Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Mar 27 Fév - 17:50
avatar
√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Messages : 1279
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
Voir le profil de l'utilisateur





L'informatique politicienne
— Chronologie 27 février 2018 // 11H00



L'informatique politicienne

Nora StrØm. Elle ne connaissait pas cette jeune femme, spécialisée, selon son dossier, en programmation informatique et hackage. Des termes barbares qu’Erin ne maitrisait pas du tout, et c’était bien pour cela qu’elle s’intéressait au dossier de cette norvégienne fraichement arrivée sur la cité. Elle était là depuis le début du mois de Février, arrivée par le Dédale comme beaucoup ici. En tant que responsable de la cité, l’administratrice avait pas mal de devoirs, lesquels se cumulaient à ses prérogatives de membre permanent de la Commission Internationale de Surveillance. C’était surtout avec cette dernière casquette qu’elle pensait avoir besoin des compétences de Mademoiselle StrØm.

L’équipe dirigeante de la cité était composée de Richard Woolsey, un américain, d’Erin Steele, une américaine, et d’Alexander Hoffman, un anglais. Bref, deux pays membres de l’OTAN, siégeant au conseil restreint de l’ONU, et alliés de longue date. Autrement dit, ça faisait grincer des dents dans les couloirs de la Commission, essentiellement dirigée elle aussi par des américains. Les Russes et les Chinois étaient ceux qui faisaient racler leur dent le plus profondément dans le parquet de l’organisation, et il n’était pas rare que des « attaques », au sens politique du terme, se faisaient contre la cité depuis la Terre, dans le but de mettre à mal la direction et de pouvoir placer quelqu’un de moins occidental.

En 2017, après les dégâts causés par les manigances démoniaques de Joshua Berckam, alors comptable de la CIS, et accessoirement infesté d’une larve alien, la gouvernance de la cité s’était retrouvée sans tête quand Weir fut jugée inapte au poste à la suite des sévices qu’elle avait subit lors de cette funeste période. La CIS avait nommé Richard Woolsey à la tête de l’expédition civile, continuant ainsi à garder la main mise sur le programme au détriment des militaires, et elle avait décidé également d’allouer deux sous-directeurs, en la qualité de Sir Hoffman et Madame Steele. Ainsi, une organisation à trois têtes étaient moins susceptibles de se faire avoir qu’une organisation à une tête, et la collaboration entre les trois rouges étaient quasi parfaite, ce qui aidait beaucoup. Bref, cela coupait l’herbe sous le pied aux russes ainsi qu’aux chinois. Ces derniers avaient essayé alors de corrompre les deux administratifs en voyage sur Terre, et puis de supplanter le Colonel Caldwell, essayant de le faire sauter de ses fonctions sur le Dédale pour placer un commandant de bord mandarin. La manœuvre avait échoué suite à quelques actions d’Alexander Hoffman pour sauvegarder la place du vieux briscard et faire capoter les plans adverses.

C’étaient donc des attaques politiques, du lobbying en quelque sorte, mais à échelle internationale et pour des raisons moins commerciale. Encore que. Nul ne sait quelle sera l’avenir de l’expédition, ni des découvertes technologiques qui en découlaient. Seraient-elles vendues sur Terre ? Simplement exploitées sur Terre ? Gardées dans l’expédition ou pour des programmes militaires ? Tout cela était en tractation sur Terre dans des bureaux un peu trop centrés sur eux-mêmes, et bien entendu, des requins tournoyaient doucement en marge de tout cela. Business is business.

C’était certainement un coup d’épée dans l’eau, mais Erin voulait savoir si les installations informatiques d’Atlantis était saine. N’y avait-il pas un quelconque agent d’une puissance étrangère qui essayait de récolter des informations ici et là ? Les personnels de multiples nationalités étaient une forces pour l’expédition qui réussissait là, du moins en apparence, un tour de force diplomatique, que souvent l’espace réussissait malgré tout, comme en témoignait l’aventure terrienne de la station internationale. Des équipages russes, américains, français, chinois, anglais, allemand, etc. Du matériel américain fourni par la nasa, acheminé par des lanceurs russes, bref, tout cela dépassait les conflits politique. Mais ils n’étaient jamais bien loin.

