Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Mer 14 Mar - 11:43
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2333
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Chronologie : Soirée du 10 mars 2018

Le temps se faisait de plus en plus doux sur la planète qui était devenu le foyer des atlantes. Karola en prie conscience alors qu’elle arpentait de long en large les digues de la cité sans avoir besoin de ses affaires d’hiver. Les températures étaient clémentes et une légère brise soufflait ce qui rendait les sorties à l’extérieur plutôt agréables. Plongée dans ses pensées, le major déambulait sans faire attention à son environnement. Ce qui n’était pas forcément une mauvaise chose quand on savait que la cité était entourée par des km² d’étendue d’eau et qu’elle redoutait ce genre de vision. Même si avec ses années de présence sur la cité et les aventures qu’elle avait vécues tendaient à atténuer un peu sa phobie, il n’en restait pas moins qu’à trop longtemps observer l’horizon, elle finissait par avoir des haut-le-cœur.

Heureusement, elle était extrêmement concentrée depuis un bon quart d’heure. L’objet de ses pensées n’était autre qu’une invitation qu’elle avait reçue de la part d’un contact athosien qui la connaissait pour ses compétences assez solides en corps à corps. Le dénommé Kehris avait déjà eu l’occasion de s’entraîner face à Karola et il fallait dire qu’ils s’étaient mutuellement donnés du fil à retord. Aucun d’eux n’était ressorti vainqueur de leur petit affrontement. Au terme de leur entrevue, l’athosien avait promis à Karola qu’il l’inviterait un jour sur le continent pour qu’elle participe à la célébration des guerriers athosiens. La jeune femme de son côté avait promis qu’elle viendrait avec plaisir et ce jour-là était arrivé. Les athosiens s’apprêtaient à faire la fête en l’honneur de leurs guerriers et anciens combattants.

Elle avait reçu le message la semaine passée, il était très bref, ne se contentant que de dévoiler l’heure, le jour et le lieu où les célébrations auraient lieu. Il était également indiqué qu’elle pouvait venir accompagnée si elle le souhaitait. Elle avait tout de suite pensé à inviter John, très apprécié chez les athosiens. Elle savait aussi qu’il raffolait de ce genre d’évènement et surtout, c’était enfin l’occasion pour les deux chefs du contingent militaire de se retrouver. Il y avait un moment qu’ils n’avaient pas eu l’occasion de se voir suffisamment de temps pour échanger en toute tranquillité sur autre chose que le travail. C’était l’occasion rêvée. Elle lui avait envoyé l’invitation assorti d’un petit message personnel sans fioriture lui disant qu’elle apprécierait grandement qu’il l’accompagne.

Mais aujourd’hui, ce n’était pas parce qu’elle avait changé d’avis qu’elle arpentait les couloirs extérieurs de la cité, c’était simplement parce qu’elle ne savait pas quel cadeau apporter à leurs hôtes. La politesse et la coutume voulait que lorsque l’on était invité chez quelqu’un, il fallait lui apporter un petit présent et la jeune femme séchait totalement. Cela faisait quelques jours qu’elle se torturait l’esprit avec cela et voilà qu’à présent il ne lui restait plus qu’une heure avant que le départ n’ait lieu. Elle ne voulait pas faire un cadeau banal du style bouteille de vin ou pot de fleurs mais en même temps, les moyens sur Atlantis étaient assez limités. Elle ne pouvait pas courir au supermarché du coin pour trouver son bonheur. Elle finit par s’arrêter et poussa un soupir tout en mettant les poings sur les hanches, à deux doigts de laisser tomber. C’est là que l’idée fusa dans son esprit et sans perdre une seule seconde, elle fila dans la réserve du gymnase.

Elle en ressortit peu après avec l’aide d’un militaire, qui portait dans ses bras un sac de frappe pendant qu’elle, avait sélectionné une paire de gants de frappe. Une demi-heure plus tard, le cadeau emballé, son sac à dos prêt, elle se rendit sereine à la baie des jumpers. C'est là qu'ils s’étaient donné rendez-vous avec John, à 18 heures tapantes. Un vaisseau avait été affrété pour eux et elle pénétra à l’intérieur pour déposer ses affaires et demanda à son subordonné de déposer soigneusement le paquet en attendant que le colonel n’arrive.

