Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Lun 19 Mar - 0:58
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
2 Mars 2018

Je suis sur la station depuis seulement quelques jours. Je pourrai même compter en heures tellement cela fait peu de temps. J'ai l'impression d'avoir un planning chargé puisque j'ai peu de temps à moi. Entre les visites, se familiariser avec mon environnement, mon travail et mes obligations, je suis continuellement en activité. Aujourd'hui, je dois passer voir le Docteur Isia Taylor Laurence pour une formation aux premiers secours. Comme tout le monde, je connais les bases... je sais ouvrir et balancer du désinfectant sur une plaie, ouvrir et coller un pansement et enrouler une bande si besoin. Franchement, c'est déjà pas mal n'est ce pas ? Pardon ? Comment faire un massage cardiaque ? un point de compression ? Ah oui d'accord, j'y connais rien en fait.

Je frappe à la porte après avoir relu 150 fois la pancarte dessus pour ne pas me tromper. Imaginez vous à ma place, c'est quand même angoissant quand on se retrouve seule dans un monde si vaste et surtout, devant une porte. Une voix douce mais ferme m'autorise à entrer et aussitôt, je m'exécute. L'intérieur est sommaire. Je m'attendais à quelque chose de plus sophistiqué, comme on voit dans les films et finalement non. Le bureau de verre en face de moi, des étagères sur les cotés, une table sur ma gauche et le plus important, un panier ! Oui exact, on m'avait prévenu de la présence d'une mascotte ! Kasha... ou Shakash... zut j'ai oublié. Comment j'ai pu oublier le nom d'un individu poilu et à quatre pattes ? Moi qui aime tant les animaux, c'est gênant.

Je m'avance jusqu'au bureau et me présente avec le sourire. C'est toujours mieux de sourire je pense, même si je n'ai pas l'habitude de le faire avec mes bébés d'amour ( les Jumpers) je suis tout de même bien élevée. Devant moi, j'ai une jeune femme d'une dizaine d'années plus vieille que moi environ, avec de longs cheveux blonds. C'est plutôt une belle femme. Enfin, moi je ne la trouve pas spécialement belle. Elle est jolie, mais elle dégage surtout beaucoup de charme et de..... "prédation". Vous voyez ce que je veux dire ? Je pense, à la regarder comme ça, qu'elle n'aime pas se faire marcher sur les pieds. En fait, elle en impose direct. Mais théoriquement, si elle est médecin, c'est qu'elle doit avoir un fond empathique, qu'elle doit aimer aider les gens et qu'elle doit avoir le coeur bien accroché. Pourquoi ? Parce qu'elle a du en voir des vertes et des pas mures sur sa table.

" Bonjour, je suis Thyra White, je viens pour la formation de premier secours. Enchantée. "

Le pire, c'est que je le pense. C'est une formule de politesse bateau et pourtant, je suis véritablement enchantée de rencontrer celle qui va peut etre me sauver la vie. Loin de moi l'envie de me retrouver entre ses mains lors d'une opération mais.... enfin si, elle a de jolies mains, ca doit etre sympa d'etre entre ses mains experts, mais, euh....ce que je veux dire, c'est que je préfère la croiser pour une formation que pour une opération. C'est plus sympa.

Je pensais que je serai avec d'autres collègues, mais pour le moment j'ai l'impression d'être seule. L'idée de ne retrouver juste avec elle me met autant mal à l'aise que me ravie. On dirait qu'elle m'écrase juste par sa présence, c'est super troublant. Pourtant, je la fixe droit dans le bleu de ses yeux, histoire de ne pas montrer tout de suite mon manque de confiance en moi sur les relations humaines.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Mar - 19:19
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 959

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
Apprendre a sauver des vies peut sauver la vôtre ! [/u]
Un début à tout
☆ Thyra & Isia ☆

Comme tous les jeudi et vendredi matin, je consacre mon temps aux cours de premiers soins. Grosse lacune chez nos soldats ou même chez quelques civils qui souhaites partir en mission. On va dire, que dès qu'on met le pied dehors il y a de forte chance qu'on finisse par se blesser ou même pire devoir soigner une personne maladroite ou non. Et quand toute l'équipe, ne sait mettre qu'un pansement et faire un bisou magique... ce n'est pas ça qui va réparer un bras cassé... Même avec des bisous magiques du tonnerre. Mais ça, mise à par-moi, je crains que personne ne sache faire.

Au début, être assignée à enseigner ce genre de choses, m'avait prodigieusement gonflée (les cours pas les bisous). Bon, c'est toujours le cas par moment, mais bon... je m'y étais faite et cela me permettait de voir de nouvelles têtes et de perfectionner ma pédagogie. Et puis bon, j'écopais parfois d'échange de compétences intéressantes. Comme un cours de tir, ou un dépannage informatique etc...

Mon bureau était bien vide, déjà qu'il est plutôt soft... Je ne l'avais que peu décoré, faut dire que je n'y étais pas tout le temps. L'odeur de la vanille était présente par contre, au contraire de Kalash n'était pas avec moi ce matin, augmentant le silence et la froideur de l'endroit. Le Berger Allemand était en entrainement avec son maitre. Faut bien qu'il bosse ce super chien un peu ! Si je continue à le dorloter il va finir chien de canapé et non plus chien de combat.

Plongée dans la relecture de mon contre rendu médicale sur le lieutenant Ross et les différents soins appliqués depuis son retour de mission. J'entendis quelqu'un frapper. Surement mon étudiante du jour qui était pile à l'heure. J'aime les gens ponctuels ! Je déposai mes lunettes de repos, sur un coin de mon bureau.

« Entré ». Je lissai rapidement le nom et prénom de la personne que je devais former, histoire de me le remettre en tête.