Elle avait donc fait venir l’informaticienne dans son bureau. Elle ne pouvait pas savoir si elle bossait en sous-main pour quelqu’un ou non mais son dossier semblait clean. De plus, elle n’avait pas été repéré par des agents russes ou chinois, mais par des américains quand elle avait réussi à récupérer un dossier sensible en contournant leur système de sécurité, d’une façon qu’Erin serait bien incapable d’imaginer. Tout cela était incompréhensible pour elle. Elle avait déjà vu des écritures de programmes bien entendu, mais à part voir là des successions de chiffres et de lettres… Bref, du coup, elle se disait qu’elle pouvait au minimum lui faire confiance. De toute façon, son ordinateur était passé régulièrement dans les mains d’analystes pour voir s’il ne contenait rien de suspect. C’était aussi une mesure contre les tentatives de corruption alien qui pouvait infiltrer le réseau par un moyen ou un autre. Donc si l’informaticienne bossait pour une quelconque entité susceptible de vouloir doubler le programme Atlantis, elle se ferait repérer, ou pas.

Ou pas. Et c’était bien là le problème. Car en effet, si Erin recourait aux services de Mademoiselle StrØm, c’était bien pour vérifier que rien ne passait au travers des différents filtres. Si elle était compétente, et l’américaine n’en doutait pas au regard de son CV et de ses prouesses, elle trouverait s’il y avait quelque chose, ou alors, ce serait le contraire. Elle pourrait mettre quelque chose là où il n’y avait rien. Ce « quelque chose » était réducteur, mais Erin ne savait pas définir autrement « la chose ».

« Bonjour Mademoiselle StrØm, si je n’écorche pas votre nom. » Erin lui fit un sourire en l’introduisant dans son bureau chichement décoré. Elle lui proposa de s’installer à la table basse plutôt qu’à son bureau, elles seraient plus à l’aise pour discuter. « Votre intégration se passer pour le mieux ? », demanda-t-elle de prime abord, histoire de commencer la conversation sur une note agréable. « J’ai du café, ou du thé, si cela vous intéresse. », ajouta-t-elle avant de laisser son interlocutrice répondre, en embrassant la pièce du regard pour attirer son attention sur la déserte un peu plus loin contenant le nécessaire pour faire du thé ou du café, le dernier sous forme de dosette, le premier sous forme de sachet à infuser.

« Je voulais vous voir pour faire un petit check-up de mon ordinateur, et plus largement ensuite, des différents ordinateurs de la direction. »

Erin ne précisa pas pourquoi, à dessein.




MAY



_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Pedge Allen - Teshara Lays - Chenoa Penikett ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Mar - 21:05
avatar
√ Arrivée le : 04/02/2018
√ Messages : 91
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 27
√ Nationalité: Norvège
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Icon100x100Icone100x100
Atlantis,

27 Février 2018, 11h00.


L'Informatique Politicienne


J'étais épuisée. J'avais joué toute la nuit sur mon PC, négligeant d'aller dormir. Ces derniers temps je n'avais pas reçu beaucoup de travail. Je n'étais pas encore partie en mission, et je n'avais pas encore eu affaire à une crise quelconque. Je n'avais pour m'occuper que diverses tâches indignes de mes diplômes, comme le dépannage informatique ou encore la gestion du réseau intranet.

Ce fus à ma grande surprise qu'une nouvelle tâche s'ajouta à mon emploie du temps faussement surchargé. Une certaine Erin Steel requérait mes compétences. J'avais dû faire quelques recherches dans les dossiers numériques du personnel afin de mettre un visage et un rôle sur ce nom. D'après le dossier la jeune femme était un membre permanent de la Commission Internationale de Surveillance. Avec celle-ci, un second Américain, et un Anglais composaient le trio à la tête de la cité. Ma seule réflexion à ce sujet était que je trouvait la composition peu diversifié. Sérieusement ? Deux Américains, et un Européen pour représenter les intérêts de la terre entière ? Pas d'Asiatique ou d'Africain ? Ou même de deuxième Européen, genre un Scandinave ?