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Mar - 22:16
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2731

Dossier Top Secret
√ Age: 41 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur



Un gratin d'Officiers

Karola & Adam & John

Chrnologie : soirée du 10 mars 2018

John était assez excité depuis quelques jours. En fait depuis qu'il avait reçu l'invitation de Karola. Il lui avait bien entendu répondu qu'il viendrait avec elle sans aucun souci bien au contraire. Cela lui changera les idées... On va dire que le début du mois de mars et même mi-février avait été sujet à d'immense section de stresse pour le colonel. Faut dire, que la mission écho Natus, où il avait donné son accord pour une mission suicide avait été particulièrement déplaisante. Les données récoltées par les soldats Bricks et le lieutenant Ross étaient alarmante ! La grognasse intergalactique avait prévu un plan encore plus machiavélique avec des clones à l'image de deux de ces soldats : Allen et Eversman tous deux torturés et traumatisé à vie. Autant la jeune femme semblait s'en remettre correctement mais Eversman restait quand même sensible. Sans parler de ce plan de dingue, d'attaquer le magna, Atlantis et le site alpha d'un coup... John n'était pas tranquille, cela voulait dire qu'elle avait des informations et puis, il avait eu sa propre mission début mars où ils avaient récupéré deux nouveaux locataires... Avec la nouvelle de savoir, en effet comment super grognasse avait récupéré ce genre d'information. Les scientifiques étaient sur le coup, pour mettre en place un vaccin et identifier le ou les « traitres » enfin les pauvres âmes qui avaient été corrompues, si on peut dire ça ainsi. Et surtout analyser toutes les données.

Et John redoutait ce moment et si ce fut son propre bras droit ? Comment devait-il réagir ? Cela voudrait dire que la véritable Karola serait tout bonnement morte... Non. Mieux vaut ne pas penser à tout ça. Il soupirait... Il avait aussi dû mettre au courant d'un élément perturbant aux deux sujets de clonage, mais pas dans les grandes lignes... Il ne savait pas comment le dire à Eversman. Allen ce fut fait par contre. Enfin bon... pour le moment ce fut en réflexion pour le sergent maitre et il redoutait le pire.

Le grand jour était là et la veille John avait envoyé un mail à Ross, pour savoir s'il était en état de venir sur le continent avec Frei et lui-même. Il avait mis en copie Karola pour qu'elle soit au courant de son invitation de dernières minutes. Le colonel était persuadé que cela ferait du bien au pilote après tout ce qu'il a vécu et surtout faire autre chose qu'errer comme un fantôme dans les couloirs. De plus, Ross était autant apprécié par Karola que par lui. Ça serait un moment entre trois officiers qui pouvaient sortir du cadre professionnel.

L'homme quitta ces quartiers, il était comme d'habitude en uniforme noir cependant il avait innové cette fois : sous sa veste il avait pris une chemise en lin ( CLICK CLICK de fabrique Athosienne avec des lacets. Quelque chose de fluide et d'agréable que lui avait offert Teyla. Après tout, ils étaient là pour profiter de cette célébration du guerrier ! En cadeau, John avait hésité à prendre quelque chose de fabrication Natus, mais avec les petites irritations de janvier il préférait que ça soit d'une autre culture. Ainsi, il prit un ensemble de couteau de lancé de fabrication Püntas, qui les utilisaient pour chasser ou repousser des prédateurs. Les couteaux étaient taillés dans de l'ivoire de sorte de morse et en une seule pièce. Des gravures via des symboles mystiques de protection, surtout en rapport à l'amour et l'union pour faciliter la chance était sur le manche. Le set contenait trois couteaux primaires et assez lourd envelopper dans une pochette de cuir de poisson.

John se rendit en baie des jumpers, après avoir pris avec lui un sac à dos contenant son présent et quelques autres éléments. Karola s'y trouvait. Il lui fit un immense sourire pour la saluer.

« Major ! Prête pour une soirée riche en émotion ? » Dit-il de son ton jovial et avenant ! Ces prunelles pétillaient de bonne humeur, surement contagieuse. « Comment allez vous ? »

(c) DΛNDELION

_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Avr - 18:09
avatar
√ Arrivée le : 24/11/2016
√ Messages : 133

Dossier Top Secret
√ Age: 33 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Ça ira Lieutenant. Vous pouvez y aller.

Adam se redressa lentement, tandis que l’infirmière s’éloignait pour ranger son matériel. C’était l’étape obligatoire pour savoir s’il avait le droit ou non de sortir de la cité. Il attrapa son t-shirt, le renfilant rapidement.

Et n’oubliez pas. Ne forcez pas trop, d’accord ?

Oui doc’, je me ménagerai.