Une jeune femme apparut de taille modeste comparée à la mienne. Mais ce ne fut pas vraiment sa taille qui me marqua, mais plutôt ses yeux. C'est la première fois que je voyais un vairon aussi transcendent. Bleu et vert, ce n'est pas courant ! Surtout que les deux couleurs étaient assez vives. Généralement se sont du marron foncé et du marron clair voir un bleu fade, peut visible et anodin. Elle avait un joli visage et tout était dans ses yeux à mon avis. Ce petit côté original et agréable. Au moins, elle avait la chance de marquer les esprits, beaucoup de femmes sont juste passables sans même traits différenciant de la masse. Elle avait aussi une étrange cicatrice sur le visage... Je n'avais pas lu son dossier médical encore je le lirais plus tard où quand elle viendra pour un check up ou une blessure suite à une mission. Mais au vu de sa tenue verte, je crains que cela ne soit pas dans l'immédiat. Après, ça dépend ce qu'elle fait. Si elle s'occupe de la porte des étoiles, il est rare de se déplacer sur une autre planète. Enfin, mine de rien c'est bien pratique les uniformes. Je ne les aime pas et c'est bien pour ça que je ne le porte que durant les missions à l'extérieur. Sur la cité, je suis en civil et aujourd'hui pantalon slim gris et haut rose perle, avec par-dessus ma grande blouse médicale.

Je lui offris un grand rictus chaleureux, me levant de ma chaise, pour lui serrer la main.
« Bonjour mademoiselle White. Docteur Isia Taylor Laurence » Je lui sera celle-ci avant de la toiser d'un regard pétillant. Signe de ma bonne humeur. Je pouvais me gargariser d'avoir un prénom assez peu commun, mais elle aussi. J'aimais bien cette sonorité. Ces parents avaient le bon goût d'en faire une personne unique et avec une faible chance d'homonyme.

« Enchanté aussi. Puisque vous êtes là, nous allons directement dans la salle à côté » J'avais installé avec l'aide de Katty ma loyale infirmière une petite salle pour faire les cours, avec toute sorte d'objets, de mannequin et des coussins sur le sol, pour pratiquer les premiers secours dans un environnement calme et sécuriser. Bien entendu, je ne donnais que des cours individuelles, le collectif était trop bruyant et il avait une perte de connaissance et donc de mon temps. L'avantage d'être face à face est de pouvoir attraper aux besoins de mes élèves.

Je lui emboitai le pas, la guidant quelques mètres à côté de mon bureau. Le bruit de mes escarpins à bout rond bleu marin, était reconnaissable entre mille. Je lui indiquai le centre de la pièce ornée d'un tapis ovale jaune et les fameux coussins. Je sortis un mannequin, enfin ...plutôt un tronc de mannequin.
« Je vous présente Boris, votre nouvel meilleur ami ! Boris est un brin maso mais ne cri jamais » fit-je avec humour, le déposant au centre du tapis.

« Avez-vous des notions en premier secours ? Voulez-vous apprendre quelque chose en particulier qui vous tient à coeur ? » Simple question, si elle n'avait pas de requête je lui ferais le topo habituel.


_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Mar - 17:32
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Elle en impose, mais son sourire radieux fait redescendre la pression. Lorsqu'elle se lève, je fais toute petite à côté, surtout qu'elle porte des escarpins et moi mes bottes de travail. Elle m'entraîne rapidement dans la salle d'à coté visiblement aménagée pour ses cours de secourisme. Tout y est. Intimidée, je passe la tête la première avant de faire passer tout le reste de mon corps. Et là, c'est le drame.

« Je vous présente Boris, votre nouvel meilleur ami ! Boris est un brin maso mais ne cri jamais »

Il ne cri vraiment jamais ? Ouf, parce que le pauvre, il va prendre dur avec moi ! D'ailleurs, je souris timidement à sa blague. Si elle dit cela, c'est qu'elle doit avoir des élèves très loin du niveau minimal recommandé pour sauver des vies. J'espère être au dessus quand même. Mais quand je vois le pauvre Boris allongé au sol devant moi, je me dis que le travail risque d'être long.... surtout pour elle.

« Avez-vous des notions en premier secours ? Voulez-vous apprendre quelque chose en particulier qui vous tient à coeur ? »

Alors voila la question existentielle du moment...je sais réparer tout ce qui contient du métal ! Mais quand il s'agit d'être humain, je laisse ca aux pros. Je me sens ridicule. En général, les filles ont un peu de sang d'infirmière en elles, elles savent comment dorloter, comment panser ou guérir certains maux, moi, pas du tout. Je crois que ce n'est pas mon truc. Voir les gens souffrir, ca ne me plait pas. Afin d'éviter tous problèmes, je vais être franche avec elle.

" Et bien, je n'ai pas peur du sang, ni des cris mais puisque Boris ne cri pas tant mieux, et je n'ai aucun réflexe et aucune méthode pour les premiers soins à faire en cas d'urgence. Je sais juste qu'il faut empêcher le sang de sortir, qu'il faut garder son calme et déplacer le corps qu'en cas de nécessité. Enfin je crois. J'ai une excellente mémoire, apprenez moi ce qu'il faut pour stabiliser un blessé et je pense que déjà, ca sera bien. Et si vous estimez que je peux apprendre plus, faites. J'ai confiance."

Voila, c'est dit. En gros, elle va avoir du boulot. Ma mère est infirmière, elle m'a dit beaucoup de chose, je m'en souviens, mais entre dire et faire, il y a un océan. Je n'ai jamais pratiqué en exercice et encore moins sur le terrain. Alors pour moi, je n'y connais rien et je suis novice. Mais maintenant que mon travail peut m'amener sur des nouvelles planètes et mettre ma vie et celles de mes camarades en danger, je dois au moins pouvoir être capable d'apporter les premiers soins.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 23 Mar - 11:33
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 959

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
Apprendre a sauver des vies peut sauver la vôtre ! // 02 mars 2018
Un début à tout
☆ Thyra & Isia ☆

Elle m'a l'air bien timide cette jeune femme ? À moins, qu'elle est peu susceptible à l'humour ? Stressé ? Je ne vois pas pourquoi elle angoisserait à recevoir un enseignement qui va lui permettre de se soigner ou même de faire un geste vital pour un coéquipier en mission. D'habitude, la boutade sur mon bras Boris, déclenche plus de réaction. Mais tant pis, j'espère qu'elle se détendra par la suite.

