Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Ven 9 Mar - 10:21
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 444
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte !



Mars 2018 - 12h17

" KUuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuumi en liberté !!! Hurla une voix fort aiguë.

C'était la panique dans le laboratoire C7. Un Kumi venait de mordre l'un des scientifiques aux doigts, profitant de l'ouverture de sa cage pour s'échapper. L'alerte avait été aussitôt lancée mais les mesures de confinement furent trop tardives. L'animal eut le temps de passer la porte avant que celle-ci ne soit verrouillée.

L'animal a parcouru plusieurs couloirs, échappant aux divers obstacles mis sur son chemin, avant de se réfugier dans une salle. Soyez avisé que l'animal en question est l'un des rares de son espèce. Les scientifiques ont besoin de lui vivant pour pouvoir l'étudier.

Il vous faut agir et vite !



------------------------------------------------
Voilà pour la petite introduction. A vous de gérer la situation
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Mar - 21:43
avatar
√ Arrivée le : 29/07/2015
√ Messages : 374

Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Australie Australie
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
[Alerte] Animal en fuite
Avec Alex Stones et Nelly Bricks


Il était temps de retourner dans mon laboratoire pour travailler. Je venais de finir de déjeuner au mess, mais j'avais pris mon temps. Il fallait absolument que je bouge, sinon j'allais prendre du retard dans mon travail. Alors que j'arpentais le couloir de la zone scientifique, un cri retentit au loin. Je me mis alors à courir, jusqu'à arriver au laboratoire C7. Plusieurs scientifiques se trouvaient dans la salle, dont l'un d'entre eux se tenant la main, visiblement blessé vu le sang qui coulait, tandis qu'un autre homme l'aidait. Une troisième personne tenait un fusil étrange dans les mains, que je reconnus comme étant un fusil hypodermique, destiné à endormir des animaux. Rien d'étrange étant donné que dans ce laboratoire, les scientifiques n'étaient que des zoologistes, chargés d'étudier différentes espèces animales de la galaxie de Pégase. Cependant, vu leur état, il était clair que quelque chose de grave venait de se produire. J'entrai dans la salle, inquiet.

"Que se passe-t-il ?"

L'homme qui aidait le scientifique blessé me regarda.

"Un kumi vient de s'échapper après avoir mordu Stevens. Il a pris la fuite dans les couloirs avant qu'on n'ait pu verrouiller la porte. Il faut le rattraper".

"Un kumi ? Qu'est ce que c'est ?"

Le zoologiste me montra alors une photographie de la créature, un quadrupède au pelage blanc, doté de cornes ainsi que de grandes griffes et de dents acérées. Nul doute sur le fait qu'il devait être carnivore. Et ce truc était lâché dans la cité.

"C'est un prédateur. J'ignore ce qui se passera s'il croise quelqu'un. Il est effrayé pour le moment, mais son instinct de chasse va bientôt reprendre le dessus s'il n'est pas capturé rapidement. C'est aussi une espèce très rare, il faut l'attraper vivant".

Je comprenais mieux pour quelle raison l'un des scientifiques possédait un fusil hypodermique. J'acquiesçai, avant de regarder celui ci.

"Bien, vous venez avec moi. On va retrouver cette chose. Vous ..." dis je en me tournant vers l'autre, tout en désignant le blessé : "Emmenez le à l'infirmerie".

Je quittai la salle, accompagné du troisième scientifique, qui n'avait pas l'air très rassuré. Nous empruntâmes le couloir où s'était dirigé le kumi, et nous comprîmes rapidement avoir pris la bonne direction, vu le nombre de personnes qui couraient en criant, effrayés. Un homme d'une cinquantaine d'années nous montra le fond du couloir, sans s'arrêter de fuir.

"Il est là bas, il est là bas. Il est rentré dans la dernière salle, à droite".

Puis, il disparut aussi vite qu'il était apparu. Le calme revint lorsque tout le monde eut quitté les lieux, nous laissant seul le zoologiste et moi même. J'avançai lentement, avec prudence, mais pas l'autre scientifique. Il semblait tétanisé, ses mains tremblaient. Je finis par soupirer car il ne m'était d'aucune utilité dans cet état. Sans attendre, je pris le fusil hypodermique, ainsi qu'une boite contenant cinq fléchettes de tranquillisant, que je mis dans ma poche.

"Je m'occupe du kumi. Allez chercher des renforts".

