Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Mer 11 Avr - 17:07
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10187

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Devenir le McGiver des Sutures




Avril 2018

Ce n’était pas de gaîté de cœur que le militaire se rendait à l’infirmerie. Pour une fois, il n’y était pas conduit pour soigner une plaie. Il s’était même porté volontaire pour y assister à une formation aux premiers soins. Il n’était donc pas forcé à s’y rendre. Au contraire, c’était de lui-même qu’il avait choisi de compléter ses connaissances médicales. Ça lui semblait une bonne idée lors de l’inscription mais maintenant il aurait préféré passer son samedi matin dans son lit plutôt que d’être là à errer dans les couloirs en direction de l’antre des jaunes. Il prit une grande inspiration avant de passer le sas provoquant l’ouverture des portes.

Aussitôt une odeur de désinfectant mêlé à pas mal de chlore lui emplit les narines. Il n’y avait pas un bruit à part quelques bips réguliers. La source : l’ordinateur sur sa droite où une secrétaire était certainement en train d’ajouter quelques mentions à divers dossiers médicaux. Cette dernière finit par lever les yeux vers lui. Il lui adresser un petit sourire poli tout en faisant quelques pas dans sa direction.

« Bonjour Cathy. » Ce n’était plus une inconnue après quelques années passées à la base et surtout pas mal de séjours à l’infirmerie.
« Bonjour Matt. Tu es blessé ? »
« Non, pas cette fois. J’ai rendez-vous avec le Docteur McAlister. »
« Elle est être dans son bureau. »
« Ok merci. »

L’information récupérée, le militaire prit la direction des bureaux. Il avait l’impression de bien trop connaître cet endroit. Il lui était presque familier et ce n’était certainement pas pour de bonnes raisons. Bon au moins il ne lui paraissait plus aussi hostile qu’avant mais il n’était pas tout à fait à son aise dans cet environnement stérile. D’autant plus avec son équipement sur le dos. Il s’était contenté du gilet tactique, juste enfilé au dessus d’un t-shirt à manches longues. Ainsi il serait en condition de « mission » avec le strict nécessaire côté soin et pourrait apprendre à tirer un maximum d’informations utiles sur son kit de premiers soins. Le nom de McAlister finit par apparaître sur l’une des portes. Elle était entrouverte mais il prit la précaution de taper avant de la pousser.

« Bonjour Skyler »





@ pyphi(lia)

_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Avr - 23:38
avatar
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Messages : 258

Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Royaume-Uni Royaume-Uni
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Devenir le MacGyver des sutures
Ft. Matt Eversman

Une alarme retentit, celle de mon réveil qui m'arracha des bras de Morphée. Le soleil n'était pas encore levé, mais je n'avais pas le choix. Je n'étais pas de garde à l'infirmerie, mais un travail m'attendait. J'avais donc décidé de me lever un peu plus tôt pour pouvoir me préparer tranquillement. Une bonne douche finit de me réveiller complètement. Un tour rapide au mess pour le petit déjeuner, puis je filai à l'infirmerie. Ce matin était assez spécial, car j'allais donner quelques cours médicaux à un membre de la cité. Matt Eversman, un militaire qui cherchait à perfectionner un peu ses connaissances pour les appliquer sur le terrain. Quoi de plus normal même pour quelqu'un qui n'avait rien à voir avec le domaine médical. Savoir appliquer quelques gestes pouvait sauver des vies en l'absence d'un médecin ou d'un infirmier. Ce fut donc avec joie que j'avais accepté ce rendez vous pour jouer à la formatrice.

Arrivée à l'infirmerie, je saluai l'équipe en fonction, puis je me dirigeai vers mon bureau. Une petite salle était attenante à cette pièce qui me permettait d'y pratiquer des consultations depuis mon bureau, sans passer par les nombreux lits de l'infirmerie. Et cette fois ci, elle servirait de lieu d'entrainement. Je posai mes affaires sur mon bureau, et regardai ma blouse de travail. Non, je n'allais pas la mettre. Je préférais rester en simple tee shirt pour être plus détendue. Après tout, c'était un cours, et non une auscultation professionnelle. Puis, je passai dans la pièce d'à côté afin d'installer du matériel médical ainsi qu'un mannequin allongé sur le lit situé au milieu de la salle. Au bout de quelques temps, quelqu'un frappa à la porte, et le militaire entra en me saluant.


"Bonjour Matt. Entrez, je ne vais pas vous manger. Bien dormi ?"

J'accueillis le jeune homme avec mon habituel sourire. Je savais parfaitement que les membres de la cité, et particulièrement les militaires qui venaient souvent dans ces lieux, ne raffolaient pas du tout de l'infirmerie. Etre ici pouvait être un vrai calvaire pour certains, alors inutile de leur faire peur. Et puis, je connaissais Matt. Bon, pas en ami, mais je l'avais déjà croisé de temps en temps, et même discuté avec lui quelques fois.

"Passez dans la pièce d'à côté, on va s’entraîner là bas".

Pendant que Matt changeait de salle, je pris son dossier et le rejoignis. Parcourant rapidement les nombreuses pages du dossier du militaire, je regardais notamment les connaissances qu'il avait acquises auparavant.

"Je vois que vous savez faire un garrot et à compresser une plaie. Avez vous appris à faire autre chose ?"

Alors que Matt me répondait, je posai le dossier sur une table, avant de me diriger vers le centre de la pièce où se trouvait le lit d'auscultation, et le mannequin allongé. Voulant détendre un peu plus l'atmosphère, je pris le ton de la plaisanterie en désignant le corps en caoutchouc.

"Voici Bob, la victime dont vous allez vous occuper. Vous pourrez lui faire tout ce que vous voudrez, il ne se plaindra jamais".

Code by AMIANTE

_________________



DC : Gabriel Grayson - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF
Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Avr - 22:20
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10187

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Devenir le McGiver des Sutures





« Oui, ça va ! » Répondit-il poliment. Etant surpris par le ton employé avec ce vouvoiement et le fait d’avoir à répondre à une telle question, il oublia de la lui poser aussi. En même temps, il se fichait un peu de savoir si elle avait bien dormi ou non. Cela ne changerait pas sa journée ou même le fait qu’il soit là. Bon au moins la Chirurgienne était bien là. Il n’avait pas imaginé un moment qu’elle puisse lui faire faux-bond. Après si c’était un impératif médical, il comprenait qu’elle sauve une vie plutôt qu’elle passe quelques minutes à ses côtés. La santé primait avant tout.

Le Ranger n’avait pas imaginé qu’une pièce était attenante. En même temps, les cabinets médicaux n’étaient pas son lieu de travail. Il n’avait encore jamais eu l’occasion de poser ses fesses dans l’un des confortables fauteuils de bureau pour y remplir les dossiers médicaux. Il jouait habituellement le rôle du mec allongé dans le lit, plutôt dans un sale état. Sympa cette pièce. Pas très grande mais il y avait l’essentiel à une consultation. Pas mal de matériel aussi. Il remarqua de suite le mannequin avant de lever les yeux vers la jaune qui était en train de lui réciter ses compétences médicales, dossier en main.

