Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Des points dans les poings

 :: Cité d'Atlantis :: Continent de Lantia Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 26 Fév - 18:21
avatar
√ Arrivée le : 09/11/2014
√ Messages : 1469
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 33 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur





Des points dans les poings
— Chronologie 26 février 2018 // 9H30



Des points dans les poings

Cela arrivait de temps en temps. On lui demandait de former quelques civils aux maniements des armes à feu, ou encore du corps à corps, plus rarement pour ce dernier point cela dit. Néanmoins, c’était connu que pour rejoindre le programme, quelques rudiments étaient nécessaires pour savoir se défendre le cas échéant contre toute la vilénie que pouvait renfermer cette galaxie… Et malheureusement pas que. En effet, il y a plus d’un an maintenant, des civils comme des militaires, qu’ils soient hommes, ou femmes, avaient dû se défendre contre leur propre troupe, corrompue jusqu’à la moelle par une larve implantée dans le crâne de la bonne personne. Bref, c’était derrière Atlantis tout ça, et depuis, des troupes fraichement arrivées venaient compléter le gros de l’expédition, renouvellement le sang et les humeurs de chacun qui avaient tendance à péricliter entre les murs de la cité, véritable vase clos qu’on ne quittait qu’exceptionnellement pour se rendre sur le continent, quand ce n’était pas en mission extérieur, que ce soit de l’exploration, de la diplomatie, ou même la guerre.

Bref, aujourd’hui, Pedge était missionnée pour entrainer une jeune femme du nom de Hope… Hakansson. Elle tilta sur le nom de famille en parcourant sa fiche d’ordre de mission. Pas facile à prononcer celui-là, et sans d’origine scandinave. Qu’importe le patronyme, elle ne connaissait pas cette femme, certainement arrivée depuis peu. C’était une bonne chose que d’entrainer les civils, et Pedge prenait plaisir à le faire quand elle le pouvait. Cela la changeait de ses interventions sur le continent où elle enseignait des choses et d’autres aux athosiens, les rudiments du combat au corps à corps en faisaient partie.

A l’heure dite, la militaire l’attendait au gymnase. Seulement, elle détestait utiliser cette salle à cette fin, préférant de loin l’emmener sur le continent. Et cela tombait bien, une navette partait d’ici peu de temps. Si la suédoise était à l’heure, elles auraient le temps de se rendre au Jumper. Pedge portait sur elle un uniforme classique, souple et résistant, agrémenté des barres grises sur le devant, et des galons sur les épaulettes. Comme toujours, elle était rigoureusement tirée à quatre épingles, les cheveux noués en une queue de cheval simple mais efficace. Ses rangers luisaient d’un cirage récent, et elle patientait, étant arrivée un peu en avance avec un sac de sport en bandoulière estampillé US Army, devant le gymnase, de sorte qu’elle ne pouvait rater personne entrant ou sortant. Il était 9h30, et il n’y avait pas foule de toute manière, et les têtes qu’elle croisait jusqu’alors étaient parfaitement connues. Des collègues de l’armée essentiellement.

La première jeune femme qu’elle repéra, blonde, avec des yeux bleus transcendants, correspondant presque aux stéréotypes de la nénette qui porte un nom à consonnance scandinave, elle l’aborda, jouant sa chance :

« Mademoiselle Hakansson », tenta-t-elle, espérant ne pas écorcher vif ce patronyme ô combien inhabituel. « Sous Lieutenant Pedge Allen. Je suis votre prof pour la matinée. ».

Elle laissa le soin à la jeune femme de dire quelques mots et enchaina en montrant le couloir qui partait du gymnase, et non l’entrée de celui-ci :

« J’ose espérer que vous aimez le grand air, j’avais dans l’idée de faire ça sur le continent, et une navette part dans une dizaine de minutes. ». Bien entendu, elle avait l’opportunité de refuser, mais si tel n’était pas le cas, elle l’emmènerait vers la baie des Jumpers pour prendre place. Cela lui permettrait de faire la causette en cours de route, histoire d’en apprendre un peu plus sur le niveau de cette jolie donzelle, ses attentes de cette formation, ses craintes aussi, bref, de quoi enrichir le cours pour que ce dernier soit un moment plaisant, et non pesant.



MAY



_________________
#a1931c
DC : Erin Steele & Teshara Lays & Chenoa Penikett
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Mar - 20:55
avatar
√ Arrivée le : 30/01/2018
√ Messages : 43
√ Localisation : A l'infirmerie


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Suède
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur

Des points
dans les poings
Après un premier cours de tir avec les armes à feu avec le militaire Mike McPherson, la jeune infirmière Hope Håkansson avait décidée de prendre des cours de combat au corps-à-corps. Bien entendu, elle prenait ce cours plus comme une formalité que comme une obligation, car elle n'espérait jamais avoir besoin de frapper quelqu’un pour se défendre ou autre. Même si elle préférait utiliser ses poings ou ses pieds que plutôt une arme à feu, elle trouvait cela beaucoup moins violent. Dans tous les cas, Hope restait une infirmière et son rôle premier était de soigner les gens et non de leur faire du mal. Mais comme on dit si bien “Mieux vaut prévenir que guérir”.