Le scientifique ne se fit pas prier. Il fit demi tour, et détala comme un lapin. Quel courage pour quelqu'un qui étudiait des animaux sauvages. Tenant fermement le fusil dans les mains, je poursuivis mon avance, tout en mettant une fléchette dans l'arme. Ce n'était pas très compliqué, car cela ressemblait à un fusil normal. Cependant, j'ignorais si je saurais m'en servir, vu que je n'avais jamais utilisé une telle arme. Si la bestiole se trouvait à cinq mètres de distance, et immobile, il n'y aurait pas de problème. Mais si elle décidait de bouger à l'autre bout de la salle, j'avais peu de chance de la toucher. Et puis, en combien de temps le tranquillisant agirait ? Quelques secondes ? Une minute ? Plus ? Ca aussi, c'était un problème, mais bon. Je n'allais pas laisser le kumi en liberté sans tenter quelque chose. Je finis par approcher de la porte ouverte où la créature s'était faufilée. Et sans entrer, je jetai un rapide coup d'oeil à l'intérieur. Cependant, je ne vis rien dans mon champs de vision. Un bruit étrange me confirma cependant que le kumi se trouvait bien dedans. Devais-je entrer ? Cela serait du suicide, sans savoir où le prédateur se trouvait. Des pas retentirent alors derrière moi, me faisant me retourner pour voir qui venait à ma rencontre dans la traque de la créature.

by Epilucial




_________________
DC : Rodney McKay - Skyler McAlister - Lyanna
Couleur d'écriture : #339999
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Mar - 0:20
avatar
√ Arrivée le : 16/04/2017
√ Messages : 284

Dossier Top Secret
√ Age: 31
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
Nelly avait de plus en plus de mal à dormir. Les dernières missions avaient été horrible, perturbante, trop dure à supporter émotionnellement. La jeune femme se demandait souvent si elle avait véritablement la fibre pour pouvoir exercer sur la cité. Il lui arrivait parfois de sourire en voyant la réaction de certains collègues qui rentraient de mission, trouvant qu’ils étaient par moments bien douillets pour une élite militaire. Mais ça, c’était avant d’essuyer tous ces revers. Maintenant, elle faisait partie du lot qu’elle moquait il y a même pas un mois.

Mis à part la mission “éternal” où elle s’était relativement bien débrouillée, Nelly commençait à se trouver trop sensible, trop bisounours à certains niveaux. Mais sa sensibilité était pourtant partie intégrante de sa nature et pour rien au monde elle ne changerait ça. Elle avait fini par comprendre, avec le temps, qu’il s’agissait simplement d’un bon vieux coup de déprime. Le sacré bourdon, à l’ancienne, que tout le monde connaissait un jour, même sans raison. Enfin bon...en même temps, Pedge multipliait les missions sur le continent et Isia travaillait de plus en plus avec ses différentes nouveautés. Ses recherches, les Natus, ses autres amis, blablabla blaaaa….
La petite hispanique se sentait seule quand elle bossait pas.

Non, en ce moment, ce n’était pas top. Alors au lieu de passer ce qu’il restait de sa journée de repos à parler et observer Alexia, son poisson rouge, avec les yeux couvert de grosses cernes la faisant ressembler à un raton laveur ; Nelly récupéra MP3 et friandises pour prendre la route des douches des hommes.

Eh, oh, ça va hein ? Chacun s’éclate comme il peut ! Et puis franchement, pourquoi est-ce qu’il n’y a que les vieux cochons des plages qui auraient le droit de se rincer l’oeil ?!?

A la méthode “ninja”, comme elle aimait se le dire, la jeune femme resta dans le pôle militaire puis chantonna gaiement en traversant les couloirs. Avec le temps, ses camarades avaient arrêté de la regarder bizarrement quand elle les croisait. Il fallait juste qu’elle ne se fasse pas remarquer en entrant dans le territoire interdit de la virilité. Généralement, c’était assez compliqué car certains discutaient devant sa cachette et ils mettaient une plombe à s’en aller. Heureusement, ce n’était pas le cas aujourd’hui et, encore mieux, Kalash n’était pas dans le coin pour balancer sa présence. Elle le détestait ce chien…

A pas de loup, la petite progressa jusqu’aux casiers du centre, ceux qui donnaient sur les douches et le petit accès communiquant, puis elle sortit ses clés pour enlever le cadenas et déverrouiller la porte du dessous. S’y glisser demandait de se contorsionner un peu tant c’était étroit mais, puisqu’elle avait également démonté la paroi du casier d’à côté pour se faire plus de place, elle finit par se mettre en position en tailleur et referma délicatement la porte du casier.