« Je sais aussi faire mes lacets de la main gauche, ça aussi c’est noté dans mon dossier ?!» Répondit-il fièrement, sourire aux lèvres pour détendre un peu l’atmosphère. « Quelques bandages vite faits mais c’est tout.»

Les compétences médicales étaient des plus limitées. Ce n’était pas son rôle dans l’équipe d’exploration et encore moins son métier. Lorsque quelqu’un était blessé, il se devait d’aller à son secours dans le but de le ramener au plus vite à la base pour qu’il reçoive les meilleurs soins possibles, c’est-à-dire de la main des experts. Heureusement pour lui, Skyler ne s’éternisa pas sur son dossier préférant lui montrer le troisième membre du trio de choc. Bob eut le droit à une main compatissante sur l’épaule.

« D’avance, je m’excuse pour les mauvais traitements, Bob» . Il tapota l’épaule du mannequin avant de lever les yeux vers la chirurgienne. Il espérait que celle-ci ne prendrait pas la mouche. Ce n’était qu’une manière de détendre l’atmosphère, de ne pas se prendre la tête. Il avait bien l’intention d’être sérieux afin de développer de nouvelles compétences.

« On peut peut-être commencer par se tutoyer, non ? Enfin si ça ne te dérange pas. » Il préférait prendre la précaution de demander. Certains n’appréciaient pas, surtout lorsqu’il y avait une barrière hiérarchique ou une grosse différence d’âge.




@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Avr - 23:12
avatar
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Messages : 258

Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Royaume-Uni Royaume-Uni
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Devenir le MacGyver des sutures
Ft. Matt Eversman

Matt lança une petite plaisanterie concernant le laçage de lacets de la main gauche, ce qui me fit sourire.

"Je suis persuadée que cette qualité doit être très utile à un moment, mais je crains que ça ne vous serve pas à grand chose dans le domaine médical".

Le militaire m'expliqua alors avoir également appris à faire des bandages. Et d'après ses dires, il ne semblait pas être un expert en la matière. Voilà un autre point à réviser.

"Très bien. Donc voici le programme. On va faire une petite révision sur les bandages pour perfectionner ce que vous avez appris. Je vous montrerais également la pratique du massage cardiaque, cela peut toujours être utile. Et au cas où, je vous montrerais comment procéder à une perfusion, ainsi que savoir faire des sutures simples. Vous avez des questions ?"

Par la suite, et en me suivant dans ma plaisanterie, Matt présenta d'avance ses excuses à Bob pour tout ce qu'il lui infligerait. Cela ne me choqua nullement, ni ne me fit peur. Au contraire, cela me fit sourire. Je me doutais bien que, en temps qu'apprenti, il serait normal que le jeune homme fasse des erreurs. D'où la présence du mannequin, et non d'une véritable personne. Matt me demanda alors si nous pouvions nous tutoyer. Je ne voyais pas d'inconvénient, et j'acquiesçai d'un signe de tête.

"Si tu veux, ça ne me dérange pas".

Le cours pouvait commencer. Je rapprochai une desserte près de la table, sur laquelle se trouvaient divers instruments, comme des compresses, des bandages, du désinfectant, des seringues stériles, et autres accessoires. Je pris une petite poche fermée, que j'ouvris pour dévoiler un pansement militaire composé d'une épaisse compresse attachée à un bandage de plusieurs centimètres.

"Il existe plusieurs types de bandages différents. Celui ci est sans doute le meilleur bandage que n'importe quelle personne peut utiliser sur le terrain. L'épaisse compresse stérile sert à, comme son nom l'indique, compresser la plaie pour arrêter le sang, et le bandage permet de maintenir la compresse en place. Ce pansement est suffisamment petit pour se glisser dans une poche de ton gilet tactique".

Je regardai alors Matt, vêtu de son gilet, et désignai à ce dernier quelques emplacements situés devant ou sur les côtés.

"Tu peux en glisser quelques uns à portée de mains dans ton gilet, ce qui te permettra de t'en emparer rapidement".

Je pris également un tube de désinfectant en spray situé sur la desserte.

"Ce désinfectant est assez puissant, pratique pour nettoyer la plupart des blessures. Et comme tu dois t'en douter, il est à appliquer sur la plaie avant d'installer le bandage".

Je tendis le pansement et le désinfectant au jeune homme, avant de montrer le mannequin. Je voulais d'abord voir de quoi Matt était capable avant de savoir quels conseils je pouvais lui donner.

"Imaginons que Bob a une entaille sur l'avant bras causée par un coup de couteau. Montre moi comment tu t'y prendrais pour stopper temporairement l’hémorragie".

Code by AMIANTE

_________________



DC : Gabriel Grayson - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Avr - 18:33
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10187

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Devenir le McGiver des Sutures




Le programme de la matinée fut donné. Il était plutôt bien rempli avec pas mal de nouvelles notions pour lui. Massage cardiaque, il l’avait déjà exécuté sur un mannequin lors de ses bases mais de là à se souvenir correctement de la façon de procéder. Pour le reste, l’inconnu sur la manière de procéder. N’ayant pas de questions, il se contenta de garder les lèvres fermées et de faire un geste de tête de gauche à droite. Skyler débuta ses explications. Eversman se retrouva en position passive, essayant de mémoriser le maximum d’informations en se concentrant. Pour l’instant, rien de nouveau. Un bandage militaire, ce n’était pas bien compliqué à utiliser. Même un enfant de quatre ans saurait l’appliquer.

« Ils sont en place. » Dévoila-t-il en soulevant le haut d’une des poches de son gilet tactique. Il espérait lui montrer ainsi qu’il n’était pas si nul. Le Sergent avait beau ne pas être un infirmier, il avait quelques connaissances basiques mais il en avait. Il n’était pas bête au point de placer les bandes dans le fond de sac à dos. Elles devaient être à disposition et rapidement. Skyler ne s’en formalisa pas le mettant en situation.

« Ok. »

Le Ranger fit quelques pas pour se placer à proximité de la plaie supposée. Bon ça manquait de sang ou de cris pour un minimum de réalisme. D’habitude, il débarqua en catastrophe à ses côtés faisant du mieux possible pour l’extraire du conflit avant d’appliquer les meilleurs soins possibles. Là il devait se mettre en tête que c’était la même chose. Malheureusement il n’était pas un très bon élève et comme il n’était pas stressé par la situation, le militaire prit le parti de prendre son temps pour essayer de faire du mieux possible. Les doigts se refermèrent sur le désinfectant qu’il actionna à plusieurs reprises sur la petite croix tracée sur le bras. L’objet fut relâché de manière à pouvoir agripper le suivant. La compresse fut positionnée contre la plaie, il la pressa de sa main gauche de manière à ce qu’elle reste bien en place le temps pour lui de passer les bandes autour du membre lésé avant de les nouer de manière bien serrée au-dessus de la compresse. Il vérifia que le bandage ne risquait pas de se faire la malle, bien en place. Ça lui semblait bien tout ça ! Il ne voyait pas ce que la neurochirurgienne allait pouvoir lui reprocher là-dessus.

