Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Ven 16 Mar - 19:10
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2660

Dossier Top Secret
√ Age: 41 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


► Chrnologie : 16 mars 2018
UNE PANNE FRÉQUENTE
Thyra White & John Sheppard
Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas rendu sur le site alpha. Le colonel, s'y rendait pour voir une avancé technique qui leur serait pratique pour l'utilisation du matériel roulant sur certaines planètes et site d'exploitation. Avec les différentes nouvelles concernant la guilde des ingénieurs Wraiths, le colonel, en avait pleins la tête et son esprit était largement occupé par cette menace. Ainsi, il sauta sur l'occasion de se changer les idées sur cette petite mission. Même s'il il doit l'avouer, la découverte d'un nouveau carburant serait surement très utile et notamment pour parcourir de grande distance quand le jumper ne pouvait point être mit en œuvre.

Le seul problème étant que ce carburant à base de coquille d'escargot géant du site alpha, John ne se souvenait plus du nom, Scrhuft ? Un truc comme ça... C'est que cette avancée était du fait de Murdock. Un jeune mécano très brillant mais aussi réputé pour mettre en panne la flotte de vaisseau et de jeep régulièrement il avait ce besoin dingue de toujours essayer d'améliorer tout et parfois cela marchait bien et sur le long terme et parfois non... On retenait bien entendu plus souvent les fois où il foutait en l'air tous les véhicules que les fois où ils avaient réussi quelque chose. En conséquence, le colonel y était assez méfiant.

Et pour valider cet avancé, il avait pris avec lui un mécano tout juste arrivé, pour qu'elle (puisqu'étrangement ce fut une femme) vérifie et donne son expertise sur ce mécanisme. Un mécanisme que Murdock semblait avoir du mal à gérer. Son moteur rencontrait des difficultés à assimiler la nouvelle source d'énergie sur de longues distances. John n'y connaissait rien et quand il pense que certain tracteur roule avec de l'huile de friteuse, il ne voyait pas ou était le problème entre du pétrole ou de l'huile de carapace. Donc ne sachant pas et cela n'etant pas son domaine de compétence il préférait amener avec lui une personne plus apte à comprendre et surement résoudre ce problème.

En parlant de femme mécano, celle-ci devait être la seule ici et aussi sur terre. Cela ne courrait pas les rues. Et le colonel trouvait que ce fut une bonne chose de voir certain métier trop connoté pour un sexe se féminiser ou se masculiniser dans le cas des infirmiers par exemple. Il avait donné Rendez-vous avec la technicienne White à la salle d'embarquement en lui spécifiant d'aller à l'armurerie prendre ces lentilles de visions nocturnes. Chacune membre de l'expédition les recevaient quand ils partaient en mission. Un autre bijou de technologie indispensable maintenant. Enfin surtout sur le site alpha, où le jour y était presque absent.

John était prêt, il avait un équipement standard : gilet MOLLE, P90, couteau de combat et sac à dos, contenant quelques dossiers pour échanger avec le major Truttaud. Il est indispensable d'être armé au cas où, ils rencontrent des Wizzards en marchant jusqu'au site alpha. Sorte de grands varans assez agressifs.
L'homme réajusta son gilet, en attendant la civile.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Mar - 0:14
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 30

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Aujourd'hui, je suis attendue par un Colonel ! Oui, je pars en mission secrète (ma vie entière est un secret en fait) sur une autre planète pour tenter d'aider un collègue à réparer ou à perfectionner son invention. Soit je n'ai pas écouté, soit j'ai mal compris, soit les explications étaient mal données. Ca arrive souvent quand ca devient technique et j'ai l'habitude mais d'après ce que j'ai compris, le nouveau carburant à base d'huile végétale et d'huile animal bousille le moteur des Jeeps. Oui, je vous avoue que je suis super excitée autant par le fait que je parte en mission avec le Colonel Sheppard que par le fait que je vais tripoter de la mécanique ! J'ai tellement hâte !

Je fonce à l'armurerie où je suis accueillie par un soldat au grand sourire. Je le lui rends volontiers juste avant qu'il ne me fasse passer mon équipement. Je suis un peu déçue. J'ai les lentilles, indispensables pour y voir quelque chose sur le site Alpha, un gilet pare balle (hors de question que je sorte sans !) et le minimum pour survivre ainsi qu'une arme ( hors de question aussi de partir sans ça). Mais une seule. Oui elle est sympa et mortelle ( ah la bonne blague) mais je n'ai pas le droit au gros calibre. Je me retrouve donc avec un P99, de 9mm, au lieu d'un bon sniper ou d'un fusil mitrailleur qui visiblement sont réservés aux militaires. Je ne vais pas me plaindre, j'ai au moins de quoi me défendre un peu et au pire, je partirai en courant.

Peu de temps après, je me dirige vers la salle d'embarquement. Je tente de cacher mon enthousiasme mais c'est difficile, traverser la porte est quelque chose de très excitant et fouler le sol d'une autre planète l'est tout autant. Je respire profondément et m'approche de l'homme qui semble m'attendre. C'est un beau mâle, brun, qui dégage beaucoup de d'assurance et impose le respect. Je me sens ridicule à côté de lui et même intimidée. Je tente de ne rien laisser transparaître et m'exprime aussi clairement que calmement.

" Bonjour Colonel Sheppard. Je suis prête, c'est quand vous voulez. "

Je trifouille mon gilet. J'ai les seins écrasés mais si je le desserre il ne sera plus aussi efficace. Je vais donc faire avec et porter mon attention sur mon guide. Dans ma tête, je refais la liste de mes outils indispensables pour cette mission. Normalement j'ai tout dans mon sac à dos, je suis bien prête pour le voyage, vamos !
Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Mar - 23:36
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2660

Dossier Top Secret
√ Age: 41 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


► Chrnologie : 16 mars 2018
UNE PANNE FRÉQUENTE
Thyra White & John Sheppard
John tourna la tête vers la silhouette qui arrivait vers lui. Il l'accueillit avec un rictus chaleureux comme à son habitude. Il fit quelques pas vers elle, pour la saluer d'un signe de tête conventionnelle.

« Bonjour mademoiselle White » Il regarda le technicien de la porte qui était juste au-dessus d'eux sur le balcon et lui fit un signe. « Bien dans ce cas allons y. Me semble que c'est votre première. Ne vous inquiétez pas, vous aurez un peu froid mais on s'y fait ! » Il lui sourit avant de constater à cet instant plus en détail la jeune femme. Tiens donc ? En voilà une première pour lui aussi. Il n'avait jamais vu de personne avec une couleur d'yeux différentes. C'est sympa et joli se dit’il. Bon la jeune femme était mignonne aussi, malgré la cicatrice sur l'une de ces joues.

Il se demanda un instant où elle avait pu écoper de cette sorte de brûlure filamentaire. Mais, cela ne le regardait pas. Tout le monde avait son lot de petits souvenirs plus ou moins néfaste et si cela n'était pas encore le cas, ils allaient se faire. La vie sur pégase est bien loin d'être tranquille.

« Vous avez bien vos lentilles ? De l'autre côté c'est la nuit noire avec à peine 12 degrés » Oui, un peu frais, mais normal, c'est la fin de l'hiver là-bas, mais il ne fait jamais bien chaud chez les Tairis. Peut-être qu'ils en verraient ? Après tout il avait des tigres dans le complexe, qui échangeait ou étudiait des plantes avec les scientifiques.

La porte s’activa, roulant sur elle-même, pour allumer les différents jalons que composait l’adresse du site alpha. Le vortex se fit dans son écume blanche et mortelle en colonne et la nappe violette miroita aussitôt. John, tourna la tête vers la technicienne et lui fit signe de passer devant. Après tout autant, qu’elle profite de ce premier moment qui allait se graver dans sa tête.