Franchement, si les deux gars à qui elle “louait” les casiers savaient à quoi elle en faisait l’usage, ils deviendraient dingue. Un frisson d’angoisse lui vint à la pensée qu’un jour Sheppard puisse découvrir le pot-aux-roses. Mais aussi irresponsable que ça pouvait être, Nelly comptait sur sa discrétion et reportait ça à plus tard. Là, maintenant qu’elle était bien en place, les ailettes d’aération lui permettant d’avoir une vue parfaite sur l’accès, Nelly ouvrit sa poche de guimauve en chocolat. Elle grimaça en tentant de faire le moindre bruit possible et mangea un ourson avant de se passer les écouteurs.
Franchement, voir les jolis garçons dans la plus simple des tenues sur l’air du Brassens, c’était un moment particulier, son moment à elle !

C’était peut-être malsain ou déviant, mais on fait comment pour regarder quand on veut pas les ramener dans son lit, ces apollons-là ? Ah, ben, oui : c’est deux mondes bien différents dans la tête de Nelly. Mais au même titre qu’un monsieur tout le monde qui destressait en faisant du sport, en péchant, en faisant des constructions avec des allumettes ou en allant à l’un de ces multiples clubs ; Nelly décompressait comme ça. Et pour décompresser, à cette heure où le club de marathoniens finissait son grand tour de la cité, c’était le jackpot.

Mais voilà, toutes les bonnes choses ont une fin non ?
La jeune femme attendait tranquillement la sortie de ces messieurs bien en muscles lorsqu’elle vit le témoin lumineux de son oreillettes s’exciter, signe qu’on envoyait un message sur la fréquence d’urgence. Grommelant silencieusement tout un tas un tas de bêtise sur le fait qu’on ne savait pas laisser une femme tranquille, Nelly retira ses écouteurs et prit connaissance de l’appel.

\\ NANNNNN ! Pas maintenant !!! C’est le meilleur moment !!!\\ S’écria-t-elle.

Mais c’était la règle de l’alerte. La mort dans l’âme, Nelly quitta sa cachette d’un air colérique et referma son cadenas. Seulement, au moment de repartir, elle tomba sur l’un des coureurs à la traîne qui la regardait depuis le miroir de son lavabo, une brosse à dents dans la bouche. Il écarquilla des yeux en la voyant passer d’un air si naturel qu’il se demandait s’il n’avait pas atterri, lui et son groupe, par erreur dans le vestiaire des femmes. Heureusement, il ne l'avait pas vu sortir de son poste d'observation...

« Je suis transgenre mon biquet, je me suis pas perdue. » Fit-elle malicieusement en essayant d’imiter une voix d’homme.

Une fois sorti, Nelly se mit à courir. Le pôle scientifique n’était pas si loin SURTOUT parcequ’elle était à deux pas du téléporteur. La petite espagnole fit au plus vite pour rejoindre l’endroit qu’on lui avait indiqué et elle tourna très rapidement dans la coursive, glissant volontairement sur ses pieds. Elle fit tomber quelques guimauves au chocolat sur son mouvement et les ramassa rapidement avant de s’approcher du type qui regardait l’intérieur d”une salle avec un fusil hypodermique.

« Salut toi ! j’ai ramené l’appât ! C’est moi !!! Tu participes au safari ? » Lança Nelly d’un air amusé.

_________________


Double compte : S. Caldwell, P. Sidney
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Mar - 21:28
avatar
√ Arrivée le : 29/11/2017
√ Messages : 176
√ Localisation : Surement dans le Gymnase