« Et voilà, c’est emballé ! » Dit-il en levant les yeux vers elle, un petit sourire aux lèvres plutôt satisfait de sa performance. « Bob ne s'est même pas plaint ! »





@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Avr - 0:27
avatar
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Messages : 258

Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Royaume-Uni Royaume-Uni
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Devenir le MacGyver des sutures
Ft. Matt Eversman

Matt me montra dans quelle poche il avait rangé le pansement militaire, et je fus impressionnée de savoir qu'il avait un peu de jugeote. J'acquiesçai d'un léger hochement de tête.

"Bien. Tu n'imagines pas le nombre de personnes qui se trompent, et qui mettent ce genre de chose dans un endroit improbable, et pas pratique du tout. Du coup, ils perdent un temps précieux".

Inutile de rajouter autre chose à ce sujet, le militaire savait optimiser l'espace de rangement de son gilet tactique. Par la suite, je mis le jeune homme à l'épreuve pour voir comment il se débrouillait pour placer un simple bandage. Pendant toute la durée de l'opération, je restai silencieuse, le laissant faire, et observant ses moindres faits et gestes. Lorsque Matt eut terminé, je regardai rapidement ma montre, avant de m'approcher pour vérifier le résultat. Le militaire avait l'air satisfait, il me fit d'ailleurs part de son enthousiasme.

"Effectivement, c'est un beau bandage. Et tes gestes étaient très bien. A mon avis, Bob te remercie de lui avoir porté ce soin efficace".

Je retirai le bandage, et l'enroulai à nouveau sur lui même, avant de le poser sur la desserte. Je redonnai le spray de désinfectant à Matt pour qu'il le range dans une poche de son gilet, avant de reprendre la parole.

"Cependant, tu as mis près d'une minute et trente secondes pour faire ce bandage. Normal, vu que tu avais tout le temps nécessaire pour le faire correctement. Maintenant, tu vas recommencer au même endroit, même scénario, en utilisant le bandage et le désinfectant que tu as dans ta poche".

Lors du précédent exercice, je lui avais donné le bandage et le spray prêts à l'emploi. Cette fois ci, il allait devoir chercher ces objets directement dans les poches de son gilet, et ouvrir la poche stérile qui contenait le pansement, comme s'il était sur le terrain. Et à celà, je décidai d'ajouter un supplément. Alors que je m'écartai du mannequin, je m'emparai d'un minuteur, objet stressant par son tic tac insupportable et son horrible sonnerie pour tous ceux qui l'utilisaient.

"Et cette fois ci, tu as 20 secondes, et pas une de plus, pour faire ton bandage. Dès que la sonnerie retentit, si tu n'as pas terminé ou que le bandage est mal fait, considères ton patient comme décédé".

Je remontai le minuteur sur 20 secondes, avant de relâcher la pression.

"C'est parti" dis-je alors que le tic tac retentissait déjà.

Et pour couronner le tout, afin d'augmenter le stress chez Matt, je m'amusai à marcher près de lui, et à lui parler sur un ton ferme et fort pour le déstabiliser, comme par exemple "il te reste 15 secondes" ou "dépêches toi, tic tac tic tac" ou encore "l'horloge tourne, Matt ! Bob va mourir".

Code by AMIANTE

_________________



DC : Gabriel Grayson - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Avr - 22:07
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10187

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Devenir le McGiver des Sutures



C’était toujours plaisant d’entendre quelques compliments sur un bon travail accompli. D’autant plus lorsque le juge était expert en la matière et c’était le cas. Skyler était une pointure sur la Cité, le genre de nana capable de refermer une plaie avec un bout de ficelle et tout ça sans une cicatrice à l’arrivée. Docile, Eversman procéda au rangement du matériel dans les compartiments indiqués. Bon il n’aurait pas eu l’idée de les mettre ailleurs mais c’était toujours un bon rappel de la part de la chirurgienne. La suite s’annonça, il allait devoir panser de nouveau une plaie à l’avant-bras mais en seulement vingt secondes.

« Tu rigoles ? »

Non mais il n’était pas un professionnel du bandage, lui. Visiblement ce n’était pas une blague, Skyler venait d’actionner un appareil qui émit un bruit reconnaissable. Conscient qu’il perdait du temps, le Ranger ne perdit pas une seconde de plus. Les deux poches furent soulevées, les objets aussi extraits. Deux pressions très rapides de désinfectant avant de le balancer pour s’occuper de la pellicule autour du bandage. Skyler n’arrangea rien en lui parlant, l’informant du temps restant. Stressé par la situation, il eut du mal à attraper la fine pellicule du premier coup et dû s’y reprendre à trois fois avant d’y parvenir. La compresse venait d’être posée contre la plaie, les deux sangles étaient en mains prêtes à être nouer quand la fameuse sonnerie stridente résonna dans la pièce.

« Purée »

Le juron s’échappa de ses lèvres. Compétiteur, il aurait aimé pouvoir accomplir le défi mais c’était juste impossible. Il y avait une certaine déception aussi. Il n’aimait pas perdre. Peu importe le défi, il le relevait et le mieux possible. C’est en faisant la moue qu’il retira le pseudo-bandage.

« Non mais c’est impossible ton truc. Même toi, tu serais incapable de le faire !» Mauvais joueur ? Certainement. « Allez, faut savoir les faire avant de les lancer !»



@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Avr - 22:47
avatar
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Messages : 258

Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Royaume-Uni Royaume-Uni
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Devenir le MacGyver des sutures
Ft. Matt Eversman

Matt avait l'air très surpris par l'exercice que je lui demandais de faire, mais mon regard était sérieux.

"Ais je l'air de plaisanter ?"

Sur ces mots, je lançai le compte à rebours. Je regardai Matt faire son bandage, pendant que je continuais de le stresser, et que le minuteur tournait. Comme je m'y étais attendue, le travail du militaire était bâclé, et son pansement ne ressemblait à rien vu son état de nervosité. Il n'arriva même pas à la fin de la tâche. Quoi de plus normal quand quelqu'un n'était pas habitué à faire ce genre de travail sous haute tension. Lorsque la sonnerie retentit, le jeune homme parut en colère contre lui même, et très déçu. Il m'annonça alors que la tâche que je lui avais confié était impossible. Là encore, sa réaction était tout à fait normale, même si je voyais bien qu'il avait l'air d'être un mauvais perdant. Ce qui me fit sourire.