Suis-je quelque peu extrémiste car j'ai fais partie d'Anonymous ? Surement.
A mon sens, les Etats-Unis ont une main mise non négligeable sur la cité. L'armée Américaine prendra une folle avance technologique, et probablement une futur belle ascension économique. Le tout au détriment du reste du monde. Je pense que cette expédition remettait encore une fois ''une nouvelle technologie encore pire que la bombe atomique" dans les mains du gouvernement Américain. Enfin bref.

Une fois remise de ma nuit blanche, et présentable je fis mon chemin jusqu'au bureau de la membre de l'administration. Je tapais deux coups à la porte et attendais de pouvoir entrer. J'avais apporter avec moi un peu de matériel, histoire de ne pas être prise au dépourvu.
L'administratrice m’accueillait rapidement, et me fit entrer dans son bureau décoré. Je suivis le mouvement vers sa table basse, et déposais mes affaires sur le sol à côté de moi.

- "Bonjour mademoiselle Steel. Mon intégration se passe bien, merci."

J'étais assez curieuse de connaître la raison de ma présence ici. J'avais espoir de ne pas faire le travail d'un technicien moins qualifié que moi. Peut-être trouverai-je enfin un défi à ma mesure ? Un virus alien, ou n'importe quoi d'autre d'intéressant. J'étais définitivement trop curieuse. Il valait donc mieux pour cette Erin Steel que sa machine ne contienne que des données professionnelles. A contrario, je me ferais un plaisir de tout visionner.

- "Un check-up de votre ordinateur ? Vous rencontrez des problèmes spécifiques ? Ou est-ce juste par prudence ? Dois-je vérifier des éléments particuliers sur votre machine ou juste dans sa globalitée ?"







_________________
Gamers don't die ! They respawn !
"Respecter les règles c'est pour les perdants !"

Ma couleur : #e50000


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 10 Mar - 17:19
avatar
√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Messages : 1279
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
Voir le profil de l'utilisateur





L'informatique politicienne
— Chronologie 27 février 2018 // 11H00



L'informatique politicienne

Et bien, cette jeune femme ne semblait pas vouloir perdre de temps. Erin n’obtenue aucune réponse quant à sa proposition de thé ou de café, et parce qu’elle aimait trop ça, elle décida de se faire chauffer une théière pour s’en verser un. Pas de raison de ne pas prendre un peu de bon temps dans cette affaire. Pareillement, elle ne semblait pas loquace, expédiant le sujet de son intégration en une phrase, ne cherchant nullement à faire la conversation. Cela ne posait spécialement de problème à Erin, même si elle releva cet état de fait. Elle se contenterait donc d’être factuelle pour le moment, et de laisser faire le temps pour voir si cette jeune informaticienne douée et talentueuse serait plus bavarde, ou encline à élargir son champ relationnel. C’était fréquent de toute façon, chez les personnes nouvellement arrivées. Elles étaient plongées dans un environnement professionnel vingt-quatre heure sur vingt-quatre, et c’était dur de se dire que de temps en temps, il fallait faire relâche, car la nouvelle maison était dans les locaux du boulot. Il n’y avait pas de coupure à proprement parler. Il fallait les aménager soi-même, comme tout à chacun apprenait à le faire ici-bas, sur cette belle cité. Erin la première, surtout qu’elle était arrivée avec l’arrogance de penser qu’elle ne mélangerait pas sa vie pro et sa vie perso.

Et maintenant elle se tapait son collègue de bureau. Son no zob in job avait tenu deux ans. La belle réussite que voilà.

Bref, là n’était, de toute façon, pas la question. Nora était là pour une raison bien précise, et elle n’avait aucun rapport avec un bon moment de causerie entre femmes intelligentes.

« Oui, un check up de mon ordinateur. », confirma Erin qui cherchait comment répondre à ses questions sans en dire trop ou pas assez. « Cherchez dans sa globalité. Je ne rencontre pas de problème particulier, mais de temps en temps, j’aime bien faire contrôler la machine pour être certaine qu’elle ne me desserve pas malgré moi. ».

Nora comprendrait assurément ce que voulait dire Erin par le terme « desservir », surtout bien malgré elle. En effet, elle ne voulait pas que quelqu’un profite d’une faille dans le système pour récupérer des données sensibles à des fins personnelles ou d’espionnages d’état.

D’un point de vue personnel, il n’y avait pas de données véritablement croustillantes. Il y avait des photos, prises par elle-même ou par Alexander, voir Sheppard ou Isia, qui n’étaient jamais compromettantes, ou indécentes. Bien sûr, il y avait ces fameuses photos où Erin était en train de dormir avec Isia dans la salle des écumes, et sur lesquelles figuraient Alexander Hoffman et John Sheppard en train de prendre des poses « à la con » devant elle, ou de leur barbouiller le visage pendant leur sommeil en dessinant des arabesques monstrueusement laides pour le colonel qui ne savait pas dessiner, à la différence de l’autre administratif qui adorait le body painting. Bref, ce jour là, la doctoresse et l’administratrice s’étaient retrouvées avec un visage digne de double face. Un côté plutôt réussi, un autre bien moins. Les deux femmes avaient pris leur revanche sur les deux hommes, et les photos y figuraient elles aussi.

Il y avait également des photos du chat d’Alexander, d’Isia dans des poses aguicheuses ou tout simplement en train d’afficher son sourire ravageur. Sinon on retrouvait des paysages ou des trucs dans ce genre là, mais rien de bien folichon. Le reste de la documentation disponibles sur l’ordinateur était liée au boulot, rien de plus. Il y avait toute sorte de dossiers professionnels sur des tas de projets de développement, sur des études, et de la comptabilité à gogo.

Quoiqu’il en soit, si Nora approfondissait ses recherches, elle trouverait quelque chose de louche. Une trace de passage reliant l’ordinateur d’Erin à celui d’un autre. C’était bien fait, extrêmement bien fait, et quasiment indétectable sans une recherche minutieuse et un œil aguerrit tel que celui de la norvégienne. La connexion n’était pas active en ce moment même, toujours est-il qu’il était impossible de savoir réellement l’ampleur du piratage qui y était associé. Mais peut-être que la jeune femme finirait par remonter la piste.

Erin s’était levée, et elle avait déverrouillé son ordinateur par son mot de passe, et elle poussa la chaise de bureau, l’écartant du meuble pour que Nora puisse s’installer si elle le souhaitait. L’américaine ne savait pas du tout comment quelqu’un comme l’informaticienne procédait. Ce n’était vraiment pas son rayon.


MAY



_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Pedge Allen - Teshara Lays - Chenoa Penikett ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Mar - 14:24
avatar
√ Arrivée le : 04/02/2018
√ Messages : 91
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 27
√ Nationalité: Norvège
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Icon100x100Icone100x100
Atlantis,

27 Février 2018, 11h00.


L'Informatique Politicienne


J'essayais d'avoir l'air détendu, mais j'étais un peu nerveuse. Je n'avais jamais procédé à ce genre de manœuvre. D'ordinaire j’opérais depuis mon propre PC, installée dans un recoin sombre de mon bureau tel un petit geek ténébreux.

- "D'accord, je comprends. Le check-up va me prendre plus ou moins de temps en fonction de la quantité de données présentes sur l'ordinateur."

Après que l'administratrice ai déverrouillée l'ordinateur je m'installais derrière sa machine. Je branchais rapidement ma tablette à l'ordinateur, et lançais depuis celle-ci le mode admin de sa machine. Un invité de commande noir couvert de lignes de codes blanches apparaissait à l'écran. Je mis en route un petit logiciel de recherche afin de scanner les fichiers. J'avais moi-même créé l'algorithme pour rechercher les traces suspectes habituelles, tel que les virus, les fichiers dormants, les fichiers trop lourds et les logiciels espions. Pendant que le programme traitait les données, je cherchais via la console des traces inhabituelles.