Dossier Top Secret
√ Age: 26 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atlantisinsurrection.com/t2521-dossier-d-alex-stones
[Alerte] Animal en fuiteNelly Bricks & Gabriel Grayson & Alex StonesVoilà des jours qu'Alex était enfermée dans cette cité, elle n'en pouvait tout simplement plus, elle avait l'impression d'étouffer et ses petits joggings sur les Digues ne lui suffisait plus. Elle avait besoin de respirer, de changer d'air tout simplement et surtout de voir beaucoup moins de monde possible. En ce moment, la jeune femme avait beaucoup de mal à réfléchir, à faire le point sur sa vie et pourtant, il le fallait... Homme ou femme ? Il fallait qu'elle choisie, ce qui était tout bonnement impossible pour elle... Et plus elle restait sur cette cité à croiser le Colonel Sheppard, le psychologue Sidney ou encore le bien gentil bureaucrate Hoffman, plus elle avait l'impression que ses jours étaient comptés. Sans, bien sûr, oublier son admirateur secret... Alex voulait tout simplement tuer cette personne inconnue, la noyer, la pendre, la faire écarteler, lui arracher la tête à mains nue, bref la tuer, voir la torturer avant de mettre fin à ses jours. Depuis un petit moment, quelqu'un s'amusait à lui envoyer de la lingerie dès plus féminine signer simplement avec un petit post-it Hello Kitty. Au début, la jeune femme avait pensé à une admiratrice, une femme voulant lui faire des avances, assez bizarre certes, mais bon. Mais très vite, en voyant le nombre de colis s’agrandir, sans d'autres mots et autre cadeau que des sous-vêtements sexy pour femme, Alex commençait à se poser des questions. Et si tout cela lui était destiné ? Une façon de lui dire "Porte cela ma jolie", digne d'un grand pervers psychopathie. Elle avait pensé à Matt à un moment, se disant qu'il lui avait envoyé ce genre de cadeau pour qu'elle les porte lors de leur prochaine nuit ensemble, mais au final elle pensa que cela ne pouvait pas être lui, car il savait parfaitement le secret de la jeune femme au sujet de sa poitrine et tout le reste, enfin en partie. Mais alors qui ? Mileston ? Cet homme qui s'amuse avec elle depuis leur première rencontre, un peu comme chien et chat ? Cela était fort probable, mais Alex n'avait pas envie de lui poser la question, elle avait pertinemment que cela partirait en couille et qu'elle lui collerai une bonne droite dans la figure, puis un autre et encore un autre, jusqu'à ce que mort s'en suive... Bref, si il avait envie de jouer à cela tant mieux, mais Alex non ! Elle n'avait aucune envie de se faire renvoyer à cause d'une blague de mauvais goût d'un homme qui s'amuse avec elle comme une fillette de cinq avec sa poupée.

Bref, Alex avait l'impression d'avoir comme une corde autour du cou qui se serrait peu à peu sans qu'elle puisse faire quoi que se soit... Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était retarder l'échange, l'oublier quelques instants, quelques secondes, quelques minutes tout au plus... C'est donc pour cela, que la jeune militaire décida de prendre le prochain Jumper en direction du Continent Lantia, elle aurait préféré aller voir Gurdyl, mais elle savait que noyer son problème dans l'une de ses succulentes bières ne la détendrait pas autant que de s'asseoir quelques minutes en plein milieux de la forêt, écoutant tout simplement la nature vivre. Mais avant de partir ainsi à l'aventure, elle passa à l’armurerie prendre un sac et deux, trois bricoles au cas où. Rien de bien extravagant, elle prit simplement une grosse corde très solide, une gourde remplie d'eau fraîche, deux serflex, des lunettes de soleil, une boussole pour ne pas me perdre, quelques cyalumes, des jumelles, le couteau de combat que lui avait offert son père, un flashbang et une barre de céréale. Bref, la jeune femme avait pris un petit nécessaire pour survivre dans la nature seul, au cas où, on ne sait jamais et puis peut être qu'elle s'amuserait à créer un piège comme lui avait si bien appris son père : avec trois fois rien.

C'est donc, le cœur assez lourd qu'elle quitta l'armurerie pour prendre la direction de la baie des Jumpers, préférant prendre les escaliers que le téléporteur. Mais soudain, alors qu'elle montait les escaliers, elle entendue des cris. Ni une, ni deux, Alex se mit à courir en direction des hurlements de terreur. Plusieurs personnes semblaient fuir quelque chose ou bien quelqu'un, ils semblaient tous terrorisés. La militaire en attrapa un en plein vol, lui demandant des explications : un animal était en fuite. Et bien, la petite promenade sur le continent devra attendre, il fallait attraper cet animal qui semblait immense et dangereux d'après les descriptions du scientifique qui l'avait fuit. L'homme lui dit également qu'un homme se trouvait là-bas avec un fusil hypodermique dans le but d'endormir l'animal. Bon, très bien, Alex se mit à courir rejoindre l'homme en question et surtout l'animal, de loin, elle entendit le scientifique lui dire qu'il fallait l'animal vivant, mais bon cela n'empêcha la jeune femme de sortir son couteau de son holster pour se défendre, tout en continuant sa course.