Une fois qu'elle ait traversée il la suivit, immédiatement la nuit les enveloppa. La planète du site alpha : la terre sans jour est une grande plaine d'herbe avec de grandes collines. D'ailleurs, le site alpha était enterré sous l'une d'entre elles. L'herbe est étrange quand on marche dessus, comme si on pouvait sentir les rhizomes qui amortissaient les pas. Faut dire que le sol était mis à rude épreuves avec des tortues géantes de plus de dix mètres, nommée ou plutôt surnommé Tortouffe. Puisque sur leurs carapaces il avait des mini forêts. Les combats des mâles durant la saison des amours, avaient causé quelques problèmes durant la construction du site. Une aile avait été détruite à cause des combats. Et faut dire que les scientifiques, en voulant gagner de la place avait retirer les rhizomes. Une erreur...

Il eut un bruit guttural presque monstrueux qui déchira la nuit. John tourna la tête, au loin, on pouvait voir une sorte de forêt se mouvant lentement. Un groupe de Tortouffe qui broutait.

« Des Tortouffes... On ne risque rien, tant qu'on n'est pas sous eux. Ils écrasent tout sans faire gaffe. Mais, ils sont loin » Vu la vitesse, ne sont pas plus rapides que nos tortues terrestres. Il lui fit signe de le suivre. « Nous avons à peine une dizaine de minutes de marche, jusqu'au site alpha. ».

La planète abritait une multitude de bruit nocturnes, signe qu'il avait de la vie autour d'eux, mais rien de bien bruyant, sauf peut-être un ou deux mugissements. En face d'eux, sur l'une des collines les plus hautes, il avait d'immenses feux qui brûlaient comme des colonnes, laissant deviner un campement avec des huttes. Le camps Tairis, celui de la tigresse Aya dominante principale de ce peuple diviser en plusieurs sous clan. Le site, alpha était construit à dix minutes du campement des tigres, au cas où, ils devaient intervenir (dans le deux sens) pour aider ou évacuer les humains. Et surtout près du camp des tigres, il n'y avait pas beaucoup de faune dérangeantes et pénibles comme les Wizzards, sorte de varans passablement nuisibles et agressifs.

Le colonel, marcha d'un pas tranquille, en tenant son arme au cas où. Son regard balayait les environs avec ces lentilles, il y voyait en pleins jours et c'est un sacré confort. Surtout que la planète était très belle avec son vert chlorophylle et ces petites fleurs blanches ou violettes par endroit. Chose, qu'on ne pouvait guère apprécier à cause de la faible lumière habituellement. Il faisait un peu frais, mais pas de vent pour le moment.

« Vous êtes arrivé depuis longtemps ? Comment trouvez-vous la cité ? » Simple question pour faire la discussion sur un sujet banal et récurant chez les nouveaux. Mais, cela intéressait le colonel, qui était assez avenant dans ces paroles. De plus, il savait que généralement les gens sont excités et à la fois angoissés de mettre les pieds dans un autre monde. Parler évacue les tensions et puis bon, ils allaient partager la compagnie de l’autre pendant une grande partie de la journée.


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Mar - 16:19
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 30

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai mes lentilles, j'ai lu le rapport concernant la planète PX-587 et je suis parée au décollage. Je confirme tout cela en effectuant un léger signe de la tête lorsque le Colonel Sheppard me le demande. L'avantage, quand on n'est pas militaire, c'est que nous ne sommes pas obligés d'agir en conséquence, alors les "oui chef" "oui Colonel", je m'en passe. Mon guide est quelqu'un de bien élevé et il me laisse passer devant la première. Lorsque j'entends la porte s'activer j'ai des frissons, quand le vortex apparait dans un boucan du diable j'ai un léger mouvement de recul et pourtant, je n'ai qu'une hâte : plonger dedans. Je m'avance doucement et passe ma main à travers pour tenter de toucher la substance, mais franchement, c'est indescriptible ! C'est à la fois palpable et à la fois non. Je me tourne vers mon compagnon de voyage avec le sourire jusqu'aux oreilles avant de traverser la porte pour la première fois.

Ne le dites à personne, mais j'ai envie de vomir..... Je me sens toute bizarre....De l'autre côté, le décor est totalement différent. C'est immense ! Grâce aux lentilles il fait jour pour moi et je peux voir le monde qui m'entoure. Vous n'imaginez même pas la sensation qui me parcours, je suis dans une galaxie éloignée chaque jour, et maintenant je visite une nouvelle planète ! Elle est comme le dossier le dit : verte, avec des plaines et des collines uniquement. Quand John débarque après moi, il me passe devant pour ouvrir la marche. Il semble serein et calme, mais tient quand même son arme entre ses mains. Je sais qu'on trouve ici des sortes de " dragon du commodo " qu'on nomme wizzard et qui se montrent particulièrement très agressifs. Ils vivent près des tortouffes normalement afin de les débarrasser de leurs parasites. Donc théoriquement, pas de tortouffes pas de wizzards.

J'entends une sorte de hurlement non humain derrière nous et je me retourne brusquement. Je n'y suis pas habituée alors forcément, lorsque j'aperçois au loin des forêts qui bougent, je ne suis pas rassurée. Le militaire doit le remarquer puisque aussitôt il m'assure que nous ne risquons rien... pour le moment... Espérons qu'en dix minutes, rien ne change. La sensation quand je marche sur le sol est vraiment bizarre et j'ai du mal à l'expliquer. Je me sens légère. On se croirait dans un rêve sérieux ! C'est tellement beau ici. J'aimerai bien croiser des Tairis. Des dents de sabres intelligents avec lesquels nous avons pactisés. Je me demande à quel point leur pelage peut être doux..... Ca serait mal venu je pense si je demandai à les caresser comme des animaux domestiques....

« Vous êtes arrivé depuis longtemps ? Comment trouvez-vous la cité ? »

John me tire de mes rêveries. C'est une question banale, alors soit il s'ennuie, soit il est intéressé pour de vrai. Dans le doute, et surtout par politesse, je lui réponds avec un accent pas très américain.

" Le 1 mars, avec le dédale. Le plus beau bijou que j'ai pu observer en mécanique, même si les jumpers restent mes petits bébés pour le moment. La cité est une merveille cela dit.... tout droit sortie d'un film de science fiction.

Oui, le Dédal est superbe, mais les ptits loups, je les aime ! Je retournerai bien la question, seulement, je sais tout ce qu'il a a savoir sur lui. Enfin, je veux dire qu'avant de venir sur Atlantis, j'ai eu droit à des petits briefs sur les membres dit " importants " de la cité et que je connais déjà certaines choses. Bref.

" Vous pensez que nous allons avoir des ennuis ? Je vous vois agrippé à votre arme... Je sais réparer presque n'importe quoi, mais tirer faut pas compter sur moi. "

Je préfère prévenir. Je ne suis pas une tireuse d'élite. Je sais comment retirer un cran de sureté, je sais ou il faut tirer, mais alors après, c'est pas dit que je touche la cible. C'est pas dit du tout même... chacun son dada.....
Revenir en haut Aller en bas
Ven 23 Mar - 14:48
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2660

Dossier Top Secret
√ Age: 41 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


► Chronologie : 16 mars 2018
UNE PANNE FRÉQUENTE
Thyra White & John Sheppard


Cette plaine immense, il avait l'impression que rien ne pouvait leur échapper avec un pareil panorama, mais pourtant... La planète n'est guère plate, vallonné de nombreuses clones plus ou moins grandes, permettant aux prédateurs ou proies de se dissimuler sans problème. De plus, il avait de temps à autre des buissons assez touffus aux larges feuilles. On aurait dit ceux des legos, tellement leur aspect semblait faux.

John s'enquit d'une question très banale, mais qui était la base quand on rencontrait un petit nouveau. Il était intéressé de savoir son ressentis qui en disait souvent beaucoup sur la personne et échanger un peu. L'homme est plutôt enclin à parler durant ce genre de trajet. C'est plus agréable et conviviale. Par contre, en mission, John parlait le strict nécessaire, enfin ça dépend du contexte bien entendu.

Il esquissa un rictus, quand elle complimenta le Dédale, si Caldwell l'entendait il serait tout fier le vieux chauve ! Faut dire qu'il en était fier de son rafiot de l'espace et il avait de quoi. Le Dédale était véritablement un bijou de technologie hybride et de conception terrienne, tout comme l'USS Athéna. Il comprenait aisément son engouement pour le bâtiment de guerre. Surtout que le colonel Caldwell y avait installé énormément d'élément qui différait de l'Athéna, comme le fameux pont douze ou toutes autre zones particulières. En somme le Dédale était une mini ville dans une boite de conserve.

