Atlantis Insurrection

RPG sur Stargate Atlantis


Image perso : [Event double face] Moment fort 1  : Une invasion 1562430542-image-profil
√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 677

le Lun 14 Mai - 20:46

Voir le profil de l'utilisateur
Atlantis


Moment fort 1 : Une invasion
Tout le monde

« Introduction de l’événement double face, tout le monde peu réagir sans aucun soucis»


CHRONOLOGIE : LUNDI 14 MAI 2018



Voilà plusieurs mois que tout se préparait. Aujourd’hui serait le grand jour… depuis fin février les responsables de la cité étaient en train d’organiser l’opération Normandie, une attaque surprise chez la reine des ingénieurs Wraiths : Méda’Iyda. Et en parallèle, Victoria Wilde avait été chargée de manière confidentielle à travailler en partenariat avec Teshara Lays sur un vaccin contre la menace intérieure : les Morphéas.
Cette chose, manipulée génétiquement par la reine pour en faire un espion, constituait une véritable plaie pour la direction qui ne savait plus sur qui compter ou faire confiance.

Ils avaient la certitude qu’au moins un d’entre eux s’était infiltré et qu’il avait, pendant plusieurs mois au moins, sorti de précieuses informations. La reine connaissait l’emplacement d’Atlantis, du site Alpha, de la Magna. Elle connaissait la composition des forces militaires, l’identité du CODIR, l’existence des Tairis et de la triple alliance. En réponse, c’est un véritable plan d’invasion qu’elle avait mis au point. Un plan qui les anéantirait sans le moindre doute. Ils ne savaient pas encore comment ils réussissaient à communiquer avec la reine, mais ils comptaient bien isoler la cité durant l’extermination.

Mais la mission menée par Sheppard le 01 mars, sur un croiseur, désemparé lui permit d’être confronté à cette créature. Elle avait infiltré son équipe, se faisant passer pour un membre physiquement et mentalement similaire. Il s’en était fallu de peu qu’il infiltre la cité à son tour. Mais au lieu de ça, il avait atteint le site Alpha.
Le responsable militaire attestait de l’arrivée de la fausse Jane Jacobs (la vraie étant à l’infirmerie avec une thérapie psychologique en prime), une militaire de l’équipe qui était en réalité le Morphéa. Mais malgré une fouille complète de la base, on n’avait retrouvé d’elle que son ancienne tenue. La chose s’était infiltré et malgré les efforts du CODIR, malgré tout expérimenté en procédures de contre espionnage, ils avaient fait chou blanc. Ils savaient maintenant qu’un deuxième espion officiait quelque part.

Le salut vint alors de l’expertise des scientifiques de la cité et des connaissances des jumeaux Lays sur le Morphéa naturel. Malgré de nombreuses divergences, la pégasienne continuait de prétexter que la biologie, la force même de la créature, était autant sa faiblesse ! En mêlant ses connaissances aux capacités techniques des Atlantes, elle était partie avec une petite équipe et son frère Naalem pour en débusquer un. Ce fût un succès et Victoria Wilde découvrit un vaccin peu de temps après.

Cela ne fut guère aisé, puisque le morphéa est une espèce assez complexe et inconnue surtout modifié par la reine Wraith. Mais, la jeune femme parvint à ses fins et la version finale du vaccin fut prêt début mai. Sa production à grande échelle démarra dans une base secondaire pour les projets à risque, en-dehors de Lantia, sur une planète enneigée et troglodyte. Le sérum était assez fragile à de hautes températures et nécessitait un refroidissement constant.

Ainsi, la veille du départ en guerre, l’équipe de 54 Atlantes ainsi que le contingent de 148 Natus, furent vaccinés en toute discrétion. Un motif tout à fait anodin leur fût donné : le rappel contre les virus et germes extraterrestre. Ce programme se faisant par vagues, ils avaient été de la première série. Le CODIR était aussi vacciné. Cette mesure avait été recouverte d’une densité d’actes administratifs tous plus faux les uns que les autres, la véritable nature du sérum étant pleinement dissimulé aux curieux.

La suite de la cargaison de vaccins pour vacciner les 350 autres personnes de la cité devait arriver le lendemain. Ils ne pouvaient pas faire ça en une fois, pour ne pas attirer les soupçons et aussi parce qu’il n’avait pas les emplacements nécessaires pour garder trop de sérum. Ainsi la cargaison arriverait la veille en deux fois : le matin et l’après-midi (transporté par des personnes saines). L’avantage du sérum et aussi de sa difficulté de le créer pour Victoria était de le rendre efficient, qu’un Morphéa ne puisse plus attaquer et prendre une nouvelle identité si celle-ci avait eu le vaccin. S’il le Morphéa tente cela, il serait fortement affaiblie et instable sur sa forme.

Un mail avait été envoyé ce même jour, rappelant à toute la cité que chacun devait se présenter OBLIGATOIREMENT (il y aurait un recensement) pour la campagne de vaccination le lendemain à partir de 07h30 à l'infirmerie (le temps de vacciner les médecins et infirmières).


LA VEILLE AU SOIR : DIMANCHE 13 MAI 2018 :

Cela avait prit du temps… beaucoup de temps de vacciner toute les équipes et les Natus encore présent sur le continent. Les derniers préparatifs étaient fait. Alexander n’aimait guère tout ce secret, mais il en allait de la survie de tous. Ainsi, il venu chercher au alentour de 21h le lieutenant Ford, l’homme étant l’un des officiers supérieurs qui devait rester ici, pour protéger la base et mener une équipe de recherche contre le Morphéa infiltré ou les Morphéas si par malheur il y en aurait eu plusieurs. Le major serait là pour l’aider aussi et prendre une seconde équipe si besoin.
L’anglais n’était peut-être pas un général militaire mais il suffisait d’un peu de stratégie pour deviner que l’opération Normandie déclencherait une attaque de rétorsion terrible sur Atlantis. La menace du Morphéa devait prendre fin dans les plus brefs délais et un deuxième front allait bientôt s’ouvrir ici...probablement sur une guerre civile cette fois... Tout cela… Ford n’était pas encore au courant, puisqu'il devait se faire vacciner pour assurer le fait qu’il ne serait pas un Morphéa.

Alexander hésita à aller directement voir le lieutenant dans ses quartiers, mais celui-ci affectionnait la salle de gym et l’anglais eu le nez creux puisqu’il le trouva au gymnase. Il y avait personne dans cette salle d'entraînement au combat au corps à corps. Une salle qu’il connaissait bien, puisqu’il s’entrainait une fois par semaine avec le lieutenant.

« Bonsoir Lieutenant. Vous allez bien ? » fit l’homme aimable comme toujours. « Vous pouvez venir avec moi, je dois vous montrer quelque chose. »

Tout à son entraînement son casque sur les oreilles, l'arrivée d'Alexander eut pour résultat qu'il laissa tomber ses haltères et se mit au garde à vous ! Avec un sourire moqueur !
« Bon Dimanche Sir ! Oui, comme vous voyez, ça va comme un Dimanche soir et vous ? » Il écouta la suite, puis s'essuie la figure avec sa serviette et ramasses ses affaires ! : « Je vous suivrais en Enfer Sir ! Vous le savez bien ! Allez devant je vous suit ! »

L’anglais esquissa un rictus sur ses lèvres et lui fit un signe de repos. « J’ai connu mieux » Oui, quand tout ce joyeux bordel sera fini, il ira mieux. Il était tendu comme une corde de violon depuis maintenant plus d’un mois. Il l’invita à marcher dans le couloir, allant jusqu’au téléporter au fond du couloir.
« Nous allons à l’infirmerie. J’espère que vous n’avez pas peur des aiguilles. On doit se faire vacciner contre les gemmes Alien »

Il fit la grimace : « Je suis obligé ? Mon système immunitaire est surboosté, alors les vaccins ! Et la note disait Lundi ! »
« Oui, mais j’ai besoin qu’on me tienne la main… » L’anglais, lui lança un regard amusé avant de ricaner, oui il le faisait marcher sur ce point.

« Pas de soucis ! Maman fera même un bisou sur la trace de piqûre pour faire passer la douleur ! Et Papa te donnera un bon gâteau au chocolat ! » un clin d'œil et une bourrade amicale du coude dans les côtes pour signifier qu'il comprenait la blague.
Alexander ricana « Chouette… »
Ford eu un instant de réflexion puis : « Euh ? C'est quoi des gemmes aliens ? »
« Maladie virale que compose cette joyeuse galaxie. » Alexander arriva sur le bouton de téléporter et ils arrivèrent dans le couloir de l’infirmerie. Il avait un peu de monde, quelques soldats qui attendait mais sans plus. Ford ne répondit rien de plus, il avait un sourire inquiet sur le visage.