Alex grimaça en arrivant sur les lieux en voyant Nelly accompagner du fameux "tireur", cette femme lui sortait tellement par les oreilles... Mais le moment n'était pas venu de s'occuper d'elle, l'animal en fuite était sa priorité. Mais bon elle ne pus s'empêcher, de balancer tout de même un bon "Ta gueule Nelly !", quand cette dernière l'appela par son vraie prénom, mourant d'envie de lui envoyer son couteau entre les deux yeux.


« Bon, on dirait qu'il n'y a que nous 3 pour capturer l'animal... Youpi... » Dit-elle en soupirant, se retenant pour ne pas dire que nous 2, ne comptant pas le Bisounours. C'est pour cela qu'elle posa son regard sur l'homme, préférant converser avec lui de la suite des événements. « Vous savez si les tranquillisants sont puissants ? J'ai peur que cela n’assomme l'animal qu'au bout de quelques minutes seulement, lui laissant assez de temps pour faire quelques dégâts, voir se blesser... »
© YOU_COMPLETE_MESS

_________________


DC : Hope Håkansson / Code Couleur d'Alex : CORNFLOWERBLUE
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Mar - 23:45
avatar
√ Arrivée le : 29/07/2015
√ Messages : 374

Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Australie Australie
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
[Alerte] Animal en fuite
Avec Alex Stones et Nelly Bricks


En me retournant, je vis une jeune femme venir vers moi d'un pas précipité, après avoir ramassé quelque chose par terre qui ressemblait à quoi ? Des guimauves ? Je haussai les sourcils en la voyant se rapprocher de moi, avant qu'elle ne me dise être l'appât pour chasser le kumi. Elle était sérieuse, celle là ? Sa tenue laissait penser qu'elle faisait partie du corps militaire, mais vu son comportement, je trouvais cela très étrange. Un monstre était dans la nature, et la jeune femme avait l'air amusé, comme s'il n'y avait aucun danger. Et en plus, elle me tutoyait alors que nous ne connaissions même pas. De quoi me surprendre davantage à son sujet. Enfin bref, elle était visiblement là pour m'aider, alors je n'allais pas la juger. Lorsqu'elle me demanda si je faisais parti du safari, mon regard se baissa sur le fusil que je tenais en main. Puis, je levai à nouveau les yeux vers la nouvelle venue, avec un petit sourire en coin.

"En effet. Enfin, je vais essayer. Je n'ai pas l'habitude d'utiliser ce truc, c'est même la première fois" dis-je en désignant le fusil.

"Mais, je sais un peu tirer. Ca ne doit pas être très différent. Vous vous appelez comment ? Moi, c'est Gabriel".

Alors qu'elle me répondait, d'autres pas se firent entendre. Une autre jeune femme aux cheveux courts nous rejoignit, et elle devait connaitre l'autre personne vu la réponse assez agressive qu'elle lui lança. Ce qui m'étonna beaucoup. Elle ne devait pas tenir l'autre jeune femme dans son coeur. Mais peu m'importait, toute aide était la bienvenue, du moment qu'elles ne s'étripaient pas. La deuxième arrivante me demanda des précisions sur les tranquilisants du fusil.

"Ils sont assez puissants, une seule dose pourrait endormir un animal de la taille d'un éléphant. Mais on m'a dit que le produit agissait en une minute environ. Ce n'est pas brillant, surtout qu'on a à faire à un prédateur. Il faudrait trouver un plan d'action avant que cette chose ne sorte de cette salle".

L'idée que le kumi puisse se blesser ne m'effleura pas vraiment l'esprit. Je pensais plutôt à une attaque sur nous, ou sur d'autres personnes de la cité si elle s'échappait de la pièce. Je regardai à nouveau discrètement dans la salle, mais je ne vis toujours pas la bête. Cela semblait être la salle du siège de contrôle des Anciens, une pièce assez vaste, et je n'avais pas une vue sur son ensemble. Puis, je regardai à nouveau les jeunes femmes.

"Vous avez une idée ?" leur demandai-je en les regardant tour à tour.

Mes yeux se posèrent d'abord sur Nelly.

"Vous pourriez effectivement attirer son attention. Le kumi sera sans doute beaucoup plus intéressé par vous que par la nourriture que vous tenez dans les mains".

Puis, je regardai Alex.

"Alexia, vous savez faire quelque chose pour attraper cet animal ?"