L’infirmière lui lança un regard mêlant suspicieux et intérêt mal dissimulé, avant d’opiner et de retourner vaquer à ses autres obligations. Apollo se releva de la table d’observation, se dirigeant vers la porte de l’infirmerie.... avant de s’arrêter, revenir en arrière et jeter un coup d’œil dans le bureau du docteur Laurence. Personne. Dommage. Le pilote reprit son chemin, partant droit en direction de ses quartiers, situés à l’étage des officiers. Il avait reçu un mail la veille de Sheppard, lui proposant de l’accompagner lui et le major Frei pour une virée sur le continent, à l’occasion de la fête des guerriers, organisée par les Atosiens. Il avait accepté, mais avait d’abord dû se plier au test médical obligatoire. Il n’avait pas récupéré ses pleines capacités respiratoires, mais tant qu’il ne devait pas courir un marathon, ça devrait aller. Il passa machinalement sa main devant le détecteur, ouvrant la porte de la chambre qui lui avait été assigné quelques jours plus tôt, lorsqu’il avait quitté l’infirmerie. Une table, quelques chaises, un lit, une armoire et une table de chevet. Il avait également la chance d’avoir une vue sur l’océan, ce qui n’était pas pour lui déplaire. Il soupçonnait Caldwell d’y être pour quelque chose. Le colonel souhaitait ardemment que son pilote se remettre le plus rapidement possible. Au niveau physique, ce serait bientôt parfait. Quant au reste...

Chaque nuit, le cauchemar revenait. Chaque fois, il avait l’impression d’y être. C’était tellement réel, presque palpable...

Puis il s’était résigné. Le seul moyen de s’en débarrasser, c’était de détruire cette foutu base. Il devait faire parti de la mission. A tous prix. Il faudrait qu’il glisse un mot à Sheppard à ce sujet.

Ross s’approcha de son armoire, l’ouvrant en grand. Il n’y avait pas grand chose à l’intérieur, la plupart de ses affaires étaient restées sur le Dédale. Il tira un treillis militaire Woodland en guise de pantalon, avant de se saisir d’un débardeur de couleur gris uni. Il enfila rapidement le tout, faisant glisser ses plaquettes militaires par dessus le débardeur, contre son torse. Il enfila ses Rangers, qu’il noua avec attention. Enfin, il attrapa un petit bracelet fait d’ossements polis et de dents. Un cadeau des Puntas. Il jeta un coup d’œil à la montre offerte par sa sœur, quelques années plus tôt. Il avait encore du temps. Il aurait voulu apporter un cadeau aux Atosiens, mais malheureusement, il n’avait pour ainsi dire rien emmené sur Atlantis. Il fit une légère moue, s’asseyant sur son lit, plongé dans ses pensées. Son regard se tourna lentement vers sa table de chevet, à mesure qu’il laissait son esprit divaguait, se remémorant les événements récents avec un léger frisson d’horreur. Il entrouvrit le tiroir, avant de sortir son Magnum, offert par Nelly à la Magna. Il le dit doucement tourner entre ses doigts, le regard vide, les pensées mornes. L’image du cadavre d’Enyore lui revint alors au visage tel un raz de marée. Il sentit sa gorge se serrer, tandis qu’une boule se formait dans son estomac. Il balança le pistolet sur le lit, se relevant en se dirigeant d’un pas rapide vers la salle de bain. Il alluma le robinet, mettant ses mains en cloche sous le filet d’eau, avant de les ramener vivement à son visage. Il releva légèrement les yeux, contemplant son reflet dans le miroir. Cela se voyait qu’il dormait peu. Des cernes commençaient à se creuser sous ses paupières. Il soupira longuement, s’appuyant sur le lavabo en fixant l’eau qui s’engouffrait dans les canalisations. Il finit par couper le débit d’eau après quelques secondes, revenant dans la pièce principale. Il ramassa précautionneusement le pistolet, venant le glisser dans le tiroir à sa place. Il allait être en retard.

Il s’élança dans le couloir, filant droit en direction du téléporteur, remettant ses idées en place pendant le trajet. Il débarqua avec un air plus serein dans la baie des Jumpers, s’avançant d’un pas rapide vers le seul ayant la soute ouverte. Il fit un large sourire en apercevant le colonel et le major.

Bonsoir ! Excusez moi du retard. J’ai été retenu à l’infirmerie.

Il s’avança pour serrer la main de John, avant de se tourner vers Karola, hésitant. Il ne savait pas encore trop sur quel pied danser avec la major. Ils avaient un passif, mais cela faisait en même temps beaucoup de temps qu’ils ne s’étaient pas vus... ni même parlés. Il se contenta de lui faire un léger sourire, inclinant doucement la tête.

Content de t... vous revoir, Major.

_________________
All great things are simple, and many can be expressed in single words : Freedom, Justice, Honor, Duty, Mercy, Hope.

Winston Churchill


DC : Mike Femens

Signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Avr - 17:04
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2333
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur

Karola accueillit John avec un léger sourire et un signe de la tête respectueux pour son chef. Etant donné sa mine et sa tenue, elle comprit tout de suite qu’il était en mode décontracté. Il y avait bien longtemps qu’elle ne l’avait pas vu de cette humeur, aussi elle fut satisfaite d’avoir pensé à l’inviter. Elle l’était tout autant que John ait pensé à faire de même avec le lieutenant Ross. Karola savait qu’il se trouvait sur Atlantis et qu’il avait eu une dernière mission difficile qui l’avait laissé dans un piteux état. Malheureusement, elle n’avait pas vraiment eu l’occasion ni même le courage d’aller le voir. Elle se demandait d’ailleurs s’il aurait accepté sa visite. Quoiqu’il en soit, John avait été bien inspiré et peut-être valait-il mieux pour eux deux qu’ils se revoient en ce genre d’occasion moins pesante que le quotidien.

« Je vais bien colonel. A vrai dire, je suis pressée de voir à quoi ressemble ces festivités. Il paraît que les athosiens sont très doués pour les organiser. » D’ailleurs, elle-même avait déjà entendu John raconter des soirées qu’il avait pu passer en compagnie de ce peuple qui le tenait en haute estime. La jeune femme remarqua que lui aussi avait pensé à leur préparer un petit présent et elle s’apprêtait à faire la curieuse lorsque des pas qui battaient le plancher du jumper résonnèrent derrière eux. Une voix qu’elle n’avait pas entendue depuis un moment mais qu’elle reconnut instantanément s’éleva alors.

Karola se tourna et aperçut Adam serrer la main de John. Elle s’attendait à ce que le lieutenant fasse de même avec elle mais il n’en fut rien. Au contraire, il parut hésitant et un peu distant. Mais le major n’y prêta guère attention plus que ça car voir le jeune homme debout devant eux et en un seul morceau lui provoqua un intense sentiment de soulagement et un élan d’effusion provoqués avant tout par la crainte qu'il ait pu mourir en mission.

Elle lâcha son sac et d’une manière assez maladroite car ce qu’elle s’apprêtait à faire était inhabituel pour elle, elle s’avança vers lui pour le prendre dans ses bras et le serrer contre elle comme pour s'assurer que c'était bien lui.
Un peu gênée au bout de quelques secondes, elle s’écarta afin de lui rendre sa liberté et s’éclaircit la gorge pour lui répondre à demi-voix.

« Je suis contente de vous revoir aussi, lieutenant. »

Elle n’osa même pas jeter un œil à la tête de John qui devait certainement être surpris par ce comportement et se contenta de leur tourner le dos pour aller rejoindre le cockpit.

« Nous devrions y aller, ne faisons pas attendre les athosiens. » ajouta-t-elle afin de changer de sujet et de les inciter à faire comme elle. Adam et John étaient des pilotes hors pair, aussi il était tout naturel que ce soit eux qui pilotent et cela ferait certainement du bien au premier de voler un peu. Elle s’installa sur le siège derrière celui du pilote et s’attacha sans faire attention à ce qui se passait autour d’elle et demeura silencieuse pendant les première minutes du vol. Elle préférait se concentrer sur le paysage, laissant l’initiative à l’un des deux officiers le loisir de briser la glace.



_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Avr - 17:35
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2731

Dossier Top Secret
√ Age: 41 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur



Un gratin d'Officiers

Karola & Adam & John

Chrnologie : soirée du 10 mars 2018



En réponse au hochement de tête de sa major John eut un immense sourire. Il était d'humeur joyeuse et cela se voyait véritablement. Après... on ne va pas dire que le colonel est un homme peu expressif bien au contraire. Malgré ces quarante et un an il pétillait de joie tel un gamin de huit ans la veille de Noël.

« Je n'ai jamais participé à ce genre de fête » Et pourtant il en avait fait depuis le temps qu'il roulait sa bosse sur cette galaxie.« Mais oui, ils sont très doués, la bonne ambiance sera la seule reine de ce bal ! » Ajouta-il immédiatement en ricanant. « Tant qu'ils ne nous obligent pas à manger cette affreuse soupe de tortue ». Il ne sait plus qui lui avait tenue mordicus comme quoi la tortue était un mets fin et délicat... peut-être sur terre où elle était interdite dans beaucoup de pays civilisé à cause du statut d'espace en danger... Mais chez les Athosiens, les tortues qu'ils dénichaient étaient dégelasse ! À moins que ça soit leur manière de la cuisiner. En tout cas, John avait un véritable problème avec cette soupe. Au plus grand dam de Teyla. Bon, faut dire qu'elle n'était pas douée en cuisine sur ce point.

Le colonel tenait fermement son sac en papier carton contenant le présent pour leurs hôtes de ce soir. Sans savoir que Karola comptait y jeter un oeil, il comptait bien lui montrer. Il était plutôt fier de sa trouvaille et connaissant les Athosiens ils ne manqueraient pas d'apprécier l'ouvrage d'une culture différente d'eux. Après tout, ce sont des commerçants. Et comme tout commerçants ils apprécient les objets de belles factures. Mais bon, il ne peut montrer le contenu de son sac, puisque Ross venait de débarquer, s'excusant d'un retard qui n'avait pas lieu d'être. Ils ne l'avaient pas attendu depuis longtemps. Il serra la main de son lieutenant avec un rictus agréable.

« Par une belle blonde ? » Lança t'il taquin pour charrier le soldat tout en lui serrant la main avec chaleur. Chaleur qui semblait disparaître chez Adam aussi en voyant Karola ... pourquoi il beug en voyant Frei ? John ne compris pas, il le savait collègue amicale, du moins suffisamment proche pour que chacun possède une haute estime de l'un ou de l'autre. Surtout après Magna... Il se questionna de savoir ce qui avait eu d'autre pour entraîner un début de malaise chez Ross. Ils n'ont quand même pas fait un remake de Gabriel/Karola quand même ? D'ailleurs pourquoi il pense à ça soudainement ? Ah oui car mine de rien quand Gabriel lui avait avoué il avait été étonné. Mais bon, ce genre d’éléments sont courant, les rapprochements humains surtout dans un vase clos. Et de toute manière cela ne le regarde pas du tout et il se fichait bien des amours de sa major tant qu’elle est heureuse et bien… Du moins avec un civil. Bref, c'est débile, jamais Karola ne fricoterai avec les règles de l'armée. Elle est l'incarnation un peu trop parfaite du code militaire.

Mais outre cette petite hésitation, il eut bien plus sidérant... Karola qui lâche son sac maladroitement (comme si cela pouvait être réel de voir une Frei maladroite tiens !) et surtout... elle sera dans ses bras Ross. John en fut bouche bée littéralement ! Un ange passa plus deux et même trois ! Le colonel secoua la tête en fermant les yeux. Il venait de voir quelque chose d'impensable ! Limite il aurait plus cru aux licornes qu'à ça... Devait-il prendre la température de Karola ? Lui demander si elle allait bien ? Non cela serait assez gênant.

Quand elle se détacha du lieutenant pour faire demi-tour promptement, John lança un regard stupéfait à celui-ci... Même si la major tentait de changer de sujet en leur rappelant leurs devoirs...Il comptait bien faire une petite remarque.

« Lieutenant... s'il pleut ce soir et qu'on a une tempête de neige, je considérais que tout cela est de votre faute ! » Il lui fit un rictus avant de faire un pas « Et en plus je suis jaloux maintenant ! » Cette phrase était pour la major, histoire de la charrier un peu. Non mais un câlin quoi ! Impensable ! John n’était pas du tout jaloux, au contraire cette petite marque d’affection de la part de Karola lui fila un petit coup. En mai dernier elle l’avait nommé par son prénom et maintenant elle s’autorise un geste amical. Était-elle en train de devenir plus humaine ? Peut-être bien et si c’est le cas, John ne pouvait que l’encourager dans cette démarche.

Avant que chacun ne prenne place John leur montra le présent, histoire qu'ils sachent tout deux ce qu'ils offraient aussi. Puis il déposa le sac sur un des sièges vide avant de prendre les commandes du jumper. Laissant le co-pilotage à son pilote affaiblie. Une petite remise en bouche.

Une fois prêt, le vaisseau entama sa montée dans la tour et fila droit au-dessus des eaux de la planète. Il faisait encore jour, le soleil se coucherait pas avant deux heures et la température était douce. De toute manières les feux et la bière aux fruits des Athosiens allaient les réchauffer en cas de frissons. Ils aterrisèrent vers la zone spécifique proche du village. Déjà la musique et les odeurs de viandes grillés s'élevèrent dans l'atmosphère. La bonne humeur était belle et bien présente ! Ils furent accueillis par le chef du village Halling. Il ouvrit des bras heureux vers John le serrant dans ceux-ci avant de saluer respectueusement mais avec joie les deux autres officiers.

« Bonsoir ! Soyez les bienvenues pour cette grande fête ! Je suis très heureux de votre venu ! » Et déjà il commençait à marcher pour les guider vers l'endroit où se déroulerai cette fête.


-----------
Couleur d'Halling : CadetBlue


(c) DΛNDELION

_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Avr - 21:21
avatar
√ Arrivée le : 24/11/2016
√ Messages : 133

Dossier Top Secret
√ Age: 33 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Le temps sembla se suspendre pendant quelques secondes, alors que le Major et le Lieutenant se dévisageaient en silence. Et, soudainement, Karola fit un geste auquel Adam ne se serait attendu pour rien au monde. Il n’eut même pas le temps de réagir, son esprit encore embrumé par cette rencontre, alors que Frei vint doucement l’enlacer. Apollo laissa un léger hoquet de surprise s’échapper, puis, presque naturellement, il vint refermer ses bras dans le dos de son amie, heureux de la retrouver après tout ce temps. Les quelques secondes qui s’écoulèrent semblèrent s’effiler, magiques, alors qu’Adam et Karola étaient dans leur bulle protectrice. Puis, soudainement, un léger mouvement sur sa droite lui rappela la présence du colonel. Ils se détachèrent rapidement, et Karola s’esquiva en vitesse, filant droit vers le cockpit. Ross resta paralysé un court moment, avant de tourner la tête vers John, le teint légèrement rougi, fait assez rare chez le pilote.

Heu… Je… Oui…

Il se râcla doucement la gorge, faisant rouler ses yeux dans ses orbites pour reprendre un peu ses esprits. Il devenait ridicule. Allez, il devait se reprendre, et vite. Le fait de retrouver Karola l’avait bouleversé, mais son geste n’avait fait qu’accentuer ce sentiment, bien que, il se sentait désormais… mieux. Rassuré, en quelques sortes. Il se râcla la gorge à son tour, avant d’emboîter le pas à ses officiers supérieurs. Il prit volontiers place sur le siège copilote, laissant ses mains doucement effleurer le tableau de commandes, avec douceur, comme s’il avait pu s’agir d’une femme. On disait d’ailleurs souvent que les appareils volants étaient féminins, de par leur grâce et leurs courbes superbes. Cela lui faisait du bien de remonter dans un Jumper, après tout ce temps passé enfermé sur la cité.

Adam, presque mécaniquement, traça immédiatement la trajectoire pour Sheppard – bien que ce dernier devait connaître la route, depuis le temps – avant d’échanger quelques mots avec la salle de contrôle d’Atlantis pour confirmer que tous les voyants étaient au vert. Il sentit un léger frisson parcourir son échine lorsque le Jumper s’éleva lentement, poussé par ses moteurs. Ça y est, il était enfin de retour dans son habitat naturel. Laissant à John le soin de les conduire à bon port, Adam laissa son regard dériver vers l’océan, couleur azur et or, le soleil se reflétant avec force sur les vagues déchainées. Il lança un coup d’œil par-dessus son épaule, croisant le regard de Karola, avant de lui offrir un léger sourire, et de revenir vers le paysage défilant à toute vitesse sous leur chasseur. L’océan avait désormais laissé sa place à de hauts arbres, dont les pointes venaient négligemment titiller le ventre de la machine lantienne.

Finalement, le Jumper se posa en douceur sur l’air d’atterrissage aménagé par les Athosiens. Presque déçu, Adam coupa les moteurs, avant de se relever, son odorat soudainement titillé par une délicieuse odeur de viande grillée. Cette fois, Isia n’allait pas être par-dessus son épaule pour contrôler ce qu’il mangeait ! Victoire ! Il suivit d’un pas léger ses supérieurs, se plaçant légèrement en retrait derrière eux, habitude militaire oblige. Ross offrit un large sourire à l’homme se présentant comme le chef, inclinant respectueusement la tête vers lui.

Merci à vous de nous avoir invité, c’est un véritable honneur, et un grand plaisir !

_________________
All great things are simple, and many can be expressed in single words : Freedom, Justice, Honor, Duty, Mercy, Hope.

Winston Churchill


DC : Mike Femens

Signature:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Mai - 22:33
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2333
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


Un petit sentiment de gêne succéda à celui de soulagement que Karola avait ressenti alors qu’elle enlaçait le lieutenant, s’assurant ainsi qu’il était bel et bien en vie et témoignant de l’amitié qu’elle lui portait. La petite remarque de John n’arrangea pas les choses. Connaissant bien son supérieur, elle savait pertinemment qu’il les taquinait tous les deux. Cependant, elle s’inquiéta de savoir si cette blague recelait d’une petite part de vérité. Elle ne voulait surtout pas que John se sente moins apprécié qu’Adam car même si elle ne le montrait pas forcément, c’était loin d’être le cas.

Au moins pouvait-elle être tranquille quant au fait que ce petit écart de conduite de sa part ne filtrerait pas de leur petit cercle. C’était également pour cela qu’elle s’était permis un tel geste de familiarité. Elle savait qu’elle pouvait faire confiance aux deux hommes. Ils devaient de toute façon se douter que dans le cas contraire, ils risquaient de se faire tirer les oreilles.

Le vol se passa sans encombre, les trois militaires demeurèrent muets. De son côté, Karola se laissait bercer par les manœuvres effectuées par ses collègues qui maîtrisaient parfaitement bien l’engin. Elle profita de ces minutes de calme pour se préparer psychologiquement à la soirée qui l’attendait. Non pas qu’elle la redoutât, mais elle savait qu’elle risquait d’être beaucoup sollicitée et qu’il n’allait pas s’agir d’une petite réunion tranquille. Ces derniers instants de paix étaient cruciaux pour qu’elle puisse passer un bon moment.

Un mouvement devant elle de la part d’Adam lui fit dévier son regard de la baie vitrée. Le jeune homme s’était tourné vers elle et lui adressa un sourire, lorsque leurs regards se croisèrent, elle n’hésita pas à le lui rendre. Il avait l’air dans son élément et plutôt à l’aise, c’était une bonne chose pour son moral et sa convalescence.

Au terme des vingt minutes que durait le trajet, les deux hommes se posèrent sans aucun souci en douceur sur le sol. Dès l’instant où la soute du jumper s’ouvrit sur l’extérieur, des sons caractéristiques d’un événement festif parvinrent à leurs oreilles. Les festivités avaient déjà commencé, pour autant, les trois atlantes n’étaient pas en retard. Son cadeau dans les bras, Karola suivit ses deux collègues, à l’extérieur où ils furent accueillis par le chef des athosiens.

« Halling. » Karola le salua respectueusement, en s’inclinant lorsque son tour fut venu. Ses vadrouilles lorsqu’elle faisait partie de l’équipe de Sheppard lui avait permis de rencontrer cet homme à plusieurs reprises et elle l’avait toujours trouvé d’une grande sagesse surtout en ce qui concernait les terribles épreuves qu’il avait vécues.

Un athosien se porta volontaire pour prendre le relais avec l’imposant cadeau qu’elle avait rapporté et elle le lui laissa bien volontiers. Cela lui serait plus facile de suivre Halling qui les menait à l’intérieur du camp, là où la fête battait son plein. Les habitations avaient été décorées, certains athosiens jouaient de la musique afin de donner une ambiance festive à la soirée. Le rythme étant plutôt entraînant, Karola put apercevoir des enfants s’amuser à danser autour d’un imposant feu de camp qui avait été établi au milieu du village. Tout autour, des hommes et des femmes continuaient les préparatifs soient en s’affairant pour rapporter de la nourriture et de la boisson en grande quantité, soit en se parant de leurs plus beaux atours de combat.

« La cérémonie n’aura pas lieu avant que la nuit ne soit totalement tombée. » leur précisa Halling alors qu’ils rejoignaient des tables entourées de bancs disposés tout autour du feu de camp. Karola leva les yeux vers le ciel et constata que le soleil avait déjà commencé à se coucher. « En attendant, je vous en prie faites comme chez vous et profitez des victuailles ! » Il leur désigna les bancs pour les inviter à s’assoir. Le major n’obtempéra pas tout de suite, son porteur de cadeau venait de la rejoindre, les bras toujours pleins.

« Avant cela, nous aimerions vous remercier de votre invitation en vous offrant des présents. » annonça la jeune femme en parlant pour elle et ses collègues. Elle fit un signe au porteur pour qu’il pose le cadeau devant Halling. Ce dernier l’observa d’un regard interrogateur et défit le paquet grossièrement emballé. Etant donné l’objet, Karola avait eu du mal à l’emballer. Le chef athosien fut encore plus perplexe lorsqu’il terminé de déballer le cadeau, ne voyant visiblement pas ce que cela pouvait être exactement. Karola le devança en lui expliquant de quoi il s’agissait.

« Il s’agit d’un sac de frappe. Nous nous en servons pour nous améliorer dans nos techniques de frappe. Les gants servent à protéger les mains. » Dit comme cela, les choses restaient peu concrètes mais Halling semblait ravi de cette attention. Karola nota dans un coin de sa tête de demander à un de ses hommes de venir faire une petite démonstration et pourquoi pas donner des cours aux athosiens.

« Merci beaucoup Major, je suis persuadé que nos guerriers en feront bon usage. . » La jeune femme acquiesça puis finit par se tourner vers John qui, lui aussi, avait apporter quelque chose. D’ailleurs, elle ignorait toujours ce dont il s’agissait.


_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Mai - 17:13
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2731

Dossier Top Secret
√ Age: 41 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur



Un gratin d'Officiers

Karola & Adam & John

Chrnologie : soirée du 10 mars 2018



Karola avait pris son imposant cadeau, ce geste rappela à l'homme de ne pas oublier le siens dans le jumper...heureusement. Il est parfois tête en l'air. En tout cas, une bonne soirée qui s'annonce et l'homme avait hâte de voir en quoi consistait cette fête guerrière si particulière. La musique donnait déjà des envies au colonel, qui espérait bien finir sur la piste de danse à un moment. Pourquoi pas faire danser Karola tiens ? Cela serait une grande première ! Il ne l'a jamais vraiment vu se déhancher sur une piste de dance floor qu'elle soit Atlante ou Athosienne. Il se dit, que ça serait le défi de la soirée. La faire danser seule ou avec quelqu'un. Pourquoi pas Adam ? Hum vu leur gêne respective quand il y a eu le câlin, il valait mieux s'abstenir de renforcer ce genre d'élément. Surtout que cela pouvait être mal perçu.

La table imposante en rondin de bois que leur montra Halling était déjà garnie de boisson, cette fameuse bière aux fruits que ce peuple affectionnait tant. Ainsi, que de la viande fraîchement grillée et des légumes rôtis. Rien de très diététique pour ce soir et John en avait rien à faire. Le jour où quelqu'un allait lui faire manger des graines et un yaourt comme seul repas, il n'était pas né ! Plus c'est gras et plus il adore, cliché américain ou non, il pouvait se féliciter d'avoir embrassé un métier qui demande de faire beaucoup de sport... sinon l'homme serait obèse !

« Merci Halling, j'espère qu'il n'y pas de soupe de tortue » enchérit John, ce qui fit rire Halling qui en réponse fit une tape dans le dos de John.

Ce fut juste après cela que Karola enchaîna dans un parfait mouvement, sur le présent. Bon, il aurait le second cadeau en complément. Vu la taille John se demandait si la major n'avait pas pris un édredons version géant. Mais ce fut un sac de frappe qui au début rendu le chef Athosien complètement indécis. Faut dire, que d'habitude leurs sacs ...sont des humains. Mais, cette attention était agréable au vu de la tête d'Halling qui devait déjà imaginer sa future place et fonction dans sa fête ou dans le cercle d'entraînement des guerriers Athosiens.

John tendit son paquet.
« Oh il ne fallait vraiment pas... le sac de frappe aurait suffi »
« Quand on aime on ne compte pas » renchérit le colonel joyeusement.
« Une jolie expression... je vais la garder en tête. » fit- l'homme en souriant de plus belle. En déballant le cadeau, il découvrit des couteaux de lancer d'une facture qu'il ne connaissait pas.

John se lança dans l'explication de l'origine de ces couteaux fait dans de l'ivoire d'une créature que chassaient les Püntas et la signification de chaque rune écrite dessus. Halling, était en admiration devant se savoir faire simple et pourtant chaque lame étaient parfaitement équilibrées.

« Il faudrait qu'on commerce avec ce peuple... »
« Prévoyez des couches de manteaux, leur planète est gelée et ils ne sont pas du tout humanoïdes » Il lança un regard à Frei, quelques souvenirs en tête de cette mission ensemble.

Halling ouvrit de grands yeux et hésita un peu... il était curieux d'en savoir plus, mais il avait à faire... à contre cœur, il remercia d'une main franche et surtout chaleureuse (les cadeaux l'avaient touché) chacun des officiers s'excusant de ne pas leur tenir compagnie plus longtemps. Il avait beaucoup à faire pour cette fête. Il emporta avec lui les couteaux et le porteur de sac pour les déposer à un endroit spécifique où chaque guerrier pourraient les admirer et les utiliser.

John était satisfait que les présents aient autant plus, le sac était une bonne idée et allait changer peut-être la façon de faire des Athosiens. Il s'installa sur la table en bois et une serveuse apporta trois bières aux fruits. N'étant plus en services, ils avaient le droit de profiter de l'une des spécialités locales. John comptait ne pas trop boire et manger un peu, ne sachant pas si Halling allait demander aux officiers de donner un peu de leur corps. De toute façon, le festin durerait jusqu'à la fin de la fête et il en aurait pour le lendemain.

« Bon, je suis content de passer une soirée avec vous deux. Je propose qu'on lève notre verre à cette quiétude avant qu'on aille botter le cul à la reine des grognasses ! » Oui car cela allait arriver un jour, avec les informations d'Adam et de Nelly... Alors, autant profiter de l'instant présent et de se changer les idées ce soir !



-----------
Couleur d'Halling : CadetBlue


(c) DΛNDELION

_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Continent de Lantia :: Campement Athosien-