Plus le temps passait et plus John se faisait la remarque : pour sa retraite et continuer à servir l'armée, il serait bien partant de finir sa vie en tant que commandant d'un vaisseau. Pour la simple et bonne raison, qu'il ne se voyait pas être en retraite sur la terre. S'il ne mourait pas sur le terrain, il donnerait sa dernière once de vie pour le programme et Atlantis. Et comme, il y a bien un moment où les missions ne peuvent plus être effectué, surtout par un homme de soixante quand, il faut penser à l'avenir. Il avait encore le temps, mais bon, c'est bien à son âge qu'on commence à sentir qu'on n'est plus tout jeune et que le temps passe inexorablement trop vite.

« Vous êtes monté dans un jumper ? Si ce n'est pas le cas, je pourrais m'arranger pour vous faire un tour gratuit de manège » Dit-il dans une proposition à la fois sérieuse et amusante. Étant pilote et formateur, il adorait faire partager sa passion du vol avec les personnes tout aussi amoureuses que lui des jumpers.
John baissa son regard sur son arme, puis tourna la tête vers la mécano.

« Normalement non. Mais la planète n'est pas composée d'une faune en 100% gentille et pelucheuse. Les Wizzards sont assez agressifs en ce moment. Et il y a des sortes d'escargot géants carnivores ... ceux qui servent à faire le carburant. Comme ils pullulent vers le site alpha, je préfère être prudent. » Rha John avait encore oublié le nom de ces gastropode pas si lent que ça...

Il observa le paysage qui se découpait doucement devant eux. Une colline particulière avec une entrée spécifique se dessinait. Il avait des projecteurs qui l'éclairait avec une jeep devant. Celle-ci était vide. Mais à sa gauche, il avait un homme et une femme en blouse blanche qui semblait parler avec ... avec un Tairis. Un mâle au vu de sa taille. Il devait faire plus de deux mètres au garrot et son pelage doré avec de longues taches brunes laissait supposer que ce fut Galtaym. Un tigre dit scientifique de la tribu principale celle des BAJANNER. Et donc le camp juste à côté.

John avait l'habitude de voir Vilma ou même d'autres tigresses plus petites... déjà qu'il les trouvait très impressionnantes, là un mâle ça change complètement la donne. Enfin bon, il en avait déjà côtoyé lors de la cérémonie avec les Natus. Et il avait été fortement intimidé surtout par Rion'Lastar l'un des plus grands tigre et chef du clan de guerre les Waldna.

Les deux humains passèrent près de la jeep, histoire de saluer quand même les trois êtres vivants.
« Bonjour » Il regarda tout le monde et croisa le regard du tigre en hochant la tête respectueusement. Il rangea son arme contre sa poitrine.

« Colonel » Répondirent les deux scientifiques avant de saluer d'un signe de tête la jeune femme qui leur était inconnue aux côtés de John. Quant au tigre, qui était assis, il hocha la tête en plissant des yeux.
« Colonel John Sheppard » Il posa son regard ocre sur la jeune femme et se leva pour faire quelques pas vers eux. « Je suis Galtaym Chef des sciences vivantes du clan du Bajanner » Dit-il. La voix du tigre était assez douce voir très bienveillante et ténébreuse. Il parait un bon anglais, même si on sentait des grognements typiques dans sa voix. Il toisa la jeune femme, attendant qu'elle se présente à son tour.


Visuel du Tairis:
 
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Ven 23 Mar - 16:55
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 30

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Très rassurant comme guide. Evidemment, le risque 0 n'existe pas, alors oui, nous sommes en danger H24. Au moins, il m'annonce la dure vérité avec plus de diplomatie que je ne l'aurai fait. Il me fait rire lorsqu'il parle des schnarphs, je crois qu'il a oublié leur nom alors il leur donne le nom de leur aspect physique " escargots géants carnivores". C'est amusant. Tout le monde ne peut pas avoir une aussi bonne mémoire que moi après tout.

Devant nous, j'aperçois l'entrée de la " grotte " qui nous sert de base. Elle est enterrée sous la colline et accessible uniquement par une porte. Je sais que pas loin, on trouve des ruines, construites par les Lantiens. D'ailleurs si on devait les situer par rapport Jésus Christ, ca ferait peur. Nous étions encore des animaux sauvages alors qu'eux, construisaient et inventaient des technologies incroyables ! N'empêche que nous, on résiste plutôt pas mal face aux Wraiths. Nous n'avons pas la connaissance parfaite des technologies, mais nous avons tellement plein d'autres choses.

Oh, en nous approchant je remarque que devant, des scientifiques discutent avec un Tairis ! Nom d'une pipe en bois ! UN TAIRIS !!! D'ici il parait immense ! Et une fois devant je vous raconte même pas ! J'en ai des frissons dans tout le corps, c'est presque mieux qu'un orgasme ! Il est magnifique ! On dirait qu'il a le poil doux et soyeux, j'ai tellement envie de toucher ! Il doit mesurer au moins 2 mètres au garrot, ses dents doivent faire au moins quarante centimètres et ses yeux sont superbes !

Je suis bien élevée, et surtout impressionnée, alors je reste avec John et le suis comme son ombre. Je ne lâche pas du regard cette majestueuse espèce extraterrestre devant moi. Machinalement je salue les " ridicules " humains, oui je parle de mes collègues, et leur adresse un bonjour cordial. Le militaire se stoppe et je lui rentre dans le dos. Oups, pardon. J'entends alors pour la première fois, le son de la voix d'un Tairis. Doux Jésus ! Il parle l'anglais comme moi, avec un petit accent c'est trop chou. J'ai un sourire niais qui monte jusqu'à mes oreilles et qu'il m'est totalement impossible de cacher. Je suis envoutée par Galtaym du clan du Bajanner. Hop, information mémorisée même si je ne sais pas trop de quoi il me parle. En effet, je n'ai pas encore étudié tous les clans de la planète sans jour. Je ne pensais pas venir ici aussi vite. Je mets un peu de temps à lui répondre tellement je suis subjuguée.

" Bonjour Galtaym... Je suis Thyra White, une mécanicienne. Je répare tout plein de truc. Si vous avez besoin n'hésitez pas. "

Je me penche vers l'avant en signe de respect. Je ne sais pas si on fait comme ça part chez eux, mais je me vois mal lui serrer la main.... la patte.... J'espère qu'il le prendra bien hein, je suis maladroite et j'ai pas mal de difficultés avec les relations humaines. Relations non humaines aussi. Enfin, avec les chiens et les chats tout va bien, mais en fait, non humaines je compte les extraterrestres. Bien que ce soit la première fois que je rencontre un extraterrestre.... ah ben non... les humains de Pégase, ce sont des extraterrestres aussi.... Ah ouais.... Bon, je m'emballe toute seule. J'ai l'air ridicule là ? Probablement, je souris toujours comme une imbécile heureuse ! Mais en même temps, je suis HEUREUSE !
Revenir en haut Aller en bas
Sam 24 Mar - 17:20
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2660

Dossier Top Secret
√ Age: 41 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


► Chronologie : 16 mars 2018
UNE PANNE FRÉQUENTE
Thyra White & John Sheppard


La jeune femme lui était rentrée dedans ne s'attendant surement pas à ce qu'ils s'arrêtent. Pourtant oui, il le fallait bien, histoire d'être polie, mais parcequ'il avait un Tairis. Les tigres saluent généralement tout le monde.
Galtaym, finit par s'approcher, pour humer l'air autour des deux nouveaux humains. Comme à chaque fois, le félin est curieux de voir de nouvelles têtes humaines. Celui-ci étant particulièrement curieux et érudit. John se fit la remarque que pour une première rencontre, mise à part la taille, Thyra avait plutôt de la chance. Ce mâle est très doux et agréable. Le tigre l'observe attendant avec patience qu'elle daigne lui répondre. Il semblait avoir un rictus en entendant le patronyme de la demoiselle. Il lui rendit son signe de tête en plissant des yeux.

