce nouvelle arrivage de chair fraîche. Certes ça pouvait être un oubli mais quand même c'était d'une importance capitale ce genre d'informations, mais voila depuis que madame a sa texane, elle oublie les fondamentaux. Et en plus de ça elle m'envoyait un coussin en travers de la tronche. Euh...elle allait se calmer la barbie chiante ?

"Ouais je me vexe...si on oublie de se dire les trucs basique mais où va t'on? Ca y est tu as une chérie et tu oublies les potes...pfff so cliché. J'éclatais de rire et lui rendit gentiment son coup de coussin. Ouais j'en faisais des caisses et j'en était fier en plus. En plus je savais que lui parler comme ça allait l'énerver car c'était bien mettre en valeur qu'elle avait quelqu'un. Une blonde dans le médical? Mouais j'irais pour voir car j'étais curieux de nature mais si j'avais voulu vraiment une blonde , j'aurais chassé Isia...Bah ouais...elle était quand même dans la catégorie supercar, j'allais pas me contenter d'une petite sportive. Je sais je sais je suis un vrai gentleman à mes heures perdu.

"Je viendrais jeter un oeil mais en ce moment les blondes je sais pas...pas trop ce que je veux." Je ne réalisais même pas que plus on parlait plus je me grillais mais voila avec elle j'était honnête donc ben voila. Ah tien j'avais touché un point sensible à évoquer sa galère pour mettre Allen dans son lit. Je souris fier de moi, genre jmelapete.com.

"Tu devrais essayer c'est plutôt sympa , j'ai adooooré. Et si jamais Allen accepte ça sérieux il neigera en enfer."

A nous entendre parfois on banalisait le sexe, sauf que ce n'était pas le cas. On aimait tous les deux ça et on le respectait mais merde quoi un plan à trois c'est le Graal..surtout avec des bombasses comme j'ai eu le plaisir d'avoir. Ma prof d'histoire? ouais non ça c'était ma mère et beurk...en plus elle ne ressemblait pas du tout à Norah. Mais l'idée que Norah puisse enseigner et donc qu'un jour je puisse coucher avec une prof c'était amusant.

"Elle n'est pas prof, enfin pas que je sache mais vu qu'elle me sort un truc nouveau chaque jour c'est possible. Je n'ai jamais eu de profs dans mes conquêtes, se sera une première."

Je venais volontairement d'utiliser le futur car c'est ce que je voulais. Après que ça arrive tôt ou tard peu importe. Mais pour le moment je trouvais les moments qu'on passait ensemble très agréables. D'ailleurs je me levais du canapé pour aller attraper une pierre rouge sang et la montrer à Isia. "Elle m'a offert un oeil du casque d'un garde serpent...je lui ai dis que j'aurais préféré combattre les Goa'ulds plutôt que les Wraiths du coup elle m'a donné ça. Mais si vous pouviez éviter de vous allier se serait pas mal....deux à gérer faut quand même pas trop m'en demander"

Je lui laissais la pierre un moment dans la main et puis j'allais la reposer sur une étagère à côté du faucon millénium en légos. Des sushis? eh ben elle serait aux anges à Los Angeles , on en trouvait partout, cette folie avait envahi toute la ville. J'aimais bien aussi de temps en temps. Mais sinon team entrecôte. Pendant qu'elle était allée chercher les pizzas j'avais un peu rangé la table, enlevé les paquets vides de chips, de bonbons et les cadavres de bières. Quand elle arriva on avait la place pour manger, je pris rapidement une part car j'avais grave la dalle. "Si un jour tu vas à Los Angeles dis le moi je t'indiquerais des restaus de sushis à tomber par terre."

Je m'étais calé dans le canap pour manger ma pizza et boire ma troisième au quatrième bière je ne sais plus. Je ne m'étais pas du tout attendu à une question pareille. Je ne répondis pas de suite car déjà je me demandais pourquoi elle me demandait ça. J'étais un soldat c'est pas comme si j'avais le choix de là où j'allais combattre. Mais je comprends un moment après ...Allen était aussi là bas, d'ailleurs on avait combattu la Reine ensemble et on s'était fait dérouiller. Je finis ma part de pizza avant de répondre.

"Il y a des gens que j'apprécie beaucoup là bas donc oui j'y retournerais sans hésiter une seconde. Et j'ai un compte à régler avec cette Reine, personne ne torture mon chien sans en payer le prix fort un jour ou l'autre. Le seul truc qui me gêne c'est que notre armement n'a pas évolué technologiquement.' Je la regardais cette fois sérieusement. " Pourquoi tu me poses cette question? "
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Mar - 15:22
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 928

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur



Les enfants du Diable se font une soirée


Chronologie : 18 janvier 2018


« Déjà qu'elles ne le sont pas beaucoup... » Je parlais bien de timidité, faut dire qu'elles étaient souvent sorties pour saluer les dames. Mon regard était sur lui, il souriait comme le dernier des idiots et à coup sur ce n'est pas l'image de ce les peler à la plage... J'avais mentionné le terme maracas, il devait penser à une bêtise rocambolesque. Pour ma part j'avais une chanson débile (et française) : « qui a les plus belles maracas ? Qui a les plus classe ?... » Et cela me fit sourire d'un air amusé, faudrait que je lui face écouter, mais je n'avais pas pris ma tablette... Faut que je me note ça dans un coin de tête.

Enfin bon, le sujet devenait plus sérieux avec l'avènement d'un Panda parrain.
« On a le droit de ramener de la marchandise Athosienne, le CIS nous donne un beau discours disant que c'est issu d'une tribu blablas et adapte le mensonge » dit-je simplement en haussant les épaules. Après, s'il veut se contenter de choses plus classique et terrienne, avec les indétrônables goodies Disney allé, soyons fou. De toute façon ça marche toujours et ça sera toujours à la mode !
« Je ne te vois pas non plus... même si ça serait très drôle. Je t'imagine déjà dans le rayon doudou ! » Fis en pouffant de plus belle, sa tête vaudrait de l'or ! Son petit discours de parrain protecteur allait bien avec lui, je ne doutais pas un seul instant et même avec une galaxie entre elle et son parrain, qu'il ferait tout pour elle. Il l'avait prouvé d'une façon un peu macabre mais qui allait bien pour moi, alors pour une filleule ! Il serait capable de retourner la tête d'un dieu Égyptien ! Je lui souris en ajoutant « Un vrai parrain poule ! »
Pour ne pas dire un loup, prêt à défendre sa meute même devant un adversaire plus grand que lui.
Naturellement, je lui demandai si ses amis savaient du moins, quelle est la version officielle qu'il avait dû leur servir. Et ce fut celle de son passé qu'il continuait à garder comme couverture.

« Elle rigolerai, pensant que tu te fou de sa gueule surtout ! » Je comprenais la femme, qui ne devait déjà pas être très rassuré pour son mari si en plus, elle devait s'inquiéter pour un ami, cela allait être vitre stressant. Surtout que la vie de Panda est loin d'être de tout repos, dès qu'il passe la porte il prend le risque de ne plus revenir sur Atlantis et donc sur terre.

Et puis venu la séance émotion de la soirée, qui sera surement la seule, quoique... on ne sait jamais avec nous deux. Les deux êtres bizarres qui passent de coq à l'âne sans même se faire la poule ! J'étais donc trop chiante ? Je lui lançai un regard faussement vexé avant de lui faire une moue en disant « gnagnagna ». Je ne le prenais pas mal, j'aimais mieux être chiante que trop douce et donc trop lisse.
« Les mecs adore les chiante ...pourtant » dit-je juste pour le coup de lui en mettre une aussi. Pas de raison. Et puis, lui aussi avait son petit moment aveux. Je dois avouer qu'on était parfaitement naturel l'un avec l'autre, voir même un peu trop, mais qu'importe. Je ne répondis pas à cette phrase, sauf par un sourire tout aussi complice, puisque je pensais la même chose. Quoique ce n'est pas toujours reposant d'être ami avec lui. Enfin bon, il y a des rencontres qui marques une vie et qui vous complète, Panda est de celle-ci.
La suite était sur la notion étrange des infirmières à mettre autant de cœur à l’ouvrage que leur corps au service des médecins. Je ne pus m’empêcher de rire, quand il se déclara médecin !

« Et en plus tu as le matériel qu'il faut pour de bonne piqûre contre la dépression ! » Cela n'était pas très fin, mais bon qu'importe. Mais, en y repensant, sur terre notamment, il m'était arrivé à de nombreuses reprise de ne plus considéré les infirmier(es) comme des êtres humains, mais comme des numéros avec la mention : facile ou none sur leur front. Je veux bien croire beaucoup de choses sur ma personne, mais là, j'avais perdu beaucoup en humanité. Par chance regagné par la suite, mais sans le montrer plus. C'est le problème avec moi, quand on comment à devenir intéressant et juste remplir une fonction, je ne m'encombre plus de la phase humaine. Puisqu'il faut la mériter cette condition après tout. Quand on ne se respecte pas, on ne peut pas demander aux autres de vous respecter en retour.

Bon, j'eu aussi le droit à un coup de coussin après une phrase qui me déplus...Panda se prit un second coup illico à sa petite phrase : « Ouais je me vexe...si on oublie de se dire les trucs basique mais où va t'on? Ca y est tu as une chérie et tu oublies les potes...pfff so cliché. ». Je vais lui en foutre moi, des chéries ! « Je t'emmerde avec ma pseudo chérie qui n'en ait pas une ! » Dis-je avec un ton colérique, je ne lui en voulais pas. Mais pour la forme, moi aussi, je pouvais faire ma bougonne hin ! Alalaala, quand je vous dis qu'on passe par toute les palettes des sentiments en l'espace de deux secondes. Et en plus, il se grille la phrase d'après avec Norah qui est brune. Je soupirai amusée, il doit avoir plus que de l'amitié, c'est certain.

« Oui on sait tu es en phase brune en ce moment » je lui lançai un rictus sardonique, oui ma petite vengeance pour Pedge ça ! Le sujet alla sur les plans à trois.
« Déjà fait et personnellement, j'aime moyens. La troisième personne finie toujours pas me gonfler car je ne peux pas finir la deuxième correctement. Donc je ne proposerai pas à Allen, mais si elle veut s'envoyer en l'air dans les vestiaires avec le gang des militaires elle fait ce qu'elle veut » Et après tout cela ne me regardait pas. Je ne lui rendais pas de compte sur mes aventures et idem pour elle. Enfin je ne sais pas pourquoi je lui raconte ça moi... Vraiment ! Enfin qu'importe au final, tout venait naturellement donc je n'allai pas revenir sur mes propos.

"Elle n'est pas prof, enfin pas que je sache mais vu qu'elle me sort un truc nouveau chaque jour c'est possible. Je n'ai jamais eu de profs dans mes conquêtes, ce sera une première."

Je lui jetai un petit regard au coin. Elle lui apprend des choses en histoire, elle peut très bien être sa prof particulière. De toute façon, les archéologues ce sont des profs qui ne savent pas qu'ils vont finir devant un amphithéâtre a raconté l'histoire aux jeunes ! Dans l'espoir utopique qu'ils apprennent quelque chose pour leur futur.
« Tu feras un vœu alors ! » Mon regard le suivit, alors qu'il bougeait son boule, pour me montrer un rubis d'une taille impressionnante. J'avais déjà vu les casques en question, mais j'avoue que la pierre a quand même une autre mesure une fois dans la main. Mine de rien elle pèse son poids.