Alexander marcha jusqu’à une salle où une infirmière était présente, elle semblait fatiguée. Depuis ce matin elle œuvrait pour vacciner l’équipe des 54 Atlantes, le CODIR et des Natus. Ford était son dernier patient. Aiden, pouvait remarquer que dans la salle il avait deux gardes avec des armes. Elle lui demanda de prendre place et lui injecta le vaccin. Quelques minutes se passa et l’anglais toisait Ford avec une légère lueur d’inquiétude… Puis rien ne se passa. Tous parure soulagée.
« Bien, venez lieutenant, il faut qu’on parle. »
Il remercia l'infirmière et suivit Alexander : « Vous attendiez quoi, là ? Depuis quand une piqûre vous met autant sur les nerfs ? » dit-il sur un ton inquiet.
Alexander ne lui répondit pas tout de suite et attendit d’être seul dans le téléporter pour lui dire : « Nous avons été infiltrés Ford. On vient de vous vacciner pour s’assurer que vous n’étiez pas un Morphéa. Nous en parlerons dans mon bureau. »

Il sourit : « Vous, vous êtes bien vous, je vous ai reconnu à l'odeur ! Comme beaucoup d'autres personnes ici, votre odeur est particulière, jamais un infiltré ne me tromperait ! Mais pour les autres que je croise peu c'est autre chose ! »
Alexander eu un faible rictus… si seulement ce fut si simple ils auraient dressé les chiens.
« Le morphéa copie tout, même l’odeur. Il est impossible de le différentier de l’originel. » Il entra dans son bureau. « Asseyez-vous lieutenant, je vais vous raconter. »


(c) DΛNDELION

Revenir en haut Aller en bas

Image perso : [Event double face] Moment fort 1  : Une invasion 1562430542-image-profil
√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 677

le Lun 14 Mai - 20:49

Voir le profil de l'utilisateur
Atlantis


Moment fort 1 : Une invasion
Tout le monde

« Merci de bien lire les informations en bas du document »


LE LENDEMAIN LUNDI 14 MAI À 07H30.

Les hauts parleurs de la cité résonnèrent partout à 07H30 du matin. L’appel était adressé à tous.

// Votre attention. Pour garantir la santé de la communauté, il est obligatoire de se présenter à l’infirmerie pour votre vaccination. Toutes les unités civiles et militaires doivent se soumettre à cette campagne pour la sécurité de tous. //

Plusieurs salles avaient été préparé pour recevoir la masse que composait l’ensemble de l’expédition. Pour chacune de ces pièces, il y avait une infirmière et deux gardes armés de stunners Wraiths, mais pas seulement, ils portaient également un neuf millimètres en holster de cuisse.

Le personnel soignant avait reçu l’ordre d’être avenant et de donner la même explication à quiconque. Eux-même étaient d’ailleurs persuadés de procéder à une mise à jour de la défense immunitaire des membres de l’expédition. Vous vous rappelez du dégât qu’avait provoqué la variole sur le peuple indigène à l’ère de la conquête espagnole ? C’était le même principe pour des Terriens habitant sur une cité dans une galaxie voisine.

Mais ce faux vaccin était surtout un moyen de départager les innocents des espions infiltrés


----------------------

INFORMATIONS :

  • Vous n’êtes pas obligé de vous faire vacciner immédiatement, il y a de la queue. Si vous désirez le faire, merci de nous indiquer l’heure à laquelle vous vous rendez à celle-ci et on vous indiquera via MP si vous l’avez été ou non (à cause du monde).

  • Frei et Ford sont tous deux sains, ils vont organiser ensemble les recherches ou le ball trapp selon la qualification que vous préférez apporter à cette chasse ^^
    Tous deux savent que la veille, le sergent Bastch qui était prévu pour l’opération Morphéa, en était justement un et qu’il est mort suite à la vaccination.

  • Frei & Ford nous vous laissons l'initiative de commencer de réunir les personnes ou non (ici). Et donc d’informer de ce que vous savez où non. Suite à la mort du faux sergent Bastch vous pouvez vous douter que vous aurez des conséquences et des répliques DU ou DES Morphéas qui restent.

  • Les autres, vous êtes libre de votre réaction à faire dans ce post.


Vous avez jsuqu'au 21 au soir pour réagir et vous organiser
(c) DΛNDELION

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 362

le Mar 15 Mai - 16:41

Voir le profil de l'utilisateur
Natasha Avalon
[Précédemment : Discussion avec John Sheppard, veille de la MJ ]


Une dernière embrassade, peut-être un adieu.

La porte se referma derrière John et Natasha se fit violence pour ne pas lui courir après. Un soldat ! Pourquoi était-elle tombée amoureuse d’un soldat ? Les soldats faisaient la guerre, ils mourraient… mais elle n’était pas sûre de se relever s’il tombait au combat.
Elle n’avait presque pas dormi de la nuit, torturée par l’angoisse du jour à venir. Les nerfs à vifs, elle demeura quelques instants allongée sur le lit de son compagnon comme une poupée de chiffon, recroquevillée, jusqu’à finir par craquer. La crise de larme dura un moment, elle n’aurait su dire combien de temps, jusqu’à ce qu’elle ne finisse par se calmer. La montre indiquait 6h.

La kiné finit par se lever et se traîna jusqu’à la salle de bain où elle tenta d’absorber un peu de chaleur. Elle se sentait glacée à l’intérieur. Lorsqu’elle en sortit, elle s’efforça de se redonner un semblant de visage humain mais le maquillage ne suffit guère à totalement dissimuler les cernes et les yeux rougis.

Il était 6h20, John lui avait demandé de rejoindre Alexander Hoffman à 7h. Il lui fallait arrêter de penser au colonel et se concentrer sur la journée à venir : si elle se fiait à son instinct et aux informations qu’elle avait arraché à John, il allait se passer quelque chose sur Atlantis, elle devait se tenir prête. Elle ne pouvait en être sûre, mais elle ne devait pas écarter l’hypothèse plus que probable que leur cité ait été infiltrée par les wraiths.

Elle se mit à faire les cent pas. Pourquoi les minutes passaient si doucement ? Et puis zut ! 6h25, elle enfila la veste que John lui avait confiée et se mit en route pour le bureau d’Hoffman. Les couloirs étaient déserts, le silence presque total, et elle ne pouvait s’empêcher de jeter des regards inquiets autour d’elle, l’une de ses mains serrant l’un des couteaux de John dans l’une des nombreuses poches. Croire qu’elle pouvait affronter un wraith au couteau c’était un peu comme penser que le père-noël apportait vraiment les cadeaux sous le sapin, mais le contact de l’arme lui donnait un peu de courage. Elle ignorait la forme qu’avait pu prendre l’hypothétique infiltration : un wraith invisible ? Un atlante compromis ? Comment repérer le danger si elle ne pouvait l’identifier ?

Alexander sortait de réunion avec les autres membres du CODIR, il marchait en direction de son bureau, le visage river sur une tablette en train de lire quelques dernières informations. Heureusement que les lumières de celui-ci était bien allumé, sinon il n’aurait pas vu la silhouette devant sa porte de bureau. Le jeune homme releva la tête vers la personne qui attendait, reconnaissant Natasha Avalon, il lui fit un rictus agréable, pas très surpris de la voir. A tout les coups, John avait dû lui demander de venir le plus tôt possible. Et en parlant de Sheppard, elle portait une veste au nom de l’américain, confirmant son hypothèse. Cela déclencha un petit rictus amusé de la part de l’anglais.

« Bonjour mademoiselle Avalon. Vous allez bien ? » dit-il aimablement, avant d’ouvrir la porte de son bureau et de l’inviter à entrer. Natasha eut un sourire forcé qui ressemblait plus à une grimace.

-Et vous ?
Il la regarda quelques secondes « Encore plus stressé que vous l'êtes déjà. » dit-il avec un petit rictus au coin des lèvres.

Il était tenté de lui demander si ce fut le colonel l’initiateur de sa venue ou non. Mais, il lui laissa le temps de s’exprimer. Il la fit passer devant lui avant de marcher et déposer la tablette sur son bureau. « Voulez-vous boire quelque chose ? » demanda-il poliment.

- Je ne dis pas non à un café.