Je m'assis, mettant mon popotin sur mes jambes, en prenant gaffe que ma blouse ne se coince pas entre les deux parties de mon corps. Je l'invitai à faire de même. Je finie par lui demander si elle avait quelques notions et ce qu'elle désirait savoir. Sa réponse fut assez riche et directe. J'hochai la tête avec un sourire avant de regarder Boris et sortir un scalpel et des strapes.

« Bien. On va commencer par les indispensable alors. Je vous explique comment faire, vous le faites jusqu'à ce que le geste soit correctement réalisé et on passe à la suite. Vous sortirez ici avec les bases, mais vous saurez bien les faire. » Dis-je. Je suis patiente et surtout très exigeante. J'avais tout mon temps pour qu'elle maitrise le bon geste qui sauve et qu'elle ne s'emporte pas d'un mouvement brouillon qui ferait plus de dégât que de bien.

« On va commencer par mettre des points de sutures et contenir une hémorragie, puis bander un membre brisé, le garrot le massage cardiaque et si on a encore du temps, je vous enseignerais d'autres éléments. »

Je pris en main d'un mouvement assez dextre et presque artistique le scalpel, ouvrant sur le bras de Boris une belle blessure profonde et large. Le mannequin étant dans une mousse spécifique, qui se reconstruit quand elle se touche. Il coute une fortune, mais il est juste génialissime pour s'entrainer. Et surtout, quand on le touche, on a vraiment l'impression que c'est de la peau humaine. Enfin on arrive à sentir le côté mousse, mais il est très réaliste sur les réactions de la peau, notamment déchirée.

« Les points de sutures sur le terrain son de moins en moins utilisé, puisque demande trop de temps. Nous avons des strapes. Ils sont faciles d'utilisation pour tout le monde et surtout très rapide. »

Je lui montrai la boite contenant des lamelles de plastique collantes de petites tailles. C'est facile, mais faut juste correctement les mettre sinon c'est la merde.

« Il faut juste savoir les appliquer pour éviter de faire un boulet moche et une cicatrice disgracieuse ».

Je lui montrai l'application sur Boris, prenant bien mon temps en lui explicitant chaque étape. Puis je la laissai faire ces preuves sur le mannequin avec plusieurs blessures, réajustant ces gestes si besoin. Quand je remarquai qu'elle y arriva plutôt bien, je secouai un peu le mannequin, pour l'obliger à le maintenir.

« Généralement, les gens que vous allez soigner surtout civils, sont assez bichette, donc il va falloir les tenir » Sauf si elle avait de la chance que la personne se contiennent pour ne pas réagir. C'est histoire de pimenter pour qu'elle palie a toutes les situations.



_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Ven 23 Mar - 13:33
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Elle a l'habitude de faire ce genre de chose, ca se voit d'entrée de jeu. Elle a son programme bien ficelè et c'est comme un texte qu'elle répéte sans arrêt. Mais d'un côté, cela signifie que tout est calé et que je pars sur un " support " opérationnel et bien étudié.

Lorsqu'elle me parle du programme, je suis excitée à l'idée que je vais apprendre tout ça. Même si je n'ai jamais eu une attirance pour la médecine comme je l'ai déjà dit, apprendre a toujours été quelque chose de motivant et encore plus quand c'est pour sauver sa peau. Et celle des autres aussi. D'ailleurs, c'est mieux dans ce sens là. J'ai pas envie de me retrouver entre la vie et la mort avec pour seule chance de survie des doigts non experts et tremblants au dessus de moi.

Allé, ca commence. Je me concentre, écoute et regarde attentivement ce qu'elle me dit et fait. Le pauvre Boris se retrouve entaillé de partout et je crois même qu'il est mort.... Je découvre les petites bandes qui remplacent les points de suture avec curiosité. C'est fantastique ce truc ! Mais quelle invention fabuleuse !!! Elle les pose avec une simplicité et une précision de maitre.... Ensuite, elle me passe la main. Lorsque je pose mes mains sur Boris j'ai un mouvement de surprise.

" Oh ! " je retâte le mannequin " Mais on dirait presque qu'il est vrai ! C'est génial comme technologie !"

Oui, parce qu'en plus d'avoir un toucher réaliste, il cicatrise mieux que moi le con ! Bon, je me mets au travail sans tarder, appliquant à la lettre ce qu'elle me dit. Au début, c'est jamais très beau, un peu comme mes crêpes. La première a des trous. Mais avec le nombre et les conseils d'Isia, je commence à piger le truc. Il faut respirer calmement pour stabiliser les mouvements et poser de manière assurée. Un peu comme du scotch.... J'avoue que j'ai l'avantage d'être mecano, on apprend l'observation, la réflexion mais surtout la maîtrise de ses gestes pour que cela devienne un réflexe. Mon cerveau est donc habitué depuis des années à mémoriser des gestes et à les reproduire de manière exacte.

Subitement, Boris se met à trembler ! Va t il se mettre à crier aussi ? Je croyais qu'il était mort !

« Généralement, les gens que vous allez soigner surtout civils, sont assez bichette, donc il va falloir les tenir »

Ah ouf, c'est pour de faux. C'est Isia la coupable, je me détends. Ce qu'elle dit est probablement vrai, les militaires ont trop de fierté pour montrer qu'ils ont mal alors ils resteront calmes. Mais les civils, c'est une autre paire de manches. J'ai un réflexe un peu exagéré pour tenir mon " patient". Mais en vrai, il marche bien hein ! Oui, je m'assoies dessus.... alors oui, j'y mets pas tout mon poids, mais juste ce qu'il faut pour maintenir sans couper la circulation du sang. J'ai une position " a cheval " au dessus du membre à panser. J'avoue que si je devais faire ça sur un homme ca serai gênant, mais c'est ça, ou mourir ! Après, j'ai aussi la solution d'assommer.... mais s'il faut s'enfuir en courant après, c'est beaucoup moins pratique. N'empêche que ma technique est un peu archaïque, mais mes points sont pas trop mal posés en vrai ! Je suis plutôt fière du résultat. Maintenant, je ne suis pas totalement sure que ma formatrice soit d'accord sur mes méthodes, bien que sur le terrain, je pense que nous n'ayons pas le temps de faire dans le " délicat ".
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Mar - 12:23
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 959