« C'est sympa comme cadeau... » Dit-je en examinant la pierre sous tous les angles. Elle est quand même magnifique mine de rien. Bon un peu lourd à porter en collier mais bon. « On va dire que les serpents font dans d'autre forme d'horreur, il n'a pas le problème de se faire bouffer » Et sur un point sadisme les Wraiths sont plus fort... mais bon c'est comme nous avec les animaux, on les passe bien au hachoir pour les bouffer, sauf que la vache nous parle pas.

« Tu gères bien deux nanas dans un lit, donc tu peux bien gérer deux nanas hors d'un lit » Dit-je avec beaucoup de malice, le regard toujours fixé sur la pierre étincelante. Je finie par lui rendre lâchant un constat agréable « Elle ne se fou pas de ta gueule niveau cadeau ! » Faut dire que ça a un côté assez classe ! Ce n'est pas le cœur en peluche avec écrit dessus « je t'aime » elle lui donne un artefact ! Artefact qui finit sa place dans la collection star war de Panda.

Après avoir discuté de nos plats favoris, je revenue avec les pizzas encore bien fumantes. Panda avait fait un peu de ménage, parfait ! Les mets furent placés sur la table et les part déjà prédécoupé dans nos bouches !
« Tu me montras, ça sera encore mieux ! » Quitte à visiter une ville, autant y allé avec un copain qui est natif de là-bas.
« Ça fait cliché quand même, la nana qui aime les sushi… mais bon tant pis j’assume ! Je pourrais m’en rendre malade tellement j’aime le saumon et surtout le saumon cru ! » Enfin dit comme ça, en avalant une pizza tout se qu’il y a de plus classique, ça fait un peu étrange. De toute façon, il y a autant de calorie dans des sushi que dans une pizza me semble. Ce n’est pas si diététique que ça le poissons cru ! Faut dire que c’est un poisson gras le saumon. De toute façon, je ne fais pas attention à se que je mange donc c’est réglé !

Et puis venu une phrase qui nous ramena directement dans le sérieux... C'est bête je dois l'avouer, mais bon, quand on commence à s'attacher aux personnes, ont fini toujours par s'inquiéter pour leurs popotins. Et c'est bien le problème des relations amicales au final. On finit toujours par s'attacher. « On fait avec ce qu'on pas et regarde, il y a des avancements aussi. Le gilet MOLLE vous à sauver plusieurs fois. Après je t'avoue que j'ai des recherches en cours et c'est que du renfort ... » Je parlais bien de mes recherches sur les plantes Püntas, mais rien en arme, cela n'était pas mon domaine.« Simplement, parce que des personnes auxquelles je tiens vont s'engager et que je serais peut-être de la partie. Cette fois, on ne va pas sacrifier une simple infirmière. Je suis la mieux placée pour partir en guerre. Et je crois, que ça me fait peur dans un sens... » rare que je dise que quelque chose me fasse vraiment peur...





© TITANIA


_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Mar - 20:15
Invité
Invité
avatar
Comment ça mes maracas n'étaient pas timides? Bon ce n'était pas tout à fait faux je devais bien le reconnaître. J'avais des maracas sociables, ce n'était pas ma faute. Elles étaient polies et tout juste que le grand avec son sombrera parfois il éternuait là où il ne fallait pas...Mais à part elles étaient sympas même le type au chapeau. Mais je préférais ne pas relever à haute voix car sinon on avait pas fini de parler avec des sous entendus. Moi je savais pourquoi je souriais comme un niais, mais elle aussi et là je ne savais pas trop pourquoi. Si y'avait bien une tête dans laquelle je ne voulais pas être c'était bien celle d'Isia, encore plus bordélique que la mienne, ça en était effrayant parfois. Bon par contre ce qui était bien c'est qu'on rigolait tous les deux sans que l'autre ne sache pourquoi. Je trouvais notre communication parfaite.

Mouais c'était une bonne idée de ramener des trucs Arthosien à ma filleule mais je trouvais dommage de pas pouvoir lui dire d'où ça venait. Et puis en fait je n'étais pas un grand fan de leur art. Disney c'était une valeur sûre et en plus y'avait plein d'animaux donc je pourrais l'aider à apprécier les animaux en grandissant. " Mouais ça me botte pas vraiment de ramener des trucs artisanaux sans pouvoir dire d'où ça vient réellement, et puis en fait je trouve que c'est moche, alors qu'une méga peluche Balou ou Simba ça a trop la classe." Ouais les rayons bébés l'horreur...je ne sais pas ce qu'il prenait aux femmes dans ses rayons mais ce n'était plus les mêmes, mon amie avait d'un coup perdu des neurones à la vue des minis vêtements. Franchement ça m'avait foutu les jetons...j'aurais préféré encore voir un Wraith en face de moi que de voir une femme que j'apprécié devenir gaga complet pour un truc aussi con qu'un pyjama. C'était vraiment un truc effrayant , je ne voulais plus revivre ça.

Parrain poule? pas autant que je le voudrais malheureusement mais Isia avait raison. Je ne voyais plus ma nièce donc je n'allais gâcher ma chance d'être présent pour ma filleule. Vu que je n'aurais jamais d'enfants c'était la seule que je pourrais voir grandir et aider du mieux que je peux. Donc oui Blondie avait raison parrain poule. "Si tu répètes ça à quelqu'un je te jure que je me vengerais...je te fais confiance pour ne pas le dire." Ma vie privée devait rester privée seule elle était au courant que j'avais des gens à qui je tenais sur Terre. Je préférais qu'on me voit comme l'égoiste qui n'a rien à perdre en mission. Au contraire j'avais tout à perdre en mission mais être parrain n'allait pas changer ma manière de combattre car maintenant je sais pour qui j'allais risquer de mourir. Hors de question que ce bout de chou voit un jour des Wraiths dans sa vie.

Je n'avais pas compris comment on en était arrivés à parler de pourquoi on tenait l'un à l'autre et pourquoi on ne s'était jamais sauté dessus, parfois j'avais du mal à suivre le cheminement de nos conversations. Enfin en même temps un peu balek de comment on avait fait car là je venais de lui envoyer une pique magistrale et j'étais très fier de moi. Madame tous les hommes sont à mes pieds...bah non loupé pas tous, un homme résiste encore et toujours à l'envahisseur blond à talons hauts. Sur Terre je n'aurais surement pas loupé l'occasion mais là c'était différent. " Tu sais bien que je ne suis pas comme tous les hommes Blondie..et moi perso j'aime pas ça, en plus toi excuse moi mais tu gagnes la médaille d'or sans même devoir concourrir." Je pris un coussin pour me protéger d'une attaque car là je venais d'y mettre le deuxième but en pleine lucarne.

Je pense que là je ne rêvais sous couvert de se balancer des amabilités en travers de la tronche on faisait aussi une bataille de coussin comme si on avait dix ans. J'explosais de rire à l'évocation de ma seringue contre le stress. Et du coup je ne vis pas arriver un coup de coussin que je me mangeais en pleine face. Outch..ça fait pas du bien ça, ça avait même dérangé mon araignée au plafond. J'étais tenté de lui rendre coups pour coups, mais ça allait finir en guerre des tranchées et je tenais à éviter que mes quartiers soient détruits par une furie blonde. Oui c'est vrai que fallait pas trop se fouler pour mettre une infirmière dans son lit, mais fallait pas plus s'emmerder pour y mettre un médecin, mais ça je ne le dis pas à Blondie. Je gardais cette cartouche pour une autre bataille rangée.

Alors que je croyais l'armistice signé, je fis une erreur voulue indépédante de ma volonté en employant le moi chérie pour titiller Blondie et la réaction ne se fit pas attendre, encore un coup de coussin. Ok moi je me grillais avec la couleur de cheveux des femmes mais elle aussi en réagissant aussi vite. Je me contentais donc d'afficher un sourire en coin sans la quitter des yeux et sortir une phrase toute faite mais toujours aussi redoutable: " Y'a que la vérité qui fâche..." Et là le troisième but arriva...et un et deux et trois zéros. Victoire d'Alek sur Isia...assez rare pour être signalé.

Donc apparement comme on aimait bien parler de sexe quoi de mieux que les plans à trois? A quatre mais ça j'avais jamais fait et puis bon au final c'est juste de l'échangisme et j'aime pas prêter mes jouets, par contre m'amuser avec deux jouets lààààà j'aimais beaucoup. Je la regardais ricanant "C'est vrai qu'entres filles c'est long...un jour j'ai voulu prendre autant de temps avec une femme, ça m'a soûlé clairement mais aux vues des vocalises elle a eu l'air d'apprécier." Allez savoir ce qui m'avait pris ce jour là de prendre autant de temps...peut être parce que bon j'avais rien de mieux à faire alors autant s'occuper comme ça. " Je doute vraiment qu'Allen soit du style à s'envoyer un bataillon...et puis elle fait tellement peur aux hommes qu'ils osent pas l’approcher, sur ce plan là tu n'as rien à craindre. Et surtout elle est très respectée."

Et encore une fois on rechangeait de sujet pour parler de quoi ? bah euh je sais plus en fait. Je lui avais juste montré le cadeau que m'avait fait Norah. Ca n'avait pas de valeur pour personne à part moi car c'était la carrière qui me passait à côté. Remarque face aux Wraiths, je pouvais m'en donner à coeur joie dans le sadisme et la violence. Mais j'étais fasciné par les Goa'Ulds. Donc pour moi ce cadeau avait beaucoup de valeur. " Les deux races doivent être exterminées, mais c'est quand même plus fun de dégommer des Dieux même s'ils font faux que de dessouder de la mocheté. Non parce que bon ils donnent envie de vomir les Wraiths." Et là je lui lançais un regard à la limite de la panique. " Deux femmes dans un lit c'est facile...en dehors...je passe mon tour , surtout que je te connais donc je crainds le pire." J'allais reposer la pierre à sa place. Ca me fit penser que je devrais peut être ramener un artefact d'un Wraith...j'avais eu une tête mais j'avais dû l'abandonner au combat et puis même pour moi ça aurait été glauque.

Là maintenant on passait à la partie culinaire de notre soirée, manger tout en parlant de bouffe. A part nous personne n'aurait pu suivre nos errances pour parler. Je dévorais ma pizza, elle était vachement bonne et ça faisait des mois que je n'en avais pas mangé. Mais maintenant que je savais que je pouvais en avoir c'était foutu j'allais m'empiffrer de pizzas. " On va à L.A quand tu veux Blondie, et question cliché, je suis un californien qui fait du surf..." Faire visiter la ville à Isia allait être épique je pense. Tournée des bars, des boites, des plages, on allait finir raides morts mais on se seraient amusés. Le seul truc que je ferais pas ce sont les magasins et les salons spa et autre conneries en vogue sur Sunset Blvd.