"Tu penses vraiment que je t'aurais demandé quelque chose d'impossible ? Et que je serais incapable de faire ça ?"

Je pris alors l'une des petites pochettes contenant un pansement militaire, ainsi que le spray que Matt avait lâché un peu plus tôt. Puis, je rangeai ces deux objets dans l'une des poches arrières de mon jean, avant de remonter le minuteur sur 20 secondes, tout comme je l'avais fait pour le jeune homme. Et alors que le compte à rebours commençait, sans perdre de temps, je me rapprochai de Bob tout en saisissant avec rapidité le pansement et le spray. J'appliquai deux pression sur le tube pour désinfecter la fausse plaie, avant de le lâcher et de déchirer le plastique stérile d'un seule geste, sûre de moi. Calme et concentrée, je posai la compresse sur la plaie, la pressant fermement, pendant que mon autre main s'occupait d'enrouler le bandage autour du bras du mannequin. Arrivé à la moitié du bandage, ma seconde main vint en renfort de la première, et alors que les secondes défilaient, je terminai de bander le bras blessé de Bob, jusqu'à ce que je termine ma tâche au moment où la sonnerie retentit. Pendant toute la durée de l'opération, enfermée dans une sorte de bulle qui me coupait du monde extérieur, j'avais gardé mon calme. Mes gestes avaient été rapides et contrôlés. Contrairement à ce que Matt avait fait un peu plus tôt, mais la différence que j'avais avec lui, c'était l'expérience. Fière de moi, je me tournai vers le jeune homme.

"Tu disais ?"

Amusée, je retirai le bandage, et le posai sur la desserte.

"Tu n'as pas à t'en vouloir pour ta défaite, je savais que tu n'y arriverais pas. Il faut beaucoup d'expérience pour arriver à un tel niveau. Et toi, la médecine et les soins ne sont pas ton travail. Mais, n'oublie pas quelque chose : le scénario que tu viens de vivre, c'est un scénario ultime, comme par exemple si tu étais sur un champs de bataille, en danger, au milieu d'une zone de guerre à essayer de sauver quelqu'un, et où chaque instant peut te tuer".

Je marquai une courte pause avant de poursuivre.

"Le but de cet exercice n'était pas de faire le bandage parfait, comme tu l'as fait au début. Tu n'arriveras jamais à faire une oeuvre d'art sous le stress. Ton but est de faire ton possible pour faire un bandage aussi vite que tu le peux, quitte à le bâcler, mais en allant jusqu'au bout. Juste suffisamment pour ralentir le saignement, et te permettre de mettre ton patient en sécurité. Et à ce moment là seulement, quand tu es à l'abri avec le blessé, tu peux refaire un bandage plus approprié et efficace".

Je fis quelques pas, avant de me tourner vers Matt.

"Si tu as échoué à ce test, c'est parce que tu cherchai la perfection, et que tu t'es laissé envahir par le stress. Règle numéro 1 : se calmer et faire abstraction de ce qui t'entoure. Je suppose que dans ton métier, il t'arrive des situations similaires où tu dois te concentrer. Pour nous, c'est la même chose, mais pour d'autres tâches que les tiennes".

Je jetai les bandages usagés, avant de revenir vers le mannequin et Matt.

"Je ne te fais pas refaire ce test, je suppose que tu as compris comment tu dois t'y prendre. Et puis, je te conseille de t’entraîner de temps en temps, tu amélioreras tes gestes et ta rapidité. Rien de mieux que la pratique régulière. Au moins, dans une situation non périlleuse, tu sais comment faire un bandage efficace. Passons maintenant au massage cardiaque. Avant de pratiquer ce geste sur une personne, il faut s'assurer que le corps soit allongé sur une surface dure".

Je désignai le mannequin.

"Montre moi ce que tu as appris pour faire un massage cardiaque, avec le bouche à bouche".

Code by AMIANTE

_________________



DC : Gabriel Grayson - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF
Revenir en haut Aller en bas
Mer 25 Avr - 18:29
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10187

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Devenir le McGiver des Sutures




N’appréciant pas perdre, le militaire n’allait pas faciliter les choses pour la Chirurgienne, bien décidé à mettre ses nerfs à l’épreuve. Quelques phrases bien placées du genre : « plus vite, il se vide de son sang », « 10 secondes » ainsi que de petits mouvements du mannequin pour la gêner. Rien n’y fit, elle parvint à le panser en temps voulu. Bon ok là il devait s’admettre vaincu et comme elle le disait si bien, chacun sa spécialité sur le terrain. C’est bien pour cela qu’il n’y avait pas que des militaires envoyés en exploration, les civils y avaient tout à fait leur place et ensemble ils se complétaient dans leur mission.

Skyler lui donna quelques indications sur la tournure à donner en cas de blessure. Un pansement précaire permettant de déplacer le blessé sans qu’il ne se vide de son sang et plus tard, une fois à l’abri recommencer le bandage pour le perfectionner.

« Ouep enfin moi mon rôle ce sera plutôt de tenir les méchants à distance pour qu’un jaune puisse s’occuper du blessé. »

Le conseil n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd mais il espérait quand même ne pas avoir à le mettre en place. Chacun son rôle dans une équipe. Skyler passa à un autre point : le massage cardiaque et bien entendu elle voulait une démonstration de sa part. Cette fois, le sourire un peu moqueur du soldat disparut. Il essaya vaguement de se remémorer ses cours de secourisme mais ça datait de pas mal de temps.

« J’imagine que y a pas de défibrillateur automatique… » Réponse négative de la jaune. Dommage, c’était bien pratique ce genre d’appareil. Il suffisait de suivre les instructions pour sauver une vie ou du moins tout mettre en place pour essayer de la sauver en attendant que les secours arrivent. Bon ne rester plus qu’à creuser dans ses vagues souvenirs. Les mains passèrent maladroitement sur le corps inerte du mannequin à la recherche d’éventuels indices. Il lui inclina la tête un peu en arrière de manière à permettre une respiration plus aisée. Enfin s’il respirait car en arrêt cardio-pulmonaire, il n’y avait plus de tout ça. Eversman se sentait un peu bête de ne plus savoir, le rouge devait d’ailleurs lui monter peu à peu aux joues. Bon allez il fallait essayer. La main droite se posa au niveau des premières côtes, bientôt rejointe par la deuxième main qu’il superposa pour gagner en force. Il commença à appuyer, d’abord plutôt faiblement pour tester la résistance du mannequin puis plus fort.

Il avait fait plusieurs arrêts suite à sa tentative de suicide. Taylor Laurence lui avait laissé un charmant cadeau avec quelques côtes fêlées à son réveil. Certes ce n’était rien comparé à l’état lamentable de son bras mais ça laissait quelques souvenirs. Il s’évertua à appuyer suffisamment puis après trente appuis, il délaissa le massage pour pincer l’arrête nasale du patient avant d’expirer. C’était reparti pour le massage.