Ca ne pourrait pas lui faire de mal après la nuit presque blanche qu’elle venait de passer.

-Je n’ai pas la moindre foutue idée de pourquoi mais John m’a demandé de vous rejoindre à 7h… je suis un peu en avance, ajouta t-elle en réalisant qu’il était 6h35 tout au plus.

Alexander alla lui faire couler un café et lui tendit une tasse aux motifs contemporain d’un tableau d’art graphique. Puis revenu vers son bureau et tira un tiroir avant de relever le regard vers Natasha.
« Parce qu’il veut que vous soyez dans le premier lot des vaccinés. Et que pour vous éviter la queue il m’a demandé de vous faire passer le plutôt possible. » Il sortit un zat dans un holster et se l’accrocha à la jambe sans aucune forme d’explication.

« Vous venez ? Prenez la tasse avec vous. » Il était calme et confiant comme d’habitude.

Natasha le regarda un moment, sourcils froncés, sans comprendre. Le premier lot des personnes vaccinées ? Elle aurait pu prendre du temps pour réfléchir, se retourner le cerveau et tenter de chercher un rapport entre ce nouvel élément et ses précédentes déductions mais elle abandonna l’idée. Peut-être qu’elle ferait ça quand elle aurait bu son café et qu’elle aurait les idées plus claires.

-Ok… je vous suis. J’aurai droit à des explications après ça ?
« Oui. John vous a dit quelque chose d’autre ? » demanda t’il avant de la laisser passer devant et marcher jusqu’au téléporter.

-Disons plutôt que j’ai déduis un certain nombre de choses de ses silences, répondit-elle en trempant ses lèvres dans son café.

« Et quelles en sont vos conclusions ? » Ils troisèrent un groupe de personne et Alexander se tue immédiatement changeant de sujet l’air de rien, parlant des Azuriens, puis dès qu’ils furent plus loin du groupe il la toisa attendant la réponse, puisqu’ils entrèrent dans le téléporter. Natasha observa le comportement d’Hoffman, légèrement incrédule. Elle fit toutefois l’effort de jouer le jeu et participa à cette fausse conversation qu’il avait subitement commencé jusqu’à ce qu’ils se retrouvent seul à seul dans le téléporteur.

- Je sais que John est parti au combat et je suppose qu’il s’agit des wraiths. Je sais qu’il se passe quelque chose ici aussi, je pense à une infiltration. Je croyais que les wraiths pouvaient se rendre invisibles ou quelque chose du genre mais… non. Le problème c’est les gens, hein ? Les atlantes...

Alexander l’écouta tout en l’observant du coin de l’œil. Il avait le visage impassible pour une raison encore plus simple : ne rien lui montrer au cas où elle était morphéa. Enfin il prenait un risque de se faire transpercer de tentacule dans cet endroit mais qu’importe il faut savoir prendre des risques et si elle était morphéa elle aurait réagi à Sheppard pour le peu qu’il ait eu des échanges buccaux ou même intimes. Un échange de sang aurait suffi à la tuer si elle était morphéa. Même si cela n’était pas certain. En tout cas, elle ferait un bonne enquêtrice et John devait se faire gauler en moins de deux avec une personne aussi perspicace. Une bonne chose.

« Il doit être difficile à John de vous mentir. » dit-il simplement, avant que le téléporter s’ouvre et qu’ils arrivent au hall de l'infirmerie qui était sujet à une certaine agitation. Il avait plusieurs médecin et du personnel qui faisait la queue vers des petites salles fortement gardées. Natasha eut un léger sourire, prenant la réflexion comme un compliment. Elle suivit docilement Hoffman dans l’infirmerie sans se préoccuper du fait qu’il s’était équiper d’un zat, après tout elle même portait un nombre conséquent d’armes blanches sur elle.

Sur la gauche, il avait un corps avec un draps blanc. Natasha se figea en voyant le cadavre dissimulé sous un drap blanc et commença à sérieusement s’inquiéter. Si John ne lui avait pas assuré qu’il avait toute confiance en Hoffman, elle aurait peut-être exigé des explications… ou prit ses jambes à son cou.
Alexander jeta un coup d’oeil au corps et semblait chercher quelqu’un : Isia. Il la hela elle s’approcha d’eux.
« Oui ?»
« Tu peux vacciner mademoiselle Avalon en priorité s’il te plait. »
Pourquoi elle ?»
« Tu as été vaccinée ? »

Elle roula des yeux, elle semblait agacée. Elle se passa une main dans les cheveux et Alexander semblait fixer cette main avant de reporter son regard vers elle.

« Bon ? »
« Oui. Tu as un zat ? Bon tu feras le garde !»

L’inquiétude de Natasha grimpa d’un cran. Le zat… c’était pour elle ? Euh… il était trop tard pour fuir ? Ah merde, il avait déjà sorti l’arme. Et le vaccin c’était pourquoi ? Visiblement ça avait l’air de leur permettre de vérifier quelque chose. Est-ce que les wraiths auraient trouvé un moyen de contrôler mentalement certains atlantes et le vaccin était censé empêcher la connexion ou un truc du genre ?

Isia était vraiment désagréable et elle fit un signe dédaigneux aux deux autres personnes pour montrer une table à Natasha et qu’elle s’y assoit. Alexander lui lança un regard insistant,elle soupira. La rouquine obtempéra mais elle n’était franchement pas rassuré et l’agressivité du docteur commençait à l’agacer.
« J’ai mal dormi Ok ? Pedge est partie et je m'inquiète pour elle, j’ai le droit non ? »

Alexander haussa les sourcil un peu étonnée qu’elle avoue en public une relation qu’elle ne mentionnai jamais… Elle devait être fatiguée ou cela avait évolué peut-être ? Qu’importe.
-Je compatis... dit Natasha à mi-voix pour tempérer les choses. Elle comprenait mieux l’irritation du docteur Taylor Laurence maintenant. Alors comme ça Allen et elle entretenaient une liaison ? Pourquoi pas.

Isia tourna le regard vers elle, prenant conscience de la veste qu’elle portait. Elle la regardait de haut en bas avant de toiser Alexander pour avoir des explications. Mais celui-ci soupira doucement.

« Ah je comprend mieux pourquoi, elle est là en “première”. »

Réflexion réellement compréhensive ou acerbe ? Se demanda Natasha.

« Isia active toi s’il te plait. »

Elle fit un rictus complice à Natasha comme pour lui dire “merci toi aussi” et la kiné le lui rendit : elle comprenait vraiment en fin de compte. Elle sortit la seringue et la manipulent avec une grande douceur avant de faire le nécessaire sur l’épaule de la jeune femme. A ce moment là Alexander avait le zat en main et Natasha lui lança un regard méfiant. Mais rien ne se passa. Isia eut un rictus.

« Saine. Je vous laisse, elle a surement des questions. » Son ton s’était adoucit et elle sourit.

Alexander rangea son zat, toisant étrangement Isia et fit signe à Natasha de revenir jusqu'au téléporter.

- Alors comme ça je suis “saine” ?
« En effet nous avons été envahi par une créature de la création de la reine Wraith des ingénieurs. Le morphéa, il prend la forme, les pensées et les odeurs de sa victime. »
- ... Meeeerde ! Lança Natasha après un temps de silence. C’est encore pire que ce que j’avais imaginé !

« Oui. On ne sait pas depuis combien de temps, on connais son existence que depuis peu. Et il a fallu trop de temps pour créer ce vaccin. » Il marchèrent jusqu'à son bureau où il prit un zat qu’il avait dans son tiroir (oui collection de zat bonjour) il avait un mot dessus écrit avec l’écriture de John “Pour dégommer tous les vilains comme tu sais si bien le faire !”. « Tenez, en plus de la veste. Je suppose qu vous ne passerez pas au contrôle aérien ? » Oui il serait étrange que le colonel lui donne une veste pour le principe de lui faire un doudou. Angoissée comme était le colonel, il avait dû essayer de la protéger d’une manière subtile.

Natasha eut un sourire en coin en entendant la remarque de son patron.

- Non, ça risquerait de sonner fort.

Un rire lui échappa en lisant le mot de John. Il avait vraiment tout prévu ! Puis l’amusement se changea en chagrin lorsqu’elle se rappela où était son amant en ce moment même. Décidément, depuis hier c’était l'ascenseur émotionnel… heureusement que les circonstances justifiaient ses états d’âme, sinon elle aurait pu se croire enceinte. Elle reposa calmement sur le bureau la tasse de café qu’elle avait largement eut le temps de vider.

- Le vaccin sert à identifier la créature ?

Alexander eut un rictus amusé à la remarque de la Kiné. Il la laissa lire le mot tout en observant son regard triste. Il lui tapota sur l’épaule pour lui dire que tout allait bien. Un geste rare chez lui. « Ils vont mettre deux jours à atteindre la base Wraith. D’ici là, ne vous angoissez pas plus. » dit-il avant de répondre à sa question : « Oui et à le tuer. Si un morphéa essayait de vous prendre, il mourra sans même vous copier. Mais Ford et Frei sont en train de monter une équipe pour enquêter, puisqu’ils sont malins. Si vous voulez vous joindre à eux, je ne peux qu'encourager votre sens assez poussée de la déduction à leur prêter main forte. Mais faites attention. »
Pour sa part, il ne pouvait pas tout superviser, entre la guerre et le morphéa plusieurs chose se dénouait en même temps.

- Le truc qui était sous le drap tout à l’heure c’était un morphéa ?
« Oui » et ils ne l’avaient pas rangé au plus grand désarroi d’Alexander qui aurait aimé que ce corps disparaisse. Mais l’infirmerie était un foutoir sans nom. A 07h30 il aurait l’annonce de rappel et normalement le corps sera rangé.
- Donc ça veut dire qu’il y en a plusieurs ?
« Au moins deux pour les informations qu’ils ont transmises à la reine. Un seul n’aurait pas pu réussir. Mais nous ne savons pas le nombre exacte. »
- Ils d’autres particularités que leur polymorphie ? Vous avez identifié des faiblesses ?
« Non, ils n’ont que très peu de faiblesse. » Il tapa sur sa tablette pour envoyer un fichier (cf briefing) à Natasha, au vu de ces questions, il en déduisait qu’elle viendrait participer à l’enquête « Je vous joins un fichier qu’on eu les personnes dites saintes sur le morphéa vous aurez les informations nécessaire. »

Natasha aquiesça.

-Ok. Où puis-je trouver le major Frei et le lieutenant Ford ?
« Le major doit être dans son bureau » Quant à Ford il ne savait pas son emploi du temps, surement en train de faire du sport ou se préparer.

Bon… prochaine étape, le bureau de Karola pour se signaler, puis Natasha irait chez elle récupérer quelques affaires et récupérer sa tablette pour lire les informations qu’Hoffman venait de lui transmettre. Elle accrocha le holster et le zat à sa jambe et demanda :

- Le vaccin tue la créature sur le moment mais est-ce que ça l’empêche aussi de copier les vaccinés après ?

Autrement c’était facile pour le morphea, il lui suffisait d’esquiver le vaccin sur le moment puis de prendre l’apparence d’un vacciné après.

« Il l'empêche de copier la personne. » dit-il en se levant.
Effectivement, elle commençait à comprendre le plan du CODIR. Une fois la population de la cité vaccinée il suffirait de chercher les doubles ou bien ceux qui ne s’étaient pas présentés au contrôle. La journée s’annonçait particulièrement longue mais Natasha se sentait plus calme. Elle pouvait maintenant mettre un nom sur l’ennemi et elle allait se faire un plaisir de lui botter le train… ou de se faire botter le sien en essayant.

- Une dernière chose. Vous avez dit que John se dirigeait vers une base wraith… je peux connaître l’objectif de sa mission ?

« Détruire Méda'Iyda. » Confirma Alexander, qui toisait Natasha où plutôt son non verbal. Cette dernière avait le visage dur, fermé. L’information venait de briser son calme intérieur et elle avait une fois de plus envie de hurler : son compagnon était parti détruire une ruche; quelle chance avait-il de revenir vivant d’une telle mission ?

Alexander avait bien perçu ce regard et il lui fit un simple rictus très faible de compassion. Beaucoup de personne était partie faire une guerre importante, qui salurait le salut de tous ou la destruction de tous.

Les hauts parleurs commencèrent à s’activer avec l’appel au vaccin. Très vite la cité serait coupée de toute communication extérieur (sauf celle sécurisé entre le Dédale et Atlantis pour les opérations de guerre).
L’annonce sortit Natasha de ses pensées macabres et lui permit de déporter sa colère et sa frustration sur les morphea. Elle ne pouvait pas aider John mais elle pouvait se rendre utile ici.

- Je vais voir le major Frei. J’espère que tout ira bien.

« Pour les deux fronts j'espère aussi. » Fit Alexander qui la racompagna jusqu'à sa porte. Il comprenait aisément la souffrance interne de cette jeune femme qui en plus portait une marque d'officialisation. Alexander espérait que le propriétaire de cette veste revienne pour continuer ce beau geste d’amour.

« Ce ne sont pas les mots qu’ils vous faut Natasha. Mais John a déjà fait plusieurs missions et une guerre importante, il n’est pas seul Natus et Tairis sont là pour aider les Atlantes. Gardons espoir qu’ils reviennent tous victorieux. » Il ne pouvait pas dit tous en vie, car sur les personnes embarquées en guerres il en aurait surement qui ne pourront plus foulé le sol de la cité d’eux même.

- Il le faut. J’ai vu le pire scénario possible se réaliser dans l’autre dimension, pas moyen qu’on subisse ça.

Alexander hocha la tête, il était bien d’accord, le rapport des deux deux jeunes gens étaient incroyablement effrayant.

« Nous sommes d’accord. Surtout que cette veste vous va mieux qu'à moi. » dit-il avec un brin d’humour pour détendre le tout qui arracha un petit sourire à la rouquine.

« Si besoin vous connaissez le chemin jusqu'à mon bureau ou à celui de Woolsey. » dit-il de toute façon, pour les besoins de l'enquête le CODIR était aussi à disposition même occupée. Natasha acquiesça et sortit de la pièce avec l’intention d’aller frapper à la porte du bureau de Karola Frei.

Revenir en haut Aller en bas

Image perso : [Event double face] Moment fort 1  : Une invasion 1562506792-01-alexprofil-copie
√ Arrivée le : 08/07/2016
√ Date de naissance : 22/04/1979
√ Gène : Innoculation
√ Age : 40
√ Messages : 1731
Liste de vos DC : Isia-Sheppard-Naalem- Elana ravix

le Mer 16 Mai - 15:26

Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Hoffman





Note pour les personnes vaccinées :

Nous avons besoin de volontaire pour effectuer une enquête de recherche.

Adressez vous au major Frei et au Lieutenant Ford.




_________________
    Alexander Hoffman
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : firebrick

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

le Mer 16 Mai - 16:06

Anonymous
Moment fort 1: une Invasion
Tout le monde
Il est 7h30 et je viens tout juste de finir mon petit footing du matin. Et oui, ce n'est pas parce que je ne suis pas militaire qu'il faut que j'arrête de m'entretenir et puis de toute façon, avec mon diabète, même si je n'ai pas envie, je n'ai pas le choix. Ce matin, contrairement à d'habitude, j'ai décidé de courir dans les couloirs de la cité plutôt que d'aller sur les digues. En temps normal ils sont vides, surtout à cette heure là mais ce matin, il y a une atmosphère assez étrange qui règne. Je sais qu'il y a du monde qui part en entraînement avec le Dédale mais j'ai du mal à croire que ce soit ça qui provoque tout ce remue ménage. C'est finalement quelques secondes après m'être arrêtée de courir que j'entend les hauts parleurs de la cité. Et là, je ne sais pas ce qu'il se passe, mais tout le monde se rue vers l'infirmerie. Je détache ma veste de sport que j'avais nouée à ma taille et je l'enfile avant de remonter la fermeture éclair. Je regarde rapidement autour de moi et je décide de faire comme tout le monde, écouter le message et me rendre à l'infirmerie pour me faire vacciner... Vacciner contre quoi, je n'en ai aucune idée mais je suppose qu'une fois là bas, on aura quelques réponses... du moins je l'espère.

Seulement voilà, en arrivant à l'infirmerie, moi qui pensais que ça n'allait prendre que quelques minutes, je me retrouve à devoir faire la queue et patienter pour qu'on me prenne en charge. Il y a déjà beaucoup de monde et lorsque je jette un coup d'oeil rapide à ma montre, je me rend compte qu'il est déjà 7h50 et que vu le monde déjà présent, je ne vais pas passer de suite. Je croise les bras, tant pis, je crois que je ne suis pas faite pour être à jour dans mes dossiers. Par simple réflexe je regarde autour de moi pour voir si je vois Alek mais je me souviens qu'il est déjà parti à cette heure là pour son entraînement... j'ai hâte qu'il me raconte tout ça à son retour. Devant moi, les gens s'impatientent, certains râlent après le personnel en pestant qu'ils n'ont pas que ça à faire. Doucement, je tapote l'épaule de la personne juste devant moi. Elle se retourne et hausse un sourcil alors que je lui demande gentiment.