Parler de Magna avait fait redescendre ma bonne humeur à vitesse grand V. J'avais eu quelques nuits de cauchemar après cette mission mais surtout après quand j'étais parti aider Vadrielle. Je posais ma bière et ma part de pizza, j'étais devenu très sérieux en un claquement de doigts. " On vous remercie pour vos trouvailles, en médecine, en technologie...mais au final, ça nous sert juste à se défendre, on ne peut pas attaquer et à terme on se fait dérouiller...pour ne pas dire décimer.' Je marquais une pause car là j'allais parler d'un truc top secret sur Terre. " Au moyen orient lors de certaines missions nous avions des balles dite ricochets..elles entrent dans le corps et dès qu'elles touchent un os ...ben comme leur nom l'indique, elles ricochent, jusqu'à ce qu'elles sortent...c'est de la boucherie, elle sont interdites mais pourtant je les aient utilisés. Je me disais que contre les Wraiths se serait très utile mais les huiles ne voudront jamais car trop barbare."

Quand elle parla de partir sur Magna au cas où, là je me tournais vers elle pour la regarder dans les yeux. Je pense que je n'avais jamais été aussi sérieux de ma vie. " Isia là bas ce n'était pas la guerre, c'était un massacre...même moi j'ai peur d'y retourner. Tu feras comme tu veux ou comme tu dois mais je préférerais que tu n'y ailles pas, c'est très égoïste mais je ne pourrais pas être performant si je dois m'inquiéter qu'un Wraith pose la main sur toi."

Là je prenais de grands risques car dire à Isia ce qu'elle devait faire c'était vouloir mourir dans les minutes qui suivait. Mais là on ne parlait pas d'un truc futile comme boire que deux verres en soirée au lieu de trois, on parlait clairement d'aller au devant de la mort. Ou pire de la torture comme l'avait subit Matt et Pedge. " Rappelle toi comment Matt est rentré...comment je suis rentré...comment Pedge est rentrée...eux deux ont été presque détruits, moi j'ai frôle la mort. En restant tu pourras nous sauver la vie, pas en y allant."

C'était peut être dur de lui dire ça mais c'était la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Mar - 17:55
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 928

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur



Les enfants du Diable se font une soirée


Chronologie : 18 janvier 2018


« Les Athosiens sont moches... tout simplement ! » Dis-je en conclusion puis me marrait. Ok j'avoue que les fringues que fait June sont très belle. Mais c'est Athosiens, ça me file des boutons car je n'aime pas ce peuple. Je ne peux pas me les voir c'est incroyable. Ça me donne le même effet, mais en désagréable que le "Mufasa" que dit les hyènes pour se filer des frissons. Et Panda savait très bien mon désamour pour ce peuple qui me gavait. Surtout quand ils ont voulu me mettre des soigneuses dans mes rangs d'infirmières ! Non mais sérieux ? Depuis quand on met du primitif dans une salle de soins ! Bref.

Étrangement, je n'avais pas ce problème avec les Natus. Je ne sais pas trop, ils sont plus intéressants et pus dans un sens, ils avaient mon respect grâce aux propos que portait mes amis sur eux et a force de les côtoyer pour les soigner sur magna ou là sur le continent, j'avais fini par les aimer et revoir mon jugement sur les peuples aux technologies inférieurs. Ils étaient l'exception pour le moment. Après, faut dire que vu leurs compétences de soins, ils ne viennent pas me sortir qu'il faut que j'utilise leur manière de faire. Au contraire des Athosiens, qui se pensent être compétents.

Je ne pus m'empêcher de lui donner un coup de coude en lui lança un regard provocateur.
« Ah ouai ? Tu veux pas que je dise que le grand Panda sanguinaire, le soldat le plus barbare qui n'est jamais existé sur cette cité est en réalité un loup avec un cœur de guimauve ? Rhoooo ». Je ne vois pas à qui je le dirai. Et de toute façon, la réputation de Panda était telle que, j'avais mon avis sur lui et ces bandes d'abrutie ne savaient pas la véritable valeur de mon Panda. Mais ça, ce genre de pensée je le garde pour moi. Il va avoir les chevilles qui gonfle si on part dans du sentimental. Déjà que je venais de lancer le sujet.

« Ouai toi tu n’aimes pas qu’on te prenne la tête du haut. Ça demande trop de ressource neuronales » généralement personne aime, mais bon, si j’ai bien appris quelque chose de la foule de gentlemans que j’ai eu… C’est plus tu es chiante plus ils aiment. Bande de maso ! Il s’était protégé avec un coussin, je lui donnai un coup quand même qu’il para sans peine. Juste pour le principe et cela m’amusait.

J’adore les batailles un peu enfantines dans ce genre. Surtout quand je fais de beau head shoot comme ça. Je ricanais de plus belle fortement amuser. Franchement on est deux gros gamins !

Il s’en prit un autre à cause de sa pique sur ma pseudo chérie. Cela me piqua au vif. Mon regard le toisa d’un air plus sombre.
« Tsss, la bêtise aussi me fâche. » Oui, je ne suis pas le genre de personne à être en couple et au contraire je le fuis même. Allé me parler d’engagement ou même de stabilité, c’est le meilleur moyen pour que je fuis. De toute façon le sujet dériva sur le cul. Je n’en revenais toujours pas de notre facilité à l’évoquer. Quoique je n’ai pas vraiment de tabou mais avec Panda c’est no limit. On avait ce dialogue constamment ouvert et fluide sur tout. Bon, sauf quand il faut lui tirer les verres du nez pour son béguin mystérieux. Je pouffai un peu.

" Alors imagines si tu dois faire avec plusieurs la même chose… mais bon, quand c’est bien fait le résultat est gratifiant » De toute façon, un bon coup est quand même (pour moi) une personne qui m’emmène jusqu’à l’orgasme et où je prends vraiment mon pied. Si je veux juste un coup de kekette furtif je me prends mon sexe toy. Faut qu’il ait retour sur investissement du temps de la drague quand même.
« Et quand bien même elle se taperait tout un bataillon, cela ne me regarde pas. Tant qu’elle ne me refile pas une MST cosmique. Car là je la tue. Déjà que je vous fais tous chier avec mes campagnes de protection et mes test régulier contre ce genre de chose… ». Et je ne comptais pas baisser la garde là-dessus. Je ne voulais pas que les soldats aillent foutre leurs petites bébêtes partout dans la galaxie, où revenir engrosser ! Sans parler des infections et autres maladies bien sympas ! Je soupirai un peu m’adossant au sofa après lui avoir rendu sa belle pierre rouge. J’hochai la tête, je ne sais pas vraiment se qui est le mieux. Quand on connait les Wraiths reste des ennemis vous semble bien peu effrayant et dangereux. En tout cas, je lui fis un rictus sardonique face à son regard de panique.

« Mais non, je suis adorable ! » Et je me marrai doucement.

En revenant et prenant place pour la séance pizza, je me fis la remarque que nos discussions étaient sacrément décousues, on parlait plus que des minettes au bar ! « D’accord, on s’organise nos grandes vacances au soleil de L.A ! » Dis-je d’un air très enthousiasme ! Et oui, lui aussi avait son petit cliché, mais bon, il est rare que les gens qui habites près de la mer n’aime pas les activités liées à celle-ci.

Bon j’avais lancée le sujet sérieux et Panda déposa ces denrées pour l’être tout autant. Je n’étais pas d’accord sur le fait qu’on se faisait décimer, les autres peuples oui, mais pas les Atlantes. J’allais le dire, quand il me parla de balles… je ne les connaissaient pas vraiment, mais j’avais étudié des blessures qui pouvaient être liée à ce genre d’utilisation.

« Elles doivent être interdites … Même si bon en tant de guerre tu t’en fou. Il y a bien du trafique de gaz moutarde et autre gaz qui fait fondre la peau. Alors bon… après faut que chacun fasse avec sa conscience et tout le monde n’a pas le moyen de passer outre ». Je soupirai « Je trouve que c’est un comble quand même. Si ce genre de balles peut massacrer le corps d’un Wraith… qu’est-ce qu’on s’en fou du barbarisme ? Ils ne sont même pas humains ». Et oui c’est un médecin qui dit ça. Mais bon, je préfère largement qu’on fasse ricocher des balles dans un corps ennemi, que de soigner les dommages de tortures Wraith sur le corps de mes patients !

J'avalai ma dernière part de pizza avant d'avouer pourquoi je lui parlais de magna. S'il savait la pression que je me mettais... Il me regarda sérieusement et j'avoue que je n'ai pas l'habitude qu'il m'offre ce genre de regard, tout comme la suite de ces paroles. Je beuga dans ma morsure sur ma part de pizza le toisant étrangement. J'avalai difficilement ma nourriture. Je déposai ma boite vite lentement sur la table. Regarda mes mains, qui était la source de mes compétences avant de regarder Panda. Il venait de dire beaucoup de choses et je l'entendais que trop bien.

« Si je suis appelée, je ne peux pas laisser quelqu'un d'autre me remplacer et mourir. Je suis l'une des rares à avoir le sang-froid et les compétences nécessaires pour faire des miracles » Je me la racontai peut-être, mais je pouvais encaisser des horreurs par mon manque d'empathie et même de compassion.« Je n'ai pas envie de m'y rendre. Si je dois y aller, je ne m'exposerai pas. Je ne sais pas comment ça va se passer... Mais si je dois venir avec vous... Promet moi de ne pas tourner la tête vers les lignes arrière ». Il comprendra mon sous-entendu. Je soupirai. Lui tapotant sur la cuisse « On verra quand cela arrivera ! Et de toute façon on doit partir à L.A, donc on ne peut pas mourir ! ». J'haussai les épaules pour changer de sujet.




© TITANIA


_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Mar - 19:43
Invité
Invité
avatar
J'aurais dû savoir qu'en parlant des Arthosiens, Isia allait tôt ou tard balancer un truc montrant bien qu'elle ne pouvait pas les encadrer. D'ailleurs je fus assez étonné car elle mit du temps avant de balancer une vacherie. Les pauvres avaient eu le culot de vouloir fourrer leur nez dans le pôle médical...c'était suicidaire. Un peu comme avec moi si on voulait piquer de la bouffe dans mon assiette. C'était un coup à un perdre un bras. Bref depuis cet incident elle ne pouvait vraiment plus les piffrer. Je lui lanças un regard du genre " tu en as mis du temps à balancer ton venin". Ceci dit question beauté elle n'avait pas tort. Je n'avais vraiment détaillé ce peuple mais en tout cas j'en avais mis aucunes dans mon pieu c'était pour dire à quel point Blondie avait raison. "Je ne pourrais pas te contredire là dessus et puis quitte à acheter un truc de tribu à cette gamine, j'aurais de quoi faire aux Etats Unis je pense." Mais que ce soit bien clair je n'allais pas lui acheter un truc comme ça, je reconnaissais réellement qu'il fallait du talent mais je n'aimais pas ça. Sur ce plan j'étais l'américain de base...un paire de air max pour bébés se serait très bien.