« J'espère que tu répares mieux que le sans poils Justin Murdock... » Lança le Tairis, déclenchant quelques rires de la part des humains même ceux de John. Oui, les Tigres tutoient directement, le vouvoiement n'existe pas chez eux et il ne l'utilise pas, ne le comprenant tout simplement pas. C'est inutile donc pas mit en pratique.

« Nous allons justement le voir »
Galtaym eut un rictus amusé, avant de faire demi-tour et rejoindre les autres scientifiques « Il est aussi fou qu’un Taigrion en plein jeu… bon courage » Dit-il de son air noble avant de reprendre sa conversation avec les scientifiques sur les effets de la fleur soleil. Une fleur bioluminescente qui secrétait dans l’air de la vitamines D et d’autres bienfait. Cette plante était dans les coursives du site alpha, pour compenser les effets du soleil et éviter les dépressions par manque de lumière naturelle des habitants.

John remercia le Tairis avant de se diriger vers la porte jetant un coup d'oeil à la jeune femme qui avait un large sourire « Il doit en avoir d'autres dans le complexe ... avec un peu de chance on les verra » Il avait bien remarqué qu'elle était certes intimidée comme tout le monde, mais surtout très heureuse d'en voir un. Elle n'avait pas eu de mouvement de peur ou même de crainte.

Il appuya sur un bouton industriel assez imposant et la porte s'ouvrit sur un sas de 4mètres sur 4, avec une porte d'ascenseur au faut. Tout était de belle taille, autant pour accueillir les tigres que pour transporter du matériel imposant. Il avait deux portes d'ascenseur, une destinée au personnel ou au FRET.

Ils descendirent jusqu'au au Hall avant de prendre un couloir, éclairé par ces fameuses plantes soleils. Cela donnait un aspect féérique mélangée avec le complexe sobre et très métallique semblable au SGC. Quoique plus moderne. Ils rencontrent plusieurs personnes avant de se rendre dans le hangar de l'aile C où une multitude de jeep et de F-302 étaient garées. Plusieurs pilotes ou techniciens s'affaire autour des engins. En somme le hangar était un lieu de stockage de véhicule avec un garage de réparation, un atelier, une zone d'armement (missiles, mitrailleuse etc.…) et toutes sortes d'étagères pour les mécanos.

Un jeune homme, blond coupe de footballeur, fin et au regard noisette leur fit un signe avec un large rictus avant de courir vers eux. Il se mit au garde à vous.
« Mon colonel »
« Repos soldat Murdock. Je vous présente Thyra White notre mécanicienne »
« Génial ! » Il serra la main de la jeune femme avec un enthousiasme non dissimulé. Et l’embarqua sans plus attendre vers la jeep, pour lui montrer le fonctionnement de ce nouveau moteur et de l’extrait de « schnarphs » lui expliquant même au passage pourquoi les escargots étaient nommé ainsi. C’est un mot Tairis, enfin plutôt une onomatopée, qu’ils font quand ils son écrasé par une grosse patte de tigre. Le jeune homme qui avait le même page qu’elle était tout bonnement survolté et un véritable passionnée. Sa voix vibrait et il parlait peut-être un peu trop vite. John les regarda s’éloigner et secoua la tête face à cette joie assez énergique.

« Mademoiselle White je vous laisse avec Murdock, je reviens d’ici 20 minutes » Dit-il simplement, avant de tourner les talons vers les pilotes pour saluer un major et responsable de cette base. Les deux hommes échangèrent de différents éléments et le colonel, lui donna une clé USB et ils prirent place plus loin dans une sorte de petit bureau salle de repos des pilotes, une grande baie vitrée sur le hangar composa cette salle avec une machine à café et une télévision, afin continuer leur discussion sans le bruit des moteurs ou des réparations.



Murdock:
 
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Mar - 2:31
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 30

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Le Tairis me répond, de manière très simple, sans chichi et d'un naturel très appréciable. Je ne connais pas ce Murdock mais visiblement, c'est un phénomène ! Alors pour répondre à Galtaym, je souris. Oui, je n'ai pas d'autre réponse à lui offrir et visiblement, il ne s'attend pas véritablement à une réponse à proprement parler. Je pense qu'en fait, c'était plus une expression verbale d'un sentiment d'espoir. Après nous souhaiter un bon courage, on entre dans le complexe. Aujourd'hui, c'est la journée des émotions. Le Tairis Galtaym restera gravé dans ma mémoire à jamais comme le premier et le plus beau des Tairis que j'ai pu voir, je vais peut etre même en voir d'autres, et aujourd'hui gravera aussi ma première visite du site alpha.

On emprunte une sorte d'ascenseur qui nous mène jusqu'à un hall, on travers un couloir éclairé par des lampes incroyables qui ressemblent à des fleurs.... en plus je crois que se sont de vraies fleurs... qui brillent naturellement sur lesquelles je reste bloquée quelques instant, avant de totalement perdre la tête ! Dans le hangar, je découvre un paradis ! D'abord je fixe les jeeps, mais lorsque j'aperçois les F-302 j'ai le coeur qui tente de sortir de ma poitrine ! Une bouffée de chaleur s'empare de moi, mes membres inférieurs tremblent, j'ai les mains moites et des frissons courent le long de ma colonne vertébrale. J'entends que le Colonel me présente, mais sincèrement, je n'écoute que d'une oreille car toute mon attention est dirigée vers les engins volants.

Quand le dit Murdock me serre la main, je suis tirée de mes rêveries. Devant moi, j'ai un surexcité, jeune, aux cheveux blonds et un peu mal coiffés. Il parle à une vitesse excessive et suivre ce qu'il dit difficile. Quand John m'annonce qu'il me laisse seule 20 minutes, j'ai l'impression que je vais finir sourde ou les avec quelques connexions neuronales grillées. Je jette un dernier regard sur mon guide, tentant de l'appeler au secours.... en vain.... il doit rire de ma situation tout en disparaissant vaquer à ses occupations.

Murdock me raconte le fonctionnement de sa jeep mais il ne prend pas la peine de terminer, qu'il m'explique pourquoi les escargots d'ici ont hérité de leur nom. C'est dégueu. Puis, il revient sur le sujet de base aussi vite et termine la fin de son explication. Mes yeux ne peuvent pas s'empêcher de regarder les F-302, alors je me mets dos à eux afin de porter toute mon attention sur la jeep que me présente le jeune homme. Il a un gros souci de canalisation des énergies et c'est usant. C'est bien dommage car ce qu'il dit est plutôt intéressant.

Pour comprendre, rien ne vaut l'observation au fur et à mesure. Donc je mets rapidement le nez dans le système de Murdock pour comprendre ce qu'il me raconte. Je me détends un peu et apprends à faire avec mon nouveau collègue. On " s'amuse " à allumer, écouter les bruits du moteur, regarder, sentir... le moindre détail est important et d'après ce que j'ai compris, cet inventeur de l'extrême a le don d'inventer des pannes.... Et moi, je suis la solution.... je ne pense pas trouver une solution magique immédiatement. Enfin, je ne pense pas, tout va dépendre du temps passé. Je suis lancée.... je ne sais pas depuis quand j'y suis mais je me sens bien parti en fait. J'ai du cambouis plein les mains en moins de 2 minutes et j'ai déjà tout tripoté. Ce qu'il a inventé est plutôt remarquable, je l'admets. Seulement, quelque chose me dit que le carburant nouvellement créé ne convient pas.... Je plonge la tête la première dans le moteur et bidouille des trucs vite fait. J'attache mes cheveux ( me fous probablement du cambouis sur le visage) et me tourne vers Murdock :

" J'ai pas demandé à John combien de temps on reste. J'aimerai démonter deux ou trois petites choses pour voir plus en détail. J'ai quelques idées, quelques hypothèses que je dois vérifier. Ca va prendre quelques heures. "

Je me retourne et entreprends de partir à la recherche de mon beau brun. Hors de question que j'entreprenne quelque chose si je ne peux pas le terminer. Je veux tomber le moteur....
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Mar - 18:15
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2660

Dossier Top Secret
√ Age: 41 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


► Chronologie : 16 mars 2018
UNE PANNE FRÉQUENTE
Thyra White & John Sheppard


Murdock, une pile électrique, la joie de la passion et la lourdeur de son dynamisme. Il était heureux d'avoir quelqu'un qui partageait le même métier et amour pour les mécaniques. Non pas qu'il était le seul, mais les autres mécanos étaient bien plus vieux et perdait patience avec son entrain débordant. Et puis faut dire, le jeune homme est quand même vite usant. Mais bien loin d'être égocentrique ou sûr de lui, il n'est en définitif qu'un grand gamin très naïf et un peu benêt socialement parlant. Une tête bien faite pour la mécanique lui permettant des inventions de folies, mais pour le reste l'homme est définitivement un gros navet.