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
Apprendre a sauver des vies peut sauver la vôtre ! // 02 mars 2018
Un début à tout
☆ Thyra & Isia ☆

J'esquissai un rictus amusé en voyant sa réaction face au réalisme de Boris. J'avais été toute aussi émerveillée en recevant les échantillions. Enfin cette découverte fut sur terre quand j'étais au SGC. Une nouvelle technologie médicale qui date d'une dizaine d'année à peine. Le temps avait perfectionné et voilà Boris, le mannequin à plusieurs zéros mais qui est vraiment fabuleux. Je trouve que s'exercer sur un pantin plus vrai que nature donne une autre perspective. Sur le terrain, on sent la peau, on sent sa moiteur et surtout on sait qu'on va recoudre un mec un vrai ! Alors qu'en entrainement on peut rire du côté mousse ou plastique se dire que ce n'est pas vrai et se retrouver en vrai à être dérouté par certain élément. Quand elle devra injecter une seringue d'algue expansive pour empêcher une hémorragie, ça ne va pas rentrer comme dans du beurre ça va être résistant. Bref Boris, est si bien fait qu'on est préparé à la réalité des blessures avec lui.

« N'est-ce pas ? Et je suis certaine qu'il est plus humain que certain ! » dis-je avec humour. À voir comment on définit l'humanité, Boris est calme, gentil, patient et pacifique. Et tout le monde ne pouvait pas se gargariser de pareils compliments. Enfin bon, voilà que je philosophe sur un objet inanimé.

Mon élève rate comme tout le monde la prise, ce n'est jamais fameux, mais elle percute très vite et ces gestes sont très dextre. Tant mieux, elle semble avoir un don, pour reproduire les choses dans un mimétisme impressionnant. Une faculté qui va lui permettre d'avancer plus vite dans ce cours. La voyant réussir je lui secouai un peu Boris... et sa réaction m'arrache un éclat de rire. Voilà qu'elle matte l'impétueux cheval Boris en le chevauchant ! C'est une technique comme une autre. J'avais tout vu, assommer, prise de catch ou autre connerie dans ce genre. Mais quand le patient est trop virulent, il faut savoir le maintenir et à califourchon ce n'est pas une mauvaise idée. De plus, pour le peu que ça soit un homme, il va se calmer direct car la position est tendancieuse.

« Bon réflexe mademoiselle White. Il faudra juste faire attention que votre technique cavalière n'empire pas l'état de votre patient, si vous y mettez trop de poids » Je regardai sa position « Bon ça va, Boris n'a pour seul afflux sanguin celle de son corps creux » même si le brave Boris n'est qu'un tronc. Ce fut une touche d'humour sur la potentielle érection d'un monsieur. « Sinon en autre technique, est de bloquer un bras sous vos jambes, ou de demander de l'aide. Voir de vous tourner pour que la tête ne voie que votre dos et le maintenir en passant un bras sur son cou. ». Je lui fis un rictus, vérifiant la pose de ses straps version rodéo. « Pas mal du tout. Vous avez fait du bon boulot ».

Je sortie du sac une seringue assez épaisse en main au moins quatre centimètres de diamètre avec un embout conique qui était plus fin 0.5 centimètres de diamètres. Il n'avait pas d'aiguille.
« Voici une petite merveille technologique, inspiré d'une invention terrienne, qui injecte des particules qui se gonflent en sentant du liquide et bloque ainsi une hémorragie. Ici nous l'avons perfectionné avec une algue venant d'une culture très portée sur le soin. Les Pünta... bon aussi sur la reproduction mais c'est un autre sujet ça. Cette algue est bio compatible avec le corps et se dégrade dans le corps sans dommages. Elle est très avantageuse, car coupe l'hémorragie via un effet compressif et elle est anti inflammatoire permettant une cicatrisation de la peau ».

Je donnai un coup de scalpel à ce pauvre Boris injectant la seringue. Je mis un peu d'eau pour qu'elle prenne car Boris n'a malheureusement pas de liquide. Et la magie se fit. Les petites billes vertes, s'agglomèrent immédiatement et la plaie fut remplie d'une texture souple verdâtre. Empêchant d'autre bactérie ou saloperies de pénétrer dans le trou. Je lui expliquant commence procéder puisque la seringue devait être mise que sur la zone conique d'application et pas trop profondément. Je l'informais que la procédure est très gênante voir douloureuse pour la personne, mais elle est rapide. Je lui tendis une seringue qui ne contenait pas le produit mais un simulacre. C'est juste pour qu'elle pratique sans consommer le véritable produit qui sert à la démonstration.

la serringue:
 


_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 29 Mar - 1:15
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'en doutais, mon réflexe absolument pas professionnel la fait rire aux éclats. Je rougis et baisse la tête en souriant en comprenant sa pointe d'humour. Mais en même temps, vaut mieux que mon patient est une érection plutôt qu'une mort sur son rapport médical. Et puis au moins, ca lui ferai une bonne anecdote à raconter. Mon " rafistolage " lui semble correct.

Conséquence, elle décide de passer à l'intervention suivante qui consiste à boucher une plaie. Ahhhh, une seringue ça me plait ! J'ai toujours rêvé de faire ça ! Oui bon ok, ca n'a rien à voir avec une seringue normale vu que celle ci, n'a pas d'aiguille. Ma mère m'a appris à faire des prise de sang quand j'étais plus jeune, mais il semble que ce savoir me soit inutile sur ce coup. Zut. Le principe est absolument génial ! C'est même de l'innovation ! Je connais les seringues qui remplacent le point compression, genre une mousse absorbante, mais là, ca va encore plus loin ! Le truc bouche, cicatrice, désinfecte et est absorbé par le corps humain.... pouf, MAGIE ! Je regarde cette invention avec les yeux d'un enfant.