J'avoue qu'avec peau de vache en chef j'arrivais à parler normalement, même de sujet qui pouvait me rendre vulnérable. Je lui faisais entièrement confiance pour ne rien dire, ce qu'on se disait restait classé " secret défense". e pense que c'était ça la réelle amitié? Mouais...j'en savais trop rien et comme pour tout ce qui touchait à d'éventuels sentiments je ne réfléchissais jamais à la question. Réfléchir c'était pas bien, ça dérangeait mon araignée au plafond et j'aimais beaucoup quand elle restait calme. " Barbare , sanguinaire...mais que me vaut tous ces compliments Blondie? Tu te sens bien, tu es sûre? " Bah ouais c'était cool de tuer, ce sentiment d'ultra puissance en enlevant la vie c'était grisant et alors quand j'arrivais à tuer des gens qui vraiment le méritait limite si j'avais pas la béquille dure tellement c'était le pied. Les réduire à n'être qu'une étincelle que je pouvais éteindre, les voir parfois implorer c'était juste kiffant. Note à moi ne jamais dire a à un psy.

On était parti en bataille de coussin et c'est pas que mais mine de crayon elle tapait fort cette garce. Et moi je ne pouvais pas répondre donc je ne pouvais que parer. Bon, parer n'était pas très dur parce que même si elle avait de la force, son coup était prévisible, j'en pris quand même un ou deux bien placés. Et elle avait raison je détestais qu'on me prenne la tête du coup je n'aimais pas les femmes chiantes. Du genre celles qui changent d'avis toutes les trente secondes...non non ce n'est pas un mythe. Isia était d'un autre type de chiant, je pense que les mecs adoraient car ils pensaient pouvoir l'apprivoiser...bon courage à eux, perso je m'y risquerais pas, je ne voulais pas être tué dans mon sommeil par une blonde azimutée du bocal.

Je lui lançais un regard très direct qui normalement faisait fondre les femmes, sauf que je sais qu'elle ça la ferait rire et ne lui ferait ni chaud ni froid. " Allez avoue...tu l'adores ma bêtise." Je prenais un coussin pour me protéger au cas où. Vous connaissez l'expression sortez couvert? ben avec Isia dans les parages c'était "ne jamais sortir sans protection". Un coup était si vite arrivé de nos jours. Oui ma phrase est à double sens mais c'est rigolo. Je savais que j'avais touché un point sensible mais je n'insistais pas plus car c'était le coup à ce qu'elle s'éloigne de Pedge juste pour prouver que j'avais tort. Se serait très con comme réaction mais très plausible vu que je serais capable de faire de même si elle appuyait trop sur le sujet Norah. Ouais on était bien endommagés sur les sentiments mais on le vivait pas mal et truc con je pense qu'en parler l'un à l'autre nous réparait un peu mais je n'allais jamais lui dire.

Et hop la conversation dériva sur notre sujet préféré , le cul. Quand deux passionnés sont ensembles ben ils parlent de leur passion c'était pareil pour nous en fait. Et là j'imaginais prendre tout ce temps pour deux femmes...ouais non mais j'étais pas là non plus pour seulement leur donner du plaisir à elles, fallait pas déconner non plus. " Ouh là non je ferais pas ça à deux femmes en même temps...àa met trois plombes pour les faire monter, et après bibi pourra se la mettre derrière l'oreille car elles seront fatiguées...je fais pas ça bénévolement pour la beauté du geste, faut pas déconner non plus" J'avoue que vu la manière dont on en parlait ça pouvait parait très cru et froid mais c'est comme ça qu'on voyait le sexe, c'était presque du sport, on prenait soin de bien le faire mais le lendemain on avait oublié qui on s'était tapé, enfin surtout moi en fait. Quand elle parla de Pedge là je tiquais un peu, elle pense vraiment que je vais la croire de paraître si distante? Je mets ma solde sur le tapis que si elle voit une autre femme draguer Pedge elle réagirait, mais je ne dis rien. Par contre j'éclatais de rire quand elle parla de protection.
"On t'a tellement bien écouté qu'on s'est tous envoyés des Natus sans protection." Là j'avoue qu'avec le recul on avait gravement déconné et que bon c'était peut être la première fois que j'avais fais l'amour sans le vouloir, d'ailleurs je m'en rappelle à peine. J'étais pas foutu de me rappeler du prénom de cette femme et je ne savais pas ce qu'elle était devenue.

Allez savoir comment on en était venus à parler de cette pierre Goa'uld...ah oui, barbie médecin tentait de me soutirer des informations sur Norah. Ah ben loupé Heidi je n'allais pas lui en donner car en fait je ne sais pas trop où on était. On se laissait porter par le mouvement et c'était suffisant pour moi. Elle ? adorable? et mon cul c'est du poulet? Il vallait mieux entendre ça qu'être sourd remarquez mais bon. "Tu es plein de choses Isia...mais adorable surement pas." Et paf dans tes dents héhé. Mais plus sérieusement si les deux se liguaient contre moi j'étais foutu...une brune et une blonde, je préférais clairement les avoir dans mon lit qu'associées contre moi pour me rendre dingo. Déjà pour ça je n'avais pas besoin d'elles, j'y arrivais très bien tout seul.

Elle revint plus vite que prévu avec les pizzas, c'était parfait parce que j'avais les crocs et à force de manger liquide j'étais pas super bien, il me manquait de la junk food. Quoi que la pizza ne rentrait pas dans cette catégorie de nourriture. Des vacances à LA avec Isia j'avoue que ça devait être mémorable, elle allait faire des gros dégâts dans la gente féminine et masculine, ça serait amusant à regarder. Genre étude sociologique...que se passe t'il quand on met une française blonde incendiaire au milieu de la ville des anges? " On attend Mai et on ira si tu veux. " Je sens que j'allais vraiment me marrer.

Et là elle trouva le moyen de gâcher l'ambiance en me parlant de magna et qu'elle pourrait y partir. Non mais elle aurait pas pu trouver un autre moment pour ça? Oui on avait survécu, oui leurs recherches nous avaient surement sauvé la vie à plusieurs reprises. Mais en attendant on se battait avec des armes dépassées et ça je ne supportais pas du coup j'étais obligé d'improviser et de devenir barbare. Voila c'était la faute à l'armement. Quoi que imaginez un peu la manière dont je tuerais si javais ces balles..."Elles sont officiellement interdites par la convention de Genève, cette merde de convention nous disant de faire une guerre "humaine"...foutaise, la guerre c'est sale faut l'assumer et mettre parfois sa morale de côté pour une cause plus grande que soi même....mais apparemment même ici certains ont du mal. Je ne sais pas si elles seront utiles contre les Wraiths mais je suppose que oui et ça nous donnerait un certain avantage, faut juste assumer d'être aussi no limits qu'eux. " Inutile de dire que personnellement je serais volontaire pour avoir ces balles si jamais un jour. Et le pire? je dormirais très bien de les avoir utilisé. Quand on fait la guerre faut savoir ce qu'on veut surtout face à un tel ennemi.

J'étais très rarement sérieux comme je venais de l'être avec elle. Si là elle n'avait compris qu'elle comptait pour moi je ne pourrais rien faire d'autre. J'écoutais moi aussi ce qu'elle me répondit et elle avait raison seulement j'avais vu ces Wraiths à l'oeuvre...elle pourra résister à des tortures sur elle même mais sur les autres? "Je sais que ton sang froid est surhumain et que tu peux encaisser énormément de trucs te concernant mais là je te parle de voir Pedge se faire torturer sous tes yeux, ou moi si la Reine m’attrape." Je marquais une pause avant de sortir l'argument ultime. " Et aussi éventuellement de voir Kalash se faire torturer...j'ai failli craquer quand elle l'a fait et ce n'était que de la pression mentale." J'avais reporté mon attention sur la part de pizza devant moi. D'un coup cette pizza qui quelques secondes avant était très bonne, d'un seul coup avait le gout de cendre. Repenser aux gémissements de Kalash me rendait dingue de ne pas avoir pu lui faire subir le quart de ce qu'elle lui a fait subir. " Je ne peux rien te promettre Isia." Pour moi il n'y avait rien de plus à dire, je 'lavais prévenu de ce qu'elle devait peut être s'attendre à endurer. A elle de juger si elle en était capable ou pas. Si jamais on devait y repartir et qu'elle venait je ne lui dirais rien car je n'aimais pas me répéter.

Heureusement pour nous elle trouva un moyen très malin de rendre la conversation moins tendue, seulement moi j'avais du mal à faire la girouette. Je me levais pour aller chercher d'autres bières, je lui en tendis une et je bus la mienne quasiment cul sec. Je reposais la canette sur la table et termina ma part de pizza. " Ouais...enfin des mochetés avec les traits tirés tu vas en voir là bas aussi crois moi...plus d'heures de vol que le Dédale et Caldwell réunis. Tu voudras faire quoi une fois là bas? quel type de logement, sachant que je peux me démerder pour quasiment tout, de la maison à Bervely Hills à celle à Malibu." Parler de L.A me calmait, elle avait eu raison de changer de sujet. Et comme elle avait pourri l'ambiance avant je décidais de me venger. " Tu comptes embarque ta chérie là bas? ou tu y vas en prédatrice? Non parce que bon je veux pas tenir la chandelle moi..."
Revenir en haut Aller en bas
Sam 31 Mar - 18:23
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 928

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur



Les enfants du Diable se font une soirée


Chronologie : 18 janvier 2018


Je ne sais pas pourquoi j'ai des obsessions comme ça. Quand j'ai quelqu'un dans le pif, c'est vraiment difficile de le faire sortir de là ! Comme si j'avais des serres tranchantes qui retenait cette fichue image et pour quelle parte il faut qu'elle soit en miette. Je ne peux pas me blairer ces blaireaux ! Et s'en ait presque flippant à ce niveau-là. Je toisai mon ami, qui me fit la remarque induite que j'en avais mis du temps... bah je ne suis pas toujours mauvaise langue quand même. Mon regard allait avec ma gestuelle dédaigneuse envers ce sous peuple de kéké chaman inutile.

« Oui, vous avez ce qu'il faut en folklore indien ». C'est horrible... Les indiens ...bien le seul peuple qui vit encore dans des réserves après avoir été exterminé sous l'œil bienveillant de l'histoire qui préfère mettre en avant d'autre massacre car se dit peuple est riche et puissant, que ceux qui sont plus suffisamment pour gueuler à l'injustice ! Pour cette comparaison je pourrais me faire traiter d'anti sémite. Or, non, je ne le suis pas, je constate juste qu'on met un peu trop en avant la souffrance d'un seul peuple, qui ne fait pas forcément mieux de leur côté. Mais bon, on ne ballait jamais assez devant sa porte, c'est mieux de regarder celle des autres et l'histoire s'écrit par les vainqueurs et non les perdant. Les indiens avaient échoué et ils n'ont plus grand chose pour changer l'histoire de ce monde.