« Je me rappelle qu’il faut garder le rythme d’une chanson… C’est pas Staying alive ? » Dit-il entre deux mouvements.





@ pyphi(lia)

_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Mai - 1:14
avatar
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Messages : 258

Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Royaume-Uni Royaume-Uni
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Devenir le MacGyver des sutures
Ft. Matt Eversman

Je voyais bien que Matt n'aimait pas perdre, il y avait des gens comme ça. Mais les pires seraient déjà partis en courant, ce qui n'était pas le cas du militaire. Cependant, je lui démontrai que l'exercice donné était tout à fait faisable avec beaucoup d'entrainement. Et même si ce n'était pas la vocation du soldat de faire un bandage aussi parfait en si peu de temps, il pouvait très bien se contenter de faire le minimum dans un moment de stress, assez pour maintenir son patient en vie. Matt espérait ne pas avoir à faire ce genre de chose, car les soins étaient le domaine des médecins ou des infirmiers, et non du sien qui était celui de protéger. Pourtant, il pouvait arriver parfois que certaines personnes se retrouvent seules, et il fallait faire avec les moyens du bord en attendant les secours.

"Je suis d'accord avec toi, tu es un militaire, ton rôle est de te battre et de protéger les autres. Mais, ne me dis pas qu'il ne t'est jamais arrivé de te retrouver tout seul, ou avec l'un de tes coéquipiers, dans une situation désespérée, sans personnel médical dans les parages ? Même pour quelques minutes ? C'est vrai, il vaut mieux laisser ce genre de soin à des personnes compétentes, mais quelques fois, il vaut mieux savoir faire certains gestes en attendant les bonnes personnes. Heureusement pour toi, ces cas là arrivent rarement, ne t'en fais pas".

Par la suite, nous abandonnâmes le bandage pour la pratique du massage cardiaque. Un sujet plus simple à apprendre car il n'y avait pas 40 gestes à faire. Le jeune homme me demanda s'il n'y avait pas un défibrillateur dans les parages pour l'exercice, et je secouai la tête de droite à gauche en souriant.

"Bien sûr que non. Ca ne serait pas drôle sinon".

Silencieuse, je regardai Matt qui commençait à rassembler ses souvenirs pour pratiquer correctement un massage cardiaque. Les bras croisés sur la poitrine, je continuai de l'observer, le voyant même rougir parce qu'il était sans doute un peu perdu. En le voyant basculer la tête de Bob vers l'arrière, je me mordis la lèvre, mais je gardai le silence. Je le laissai faire. Puis vint le moment du massage, et là encore je ne dis rien. Le militaire fit du bouche à bouche au mannequin, avant de reprendre ses compressions, me demandant sur quelle chanson il fallait garder le rythme. Ce qui me fit sourire.

"Chacun a sa technique pour garder le rythme. Cette chanson peut être une bonne technique, et si tu es à l'aise avec elle, alors garde là. Cependant ..."

Je gardai le silence quelques secondes, le temps d'interrompre les gestes de Matt.

"Je t'arrête là. C'est pas mal, mais il y a plusieurs choses ne vont pas. Tu as plutôt bien compris le principe, c'est une bonne chose. Mais, quelques détails te font défauts, et je vais te montrer comment tu dois t'y prendre. Avant tout, je t'ai dit qu'un massage cardiaque doit se faire sur une personne allongée sur une surface dure. Mais jamais sur une table ou une surface en hauteur. Tu dois avoir les bras tendus, et non repliés quand tu procèdes au massage. Et vu ta position, tu ne pouvais pas garder tes bras tendus, n'est ce pas ? Donc, la première chose à faire, c'est d'allonger la personne sur le sol".

Avec son aide, je portai le mannequin, et le posai sur le sol, avant de m'accroupir à son côté, laissant Matt faire de même de l'autre.

"Tu dois t'assurer dans un premier temps que la victime ne respire plus, et que son coeur ne bat plus. Il faut bien prendre le temps pour ça. Puis, tu dévoiles si possible son torse, afin d'avoir une vue sur son corps, et notamment sur la partie à compresser. Par la suite, et comme tu l'as fait, tu penches légèrement sa tête en arrière pour le bouche à bouche".

Pendant que je lui donnais des explications, je fis une démonstration sur chaque étape que je mentionnais.

"Tu repères le milieu du sternum, bien au centre, et tu y poses le talon de ta main, c'est à dire le bas de ta paume. Attention, tes doigts ne doivent pas être posés à plat sur le torse. Seul le talon doit être en contact. Ton autre main vient se placer par dessus la première, et tu entrecroises tes doigts. Ton buste reste bien droit, tes bras également, ils ne doivent à aucun moment se plier. Pour cela, tu dois donc te retrouver pratiquement au dessus du corps".

Là encore, je lui fis une démonstration en plaçant correctement mes mains l'une sur l'autre, où seule le bas de ma paume était en contact avec le thorax de Bob. Puis, je donnai une compression vers le bas, restant droite et verticale, sur quelques centimètres, avant de remonter, la main toujours posée sur le sternum. Mes gestes étaient lents pour que Matt puisse correctement voir ce que je faisais.

"Le temps de pression doit être le même que celui du relâchement, et tes gestes doivent être rapides. Une série de trente compressions, suivi de deux insufflations, avant de recommencer. Et ce jusqu'à ce que le coeur reparte, ou que l'équipe médicale arrive. N'ais pas peur d'appuyer fort, le corps humain a une certaine résistance. Il vaut mieux fêler quelques côtes plutôt que de procéder à un mauvais massage cardiaque. Voilà comment tu dois faire".

Sur ces mots, je lui fis une petite démonstration du début à la fin, passant par toutes les étapes. Arrivée au moment du massage, je me mis en position, mes mains correctement placées, puis je fis ma série de trente pressions à un rythme soutenu et rapide, comparable à un battement de coeur pour chaque compression. A la fin de ma série, je m'arrêtai, et procédai aux deux insufflations en pinçant le nez. Par la suite, je recommençai rapidement les pressions, suivies des insufflations, avant de m'arrêter et de regarder Matt.

"A toi".

Code by AMIANTE

_________________



DC : Gabriel Grayson - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF
Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Mai - 21:01
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10187

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Devenir le McGiver des Sutures




Après le bourrage intensif d’informations, la démonstration technique, voilà désormais la mise en pratique. Le militaire était peu enclin à passer juste après elle, pas certain d’être parvenu tout retenir.

« Non mais c’est bon, j’ai compris cette fois. »

Il tenta bien de défiler avec un petit sourire malicieux. Echec total. Bon au moins il aurait tenté. Ne pas essayé n’aurait pas été Eversman. Il se contenta d’hausser les épaules, pas déçu pour autant. Il prit une grande inspiration avant de faire quelques mouvements de la tête pour détendre sa nuque. Ça lui permettait de gagner quelques secondes, dommage ce n’était pas suffisant pour que tout lui revienne en tête. Devant le regard insistant de la chirurgienne, il n’eut pas trop le choix de se lancer. D’abord le plus simple, dévoiler le torse du mannequin pour y observer les mouvements de la cage thoracique tout en prenant le pouls de la victime.