Il me fallut un certain laps de temps avant de trouver une fine trace de passage. En regardant les lignes de code, je pouvais voir une liaison entre deux adresses IP, dont l'une était la machine hôte. Je devais avouer que l'oeuvre était très discrète. Le lien pouvait aisément échapper à la vigilance, car celui-ci ressemblait au premier abord à des lignes de codes tout à faits bénignes. D'après les commandes, la liaison était actuellement inactive. Peut-être que la machine liée était éteinte ou hors-connexion.


- "Avez-vous fait lier votre machine à une autre ? Je veux dire... Par exemple un stockage de secours, un routeur de sécurité ou un ordinateur filtrant les données ? Votre adresse IP est liée à une autre machine. Celle-ci a donc un certain accès aux données présentes."

Il était tout à fait possible que la machine d'Erin Steel soit simplement liée à une machine filtrant les données entrantes et sortantes. Le lien était extrêmement discret, et j'étais dubitative face à la raison nécessitant un tel camouflage.
Il me faudrait donc récupérer les plans du réseau intranet des étages proches afin de recouper avec les adresses IP déjà distribuées. Peut-être même faire une recherche sur toutes les adresses distribuées à toutes les machines possédant une connexion. Je pourrais ainsi savoir si l'adresse était utilisé par une machine déclaré ou non. Une simple imprimante pouvait posséder une adresse IP, augmentant le champ des possibilités.




_________________
Gamers don't die ! They respawn !
"Respecter les règles c'est pour les perdants !"

Ma couleur : #e50000


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 24 Mar - 11:07
avatar
√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Messages : 1279
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
Voir le profil de l'utilisateur





L'informatique politicienne
— Chronologie 27 février 2018 // 11H00



L'informatique politicienne

Erin acquiesça. Elle avait le temps, ce n’était pas un problème, tant que le boulot était correctement fait et qu’e Nora était certaine de ne passer à côté de rien. Des fois, elle se surprenait à être parano de la sorte, mais avec toutes les aventures qu’ils avaient vécues, Alexander et elle, impliquant de près ou de loin une puissance étrangère qui magouillait en sous-main pour obtenir un peu de pouvoir sur cette expédition, elle finissait par se dire qu’elle agissait non pas par paranoïa, mais par la plus élémentaire des prudences. Il fallait être stupide ou sacrément naïf pour laisser manœuvrer un ennemi dans son dos en attendant qu’ils posent ses pièces ici et là afin de vous surprendre au dernier moment avec son couteau bien luisant et bien tranchant. Autant essayer de conserver seulement un coup de retard et de déjouer sa stratégie.

Quoiqu’il en soit, l’administratrice laissa faire l’informaticienne, sans chercher à essayer de comprendre les manipulations qu’elle effectuait sur son ordinateur. Peut-être qu’elle venait d’offrir une porte d’entrée à ses ennemis en laissant sa machine en libre accès à cette jeune femme, mais le risque était mesuré. Elle ne resta donc pas dans son dos à observer des choses qu’elle ne comprendrait de toute façon pas, préférant lui laisser le champ libre et l’autonomie nécessaire à la bonne exécution de sa tâche, sans lui mettre une forme de pression quelconque de par sa présence. Souvent, les gens n’aimaient pas qu’on lorgne leur écran dans leur dos, et Erin étendait ce principe à Nora sans trop savoir s'il était valable ou non. De toute façon, elle n’avait pas le luxe de pouvoir se tourner les pouces en patientant sagement, comme en témoignaient des nombreux dossiers qu’elle avait à traiter.

Passage en revue des nouvelles arrivées en provenance de la Terre, des nouveaux arrivés en provenance directe de Pégase, étude des dossiers administratifs, elle faisait également la comptabilité en dégrossissant l’ensemble des données pour trouver les petits trafics potentiels, les fuites d’argent, ce genre de chose, tout en ordonnant correctement tout ça pour présenter le solde des dépenses à la commission lors des réunions. Elle chiffrait également les projets que son homologue RDA voulait développer, préparait les argumentaires pour défendre ceci ou cela et obtenir plus de subventions, bref, un vrai petit travail à plein temps qui, si elle ne s’imposait pas des pauses, lui prendrait même ses nuits. Heureusement, l’arrivée prochaine d’une assistante devrait l’alléger un peu, au moins des tâches subalternes qui parasitaient son environnement premier de travail et lui accaparaient du temps qu’elle pourrait distribuer ailleurs.

Si à tout cela, on ajoutait ses petites enquêtes non officielles, en sous-main et avec des personnes de confiance, afin de contrôler la stabilité « politique » de la cité, ainsi que pour préserver ses membres d’un autre Janvier 2017, ses phases de repos se réduisaient comme peau de chagrin. Mais cela n’était pas un problème pour Steele, qui adorait avoir les mains dans le cambouis, et qui trouvait dans ces manigances officieuses de l’énergie et de la motivation : elle adorait littéralement enquêter, fouiner, creuser, faire marcher ses méninges, mais elle ne tombait pas toujours sur quelque chose de croustillant, et fort heureusement car la pomme ne pouvait pas être corrompue à ce point.

La question de Nora l’extirpa de ses pensées, alors qu’elle relisait pour la troisième fois une phrase sur un dossier. Elle détestait faire cela, sachant pertinemment qu’elle pouvait relire le reste avant car elle avait divagué mentalement sur d’autres sujets et que le thème de sa lecture lui avait totalement échappé. Heureusement qu’elle précisa ce qu’elle voulait dire par « lier sa machine » car c’était de l’art abstrait à l’état pur, même si du point de vue du vocabulaire, elle aurait pu faire l’effort de comprendre. La jeune femme adopta une mine réflexive, creusant sa cervelle pour se souvenir des dernières manips qu’elle avait pu faire par le passé, ou si on lui avait demandé de lier sa machine ou quelque chose dans le genre.

« Je suppose qu’il y a un stockage de secours en cas de panne, mais à part à l’intranet, ma machine n’est pas liée à une autre normalement. Nous nous transmettons les dossiers par clé USB ou par fichier crypté entre membre de la codirection, mais nos machines sont indépendantes les unes des autres… »

Erin se leva, perturbée par ce que venait de lui dire l’informaticienne. Elle approcha de son bureau et de son ordinateur pour considérer son écran, comme si elle allait percer le secret de tout ça par un simple regard. Mais elle réfléchissait juste.

« Donc, ce que vous êtes en train de me dire, c’est qu’une machine, donc quelqu’un, peut avoir accès à certaines des données de mon ordinateur ? »

En bonne communicante qu’elle était, Erin adorait recontextualiser, résumer, reformuler, pour que le feedback soit complet et satisfaisant, afin d’être certaine du message qu’elle avait reçu ; d’autant plus quand il s’agissait d’un sujet qu’elle ne maitrisait absolument pas.

« Vous pensez pouvoir retracer cette adresse IP et retrouver son utilisateur ? »

Elle était prête à lui donner les moyens pour cela, mais il fallait qu’elle sache quoi.

MAY



_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Pedge Allen - Teshara Lays - Chenoa Penikett ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Mer 9 Mai - 10:31
avatar
√ Arrivée le : 04/02/2018
√ Messages : 91
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 27
√ Nationalité: Norvège
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Icon100x100Icone100x100
Atlantis,

27 Février 2018, 11h00.


L'Informatique Politicienne


Je tapotais rapidement sur ma tablette afin de trouver les plans réseaux de la cité d'Atlantis. J'écoutais l'administratrice m'expliquer la méthode de partage des fichiers entre les membres de la codirection. Elle me disait également que les machines étaient indépendantes les unes des autres, et je me doutais de la raison : la sécurité. Je devais avouer que la liaison des machines ne pouvait provenir que d'un informaticien confirmé. J'avais cependant l'adresse IP de destination, mais pas le ou les passerelles utilisés pour accéder à cette machine.

- "D'accord je vois, je vais vérifier les plans réseaux avant de lancer une recherche sur la table de routage. Sinon, formatez vous régulièrement vos clés USB ? Même supprimer un fichier reste récupérable."

J'entendais Erin Steel se lever, et venir scruter l'écran de son ordinateur. Parfois, voir concrètement le problème pouvait faire resurgir des informations oubliées. Je hochais la tête à la reformulation de la communicante. Celle-ci semblait avoir remarquablement compris mon état de fait expliqué précédemment.

- "Exact, une machine à accès aux données de cet ordinateur. La liaison est extrêmement bien faite, quasiment indétectable sans recherche approfondit. La connexion n'est pas active en ce moment, donc aucune donnée n'est partagée. Cependant, s'il s'agit d'un piratage il est impossible actuellement d'estimer son ampleur. Il va falloir remonter la piste pour élucider cela. "

Je reportais mon attention sur la tablette, et lançais une cherche dans la base de donnée avec l'adresse IP de la machine inconnu. En attendant le résultat, je cherchais manuellement parmi les adresses IP assignés dans le sous-réseau. La manipulation pouvait paraître inutile, mais je voulais savoir si quelqu'un avait falsifié les plans réseaux. En effet, si la machine n'apparaissait pas sur les plans, cela pouvait signifier qu'une personne avait camouflé l'existence de la machine.

Lorsque le résultat arrivera, je procéderai à une recherche dans la table de routage du ou des routeurs pour remonter jusqu'à la machine liée. Si l'adresse comportait les trois premières suites de chiffres identiques à la machine d'Erin, je pourrais en conclure que l'autre machine se trouve sur le même sous-réseau. Si ce n'est pas le cas, je devrais chercher vers les autres sous-réseaux, puis les routeurs alentours, puis ceux encore plus éloignés. Le sous-réseau actuel comportant la machine d'Erin possédait l'adresse IP 192.168.10.0 utilisant la passerelle 192.168.10.99 pour communiquer vers le routeur qui lui même communique avec les autres sous réseaux via d'autres passerelles.

- " Je pense effectivement pouvoir retracer l'adresse IP et retrouver la machine liée. Je dois juste mener deux recherches en parallèle."

Je priais silencieusement que le résultat de mes recherches ne me conduisent pas à un immense sac de nœuds de machines entre-liés. Retracer un chemin depuis une machine à une autre, puis encore un autre et ainsi de suite serait un immense casse-tête. Sur Terre il était commun qu'un transfert de données illégales passe par divers serveurs à travers la planète afin de perdre les fouineurs. Ici, le nombre de machines était heureusement plus limité. Mais suivre un transfert de données via plusieurs machines serait long.





_________________
Gamers don't die ! They respawn !
"Respecter les règles c'est pour les perdants !"

Ma couleur : #e50000


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Mai - 18:00
avatar
√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Messages : 1279
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 36
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Oui
Voir le profil de l'utilisateur





L'informatique politicienne
— Chronologie 27 février 2018 // 11H00



L'informatique politicienne

Erin pensait, très certainement à juste titre, que la table de routage était quelque chose qui servait à guider les utilisateurs sur le réseau, du moins, les flux de données ou un truc dans ce genre là. Elle n’était vraiment pas calée dans le domaine informatique et c’était presque du chinois. Elle se raccrochait donc au sens des mots en faisant des extrapolations de ces derniers, sans parvenir à visualiser quoique ce fut dans son esprit. Néanmoins, comme c’était à titre purement informatif que la norvégienne lui donnait ces éléments, elle opinait du chef sans vraiment rebondir dessus, laissant faire l’experte qui était dans son élément. Par contre, elle savait, bien heureusement, comment formater une clé USB, mais il est vrai qu’elle ne le faisait jamais.

« [color=springgreen]Non, je supprime les fichiers simplement. Je devrai prendre ce réflexe de les formater un coup de temps en temps. Le problème, c’est que je n’efface pas toujours tout ce qu’il y a sur la clé. »

C’était un problème sans en être un, il suffisait de sauvegarder les documents ailleurs le temps du formatage et de les recopier ensuite. Mais cela faisait encore des manipulations à faire et elle n’avait pas le temps pour ça. Son ordinateur était un outil qui devait, justement, lui en faire gagner. Néanmoins, elle était d’accord qu’elle devait observer quelques règles de sécurité quand même. Surtout quand Strom lui indiqua qu’il y avait bel et bien une liaison entre son ordinateur et un autre. Erin était un peu perplexe en plus de nourrir un début de colère. Elle se pinça l’arrête du nez avant de laisser descendre ses doigts dessus et laisser retomber ses bras le long de son corps.

« Bien. Il va falloir investiguer alors. Je vous laisse mener vos recherches en parallèles dans ce cas.», fit Erin qui ne souhaitait pas être un fardeau en demandant des explications sur telle ou telle chose que Nora était en train de faire sur sa machine. Elle en mourrait d’envie, parce qu’elle était curieuse, mais elle savait se contenir, comme toutes les personnes adultes respectables. Elle attrapa un dossier dans son tiroir en s’excusant du dérangement, et l’emporta vers la table basse, reprenant place dans son fauteuil pour l’étudier distraitement.

Du côté de Nora, l’adresse IP de la machine inconnue fut retrouvée via sa recherche. Il ne s’agissait, ni plus ni moins, que de l’ordinateur du docteur Zelenka dans son laboratoire en zone scientifique. Seulement voilà, l’information semblait trop grosse pour qu’elle soit véridique, ou alors le scientifique jouait à un jeu dangereux. En effet, comme elle le craignait, il s’agissait de machines entre liées. Le pirate ne s’était pas contenté d’établir un lien presque imperceptible sans fouille approfondie, il s’était aussi assuré qu’on ne le retrace pas facilement. Ce n’était pas un amateur, cela se voyait. Heureusement pour Erin, Nora ne semblait pas être une amatrice elle non plus, et en démêlant tout ça, elle remonta pas loin de dix machines avant d’arriver sur un cul de sac, une machine isolée qui fonctionnait sur le réseau, mais qui n’était pas référencée dans la base de données des IPs utilisateurs.

De son côté, Erin se montrait patiente, elle ne mettait pas la pression à l’informaticienne, la laissant faire son bidouillage tranquillement. Elle n’en était pas moins bouillante de savoir où cela allait mener, et si oui ou non elles allaient trouver quelque chose. Enfin elles… Nora surtout, parce qu’Erin était vraiment une quiche en la matière et qu'elle faisait de la figuration. Une petite notification se fit sur l’écran d’Erin, accompagnée d’un bip sonore, et un message d’Alexander Hoffman s’afficha dans le carré droit de l’écran tandis que la technicienne s’évertuait à chercher sa piste :

Citation :
Coucou Ariel !
Tu ne devineras jamais mais le DR Makenz vient de faire une grande découverte ! Il a trouvé des sirènes !

Alors je ne sais pas trop quoi penser de cette découverte, peut-être devrai-je en prendre une dans un aquarium et en faire une belle déco ? Ou simplement mettre une sanction pour fantasme abusif sur ta personne… (et aussi un pour toi ! Depuis quand tu laisses divulguer des photos de charmes dont j’ignore l’existence tiens !)




« Je crois que j’ai reçu un mail non ? », fit Erin en se levant, loin de se douter de ce qu’elle allait découvrir sur son écran.


MAY



_________________
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
D.C. Pedge Allen - Teshara Lays - Chenoa Penikett ~ Ecriture : Springgreen
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 10 - Zone de Commandement :: Bureaux :: Bureau d'Erin Steele-