Voilà qui me demande si je vais bien. Je lui fis une grimace à la Harley quinn, qui reflétait bien ma folie intérieure, avant d'exploser de rire.
« J'ai pris ma température... donc oui je vais bien Conan le barbare » dis-je par simple provocation. L'imaginant immédiatement avec une tenue bien moins couverte avec des peaux de bête et une grosse hache couverte de sang. C'est quand même bizarre qu'on soit ami, lui qui ne semble avoir l'empathie d'une huitre (pas sur qu'elles grand-chose ces bestioles sauf être bonne en bouche) et moi qui en ait tout autant mais qui pratique quand même un métier censé sauver des vies... lui il en enlève moi je les sauvegarde. Je suis certaine, qu'il doit déranger plus d'un de mes confrères. Le jugement et facile et humain et je me permets le luxe de faire comme les autres !

La bataille de coussin était déclarée... et voilà qui me lance le regard « coulant chocolat de petit chien tout mignon »... Je crois que ce genre de choses ne m'a jamais affecté. Surtout chez un humain. Je suis certaine qu'avec ces deux billes bleues d'amour, il fait fondre beaucoup trop de femmes attendrit par cette bouille d'amour. La beauté et un véritable pouvoir qu'on ne prenne pas assez au sérieux. Enfin bref, comme il doit s'en douter je me mets à rire.

« Pas quand tu m'inventes des chéries ! » ton intraitable. Même si oui, j'adorai le flot de connerie qui sort de cette bouche !

Et comme la transition parfaite : chérie = cul. Tada nous sommes les rois pour ce genre de choses. Ça et de parler de sujet complètement antinomique dans la même conversation.
« Ah ? Bah écoute moi, je monte mais je suis opérationnelle pour que le « bibi » en face de moi continue son initiative mais avec son copain jouisseur » Oui cela était simple comme posté une lettre à la poste simple de parler de tout ça, sans tabou et sans honte. De toute manière, l'un comme l'autre n'a plus vraiment de barrière, sauf peut-être sur le sujet de nos pseudos béguin. Vu comme on se braque à la mention de Norah ou de Pedge.

Ah les Natus et leurs candides... ce fut Sheppard qui me rappela de faire un bilan sanguin à tout le monde. Sur le coup, j'avais cherché une potentielle contamination aux maladies ou autres éléments, avant que quelqu'un me glisse à l'oreille les mœurs et leur sorte de maison close. Oui c'est un raccourci facile, mais je n'ai pas d'équivalent terrien.

« Pas comme si vous n'avez pas une barrette de capote dans le matériel fourni ! » je soupirai heureusement qu’ils étaient tous saint, sinon ça aurait chié pour le petit malin (ou maline) qui aurait eu la queue de mickey ! « Heureusement qu'aucun de vous n'ait chopé une MST galactique... un peu surprenant d'ailleurs comme les candides s'envoient plusieurs personnes... et qu'il ait un si faible taux de consanguins ou même de maladies de ce type. La grotte les à préserver de plusieurs éléments j'ai l'impression » Cela était d'ailleurs un putain de paradoxe : préserver dans un vaste clos... souvent source de gêne appauvrie.

« N’empêche, ça ma quand même fait bizarre de faire un test à Frei… je sais pas si vous vous êtes tous envoyé en l’air … Mais il y a des personnalités qui sont surprenantes ! Major balais dans le cul, elle a fini par prendre autre chose… » Je ricanai toute seule. Au moins, si elle a joué a touche pipi, j’espère qu’elle a pris son pied ! Et elle aura eu bien raison !

« Tu es le seul à le penser » Franchement qui ne me trouve pas adorable ? Hum ? Quand on ne me connait pas ou qu'on m'idolâtre comme une déesse je crois tout le monde... mais bon, il y a encore des personnes qui le pense avec une certaine conviction ! Comme ce gentil Cody. Je fis un rictus pompeux à Panda, presque un peu trop sûr de moi ! De toute façon, je parie rapidement chercher les pizzas. L'épisode Norah, cours du soir en histoire et rubis étant terminée.

Le sujet des vacances était quand même plus palpitant que certains autres sujets ! Et je jubilai déjà de me rendre sur la côte californienne et découvre cette ville emplie de folie que les films nous servent ! « Va pour mai ! » j'étais super enthousiasme à cette idée ! Mais bon, je foirai le truc en parlant de magna et des sujets qui y gravites. Les balles perforantes, une belle saloperie qui devaient être un carnage et un puzzle 10 000 pièces pour un chirurgien, s'y tenter il y quelque chose à réparer de vivant.

« Une guerre humaine ? Ils avaient qu'à remplacer vos fusils par des pâquerettes ... Tsss les politiciens et leur morale a deux balles, alors qu'ils en sont dépourvus » Franchement ce genre de choses me débecte, la guerre ce n'est pas pour faire beau, des gens meurt dans d'affreuses circonstances... on ne peut pas associer le mot : guerre et humain dans le sens éthique. Car le mot humain y ait mais en petit morceaux.

« Je ne sais pas si cela serait utile... ils sont uns structure physique similaire à la nôtre mais une capacité de résistance impressionnante, je ne crois pas avoir vu de rapport mentionnant qu'un Atlantes aient briser un os d'un Wraith... » Enfin je ne vois pas pourquoi ça ne marcherai pas. Peut-être que ça ne briserait pas de squelette mais ça aura au moins le mérite de perforer les organes vitaux.

Mais le sujet balles étaient bien moins « grave » que la suite. J'avais parfaitement compris entre ces lignes sont attachement. Mon regard alla sur ma pizza... Pedge a déjà été torturée par la reine. Et si je vois ça, je pense que je serais la suivante. Que ça soit lui, Kalash, Pedge ou quelqu'un d'autre je pense que ce n'est pas le genre de spectacle qu'on aime. Après il avait raison, je ne sais même pas comment je réagirai si je voie des personnes auxquelles je tiens souffrir affreusement. Et je n'y tenais pas spécialement à dire vrai. Je ne lui répondis pas. J'aurais pu, j'avais pleins de phrase pour rebondir pour pousser la réflexion, mais cela tachait profondément notre soirée et le sujet me travaillait autant que lui. Alors, je fis une diversion... Mon regard suivis l'écoulement et la disparition de sa bière... Je soupirai un peu, réajustant ma position dans le canapé. Je n'aurais peut-être pas du parler de ça... pourtant j'en avais besoin, lui dire par là que ça me travaille et d'avoir une forme de soulagement d'évacuer la soupape avec quelqu'un auquel j'avais entièrement confiance. Et qui ne jugera pas.

Je lui lançai un regard courroucé quand il se vengea, car cela était le cas au final !
« Oui je compte prendre mes boules de geisha, j'espère que ça ne te dérange pas... promit on dinera pour tous les quatre ensembles » fis-je avec un rictus sardonique. Men foutrait de ma chérie moi !« Sinon, quitte à dépenser de manière irraisonnable et faire la star, autant prendre la villa à Malibu je prendrai un maillot rouge ! Et pleins de mouchoir pour gonfler mes formes ! » Je pouffai un peu. Tout en réfléchissant à ce que j'aimerais vraiment faire une fois là-bas.





© TITANIA


_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Avr - 13:44
Invité
Invité
avatar
Conan le barbare, je trouvais que ça m'allait très bien comme surnom. J'étais moins baraqué que lui en peaux de bêtes mais je ne serais pas ridicule. Après bon la barbarie c'est selon les sentiments de chacun car moi je ne me trouvais pas barbare, juste très imaginatif pour donner la mort. C'est vrai quoi...on vivait dans un monde tellement aseptisé que j'aimais bien apporter une touche d'art et personne n'avait jamais dis que l'art ne pouvait pas s'appliquer à la mort. Ca s'appliquait bien à la guerre avec ce foutu bouquin indigeste dont je n'avais pas compris le sens. M'enfin certains avaient un truc appelé morale qui les titillaient et ils venaient me les briser alors qu'ils pouvaient la garder pour eux.

J'avais un peu de mal à suivre le cours de nos conversation car on passait du coca light (coq à l'âne ) trop vite pour mon neurone. Mais en même temps je ne pouvais pas ne pas vanner Isia sur sa relation avec Pedge, j'avais signé un contrat pour l'emmerder à la moindre occasion et j'aimais respecter mes engagements. Et puis elle réagissait au quart de tour donc c'était du pain béni pour moi, pourtant elle devrait savoir que plus elle allait réagir plus j'allais envoyer des piques. Je faisais quand même attention de ne pas trop tirer sur cette corde car si elle cassait j'allais me la prendre en pleine poire.

Maintenant on parlait de cul, donc on commençait par les cadeaux à un nourrisson pour finir par parler de plan à trois..remarquez c'est le cycle de la vie, le sexe amenant des gosses quand on faisait ça mal. Et là avec la phrase d'Isia j’eus l'image en tête. Genre de truc bien détaillé et j'explosais de rire en l'imaginant dire au pauvre gars de maintenant se mettre au travail. Finalement je me disais que c'était pas plus mal qu'elle m'attire pas plus que ça car à mon avis pour arriver à la satisfaire faut avoir du talent, de la motivation et de l'imagination. J'avais ces qualités mais la flemme de les utiliser pour satisfaire une femme. C'était plus drôle de les utiliser pour tuer. "Finalement je me dis que coucher avec toi c'est un coup à voir sa virilité en prendre un coup et je plains ceux qui n'ont pas été à la hauteur de tes exigences." Dans ce domaine j'étais pas difficile bon..l'étoile de mer j'aimais pas ça mais quand c'était juste pour tirer un coup, je m'en foutais...un trou étant un trou et une bite n'ayant pas d'yeux qu'est ce que je m'en foutais que la fille me sorte la kama sutra.

Quand je m'amusais à la vanner avec les Natus je ne m'étais pas attendu à la réponse. Depuis quand on avait ça dans nos paquetages? J'en avais sur moi mais pas de manière officielle. Bah ouais une capote ça peut servir même hors sexe pour faire une bombe bref. "On a ça dans nos paquetages? j'ai jamais fais gaffe. Ben moi je crois que c'est la première fois que j'avais pas envie de faire l'amour à une femme. Elle était magnifique mais moi je voulais poursuivre le combat, traquer et massacrer, pas m'envoyer en l'air, j'y ai d'ailleurs pris aucuns plaisirs. Concernant Frei j'en sais rien mais je préfère me dire que non et avoir des visions d'horreur en tête. J'explosais de rire au coup du balais et franchement j'avais quelques doutes qu'elle l'ai pris à cet endroit là mais après tout chacun ses zones de kif.

Pour le moment je passais une soirée super, avec un peu de chance j'aurais même pu oublier que j'étais sur Atlantis et de retour à L.A et passer une soirée avec une amie. Mais voila il avait fallu qu'elle la gâche en parlant de Magna. Ce n'était pas un sujet tabou mais disont que je préférais éviter de parler de mes défaites. Beaucoup avaient considérés cette mission sauvetage comme un succès ou demi succés mais pour moi c'était une défaite de A à Z et ça mon égo avait du mal à l'encaisser. Depuis j'avais redoublé mes entrainements, pas spécialement en physique pur, mais en résistance physique, en traque. Même au tir. Et même avec tout ça je savais que si un jour on revoyait ces Wraiths j'allais dérouiller, le seul truc qui pouvait me sauver était mon imagination morbide. "Le pire c'est que c'est pour le show car en réalité on utilise toutes les armes interdites. Faut juste pas se faire prendre si on risque de l'être on détruit les armes. Pas vu ...pas pris , c'est comme ça que ça marche la communauté internationale." Les balles dont je lui avais parlé étaient vraiment les pires que j'ai pu utiliser mais si on en restait à l'objectivité, c'était les plus efficaces. " Tu adaptes la dose de poudre pour les atteindre mais en fait ça ne fait que ricocher quand ça cogne contre un truc solide, par contre ça réduit en bouillie tous les tissus, organes, veines , artères etc. Et je me disais que quand on tire sur un Wraith tu as une entrée, le trajet de la balle dans le corps et la sortie...facile pour eux de se regénérer. Mais si tout est en bouillie en eux, se régénérer va prendre plus longtemps, ce temps là peut nous être utile...après c'est juste une idée comme ça."