« Bob respire plus et n’a pas de pouls. Ça craint ! »

Enfin pas tant que cela pour un mannequin. Eversman essaya de se concentrer un peu, d’être un petit peu plus sérieux pour ne pas non plus qu’elle croit qu’il se fiche de lui. Ce n’était pas le cas. Il avait juste du mal à être sérieux bien longtemps. Ne restait plus qu’à poser correctement ses mains. Le sternum. Il tenta de le repérer et d’y poser le talon de sa main. Son autre main vint se poser au dessus de l’autre. Il semblait prêt à commencer, cherchant le regard du professeur du jour avant de corriger de lui-même sa propre position.

« Ah oui, le dos droit et les bras tendus. »

Bon cette fois, c’était parti pour les différentes pressions. Il tâcha d’imprimer un rythme plutôt rapide, de le garder tout en comptant les trente mouvements ce qui n’était pas forcément évident. Il appréciait peu cette sensation de s’enfoncer dans les entrailles du patient. Là ce n’était qu’un mannequin. Il espérait sincèrement ne jamais avoir à l’éxécuter en vrai. Les mouvements terminés, il s’empressa de se baisser vers le visage de Bob. Ah oui la tête en arrière, ça il avait zappé et rectifia le tir avant de lui pincer le nez pour insuffler un peu d’air. Et c’est reparti pour les trente mouvements. Skyler lui donna alors divers conseils ou pseudo-ordres pour corriger sa posture ou ses mouvements jusqu’à ce que ce soit à peu près bien. Il accueillit la fin de l’exercice avec un soupir de soulagement, mine de rien c’était physique. Il sentait une certaine raideur dans la nuque ainsi que dans les bras.

« Désolé Bob. » Lâcha-t-il après avoir massacré les côtes du mannequin pendant de très longues minutes. Matt en profita pour se remettre sur pieds, en ayant assez de cette position accroupie.







@ pyphi(lia)

_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Mai - 23:21
avatar
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Messages : 258

Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Royaume-Uni Royaume-Uni
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Devenir le MacGyver des sutures
Ft. Matt Eversman

Matt refit l'exercice, non sans essayer d'y échapper par n'importe quel moyen. Mais je ne cédai pas, car après tout, j'étais son professeur. Et en tant que tel, je me devais de m'assurer qu'il sache pratiquer correctement ce que je lui apprenais, non ? Sinon, je serais un mauvais professeur. Je souris à sa remarque sur le fait que Bob ne respirait plus, et que son coeur ne battait plus. Quoi de plus normal pour un mannequin, me direz vous ? Mais, même si Matt avait voulu lancer une plaisanterie, il avait très bien réagi en cherchant ces informations.

Pendant l'exercice, je gardai le silence, le laissant faire. Le jeune homme se débrouillait plutôt bien, et même quand il oubliait quelque chose, il se remémorait les gestes à faire assez rapidement. Avec un peu de pratique, cela deviendrait un automatisme. De temps à autre, je lui donnais quelques explications, ou corrigeais sa position. Mais d'une manière générale, je n'avais rien à redire. Jusqu'à ce que le militaire termine enfin l'exercice, un peu fatigué sur le coup vu l'intensité physique que demandait un massage cardiaque. Et encore, il n'avait vu qu'un aperçu, car quand il fallait le faire pendant dix minutes, il valait mieux être épaulé de quelqu'un d'autre pour faire un relais. Matt s'excusa auprès de Bob, et je me relevai à mon tour, tout en replaçant le mannequin sur la table.


"Je suis sûre que s'il pouvait parler, il te remercierait. Après tout, tu lui as sans doute sauvé la vie".

J'étais assez fière de mon élève, il s'en sortait bien avec les rudiments du domaine médical, et pouvait gérer un blessé qui ne pouvait pas être soigné par un médecin dans l'immédiat. Matt savait poser un bandage correct et efficace, et pratiquer un massage cardiaque si le défibrillateur était absent. Il avait presque tout appris de mon programme, l'essentiel et le plus important. Cependant, je me devais de lui montrer un autre domaine, bien qu'il n'aurait sans doute pas souvent l'occasion de le mettre en pratique. Mais, il fallait bien avoir quelques connaissances, alors autant les lui montrer.

"Bien, tu as acquis les sujets les plus importants à mettre en pratique sur le terrain, à savoir faire un bandage et pratiquer un massage cardiaque. Maintenant, et pour terminer ce cours, je vais te montrer un autre domaine. Je ne pense pas que cette situation t'arrivera un jour, mais on ne sait jamais. Je préfère te l'apprendre, juste au cas où, même si ce n'est pas plaisant pour quelqu'un qui n'est pas médecin ou infirmier".

M'approchant de la desserte, je pris une seringue enfermée dans sa pochette stérile, et la montrait à Matt avant de la reposer.

"Au cas où, je te montrerais comment faire une perfusion, ou même simplement une prise de sang ou une injection. Mais avant, voilà ce que je vais t'apprendre ..."

Je m'emparai d'un scalpel, et fit une petite entaille sur le corps de Bob, au niveau de l'épaule. Puis, je désinfectai la fausse coupure, avant de m'emparer d'une aiguille et du fil de suture, que j'accrochai sur l'aiguille, comme si je voulais faire de la couture. L'aiguille dans une main, je l'approchais vers l'entaille, pendant que mon autre main resserait les bords.

"L'utilisation de cette technique sert pour les entailles et coupures assez profondes, et qui saignent abondement. J'ignore si tu as déjà fait de la couture, mais c'est un peu la même chose. Tu piques d'abord sur le côté de l'entaille, à travers les deux bords, puis tu pratiques des points de façon régulière et rapprochée sur toute la longueur, afin de refermer l'entaille. Le mieux est d'utiliser une pince pour tenir l'aiguille, car c'est plus fin que les doigts, et donc moins handicapant".

Je montrai l'exercice à Matt, manipulant la pince qui tenait l'aiguille avec beaucoup d'aisance, refermant ainsi la plaie. Une fois terminée, je coupai le fil pour libérer l'aiguille, et montrai le résultat au militaire.

"Si jamais l'entaille est superficielle, et qu'elle ne saigne pas, ou vraiment très peu, tu peux utiliser des strips. Je pense que tu connais ça. C'est le même principe, sauf que ce sont des petites bandelettes adhésives. Tu serres les deux bords l'un contre l'autre, et tu poses les strips à la verticale dessus".