Isia me tend une seringue après m'avoir donné les instructions. Sans hésité, je me lance. Bim ! J'y vais d'un coup de poignet franc ! Si le soldat blessé n'est pas mort et bien maintenant il l'est.... Heureusement qu'elle m'a dit de ne mettre que le bout rond dedans... la, c'est la seringue elle même qui fait bouchon.

" Oups, désolé Boris... "

Bon, j'ai trop forcé, alors je vais y aller un peu moins fort. Mon second essaie est tout aussi catastrophique mais dans le sens inverse. Lorsque j'appuie sur le piston pour libérer ( délivré !!!) le produit, la moitié s'échappe à côté. Boris est mort deux fois. Je pense que c'est une question d'habitude parce que la peau ne réagit jamais pareille deux fois c'est ultra chiant en fait. Moi mon écrou, il fait toujours la même chose et peu importe l'endroit où il est vissé !

" C'est pas vrai ! Ca parait plus facile quand c'est vous qui le faites.... Je retente, je vais y arriver. "

Franchement, je ne sais pas combien de temps j'ai mis à réussir ce truc débile, mais je finis par y arriver. En soi, ça n'a vraiment pas l'air difficile, mais pour moi, c'est compliqué en fait. On ne peut pas être douée pour tout, tout de suite, en seulement 3 coups et heureusement, Isia est patiente, douce et ses conseils sont avisés.

" Merci. En situation réelle, j'espère réussir à maitriser ça parce qu'avec le stresse, j'ai peur de faire un peu n'importe quoi. Ca ferait moche d'avoir une mort sur mon dossier. "

Je me détends et lui souris après ma petite touche d'humour. Comme quoi, les apparences sont parfois trompeuses, car si au début je le sentais comme quelqu'un de supérieur, quand il s'agit de former elle ne se montre absolument pas ainsi. Bien au contraire. Heureusement qu'il existe des gens comme elle, car si c'est moi qui devait faire son job, le monde serai bien emmerdé. Je ne suis absolument pas douée pour expliquer et encore moins quand je tombe sur des gens un peu moins doué à qui il faut répéter 12 000 fois les mêmes choses.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Avr - 16:13
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 959

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
Apprendre a sauver des vies peut sauver la vôtre ! // 02 mars 2018
Un début à tout
☆ Thyra & Isia ☆

retard:
 

Il n’y a pas à dire, mais mon élève du jour, outre que très attentive semble avoir presque des étoiles dans les yeux quand je lui montre la seringue. Faut dire que niveau innovation on a poussé le bouchon assez loin ! Et je ne peux que comprendre son pétillement. Et dans un sens, cela me fait plaisir de voir cette tête enthousiasme. Bon… par contre, elle devrait se canaliser un peu, car voilà ledit objet au fond du corps de ce brave Boris. Sur une vraie personne, cela aurait été une situation horrible/comique. Enfin surtout désagréable à cause du gémissement et des conséquences. Machinalement, j’eue un rictus un brin sadique en voyant le résultat. Cela me fit rire intérieurement.

« Il n’est pas rancunier » dis-je avec humour, en constatant que son second essai ne fut pas fameux. Elle découvrait une constante humaine : la réaction de la peau et doser sa force pour bien mettre correctement un outil qui semble facile. Je pense que dans son domaine (auquel je ne sais rien d’ailleurs… je sais juste qu’elle est verte donc technicienne), elle doit manipuler ou réparer des machines avec une extrême précision et un néophyte aurait aussi cette impression de facilité alors que ce n’est pas le cas.

« Oui c'est toujours facile en regardant. Dite vous que vous que la moitié du cône noir doit être dans la plaie »
Voyant qu'elle galerait de plus en plus, j'essayais de lui apporter les conseils adéquats et les mouvements. De toute manière nous sommes là pour apprendre.

Et quitte à me répéter, je préfère qu'elle passe une demi-heure à faire ça et maitriser l'application que dix minutes ou elle sait un peu près faire cette théorie. Une théorie qui servirait à sauver une vie. Et on ne rigole pas avec ça !!
Elle finit par y arriver, je lui fis un rictus ricanant sur sa phrase humoristique.

« Vous en verrez bien suffisamment des morts pour vous encombrer ça sur votre dossier oui. » Je souris doucement. Je ne lui souhaite pas, mais nous sommes dans une galaxie particulière et on ne peut pas se garder le luxe de la « virginité mortuaire. J'aime bien inventer des mots ensemble.

« Il faudra vous calmer vous d'abord. Quand on soigne il faut savoir se maîtriser pour éviter la panique auprès de votre patient et éviter les mauvais gestes. Quitte à prendre quelques secondes pour faire un exercice de respiration »

Je suis partisante de prendre un peu de temps pour soi-même, pour faire le point et respirer un grand coup. Mieux vaut perdre du temps-là, que de s'embrouiller dans les pansements ou utiliser à tort et à travers du matériel et mal faire les choses. Je regardais l'horloge, le temps tournait vite mine de rien.
Je pris le kit d'attelle.
« Bon pour cet exercice je vais vous montrer sur vous et vous allez vous exercer sur moi. Boris est incapable de vous dire si vous lui faites mal ou non ».

Je lui expliquai le système assez simple du kit qu'ont les personnes en charge du sac à dos médicale. Quelque chose de très simple à mettre en place. Il faut juste doser le serrage et faire attention au membre brisé. Le premier était fait sur un cousin ergonomique souple qui prend en forme le bras. Le second était l'écharpe.

« Dite vous que l'élément principal est que le membre ne bouge plus. » Je lui demandai de s'allonger et de me donner son bras. Je lui pris lui expliquant qu'il fallait manipuler le moins possible et quand on devait le soulever le faire en une fois. Le point délicat était le serrage des deux sangles, il fallait qu'elles serrent suffisamment mais pas qu'elle blesse encore plus la victime. L'écharpe était la plus complexe, puisqu'il fallait contraindre le bras de la personne souffrante et le pliage était assez pénible je vous l'accorde.

Une fois la démonstration faite, je lui montrai deux fois les gestes avant de me mettre en place devant, elle pour qu'elle s'entraîne à son tour.

« Je préviens si les sangles sont trop serrées je mords ! » Cette blague je la fais souvent mais au moins, ça rend les personnes plus prudentes. Bien entendu à chacun de ces gestes je la guidais dû moins la première fois.

Spoiler:
 


_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Avr - 14:28
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Ma formatrice est vraiment patiente et super pédagogue. Elle est toujours aussi belle, voir encore plus. Si j'étais un homme, je pense que j'aurai du mal à gérer les...." émotions " tellement son aura est perturbante. Je pense que son accent, du fait qu'il soit comme le mien (Français), me détend un peu. En fait, j'ai remarqué que certaines lettres sont toujours marquées chez nous, comme ci notre palais avait prit une forme qui nous empêchait de prononcer certaines choses correctement.

Elle me rassure, me donne quelques conseils en cas de stresse trop fort afin de mieux effectuer les premiers soins, avant de passer à la suite. Ahhhh les attèles. Quel bordel. Quoi que je fasse, ca fera mal. Un bras cassé en général, c'est pas cool et dès qu'il sera déplacé/bougé, le blessé souffrira. Je suis partante du " 1,2 et 3". Comme ca, ca fait mal un bon coup et après c'est finit, seulement Isia ne semble pas de cet avis. Elle me montre les gestes précis et délicats que je dois reproduire au mieux pour soulager le patient qui n'est autre que moi sur ce coup et la je me dis que c'est mal barré. Mais j'y crois, si je fais exactement comme elle, ca va le faire !

Allé, elle se met en position, joue le rôle de la blessée et je m'applique pour l'impressionner. Oui oui, pour l'impressionner. A l'école j'ai jamais vraiment été la chouchoute, la première de la classe dont tout le monde est fier, alors si sur ce coup, je peux l'être, je vais pas m'en priver. Attention, ce n'est pas être lèche botte, juste appliquée !

J'ai son bras entre mes doigts pas experts et lentement je reproduis ce qu'elle m'a montré (vive ma mémoire visuelle !). Franchement, je trouve ca bien fait, quoi qu'un peu beaucoup trop lent. Mais je manque un peu de pratique c'est tout. J'enfile les sangles et d'un coup sec les serre... !!!


" Oh pardon !!!!!!! " dis je en Français.

Jésus Maris Joseph ! Je vois une grimace s'affiche sur ma blessée ! Je pensais que les sangles avaient une certaine résistance et j'ai tiré fort dessus, mais en réalité elles glissent facilement ! Paniquée je retire mon travail de merde et rougissante je m'excuse en Français.

" Ca glisse tout seul en fait... "

Dis comme ça, ça prête à confusion et comme depuis le début Isia semble plutôt pleine d'humour, je cherche à me rattraper aussi vite.

" Enfin je parle des sangles. Je veux dire que.... je pensais que c'était plus dur..."

Mon Dieu, c'est encore pire !

" ... bref... "

Première rencontre avec cette femme... je vais m'en souvenir toute ma vie tellement je me sens con. Heureusement qu'elle est sympa. Je baisse la tête et recommence mon machin truc bidule chouette plus délicatement en me disant que franchement, ça aurait pu être pire comme situation. Finalement, je pense que tout cela détend l’atmosphère en fait.

Je passe à l'écharpe, qui me semble plus compliquée. D'ailleurs oui, ca l'est. Le système de base reste le même, l'idée aussi. Mais la longueur du bras dépend de chaque personne et donc, régler les sangles de maintien au mieux dès le départ est le plus compliqué pour moi. Trop haut ou trop bas et le bras est mal maintenu. Je l'avais dit quel bordel. Isia me donne une technique et là, c'est la révélation ! So easy ! C'est fou comme le corps est trop bien fait et super bien proportionné ! Peu importe la taille du blessé, ca va marcher à tous les coups !

" Bon, personne n'est mort entre mes mains pour le moment ! Bonne nouvelle ! "
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Avr - 22:38
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 959

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
Apprendre a sauver des vies peut sauver la vôtre ! // 02 mars 2018
Un début à tout
☆ Thyra & Isia ☆


Alors... alors là je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'elle serre d'un coup sec comme si on sangle du matériel ! Elle est aussi délicate qu'un militaire en pleine action de tir en rafale ! Surtout que le kit coulisse parfaitement donc là, elle me compresse le membre d'une manière douloureuse. Surprise, je poussai un cri étouffé entre mes dents et mon faciès grimaçant avec le supplément « putain » qui sort tout seul. De toute façon, ça et triple buse sont mes deux mots fétiches... et dit dans un bon français ! Je ne sais pas pourquoi, mais les autres peuples surtout les américains adore nos insultes. Bon... faut dire qu'on a un vocabulaire plus riche et surtout dans ce domaine comme l'a prouvé le gros vilain dans Matrix.

Je l'entends qui s'excuse et essaye de se rattraper à la branche brisée en deux. Cela est presque drôle... enfaîte si ça l'ait, car elle semble tout pataud et il avait de quoi ! Alors, un autre style de rictus s'affiche sur mon beau minois et je m'approche d'elle... Dangereusement. Je l'avais prévenue de la sentence et comme je suis une femme de parole.... Je la mordis (sans douleur, une simple pression sans désagrément) sur le haut de l'épaule près du cou.

« Moi aussi ça a glissé tout seul ! » Dis-je avec ironie et un soupçon de provocation, la laissant continuer son œuvre dans l'espoir qu'elle fasse plus attention aux sangles.

L'écharpe fut plus fastidieuse mais généralement ça se passe toujours ainsi. Cela semble compliqué puis, une fois qu'on a la bonne technique c'est un jeu d'enfant !

« Tant que vous ne serez pas les sangles avec la même passion, personne ne mourra oui » je lui fis un sourire malicieux le regard pétillant avant de me repositionner et ranger les deux objets dans mon sac. Je regarde l'heure, bon on n'aura pas le temps de tout finir donc entre le garrot et le massage cardiaque... Dur dilemme ... Bon prenons le plus long à faire...

« On va passer au massage cardiaque et Boris va nous aider encore une fois ».

Le pauvre mannequin était encore mis à contribution, il savait tout faire avec sa petite bouche entre ouverte. Je passai par réflexe une lingette sur son visage, pour l'hygiène tout simplement, même s'il était nettoyé soigneusement. Comme avant, je lui montrais le geste à faire en plusieurs étapes puis la laissa pratiquer et l'ajustant si besoin.

Pendant, qu'elle faisait trente pressions sur le diaphragme, je me levai pour prendre un défibrillateur, un de petite taille miniaturisée pour l'emporter dans un sac de soin. J'en profitai pour lui montrer son fonctionnement sur Boris. Il n'avait aucun risque électrique, puisque les deux objets n'étaient pas alimentés. Bon, si elle ne s'en sort pas trop mal, on aura le temps pour le garrot




_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mai - 11:44
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Je sens encore sa morsure dans le creux de mon épaule. Non, elle ne m'a pas fait mal, mais c'est juste que c'est ultra gênant de la part de quelqu'un que je ne connais pas. J'ai même pu sentir son odeur, son parfum, à moins que ce ne soit ses cheveux. Mange t elle les femmes à la même sauce que les hommes ? Elle est tellement envoutante que même si je voulais dire non, je dirais oui... son regard et son sourire plein de malice sont très perturbants et je réfléchis à ce que je peux bien lui dire. Mais finalement je me ravise, je ne vais rien dire parce que je ne sais pas quoi dire.

Le massage cardiaque... hum... vieux souvenirs ça.... j'ai eu mal aux abdos pendant 3 jours. Vive maman infirmière ! Ce qu'elle m'a appris m'aura servi. Heureusement le monsieur s'en est sorti vivant grâce à ma mère et moi, même si une côte y est restée au passage. En même temps, mourir ou rester en vie avec une côté brisée, le choix est vite fait. Isia me montre l'exemple et je ne dis rien parce qu'elle a forcément qu'elle chose à m'apprendre, même si j'ai déjà pratiqué. D'ailleurs, elle sort de sa boite magique un mini défibrillateur, le genre portatif que l'on peut trimballer partout.

Je compte mes pressions, en soufflant bien à chaque efforts car par expérience, je peux vous assurer qu'après quelques minutes déjà on ressent les douleurs dues à l'effort. C'est un exercice facile, mais en réalité, masser 10 ou 15 minutes parait interminable. Le fonctionnement du défibrillateur est simple, il suffit de placer les électrodes de chaque coté du corps pour que le courant traverse le coeur et de suivre les instructions sur le boitier. Faut vraiment être con pour foirer ça... oh pardon, je ne dois pas juger ou me moquer des gens, nous n'avons après tout pas tous les mêmes capacités.

" Si nous avions eu ça avec maman le jour où le boulanger a faire son arrêt cardiaque, ca aurait été plus facile. C'est bien pratique ce petit machin là et super facile d'utilisation en plus. "
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mai - 19:24
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 959

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
Apprendre a sauver des vies peut sauver la vôtre ! // 02 mars 2018
Un début à tout
☆ Thyra & Isia ☆



Bien entendu, j'avais remarqué le trouble causé par morsure, cela m'amusait clairement, même si la seule chose qui pouvait le montrer était mon regard pétillant. Généralement, j'honore toujours mes propos, même quand ils sont dits avec humour. Maintenant, elle le savait et elle se méfierait. J'avais quand même mordu deux élèves dans ces cours de soins, elle est McPherson. Mais le second l'avait fait volontairement. Enfin, je le pense réellement, alors que Thyra non, elle s'était fait surprendre. Dans tous les cas, cela ne me dérange pas de lui laisser une petite sensation étrange. Elle est loin d'être désagréable.

En tout cas, elle semblait connaitre ce geste simple mais fastidieux du massage cardiaque une bonne chose, puisque cela pris moins de temps que prévu. Et elle me confirma qu'elle avait déjà pratiqué sur un vrai cas : le boulanger. Ah un noble métier ! Un métier qui fait du pain !!!! Sérieusement, depuis quand je n'ai pas mangé une bonne baguette artisanale de pain sortie du four ? Et non du pain congelé ? Trop longtemps... C'est malin ! Maintenant j'ai envie de dévorer du pain ! Faut vraiment que je fasse du chantage à la cuisto chinoise pour qu'elle daigne mettre la main... la main à la patte !

« Je me doute, après vous avez réussi à le sauver c'est le principal… Il aurait été dommage d’être privé de pain ! » Je supposais car avant, elle m'avait dit que personne n'était mort entre ses mains. « C'est une version de transport qu'on peut mettre dans nos sacs de soin, c'est plus rapide et on s'embête moins à masser pendant trop longtemps » Car en plus d'être chiant c'est stressant !

On avait un peu de temps pour le garrot et j'enchainai tout de suite avec la mise en place de celui-ci. Ce n'est pas franchement compliqué. Il suffit de faire attention à la compression. Le garrot était assez vital par moment et l'avantage c'est qu'on pouvait le faire avec trois fois rien. Là, on a un matériel pour, mais durant mon enseignement, je lui indiquai qu'on pouvait faire ça avec des lacets de rangers par exemple.

Je lui proposai de s’entraîner sur moi, comme Boris n'a pas de bras- ce qui est nettement plus difficile avoue-le- et dans l'espoir qu'elle ne me serre pas comme une corde de string !
« Et avec douceur cette fois ! » dis-je avec malice.




_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Mai - 17:24
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Après le massage cardiaque et la découverte de cette nouvelle petite merveille qu'est le défibrillateur portatif, nous passons au garrot. Je n'aime pas trop faire les garrots. Ou plutôt, l'idée qu'un jour je puisse en faire un me déplait beaucoup. En général, un garrot c'est quand un point compression ne suffit pas, que le sang coule abondamment et que la personne va très mal. Alors oui, le garrot est un moyen de pouvoir éventuellement si c'est possible dans le cas où il serait probablement que la personne soit sauvable, que je la sauve. Vous m'avez compris ? Mais faut dire que c'est flippant quand même d'en arriver là.

Bon, je me retrouve de nouveau avec un membre entier de Isia entre les mains ! Il faut être ferme, mais pas trop, un assez pour éviter que le sang ne s'échappe... La dernière fois elle m'a mordu, enfin mordillée et je sens encore son odeur sur moi. C'est troublant. Alors cette fois ci, j'enroule la sangle autour de son bras, et serre petit à petit tout en regardant sa tête. Mais sincèrement, je crois qu'elle se moque de moi... elle en joue on dirait. Elle doit avoir l'habitude d'avoir des petits nouveaux et elle doit savoir qu'elle a un effet plutôt... plutôt je sais pas quoi sur les gens, alors elle en profite. Ahhh elle est méchante en vrai la dame !!!! Je préfère Boris... je crois.... ou pas....

Je dois vite rattraper le truc pour faire genre que tout va bien et que je suis a l'aise. Alors en souriant je pose ma question débile.

" Je suppose qu'en situation réelle, je dois serrer jusqu'à ce que le sang cesse de couler ? "

J'espère surtout que jamais je n'aurai ça en situation réelle ouais ! Avec le sang partout, les cris du blessé, la panique de la situation, et surtout les autres autour qui sont souvent source de stress ! En fait, faut assommer d'abord les autres pour être tranquille et ensuite s'occuper du blessé. Ca me parait bien comme principe. Je suis mécano, je pourrai garder mon sang froid lors d'une mission ou d'une attaque, je refuse d'être un boulet et je ferai ce qu'on me demande. Je ne me sens juste pas encore prête à voir des gens mourir parce que j'aurai mal fait mes premiers secours. Ca, c'est plus compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Mai - 17:06
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 959

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
Apprendre a sauver des vies peut sauver la vôtre ! // 02 mars 2018
Un début à tout
☆ Thyra & Isia ☆



Je tendis mon bras à Thyra pour qu'elle s'entraîne, en toute franchise, je m'amusais un peu de sa tête et je jouai même la comédie pour l'embêter. Une fois, je lui fis croire qu'elle avait trop serrée alors que non. Un doux rire me prit en voyant sa tête, puis, je revenu sérieuse, l'observant. Elle n'avait guère l'air à l'aise, surtout depuis que je l'avais mordue. Elle était encore troublée ? Avait-elle peur ou même redoutait t'elle que je recommence ? Peut-être bien et cela est intéressant.

Tel un chat je la scrutai avec un rictus sur les lèvres, j'ai bien le droit de m'amuser un peu ? Surtout qu'il n'avait rien de bien méchant à cela. Au contraire. Et ce fut avec un beau sourire l'air de rien, qu'elle me posa une question.

« Oula surtout pas. Il faut modérer pour que le membre soit quand même irrigué sinon c'est bon pour l'amputation ! »

L'exercice toucha à sa fin, je lui donnai quelques conseils, sur comment faire un garrot en pleine nature avec trois fois rien. C'est-à-dire prendre les lacets de sa ranger par exemple. Un conseil que je disais souvent au militaire, mais les civils avaient le droit de la connaitre, puisqu'ils n'auront pas forcément en charge le sac médical.

« Bien » dis-je en me relevant. « Vous avez été une bonne élève mademoiselle White. J'espère que ce cours vous servira un jour. Ce fut un plaisir »

Je lui tendis une main amicale avant de la lui serrer pour la saluer. Je la raccompagnai jusqu'au hall de l'infirmerie où un autre élève m'attendais. En tout cas, je suis contente d'avoir rencontré cette jeune femme, elle ne m'avait pas fait perdre mon temps et elle semblait appliquée un bon point. Surtout, qu'elle était originale avec ses yeux vairons véritablement transcendant ! Bref j’en suis fan de ces yeux !

Je lui jetai un dernier regard avant de tourner les talons, pour voir qui était mon dernier élève. Un soldat... bon il allait falloir faire encore plus de cas pratique ... puisque Hanz Hirsch n'est pas une lumière ! Surprenant de la voir ici et je regrettais immédiatement ma petite brune aux yeux peu commun !

FIN pour ISIA 14/05/2018



_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Ven 18 Mai - 13:51
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Cette femme le fait exprès ! Elle s'amuse avec moi ! Elle me regarde bizarrement et je suis sure qu'elle y prend du plaisir ! Je dois faire quelque chose pour lui montrer que.... que ca fait 2 jours que je suis là et que.... ouais non, je ne peux pas être a l'aise tout de suite... je suis une constipée ! Je me concentre sur la réponse qu'elle me donne, celle qui doit éviter l'amputation.... C'est bien de rentrer en vie, mais c'est encore mieux de rentrer entier oui, mais dans la panique il se peut que je serre trop ou au contraire pas assez. Alors espérons que cela ne m'arrive jamais d'avoir un collègue aussi blessé, voire même blessé tout court.

Une chose est sure, c'est qu'avec tous ces petits conseils, la pratique même si c'est court, permet de se sentir plus à l'aise et d'avoir le réflexe de premier secours. Je pense que tout le monde devrait savoir faire ces gestes. Je suis ravie d'avoir été inscrite dès mon arrivée et d'avoir fait la rencontre de cette femme aussi mystérieuse soit elle. Visiblement, pour elle aussi ce fut un plaisir de m'enseigner, de me transmettre une partie de son savoir et c'est avec un large sourire qu'elle me tend sa main. Je la prends et la serre, lui rendant alors son sourire.

" Merci beaucoup Isia, ce fut un réel plaisir d'apprendre à vos côtés. J'espère avoir l'occasion de vous revoir. "

Au même moment, je passe ma main sur mon cou encore gênée en repensant à sa petite morsure de tout à l'heure. Elle le remarque et ca la fait sourire de plus bel. Cette femme est extra quand même, en plus d'être superbe et probablement super intéressante. J'aimerai bien être comme elle, mais en version mécanicienne de l'extrême ! Elle me raccompagne jusqu'à la porte, où je croise rapidement la prochaine " victime " avant de disparaître dans les couloirs où j'ai rendez vous avec mon responsable pour la visite de mon secteur.
FIN pour THYRA 18/05/2018
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 8 - Zone Médicale :: Cabinets Médicaux :: Bureau d'Isia Taylor Laurence-