J'en avais encore plein des idées comme ça mais j'étais qu'un première classe donc je n'avais pas le droit à la parole. Etudier l'ennemi était ma formation de base et là je faisais pareil mais comme j'avais pas limite pour tuer je pouvais trouver pleinnnns d'idées. Si elle venait sur Magna, je devrais faire avec, mais voila j'avais donné mon point de vue fin de l'histoire. Tous les deux on devait obéir aux autres en mettant parfois nos sentiments de côté, on le ferait comme des pros. Et hop à nouveau dire le mot chérie la fit réagir au quart de tour...pff c'était tellement facile que ça ne devenait plus trop amusant. "Si tu veux de l'aide pour mettre tes boules de geisha n'hésite pas à demander...." Et re vlan...fallait pas me chercher quand j'avais décidé de jouer. "Va pour la maison à Malibu, oh tu sais elles sont pas toutes avec des gros seins, ça c'était pour la série, mais tu vas encore faire des ravages chez ces pauvres mecs. " Je voyais déjà de là les mecs tenter leur chance pour la mettre dans leur lit et moi j'allais compter les points. Et aussi aller chasser leurs copines que ces cons avaient laissé libres. Pas de raison qu'il n'y en ai qu'une seule qui s'amuse. " On peut même se faire une virée à Las Vegas ce n'est qu'à 4 heures de route." Aussitôt après dit ça je me dis que c'était pas une bonne idée...nous deux dans la ville du péché ...aucuns des deux pour cadrer l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Avr - 19:20
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 928

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur



Les enfants du Diable se font une soirée


Chronologie : 18 janvier 2018


Prendre un coup à sa virilité ? Ah bah surement, si ces messieurs pensent que c'est avec leur bâton qu'on devient magicien... ça ne fait pas tout surtout si ça dire trois minutes. Le plan cul, faut que les deux soient satisfait sinon autant garder son petit sexe toy qui lui tiendra le temps nécessaire et vous emmènera vers les sphères du plaisir ! Je ne vois pas l'intérêt de ne pas trouver son compte. Peut-être que je suis trop exigeante mais c'est ainsi. Il est hors de question que je sois dans la charité, moi aussi je désire avoir un orgasme et non une seule personne.

« Mon exigence est simple : avoir un orgasme point. » dis-je simplement « Après il est certain que si le mec ne sait agiter son bâton que pour faire l'hélicobite... on n'est pas rendu ! ». J'avais déjà viré des amants merdiques et il était certain qu'on ne me revoie plus si je ne suis pas contente. Et il vaut mieux faire profil bas, puisque j'ai un regard méprisant après.

Franchement, il découvre que maintenant qu'ils ont des capotes ? Il n'est pas si porté sur le cul que ça mon Pandinou sauvage ! Par contre, je fus étonnée il avait quand même couché avec la candide alors qu'il en avait pas envie ? Comme quoi, on peut dire ce qu'on veut, les femmes ne finissent toujours pas avoir ce qu'elles veulent. Par contre, je ne sais pas si ce fut fameux dans ce genre de condition.

« Et bah maintenant tu le sauras pour tes sorties en plein airs ! » Je lui souris doucement avec un beau clin d'œil « Pourquoi tu ne l'as pas viré alors ? » Question légitime mine de rien. Je ne savais pas ce qui s'était passé réellement avec les Candides personnes ne m'a racontée comment elles s'y prennent. Et en toute franchise est-ce que je veux savoir ? Hum...Oui, je veux savoir en fait. Car on entendait pleins de choses... « Rho horreurs... Frei est quand même canon ! » Fis-je en rigolant, il fallait au moins reconnaître ça, une belle statue de glace qui ne font pas beaucoup, même près d'un radiateur !

Après de nombreux autres sujets plus ou moins dingue, on passa à magna, enfin je l'évoquai puisque ça me travaille énormément ! Et voilà qu'on évoque des balles interdites qui ferraient un malheur dans l'anatomie d'un Wraith et dans son égo.
« Oui comme ça que marche l'humain en sommes... de belle valeur mais surtout : ne vient pas voir ce que je fais chez moi ». On peut trouver ça odieux ou dégelasse, mais bon, c'est comme ces écologistes qui emmerdent le monde pour qu'on fasse comme eux une vie de bohème et en communion avec la nature mais qui consomme plus d'énergie que nous avec leurs maisons en papier cartons est mal isolées !

J'écoutai les explications de mon ami, étant d'accord avec lui au final. La régénération ne serait que plus longue et avec plusieurs balles de ce type on peut aisément mettre à terre un Wraith et lui coller le coup de grâce. Après peut-être qu'il succombe tout simplement à ces blessures puisque la régénération lui demanderait bien trop d'énergie.

« Faudrait la suggérer aux huiles, enfin ... si c'est entendable » Je ne sais pas trop si Sheppard ou Frei accepte ce genre d'arme... Je dirai non pour la militaire qui semble trop protocolaire mais Sheppard ? Je ne peux pas le dire. Ça se trouve ça pourrait être l'inverse même. Enfin bon, la conversation changea rapidement et voilà encore.... Des références sur Pedge, il en ait presque lourd. Mais je le soupçonne qu'il fait ça pour se venger. Gamin comme il est cela ne serait pas étonnant.

M'aider pour mettre mes boules ? ... J'eue l'image en tête et je serais tentée de l'appeler pour voir s'il ose venir et le faire vraiment. Rien que la scène en tête me fait mourir de rire et je pars dans une crise de rire. « D'accord je t'enverrai un mail ! » ...
Nous sommes véritablement deux gros tarés et on c'est bien trouvé pour ça.
« Je compte bien goûter le Californien tiens ! On m'a dit que ça avait la saveur du soleil et du sable chaud ! ». De toute façon, si je ne fais pas dresser des têtes ou autre chose (surtout ça qui est marrant) je crois que j'en serais déçu. Après on fera surement un concours de numéros de téléphone ou de conquête avec Panda. On allait faire un ravage sur la plage et le plus grand danger ne sera pas de croiser l'aileron d'un requin égaré mais notre aileron à nous ! Hahaha !

« Las Vegas ?? » Je semblais réfléchir, je n'y suis jamais allé autrement que par les films. Ça peut être sympa, même si je ne suis pas une grande joueuse de casino. Pour la culture, c'est bon de connaitre cette ville de débauche même si je pense que ça ne me plairait que moyennement.
« D'accord, mais si tu conduis alors ! » Je n'aime pas spécialement conduire et encore moins sur des routes que je ne connais pas. « Par contre, Las Vegas... ça va être la folie avec nos deux cerveaux sans pulpes ! » J'eue un petit rire assez excité par cette virée et ce séjour en lui-même ! « Par contre, interdiction de se bourrer trop la gueule, je ne veux pas finir marier à un papi ! » L'horreur ! Même autant s'amuser à manipuler deux pauvres idiots pour une cérémonie à la con ok... Mais que quand l'idiote ce n'est pas moi.

« Oh on pourra aussi aller voir le SeaWolrd à san diego ? Ou même au Légoland ? » J'avais les yeux qui pétillaient comme une gamine ! Je sens que ça va être un bon moment ! Après je ne savais pas si ce fut loin ! Niveau géographie je suis nulle.



© TITANIA


_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Avr - 20:11
Invité
Invité
avatar
j'explosais vraiment de rire en entendant ce qu'elle voulait lors d'un rapport sexuel. On voulait tous avoir ça mais bon c'était plus facile pour les mecs de l'atteindre que pour les femmes. Nous on était simple, du moment qu'on déchargeait le barillet j'ai envie de dire que ma foi peu importe la cible. Quoi que plus je vieilissais et plus je devenais sélectif pour prendre moi aussi mon pied. Mais j'étais quand même toujours moins difficile qu'une femme. "Si c'était si simple de vous le donner vous auriez pas appris à simuler aussi bien...c'est vrai quoi, aucunes de vous ne fonctionnent pareil vas t'y retrouver toi..." C'est vrai entre celles où il fallait beaucoup de préliminaire pour les faire démarrer, pire que des diesel, à celle que ressemblaient à des essences, du moment qu'on mettait le contact c'est bon elles étaient à bonnes températures. Y'avait de quoi y perdre son latin. Et encore je ne parlais de celles qui préférais se faire prendre par derrière...j'vous jure une femme c'était pire qu'une boite de chocolat on savait vraiment pas sur quoi on allait tomber." Une fois les choses sont bien avancées avec une femme et là bon je vais pour passer à la vitesse supérieure et tu vois pas qu'elle me sort " non moi je préfére derrière parce que par devant c'est trop commun..." elle m'a coupé toute envie celle là. "

Bah ouais je ne savais pas qu'on avait ça dans nos affaires, sur Terre je sais qu'on en avait mais j'avais ma fierté j'allais pas coucher avec les femmes de là bas, ma religion me l'interdisait. Ceci dit sur Atlantis franchement je n'aurais jamais pensé qu'on ai ça. Remarque maintenant que je le savais je pourrais m'amuser un peu plus, encore fallait il trouver des meufs bonnes pour ça. Chez les Natus y'avait de quoi chasser mais une petite voie me disait que je n'avais plus trop le droit à ce genres d'écarts. Ouais bon j'avais dis que je serais sage sur la cité, je n'avais jamais précisé que je le serais hors de la cité. C'est con mais ce fut à peine maintenant que je me posais la question de si la candide avait survécu. Et Vadrielle avec sa vertuosité ou je sais pas quelle connerie du genre c'était même pas la peine d'y penser et puis j'avais pas des masses envies. Bizarrement ce n'était pas très excitant de coucher avec une femme qui pouvait me tuer sans même que je le vois venir. " Je l'ai viré mais elle est revenue. Elle venait de perdre son mari dans la guerre et le lendemain elle repartait au combat, elle voulait une nuit de "pause" dans la violence. J'étais aussi persuadé que j'allais y passer à ce moment là alors j'ai accepté." Il n'y avait rien de gentil dans mon geste mais j'espérais au moins lui avoir apporté ce qu'elle voulait. "Je n'ai pas su si c'était une vraie candide en fait et je m'en fous, mais j'avoue que c'est chelou leur truc. Je suis assez mal à l'aise avec ces gens là." Frei canon? bah non pas pour moi et je l'avais toujours dis, militaire impressionnante au même titre qu'Allen mais punaise ni l'une ni l'autre ne me donne même pas une petite envie...rien, nada.

Finalement je préférais vraiment qu'on parle de cul plutôt que de la guerre sur Magna mais dans un sens en parler me faisait un peu de bien. Je n'en avais jamais parlé à personne. Quand je m'étais retrouvé seul traqué par des Wraiths. A ce titre Vadrielle avait plus été une soeur d'arme que toute l'unité d'Atlantis déployée là bas réunie. Mais je travaillais le mieux en étant seul donc je savais à quoi je m'exposais, à devoir garder pour moi ce que je voyais ou faisais. Et malheureusement parler de cette mission faisait aussi ressortir ce que j'avais fais au moyen orient. "C'est un bon résumé et aussi la loi du plus fort vu que les US ou la Russie sont ceux à utiliser les pires armes personne ne dit rien. Ceci dit question arme chimiques les français sont pas mal, je les ai vu gazer des tunnels pour faire sortir des talibans...enfin sortir...quand ils y arrivaient parce que le gaz était là pour les tuer. "

Entendable? Je la regardais sérieusement."Tu sais très bien que ce n'est pas entendable. Sauf si le SGC ou la planète sera directement menacée là crois moi on aura tous ces munitions. Mais je me demande ce qui nous empêche de les produire nous mêmes avec tous les petits génies qu'on a sur cette base. " La conversation changea encore du tout au tout en un instant...faut dire que parler de boules de geisha en ma présence c'était l'assurance que j'allais faire une réflexion. Je le regardais et je vis clairement le moment où elle réfléchissait à vraiment le faire ou pas. Merde on se connaissait trop si simplement en se regardant on arrivait à savoir ce que l'autre pensait. Mais le pire c'est que si elle me le demandait réellement je serais comme un con...je ne sais même pas si je le ferais.........mais quelle question, bien sur que je le ferais rien que pour la mettre vraiment mal à l'aise. "N'oublie pas de mettre "urgent" dans l'objet je voudrais pas te laisser comme ça trop longtemps." Moi qui regardait mes mails que chaque fois qu'il me tombait une dent, elle risquait d'attendre longtemps...bah elle appellerait Allen.

Je l'écoutais décrire les californiens et vla les clichés...non mais oh, on n'était pas que ça et puis moi j'étais blanc en plus. J'adorais le soleil mais ma peau avait décidé d'en avoir rien à foutre et donc de rester blanche. "On m'a jamais dit ça...et heureusement c'est hyper cliché, comme si toi je te disais que tu avais un accent trop mignon quand tu parlais anglais..." Je devais donc être un californien rare. Et j'avais souvent la saveur du sel de l'océan pacifique. " Par contre je peux t'annoncer que les californiens aiment beaucoup les blondes aux yeux clairs, enfin sauf moi mais la grande majorité oui, tu n'auras juste qu'à claquer des doigts" Ca se sentait que je trouvais mes congénères un peu avec les femmes? bah en même temps à Los Angeles on base beaucoup notre vie sur l'apparence physique, c'était con mais c'était comme ça. Quoi ? pas boire à Vegas? mais noooooooon " Ok je conduirais, être dans une muscle car ça ira pour madame? et pas se bourer la gueule? ça c'est juste PAS possible Blondie...je vais être casse du matin au soir c'est Vegas baby...mais ok pas de mariage avec un vieux pas beau...je connais un club pour adulte génial"

Là clairement ça allait très très très mal se terminer. S'il y a bien une ville où il ne faut pas qu'on aille c'était là bas. Bizarrement là se serait limite bien qu'Allen vienne car je ne répondais pas d'Isia et moi dans un endroit pareil. Et je m' y voyais pas avec Norah...Isia était mon pote mec mais on aurait quand même bien besoin de quelqu'un de sérieux car sinon c'était la merde assurée. Euh par contre elle m'a prit pour un uber? "San Diego est à deux heures de route de L.A c'est donc possible dans la journée, Legoland je ne sais pas j'y suis jamais allé. "

J’attrapais deux bières, les décapsulaient et lui en tendis une. "Je t'ai jamais demandé mais tu es originaire d'où en France? "

Revenir en haut Aller en bas
Sam 28 Avr - 21:44
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 928

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur



Les enfants du Diable se font une soirée


Chronologie : 18 janvier 2018


Mais ça le fait rire quand je lui parle de choses sérieuses ? Alala, à se demander si monsieur don juan donnait un orgasme à ces conquêtes hin ! après cela devait leur suffire puisqu'elles revenaient le voir limite si elles ne faisaient pas la queue ! C'est dire si ça doit être de la qualité son coup de rein !

« Mouai. Je pense surtout que ça soit les mecs où les nanas, on ne nous apprend pas à nous connaitre ou même à faire du sexe correctement. Quand tu connais la technique pour en avoir un, franchement tu y remontes à chaque fois » dis-je simplement. Oui, pour moi il n'avait pas d'information sur le sujet, faudrait enseigner aux mômes à quinze ans, au moment on leurs hormones leurs chatouilles le slip, le petit guide du respect et de la bonne entente sexuelle, ça évitera que des femmes à quarante ans, ne sache pas ce que ça fait de jouir vraiment ! Putain quarante ans sérieux ! Tu m'étonnes qu'il y ait des couples qui baisent une fois tous les ans pour la saint valentin, afin de retirer les toiles d'araignée !

Je ne m'attendais pas à sa révélation et j'ouvris de grands yeux en rigolant ! Je partis dans un fou rire hilarant. Je vois trop la scène ! « Pourtant il y a des hommes qui damnerai pour avoir ce genre de réplique ! ». Je pouffai encore, ça c'est de l'anecdote, tu m'étonnes qu'il ait de l'être surpris le Panda. Alala il en a parfois qui ne savent pas, présenter la chose mine de rien. Après personnellement, je n'irais pas demander ça à un plan cul.

Franchement, c'est du chantage affectif qu'elle lui a fait la Natus là. Je veux bien croire que pour le dernier soir de ta vie, tu as envie de le terminer en beauté mais quand même... Elle n'avait pas d'autre mec en visu ?

« Mouai ça se comprend un dernier soupir de plaisir mais bon elle pouvait peut-être avoir ça de quelqu'un d'autre que de toi qui ne semblait pas avoir envie. » Menfin tant pis au final, il avait rendu service et cela ne devait pas être déplaisant non plus pour lui. Après faut, juste réussir à bander alors qu'on a la tête pleine d'horreurs.

« Ça va pour ma part. Même si ce sont de bonne tête de mule par moment ... je les préfère largement aux Athosiens, il y a quelque chose de plus noble avec eux ». Je ne m'attardai pas plus sur les Natus, ils ont une culture bien différente de la nôtre et parfois soumit à des quiproquos assez hilarants. Leur phrasé était étrange et parfois je m'en amusai. Après bon, sur le continent avec le compte agent de soldat Natus, j'avais un bon feeling avec une médicastre Yin, elle m'idolâtrait comme pas possible. Et pour une fois que je croise une pégasienne qui veut apprendre et qui le fait bien, elle avait réussi à avoir mon estime. Ce qui n'était pas gagné au vu de mon avis sur les peuples aux technologies inférieurs aux nôtres.

« C'est plutôt Allemand le gaz... » Je le regardai en ricanant à ma blague très noire. Je pars du principe qu'on peut rire de tout oui... et Coluche avait raison en précisant : avec tout le monde. Je suis avec Panda où il n'y a plus de filtre du tout. Après blague ou non, cela n'enlevait rien de l'horreur de gazer comme des lapins des êtres humains. De toute manière la guerre c'est moche, c'est sale et le but est de faire des dégâts efficacement. « Ouai, la guerre et ces inventions de la mort.... Si on investissait plus dans la médecine que dans les armes je suis persuadée qu'on aurait déjà trouvée une solution pour le cancer ».

Je le regardai en haussant les épaules « Rien ne nous l'empêche au final. Le Dédale a bien du nucléaire dans ces soutes, alors bon... enfaite on est une expédition civile, c'est ça qui fait que certaines armes ne sont pas ici. »
Franchement, entre la guerre, la politique ou reparler de cul, je signe pour le troisième sans hésiter ! ça me gonflait de parler d'arme, puisque je ne pouvais pas m'empêcher de penser que tout ce fric pour construire des drones aurait été tellement mieux dans la recherche médicale ! Enfin bon, je ne suis pas neutre là-dessus.

« T'inquiète je n'oublierai pas ! Et je t'enverrais même Nelly ! » Je pouffai de plus belle. Faut bien qu'elle serve à embêter les autres et non seulement moi !

« Tu m'étonnes qu'on ne te le dise pas ! Les Panda ce n'est pas très savoureux ! » Oui j'étais dans le cliché avec le Californien, puisque c'est ça qui est drôle. On voit tous dans les films les mecs super musclé à la peau dorée qui se balade sur la plage avec un sourire niais. Je vois bien Cody d'ailleurs. Lui, avec une séance de bronzage il fait ravage sur la plage !« Bah oui j'ai un accent trop mignon ! Et je mange du camembert et je dis « putain » à chaque phrase ! » Alors que je n'aime pas le fromage, enfin les forts généralement.

« Oui toi tu préfères les brunes » Fis je simplement, je comptais bien draguer quelques mecs oui ! D'ailier, je me mis à claquer des doigts, il faut s'entrainer !

« Ok va pour la bibine ! Et pour ton club de majeur ! » Je sens qu'on va faire une viré digne d'une orgie de deux gros dingues ! Enfin tant que je ne finit pas avec un vieux dégelasse et que je ne me perds pas ! J'en profitai pour lui proposer d'autre activité que j'avais vu dans certain voyage d'amies. « Tu aimes les legos ? » En tout cas tant qu'on visite et qu'on s'éclate c'est le principal ! Je pris une bière, finalement j'avais plus très fin, les bonbons que je picorais étaient de la simple gourmandise.

« Je suis née en Australie, mes parents ont déménagés à Lyon quand j’avais cinq ans. Donc on peut dire que je suis Lyonnaise » Je ne savais pas trop s’il voyait où était Lyon. Généralement les américains ne connaissent que Paris et éventuellement Bordeaux pour le vin. Après Panda, parlait quelques mots de français et il était lettré il pouvait connaitre la géographie d’un autre pays, échappant une nouvelle fois au cliché américain et du soldat première classe. Lui qui aime l’histoire apparemment.




© TITANIA


_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Mer 9 Mai - 14:15
Invité
Invité
avatar
J'étais assez d'accord avec elle qu'on nous ne apprenais pas à connaitre parfaitement notre corps et donc par conséquent encore moins le corps de l'autre. Mais d'un autre côté je ne savais pas trop si c'était quelque chose que quelqu'un d'extérieur devait nous apprendre que ce soit à l'école avec les cours d'éducation sexuelle ou les parents en ayant les discutions de protection etc. Je pense que c'était quelque chose qu'on devait apprendre à découvrir nous mêmes.

" Je suis pas trop d'ac avec toi, le sexe c'est pas seulement de la technique, d'ailleurs quand c'est le cas , c'est le pire sexe. Après je sais que sur le sujet on est pas trop d'accord. "

Je devais peut être avoir un côté plus sentimental que je ne le pensais mais quand c'était trop mécanique je trouvais rarement mon plaisir. Après le corps lui trouvait ce qu'il voulait mais pas l'esprit. Il fallait vraiment que je tombe sur une étoile de mer pour faire ça en mode, machine. Et dans ce cas là je me barrais très vite, la femme n'avait limite pas le temps de redescendre que je m'étais déjà rhabillé et était déjà parti. Le connard dans toute sa splendeur. D'ailleurs l'anecdote que je venais de lui raconter était une des plus drôles mais aussi une des plus pathétiques que j'avais eu. La meuf pensait être originale à me dire ça. Bah loupé la grognasse.

"Franchement dis comme ça, je me demande quel mec pourrait être tenté..c'est limite une meuf capricieuse qui veut se la jouer et personnellement je déteste ça. Après la pratique en elle même je vais pas dire le contraire j'aime bien, mais pas présenté comme ça. Franchement là c'était la pouffe californienne qui voulait se la jouer femme libérée et rien de plus. Remarque tu dois avoir des anecdotes un peu folles aussi non? "

Si elle me disait non, je n'allais pas la croire. Elle faisait ramper les hommes à ses pieds ...et les femmes aussi d'ailleurs donc pas possible qu'il ne lui soit jamais arrivé un truc qui sortait de l'ordinaire. Et puis les français avaient la réputation d'être le pays de l'amour. Truc fou je n'avais jamais eu l'occasion de vérifier cette théorie car je ne m'étais jamais tapée de françaises. Mon frère oui mais comme je ne lui parlais plus je n'aurais pas les détails.

Je ne m'expliquais encore pas très bien ma réaction sur Magna avec cette Natus. Elle était superbe oui mais vraiment cette nuit là je n'avais pas été du tout d'humeur et pour le coup oui ça avait été mécanique. Pourtant j'avais déjà fait l'amour la veille d'une mission mais le contexte était très différent et le lendemain nous avions combattu ensemble. Peut être qu'au final me prendre un fessée par ces Wraiths avait touché mon égo beaucoup plus que je ne l'avais pensé au début. Sur Terre soyons honnêtes si on avait pas encore gagné les guerres au moyen orient c'est juste qu'on ne le voulait pas réellement car les massacrer était tellement facile. Du coup je ne répondis rien de plus à Isia. Et je l'écoutais parler de son estime pour ce peuple, c'est vrai qu'elle les connaissait quand même assez bien mais elle ne les avait pas vu combattre et c'était très impressionnant.

Je souris à sa blague car j'étais bon public, mais ce genre d'humour était quand même vachement risqué, heureusement qu'on se connaissait bien. D'un coup la conversation était devenue vraiment sérieuse et j'avais parlé avec quelqu'un de la guerre de cette manière. Je sais qu'avec Isia je n'avais pas besoin de bien filtrer ce que je pensais. Elle était comme moi, elle savait que dans certains cas il fallait mettre sa morale de côté si on voulait gagner. Et pour gagner il ne fallait pas seulement battre l'ennemi, il fallait le briser en mille morceaux, l'anéantir. L'Homme était comme ça, il ne comprenait q'il avait perdu que seulement quand le canon de l'arme était braqué sur sa tempe ou sur celle de membre de sa famille. Il avait bien fallut deux bombes atomiques aux Japonais pour comprendre que leur guerre était terminée alors que stratégiquement ça faisait déjà des mois que c'était fini pour eux.

"Soigner le cancer ne nous donnera pas accès à des ressources naturelles, ni ne régulera la population mondiale donc on investira jamais autant que dans les armes. L'homme n'est pas un être rationnel ni humain aussi bizarre que ça puisse paraitre"

La discussion ne resta pas longtemps sur le sérieux car au final nous étions d'accord sur le sujet donc pas besoin d'en parler pendant des heures. Hop repassons sur le sujet du cul là au moins ça nous faisait rire. M'envoyer Nelly? ahhh meilleur moyen pour me couper toutes envies de quoi que ce soit. J'avais beaucoup de mal avec cette femme. Je reconnaissais ses qualités de militaire mais humainement je n'avais pas du tout envie de la connaitre. Je ne supportais pas l'exubérance

"Si tu m'envoies Nelly, tu te les caleras là où je pense tes boules de Geisha..." Je souris amusé "Ou mieux tu lui demanderas à elle de te les mettre tiens."

Donc là maintenant on mettait sur pied un voyage à Vegas. A mon avis j'avais eu la pire idée du moment mais bon avec Isia, la ville du péché risquait d'être amusante. Là bas de toute façon il fallait y aller entres amis et célibataires de préférence pour vraiment s'éclater. Enfin on pouvait y aller en couple mais fallait peut être avoir des "jeux" un peu spéciaux. Les legos? qué? qu'est ce qu'ils venaient faire au milieu de ça? Là j'avoue que j'avais du mal à comprendre le changement de sujet.

"Ouais....quand j'étais gamin pourquoi? "

Je lui avais demandé d'où elle était originaire par pure curiosité, je savais juste qu'elle était française, mais son nom complet ne sonnait pas trop frenchie et son physique encore moins. Donc j'eu l'explication quand elle me répondit. Je savais où était Lyon, mon grand père maternel était français et avait déménagé aux US pour le travail donc petit on revenait tous en famille en France pour revoir les oncles, tantes, cousins etc.

" Je connais Lyon, enfin je sais où c'est sur la carte mais je n'y suis jamais allé. J'ai pas beaucoup voyagé en France, je connais Paris mais sinon quand y venait c'était pour aller en famille dans le Sud. Je ne connais pas du tout l'Australie par contre, je rêve d'y aller y'a des spots de rêve pour le surf."

Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Mai - 14:54
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 928

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur



Les enfants du Diable se font une soirée


Chronologie : 18 janvier 2018


Je le regardai, il n'avait rien de bien dévalorisant en parlant de technique. Après oui, il avait les autres facteurs émotionnels et tout le reste. Mais cela reste mécanique quand ont appuis sur les boutons = réactions. Le plaisir est plus intense avec l'excitation et le désir et donc le mental et c'est peut-être pour ça qu'il ait autant d'échec aussi.
« Hum, je crois qu’on n’a pas la même perception. Je parle de technique pour débloquer la mécanique, les sentiments et le désir font l'intensité et tout le reste. » dit-je en hochant la tête. Je ne sais pas si nous sommes d'accord l'un avec l'autre. Pour ma part, j'ai l'impression qu'on aime tous deux la même chose et qu'on a juste d'autres mots pour les définir. En parlant de techniques je n'occultais pas le reste bien au contraire.

La pouf californienne qui veut se donner un genre ? Mon dieu c'est vraiment pathétique ! Autant ce fut mal amené surtout avec un plan cul, mais si le but premier est juste de faire « regardez comme je suis libre en me prenant par le cul »... bah c'est raté. Généralement, les femmes qui gueulent trop fortes qu'elles sont libres ne le sont pas réellement. Que de l'apparence pour coller à des fausses valeurs. J'eue un regard dégoutté par cette attitude qui me donne envie de foutre un coup de scalpel sur une carotide !

« Un mec qui s’en branle complet et qui veut juste se soulager sans en avoir rien faire de ces paroles ?...Je hais les poufs qui se donne des fausses valeurs ! » Dis-je avec mépris avant de ricaner en pensant à une anecdote.« Oui, j’ai déjà eu un plan cul régulier qui m’a fait le coup du « oh oui maîtresse ». Il m’attendait en tenue de cuir de soumis avec la boule et tout et il voulait que je l’insulte. Je me suis barré »

Sur le coup je n’avais pas trouvé ça drôle. J’aurais pu certes, essayé mais merde ça coute quoi de prévenir l’autre ? Bah non, je me suis retrouvé avec une cravache dans les mains et un mec qui me supplie comme une larve… j’ai hésité à vomi ou à me barrer … Je pouffai de plus belle, car sur le coup c’est drôle mais pas sur le moment où n se demande véritablement si cette cravache ne pas par finir dans un endroit inapproprié pour marquer sa désolation.
Panda m'écouta parlée sur les Natus, s'il ne dit rien c'est qu'il est d'accord ou qu'il n'a rien à ajouter et en toute franchise, il n'avait rien à dire de plus sauf un oui.

Ma blague risquée le fit sourire, je n'attendais pas moins de lui. De toute façon la provocation ça nous connait. Surtout que le sujet dérivait sur des éléments sérieux.

« Hum oui... nous ne sommes pas une espèce raisonnable, nous ne savons pas nous limiter ». cela est très triste puisque utopiquement je suis quelqu'un qui préfère chercher des solutions pour les maladies que d'investir dans des armes ou de trouver un nouvel ennemi pur lui piquer son pétrole ou pour justifier son économie basée sur ce genre de pratique. Finalement, si un alien doit nous observer il dira de nous que nous sommes un peuple belliqueux et irrationnel.

Le sujet dériva sur mes boules de Geisha et sur Nelly, j'éclatai de rire.
« Oh mais c'est une bonne idée ! Juste pour la choquer la petite tiens ! » Oh oui, je vais lui faire le coup, juste pour voir sa tête. Elle est chiante et puérile et surtout très coincée niveau cul. J'imagine déjà ça tête et cela sera ma vengeance pour toutes les fois, où elle nous à emmerder avec Pedge !

On était en train de planifier un futur voyage qui m'enchantait au plus haut point. Je sens que cela va être mythique à deux ! Par contre, il ne comprit pas pour les legos. Signe qu'il ne devait pas être au courant de ce grand complexe qui filerait des étoiles par centaines à un grand enfant de quarante ans !

« Car il y a un super musée là-bas ! Et j'aimerai y aller si on peut. J'adore ça ! » Je lui souris comme une gamine un peu tarée aussi. Et le sujet dériva sur mes origines, ainsi il connaissait Lyon que de nom ? Comme beaucoup d'Américains et comme beaucoup d'étranger c'est Paris et basta. Dommage car, je trouve qu'il y a tellement mieux en ville maintenant.

« J'ai encore de la famille en Australie, si tu veux, l'an prochain on va en Australie » lui proposai-je de bon cœur. Involontairement je me mis à bailler, regardant ma montre il était 3heures passées... Putain le temps passe vite ! Il serait peut-être temps de me rentrer et me pieuter un peu. Surtout que mes bières me montaient à la tête. Je soupirai, la flemme de me lever, mais je n'allais pas dormir sur ces genoux quand même ! On avait en tout cas, parlée de pleins de truc comme d'habitude et souvent hors sujets ni lien les uns les autres sauf peut-être le cul.

« Bon Pandinou... je vais aller me dodoter. » Je rassemblais les déchets au même endroit pour faciliter son ménage. Je ne voyais pas de sac poubelle. Tant pis. Je lui collai un bisou sur la joue, toisant sa réaction qui était autant pour l'embêter que fait d'une manière spontanée.

« Dors bien et merci pour la soirée entre deux connards » dis-je avec un clin d'œil avant de disparaître après avoir câliné Kalash qui somnolait. Il s'était éveillé en me sentant me relever. Encore une bonne soirée riche en émotions et en rires. Ça fait du bien mine de rien.

Fin pour Isia 14/05/2018


© TITANIA


_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 4 - Quartiers du Personnel-