La suture n'était en soit pas très compliqué à faire, mais en temps normal, ce geste était juste peu ragoûtant, sauf si on aimait le sang. Je coupai le fil qui se trouvait sur l'entaille de Bob pour le retirer, avant de tendre le matériel à Matt.

"Tu as des questions avant de tenter ça ?"

Code by AMIANTE

_________________



DC : Gabriel Grayson - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Mai - 11:24
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10187

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Devenir le McGiver des Sutures



Bob n’en avait pas tarder, il allait devoir subir de nouveaux examens médicaux. Pas de chance. Le Ranger lui tapota l’épaule après l’avoir remis sur la table d’examen. La suite du programme ne s’annonçait pas très réjouissante. Les seringues, les aiguilles c’était loin d’être la grande passion du militaire. Le sang était même quelque chose qui l’avait longtemps rebuté. Quelques années plus tôt, il n’aurait pas été rare de le voir faire un malaise lors d’une profusion trop importante de sang. Même des explications médicales pouvaient l’envoyer au sol. Cela allait désormais mieux. Il avait dû apprendre par la force des choses à faire avec même s’il ne se sentait pas particulièrement à l’aise avec tout ça.

Il accueillit avec un rictus la coupure de Bob. Non, il n’aimait vraiment pas ça et encore moins la suite. Suturer une plaie. Ok, c’était pour le bien des patients et peu douloureux mais il ne sentait pas capable de pouvoir le faire. Il n’en avait pas non plus envie. Matt s’évertua à écouter les explications de son professeur, à essayer de l’observer faire. Il déglutit lorsqu’elle se tourna vers elle lui tendant le matériel nécessaire.

« Je vais passer mon tour cette fois-ci.»

Rien que d’imaginer plonger une aiguille dans l’entaille, dans la peau d’une autre avant de la ressortir pour plonger de l’autre côté lui remuait les entrailles. Cela devait paraître un peu idiot pour la chirurgienne qui passait des heures dans le sang, à tripatouiller à l’intérieur des corps. Lui n’en était clairement pas capable. Peut être une fois sur le terrain et obligé de faire le geste, il le ferait mais pas là. Pas sans l’adrénaline du combat et la rudesse du terrain. Le visage avait perdu sa rougeur et ses mains étaient déjà moites.

« Je veux bien essayer les strips si tu veux… mais laisse tomber la couture ok ?»

Il essaya de montrer un peu de bonne volonté en montrant qu’il voulait bien essayer une des méthodes.

@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Mer 9 Mai - 0:23
avatar
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Messages : 258

Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Royaume-Uni Royaume-Uni
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Devenir le MacGyver des sutures
Ft. Matt Eversman

Pendant que je montrais l'exercice, je jetai un oeil de temps à autre à Matt, qui observait en silence. Et voyant son air, je compris rapidement qu'il faisait partit du clan "je ne supporte pas ça". Et ses paroles au moment où je lui tendais le nécessaire à suture ne fit que me le confirmer, vu sans manque d'enthousiasme à pratiquer cette leçon. Je ne lui en voulais, c'était une réaction normale que beaucoup de personnes avaient, même des élèves en médecine. Sauf que pour ces derniers, ils n'étaient simplement pas faits pour ce métier. Alors, pour un individu normal, il n'était pas étonnant de le voir ne pas aimer les sutures. Cependant, Matt démontrait qu'il voulait quand même continuer le cours, même s'il demandait autre chose, les strips médicales pour s'occuper des entailles et blessures superficielles.

"Très bien, je ne vais pas t'obliger à faire cet exercice".

Je reposai le nécessaire à suture sur la desserte, et pris des strips.

"Pour les strips médicales, c'est beaucoup plus simple. Tu désinfectes et tu poses. Mais n'oublie pas qu'elles sont utilisées uniquement pour les petites entailles et coupures sans gravité et superficielles".

Je rapprochai les bords de l'entaille que je venais de faire sur Bob, pris une strip adhésive et la posai verticalement afin de refermer la coupure. Rien de très compliqué. Je retirai la strip, et tendis le paquet à Matt pour qu'il s'exerce. Une fois l'exercice terminé, ce qui n'était pas long, alors que je lui donnai quelques conseils, je lui montrai à nouveau la seringue de toute à l'heure.

"Pour en finir avec ce programme d'entrainement, voici le dernier point : l'injection ou la perfusion. Et après, promis, je te laisse filer" lançai-je en souriant.

Encore un domaine pas très ragoûtant pour quelqu'un qui n'aimait pas ça, et que Matt ne verrait sans doute jamais. Mais autant le lui montrer au cas où ce cas de figure lui arrivait.


"Les injections de produits sont les plus simples. Il suffit d'abord de vider l'air dans la seringue, afin d'éviter une embolie chez le patient. Puis, tu trouves une veine, généralement à l'intérieur du bras. Tu désinfectes la zone, et tu piques la peau jusqu'à ce que l'aiguille pénètre la veine. Il faut rester le plus horizontalement possible, sinon tu risques de traverser la veine. Il n'y a plus qu'à injecter le produit, et tu retires la seringue avant d'appliquer un pansement sur la zone".

Tout en expliquant, je pratiquai chaque geste, montrant bien à Matt comment faire. La suite du programme était plus difficile. Pour ce faire, je plaçai un garrot sur le bras, avant d'attraper un cathéter.

"Pour la perfusion ou la prise de sang, c'est à peu près la même chose. Sauf qu'il faut d'abord faire un garrot au dessus de la zone à piquer, et se munir d'un cathéter qui faut placer comme la seringue de toute à l'heure. Pour la perfusion, il faut juste relier le cathéter au bout d'un tube, puis relier l'autre bout du tube à une poche du produit que tu veux administrer. Pour la prise de sang, tu insères des tubes de prélèvements au niveau du cathéter, tu remplis et tu t'arrêtes quand tu as tes échantillons. Avant la fin de la procédure, il faut penser à retirer le garrot. Une fois l'injection ou la prise de sang terminées, tu retires le cathéter et tu places un morceau de coton avec un sparadrap, et le tour est joué".

Là encore, je fis une démonstration. Une fois l'exercice terminé, je retirai le matériel, et regardait Matt, pas convaincue qu'il veuille tenter l'expérience.

"Tu veux essayer ? Ou alors, est ce que tu as des questions concernant ce cours ?"

Code by AMIANTE

_________________



DC : Gabriel Grayson - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF
Revenir en haut Aller en bas
Mer 9 Mai - 12:01
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10187

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Devenir le McGiver des Sutures



Ouf la couture sur peau humaine était évitée. Ce fut un petit soulagement de courte durée vu qu’il dût se concentrer pour retenir la méthode d’appliquer des strips. Ce n’était pas très réjouissant mais toujours mieux que les sutures. La méthode à peu près enregistrée, c’était à son tour de passer à l’acte. Il désinfecta la plaie avant de reposer le spray pour rapprocher les deux morceaux de peau l’un de l’autre. Il les garda pincer entre ses doigts, le temps d’attraper un strip de l’autre main et de l’apposer. Il renouvela l’opération à deux reprises avant de le montrer à sa professeur, plutôt satisfait de lui-même. C’était pas bien compliqué, en fait.