- Vous savez ce qu'il se passe ?

Comme seule et unique réponse, je n'ai qu'un hochement de tête et un soupir. Bon, vu que personne ne va savoir me renseigner, il ne me reste plus qu'à attendre sagement mon tour et prendre mon mal en patience. Je continue d'observer les environs et j'aperçois Isia un peu plus loin. Je pourrais lui faire signe et aller la voir pour avoir des infos, mais je ne suis pas comme ça. Moi je suis plutôt du genre patiente et disciplinée. Il faut attendre, soit... de toute façon personne ne m'attend à part mes dossiers sur mon bureau donc... Mais là, plus les minutes passent et plus je vois tout ce monde, moins je sens que ce qu'il se passe ici est normal... Je comprend très bien qu'en refusant d'en dire plus, ils veulent éviter les mouvements de panique mais là, nous parquer comme des animaux, à la file indienne, sans rien dire, ça ne va pas aider à calmer les esprits qui sont déjà en train de s'échauffer...

Je laisse échapper un soupir et je croise les bras sous ma poitrine comme pour me rassurer.

- Allez Norah... Calme toi... Je suis sûre que c'est juste un simple vaccin et rien d'autre...

EDIT: Le temps passe, les minutes s'égrainent lentement et finalement mon tour finit par arriver. Heureusement, je n'ai pas peur des aiguilles contrairement à ma voisine qui est pâle comme la mort. Une fois vaccinée, on me fait savoir qu'il faut que j'aille voir Frei ou Ford. Je n'en sais pas plus pour le moment et je dois avouer que j'ai quelques questions à leur poser de vive voix. On nous prend pour des moutons stupides et je ne supporte pas ça.
 
code by FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Date de naissance : 28/09/1991
√ Age : 27
√ Messages : 184
Liste de vos DC : Keya Râman

le Ven 18 Mai - 13:28

Voir le profil de l'utilisateur
Thyra White
7h, mon réveil sonne. Parfois, faire la grasse matinée ca me saoule, mais là, j'en aurais bien eu besoin. A lire tard le soir, je ne vois pas le temps passer et je me couche tard. Enfin, je me dis que ce soir, je me coucherai plus tôt, rien de bien dramatique. Je compte jusqu'à 3 et hop, je décolle mon fessier du lit. Oui c'est dur. Un coup d'eau sur le visage, un peu de maquillage et des vêtements propres, me voila quelques minutes après assise devant mon petit déjeuner. C'est étrange de remarquer que le matin, malgré le monde, c'est vachement moins bruyant que le soir.... j'aime quand c'est calme au réveil. J'avale tranquillement mon chocolat au lait chaud quand soudain, un son horrible vient se heurter à mes tympans !

Une annonce comme quoi on doit tous se faire vacciner. Ah ouais, et contre quoi ? On est obligé d'y aller tous ensemble d'un coup comme des vaches grégaires ? On peut pas étaler ça sur plusieurs jours ? Pfff, je ne suis pas pressée, je termine de boire mon petit déjeuner et ensuite je file vers l'infirmerie. Décidément en ce moment c'est le bordel, entre le départ pour l'entrainement des militaires et la vaccination tous mes semblent agités. En y réfléchissant, je trouve ça étrange que tout arrive en même temps aussi et je ne serai pas surprise que quelque chose se trame : nous sommes sur Atlantis. Mais quand meme, si quelque chose de grave se tramait, on serait au courant quand même non ? Ah non, j'oubliai que les gens ne disent jamais totalement la vérité... Le mensonge c'est plus fun !

Enfin, peu importe, je dois faire comme tout le monde et ... WHAT ???? Ah non c'est mort, je ne fais pas la queue 2 heures ici et maintenant ! C'est une perte de temps et mauvaise utilisation du temps. Je reviendrai plus tard et en attendant, je vais occuper mes doigts sur le jumper abîmé qui m'attend dans la baie. Une fois là bas, je fais ma vie comme à mon habitude, sauf que la, je guette ma montre de temps en temps pour veiller à ne pas trop tarder pour me faire vacciner. Je réparer deux trois bricoles, qui me prennent finalement 2 heures, lorsque je décide de revenir vers l'infirmerie. Il y a un peu moins de monde et je décide donc d'attendre là, sagement, que mon tour ne vienne... à moins que je ne craque à nouveau et décide de repartir pour la baie des jumpers. Quelle heure est il ? 9h45...

_________________
DC : Keya Râman
Ecriture : Darkorchid


[Event double face] Moment fort 1  : Une invasion 2018_h10

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

le Ven 18 Mai - 15:52

Anonymous


Une invasion
ft. équipe atlantis.


Eva s'était levée ce matin à 6h30 comme à son habitude. Elle n'avait jamais été du genre à faire une grasse matinée, préférant largement se lever aux aurores pour profiter au maximum de la journée à venir. Et puis, soyons honnête, son métier ne l'incitait guère à traîner au lit. Les peuples qu'elle avait étudié n'étaient pas du genre à rester au lit jusqu'à midi et même les adolescents prenaient part active sur le camps dès l'aube. Du coup en tant qu'étrangère, elle était forcée de s'adapter à leur rythme de vie et cela lui convenait très bien. Et puis c'était reconnu dormir tard et trop n'était pas forcément bon pour la santé. Aussi, pour toutes ces raisons, la jeune femme se réveillait rarement après 7h.

Eva se dirigea vers le refectoire, rien de tel qu'un bon petit dejeuner pour bien commencer la journée. C'était un moments clés de la journée qu'Eva appréciait tout particulièrement, surtout lorsqu'il n'y avait pas encore grand monde.
Alors qu'elle venait d'arriver et qu'elle était sur le point de prendre un plateau-repas, les hauts parleurs résonnèrent, indiquant que tout le monde devait aller se faire vacciner. Eva haussa un sourcil. Cette annonce était étrange, elle n'en avait pas entendu parler la veille. En laissant échapper un petit soupir, elle reposa son plateau, son petit déjeuner allait attendre et puis, elle avait une tonne de choses à faire dans la journée, alors autant faire cette formalité de bon matin.

Eva se dirigea alors vers l'infirmerie. Mince, c'était bien sa veine, il y avait déjà beaucoup de monde. Elle hésita quelques secondes entre rester ici et revenir plus tard et opta finalement pour la première option. Elle se connaissait et savait qu'elle était capable d'oublier de revenir plus tard. Prenant donc son mal en patience, elle rejoignit sagement la file d'attente. Devant elle, une femme brune semblait s'impatienter et être peu rassurée. Eva lui dit alors d'un ton réconfortant :

"C'est bien un truc de l'armée ça, nous convoquer tous à la même heure sans plus d'information..."

Quand elle était en Afgnanisthan, ce genre de choses arrivait souvent. Elle avait pu remarquer là-bas, que ce n'était pas une spécialité de l'armée d'organiser des choses cohérentes et coordonnées. C'était d'ailleurs une partie de son métier, expliquer aux populations locales les faits et gestes de l'armée pour que tout se passe au mieux.
Eva réfléchit quelques secondes avant de continuer :

"Mais c'est tout de même surprenant, cette annonce si soudaine... ça arrive souvent ?"

Eva n'était pas présente sur la Cité depuis assez longtemps pour savoir si cela arrivait souvent ou non.
Une fois son tour arrivé, elle patienta pendant que l'infirmière lui fit la fameuse piqure. Elle ne craignait pas ça, voyageant beaucoup, elle avait l'habitude des vaccins. L'infirmière lui dit ensuite qu''ils avaient besoin de volontaires pour effectuer une enquête de recherche et qu'elle devait s'adresser au major Frei et au Lieutenant Ford. Eva jeta un coup d'oeil à sa montre. Elle avait encore un peu de temps avant de se replonger dans ses dossiers et elle se dirigea donc vers leurs bureaux.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Date de naissance : 09/04/1983
√ Age : 36
√ Messages : 2528
√ Localisation : Atlantis

le Sam 19 Mai - 16:58

Voir le profil de l'utilisateur
Karola Frei

Discussions ayant lieu entre Natasha et Karola entre 7h40 et 8h30.

22heures… c’était le temps qui s’était écoulé depuis la dernière nuit de Karola. Il était 7 heures du matin et la jeune femme était toujours éveillée. Assise dans le fauteuil de son bureau elle n’était pas pour autant fatiguée. Ou du moins ne le sentait pas tant un autre sentiment la dominait avec plus d’ardeur. L’inquiétude, c’était cela qui la tourmentait depuis presque plus d’une journée. Celle d’avoir vu des êtres chers se diriger tout droit à une mort certaine sans qu’elle ne puisse les accompagner. La jeune femme le regrettait profondément mais en tant que professionnelle de la guerre, elle était parfaitement bien placée pour savoir qu’il fallait savoir choisir ses combats. Le sien se trouvait sur Atlantis.

Non seulement il fallait s’inquiéter des clones et de l’attaque imminente que la Reine Wraith souhaitait lancer sur eux mais en plus, ils avaient été infiltrés par d’étranges créatures créées par cette même reine. Karola n’avait pas laissé entrevoir ce qu’elle pensait de tout cela mais il était bien évident qu’elle ferait tout ce qui était en son pouvoir pour protéger Atlantis, découvrir les créatures qui s’étaient infiltrées dans leurs rangs et les anéantir.

7h03, voilà à présent 3 minutes que des militaires qu’elle avait personnellement choisis devaient s’être présentés à l’infirmerie pour se faire vacciner afin d’éviter qu’un morphéa ne s’empare de l’identité. Ce groupe se chargerait d’assurer la sécurité de certaines zones de la cité ainsi que de l’infirmerie pendant la campagne de vaccination qui devrait débutait à 7h30. La jeune femme espéra que tout ceci se passerait bien et qu’au final très peu de morphéa ne se trouvent sur Atlantis.

Toujours assise à son bureau elle attendait les résultats des vaccins de ses hommes qui tombaient au fur et à mesure. A chaque fois qu’une paire était déclarée saine, elle l’affectait sans tarder à une zone afin qu’ils puissent y assurer la sécurité. Les morphea n’allaient pas attendre sagement qu’Atlantis soit surveillée pour agir et ce vaccin risquait sans doute de leur permettre de belles découvertes. Auquel cas il fallait être sur le pied de guerre.

Après avoir donné ses instructions au dernier groupe de militaires qui avait pour tâche de surveiller les flux qui entreraient et sortiraient de l’infirmerie, elle reçut un message de la part d’Hoffman qui lui apprit que Natasha venait d’être soumise au vaccin et déclarée saine et que par dessus le marché, elle se dirigeait à présent vers son bureau. La jeune femme trouva cela bizarre que la française ait déjà reçu le vaccin alors que l’annonce n’avait pas encore était faite mais ne s’attarda pas plus sur ce détail. Elle remercia l’administratif et se prépara à reçevoir la kinésithérapeute. Entre temps, une annonce dans les hauts-parleurs appris à la population atlante la mise en quarantaine ainsi que l’obligation de se faire vacciner. La jeune femme soupira. Puis, pour penser à autre chose, se mit à ranger soigneusement les dossiers qu’elle avait étalés sur son bureau au cours des dernières vingt-quatre heures et bu un énième verre d’eau fraîche pour se réveiller un peu en attendant sa visiteuse matinale.

Des coups frappèrent à la porte et une rouquine se faufila dans la pièce après avoir obtenu l’autorisation d’entrer. Grâce à Hoffman, et indirectement à John, elle était maintenant équipée d’un zat et se sentait un peu moins vulnérable. Si elle n’avait pas encore eu accès au dossier sur les morpheas que lui avait envoyé son patron, elle se doutait que la créature devait être sensible à ce type de décharge. Décidant qu’il ne servait à rien de tourner du pot et parce qu’elle n’était tout simplement pas d’humeur à faire des politesse, elle entre rapidement dans le vif du sujet.

- Bonjour Major. Il paraît que vous avez la responsabilité de mener la traque. Je n’ai pas encore pu lire le dossier morphea mais j’aimerai rejoindre l’une de vos équipes dès que ce sera fait.

Le major laisse son interlocutrice parler sans la couper et lorsqu’elle eut terminé, la détailla de la tête au pied. Natasha avait non seulement l’air déterminée mais aussi équipée pour partir à la chasse. En effet, la jeune femme arborait une veste militaire ainsi qu’un zat.
Bien évidemment, l’aide de tout le monde serait nécessaire pour pouvoir nettoyer la cité, cependant, Karola ne pouvait s’empêcher d’être un peu frileuse à l’idée que des civils soient aussi impliqués. Comme toujours. Mais après tout, eux aussi été concernés et eux aussi avait le droit de participer à la défense de leur deuxième maison.

Avant d’accepter la participation de Natasha, Karola se devait de s’assurer de quelque chose de primordial. Elle se leva de son fauteuil, pour se dégourdir un peu les jambes d’une part mais aussi pour venir se poster devant la kinésithérapeute.

« J’imagine que Monsieur Hoffman vous aura au moins prévenue de la dangerosité de ces créatures. Elles peuvent avoir pris l’apparence de n’importe qui et donc même de personnes qui vous sont chères. J’ai besoin de savoir si vous vous sentez capable de réagir si jamais vous tombez nez à nez avec l’une d’elle. » Pour préciser sa pensée, elle lui désigna du menton le zat dont elle était équipée.

- S’ils m’attaquent je saurai qu’il ne s’agit pas de mes proches. Je sais à quoi m’attendre maintenant, dit-elle en soupirant.

Ca aurait été plus simple si elle avait été vacciné plus tôt… John aurait pu lui parler à coeur ouvert, il n’y aurait pas eu tous ces mystères. Mais elle supposait que ça n’avait pas été possible sinon le colonel l’aurait probablement fait.

Karola hocha la tête, ravie entre guillemets de l’entendre prête à faire le nécessaire s’il le fallait. Maintenant qu’elle se trouvait proche d’elle, elle pouvait la détailler un peu plus en détail et ses yeux glissèrent sur la veste d’aspect militaire qu’elle portait. Et alors qu’elle s’apprêtait à dire que visiblement, elle se donnait beaucoup de mal pour donner un coup de main, son attention fut attirée par un détail. Si la veste lui était vaguement familiaire c’était pour une bonne raison. Elle était en effet estampillée du nom de Sheppard. Ses sourcils se froncèrent un centième de seconde, plus par manque de compréhension qu’autre chose. Qu’est-ce que la veste de John fichait sur les épaules de Natasha… ? La jeune femme avait bien peur de connaître la réponse à cette question mais ça n’était ni le lieu ni le moment de penser et de parler de ça. Natasha fit semblant de ne pas remarquer le regard que porta Karola sur sa veste. Le major avait du remarquer le nom de Sheppard… du moins l’imaginait-elle. John avait trouvé un moyen on ne peut plus efficace d’afficher au grand jour leur relation. Ca ou un haut parleur, c’était du pareil au même. Elle aurait peut-être dû en faire de même avec lui, lui coller un vêtement avec écrit “AVALON” de manière à ce que les femmes ne l’approchent pas là-bas. Cette pensée ridicule la fit sourire intérieurement un court instant mais elle se demanda quand même si John n’avait pas eu la même idée en lui confiant sa veste.

« Très bien, bienvenue à bord dans ce cas. Pour le moment, les vaccinations viennent de commencer. Je comptais me rendre à l’infirmerie pour voir comment cela se passe et donner des ordres aux militaires qui seront déclarés sains. Si vous le souhaitez, vous pouvez m’accompagner pour rassurer les gens sur place et éventuellement repérer discrètement les comportements qui vous paraîtraient suspects. Qu’en dites-vous ? »

- J’aimerai prendre le temps de lire le rapport sur les morpheas d’abord. Monsieur Hoffman me l’a envoyé mais je n’ai pas d’ordinateur ou de tablette sous la main, il faudrait que je fasse un détour par chez moi.

« D’accord, dans ce cas je vous invite à me rejoindre dès que vous vous sentirez prête. En revanche, même si vous avez l’air d’être disposée à vous défendre, je préfèrerai que vous ne vous baladiez pas seule. Quand les morpheas comprendront le but de cette quarantaine, ils risquent de ne pas aimer ça. Je vais demander qu’on vous escorte , c’est une simple mesure de précaution pour votre sécurité. »

-Ok, pas de problèmes, répondit Natasha qui ne voyait aucun inconvénient à l’idée d’une protection supplémentaire. Il lui faudrait juste faire vite pour mémoriser le rapport afin de ne pas retenir les soldats trop longtemps.

Sur ces paroles prononcées d’un ton sans appel, la jeune femme activa son oreillette de communication et convoqua la 1ere classe Frazier et le caporal McArty. Ils devaient se rendre à son bureau immédiatement. En attendant leur arrivée, Karola se reconcentra sur Natasha en évitant que son regard ne s’attarde un peu trop sur l’étiquette qui portait le nom de son supérieur et qui lui rappelait où il se trouvait actuellement.

« Jusqu’à présent, hormis quelques personnalités importantes de la cité, le lieutenant Ford, une dizaine de militaires testés et nous, personne n’est encore au courant de ce qu’il se passe. L’information doit rester secrète jusqu’à ce que toute la campagne de vaccination soit bouclée. J’imagine que je peux compter sur votre discrétion ? »
-Ca, c’était évident.

« Parfait. » conclut Karola avec un ton sans émotion. Contrairement à leurs échanges précédents, celui-ci n’avait rien de chaleureux, la faute au contexte à n’en pas douter. Il était difficile de faire des efforts quand on n’avait pas dormi depuis presque 24heures, que l’on était en état de guerre et qu’en plus on s’inquiétait pour ceux partis sur le front. Il devait en être de même pour la rousse, d’autant plus qu’elle portait sur ses épaules la veste de Sheppard.

La jeune femme se frotta distraitement la nuque quand ses hommes s’annoncèrent. Elle les fit entrer et leur rendit leur salut militaire avant de les présenter à Natasha qui les salua poliment.

« Voici Natasha Avalon, une de nos kinésithérapeutes. Elle a été vaccinée et déclarée saine et souhaite participer à la chasse aux Morphéas. Mais avant cela elle a besoin de se rendre dans ses quartiers pour récupérer du matériel. Caporal McArty, j’aimerais que vous l’escortiez. 1ère classe, vous resterez avec moi afin de ne pas mettre en péril le plan de sécurité. Caporal, vous nous rejoindrez ensuite à l’infirmerie. »

Les deux militaires répondirent d’un « A vos ordres » en cœur et Karola se tourne à nouveau vers la kinésithérapeute.

« Sauf si vous avez des questions, je ne vous retiens pas plus longtemps, Natasha. »
- On vous rejoint à l’infirmerie dès que possible.

Et sur ces belles paroles, Natasha fit un petit salut de la tête à Karola avant de prendre la direction de ses quartiers, suivit par le militaire. Ils échangèrent quelques mots sur le chemin mais l’essentiel du trajet se fit dans le silence. Une fois arrivé dans ses appartements, Natasha récupéra sa tablette et prit quelques minutes pour étudier le rapport sur les morphea avant de glisser l’appareil dans son sac ainsi qu’un peu d’eau et de nourriture. La journée risquait d’être longue, autant anticiper. Une fois prêts, les deux protagonistes prirent le chemin de l’infirmerie et rejoignirent Karola comme convenu. Natasha fut frappée par la foule présente sur place et elle la contempla un instant en songeant que des monstres se cachaient peut-être à l’intérieur. Détournant le regard, la rouquine se fraya un chemin jusqu’au major.
- Major , dit-elle sobrement.

Karola se tenait droite aux abords de l’entrée de l’infirmerie, elle s’était discrètement équipée d’un 9mm et de son couteau de combat qui ne la quittait pas. Le monde présent la mettait assez mal à l’aise, elle n’avait donc pas l’intention de s’éterniser ici, d’autant qu’elle avait d’autres tâches qui l’attendait.

Interpellée, elle tourna la tête et vit Natasha revenue fraîchement de ses quartiers, McArty sur les talons. Elle inclina la tête pour la saluer à nouveau et remercia le caporal qui pouvait à présent retourner à ses occupations.

« Vous avez pu lire les documents envoyés par Hoffman ? » lui demanda-t-elle discrètement en s’assurant qu’aucune oreille indiscrète ne les écoute. Natasha aquiesça.

« Comme je vous l’ai proposé tout à l’heure, j’aimerais que vous aidiez à rassurer ceux qui attendent le vaccin. Dites-leur qu’il s’agit d’une simple mesure de précaution et que les médecins leur en diront plus une fois leur tour venu. Une fois vaccinés, le lieutenant Ford se charge de répertorier la liste des personnes saines et volontaires. Pour ma part, je m’apprête à aller organiser une réunion qui nous réunira tous ce soir. »
Karola n’aimait pas vraiment devoir cacher la vérité, c’était autrement plus dangereux que d’avoir des morpheas courant en liberté sur la cité mais s’ils voulaient que leur campagne ait un tant soit peu de succès, c’était une nécessité. Les atlantes le comprendraient en temps voulu.
- D’accord. J’expliquerai qu’un mauvais virus a été repéré sur la cité et que la campagne de vaccination vise à éviter une possible épidémie. Ca évitera les questions gênantes. Quoi que pour justifier les personnes armées... Elle soupira. Ca, ça allait être moins évident.

« Vous leur expliquerez que c’est la procédure habituelle en cas de quarantaine. Soyez ferme et sûre de vous et tout se passera bien. Vous vous en sortirez très bien, j’en suis sûre. » lui affirma-t-elle en la regardant dans les yeux afin de lui insuffler un peu de courage. Elle était bien consciente qu’il s’agissait d’une tâche ardue mais elle ne doutait pas que Natasha était la personne pour cela. Cette dernière acquiesça une énième fois.

- Très bien.

« Dans ce cas je vous laisse, j’ai une réunion à organiser. Bon courage et n’hésitez pas à faire appel à mes hommes en cas de besoin » finit-elle par lui dire en la saluant respectueusement et en la quittant pour rejoindre le centre de commandement de la cité.

De son côté, Natasha s'attela donc à aller au contact des gens pour les rassurer et leur parler du vaccin à la demande du major Frei.

_________________
[Event double face] Moment fort 1  : Une invasion Signka10

Rédaction en #LightPink

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 01/07/2014
√ Date de naissance : 19/09/1995
√ Age : 23
√ Messages : 502
√ Localisation : Canada

le Sam 19 Mai - 22:11

Voir le profil de l'utilisateur
Cody Fuller
Moment Fort 1 : Une invasion
Cody Fuller et tous pleins de monde
14 mai 2018 à 7h30
Mon alarme sonne et indique 6h sur le cadran numérique. Il est tôt, mais étant un militaire, j'ai l'habitude de me lever aux petites heures. Depuis quelques mois, je n'arrête pas de faire des cauchemars à propos de l'expédition de janvier dans un vaisseau abandonné. Je peux encore entendre les cris et les pleurs des gens qui ont essayé de combattre des machines tueuses. Je me souviens encore du regard lubrique que Glugue, chef d'une bande de dégénérés, m'a lancé. C'est répugnant. J'essaie de me faire à l'idée qu'il va toujours y avoir quelque chose d'étrange dans cette galaxie et que je ne peux pas changer les choses. Suffit uniquement de faire avec.

Zelda vient me faire pleins de bisous. Je lui en donne en retour et me lève du lit pour aller lui donner sa nourriture avec de l'eau. Comme à mon habitude, je décide d'aller faire un peu d'exercice avant de vaquer à mes occupations. Je termine d'enfiler mes vêtements de sport qui consistent d'un débardeur blanc, d'un pantalon jogging noir et de souliers de course noirs. Je me prends une gourde d'eau et emmène Zelda à l'extérieur avec moi. À cette heure-ci, il n'y a pas beaucoup de monde à l'extérieur. Je peux courir tranquille et me préparer à passer au travers de la journée qui s'annonce.

Après une bonne heure, je termine mon jogging et reviens dans ma chambre. Zelda s'écrase sur le sol pour souffler un peu. Quant à moi, je vais prendre une bonne douche méritée et enfile l'habit des militaires. Je quitte ensuite ma chambre pour me rendre au mess et manger un peu. Je prends un plateau et vais me chercher le petit-déjeuner du jour. Le mess n'est pas trop bondé à cette heure-ci. J'aime pas beaucoup quand il y a trop de monde. Je vais prendre place à une table et commence à manger mon repas.

C'est alors qu'une voix se fait entendre dans les hauts-parleurs. Je jete un coup d'oeil à ma montre et vois qu'il est 7h30. Il est demandé de se rendre à l'infirmerie pour procéder à un vaccin. Je peux comprendre que l'on ait à se protéger, mais il doit sans doute y avoir autre chose qui se trame pour que tout le personnel soit convoqué à l'infirmerie. Le CODIR doit certainement cacher certains trucs pour notre sécurité. Seules certaines personnes obtiennent plus d'information. Je peux comprendre que des fois mieux vaut cacher certaines choses pour la sécurités des autres, mais si celle d'Atlantis en dépend... Peut-être que nous allons en savoir plus aujourd'hui.

Je vais porter mon plateau et me dirige vers le téléporteur le plus près. Alors que je marche, je peux voir plein de monde se ruer au même endroit. C'est pas bon signe. Y a trop de monde qui doivent recevoir ce vaccin. Il va également y avoir de la queue. On est pas juste un petit groupe sur la cité. On est des centaines de personnes. J'arrive à l'infirmerie et prends place dans la file comme les autres. Elle n'avance pas rapidement. C'est normal, il y a énormément de monde. Ensuite vient mon tour pour recevoir la piqûre. Les gens autour de moi retiennent leur souffle, mais pour quelle raison ? Sain. Ça veut dire quoi ? Je ne suis pas contaminé ? Mais contaminé de quoi ?

On me dit que je peux aller rejoindre la Major Frei ou le Lieutenant Ford, car ils ont besoin de volontaires pour faire des recherches. Des recherches sur quoi ? C'est pas bon signe. Sentant le besoin de me porter volontaire, je le suis toujours de toute façon, je remercie l'infirmière et me dirige donc vers le poste de sécurité où se trouve le Lieutenant Ford.
© Laueee

_________________
[Event double face] Moment fort 1  : Une invasion Codysi11

J'écris en #4B86B4


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

le Dim 20 Mai - 21:20

Anonymous
Depuis mon arrivée sur cette citée, les choses n’avaient pas été si calmes. J’étais arrivé depuis quelques mois déjà, et je commençais à peine à m’habituer à la vie que menaient les atlantes ici. Je n’étais pas sortie depuis ma première mission sur ce vaisseau abandonné, et rien qu’en y pensant, j’avais des frissons.

Depuis, il c’était passé quelques trucs, j’avais rencontré un dirigeant de la cité, j’avais fais des rencontres avec les gens, et pourtant, je me sentais bien seule ici. Dans cette chambre qui était la mienne. L’angoisse de perdre encore des gens que j’aimais était bien présente, c’était la première fois que je connaissais le mot solitude depuis bien longtemps. La destruction de ma planète avait été un choc pour moi, et j’arrivais à peine à me remettre de ça.

En fait, mon esprit lui-même était confus sur les sentiments que j’éprouvais en ce moment. Je me lève du lit, pour aller faire mon petit train train quotidien que j’avais pris depuis quelque temps. Et alors que je flânais un peu dans les couloirs de la citée pour aller prendre mon petit déjeuner à 7h30 du matin, seulement voilà, au même moment, les hauts parleurs de la citée se mirent à sonner, et une voix dans ceux-ci résonna partout :

// Votre attention. Pour garantir la santé de la communauté, il est obligatoire de se présenter à l’infirmerie pour votre vaccination. Toutes les unités civiles et militaires doivent se soumettre à cette campagne pour la sécurité de tous. //

Je fis un soupire et je fis alors demi-tour pour aller rejoindre l’infirmerie au plus vite, j’allais finir par connaître son chemin par cœur… et en faire un repère quoi. C’est bête… Plus j’avançais vers l’infirmerie plus je sentais que cette annonce ne sentait rien de bon. Il est 8h00 lorsque j’arrive devant, mais lorsque j’observais le dispositif de sécurité mis en place, ainsi que le nombre de salles mises à disposition...je pense que ça ne doit pas être quelque chose de simple à gérer… D’autant plus, que problème, il y avait bien trop de monde dans ces couloirs et les médecins semblaient vraiment débordés…

J’avais eu le choix d’attendre 2h30 ou de revenir plus tard après avoir interrogé quelqu’un sur ce qu’il se passait ici… pour savoir quand même à quoi m’attendre quoi, mais personne n’était au courant comme moi. C’était par précaution apparemment… Alors je me suis mise dans mon coin, et je regardai les gens attendre patiemment comme moi.

Si j’avais su, j’aurais été manger avant tout de même de faire la queue ! m’enfin… ça m’apprendra à être plus prudente à l’avenir ! J’ai faim… mais je préférais attendre histoire d’être conforme et pouvoir me faire vacciner à un moment lorsque ce serait plus calme. J’observe qu’il y a des gardes, du personnel militaire, et de je sens de la tension entre les différentes personnes ! De ce que j’entendais en écoutant les gens parler… il semblerait que y’est eu une contamination extérieure ? Donc un virus ? Je roule les yeux vers l’infirmerie et soupire en voyant l’heure tournée… J'attends en m'asseyant par terre, les bras croisés, contre un mur de la citée afin de recevoir mon vaccin...

Revenir en haut Aller en bas

Image perso : [Event double face] Moment fort 1  : Une invasion 1562430542-image-profil
√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 677

le Lun 21 Mai - 17:52

Voir le profil de l'utilisateur
Atlantis


Moment fort 1 : Une invasion
Tout le monde

« Merci de bien lire les informations en bas du document »


CONSÉQUENCES

Conséquences suite au message de Ford & de ce post : MOMENT FORT 1 : UNE INVASION - FORD RÉAGIT !

Suite à la demande du lieutenant Ford la veille : Marc Herra chef de chantier et Perrine Carrier ingénieur, celle-ci utilisa son franc parler habituel pour dire “Non mais ça ne va pas ta tête toi ? C’est bien les militaires d’emmerder le monde le soir ! ”, puis laissa la diplomatie à Marc. En tout cas, les deux informèrent Ford que les consoles de contrôle n’étaient pas “duplicables”. Par contre les données sont copiées et sauvegardées tous les mois et archivées dans un serveur protégé avec un accès limité. Les deux techniciens ne comprenaient pas pourquoi le lieutenant demandait ça et lui dire gentiment qu’il devait demander les autorisations aux patrons. Surtout qu’il y avait le lendemain une campagne de vaccination où tout le personnel de l’expédition d’Atlantis sur tous les sites étaient en train d‘arriver sur la cité et qu’ils avaient autre chose à faire que de mettre une salle en place et de déménager des consoles sans autorisation surtout que cela leur prendra plusieurs semaines (en comptant l’installation d’un sas et des moyens de production de badges)

Deux marines ont été alloué au lieutenant Ford : Soldat de 1ere classe Gatza et Soldat de 1ere classe Mcoy.

Cependant les téléporteurs des zones : Niveau 11 (Baie des Jumpers) ; Niveau 10 (Zone de Commandement) ; Niveau 7 (Zone Scientifique et Technique) ; Niveaux Extérieurs - Les Autres Ailes de la cité, sont bloqués sous demande de Ford. Avec comme accès : les responsables et les vaccinées qui le seront le lendemain. Herra se porte garant de l’aider le lendemain, ne sachant pas du pourquoi le lieutenant était tout d’un coup si alarmé. (il n’est pas au courant de la raison de la vaccination, mais sous l'insistance du lieutenant il veut bien l’aider, ce brave Marc une vraie patte !).

Conséquence du premier jour :
Apparemment beaucoup de personne n’avait pas lu la veille leur mail, leur indiquant qu’il aurait une campagne de vaccination contre les germes aliens. Expliquant certaines irritations et un début de panique chez certaines personnes. Heureusement l’intervention de Natasha Avalon, calma plusieurs personnes proches de la panique. Surtout après des rumeurs peu rassurantes lancées par une personne concernant un virus aliens qui pourrait être encore dans la cité. La source n’était pas certaine, surtout que le CODIR (suite à la demande Ford) n’a fait aucune communication.

Concernant la rumeur (cf message de Ford) :
l'histoire d'un soldat peut-être phobique qui s'était soustrait à la vaccination et qui était donc recherché car possiblement contaminé et extrêmement contagieux -ce qui cautionnait les gardes armés, les patrouilles et le groupe de volontaires pour la recherche (sans parler de la nervosité ambiante vu qu'un tel cas de phobie pourrait se répéter).

Cependant, tout ne se passe pas comme prévu. Une personne hurla au complot et péta un câble, entraînant avec lui un mouvement de panique aux alentour de 14h00 et disparaît de l’infirmerie sans que personne ne puisse réagir.

MOMENT FORT 2 : SOUPÇONS MORBIDES



Vous avez jsuqu'au 21 au soir pour réagir et vous organiser
(c) DΛNDELION

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum