Atlantis Insurrection

RPG sur Stargate Atlantis


√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Date de naissance : 09/04/1983
√ Age : 36
√ Messages : 2531
√ Localisation : Atlantis

le Jeu 26 Avr - 21:45

Voir le profil de l'utilisateur
Karola Frei
12 mars 2018

Lorsque Karola cliqua sur « envoyer », elle poussa un soupir. Le message qu’elle venait d’envoyer était court et concis et consistait en une convocation du sergent Eversman dans son bureau le lendemain à 9heures. Elle ne soupirait pas en raison de la personne convoquée mais pour ce qui allait être un moment très difficile à vivre pour elle mais encore plus pour Matt. À la suite d’une mission assez périlleuse effectuée par le Lieutenant Ross et le soldat Bricks, Atlantis avait appris avec effroi que la reine Wraith qu’ils avaient affronté l’an dernier se préparait à prendre sa revanche et d’une bien horrible manière. Les militaires avaient rapporté des images vidéos qui montraient sans équivoque que Méda’Iyda avait créé toute une armée de clones à l’image du sous-lieutenant Allen et du sergent Eversman suite à leur brève captivité. Outre le caractère préoccupant de cette information, c’était aussi la réaction des principaux concernés que les têtes dirigeantes d’Atlantis redoutaient.

C’était surtout vrai en ce qui concernait Eversman qui avait subi une transformation heureusement inversée en Wraith. Elle avait cru comprendre que cela l’avait pas mal chamboulé – avec raison, aussi elle avait toutes les raisons de croire qu’il n’accueillerait aucunement bien la nouvelle – toujours avec raison.

A son grand dam, c’est à elle qu’avait échu la tâche de lui annoncer. Non pas qu’elle rechignait à la tâche mais disons que de tous les officiers supérieurs de la cité, Karola était de loin celle qui était la moins à l’aise avec les sensibleries d’autrui. Mais c’était aussi très certainement aussi pour ça qu’elle était la mieux placée, elle était sûre de ne pas tourner autour du pot pendant mille ans. Et si Eversman partait en vrille, elle n’aurait aucun mal à le canaliser, du moins elle l’espérait.

Le lendemain, elle se mit tout de même en peine de rendre son bureau accueillant notamment en prenant soin de préparer des rafraîchissements et de quoi ravir la gourmandise du sergent. Assise à sa chaise en attendant son arrivée, elle se demandait bien qu’elle tournure elle allait donner à son discours. Elle n’était pas plus nerveuse que ça, juste mal à l’aise. Après un regard à sa montre, elle réalisé qu’Eversman n’allait pas tarder à arriver et pour se donner un peu de courage, elle attrapa un biscuit afin de le manger.

_________________
Une entrevue peu réjouissante Signka10

Rédaction en #LightPink

Revenir en haut Aller en bas

Image perso : Une entrevue peu réjouissante 1563542370-mattou-banner
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Date de naissance : 22/01/1990
√ Gène : Wraith
√ Age : 29
√ Messages : 11368

le Ven 27 Avr - 17:39

Voir le profil de l'utilisateur
Matt Eversman

Une entrevue peu réjouissante




Avril 2018 – 8H57

Ce n’était pas de gaité de cœur que le militaire enchainait les marches donnant sur les bureaux des officiers. Un rendez-vous avec le Major Frei n’annonçait jamais rien de bon. Il avait eu beau fouiller dans sa mémoire, il ne voyait pas ce qu’on pouvait lui reprocher. Il n’avait pas participé à d’éventuelles missions d’exploration où on aurait pu lui reprocher son comportement. Pas non plus d’absences depuis son retour au service actif. A moins que ce ne soit justement pour lui signifier son retour opérationnel depuis la thérapie subie au mois de février sur le Dédale. Il n’ené tait pas convaincu. Un simple mail ou rapport officiel aurait suffi, voir l’annonce faite par un officier de la base pour la touche officielle mais là il avait le droit à une convocation officielle avec la numéro deux. Ce n’était pas rien.

Même s’il n’éprouvait pas une franche amitié pour le Major Frei, elle avait le mérite d’être une bonne soldate, pas planquée d’être son bureau et d’être droite dans ses bottes. Elle appliquait le règlement à la lettre. Un peu trop à ses yeux en ne prenant pas en compte les circonstances, ni mêmes de pincettes. Son dernier blâme lui était resté en travers de la gorge et au final n’avait fait que l’enfoncer davantage dans son état dépressif et avait été un des éléments de son passage à l’acte. Certes c’était bien lui qui s’était ouvert le bras mais peut être que sans ce blâme… Il avait été suffisamment puni pour son arrogance par la reine Wraith… Enfin c’était de l’histoire ancienne.

Ce séjour à bord du vaisseau de guerre ainsi que la thérapie subie l’avait rendu plus fort mentalement. C’était donc un ranger nouveau qui se présentait à elle. Eversman avait pris soin de bien revêtir son uniforme, de retirer les quelques plis de la veste sur le chemin. Les logos de l’expédition ainsi que de son pays trônait fièrement en place, l’insigne des Ranger juste en dessous ainsi que celui de tireur de précision. Il était des plus présentables, la pointe de ses cheveux était encore humide.

C’est donc avec deux minutes d’avance sur l’heure prévue que le Sergent Maîte frappa à deux reprises à la porte annonçant ainsi sa venue. Le signal d’entrer fut entendu, il prit une bonne inspiration avant de pénétrer à l’intérieur du bureau.

« Bonjour Major. »

Le ton était courtois, normal pour un homme s’exprimant à son supérieur. Presque un fait exceptionnel pour le Ranger. Ce dernier fit quelques pas s’approchant du bureau de l’officier où il repéra de suite les viennoiseries et rafraichissements prévus.

« Vous comptiez peut être m’apporter le petit déjeuner au lit ? Si c'est le cas, je peux y retourner et vous attendre. » Dit-il en mettant ses mains dans le dos en position de repos. Il ne fallait pas non plus attendre de lui un quelquonque garde à vous.






@ pyphi(lia)

_________________

Une entrevue peu réjouissante Drama10Une entrevue peu réjouissante Wtf10Une entrevue peu réjouissante Atlant10
merci !                               couleur : darkcyan                                USS Dédale
Une entrevue peu réjouissante 1540805177-matt-texte


Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Date de naissance : 09/04/1983
√ Age : 36
√ Messages : 2531
√ Localisation : Atlantis

le Lun 30 Avr - 21:13

Voir le profil de l'utilisateur
Karola Frei
La jeune femme finissait de boire un verre d’eau lorsque son rendez-vous débarqua, avec deux minutes d’avance. C’était important de le noter. Cependant, elle prit tout de même le temps de reposer son verre et de retirer ses lunettes avant d’autoriser le soldat à entrer. Elle se leva de sa chaise lorsqu’il pénétra dans son bureau et ne le quitta pas des yeux alors qu’il venait se planter devant son bureau. Encore une fois, elle prit son temps pour répondre à son salut, tout du moins elle ne se contenta que d’un signe de la tête avant de le détailler de la tête au pied. Son regard perçant inspecta son uniforme parfaitement ajusté et repassé, à souligner également. Ce Matt Eversman là ressemblait tout à fait à ce qu’on pouvait attendre au minimum d’un soldat. Enfin, ça c’était jusqu’au moment où il ouvre de nouveau la bouche pour sortir une réflexion de son cru.

Même si la tentation de lever les yeux au ciel fut très forte, Karola se retint et resta parfaitement stoïque face à cette remarque. Le sergent devait très certainement être nerveux et face à l’air peu avenant du major, voulait essayait de détendre un peu l’atmosphère ou à tout le moins, se rassurer. Dans tous les cas, elle lui trouvait plutôt bonne mine en apparence.

« Asseyez-vous, sergent, et servez-vous avant que je ne change d’avis et ne donne tout ça au Dr McKay. »

Se contenta t-elle simplement de lui répondre. Elle lui fit signe de s’installer sur la chaise située derrière lui et l’imita en s’asseyant sur son fauteuil. Elle avait bien réfléchi à la manière de mener les choses, et si elle n’avait pas l’intention d’y aller par quatre chemins, elle n’avait pas non plus l’intention d’être trop brutale avec lui. Le jeune homme devait très certainement se demander pourquoi il se trouvait dans son bureau car après tout, elle n’avait rien précisé dans son message. Aussi, pour le mettre dans de bonnes dispositions et engager la conversation de la manière la plus favorable qui soit, elle décida dans un premier temps de s’enquérir de son état.

« Comment vous sentez-vous, sergent ? Votre thérapie a t-elle porté ses fruits ? »

Elle n’attendait pas les détails du travail qu’il avait accompli, ce genre de choses ne la regardait pas, mais elle se sentait tout de même assez concernée pour lui demander si cela c’était bien passé. Après tout, la dernière fois qu’ils s’étaient vus, le sergent lui avait explicitement demandé de mettre fin à ses jours si jamais il devenait une menace. Menace qui, visiblement, ne semblait plus peser, ni sur lui, ni sur Atlantis. Fort heureusement.

_________________
Une entrevue peu réjouissante Signka10

Rédaction en #LightPink

Revenir en haut Aller en bas

Image perso : Une entrevue peu réjouissante 1563542370-mattou-banner
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Date de naissance : 22/01/1990
√ Gène : Wraith
√ Age : 29
√ Messages : 11368

le Mer 2 Mai - 18:35

Voir le profil de l'utilisateur
Matt Eversman

Une entrevue peu réjouissante




« Tout ça pour moi, vraiment ? » Plaisanta-t-il sans attendre une réponse de sa part en prenant place dans le fauteuil désigné. Le postérieur n’était qu’au début du meuble de manière à ce qu’il puisse se servir un jus de fruit. Il en proposa un par politesse à l’officier avant de remplir le sien. Les viennoiseries semblaient délicieuses, bien dorées et croustillantes sortant du four le matin même. C’était très tentant d’attraper un petit pain au chocolat mais il résista. Son propre déjeuner ne datait que de quelques minutes. Ce n’était pas bien raisonnable mais ce n’était pas la vraie excuse. La raison n’avait jamais guidé ses envies. L’estomac n’était pas encore parvenu à digérer son contenu, il lui fallait un peu de temps avant d’y parvenir. Même pour l’estomac sur pattes qu’il était.

Karola Frei s’inquiéta sur sa santé. Cela lui valu un regard intrigué du militaire. Rarement la jeune femme s’était intéressée à sa personne. Certes elle avait été là lorsqu’il avait demandé à la rencontrer mais ce n’était pas de son initiative. En même temps, ils n’étaient pas proches. Soit ça fonctionnait lors d’une mission, soit ils s’engueulaient et ça partait à l’affrontement. Rarement de la demi-mesure.

« Je vais bien, Major. » C’était vrai. Cela faisait bien plusieurs mois qu’il ne s’était pas senti aussi en forme. Physiquement, il s’était efforcé à reprendre un peu de poil de la bête après son séjour sur le Dédale. Il se sentait désormais en pleine possession de ses moyens physiques. Mentalement aussi il avait retrouvé ses capacités. Le séjour sur le Dédale n’était pas de tout repos. Il avait été piqué, remué dans tous les sens avant d’être bloqué dans une impasse l’obligeant à passer au-dessus de ses problèmes mentaux pour avancer. Ce fut loin d’être facile. Il y avait eu pas mal de problèmes mais finalement il en ressortait meilleur.

« La thérapie neuro-stimulée est un succès. J’ai satisfait aux tests physiques, mentaux et obtenu l’autorisation de redevenir membre opérationnel »

Les wraiths n’étaient plus qu’un mauvais souvenir. La thérapie avait été profondément dans son esprit pour traiter les traumatismes subis. Cette fois, la psychologie n’était pas capable de l’aider sans aller plus loin. Le personnel du Dédale avait déployé les grands moyens. Le regard du Ranger témoignait d’une certaine détermination. Il avait hâte de prouver que toute cette année noire était désormais derrière lui. Il avait touché terre physiquement et s’était complétement écroulé mentalement. Reconstruire avait été très laborieux. Il avait fini par rechuter lors d’une mission d’exploration. Cette thérapie devait lui apporter de nouvelles bases, des fondations saines pour repartir de nouveau.

« Mais tout ça vous devez le savoir, Major ? » Manière de lui faire comprendre qu’il désirait savoir la véritable raison de sa convocation. Le verre de jus avalé fut reposé.



@ pyphi(lia)

_________________

Une entrevue peu réjouissante Drama10Une entrevue peu réjouissante Wtf10Une entrevue peu réjouissante Atlant10
merci !                               couleur : darkcyan                                USS Dédale
Une entrevue peu réjouissante 1540805177-matt-texte


Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Date de naissance : 09/04/1983
√ Age : 36
√ Messages : 2531
√ Localisation : Atlantis

le Ven 4 Mai - 22:18

Voir le profil de l'utilisateur
Karola Frei
Elle lui tendit son verre lorsqu’il lui proposa de le lui remplir et le remercia d’un signe de la tête. Par ailleurs, elle le laissa faire ses plaisanteries habituelles sans réagir plus que ça. Un moyen de le laisser s’exprimer avec légèreté avant qu’ils n’abordent des sujets beaucoup plus graves.
Elle profita que la parole soit à lui pour boire quelques gorgées de jus d’orange frais et l’écouta répondre avec attention. Il se prétendait aller mieux et même si elle n’était pas dotée d’un détecteur de mensonges mais elle savait que le sergent ne mentait pas. Il n’en avait pas l’intérêt de toutes façons car dans le cas contraire, cela n’aurait pas arrangé son cas.

Eversman approfondit sa réponse en lui relatant les résultats consécutifs à la thérapie de choc qu’il avait suivie et combien ils étaient encourageants, notamment pour sa reprise de service. Il finit par l’apostropher sur le fait que tous ces éléments étaient déjà portés à sa connaissance. C’était la vérité, tout du moins dans les grandes lignes. Elle avait été mise au courant que Matt suivait une thérapie intensive sur Atlantis mais aussi sur le Dédale mais elle n’en connaissait pas les modalités exactes ni l’exact avancement. Elle accueillit ce qui était une bonne nouvelle avec quelque soulagement.

« C’est vrai vous avez raison, mais je voulais m’en assurer moi-même. »
Elle fixait toujours le jeune homme dans les yeux et elle pouvait y lire qu’il attendait à présent de savoir pourquoi il se trouvait assit devant elle, dans son bureau. Elle était d’ailleurs étonnée qu’il ne l’a pas directement confrontée à cette question dès son arrivée. Dans tous les cas, elle ne pouvait plus reculer à présent, le moment était venu et elle s’était interdite de tourner autour du pot. Elle afficha alors un air grave sur son visage et croisa les mains sur son bureau, devant elle. Après une bonne inspiration, elle se lança.

« Si je vous ai convoqué, sergent, c’est parce que j’ai à porter à votre connaissance une information très préoccupante qui vous concerne et ne sera pas facile à entendre. »

Elle s’autorisa un bref instant pour reprendre son souffle et continua.

« En février dernier le lieutenant Ross et le soldat Bricks ont effectué une mission qui les ont conduits à atterrir dans un complexe ennemi. Au fil de leur exploration ils ont découvert que le but de ce complexe était de permettre à l’ennemi de constituer une armée de clones. Des clones à votre effigie et celle du sous-lieutenant Allen notamment… Je crois inutile de vous rappeler dans quelles circonstances votre matériel génétique a pu être prélevé. »

« J’ai ici quelques images prises par notre équipe. Libre à vous de choisir de les regarder ou pas. Soyez seulement conscient que ces images risquent de vous hanter et de mettre votre thérapie à rude épreuve. »

Cette histoire d'images n'avait pas pour but de pousser le sadisme un peu plus loin mais elle estimait que le soldat avait le droit de voir de ses propres yeux ce que ses collègues avaient pu voir. Elle lui désigna un dossier qui se trouvait sous son coude et enfin elle se tut afin de le laisser intégrer toutes ses informations. Le gros de ce qu’elle devait lui annoncer avait été dit, certes de manière un peu brute, sans pour autant avoir adopté un ton brutal, mais elle ne voyait pas d’autre façon de procéder. Matt avait désormais tout le loisir pour réagir.

_________________
Une entrevue peu réjouissante Signka10

Rédaction en #LightPink

Revenir en haut Aller en bas

Image perso : Une entrevue peu réjouissante 1563542370-mattou-banner
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Date de naissance : 22/01/1990
√ Gène : Wraith
√ Age : 29
√ Messages : 11368