Qui pouvait prévoir que j'avais à ce moment là commis l'erreur de ma vie ? Après tout, j'ignorais beaucoup de choses sur cette femme, je ne la connaissais pas, excepté le nom que Nelly avait lancé un peu plus tôt. Comment pourrai-je savoir que je faisais une grave erreur en l'appelant ainsi ?

by Epilucial




_________________
DC : Rodney McKay - Skyler McAlister - Lyanna
Couleur d'écriture : #339999
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 31 Mar - 12:08
avatar
√ Arrivée le : 16/04/2017
√ Messages : 284

Dossier Top Secret
√ Age: 31
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
« NELLY !!! Enchanté, tu veux des guimauves ? » S’écria-t-elle d’un air parfaitement puéril.

La jeune femme sourit tout en lui tendant son paquet.

« Hmm...tu sais, on a des stunners Wraiths et des Zat. Ca va pas lui plaire au louloup machin-chose mais ça serait plus rapide que la piqûre. T’en pense quoi ? »

Attiré par le bruit que ça faisait, Nelly passa un regard vers l’intérieur. Elle n’avait vraiment pas l’air commode la bestiole, peut-être devrait-elle être sérieuse deux minutes non ? Mais bon, en même temps, elle était encore sur la cité et c’était son jour de repos. Le jour où elle pouvait mater des garçons. Et au lieu de ça il fallait qu’elle donne la chasse au machin-chose…
Se mordillant la lèvre inférieure, Nelly prit une guimauve au chocolat et la balança dans la pièce. Une sorte de reniflement se fit entendre avant qu’un brusque hurlement rageur ne résonne dans la salle.

« Il aime pas les guimauves... » Fit la jeune femme d’un air déçu.

Elle comptait exposer une idée un petit peu plus recherchée, comme verrouiller entièrement la salle pour l’empêcher de s’enfuir et le gazer par l’aération lorsqu’un prénom féminin s’éleva.

« Schhhhhhhhhhttt... » Souffla brutalement Nelly en secouant les mains à la négation mais c’était trop tard. Le “mal” avait été fait.

La jeune femme posa un regard rond sur le scientifique avant de regarder Stones. Là, elle allait s’énerver. Mais c’était intéressant aussi. Elle allait faire quoi sur lui ? Frapper le mur ou le frapper tout court ?

_________________


Double compte : S. Caldwell, P. Sidney
Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Mai - 18:51
avatar
√ Arrivée le : 16/04/2017
√ Messages : 284

Dossier Top Secret
√ Age: 31
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
[Alerte] Animal en fuiteNelly Bricks & Gabriel Grayson & Alex Stones


« C’EST ALEX, MEC ! »

C’était tombé soudainement, comme un gros coup de masse, le regard assassin de la militaire se posant sur Nelly. Celle-ci pinça des lèvres, faussement désolée d’avoir lâché l’info, affichant un air de gamine dégoulinant d’arc en ciel. Gabriel leva un sourcil devant la réaction de la jeune femme, se demandant qui était cette folle qui l’agressait presque à cause d’un simple prénom.
Alex leva les yeux au ciel avant de récupérer le fusil hypodermique d’un geste brusque, l’arrachant des mains du scientifique qui n’eut pas le temps de réagir. Le genre à dire “donne-moi ça, toi !”. Elle vérifia que la seringue était bien engagée et avait l’intention d’expédier l’affaire en tirant sur la créature.

Une flèchette bien placée, on ferme les portes et on attend qu’il fasse la sieste. L’affaire serait réglée rapidement.

Problème, à peine le fusil vérifié, un hurlement terrible monta et la chose sortit brutalement de la salle en envoyant valser Gabriel, qui finit lourdement sur le sol, et en manquant d’empaler Nelly contre le mur d’en face. Elle s’était jetée sur le côté à la dernière seconde, dans un pur réflexe de survie qui ne tenait pas de son agilité, et le Kumi entra en contact avec le mur dans un grand “SCHBAAAAAM”

Ni une ni deux, Alex le mit en joue et tira. La flèchette fusa du canon et rencontra la défense du Kumi qui s’était soudainement retourné. Le projectile s’était fracturé et le liquide coulait sur le bois sans aucun effet.

« Merde ! Recharge !!! Donne-m’en une autre, dépêche ! »

Gabriel se releva, et chercha dans ses poches les fléchettes qu’il possédait. Puis, il les tendit rapidement à Alex qui s’en empara. La créature se mit à renifler le sol, s’approchant de l’endroit où trainaient ces fichues guimauves en chocolat et l’hispanique qui n’osait pas se relever entièrement en voyant le monstre arriver sur elle.

« Heu...les gars ? » Murmura-t-elle d’une petite voix faiblarde.

Le Kumi grogna en atteignant la poche plastique. Il renifla son contenu et poussa un cri avant de se mettre à le piéter avec brutalité, avec force, n’en faisait plus qu’une crête du contenu. Gabriel voulut s’approcher de Nelly pour l’aider et la mettre en sécurité, pendant que la créature semblait être préoccupée par le sac de guimauves, mais en vain. Il n’eut pas le temps d’agir, car le monstre se désintéressa rapidement du petit sac plastique piétiné. Il tourna sa gueule sur Nelly et son grognement monta progressivement. Elle s’était redressée, le regard écarquillée, les mains en avant comme si elle prévoyait un coup.

« LES GARS !!!!!! » Hurla-t-elle en reculant brusquement, esquivant de justesse un coup de patte qui aurait pu lui ouvrir la cage thoracique en deux.

Stressé et n’aimant pas rester impuissant devant cette scène où la jeune femme pouvait mourir, le scientifique jeta un rapide coup d’oeil à Alex, et lui intimait l’ordre de faire au plus vite, avec le même ton dur et autoritaire qu’elle l’avait fait quelques secondes avant à son encontre.

“Dépêche toi, plus vite !”

Alex venait de recharger. Elle mit le fauve en joue alors qu’il courrait après l’hispanique. Celle-ci venait de prendre ses jambes à son cou et elle disparut dans le tournant d’un couloir avec l’animal au trousse. Le tir d’Alex fut donc plus long mais elle l’atteignit à la cuisse arrière. Le Kumi râla durant sa course et il disparut à son tour.

« Vite ! » Lâcha Alex en lui mettant une tape d’un revers sur le torse.

Elle couru dans la même direction, suivie de près par Gabriel, et tourna dans le couloir. Il n’y avait plus personne et toutes les portes semblaient closes. Pourtant, quelque chose trainait au milieu du couloir. Alex et Gabriel approchèrent avec prudence et se rendirent compte que la fléchette s’était décrochée. Elle était vide. Gabriel s’accroupit et la prit dans sa main, s’assurant que tout le liquide avait disparu, puis il la reposa en soupirant.

“Merde, la dose n’est pas assez puissante. Ce monstre est coriace”

Soudain, du boucan retentit avec les cris de la jeune femme. Le scientifique et Alex s’y rendirent au plus vite et retrouvèrent l’endroit où le Kumi avait été retenu prisonnier à l’origine. La grande cage métallique était de nouveau fermée avec Nelly dedans qui hurlait, cherchant à tout prix à rester en son centre. La créature était devenue folle de rage et enchaînait les coups de pattes et de défense sur le métal. Les parois de la cage s’étaient déjà déformées.

« J’ai besoin d’aide !!!! Il veut me croquer !! A MOIIIIII !!! »

L’instinct de Gabriel le poussait à agir, mais comment faire. Il était près à entrer dans la salle, ne voulant pas laisser Nelly à la merci de la créature. Mais, il ne put aller plus loin. Planquée derrière l’accès, découvrant que deux autres portes étaient restées grandes ouvertes dans ce laboratoire, Alex empêcha le scientifique de porter secours à l'hispanique et lui demanda sérieusement :

« Elle est protégée là-dedans. T’a moyen de tout fermer avant que je lui mette la deuxième dose ? »

Gabriel regarda alors les autres portes ouvertes, puis le panneau de commande à côté de lui, dans lequel se trouvaient les cristaux de contrôle. Il réfléchit quelques instants, avant d’acquiescer d’un hochement de tête.

“Si je manipule correctement les cristaux pour provoquer un court circuit dans cette section, oui. Les portes se fermeront automatiquement et se verrouilleront”.

Le plan monté, Alex attendit que Gabriel parvienne à commander la fermeture des portes. La militaire venait de recharger son fusil hypodermique et elle attendit un peu avant de donner le signal au scientifique. Celui ci, devant le panneau de contrôle ouvert, échangea deux cristaux de place, avant d’y apposer le troisième, ce qui provoqua alors le fameux court circuit. Une alarme retentit, et les trois portes commencèrent à se fermer. La fermeture soudaine de toutes les portes détourna l’attention du Kumi enragé qui fît demi-tour. Il trouva Alex, qui était entrée au dernier moment, pointant le fusil sur le monstre avec la ferme intention de lui donner la seconde dose. Pendant ce temps, Gabriel, qui était resté à l’extérieur de la salle, regardait à travers le hublot de la porte fermée, impuissant devant la scène qui se déroulait sous ses yeux. Puis, une idée lui vint en tête, et il s’empressa de courir vers le jardin botanique pour y prendre un objet qui lui semblerait utile.

Le monstre était beaucoup plus mou qu’à sa première attaque et il commençait à montrer des signes de confusion. Stones prit confiance et s’apprêta à tirer mais le Kumi fondit brutalement sur elle. Sursaut de vigueur oblige, il la plaqua contre le sol, et son tir se perdit jusqu’à la cage où se trouvait Nelly. Elle poussa un cri de surprise en recevant la seringue dans l’épaule. Pendant que la militaire luttait contre la créature, le scientifique avait repris le chemin du retour, en modifiant l’objet qu’il avait dans les mains pour arriver à ses fins. Puis, il regarda à nouveau à travers le hublot, mais ce qu’il vit lui glaça le sang. Il vit Nelly dans la cage, une fléchette dans l’épaule, pendant qu’Alex était allongée sur le sol, le Kumi au dessus d’elle, ce dernier tentant de la mordre et de la dévorer. En voyant ça, le coeur de Gabriel s’emballa dans sa poitrine. Il devait faire quelque chose, il ne pouvait pas laisser Alex en mauvaise posture, alors qu’elle était prête à servir de repas au Kumi. Rapidement, il retourna au panneau de contrôle, et déplaça à nouveau les cristaux pour contourner les systèmes de sécurité et ouvrir la porte.

La militaire était désormais aux prises avec le Kumi qui tentait d’approcher sa gueule de sa gorge. Il voulait lui déchirer l’artère, la dévorer, et elle donnait toutes ses forces pour le repousser. La jeune femme râlait et se débattait, certaine qu’elle pourrait prendre le dessus avec la force de plus en plus faiblissante du prédateur. Mais elle avait beau se démener, elle ne parvenait toujours pas à récupérer l’avantage et sa certitude s’effrita en sentant qu’elle faiblissait également. Le monstre serait parvenu à ses fins si Gabriel n’était pas de retour avec un étrange appareil. Il s’agissait d’un émetteur à haute-tension qui servait à nourrir des plantes vorace en électricité. Un coup de jus et, hop, elles poussaient comme du chiendent. Grayson avait fait au plus vite. Il avait modifié quelques réglages en chemin pour en faire rien de moins que le seul taser à portée de main dans toute l’aile scientifique.

Un énorme bruit de choc électrique impacta le Kumi qui s’effondra sur le côté, gesticulant de moins en moins rapidement sous l’effet conjugué de l’arc électrique qu’il avait reçu et l’effet optimal de la sédation. La jeune femme reprit son souffle, essayant de se reprendre et de se garder une contenance. Gabriel jeta un oeil à la créature, puis il se rapprocha de la jeune femme allongée sur le sol, avant de lui tendre la main.
« Merci... » Fît Stones en acceptant sa main pour se relever.

“Il n’y a pas de quoi”.

Les deux comparses vérifièrent que la créature était bien endormie puis ils s’approchèrent de la cage bosselée pour voir Nelly jouer avec la pointe de la flèchette qu’elle avait reçu, comme si elle en testait le pouvoir pénétrant, le piquant. Elle monta un regard vaseux et presque vide sur le groupe. Elle déclara alors d’un air de comique endormie :

« Héhé...je suis sûre que...tu l’as fais exprès...pour te ven...veng... »

Et Nelly s’affaissa, tombant dans un profond sommeil contraint.
Le monstre fut replacé en détention en priorité puis l’équipe médicale arriva. L’espagnole reparti pour l’infirmerie sur un brancard tandis qu’on s’assurait que ni Gabriel, ni Alex n’avaient été blessé par le Kumi.
Les scientifiques responsables de l’étude revinrent aussi, bien loin d’être rassuré. Ils allaient reprendre le travail, l’alerte venait d’être levé.

MISSION ACCOMPLIE.
FIN DE L'ALERTE LE 02/05/2018

© YOU_COMPLETE_MESS

_________________


Double compte : S. Caldwell, P. Sidney
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 7 - Zone Scientifique et Technique :: Siège de contrôle des Anciens-