Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Ven 23 Fév - 20:29
avatar
√ Arrivée le : 30/01/2018
√ Messages : 43
√ Localisation : A l'infirmerie


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Suède
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Isia Taylor Laurence & Hope HåkanssonRencontre de deux belles blondesC'était un grand jour aujourd’hui pour la jeune infirmière Hope Håkansson, un très grand jour même, elle allait faire la rencontre officiel avec sa supérieure. C'était une personne très importante à première vue, une jeune femme qui était la responsable adjoint de la division médicale d’Atlantis. Il faut dire qu'Hope était quelque peu nerveuse à l'idée de faire la rencontre d'une telle personne, mais aussi très excité, car une fois qu'elle l'aurait rencontré elle pourrait commencer officiellement son travail d'infirmière. Cela faisait plusieurs jours qu'Hope était arrivée sur la cité d'Atlantis et elle n'avait pas perdu une seule seconde à ne rien faire. La jeune femme avait bien exploré la cité, dans les limites du possible bien évidemment et avait aussi beaucoup lu de rapport de mission par simple curiosité. Elle avait beaucoup aimé d’ailleurs lire ses rapports de mission, c’était comme lire un bon roman de fiction, sauf que là, nous sommes bien loin de la fiction, car toutes ses histoires sont réelles. Hope avait pu en apprendre plus sur certaines personnes de la cité à travers de ses rapports et connaître aussi quelques peuples et planètes par la même occasion. Hope se demandait si un jour elle partirait aussi en mission, si un jour elle traverserait la porte des étoiles ou si elle resterait tout le temps sur la cité à soigner les blessés qui reviendront eux de mission. En tout cas, cela n’avait pas beaucoup d’importance pour la jeune femme, tant qu’elle pouvait lire encore et encore des rapports de mission, même si entendre les vrais héros de mission lui raconter leur aventure serait encore plus extraordinaire à ses yeux.

Enfin, la jeune infirmière aura bien le temps de réfléchir à tout cela plus tard, car pour le moment elle arrivait devant la porte du bureau d’Isia Taylor Laurence. Hope s’arrêta devant la porte, posant une main sur sa poitrine pour sentir les battements quelque peu rapide de son cœur fasse à cette nouvelle rencontre très importante. La jeune femme ferma quelques secondes les yeux, inspirant et expirant profondément, essayant de faire le vide dans ses esprits. Une fois, cela fait, Hope donna un petit coup sur sa franche vérifiant que cette dernière soit bien lisse et qu’il n’y est pas de pic qui dépasse. La jeune infirmière tenait toujours à être impeccable quand elle rencontrait quelqu’un d’important : vêtement repassé soigneusement, cheveux lisser et parfaitement attacher, et pour accompagner le tout un très léger maquillage. La jeune femme souhaitait donner une bonne impression, même si on dit souvent que la première impression n'est pas souvent la bonne.

Hope regarda rapidement autour d’elle, puis frappa enfin à la porte, deux petits coups bien distingue. Elle tendit ensuite l’oreille pour entendre la voix d’une femme lui donner l’autorisation d’entrer dans le bureau. Hope inspira une dernière fois profondément et entra dans la pièce le sourire aux lèvres.


« Bonjour, je suis l'infirmière Hope Håkansson. » Dit-elle en refermant la porte derrière elle, s'avançant ensuite vers le bureau. « Je suis vraiment ravie de faire votre connaissance. » Ajouta t'elle un immense sourire aux lèvres destiné à sa nouvelle supérieure hiérarchique.
© 2981 12289 0

_________________
DC : Alex Stones / Code Couleur de Hope : MEDIUMORCHID
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Fév - 17:29
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 915

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
CHRONOLOGIE : 08 FÉVRIER 2018

Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas eu de renfort au pôle médicale autre que Skyleounette. Petit surnom que je lui donnais, car elle était la médecin la plus gentille et mimi du service. Cela contrastait avec le dragon que je suis. Mais bon, on ne devient pas seconde responsable et meilleure chirurgienne en étant douce comme un chaton sans griffe.

En tout cas, dans le lot des renforts, il avait une certaine Hope Håkansson. Avec ce nom de famille elle devait être suédoise ou norvégienne, donc je m'attendais à voir une belle blonde.

Enfin je savais, puisque sur sa photo de dossier, elle était ainsi. Faut dire, qu'avant même qu'elle pose le pied sur la cité, en voyant sa spécialité je l'avais réquisitionnée pour mon service. J'avais perdue déjà deux infirmières avec cette option, l'une morte dans une mission d'exploration (rencontre tragique avec un Wraith) et une qui avait eu le mal du pays. Depuis lors, les infirmiers spécialisés en chirurgie, ne courait pas les rues. Nous n'étions plus que quatre dans le service avec Katty en infirmière en cheffe et je désirais avoir une équipe d'au moins cinq infirmières ou infirmier avec cette option, pour m'accompagner dans les blocs.

Mon service était réputé pour être exigent et monté en compétence à cause de cette même exigence. Et généralement, j'essayai de faire en sorte que mes infirmiers soient minimums compétent pour des chirurgies bénignes, afin qu'ils partent aussi en mission. Même sils ne remplaceront point les médecins heureusement.

En tout cas, personne ne me la piquera cette Hope ! Et pour le peu qu'elle soit vraiment aussi jolie que sur la photo (faut pas déconner les photos de dossier ont essai toujours d'être belle dessus, avec ou sans Photoshop), je n'ai pas envie qu'on tente de me la mettre au service général (même si elle en fera et non pas juste parce qu'elle est attirante). De toute manière, elle constaterait assez vite que les têtes connues du service, sont généralement des personnes attirantes avec en tête moi, bien entendue.

J'avais rendez-vous avec ma nouvelle recrue ce matin. Kalash, le chien d'Hamilton était dans son panier à côté de mon bureau. Toujours en garde alterné le toutou. J'aimais bien l'avoir, il était facile à vivre et ça me permettait de faire une pause dans mon travail, surtout quand j'étais au laboratoire pour avancer mes projets de recherches. Sinon, je ne vois pas le temps défilé et je me retrouve à faire un tour de cadran ! Et puis ça me motive pour aller courir le midi sur les digues avec lui. Comme ça je faisais un sport autre que la piscine. Après bon, j'avais toujours des personnes pour m'accompagner, mais bon, je préfère courir seule avec mon chien de cœur, pour continuer à l'entrainer quand je l'ai avec moi. Panda, le récupèrerait à 16 heures pour s'entrainer justement avec. De plus, l'imposant Berger Allemand de combat était la mascotte du service entier. Quand j'y pense, on faisait une garde alternée d'un chien… Alalaa on est bien barré tous les deux, c'est pour cela qu'il était très tout un ami proche et ce qui se rapproche de mieux d'un frère à mes yeux.

Quelqu’un frappa à ma porte, Kalash leva la tête de son panier, pour observer la jeune femme qui pénétrait dans mon office. En effet, c’est une belle femme qui avait un air espiègle et de petite fille chipie. Je me levai, pour aller à sa rencontre. Comme d’habitude j’avais ma longue blouse blanche et dessous une tenue civile, hors de question d’être dans cet uniforme sauf quand je sors à l’extérieur. Ainsi, j’avais un jean slim noir et une corsage bleu roi avec des escarpins a bout rond et un petit talon en bois.

Elle est très souriante et ça tombe bien moi aussi. Je lui rendis ces rictus avec la même intensité de chaleur peut être plus éblouissant.
« Bonjour mademoiselle Håkansson. Je suis ravie à mon tour de vous connaitre, faut dire que je vous attendais avec hâte au vu de votre spécialité. Vous étiez vivement attendue » Cela était parfaitement vraie, j’avais limite danser sur place en voyant ça dans la liste.

Je lui montrai la chaise design en face de mon bureau. « On va entrer directement dans le vif du sujet. Vous serez rattaché au pôle entier de l'infirmerie, mais votre temps sera à 55% avec moi en chirurgie ou même plus si vous êtes douée. J'ai besoin d'un personnel, réactif, autonome, intelligent et compétent. Quand je dis intelligent, je parle d'un bon sens logique, qui ne va pas se mettre en danger bêtement ou qui va réagir de manière cohérente avec son environnement et ne pas paniquer pour rien. »

J'avais eu des infirmières qui avaient hurlé en voyant des parasites « En somme du sang froid, puisque vous verrez des choses horribles, dégoutantes et originales. Sans parler du fait, quand cas de guerre, vous pourrez partir avec moi pour soigner les héros du jour. » Kalash alla sentir la nouvelle venue avant de se coucher. « Je vous présente Kalash chien de combat du première classe maitre-chien Hamilton, un ami. Vous le verrez régulièrement dans le service, c'est notre mascotte. L'une des conditions pour travailler ici et d'aimer les animaux. » Bon elle verra aussi beaucoup Panda, comme il est aussi la mascotte mais plus dans le sens : charmeur de ces dames. Je lui fis un rictus.

« Quant à moi, je suis une personne très exigeante, dure, intrangissante, qui n'aime pas l'échec, qui n'a pas vraiment d'empathie et qui faut éviter d'énerver sous peine d'avoir la chasse la plus terrible de toute votre vie… Vous entendrez pleins de rumeurs à mon sujet et elles ne sont pas forcément fausses » j'eue un rictus amusé, je servais toujours mes défauts pour que les personnes sachent dans quoi ils s'aventurent quand même. Même si généralement, je sais être une personne agréable, pour preuve le nombre d'ami et de personne qui gravite autour de moi. Mais bon, faut savoir être réaliste avec soit même, surtout quand on travaille pour moi, je ne suis pas quelqu'un de facile. De toute façon, je suis bien incapable de dire vraiment du bien sur moi. J'ai une haute opinion de moi-même, mais dire clairement que je suis si et ça, me donne l'impression d'être un bisounours alors que je suis plus une tigresse qu'autre chose.

« Mais outre, ces belles qualités qui font envie, je sais être une personne agréable, qui adore l’humour et les sucreries, souriante qui vous fera monter en compétence et vous apportera des opportunités dans votre travail. Si vous travailliez pour moi, vous apprendriez à me connaitre tout comme moi avec vous » Oui, quand j'apprécie le travail d'une personne, je cherche à la faire monter en compétence, pour qu'elle m'accompagne en recherche ou bien même sur le terrain. Comme Katty, qui semble très fragile mais qui est la femme la plus courageuse que je connaisse, ce n'est pas une infirmière en cheffe pour rien ! malgré tous ces problèmes passés de manque de confiance, anorexie et soumission. Tout cela était derrière elle.

Mon regard alla sur elle et dans ses yeux cristallins. Cela faisait beaucoup comme entré en matière mais tant pis, on va voir si elle a le cerveau rapide. « Si vous ne vous sentez à la hauteur ou en mesure de travailler avec moi, la porte est derrière vous ». J’attendis son choix.


(c) chaotic evil


_________________
I'm a nightmare
DRESSED LIKE A DAYDREAM
DC : Sheppard-Hoffman-Naalem // écriture : palevioletred

Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Mar - 14:58
avatar
√ Arrivée le : 30/01/2018
√ Messages : 43
√ Localisation : A l'infirmerie


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Suède
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Isia Taylor Laurence & Hope HåkanssonRencontre de deux belles blondesUne fois entrer dans le bureau de sa nouvelle patronne, Hope pu admirer la beauté de cette dernière. Une belle blonde, avec des courbes juste parfaite et donc les yeux bleus étaient juste sublimes. Une femme aussi belle devait en faire tourner des têtes, militaires devaient sûrement accourir pour n'importe quelques petits bobos en espérant qu'Isia s'occupe d'eux. Mais qu'importe, Hope n'allait pas se laisser troubler par la beauté de sa patronne, mais elle ne pus s'empêcher d'être surprise par le fait que cette dernière, derrière sa blouse blanche, portait une tenue de civile, mais après tout quel importance ? L'habit ne fait pas le moine n'est ce pas ? L'infirmière remarqua juste que les vêtements que portait la chirurgienne mettaient en valeur les magnifiques courbes dont elle déjà bien pourvus. En tout cas, Hope était plus que ravie que voir sa future patronne abordait un doux sourire.

« Bonjour mademoiselle Håkansson. Je suis ravie à mon tour de vous connaître, faut dire que je vous attendais avec hâte au vu de votre spécialité. Vous étiez vivement attendue. »

« Vraiment ? »
Dit-elle légèrement surprise, ne pouvant s'empêcher de rougir quelque peu à ses paroles.

Elle attendue avec impatience ? Non, elle devait dire cela par pure politesse, impossible pour Hope d'imaginer d'être attendu de la sorte par qui que ce soit, après tout n'importe qui serait sans doute meilleure qu'elle... Enfin... C'est elle qui avait été choisie parmi des centaines d'autres infirmières de son pays et personne d'autre. Après tout, si cela avait été le cas elle ne serait point là devant Isia qui abordait un magnifique sourire. Hope avait encore beaucoup de mal à croire que c'était elle qu'on avait choisi, elle... La jeune femme avait si peu de confiance en elle, qu'elle s'attendait presque à tout instant que quelqu'un vienne la voir en lui disant qu'il avait fait une erreur et que ce n'était pas elle qui devait se trouver ici, dans cette infirmerie sur la cité d'Atlantis. Dans tous les cas, l'infirmière se disait qu'elle devait profiter de l'instant présent, de chaque heures, de chaque minute, ainsi que de chaque seconde que la vie lui offrait. Et l’instant présent lui offrait un poste, une chance et aussi une chaise. Hope alla s’asseoir sur la chaise que lui présentait Isia, la remerciant d’un simple signe de tête.


« On va entrer directement dans le vif du sujet. Vous serez rattaché au pôle entier de l'infirmerie, mais votre temps sera à 55% avec moi en chirurgie ou même plus si vous êtes douée. J'ai besoin d'un personnel, réactif, autonome, intelligent et compétent. Quand je dis intelligent, je parle d'un bon sens logique, qui ne va pas se mettre en danger bêtement ou qui va réagir de manière cohérente avec son environnement et ne pas paniquer pour rien. »

Hope écoutait attentivement chaque parole que prononçait Isia, hochant de temps en temps la tête pour approuver ses paroles. Même si elle était quelque peu nerveuse par cet entretien, elle ne montrait aucun signe de sa nervosité ou d’un quelconque mal à l’aise. Elle semblait, au contraire, très calme et abordant un doux sourire destiné à son interlocutrice, dont elle continuait à écouter les paroles qu’elle prononçait.

« En somme du sang-froid, puisque vous verrez des choses horribles, dégoûtantes et originales. Sans parler du fait, quand cas de guerre, vous pourrez partir avec moi pour soigner les héros du jour. »

Partir avec elle ? Donc Hope aurait peut-être un jour la chance de traverser la porte des étoiles pour soigner des blessés. Même si l’idée de traverser le portail lui plaisait énormément, elle espérait cependant que cela n’arrive jamais, car cela signifiait que quelqu’un était gravement blessés.

Soudain, Hope ne pue s'empêcher de sursauter quelque peu en sentant la truffe humide d'un animal venant caresser le dos de main droite. Par pur réflexe, la jeune femme tourna la tête pour voir à qui appartenait ce petit bout de truffe. Ses yeux se posèrent sur un magnifique chien, un berger allemand à vue d’œil. Immédiatement, les yeux de l'infirmière se mirent à briller de mille feux et son sourire alla presque jusqu'à ses oreilles. L'animal était vraiment trop mignon aux yeux d'Hope qui ne put s'empêcher de se baisser presque automatiquement en la voyant pour lui grattouiller joyeusement la tête.


« Je vous présente Kalash chien de combat du première classe maitre-chien Hamilton, un ami. Vous le verrez régulièrement dans le service, c'est notre mascotte. L'une des conditions pour travailler ici et d'aimer les animaux. »

Hope releva légèrement la tête pour écouter les paroles d’Isia qui lui présentait ce chien si adorable qui était venue lui dire bonjour.

« J’adore énormément les animaux, c’est une chance. »

L’infirmière reposa ensuite le regard sur le fameux Kalash dans le but de saluer ce dernier.

« Ravie de faire ta connaissance Kalash. Je m’appelle Hope, j’espère que nous deviendrons amies. »

Oh oui, Hope adorait énormément les animaux, il faut dire que dans le cirque que tenait son père, on trouvait déjà énormément d’animaux : Mygales, Faucons, Chat, Chien et autres, se côtoyaient dans ce cirque. Hope avait grandi avec eux, aimant chacun d’entre eux qu’il soit à poil, à plume ou bien encore à écailles. N’ayant peur d’aucuns d’eux, bien au contraire. Chaque animal était unique aux yeux de la jeune femme, ayant un caractère bien distinct tout comme un humain. D’ailleurs, elle trouvait que les animaux avaient bien souvent plus d’humanité que les humains eux même, car pour eux quelle importance qu’un homme ou une femme soit née avec un corps difforme, tant que ce dernier pouvait lui donner de l’amour. Alors oui, Hope aimait, voir adorait les animaux, elle savait donc d’avance qu’elle aimait Kalash et sa petite truffe. Mais bon, trêve de papouille avec le mignon petit chien, Hope n’était pas là pour câliner qui que ce soit, mais pour discuter de façon professionnelle avec Isia. L’infirmière se releva donc après quelques minutes de grattouille avec Kalash, pour écouter les paroles de la chirurgienne.

« Quant à moi, je suis une personne très exigeante, dure, intransigeante, qui n'aime pas l'échec, qui n'a pas vraiment d'empathie et qui faut éviter d'énerver sous peine d'avoir la chasse la plus terrible de toute votre vie… Vous entendrez pleins de rumeurs à mon sujet et elles ne sont pas forcément fausses. »

Des rumeurs sur elle ? Voilà quelque chose dont Hope se préoccupait nullement, bien au contraire. Elle ne croyait jamais les rumeurs, surtout si ces dernières avaient pour but de dévaloriser une personne. Car, bien souvent, une rumeur n’était que de simple parole d’une personne jalouse ou bien simplement méchante. L’infirmière préférait cent fois se faire elle-même idée sur la personne en question plutôt que d’écouter des stupides rumeurs.

« Mais outre, ces belles qualités qui font envie, je sais être une personne agréable, qui adore l’humour et les sucreries, souriante qui vous fera monter en compétences et vous apportera des opportunités dans votre travail. Si vous travailliez pour moi, vous apprendriez à me connaître tout comme moi avec vous. »

Les sucreries ? Tiens voilà une très bonne nouvelle pour l’infirmière qui aimait préparer de bonne pâtisserie pour ses patients, mais aussi pour ses collègues. En tout cas, Hope, appréciait déjà Isia qui semblait être la patronne idéal. Ses défauts, en tout cas ceux qu’elle citait, n’en était pas vraiment aux yeux de l’infirmière, à part peut être le manque d’empathie, mais qu’importe. Comme l’avait dit si bien la chirurgienne, elle apprendrait à la connaître en travaillant avec elle et non en écoutant simplement ses paroles.

« Si vous ne vous sentez pas à la hauteur ou en mesure de travailler avec moi, la porte est derrière vous ».

Hope se retourna que très légèrement pour regarder la porte derrière elle. Personne ne semblait arrivé pour lui dire que ce n'était pas elle au final l'infirmière qu'on avait choisie pour cette mission. La jeune femme se dit alors que c'était un signe ou peut être bien le destin, dans tous les cas elle n'avait pas fait tout ce chemin, ses valises et dire au revoir à son père et à toute la famille du cirque pour décider de faire demi-tour maintenant.

* Allez Hope, ce n’est pas le moment de faire la chochotte où je ne sais quoi d’autre. Prends ton courage à demain, c’est le moment ou jamais ! *

Hope se retourna vers Isia, abordant toujours un doux sourire joyeux. Elle ne s'était jamais aussi prête, aussi motivée et aussi courage pour quelque chose.


« Je me sens tout à fait à la hauteur, Mademoiselle Taylor Laurence. »

* Oui, bravo Hope ! Continue comme ça ! *

« Je suis quelqu’un ayant beaucoup de sang-froid et aimant beaucoup ses patients, dont je prends soin avec beaucoup d’attention. D’ailleurs, j’adore leur préparer de bonne petites pâtisseries durant mes temps libres, mais j’en prépare également à mes collègues pour rendre leurs journées plus douces et plus agréables. »

En disant cela, Hope pensa déjà aux prochains cookies qu’elle avait envie de faire pour fêter, en quelque sorte, son arrivée sur la cité, qu’elle partagerait avec plaisir avec c'est tous nouveaux collègues. Bien entendu, nul besoin de préciser que la plupart du temps elle préparait ses sucreries durant ses insomnies, histoire de trouver plus facilement le sommeil.

« D’ailleurs, si vous avez besoin d’une personne pour faire des heures supplémentaire ou autre, n'hésitez à me contacter, même pendant mes jours de congé. Certains diront sûrement que j’aime beaucoup trop mon travail, au point d’en être accro.» Dit-elle en rigolant légèrement, avant de continuer. « Et pour ceux qui sont des rumeurs, je ne les écoutes nullement. Je préfère me faire moi-même mon avis sur la personne. »

Hope jeta un rapide coup d’œil sur le chien Kalash qui était retourné dans son panier, avant de reposer ses yeux sur Isia.

« Dans tous les cas, je donnerais le meilleur de moi-même, voir plus, car il faut toujours savoir se surpasser. Vous n’êtes pas d’accord ? » Demanda t’elle doucement, presque timidement.
© 2981 12289 0

_________________
DC : Alex Stones / Code Couleur de Hope : MEDIUMORCHID
Revenir en haut Aller en bas
Sam 10 Mar - 19:35
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 915

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
CHRONOLOGIE : 08 FÉVRIER 2018


« Vraiment ? » Ce simple mot me fit arquer un sourcil et je lui offris un autre rictus. Bien sûre qu'elle était attendu, pense t'elle vraiment que sa court les rues les infirmières spécialisées ? Pas tant que ça ! Sinon j'aurais une liste longue comme la liste des conquêtes de panda !

« Oui vraiment, des infirmières il en a à la pelle mais des spécialisées non ». Ajoutais-je immédiatement avant d’enchaîner dans le vif du sujet. J'avais bien remarqué ces adorables petites joues se teintées de rouge. Elle était gênée ? Rho mais, elle va être la nouvelle coqueluche du service avec cette bouille de chaton !
Tout du long de mes paroles, je la voyais hocher la tête sagement, elle semblait être en écoute active et tant mieux, car je ne me répète presque jamais. Il fallait qu'elle percute vite et bien surtout. En tout cas, si elle était stressée, elle le cachait bien et c'est une grande qualité pour moi. Étant chirurgienne, si je tremblais à chaque opération ou cas stressant, je crois que je ne serais pas ici. Donc, le sang-froid est une valeur sûre à mes yeux, puisqu'on sait contenir nos peurs et nos paniques. Avoir des assistantes de bloc qui hurle ou qui faiblissent c'est bien la pire chose que peut avoir un chirurgien dans son équipe. Puisqu'il ne peut pas tout gérer de lui-même, sinon on embaucherait pas d'infirmières soyons clair !

Mon super chien, venu snifer la nouvelle arrivée et je dois l'avouer que mon regard azure la scrutait encore plus intensément. Si elle n'aimait pas les animaux, je serais bien capable de la refiler à Carson ou bien même Skyler ou Dale. Et au vu de sa réaction, je fus contente. Elle ne tarda pas à me confirmer son amour pour les bêtes.

« Parfait. » Le chien, agita sa queue avant de reprendre sa place dans son panier, sans avoir quémander une ou deux caresses en rab. La suite reprit avec mon flots de paroles, lui montrant la porte. Je la vis l'observer, que cherchait t-elle ? Elle n'était pas en train d'hésiter ? Non apparemment, elle semblait attendre que quelque chose se passe. Peut-être la vue d'un fantôme ou bien d'une chimère ? Qu'importe cela ne me concerne pas, tant qu'elle a le courage de laisser son petit cul (surement adorable) sur cette chaise.

J'hochai la tête avec un sourire amplement satisfait sur son accord. Oui, si tu te sens à la hauteur il faudra maintenant le prouver ma belle. Je la laissai parler tout simplement, l'écoutant à mon tour analysant ma future recrue... une recrue qui semblait être la réincarnation de mère Thérèsa... Bon si elle a un surplus d'empathie tant mieux, elle compensera le miens. Par contre, le côté pâtisserie ça me va bien.

« Oui, je ne tolère pas les personnes qui restes sur leurs acquis. » Je me levai d'un mouvement gracieux. « Concernant les patients, c'est une bonne chose, mais ne soyez pas non plus trop gentille, il va falloir apprendre à dire non. Vous n'êtes pas l'esclave de ce service et encore moins des patients qui abuseront de votre gentillesse et surtout de votre beauté. Vous avez la chance d'être belle et nous vivons dans un vaste clos. Je me fiche de savoir avec qui vous vous envoyez en l'air, mais je vous demande de ne pas vous laisser submerger par les avances qu'on va vous faire. Et que si cela dégénère ou que vous êtes victime de harcèlement, je vous demanderai de venir directement me voir. » Je prévenais maintenant toutes mes recrues, puisqu'il y a un an nous avons subi des viols et autres harcèlements qui ont ruiné la confiance et le moral envers les militaires pendants un certain temps. Le sujet était devenu brûlant et les dirigeants gardaient un œil, sur tous comportement déviant de ce genre, que cela soit envers des femmes ou même des hommes.

« Cependant, je prends ma taxe sur toutes vos pâtisseries ! Je sens que vous allez me faire grossir et que je vais devoir nager plus souvent pour ne pas rouler ! » Fis-je avec humour en ricanant à ma place, m'imaginant rouler comme une boule jusqu'à mon cabinet.

« Une accro au travail ? Eh bien, nous ne finirons pas nous rappeler qu'il est l'heure de dormir dans ce cas. » ajoutai-je d'un air malin. Je faisais aussi beaucoup d'heure, mais de ma volonté et je demandai aux infirmières d'être toujours « fraîches » et donc ne pas trop abuser. Par contre, d'être sans faille s'il fallait bosser plus de 24h avec des petites pauses car on a subi un assaut, je demandais une implication totale et en contrepartie je donnai des avantages ou des jours de congé pour les aider ou les arranger. « L'investissement paie ici mademoiselle. »

Je lui montrai la porte pour lui faire faire le tour du service et la présenter à ces futurs collègues, deux infirmières et un infirmier spécialisé. Tous agréable. Kalash me suivait docilement. Elle rencontra donc son infirmière en cheffe Katty, qui était bien petite à côté d'elle, une petite brune avec d'immense yeux bleu océan qui semblait si fragile. Comme à son habitude Katty lui parla avec une voix d'une grande douceur et lui donna son planning ainsi que la clé de son cassier avec un clin d'œil bienveillant. Il est fort probable qu'elle y trouve une petite attention de bienvenue de la part de l'équipe.

La visite continua et on fit le tour rapidement, elle aurait aussi à bosser avec les autres services mais elle rencontrerait ces autres collègues que très rapidement. Katty allait surement la présenté de manière moins officieuse, si ce n'est pas par une petite soirée infirmière ! Je la laissai discuter quelque instant, avant de me diriger vers l'entrée du hall de l'infirmerie. Je redonnais Kalash à son maitre qui venait d'arriver.

Katty regarda Hope.
« Bienvenue ici, j'espère que tu vas t'y plaire. Le Dr Taylor Laurence est particulière mais tant que tu ne fais pas de connerie tu n'auras pas à subir sa colère... évite de la mettre en colère. Si c'est le cas, planque-toi » Dit-elle l'oeil luisant de malice, avant de lui tendre un papier d'invitation : soirée d'intégration d'Hope 20h30 balcon sud est ».

Pendant ce temps, j'échangeais rapidement avec lui, avant de le quitter et de rejoindre le groupe de mes subornées. Je n'avais pas entendu leurs paroles et cela ne m'importait guère. Soudainement, je reçu un message radio.

// Dr Taylor Laurence ? //
Mon visage s’assombrit et je levai les yeux au ciel….
// Ils ont fait quoi encore ces débiles congénitaux ? ….. Hum … Tsss franchement, quand on ne sait pas manier un arc on ne va pas à la chasse…. Bien, je vais préparer mes affaires et je rejoins l’équipe à la baie…. Terminé //

Mon air était moins enthousiasme, je roulais des yeux avant de voir le visage de Katty se barrer d’un rictus, en tapotant l’épaule d’Hope.
« Bon, bah bon courage alors ! » Dit-elle avant de partir chercher mon matériel. Mon regard alla sur Hope.
« Nous allons sur le continent, un chasseur du dimanche à trouver intelligent de décocher une flèche sur un prédateur local et résultat il faut lui réparer les tripes… On va donc voir vos compétences ma chère » Je n’aime pas les Athosiens, je ne les aime pas du tout même !



(c) chaotic evil


_________________
I'm a nightmare
DRESSED LIKE A DAYDREAM
DC : Sheppard-Hoffman-Naalem // écriture : palevioletred

Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Mar - 14:48
avatar
√ Arrivée le : 30/01/2018
√ Messages : 43
√ Localisation : A l'infirmerie


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Suède
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Isia Taylor Laurence & Hope HåkanssonRencontre de deux belles blondesSavoir dire non ? Voilà une tâche bien difficile pour l'infirmière qui adorait chouchouter ses patients et qui ne leur refusait jamais rien, bien au contraire. Elle était capable de tout pour ses patients, même à leur faire une pièce montée si cela pouvait les aider à aller mieux. Pourtant, la jeune femme était bien consciente qu'il fallait qu'elle dise non par fois, car bien souvent certain profitait d'elle pour se faire dorloter quelques jours supplémentaires alors qu'ils étaient complètement guéris. Mais bon, les voir soupirer de douleurs ou encore voir leurs petits visages grimacer, tout cela faisait craquer Hope qui fondait comme un rapace sur ses patients pour qu'il ne souffre plus du tout en acceptant toute leur demande. Mais d'un coté était ce vraiment important ? Car après tout Hope était heureuse de s'occuper de ses patients, d'agir un peu comme une mère poule avec eux et ces derniers adoraient ses petites attentions qui leur étaient destinés. Alors était ce vraiment si grave si la jeune infirmière avait du mal à dire non ? Peut-être un peu quand même...

En tout cas, ce n'étaient pas ses premières paroles qui firent vraiment réagir l'infirmière, mais plutôt la suite qui la fit rougir immédiatement. Même si avant elle avait aborder une légère teinte rosé sur ses joues à certaines paroles de son interlocutrice, là elles étaient rouge cramoisie, pire qu'une tomate ayant pris un bon coup de soleil. Mais elle n'était pas passé du blanc ou rouge directement, elle avait rougie doucement en écoutant Isia lui dire qu'elle était belle, qu'elle se moquait de savoir avec qui elle couchait, mais qu'elle devait cependant ne pas se laisser submerger par les futures avances qu'on pourrait lui faire. Elle se faire draguer ? Non, c'était impossible, il y avait tellement de femmes plus belles qu'elle sur la cité, rien qu'à regarder sa nouvelle patronne, elle se sentait ridicule à coté d'elle. Hope était le genre de femme qui ne remarquait pas quand un homme, ou bien une femme, lui faisait des avances. Était-ce de l'innocence ou bien un manque de confiance en soit ? Un peu un mélange des deux au finals, c'est comme ci elle devait soudainement aveugle quand quelqu'un commençait à la draguer. La plupart du temps, elle voyait cela comme un échange amical, une personne souhaitant simplement en apprendre sur elle, rien de plus. Et quand on lui faisait directement des compliments sur son physique ou autre, elle n'y voyait là que de la gentillesse, un ami complimentant un autre ami et c'est tout. Bon nombre d'hommes sur Terre avait essayé de séduire cette charmante Suédoise, mais sans grand résultat, car il fallait être cash avec elle et non tourner autour du pot, cela ne servait strictement à rien. Malgré tout cela, elle était quand même sortie avec un homme durant ces années d'études. Ce dernier lui avait clairement demandé entre quatre yeux si elle voulait sortir avec lui et elle dit tout simplement bafouillis un oui timide. Le jeune homme avait rapidement compris que cela ne mènerait à rien d'être subtile. Mais tout cela remonte à loin maintenant, et Hope ne pensait pas qu'un autre garçon, ou bien femme, ou autre, voudrait un jour d'elle, de nouveau en tout cas.


« Je... Je... Je ne pense pas que qui se soit vienne me draguer... Enfin, voyons... Il y a tellement de femmes plus belles ici, par exemple vous déjà, les hommes doivent déjà tous vous tourner autour... » La jeune infirmière bafouillait, tout en rougissant affreusement. Elle avait d'ailleurs baissé les yeux se sentant gêner par cette conversation et s'amuser à entrelacer quelques mèches de ses cheveux, montrant sa nervosité à ce sujet.

Hope avait du mal à se dire que sa nouvelle patronne venait de la complimenter ouvertement en lui disant qu'elle était belle et en lui faisait comprendre que bon nombre de personne vivant sur la cité viendrait exprès à l’infirmerie pour la voir elle. La jeune femme espéra qu'Isia changerait vite de sujet, car elle ne sentait pas très à l'aise à l'heure actuelle. Par chance, le bon dieu entendu ses prières et la chirurgienne parla :


« Cependant, je prends ma taxe sur toutes vos pâtisseries ! Je sens que vous allez me faire grossir et que je vais devoir nager plus souvent pour ne pas rouler ! »

« J'essayerais de vous faire des pâtisseries légère et diététique alors. »


Ouf Hope respirait enfin, changer de sujet de conversation lui faisait du bien et cela se voyait sur son visage qui commençait à reprendre une couleur normale, et elle abordait un doux sourire, heureuse de parler des petites douceurs qu'elle aimait faire. Elle pensa même déjà à une futur recette "Des cupcakes sans beurre" pour Isia, cela serait moins lourd que les vrai.

« Une accro au travail ? Eh bien, nous ne finirons pas nous rappeler qu'il est l'heure de dormir dans ce cas. »

Hope gloussa tout simplement aux paroles d'Isia, heureuse d'apprendre que cette dernière était comme elle, à faire beaucoup d'heure supplémentaire sans voir regarder sa montre. Voilà une bonne nouvelle pour l'infirmière, il était toujours bon d'être sur la même longueur d'ongle que son patron ou sa patronne, comme ici.

« L'investissement paie ici mademoiselle. »

« Je ne vois pas cela comme un investissement, mais comme un plaisir. J'aime mon travail et je veux juste aider mon prochain. »
Les paroles d'Hope étaient remplies de pureté et d'innocente, rien d'autre.

La conversation en tête-à-tête était terminée, Hope avait réussi avec brio cet entretien personnel, elle pouvait enfin faire la connaissance officielle de ses futurs collègues. C'est donc curieuse, heureuse, mais aussi timide qu'elle suivit la chirurgienne hors du bureau. Hope rencontra tout d'abord son infirmière en cheffe Katty, une jeune femme tout à fait adorable. Quel bonheur, c'est de travailler entourant de personne souriante et si accueillante, Hope allait vite s'intégrer à cette si bonne ambiance.

La chirurgienne laissa les deux femmes un peu seule pour faire connaissance. Hope ce sentie tout timide devant cette nouvelle personne, mais très rapidement la timidité s'en alla en entendant la voix si douce et chaleureuse de Katty.


« Bienvenue ici, j'espère que tu vas t'y plaire. Le Dr Taylor Laurence est particulière mais tant que tu ne fais pas de connerie tu n'auras pas à subir sa colère... évite de la mettre en colère. Si c'est le cas, planque-toi »

« Le Dr Taylor Laurence à l'air très gentille en tout cas, mais j'essayerais de me faire toute petite au cas je sens l'orage gronder. »
Dit-elle en plaisantant.

Katty tendit soudainement un papier d'invitation à Hope, quand cette dernière lu ce qu'il y avait d'inscrit, elle se sentit énormément toucher et eut du mal à trouver ses mots pour la remercier.

« Oh, heu... Je... Il ne fallait pas... » La voilà de nouveau en train de bafouiller, toute rouge et essayant de se cacher derrière le papier d'invitation. « Je... Merci beaucoup... »

Hope se dit intérieurement qu'elle allait peut-être faire les cupcake diététiques plutôt que prévu, car même si c'était une invitation ou elle était l'invité exceptionnel, cela ne l'empêchait pas de faire quelques pâtisseries pour remercier ses tout nouveau collègues pour cette délicate attention. Elle pensa même déjà à des cupcakes jaune pour rappeler la couleur du corps médical avec en décorations des minis biscuits en forme de seringue, pansement, médicament et stéthoscope.

Alors que les deux jeunes femmes discutaient joyeusement toutes les deux, Isia reçu un appel radio ce qui fit taire leurs messes basses. Cela avait l'air grave à première vue, enfin plutôt en écoutant les paroles de la chirurgienne. Quelqu'un devait s'être pris une flèche, car elle parla d'un arc. Le sourire du visage de l'infirmière s’effaça, laissant place à une certaine inquiétude envers le blessé.

Hope sursauta un peu lorsque Katty vient lui tapoter gentiment l'épaule en lui disant des paroles qui troublèrent la jeune femme :


« Bon, bah bon courage alors ! »

* Attendez ? Bon courage pour quoi au juste ? *

Hope regarda Isia sans trop comprendre, cherchant à comprendre le geste et les paroles de Katty dans le regard de sa supérieure.

« Nous allons sur le continent, un chasseur du dimanche à trouver intelligent de décocher une flèche sur un prédateur local et résultat il faut lui réparer les tripes… On va donc voir vos compétences ma chère »

* Le... LE CONTINENT ! *

Hope du se retenir pour ne pas exploser de joie, aller sur le continent qu'elle super nouvelle, enfin pas tellement au final, car elles y aller à cause d'un blessé. Le pauvre d'ailleurs, il devait horriblement souffrir. Bon, il n'y avait pas une seconde à perdre, il fallait le soigner tout de suite ! Hope aura tout le temps par la suite de sautiller de joie sur le continent de Lantia.

« Très bien, Dr Taylor Laurence, ne perdons pas une seule seconde et allons soigner ce blessé. »
© 2981 12289 0

_________________
DC : Alex Stones / Code Couleur de Hope : MEDIUMORCHID
Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Mar - 20:46
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 915

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
CHRONOLOGIE : 08 FÉVRIER 2018

Mon regard se porta plus intensément sur Hope quand je la complimentais, elle devenait rouge cramoisie…Une véritable pivoine ! (Pivoine qui au passage serait très convoité pour être cueillit). Elle était en train de rougir sérieusement ? Oui, cela est peut-être inattendue, mais il suffisait qu’elle se voie dans un miroir pour constater qu’elle était loin d’être la dernière des moches ! (Mais avait-elle un miroir ? Si ce n’est pas le cas, je vais lui en trouver un !) Elle en avait pas conscience ? Non sérieusement ? Cela était peut-être une hypothèse mais bon… Mais bon quand même ! Je ne comprenais donc jamais les femmes qui sont séduisantes et qui l’ignore. Elle avait quoi dans les yeux ? De la merde ragondin ? Ou bien des proches jaloux et con au point de lui dire quelle n’était pas belle ? Franchement … franchement ça me dépasse ce genre de chose.

Et ces propos marchèrent un rire assez franc. Elle était sérieuse ? Je secouai la tête la regarda après avoir ri aux éclats.
« Voyons Hope… Vous êtes bien naïve de croire que personne ne viendra vous draguer. » Alalala que c’est beau quand même. Viande fraiche, gentille fille, tu parles elle va attirer les soldats comme une mouche sur son pot de miel ! Faudrait que je surveille un peu, qu’elle n’ait pas de soucis quand même.

Je changeai de sujet, de toute façon lui montrer qu'elle était belle était inutile, elle le verrait un jour. Et puis quand bien même, quelqu'un se chargera de lui rappeler. N'empêche, c'est un comble, une femme aussi séduisante qui s'ignore, il y a quoi faire une nouvelle histoire pour enfant. Enfin bon, le sujet allait sur les pâtisseries et j'eue une petite moue pour la diététique. Principe saint et tout ce bordel, moi je m'en tamponne le steak ! Cela fut de l'humour, je ne souhaite pas faire attention à ma ligne. Oh grand dieu non ! Je dois être le seul médecin qui vous regarde avec condescendance en vous sortant "vous avez mangé McDonald deux fois cette semaine ? Et alors ? Vous voulez une médaille ou un bon pour un marathon ?"

« Vous êtes trop mignonne. Mais non, faites- moi de vrai gâteau ! Si je m'écoutais je ferais une pétition pour qu'un McDonald ouvre ces portes ici ! ». Je ricanai à ma propre bêtise, qui n'était pas tout à fait fausse. J'aime le gras et la bonne nourriture... enfaite j'aime manger tout simplement. Et que cela me fasse du bien ou non, ce n'est pas mon problème ! Enfin si, mais je m'en fou. En tout cas, changer de sujet faisait du bien au visage de ma vis-à-vis. Elle est amusante. J'avoue que je suis toujours très malicieuse avec les gens qui ont la rougeur facile. Comme Mike Femens avec qui j'adore le voir rougir.

En tout cas, on ricana toutes les deux sur les bourreaux du travail, club auquel on participe activement ! Elle a l'air facile à vivre et plutôt rayonnante tant mieux.

« Dans ce cas vous allez aimer progresser avec nous ». Je ne connais personne qui déteste ce qu'il fait sur Atlantis. La vie est bien différente que sur terre et niveau reconnaissance, du moins chez moi, cela était présent. Tout comme la dénigration si on merde gravement. Je suis exigeante mais je tiens à une équipe efficace. Elle peut être malmenée par mon caractère certes, mais jamais je ne les enfonce d'une manière injustifiée.
On quitta mon bureau, pour faire un tour dans les couloirs pour rencontrer les membres de son team. Du moins ceux présent. Katty pris le relai alors que je redonnai mon ami canin à son véritable maître.

Mais j'eue un appel désagréable... Et je retournai vers mes infirmières Katty nous laissant pour chercher le sac d'intervention. J'en avais ma claque, je n'avais pas envie de me déplacer pour voir des Athosiens et un fichu chasseur du dimanche. Je soupirai agacée et cela devait se voir. Faut dire que je ne cherchai pas à le cacher. Je ne croisai pas le regard d'Hope qui devait se demander ce qui se passait. Quand je la toisais enfin, elle semblait joyeuse, je la comprends, elle allait vivre une petite aventure... Mais elle va déchanter en voyant les boulets pégasiens qui squatte notre continent !

« Avant cela, on attend Katty, elle est partie chercher le sac. » Je mis mes mains sur mes hanches en soupirant « Je vous conseille d’aller chausser les rangers fournit avec votre uniforme, on va marcher je pense. Quant à moi je vais me changer ! ». Et sur ces mots, je partie dans mon bureau pour défaire mes affaires civiles et enfiler l’uniforme de la cité que j’utilisais pour mes sorties.

Quelques minutes plus tard Katty avait rejoint Hope pour lui tendre un sac de complément pour éviter que je me surcharge. Pour ma part, je les rejoignis, alors que celle-ci expliquait à Hope, le protocole à suivre en cas d'opération en pleine nature, comme déployer les bâches blanches et la stérilisation partielle de l'endroit. J'enfilai le sac médical et le réajusta en soupirant.

« Bon allons-y ! » Le pas fut rapide, j'étais agacée soyons clair. Le téléporter nous mit non loin de la baie des jumpers et en allant vers celle-ci, on put apercevoir plusieurs mouvements de soldats qui partaient ou revenait d'une mission dans l'une de ces boites de conserves ! Un des jumpers étaient pour nous et aux commandes l'éternel capitaine Farawella qui était décidément assigné à chacun de mes voyages ! L'homme avait les traits tirés, signe qu'il enchainait les heures depuis quelques jours. Comme d'habitude je le saluai avec une boite d'humour auquel cet homme joyeux et rayonnant répondit chaleureusement. Il eut même un mot amical pour ma nouvelle recrue, avant de s'installer aux commandes.

L'engin décolla alors que j'avais pris place sur le siège de copilote, juste pour le principe, puisque j'adorai la vue. Hope avait eu le choix de s'installer soit derrière moi soit derrière le réunionnais. Le voyage dura une vingtaine de minutes, sur cette mer d'un bleu profond. Il faisait plutôt beau, mais la température était assez fraiche ! 15 degrés.

Le vaisseau atterrissait sur le sol herbeux de la plaine près du campement Athosien, qui était avec le temps un village composé de jolie maisonnette en bois et d'un immense marché qu'on pouvait voir. Celui-ci s'étendait jusqu'à la plage. Apparemment nous étions attendu... par une guérisseuse et loin d'être ma copine : Gerna. Je roulai des yeux en la voyant à la porte du jumper. Cette femme âgée et aux airs que je qualifierai « végétatif » puis qu'elle avait pleins de plantes sur elle et franchement, elle sentait l'odeur de lavande et autres fleurs pour conserver les corps en décomposition. Bon, j'exagère mais elle me fait penser à ça !

Quand elle me vit elle eut un maigre sourire déçu. Je ne lui adressai qu'un maigre regard.

« Où est le blessé ? » Mon ton était froid.
« Dans ma hutte » dit-elle avec un peu plus de bienveillance, observant Hope.
« Très bien ne perdons pas de temps. J'espère que vous n'avez rien tenter pour le soigner »
« Euh... si je lui aie donner de quoi soulager sa douleur. Je suppose que je n'aurais pas dû ? » Fit-elle avec un peu de cynisme pour me provoquer surement. Mais cela ne lut attira qu'un regard glacial.
« En effet, on sait bien que vos remèdes ne sont que des placebos ». Et aussi une voix tranchante. Je n’en avais rien à faire de la vexer, elle était incompétente et chiante ! Je ne l’aimais guère et cela se voyait même si je restai plutôt polie. Faut dire que ma voix aussi gelée que la banquise coupait court à toute réponse et valait mieux qu’elle se taise ! Je me mis en marche, avant que la dame nous guide jusqu'à sa hutte.

« Restez là, vous allez nous gêner » Oui je l'envoyais chier, je ne voulais pas d'elle dans les pattes.

Puis je rentrai dans celle-ci sans même attendre sa réponse... Il avait un homme d'un âge mâture qui transpirait abondamment, étendue sur une litière de paille avec des coussins. Son torse était balafré d'imposante griffeurs et sacrément ouvertes et profondes. Il avait beaucoup de sang sur lui. Et il avait aussi la moitié du visage ouvert. Il semblait dans un état proche de tomber dans les pommes. Sa respiration était faible. Je me tournai vers Hope. Mon ton était professionnel.

« Eh bah... Une vraie boucherie...Donner lui un sédatif et une seringue de morphine. » Ma voix était normal avec Hope. Je m'installai près du malade, pour sortir mes objets... Il avait bien morflé le bougre.





(c) chaotic evil


_________________
I'm a nightmare
DRESSED LIKE A DAYDREAM
DC : Sheppard-Hoffman-Naalem // écriture : palevioletred

Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Mar - 21:51
avatar
√ Arrivée le : 30/01/2018
√ Messages : 43
√ Localisation : A l'infirmerie


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Suède
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Isia Taylor Laurence & Hope HåkanssonRencontre de deux belles blondesHope avait beaucoup de chance de tomber sur une patronne comme Isia, du moins c’est ce qu’elle pensait. La jeune femme semblait douce et gentille aux premiers abords, et n’avait cessé de la complimenter sur son physique la rendant plus rouge qu’une tomate ayant passé beaucoup trop de temps au soleil. Hope avait du mal à croire à ses paroles et penser que qui compte viendrait la draguer elle, le manque de confiance en elle et en sa beauté la rendait bien souvent trop naïve envers ses interlocuteurs qui essayaient de la draguer en vain. En tout cas, cela était souvent drôle à regarder, voir une belle blonde mettre des hommes dans la friendzone sans même s’en rendre compte, les voyants tous comme des amis et non comme des prétendus amants ou autre.

Après la petite discussion autour de la beauté de la belle blonde infirmière, qui la rendait très mal à l’aise, les deux femmes parlèrent nourriture, un sujet qu’apprécier beaucoup Hope surtout en tant que fine pâtissière du dimanche pour ses patients et ses collègues chéries.


« Vous êtes trop mignonne. Mais non, faites- moi de vrai gâteau ! Si je m'écoutais je ferais une pétition pour qu'un McDonald ouvre ces portes ici ! »

« Si jamais vous en faite une, je serais la première à signer. »
Lui répondit-elle avec beaucoup d’humour avant d'enchaîner : « En tout cas, je note pour le gâteau. »

Après la petite discussion sur la nourriture et surtout sur les pâtisseries que pouvez préparer la jeune infirmière, les deux blondes parlèrent avec joie du fait qu’elles adoraient beaucoup trop leurs travails au point de ne pas voir l’heure tourner et d’en oublier le sommeil qui était pourtant essentiel. Une fois leur petite discussion terminée, les deux femmes sortirent du bureau et Hope pu faire la connaissance de ses futurs collègues avec qui elle avait déjà hâte de travailler, les trouvant tous très gentils à première vue.

Mais après une brève discussion entre Hope et Katty, Isia reçu un appel très urgent. Un chasseur Athosien se serait blessé durant sa petite chasse du jour et avait besoin d’aide médicale. Hope était heureuse d’aller sur le continent de Lantia, mais était surtout triste, car un homme était en grande souffrance actuellement et devait être soigné le plus vite possible. L’infirmière ne voulait pas perdre une seconde de plus à papoter et souhaitait rejoindre le continent au plus vite pour s’occuper ce patient.


« Avant cela, on attend Katty, elle est partie chercher le sac. Je vous conseille d’aller chausser les rangers fourni avec votre uniforme, on va marcher je pense. Quant à moi je vais me changer ! »

« Très bien, Docteur Taylor Laurence. Je fais au plus vite. »


Aussitôt dit, aussitôt fait, la jeune infirmière fit demi-tour sur elle pour rejoindre ses quartiers afin de changer de chaussures comme lui avait conseillé la chirurgienne. C’est donc en courant à moitié qu’elle rejoignit assez rapidement ses quartiers personnels, elle n’avait pas envie de faire attendre le blessé plus longtemps à cause du simple fait qu’elle avait dû changer de paire de chaussures, même si Isia, quant à elle, changeait complètement de tenue pour aller sur le continent. Mais bon, la chirurgienne avait la chance d’avoir toute à ses affaires à sa disposition et donc de se changer directement dans son bureau, pas besoin pour elle de prendre un téléporteur pour passer du niveau 8, la zone médicale, au niveau 4, les quartiers personnels, tout en parcourant de longs couloirs interminables à ses yeux.

Malgré tout le chemin qu’avait Hope à parcourir, elle réussit quand même à changer de paire de chaussures, de revenir à l’infirmière et de discuter un peu avec Katty, avant qu’Isia n’ai fini de se changer complètement. Katty expliqua à Hope le protocole a adapter pour opérer en pleine nature, ce qui allait être une première pour la jeune infirmière qui était habitué à faire toutes opérations dans un endroit dès plus stérile, mais bon comme on dit, il faut une première à tout, non ? En tout cas, Hope écouta attentivement chacune des recommandations de Katty, essayant de les imprimer dans un coin de son esprit, ne souhaitant rien oublier.

Bon, le moment était venu pour Isia et Hope de rejoindre le continent de Lantia. La chirurgienne semblait très agacée par la situation, et l’infirmière préféra rester discrète et calme durant le voyage entre l’infirmerie et le continent, n’osant pas faire la conversation avec sa supérieure, même si cette dernière avait changé de comportement durant quelques minutes lors de leurs rentrées dans le Jumper. Isia avait salué avec humour le pilote, un homme très gentil par ailleurs qu’Hope salua avec un immense sourire qu’il lui rendit. Mais le reste du temps la jeune infirmière resta silencieuse, s’installant derrière la chirurgienne durant le vol admirant le sourire aux lèvres et les yeux pétillants le paysage qui s’offrait sous ces yeux émerveillés. En tout cas le beau temps était au rendez-vous, un grand ciel bleue ou quelques nuages se battaient entre eux gentiment, laissant le soleil rayonner dans son coin.

Le Jumper atterrit, déposant les deux blondes tout près du campement Athosien, au moins elles n’auraient pas à marcher bien loin. Après avoir admiré la vue dans le vaisseau, Hope pues maintenant admirer le campement, ne pouvant s’empêcher d’avoir un sourire devant les mignonnes petites maisonnettes, devant les habitants et devant le marché d'où émanaient quelques bonnes odeurs de nourriture. En tout cas les deux Terriennes étaient attendue par une vieille femme, pas très souriante au premier abord, bien au contraire. Hope salua quand même gentiment et poliment la femme âgée de la tête, laissant ensuite cette dernière et Isia discuter, écoutant leurs conversations avec méditation. En tout cas, elles semblaient toutes les deux se connaître, et la chirurgienne ne semblait pas aimer du tout la guérisseuse, cela s’entendait dans sa voix glacial, cela se voyait dans son regard plutôt sévère envers elle et surtout sa dernière phrase qu’elle lui dit, était clair et net sur l’amour qu’elle lui portait.

Hope suivit donc silencieuse, le visage neutre d’expression Isia jusqu’à la hutte où devait se trouvait le fameux chasseur blessé. Ce dernier était encore plus blessé qu’elle ne pouvait l’imaginer, de très nombreuses griffures recouvraient son corps et son visage, une boucherie à l’état pure, à se demander comment il avait fait pour s’en sortir vivant. En tout cas, il avait plus que tout besoin de l’aide de deux blondes pour rester en vivant.

« Eh bah... Une vraie boucherie... Donner lui un sédatif et une seringue de morphine. »

« Très bien. »


La voix de la jeune infirmière était calme et elle ne montrait aucun signe de dégoût ou autre au vu de l’état du chasseur. Elle s’installa d’ailleurs à côté du blessé, juste en face d'Isia, posant son sac sur sa droite avant de farfouiller dedans, à la recherche d'une paire de gant jetable pour bien commencer. Elle donna ensuite, comme lui avait demandé la chirurgienne, un sédatif au chasseur et prépara une seringue de morphine, mais avant de l'utiliser elle se pencha vers le patient doucement et lui murmura quelques paroles rassurantes.

« Ne vous en faite pas, tout vas bien se passer. Je vais vous faire une petite piqûre pour que vous ailliez moins mal, d’accord ? »

Elle accompagna ses paroles d’un doux sourire rassurant, avant de prendre le bras du chasseur. Elle stérilisa une petite partie du bras de l’homme avant de lui planter l’aiguille dans le bras, administrant doucement la morphine par la suite. Pour terminer, elle retirer l’aiguille du bras et mit un petit pansement là ou elle avait piquer, se tournant ensuite vers sa supérieure.

« La morphine devrait vite faire effet, cet homme a du vraiment beaucoup souffrir... »
© 2981 12289 0

_________________
DC : Alex Stones / Code Couleur de Hope : MEDIUMORCHID
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Mar - 19:06
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 915

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
CHRONOLOGIE : 08 FÉVRIER 2018



Hope était d'un calme appréciable... elle n'avait pas dit un seul mot depuis le début de leur arriver et faut dire que l'ambiance entre moi-même et cette vieille sorcière des bas fond n'était pas au top. Et ce n'est pas plus mal que mon infirmière ne commente pas je n'aurais pas apprécié entendre un quelconque commentaire. De toute façon, elle se fera très vite une idée sur ces « chamconeries ».

Pendant qu'elle s'occupait du patient qui grognait de douleur, je me préparai, enfilant gants, masque et une charlotte sur la tête. Il fallait recoudre ce pauvre homme. Et vu le nombre de plaie, elle allait m'aider sinon, on allait le perdre. Il devait souffrir horriblement et les pauvres rictus qui offrait à Hope était plus pour la remercier d'être si bienveillante que pour lui dire « ça va aller ».

Une faible odeur de pisse envahit mes narines, quand je me plaçai vers celui-ci. Il avait eu tellement peur... le réflexe assez honteux quand la peur vous prend suffisamment en profondeur pour laisser échapper du liquide jaune... Cela ne me dérangea pas, généralement les patents sont les seuls embarrassés dans ce cas. Ils oublient juste, que dans le monde médical on en voit tellement qu'un peu de pipi ou de caca nous indiffèrent au plus haut point.

« Hope, mettez-vous en condition, je vais avoir besoin de vous pour recoudre. »

Je lui indiquais les zones à tenir, il fallait rapprocher de grand pan de peau et il n'aurait pas le droit aux strips lui, mais au bon vieux fils plastique qui allaient être plus résistants. J'attendis qu'elle soit prête et ont désinfecta les zones, du moins ce qu'on put avant de commencer à faire de la couture. À plusieurs reprises je lui demandais des outils, comme des pinces, pour retirer des échardes de bois, des éclats de griffes ou d'autre saloperie qu'il avait dans les plaies. Ce n'est pas croyable le nombre de conneries qui peuvent s'y loger.
Cela prit une bonne heure et demie. Et le pauvre homme complètement amorphe respirait lentement.

« Hope, je crois qu'il faudrait augmenter la dose de morphine... Il respire moins bien... » Fis-je les mains pleines de sang alors qu'on arrivait presque au bout... On était en train de le perdre ? Ou ce fut de la simple fatigue ? Dans tous les cas il allait falloir l'aider à respirer à un moment. On avait ce qu'il fallait dans le sac, un masque avec une poire pour pomper de l'air.




(c) chaotic evil


_________________
I'm a nightmare
DRESSED LIKE A DAYDREAM
DC : Sheppard-Hoffman-Naalem // écriture : palevioletred

Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Mai - 15:55
avatar
√ Arrivée le : 30/01/2018
√ Messages : 43
√ Localisation : A l'infirmerie


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Suède
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Isia Taylor Laurence & Hope HåkanssonRencontre de deux belles blondesTout se passait bien pour le moment, bien que les blessures fussent assez conséquentes, les deux femmes semblaient avoir la situation en main. Si elles continuaient ainsi, elles auraient très vite fini leur travail et pourraient rentrer sur la cité ou bien souffler un peu dans le village, même si le Docteur Taylor Laurence ne semblait pas trop apprécier ce peuple de nomades. Pour ce qui était Hope, la jeune infirmière, elle ne pouvait pas encore se permettre de les juger, les connaissant que trop peu pour le moment.

« Hope, mettez-vous en condition, je vais avoir besoin de vous pour recoudre. »

« Tout de suite Docteur Taylor Laurence. » Dit-elle d'une voix calme, tout autre ton ne serait pas approprier pour la situation actuelle, il fallait rassurer le patient et non l’inquiéter.

Hope changea premièrement sa paire de gants jetable, avant d'enfiler, tout comme venait de le faire la chirurgienne, un masque sur le visage et une charlotte sur la tête. Une fois qu'elle fut fait prête, l'infirmière fit un simple signe de la tête à sa supérieure pour lui faire comprendre que tout était bon pour elle. Cette dernière commença à lui indiquer les zones à tenir, Hope hocha simplement la tête, tout en laissant un léger "Hum" s'échapper de ses deux lèvres, pour indiquer à son interlocutrice qu'elle avait comprit ce qu'elle attendait d'elle. Puis les deux femmes commencèrent à désinfecter les nombreuses plaies, du moins autant qu'elles le pouvaient. Puis arriva l'action la plus délicate et la plus minutieuse : recoudre les plaies. Heureusement, pour le patient, la morphine avait eut le temps de faire effet et il ne soufrait presque pas, du moins, c'est ce que pensait Hope. Cette dernière faisait son travail le plus consciencieusement possible, aidant la chirurgienne comme elle le devait et comme elle le pouvait, en lui donnant les outils médicaux demandés.

Le temps passait, et aucune de deux jeunes femmes n'avait conscience de ce temps qui filait sans leur demander leurs avis à toutes les deux. Pourtant, chaque secondes étaient précieuse pour le patient qui faiblissait de minute en minute, respirant de plus en plus difficilement.


« Hope, je crois qu'il faudrait augmenter la dose de morphine... Il respire moins bien... »

Hope regarda immédiatement le patient qui semblait être en grande détresse respiratoire, ce qui inquiétait énormément l'infirmière. Cette dernière décida de retirer rapidement sa paire de gants jetable couverte de sang, avant de plonger ses mains dans son sac à la recherche d'un stéthoscope dans le but d'entendre ce qu'il se passait à l'intérieur de son patient, les battements de son cœur. Est-ce que les poumons fonctionnaient correctement ? C'était la grande question qui rendait Hope anxieuse. Une fois l'outil médical en main, elle mit les deux embouts dans ses oreilles, souffla rapidement sur la plus grosse des membranes, par reflex, avant de le placer sur le torse nu de son patient. Les battements étaient de plus en plus lents et l'homme faisait de plus en plus de bruit en respirant comme cherchant de l'air soudainement.

« Il fait un arrêt cardiaque... »

Sans avoir le temps de finir sa phase, la jeune femme retira immédiatement le stéthoscope de ses oreilles et posa ses deux mains sur le torse du patient pour commencer à pratiquer un massage cardiaque. Elle ne pouvait s'empêcher de compter "1,2,3" en boucle dans un léger murmure, cela lui permettait de se concentrer sur la vitesse qu'elle devait effectuer pour refaire partir le cœur correctement.

« Est ce que nous avons un défibrillateur dans le sac Docteur ? »

Malgré la gravité de la situation, celle de perdre le patient à tout un moment à cause d'un faux mouvement ou autre, la jeune infirmière restait calme et avait poser la question à sa supérieure de façon sereine. Après tout, ce n'était pas le moment de paniquer, car la panique entraîne souvent les erreurs et les inattentions avec elle.
© 2981 12289 0

_________________
DC : Alex Stones / Code Couleur de Hope : MEDIUMORCHID
Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Mai - 12:19
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 915

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
CHRONOLOGIE : 08 FÉVRIER 2018



Finalement, l'état trop faible de l'Athosien, le mena à un arrêt cardiaque, il manquait plus que ça ! Tout comme Hope, qui était un petit bijoux niveau réactivité et professionnalisme, je ne restai pas plantée là comme la belle plante que je suis ! Manquerait plus que je m'enracine ! J'attrapai mon sac, sortant un défibrillateur portable et commença à frotter les deux sondes ensemble pour les mettre sur le corps du patient, qui fit du rodéo.

Mais ce genre de choc peut agréable pour le corps est pour son pied. Son cœur reparti immédiatement et je tendis mes deux petits bébés à Hope, qu'elle se tienne prête à recommencée si on le perd encore. Généralement, les arrêts cardiaques en opération ne sont pas au nombre d'un ... surtout avec une faiblesse comme celle-là. Ainsi, on recommença notre dur labeur et il ne fallut pas attendre bien longtemps avant que le cœur reparte en couille.

Je laissai Hope gérer ça, essayant de comprendre d'où cela pouvait venir... Il avait perdu certes du sang... il fallait le transfuser au plus vite. Sauf qu'on ne connait pas son groupe sanguin. Et pas le temps de lui faire un test, donc une poche d'universelle ira très bien. Je lui installai alors que son petit cœur reprenait un rythme normal. Je jetai un coup d'œil à Hope avant de continuer avec elle la suite de l'opération. Je commençais à voir chaud et cela était assez fastidieux...

Finalement, on arriva au bout, tout comme la poche de sang vide et le patient semblait plus stable. Bon, il n'ira pas chasser sur les plaines de ces ancêtres maintenant lui ! Il avait notre à nous faire un truc de reconnaissance éternelle avec Hope ! Ces deux anges gardiens sinon il pourrait crever l prochaine fois. Enfin, je dis ça, mais je soigne toujours.

Je me levai soupirant, voyant que la vieillie femme nous avait apporté un grand saladier d'eau pour nous nettoyer. Comme c'est gentil tiens ! Jesper qu'elle n'est pas emprisonnée grognasse. Je me nettoyai les mains et jeta mes gants et autres ustensiles jetable dans un sac prévu à cet effet. Mine de rien, on venait de passer deux heures trente sur ce pauvre gars. J'étais crevée comme chaque intervention délicate. Se concentrer autant de temps fatigue les neurones.

Je regardai sur ma tablette quand était la prochaine navette... dans cinquante minutes. Bon on va mettre genre vingt minutes à ranger et après on va faire farniente ? On ira peut-être faire un tour au marché, j'ai une faim de loup ! Vu sa taille, on ne pourra pas faire grand-chose, mais au moins trouver à manger et peut-être à boire avant de revenir comme deux belles fleurs vers un jumper et finir notre journée tout simplement ! En tout cas, je suis assez contente de cette nouvelle infirmière !

« Bon... on range et il nous restera trente minutes avant que le jumper arrive »



(c) chaotic evil


_________________
I'm a nightmare
DRESSED LIKE A DAYDREAM
DC : Sheppard-Hoffman-Naalem // écriture : palevioletred

Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Juin - 12:01
avatar
√ Arrivée le : 30/01/2018
√ Messages : 43
√ Localisation : A l'infirmerie


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Suède
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Isia Taylor Laurence & Hope HåkanssonRencontre de deux belles blondesIl ne manquait plus que ça, l'homme faisait un arrêt cardiaque. Hope n'avait pas attendu bien longtemps pour réagir, bien au contraire, elle avait commencé un massage cardiaque dès qu'elle avait compris la gravité de la situation tout en restant calme. Au premier abord, on pouvait se dire que rien n'atteignait la jeune infirmière, qui semblait faire preuve d'un sang-froid inébranlable. Par chance, Isia avait pensé à emmener un défibrillateur portable, une très bonne nouvelle, cela était beaucoup plus efficace que le simple massage cardiaque que pratiquait Hope. Une seule décharge avait suffi pour faire repartir le cœur correctement, et heureusement. L'infirmière soupira discrètement de soulagement, heureuse de voir que l'homme n'était plus dans un état critique. Elle resta cependant sur ses gardes, tenant ferment les deux sondes, une dans chaque main, après tout, mieux vaut prévenir que guérir comme on dit. D'ailleurs, alors qu'Isia avait repris l'opération, le cœur lâcha de nouveau, Hope utilisa immédiatement le défibrillateur, attendant bien entendu que sa supérieure retire ses mains sur le corps du patient. La chirurgienne fit une petite transfusion sanguine au patient qui en avait grandement besoin à première vue. Finalement, l'opération se termina sans qu'il y ait d'autres complications, et cela était formidable pour l'infirmière qui était ravie que tout cela se termine bien, même si l'homme n'allait pas courir d'aussitôt ou chasser un quelconque animal sur le continent.

La vielle femme, qu'Hope avait vue en arrivant sur le continent, avait apporter un grand saladier remplie d'eau. La jeune femme s'empressa de remercier avec un grand sourire cette personne age, nettoyant ensuite ses mains et imitant ensuite Isia, jetant ses gants et tout autre matériel non-réutilisable et qui devait être jeté. Le reste du matériel fut rangé avec soin. Hope ignorait combien de temps c'était écoulée depuis qu'elle était arrivée sur le continent, elle avait complètement perdu la notion du temps, et d'un coté elle s'en moquait, elle était juste heureuse d'avoir sauvé la vie de son patient, après tout, c'est tout ce qui comptait à ses yeux d'infirmière.


« Bon... on range et il nous restera trente minutes avant que le jumper arrive »

« Peut-être qu'on pourrait visiter le marché Athosien ? Enfin... Je veux dire... Histoire de passer le temps, vous comprenez ? »


Le sang-froid avait presque disparu, bien cacher sous la timidité de la jeune femme qui faisait une simple proposition à sa supérieure, cette dernière ne semblait pas beaucoup aimer ce peuple, alors pas sûr qu'elle accepte cette balade sur le marché. Une fois la réponse d'Isia donnée et les affaires ranger, Hope se dirigea vers le blessé avant de quitter la tente. Elle se pencha doucement vers lui et lui dit d'une voix calme et apaisante, accompagnée d'un doux sourire aux lèvres :

« Prenez bien soin de vous. »

Elle serra doucement la main de l'homme, avant de lui dire au-revoir et de quitter la tente en compagnie de sa supérieure. Hope se tourna ensuite vers sa supérieure, attendant la suite des événements.
© 2981 12289 0

_________________
DC : Alex Stones / Code Couleur de Hope : MEDIUMORCHID
Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Juin - 20:18
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 915

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
CHRONOLOGIE : 08 FÉVRIER 2018



Il est assez amusant de constater l'écart de personnalité qu'à Hope quand elle est en mode professionnelle ou en mode sociale. Froide et rigoureuse elle semble être une femme assurée et en pleine confiance de ces moyens... mais allé la mettre devant une personne sans ce carcan professionnel et vous avez une jeune femme délicate et très timide qui manque singulièrement de confiance en elle-même.

J'ai toujours trouvé ça drôle et intéressant de voir le doublon de personnalité que se font les personnes, on appelle cela des masques aussi. Parfois, quand on toisait d'anciens collègues de classe on se dit qu'ils ne seront jamais de bon manager ou même de médecin tellement ils se font abuser par leur trop grande gentillesse... et pourtant on peut être surprit du masque qu'ils prennent une fois en actions. Généralement, il y a des fissures et Hope en aura plusieurs mais je ne les aient pas encore vu, sauf peut-être cette extrême bonté qui la rend si touchante.

Au moins, elle compense parfaitement mon déficit d'empathie et de niaiserie que je pourrais avoir auprès de mes patients. Certain avait besoin qu'on les berce comme des mamans... cela me débectait au plus haut point.
« Adjugé j'ai faim en plus ! Donc on se trouvera en même temps de quoi grignoter ! » Oui ça, la gourmandise on ne pouvait pas me l'enlever et même si ce peuple m'est indifférent (quoique bon je suis pli là) j'aime bien la bonne nourriture et ils savent bien vivre ces bougres !

Ainsi je pris les devants pour l'emmener à l'entrée du marché qui regorgeait déjà de nourriture en tout genre et des plus inattendues. On trouvait de tout, des pâtisseries sucreries beignets, viandes légumes ou même fruits venant des différents peuples avec qui commerçaient ces gens. L'odeur alléchante de différent mets me mit l'eau à la bouche et je dois avouer que j'avais qu'une hâte, satisfaire mon ventre ! Il avait un large choix et même si j'aime plus le sucré je finie par être guidé par l'instinct (d'un animal affamé en quête de proie) vers la zone plus salée.

De plus, j'avais des envies plutôt diététiques (ironie) donc je me dirigeais vers un stand qui faisait frire des beignets avec des légumes dedans... j'aurais préféré du chocolat mais ce peuple n'y connaissait rien à la matière !
Je rejoignis Hope toute guillerette avec mes petits beignets fris dans une sorte de cornet en feuilles avec une pique en bois pour les manger. Avait-elle succombé ?



(c) chaotic evil


_________________
I'm a nightmare
DRESSED LIKE A DAYDREAM
DC : Sheppard-Hoffman-Naalem // écriture : palevioletred

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 8 - Zone Médicale :: Cabinets Médicaux :: Bureau d'Isia Taylor Laurence-