le Sam 5 Mai - 17:35

Voir le profil de l'utilisateur
Matt Eversman

Une entrevue peu réjouissante




L’annonce eut l’effet d’une douche froide. Il n’eut pas de réactions et n’exécuta pas le moindre mouvement, ne cillant pas. Seule la mâchoire fut serrée un peu plus fort, la rangée de dents du bas appuyant fortement sur celles du haut. Ce ne fut que quelques instants après l’annonce qu’Eversman prit conscience qu’il avait bloqué sa respiration. Ce reflexe protecteur était destiné à se protéger. Peut-être le corps espérait ainsi empêcher la mauvaise nouvelle de se propager en lui. Trop tard, celle-ci continuait son cheminement dans son esprit envenimant chacune de ses pensées.
Il finit par reprendre une inspiration, son regard quittant celui de Karola se baissant de quelques centimètres pour se poser sur la base de son cou. Ce n’était qu’un point vide pour le militaire qui sentait une colère froide monter en lui. Ce n’était pas comme d’habitude. Il ressentait cet agacement en lui, cette tension progressive. Ses poings se serrèrent. Il tâcha de les déserrer dès qu’il en prit connaissance essayant d’appliquer les techniques apprises sur le Dédale lors de la thérapie. Se focaliser sur une pensée positive comme Paradize l’était pour lui était impossible. Impossible de faire le vide dans sa tête, de ne penser à rien d’autres qu’à l’annonce. Il imaginait de nombruses Pedge Allen mais aussi des reproductions de lui-même. Ça paraissait si abstrait, si impensable.

Sans dire un mot, le Sergent Maître se confronta à la réalité des images en attrapant les photos. La première fut pincée si fortement qu’elle ne garderait certainement les stigmates. On le voyait clairement en tenue atlante, un P-90 à la main en train d’ouvrir le feu sur un cible qui n’était autre que le visage d’Alexander Hoffman. Le militaire ne se focalisa pas de suite sur l’équipement atlante. Sur une autre, il disposait d’un fusil à pompe. La troisième était un gros plan sur le visage. C’était le sien. Même coupe de cheveux, même grains de beauté. Tout était là. C’était aussi déroutant qu’énervant. Il savait intérieurement que ce n’était lui et pourtant l’homme sur ses photos avait exactement les mêmes traits que lui. L’un des Matt affichaient quelques caractéristiques wraiths : les pupilles verticales, des tatouages sur le visage ou même des cheveux blancs mais d’autres lui étaient rigoureusement identiques. Ça faisait froid dans le dos. Ça lui fichait la trouille autant que cela l’énervait.

Une annonce pareille quelques mois plus tôt l’aurait fait rechuté. Immédiatement. Là il s’effrondrait pas, pas de suite du moins. Peut être serait-ce le cas lorsqu’il rejoindrait ses quartiers ou cette nuit mais là il demeurait assis, crispé mais solide.

« Cette pétasse a détruit ma vie… Maintenant vous m'annoncez qu'elle m'a volé mon identité. »

Le ton était des plus secs, glacial même. L’exprimer à haute voix permettait de bien réaliser les conséquences. L’envie d’exploser grandissait de plus en plus en lui. Cette colère n’était pas tournée envers le Major. Elle n’était que la messagère. Cette reine concentrait toute son attention. Il l’imaginait se réjouir de les avoir autour d’eux, une armée d’eux deux. C’était immonde et répugnant. Son rire lui revint en tête. Une main passa sur son crâne pour tenter de repousser cette pensée. Il observa de nouveau les photos, se focalisant sur Allen. C’était elle. Il passa son pouce sur son visage avant de le gratter de son ongle comme s’il pouvait la retirer de là. Il prit une nouvelle inspiration avant de lever les yeux vers elle cherchant à croiser son regard.

« J’espère que vous allez m’annoncer avoir envoyé une ogive nucléaire sur cette base, Major. Que vous ne l’avez pas laissé continuer maintenant que vous avez les coordonnées de sa base. »

Il ne pouvait imaginer qu’on l’ait laissé continuer.







@ pyphi(lia)

_________________

Une entrevue peu réjouissante Drama10Une entrevue peu réjouissante Wtf10Une entrevue peu réjouissante Atlant10
merci !                               couleur : darkcyan                                USS Dédale
Une entrevue peu réjouissante 1540805177-matt-texte


Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Date de naissance : 09/04/1983
√ Age : 36
√ Messages : 2531
√ Localisation : Atlantis

le Sam 12 Mai - 17:19

Voir le profil de l'utilisateur
Karola Frei
Dans le plus grand silence et le plus grand calme, Karola attendit que l’information soit intégrée et digéré par son subordonné. Connaissant un peu l’homme qu’elle avait en face d’elle, elle ne le quitta pas un instant des yeux, scrutant son visage afin d’y lire la moindre réaction. Elle venait de lui annoncer une nouvelle qui pourrait avoir l’effet d’une bombe sur lui et elle était prête à intervenir si jamais le jeune homme venait à exploser. Elle l'avait déjà fait par le passé et ne verrait aucun inconvénient à user d'un peu de force avec lui pour le calmer s'il le fallait.

Matt avait fait le choix de regarder les photos, toujours silencieux. Seuls ses sourcils froncés ou bien ses doigts qui se crispaient sur le papier photo indiquaient que ce qu’il avait sous les yeux ne lui plaisait pas. Mais ce fut tout, pas d’explosion, de cris, d’envie de tout casser. Le sergent resta stoïque et ce même lorsqu’il ouvrit enfin la bouche pour lui répondre d’un ton coupant.

Karola ignorait comment elle aurait réagi si elle avait été à sa place, comment elle se serait sentie si c’était son ADN qui avait servi à créer de multiples clones d’elle version Wraith. Certainement mal. Mais autant qu’elle pouvait en juger, le soldat réagissait bien, en tout cas mieux que ce qu’elle pouvait imaginer. De son côté, elle pinca les lèvres lorsqu’il annonça que la Reine avait détruit sa vie. Les deux militaires n’avaient certes pas une relation professionnelle des plus simple, il n’en restait pas moins que Karola se sentait désolée pour lui et ne considérait pas qu’il méritait ce qui lui était arrivé. Bien au contraire.

« La base est toujours intègre, je suis désolée de vous l’apprendre. Mais plus pour longtemps, vous pouvez me croire. Il est hors de question de laisser la reine continuer son activité. »

Elle lui avait assuré cela en le fixant dans les yeux. Le cercle dirigeant d’Atlantis était en pleine préparation d’une mission pour contrer les plans de Méda’lyda et surtout pour éradiquer l’univers de sa présence.

Karola se pencha en avant pour récupérer les photos légèrement maltraitées par Eversman. Maintenant qu’il avait vu ce qu’il y avait à voir, il était inutile de le torturer davantage avec des images qui, de toutes façons, le hanteraient pendant un bon moment.

« Le CODDIR, le colonel Sheppard et moi-même sommes en train de tout mettre en œuvre pour qu’une telle chose ne se reproduise jamais. Et nous ne nous arrêterons pas avant d’être arrivés à nos fins. Je vous le promets, sergent. »

Le major n’aimait pas faire des promesses, encore moins à la légère, car il pouvait s’avérer difficile de les tenir. Seulement, dans ce cas de figure là, la jeune femme, tout comme ses collègues dirigeants étaient déterminés à en finir pour de bon et à y mettre tous les moyens pour. Cette promesse là, elle était résolue à ce qu'elle soit tenue.

_________________
Une entrevue peu réjouissante Signka10

Rédaction en #LightPink

Revenir en haut Aller en bas

Image perso : Une entrevue peu réjouissante 1563542370-mattou-banner
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Date de naissance : 22/01/1990
√ Gène : Wraith
√ Age : 29
√ Messages : 11368

le Mer 16 Mai - 19:45

Voir le profil de l'utilisateur
Matt Eversman

Une entrevue peu réjouissante




La base était toujours. Des copies étaient sûrement crés pendant qu’ils échangeaient et surtout cette pétasse devait être en train de se distraire d’une manière ou d’une autre dans son trône. Cette pensée lui glaça le sang et l’énerva au plus haut point. Le rire du wraith semblait résonner dans son esprit. Ce n’était pas bon. Il lui fallait repousser ses souvenirs au plus profond pour ne pas que cela ravive de mauvaises choses en lui. Eversman avait radicalement changé d’attitude passant de quelqu’un de plutôt ouvert à une personne hermétique voir même hostile. Il demeurait paisible, sagement assis dans le siège même s’il commençait à martyriser les accoudoirs. La colère froide étaient en train de prendre de plus en plus de place en lui. Ce n’était pas très bon signe. Il multiplia les soupirs d’agacements dans un vague espoir de faire retomber la pression. Au moins avait-il le mérite de ne pas reproduire les erreurs du passé en gardant un minimum de contrôle.

Le Major continua de s’exprimer, il n’y porta qu’une oreille peu attentive jusqu’à ce qu’elle n’évoque l’organisation d’une opération par le CODIR visant la destuction de cette base. Elle lui en fit même la promesse. Chose rare chez Frei et qui avait une certaine importance aux yeux du Ranger. Après tout n’était-il pas venu la voir pour lui demander de lui coller une balle dans le crâne s’il se mettait à agir bizarrement ? Cette promesse, il ne l’avait pas faite avec Sheppard sachant qu’il hésiterait. Pas elle et c’était ça qu’il était venu chercher chez l’Allemande.

“ Je veux en être, Major. Je veux participer à l’opération qui détruira cette pétasse.»

Oh diable le langage. On venait de lui apprendre qu’il y avait des centaines de ses répliques qui se baladaient sur une autre planète, la politesse pouvait bien attendre un peu. La demande d’Eversman n’en était pas vraiment une, c’était un ordre. Il n’accepterait pas de rester de voir d’autres partir sans lui. Il avait une très bonne connaissance des dommages possibles et parlait donc en conséquence de choses. Pas question de laisser la tête de cette poufiasse à quelqu’un d’autre. C’était à lui ou limite à Pedge de se la faire. Les autres avaient payé un prix certain, eux bien davantage.



@ pyphi(lia)

_________________

Une entrevue peu réjouissante Drama10Une entrevue peu réjouissante Wtf10Une entrevue peu réjouissante Atlant10
merci !                               couleur : darkcyan                                USS Dédale
Une entrevue peu réjouissante 1540805177-matt-texte


Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Date de naissance : 09/04/1983
√ Age : 36
√ Messages : 2531
√ Localisation : Atlantis

le Sam 19 Mai - 7:19

Voir le profil de l'utilisateur
Karola Frei
La requête que Matt formula ne l’étonna guère. Elle se doutait que le soldat voudrait participer à la mission prévue pour mettre à mal les plans de la reine. Karola n’était pas trop fan de l’idée étant donné les dommages subis par le soldat mais elle n’avait pas vraiment de raisons de le lui refuser. Il était volontaire, avait participé à la bataille précédente et les tests médicaux et psychologiques l’avaient notifié apte au retour au combat.

Le major croise les mains devant son visage observa le sergent, le dévisageant presque pendant quelques secondes. Il avait l’air pleinement déterminé et dans ses yeux brillait une lueur vengeresse qui, elle le savait, ne cesserait de l’animait tant que Meda’lyda vivrait. Finalement, elle s’adossa contre le dossier de son fauteuil et décréta :

« Très bien, sergent. Je ne peux pas vous le refuser. En revanche, j’attends de vous un comportement digne d’un militaire. Ne mettez pas votre en vie et celle de la cité en danger. » Elle lui lança un regard entendu, la colère de Matt lui serait très certainement utile le jour de l’opération néanmoins, elle espérait que le psychologue ait bien fait son travail, que cela ne dégénérerait pas et qu’il saurait se contenir. Dans le cas contraire, les conséquences pourraient être fâcheuses, pour le camp adverse bien sûr mais surtout pour lui.

« C’est tout ce que j’avais à vous annoncer. Lorsque l’opération sera lancée vous recevrez les convocations habituelles. En attendant, reposez-vous et prenez le temps pour digérer cette nouvelle. Parlez-en avec Allen. » Pedge étant aussi concernée, elle saurait mieux que quiconque ce que Matt pouvait ressentir, ils pourraient échanger ensemble et se soutenir. Connaissant le tempérament du sous-lieutenant, Karola savait qu’elle parviendrait à aider Matt à se canaliser et à user de sa colère à bon escient. La psychologie pouvait être utile mais dans ce genre de moments-là camaraderie l’était tout autant. Sur ce, elle se leva afin d’annoncer la fin de leur entrevue.

« Je vous libère sergent, félicitations pour votre retenue. On arrivera peut-être à faire quelque chose de vous, finalement. » Ces mots, prononcés avec un peu plus de légèreté avaient plus pour but de détendre un peu l’atmosphère tendue que de brimer la tête brûlée qu’il était. Cela venait également souligner le compliment sincère qu’elle venait de lui faire même si c'était de manière un peu maladroite.

_________________
Une entrevue peu réjouissante Signka10

Rédaction en #LightPink

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum