Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

[MJ27] Un Baptême pour Morphée

 :: Galaxie de Pégase :: Planètes explorées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 20 Mar 2018 - 20:06
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 614
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Une légère brise de vent faisait tanguer les feuilles naissantes d’arbres à peine éveillé. Avec leur taille, les branches les plus hautes se balançaient tranquillement, doucement, en faisant grincer leur bois d’un air chantant. Quelques craquements ici et là témoignant de la vie sauvage, l’aspect morne et lugubre des lieux n’avait pourtant pas l’air si inquiétant. Quelque part, c’est comme vouloir poser sa toile de tente au hasard d’une aventure en pleine forêt, un retour aux sources pour ceux qui ne connaissent pas. Et une petite conversation aimable avec mère nature pour les habitués.

La clairière était entouré de cet amas forestier. Dans l’obscurité nocturne, on percevait à peine le sol jonché de multiples débris de fer et qui juraient avec le reste de verdure. Il faisait très froid et des volutes de brumes s’échappaient de la respiration paisible des dormeurs. Heureusement, par endroit, il y avait de minuscules foyers enflammés. Des déchets non métallique qui avaient prit feu et brûlaient tranquillement en réchauffant légèrement les environs. Les flammes n’étaient pas assez intenses pour éclairer quoi que ce soit. C’était comme la flamme mourante d’une bougie vacillante, peinant à éclairer les visages des endormis. La température jouant néanmoins avec l’humidité, la piqûre commençait à entailler sévèrement les aventuriers qui se retournaient, gênés, par l’absence de leur couverture ou de leur oreiller.
Les plus robustes, qui avaient simplement pris cette habitude au cours de leur vie, devaient sûrement se dire qu’ils auraient dû trouver de quoi se couvrir. Ou bien que la protection de la cité n’avait été qu’un rêve illusoire de leur esprit à la recherche de sérénité.

Quoi qu’il en soit, les Atlantes se réveillèrent lentement en même temps, se découvrant allongé sur l’herbe en ayant conservé la même position qu’ils avaient en s’endormant cette nuit. Quel que fût leur occupations de la journée, ils se rappelaient bien s’être couché dans leur lit, dans leur quartier, mais voilà qu’ils reprenaient conscience en pleine nature.
Leur disposition les plaçait tous en un cercle parfait, leurs jambes pointant au centre. D’ailleurs, il y avait une carte plastifiée à cet endroit. Elle était abîmée, fondue par endroit, roussi en d’autres. A hauteur de leur visage, au-dessus de leur tête, un objet trônait comme s’il leur était directement concerné.

Le mystère était complet.
Ronon, Zal, Kalinda, Nora, Hope et Thyra venaient de reprendre conscience dans un lieu entièrement inconnu, sans tenues d’exploration ni équipements...


---------------------------------------

Consigne :

- Mise en place de l'environnement : tour libre.
- Vous avez jusqu'au dimanche 25 à minuit pour répondre.
- Dialogue coordonné conseillé.
- Vous allez recevoir des Mps, lisez-les !!
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Mar 2018 - 13:58
avatar
√ Arrivée le : 30/01/2018
√ Messages : 83
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 26 ans
√ Nationalité:
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Ce qui réveilla Kalinda fut le bruit de la nature. Elle eut, durant quelques secondes, l'impression d'être revenu chez elle, sur sa planète. Elle avait juste envie de se retourner dans son lit et de replonger dans son sommeil. Puis, elle eut froid, un petit vent soufflait ce qui n'était pas forcément très agréable.
La raison la ramena alors à elle et elle ouvrit les yeux. Il y avait quelque chose qui clochait. Elle ne se souvenait pas être arrivée ici la veille. Non, ce n'était pas normal. Ses derniers souvenirs remontaient au moment où elle avait regagné sa chambre, avait pris une douche puis s'était couchée. Kalinda se mit brusquement debout et regarda autour d'elle. Il y avait d'autres personnes qui semblaient se réveiller, tout comme elle. Elle en avait croisé quelques-uns depuis qu'elle était arrivée sur la cité mais la plupart lui étaient inconnus et elle ne connaissait pas même leur prénom. Elle regarda autour d'elle. Il y avait une sorte de lance à quelques centimètres de l'endroit où elle était allongée. Autour d'eux, c'était la forêt. Elle ne connaissait pas les lieux et ils ne lui rappelaient rien du tout. Comment était-elle arrivée ici ? Kalinda était toujours vêtue de la tenue avec laquelle elle s'était couchée la veille : une sorte de pantacourt léger et un débardeur, donc pas vraiment la tenue idéale pour se promener en forêt avec un temps comme ça. Elle était pieds nus mais ce n'était pas un soucis. Sur sa planète, elle ne portait jamais de chaussures et avait donc l'habitude de se promener ainsi, même en pleine forêt.

Aussitôt, ce fut la méfiance qui s'empara d'elle. Ces dernières années, elle avait appris à se méfier de tout et de tout le monde. Kalinda s'adressa aux personnes autour d'elles :

    "Qu'est-ce que vous m'avez fait ? Comment suis-je arrivée ici ?"

Se réveiller dans un endroit inconnu n'était pas normal et résultait donc logiquement d'une aide extérieure. On l'avait forcément endormi contre son gré et amené ici. Mais qui était donc derrière tout ça ? Et comment s'y étaient-ils pris ? Elle avait le sommeil très léger depuis qu'elle avait été emprisonnée par les Wraiths et était tout le temps sur ses gardes. Elle aurait forcément entendu si quelqu'un était rentré en douce dans sa chambre.... Kalinda était pour le moins perturbée de se retrouver là, incapable de répondre à toutes ses questions. C'était comme un mauvais cauchemar, pourtant, elle en était sûre, elle ne rêvait pas. Tout autour d'elle était trop réaliste... Elle sentait le vent souffler dans ses cheveux et refroidir son corps et l'herbe lui chatouiller les pieds.
Certaines personnes autour d'elle faisait partie des Terriens, ils y étaient donc forcément pour quelque chose dans tout ça.
Kalinda attrapa la lance devant elle et se recula prudemment, se mettant à distance des autres personnes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Mar 2018 - 15:54
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 116

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai froid. Je déteste avoir froid quand je dors puisque ca me réveille. Pourtant la cité est conçue pour ne pas avoir froid, enfin je crois. Je cherche à tâtons le rebord de ma couverture, en vain. Quelque chose cloche. Je me réveille en sursaut et m'assoie dans mon lit.... non, dans l'herbe. Oui, je suis dans l'herbe. Mais qu'est ce que je fous dans l'herbe ? ! Je regarde à droire, à gauche, tout autour de moi, et constate que je ne suis pas seule dans cette situation totalement improbable. Je me suis couchée hier soir dans mon lit et me voila en pleine nuit dans de la pelouse, au milieu d'une clairière inconnue, en pyjama. Je suis pieds nus, j'ai un débardeur à fine bretelle (sans soutient gorge !!!!!!) et un short !!!

A côté de moi, je trouve MON kit de survie indispensable : des outils ! Je suis sauvée ! Enfin je veux dire, NOUS sommes sauvés ! J'ai le réflexe de farfouiller pour faire le check up et l'inventaire. Je me sens plus sereine, j'ai tout ce qu'il me faut.

Une blonde se lève, juste à côté de moi, s'empare d'une lance étrange et commence à paniquer. Si elle croit que je me serai faite chier à faire un coup aussi inutile..... En fait, je ne m'occupe pas d'elle et préfère m'occuper de moi et analyser la situation. Je me redresse encore un peu vaseuse. On dirait que j'ai été drogué. Nous sommes six, étendus sur le sol, en cercle parfait, les pieds dirigés vers le centre. Quelque chose attire mon regard et je m'avance doucement. On dirait une carte plastifiée.... Elle est à mes pieds.... je soupire. Qu'est ce que je fous là sérieux ? C'est clairement une épreuve ! Sinon pourquoi filer une carte et des outils ?

Je regarde à nouveau autour de moi et observe les autres se réveiller petit à petit. La blonde qui panique, je ne la connais pas. Celui avec ses dreadlocks, je crois savoir qui c'est.... pffffff AH SI !!! La rousse là !!! C'est Nora !!! Je la connais ! Ouf, une tête qui me parle !!! Paniquer ne servirait à rien, mais réfléchir seule serait tout aussi inutile. On est dans de beaux draps. Ah ben bravo !

" On se calme et on se pose s'il vous plait ! On est tous ici pour quelque chose et c'est pas pour s'entretuer. "

Oui, ce message est légèrement orienté pour la madame blonde mais aussi pour rassurer comme je peux les autres victimes. Faut pas le dire, mais je suis plus inquiète pour moi que pour eux. En les calmant, j'ai moins de risque qu'ils me sautent dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Mar 2018 - 16:18
Invité
Invité
avatar
Non mais c'était quoi cette histoire ? Depuis quand on a froid dans la cité ? Ronon n'était pas du genre frileux évidemment, vu les grottes et les endroits du même genre où il a vécu lorsqu'il était Coureur pour les Wraiths. Mais cela faisait un petit moment que cette sensation de froid ne l'avait pas recouvert. Torse nu, et même pied nu, en pantalon confortable mais pas du tout pratique pour résister au froid, le guerrier se réveilla en plein milieu d'une clairière. Elle était entourée d'une forêt plutôt épaisse. Ouvrant les yeux, allongé au sol, par réflexe le Satédien vit du coin de l'oeil son gun. Faisant une roulade arrière pour passer de la position allongée à à genou, le soldat fit tourner son arme dans sa main avant de viser autour de lui. Il fallait évaluer la position et les risques possible.

Bon apparemment, c'était relativement calme dans les parages, même si la forêt offrait sûrement son lot de problèmes bien particuliers. Ronon se mit sur ses deux jambes et vit les autres, six au total. Il devait y avoir un truc, c'était pas possible autrement de se retrouver ici alors qu'hier soir, on était dans la cité. En tout cas, Ronon y était. Mais quelques têtes étaient légèrement familières, le guerrier était assez physionomiste afin de ne pas se faire avoir par les mêmes personnes sans arrêt. Et puis par méfiance naturelle, le Satédien était capable de reconnaître quelqu'un entre aperçu une fois il y a un mois. On pouvait éventuellement parler de parano mais c'était un instinct de survie comme un autre.

Une jeune femme, équipée d'un kit quelconque, pris la parole. Elle semblait prendre les choses plutôt bien. Comparé à la première à s'être levée, qui elle, semblait paniquer à l'idée de ne pas savoir où elle se trouvait. Le colosse, quant à lui, avait l'habitude de ne pas être dans un lieu habituel pour dormir. Mais il fallait avouer qu'en pleine nuit, finir déplacer sans s'en rendre compte et se réveiller dans un endroit inconnu c'était encore autre chose. Mais après tout, c'était encore un bon moyen de s'expérimenter.

" Ne pas paniquer c'est déjà un début. Maintenant il faut savoir quelles options on a et surtout où on se trouve. Si on est loin d'Atlantis ou pas et si il y a moyen de prendre contact avec..."

Bien il fallait maintenant attendre que les derniers se réveillent et surtout qu'ils ne paniquent pas. C'était une autre histoire ça. Ronon ne doutait pas du self contrôle des autres mais une situation comme celle là, pas facile de rester calme sans entraînement...
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Mar 2018 - 20:33
avatar
√ Arrivée le : 04/02/2018
√ Messages : 98
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 27
√ Nationalité: Norvège
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Icon100x100
Quelque part,

20 Mars 2018


UN BAPTÊME POUR MORPHÉE


J'avais tellement sommeil. Mon seul désir était de retrouver ma couverture perdue quelque part au bout de mon lit. Jamais auparavant dans ma chambre je n'avais sentis un courant d'air sur ma peau, ni même entendu un bruit ressemblant à des feuilles d'arbres mouvantes. Le froid en lui-même n'était pas si dérangeant, j'étais habitué depuis mon enfance à l'air glacial de la Norvège. Mais le véritable problème était mon matelas qui semblait avoir perdu sa vertu confortable. Étais-je tomber sur le sol ? Des craquements puis des voix me sortaient peu à peu de mon semi-sommeil. Je me sentais de plus en plus obligée à prendre contact avec la réalité... Je devais ouvrir les yeux.

Lorsque je tentais des les ouvrir, un flot inhabituel de lumière m'éblouis. Ou était donc passé la magnifique pénombre de ma chambre ? Je regardais autour de moi... Je voyais nettement des arbres et de l'herbe formant une clairière. Des petits foyers de feu parsemaient la clairière, donnant une vue très limité de l'endroit. J'observais cinq personnes autour de moi, dont une femme armée d'une lance, Thyra avec une sacoche, et un grand mec baraqué armé d'un gun. Je me relevais doucement, époussetant le jogging qui me servait de pyjama, ainsi que mon tee-shit très geek. J'étais étrangement pied nu, mais heureusement plus habillé que mes camarades. Il était certain que je m'étais endormis très tard après avoir joué plusieurs heures sur mon ordinateur. Comme souvent je n'avais même pas enfilé mon pyjama avant d'aller me coucher.

A côté de moi traînais ma tablette d'informaticienne avec mon module de piratage, elle était actuellement éteinte. J'observais à nouveau les objets portés par mes camarades, ainsi que la carte plastifiée placée entre les mains de Thyra. Mon cerveau commençait à fonctionner à vive allure afin de trouver une solution rationnel à cet événement.

- "Nous nous retrouvons tous couchés en cercle bizarre dans un endroit bizarre avec nos objets habituels... Nous sommes en pyjama, enfin il me semble... Nous allons tous biens, et je n'ai pas de souvenir depuis hier soir en me couchant.."

Mon esprit arrivait déjà à deux conclusion, et seulement deux. La première inclurait une technologie modifiant nos souvenirs et un peuple aux motivations inconnus. Et la seconde, un bizutage atrocement tordu.

- "La solution la plus logique serait qu'on nous a bizuté ? Thyra est moi sommes nouvelles sur Atlantis.. En revanche pour les autres... je n'en sais rien. Mais je ne suis pas certaine qu'un bizutage aussi radical soit autorisé... Hey, toi là-bas avec la lance, tu penses vraiment qu'on t'aurait laisser une arme si on était coupable de quoi que ce soit ? Enfin bon.. Tu penses qu'une informaticienne s'amuserait à venir vagabonder pied nu dans cet endroit ? "

De tout les bizutages pourquoi ont-ils choisi une forêt aussi étrange et froide ? Pourquoi ne pas nous avoir juste balancé dans les bas-fond d'Atlantis ?


_________________
Gamers don't die ! They respawn !
"Respecter les règles c'est pour les perdants !"

Ma couleur : #e50000


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 23 Mar 2018 - 0:41
Invité
Invité
avatar
Zal, ce n'est pas le gars habitué au froid, loin de là, sa planète étant chaude de nature, voire très chaude sachant que sa planète laisse place à la lave plutôt qu'à de l'eau, donc cela montre bien un peu les conditions de vie sur Eniz. Pourtant, il se sentait bizarre, pas comme d'habitude dans ses quartiers alors qu'il dormait.

En effet, il dormait avec un jogging et un t-shirt le temps de s'acclimater aux conditions météorologiques de cette planète, mais d'habitude dans ses quartiers, il est bien, il ne fait pas chaud, mais assez pour qu'il soit installé correctement et qu'il puisse bien dormir. Et là, il se réveilla au bout de quelques minutes, ayant un peu froid, trouvant un glaive à côté de lui. Cela le rassura, car il savait se battre au corps-à-corps, mais aussi avec des armes blanches, il se redressa, se frotta les yeux et regarda les autres.

Dans un premier temps, il ne disait rien, il les regardait juste, essayant de comprendre ce qui se passait. Kalinda semblait aussi perdue que lui, accusant les autres. Thyra semblait être la sagesse pour le moment, mais c'était elle qui avait raison, ils étaient là pour une mission quelconque ou peut-être même une sorte d'évaluation voulue par les militaires pour voir si ceux-ci avaient les compétences pour les aider et voire aussi s'ils savent se soutenir entre eux.

Quelques minutes plus tard, il prit la parole à son tour. Il avait un peu la capacité de sentir le froid et surtout l'humidité, vu que c'était ses deux faiblesses les plus importantes. Donc, peut-être qu'il pourrait jouer son rôle aussi comme "détecteur" ? Il ne paniquait pas mais en même temps, sur sa planète, il a eu une enfance dans une académie militaire et connu des guerres, qui font qu'il arrive à se contrôler, surtout en absence de toutes menaces et de plus, il n'était pas seul pour affronter ce qui allait suivre.


<< De toute façon, la panique ne servira à rien, il faut sortir de cette situation coute que coute et comme le dit Thyra, on est ici pour quelque chose, la preuve, on a nos objets personnels avec nous. En premier lieu, on essaye peut-être d'explorer tous ensemble pour commencer, non ? >>

Cette proposition, c'était surtout pour sécuriser tout le monde, après tout, le bizutage ou l'entrainement semblait possible, mais il fallait mieux être prudent selon lui, plutôt que de se séparer et de se lancer en petits groupes, dès le début, dans un piège.

Il détecta la température et il n'aimait pas du tout celle-ci, il devait rester efficace et ne pas être un fardeau, donc il garda sa sensation pour lui. Surtout qu'il ne connaissait aucune des personnes présentes ici, ou bien juste de vue surtout. Visiblement, ils avaient tous froids, restait à savoir s'ils avaient aussi froid que lui ou si certains aggravent leur situation. Après, évidemment, si la situation de l'enizian dans le froid pouvait mettre en danger les autres, il n'était pas imprudent et le dirait, mais pour le moment, il allait bien.

Enfin, il ne put confirmer que ce que disait Nora, visiblement, ils étaient tous ou en grande majorité nouveaux et le lieu ne présentait a priori aucune menace.


<< Je suis nouveau aussi. On est arrivé inconscient dans un endroit pas très menaçant à première vue ou peut-être le froid uniquement et avec notre matériel. Et si chacun de nous avait un rôle à jouer pour sortir d'ici ? Cela confirmerait une évaluation ou un bizutage >>

L'enizian regarda la clairière autour de lui, essayant d'en savoir plus sur le lieu. En tout cas, une chose est sûre, les Pégasiens présents et les humains n'y étaient pour rien, ils étaient tous dans la même galère. Il se tourna vers Ronon ensuite, pour prendre la parole concernant un moyen de contacter Atlantis

<< Pourquoi pas, mais est-ce qu'un de nous a une radio ou un truc du genre sur lui et dans son kit ? Ou bien, il faut chercher dans ce cas. >>

Revenir en haut Aller en bas
Sam 24 Mar 2018 - 22:19
Invité
Invité
avatar
[MJ27] Un Baptême pour MorphéeQuelle heure pouvait-il bien être ? Minuit ? Une heure ? Non, il était presque deux heures du matin. Tout le monde dormait déjà ou presque, sauf Hope qui semblait bien réveillé, assise à son bureau la tête penchée sur une tonne de paperasse. Comme presque toutes les nuits depuis son enfance, l'insomnie était venu lui tenir compagnie cette nuit-là. Avec le temps, l'infirmière avait appris à vivre avec ce trouble du sommeil. Au lieu de rester coucher sur son lit à regarder les minutes et les heures défiler tout en soupirant, la jeune femme préférait faire quelque chose d'utile, profitant ainsi de ce trouble qui ne plaisait pas à tout le monde. Ce soir Hope avait décidé de lire quelques dossiers médicaux, il y avait pas mal de nouveau en ce moment, et elle souhaitait les connaître par cœur, du moins leurs noms, leurs professions sur la cité d’Atlantis, leurs antécédents médicaux, ainsi que leurs pathologies. La jeune femme mettait un point d'honneur à connaître toutes ses informations, et puis cela plaisait à sa forte curiosité qui pouvait être des fois trop intrusif. Bien entendu, elle privilégiait les dossiers médicaux de tous les militaires, après tout, c'étaient eux qui partaient en mission et qui donc, risquaient de passer plus de temps à l'infirmerie soigner un quelconque bobo fait en mission. Mais ce soir, Hope avait décidé de se pencher sur les dossiers des Pégassiens qui avait éveillé énormément sa curiosité, mais que malheureusement les simples informations écrire sur quelques feuilles de papier ne suffisaient pas à la combler.

C'est donc en tenant le dossier d'une certaine Kalinda Siara, arrivée il y a très peu de temps sur la cité, qu’Hope se dirigea vers son lit, se laissant tomber sur ce dernier, les yeux rivés sur les bouts de phrases qui étaient écrite. Le dossier était court en somme, mais c’est en lisant ces quelques lignes, allongé sur son lit, que ses yeux finirent enfin par se fermer, l'insomnie ayant comme quitter la pièce soudainement pour la laisser enfin en paix. L'infirmière dormit paisiblement quelques heures seulement, avant de réveiller lentement à cause d’une étrange sensation de froid sur sa peau, son corps frissonnant face à ce froid si brusque. Ses yeux papillonnèrent légèrement plusieurs fois de suite, se sentant étrangement bizarre, la sensation était tellement déconcertant qu’il n’y avait pas de mot pour la décrire. Hope mit quelques secondes à réaliser que ses yeux regardaient de… L’HERBE ? Allongé sur le côté droit, la jeune femme ouvrit les yeux sur de l’herbe… Depuis quand elle faisait pousser de l’herbe dans sa chambre ? Et bien, la réponse était simple puisqu'elle ne se trouvait pas dans sa chambre, mais dans une forêt.

Surprise par ce qu’elle voyait, Hope ouvrit plus grand les yeux, se rendant compte qu’elle n’était pas seule à se trouver allongé sur ce sol qui était bien loin d’être aussi confortable qu’un vrai lit. D’ailleurs, c’est marrant, ils ont tous l’air en pyjama, c’est drôle, non ?.... Attendez… Non, ce n’est pas drôle du tout ! L’infirmière baissa les yeux vers elle et se rendit compte qu’elle était aussi en tenue pour dormir et elle sentit ses joues rougir en voyant cela, elle avait l’impression d’être dans un mauvais cauchemar ou d’un moment à un autre, elle ne porterait plus rien et devrait faire un discours devant plus de cent personnes. Non, ce n’est pas possible, elle n’était pas d’une forêt juste vêtue de sa petite nuisette blanche, heureusement que cette dernière n’était pas trop décolleté et n’était pas trop ras des fesses.

Par reflex, Hope voulut reculer pour cacher son corps si peu vêtue aux autres personnes présentes autour d’elle. Mais en voulant reculer, elle heurta quelque chose. En se retournant, elle remarqua que son dos avait touché un kit médical d'intervention, ce qui la surprit énormément. Que faisait ce kit ici et pourquoi était-elle en nuisette dans la forêt ? Mais pas le temps pour l'infirmière de se poser plus de questions, car une jeune blonde était en train de menacer tout le monde avec sa lance, semblant tout aussi paniquer qu’elle par cette situation. Hope reconnut immédiatement que la blonde était Kalinda, difficile de ne pas la reconnaître sachant qu’elle s'était endormie avec son dossier sous ses yeux fatigués. Ceci lui fit encore plus penser qu’elle rêvait, elle se pinça donc très fort la peau pendant qu’une autre femme essaya de calmer Kalinda. Un petit “aih” s’échappa de sa bouche, assez discret tout de même. Alors, tout cela n’était donc pas un rêve ? Mais alors comment était-elle arrivés ici ? Pourquoi avait-elle son kit médical d'intervention ? Et surtout pourquoi PORTAIT-ELLE TOUJOURS SA NUISETTE ?

Alors qu’Hope était complètement perdue dans ses pensées, Ronon essaya de rassurer tout le monde avec des paroles sages, ce qui était assez efficace sur l’infirmière. D’ailleurs, cette dernière essaya de cacher son corps en ayant les jambes recroqueviller sur elle-même derrière son petit kit, restant un peu à l’écart du groupe dans la brume, écoutant les paroles de chacun en silence. Soudain, un jeune homme, parla d’une radio, aussitôt Hope fouilla dans son Kit, mais ne trouva rien, elle soupira quelque peu bruyamment et dit :


“Je n’ai pas de radio dans mon kit…”

Se rendant compte qu’elle venait de parler à voix haute, elle se mit à rougir sentant quelques regards se tourner vers elle, et elle qui voulait se faire discrète, c’était bien rater sur ce coup-là. Hope avala difficilement sa salive et sortie un peu de la brume, ne sachant pas trop comment se tenir devant eux, étant mal à l’aise à cause de sa tenue.

“Et… Heu… Je pense que nous devrions tous nous présenter avant de faire quoi que se soit” Dit-elle timidement, la tête baissée vers son kit médical. “Je veux dire… Cela sera plus simple pour communiquer par la suite… Enfin… C’est ce que je pensais...” Ses joues devaient de plus en plus rouge à mesure qu’elle parlait, être en nuisette et être timide de base ne l’aidait vraiment pas.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Mar 2018 - 20:24
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 614
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
L’équipe avait prit conscience, avait échangé quelques mots, comprenant qu’ils étaient tous de la cité d’Atlantis et relativement nouveau. Le mystère demeurait entier, notamment leur tenue et leur position méconnue. La carte était d’origine, elle venait d’Atlantis, une bonne vieille carte papier imprimée et plastifiée. Elle n’en restait pas moins abîmée en laissant de grosses zones d’ombres par endroit.

L’emplacement du groupe était indiqué au marqueur et, à l’opposé de cette carte, après quelques crêtes et divers obstacles naturels, se trouvait un cercle rouge. L’objectif ?

Thyra serait probablement interessée par les morceaux de métaux qui parsemaient et ponctuaient les environs, ainsi que les petits foyers de flammes. Ceux-ci n’étaient pas naturels. Si elle les examinaient, elle découvrirait qu’il s’agissait d’un alliage Atlante servant de blindage, plus habituellement aux jumpers.

Et effectivement, si Zal, Ronon et Kalinda s’intéressaient un peu plus à leur environnement, ils découvriraient que la cime des arbres qui les entouraient, surtout ceux dans une direction précise, avaient été arraché. Comme si un objet propulsé les avaient impacté sur un angle qui tendait à se réduire vers le sol…

Quelle conclusion fallait-il en tirer ?



---------------------------------------

Consigne :

- Action en deux temps ! J'ajouterai de l'environnement au fil de vos réponses.
- Vous avez jusqu'au dimanche 01 avril à minuit pour répondre.
- Utilisation Gdoc conseillé cette fois.
- Vous allez recevoir des Mps, lisez-les !![/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 1 Avr 2018 - 3:56
Invité
Invité
avatar
Visiblement on était tous là pour une raison, sans savoir comment, et on était tous de la cité, ce qui était un début pas trop mal. Cela indiquait que l'ennemi devait venir d'ailleurs, mais aussi que si six personnes pouvaient être enlevé, soit c'était grâce à une technologie très poussée et donc indétectable. Soit qu'Atlantis a été attaquée et une fois enlevé les six personnes on eu la mémoire effacée. Dans tous les cas, Ronon était avec son arme, c'était déjà ça même si ce dernier n'avait qu'un chargeur.

En se redressant, le colosse balaya tout ce qui se trouvait autour de lui. Et évidemment, l'élément le plus important de cette situation était dos à l'ancien Coureur. Un énorme cercle enflammé se dessinait dans la cime des arbres, descendant progressivement vers le sol, comme si un vaisseau c'était écrasé et avait, au passage, emporté tout ce qu'il y avait sur son chemin...

" Quelque soit l'explication, cette traînée dans les arbres et ces débris ont forcément un lien."

C'était une logique de base, l'autre étant que la situation était peut-être pas si désespérée que ça. Car qui dit traînée, dit sens d'arrivée et donc de départ. Il fallait trouver un moyen rapide de se rendre vers là où venait ce qui c'était écrasé. En faisant quelques pas, vers les morceaux de métaux un peu partout, le colosse fixa un feu dans le vide, repensant à ce que Sateda, et beaucoup d'autres planètes, avaient connue et subit au cours des dix derniers millénaires. C'est-à-dire depuis que les Anciens n'étaient plus là pour tenir tête à ces monstres qu'étaient les Wraiths. Il n'était pas question de se précipiter non plus, histoire de ne pas faire d'erreur mais il ne fallait pas non plus rêvasser pour ne pas risquer de tomber sur ceux qui avaient fait ça. Même si le Satédien voulait bien rencontrer ces inconnus de façon à pouvoir les remettre en place avec son gun, il ne fallait pas perdre la priorité de cette situation plutôt bizarre.

Dans cet endroit, il n'y avait pas grand chose pour savoir ce qu'il y avait de bon ou de mauvais pour les six personnes. Des ennemis en plus de ceux qui avaient eu la bonne idée de les enlever, c'était une possibilité. Puis alors que le guerrier était dans ses pensées, il se retourna et tomba nez à nez avec une jeune femme en petite tenue. Les joues rouges ne tardèrent pas à se faire voir et pour ne pas avoir à se sentir plus mal à l'aise que ça, l'ancien Coureur enchaîna avec autre chose...

" Non ce n'est pas du bizutage, je suis sur Atlantis depuis plus de 4 ans, donc aucun intérêt de me faire ça à moi."
Revenir en haut Aller en bas
Dim 1 Avr 2018 - 16:32
avatar
√ Arrivée le : 30/01/2018
√ Messages : 83
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 26 ans
√ Nationalité:
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Kalinda les écouta tous attentivement. En effet, rien ne servait de paniquer et son effet de panique se calma. Elle était rassurée sur le fait que les autres personnes autour d'elles semblaient étrangères à ce qui leur étaient arrivés. Du coup, elles lui semblaient moins dangereuse qu'aux premiers abords et puis oui, en effet, on ne lui aurait pas laissé une arme si on l'avait emmenée ici de force. Quand les autres personnes évoquèrent le fait qu'elles soient nouvelles, Kalinda confirma aussi de son côté :

"Je suis nouvelle aussi. C'est incompréhensible, comment est-on arrivé ici et pourquoi nous a-t-on donné des armes ?"

Du coup, tous hormis Ronon étaient nouveaux ici mais ce n'était peut être pas le fait le plus important à retenir. Le dernier point concernant les armes n’était pas rassurant car ça pouvait vouloir dire qu’ils devraient se protéger… La jeune femme les écouta tous les uns après les autres, sans rien rajouter. Elle ne pensait pas à un bizutage comme ils le disaient ou à une évaluation. Les Atlantes ne semblaient pas du genre à mettre les leurs en dangers pour les évaluer, ou du moins, c'est ce qu’espérait Kalinda. Une jeune femme blonde leur dit que se présenter était probablement la première chose à faire et que ce serait plus simple pour communiquer. Kalinda acquiesça d'un signe de tête et prit la parole :

"Je suis Kalinda. Au vu du kit, vous êtes médecin ? Est-ce que parmi vous d'autres ont des spécialités ou des compétences ?"

La jeune femme attendit que les autres se présentent et disent s'ils avaient des capacités ou compétences particulières. Depuis qu'elle était arrivée sur Atlantis, elle savait que chaque personne recrutée avait une compétence particulière : médecin, scientifique, soldat... Ce pouvait être utile de savoir ce qu'il en était ici, est-il là par hasard ou avait-ils été "choisis" de part leur compétence et savoir ?
Elle s'éloigna de 2 ou 3 petits pas pour regarder ce qui les entouraient. Kalinda montra la cime des arbres.

"Vous avez vu les arbres ? On dirait que quelque chose de gros les a arraché..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Avr 2018 - 0:00
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 614
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
THYRA



Je n'ai nullement l'envie d'être ici. En même temps, je doute qu'aucun de nous ne le souhaite... Nous voila tous réveillés, stupéfaits, perdus et calmés. La dernière à s'exprimer a une bonne idée : se présenter serait déjà un bon début. La première a le faire est Kalinda, la blonde excitée du début. Elle semble calmée et tout de suite, ca donne plus envie de faire attention à elle. D'ailleurs, quand elle parle des armes, je comprends alors qu'il faudra surement s'en servir et là, c'est beaucoup moins rassurant.

" Je m'appelle Thyra, je viens d'arriver et je suis mécanicienne, bricoleuse sur un peu tout type de machine. "

Je m'avance vers celui qui m'inspire le plus confiance. Je l'ai déjà croisé, il semble apprécié sur Atlantis et surtout, il a les plus gros muscles ainsi qu'une arme à feu alors si quelqu'un doit me protéger, c'est lui. Je lui tends la carte plastifiée.

" Tiens, je te la confie pour le moment. "

Kalinda nous interpelle, je lève mon visage vers la cime des arbres. Elle dit surement vrai, quelque chose les a arraché.

" Nora ? Tu viens avec moi voir ça de plus près ? "

Du doigt, je pointe un feu qui semble consumer du métal. En m'approchant je comprends de quoi il s'agit et cela m'inquiète quelque peu. Je parle tout bas pour que seule Nora m'entende même si nous sommes un peu écartés, car je sais qu'elle est surement la seule qui comprendra comme moi.

" Tu penses comme moi ? Qu'est ce qu'on leur dit ? "

Je ne suis pas douée pour dire les choses de manière diplomatique, j'espere que ma partenaire aura plus de tact que moi.

ZAL


Zal regarda les personnes qui était autour de lui, se demandant qui ils étaient, d’où ils venaient et surtout qu’est-ce qu’ils faisaient tous ici, car on se présentait, c’était très bien, mais l’ignorance était toujours la même. Ils étaient tous nouveaux, personne ne se connaissait et l’idée de se présenter n’était pas une si mauvaise idée, c’est aussi pour cela que Zal se prêta au jeu. De plus, tout le monde semblait avoir retrouvé leur calme ce qui n’était pas plus mal et les rendrait plus efficace et l’avantage de se présenter, c’était aussi le fait de créer une confiance entre les membres de l’équipe.

<< Enchanté tout le monde, bon à mon tour de me présenter, donc moi c’est Zal. Quant à moi, je suis militaire et je viens d’Eniz >>

Kalinda demanda les compétences de chacun, s’ils avaient des armes, pour Zal, il en avait une, c’était un glaive d’origine inconnue, qu’il maniait peut-être assez bien, en même temps, la formation militaire qu’il a eu depuis l’âge de 5 ans, lui a surtout permis d’apprendre à se battre au corps-à-corps ou au maniement d’armes blanches donc, sûrement que le glaive comme arme entre ses mains, était mieux qu’avoir un fusil malgré tout.

<< J’ai bien une arme si vous considérez que ce glaive en est un. Sinon, et bien non. Niveau compétence, moi c’est surtout le combat, donc tout ce qui concerne la science ou la technologie, ce n’est pas mon fort >>

Zal se tourna aussitôt vers la cime des arbres, lorsque Kalinda en parla, c’était étrange, on aurait pu penser que quelque chose était entré en contact avec ses arbres. Peut-être un accident qu’ils ont eu et comme par bizarrerie, ils auraient tous perdu la mémoire à cause du choc ou d’une molécule présente dans l’air sur cette planète ? Zal n’en savait rien, mais visiblement, personne ne savait, ils semblaient tous être attirés par ses arbres sans en savoir plus.

<< Chose peu probable, mais on a peut-être eu un accident et ça expliquerait pourquoi les arbres sont comme ça, mais aussi pourquoi on retrouve des morceaux de métal un peu partout. Les techniciens vont peut-être en savoir plus dans les prochaines minutes >>

Zal avait bien envie d’aller explorer cette forêt et cette allée, mais au fond de lui, il ne pouvait pas, il y avait une équipe ici et ils seraient plus fort tous réunis, néanmoins, il se dirigea vers cette route tout en restant dans la ligne de mire de ses collègues et en gardant lui aussi un oeil sur tout le monde. L’avantage de s’approcher sans s’enfoncer sur cette route selon lui, c’était qu’en présence de menace, personne ne risquait de leur tomber dessus par surprise ou bien cet effet de surprise serait raté.


Nora


J’écoutais attentivement la femme armée d’une lance. Elle me semblait calmée, et plus sereine. J’attendais mon tour avant de me présenter à la suite de Zal.

“Je m’appelle Nora, je suis informaticienne spécialisée en piratage. J’ai une tablette avec moi.”

J’observais Thyra confier la carte plastifier à l’homme au gun. Il était assez impressionnant physiquement, et il était assez exotique pour une Norvégienne comme moi.
Après les réflexions de Kalinda et Zal j'examinais rapidement les cimes des arbres. Elles avaient effectivement l’air brûlées et arrachées.

Thyra m’invita à venir l’aider voir un point de feu brûlant un morceau de métal assez conséquent. Nous analysions l’engin du regard, et essayons de comprendre. Thyra semblait comprendre quelque chose d’important, et elle me communiqua l’information à voix basse. Je pensais exactement la même chose qu’elle, même si je n’avais pas encore abandonné la thèse presque saugrenu du bizutage. Le morceau de métal que nous avions sous les yeux ressemblait fort au blindage d’un jumper. De mémoire, je savais également qu’un fluide était testé sur un nombres réduit de jumpers, et que celui-ci était inflammable. Malheureusement, je ne me souvenais pas d’avantage du dossier mécanique que j’avais entre-lu rapidement.

Je regardais Thyra, et surveillais que personne n’était trop proche pour nous entendre. Nous devions croiser nos informations, les simplifier et les formaliser avant de les transmettre aux autres Atlantes qui nous accompagnaient.

“Je pense que ce métal provient d’un jumper. Cette idée est corroborée par la cime des arbres, et le fluide expérimental. Si l’engin a explosé, nous devrions tout de même trouver un morceau plus grand comme le tableau de bord ou la nacelle principal… Avec un peu de chance la boîte noire, ou des données exploitables. Tu veux que je leur annonce nos informations ?“

Comment étions nous tous sorti indemne de cet incident ? Aucune explications ne pouvait nous permettre d’expliquer notre présence sur cette planète en pyjama. L’incident était presque explicable, mais pas nos pyjama. Etions-nous dans une simulation mental ? Peut-être que rien de tout cela n’était réel. Après tout, nous avions une carte avec un objectif. Cela signifiait que quelqu’un nous attendait de l’autre côté. Qui avait-eu l’idée de nous faire passer ce genre d’épreuve !

Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Avr 2018 - 0:26
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 614
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
L’équipe avait fini par comprendre qu’ils étaient tous nouveaux. Ronon, lui, avait quatre ans d’expérience de la cité derrière lui mais il était revenu après un certain temps d’absence. Beaucoup hésitaient donc entre un bizutage qui avait mal tourné ou un test. Toujours est-il que l’équipe avait déduit qu’un engin volant, peut-être un jumper, s’était crashé un peu plus loin.

Hope Hakansson avait fini par découvrir un dispositif fusionné avec la peau pile au niveau de la colonne vertébrale. La chose était d’origine inconnue, peut-être extraterrestre, et semblait être impossible à retirer sans causer de dommage. Thyra et Nora s’était concertée d’analyse, déduisant qu’il s’agissait probablement d’une émetteur ou d’une bague de localisation comme les terriens les utilisaient sur les animaux marins.
Les membres de l’équipe étaient tous donc, en quelque sorte, pucé par cette technologie inconnue.

Il fallait se mettre en route. Les compétences jumelées des trois guerriers leur permirent d’adopter une approche plutôt sécurisée sur les lieux du crash. Très vite, ils trouvèrent la carcasse refroidie d’une jumper lourdement endommagé à la lisière du bois. Il s’était écrasé avec une telle violence que la cabine s’était quasiment enfoncée sous terre en surélevant le sas d’un bon demi-mètre en l’air.
A l’intérieur, des tenues d’exploration standard, une pour chaque membre du groupe. La théorie du test se précisait mais il y avait bien quelque chose qui avait fait crashé l’engin non ? Les responsables de l’émetteur implanté en chacun ?

Quoiqu’il en soit, tous les membres de l’équipe trouvèrent à faire. Nora, par exemple, découvrit que le panneau d’accès de l’unité centrale était encore accessible et ses cristaux alimentés. Si elle parvenait à pirater la boîte noire, elle saurait probablement ce qu’il s’était passé.

Pour Thyra, elle trouva un drone spécialisé dans la reconnaissance et le piratage à distance. Le crash l’avait endommagé et plusieurs pièces défectueuses rendaient l’engin inutilisable.

Hope trouva des traces de sang du côté de la place du pilote et des morceaux de cheveux encastré sur les tuileries de commande. Elle pouvait faire des déductions qui seraient utiles au groupe.

Et enfin, pour nos trois combattants, ils finirent par entendre du bruit à l’intérieur du bois. Du bruit qui n’avait strictement rien à voir avec la vie animale d’une quelconque planète. Des formes de vies assez lourdes, comme des hommes par exemple, tentaient une approche discrète dans leurs direction. Il y avait fort à parier que le jumper accidenté leur servait de point d’embuscade et que les forces adverses se préparaient à l’assaut. Mais pour quoi ?

Il y eut un cri et une vague d’ennemis étranges, recouvert de peaux de bête, montèrent à l’assaut des trois combattants avec la ferme intention de les tuer.


---------------------------------------

Consigne :

- LISEZ VOS MPS !
- Vous avez jusqu'au dimanche 08 avril à minuit pour répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Avr 2018 - 22:49
Invité
Invité
avatar
Kalinda



Lorsque Kalinda vit surgir des bois des hommes vêtus de peaux de bêtes et armés de grosses massues, elle sut qu'ils étaient mal barrés. Les intentions de ces nouveaux arrivants ne laissaient aucun doute : ils voulaient les massacrer. Hors, Ronon, Zal et Kalinda n'étaient que trois à protéger l'entrée du jumper à l'intérieur duquel Hope, Nora et Thyra tentaient de comprendre ce qui s'était passé. Leurs ennemis étaient plus nombreux, beaucoup plus nombreux.
Kalinda lança un regard à Ronon et à Zal, ils allaient passés un mauvais quart d'heure. Pour autant, elle était étonnamment calme. La jeune femme savait se battre et elle avait en sa possession une lance qui pouvait faire des dégâts. Ce qui la paniquait était l’inconnue de la technologie à cause de ce que lui avaient fait subir les Wraiths. Mais là, point de Wraiths, ce n’étaient que des hommes primitifs dont les réactions pouvaient être prévisibles. Elle cria aux occupantes du jumper qui avaient dues être alertées par les bruits venant de l’extérieur :

"Je sais pas ce que vous faites à l'intérieur mais vous devriez vous dépêcher... On a de la compagnie... "

Oui, Kalinda n'avait pas bien compris ces histoires de boîte noire ou de drone, mais bon, si ça pouvait les aider à se sortir de là... La jeune femme fit tourner sa lance au dessus d'elle histoire de réchauffer ses muscles et tenta d'oublier qu'elle n'avait pas eu d'entraînement depuis plus de 3 ans, autant dire, une éternité. Mais bon, ce genre de choses ne s'oublient pas si ? Et puis, ce n'était pas comme si 90% des hommes qui se précipitait sur eux faisaient le double de son poids... Le côté positif, c'est qu'elle était surement beaucoup plus agile et rapide que la majorité d'entre eux.
Leurs ennemis se rapprochaient bien trop rapidement et ils seraient bientôt sur eux. Elle se prépara, lance tendue, prête à frapper le premier à sa portée.


Thyra



Le jumper a le nez enfoncé dans le sol, il est à moitié arraché et même si techniquement je suis en capacité de le réparer, avec ce que j'ai sur moi c'est clairement impossible. Je ne peux rien faire. Cependant, je trouve les restes d'un drones. J'indique à mes compagnons de fortune qu'avec un peu de temps je peux réparer cet engin.

" Une fois réparé, on pourra l'utiliser comme drone de reconnaissance. Si Nora réussit à pirater le système on pourra en tirer quelque chose. "

Je m'installe calmement devant mon tas de ferraille et commence à bidouiller. Je me sens bien dès que je travaille la mécanique, comme si le monde autour de moi n'existait plus. Sauf que là, un bruit troublant vient jusqu'à mes oreilles. Je me redresse et jette un oeil à mes coéquipiers combattants.

" C'était quoi ça ? ! "

Kalinda me répond sur un ton quelque peu paniqué.

"Je sais pas ce que vous faites à l'intérieur mais vous devriez vous dépêcher... On a de la compagnie... "

De la compagnie ? Comment ça ? Ce sont... OH MON DIEU !!! On se fait attaquer de front par des habitants d'ici !!! Ni une ni deux, je bondis sur mon drone pour reprendre mon travail. Je me blesse le genou en glissant sur le sol, mais cela ne m'empêche pas d'entamer mes réparations en speed. J'annonce une bonne nouvelle.

" Ce drone peut aussi balancer des capsules de gaz lacrymo ! Si j'arrive à le réparer à temps on pourra s'en servir. "

Enfin, si Nora réussit de son côté à pirater tout le système.

" Nora, dit moi que tu vas pouvoir pénétrer dans l'ordinateur et piloter ce drone.... ? "

Malgré ma petite tenue, qui me met mal à l'aise surtout devant la gente masculine, je transpire à cause du stresse. A aller trop vite, je me griffe, m'entaille les mains à plusieurs reprises à force de les faire entrer et sortir de la carcasse du drone. Je visse, dévisse, rafistole, branche... Concentrée, je mets toute mon énergie pour réparer les fonctions principales qui nous permettraient au moins de survivre à l’attaque. Techniquement, je peux le faire, là, c’est juste le temps qui peut etre, pourrait me manquer ! Il n'a pas besoin de voler longtemps, juste ce qu'il faut pour nous faire gagner du temps et nous débarrasser de nos ennemis.

Comment en sommes nous arrivés là sérieusement ? Mais qu'est ce que je fous ici ! Pourquoi en cercle, pourquoi une carte, pourquoi en pyjama ! Et qui sont ces sauvages !

Nora



J’observe rapidement l’intérieur du jumper en pagaille. Il y a beaucoup de choses à analyser, et peu de temps pour tout faire. Dans l’immédiat, nous devons gagner du temps, voir vaincre nos opposants. J’observe Thyra ouvrir le drône, et commencer à rafistoler les pièces mécaniques. De mon côté, je vérifie quelques composants électroniques avant de m’attaquer au système informatique de la machine. Par chance, les composants nécessaires à l’alimentation ne sont pas endommagés. Via ma tablette, j’entre de force dans le système informatique, et récupère l’accès aux commandes de vol. Je vérifie chacune des données de l’appareil afin de guider Thyra dans ses manoeuvres. La batterie semble tenir bon, l’appareil ne surchauffe pas, et l’engin reçoit mes pings de commandes. Nous sommes bons.

"Je suis dans le système du drône, j’ai également récupérer les commandes. Mais vis à vis du pilotage, j’espère que tu as de l’entraînement, car ce n’est pas mon cas. Il serait dommage de le faire crasher après tant d’efforts."

J’ai espoir que l’un d’entre-nous possède assez d'habileté pour manoeuvrer ce type de drône. Et je ne parle pas seulement du vol, mais également des tirs de gaz. Beaucoup de données sont à prendre en compte dans les manoeuvres, et nous manquons à la fois de temps, d’outils, et d’informations.

"En pilotant, fais attention à ne pas toucher nos compagnons. Et également au sens du vent, sinon nous serons touchés par le gaz."

J’espère réellement que ce drône nous permettra de mettre en fuite nos attaquants. Je n’aimerai pas devoir abandonner le jumper avec les tenues et la boîte noir encore pleine de ses mystères. Nous avions beaucoup de chance dans cette malheureuse aventure.


Zal



Zal entendit du bruit et regarda les alentours quand il vit des hommes habillés en peaux de bêtes, il se demandait bien qui ils étaient pour être comme ça et surtout de quelle planète ils pouvaient venir. Vu l’accoutrement, il semblait être face à des hommes primitifs, mais durant sa formation militaire, on lui avait toujours appris à ne jamais sous-estimer les ennemis, et c’est bien pour ça qu’il ne le ferait pas. En tout cas, vu le nombre qu’ils étaient, il était évident que pour les trois combattants, rien n’était perdu, mais ce n’était pas non plus gagné par avance.

Il observa Kalinda et Ronon et fit un signe de tête avant de se concentrer sur les ennemis et de prendre en main un glaive, dont il ignorait l’origine. Il savait se battre et il comptait bien le démontrer en tout cas pour aujourd’hui. Le soucis du glaive, c’est qu’il ne savait pas ce que celui-ci allait lui réserver, quelle genre de manipulation il demandait et si c’était tout simplement un glaive normal.

<< Bon, je suis désolé de vous le dire, mais je crois qu’il va falloir qu’on montre nos muscles les gens. Vous êtes prêt ? >>

Il était relativement calme et visiblement, Kalinda le semblait aussi. Pour le moment, s’ils gardaient tous les trois leur calme, tout se passerait bien. Il se concentra en regardant les ennemis qui arrivaient et en se mettant en position, mais il écoutait aussi Thyra, il n’y connaissait rien en technologie, mais si ce drone balançait un truc, un produit, des missiles ou n’importe quoi, cela les aiderait vraiment.

<< On vous fait confiance les scientifiques, on va essayer de les retenir en attendant mais pitié, faites qu’il balance quelque chose cet engin >>

Il rit légèrement sur la dernière partie de sa phrase et jeta de temps en temps un coup d’oeil aux deux autres personnes qui l’accompagnaient, afin que l’un d’eux donne l’assaut ou un plan. L’avantage, c’est qu’ils semblaient tous efficace et au moins, Ronon avait aussi une arme à feu, ça pouvait permettre de se débarrasser d’une partie des assaillants

Il fit bouger le glaive dans ses mains, en soi, il faisait confiance à ses partenaires et il avait confiance en lui, même s’il ne sous-estimait pas ses adversaires, il se disait que malgré tout, ils étaient à égalité et que ce serait le corps-à-corps qui allait se produire. C’est toujours mieux que de se battre avec des armes blanches face à des fusils.

En les voyant s’approcher, l’enizian se mit en position, légèrement courbé, un pied en avant et l’autre en arrière, gardant fermement le glaive en main, il était prêt à se défendre et aider les personnes qui l’accompagnaient.


Ronon



Ah les choses commencèrent à se préciser, un jumper était là, en mauvais état, il n’y avait même plus de pilote visiblement. Par contre ce qu’il y avait, c’était des hommes primitifs et armés. Si un drône pouvait fonctionner, cela serait un avantage certain sur le nombre qui semblait arriver vers la position de ce que l’on pouvait appeler des naufragés. L’ancien Coureur ne prit pas part aux diverses conversations, se contentant de se mettre en position de défense, tout en assurant la protection des scientifiques nommées Nora et Thyra. Son gun à la main le colosse était là, aux aguets.

" Il faut sécuriser un maximum le jumper, On se déploie, 10 mètres les uns des autres, en cercle autour du jumper. On utilise un maximum les armes à distance, et une fois au corps à corps, on prend pas de risques si on sent qu'on est débordé."

Tout en disant ça, Ronon avança vers le jumper, mettant sa main dans le dos de Kalinda qui était la plus proche du colosse afin de l'inviter à le suivre vers le jumper et se mettre en position. Il ne fallait pas se disperser de trop au risque d'être isolé et donc vulnérable. Ce qui n'était clairement pas la bonne solution pour les personnes présentes...

Par contre, ce qui allait vite devenir un soucis, c'était l'armement. Car oui effectivement, le mieux armé était le Satedien mais malheureusement même son gun de Traveler n'était pas infini et allait fatalement manquer de munitions. Bon, il pouvait quand même tirer quinze coup avant de recharger mais malgré tout, cela allait être un problème si l'ennemi était plus que cela. Ce qu'il fallait donc faire en premier lieu c'était de tuer au plus proche le premier ou second ennemi afin de récupérer son arme. Une lame de préférence.


Kalinda



Kalinda hocha la tête pour donner sa réponse à Zal, oui, elle était prête.

"Je suis prête.

Pour autant, pouvait-on être vraiment prêt à se battre ? Pas sûre... Kalinda regarda leurs ennemis s'avancer vers eux. Les tuer ne lui poserait aucun soucis. C'était vivre ou mourir et franchement, elle avait encore trop de choses à vivre ici. Pour autant, elle espérait devoir faire le moins de dégâts possibles et que les scientifiques arriveraient à réparer le drône assez vite. Elle espérait aussi qu'ils arriveraient à les retenir assez longtemps et qu'aucun ne parviendrait à pénétrer dans le jumper.
Kalinda écouta les consignes de Ronon, en effet, il fallait protéger le jumper. Par contre, concernant les armes à distance, ce serait difficile pour Kalinda qui n'avait qu'une lance et pour Zal, un glaive. Le corps à corps serait forcément inévitable. Elle sentit Ronon la pousser pour qu'elle se mette en position, ce qu'elle fit.
Kalinda murmura alors tandis que l'attaque était imminente :

"C'est parti..."

Quand le premier ennemi fut à sa portée, elle lui trancha la gorge de sa lance et évita de justesse un coup de massue d'un autre. Pendant quelques minutes, elle trancha, entailla de sa lance le maximum d'ennemis et évita leurs massues. Rapidement, elle fut à bout de souffle. Ils étaient trop nombreux, elle n'en voyait pas l'issue. A chaque homme qui tombait, un autre survenait en pleine forme tandis que ses propres forces s'amenuisaient. Elle jeta un bref coup d'oeil à ses compagnons eux mêmes en prise avec plusieurs hommes.
A ce moment-là, un homme en profita pour se jeter sur elle et elle tomba au sol. Sur le choc, elle perdit sa lance qui valsa un peu plus loin. Kalinda ne faisait clairement pas le poids face a l'homme et les coups s'enchaînerent. S'il était bien une zone qui était probablement aussi sensible chez les hommes de toutes planètes confondues c'était bien l'entre jambe... Du coup, la jeune femme rassembla ses forces et envoya son genou dans les parties intimes de son adversaire qui se dégagea en grognant. Elle se redressa aussitôt et attrapa sa lance. Il s'en était fallu de peu, elle était blessée mais toujours en vie. D’autres ennemis arrivaient encore. Elle cria alors à ses coéquipiers :

"Je ne tiendrai plus longtemps. Ou en êtes vous à l'intérieur ?"


Zal



Ronon donna ses consignes aux deux autres combattant, et l’enizian hocha la tête, ça lui semblait une bonne idée et en même temps la seule possible pour le moment.

Seul soucis pour le combattant enizian, c’est qu’il n’avait aucune arme de lancé, juste son glaive, donc pour le coups, il devait attendre que le corps-à-corps s’enclenche, mais d’un autre côté, cela lui permettait de bien analyser les adversaires et leur façon de faire.

<< ça marche, pour moi par contre, je ne peux pas commencer à les neutraliser à distance, je n’ai pas les moyens de le faire avec ce glaive >>

L’enizian se plaça ensuite dans sa position de combat près du jumper, glaive en main. Zal regarda Kalinda qui lui confirma être prêt, c’était parti, le grand moment arrivait et le combat allait pouvoir commencer entre eux et les ennemis. C’était assez excitant d’un côté pour Zal, car il retrouvait le terrain, le combat pour la première fois avec cette équipe et en dehors de sa planète.

<< C’est le moment de montrer que notre groupe est plus fort que le leur et qu’on est plus déterminé qu’eux >>

Il observa l’ennemi qui approchait vers lui, accompagnait d’un autre de ses coéquipiers. Zal envoya sa jambe dans le ventre de l’autre pour qu’il reste à distance le temps de se remettre et l’enizian en profita pour planter plusieurs fois le glaive dans le ventre de son adversaire, avant de se retourner vers l’autre et de lui planter dans la nuque.

Il n’avait pas mal d’endurance pour le moment, ce qui lui permettait de combattre assez bien et de se débarrasser des adversaires, en mélangeant à la fois des coups avec le glaive ou ses mains et jambes. Mais au fur et à mesure, il était comme ses coéquipiers, il fatiguait aussi. Il continua le combat et s’adressa à Kalinda de sorte à l’encourager comme il pouvait et aussi en surveillant les deux autres combattants, au cas où que l’un des deux soit en difficulté.

<< Courage ! Ils vont y arriver et eux, ils vont bien battre retraite quand ils verront qu’ils nous auront pas >>
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Avr 2018 - 0:31
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 614
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Sous l’action concertée des combattants, ils formèrent une ligne de défense autour du jumper. Les agresseurs tentaient surtout de passer cette défense dans le but évident d’atteindre le personnel non combattant. C’était sans compter la motivation et l’acharnement de Ronon, Zal et Kalinda de vouloir leur empêcher cette manoeuvre. Plusieurs corps se trouvaient maintenant au sol et la bataille faisait rage tout autour d’eux. Les derniers autochtones, voyant bien leur capacité et leur expertise militaire, avaient tenté de les affronter au surnombre, à coups de masses, Ronon se retrouvant rapidement avec trois hommes l’entourant pour l’attaquer essentiellement en lâche. De dos, sur les flancs, mais jamais de face. Dés qu’il se tournait vers l’un des agresseurs, l’autre en profitait pour chercher la zone faible de son arme, du moins le tenter. Ils faisaient tout pour l’empêcher de recharger son pistolet.

C’était à peu près la même chose sauf que Zal fût soudain emporté par un choc violent l’envoyant valser sur le sol. Lorsqu’il put reprendre ses esprits et résister au tournis qui le prenait, il se rendit compte qu’il y avait un caillou de la taille d’un poing qui roulait à côté de lui. Le traitre qui la lui avait balancée semblait être le seul à se servir d’une fronde. Il avait loupé son attaque, ne lui atteignant qu’une partie molle du corps. Le combattant s’en tirerait pour un beau bleu mais il voyait bien que son agresseur replaçait une pierre dans le cuir avec l’intention de mieux le viser cette fois. Il fallait agir rapidement.

Kalinda avait pu se remettre debout mais elle ne pouvait plus atteindre son arme. L’homme en face d’elle afficha un sourire parfaitement provocateur et jeta sa propre masse sur le côté pour serrer les poings et s’approcher d’elle. Il se délectait d’avance d’un combat à main nue et se voyait déjà ravager son joli petit visage d’ange jusqu’à ce qu’il ne soit plus que sang et boursouflure.

Et pendant ce temps, un petit tordu avait joué le ninja, profitant que tous soient occupés, pour longer les bois et leur passer dans le dos. Voulait-il les attaquer en traitre ? Non, bien sûr que non !! C’était tellement plus facile de s’en prendre à des femmes désarmées !

Quand il passa le sas ouvert, Hope poussa un cri en le pointant du doigt. L’autochtone afficha une mine parfaitement sadique en remarquant l’absence d’arme chez ces trois femmes. L’étincelle perverse dans son regard ne laissait pas le moindre doute, surtout qu’il s’aventurait sur les petites tenues de ses demoiselles, et il le démontra en passant sa langue sur la lame qu’il tenait entre ses doigts sales. Il regarda qui serait la plus “appétissante” et il décida de jeter son dévolu sur Nora, lui agrippant brusquement les cheveux pour lui faire percuter le visage sur le dallage de cristaux.

Son rire sadique pétrifia Hope d’une complète terreur tandis qu’il cherchait, d’un geste fébrile, à déchirer le peu de vêtements de la pirate informatique. Il ne se préoccupait même pas de Thyra, ne la chassant juste de sa lame que si elle s’approchait trop près.



---------------------------------------

Consigne :

- LISEZ VOS MPS !
- Vous avez jusqu'au dimanche 15 avril à minuit pour répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Avr 2018 - 10:43
Invité
Invité
avatar
Thyra

Je suis sur mon drone et j'entends à l'extérieur mes compagnons nous défendre, Nora, Hope et moi. Je trouve ca courageux de protéger des inconnus de cette manière et je me demande si moi, j'aurai pu faire la même chose qu'eux. Alors oui, je travaille sur un drone qui pourrait nous aider, seulement, en faisant ça, je défends aussi ma propre vie. Comme je l'ai toujours fait d'ailleurs. Personne ne m'a jamais défendu comme le font Kalinda, Zal et Ronon et si nous nous en sortons indemnes, alors je prendrai le temps de les remercier du fond du coeur. Oui, moi Thyra je vais remercier du fond du coeur des gens que je ne connais pas.

Je suis tirée de mes pensées par le cri strident de l'infirmière dans mon dos. Brusquement je me redresse et lève les yeux pour découvrir un sauvage pénétrer dans le jumper. Je fais un bond pour m'écarter.

" Nora attention ! "

Trop tard, il l'attrape par les cheveux et la blesse au visage ! Je prends de l'élan et me jette sur lui mais de justesse j'esquive un coup de couteau. L'ordure me tient à distance et à chaque fois que je m'avance il me menace de sa lame. Je ne peux pas combattre sans arme et en mini pyjama ! Cependant, je ne peux pas non plus laisser Nora se défendre seule ! Je dois réagir ! Me yeux se posent sur Hope, qui reste paralysée par la peur, et qui du coup, ne me sera d'aucunes utilités.

" Tiens bon Nora, j'arrive ! "

J'arrive j'arrive.... pas tout de suite hein. Je réfléchis : j'ai des outils, je suis dans un jumper... je... je cours à travers le jumper et me jette au sol à la recherche d’un marteau parmis mes outils ! J'entends ma collègue qui se débat, je la vois qui lutte pour se défendre et je commence à paniquer de ne pas trouver rapidement ce que je souhaite. Ah le voila ! Et maintenant ? Mes yeux se promènent dans tous les sens à la recherche de quelque chose qui pourrait me servir de bouclier. Mon dieu ! Nora va finir les miches à l'air sérieux ! En levant le regard, je vois des sortes de malles rangées dans des filets juste au dessus de moi. J’en saisis une, un peu lourde quand même, la positionne devant moi et fonce comme une mule sur le sauvage ! C’est n’importe quoi !

" Ne la touche pas salaud ! "

Je lui rentre dedans de toutes mes forces ! Je pousse sur mes jambes le plus possible que je peux pour le faire reculer ! Les dents serrées, la peur au ventre, je suis méconnaissable ! My name is Hulk ! Sans le vert. Je lâche ma malle et de toutes mes forces je frappe mon agresseur avec mon marteau comme dans les films. Du sang gicle un peu dans tous les sens, j’en reçois sur le visage et sur mes mains, mais cela ne m’empêche pas de continuer de frapper encore et encore. Puis, il s'écroule. Je crois qu'il est mort...

Je me tourne alors vers ma belle rousse, elle semble aller plutôt bien mais moi, je vais vomir....

" Nora.... il est mort.... je l'ai tué... j'ai tué un homme bordel.... je... "

Je regarde le cadavre à mes pieds qui a gardé les yeux ouverts et qui me regardent. Ma tête tourne violemment et mes muscles se paralysent. Les larmes me montent au visage mais je tente de les contenir comme je peux. Je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais j'ai tué un homme, et là, nous ne sommes pas dans un film. Il ne va pas se lever pour aller fumer sa clope ou boire un café...

Kalinda


Kalinda avait réussi à se remettre debout mais sa lance était tombée hors de son atteinte. La jeune femme vit alors un nouvel individu s'approcher d'elle et se plaçait entre son arme et elle. Ce n'était pas possible, ils étaient combien ? ça ne finirait jamais. La voyant désarmée, le primitif jeta sa propre hache un peu plus loin et se rapprocha dangereusement d'elle avec un sourire mauvais.

Kalinda ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel. Sérieusement ? Le mec était en plein combat pour sauver sa peau et il jouait les machos ? Il ferait mieux de se méfier. Même si elle n'avait pas un physique taillé pour le combat comme ses deux coéquipiers Ronon et Zal, Kalinda savait se défendre. Il fallait se méfier des apparences et elle en surprenait souvent plus d'un. Elle était vive, agile et savait où placer ses coups pour ne pas s’épuiser. La jeune femme se remit en position de combat et se mit à lui tourner autour, cherchant une faille et préférant une approche offensive plutôt que passive.

Comme elle l'avait prévu, ce fut lui qui passa à l'attaque en premier. Il chargea une première fois et elle put l'éviter facilement. Malheureusement, il se retourna plus vivement qu'elle ne l'avait espérait et il faucha les jambes de Kalinda qui tomba sur le dos. Il se plaça sur elle et se mit à la frapper. 1 coup, 2 coups, 3 coups, 4 coups qu'elle tentait de parer au mieux avec ses mains. La jeune femme devait réagir rapidement sinon, elle succombera sous ses coups. Elle profita d'une petite hésitation de la part de son ennemi pour lui mettre un coup de tête et lui éclata le nez qui se mit à saigner abondamment. Elle se dégagea vivement et se redressa. Il tenta de lui donner deux ou trois coups qu'elle contra aussitôt. Le primitif était maintenant hors de lui. Il s'attendait probablement à ce que le combat soit plus aisé et non pas à ce qu'elle se défende ainsi. Il se jeta de nouveau sur elle. Cette fois, la jeune femme était prête et au moment où il fut quasiment sur elle, elle s'écarta et envoya son genou dans la tête de l'homme, l'assommant à moitié. Réagissant aussitôt, Kalinda se plaça sur son dos et passa son bras autour de son cou. Elle serra au maximum pendant de longues minutes jusqu'à ce qu'elle n'entende plus aucun souffle de la part de son adversaire. Là, elle relâcha son étreinte et il retomba au sol, mort.

La jeune femme se laissa retomber elle aussi sur le dos, à bout de souffle. Il n'y avait plus aucun combattant en vie. Le danger était enfin écarté et heureusement car elle n'aurait pas pu faire un combat de plus. Kalinda avait beau avoir une résistance à la douleur très élevée, là, elle avait mal partout. Elle était blessée, épuisée, elle sentait sa lèvre inférieure saigner et commencer à gonfler. Si elle avait su en se couchant la veille ce qu'il se passerait en se réveillant, elle ne se serait tout simplement pas couchée. La jeune femme était satisfaite. Ils avaient réussi à abattre leurs ennemis et aucun n’avait réussi à pénétrer dans le jumper. Ou du moins, elle n’en avait vu aucun.
En se redressant, Kalinda regarda aux alentours et eut un petit frisson. Il y avait beaucoup de morts et même si elle était une guerrière, elle n'était pas insensible.


Ronon


Trois contre un, une impression de déjà vu on pourrait dire ça comme ça. A plus d’une reprise le colosse se retrouva dans cette situation, étant un adversaire inquiétant il était courant pour ce dernier de se retrouver avec plus d'ennemis que la plupart des autres membres de la cité. Là c'était du trois contre un, ce n'était évidemment pas le combat le plus inégal que le Satédien avait connu mais la différence dans ce combat, c'était l'aspect primitif. Car oui, ces hommes devaient certainement avoir une force physique légèrement supérieure à celle d'un humain lambda. Bon rien à voir avec la force de Ronon qui était identique à celle d'un Wraith ou d'un Jaffa mais assez pour obliger le guerrier à faire attention lors de cet affrontement.

Bien vite, l'ancien Coureur compris qu'ils tentaient de l'avoir à l'usure et surtout sans l'affronter de face. Il fallait donc faire croire que la distraction était efficace pour ensuite avoir le dessus. Les deux premiers étaient là, devant, pendant que le troisième était en train de tenter d'attaquer en traître. L'ouïe du guerrier était en revanche une aide non négligeable. Effectivement, grâce à cela Ronon pouvait suivre les mouvements de celui qui était derrière lui sans avoir à le voir réellement...

Comme prévu, celui en traître attaqua le premier en visant la jambe droite. Mais Ronon esquiva le coup en levant la jambe et en la rabaissant violemment sur le genou du primitif et ce fut à la fois dans un cri de douleur et le bruit des os se brisant que l'ennemi tomba à terre. Mais malgré tout, les deux autres en profitèrent pour tenter leur chance pendant que leur ami était mal en point. Le second, se trouvant sur la gauche de Ronon, asséna un coup de poignard en direction de la gorge du guerrier. Du haut vers le bas, le coup aurait été fatale si l'ancien Coureur n'avait pas eu le réflexe de parer avec son bras. Agrippant l'avant-bras de son adversaire, le colosse en profita pour le faire pivoter afin que la lame finisse en plein torse du troisième. Une fois cela de fait, l'Atlantéen balança du violent coup de pied en plein torse du mourant avant de se retourner vers le primitif de gauche, encore sous l'étonnement de ce qu'il venait de faire, et frappa d'un coup de assez fort pour lui briser le nez et une partie de la mâchoire.

Ce ne fut qu'à ce moment là que le Satedien se rendit compte que son avant-bras avait une plaie. Visiblement l'assaillant avait réussi son coup, le poignard avait bien atteint Ronon mais pas exactement à l'endroit qu'il espérait. Sous le coup de l'adrénaline, la douleur n'avait pas alerté l'ancien Coureur mais maintenant que les choses étaient un peu plus calme, cela lançait un peu il fallait bien le reconnaître. La plaie devait faire sept ou huit centimètres et pas loin d'un de profondeur. Après quelques secondes, le colosse fixa de nouveau son attention sur les deux hommes qui étaient au sol, l'un hurlant la douleur de sa jambe et l'autre étouffant ce qui lui servait avant de nez et de mâchoire...

Sans trop de pitié, ce dernier acheva, d’un coup de hachette récupérée sur un autre récemment mort, les deux hommes afin de ne pas perdre de temps et de s'assurer que tout le monde allait bien. Car oui même si le colosse n'avait pas pu intervenir, il avait entendu que les jeunes femmes dans le jumper étaient au plus mal. Mais heureusement ce ne fut qu'après la bataille qu'il arriva, tombant sur le cadavre d'un primitif et une jeune scientifique en pleine crise de colère.

Zal


Zal regarda les alentours et vit ses coéquipiers se mettre au combat, il en fit de même, recevant sans le voir un violent coup qui le propulsa au loin. Et merde, son agresseur l’avait attaqué par surprise avec une fronde, Zal se passa la main au visage et se releva assez rapidement, il remarqua que l’homme tenait à tout prit le trouer avec sa fronde. Il comprit que s’il se laissait faire, il y passerait et ensuite ce serait au tour de ses alliés.

Il évita à nouveau la fronde et regarda un moyen de se protéger, une tôle du jumper comme bouclier ? Non, ça risquerait de faire ricocher et heurter les autres combattants. Son glaive ? Non, ça ne serait pas assez efficace. Il baissa le regard et remarqua un corps, il avait la force nécessaire et il décida d’utiliser le cadavre d’un gars qu’il venait de tuer quelques minutes avant, le tenant devant lui et se servant de lui à chaque coup de fronde. Les cailloux entrèrent dans l’homme ou au pire, ils tombaient par terre.

Il sourit tout en avançant de l’ennemi à la fronde et compta l’attaquer au corps-à-corps. Une fois face à lui, il balança le corps sur l’homme pour le déstabiliser, ce qui se passa et Zal envoya son poing plusieurs fois au visage de celui-ci. Seul soucis, c’est que ce combattant avait exactement la même force que lui, donc il parvint à bloquer des coups. En tout cas, il était désarmé.

Zal l’observa du regard et commença à donner divers coups de poing, des coups de pied, parant certains coups de l’agresseur et en en prenant aussi. Après tout, c’était aussi le risque de ce genre de combat. Il frappa après une certaine lutte, le visage de l’homme de son poing droit et avec son poing gauche, il frappa d’un coup dans la tempe. L’agresseur tituba, ce qui permit à Zal de passer derrière lui assez rapidement, une main sur son front, l’autre sur son menton et à lui briser la nuque.

Une fois l’homme à terre, il alla ramasser son arme et regarda ses coéquipiers combattants, qui se dirigeaient vers le jumper. Il fit de même mais en couvrant leurs arrières, c’est-à-dire, en marchant à reculons, pour garder un oeil sur les lieux au cas où. Il ne vit aucune menace et entra dans le jumper ensuite. Il regarda le corps au sol dans le jumper, avec le crâne défoncé et le marteau en sang.

<< Bien joué, je vois que vous n’avez pas eu besoin de nous pour vous défendre >>

Il remarqua les combinaisons, vu que les ennemis n’étaient plus ici, il décida de l’enfiler. Le froid de cette planète l’avait malgré tout un peu affaibli, car le froid, contre un enizian est la meilleure arme qui existe. Puis son regard se tourna vers Hope, visiblement, paralysée par la peur, mais Zal n’avait aucune idée de quoi faire face à ça.


Nora



Je suis concentré sur le système informatique du drône lorsqu’un inconnu à l’allure sauvage entre sans ménagement dans le jumper.
Hope derrière moi pousse un cri strident surprenant Thyra qui se redresse brusquement et qui bondit pour s’écarter. Il est armée d’un couteau, et l’agite devant moi. Thyra me crie de faire attention, et je me redresse rapidement. Le sauvage m’attrape par les cheveux et m’entaille l’arcade sourcilière. Je sens le tranchant de la lame métalliqu, ainsi que sa froideur, mais je n’ai pas le temps de crier sous la douleur que le sang coule déjà abondamment de la coupure. Le zone touchée recouvre de sang la moitié de mon visage, m’obligeant à fermer mon oeil pour ne pas être aveuglée. Je prends conscience du danger de la nouvelle situation qui me fait face. Cet homme primitif semble enclin à jouer du couteau, et même d’avantage. Pourquoi ce gros pervers s’en prend-il à moi ?! Je suis pourtant la plus habillée de nous trois. Thyra se balade en short, et Hope a quasiment les fesses à l’air. Pourquoi moi ?! Cet espèce de fou furieux aurait pu m’ôter un oeil !

J’observe du coin de l’oeil Thyra prendre de l'élan et se jetter sur lui et esquiver de justesse un coup de couteau. L’homme tient Thyra à distance à chaque fois qu’elle tente de s’avancer, et la menace de sa lame. Je cherche du regard une arme d’opportunité comme un tournevis, mais aucun ne traîne à ma portée. Hope reste paralysée de peur, et ne semble pas enclin à faire le moindre mouvement.

Alors que Thyra court à la recherche d’un outil le sauvage se jette à nouveau sur moi. Je tente comme je peux de le repousser à coups de poings et de pieds. Je frappe ses tibia avec mes pieds, et ses côtes avec mes coudes lorsqu’il tente de m’étouffer en m'attirant contre lui. Je ne peux plus voir Thyra, et je prie pour qu’elle puisse me sortir de cette situation. De toutes les mésaventures que j’aurais imaginé dans la galaxie de Pégase, je n’aurai jamais cru me faire potentiellement violé par un sauvage dans un jumper.

Un grand choc me sépare de mon agresseur, et je tombe au sol sous l’impact de Thyra armée d’une malle assez lourde. Le coup suivant elle le frappe avec un marteau, et décore le jumper avec le sang de notre opposant. Quelque peu secouée, j’observe Thyra anéantir la menace à coups de marteau. Le corps sans vie trône sur le sol les yeux ouverts.


" Thyra… Thyra tu nous as sauvé ! Tu m’as sauvé de ce monstre ! "

Je m’approche de Thyra et la serre dans mes bras, essayant de l’aider à faire passer le choc de son acte. Quelques instants plus tard, Ronon et Zal nous rejoignirent dans le jumper pour constater la fin de l’évènement.

" Thyra… Tu as fais ce qu’il fallait. C’était lui ou nous. Il ne nous aurait pas laissé en vie."

Une fois ce mauvais moment passer je devrais remercie Thyra comme il se doit. J’ai maintenant une grosse dette envers elle, et je n’aime pas avoir des dettes.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Avr 2018 - 18:57
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 614
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
L’assaut de l’ennemi était un échec, ils n’étaient pas parvenu à prendre les non-combattantes en otage. Hope avait eu besoin d’un moment et d’un peu d’aide pour se calmer mais le fait qu’il y ai des blessés l’avait poussé à s’oublier pour de bon. Elle s’occupa de la blessure de Nora, qui semblait la plus importante, puis posa quelques points de sutures sur l’avant bras de Ronon avant de vérifier que Thyra se remettait de son épreuve difficile.

Il n’y avait pas grand chose à découvrir sur les corps de ces brutes. A part quelques morceaux de viande séchées, du vin de très mauvaises qualité et des armes émoussées pour la plupart. Ces combattants donnaient tout l’air d’être des charognards, des rejetés d’un clan barbare d’origine qui essayait de survivre en ramassant les miettes dans le dos des véritables ennemis.

Il y avait suffisamment d’habits pour tout le monde. Fini les petites tenues et les pyjamas, l’ensemble de l’équipe était entièrement vêtu de la tête au pied et, parmis les malles, on trouva même quelques rations pour ceux qui avaient un petit creux.
Le silence était retombé, la menace semblait suspendu pour l’instant et les filles pouvaient reprendre le travail sans empressement. Le drone reprit vie sous l’expertise de Thyra et Nora pu rétablir ses commandes de vol. La mécanicienne était donc en train de se familiariser avec elles, faisant quelques essais à l’extérieur sous bonne garde, le temps que Nora puisse s’intéresser à la boîte noire. Son piratage lui permit de découvrir qu’une défaillance soudaine était en cause. Les propulseurs du Jumpers s’étaient surchargés au point qu’ils avaient explosé en plein vol. C’est ce qui expliquait le crash.

En revanche, l’ordinateur de bord étant très abimé, Nora ne parvint qu’à extirper le flux vidéo le plus récent. Il y avait une jeune femme à l’écran, l’air angoissée, qui faisait son rapport sur le journal de bord. Il suffisait d’appuyer sur lecture pour lire le message. Il se déroulait peu de temps après le crash. De son accent espagnol, elle déclara :

« Je les ai trouvé ! Ils sont en train de les mettre en cercle et ils leur foutent un truc bizarre dans le dos. Je n’ai pas les moyens d’alerter le Dédale, il arrivera dans deux heures pour enquêter...il faut que je les libère avant, qu’on parte tous ensemble. »

Nelly se retourna soudainement, l’air affolé, ayant entendu du bruit dehors. Elle regarda de nouveau la caméra en ajoutant :

« Ils ont la balise. Si vous regardez cette vidéo et que je ne suis plus là, notez bien ça : récupérez la balise. Et le Dédale vous téléportera, vous serez sauvé. »

La jeune femme allait ajouter quelque chose mais elle n’eut pas le temps. Un barbare venait d'apparaître dans son dos et il abattit sa masse avec une telle violence qu’on aurait pu se demander s’il avait tué la pilote. Avec son copain, ils la trainèrent en la prenant par les chevilles. La vidéo cessa lorsque la jeune femme fût trop loin pour que son gène ATA soit reçu, laissant la dernière image sur les deux kidnappeurs qui perçaient la forêt.



---------------------------------------

Consigne :

- LISEZ VOS MPS !
- Vous avez jusqu'au dimanche 22 avril à minuit pour répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Avr 2018 - 23:51
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 614
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Réponse des joueurs :


Kalinda

Kalinda s'habilla comme les autres. Elle enfila sa tenue et attendit la suite des événements. Hope se chargea de soigner les blessés. Hormis de gros hématomes et des petites coupures ou griffures, Kalinda n'avait aucune blessure sévère et par chance aucun des occupants du jumper n'avait été gravement blessés. C'était une réelle chance car les choses étaient plutôt mal parties au début du combat. Ils n'étaient pas vêtus pour se battre et étaient faiblement armés. Thyra et Nora avaient fait preuve d'un courage exemplaire face au primitif qui s'était introduit dans le jumper.

Nora arriva à décrypter la suite de la vidéo. Ils restèrent suspendus aux images et découvrirent que la pilote semblait toujours en vie malgré le coup de massue qu'elle avait reçue. Les primitifs la traînèrent en dehors du jumper et là, la connexion fut définitivement perdue. Une question de distance avec le gène ATA que Kalinda ne comprit pas vraiment mais qui n'avait pas de réelle importance à ce moment là. Elle se promit cependant de s'intéresser davantage à toutes ces notions scientifiques afin de ne plus être larguée, dans le futur s'ils s'en sortaient. Quelques minutes plus tard, Nora parvint à situer l'emplacement de leur camp et Thyra qui avait réparé le drône le lança en reconnaissance. Si jusqu'à présent Kalinda était restée en retrait, cette partie là devenait nettement plus intéressante pour elle. Il s'agissait de libérer la pilote et de localiser la balise qui leur permettrait d'être transférés à bord du dédale. Il fallait élaborer une stratégie et à ça Kalinda pouvait être utile.

"Thyra, Nora, pensez-vous pouvoir lancer une attaque avec le drône ? Ils sont trop nombreux pour que l'on tente de les attaquer... même par surprise..."

Kalinda avait insisté sur ces deux derniers mots en regardant Zal et Ronon. Elle savait qu'ils voudraient tenter d'attaquer le camp mais il ne fallait pas jouer avec le feu. Ils étaient forcément fatigué de ce premier combat et leurs corps ne seraient plus aussi résistants. Même si l'adrénaline coulait encore dans leur sang les rendant plus enclin à se battre, c'était trop risqué. Par contre une attaque avec le drône pour affaiblir les primitifs pour ensuite s'attaquer à eux étaient moins risqués et avait plus de chance de réussite.

[color:cc7f= teal] "Par contre je ne vois pas la balise. Il faudrait que deux d'entre nous se charge de libérer la pilote pendant que le troisième se charge de la balise. Ronon.. Zal ?"


Nora


J’enfilais rapidement ma tenue d’exploration après avoir reçu les soins de Hope. Je pouvais à nouveau voir correctement sans qu’un filet de sang ne gêne ma vision. Une fois prête, j’utilise ma tablette pour analyser quelques données du jumper. La dernière vidéo entrée m’apprend que le pilote a été capturé vivant et emmené par les primitifs dans une direction impossible à définir à cet instant. J’utilisais ensuite l’ordinateur de bord plus en profondeur afin de trouver les zones d’activités humaines enregistrées les plus proches.

J’informais le groupe de ma découverte, et aidais Thyra avec l’utilisation du drône.

“Nous pouvons lancer un assaut sur une position en larguant du gaz lacrymogène. Mais il nous faudra d’abord faire une reconnaissance, et établir un plan ensemble. Le gaz est un bon outil de diversion, et d’agitateur pour défaire les rangs, ou même obliger les primitifs à se replier sur une direction."

Je laissais les combattants choisir la stratégie d’attaque en fonction de leurs capacités et de l’énergie qu’ils possèdent encore. Pour ma part, aucun plan ne sera définitif sans le visuel précis du camp primitif et de ses environs.

“Pouvons-nous définir l’heure du coucher de soleil ? La nuit est un atout non négligeable."


Zal

Zal fut bien content une fois les ennemis neutralisés, il regarda le reste de l’équipe pour savoir où ils en étaient, ils étaient tous un peu blessé et chacun se faisaient soigner par Hope, la médecin de cette mission.

Le tour de Zal arriva, il présenta sa blessure à la tête, visiblement, pas trop grave. le reste étant surtout des hématomes suite au combat de mêlée qu’il avait eu avec certains adversaires et aussitôt, il en profita pour s’habiller. Au moins, lui qui commençait à avoir froid depuis quelque temps malgré l’action de l’intervention, il avait bien besoin de se réchauffer, ce que permet les habits.

Il se tourna vers Kalinda et l’écouta, hochant la tête, il aimait bien prendre les adversaires par surprise quand c’était possible, mais il devait regagner un peu d’énergie et pour le moment, il n’était pas encore si fou même si au fond de lui, il se sentait prêt. Il regarda Nora et Kalinda avant de prendre la parole à son tour.

<< Je ne connais pas leur tactique, mais s’ils savent un peu les méthodes d’attaque, je suppose qu’ils vont se méfier des attaques surprises avec de la surveillance. Je suppose qu’une attaque au drone sera plus efficace. Peut-être qu’il serait mieux de lancer le lacrymogène directement près du feu de camp ? >>

Il ne comptait pas agir seul et attendre l’accord des autres ou que chacun explique son point de vue afin de mieux gérer cette attaque et surtout récupérer la pilote en vie. Pour lui, la balise était nécessaire, mais la vie du pilote encore plus. Néanmoins, il voulait se sentir utile et agir au plus vite pour que tout le monde rentre sans plus de blessures.

<< Comme tu veux Kalinda, je pense que je peux aider le pilote s’il le faut, ça ne me dérange pas et je pense être plus compétent pour ça que pour chercher une balise >>

Il avait une formation militaire assez poussée, donc plus efficace là-dedans. Surtout qu’une balise, à vrai dire, il ne savait pas spécialement ce que cela pouvait être avec précision.

THYRA

Je sens encore l'odeur du sang sur moi, le sang du sauvage qui nous a attaqué tout à l'heure. Nora m'a prit dans ses bras juste après le.... enfin la.... mort du type et je la remercie pour son geste rassurant. Ses quelques mots raisonnent encore dans ma tête et ils m'aident à me concentrer sur mon travail au maximum. Je m'habille, perdue dans mes pensées et avale rapidement quelque chose pour ne pas tomber dans les pommes.

Sur le plan physique, je me sens mieux, revigorée et pleine d'énergie. Sur le plan psychique, j'ai encore du travail à faire. Je laisse les autres parler et décider de la stratégie à suivre pour la suite, étant donné que moi, je n'y connais absolument rien. J'ai réparer ce que je pouvais, j'ai vu la vidéo comme tout le monde, je sais ou est le campement ennemi et je sais aussi qu'il nous reste un lacrymo qui pourrait nous aider. Et c'est moi qui vais devoir avec Nora la diriger au bon endroit. Franchement, cette journée m'épuise et j'ai envie de rentrer chez moi. De prendre une douche bien chaude. De dormir dans mon lit.

Bon, j'entends un peu tout le monde qui se creuse la cervelle pour trouver une solution, ou plutôt LA solution la plus adaptée qui nous permettrait d'attaquer sans que l'un de nous meurt, récupérer la balise et le pilote.

" Je n'y connais rien en stratégie militaire, dites moi seulement ce que je dois faire et je le ferai. Je peux larguer une lacrymo ou faire crasher mon drone si y'a besoin. A vous de voir. "
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Avr 2018 - 0:06
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 614
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Article de clôture :


Après que l’équipe se soit concertée, ils évoluèrent tous ensemble en direction du campement. Les barbares y avaient différentes tentes et semblaient se regrouper pour des festivités autour de leur prisonnière, râlant gaiement dans une langue inconnue. La méfiance s’endormait de plus en plus au cours de leur préparation et les trois combattants s’étaient répartis les rôles afin de procéder à l’attaque.

Juste avant ça, Nora et Thyra travaillèrent ensemble au déploiement du drône. Celui-ci ne faisait pas de bruit et elles furent dans la possibilité de le manoeuvrer pour qu’il obtienne une position optimale. Il ne restait plus qu’à avoir le signal des combattants et le gaz lacrymogène fût largué, prenant de cours les barbares.

Même si la prisonnière eut également à subir cet effet désagréable, ce fut le carton plein. Ronon, Zal et Kalinda n’avaient plus qu’à cueillir tous ceux qui tentaient de quitter le camp. Et le temps que le gaz ne fasse plus effet, ils avaient rétabli la balance en leur faveur. Ce fut une bataille assez longue et éprouvante qui se termina par une victoire totale.

La zone sécurisée, les filles purent rejoindre le victime, la libérer et permettre à Hope de procéder aux soins. Les rares survivants s’étaient terrés plus profondément dans les bois et faisaient tout leur possible pour ne pas être poursuivi par les Atlantes.

Nelly Bricks, la pilote de jumper, leur fût particulièrement reconnaissante et les aida à retrouver la balise. Mais au lieu d’être téléporté sur le Dédale, ils se retrouvèrent tous dans une immense salle d’un blanc immaculé. Nelly restait avec eux, assez souriante, l’air malicieuse, puis elle leur expliqua qu’ils avaient tous réussi la fin du “jeu”.

Car oui, c’est bien ce dont il s’agissait. Un jeu extrêmement poussé rapporté d’une technologie de la voie lactée. Tous les nouveaux éléments passaient par là pour leur première fois afin d’estimer leur capacité à se contrôler en cas d’incidents sur la cité ou sur un terrain inconnu. Il s’agissait là de leur première mission sous forme d’une simulation au réalisme très avancé.

Nelly répondit à chacune de leur question tandis que, dans cette salle de vide, se dessinait peu à peu l’endroit où toute l’équipe se trouvait : une salle de la cité avec des techniciens. Ils se trouvaient tous dans une sorte de cellule de stase des anciens, plongés dans un sommeil serein, bien habillé et sans aucune blessure.
La pilote leur informa que cette simulation était un succès, que l’équipe avait très bien réagi. Et comme elle le leur avait promis, ils se reveillèrent tous sans conséquence néfaste en terme physique ou psychologique.
Cela n’empêchait pas la présence d’un psychologue ou d’un médecin si jamais ils avaient besoin. Mais les membres de l’équipe allaient relativement bien et ils récupèrent instantanément les morceaux de souvenirs manquant. En réalité, il n’y avait jamais eu de capture au beau milieu de leur sommeil. Il faisait jour, il faisait beau, et ils n’avaient passé que trois heures dans cette chambre de simulation.

Ceux qui s’y intéresserait pour découvrir toute une liste de scénario leur permettant de s’entrainer à l’avenir s’ils le désiraient. Mais après un court débriefing, Kalinda, Zal, Ronon, Thyra, Nora et Hope furent libérés pour le restant de la journée. Nelly, qui s’était joint à eux, leur proposa de prendre un verre pour fêter le bon déroulement de cette première expérience.
Mais personne n’était obligé.


FIN DE LA MJ LE 23/04/2018
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Avr 2018 - 0:16
avatar
√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Messages : 614
√ Localisation : Sur le Dédale


Dossier Top Secret
√ Age: 64
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Message de fin de MJ :

Au vu des difficultés rencontrées et des consignes qui n'ont pu être suivi pour diverses raisons, il n'y aura pas de distribution de point de compétences.
Ceci en accord avec le Staff.

Pour les futures MJs, prenez bien soin de concevoir l'investissement que demande ce format autrement plus complexe qu'un RP classique. Il y a effectivement plus de contraintes qu'une aventure qui se fait sans Maitre de Jeu.

L'IRL avant tout est une règle immuable. Mais ce forum est également un loisir basé sur sa communauté et, pour cela, une participation à une MJ demande un minimum d'engagement qui doit être respecté. Ceci pour ne pas pénaliser les joueurs qui vivront l'aventure à vos cotés.

Cette MJ avait pour but de vous sensibiliser et elle a soulevé quelques lacunes qui nécessiteront quelques ajustements.

Je conseille aux joueurs qui souhaite poursuivre dans cette voie de bien lire les consignes, de participer aux conversations de groupe et, surtout, de communiquer. Qu'il s'agisse d'absence, d'organiser la réponse ensemble ou en éludant la partie concernant les absents. Et en cas de problèmes, ne pas hésiter à contacter le MJ ou un membre du Staff.

Je vous souhaite à tous une bonne continuation et un bon RP.
Papi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Galaxie de Pégase :: Planètes explorées-