Il hocha la tête avant de réfléchir quelques minutes.
« Le colonel est dans la salle de repos... regarde on le voit de la baie vitrée ». Il lui montra l'endroit avant de sauter sur le siège conducteur pour attendre qu'elle revienne.

Du côté de John, il était en pleine discussion avec le major, tous deux envisageaient de faire livrer par l'un des grands croiseurs des canons de défenses comme sur Atlantis. Mais le problème étant qu'il fallait les placer stratégiquement et les embusquer pour éviter qu’on les voit depuis les air ou même depuis le sol. Les deux hommes, avait une carte étalée devant eux sur la table de la selle de repos. Ajoutant des croix au crayon de papier, pour signifier des zones intéressantes. Il resterait qu'à laisser les ingénieurs étudiés et faire des propositions de camouflage.

Les deux hommes étaient grandement pris et échangeait sur d'autres données confidentielles, quand le colonel, releva les yeux vers la jeep où Thyra White devait œuvrer avec Murdock. Il se demandait si elle s'en sortait avec l'agaçant morveux. Il fut un peu étonné de voir celui sur le siège conducteur les pieds sur le volant et bras croiser derrière la tête en mode « tranquillou ». John fronça les sourcils.

« Il a fini par user ma mécano ? » Si c'est le cas, cela allait l'agacer et il obligerait Murdock à clôturer son nouveau trait de génie. Ce qui est dommage...
« Hum ? » Le major tourna la tête vers la jeep« Peut-être bien, c'est compréhensible aussi... mais la jeep n'a pas encore explosée »
« Car il en a déjà fait explosée ? » Fit John en tournant la tête vers le major qui se me mit à rire
« Non pas encore mais un jour... un jour je sens qu'il va nous faire un feu d'artifices avec l'une de ces inventions ! »

John voulait bien le croire... il soupira et ricana doucement avec le major. Il valait mieux en rire qu'en pleurer. Ce fut à ce moment-là, que quelqu'un frappa et naturellement, les deux hommes replièrent la carte avant de dire le fameux « entré ».

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Mar - 13:39
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 30

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Murdock, même s'il est monté sur batterie à énergie nucléaire, est sympathique. Du doigt il me montre John en train de discuter avec un autre homme. Tous les deux sont penchés sur la table et paraissent très concentrés, mais cela ne m'empêchera pas d'intervenir en plein milieu de leur discussion puisqu'après tout, ce que je fais moi, est aussi important pour le futur !

D'un pas pressé je me dirige vers la salle de repos et frappe. quand j'entends le " entrez " en coeur des deux hommes, franchement, j'ai envie de faire demi tour.... leur ton est super autoritaire... Mais bon, j'entre quand même.

" Messieurs, pardonnez moi le dérangement, je fais un signe de tête, je viens vous voir concernant la jeep. J'ai quelques idées mais j'aurai besoin de beaucoup de temps, j'aimerai tomber le moteur et démonter quelques pièces. Si Murdock est aussi efficace qu'il ne parle je peux le laisse remonter le moteur et le tester mais j'ai au moins besoin de 8 heures pour vérifier ce à quoi je pense. "

Je pense qu'il est inutile d'expliquer plus en détail ce que je compte faire, vu que je ne suis pas sure qu'ils comprennent un seul mot à la mécanique. Je suis sure que déjà pour eux la différence entre un moteur essence et diesel soit un peu vague, alors si je pars dans de la mécanique pure c'est foutu. Pour moi, je problème vient de l'huile. Murdock a un peu modifier le moteur mais l'huile de schnarphs n'a pas les mêmes propriétés que le carburant usuel. Et quand je vois et entends le moteur de la jeep, je pense que les soupapes et les pistons sont en souffrance. Voila pourquoi je dois tout démonter. D'où me sort cette idée ?.... j'ai modifié la tondeuse de mon père quand j'étais gosse alors qu'elle était en panne... j'ai testé un truc et cette jeep me fait penser à ca. Mais chut, ceci est un secret.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Mar - 20:21
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2660

Dossier Top Secret
√ Age: 41 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


► Chronologie : 16 mars 2018
UNE PANNE FRÉQUENTE
Thyra White & John Sheppard


8 heures ? John regarda sa montre, ils étaient tous deux partis le matin, il était 10 heures. Bon elle en avait en somme pour la journée. Le major, ne disait rien, il n'avait pas à intervenir, après tout le colonel avait prévu sa visite et qu'il reste une ou deux journées, il ne voyait rien de problématique. Au contraire le major avait pleins de choses à montrer à son responsable.
Le colonel, répondit assez vite à la mécanicienne, il n'y connaissait pas grande chose en voiture et en mécanique c'est vrai, quelques bases pour ne pas se faire avoir par le garagiste mais sans plus. Et quand bien même il s'y connaissait de manière plus poussée, il n'aurait rien à dire sur les idées d'une femme sélectionnée pour cette spécialité et qui semblait avoir besoin du temps nécessaire.

« Vous l'avez. On ira faire un tour aux campements avec si le moteur marche, si ça vous tente » Dit-il d'un air agréable. En parlant de Tairis, une silhouette ébène arriva dans le hangar. Une belle tigresse entièrement noire aux yeux rouge fit son apparition. Elle tenait un sac en toile qu'elle déposa près de Murdock, semblant discuter avec lui. John tourna la tête vers la femelle qui était de belle taille avec 1m80 au garrot. Fine et élancée elle avait un profil athlétique.

« Tiens que fais... c'est la soeur de Gora non ? » Fit John en fronçant les sourcils, les deux tigres étaient tous deux ébènes comme la nuit sombre. Il n'avait pas vu la couleur des yeux de la femelle, pour cela qu'il avait un doute. Après les tigres noirs n'étaient pas courant non plus. Surtout unis.

« Oui Cylvia la seconde du clan Flachumi. Elle à l'air d'avoir apporté des schnarphs. Elle a dû avoir vent de leur nouvelle utilité et étant issus du clan des inventeurs Tairis, elle doit être intéressée » répondit le major. John tourna la tête vers la jeune femme.
« Chaque clan à une spécialité celui des Flachumi sont des sortes d’ingénieurs. Vous pouvez toujours travailler avec un Tairis avec vous ? Ou je vais la voir ? » Après tout cela peut-être maintenant normal sur ce site alpha de voir des tigres à dents de sabre, mais pour Thyra ce genre d'évènement était du surnaturel voir même de l'incroyable. John connaissait un peu Cylvia pour l'avoir rencontré à la cérémonie Natus. Une tigresse agréable, toujours de bonne humeur, curieuse et plutôt discrète quand elle n'avait pas besoin d'intervenir. La tigresse semblait échangée avec le mécanicien puis s'en alla en direction de la salle de repos où était les trois personnes.

Celle-ci poussa la porte après avoir donné un coup de patte pour se faire introduire. Elle avisa la jeune femme la saluant de la tête avant de faire de même auprès des deux hommes.

« Bonjour. Vous avez de nouveau schnarph pour l'expérimentation de Justin Murdock. Je n'ai pas les compétences pour comprendre votre technologie, mais je serais curieuse de suivre l'avancement de cette huile nourricière pour votre cabane à gaz. Cela pourrait nous être utile pour d'autres mécanismes. Surtout que les schnarphs sont en pleine saison de pontent et pullule près de notre zone de campement. » La tigresse avait une voix joyeuse et parlait d'une manière fluide en articulant chaque mot. Bien sûr elle mettait ces petits ajouts de langues et on entendait certain grognement à la suite de certaine prononciation.

« Vous voulez observer ? »
« Non juste avoir un retour quand le « moteoor » marchera. Je dois rendre visite à ma dominante Aya ». Elle salua chaque personne d'un signe de tête les fixant dans les yeux avant de repartir dans la coursive.
John suivit le mouvement de la tigresse avant de reporter son regard sur Thyra.
« Vous me tenez au courant via une radio de quand vous aurez fini mademoiselle » Il lui sourit.

Cylvia:
 
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Avr - 20:31
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 30

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Super, Sheppard me laisse faire mon travail correctement en m'autorisant à rester là au moins 8 heures ! Je vais pouvoir faire tomber ce moteur et reprendre tout depuis le début. Quand je vois la manière dont a le Colonel de s'exprimer avec moi, je me dis que l'armée n'est peut être pas aussi monstrueuse que je l'imagine. Il est souriant, il est même doux quand il me parle. Alors soit il est toujours comme ça, soit il fait attention parce que je suis nouvelle. Après, c'est un bel homme, qui dégage beaucoup d'assurance et qui impose le respect par je ne sais quelle magie. Je crois que je l'aime bien ce chef. J'ai bien fait de venir ici.

Peu de temps après, je vois une magnifique créature pénétrer dans la salle de repos. Elle est impressionnante cette Cylvia. John est très soucieux de mon bien être, il me demande tout le temps si les Tairis me pose soucis ou m'effraient. Mais en réalité, je suis curieuse et totalement volontaire pour travailler avec eux. Je le fais comprendre à mon responsable, et de toutes façon, mes yeux en disent long lorsqu'ils se posent sur la magnifique bête au pelage noir.

Je n'interviens pas beaucoup dans les discussions, préférant faire de simples signes de tête. J'ai le smile comme une enfant. Je vis un rêve éveillé et je suis aujourd'hui heureuse d'être en vie. Le projet Atlantis me sauve. La voix de la Tairis est rigolote, elle articule et prononce les mots de manière exagérée. D'un côté, on dirait moi qui parle anglais avec mon accent français encore un peu trop présent. C'est amusant.

Elle nous rapporte du carburant et tant mieux, je vais pouvoir voir à quoi ressemble le produit de base qui sert pour la machine infernale de Murdock. Peu de temps après, je suis en bas et je commence à démonter le moteur.

" Bon, Justin, je veux voir le moteur dans son intégralité ! Le carburant n'a pas la même texture, ne brule pas comme le gazoil, les fumées sont différentes... as tu vérifié le % de graisse et de combustible ? Je ne connais pas cette huile de schnarph et à mon avis, tout doit venir de là.... j'ai ma petite idée. "

Je n'en dis pas plus avant d'avoir tout démonté et tout regardé dans les moindres détails. J'ai encore des choses à apprendre mais les bases sont toutes les mêmes quand il s'agit de mécanique. C'est comme faire un gâteau, sans savoir séparer le blanc du jaune. Le gâteau ne sera pas le même. Ouais, ma comparaison est étrange... je fais comme je peux.

Murdock et moi passons de nombreuses heures sur ce moteur pour le faire tomber. Mais à deux, cela prend moins de temps que je n'avais estimé. En fait, c'est Justin que j'ai sous estimé, il n'est pas aussi incompétent que je le pensais. Je renifle, passe mes doigts un peu partout pour vérifier les dépôts et revient sur mon idée de base. En discutant avec Justin, je pense que l'injection du carburant est trop importante et que l'explosion créée est beaucoup trop forte pour le moteur. Alors oui, il avance mieux, seulement je remarque que sur certaines parties, le métal se fend. La force exercée fissure lentement les pièces jusqu'à les faire casser. Je pense qu'il faut commencer par réduire l'arrivée du carburant lors de l'explosion. L'air comprimé et qui du coup monte en température ne devrait pas poser de problème en soit, cela permet juste d'avoir de la chaleur. Si ce que je pense est juste, on devrait même faire des economies sur le plein d'huile. Ne sachant pas exactement les effets sur le long terme ( et la je prendrai exemple sur les tracteurs tombés en panne et qui roulaient à l'huile de colza), je mettrai en place des révisions complètes tous les 8 000 km. Et en fonction des résultats, je préconiserai d'espacer les révisions. Je veux être certaines que rien ne se casse. Car une panne pourrait mettre en danger toute une équipe.

Je prends la radio :

// John, on teste un truc avec Murdock, on change les pièces et on remonte le tout. Dans moins de 3 heures on pourra tester. Attention, rien n'est sur à 100%. //

Evidemment, rien n'est sur mais je préfère le dire même si je pense avoir trouvé une solution durable. Pas le temps de traîner, je me remets déjà au travail pour tout remonter, changer deux trois pièces et mettre en place un système pour réduire l'injection. Dans quelques heures, on pourra la faire rouler cette petite jeep !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Avr - 20:11
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2660

Dossier Top Secret
√ Age: 41 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


► Chronologie : 16 mars 2018
UNE PANNE FRÉQUENTE
Thyra White & John Sheppard


L'homme s'inquiétait peut-être beaucoup trop pour la mécanicienne, surtout avec la présence des Tairis. Pour sa seconde rencontre, il put observer qu'elle était tout sauf effrayée ou mal à l'aise en leur présence. Et tant mieux. Faut dire qu'avoir un tigre qui fait au minimum 1m70 au garrot près de vous, il est normal d'avoir quelques frissons glacés. Lui-même avait parfois du mal encore avec eux. Mais, ce fut juste une sensation assez gérable, puisqu'il était impressionné par les grands félins. Ça et aussi son esprit militaire qui se méfiait de tout ce qui peut vous tuer en un coup.

Après les Tairis étant pacifique avec les Atlantes il n'avait aucun problème et il en était même curieux auprès d'eux. De toute façon, il était amené régulièrement à en croiser sur la cité ou même sur le continent, puisque les fauves échangeaient avec le CODIR et que les deux petits de la grande dominante Aya était les neveux et nièce de Steele & Hoffman.

L'autorisation donnée pour faire tomber un moteur, il suivit du regard la française avant de reporter son attention sur son sujet de canon de projection avec le major. Les heures passèrent assez vite et son estomac lui rappela à son bon souvenir qu'il était l'heure de manger. Il jeta un coup d'œil à la jeep qui était en train de se faire tripatouiller par les deux mécaniciens. Et Thyra avait raison dans l'une de ces hypothèses, les problèmes venaient bien de l'huile, chose que lui confirma Justin quand elle lui fit part de ces doutes. Sheppard hésita à leur dire qu'ils devaient quand même manger, mais Justin étant un ventre sur patte allait quand même leur rappeler cette échéance.

Il partit donc se prendre une collation rapide avec le major : un sandwich à la dinde et crudité avec des chips, pour confiner à planifier les sites d’armement. Quand ils revénèrent dans leur bureau vitré, les deux mécanos étaient toujours en train de bosser.

À 13h30 John et son major avait enfin finit et s'était mit d'accord sur les protocoles et les emplacements des canons. Un travail de longue haleine et surtout prise de tête. John était plutôt content que ça soit fini. Il préférait largement se prendre la tête en mission que sur une carte. Et ce fut à ce moment-là qu'il reçut le message radio de Thyra. Finalement, ils avançaient assez vite les deux. Il sourit, moins de trois heures ? Parfait ! Ce fut le colonel, qui pensait devoir trouver une foule d'occupation jusqu'à 18heures.

// Parfait ! J'espère que la Jeep ne va pas baver //

Petite blague humoristique à voir si la jeune femme la trouvera drôle. Il se leva, allant au mess pour prendre des sandwichs aux deux fous de mécaniques qui n'avaient même pas eu la bonne conscience de s'alimenter. Enfin surtout Murdock, soit il était à fond soit amoureux... Après tout ce jeune homme était un véritable amoureux de son métier, la passion fait généralement oublier les principes vitaux.

En arrivant vers la Jeep il secoua le sachet en plastique avant de le déposer sur le siège conducteur.

« Livraison à domicile ! »

Murdock leva la tête du moteur, il avait des taches de cambouis sur tout le visage lui donnant un air de charbonnier.

« Oh chouette ! livraison par le colonel encore mieux que par la serveuse du mess ! » s'écriait l'homme empli de naïveté et heureux à la fois. Au vu du regard un peu surprit du colonel qui ne s'attendait pas à faire autant plaisir à son soldat, le jeune homme se racla la gorge.

« Euh c'est que... que c'est la classe que ça soit vous qui apportez le repas... pas que vous êtes plus... sexy que Betty non.... Vous voyez de quoi je parle ? »

John sourit légèrement, oui il avait compris et se dit que le jour où Murdock allait draguer une femme, il serait tout aussi gauche. Il serait bien capable de lui sortir : vous avez les plus belles narines du monde...

« M'en voilà ravi de l'apprendre. Je suis certain qu'avec un tablier je lui ferais concurrence sur la séduction Murdock » Fit-il juste pour taquiner un peu le soldat qui rougissait de honte en ricanant gauchement tout en remerciant l'homme pour ouvrir le sac et proposer l'un des deux parfums à sa nouvelle partenaire de cambouis.

« Thyra tu veux jambon œuf crudité ou thon crudité ? Coca ou eau ? »

Curieux John ouvrit le sac qu’avait apporté Cylvia, sortant une énorme carapace d’escargot carnivore… eh bah il n’était pas mécontent de le savoir mort celui-ci. Il resta quelques minutes avec les deux jeunes gens avant de repartir faire un tour de la base avec le major.

Spoiler:
 

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Avr - 12:23
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 30

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Je chantonne. Ca arrive souvent quand on passe des heures à faire des trucs qui finissent par devenir automatiques. J'ai démonté tellement de moteurs qu'aujourd'hui, je pourrai presque le faire les yeux fermés.

" Comment vous le diiiiire c'était naturel, de poser des îles sur l'océan. Mais ce n'est rien de sensationnel, je l'ai fait pour les Hommes tout simplement ! Pour les Hommes, pour les Hommes ! "

Oui, je chante Vaïana de Disney.... j'avoue que ce trait de caractère je ne le mets pas forcément en avant. Pourtant j'aime tellement les Disney !

« Livraison à domicile ! »

Ah ! Je sursaute et pousse un petit cri de surprise. J’espère qu'il ne m'a pas entendu ca ferait tout de suite moins crédible ! Je glisse de ma cachette (sous le véhicule), et fais mon apparition un peu noircie par le cambouis et vois John les mains pleines de nourriture. Je prends le temps de me redresser et de m'essuyer un peu les mains, pendant que Murdock s'enfonce dans sa connerie face au Colonel. Je jette un regard complice au colonel avec un sourire en coin : Murdock est drôle.

Je m'empare du thon crudité avec une bouteille d'eau, qui me rafraichie avec le plus grand des plaisirs et remercie mes compagnons d'un signe de tête accompagné d'un sourire. Cela ne se voit peut être pas, mais j'ai chaud et il me tarde ce soir de prendre une bonne douche pour me décrasser. J'avoue que j'avais oublié de manger, mais maintenant que ce sandwich est dans ma bouche, je suis bien contente.

" Au fait John, si notre idée fonctionne, faudra penser à faire des révisons beaucoup plus souvent. On connait mal cette huile alors c'est plus prudent de surveiller de très près. On se fait une balade après ça ? Vous avez finit vos trucs vous ? "

J'engloutis mon repas rapidement avant de montrer et d'expliquer quelques bricoles à notre cher Colonel. Si au passage je peux lui expliquer ce qu'on fait plus clairement, j'en profite. Si jamais il doit lui même rendre des comptes il vaut mieux qu'il sache un peu ce que l'on fait.

" Voila en gros. J’espère que c'est ça. Il se peut qu'on découvre encore des choses après, mais faut bien commencer par un bout. On a combien de modèle équipé de ce système et combien faudrait il en équiper si ça marche ? "

J'avoue que s'il fallait en équiper un grand nombre, j'aimerai bien y participer. Après tout, c'est mon travail, sauf si bien sure, on me propose quelque chose de plus intéressant comme bricoler sur du système Lantien ! J'avoue que depuis que j'ai commencé à travailler sur ça, j'ai du lire des milliers de lignes et des dizaines de livres dessus. J'ai dû veiller des nuits entières, vivre Lantien, manger Lantien, parler Lantien ! Et j'ai encore des choses à apprendre je suis sûre ! D'ailleurs, je commencerai bien à m'intéresser à la civilisation complète au passage. Ca devrait être super enrichissant. Bref, en attendant je bosse sur une jeep et je n'ai pas le temps de penser à autre chose. On compte sur moi pour faire fonctionner ce système.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Avr - 18:33
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2660

Dossier Top Secret
√ Age: 41 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


► Chronologie : 16 mars 2018
UNE PANNE FRÉQUENTE
Thyra White & John Sheppard


En approchant du véhicule, John put entendre une voix féminine chanté en français... même s'il n'avait jamais entendu la chanson dans cette langue, il reconnut sans peine la musique d'un des derniers Disney. Il pouvait remercier le club cinémas de diffuser les dessins animés certains jours de la semaine. Et comme il avait une âme d'enfant il adorait ça, il fallait bien l'avouer, même si ce ne fut pas de sa génération.

Il sourit grandement amuser, ne faisant pour le moment nullement de référence à cet égarement joyeux qui mettait à coup sûr une bonne ambiance dans cette fine équipe de mécano de l'extrême. Le petit cri de surprise de la jeune femme, le fit rire doucement.

« Yes it's really me, it's Maui ! Breathe it in » finalement cela avait été trop tentant. Surtout que le film avait été vu il y a deux jours. Il lui lança une œillade taquine avant de déposer son package sur le siège de la jeep. Et Murdock fit sa bourde du siège et eut un mal fou à ne pas s'enfoncer au plus profond de la honte intersidérale.

Le colonel resta un peu avec l'équipe pour échanger avec eux. Ils étaient tous les deux sales et les marques de cambouis sur leur visage leur donnait des airs de guerrier indiens sur le sentier de la guerre. Ou de charbonnier, mais l'image des Apaches étaient plus agréables pour l'homme qui vouait une certaine fascination pour les westerns.

« D'accord, vous écrierez un rapport avec vos recommandations. Pour le moment seules les jeeps d'Alpha seront équipées. » Murdock hocha la tête, ne voulant pas parler la bouche pleine et tant que ce sandwich serait à proximité de sa bouche, John était certain qu'il n'allait pas l'ouvrir (sauf pour becter). « Oui avec plaisir, on ira faire du slalome vers les Tortouffes » Le colonel regardait directement le mécano du site qui avait fait une petite virée dangereuse et s'était venté un peu trop haut. Il s'était pris un blâme pour ça en plus.

« Oh non mon colonel... la dernière fois j'ai Faillie finir sous leurs pieds... »

« Je sais Justin... » Il ricana doucement, il doit avouer que ça devait être terriblement dangereux et con, mais niveau adrénaline le compte y était.
« Ah vous savez... » Fis l'homme en agissant la tête rouge de honte. Mais il n'avouera jamais devant le colonel que son idée stupide et puérile avait été géniale. Et donc qu'il ne regrettait pas sa folie.

Thyra finit à la vitesse grand V son repas et elle en profita pour montrer des éléments à John, qui fut assez réceptif. Il n'y connaissait pas grand-chose en mécanique et toute connaissance était bonne à prendre. L'homme sait l'occasion de poser à son tour quelques questions sur le moteur ou même sur des éléments autre, comme par exemple le besoin de mettre des étriers aux voitures alors que les disques et plaquettes faisaient déjà un beau travail. Bref, une question surement un peu bête sur le coup. Mais il la posa quand même pour sa culture. Après tout, c'est un pilote de base, la mécanique d'un avion, il connait les bases mais pour les roulants...

« Il me semble qu'il y a six jeeps, pour avoir un échantillon intéressant et comparer aux carburants fossiles actuel. Si cela marche ça serait la flotte des vingt jeeps qu'il faudrait équiper pour ce site. Ainsi que les dix autres jeeps qui sont sur des sites annexes et beta. » Si on pouvait économiser du pétrole pour la galaxie de pégase ça serait encore mieux. Être indépendant sur ce liquide important et vital pour certains endroits. Et surtout un gain de place dans le FRET des transporteurs.

« Vous en avez pour combien de temps encore ? » Demanda t’il simplement et surtout pour organiser son tour dans la base. Il était assez curieux de voir se que cela allait changer de conduire une jeep avec de l’essence d’escargot.


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Avr - 1:25
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 30

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
John est un élève attentif et un brin curieux. C'est sympa de partager quelques connaissances avec lui alors que pourtant, tout nous sépare. J'espère vraiment que tous les soldats sont comme ça... oui je rêve, on trouve des cons partout, même ici ! Peut être que je ferai mieux de vivre avec les Tairis, j'ai une préférence pour les félins dans cette vie. Bon, après quelques explications, il est déjà temps de se remettre au travail. Plus vite commencé, plus vite terminé !

Je commence à me mettre sous la jeep.

" Revenez dans 2h30/3h00. Je vous appelle par radio. A très vite ' Maui ' ! "

Je crois que je vais l'appeler comme ça maintenant, ca me plait bien. Bon évidemment, en pleine mission et devant ses équipes ça le ferait pas, mais entre nous, ca me plait ! Allé, pas le temps de tergiverser j'ai encore du boulot sur les planches et si je décroche maintenant, ca va être difficile de reprendre.

Avec Murdock, on avance plutôt bien, comme si nos mouvements et notre manière de travailler se complètent à merveille. Je crois que la passion du métier nous anime à tous les deux et nous pousse à toujours vouloir faire mieux, plus vite... bref... à être efficient ! Après plusieurs heures, j'ai mal aux mains, j'ai des crampes aux doigts et les muscles de mes bras commencent eux aussi à être fatigués. On ne dirait pas comme ça, mais la mécanique c'est épuisant et ça demande beaucoup d'énergie. Ce soir je vais bien dormir, croyez moi !

Enfin, nous voyons la fin du chantier arriver avec une joie non dissimulée ! Alléluia ! Je souffle un bon coup avant de remercier Justin pour ce travail, en espérant quand même au fond de moi que tout va bien se passer avec cette huile extraordinaire. Comme je l'ai déjà dit, je ne connais pas les effets sur le long terme et même si aujourd'hui tout va bien, nous ne sommes pas à l'abri que plus tard, tout tombe en panne. En plus, si John me dit vrai, alors il y aurait au total environ 30 jeeps à équiper. 30 jeeps, qui roulent chacune des milliers de kilomètres en consommant des litres de carburant par an, cela représenterait une économie non négligeable en terme d'argent, de place, et cela permettrait aussi d'embaucher des chasseurs pour récolter les carapaces et produire suffisamment d'huile ! C'est la classe ! Bref, je cesse mes rêves.

// John, vous me recevez ? La jeep est parée au décollage, je répète la jeep est prête à s'envoler il ne manque que vous ! A vous. //

J'ai toujours rêvé de faire ça, comme dans les films ! Franchement, j'ai bien fait de faire mécanicienne hors armée parce que sérieux, c'est beaucoup plus fun comme poste, même si j'ai pas droit au gros fusil !
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Avr - 20:05
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2660

Dossier Top Secret
√ Age: 41 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


► Chronologie : 16 mars 2018
UNE PANNE FRÉQUENTE
Thyra White & John Sheppard


Le colonel eut un rictus amusé suite au surnom maintenant établie de Maui. Cela ne le dérangeait pas d'être surnommé. Du moins par un civil, puisque de la part d'un militaire cela n'est pas acceptable, quand il y a une relation hiérarchique. Dans le cadre ami ok mais pas professionnel.

« D'accord Vaiana » Dit-il en lui faisant un signe de main avant de s'éloigner de la jeep et sortir du hangar. Il fut rejoint par le major et ensemble ils firent un tour dans le complexe. Truttaud était assez fier de lui montrer les avancements techniques et les nouvelles salles creusées par la technologie Tok'ra. Faut dire que les couloirs où les pièces avaient toutes cet aspect assez magique à cause des fleurs soleils qui éclairaient ceux-ci. John aimait bien cette impression solaire qui se dégageait de ces boules de végétaux foncièrement incroyable.

Il ne fut pas surpris de croiser quelques Tairis dans le complexe, le seul problème était quand ils rencontraient un mâle imposant. Le major profita de la présence de son supérieur pour lui évoquer les quelques problèmes d'ordre militaire et besoin de ravitaillement à transmettre. Encore de l'administratif ce qui n'était pas la tasse de café (puisqu'il n'est pas fan de thé) de l'homme. Or, il devait bien se plier à ce genre d'élément au vu de son grade.

Alors, quand Thyra lui envoya un message radio, il fut que trop ravi de pouvoir enfin finir la paperasse et faire quelque chose d'un peu plus ludique que les problèmes et leurs solutions.

// Vous lui avez mis des ailes en plus ? //
Répondit le colonel avec humour. Avec toutes les références sur le vol il était évident qu'il fasse ce genre de remarque. En tout cas, il arriva à peine dix minutes après dans le hall du hangar. Il s'avança vers les deux mécanos qui étaient tout sauf de leur couleur d'origine... à croire qu'ils avaient fait les plongeurs dans le moteur.

« Vous êtes bien beaux... »

Murdock était en train de s'essuyer le visage avec un torchon qui venait de perdre aussi sa couleur de base. Le jeune homme ricana avant de sauter à terre pour ranger les outils. Il semblait fatigué mais animé d'une joie incroyable.

« Bon je conduis » Dit-il en prenant l'initiative de se mettre au volant, le temps que les deux autres protagonistes finissent de se débarbouiller. Il préférait conduire, puisque Murdock avait une conduite douteuse et il ne comptait pas forcer le destin de mourir aujourd'hui d'un accident de jeep contre une Tortouffe.

Murdock, emmena Thyra vers une salle de repos derrière un imposant F-302, il avait une salle d'eau et des salopettes de rechange pour les mécaniciens, il lui en proposa une de bon cœur, avant de filer dans un vestiaire se nettoyer correctement.

John de son côté attendait, tout en papotant avec un soldat qui était venu le saluer, dès que les deux techniciens furent de retour, il démarra le moteur qui faisait un bruit complètement différent des moteurs traditionnels à essence. Le bruit était plus discret et surtout doux... du velours. Bon, c'est un sacré avantage d'être plus silencieux mine de rien.

Pour sortir les véhicules du hangar souterrain, il avait une pente, comme dans les parkings, un adapté pour les véhicules roulant et une qui montait dans un couloir aérien. L'immense trappe s'ouvrit devant eux après avoir roulé quelques minutes dans un souterrain donnant sur la nuit noir qui ne gênait personne... puisque tous avaient les lentilles. La plaine d'herbe semblait calme... du moins jusqu'aux cris lointain du troupeau de Tortouffes qui s'exprimaient.

John prit la direction des ruines l'antiennes, pour faire un trajet comportant une boucle. Allant des ruines pour passer derrière le campement des tigres puis devant et revenir au site alpha. La jeep était plutôt maniable et le moteur tenait bien le choc. Il fit quelques accélérations voyant que la voiture était toujours aussi constante. Le trajet jusqu'aux ruines serait de vingt minutes ... Et pour le moment tout allait bien.

« J'ai l'impression de conduire une hybride électrique... » même s’il y a de forte différence il faut l’avouer… sa remarque était plus sur la maniabilité, comme si on ne sentait plus les vitesses. « Ou plutôt une boite automatique… »


CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays //écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Galaxie de Pégase :: Site Alpha :: Site Opérationnel [PX-587]-