« Je peux utiliser ça sur des plaies mineures de style arcade sourcilière ou légères plaies au visage ?"

Bon ça pouvait toujours utile d’ajouter ça dans son équipement. Une plaie à l’arcade arrivait facilement en mission. Ça saignait beaucoup mais ce n’était pas grave, plutôt gênant. Suite du programme : les injections et perfusions. Il afficha la même attitude que lors de la démonstration des sutures. Il appréciait vraiment peu les techniques médicales mais essaya d’être le plus attentif possible. Il avait conscience que ça pouvait être important pour une mission extérieure. Certes il n’aurait pas sur lui le matériel nécessaire mais si un infirmier était touché, il pourrait peut-être l’aider un minimum.

« ça me dégoute un peu mais je veux bien essayer l’injection. »

Là, Matt prenait vraiment sur lui pour oser l’injection. Prendre en main cette seringue était un grand pas. Il sentait mal habile avec ça dans les mains. Un peu l’impression d’avoir une arme de destruction massive en main. Il tâcha de reproduire les gestes mettant d’abord en place le garrot avant de passer au plus difficile enfoncer l’aiguille dans la veine. Il détourna un peu la tête pour ne pas voir ce geste qui le dégoutait. S’il avait pu fermer les yeux, il l’aurait fait. Le résultat n’était pas terrible. Il avait visé à côté du vaisseau sanguin et s’il avait été bien aligné, il l’aurait certainement transpercé.

« Je suis vraiment pas fait pour ça ; »

Bon au moins il l’aurait essayé et ne chercha pas à recommencer. Une fois, c’était déjà suffisamment d’émotions pour lui. Le matériel reposé, il passa une main sur son front pour en balayer les quelques traces émotives. Une fois, pas deux. Skyler lui remontra la bonne méthode à tenir mais il n’observait que d’un œil, pas encore remis de ses émotions. Vint le temps des questions, là comme ça rien ne lui venait mais il avait prévu son coup. Il porta une main dans sa poche en sortant un post-it jaune fluo avec une écriture illisible.

« Je me connais. J’ai noté là. Si il y a un objet dans une plaie, genre un poignard, vaut mieux l’extraire ou le laisser en place ? Je sais que si on le laisse en place, la personne doit être immobilisée et en cas d’extrait, ça peut faire pire que mal… En mission, on a pas trop le choix, on peut rarement rester sur place donc tu ferais quoi ? »


@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 10 Mai - 0:36
avatar
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Messages : 258

Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: Royaume-Uni Royaume-Uni
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Devenir le MacGyver des sutures
Ft. Matt Eversman


J'observai Matt pendant qu'il effectuait l'exercice avec les strips médicales, très bien d'ailleurs, mais ce n'était pas très compliqué comme geste. J'acquiesçai d'un hochement de tête en voyant son travail final, avant que le jeune homme me pose une question concernant les cas pendant lesquels les strips pouvaient être utilisées.

"Tout à fait, c'est très pratique pour refermer une arcade sourcilière temporairement, ou une simple coupure. Du moment que la plaie n'est pas grande ni profonde, et qu'elle ne saigne pas abondamment. Si la blessure est plus importante, il n'y a que les points de suture avec du fil qui peut refermer la plaie, et non pas les strips médicales".

Matt tenta l'injection, et je le vis maladroitement pratiquer cet entrainement, avec bien du mal. Je tentai de lui expliquer à nouveau, ainsi que décrire une nouvelle fois chaque geste, mais le militaire n'y parvint pas vraiment. Au contraire. Il mit fin à l'exercice, découragé. Cela s'entendait à ses paroles, mais je ne fis que lui lancer un sourire rassurant. Je n'allais pas le traiter de mauvais élève parce qu'il ne parvenait pas à effectuer cet exercice compliqué, lui qui n'était pas du tout médecin ou infirmier.

"Ce n'est pas grave, tu as essayé au moins. Et puis, même si tu as raté cette fois ci, tu as compris le geste et comment faire. C'est déjà très bien pour un militaire qui ne connait rien au domaine médical".

Pendant que j'attendais d'éventuelles questions, je commençai à ranger mon matériel. Voir Matt sortir un morceau de papier froissé de sa poche, sur laquelle était écrit des choses incompréhensibles, me fit rire. Il était si tête en l'air, celui là ? Le militaire me posa alors une question qui n'était pas dénuée de sens.

"La présence d'objets dans une blessure est assez délicat à gérer. Tu peux effectivement tomber sur quelqu'un qui présente une plaie obstruée par un objet comme une lame, un morceau de verre ou de métal, ou pourquoi pas une barre de fer. Pour soigner quelque chose comme ça, il faut s'assurer d'avoir tout le matériel possible et efficace, donc de nombreux bandages, du désinfectant, et également du matériel de suture. Car, si tu retires l'objet, tu vas provoquer une hémorragie externe que l'objet régulait en obstruant la blessure. Donc, à ne pas retirer si tu ne peux pas du tout contenir l'hémorragie".

Je m'arrêtai quelques secondes, repoussant la desserte dépourvue d'objets, tous rangés soigneusement.

"Si l'un de tes équipiers est blessé de cette manière en mission, il faut d'abord que tu le mettes en sécurité. Et si tu n'as pas de matériel adéquate, il faut laisser l'objet dans la blessure, en essayant de poser un léger bandage autour de l'objet, sans toutefois appuyer dessus. Histoire de contenir un peu le sang. Il ne faut pas allonger le blessé, il doit rester en position assise si possible, surtout si la blessure se trouve sur la partie haute du corps".

Hélas pour Matt, dans une situation pareille, il vaut mieux que quelqu'un de compétent se charge d'un blessé. Cependant, je pouvais au moins l'aider à bien faire, et maintenant il savait qu'il valait mieux éviter de retirer un objet d'une blessure si la personne n'était pas rapidement pris en charge par le corps médical juste après.

"J'espère avoir répondu à toutes tes questions. Si c'est le cas, le cours est terminé, tu es libéré".

Matt me remercia, et je lui lançai un sourire tout en le regardant partir. Puis, je repris le dossier du militaire, et retournai à mon bureau pour ranger le dit dossier, et m'installer derrière mon ordinateur. De là, je fis mon rapport dans lequel j'expliquai que le militaire avait reçu une formation aux premiers secours de niveau 1, et je donnai un avis favorable sur cette formation. Après cela, je quittai mon ordinateur en enfilant ma blouse, prête à aller au travail.

RP terminé


Code by AMIANTE

_________________



DC : Gabriel Grayson - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 8 - Zone Médicale :: Cabinets Médicaux-