Ce matin-là, Hope c’était de lever bonne heure sautant presque instantanément dans sa douche. Elle se sentait d’excellente d’humeur, ce qui ne change pas beaucoup de d’habitude, mais cette fois-ci était bien différente, car la jeune femme n’avait souffert d’aucune insomnie, elle avait dormi comme un bébé. Qu’il est agréable de passer une nuit entière sans avoir à regarder les heures et les minutes défiler lentement. Même si Hope ne laissait nullement ses insomnies lui pourrir la vie, bien au contraire. Elle profitait de chacune de ses insomnies, sur la cité d’Atlantis, pour lire des dossiers médicaux, pour faire des pâtisseries, pour jouer de la guitare sur les Digues, pour ne déranger personne, ou bien encore, elle lisait tout simplement des rapports de mission pour en apprendre sur la Galaxie de Pégase, qui restait un énorme mystère pour elle.

Une fois doucher, la jeune infirmière alla prendre son petit-déjeuner avant d’aller faire un petit tour à l’infirmerie voir si on avait besoin d’elle ou quoi, avant de finalement se diriger vers le gymnase où elle avait rendez vous pour son cours. Portant fièrement l’uniforme qui abordait des couleurs jaunes indiquant tout simplement qu’elle faisait partie du corps médical. L’infirmière avait attaché ses cheveux en queue-de-cheval pour l'occasion, se disant que cela plus simple au moment du cours. D’ailleurs, la jeune femme arriva pile à l’heure pour son cours, un peu plus et elle aurait été en retard.

Hope aperçu une jeune femme, une militaire soigneuse habiller et dont les galons sur les épaulettes lui donnait une allure assez stricte et de femme forte. Ce fut cette personne qui s’avança vers l’infirmière lui disant ceci :

« Mademoiselle Hakansson. Sous Lieutenant Pedge Allen. Je suis votre prof pour la matinée. »

« Je suis ravie de faire votre connaissance Lieutenant Allen. »
Dit-elle avec un immense sourire aux lèvres « Et je vous remercie énormément d’avoir accepté de me donner ce cours. »

Il était très important pour Hope de remercier la militaire d’avoir accepté de troquer son temps libre pour donner un cours à une simple infirmière telle qu’elle. Après tout qui elle était ? Une simple infirmière qui avait encore du mal à croire que c’était elle qu’on avait choisi pour faire partie de cette mission sur la magnifique cité qu’était Atlantis. Mais bon, ce n’était pas le moment de douter de soit pour Hope.

L’infirmière fut surprise de voir la militaire lui montrer le couloir qui partait du gymnase et non son entré, car après tout, elle allait pratiquer le cours dans le gymnase, non ?

« J’ose espérer que vous aimez le grand air, j’avais dans l’idée de faire ça sur le continent, et une navette part dans une dizaine de minutes. »

Les yeux de la jeune infirmière se mirent à briller de mille feues grâces aux simples paroles de la militaire, ne pouvant s’empêcher de répéter certains mots qu’elle avait dit d’une voix douce et rêveuse :

« Le continent ?... Vous voulez dire le Continent de Lantia ?! »

Hope abordait un sourire plus que radieux à cette grande nouvelle pour elle. Elle prendre un Jumper direction le continent, voilà un cours qui s’annonçait plus merveilleux que prévue. Cela allait être la toute première qu’elle allait fouler le sol du continent, la toute première fois également qu’elle monterait dans un Jumper, même si l’idée d’aller sur le continent l’exciter plus que celle de monter dans le Jumper, peut être tout simplement, car son esprit ne pensait qu’à l’un et oubliait tout bonnement l’autre.

« J’adore le grand air et… J’adorais aller sur le continent également ! »

L’infirmière avait envie de sautiller sur place, de laisser sa joie exploser tellement elle était heureuse, mais bien entendu sa timidité la rappelait à l’ordre. Hope se sentait énormément chanceuse, elle avait de la chance de tomber sur une jeune femme militaire qui avait décidé de donner son cours de combat au corps-à-corps sur le continent de Lantia. La mâtiné s’annonçait magnifiquement bien, Hope était convaincue que ce cours allait être formidable.
© 2981 12289 0

_________________
DC : Alex Stones / Code Couleur de Hope : MEDIUMORCHID
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Mar - 17:45
avatar
√ Arrivée le : 09/11/2014
√ Messages : 1469
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 33 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur





Des points dans les poings
— Chronologie 26 février 2018 // 9H30



Des points dans les poings

Le sourire de Hope s’heurta à la façade inanimée de Pedge. L’américaine n’était pas expressive, mais son regard était bienveillant. Quoiqu’il en soit, elle était plutôt satisfaite de voir que cette jeune femme était motivée. Cela transpirait dans son comportement. La texane inclina la tête de façon humble avant d’ajouter alors qu’elle venait de se faire remercier pour ses cours.

« Je vous conseille de garder vos remerciements pour la fin. Vous ne savez pas encore à quelle sauce je vais vous manger. », répondit-elle taquine de son air pince sans rire. Hope était typiquement le genre de personnalité qui emmenait Pedge sur les terrains de l’humour. Elle ne la connaissait pas encore, mais sa façon de la remercier d’entrée de jeu appelait la militaire à prendre le parti de l’humour pour répondre. D’une part parce que cela la gênait de voir que cette femme exprimait sa reconnaissance et d’autre part, parce que c’était facile de répondre ce genre de chose. Tout bon sergent instructeur qui se mérite aurait répondu un truc comme ça. Cela faisait partie du charme de l’instruction : les promesses d’en faire baver, histoire de virer d’entrée de jeu les faibles et les pleutres pour qu’ils retournent pleurer dans les jupons de leur maman.

Ce n’était pas pour faire fuir Hope que Pedge avait dit ça, mais plutôt pour détendre l’atmosphère et coller au stéréotype. Souvent, ça plaisait aux civils. La gradée proposa donc d’aller effectuer ce cours sur le continent de Lantia, et elle ne s’attendait pas à ce que l’infirmière soit si étonnée. Elles faisaient contrastes toutes les deux, l’une souriante à s’en décrocher la mâchoire, radieuse et rayonnante, et l’autre austère, la face déformée par aucune ridule expressive, si ce n’était ce léger rictus qu’on pouvait apercevoir à la commissure de ses lèvres, devant tant d'ébahissement.

« Le grand air oui, sur le continent de Lantia. », confirma Pedge à son interlocutrice qui avait du mal à y croire manifestement. « Par ici. », dit-elle en prenant le chemin de la baie des Jumpers pour prendre la prochaine navette. La texane était contente que mademoiselle Hakansson soit disposée (et plutôt bien apparemment) à prendre son instruction sur le continent, en plein air. Certes, nous étions dans les derniers jours de févriers et le climat était encore un peu froid, mais au soleil, et à l'abri du vent dans la clairière, elles se réchaufferaient vite, tout en appréciant le cadre. Le gymnase offrait pas mal de perspective, mais c’était plus sympathique de faire ça sur le continent. En plus, c’était le terrain de jeu préféré de Pedge, qui y passait le plus clair de son temps.

En chemin, son sac sur l’épaule, elle questionna sa vis-à-vis afin de déjà se former une idée des capacités et compétences :

« Donc vous voulez prendre des cours de corps à corps. C’est un perfectionnement ? Une initiation ? Une découverte ? ».

Elle la laissa répondre et demanda à nouveau : « Est-ce que vous attendez quelque chose en particulier de ces cours ? Mieux vous défendre ? Savoir frapper correctement ? Plutôt utilisation des jambes, des bras ? Des clés de soumission, des frappes ? ... » Pedge énumérait large pour donner des idées à son élève du jour. Elle voulait clairement, et cela transparaissait dans ses questions, orienter le cours pour que cela corresponde aux attentes de Hope, afin qu’elle passe un bon moment, ludique et éducatif. Elle n’était pas formatrice pour rien, et cerner les attentes et les besoins de ses élèves étaient déjà un grand pas dans l’apprentissage. Si elle décidait d’apprendre à une boxeuse anglaise à frapper avec ses poings, elle lasserait bien vite cette dernière qui aurait déjà une bonne technique. Autant cerner les envies tout de suite et construire son cours en allant, en fonction des réactions de la jeune femme. « N’hésitez pas à me faire part de vos envies, même si cela vous semble farfelu de prime abord. ».

Malgré son air froid et guindé, Pedge était amène, cordiale, et pour le moins bienveillante. Elle n’était pas simple à cerner tout de suite, et quand elle avait à faire à une personne timide, elle avait tendance à la manger. C’était plus fort qu’elle, elle devait prendre le dessus sur les gens, et face à ceux qui n’avaient pas une affirmation de soi forte, elle le faisait naturellement. Néanmoins, ce n’était pas encore le cas vis-à-vis de la suédoise, pour la bonne et simple raison qu’elle était encore à la phase d’observation. Qui plus est, elle arrivait souvent à faire en sorte que tout se passe bien et à familiariser avec ses élèves. Elle espérait ne pas dégouter Hope, et lui servir ce qu’elle attendait, tout en apprenant à la connaître un petit peu. Le principe de vase clos d’Atlantis favorisait les relations interpersonnelles, et Pedge n’y échappait pas, aussi solitaire était-elle.

Cette conversation les emmena directement dans le Jumper, dans lequel il restait quasiment toutes les places. Le continent n’était pas une destination prisée ce matin. Peut-être qu’il était encore un peu tôt. La jeune femme salua le pilote, habitué à la voir régulièrement.


MAY



_________________
#a1931c
DC : Erin Steele & Teshara Lays & Chenoa Penikett
Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Mar - 15:49
avatar
√ Arrivée le : 30/01/2018
√ Messages : 43
√ Localisation : A l'infirmerie


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Suède
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur

Des points
dans les poings
Hope ne prêtait guère d'importance au fait que la jeune femme, face à elle, ne répondait avec autant d’enthousiasme qu'elle ou n'abordait pas un sourire aussi radieux que le siens. La jeune infirmière avait très bien remarqué au cours de sa carrière sur Terre, que la plupart des femmes militaires étaient plutôt froide aux premiers abords sûrement pour vouloir montrer aux hommes qu'elles étaient égaux à eux, voulant tout simplement se montrer forte, même si tout cela n'avait aucun sens à ses yeux. Homme ou femme, quelle importance cela a ? Ils sont tous les deux uns cœurs, un cerveau, des sentiments, une conscience et tout ; et si ils étaient tous les deux militaires, c'est qu'ils avaient en plus un but commun : servir leurs pays. Mais bon, la vie était ainsi faite. Hope garda son magnifique sourire sur ses lèvres, se disant que peut être, à force, elle verrait le doux sourire de son interlocutrice à un moment donné.

Hope remercia soigneusement Pedge d'avoir accepté d'être son professeur pour la matinée qui allait suivre.


« Je vous conseille de garder vos remerciements pour la fin. Vous ne savez pas encore à quelle sauce je vais vous manger. »

« Je suis bien curieuse de voir cela d'ailleurs. »
Dit-elle rigolant à voix basse.

Hope pensait bien que la jeune femme disait cela pour plaisanter, après tout Hope n'était pas une nouvelle recrue militaire qui fallait recadrer à cause de son coté tête brûlée, mais une simple infirmière qui avait demander un petit cours et que Pedge avait tout simplement acceptée. D'ailleurs, cette dernière lui proposa de donner le fameux cours sur le continent de Lantia, quel bonheur ce fut pour Hope qui se retenu pour ne pas sautiller de joie partout en entendant cette douce nouvelle. En plus de profiter de la nature et du grand airs, les deux jeunes femmes seraient bien loin des regards discrets et donc Hope pourrait apprendre plus dans le calme sans avoir l'impression de sentir une dizaine de paires d'yeux sur elle, la jugeant aux moindres ses mouvements. Quelle merveilleuse idée qu'avait eut la militaire, Hope était de plus en plus ravie de l'avoir pour professeur, cela promettait d'être un cours très intéressant et très enrichissant.

Les deux jeunes femmes se mirent en marche pour prochaine la navette en direction du continent de Lantia. En chemin, Pedre posa quelques questions à l'infirmière, histoire de savoir quel genre de cours lui donner.


« Donc vous voulez prendre des cours de corps-à-corps. C’est un perfectionnement ? Une initiation ? Une découverte ? »

« C'est plutôt une initiation, car j'ai déjà vue bon nombre de soldats sur Terre se battre avant d’atterrir à l’infirmière, mais je n'ai cependant jamais pratiqué cet art. Je pourrais cependant, peux être, reproduire ce que j'ai déjà vu, mais ce n'est pas sûr... »
Sa dernière phrase était remplie de timidité et de doute envers ses propres capacités.

« Est-ce que vous attendez quelque chose en particulier de ces cours ? Mieux vous défendre ? Savoir frapper correctement ? Plutôt utilisation des jambes, des bras ? Des clés de soumission, des frappes ? ... »

« J'aimerais apprendre à me défendre tout simplement, je ne souhaite pas apprendre à me battre, mais plus à savoir me défendre, voir riposter si besoin. Si jamais je pars en mission, j'aimerais connaître quelques bases pour ne pas être un poids lourd pour mes coéquipiers, vous comprenez ? »


Hope restait et resterait toujours une infirmière et jamais elle deviendrait une guerrière, elle voulait soigner les autres et non les blessés. Mais qu'importe la foie qu'elle pouvait porter en ce monde, elle était bien consciente que dans la vie, il n'y avait pas que des gentils et qu'infirmière ou non, armée ou non, des personnes, tout bonnement des ennemis de la cité d'Atlantis pourrait vouloir s’en prendre à elle. Alors c'est pour sa propre sécurité, mais aussi pour celle de ses futurs coéquipiers de missions qu'elle prenait ses cours de combat au corps-à-corps.

« N’hésitez pas à me faire part de vos envies, même si cela vous semble farfelu de prime abord. ».

« Très bien ! Je n'ai pas d'envie précise en tête, mais je vais y réfléchir durant le vol. ».


Les deux jeunes femmes arrivèrent au niveau des Jumpers et Hope admira cet appareil volant en formant un petit o avec sa bouche. Mille et une question lui traversèrent l'esprit à mesure qu'elles s'approchaient de l'appareil, tout d'abord elle se demanda comment cet appareil pouvait voler, avec quelle énergie il fonctionnait et est ce que c'était plus difficile ou plus simple à piloter qu'un hélicoptère. Hope ignorait encore beaucoup sur la cité d'Atlantis et ses nombreux mystères qu'elle recelait, mais elle essayait cependant de tout savoir en lisant beaucoup de dossier, même si pour le moment les dossiers qu'elle lisait le plus était les dossiers médicaux provenant de l'infirmière. Après tout son but premier sur la cité était de soigner des patients et donc quel meilleur moyen que d'apprendre à mieux les connaître à travers ses documents, même si par la suite elle allait tenir son propre petit journal avec les goûts des uns et d'autres, pour savoir quelle bonne pâtisserie leurs cuisiniers au cas où il séjournerait à l’infirmerie. D'ailleurs, Pedre préférait-elle les cookies ou bien les muffins ? Voilà une petite question que lui poserait sans doute l'infirmière après leur petit cours.

Pour le moment, Hope entra dans le Jumper elle salua respectueuse le pilote, avant d'admirant sous tous les angles l’intérieure du Jumper. Elle laissa son regard vagabonder un peu partout avant d'aller s'asseoir sur l'une des banquettes, toujours en ayant un petit sourire aux lèvres. Elle avait déjà hâte d'être sur le continent, se demandant pendant un instant si elle avait le mal de mer, enfin de l'air dans ce cas précis, mais cette idée de fit que traverser son esprit, ce dernier était bien trop surexcité par ce qu'il pouvait l'attendre là-bas.
© 2981 12289 0

_________________
DC : Alex Stones / Code Couleur de Hope : MEDIUMORCHID
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Mar - 18:32
avatar
√ Arrivée le : 09/11/2014
√ Messages : 1469
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 33 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur





Des points dans les poings
— Chronologie 26 février 2018 // 9H30



Des points dans les poings

Pedge se contenta d’incliner la tête face à la curiosité de Hope, qui affirmait en rigolant qu’elle voulait voir ça. Au moins, cette jeune femme était de bonne humeur, ce qui était plutôt plaisant pour donner un cours. En plus, elle ne prenait pas la mouche, ce qui était encore mieux. Une fois en route vers le Jumper, la militaire passa à la phase questionnement, pour se faire une idée du type de cours qu’elle allait pouvoir lui donner. Elle lui confia donc que c’était une initiation, qu’elle avait déjà vu des hommes et des femmes pratiquer, sans pour autant franchir le pas. Peut-être qu’elle pourrait reproduire ce qu’elle avait vu, c’était même sûr. L’observation et l’imitation était une des qualités premières à développer dans les cours de combats. En effet, on apprenait beaucoup en regardant les autres faires, et cela consolidait les bases qu’on avait acquis jusqu’alors, tout en préparant le cerveau à l’étape du dessus. Qui plus est, l’être humain fonctionnait beaucoup par imitation, et ce, dès le plus jeune âge. Les enfants apprenaient essentiellement par ce biais-là, reproduisant ce que les adultes pouvaient montrer ou faire, avant de développer de réelles facultés cognitives leur permettant d’imaginer un concept, un mouvement, sans forcément le reproduire. L’adulte disposait des deux méthodes. La pratique, et la théorie, et rien de telle que de combiner les deux en alliant tout ça à une bonne dose d’observation pour progresser rapidement. C’était aussi pour cela que dans les clubs d’arts martiaux par exemple, on conseillait aux élèves de venir malgré des blessures, assistait en tant que spectateur aux cours, afin que leur cerveau continue de travailler et d’emmagasiner.

BREF, Pedge était plutôt satisfaite d’apprendre que Hope avait visualisé pas mal de chose. Cela lui permettrait d’avancer, sans forcément tomber dans des explications basiques, bien qu’elle les prodiguerait quand même pour qu’elle prenne de bonnes habitudes d’entrée de jeu.

« Je comprends oui. C’est tout à votre honneur. », fit Pedge en réponse à sa question.

Les civils dans cette expédition étaient quand même de sacré numéro. Cela aidait beaucoup à la cohésion militaire/non militaires, parce que ces deniers faisaient du mieux qu’ils pouvaient pour ne pas être des boulets en expédition. Peu s’en soucierait sur Terre, laissant faire le boulot de bourrin aux bourrins crétins et prétentieux qui n’étaient bon qu’à crever pour la patrie et à exécuter des ordres sans réfléchir. Le niveau des civils ici était différent. Bien entendu, on retrouvait ceux qui rentraient parfaitement dans le stéréotype, mais la plupart essayaient d’acquérir, ou possédaient déjà, des compétences martiales utiles et agréables.

Donc Hope cherchait avant tout à se défendre, et à riposter à une attaque. C’était parfait. Il n’en fallait pas plus à Pedge pour orienter mentalement son programme. Elle lui demanda quand même de lui faire part de ses envies si elle en avait, et elle commença à planifier la séance dans sa tête. Il fallait y allait en douceur, ne pas la brusquer, mais ne pas la ménager non plus. Néanmoins, elle passerait par des bases toutes cons, mais qu’il fallait remettre en perspective. Pedge n’était pas formée spécifiquement à la self défense, mais elle connaissait pas mal d’astuce pour se dépêtrer d’une agression sans faire usage de son arme à feu, l’expérience aidant. Elle pourrait même lui donner des pistes de réflexion concernant les Wraiths, bien que le corps à corps soit un art délicat quand il s’agissait de le pratiquer avec ces immondices. Peu faisait le poids, et finalement, Pedge décida ne pas en parler du tout à l’infirmière. Inutile de lui faire miroiter qu’elle s’en sortirait face à un vampire. Non, elle ne serait qu’une croquette pour eux.

Alors que vol touchait à sa fin, Pedge tenta d’expliquer ce qu’elles allaient faire :

« Donc, ce que je vous propose, c’est de voir des bases de self défense. Je vais vous mettre dans différentes situations, et je vous expliquerai comment vous en défaire, par des méthodes un peu répétitives mais qui font leur preuve. On jouera chacune notre tour l’agresseur et l’agressée. ».

Pedge avait hâte de commencer. Elle étonnait souvent les gens par la patience qu’elle était capable de déployer pour former quelqu’un. Pourtant, quiconque la connaissait dans le métier savait qu’elle n’était pas la nana la plus patiente de la terre quand il s’agissait d’exécuter ses ordres, d’être discipliné, et autre. Mais là, le cadre n’était pas le même, et elle était capable de mettre son arrogance naturelle de côté pour se montrer agréable avec ses élèves. Si tel n’était pas le cas, elle ne serait plus formatrice depuis belle lurette, du moins en ce qui concernant les personnels non militaires. Elle serait simplement sergent instructeur à gueuler et à insulter les nouvelles recrues dans le but clairement affiché de les faire craquer pour qu’ils montrent ce qu’ils avaient dans le slip. Heureusement pour elle, même si elle était capable de pousser des gueulantes, de pousser quelqu’un dans ses retranchements, elle ne le faisait jamais gratuitement ni de façon bête et stupide. Elle préférait largement passer par d’autres méthodes plus civiles et plus cool pour enseigner.

La navette se posa sur le continent, avec toute la douceur inhérente au Jumper. Pedge récupéra son sac, et elle orienta Hope vers le terrain d’entrainement des militaires, déjà fréquenté à cette heure-là. Elle ne s’arrêta pas là pour autant, continuant son chemin, faisant la conversation si besoin était. Sinon, elle ne parlait pas des masses. Le soleil brillait déjà dans le ciel bleu, et la journée promettait d’être chaleureuse, sans être étouffante. Le printemps montrait tout juste le bout de son nez, et encore, il était légèrement en avance. Au moins ne sueraient-elles pas à grosses gouttes.

Elle s’arrêta à l’orée de la forêt qui laissait place à une étendue de sable blanc, léchait à l’autre extrémité par les vagues lancinantes de la mer. Ce serait manifestement leur terrain de jeu pour cette séance. Non loin, on pouvait observer les bungalows qui pointaient paresseusement leurs pilotis dans l’onde bleutées. Il y avait de l’ombre sur le sable, propulsée par les arbres qui bordaient la plage. Pedge posa son sac, et vira rangers et chaussettes pour se mettre pieds nus. Elle défit sa veste d’uniforme après avoir descendu la fermeture sur le devant, se retrouvant en débardeur noir. Il n’y avait pas de raison de ne pas se mettre à l’aise.

« On va commencer dans le sable. Cela va bouleverser un peu vos sensations tout en faisant bosser vos cuisses. Ensuite, on essaiera un peu plus tard sur la terre ferme, et ça ira tout seul. », fit-elle en terminant de plier soigneusement sa veste pour la disposer sur une serviette qu’elle avait tiré de son sac. Hors de question de foutre du sable dans son uniforme !

Elle laissa Hope se mettre en condition, puis elle vint près d’elle, dans une distance de courtoisie qui était quand même plus proche qu’une distance interpersonnelle normale. Mais nécessité oblige, elle se devait d’être proche pour faire un corps à corps, sinon c’était une ineptie, même si certain sport de combat ou autres arts martiaux étaient qualifiés de longue distance. Notamment ceux utilisant majoritairement les jambes.

« Je vais vous demander un truc qui va vous sembler bête dans un premier temps, mais avant que nous ne commencions à nous échauffer un petit peu, est-ce que vous pouvez me montrer comment vous fermez votre poing ? ».

Beaucoup de débutant avaient tendance à glisser leur pouce au milieu des autres doigts. C’était une grossière erreur, qui pouvait se révéler dommageable en cas de frappe sur quelqu’un ou sur une surface dure. En effet, sous l’impact, les doigts se serraient et le pouce cassait net bien au chaud contre la paume de la main. Bref, si Hope ne serrait pas les doigts comme il fallait, Pedge lui montrerait comment faire en lui montrant avec sa propre main. C’était tout simple. On fermait le petit doigt, puis l’annulaire, le majeur, l’index et le pouce venait fermer la boite en se positionnant sur les secondes phalanges.

Une fois le poing de la suédoise bien fermé, Pedge lui indiqua avec quelle zone on frappait. Ainsi, de son index, elle montra sur son propre poing la zone qui devait s’écraser sur l’adversaire. On ne frappait pas avec les extrémités des phalanges, mais avec la zone plate. Pas de risque de se casser le poignet de la sorte.

Ensuite, elle l’envoya courir un peu. Rien de tel que de courir dans le sable pour s’échauffer. L’échauffement était un aspect important des cours, car un corps froid pouvait casser plus facilement. Bonjour les luxations, les crampes, les foulures, les faux mouvements, et les douleurs le jour même ou le lendemain. Donc un peu de course à pied dans le sable, puis Pedge échauffa chaque articulation en partant de la tête vers les pieds. Ainsi, Hope serait pleinement prête à entamer le début de la séance avec de bonnes bases.



MAY



_________________
#a1931c
DC : Erin Steele & Teshara Lays & Chenoa Penikett
Revenir en haut Aller en bas
Mar 22 Mai - 13:30
avatar
√ Arrivée le : 30/01/2018
√ Messages : 43
√ Localisation : A l'infirmerie


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Suède
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur

Des points
dans les poings
Si elle était encore sur Terre, Hope, ne chercherait sûrement pas à prendre des cours de ce genre pour apprendre à se défendre contre un quelconque ennemi, bien au contraire. Mais la vie sur Atlantis était bien différente de celle sur Terre, les ennemis n'étaient pas simplement des humains n'ayant pas la même vision du monde et autre, mais il s'agissait aussi de créature étrange et dangereuse qui n'avait que faire d'une simple infirmière spécialisée en bloc opératoire. Il fallait donc qu'elle sache se défendre, surtout à main nue, car elle préférait se défendre ainsi plutôt qu'avec une arme. La jeune femme refusait de tuer qui que se soit, ce n'était pas pour ça qu'elle était devenue infirmière, alors elle avait plus de chance que son adversaire reste debout face à des poings plutôt que fasse à une arme. De plus, Hope n'avait pas envie d'être le genre de personne qui soit un poids lors d'une mission ou d'une expédition, dont il faut toujours avoir un œil sur elle, car elle ne serait pas se défendre devant le moindre petit insecte passant sous son nez. L'infirmière portait beaucoup d'espoir en ce petit cours de combat au corps-à-corps, d'ailleurs, ce fameux cours allait pouvoir bientôt commencer vu que le Jumper était enfin sur le point d’atterrir sur le continent de Lantia pour son plus grand bonheur. Mais avant cela, Pedge expliqua à Hope comment allait se dérouler ce petit cours particulier.

« Donc, ce que je vous propose, c’est de voir des bases de self défense. Je vais vous mettre dans différentes situations, et je vous expliquerai comment vous en défaire, par des méthodes un peu répétitives mais qui font leur preuve. On jouera chacune notre tour l’agresseur et l’agressée. »

« Cela a l'air parfait, j'ai vraiment hâte de commencer. »
Dit-elle avec un grand sourire qu'elle avait presque naturellement et tout le temps sur le visage.

Pedge avait l'air de vraiment savoir ce qu'elle faisait, Hope ignorait si la jeune femme donnait souvent ce genre de cours à des non-militaires ou si c'était assez rare, voir la première fois. Même si elle était curieuse de le savoir, elle se disait qu'elle n'allait pas lui poser la question, du moins pas pour le moment, car le Jumper atterri enfin sur la terre ferme et le moment était venu aux deux jeunes de femmes de quitter la navette. La militaire passa devant l'infirmière la conduisant vers le terrain d'entraînement des militaires. Il y avait déjà du monde à cette heure de la journée, ce qui ne mit pas très à l'aise Hope, elle aurait préféré que personne ne soit là, elle avait un peu peur que les gens se moquent d'elle, car elle était une jeune débutante dans le domaine. Mais pour la plus grande joie de la jeune blonde, Pedge continua de marcher. Elles allaient donc s’entraîner plus loin ? Hope soupira de soulagement en faisant cette constation.

« Nous ne faisons donc pas le cours sur le terrain d'entraînement ? C'est plutôt une bonne chose, mais puis-je vous demandez pourquoi ? »

Hope pouvait des fois se montrer bavarde, surtout quand sa curiosité prenait les devants, mais elle ravalait très vite sa langue quand sa timidité sans faille refaisait surface, un seul mot ou regard pouvant rendre l'infirmière muette comme une carpe. Les deux jeunes femmes s’arrêtèrent à la lisière de la forêt, laissant une infirmière bouche bée devant ce sable fin et cette mer si bleue. Les yeux pétillants, Hope admirait le paysage face à elle, elle avait presque l'impression d'être à la plage, sans le maillot de bain et la serviette de plage pour accompagner. Elle prit une grande inspirant, respirant cet air si pur et si doux à ses poumons, cet endroit semblait parfait pour faire du yoga, elle nota dans un coin de sa tête cet endroit pour donner un jour l'un de ses cours ici. Rien de tel que la nature et surtout le bruit des vagues pour se relaxer complètement et faire du yoga en toute tranquillité. Mais bon, le moment n'était pas venu pour penser à cela, Hope posa machinalement les yeux sur son professeur et remarqua que cette dernière retirait ses chaussures et veste, Hope fit immédiatement de même sans attendre qu'on le lui demande. Elle posa soigneusement ces chaussures dans un coin, mettant ses chaussettes à l'intérieur pour ne pas les salir et retira sa veste, se retrouvant en tee-shirt. Elle posa sa veste au-dessus de ses chaussures, après avoir pris soin de plier ce dernier. Le tee-shirt de Hope était assez simple, il était blanc, avec une chouette très colorer dessiné dessus, juste en dessous une phrase en suédois y était inscrite, si on la traduisait cela disait "Oiseau de Nuit". Une fois toutes les deux dans des tenues plus à l'aise, le cours allait enfin pouvoir commencer.

« On va commencer dans le sable. Cela va bouleverser un peu vos sensations tout en faisant bosser vos cuisses. Ensuite, on essaiera un peu plus tard sur la terre ferme, et ça ira tout seul. »

« Très bien. »
Répondit-elle simplement avant de se mettre en place sur le sable face à Pedge.

La militaire s'approcha de l'infirmière, ce qui ne la gêna pas, après tout en tant qu'infirmière elle était habitué au "contact" en quelque sorte. Il faut dire qu'elle avait donné des bains ou des brins de toilettes à certain de ses patients sur Terre, et ces derniers ne portait rien, alors ce n'était pas une jeune femme habillée à quelques centimètres seulement d'elle qui allait la gêner.

« Je vais vous demander un truc qui va vous sembler bête dans un premier temps, mais avant que nous ne commencions à nous échauffer un petit peu, est-ce que vous pouvez me montrer comment vous fermez votre poing ? ».

« Mon poing ? Oh... »


La jeune femme sembla surprise par la demande de son interlocutrice, mais ferma cependant son poing. Cependant, elle fit l'erreur commune en fermant automatiquement ses doigts autour de son pouce, condamnant sans le vouloir ce dernier. Pedge lui expliqua aussitôt l'erreur qu'elle commettait en faisant cela, ce qui impressionna Hope qui pensait justement que cela sauvait plus son pouce, car cacher sous les autres doigts, il n'était donc pas en contact direct si elle venait à donner un coup-de-poing. L'infirmière venait d'apprendre sa première leçon, une leçon simple, mais qui avait tout de même son importance, surtout si elle voulait garder son pouce en entier. Ensuite Pedge expliqua à Hope comment on frappait quelqu'un ou quelque chose. Une fois cette nouvelle leçon apprise, Hope commença enfin à s'échauffer, ce n'était pas une grande sportive, mais il lui arrivait parfois de courir certain matin, ou après le yoga. Elle courra donc un peu dans le sable, avant de quelques pas chassé et des montée de genoux. Après cette petite course, elle commença à attirer chaque membre de son corps, montrant, sans le vouloir, l'étendu de sa souplesse en venant étirer son dos vers l'arrière, posant ses mains sur le sol. Elle étira ses mains, ses bras, ses jambes, ses pieds, mais aussi son coup et des doigts. Une fois son échauffement terminé, Hope se tourna vers Pedge pour lui en informer.

« Je pense que je suis prête, professeur. »
© 2981 12289 0

_________________
DC : Alex Stones / Code Couleur de Hope : MEDIUMORCHID
Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Juin - 18:36
avatar
√ Arrivée le : 09/11/2014
√ Messages : 1469
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 33 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur





Des points dans les poings
— Chronologie 26 février 2018 // 9H30



Des points dans les poings

Pedge était satisfaite que Hope semblait l’être également. Si le programme lui allait et qu’elle n’avait pas de demandes particulières pour le moment, c’était une bonne chose. En pratiquant, elle aurait sûrement des questions, et la militaire pour y apporter des réponses. Enfin normalement. Et en plus, elle avait hâte de commencer, si ce n’était pas merveilleux tout ça. Le fait qu’elles ne s’arrêtassent pas sur le terrain d’entrainement interpella la suédoise qui s’empressa de demander à sa vis-à-vis pourquoi. Cette dernière haussa des épaules avant de lui apporter quelques éclaircissements :

« Nous serons plus tranquilles à l’écart. Et je pense que ça vous épargnera une pression supplémentaire comme vous êtes parfaitement novice dans le domaine. »

Sans faire preuve de psychologie, Pedge avait plutôt bien cerné la personnalité intrasèque de Hope, qui ne semblait pas être la dernière des extraverties à s’afficher sans crainte et sans mesure devant tout le monde, même si c’était pour se faire mousser ou mieux, pour se taper la honte. Du coup, elle pensait qu’elles seraient mieux un peu à l’écart et puis, comme Pedge le lui expliqua ensuite, le sable était une bonne petite surprise pour un entrainement au corps à corps… du moins, sur le type de corps à corps qui les concernait. Tout le monde savait que faire des galipettes dans le sable n’étaient pas la meilleure idée du siècle, même si c’était tentant et excitant. Par contre, pour s’envoyer des coups de pieds ou pour jouer sur des appuis, le sable était plutôt inadapté car l’appui était plus mou. Cela permettait de bien travailler l’ancrage au sol et d’évoluer plus efficacement ensuite sur un sol plus stable, plus dur.

Une fois Hope à l’aise, avec son beau t-shirt, l’instruction commença dans ce décor plutôt paradisiaque, quand même bien plus sympathique que le terrain d’entrainement. Première chose que Pedge voulait vérifier, c’était si la jeune femme fermait bien son poing. C’était la base pour une bonne frappe sans se faire mal, même si bien entendu, un novice pouvait se faire mal au poignet quand même par la force du manque d’habitude. Une fois ce petit cadrage sécuritaire et primordial fait, elles s’échauffèrent, et comme elle comptait prendre une part active au cours, elle s’échauffa tout comme. Pedge n’était pas très souple, ce qui dénotait assez avec Hope qui était l’archétype du serpent. En comparaison, elle se faisait l’effet d’être une planche en bois. Elle était vraiment mignonne cette infirmière, et la texane était presque sûre que ce genre de petit lot pourrait finir dans le plumard d’Isia, pour la bonne et simple raison que ça ne lui déplairait pas qu’elle finisse dans le sien. Bref, ce n’était pas l’objet du moment, et ce genre de pensée parasite ne devait pas venir la perturber plus que de mesure.

« Bien. Nous pouvons donc commencer. », confirma-t-elle en remettant une mèche de cheveux derrière son oreille et en se plaçant devant Hope. « Si vous deviez attaquer quelqu’un, comment vous y prendrez-vous ? N’ayez pas peur de me frapper, j’encaisse bien, et j’esquive presque mieux que je n’encaisse. Donc faites-vous plaisir, vous êtes là pour apprendre, et si j’en prends une, ce sera de ma faute. »

Pedge était détendue, les bras le long du corps, elle les adaptait simplement au niveau de ceux de son adversaire : si Hope levait les poings vers son visage pour prendre une garde haute par exemple, la militaire ferait de même. Quoiqu’il en soit, elle était prête à esquiver, ou à bloquer tout simplement. Elle allait la pousser un peu dans ses retranchements, en allant titiller sa personnalité un peu recroquevillée, histoire de la faire sortir un peu de ses gongs. Elle semblait douce comme ça, innocente et prude, mais la texane était certaine qu’elle pouvait être une vraie furie. Il fallait juste la faire monter en pression. Du coup, si Hope frappait, Pedge esquiverait, et du plat de la main, elle la pousserait vers l’arrière. Ou alors, elle ferait un pas de côté, la laisserait passer et la pousserait dans le dos, toujours en comblant la distance pour revenir près d’elle, dans sa zone d’inconfort et de danger, en se montrant vraiment proche dans sa distance interpersonnelle, dans le seule but de lui montrer une forme d’agression tout à fait possible et assez chiante. Cela pouvait être démotivant, mais en esquivant, en bloquant, et en la poussant, Pedge commençait déjà à lui montrer certain mouvement qu’elle pourrait reproduire ensuite.


ABANDON 08.08.2018

MAY



_________________
#a1931c
DC : Erin Steele & Teshara Lays & Chenoa Penikett
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Continent de Lantia-